Principal / Infertilité

Nettoyage après l'accouchement

Après avoir lu les histoires de mères sur le nettoyage après l'accouchement dans les forums "Internet", je suis arrivé à la conclusion: vous en savez moins - vous dormez mieux. Mais ensuite, à la réflexion, je me suis rendu compte que les informations du forum n'étaient pas suffisantes pour un sommeil réparateur. Naturellement, le nettoyage après l'accouchement est une fin désagréable au moment le plus important de la vie d'une femme, et ceux qui ont vécu cette condition sont parfois incapables de retenir leurs émotions, de sorte que leurs histoires peuvent être répertoriées sous le titre «pas pour les âmes sensibles». Et nous ajoutons: pas pour les femmes enceintes.

Afin de ne pas avoir peur du nettoyage post-partum (cela ne signifie pas du tout que vous en aurez besoin), vous devez en obtenir le plus possible, mais des informations médicales, et non "par expérience personnelle".

Quand il est nécessaire de nettoyer après l'accouchement?

Chaque femme accouche deux fois (en une seule visite à l'hôpital): le bébé et le placenta (après l'accouchement), avec lequel il était tous les 9 mois. Beaucoup de femmes ne remarquent même pas la naissance du placenta, car à ce moment elles sont déjà occupées à examiner le bébé, qui a enfoui son petit nez dans le sein de sa mère. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas. Parfois, le placenta est trop étroitement «fusionné» avec l'utérus et naît «partiellement» ou ne sort pas du tout, alors une séparation manuelle du placenta doit être effectuée, qui est toujours effectuée après une césarienne.

Avant la sortie de l'hôpital (2-3 jours), une femme subit une échographie diagnostique afin d'évaluer l'état de la cavité utérine interne. Si le médecin découvre des traces de placenta ou de caillots sanguins dans l'utérus, la femme en travail se voit prescrire un nettoyage.

Comment nettoyer après l'accouchement?

«Nettoyage» en «langage médical» signifie curetage. Cette procédure peut être familière aux femmes qui ont subi un avortement. Le grattage de la muqueuse utérine est une opération dans laquelle la couche fonctionnelle de l'endomètre est retirée mécaniquement. Une nouvelle membrane muqueuse se développe à partir des couches de croissance de l'endomètre peu de temps après le grattage.

Habituellement, le nettoyage est effectué sous anesthésie générale dans un fauteuil gynécologique. Avant l'opération, les organes génitaux externes sont traités avec une solution alcoolique à 5% d'iode, et le vagin et le col de l'utérus - avec de l'alcool éthylique à 50%. En utilisant les dilatateurs insérés de différents diamètres, le canal cervical est élargi et les restes de tissu placentaire sont enlevés à l'aide d'une curette émoussée spéciale ou d'une curette obstétricale avec des dents. L'opération ne prend pas plus de 20 minutes.

Comment se comporter après le nettoyage?

Après le nettoyage, une femme doit être sous la surveillance de médecins qui surveillent la température corporelle, le pouls et les sécrétions des organes génitaux. 2 fois par jour, les organes génitaux externes doivent être traités avec des solutions antiseptiques.

Après l'opération, pendant 2 semaines, vous ne pouvez pas utiliser de tampons vaginaux, faire des douches vaginales, prendre un bain, visiter un bain public, soulever des poids ou faire du sport. Les relations sexuelles vaginales sont également contre-indiquées en raison du fait que le col de l'utérus reste ouvert et qu'il y a beaucoup d'érosion sur la muqueuse utérine, ce qui peut devenir des conditions favorables au développement d'une infection, qui peut être «apportée» par un partenaire sexuel.

Des antibiotiques sont prescrits pour prévenir l'inflammation et d'autres complications après le nettoyage. La procédure de grattage est douloureuse, par conséquent, des sensations douloureuses peuvent être observées en période postopératoire. Pendant cette période, on peut vous prescrire du no-shpa pour prévenir le développement d'hématomes (caillots sanguins dans la cavité utérine).

Quelles sont les complications après le nettoyage?

L'hématomètre n'est qu'une complication courante du curetage. Cela peut se produire en raison d'une forte compression (spasme) du col de l'utérus, ce qui entraînera la rétention du sang dans la cavité utérine. L'arrêt rapide des écoulements sanglants est le principal symptôme des hématomes. Pour maintenir le col de l'utérus dans une position détendue et prescrire No-shpa, comme mentionné ci-dessus.

Une autre complication du nettoyage est les saignements utérins, mais ils sont extrêmement rares (principalement uniquement chez les femmes atteintes de troubles de la coagulation). Mais en cas de pénétration dans la cavité utérine après le nettoyage des microbes, une endométrite peut survenir - infections et inflammation de la muqueuse utérine.

Toutes les complications nécessitent un traitement spécifique, qui ne peut être prescrit que par le gynécologue traitant. «Idéalement», un écoulement sanglant coagulé est observé pendant plusieurs heures après le brossage, mais il devient rapidement moins abondant. Après avoir gratté pendant au moins 10 jours, il devrait y avoir peu de taches sanglantes, brunes ou jaunâtres.

Comme vous pouvez le voir, le nettoyage après l'accouchement n'est pas si effrayant si vous suivez des règles simples d'hygiène personnelle et les instructions du médecin. Par conséquent, ne vous inquiétez pas! Tout va bien se passer!

Pourquoi de nombreuses personnes sont-elles nettoyées après l'accouchement??

Après la première naissance, déjà à mon retour à la maison, une température élevée a augmenté et j'ai été mis au nettoyage, puis à des doses frénétiques d'antibiotiques, en général, je ne pouvais pas allaiter mon bébé.

Maintenant, cela se rapproche de l'accouchement et j'ai de plus en plus commencé à poser cette question. De nombreuses filles, y compris mes connaissances, après avoir accouché de nouveau, vont à l'hôpital pour le nettoyage. Et ce n’est pas une question d’argent ou de médecins, car beaucoup étaient d’accord avec les médecins, payaient beaucoup d’argent… Alors pourquoi oh pourquoi. C'est peut-être le seul moyen à Rostov?

Ma mère m'a dit que lorsqu'elle a accouché, après avoir accouché, ils ont appuyé sur son ventre pour que tout ressorte, c'était très douloureux, mais personne n'avait de tels problèmes. Ils ne le font pas maintenant.

Les filles qui connaissent la réponse à cette question, veuillez m'expliquer.

Curetage de la cavité utérine (gynécologie) - nettoyage - examen

Curetage ou nettoyage de l'utérus après l'accouchement. Pourquoi et pourquoi? MON HISTOIRE. Comment j'ai été nettoyé DEUX FOIS sans outils ni anesthésie.

Bonne journée à tous!

Le curetage de l'utérus a été fait deux fois, et tout cela s'est produit littéralement quelques jours après l'accouchement. Je ne savais pas à ce moment-là que l'accouchement n'est pas la fin.

Lorsque vous vous préparez à devenir mère, vous essayez de glaner le plus d'informations possible auprès de toutes sortes de sources disponibles pour ne pas être pris au dépourvu. Comment porter un bébé, où accoucher, quoi emporter avec soi à l'hôpital, par césarienne ou accouchement naturel? Et maintenant, quand des tonnes de littérature ont été étudiées, que des sites et des forums ont été étudiés «de» et «à», et que le sac est récupéré à l'hôpital, la femme «peut enfin se détendre» car elle pense qu'elle est complètement prête pour l'accouchement et la période post-partum. La période d'attente pour la naissance d'un enfant commence. Quelqu'un entre joyeusement à l'hôpital, quelqu'un doute un peu de ses connaissances et quelqu'un est toujours emmené dans une panique totale. Et quand, enfin, tout est fini, quand les tourments infernaux sont endurés, quand l'enfant tant attendu est né, le moment du bonheur arrive. Dans ces secondes, vous comprenez que vos principaux tourments sont derrière vous, vous êtes resté ferme et récompensé pour cela selon vos déserts - l'amour de votre enfant. Malheureusement, les choses ne se passent pas toujours bien. La plupart des femmes sont confrontées à un tel problème après l'accouchement comme le grattage (nettoyage) de la cavité utérine.

«Nettoyage» en «langage médical» signifie curetage. Cette procédure peut être familière aux femmes qui ont subi un avortement. Le grattage de la muqueuse utérine est une opération dans laquelle la couche fonctionnelle de l'endomètre est retirée mécaniquement.

Malheureusement, j'appartiens au pourcentage de femmes qui ont accouché qui n'ont pas réussi à éviter ce processus..

SO MON HISTOIRE.

Je suis tombée enceinte pour la première fois, assez rapidement, littéralement au cours du deuxième mois de nos tentatives avec mon mari. La grossesse se déroulait normalement, les analyses étaient en règle, à l'exception d'une période. Mais il y a des raisons à cela. Et donc, à 39 semaines, je me réveille du fait que mon eau s'est cassée. Mon mari et ma mère sont venus me chercher et m'ont emmené en taxi à la maternité de Pushkino. Il n'y a pas eu de contractions, elles sont déjà apparues à la maternité après avoir rempli toute la documentation nécessaire et effectué les procédures obligatoires (les nouvelles mères comprendront). 4 heures après le début du travail, notre fils est né.

J'ai accouché moi-même, même si j'ai subi une épisiotomie pour éviter les ruptures sévères et faciliter le processus d'accouchement.

L'épisiotomie pendant l'accouchement est une incision chirurgicale du tissu périnéal, qui est faite pour faciliter le passage du fœtus dans le canal génital et pour éviter de multiples ruptures du vagin et du périnée.

La couture était petite, ils m'ont cousu avec des sutures auto-résorbables. Il a bien guéri, il n'y a pas eu de suppuration. Le troisième jour du matin, un pédiatre est venu dans notre service et a dit que tout allait bien avec l'enfant, vous pouvez faire vos valises. L'ambiance était excellente, dès que possible j'ai voulu quitter la maternité et rentrer chez moi. Mais à la maternité, il est établi de sorte qu'avant la sortie, tout le monde subisse une échographie de contrôle obligatoire. Les mamans nouvellement créées se pressaient dans le couloir et entraient à tour de rôle dans le bureau, tripotant maladroitement la couche dans leurs mains. Quand c'était mon tour, j'ai ressenti une légère excitation, mais en principe c'est typique pour moi: je m'inquiète avec ou sans raison. Mais, en fin de compte, je ne me suis pas inquiété en vain. Le médecin a prononcé le verdict: «L'utérus était mal nettoyé, il y a beaucoup de caillots. Les tests ne sont pas en ordre. Nous ne vous laisserons pas rentrer chez vous. " C'était une phrase et seulement le début de tout le cauchemar qui m'attendait.

On m'a dit que j'allais être nettoyée. Pour être honnête, je n'avais aucune idée de ce que c'était et de la manière dont cela était réalisé. Mais le médecin a dit qu'elle essaierait d'abord de me nettoyer les mains. Une demi-heure plus tard, je me dirigeais déjà vers le bureau, mon cœur battait la chamade. Afin d'être nettoyé, on m'a "proposé" de monter sur une chaise. J'ai rappelé au médecin que j'avais eu une suture après une épisiotomie. Mais elle m'a dit de ne pas m'inquiéter, car elle le tiendrait. Et puis l'enfer a commencé. Quand elle a commencé à se frayer un chemin dans l'utérus de ses propres mains, élargissant lentement son cou, j'ai voulu m'enfuir, m'envoler, me précipiter loin du bureau... J'ai ressenti tout ce qu'elle faisait. Chaque cellule là-bas souffrait et implorait grâce. La couche sous moi est devenue mouillée, le sang a lentement commencé à sortir et le médecin, pendant ce temps, a retiré plusieurs gros caillots à plusieurs reprises. Pendant tout ce temps, je me tenais au mur d'une main, la main du médecin de l'autre. En serrant les dents, j'ai essayé de ne pas crier de douleur. La procédure a duré environ 10 minutes. Après cela, j'ai été «de nouveau blessé» envoyé à la salle, je suis parti longtemps. À l'intérieur, tout était douloureux et douloureux, le sentiment était qu'en vous ils repéraient une blessure très douloureuse. Ensuite, on m'a prescrit des injections d'ocytocine, afin que l'utérus se contracte et se débarrasse ainsi plus rapidement des caillots. Dans quelques jours, j'ai eu une autre échographie. Je suis allé le voir et j'ai espéré le meilleur. Mais cela ne s'est pas produit. On m'a de nouveau dit que les caillots étaient restés, et maintenant je dois me préparer à un vrai nettoyage sous anesthésie.

Habituellement, le nettoyage est effectué sous anesthésie générale dans un fauteuil gynécologique. Avant l'opération, les organes génitaux externes sont traités avec une solution alcoolique à 5% d'iode, et le vagin et le col de l'utérus - avec de l'alcool éthylique à 50%. En utilisant les dilatateurs insérés de différents diamètres, le canal cervical est élargi et les restes de tissu placentaire sont enlevés à l'aide d'une curette émoussée spéciale ou d'une curette obstétricale avec des dents. L'opération ne prend pas plus de 20 minutes.

C'était comme une baignoire d'eau froide. Mon fils était en parfaite santé, mais à cause de moi, nous avons passé une semaine entière à l'hôpital.

Je me suis préparé pour le jour fixé X: je n'ai rien mangé ni bu. Mon état était terrible, j'avais très peur du nettoyage à venir. On m'a dit qu'à 9 heures, ils m'appelleraient. Mais le temps a passé et ils ne m'ont pas emmené. Quand j'ai demandé au médecin s'ils voulaient me nettoyer, elle a dit qu'elle me nettoyerait elle-même. Encore. Au fait, c'était déjà un médecin différent, selon les infirmières, plus expérimenté.

Je tremblais, j'imaginais à nouveau ces douleurs infernales qu'il faudrait endurer. Président à nouveau. Mais pour une raison quelconque, il y avait encore des infirmières dans le bureau qui m'empêchaient de me calmer, j'ai involontairement crié quand le médecin a commencé à nettoyer mon utérus. La douleur était encore pire que la première fois. Je ne peux même pas dire avec certitude maintenant que c'est vraiment le cas, ou est-ce parce que j'avais terriblement peur. Pendant environ 10 minutes, elle a «poussé», en éliminant les caillots, qui ne voulaient pas sortir d'eux-mêmes. Le périnée était terriblement douloureux, le corps faisait mal et la suture d'épisiotomie était également très pincée. Pour une raison quelconque, l'infirmière m'a traité une suture déjà guérie.

Ils ne m'ont pas fait une deuxième échographie, attribuant cela au fait que «ce médecin a tout retiré». Le septième jour, j'ai finalement été libéré, et j'ai attendu le dernier pour les résultats des tests répétés, et dès que le médecin a donné le feu vert, j'ai commencé à appeler ma famille et à récupérer mes affaires. Et l'enfant et moi sommes rentrés à la maison.

Déjà à la maison, en me remettant un peu du choc, j'ai découvert que lors du deuxième nettoyage ma couture était déchirée. C'est alors que je me suis souvenu du moment avec le traitement de la couture, il s'avère que le médecin l'a vu, mais ils ne m'ont pas cousu. De plus, le processus de récupération, je suis sorti de la dépression, et pendant ce temps, laissant mon fils avec ma grand-mère, j'ai couru dans une clinique payée pour des procédures. La couture a été coupée à nouveau pour moi, puis recousue, traitée, enlevée. Merci à l'hôpital pour cela.

Voici une si triste expérience. C'est bien que tout se soit bien terminé.

CONCLUSIONS.

Une échographie avant la sortie est une procédure obligatoire qui doit être effectuée dans chaque maternité pour chaque nouvelle mère. Si soudainement votre maternité ne le prévoit pas, assurez-vous de contacter votre gynécologue de votre lieu de résidence ou de vous rendre dans un centre médical rémunéré.

Après l'accouchement, l'utérus est une plaie ouverte. Par conséquent, tout caillot sanguin ou partie du placenta est un grand danger. Après tout, un processus inflammatoire peut commencer, ce qui n'entraînera pas de très bonnes conséquences..

Le nettoyage est une procédure nécessaire s'il y a toutes les indications pour cela. Malheureusement, ou heureusement, je ne sais pas ce qu'est le curetage sous anesthésie. Mais comme cette procédure est similaire à la procédure d'avortement, je pense qu'il n'y a rien de bon à cela. Mais je sais comment le faire manuellement. Et ça fait mal.

Le nettoyage peut-il être évité? Tout cela est individuel et dépendra entièrement de vous et de votre corps. Mais il existe de petits conseils pour aider le corps à récupérer plus rapidement..

  • Vous ne devez pas vous allonger sur le lit toute la journée à attendre que le bébé vous soit amené pour le nourrir, marcher. Marchez et marchez à nouveau. Oui, il arrive qu'il n'y ait pas de force, le corps fait mal, les coutures douloureuses, mais ça aide vraiment.
  • Si tu mens, fais-le sur le ventre.
  • Assurez-vous d'attacher le bébé à votre sein, aidant ainsi votre utérus à récupérer et à rétrécir. Après tout, lors de l'alimentation, l'hormone ocytocine est produite..

Il est également très important de s'assurer que le placenta naît après l'enfant et conserve son intégrité. Mais c'est déjà la préoccupation du médecin et de la sage-femme..

Bien sûr, la procédure de nettoyage (grattage) est très désagréable et douloureuse, mais il vaut mieux la réaliser immédiatement et éviter l'apparition de complications qui vous empêcheront de profiter de votre enfant..

J'espère que mon histoire sera utile à quelqu'un. Le sujet, bien sûr, est très délicat, mais je voulais partager.

Laissez cette procédure contourner le côté des mères nouvellement créées et futures, et mon examen sera exclusivement informatif.

Santé pour vous et vos enfants!

Lors de l'accouchement dans le cerveau, après une libération sans précédent d'endorphine, dont l'effet est encore plus fort que la morphine, qui atténue la douleur, il y a une période de sevrage et, dans la plupart des cas, une dépression profonde. Seul un contact prolongé et répété de la mère avec le bébé peut la faire sortir de cet état. (Janusz Leon Vishnevsky. Scènes de la vie derrière le mur).

Merci pour votre attention à l'examen.!

Vous pourriez être intéressé par des critiques de produits pour bébés.

Nettoyage de l'utérus après l'accouchement. Dans quels cas cette manipulation est-elle nécessaire??

La plupart des femmes qui ont attendu les dernières semaines de grossesse, de la part de conseillères «aimables» ou d'amis qui ont récemment visité la maternité, savent bien sûr que dans certains cas, un nettoyage après l'accouchement est nécessaire.

Et même pour une description détaillée de cette procédure, un tel conteur ne regrettera pas les mots et les expressions figuratives, dont une femme enceinte a peur.

Par conséquent, après l'accouchement, une jeune mère essaie de toutes ses forces de cacher le véritable état des choses au médecin s'il lui semble que quelque chose «s'est mal passé» dans le secret espoir d'éviter une procédure aussi désagréable..

Devriez-vous éviter cette procédure??

Il peut être possible d'éviter le nettoyage après l'accouchement, mais les complications résultant de l'exécution intempestive de cette procédure ne sont, au mieux, possibles que pour une femme sur mille..

Et même dans ce cas, ce n'est pas un fait que les complications à long terme ne se produiront pas, dont la plus dangereuse est l'infertilité à l'avenir..

Beaucoup de contemporains «lettrés» n'aiment pas le fait qu'après cette manipulation, il soit nécessaire de prescrire des antibiotiques et d'arrêter temporairement l'allaitement..

Maintenant, si elle commence elle-même à prendre des médicaments antibactériens contre un rhume, alors c'est génial, et les prescriptions du médecin et la nécessité d'exprimer manuellement le lait pour maintenir la lactation peuvent être ignorées..

Seule la majorité de ces jeunes mères oublient que la surface de l'utérus après l'accouchement est une surface de plaie ouverte continue et que tout caillot sanguin ou morceau de placenta qui reste dans l'utérus est un corps étranger..

Il ne devrait pas être là par définition - d'une part, c'est un terreau idéal pour les micro-organismes, qui peuvent provoquer l'apparition de complications purulentes, qui devront encore être traitées, et d'autre part, il empêche la contraction normale de l'utérus, ce qui augmente le risque d'infection.

Il n'est pas nécessaire d'essayer de cacher une augmentation de la température corporelle, car ce symptôme se produit non seulement avec une stagnation de l'utérus, mais aussi avec une inflammation des points de suture (s'ils étaient superposés) et avec une augmentation de la quantité de lait maternel produit - dans toutes les situations, seul un médecin qualifié doit évaluer l'état de la femme.

Et si, lors d'un examen ou en fonction des résultats d'une échographie, le médecin découvre des indications de nettoyage, il vaut mieux être d'accord avec lui et effectuer le traitement nécessaire.

Sinon, il est probable que la jeune mère devra toujours retourner à l'hôpital et traiter l'endométrite, mais dans ce cas, le bébé devra rester à la maison, car dans les services gynécologiques des hôpitaux, il n'y a pas de conditions pour qu'un enfant reste et ne peut pas être.

Si le mécanisme biologique normal est perturbé, la séparation du placenta et des membranes est perturbée - avec une grande taille de l'utérus (étirement excessif lors de grossesses multiples), avec un placenta accreta, qui se produit dans le contexte d'une plaie présentant des maladies inflammatoires existantes de l'utérus et des organes génitaux internes, ou dans le contexte d'avortements déjà pratiqués.

Dans ce cas, la séparation manuelle du placenta est obligatoire (nettoyage manuel après l'accouchement), après quoi le médecin (et non une sage-femme, comme dans le cours normal du travail) détermine l'intégrité des membranes et du placenta dans son ensemble.

De plus, une séparation manuelle du placenta, mais déjà sous contrôle visuel, ainsi que l'expansion du col de l'utérus, sont nécessairement effectuées pendant la césarienne - sans cela, il est impossible d'éviter des complications purulentes en fin de post-partum ou en période de récupération précoce après l'accouchement..

C'est pourquoi une femme reste dans la salle d'accouchement pendant les deux premières heures après la fin du travail - non seulement son état général est évalué, mais également le degré de perte de sang par le canal génital, ainsi que la dynamique de la contraction utérine..

Technique d'opération

Le respect de ces règles vous permet de déterminer les indications de manipulation à temps, le nettoyage après l'accouchement aidera à prévenir le développement de complications - malheureusement, la septicémie après l'accouchement se produit encore aujourd'hui, à l'ère de l'utilisation généralisée des antibiotiques.

Selon la technique de réalisation, le nettoyage après l'accouchement n'est pratiquement pas différent du grattage de la cavité utérine lors d'une grossesse non désirée ou d'une manipulation effectuée à des fins de diagnostic.

Au cours de l'opération, réalisée sous anesthésie générale, les restes de la couche fonctionnelle de l'endomètre de l'utérus, qui devraient normalement s'éloigner complètement pendant l'accouchement, ainsi que les caillots sanguins sont éliminés..

Immédiatement avant la manipulation, déjà sur la chaise gynécologique, un examen gynécologique de la femme est effectué et le traitement des solutions sexuelles externes d'antiseptiques (solution alcoolique d'iode, alcool éthylique de différentes concentrations).

Après cela, une expansion mécanique progressive du col de l'utérus est effectuée, son curetage, au cours duquel tous les caillots et les particules restantes des membranes et du placenta sont éliminés.

Néanmoins, après le nettoyage de l'utérus et sa contraction réussie, la femme post-partum doit rester sous surveillance médicale - une évaluation adéquate de la réponse corporelle de la femme aux médicaments pour soulager la douleur et les saignements, qui s'intensifie nécessairement immédiatement après la manipulation, est nécessaire..

Des médicaments antibactériens d'un large spectre d'action sont prescrits, dont le schéma, la méthode et la durée d'administration sont recommandés par le médecin.

Il peut opter pour un médicament qui existe sous forme d'injection (cette partie de la thérapie sera réalisée en milieu hospitalier) et sous forme de comprimés - elle se poursuivra à domicile.

Récupération après la chirurgie

Il est nécessaire d'abandonner temporairement les bains chauds et les visites aux bains et aux saunas, à un effort physique excessif (soulever des poids, entraînement sportif).

Les rapports sexuels traditionnels ne sont pas non plus recommandés - les rapports vaginaux peuvent provoquer le développement de saignements utérins répétés ou infecter les organes génitaux d'une femme.

Pour éviter la stagnation du contenu dans l'utérus, tout médicament à action antispasmodique peut être prescrit à court terme, mais lors de la prise de No-shpy, et lors de l'utilisation de Papaverine, et de tout analogue de ces médicaments, l'allaitement de l'effet toxique indésirable de ce groupe de médicaments sur le corps de l'enfant est interdit.

Nettoyage de l'utérus après l'accouchement: les principales conséquences pour une femme

L'accouchement se déroule en trois périodes: les contractions, la naissance d'un fœtus et la naissance d'un post-accouchement. L'après-naissance est le placenta et les membranes dans lesquelles se trouve le fœtus. Après la naissance du placenta, il ne devrait plus y avoir de restes de celui-ci dans l'utérus, ainsi que des caillots sanguins attachés à ses parois ou bloquant la sortie des sécrétions; le nettoyage doit être complet. Tous ces tissus pourriront dans la cavité utérine après l'accouchement et créeront un terreau fertile pour de nombreuses microflores opportunistes et pathogènes qui vivent à la surface du corps..

Les caillots sanguins restant dans la cavité peuvent interférer avec son nettoyage après l'accouchement - élimination des lochies - écoulement post-partum de sa cavité. Un caillot sanguin peut également bloquer un vaisseau dans la paroi et ensuite se détacher après un certain temps, provoquant des saignements sévères. Ce saignement peut survenir soudainement même un mois après l'accouchement..

Afin d'éviter de telles conséquences, ils effectuent le nettoyage (grattage, curetage) de l'utérus après l'accouchement. Si des parties du placenta et des membranes fœtales restent dans sa cavité, un grattage est effectué immédiatement après l'accouchement ou dans les 24 heures qui suivent. S'il y a des caillots sanguins dans l'utérus qui interfèrent avec le nettoyage de sa cavité, un grattage est effectué selon les indications, en fonction de l'état de la femme, mais au plus tard la première semaine après la naissance. La présence d'indications de curetage dans les cliniques modernes est confirmée par des examens échographiques (échographie).

L'opération est simple, mais douloureuse, elle est donc réalisée sous anesthésie générale. Le médecin avec un instrument médical (curette) gratte la muqueuse utérine, enlevant sa couche fonctionnelle supérieure ainsi que les restes de tissus génériques. Parfois, le nettoyage par aspiration est effectué avec un contrôle par ultrasons ultérieur.

Important! si le médecin estime nécessaire de procéder au nettoyage, la femme ne doit pas le refuser!

Les principaux critères de réussite du nettoyage de l'utérus

Le succès de l'opération de grattage post-partum est prouvé (cela vaut la peine de s'en souvenir!):

  • l'absence d'augmentation significative de la température corporelle de la parturiente (la norme va jusqu'à 37,5 ° C);
  • aucun saignement, des taches modérées pendant plusieurs jours (parfois jusqu'à une semaine) sont considérées comme la norme, elles virent progressivement au brun puis s'éclaircissent; la décharge n'a pas d'odeur désagréable;
  • douleur dans le bas de l'abdomen - elle diminue progressivement, mais persiste jusqu'à ce que l'utérus soit complètement contracté;
  • l'état général de la femme est satisfaisant, mais de légers vertiges peuvent déranger; tous ces symptômes indiquent que le nettoyage va bien.

Il est important de prêter attention aux symptômes suivants et de les signaler à votre médecin:

  • augmentation des saignements;
  • absence complète de décharge dans les premiers jours après le nettoyage avec une augmentation simultanée de la douleur; cela indique une violation de la purification;
  • la décharge acquiert une odeur putride désagréable - un signe d'infection;
  • la température monte à 38 ° et plus.

Comment se déroulent la réadaptation et le rétablissement?

Pendant un certain temps (4-6 jours) après le nettoyage, la femme en post-partum est à l'hôpital sous la surveillance d'un médecin. Il procède à un examen quotidien pour identifier les complications possibles en temps opportun. Les médicaments sont prescrits:

  1. médicaments pour contracter l'utérus - il s'agit de la prévention des re-saignements;
  2. antibiotiques - pour prévenir le développement d'infections.

Si la période de rééducation se déroule bien, la femme est libérée 5 à 6 jours après le nettoyage et un suivi supplémentaire de son état est effectué par le médecin de la clinique prénatale. La décharge après curetage (ainsi qu'après l'accouchement) dure environ 6 semaines, s'éclaircissant progressivement et diminuant de volume. Deux mois après l'accouchement, il y a un nettoyage et une récupération complets..

Complications et conséquences après curetage de l'utérus

Comme pour toute chirurgie, des complications sont possibles. Les complications peuvent être précoces ou tardives. Les complications précoces comprennent:

  • saignement en cas de lésion d'un vaisseau situé dans la paroi de l'utérus; dans ce cas, des saignements abondants peuvent provenir du tractus génital ou se manifester sous la forme d'hémomètres - accumulation de sang dans la cavité utérine en raison de la fermeture de la sortie de la cavité; pour la prévention des hémomètres, des antispasmodiques sont prescrits - des médicaments qui soulagent les spasmes des muscles lisses;
  • perforation (violation de l'intégrité) de la paroi utérine avec un instrument pointu - une petite ponction peut proliférer d'elle-même et une grande est suturée; En règle générale, les conséquences désagréables ne se produisent pas.

Ces conséquences sont éliminées sur la table d'opération ou avec une seconde opération le premier jour. Les cliniques modernes ont toutes les chances de faire face à de telles conséquences..

Aux complications tardives, qui peuvent se développer après quelques jours d'opération et durer longtemps, incluent l'infection et les conséquences associées. En cas de violation du nettoyage de l'utérus, un processus infectieux et inflammatoire se développe - endométrite aiguë, qui se déroule avec une température élevée, des douleurs dans le bas de l'abdomen, un changement dans la nature des lochies (elles deviennent fétides, le nettoyage est perturbé). Une antibiothérapie prescrite en temps opportun vous permet d'arrêter rapidement ce processus et d'éviter des conséquences graves.

Important! Il est plus difficile de nettoyer et de traiter l'endométrite chez les femmes souffrant de certaines infections cachées - chlamydia, ureaplasmose, etc. Par conséquent, les obstétriciens-gynécologues insistent toujours sur un examen complet et un traitement de l'infection pendant la planification de la grossesse. Dans de tels cas, l'endométrite devient chronique et s'accompagne du développement d'adhérences. Le processus inflammatoire passe aux trompes de Fallope et aux organes pelviens, où les effets de l'inflammation - les adhérences - se développent également progressivement..

Les adhérences dans l'utérus et les trompes de Fallope sont la principale cause d'infertilité. Les adhérences dans les trompes de Fallope peuvent interférer avec la conception et dans la cavité utérine - porter un enfant et l'accouchement. Le traitement de ces processus est à long terme. Cela commence par l'identification et le traitement de l'infection, qui, en règle générale, avec une inflammation prolongée est mixte, causée par différents agents pathogènes.

Après élimination de l'infection, les adhérences sont disséquées, ce qui est le plus souvent réalisé par des méthodes endoscopiques (sans grandes incisions, à l'aide d'instruments endoscopiques spéciaux). Et ce n'est qu'après cela que les conséquences de l'infection sont éliminées et que la femme peut redevenir enceinte..

Les troubles hormonaux et une défaillance du cycle menstruel peuvent être la conséquence d'un curetage trop profond des parois, lorsque non seulement la couche fonctionnelle supérieure (de récupération) de l'endomètre est enlevée, mais également la couche basale inférieure, qui ne peut pas être restaurée. Cette complication est très difficile à traiter et le plus souvent elle devient la cause de l'infertilité..

Comment accélérer le processus de guérison après le brossage

Pour ce faire, vous devez suivre toutes les recommandations du médecin. Conseils:

  • gardez vos organes génitaux propres; prenez une douche chaude deux fois par jour; vous ne pouvez pas vous laver dans un bain, un bain, un sauna;
  • la douche vaginale ne peut pas être faite, toutes les procédures de nettoyage doivent être superficielles;
  • changer les joints au fur et à mesure qu'ils se remplissent, mais au moins 6 à 8 fois par jour; dans les premiers jours, il est préférable d'utiliser des couches (ainsi qu'après l'accouchement);
  • même avec une petite décharge, n'utilisez pas de tampons vaginaux - cela interfère avec le nettoyage;
  • toute activité physique et état de stress doivent être exclus dans les deux premières semaines suivant le nettoyage;
  • les rapports sexuels ne sont possibles qu'après l'arrêt complet des lochies.

Avec un nettoyage réussi après l'accouchement et le respect de toutes les exigences nécessaires pendant la période postopératoire, il n'y a généralement pas de conséquences négatives pour les femmes. Des conséquences beaucoup plus graves surviennent si le nettoyage n'a pas été effectué en temps opportun..

Nettoyage après l'accouchement

Quand nettoyer après l'accouchement

Absolument toute femme accouche deux fois: d'abord l'enfant, puis le placenta, qui la relie à l'enfant tout au long de la grossesse. Habituellement, les mères ne font même pas attention à la naissance du placenta, car un petit trésor se trouve déjà sur leurs seins. Mais il y a toujours des exceptions aux règles, et donc ce n'est pas toujours le cas. Il y a des cas où le placenta est très étroitement lié à l'utérus et est partiellement né ou ne sort pas du tout. Ensuite, les médecins sont obligés de nettoyer l'utérus à la main. La même procédure est obligatoire après une césarienne. Et avant de sortir de l'hôpital, généralement 2-3 jours après l'accouchement, une échographie est effectuée pour s'assurer qu'il n'y a pas de résidus de placenta dans l'utérus et qu'il n'y a pas de complications. Si l'utérus a été mal nettoyé et que des restes de placenta ou de caillots sanguins y ont été trouvés, alors la femme se voit prescrire un nettoyage.

Comment nettoyer après l'accouchement?

D'une autre manière, les médecins appellent curetage de nettoyage. Les femmes qui ont subi un avortement connaissent très bien cette procédure désagréable. Dans ce cas, la membrane muqueuse de l'utérus est grattée très soigneusement - une opération visant à retirer mécaniquement la couche endométriale. Mais ne t'inquiète pas. Que le shell ne récupérera pas. Les couches de croissance de l'endomètre restent sur la surface à partir de laquelle la surface de l'utérus sera restaurée.
Habituellement, le nettoyage se fait sous anesthésie générale dans un fauteuil gynécologique. Afin de tuer les microbes, les organes génitaux externes doivent être traités avec une solution d'iode et le vagin et le col de l'utérus avec de l'alcool. Ensuite, à l'aide de différents dilatateurs, le col de l'utérus est ouvert et les restes de placenta ou de caillots sanguins sont éliminés. Une telle opération prend en moyenne 20 minutes..

Comment se comporter après le nettoyage?

Une fois qu'une femme est nettoyée, elle doit être sous la surveillance de médecins. Ils s'assureront que la température, le pouls et les pertes vaginales sont également normaux. De plus, il ne faut pas oublier que 2 fois par jour, il est nécessaire de traiter les organes génitaux externes avec des antiseptiques. Vous ne devez pas non plus soulever de poids, faire du sport, prendre un bain pendant environ 2 semaines après avoir nettoyé l'utérus. En aucun cas, vous ne devez avoir de relations sexuelles vaginales pour que le col de l'utérus reste ouvert et qu'il soit très facile de contracter une infection. Pour éviter l'inflammation, les médecins prescrivent généralement des antibiotiques..

Le nettoyage étant une procédure plutôt douloureuse, après cela, des douleurs dans le bas-ventre peuvent survenir pendant un certain temps. Une telle douleur peut être soulagée en prenant des pilules sans shpy, mais uniquement selon les directives d'un médecin. Ils aideront également à prévenir l'apparition de complications, y compris les hématomes (lorsque l'utérus cesse de se contracter et de s'éclaircir et que l'écoulement s'arrête). Bien entendu, d'autres complications peuvent survenir. Mais si vous respectez toutes les instructions du médecin aussi correctement que possible, alors tout

Nettoyage de l'utérus après l'accouchement

Le curetage de l'utérus (curetage) après l'accouchement est une procédure gynécologique dans laquelle les restes des membranes amniotiques et les gros caillots sanguins sont retirés mécaniquement de l'utérus.

Quand est-il nécessaire d'effectuer la procédure de nettoyage après l'accouchement?

Après la naissance du bébé, le placenta (après la naissance) doit découler du corps de la femme, à savoir de l'utérus..

Parfois, pour une raison quelconque, par exemple en raison d'une fixation serrée, le placenta ne s'éloigne pas et reste à l'intérieur de l'organe. De plus, lorsque le placenta part dans l'utérus, ses particules ou restes d'autres membranes et tissus amniotiques peuvent rester.

Normalement, tout cela, ainsi que les caillots sanguins formés pendant la guérison post-partum de l'utérus, devraient partir sous la forme de lochies - écoulement post-partum.

Mais si le placenta ne sort pas, des particules de tissu restent dans l'utérus ou de gros caillots sanguins se sont formés qui bloquent le passage des lochies, il y a un risque d'infection. Les restes du placenta et des membranes amniotiques commenceront à se décomposer, ce qui deviendra une zone favorable au développement de bactéries et entraînera une inflammation et des processus purulents.

Pour éviter cela, ils exécutent la procédure de grattage.

À propos, après une césarienne, le placenta doit toujours être retiré mécaniquement.

Comment se déroule la procédure de nettoyage de l'utérus?

Le curetage de l'utérus est réalisé sur une chaise gynécologique. Dans ce cas, la femme est sous anesthésie générale..

Si l'accouchement n'est pas parti immédiatement après l'accouchement, le médecin procède à un curetage manuel: alors que le col de l'utérus est encore suffisamment ouvert, il vous permet d'éliminer manuellement l'excès de tissu et les caillots sanguins.

Si le besoin de nettoyage a été découvert plus tard lors d'une échographie, des instruments spéciaux sont utilisés pour effectuer un curetage, qui «gratte» la muqueuse endométriale.

Avant la procédure, les organes génitaux sont traités avec une solution d'iode et une solution d'alcool. La stérilité joue un rôle important dans le nettoyage, car la surface interne de l'utérus à ce moment est une grande plaie, sujette aux infections.

Période postopératoire. Comment se comporter et quoi ne pas faire?

Après la procédure de grattage, la femme doit faire attention à l'hygiène, traiter les organes génitaux avec un antiseptique.

À ce moment, il est interdit d'utiliser des tampons et de faire des douches vaginales. Vous ne pouvez pas non plus prendre un bain chaud, visiter les bains - pendant la récupération, vous devrez vous limiter à une douche.

Les rapports sexuels sont également interdits jusqu'à la fin de la période de récupération..

Après le curetage, des antibiotiques, des antispasmodiques et des médicaments peuvent être prescrits pour aider l'utérus à se contracter. Pendant la prise de médicaments, l'allaitement est généralement interdit, le lait devra donc être exprimé afin de ne pas perturber le processus de lactation.

Pendant deux semaines après le nettoyage, vous ne pouvez pas soulever de poids, exposer le corps à un effort physique..

Complications après le nettoyage

Si une infection a été introduite pendant le curetage, cela peut entraîner une endométrite - un processus inflammatoire.

En cas de saignement, un hématome peut se développer - une accumulation de sang dans la cavité utérine, qui apparaît en raison de problèmes de sortie. Si une femme a des problèmes de coagulation sanguine, au contraire, des saignements sévères et une perte de grands volumes de sang sont possibles..

Normalement, il y a des saignements après la procédure, mais ils sont petits et diminuent progressivement. Si vous n'avez pas d'écoulement ou beaucoup de feuilles de sang rouge vif, consultez votre médecin.

Quand l'utérus est-il nettoyé après l'accouchement??

L'accouchement pour le corps féminin est toujours un processus complexe et plutôt difficile qui enlève de la force et menace de toutes sortes de complications. C'est le nettoyage après l'accouchement qui est une méthode médicale qui permet d'éliminer de nombreuses complications post-partum, de nettoyer la cavité utérine du placenta et de préserver la santé de la femme pendant de nombreuses années. Comment le nettoyage est effectué et dans quels cas il est montré, comment se comporter après cette procédure gynécologique, et cela sera discuté plus loin.

Quand nettoyer après l'accouchement?

Comme le notent les gynécologues eux-mêmes, une femme dans sa physiologie accouche deux fois en une seule visite à l'hôpital. Donc, la première fois qu'elle donne naissance à son bébé, et la deuxième fois, c'est le placenta, dans lequel le fœtus a grandi et s'est développé pendant les 9 mois. C'est l'après-naissance qui n'est pas sortie de l'utérus à temps qui peut entraîner de nombreuses complications et la raison d'une procédure gynécologique telle que le nettoyage post-partum..

Selon de nombreuses femmes en travail, elles ne remarquent pratiquement pas la sortie du placenta, car à ce moment précis elles tiennent déjà leur bébé dans leurs bras et sont emportées par les premières minutes de communication avec lui. Mais comme le montre la pratique des médecins, cela ne se produit pas toujours - dans certains cas, le placenta a poussé si fortement vers l'utérus et a quitté le corps de la femme partiellement ou n'est pas parti du tout..

Dans de tels cas, les médecins prescrivent une méthode manuelle pour séparer le placenta - le nettoyage après l'accouchement, aide à éliminer complètement l'accouchement et est indiqué à la fois après l'accouchement naturel et après la césarienne. Tout d'abord, pour déterminer si cette procédure est nécessaire ou non, une femme est contrôlée à l'aide d'une échographie, et si les résultats montrent du sang résiduel et du placenta dans la cavité utérine, un nettoyage post-partum de la cavité utérine est prescrit.

Comment se fait le nettoyage post-partum?

Nettoyage après l'accouchement - cela semble intimidant pour de nombreuses femmes, mais la procédure elle-même est nécessaire et importante. Qu'il suffise de dire que lors d'une césarienne, la cavité utérine est nettoyée encore plus souvent qu'après un processus d'accouchement naturel. En raison du fait qu'après l'accouchement, des particules de la membrane fœtale restent dans la cavité utérine - elles peuvent se décomposer et pourrir, un processus inflammatoire se développe, ce qui est dangereux pour une femme.

Si nous parlons de la façon dont la post-naissance part - comme indiqué précédemment, sa procédure est similaire à celle de la naissance d'un bébé et le mécanisme dans ce cas est presque le même. Néanmoins, si le travail lui-même est retardé et que la femme n'a pas assez de force pour pousser, l'intensité de la contraction des parois de l'utérus diminue en conséquence. En conséquence, le placenta ne se détache pas complètement après l'accouchement et les médecins doivent le séparer manuellement. Mais en conséquence, des morceaux de placenta peuvent encore rester sur les parois de la cavité utérine..

Afin d'éliminer complètement les conséquences négatives et de nettoyer complètement la cavité utérine, les médecins pratiquent le nettoyage post-partum. Tout d'abord, une femme est examinée par un gynécologue sur une chaise gynécologique, à l'aide de miroirs gynécologiques. Au besoin, une échographie de la cavité utérine est effectuée et lors du diagnostic de la pathologie, un type de nettoyage par aspiration de la couche interne de l'utérus est effectué.

La même opération prévue pour nettoyer la cavité utérine dure environ 15 à 20 minutes, lorsque le médecin applique un type d'anesthésie locale ou générale, en respectant toutes les règles d'intervention chirurgicale, les règles et les règlements d'asepsie, ainsi que les antiseptiques. Le gynécologue utilise des instruments spéciaux pour dilater l'utérus et après cela, à l'aide d'une curette spéciale, il gratte la couche de placenta des parois de l'utérus. La couche fonctionnelle de l'utérus - l'endomètre, se rétablira progressivement, ainsi que la fonction reproductrice ultérieure de l'utérus lui-même.

Règles de conduite pour une femme après le nettoyage

Après le nettoyage gynécologique, la femme doit être à l'hôpital pendant 2-3 jours, sous la surveillance d'un médecin - ces jours-là, l'état de la femme est surveillé, sa température corporelle et son pouls sont vérifiés, quelles sécrétions proviennent des organes génitaux féminins. Deux fois par jour, le matin et le soir, les organes génitaux externes d'une femme sont traités avec un antiseptique spécial.

Après un nettoyage d'au moins 2 semaines, il est interdit d'utiliser des tampons vaginaux et des douches vaginales, de remplacer le bain par une douche, de refuser de visiter les bains et le sauna. Il vaut également la peine de limiter la levée de poids et de ne pas aller à la salle de sport, le type de sexe vaginal est contre-indiqué. Le col de l'utérus est toujours ouvert et sa membrane muqueuse est endommagée, et tout cela crée ensemble des conditions favorables à l'infection et les relations sexuelles sont donc interdites dans les 13 à 14 prochains jours.

À titre préventif, les médecins prescrivent un traitement antibiotique. La procédure même de nettoyage de la cavité utérine des restes du placenta est assez douloureuse - pendant un certain temps, une femme ressentira une douleur dans le bas-ventre et le dos lombaire. Pour soulager la douleur et prévenir la formation d'ecchymoses et de caillots sanguins, les médecins peuvent vous prescrire de prendre du no-shpy ou de l'aspirine.

Complications possibles

Tout d'abord, ces conséquences sont l'hématomètre - une complication après le nettoyage qui est assez courante dans la pratique des gynécologues. Une condition similaire se produit en raison d'une compression excessive, d'un spasme du col de l'utérus lui-même - il y a un retard dans la formation de caillots sanguins dans sa cavité. Afin de prévenir un tel phénomène, la compression du col de l'utérus et, par conséquent, le retard des caillots sanguins dans sa cavité - comme indiqué précédemment, les médecins prescrivent le no-shpu ou l'aspirine.

Une autre complication après le nettoyage gynécologique est le saignement utérin - cette conséquence négative est assez rare dans la pratique des médecins, alors qu'elle est typique pour les femmes qui souffrent de problèmes de sang, sa capacité à coaguler normalement. Lorsque des bactéries, des microbes ou l'effet négatif de la microflore pathogène pénètrent dans la cavité utérine, une endométrite peut se développer. À la base, l'endométrite est de nature infectieuse, un processus inflammatoire qui affecte la muqueuse de l'utérus..

Lors du diagnostic d'une complication, avec la manifestation de symptômes négatifs sous forme d'écoulement avec du pus de la cavité utérine, une augmentation de la température corporelle, vous devez immédiatement consulter un gynécologue. Seul un médecin expérimenté peut vous aider - ne pratiquez pas l'automédication.

Mais avec le déroulement normal de la procédure de nettoyage utérin du placenta laissé après l'accouchement, une femme peut être gênée par des douleurs dans la région lombaire et le bas de l'abdomen, des saignements maigres, rappelant la menstruation - ces symptômes seront notés pendant 7 à 10 jours. En résumé, une chose peut être résumée: la procédure de nettoyage elle-même après l'accouchement est importante et pas si effrayante que cela puisse paraître au tout début. Sous réserve de toutes les règles de sa conduite par les médecins, ainsi que de l'hygiène personnelle de la femme elle-même, il n'y a pas de complications chez la femme en travail, et son état de santé sera rétabli dès que possible. Et dans certaines situations, vous ne pouvez tout simplement pas vous passer d'une telle procédure gynécologique..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Nos experts

Accouchement

Le magazine a été créé afin de vous aider dans les moments difficiles lorsque vous ou vos proches êtes confrontés à un problème de santé.!
Allegology.ru peut devenir votre assistant principal sur le chemin de la santé et de la bonne humeur!

Ai-je besoin d'un pansement après l'accouchement?

Nutrition

Pour resserrer le corps et revenir à ces formes qui plaisaient dans la période prénatale, chaque nouvelle maman qui vient de rentrer avec son bébé de la maternité rêve.

Cracher: pourquoi un enfant crache-t-il

Analyses

Salut les filles! Votre avis est très nécessaire! Nous sommes sur IV et l'enfant régurgite constamment parfois même une fontaine! Au début, nous avons essayé le mélange Nutrilak, maintenant nous avons décidé d'essayer le bébé avec le même effet.

Otite moyenne pendant la grossesse

Nutrition

L'otite moyenne, comme toute autre inflammation, est doublement dangereuse pendant la grossesse: la maladie endommage non seulement le corps affaibli d'une femme, mais constitue également un danger pour son enfant à naître..