Principal / Infertilité

Quelle décharge devrait être après l'accouchement?

La décharge après l'accouchement s'appelle les lochies. Ils accompagnent le processus de nettoyage et de restauration de l'utérus et durent plus d'un mois. Par leur apparence, leur odeur et leur durée, on peut juger de l'état de santé d'une jeune maman..

La nature de la décharge normale

La durée et l'abondance des lochies dépendent de la physiologie et de la santé de la femme, du déroulement de la grossesse et de l'accouchement. Normalement, ils devraient durer un mois et demi à deux mois ou 42 jours. Des écarts mineurs dans un sens ou dans un autre sont autorisés. Mais si la décharge s'arrête plus tôt qu'après 5 semaines, ou dure plus de 9 semaines, il y a un problème de santé.

Dans les premières heures, une femme perd jusqu'à 400 ml de liquide, principalement constitué de sang, sa couleur est donc rouge vif et il y a une odeur de fer. Un phénomène similaire se produit en raison de lésions vasculaires. Une perte de sang abondante dure trois jours. Pendant cette période, il est recommandé d'utiliser des électrodes spéciales. Une pièce suffit pour environ 2 heures. Il n'y a pas de douleur intense, mais en raison d'une perte de sang importante, une faiblesse et des vertiges sont possibles.

Ensuite, les lochies prennent la forme de menstruations ordinaires. Des particules de l'endomètre et du placenta sortent du vagin. L'écoulement sous forme de mucus après l'accouchement n'est pas non plus considéré comme un problème. Ce ne sont que les déchets du fœtus à l'intérieur de l'utérus. Ce phénomène se poursuit tout au long de la semaine..

Les frottis brunâtres restent sur le tampon pendant environ 7 jours supplémentaires. Le reste du temps, les lochies sont transparentes, éventuellement ternes avec une teinte jaune à peine perceptible. Ils ont une légère odeur de moisi..

Au cours des dernières semaines de nettoyage de l'utérus, un écoulement rose après l'accouchement est également possible. En cohérence, ils ressemblent à du mucus avec des stries sanglantes. Le noir n'est pas non plus une source de préoccupation. Cette nuance est obtenue en raison de changements dans les niveaux hormonaux et la composition sanguine..

Tout au long de la période de récupération, les lochies sont exacerbées par l'allaitement. Il provoque la libération de l'hormone ocytocine, ce qui améliore la contraction des parois de l'utérus. Plus le bébé est appliqué sur le sein, plus le nettoyage est rapide..

Les femmes qui ont subi une césarienne doivent être préparées au fait que leur utérus reviendra à la normale beaucoup plus longtemps. Ils saignent pendant environ 2 semaines. Il est important que ces mères surveillent encore plus attentivement la nature de l'écoulement, car un grand nombre de points de suture augmente le risque d'infection.

Complications possibles

Habituellement, les jeunes mères sont heureuses lorsque les lochies s'arrêtent plus d'un mois plus tard. En fait, un tel phénomène est absolument anormal et même dangereux. Pendant ce temps, l'utérus n'a tout simplement pas le temps de récupérer. La saleté reste à l'intérieur, provoquant une inflammation. Cela est dû à un mauvais tonus musculaire ou à un blocage des tubes. Ceci est également démontré par une perte de sang peu abondante au cours de la première semaine..

Si le sang dure plus de 9 semaines, ou s'il persiste après 10 jours, il s'agit d'un saignement interne. La rupture de l'utérus ou du canal génital peut ne pas avoir été suturée. Elle est également parfois causée par des points de suture lâches ou une infection..

La couleur des lochies n'a pas une petite importance. Un écoulement jaune vif après l'accouchement signale le développement d'un processus inflammatoire dans l'endomètre. Les caillots verts de pus sont également des signes d'infection. Mucus blanc avec des grains - un symptôme du muguet.

Avec la candidose, une odeur aigre apparaît. Si les lochies sentent la pourriture, il y a un foyer d'infection dans l'utérus. Elle se produit en raison de maladies sexuellement transmissibles chroniques ou de la stagnation des sécrétions, qui constituent un environnement favorable au fonctionnement de la microflore pathogène. Parfois, l'obstétricien peut accidentellement laisser un tampon dans le canal de naissance. Chez les femmes ayant des problèmes similaires, la température augmente, des frissons et des douleurs dans le bas de l'abdomen apparaissent. Le grattage est indiqué pour ces patients.

L'écoulement aqueux après l'accouchement est un autre signe d'avertissement. Il est possible que la lymphe fuit des vaisseaux endommagés. Si avec cela il y a une odeur de poisson pourri, nous parlons de gardnerellose.

Si les lochies sont passées et après quelques semaines, voire des mois, elles sont revenues sous forme de mucus, il est fort probable que l'ovulation a commencé. Cela signifie que l'utérus a complètement récupéré et est prêt pour une nouvelle conception. Mais il est encore trop tôt pour retomber enceinte, vous devez donc vous occuper de la contraception. L'apparition de sang pendant cette période peut signaler le début du cycle menstruel. Mais cela ne ferait pas de mal de consulter un gynécologue. Un phénomène similaire met parfois en garde contre une inflammation ou des fibromes utérins..

Tout ce qui précède est une préoccupation majeure. Si des signes avant-coureurs apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin..

Comment éviter les complications pendant la période post-partum?

Pour accélérer le processus de récupération et ne pas interférer avec le nettoyage normal, il y a quelques points importants à observer. Il est nécessaire de ne pas retarder la miction et d'éviter la constipation pour éviter une pression sur l'utérus. Il est recommandé aux jeunes mères de dormir et de se reposer sur le ventre. Il favorise une meilleure contraction musculaire.

N'utilisez pas de tampons après l'accouchement. Ils absorbent la saleté, ce qui crée des conditions favorables à la microflore pathogène. Il existe des serviettes spéciales pour les femmes qui ont accouché. La préférence doit être donnée aux produits d'hygiène sans parfum. Ces substances peuvent provoquer des allergies. Ils interfèrent également avec l'évaluation de l'odeur de décharge, ce qui est très important..

L'hygiène intime doit être traitée avec une attention particulière. Il est recommandé de le laver le plus souvent possible. Vous ne pouvez pas prendre de bain. Les procédures d'eau ne sont autorisées que sous la douche, et il est important de s'assurer que le jet d'eau ne pénètre pas dans le vagin.

Les femmes qui ont récemment accouché bénéficient d'un repos sexuel. Cela devrait durer jusqu'à l'achèvement complet des lochies. Vous ne pouvez reprendre une relation sexuelle qu'après un examen médical de suivi et la sélection d'un contraceptif.

Le nettoyage de l'utérus après l'accouchement est un moment important dans la restauration du corps. La nature et la durée de la décharge aident à identifier les processus pathologiques dans le temps. Par conséquent, il est si important de noter la couleur, l'odeur et la consistance des lochies jusqu'à ce qu'ils soient terminés..

Nettoyage de l'utérus après l'accouchement

Nettoyage après l'accouchement: comment il est effectué, complications possibles

Quand est-il nécessaire de nettoyer l'utérus après l'accouchement, comment cela se passe-t-il et pourquoi est-il nécessaire? C'est une procédure médicale connue de nombreuses femmes. Absolument similaire est effectué pour enlever l'ovule pendant une grossesse gelée, un avortement, à des fins de diagnostic, si, par exemple, un cancer de l'endomètre est suspecté. Et le nettoyage de l'utérus après l'accouchement, le plus souvent, est une tentative d'éviter un processus inflammatoire grave, s'il y a des conditions préalables à cela..

Quels sont ces prérequis? Immédiatement après la naissance de l'enfant, un nettoyage manuel de l'utérus peut être effectué si, lors de l'examen du placenta (placenta), il y a des doutes sur son intégrité. Autrement dit, le médecin soupçonne qu'une partie de la post-naissance est restée dans la cavité utérine. Dans ce cas, la femme reçoit une anesthésie complète et le médecin, sans aucun problème, à travers le col de l'utérus complètement ouvert, le nettoie des restes du placenta. À propos, un tel nettoyage après l'accouchement est nécessaire même si l'après-naissance ne part pas du tout. Cela se produit lorsqu'il est fermement attaché. Encore une fois, le médecin aide la femme à terminer le travail. En outre, le placenta est retiré manuellement lors d'une césarienne.

Quelles sont les complications possibles après le nettoyage de l'utérus, car on sait qu'il s'agit d'une procédure plutôt traumatique? En fait, lorsqu'elle est effectuée dans une maternité, les problèmes surviennent extrêmement rarement. Habituellement, dans les maternités, une échographie est effectuée avant la sortie. Et parfois, si nécessaire, un nettoyage régulier ou sous vide de l'utérus est effectué. Ce n'est pas dangereux si toutes les conditions de stérilité sont remplies.

En passant, concernant l'utilisation de divers instruments gynécologiques dans cette procédure. Il y a des cas de pratique médicale où les conséquences du nettoyage de l'utérus ont été mortelles. Il est considéré comme beaucoup plus sûr, alors que le pharynx interne est ouvert, d'effectuer des procédures médicales pour nettoyer l'utérus manuellement. Cela s'avère beaucoup plus prudent. Et un saignement aussi grave, qui se produit lorsqu'un curetage instrumental de l'utérus est effectué après l'accouchement, n'est pas observé.

Mais toutes les femmes ont des caillots dans l'utérus après la naissance d'un enfant, mais tout le monde n'a pas de curetage utérin, manuel ou instrumental. Et c'est vrai. Dans la plupart des maternités, absolument toutes les femmes en travail reçoivent de l'ocytocine intramusculaire dans les trois jours suivant l'accouchement. C'est un médicament qui conduit à de fortes contractions de l'utérus, l'aide à se vider plus rapidement. Parfois, la thérapie avec ce médicament doit être prolongée. Mais juste une décharge abondante après l'accouchement n'est pas toujours une indication d'une procédure aussi traumatisante que le nettoyage de l'utérus, elle ne doit être effectuée qu'en dernier recours. Normalement, un écoulement abondant chez la femme est observé dans les 5 à 7 premiers jours après la naissance d'un enfant. Et puis ils déclinent. Mais ils peuvent persister pendant 6, et parfois même 8 semaines..

Nettoyer l'utérus avec un aspirateur après l'accouchement est moins dangereux, car pendant celui-ci, la cavité utérine elle-même n'est pas directement affectée. Le tube de l'appareil lui-même est facilement inséré dans l'utérus, en raison de son petit diamètre. De plus, pour cela, le médecin n'a même pas besoin d'utiliser les dilatateurs cervicaux, il est déjà entrouvert. Et le nettoyage de l'utérus après l'accouchement de cette manière est très rarement effectué sous anesthésie, car la douleur est minime. Une femme ressent à peu près la même chose que pendant la menstruation, lorsque le médecin utilise un aspirateur pour éliminer les caillots de la cavité utérine.

Les caillots sanguins dans l'utérus après l'accouchement ne «garantissent» pas toujours le nettoyage, en plus de l'ocytocine, il existe des remèdes populaires pour aider votre système reproducteur. Par exemple, vous pouvez boire une teinture de poivre d'eau. Dormir sur le ventre et porter un bandage post-partum ont également un bon effet..

Mais si la décharge après le nettoyage de l'utérus ne se termine en aucune façon en raison du polype placentaire qui s'y est formé, alors il n'y a nulle part où aller, vous devez faire un curetage et, mieux encore, une hystéroscopie, car de cette manière, le médecin peut retirer le polype sans blesser tout l'utérus. Est-il douloureux de nettoyer l'utérus quelques semaines après la naissance du bébé? Oui, cela ne peut se faire sans un bon soulagement de la douleur, car le col de l'utérus a le temps de se refermer. Mais c'est son expansion instrumentale qui est la plus douloureuse.

Comment l'utérus est-il nettoyé après l'accouchement, que doit faire une femme? Passez une échographie et obtenez une recommandation d'un médecin pour cette procédure. Faites des tests sanguins et des frottis. Et arriver à l'hôpital le jour fixé. La procédure elle-même ne dure pas plus de 20 à 30 minutes, une anesthésie générale ou locale est effectuée. Après avoir conseillé à la femme de s'allonger pendant environ 2 heures et de rentrer chez elle.

Nettoyage de l'utérus après l'accouchement: les principales conséquences pour une femme

L'accouchement se déroule en trois périodes: les contractions, la naissance d'un fœtus et la naissance d'un post-accouchement. L'après-naissance est le placenta et les membranes dans lesquelles se trouve le fœtus. Après la naissance du placenta, il ne devrait plus y avoir de restes de celui-ci dans l'utérus, ainsi que des caillots sanguins attachés à ses parois ou bloquant la sortie des sécrétions; le nettoyage doit être complet. Tous ces tissus pourriront dans la cavité utérine après l'accouchement et créeront un terreau fertile pour de nombreuses microflores opportunistes et pathogènes qui vivent à la surface du corps..

Les caillots sanguins restant dans la cavité peuvent interférer avec son nettoyage après l'accouchement - élimination des lochies - écoulement post-partum de sa cavité. Un caillot sanguin peut également bloquer un vaisseau dans la paroi et ensuite se détacher après un certain temps, provoquant des saignements sévères. Ce saignement peut survenir soudainement même un mois après l'accouchement..

Afin d'éviter de telles conséquences, ils effectuent le nettoyage (grattage, curetage) de l'utérus après l'accouchement. Si des parties du placenta et des membranes fœtales restent dans sa cavité, un grattage est effectué immédiatement après l'accouchement ou dans les 24 heures qui suivent. S'il y a des caillots sanguins dans l'utérus qui interfèrent avec le nettoyage de sa cavité, un grattage est effectué selon les indications, en fonction de l'état de la femme, mais au plus tard la première semaine après la naissance. La présence d'indications de curetage dans les cliniques modernes est confirmée par des examens échographiques (échographie).

L'opération est simple, mais douloureuse, elle est donc réalisée sous anesthésie générale. Le médecin avec un instrument médical (curette) gratte la muqueuse utérine, enlevant sa couche fonctionnelle supérieure ainsi que les restes de tissus génériques. Parfois, le nettoyage par aspiration est effectué avec un contrôle par ultrasons ultérieur.

Important! si le médecin estime nécessaire de procéder au nettoyage, la femme ne doit pas le refuser!

Les principaux critères de réussite du nettoyage de l'utérus

Le succès de l'opération de grattage post-partum est prouvé (cela vaut la peine de s'en souvenir!):

  • l'absence d'augmentation significative de la température corporelle de la parturiente (la norme va jusqu'à 37,5 ° C);
  • aucun saignement, des taches modérées pendant plusieurs jours (parfois jusqu'à une semaine) sont considérées comme la norme, elles virent progressivement au brun puis s'éclaircissent; la décharge n'a pas d'odeur désagréable;
  • douleur dans le bas de l'abdomen - elle diminue progressivement, mais persiste jusqu'à ce que l'utérus soit complètement contracté;
  • l'état général de la femme est satisfaisant, mais de légers vertiges peuvent déranger; tous ces symptômes indiquent que le nettoyage va bien.

Il est important de prêter attention aux symptômes suivants et de les signaler à votre médecin:

  • augmentation des saignements;
  • absence complète de décharge dans les premiers jours après le nettoyage avec une augmentation simultanée de la douleur; cela indique une violation de la purification;
  • la décharge acquiert une odeur putride désagréable - un signe d'infection;
  • la température monte à 38 ° et plus.

Comment se déroulent la réadaptation et le rétablissement?

Pendant un certain temps (4-6 jours) après le nettoyage, la femme en post-partum est à l'hôpital sous la surveillance d'un médecin. Il procède à un examen quotidien pour identifier les complications possibles en temps opportun. Les médicaments sont prescrits:

  1. médicaments pour contracter l'utérus - il s'agit de la prévention des re-saignements;
  2. antibiotiques - pour prévenir le développement d'infections.

Si la période de rééducation se déroule bien, la femme est libérée 5 à 6 jours après le nettoyage et un suivi supplémentaire de son état est effectué par le médecin de la clinique prénatale. La décharge après curetage (ainsi qu'après l'accouchement) dure environ 6 semaines, s'éclaircissant progressivement et diminuant de volume. Deux mois après l'accouchement, il y a un nettoyage et une récupération complets..

Complications et conséquences après curetage de l'utérus

Comme pour toute chirurgie, des complications sont possibles. Les complications peuvent être précoces ou tardives. Les complications précoces comprennent:

  • saignement en cas de lésion d'un vaisseau situé dans la paroi de l'utérus; dans ce cas, des saignements abondants peuvent provenir du tractus génital ou se manifester sous la forme d'hémomètres - accumulation de sang dans la cavité utérine en raison de la fermeture de la sortie de la cavité; pour la prévention des hémomètres, des antispasmodiques sont prescrits - des médicaments qui soulagent les spasmes des muscles lisses;
  • perforation (violation de l'intégrité) de la paroi utérine avec un instrument pointu - une petite ponction peut proliférer d'elle-même et une grande est suturée; En règle générale, les conséquences désagréables ne se produisent pas.

Ces conséquences sont éliminées sur la table d'opération ou avec une seconde opération le premier jour. Les cliniques modernes ont toutes les chances de faire face à de telles conséquences..

Aux complications tardives, qui peuvent se développer après quelques jours d'opération et durer longtemps, incluent l'infection et les conséquences associées. En cas de violation du nettoyage de l'utérus, un processus infectieux et inflammatoire se développe - endométrite aiguë, qui se déroule avec une température élevée, des douleurs dans le bas de l'abdomen, un changement dans la nature des lochies (elles deviennent fétides, le nettoyage est perturbé). Une antibiothérapie prescrite en temps opportun vous permet d'arrêter rapidement ce processus et d'éviter des conséquences graves.

Important! Il est plus difficile de nettoyer et de traiter l'endométrite chez les femmes souffrant de certaines infections cachées - chlamydia, ureaplasmose, etc. Par conséquent, les obstétriciens-gynécologues insistent toujours sur un examen complet et un traitement de l'infection pendant la planification de la grossesse. Dans de tels cas, l'endométrite devient chronique et s'accompagne du développement d'adhérences. Le processus inflammatoire passe aux trompes de Fallope et aux organes pelviens, où les effets de l'inflammation - les adhérences - se développent également progressivement..

Les adhérences dans l'utérus et les trompes de Fallope sont la principale cause d'infertilité. Les adhérences dans les trompes de Fallope peuvent interférer avec la conception et dans la cavité utérine - porter un enfant et l'accouchement. Le traitement de ces processus est à long terme. Cela commence par l'identification et le traitement de l'infection, qui, en règle générale, avec une inflammation prolongée est mixte, causée par différents agents pathogènes.

Après élimination de l'infection, les adhérences sont disséquées, ce qui est le plus souvent réalisé par des méthodes endoscopiques (sans grandes incisions, à l'aide d'instruments endoscopiques spéciaux). Et ce n'est qu'après cela que les conséquences de l'infection sont éliminées et que la femme peut redevenir enceinte..

Les troubles hormonaux et une défaillance du cycle menstruel peuvent être la conséquence d'un curetage trop profond des parois, lorsque non seulement la couche fonctionnelle supérieure (de récupération) de l'endomètre est enlevée, mais également la couche basale inférieure, qui ne peut pas être restaurée. Cette complication est très difficile à traiter et le plus souvent elle devient la cause de l'infertilité..

Comment accélérer le processus de guérison après le brossage

Pour ce faire, vous devez suivre toutes les recommandations du médecin. Conseils:

  • gardez vos organes génitaux propres; prenez une douche chaude deux fois par jour; vous ne pouvez pas vous laver dans un bain, un bain, un sauna;
  • la douche vaginale ne peut pas être faite, toutes les procédures de nettoyage doivent être superficielles;
  • changer les joints au fur et à mesure qu'ils se remplissent, mais au moins 6 à 8 fois par jour; dans les premiers jours, il est préférable d'utiliser des couches (ainsi qu'après l'accouchement);
  • même avec une petite décharge, n'utilisez pas de tampons vaginaux - cela interfère avec le nettoyage;
  • toute activité physique et état de stress doivent être exclus dans les deux premières semaines suivant le nettoyage;
  • les rapports sexuels ne sont possibles qu'après l'arrêt complet des lochies.

Avec un nettoyage réussi après l'accouchement et le respect de toutes les exigences nécessaires pendant la période postopératoire, il n'y a généralement pas de conséquences négatives pour les femmes. Des conséquences beaucoup plus graves surviennent si le nettoyage n'a pas été effectué en temps opportun..

Comment et dans quels cas l'aspirateur est-il effectué après l'accouchement??

Le nettoyage de l'utérus après l'accouchement est une procédure gynécologique qui peut être prescrite par un médecin à titre de diagnostic ou à des fins thérapeutiques (interruption de grossesse, après une fausse couche, pour prélever un embryon congelé ou après l'accouchement). Le nettoyage est effectué par des méthodes manuelles (mécaniques) ou par aspiration. Dans les deux cas, une anesthésie locale ou une anesthésie générale peut être appliquée.

Le nettoyage par aspiration est une méthode moderne et efficace d'élimination du contenu de la cavité utérine pour libérer la couche muqueuse de l'organe des caillots sanguins ou des restes (morceaux) du placenta, effectuée sans endommager le col de l'utérus et ses parois. Il existe de nombreuses indications pour cette procédure. Nous considérerons ces cas lorsque le nettoyage est prescrit dans la période post-partum..

Souvent, le nettoyage de l'utérus après l'accouchement est une complication associée à l'absence de sortie naturelle du placenta et du tissu fœtal, qui ne peut en aucun cas être ignorée, car elle est dangereuse pour la santé de la femme. Beaucoup ont peur de cette procédure, mais ce n'est pas aussi effrayant que cela puisse paraître. En tout cas, ce n'est pas pire que la naissance elle-même (et vous l'avez déjà vécue). De plus, les médecins ne prescrivent le nettoyage que dans les cas extrêmes, lorsqu'il s'agit de la possibilité de complications plus graves, dont les conséquences peuvent être assez complexes, voire mortelles. Par conséquent, vous ne devez pas avoir peur et refuser la procédure. Vous avez juste besoin de comprendre ce que vous devez faire.

Indications de l'aspirateur pendant la période post-partum

En règle générale, après la naissance du bébé, la femme reste à la maternité sous la surveillance de médecins pendant 5 jours supplémentaires, ce qui est nécessaire pour que le gynécologue puisse évaluer l'état de la mère et déterminer:

  • sa température corporelle;
  • état du canal de naissance;
  • écoulement de l'utérus;
  • l'état des points de suture (s'ils ont dû être appliqués après une césarienne ou à la suite de ruptures);
  • bien-être général d'une femme.

Si les jours 2 et 3 après l'accouchement, lors d'un examen visuel et d'une mesure du fond utérin de la femme, une faiblesse (ou un arrêt complet) de sa contraction est notée, le médecin peut alors recourir à un examen instrumental sur la chaise gynécologique ou envoyer la patiente à une échographie des organes pelviens pour l'examiner. la présence de particules placentaires, de membranes ou de gros caillots sanguins dans l'utérus. Si on en trouve, les premières injections intraveineuses sont prescrites, stimulant la contraction de l'utérus et favorisant la décharge du placenta de l'organe génital. Une telle complication survient dans le cas d'une forte fusion du placenta avec l'utérus, qui ne permet pas aux tissus de sortir librement dans la deuxième phase du travail. Et la présence de tissus étrangers dans l'utérus devient:

  • premièrement, un terreau fertile pour les micro-organismes, et leur reproduction active peut provoquer une inflammation purulente;
  • deuxièmement, la raison d'une diminution significative de la contractilité de l'utérus, qui conduit finalement à une infection et au développement de graves conséquences post-partum.

Si les compte-gouttes n'aident pas, il s'agit d'une indication pour le nettoyage de l'utérus, car le développement ultérieur de processus purulents et l'empoisonnement toxique du corps dans son ensemble interdisent immédiatement l'allaitement (car l'infection par le flux sanguin pénètre également dans le lait maternel) et menace la santé de la patiente..

Décharge après l'accouchement et curetage

  • 22 avril 2017
  • Réponses

Notre choix

En quête d'ovulation: la folliculométrie

conseillé

Les premiers signes de grossesse. Les sondages.

Sofya Sokolova a publié un article dans Symptômes de la grossesse, 13 septembre 2019

conseillé

Wobenzym augmente la probabilité de conception

conseillé

Massage gynécologique - l'effet est fantastique?

Irina Shirokova a publié un article dans Gynécologie, le 19 septembre 2019

conseillé

AMG - hormone anti-müllérienne

Sofya Sokolova a publié un article dans Analyses et enquêtes, 22 septembre 2019

conseillé

Sujets populaires

Auteur: // Ira //
Créé il y a 13 heures

Auteur: maman dans un cube)))
Créé il y a 19 heures

Auteur: Qwerty30
Créé il y a 13 heures

Auteur: Enma13Ai
Créé il y a 8 heures

Auteur: Tarakashka
Créé il y a 15 heures

Auteur: London-london
Créé il y a 6 heures

Auteur: Vredinka87
Créé il y a 5 heures

Auteur: Goldilocks //
Créé il y a 16 heures

Auteur: iriroman
Créé il y a 13 heures

Auteur: Katarina_SH
Créé il y a 16 heures

À propos du site

Liens rapides

  • À propos du site
  • Nos auteurs
  • Aide du site
  • La publicité

Sections populaires

  • Forum sur la planification de la grossesse
  • Graphiques de température basale
  • Bibliothèque de santé reproductive
  • Avis sur les cliniques sur les médecins
  • Communication dans les clubs pour PDR

Les documents publiés sur notre site Web sont à titre informatif et sont destinés à des fins éducatives. Veuillez ne pas les utiliser comme conseil médical. La détermination du diagnostic et le choix d'une méthode de traitement restent la prérogative exclusive de votre médecin traitant!

Quelle décharge devrait être après le nettoyage de l'utérus après l'accouchement

Au dernier stade du travail, le placenta est né, ce qui signifie l'achèvement du processus de naissance. Cela s'accompagne de la libération d'une grande quantité de sang et de mucus: comme la surface de l'utérus est endommagée, une plaie reste dessus à cause de l'ancienne fixation du placenta. Jusqu'à ce que la surface de l'utérus guérisse et que la membrane muqueuse ne soit pas restaurée, le contenu de la plaie sera libéré du vagin de la femme post-partum, changeant progressivement de couleur (il y aura de moins en moins d'impuretés sanguines) et diminuant en quantité. Cet écoulement post-partum s'appelle les lochies..

Immédiatement après la fin du travail, la femme reçoit une injection d'un médicament pour stimuler l'activité contractile de l'utérus. Il s'agit généralement d'ocytocine ou de méthylegrométhryle. La vessie est vidée par le cathéter (afin qu'elle n'appuie pas sur l'utérus et n'interfère pas avec ses contractions), et un coussin chauffant à glace est placé sur le bas de l'abdomen. Cette fois est très dangereuse avec la découverte d'hémorragies utérines hypotoniques, donc pendant deux heures la femme post-partum est observée en salle d'accouchement.

Les écoulements sanglants sont maintenant très abondants, mais ne doivent toujours pas dépasser la norme. La femme ne ressent aucune douleur, cependant, les saignements entraînent rapidement une faiblesse et des vertiges. Par conséquent, si vous sentez que le sang coule très fortement (par exemple, la couche sous vous est toute mouillée), assurez-vous d'en informer le personnel médical..

Si la décharge pendant ces deux heures ne dépasse pas un demi-litre et que l'état de la femme post-partum est satisfaisant, elle est transférée au service post-partum. Vous devez maintenant surveiller vos sécrétions, et pour cela vous devez savoir ce qu'elles sont et combien de temps elles durent. Ne vous inquiétez pas: bien sûr, l'infirmière contrôlera tout. Et le médecin viendra certainement, notamment pour évaluer la nature et la quantité de décharge. Mais pour être confiant et calme, il est préférable de savoir à l'avance ce qui vous arrivera la première fois après l'accouchement et quel caractère devrait être un écoulement post-partum normal.

Les lochies se composent de cellules sanguines, d'ichor, de plasma, de restes de la muqueuse de la cavité utérine (épithélium mourant) et de mucus du canal cervical, vous remarquerez donc du mucus et des caillots en eux, en particulier dans les premiers jours après l'accouchement. Avec la pression sur l'abdomen, ainsi qu'avec le mouvement, la décharge du contenu de la plaie peut augmenter. Considérez ceci si vous voulez sortir du lit - il coulera immédiatement hors de vous. Par conséquent, nous vous recommandons de mettre d'abord une couche sous vos pieds..

Lochia changera constamment de caractère. Au début, ils ressemblent à des écoulements pendant la menstruation, mais beaucoup plus abondamment. C'est une bonne chose, car la cavité utérine est dégagée du contenu de la plaie. Après quelques jours, les lochies deviendront légèrement plus foncées et moins nombreuses. Au cours de la deuxième semaine, la décharge sera jaune brunâtre, acquiert une consistance visqueuse et, après la troisième, blanc jaunâtre. Mais les impuretés sanguines peuvent être observées pendant un mois entier après l'accouchement - c'est normal.

Même après le transfert de la femme post-partum dans le service post-partum, la probabilité de saignement reste élevée. Si la quantité de décharge a fortement augmenté, appelez immédiatement un médecin. Pour éviter les saignements, procédez comme suit:

  • Roulez régulièrement sur le ventre: cela aidera à vider la cavité utérine du contenu de la plaie. Mieux encore, couchez-vous plus sur le ventre que sur le dos ou sur le côté.
  • Allez aux toilettes aussi souvent que possible, même si vous n'en ressentez pas l'envie. De manière optimale toutes les 2-3 heures, car une vessie pleine appuie sur l'utérus et l'empêche de se contracter.
  • Placez un coussin chauffant à glace sur le bas de l'abdomen plusieurs fois par jour: les vaisseaux se contractent, ce qui empêche également les saignements.
  • Ne soulevez rien de lourd - avec un effort physique, la quantité de décharge peut augmenter.

De plus, chez les mères qui allaitent, les lochies se terminent beaucoup plus rapidement. Par conséquent, allaitez le bébé à la demande - pendant la succion, de l'ocytocine est produite dans le corps de la mère, ce qui provoque une contraction des muscles utérins. Dans le même temps, une femme ressent des crampes et la décharge elle-même augmente.

L'accouchement se déroule en trois périodes: les contractions, la naissance d'un fœtus et la naissance d'un post-accouchement. L'après-naissance est le placenta et les membranes dans lesquelles se trouve le fœtus. Après la naissance du placenta, il ne devrait plus y avoir de restes de celui-ci dans l'utérus, ainsi que des caillots sanguins attachés à ses parois ou bloquant la sortie des sécrétions; le nettoyage doit être complet. Tous ces tissus pourriront dans la cavité utérine après l'accouchement et créeront un terreau fertile pour de nombreuses microflores opportunistes et pathogènes qui vivent à la surface du corps..

Les caillots sanguins restant dans la cavité peuvent interférer avec son nettoyage après l'accouchement - élimination des lochies - écoulement post-partum de sa cavité. Un caillot sanguin peut également bloquer un vaisseau dans la paroi et ensuite se détacher après un certain temps, provoquant des saignements sévères. Ce saignement peut survenir soudainement même un mois après l'accouchement..

Afin d'éviter de telles conséquences, ils effectuent le nettoyage (grattage, curetage) de l'utérus après l'accouchement. Si des parties du placenta et des membranes fœtales restent dans sa cavité, un grattage est effectué immédiatement après l'accouchement ou dans les 24 heures qui suivent. S'il y a des caillots sanguins dans l'utérus qui interfèrent avec le nettoyage de sa cavité, un grattage est effectué selon les indications, en fonction de l'état de la femme, mais au plus tard la première semaine après la naissance. La présence d'indications de curetage dans les cliniques modernes est confirmée par des examens échographiques (échographie).

L'opération est simple, mais douloureuse, elle est donc réalisée sous anesthésie générale. Le médecin avec un instrument médical (curette) gratte la muqueuse utérine, enlevant sa couche fonctionnelle supérieure ainsi que les restes de tissus génériques. Parfois, le nettoyage par aspiration est effectué avec un contrôle par ultrasons ultérieur.

Important! si le médecin estime nécessaire de procéder au nettoyage, la femme ne doit pas le refuser!

Le succès de l'opération de grattage post-partum est prouvé (cela vaut la peine de s'en souvenir!):

  • l'absence d'augmentation significative de la température corporelle de la parturiente (la norme va jusqu'à 37,5 ° C);
  • aucun saignement, des taches modérées pendant plusieurs jours (parfois jusqu'à une semaine) sont considérées comme la norme, elles virent progressivement au brun puis s'éclaircissent; la décharge n'a pas d'odeur désagréable;
  • douleur dans le bas de l'abdomen - elle diminue progressivement, mais persiste jusqu'à ce que l'utérus soit complètement contracté;
  • l'état général de la femme est satisfaisant, mais de légers vertiges peuvent déranger; tous ces symptômes indiquent que le nettoyage va bien.

Il est important de prêter attention aux symptômes suivants et de les signaler à votre médecin:

  • augmentation des saignements;
  • absence complète de décharge dans les premiers jours après le nettoyage avec une augmentation simultanée de la douleur; cela indique une violation de la purification;
  • la décharge acquiert une odeur putride désagréable - un signe d'infection;
  • la température monte à 38 ° et plus.

Pendant un certain temps (4-6 jours) après le nettoyage, la femme en post-partum est à l'hôpital sous la surveillance d'un médecin. Il procède à un examen quotidien pour identifier les complications possibles en temps opportun. Les médicaments sont prescrits:

  1. médicaments pour contracter l'utérus - il s'agit de la prévention des re-saignements;
  2. antibiotiques - pour prévenir le développement d'infections.

Si la période de rééducation se déroule bien, la femme est libérée 5 à 6 jours après le nettoyage et un suivi supplémentaire de son état est effectué par le médecin de la clinique prénatale. La décharge après curetage (ainsi qu'après l'accouchement) dure environ 6 semaines, s'éclaircissant progressivement et diminuant de volume. Deux mois après l'accouchement, il y a un nettoyage et une récupération complets..

Comme pour toute chirurgie, des complications sont possibles. Les complications peuvent être précoces ou tardives. Les complications précoces comprennent:

  • saignement en cas de lésion d'un vaisseau situé dans la paroi de l'utérus; dans ce cas, des saignements abondants peuvent provenir du tractus génital ou se manifester sous la forme d'hémomètres - accumulation de sang dans la cavité utérine en raison de la fermeture de la sortie de la cavité; pour la prévention des hémomètres, des antispasmodiques sont prescrits - des médicaments qui soulagent les spasmes des muscles lisses;
  • perforation (violation de l'intégrité) de la paroi utérine avec un instrument pointu - une petite ponction peut proliférer d'elle-même et une grande est suturée; En règle générale, les conséquences désagréables ne se produisent pas.

Ces conséquences sont éliminées sur la table d'opération ou avec une seconde opération le premier jour. Les cliniques modernes ont toutes les chances de faire face à de telles conséquences..

Aux complications tardives, qui peuvent se développer après quelques jours d'opération et durer longtemps, incluent l'infection et les conséquences associées. En cas de violation du nettoyage de l'utérus, un processus infectieux et inflammatoire se développe - endométrite aiguë, qui se déroule avec une température élevée, des douleurs dans le bas de l'abdomen, un changement dans la nature des lochies (elles deviennent fétides, le nettoyage est perturbé). Une antibiothérapie prescrite en temps opportun vous permet d'arrêter rapidement ce processus et d'éviter des conséquences graves.

Important! Il est plus difficile de nettoyer et de traiter l'endométrite chez les femmes souffrant de certaines infections cachées - chlamydia, ureaplasmose, etc. Par conséquent, les obstétriciens-gynécologues insistent toujours sur un examen complet et un traitement de l'infection pendant la planification de la grossesse. Dans de tels cas, l'endométrite devient chronique et s'accompagne du développement d'adhérences. Le processus inflammatoire passe aux trompes de Fallope et aux organes pelviens, où les effets de l'inflammation - les adhérences - se développent également progressivement..

Les adhérences dans l'utérus et les trompes de Fallope sont la principale cause d'infertilité. Les adhérences dans les trompes de Fallope peuvent interférer avec la conception et dans la cavité utérine - porter un enfant et l'accouchement. Le traitement de ces processus est à long terme. Cela commence par l'identification et le traitement de l'infection, qui, en règle générale, avec une inflammation prolongée est mixte, causée par différents agents pathogènes.

Après élimination de l'infection, les adhérences sont disséquées, ce qui est le plus souvent réalisé par des méthodes endoscopiques (sans grandes incisions, à l'aide d'instruments endoscopiques spéciaux). Et ce n'est qu'après cela que les conséquences de l'infection sont éliminées et que la femme peut redevenir enceinte..

Les troubles hormonaux et une défaillance du cycle menstruel peuvent être la conséquence d'un curetage trop profond des parois, lorsque non seulement la couche fonctionnelle supérieure (de récupération) de l'endomètre est enlevée, mais également la couche basale inférieure, qui ne peut pas être restaurée. Cette complication est très difficile à traiter et le plus souvent elle devient la cause de l'infertilité..

Pour ce faire, vous devez suivre toutes les recommandations du médecin. Conseils:

  • gardez vos organes génitaux propres; prenez une douche chaude deux fois par jour; vous ne pouvez pas vous laver dans un bain, un bain, un sauna;
  • la douche vaginale ne peut pas être faite, toutes les procédures de nettoyage doivent être superficielles;
  • changer les joints au fur et à mesure qu'ils se remplissent, mais au moins 6 à 8 fois par jour; dans les premiers jours, il est préférable d'utiliser des couches (ainsi qu'après l'accouchement);
  • même avec une petite décharge, n'utilisez pas de tampons vaginaux - cela interfère avec le nettoyage;
  • toute activité physique et état de stress doivent être exclus dans les deux premières semaines suivant le nettoyage;
  • les rapports sexuels ne sont possibles qu'après l'arrêt complet des lochies.

Avec un nettoyage réussi après l'accouchement et le respect de toutes les exigences nécessaires pendant la période postopératoire, il n'y a généralement pas de conséquences négatives pour les femmes. Des conséquences beaucoup plus graves surviennent si le nettoyage n'a pas été effectué en temps opportun..

Le curetage de la cavité utérine peut être réalisé à des fins thérapeutiques et diagnostiques. De nombreuses femmes ont rencontré une telle procédure, certaines sont encore à venir, il est donc important d'avoir une idée de la façon dont se déroule la période de récupération, de ce que devrait être l'écoulement après curetage de la cavité utérine, combien de temps cela peut durer..

L'opération est réalisée lors de la détection des polypes, de l'endométrite, pour se débarrasser des grossesses non désirées ou des résidus de placenta après l'accouchement. Un curetage diagnostique sera nécessaire si une femme se plaint de saignements abondants pendant la menstruation avec des caillots, une infertilité ou une préparation à une chirurgie gynécologique est nécessaire.

Le saignement après le grattage de la cavité utérine est normal, car la procédure est effectuée presque à l'aveugle par le médecin à l'aide d'un appareil tel qu'une curette. Pendant l'opération, une violation de la couche muqueuse de l'utérus se produit, une plaie hémorragique continue se forme. La décharge sanglante favorise la décharge de caillots sanguins, la régénération de l'endomètre endommagé.

La décharge à long terme après curetage est lourde de complications graves.

Après le nettoyage, les écoulements ressemblent à des écoulements menstruels, leur durée, leur intensité peuvent varier et dépendent de nombreux facteurs, de la compétence du médecin au contexte hormonal de la femme. Mais parmi les spécialistes, il existe certains critères par lesquels il est déterminé à quel point le processus correspond à la norme:

  • Le saignement après le nettoyage ne dure pas plus de 10 jours, le plus souvent 4-5.
  • Au fil du temps, l'intensité de la décharge diminue et ils acquièrent un caractère étalé..
  • Au début, il y a une douleur tiraillante dans le bas de l'abdomen.

Si une décharge brunâtre apparaît quelques jours après le grattage, cela indique un processus de guérison réussi.

Une femme devrait consulter un médecin si, après le grattage, un écoulement avec une odeur désagréable apparaît, il est abondant ou rare et a une couleur jaune ou verdâtre. Si un écoulement jaune apparaît après le nettoyage de l'utérus, les pathologies suivantes sont susceptibles de se développer:

  • Cercivite.
  • L'endométrite.
  • Metroendométrite.
  • Salpingo-ovariite.

En règle générale, avec le développement de telles complications, en plus d'un écoulement jaune avec un mélange de pus, vous pouvez observer un saut de température, une douleur intense dans le bas de l'abdomen.

De grandes quantités d'écoulement sanglant indiquent des difficultés de guérison de la muqueuse utérine. Si la couleur vire progressivement au jaune, nous pouvons parler de l'ajout d'une infection. Cette condition nécessitera la prise d'agents antibactériens..

Si le sang après le nettoyage de l'utérus s'arrête le 2-3ème jour, on peut supposer que cela s'est produit en raison d'un spasme du canal cervical et qu'il s'accumule à l'intérieur de la cavité utérine. L'état pathologique s'accompagne d'une forte fièvre, de fortes crampes dans le bas-ventre. Le risque de développer un processus inflammatoire augmente.

Si les antispasmodiques n'aident pas à faire face à la situation, un nettoyage répété peut être nécessaire..

L'écoulement de sang avec une mauvaise odeur est également considéré comme une pathologie. En règle générale, il s'agit d'une confirmation de l'infection..

La décharge après curetage diagnostique est tout à fait normale. C'est une illusion de croire que seul le nettoyage médical est accompagné d'un tel symptôme. Mais la norme est que si le saignement n'est pas abondant, cela rappelle une menstruation normale. La durée ne doit pas dépasser 7 à 10 jours.

Combien de écoulements vont après le curetage de l'utérus, le médecin doit expliquer, en l'absence de complications, en règle générale, ils sont abondants pendant 3-5 jours, puis l'intensité diminue.

Une femme doit s'inquiéter et consulter un médecin si:

  • La sortie dure plus de 2 semaines.
  • Le joint doit être changé toutes les 2-3 heures.
  • Le saignement s'est arrêté, mais il y avait des douleurs vives dans l'abdomen, dont même les analgésiques n'aident pas..
  • La température corporelle a bondi.
  • Faiblesse dans tout le corps, vertiges.

L'accès rapide à un médecin évitera de graves conséquences.

Après l'opération, de nombreux facteurs influencent la durée de la période de récupération. Si, avant le curetage, il y a des diagnostics d'endométrite, de candidose, de mycoplasmose et d'autres dans la carte, alors après la procédure, le risque de complications augmente considérablement, ce qui s'accompagnera d'un écoulement abondant et d'autres symptômes.

Le curetage diagnostique est moins risqué en termes de développement de conséquences négatives. Certains facteurs de risque affectent la durée du rejet et la durée du rétablissement:

  • Grande masse corporelle.
  • Diabète.
  • Faible taux d'hémoglobine dans le sang.
  • Dysfonctionnement thyroïdien.

La présence de telles pathologies réduit la résistance du corps, ce qui ralentit les processus de récupération.

Pour éviter les complications indésirables, le médecin, après curetage, prescrit à presque toutes les femmes:

  • Médicaments antibactériens. Ils doivent être pris strictement à la posologie prescrite par le médecin..
  • La durée de la prise d'antibiotiques est d'au moins 3 jours si l'azithromycine est prescrite et de 5 jours si d'autres médicaments sont pris.
  • Pour soulager la douleur, il est recommandé de prendre des analgésiques, par exemple, "Ibuclin", "Diclofenac".
  • Après le nettoyage de l'utérus, il existe un risque de formation d'adhérences, de sorte que le médecin prescrit des médicaments enzymatiques pour empêcher ce processus: «Longidase». "Wobenzym".
  • À des fins préventives, une thérapie de sorption est pratiquée, ce qui implique l'introduction dans le vagin d'un agent antiseptique avec une capacité de sorption, par exemple, Enterosgel, Dioxidin.
  • Pour restaurer le cycle mensuel, les gynécologues recommandent de prendre des contraceptifs oraux. La réception commence le jour du grattage.
  • Après le nettoyage en vue d'une interruption de grossesse, une femme peut avoir besoin de prendre des antidépresseurs pendant 1 à 2 semaines. Seul un médecin devrait prescrire de tels médicaments..

En plus du traitement médicamenteux, il est important d'observer les recommandations suivantes:

  • Excluez les rapports sexuels pendant 3 semaines après le nettoyage. Cela réduira le risque d'infection et une augmentation des saignements..
  • La condition après le grattage ne vous permet pas de planifier immédiatement une grossesse, il est préférable de reporter la décision de ce problème de six mois.
  • Pour éviter d'avoir une infection dans la cavité utérine pendant un mois, n'allez pas à la piscine, ne nagez pas en eau libre.
  • Après le nettoyage, n'utilisez que des tampons.
  • Limiter l'activité physique.

Les procédures de physiothérapie vous aideront à récupérer plus rapidement. Le médecin recommande:

  • Thérapie EHF. L'irradiation du corps avec des ondes électromagnétiques augmente la résistance, empêche le développement de complications.
  • L'échographie est une bonne prévention de la formation d'adhérences.
  • Le rayonnement infrarouge a un effet anti-inflammatoire.

Il reste un risque élevé de développer des pathologies inflammatoires après curetage. Un traitement efficace, un traitement complet et le respect des recommandations du médecin réduiront considérablement le développement de complications graves dans le système reproducteur de la femme.

Après avoir lu les histoires de mères sur le nettoyage après l'accouchement dans les forums "Internet", je suis arrivé à la conclusion: vous en savez moins - vous dormez mieux. Mais ensuite, à la réflexion, je me suis rendu compte que les informations du forum n'étaient pas suffisantes pour un sommeil réparateur. Naturellement, le nettoyage après l'accouchement est une fin désagréable au moment le plus important de la vie d'une femme, et ceux qui ont vécu cette condition sont parfois incapables de retenir leurs émotions, de sorte que leurs histoires peuvent être répertoriées sous le titre «pas pour les âmes sensibles». Et nous ajoutons: pas pour les femmes enceintes.

Afin de ne pas avoir peur du nettoyage post-partum (cela ne signifie pas du tout que vous en aurez besoin), vous devez en obtenir le plus possible, mais des informations médicales, et non "par expérience personnelle".

Chaque femme accouche deux fois (en une seule visite à l'hôpital): le bébé et le placenta (après l'accouchement), avec lequel il était tous les 9 mois. Beaucoup de femmes ne remarquent même pas la naissance du placenta, car à ce moment elles sont déjà occupées à examiner le bébé, qui a enfoui son petit nez dans le sein de sa mère. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas. Parfois, le placenta est trop étroitement «fusionné» avec l'utérus et naît «partiellement» ou ne sort pas du tout, alors une séparation manuelle du placenta doit être effectuée, qui est toujours effectuée après une césarienne.

Avant la sortie de l'hôpital (2-3 jours), une femme subit une échographie diagnostique afin d'évaluer l'état de la cavité utérine interne. Si le médecin découvre des traces de placenta ou de caillots sanguins dans l'utérus, la femme en travail se voit prescrire un nettoyage.

«Nettoyage» en «langage médical» signifie curetage. Cette procédure peut être familière aux femmes qui ont subi un avortement. Le grattage de la muqueuse utérine est une opération dans laquelle la couche fonctionnelle de l'endomètre est retirée mécaniquement. Une nouvelle membrane muqueuse se développe à partir des couches de croissance de l'endomètre peu de temps après le grattage.

Habituellement, le nettoyage est effectué sous anesthésie générale dans un fauteuil gynécologique. Avant l'opération, les organes génitaux externes sont traités avec une solution alcoolique à 5% d'iode, et le vagin et le col de l'utérus - avec de l'alcool éthylique à 50%. En utilisant les dilatateurs insérés de différents diamètres, le canal cervical est élargi et les restes de tissu placentaire sont enlevés à l'aide d'une curette émoussée spéciale ou d'une curette obstétricale avec des dents. L'opération ne prend pas plus de 20 minutes.

Après le nettoyage, une femme doit être sous la surveillance de médecins qui surveillent la température corporelle, le pouls et les sécrétions des organes génitaux. 2 fois par jour, les organes génitaux externes doivent être traités avec des solutions antiseptiques.

Après l'opération, pendant 2 semaines, vous ne pouvez pas utiliser de tampons vaginaux, faire des douches vaginales, prendre un bain, visiter un bain public, soulever des poids ou faire du sport. Les relations sexuelles vaginales sont également contre-indiquées en raison du fait que le col de l'utérus reste ouvert et qu'il y a beaucoup d'érosion sur la muqueuse utérine, ce qui peut devenir des conditions favorables au développement d'une infection, qui peut être «apportée» par un partenaire sexuel.

Des antibiotiques sont prescrits pour prévenir l'inflammation et d'autres complications après le nettoyage. La procédure de grattage est douloureuse, par conséquent, des sensations douloureuses peuvent être observées en période postopératoire. Pendant cette période, on peut vous prescrire du no-shpa pour prévenir le développement d'hématomes (caillots sanguins dans la cavité utérine).

L'hématomètre n'est qu'une complication courante du curetage. Cela peut se produire en raison d'une forte compression (spasme) du col de l'utérus, ce qui entraînera la rétention du sang dans la cavité utérine. L'arrêt rapide des écoulements sanglants est le principal symptôme des hématomes. Pour maintenir le col de l'utérus dans une position détendue et prescrire No-shpa, comme mentionné ci-dessus.

Une autre complication du nettoyage est les saignements utérins, mais ils sont extrêmement rares (principalement uniquement chez les femmes atteintes de troubles de la coagulation). Mais en cas de pénétration dans la cavité utérine après le nettoyage des microbes, une endométrite peut survenir - infections et inflammation de la muqueuse utérine.

Toutes les complications nécessitent un traitement spécifique, qui ne peut être prescrit que par le gynécologue traitant. «Idéalement», un écoulement sanglant coagulé est observé pendant plusieurs heures après le brossage, mais il devient rapidement moins abondant. Après avoir gratté pendant au moins 10 jours, il devrait y avoir peu de taches sanglantes, brunes ou jaunâtres.

Comme vous pouvez le voir, le nettoyage après l'accouchement n'est pas si effrayant si vous suivez des règles simples d'hygiène personnelle et les instructions du médecin. Par conséquent, ne vous inquiétez pas! Tout va bien se passer!

L'accouchement est un processus difficile pour le corps. La femme est soumise à beaucoup de stress, ce qui peut entraîner des complications. Quel écoulement utérin est normal et quels sont ceux qui méritent d'être inquiétés? Quels symptômes devraient être préoccupants et traitement hospitalier?

Pendant la grossesse et l'accouchement, l'utérus est soumis aux plus grands tests et stress. C'est à l'aide de cet organe que l'enfant mûrit, le processus de sa naissance, après quoi elle repousse la post-naissance (la coquille fœtale, le cordon ombilical qui reliait le bébé à la mère et au placenta). Mais malgré le fait que la plupart des restes (lochies) partent immédiatement après la fin du processus de naissance, certains restent encore dans l'utérus. Par conséquent, si un caillot sort de l'utérus après l'accouchement, vous ne devez pas paniquer. Le reste du placenta sort progressivement. Le processus peut prendre jusqu'à six à huit semaines..

L'écoulement des lochies est similaire aux caillots après l'accouchement dans l'utérus. Pendant les premiers jours, ils sont assez abondants et ont une couleur écarlate brillante. Ils deviennent plus légers avec le temps. En conséquence, les lochies se distinguent par une couleur presque transparente..

Plusieurs périodes de décharge accrue peuvent être notées:

  • Lactation. En ce moment, il y a une contraction active des muscles de l'organe génital, ce qui aide à le nettoyer des éléments inutiles.
  • Sur une montée soudaine du lit. Il peut même y avoir une douleur tiraillante.

L'attribution des lochies diminue progressivement sur plusieurs mois. Le processus est le plus intensif au cours de la première semaine, puis devient progressivement moins perceptible. En règle générale, après deux mois, l'organe génital cesse de sécréter des caillots après l'accouchement dans l'utérus, ce qui indique qu'un nettoyage complet a eu lieu.

Le processus de nettoyage de la cavité utérine peut s'accompagner d'une sensation de tiraillement douloureuse qui disparaît progressivement. La raison en est la contraction de l'organe génital. La douleur s'arrête lorsque l'utérus retrouve sa taille et sa forme d'origine.

Les caillots post-partum dans l'utérus sont normaux chez les femmes. Pendant la période où les lochies sont particulièrement abondantes, la femme en travail est sous la surveillance d'un médecin et du personnel médical.

Les premiers jours après le processus tant attendu de l'accouchement, l'écoulement est particulièrement abondant. À ce stade, vous devez surveiller attentivement l'hygiène et utiliser des serviettes médicales spéciales. Une fois que la décharge devient modérée, vous pouvez passer à l'utilisation de protège-slips réguliers, puis quotidiennement. N'oubliez pas de changer régulièrement vos produits d'hygiène.

Avant d'envoyer la femme en travail à domicile, une échographie est effectuée. Sur celui-ci, la cavité utérine est examinée pour la présence de grands lochies. Si vous n'avez pas subi d'échographie, contactez la polyclinique du lieu d'inscription ou de résidence. La procédure peut vous protéger des complications..

Si des écarts sont détectés, la déclaration est reportée à une date ultérieure. Il ne devrait y avoir aucun caillot dans l'utérus. Sinon, la femme peut se voir prescrire une procédure telle que le nettoyage post-partum. Si des caillots sont trouvés dans les deux à trois premiers jours après le moment tant attendu, lorsque les parois de l'utérus ne se sont pas encore contractées, la procédure de nettoyage de l'organe génital sera moins désagréable, car vous n'aurez pas à élargir les parois..

La procédure est une opération effectuée dans un hôpital. Le nettoyage après l'accouchement n'est parfois qu'une procédure nécessaire. Pendant ce temps, le médecin enlève tous les restes du placenta qui restent dans l'utérus. Cela évite la douleur et l'inflammation à l'avenir. Le processus lui-même est effectué sous anesthésie, de sorte que la femme ne ressent pas de douleur.

Si, après l'accouchement, des caillots restent dans l'utérus, les raisons possibles peuvent être:

  • Faible activité des parois de l'utérus, ce qui conduit à des contractions inefficaces. Le problème est généralement causé par une diminution du niveau d'une hormone féminine telle que la prolactine. C'est lui qui contribue aux contractions utérines et à l'ablation des membranes amniotiques.
  • La présence d'un coude de l'isthme de l'utérus. Cela peut être une caractéristique congénitale du corps. Pendant la période de décharge active, un blocage du passage peut se produire, ce qui entraînera une réaction inflammatoire. La présence d'une telle caractéristique est établie en effectuant un examen échographique. En son absence, une femme pourra reconnaître elle-même le danger par le principal symptôme d'un virage - un arrêt brutal de la décharge.

Si des caillots sanguins sortent, ce que c'est, le médecin peut le dire avec certitude. Même après que le médecin confirme que tout va bien et rentre chez elle, la femme doit porter une attention particulière à ses sécrétions. Dès que des symptômes étranges apparaissent, vous ne devez pas retarder une visite chez le médecin.

La raison de consulter un gynécologue devrait être:

  • Si le sang coagule dans l'utérus après l'accouchement a une couleur écarlate brillante et s'accompagne de sensations douloureuses.
  • Saignements très abondants.
  • Si la décharge continue après deux mois.
  • Si les lochies ont une odeur et sont accompagnées de démangeaisons.
  • Augmentation de la température corporelle et arrêt de l'excrétion des lochies.
  • S'il y a des pauses dans la décharge pendant plusieurs jours.

Le respect de règles simples aidera à éviter les complications et les pathologies.

  • Ayez une bonne hygiène personnelle. Lavez vos organes génitaux plusieurs fois par jour. Cela aide à réduire le risque de réponse inflammatoire..
  • Évitez les charges actives et soulevez des poids lourds.
  • Prenez bien soin de votre chaise. Il ne devrait y avoir aucun retard ni constipation.
  • Allongez-vous sur le dos une ou deux fois par jour. Cette position stimule la sortie du lochy à l'extérieur..
  • Après l'accouchement, il est recommandé d'appliquer de la glace sur l'abdomen. Il aide à réduire la perte de sang.

Si vous vous trouvez avec des symptômes alarmants, ne retardez pas la visite chez le gynécologue. Sinon, cela peut entraîner des complications telles que:

  • Le développement de l'endométriose - le processus d'inflammation de la couche interne de l'utérus.
  • Le début de la sous-évolution - arrêter les contractions musculaires de l'utérus.
  • Blocage de l'utérus, conduisant à une réponse inflammatoire.
  • Développement du processus inflammatoire dû à la croissance de l'infection.

Après l'examen, le gynécologue envoie la femme pour une échographie afin d'établir la cause exacte de la pathologie, après quoi, en règle générale, il nettoie l'utérus. Dans certaines situations, il est possible de se limiter aux médicaments. Dans ce cas, la femme se voit prescrire des antibiotiques. Avec une alimentation naturelle, le médecin sélectionne un médicament qu'il est autorisé à utiliser pendant cette période. Dans tous les cas, il est recommandé de ne pas négliger les précautions. Il est donc préférable de nourrir le bébé avant de prendre le médicament. Donnez au bébé des lactobacilles et des bifidobactéries pendant toute la durée du traitement. Ils aideront à éviter les problèmes avec les intestins encore non formés..

Ainsi, les caillots post-partum dans l'utérus et leur libération est un processus physiologique normal. Connaissant les symptômes de complications et d'inflammation, une femme ne doit pas avoir peur.

Malgré la popularité du curetage médical et diagnostique, toutes les femmes qui subissent cette procédure ne savent pas comment la période postopératoire doit se dérouler normalement. La présence de décharge est une étape naturelle après cette procédure. Ce processus complètement naturel prend un certain temps. Il va sans dire que de nombreux patients s'intéressent à la durée normale, à l'intensité de l'écoulement et à la sensation pendant cette période. Pour que l'apparition de la pathologie utérine ne soit pas manquée, chaque femme doit être en mesure de faire la distinction entre un écoulement normal après curetage et une pathologie..

Lors du grattage de la cavité utérine, quelles que soient les raisons de cette procédure, la couche fonctionnelle de l'endomètre est retirée. En conséquence, bien sûr, la cavité utérine est une plaie ouverte continue, saignant pendant un certain temps. Après grattage, l'état ne diffère pratiquement pas de la menstruation, car c'est pendant la menstruation (desquamation) que la couche fonctionnelle est rejetée. Chaque femme a une durée de menstruation individuelle, qui dépend de la fonction hormonale des ovaires et de la glande pituitaire, ainsi que de la sécrétion sécrétée après curetage..

La décharge normale après grattage est modérée, sans odeur désagréable, pendant 5 à 6 jours. Ensuite, le saignement devient moins intense, la décharge devient maculeuse et s'arrête progressivement. La durée totale du repérage ne doit normalement pas dépasser dix jours. Les douleurs mineures dans le bas de l'abdomen et le bas du dos, qui accompagnent les contractions de l'utérus, sont une variante de la norme lors des saignements. Dans le cas d'un curetage à la veille des règles, la durée de l'écoulement correspond généralement à la durée des règles, à savoir pas plus de six jours.

Un écoulement pathologique après curetage peut être reconnu par les signes suivants:

  • un écoulement excessivement prolongé (durant plus de 10 jours) peut indiquer un déséquilibre hormonal;
  • une odeur désagréable de la couleur des morceaux de viande, ce qui peut indiquer la présence d'une infection;
  • arrêt soudain de l'écoulement, qui est un signe de caillots sanguins dans la cavité utérine.

En plus de l'écoulement caractéristique des maladies infectieuses de l'utérus, une femme peut ressentir des douleurs dans le bas de l'abdomen et augmenter la température corporelle. Cela se produit également avec un arrêt soudain des sécrétions - un hématomètre, car les caillots sanguins formés dans l'utérus peuvent provoquer une inflammation. Le traitement peut inclure une antibiothérapie et un curetage répété..

Un écoulement prolongé indique une instabilité du fond hormonal de la femme. Ces patients doivent être supervisés par un gynécologue-endocrinologue. De plus, en cas de saignement prolongé, il existe un risque d'anémie et, par conséquent, en plus de prendre des médicaments pendant cette période, une femme doit bien manger. Aliments qui ont un effet bénéfique sur la formation du sang: grenade, sarrasin, foie de bœuf, viande rouge.

Les complications possibles après curetage sont les suivantes:

  1. saignement utérin, qui est assez rare et survient généralement chez les femmes atteintes de troubles de la coagulation. Les saignements utérins, contrairement aux rares spottings habituels, qui sont considérés comme la norme et se poursuivent même plusieurs semaines après le curetage, constituent une réelle menace pour la vie d'une femme. Si, après le raclage du vagin, il y a des taches très abondantes, en raison desquelles 2-3 tampons ou tampons doivent être changés en 2-3 heures, plusieurs injections d'ocytocine peuvent être prescrites par le médecin.
  2. hématomètre - une accumulation de caillots sanguins dans l'utérus qui se produit en raison d'une compression sévère (spasmes) du col de l'utérus, qui se produit immédiatement après la fin du nettoyage. Le risque élevé de cette situation est dû au risque élevé d'infection. Afin d'éviter l'accumulation de caillots sanguins dans l'utérus, le médecin peut prescrire des médicaments du groupe des antispasmodiques (par exemple, No-shpa), qui soutiennent le col de l'utérus dans un état détendu. Le premier signe d'une possible accumulation de caillots sanguins est l'arrêt rapide des écoulements sanglants après curetage et l'apparition de douleurs intenses dans le bas de l'abdomen.
  3. l'endométrite est une infection et une inflammation de la muqueuse de l'utérus qui survient lorsque des microbes pénètrent dans l'utérus. Aujourd'hui, pour la prophylaxie, après curetage de l'infection de l'utérus, les médecins prescrivent une cure d'antibiotiques. Le premier signe d'infection est l'apparition quelques jours après le grattage de douleurs abdominales, de frissons, de fièvre.
  4. L'infertilité est une violation de la capacité d'une femme à concevoir un enfant, ce qui est extrêmement rare après un curetage.

Le curetage de l'utérus (curetage) est une procédure que de nombreuses femmes doivent effectuer pour une raison ou une autre. Certains patients le tolèrent facilement, tandis que d'autres développeront bientôt des complications. Quelles que soient les caractéristiques individuelles du corps, une femme aura un écoulement après avoir gratté la cavité utérine. Leur couleur, leur odeur et leur consistance agissent comme des signes diagnostiques importants: ils peuvent indiquer à la fois le développement d'un processus pathologique et dire que l'intervention n'a pas provoqué de perturbations. Dans cet article, nous parlerons du nombre de jours après le saignement de curetage, des symptômes qui doivent alerter, comment éviter les complications et quand vous devez consulter un médecin..

La cavité interne de l'utérus est tapissée d'une couche d'endomètre. Si la fécondation de l'œuf ne se produit pas, chaque mois, cette couche est naturellement rejetée et des saignements utérins se produisent - menstruation. Ainsi périodiquement, l'utérus est nettoyé, se préparant à une nouvelle conception potentielle. Pour une raison quelconque, des situations surviennent lorsque la coque intérieure doit être nettoyée. Pour cela, une méthode chirurgicale est utilisée - le curetage.

Si le médecin a ordonné un nettoyage, vous devez savoir qu'il s'agit d'une intervention chirurgicale, par conséquent, une longue période de récupération sera nécessaire.

Le nettoyage de l'utérus est utilisé comme procédure diagnostique et thérapeutique, qui est effectuée pour les pathologies suivantes:

  1. Amincissement ou épaississement de la couche interne de l'utérus.
  2. Interruption spontanée de grossesse.
  3. Dysfonctionnement du cycle menstruel.
  4. L'endométriose.
  5. Avortement incomplet par aspiration sous vide.
  6. Biopsie.
  7. Maladies du col de l'utérus.
  8. Pathologies inflammatoires.
  9. La présence ou la suspicion d'un néoplasme de toute nature.

Lors du curetage de l'utérus, le gynécologue enlève la couche fonctionnelle de l'organe génital. L'opération est assez traumatisante et immédiatement après, l'utérus se transforme en une plaie saignante. Le premier jour, la décharge après avoir nettoyé une grossesse gelée ou dans un autre but est très abondante et très intense. Cette condition peut être comparée à la menstruation, lorsque la couche endométriale est naturellement rejetée. Dans une situation de curetage, cela se fait avec les instruments du médecin..

Il faut comprendre que le cycle menstruel de chaque femme fonctionne sous l'influence directe des hormones. Cela dépend d'eux combien de temps dure la menstruation..

La sortie après un avortement chirurgical est également sous l'influence des hormones, cependant, il existe des indicateurs du taux de durée et de la nature des saignements. Pendant 5 à 6 jours après l'opération, il y a surtout beaucoup de sang, mais il ne devrait pas y avoir d'arôme nauséabond. Ensuite, il y a des écoulements sanglants, puis des frottis, puis ils s'arrêtent complètement.

La durée totale du nettoyage de l'organe génital ne doit normalement pas dépasser dix jours. Ne vous inquiétez pas si la douleur dans l'utérus est tourmentée pendant cette période - c'est normal..

Si le curetage a été réalisé avant la date prévue du début des règles, la durée de l'écoulement sera égale au nombre de jours «critiques».

Afin que chacun des membres du beau sexe, qui a subi une procédure aussi désagréable et traumatisante, comprenne à quoi il faut prêter attention pendant la période de rééducation, nous vous suggérons de vous familiariser avec les informations fournies ci-dessous..

Il ne faut pas oublier qu'il existe 4 critères de rejet qui aident à garder la situation sous contrôle - ce sont la couleur, l'abondance, la durée et la cohérence..

Il est possible de déterminer la cicatrisation correcte des plaies dans l'utérus en changeant la couleur des marques sur le coussinet.

L'apparition d'une torchis brune est un signe que le sang coagule rapidement, ce qui laisse présager une restauration imminente de l'organe génital.

Si le nettoyage a été effectué en raison de la mort du fœtus, des violations des processus de réparation du corps se produisent souvent. Chez ces patients, l'écoulement a une structure aqueuse avec des taches suspectes, ils sont assez abondants, ils se caractérisent par une teinte jaunâtre caractéristique et une odeur pourrie. Un changement de couleur de la sécrétion sécrétée se produit en raison du fait qu'un liquide inflammatoire spécial sort de l'utérus. Il se compose de corpuscules, de sang et d'eau..

Marques jaunes sur le joint - un signal d'alarme qui indique la présence d'un processus inflammatoire aigu.

Ce liquide constitue un habitat idéal pour un grand nombre de micro-organismes. Au cours de leur activité vitale, des composés azotés sont libérés, ce qui provoque une odeur fétide..

Un écoulement rose après le grattage de l'endomètre est un signe clair que la coagulation sanguine est altérée. Les patients qui s'inquiètent des marques rosées sur le coussinet doivent demander l'avis d'un hématologue en cas de plaintes.

Une odeur pourrie est un autre symptôme très dangereux. Il apparaît en raison de composés volatils que les bactéries produisent au cours de leur vie..

Après l'opération, la quantité de décharge doit être la même que pendant vos règles. La femme remarquera que chaque jour, le joint peut être changé de moins en moins et qu'à la fin de la semaine, le besoin d'utiliser ces produits d'hygiène disparaîtra.

Si le volume sanguin pendant les jours «critiques» est d'environ 180 mg, après curetage, cet indicateur peut être dépassé de 1,5 fois.

Si vous devez changer le joint trop souvent (moins de 3 heures), vous devez absolument consulter votre médecin - cette condition peut provoquer une anémie.

Le manque de saignement est également une source de préoccupation. La raison en est soit une opération mal exécutée; soit un hématomètre; ou exacerbation d'une maladie gynécologique; ou perturbation hormonale.

Beaucoup de femmes se demandent combien de jours après la RFE de la cavité utérine l'écoulement sanglant se poursuit. Un autre marqueur qui permet de juger du succès des processus de régénération est la durée du saignement. Normalement, l'excrétion durera 10 jours: le 7-8ème jour, il y en a très peu et le 10, elles disparaissent complètement. Si ce délai est dépassé, il est nécessaire de consulter un gynécologue pour obtenir des conseils.

La nature de la décharge doit être similaire à celle des règles. Après le nettoyage, en raison de la mort de l'ovule, des traces de couleur brune ou rouge vif avec des particules de l'endomètre peuvent être vues sur le coussin. La décharge après avoir gratté les fibromes a une consistance similaire et devrait également avoir une odeur normale.

Même si le curetage a été effectué à des fins de diagnostic, il ne devrait y avoir aucune différence significative dans la nature de l'écoulement, et tout changement pathologique est une raison pour une visite chez le gynécologue.

La décharge après le nettoyage de l'utérus dans des volumes normaux indique un bon processus de cicatrisation de la plaie. Une augmentation de la sécrétion vaginale est un signe clair que l'organe génital est difficile à récupérer.

Une attention particulière doit être portée à la couleur: une décharge jaune après le grattage n'apparaît qu'en cas d'infection bactérienne. Un tel symptôme ne doit pas être ignoré, car le développement du processus pathologique constitue une grande menace pour la santé de la femme. À des fins prophylactiques, les médecins prescrivent une antibiothérapie après la chirurgie..

Les symptômes suivants devraient également être la raison pour laquelle vous devez contacter un spécialiste:

  1. Il n'y a pas de décharge après le grattage.
  2. Augmentation significative de la température.
  3. Douleur dans le bas de l'abdomen non soulagée par les analgésiques.
  4. Une grande quantité de sang.
  5. La cohérence douteuse du secret.
  6. Odeur pourrie des organes génitaux.
  7. Détérioration significative du bien-être.
  8. Écoulement muqueux verdâtre.
  9. Odeur désagréable.
  10. Changer la couleur des reflets - ils deviennent jaunes ou verts.
  11. L'apparition de caillots et de sécrétions muqueuses striées de sang.

Sans aucun doute, le nettoyage de l'utérus est un stress énorme pour le corps féminin. Il est tout à fait naturel que la température corporelle puisse atteindre des niveaux subfébriles. Le patient se plaindra de faiblesse - si cela est toléré, cela ne devrait pas inquiéter.

Il arrive qu'une femme ne ressente pas de douleur intense - un processus tout à fait naturel lorsque la guérison s'accompagne d'un spasme. Tout analgésique peut être utilisé pour soulager la douleur..

Chaque jour, le bien-être général et l'état de santé devraient s'améliorer progressivement..

L'absence de dynamique positive peut indiquer la présence de complications concomitantes, de sorte que la femme aura besoin de diagnostics supplémentaires.

Avec une opération correcte, les complications surviennent rarement, cependant, parfois elles se produisent. Cette liste comprend:

  1. Saignement utérin. Elle survient rarement dans un groupe de patients à haut risque présentant des troubles de la coagulation. Un écoulement abondant après curetage de l'endomètre devrait avoir lieu dans les quelques jours suivant la manipulation, tandis que beaucoup plus tard, le saignement qui est survenu constitue une grande menace pour la santé et la vie du patient.
  2. Un hématomètre est une accumulation de caillots sanguins dans l'organe génital. La pathologie se développe dans le contexte d'une compression excessive du col de l'utérus, qui apparaît à la fin de l'opération. L'hématomètre devient la cause de la progression du processus infectieux. À des fins préventives, les gynécologues prescrivent des injections d'antispasmodiques.
  3. L'endométrite est un processus infectieux causé par l'entrée de microflore pathogène dans l'utérus. Pour éviter les complications, les gynécologues prescrivent des injections d'antibiotiques.
  4. Infertilité - compte tenu des méthodes modernes de réalisation de l'opération, il n'y a qu'une petite chance qu'une telle complication apparaisse.

Souvent, les femmes demandent au médecin si l'intensité et la durée du saignement dépendent de la cause du nettoyage utérin..

Après le retrait de l'endomètre et de l'ovule en raison de la mort de l'embryon, l'utérus est nettoyé très abondamment. La décharge après curetage abortif, effectué pendant de courtes périodes, durera de 10 à 14 jours. Si, pour des raisons médicales, l'interruption de grossesse a été effectuée à un stade ultérieur, le saignement après la DCE sera long.

La décharge après le curetage diagnostique de la cavité utérine est une petite quantité de sang, qui disparaît environ une semaine après la manipulation. Normalement, au bout de 10 jours, il ne devrait y avoir aucune trace de sang sur le tampon.

Tous les termes relatifs à la durée du nettoyage de l'utérus sont très conditionnels. Le corps de chacun des beaux sexes est unique, de sorte que même un gynécologue expérimenté ne peut rien prédire. Les médecins ne peuvent assumer la durée du nettoyage de l'utérus qu'à partir de leur expérience.

Les allocations qui durent plus d'un mois indiquent la présence d'une pathologie. C'est un temps très long, donc cette condition est toujours une raison d'hospitalisation. Une femme doit consulter un médecin de toute urgence et un spécialiste l'enverra pour passer tous les tests. Dès que le médecin recevra les résultats de la recherche, l'une des méthodes de traitement sera choisie:

  1. Réopération, qui est généralement indiquée pour l'accumulation de caillots ou un avortement mal effectué. La décharge après un curetage répété doit être normalisée dans un proche avenir.
  2. S'il y a un processus inflammatoire, le patient se voit prescrire des antibiotiques.
  3. Dans le contexte de saignements sévères, des médicaments sont prescrits pour aider à réduire l'utérus.
  4. Les perturbations hormonales sont corrigées par un schéma thérapeutique choisi individuellement. À cette fin, une femme doit consulter un endocrinologue..
  5. L'anémie est traitée avec une séparation nutritionnelle appropriée et l'utilisation de vitamines contenant du fer.

Les complications de la période de rééducation surviennent dans le contexte d'une diminution de la défense immunitaire, ainsi que de perturbations hormonales. Pour vous protéger autant que possible d'une longue période de récupération, vous devez suivre des règles simples:

  1. Ne quittez pas l'hôpital pendant au moins 24 heures après le nettoyage.
  2. Pendant 7 jours après le grattage, observez le repos au lit.
  3. Élimine l'activité physique excessive.
  4. Protégez-vous des situations stressantes.
  5. Ne pas congeler.
  6. Suivez toutes les recommandations du gynécologue.
  7. Appliquer une thérapie visant à maintenir les défenses du corps.
  8. Subissez en temps opportun des échographies répétées pour évaluer les processus de réparation.

Les femmes qui sont périodiquement observées par un gynécologue après l'opération sont protégées au maximum des complications. Par conséquent, il est si important de ne pas ignorer la nécessité de consulter un médecin. Les patients qui sont allés à l'hôpital pour une consultation pourraient ne pas s'inquiéter pour leur santé à l'avenir.

Le curetage de l'utérus est une opération désagréable, mais nécessaire, qui ne peut parfois se faire sans. La procédure, qui est réalisée par des spécialistes hautement qualifiés, entraîne très rarement des complications nécessitant un traitement approprié. Cependant, l'évacuation après le nettoyage est un processus naturel et tout à fait normal, qui ne peut être évité..

La tâche de chaque femme est de contrôler la nature, la couleur et la durée de la décharge. Beaucoup ne savent pas quoi faire si l'état de santé se détériore pendant la période de récupération. Dans une telle situation, il n'y a qu'une seule issue: demander l'aide de spécialistes. Seul un médecin peut donner une évaluation réelle de l'état de santé de la femme, ainsi que prescrire un traitement adéquat.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Est-il possible de Tantum Verde pendant la grossesse

Conception

Très souvent, Tantum Verde s'avère être une véritable bouée de sauvetage pour les femmes en position. Il soulage rapidement les symptômes désagréables du rhume, des maladies ORL et dentaires pendant la grossesse.

Test sanguin HCG

Conception

informations généralesLa gonadotrophine chorionique humaine (abrégée en hCG, hCG, HCG en anglais, HGF en ukrainien) est une hormone qui, dans des conditions normales, est produite exclusivement pendant la grossesse.

Causes des saignements après l'accouchement

Nutrition

Une complication peut apparaître à la fois immédiatement après l'apparition du bébé et après un certain temps. Cette condition est considérée comme pathologique et indique l'apparition de problèmes.

Les premiers signes et symptômes d'une fausse couche précoce

Analyses

Selon les statistiques médicales, une grossesse sur cinq se termine par une fausse couche. Le plus souvent, une fausse couche survient à un stade précoce, lorsqu'une femme ne connaît pas encore sa situation: une fausse couche au cours d'une grossesse de 2 semaines ne présente pratiquement aucun symptôme.