Principal / Accouchement

Quel genre de poisson une mère qui allaite peut-elle?

Lors de l'allaitement, la nutrition de la mère doit être saine et variée, mais les mères écoutent souvent les histoires d'autres femmes sur les «terribles allergies» et ont peur de manger certains aliments.

Cela appauvrit considérablement le régime alimentaire de la femme qui allaite, entraînant une carence en nutriments, en vitamines et en minéraux. Les protéines sont un élément important de la nutrition, elles peuvent être obtenues à partir du poisson et de la viande, mais est-il possible pour une mère qui allaite de pêcher, car on lui attribue des propriétés allergènes.

Pêcher pendant l'allaitement

Le poisson est une source de protéines facilement digestibles pour une mère qui allaite, ainsi qu'un stock d'oligo-éléments utiles - iode, phosphore, calcium, vitamines et acides gras insaturés. La valeur nutritionnelle du poisson n'est pas inférieure à celle de la viande et gagne même à certains points.

Mais certains types de poissons sont classés comme des aliments hautement allergènes et les mères refusent de manger de nombreux types et variétés de poissons..

Quel genre de poisson une mère qui allaite peut-elle?

De nombreux types de poissons peuvent provoquer des réactions allergiques chez la mère elle-même ou chez le bébé, il est donc utile de savoir lesquels des produits de la pêche et des types de poisson peuvent être consommés sans crainte et lesquels doivent être traités avec soin et méfiance..

La préférence devrait être donnée à ces types de poissons:

  • poissons à viande blanche et à teneur modérée en matières grasses (morue, goberge, merlu, sandre, hareng, carpe, bar).
  • poissons de rivière à faible teneur en allergènes (perche, dorade, truite de rivière, lotte, brochet).

Vous pouvez cuire le poisson en faisant bouillir, cuire à la vapeur, cuire au four ou en carcasse avec un peu de liquide. Ainsi, les substances bénéfiques seront préservées autant que possible.

Une mère qui allaite peut-elle manger du poisson frit? Au cours des premiers mois d'allaitement, le poisson frit doit être jeté en raison de sa teneur excessive en matières grasses et de sa digestion difficile..

Après trois mois d'allaitement, de petites quantités de poisson frit peuvent également être consommées à partir de la liste autorisée..

Est-il possible pour une mère qui allaite de pêcher rouge?

Bien sûr, ces types de poissons sont bien plus délicieux que les blancs..

Mais le poisson rouge peut-il être nourri au sein? Il n'y a pas de réponse sans équivoque à cette question, mais le poisson rouge est considéré comme un allergène puissant et les premiers mois d'allaitement doivent être abandonnés, puis introduits un peu dans l'alimentation.

Les méthodes de cuisson préférées seraient l'ébullition, le ragoût et la vapeur..

En plus d'elle, pour la première fois, il vaut la peine d'abandonner le hareng, le maquereau, les moules, les crabes et les crevettes. Les avantages de ces produits sont faibles et le degré de danger est élevé..

À faire et à ne pas faire?

Souvent, les jeunes mères veulent diversifier leur alimentation en raison des spécialités de poisson ou de la préparation spéciale du poisson. Ils demandent - est-il possible pour une mère qui allaite de manger du poisson salé? La réponse à cette question est également ambiguë, dans les premiers mois d'alimentation, le poisson salé pendant l'allaitement n'est pas souhaitable..

Il peut être de mauvaise qualité, ce qui entraînera un empoisonnement ou une infection par des vers, il peut s'agir d'un allergène, car le produit est cru et n'est pas du tout traité thermiquement, ce qui réduit l'allergénicité.

De plus, le poisson salé entraîne une forte soif, ce qui peut entraîner des changements dans le goût et la composition du lait..

De la même manière, vous pouvez répondre à la question de savoir s'il est possible pour une mère qui allaite d'avoir du poisson séché? Ce poisson n'est pas traité thermiquement, il est dangereux en termes d'empoisonnement et d'infection par des parasites, il peut changer le goût du lait et entraîner une rétention d'eau. Le poisson séché avec l'allaitement peut être consommé après six mois, en très petits morceaux et avec une extrême prudence.

Est-il possible pour une mère qui allaite de fumer du poisson? Lors du fumage, le processus de transformation du poisson a lieu, mais il est insuffisant pour le protéger complètement des parasites et des microbes dangereux.

De plus, fumer augmente l'allergénicité du poisson. Par conséquent, l'allaitement du poisson fumé n'est pas non plus recommandé, en particulier pendant les premiers mois de l'allaitement..

Quel type de poisson une mère qui allaite peut-elle avoir: variétés autorisées et interdites

Date de publication: 12.08.2018 | Vues: 11461

Quels poissons peuvent et ne peuvent pas être mangés par une mère pendant l'allaitement? Considérez la rivière, la mer, fumé, salé, rouge, séché et feutré. Nous vous expliquerons comment choisir et introduire en toute sécurité le poisson dans l'alimentation d'une mère qui allaite.

Propriétés utiles et composition

Il est important que la mère qui allaite connaisse les composants du poisson. La composition du produit alimentaire en question comprend traditionnellement:

  • protéines (jusqu'à 25% du nombre total de nutriments);
  • les graisses (jusqu'à 35%. La plupart des graisses qui composent les poissons sont insaturées, ce qui leur permet d'être facilement absorbées et de bénéficier du fonctionnement des systèmes vitaux du corps);
  • eau (jusqu'à 90%).

Le poisson sature l'organisme en iode, calcium, phosphore, fer, vitamines des groupes B, C, A, D. Parmi les résultats de la consommation régulière du produit en question, on peut noter:

  • abaisser le taux de cholestérol;
  • stabilisation du travail du système cardiovasculaire;
  • élimination du syndrome de «fatigue chronique»;
  • renforcer les nerfs;
  • normalisation de la glande thyroïde et du système endocrinien dans son ensemble.

Compte tenu des caractéristiques du corps d'une mère qui allaite et d'un bébé allaité (HB), il est important de sélectionner avec soin les variétés de poissons et la méthode de leur préparation. Il existe des différences dans la composition du produit obtenu dans différents plans d'eau et traité par différentes méthodes industrielles.

Quel genre de poisson une mère qui allaite peut-elle manger??

Le poisson ne figure pas sur la liste des aliments interdits pour l’allaitement maternel, à l’exception des variétés à forte teneur en mercure [1].

Variétés de poisson interdites pendant l'allaitement

La Food and Drug Administration américaine recommande aux femmes enceintes d'éviter de manger plusieurs types de poissons: requins, espadons, maquereaux royaux et autres gros poissons qui se nourrissent de petits poissons et sont donc plus susceptibles d'accumuler du mercure. Selon la FDA: "Bien que l'on sache que le méthylmercure représente le plus grand danger pour le système nerveux en développement d'un enfant à naître, il est également conseillé aux mères qui allaitent et aux jeunes enfants d'éviter de manger de tels poissons." [3]

La liste complète des poissons interdits à la consommation par la FDA [1], indiquant la quantité de mercure [2] (une valeur de 0,96-1,45 PPM est considérée comme dangereuse) est présentée dans le tableau 1.

Tableau 1 - Espèces de poissons à haute teneur en mercure

Nom du poisson:Nom russe:Teneur en mercure, PPM (parties par million):
roi mackerelroi mackerel0,23-1,67
MarlinMarlin0,1-0,92
Hoplostète orangeBighead de l'Atlantique0,265-1,12
RequinRequinjusqu'à 4,54
EspadonEspadonjusqu'à 3,22
Tilefish (golfe du Mexique)Tilefish (golfe du Mexique)0,65-3,73
Thon, patudoThon0,128-1,816

Comment le mercure peut affecter les mères allaitantes et les bébés?

Selon le CDC, le mercure peut être transmis de la mère au bébé par le placenta pendant la grossesse et, en moindre quantité, par le lait maternel après la naissance. L'exposition au mercure peut affecter le développement du cerveau et du système nerveux du bébé pendant la grossesse et après l'accouchement. [4]

Dans une autre étude [5], l'American Academy of Pediatrics a conclu que «le risque potentiel de niveaux excessifs de mercure ou d'autres contaminants est compensé par les avantages neurocomportementaux d'un apport adéquat en DHA» [6].

Le régime alimentaire de la mère semble être la principale source de mercure dans le lait maternel: des études ont montré des niveaux plus élevés de mercure dans le lait maternel des mères qui consomment de grandes quantités de poisson. [7]

Comment introduire dans le régime: quantité et commande

Le poisson est une excellente source de protéines, de vitamines et de minéraux pour une femme qui allaite. Les Centers for Disease Control and Prevention recommandent le régime suivant pour HB [4]:

  • Mangez 2 à 3 portions de poisson par semaine de la liste «Meilleur choix» ou 1 portion de la liste «Bon choix» [1].
  • Mangez une variété de poissons.
  • Servir 1 à 2 portions de poisson par semaine aux enfants à partir de 2 ans.
  • Si vous mangez du poisson pêché par votre famille ou vos amis, consultez les recommandations de poisson. Si ce n'est pas recommandé, ne mangez qu'une portion et aucun autre poisson cette semaine.

Il n'existe actuellement aucune recommandation spécifique sur la quantité ou la fréquence de consommation de poisson par les nourrissons (nourris ou non) de moins de 2 ans.

Vous devez commencer avec un morceau de poisson ne pesant pas plus de 50-100 g. Après vous être assuré que le bébé ne réagit pas, ce qui se traduit traditionnellement par l'apparition d'éruptions cutanées, de perturbation des selles, de formation excessive de gaz ou de ballonnements, vous pouvez augmenter la portion à la taille souhaitée, tout en surveillant attentivement la qualité du produit et sa méthode. préparations utilisées dans le menu lactation.

Espèces de poissons: que sont

Poisson de rivière

Les variétés les plus populaires de poissons de rivière incluses dans l'alimentation des mères allaitantes sont le brochet, la truite, le sandre, la carpe, le carassin..

Tableau 1 - Variétés de poissons de rivière et leurs effets sur le corps

Variété de poisson:Effets sur une mère qui allaite et un enfant atteint d'hépatite B:
Brochetcontribue à la saturation du corps du bébé en vitamine D
affecte positivement le développement mental de l'enfant
normalise le tube digestif d'une femme qui allaite
Truiterenforce le système immunitaire de l'enfant contre l'HB
stimule la production d'endorphines, qui est la prévention du développement de la dépression post-partum chez les femmes
renforce le système cardiovasculaire d'une mère qui allaite, assurant une récupération rapide du corps après l'accouchement
Sandrerétablit l'équilibre hormonal d'une mère qui allaite
aide à renforcer le système squelettique de l'enfant sur HB
stimule la récupération rapide des cellules sanguines de la femme perdues lors de l'accouchement
Carperestaure les réserves de calcium dans le corps d'une femme épuisées pendant la grossesse
a un effet positif sur la formation du système nerveux de l'enfant sur HB
favorise la production de lait maternel
Carperenforce le système nerveux de la mère qui allaite et de son bébé
contribue à la formation correcte du système endocrinien de l'enfant sur HB
restaure le tonus de la peau et du corset musculaire d'une femme qui allaite

Poisson de mer

Parmi les poissons de mer recommandés pour la consommation par une mère qui allaite, les plus courants sont la morue, la goberge, le flétan, le maquereau.

Tableau 2 - Variétés de poissons marins et leurs effets sur l'organisme

Variété de poisson:Effets sur une mère qui allaite et un enfant atteint d'hépatite B:
la moruela quantité minimale de calories, contribuant à la récupération précoce de la silhouette de la femme après l'accouchement
augmenter le teint, renforcer les ongles et les cheveux
normalise la circulation sanguine dans le cerveau de l'enfant sur HB, ce qui contribue au développement rapide du bébé
Pollocknormalise les intestins de la mère et de l'enfant
agit comme une mesure préventive pour le développement de l'anémie chez un bébé
minimise le risque d'œdème chez une femme qui allaite
Flétanempêche la perte de cheveux importante chez les femmes en période post-partum
favorise la production de lait maternel
renforce l'immunité de l'enfant contre l'HB
Maquereausature le corps d'une mère qui allaite et de son bébé en protéines
stabilise le système nerveux de la fille après la grossesse pendant l'hépatite B
améliore la circulation sanguine, minimisant le risque de thrombose

Poisson fumé

Le poisson fumé est le plus souvent déconseillé aux mères allaitantes sous le prétexte suivant:

  • utilisation élevée de sel (supprime la lactation);
  • manque de traitement thermique (risque de contracter une infection pour la mère elle-même et son bébé);
  • la probabilité de l'utilisation de "fumée liquide" chimique dans la production industrielle de poisson;
  • On utilise souvent des variétés hautement allergènes qui peuvent provoquer de nombreuses éruptions cutanées sur la peau du bébé, ainsi que des problèmes de fonctionnement du tractus gastro-intestinal des enfants.

Premièrement, si vous avez cuisiné vous-même du poisson fumé, vous ne devriez pas vous inquiéter des dommages possibles à la santé de votre enfant. Deuxièmement, aucune étude clinique n'a prouvé au moins l'un des inconvénients ci-dessus.

poisson rouge

Le poisson rouge comprend les variétés de la plus haute qualité et les plus chères: la famille des saumons (saumon, truite, saumon rouge, saumon rose), esturgeon (esturgeon, sterlet, béluga) et saumon blanc (taimen, saumon coho, poisson blanc). Malgré la teneur élevée en matières grasses du poisson rouge, il est le plus souvent recommandé par les médecins pour une utilisation chez les femmes pendant la grossesse et l'allaitement. Cela est dû à l'effet bénéfique sur le système nerveux, osseux et immunitaire du bébé sur HB, dont le régime alimentaire de la mère comprend régulièrement les variétés de produits considérées.

Les micronutriments qui contribuent à créer un effet positif sur la santé de l'enfant comprennent:

  • fluor;
  • phosphore;
  • calcium;
  • iode;
  • vitamines des groupes B, A, D, E.

Le poisson rouge n'affecte pas la lactation. Il sera bénéfique pour une mère qui allaite d'inclure le produit en question dans son alimentation au moins 2 fois par semaine..

Poisson salé

Le poisson salé n'est pas recommandé pour la consommation pendant la période d'hépatite B en raison du risque de provoquer une stagnation du lait, qui se forme en raison d'une quantité excessive de sel dans les canaux thoraciques. En plus de l'effet négatif sur l'enfant, la consommation excessive de poisson salé est également lourde pour la femme elle-même pendant la période de lactation:

  • détérioration du système cardiovasculaire;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • l'apparition d'un œdème interne.

Cependant, ces propriétés des aliments salés n'ont pas été confirmées par des essais cliniques (surtout lorsqu'ils sont consommés avec modération). Cela vaut également pour le poisson séché et séché..

Poisson frit

Le poisson frit, à condition qu'il soit cuit sans huile végétale (ou avec une petite quantité), ne peut avoir un effet positif sur la mère et son bébé que pendant l'allaitement. Avec ce type de traitement thermique d'une durée inférieure à 15 minutes, il est possible de conserver les vitamines et les nutriments contenus dans le produit. L'apport de vitamines B, A, D dans le corps garantit non seulement le développement rapide de l'enfant, mais également le rétablissement de l'équilibre hormonal d'une femme qui allaite pendant la période post-partum.

Même avec la consommation quotidienne de poisson frit dans les aliments, la lactation restera inchangée. Il est seulement important de surveiller l'apparition éventuelle d'une réaction allergique du bébé à l'introduction d'un nouveau produit et de ne pas utiliser une grande quantité d'épices et d'huile végétale dans sa préparation.

Comment choisir du poisson de qualité

Outre une approche responsable pour déterminer les variétés de poissons autorisées pendant la lactation, il est conseillé à une femme de se laisser guider par les règles de base de son choix lors de l'achat en magasin:

  1. Vérifiez la carcasse pour les odeurs désagréables et les dommages visibles.
  2. Vérifiez que les yeux de l'animal sont proéminents et clairs et que les branchies sont claires et rose vif.
  3. En cliquant sur le poisson, assurez-vous qu'il n'y a pas de trou dans la carcasse, indiquant généralement le début d'un processus de décomposition interne.
  4. Lors du choix du poisson congelé, il convient de vérifier que la couche de glace dessus est minimale et uniforme, sans neige excessive dans l'emballage..
  5. Un poisson rouge de haute qualité aura certainement des veines rose pâle visibles à l'œil nu..

En résumant ce qui précède, il devient évident que le poisson aide de manière significative non seulement à maintenir la formation correcte du corps d'un enfant nourri au lait maternel, mais également à restaurer la santé affaiblie d'une femme qui allaite après la grossesse et l'accouchement. Cependant, afin de ne pas nuire à elle-même ou à son bébé, la mère doit choisir soigneusement les aliments à consommer..

Liste de références:

  1. Conseils sur la consommation de poisson - par la FDA (vérifié le 02.07.2019).
  2. Niveaux de mercure dans les poissons et crustacés commerciaux - par la FDA (vérifié le 25/10/2017).
  3. Une mère qui allaite peut-elle manger cette nourriture? FAQ - par Kelly Bonyata, IBCLC (posté le 08/02/2011).
  4. Mercury - par CDC (vérifié le 24/01/2018).
  5. Allaitement maternel et utilisation du lait maternel - Pédiatrie. 2012 Mar; 129 (3): e827-41.
  6. Restrictions alimentaires maternelles pendant l'allaitement - Korean J Pediatr. 2017 Mar; 60 (3): 70-76.
  7. Allaitement maternel et exposition au mercure - par Kelly Bonyata, IBCLC (posté le 28/07/2011).

Poisson pour l'allaitement: avantages, recettes

Articles d'experts médicaux

Le poisson qui allaite peut être à la fois superaliment et malsain, selon ce que vous mangez. Si nous parlons des avantages de manger du poisson, ils le sont certainement et il est important de les utiliser pour le bien du bébé. Par conséquent, chaque jeune mère devrait connaître les propriétés bénéfiques des différents types de poissons..

Est-il possible de manger du poisson pour une mère qui allaite?

La maternité nécessite sa part de sacrifice pour protéger le bien-être de votre précieux petit enfant. Depuis votre grossesse, vous avez peut-être apporté plusieurs modifications à votre alimentation et à votre mode de vie pour vous assurer d'avoir un bébé en bonne santé. Vous devez avoir une alimentation équilibrée pour que votre bébé soit correctement nourri pendant l'allaitement, car votre lait maternel est sa seule source de nutrition. Oui, les mères qui allaitent peuvent manger du poisson, mais vous devez faire attention à votre choix..

Choisissez plutôt des poissons faiblement alliés comme le saumon, la goberge, le poisson-chat et le thon. Si vous mangez du poisson frais pêché localement, vérifiez les directives locales pour la consommation de poisson de cette région.

Certains poissons sont des superaliments pour les mères enceintes et allaitantes car ils contiennent des niveaux plus élevés d'acides gras et des niveaux inférieurs de mercure. Voici une liste de poissons que vous pourrez déguster en toute sécurité pendant la lactation: maquereau de l'Atlantique, capelan, hareng, mulet, crevette, saumon, truite.

L'essentiel est que le poisson que vous mangez soit frais. Comment savoir si le poisson est frais? Lors de l'achat de poisson, vous devez sentir le poisson et vérifier si son corps et son filet, qui doivent être fermes et brillants, sont serrés. S'il semble pâle, on peut supposer que le poisson n'est pas frais.

Consommé sous toutes ses formes, grillé, cuit à la vapeur ou finement frit, le poisson contient de nombreux nutriments. Ce sont les seuls fruits de mer que les nutritionnistes recommandent lors du choix d'un mode de vie sain. De plus, si vous souhaitez perdre du poids pour éviter d'autres problèmes de santé, vous devez inclure une variété de poissons tels que le thon, le maquereau et le saumon dans votre alimentation quotidienne. Ils contiennent de nombreuses vitamines bénéfiques qui empêchent votre bien-être général de devenir la proie des maladies chroniques..

Avantages du poisson pour la lactation

Les avantages pour la santé du poisson en lactation comprennent la fourniture d'énergie instantanée, la régulation du taux de cholestérol, l'amélioration de la santé cardiovasculaire, le maintien de la santé psychologique, le maintien de la santé respiratoire, le traitement de l'insomnie, l'amélioration de la peau et le traitement du cuir chevelu endommagé. Les autres avantages comprennent la stimulation de muscles forts, la régulation des fluides corporels, le traitement de la carence en fer, le soutien d'os solides et l'apport de vitamine D au corps..

Vous pouvez obtenir de nombreux nutriments à partir d'une seule portion de filets de poisson.

  1. Le poisson fournit une énergie instantanée. Votre corps a besoin de suffisamment de protéines pour rester fort après chaque tétée. Le poisson consommé peut agir comme un booster d'énergie instantané en raison de sa teneur élevée en protéines. Avec la bonne quantité de nutriments dans votre corps, vous serez non seulement équilibré avec les niveaux d'énergie, mais les protéines rajeuniront également les cellules endommagées. Pour maintenir les niveaux d'énergie dans votre corps, il est recommandé de consommer régulièrement tout type de poisson sain..
  2. Faible niveau de calories

Il est beaucoup plus facile de consommer des calories que de les brûler; vous devriez donc choisir l'option avec moins de calories, comme le poisson. Le poisson grillé ou cuit à la vapeur est faible en gras, ce qui le rend idéal pour les mamans post-partum. De plus, les filets de tout poisson frit dans l'huile d'olive peuvent doubler les nutriments qui non seulement vous garderont rassasié pendant des heures, mais également nourriront votre santé cardiovasculaire en favorisant un bon taux de cholestérol..

  1. Le poisson améliore le système cardiovasculaire.

Chargé d'acides gras oméga-3, le poisson consommé peut faire des merveilles pour votre système cardiovasculaire. Les oméga-3 aident également à dilater les artères rétrécies, ce qui aide à la coagulation du sang.

  1. Pour la santé psychologique

De nombreuses études ont montré l'effet de la consommation de saumon et de maquereau sur votre santé psychologique. Les nutritionnistes suggèrent d'inclure de nombreux poissons dans l'alimentation d'une jeune mère pour prévenir les troubles cérébraux liés à l'âge. De plus, des recherches ont montré que manger des repas préparés avec du poisson deux fois par semaine peut améliorer la santé de votre cerveau, en améliorant votre concentration et vos fonctions cognitives. En outre, on pense que les nutriments aident à réduire la dépression, le stress et l'anxiété, ce qui est courant chez les jeunes mères allaitantes..

  1. Pour la santé respiratoire

La pollution de l'environnement peut affecter votre santé respiratoire et votre bébé. Vous devez consommer des aliments qui contiennent des nutriments, tels que le potassium et les vitamines B, qui empêchent votre système respiratoire de contracter diverses maladies chroniques. De plus, les nutritionnistes suggèrent d'inclure le saumon et le thon dans l'alimentation des femmes asthmatiques, ou des familles asthmatiques, ce qui a été prouvé pour réduire le risque d'une telle pathologie chez votre enfant. Les propriétés du poisson peuvent atténuer les facteurs qui contribuent à l'inflammation due à une toux persistante et aider à soulager les difficultés respiratoires.

  1. Le poisson guérit l'insomnie

L'insomnie n'est pas une nouvelle pour une jeune mère qui allaite, surtout au cours du premier mois d'allaitement. Mais cette condition n'est pas seulement ennuyeuse, mais peut potentiellement affecter négativement votre santé psychologique. Les nutriments tels que la vitamine D, les protéines, le magnésium et le manganèse favorisent un sommeil paisible pendant plusieurs heures, et une carence en ces nutriments peut entraîner une insomnie chronique. Vous ne pouvez récolter ces ingrédients essentiels qu'en consommant des filets de poisson frais.

  1. Pour les peaux jeunes

Une alimentation saine conduit à une peau jeune en raison de l'apport de nombreuses vitamines et minéraux. Inclure le poisson dans votre alimentation quotidienne peut être votre secret de beauté en raison de ses niveaux élevés d'acides, de protéines, de vitamine A et de vitamine B. Lorsqu'ils sont pris ensemble, ces nutriments contribuent à l'élasticité de la peau, ce qui réduit le risque de vieillissement prématuré. De plus, les propriétés peuvent lutter efficacement contre les facteurs qui contribuent aux affections cutanées telles que le psoriasis.

  1. Aide à la régulation des fluides

Votre corps a besoin de minéraux comme le magnésium pour assurer une bonne circulation des fluides. Vous pouvez inclure du poisson dans votre alimentation à cet égard au lieu d'opter pour des suppléments de magnésium. Les filets de poisson grillés peuvent aider efficacement à réguler les fluides dans votre corps.

  1. Le poisson prévient la carence en fer. La consommation de globules rouges par la mère après l'accouchement diminue, ce qui contribue à une carence en fer chez la mère et le bébé. Lorsqu'ils sont enrichis en fer, les nutriments suggèrent la consommation de poisson si vous avez une carence en fer. Inclure le thon et le saumon peut favoriser la circulation tout en combattant les risques liés à la fatigue chronique et à l'anémie.
  2. Le poisson est une source de Ca et de vitamine D, dont vos os ont besoin régulièrement pendant la lactation pour soutenir votre bébé. Outre les produits laitiers, le poisson peut être une source sûre de ces nutriments essentiels..

Les bienfaits pour la santé mentionnés ci-dessus indiquent que tout type de poisson est essentiel à votre bien-être général. Vous devez consommer une portion de poisson au moins deux fois par semaine pour atténuer les facteurs nocifs et sans nuire à votre bébé..

Avantages de différents types de poissons pour l'allaitement

Les poissons allaités non allergènes sont majoritairement toutes les variétés de poissons blancs. En général, de nombreux types de poissons blancs, comme la morue, le merlu, l'aiglefin et le merlan bleu, contiennent les mêmes nutriments essentiels. Ce sont d'excellentes sources de protéines et sont faibles en gras..

Poisson blanc

il la morue, qui est un riche représentant de nombreux éléments utiles. La morue est une riche source de protéines et est très faible en gras et en gras saturés, ce qui la rend adaptée à tous ceux qui recherchent leur taux de cholestérol. La morue est riche en vitamine B12, essentielle à la santé du sang et du système immunitaire, car elle aide à réduire la fatigue et la somnolence. La morue est riche en iode, ce qui est essentiel pour un métabolisme sain chez le bébé et la maman, et elle maintient la glande thyroïde en bonne santé. La morue est également très riche en sélénium, un antioxydant essentiel à la santé de la peau, des cheveux et des ongles. La morue est également une excellente source de potassium, qui aide à maintenir une tension artérielle saine..

Églefin - également l'un des types de poisson blanc. L'aiglefin est une excellente source de magnésium, qui peut aider à réduire le stress chez les nouvelles mamans et à favoriser un sommeil réparateur.

Patauger est une excellente source de protéines, ce qui est essentiel pour construire des muscles sains et une croissance et un développement sains chez les enfants.

La plie est une bonne source de vitamine B1 (thiamine), qui aide à maintenir la santé du cœur et du système nerveux et aide votre corps à tirer de l'énergie des aliments.

Pollock Est l'un des types de poisson les plus couramment utilisés dans l'alimentation quotidienne. En termes de composition nutritive, la goberge n'est pas inférieure aux autres espèces de poissons. La goberge est une source de phosphore, essentielle à la santé des os.

La goberge est également une bonne source d'iode et de sélénium..

Merlu contient également des nutriments clés tels que les protéines, les graisses, la vitamine B6, la vitamine D et le phosphore. Comme tous les poissons, le merlu est une excellente source de protéines et, contrairement à la viande, ne contient pas de graisses saturées. Le filet de merlu ne nécessite pas de préparation. Le merlu est particulièrement sain, nutritif, facile à digérer et donc prêt à être consommé par les mères qui allaitent. En raison de la très faible quantité d'énergie qui la caractérise, la viande de merlu est souvent utilisée dans les régimes hypocaloriques. Le merlu est une source de potassium et de vitamines B. Le potassium est le minéral le plus abondant (nécessaire au corps humain pour maintenir l'équilibre hydrique et la pression artérielle à des niveaux normaux, pour réguler l'excitabilité neuromusculaire et la fréquence cardiaque). Parmi les vitamines, l'apport de vitamine B3 (ou niacine ou vitamine PP) se démarque, qui protège la peau et facilite la digestion.

poisson rouge

C'est définitivement un produit très utile pour tout le monde. Mais en ce qui concerne les mères qui allaitent, il y a quelques nuances. Le poisson rouge est une source de protéines maigres riches en calories et riches en sélénium, vitamine A, potassium et acides gras oméga-3. Un régime qui comprend régulièrement ces nutriments peut grandement bénéficier à votre santé en prévenant des pathologies graves. Malgré ses avantages potentiels pour la santé, le bar rouge peut contenir des niveaux de mercure qui le rendent dangereux pour les femmes enceintes et les mères allaitantes s'il est consommé plus de quelques fois par mois. Cependant, si vous mangez avec modération, il peut fournir tous les nutriments..

Une portion de poisson rouge contient près de 70 pour cent de la quantité de sélénium recommandée quotidiennement. Le sélénium soutient la fonction des globules blancs et est essentiel au bon fonctionnement de la glande thyroïde. C'est un antioxydant qui peut empêcher la formation de radicaux libres à partir de dommages à l'ADN qui peuvent conduire à la polyarthrite rhumatoïde, au cancer et aux maladies cardiaques. Le pouvoir antioxydant du sélénium est amélioré lorsqu'il est combiné à une source de vitamine E. Servez du poisson riche en sélénium comme le vivaneau rouge avec des aliments riches en vitamine E tels que les asperges, les patates douces ou les légumes à feuilles foncées comme les épinards, les légumes verts ou le chou frisé.

Chaque portion de poisson rouge cuit fournit 10% de vitamine A pour une femme adulte et 11% de vitamine A pour son bébé. Cette vitamine est vitale pour le système immunitaire. La vitamine A joue également un rôle dans la prolifération et la différenciation cellulaires. Consommer suffisamment de vitamine A par jour peut réduire le risque de développer des troubles oculaires tels que des cataractes ou une dégénérescence maculaire liée à l'âge. La vitamine A est un nutriment liposoluble et nécessite que la source de graisse soit absorbée par les intestins.

Certains poissons rouges contiennent 444 milligrammes, soit 9 pour cent, de potassium dans chaque portion cuite. Le potassium est à la fois un minéral et un électrolyte. Le potassium est essentiel pour déclencher les enzymes nécessaires au métabolisme énergétique et pour assurer un bon lissage des muscles lisses, cardiaques et squelettiques. Un régime qui ne contient pas suffisamment de potassium peut augmenter vos risques d'accident vasculaire cérébral, d'hypertension artérielle, d'ostéoporose et de calculs rénaux.

Les acides gras oméga-3 sont le principal avantage de manger du poisson rouge pendant la lactation, car aucune variété de poisson ne les contient en telles quantités.

Le poisson rouge légèrement salé contient 0,31 gramme d'acides gras oméga-3 par portion de 100 grammes. Cette concentration d'acides gras oméga-3 est approximativement égale à la quantité fournie par une portion de crevette, poisson-chat, crabes ou pétoncles. Manger régulièrement du poisson riche en acides gras oméga-3 peut réduire considérablement le risque de maladie cardiaque, d'athérosclérose et d'hypercholestérolémie.

Compte tenu de tous les avantages pour la santé, il faut dire que le poisson rouge est bon pour les mères qui allaitent, mais pas plus d'une fois par semaine. Vous devriez également commencer à manger du poisson rouge lorsque votre enfant a plus de deux mois, car le risque d'allergies est légèrement plus faible chez les enfants de cet âge..

Saumon contient des nutriments clés tels que protéines, oméga-3, vitamine B12, vitamine B1 (thiamine), vitamine B3 (niacine), vitamine B6, vitamine B5 (pantothénate), vitamine D, vitamine E, potassium, phosphore, sélénium, iode... Le saumon est l'un des aliments les plus riches en nutriments que vous puissiez manger.

Non seulement c'est une source fantastique de protéines, mais c'est aussi un concentré de vitamines. Le saumon est un poisson gras, ce qui signifie qu'il est une excellente source d'acides gras oméga-3. Ils aident à garder votre cœur en bonne santé, à maintenir une tension artérielle saine et à maintenir des taux normaux de triglycérides dans le sang. Le saumon fumé a tous les avantages du saumon frais mais contient des niveaux élevés de sel.

Truite - un autre représentant des poissons gras. Les éléments bénéfiques de la truite sont les protéines, les oméga3, le potassium, le sélénium. La truite est également riche en vitamines B, essentielles à la santé du système nerveux..

Poisson de rivière

Certainement utile, et principalement en raison de la fraîcheur de son utilisation. Même si les poissons de rivière ne sont pas aussi riches en acides gras oméga-3 sains, ils restent un choix nutritif pour votre déjeuner ou votre dîner, car la plupart sont faibles en gras et riches en protéines. Certains poissons d'eau douce fournissent 30% de l'apport alimentaire initial d'un adulte. Même si les poissons d'eau douce ne sont pas aussi riches en acides gras oméga-3 sains, ils font toujours des choix nutritifs pour votre déjeuner ou votre dîner, car la plupart sont faibles en gras et riches en protéines. Une portion de poisson d'eau douce fournit 30% de l'apport alimentaire initial d'un adulte. Mais ces poissons peuvent contenir des parasites d'eau douce qui se multiplient dans son corps et sont dangereux pour l'homme. Il peut s'agir de certains types d'helminthes et le traitement thermique n'est pas terrible pour eux. Par conséquent, le poisson frais pour les mères allaitantes n'est pas fortement recommandé pour cette seule raison. Si vous êtes sûr de sa qualité et de son lieu de pêche, vous pouvez le manger après une bonne préparation..

Les poissons gras

Un produit très utile. Elle a de nombreux représentants.

Maquereau également le poisson gras, qui contient des nutriments clés: protéines, oméga-3, vitamine B12, vitamine D, phosphore, vitamine B2 (riboflavine), vitamine B6, iode, sélénium. Le maquereau est l'une des sources les plus riches d'oméga-3. Ils sont bénéfiques pour le développement du cerveau et des yeux des bébés lorsqu'ils sont consommés par les mères pendant la grossesse et l'allaitement. Le maquereau est une excellente source de vitamine D, qui nous aide à absorber le calcium et est essentiel pour la santé des os et des dents.

Produits de cuisine et de poisson pour l'allaitement

L'allaitement des œufs de poisson est aussi bénéfique que le poisson lui-même, car il s'agit d'un produit de poisson concentré. Le caviar est riche en protéines et faible en gras trans et en glucides, ce qui en fait un élément intéressant d'une alimentation saine pour les gens. Cette friandise est également riche en potassium, un nutriment qui peut aider à abaisser la tension artérielle. On pense également que le potassium aide à prévenir l'accumulation de calculs rénaux, et certaines personnes souffrant de migraine trouvent qu'il aide à soulager leurs symptômes.

Les bienfaits du caviar pour la santé proviennent de ses niveaux élevés de vitamines et de minéraux. La vitamine A favorise une réparation saine des cellules cutanées, soutient la vision et réduit le risque de cataracte et de dégénérescence maculaire. La recherche montre que la vitamine A prévient les calculs urinaires, aide à prévenir certains types de cancer et ralentit le processus de vieillissement. La vitamine A stimule le système immunitaire pour lutter contre les antigènes nocifs en augmentant l'activité lymphatique dans le corps.

La teneur en minéraux la plus importante du caviar est le calcium, le magnésium, le phosphore, le potassium et le sélénium. Le calcium, qui soutient la construction et le maintien d'os solides, assure une fonction optimale du cœur, du système nerveux et des muscles. La recherche montre également que le calcium aide à protéger contre le cancer, le diabète et l'hypertension. Le magnésium a été reconnu pour tout, de l'insomnie chronique à la construction de muscles plus forts. Ils disent que le mécanisme d'action de ce minéral miracle est la production de facteur de croissance (IGF-1). C'est un produit chimique semblable à l'insuline qui favorise le développement musculaire et détend suffisamment le système nerveux pour favoriser l'élévation de l'humeur et un sommeil plus profond. Le potassium est un autre minéral important présent dans le caviar qui maintient l'équilibre hydrique, augmente la force musculaire et réduit le risque d'anxiété. Le sélénium est un antioxydant et un minéral essentiel. Il agit comme un antioxydant avec de la vitamine E pour protéger les cellules des dommages causés par les radicaux libres et d'autres composés dans le corps qui peuvent entraîner des maladies cardiaques ou un cancer. Le sélénium est un minéral essentiel qui aide la fonction immunitaire et soutient la croissance cellulaire. Le caviar est également riche en vitamines A et E, essentielles à la croissance cellulaire et à un système immunitaire sain. Les bienfaits pour la santé du caviar dans le sélénium sont cependant les plus remarquables pour sa capacité à stimuler le système immunitaire et à fournir des actions anti-âge telles que la protection de la peau contre la rage des radicaux libres..

Les bienfaits pour la santé des acides gras contenus dans le caviar sont également bien connus. Les données nutritionnelles indiquent qu'une tasse de caviar contient environ 13 mg d'oméga-6 et 1 086 mg d'acides gras oméga-3. Les acides gras oméga-3 réduisent le risque de cancer du sein, du côlon et de la prostate et réduisent la fréquence des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux.

Mais vous devez être prudent avec le caviar pendant la lactation, car ce produit est plus allergène que le poisson. Par conséquent, vous devez commencer avec une demi-cuillère à café et pas plus d'une fois par semaine..

Poisson salé est l'un des produits de la transformation du poisson. Le processus de cuisson du poisson salé peut être mariné ou séché pendant plusieurs jours sous le soleil brûlant. Le processus de marinage donne au poisson salé l'apparence du poisson frais. Si le poisson salé est séché au soleil ou dans un four, le stockage nécessitera une énorme quantité de sel, ce qui n'est pas très utile pour une mère qui allaite..

Quels sont les bienfaits du poisson salé? Le poisson salé contient les nutriments suivants: protéines, graisses, calcium, phosphore, fer.

Les bienfaits du poisson salé peuvent aider le corps à accélérer la cicatrisation des plaies.

Le fer présent dans le poisson salé est également très bénéfique pour notre corps pour prévenir l'anémie. L'anémie est un symptôme d'un manque de sang. Le fer contenu dans le poisson salé aidera le corps à produire des cellules sanguines et à prévenir l'anémie.

Le poisson salé peut également soutenir et renforcer le système immunitaire. Cela est dû au contenu des avantages protéiques qui existent dans le poisson salé.

Poisson fumé cuit au feu ouvert ou au four par action directe du feu et de la chaleur. Cette méthode de cuisson implique l'accumulation de substances spéciales à la surface du poisson, qui lui confèrent un arôme et une odeur si merveilleux. Mais ces substances peuvent être hautement cancérigènes. Ils améliorent également le goût du lait maternel, et votre bébé peut abandonner l'allaitement après avoir mangé un tel repas simplement à cause de la forte «odeur de fumée». Le poisson fumé à chaud a une technologie de cuisson similaire, seul le processus de fumage est plus rapide.

Poisson frit peut être la meilleure façon de faire cuire du poisson pour les mères qui allaitent si elles utilisent la quantité minimale d'huile. Il ne faut pas oublier qu'un traitement thermique excessif n'est pas recommandé. Si vous faites frire du poisson avec des légumes, vous conserverez ses propriétés utiles maximales..

Poisson séché et séché ne subit pas un traitement thermique suffisant et constitue donc une source potentielle de nombreuses bactéries, y compris le botulisme. Par conséquent, il n'est pas recommandé de le manger, en particulier pendant la lactation..

Poisson en boite peut être utilisé dans l'alimentation de la mère pendant l'allaitement, mais vous devez comprendre qu'il ne contient pas autant de nutriments que le produit frais. Vous devez également savoir que les conserves fabriquées en usine sont plus sûres que les aliments maison, en raison du risque de stockage des bâtons de botulisme..

Poisson bouilli les variétés blanches sont le produit le meilleur et le plus utile pour une jeune mère et son bébé. Comme le poisson est cuit assez rapidement, tous les nutriments y sont conservés..

Recettes de poisson d'allaitement

  1. Saumon aux légumes cuits à la vapeur.

Cette recette rapide est le parfait dîner hypocalorique. Pour le plat dont vous avez besoin: 200 g de riz brun, 100 g de haricots verts, 4 steaks de saumon, coupés en morceaux. Pour l'assaisonnement, vous avez besoin de sauce soja sucrée, de jus de 1 citron vert, 2 cuillères à soupe. chili dans un bocal ou 1 poivron rouge, 1 c. vinaigre de riz, 1 c. sucre d'or.

Pour la décoration, vous avez besoin de 4 oignons, 4 cuillères à soupe de graines de sésame, gingembre mariné.

Pour cuire dans un petit bol, mélanger les ingrédients du filet de saumon épicé, puis réserver. Faire bouillir le riz dans beaucoup d'eau et égoutter après avoir été cuit et trempé pendant environ 15 minutes. Placez les légumes et le poisson dans un bain-marie en deux couches. Le poisson doit être cuit pendant 5 à 8 minutes jusqu'à ce qu'il soit tendre. Une fois cuit, mélanger les légumes avec le riz et ajouter l'oignon et la vinaigrette et garnir de saumon, garnir de graines de sésame.

  1. Poisson au four avec nouilles de riz.

Pour la cuisson, prenez: 3 steaks de saumon, huile d'olive.

Pour le glaçage, vous avez besoin de 2 cuillères à café de pâte de tomate, 1 cuillère à café. vinaigre de cidre de pomme, 1 c. sauce soja, poivre.

Pour la garniture: 200 g de nouilles de riz séchées, 2 sec. l. beurre, 2 gousses d'ail, 5 oignons, 3 piments.

Pour préparer le plat, vous devez faire bouillir les nouilles pendant pas plus de 5 minutes dans un bain-marie, puis filtrer et mettre de côté.

Préchauffer le four à feu vif. Ajouter le vinaigre, la sauce et le poivre aux pâtes pour créer un glaçage et masser le filet de saumon avec le glaçage. Placez les tranches de saumon sur un plat allant au four et attendez 6-8 minutes pour qu'il trempe. Ensuite, laissez au four pendant 8 à 10 minutes jusqu'à ce que le poisson soit cuit..

Faire sauter l'huile d'ail et d'oignon vert et le chili pendant quelques minutes jusqu'à ce qu'ils soient tendres, puis ajouter les nouilles, les haricots et le poivre. Servir les nouilles avec du poisson et de la sauce.

Le poisson qui allaite fournit des vitamines et des graisses essentielles que les mamans et les bébés devraient absolument obtenir. Il est très important de choisir le bon poisson pour un maximum d'avantages pour la santé afin que vous et votre bébé soyez en bonne santé..

Poisson pendant l'allaitement: quelles variétés une mère qui allaite peut-elle manger

Pour une mère qui allaite, le poisson pendant l'allaitement est une source irremplaçable d'énergie et de micro-éléments utiles. Après l'accouchement, une femme peut non seulement, mais aussi avoir besoin de manger des plats de poisson plusieurs fois par semaine pour que le corps récupère plus rapidement et que le bébé se développe harmonieusement. Cependant, le choix des fruits de mer et des rivières doit être abordé de manière très responsable. Après tout, certains d'entre eux peuvent provoquer une réaction allergique chez un nouveau-né. Il est important pour une mère qui allaite de savoir quel type de poisson est possible avec l'allaitement et ce qui ne l'est pas. Parlons plus en détail des avantages et des inconvénients d'un produit unique. Nous découvrirons comment le poisson blanc et rouge, salé et fumé, frit et cuit au four affecte la lactation. Et enfin, des recettes vidéo sur la façon de cuisiner un plat vous attendent.

Pourquoi les poissons sont bons pour l'allaitement

Les nutritionnistes pensent que les poissons allaités (HBs) devraient être inclus dans le régime 1 à 2 fois par semaine. Ces plats sont nutritifs, mais en même temps faibles en calories. Les protéines de poisson sont absorbées par l'organisme deux fois plus vite que les protéines de viande, et la composition minérale du produit améliore la qualité du lait maternel et sature l'enfant avec les éléments nécessaires au développement.

Que contient le produit:

  • Vitamines du groupe B. Elles soutiennent le système nerveux, les fonctions protectrices du corps, améliorent le métabolisme et l'hématopoïèse de haute qualité. Affecter l'apparence: dents, peau, cheveux, ongles.
  • Vitamine D. Soutient les fonctions immunitaires, la santé du système nerveux et les tissus musculaires. Favorise une meilleure absorption du calcium, des os plus solides.
  • Micro-éléments. L'iode soutient la glande thyroïde en protégeant contre les bactéries. Le calcium et le phosphore contribuent à la formation d'un squelette solide et de dents saines. Le sélénium est essentiel pour nourrir la peau, les cheveux, les ongles.
  • Oméga 3. Les acides gras normalisent l'activité du système cardiovasculaire, les processus métaboliques, la synthèse des hormones féminines, améliorent l'état de la peau, la croissance des cheveux.
  • Protéine. Empêche le dépôt de sel, réduit la formation d'acides uriques, qui ont un effet négatif sur les reins.
Pourquoi les poissons sont bons pour l'allaitement

Manger les bons produits à base de poisson plusieurs fois par semaine favorisera le fonctionnement des organes internes de la mère et du bébé. De plus, l'allaitement du poisson consommé par la mère réduira les risques d'allergies alimentaires chez l'enfant à l'avenir..

Lisez aussi:

Dommages potentiels aux poissons et fruits de mer

Malgré les avantages évidents des dons de réservoirs, dans certains cas, il vaut mieux les refuser..

Raisons pour lesquelles une mère qui allaite ne peut pas pêcher:

  • Le risque de réactions allergiques chez le bébé. La portabilité de ce produit varie d'une personne à l'autre. Certains types de poissons, en particulier les poissons rouges et exotiques, contiennent des allergènes potentiels.
  • Métaux lourds dans le produit. Les substances sont toxiques et inhibent l'activité de tout l'organisme. Les éléments toxiques se retrouvent dans les grandes variétés marines: requin, saumon norvégien, espadon. Utiliser avec prudence du thon contenant du mercure dans une certaine quantité.

La raison de la présence de métaux lourds dans la viande est une situation environnementale défavorable. Dans les poissons de rivière, des substances toxiques sont rarement trouvées. Cependant, lors de l'allaitement d'un bébé avec du lait maternel, tout produit doit être mangé avec précaution, en petites portions, après l'avoir préparé correctement.

Pour les personnes sujettes aux réactions allergiques, le poisson et les fruits de mer sont des allergènes potentiels. Avant utilisation, vous devez consulter un médecin.

Quels fruits de mer sont interdits lors de l'alimentation

À 1 mois de la vie du bébé, la mère devrait donner la préférence aux types de produits blancs. Certaines variétés de poissons rouges sont acceptables lorsque l'enfant a 2-3 mois.

Tout d'abord, lors de l'allaitement, une mère doit renoncer aux fruits de mer exotiques:

  • Saumon;
  • maquereau;
  • espadon;
  • requin;
  • écrevisse;
  • anchois
  • Homard;
  • moules;
  • Huîtres.

Au repos avec un petit enfant dans une station balnéaire, vous devez essayer soigneusement les homards ou les homards. Ce sont également des allergènes potentiels..

Quels fruits de mer ne sont pas autorisés lors de l'allaitement

Il est préférable d'acheter un produit surgelé - cela réduit le risque d'infection par les helminthes. Il est important de s'assurer que les poissons sont capturés dans une zone d'eau propre et salubre. En plus de choisir une variété, il est également important de bien préparer le poisson.

Ce qui n'est pas recommandé:

  • Viande crue, non traitée thermiquement, y compris les sushis et les petits pains.
  • Plats de poisson frit. Un produit gras cuit dans l'huile est moins digestible et peut provoquer des troubles digestifs chez un nourrisson.
  • Produits semi-finis en conserve. Ils contiennent beaucoup de sel, de conservateurs, de particules de plomb, ils sont donc nocifs pour la santé du bébé.
  • Produits de poisson séchés et séchés. En plus de leur forte teneur en sel, ils deviennent souvent une source de diverses infections..
  • Le poisson fumé pendant l'allaitement en raison de la présence de carcinogènes affecte le goût ainsi que la qualité du lait. De plus, les variétés grasses peuvent provoquer une augmentation des flatulences ou des coliques chez le bébé..
  • Le poisson salé lors de l'allaitement n'est pas non plus souhaitable. Le produit modifie non seulement le goût du lait, mais affecte également négativement les reins, ainsi que la pression artérielle. Ne négligez pas le fait que le poisson légèrement salé est un produit cru qui présente un danger potentiel avec le SH.

Le caviar de poisson noir et rouge est considéré comme un produit utile pour l'allaitement. Il contient également des protéines, des minéraux, des vitamines. Cependant, la préférence doit être donnée à un produit pasteurisé. Il est possible que le caviar non traité contienne des helminthes.

Quel genre de poisson une mère qui allaite peut-elle

Les premiers mois après l'accouchement, une femme peut manger du poisson diététique 2 fois par semaine. Cela reconstituera l'énergie du corps dépensée lors de l'accouchement et équilibrera la composition du lait.

Les types hypoallergéniques comprennent:

  • Habitants de la rivière: carpe, carpe, brochet, sandre.
  • Vie marine blanche: merlan bleu, merlu, morue, goberge, flétan.

Les experts conseillent de manger du poisson rouge, ainsi que des variétés grasses lorsque l'enfant atteint l'âge de 3 mois..

Le groupe des produits modérément allergènes comprend:

  • patauger;
  • tilapia;
  • hareng,
  • maquereau;
  • Unique;
  • Saumon rose;
  • Saumon;
  • truite.

Avant de manger du poisson, une mère qui allaite doit s'assurer qu'il s'agit d'un produit respectueux de l'environnement. Vous devez manger du poisson en petites portions, en observant la réaction du bébé.

Combien de grammes de poisson devriez-vous manger par semaine? La norme est de 350 g en 7 jours.

Comment bien cuire le poisson avec HB

La technique de cuisson n'est pas moins importante lors de la consommation de poisson. Avec un traitement thermique approprié, les produits de la mer ou des rivières conserveront les nutriments et le risque de troubles de l'alimentation et d'infections par les helminthes sera réduit à zéro..

Méthodes de cuisson recommandées:

  • Cuisine. L'oreille du brochet ou du sandre sera idéale pour se nourrir..
  • Cuisson vapeur. Vous pouvez prendre des steaks de poisson hypoallergénique ou tordre le poisson-chat ou la viande de morue et former des escalopes.
  • La trempe. Le plat diététique le plus courant est la goberge cuite avec des oignons et des carottes. Vous pouvez choisir une variété différente.
  • Cuisson. Quoi de plus savoureux et plus sain que du poisson cuit au four. Vous pouvez le faire cuire entier, avec des steaks ou dans la manche.
Comment choisir du poisson frais

De plus, il sera utile à chaque femme au foyer de savoir comment réduire le danger potentiel du produit de poisson consommé par des manipulations culinaires..

Ce qui est nécessaire pour cela:

  1. Privilégiez les surgelés aux frais.
  2. Faire tremper les carcasses décongelées dans de l'eau salée avant la cuisson.
  3. Le traitement thermique doit durer au moins 20 minutes.
  4. Cuire les soupes dans un bouillon secondaire, c'est-à-dire qu'après ébullition, la première est égouttée.

Pour que le bouillon de poisson soit transparent et appétissant, ajoutez du blanc d'œuf en fin de cuisson. Après cela, le liquide est filtré. Ainsi, les petits éléments sont également éliminés: écailles, os.

Le poisson régime pendant l'allaitement est un incontournable de l'alimentation. Les produits de qualité de la mer et du fleuve ont un effet bénéfique sur la santé de la femme qui allaite et de son bébé. L'essentiel est de préparer correctement le plat. Ensuite, le corps sera saturé de micro-éléments utiles et la mère aura de l'énergie pour la tâche la plus importante - élever le bébé.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Est-il possible pour une mère qui allaite de manger du fromage cottage avec l'hépatite B au cours du premier mois: recettes

Accouchement

Date de publication: 05.09.2018 | Vues: 4110 À la naissance d'un bébé, en plus d'innombrables problèmes de soins, les problèmes d'une bonne alimentation équilibrée deviennent importants.

La pancréatite pendant la grossesse est discutable

Analyses

Les filles, tout le monde dit que la grossesse rajeunit, se renouvelle. Mais avec moi, comme ça, tout est sikos nakos. Je me transforme en mamie. Seulement du diable, la sciatique a commencé à s'éloigner.

Oseille pendant la grossesse

Conception

Si, avant le début d'une situation intéressante, une femme ne pensait pas aux dommages que tel ou tel produit peut causer, cette attitude est en train de changer. Les futures mamans responsables montrent très souvent des doutes sur certains produits du menu.

Sommes-nous en train de sauver le ventre? Maman, n'ayez pas peur, bébé est protégé

Analyses

Très souvent, les mères demandent aux obstétriciens à quel point il est dangereux de dormir sur le ventre, de se cogner le ventre, d'être poussé par des concitoyens dans les transports en commun.