Principal / Conception

Quelles herbes affectent le fœtus et la grossesse d'une femme?

La grossesse est une période spéciale dans la vie d'une femme où il faut faire attention non seulement à la nourriture, mais aussi à la prise de médicaments. Cependant, 9 mois d'attente pour un bébé ne sont pas une courte période et personne n'est assuré contre le fait qu'une future mère puisse tomber malade. La plupart des femmes enceintes, afin de ne pas nuire au bébé avec des «pilules et autres produits chimiques», décident d'être traitées avec des méthodes traditionnelles: décoctions et infusions à base de plantes. Mais ne vous précipitez pas pour brasser ce que vous aviez l'habitude de boire avant! Après tout, même les "moyens de la grand-mère" peuvent ne pas être aussi inoffensifs dans la nouvelle position d'une femme. Comment peuvent-ils nuire?

Les décoctions et infusions qui nous sont habituelles dans la vie de tous les jours, que nous utilisons habituellement comme tisanes ou tisanes avec additifs, peuvent avoir un effet négatif sur la santé de la mère, sur le développement intra-utérin du bébé, et même provoquer une menace de fausse couche, de naissance prématurée ou d'avortement. Et par conséquent, vous devez savoir quelles herbes pendant la grossesse sont les meilleures à ne pas utiliser..

Herbes qui affectent la coagulation du sang

Certaines herbes ne doivent pas être bues pendant la grossesse, car elles interfèrent avec le processus de coagulation sanguine et peuvent donc entraîner un risque de saignement pendant l'accouchement. Cette propriété est possédée par:

  • burnet médicinal, utilisé dans le traitement des organes respiratoires et digestifs;
  • immortelle - provoque une augmentation de la pression artérielle;
  • soie de maïs, utilisée comme cholérétique et diurétique;
  • ortie - perturbe les niveaux d'hormones;
  • spermophile - conduit à une augmentation du rythme cardiaque, provoque une sécheresse de la bouche et est cancérigène;
  • oiseau highlander - a un effet important sur la coagulation du sang et conduit à une contraction utérine, ce qui peut provoquer une fausse couche.

Herbes causant des complications pendant la grossesse

De nombreuses herbes provoquent des symptômes désagréables tels que des brûlures d'estomac, des flatulences, des nausées et des vomissements. Afin de ne pas vous exposer à de telles "sensations fortes", essayez d'éviter d'utiliser ces herbes:

  • Valériane médicinale, qui est utilisée pour le fonctionnement normal du système nerveux. Avec une utilisation prolongée (plus de 2 semaines) ou à des doses élevées, des maux de tête, des troubles du fonctionnement du cœur et des organes digestifs et un état nerveux peuvent survenir.
  • L'absinthe amère est utilisée comme stimulant de l'appétit, mais si la dose est dépassée, elle peut provoquer des hallucinations et des convulsions..
  • Melilotus officinalis est utilisé comme laxatif, expectorant et diurétique, pour les flatulences, les douleurs articulaires et les troubles du sommeil, mais il est toxique et peut provoquer des maux de tête, des étourdissements, de la somnolence et des vomissements.
  • La chélidoine est utilisée pour traiter le système digestif, mais elle est également toxique et peut provoquer des nausées, de la diarrhée, des vomissements et une dépression respiratoire..
  • Le romarin des marais est toxique et est donc utilisé à une dose strictement définie comme expectorant pour l'asthme bronchique. De plus, il peut encore abaisser la tension artérielle en raison de la vasodilatation..

Un certain nombre d'herbes peuvent provoquer un déséquilibre hormonal chez une femme enceinte, et parmi elles:

  • pissenlit médicinal;
  • eleutherococcus piquant;
  • ginseng commun;
  • rhodiola rosea;
  • leuzée de carthame;
  • Citronnelle chinoise;
  • houblon ordinaire, qui peut être prescrit pour le traitement des reins et des maladies du système nerveux;
  • achillée millefeuille (en raison de sa toxicité, elle peut provoquer des étourdissements et des éruptions cutanées);
  • la mélisse, qui est prescrite pour les troubles nerveux et pour augmenter la lactation chez les mères allaitantes;
  • une feuille de noyer peut encore provoquer des spasmes des vaisseaux du cerveau;
  • cassis, utilisé comme agent cholérétique, source de vitamines, ainsi que pour le traitement du rhume;
  • potentille d'oie, utilisé comme agent diurétique et hémostatique.

En plus du fait que les herbes ci-dessus peuvent perturber le fond hormonal d'une femme enceinte, elles stimulent également les glandes sexuelles, peuvent provoquer de l'insomnie, de la tachycardie, des maux de tête, de la nervosité et une augmentation de la pression artérielle..

L'utilisation de telles herbes peut également entraîner une augmentation de la pression artérielle:

  • Millepertuis (il favorise la vasoconstriction et perturbe la circulation sanguine dans le placenta);
  • réglisse nue (contribue à l'apparition d'un œdème dû à la rétention d'eau dans le corps);
  • sandy immortelle (utilisé dans le traitement des maladies du foie et de la vésicule biliaire).

Pendant la grossesse, en raison d'effets indésirables sur les reins, les éléments suivants doivent être évités:

  • marais de calamus,
  • teinture de garance,
  • rhododendron doré,
  • bleuet,
  • céleri odorant,
  • aneth,
  • elecampane high,
  • baies de genièvre.

Améliore le tonus musculaire et augmente la sensibilité à la douleur.

En raison de la rétention d'eau ultérieure dans le corps, en particulier au troisième trimestre, une femme enceinte ne doit pas prendre d'infusion de champignon de bouleau (chaga).

Herbes qui peuvent nuire au fœtus

Les herbes peuvent également nuire au développement du fœtus, et par conséquent, la femme enceinte doit s'abstenir d'utiliser:

Quelles herbes pouvez-vous consommer pendant la grossesse

Les herbes les plus populaires sont sans danger pour la grossesse lorsqu'elles sont consommées avec modération. Vous pouvez les ajouter à des boissons, des soupes et des salades sans aucun risque pour la santé, cependant, il est important de savoir qu'il y a des aides vertes à éviter..

Les herbes pendant la grossesse sont des substances dangereuses

Certaines herbes et épices contiennent des substances telles que l'estragole, le méthylènedol et le safrole. Puisqu'ils se sont avérés nocifs pour les animaux, les experts recommandent de les manger en quantités très limitées. Surtout pendant la grossesse. Les herbes ayant des effets stimulants ou laxatifs doivent également être évitées..

  • Estragol: trouvé dans l'estragon, le basilic, l'anis, l'aneth, le piment de la Jamaïque et la muscade. Les herbes ont un arôme d'anis caractéristique.
  • Méthyleugénol: trouvé dans le basilic, la muscade, l'anis étoilé et l'estragon.
  • Safrole: Trouvé dans les sassafras (feuilles de laurier) et la muscade. La substance pénètre dans le placenta provoquant des anomalies fœtales. En outre, la substance peut nuire aux nouveau-nés et aux bébés jusqu'à trois ans..

Bien que les herbes répertoriées ne soient nocives qu'à des concentrations élevées, il est conseillé de ne pas utiliser leurs huiles essentielles sous forme de comprimés ou de gélules..

Quelles herbes ne sont pas autorisées pendant la grossesse

Les herbes ne sont pas toujours aussi inoffensives qu'elles le paraissent: certaines d'entre elles stimulent l'utérus, augmentant le risque de naissance prématurée. Les médecins recommandent d'éviter la liste suivante:

  • Éphédra: l'utilisation de l'herbe est interdite depuis 2014, mais les médicaments peuvent toujours être achetés par des canaux illégaux.
  • Aloe Vera: contient des anthraquinones pour tonifier l'utérus.
  • Sassafras de la famille des lauriers: nocifs pour le développement des organes internes du fœtus et de l'homme.
  • Angélique de Chine (Dong Quai) ou angelica officinalis: inacceptable pendant la grossesse en raison de propriétés stimulantes, mais a un effet positif sur le corps de la mère après l'accouchement.
  • Kava kava ou poivre enivrant: l'herbe est interdite depuis 2002, peut causer de graves dommages au foie.
  • Absinthe: interdite car elle peut provoquer une fausse couche. La plante est toxique et addictive.
  • Fenouil: À fortes doses, les graines ont un effet stimulant sur l'utérus grâce à leur huile essentielle. Utilisation modérée de la cuisine possible.
  • Anis: l'utérus est stimulé à fortes doses. Peut être utilisé avec parcimonie dans la cuisine ou boire du lait d'anis (maximum deux tasses par jour).
  • Herbe de concombre: à éviter en raison de son effet stimulant sur l'utérus.
  • Herbe Clefthoof: nocive pour les organes d'un adulte et d'un enfant.
  • Racine de consoude: l'usage externe est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes.
  • Tanaisie: déconseillée pendant la grossesse. A un effet toxique.

Limitez ces herbes pendant la grossesse

L'utilisation normale n'est pas nocive pour la santé, mais il convient toujours de se rappeler de la norme et des restrictions, nous vous avertirons donc à l'avance des conséquences:

  • Sauge: Peut provoquer des crampes musculaires et contient des substances qui agissent sur le système nerveux du bébé et de la mère. Huile essentielle de sauge interdite.
  • Estragon: peut être toxique en grandes quantités.
  • Basilic: A un effet stimulant sur l'utérus, utilisez-le uniquement comme condiment. L'effet positif est possible lors de l'accouchement.
  • Cannelle: évitez les doses élevées en raison des propriétés stimulantes.
  • Fenugrec: évitez les doses élevées car cela peut affecter l'équilibre de l'utérus et des hormones. Peut être utilisé en petites quantités dans la cuisine.
  • Feverfew: Les anthraquinones peuvent stimuler l'utérus et provoquer un travail prématuré. Mieux vaut éviter complètement.
  • Séné: a un effet stimulant, est interdit pendant l'allaitement car il peut provoquer des convulsions chez le bébé.
  • Aubépine: De grandes quantités sont nocives pour les adultes et les enfants.
  • Réglisse: propriétés stimulantes.

Les produits dérivés de ces herbes sont consommés avec modération..

Quelles herbes sont autorisées pendant la grossesse?

Il existe également des herbes sûres qui sont vraiment bénéfiques. Le gingembre prévient les nausées matinales, la camomille réduit la tension nerveuse et aide à lutter contre l'insomnie. Nous avons énuméré les avantages pour la santé des herbes sûres ci-dessous:

  • Nausée: gingembre.
  • Constipation: racine de pissenlit, oseille.
  • Brûlures d'estomac: camomille, spirée.
  • Hypertension artérielle: fleurs d'aubépine ou de tilleul, mais surtout repos.
  • Stress: camomille, tilleul.
  • Varices: soucis, recommandations du médecin.

Tisane pendant la grossesse

Soyez prudent avec les tisanes. En particulier, le thé au fenouil et le thé à l'anis sont souvent conseillés aux femmes enceintes pour faire du lait maternel, alors qu'en fait cet effet n'a pas été prouvé, donc un maximum de deux verres de fenouil par jour est considéré comme la norme..

Le thé d'ortie est un bon complément pour stimuler légèrement les reins et est également riche en calcium, fer, vitamine C et bêta-carotène. Cependant, rappelez-vous que toute herbe n'est autorisée qu'après avoir consulté un médecin superviseur.

Veuillez noter que vous seul décidez comment et quoi manger en attendant les miettes, mais vous en tenir au bon choix est dans votre intérêt, car toutes les substances sont directement liées à la santé, ce qui dépend complètement de vos préférences..

Quelles herbes pouvez-vous boire pendant la grossesse: les conseils du médecin

La grossesse est un événement important dans la vie de chaque femme. Et chaque femme enceinte souhaite avoir un bébé en bonne santé. Par conséquent, pendant cette période spéciale, il faut être très prudent et prudent à la fois dans la nourriture et dans la prise de médicaments. Bien sûr, neuf mois entiers sont une période énorme pendant laquelle la future mère peut tomber malade..

Beaucoup, pour ne pas nuire au bébé avec la chimie de la pharmacie, essaient d'être traités uniquement avec des méthodes folkloriques - infusions et décoctions d'herbes. Mais ici, il faut être très prudent, car ce qu'une femme a accepté plus tôt, dans son nouveau poste, n'est peut-être pas si inoffensif.

Alors, quelles herbes pouvez-vous boire pendant la grossesse et quoi - absolument pas? Essayons de le comprendre.

Ce qui est bon et pas si bon dans le traitement à base de plantes dans une position intéressante?

Presque tout le monde sait que les tisanes et les infusions sont les remèdes naturels les plus puissants dans la lutte contre un grand nombre de maladies. Les herbes ont des propriétés bénéfiques qui sont utilisées dans un grand groupe de médicaments..

Un avantage non négligeable dans l'utilisation des traitements aux herbes (surtout lorsqu'une femme attend un bébé, car l'immunité à ce moment est très douce) est que leur origine est absolument naturelle. C'est leur différence avec les analogues synthétiques produits par les sociétés pharmaceutiques. Mais tout ce qui a poussé dans une forêt ou un champ n'est pas toujours également utile. Il y a des herbes qui sont clairement interdites aux femmes qui se préparent à devenir mères..

Strictement selon les instructions!

Et pour comprendre quelles herbes vous pouvez boire pendant la grossesse, vous devez comprendre certaines choses importantes. Certaines espèces végétales ont un effet si fort que leur consommation doit être plus que prudente (un surdosage peut entraîner de tristes conséquences), ou elles doivent être complètement abandonnées. Pendant la grossesse, les herbes peuvent être loin d'être toujours utiles (même à première vue, semble-t-il, les plus simples et les plus familières de l'enfance), car leur effet sur le corps d'une femme enceinte est tel qu'elles peuvent avoir des conséquences négatives sur le développement du bébé.

Quelles herbes pouvez-vous boire pendant la grossesse si, néanmoins, la femme enceinte décide de se faire traiter avec elles et de boire des infusions et des décoctions? Tout d'abord, elle doit se rappeler que, tout comme un médicament conventionnel, les perfusions ne doivent être prises que selon les instructions et sans s'écarter de la posologie qui y est indiquée. Ce sera mieux si la femme ne s'engage pas dans une telle auto-médication, mais consulte un médecin.

Ne buvez en aucune façon!

Avant de déterminer quelles herbes vous pouvez boire pendant la grossesse, parlons un peu de celles qui ne devraient en aucun cas être consommées. En effet, à l'état normal, ils aident vraiment, et pendant cette période tendre, ils peuvent nuire non seulement à la future mère, mais, encore plus effrayant, au futur bambin, car ils peuvent provoquer une fausse couche, une naissance prématurée ou la naissance d'un enfant en mauvaise santé..

  • La naissance prématurée ou l'avortement peut causer de l'aloès, de l'origan, du persil frisé, de la rhubarbe Tangut, de l'épine-vinette.
  • La prédisposition d'un bébé aux allergies peut survenir en raison des fraises des bois et d'une série en trois parties.
  • Les malformations congénitales chez le fœtus sont causées par les algues (il y a beaucoup d'iode dedans), l'oseille, les épinards végétaux (beaucoup d'acide oxalique).
  • Les herbes qui affectent la coagulation sanguine comprennent la brûlure médicinale, la patte de chat, l'ortie, l'arachide.
  • Les herbes qui perturbent le flux sanguin utéro-placentaire sont l'hysope médicinale et la sauge médicinale (elle est utilisée pour stimuler le début de la grossesse, mais après son début, elle est contre-indiquée, car elle peut provoquer une fausse couche en raison d'une activité contractile accrue de l'utérus).

Approuvé pour l'utilisation. Oh, ce froid!

Probablement pas comme les autres, la future mère court un risque en raison de sa capacité accrue à attraper un rhume. Son immunité pendant la grossesse est plutôt affaiblie, elle peut être facilement attaquée par diverses infections et virus. Malheureusement, les médicaments habituels et les antiviraux sont principalement interdits pendant cette période, car presque tous ont de graves contre-indications..

Quelles herbes pouvez-vous boire pendant la grossesse pour qu'il n'y ait pas d'impact négatif sur le bébé à naître?

Donc, la camomille en pharmacie. C'est l'une des herbes les plus sûres qui peuvent être consommées par toutes les femmes en attente de l'arrivée d'une cigogne. La camomille a un excellent effet fortifiant général et anti-inflammatoire. L'infusion de cette herbe peut être utilisée pour se gargariser un mal de gorge. Si la future mère a un système digestif perturbé, le thé à la camomille aidera à tout réparer..

À propos, ce thé est autorisé même pour les nouveau-nés dès les premiers jours de la vie. Il apaisera les tout-petits s'ils ont des coliques dans le ventre ou s'ils sont trop surexcités.

Quand la toux est au mauvais moment

Une question très importante en raison du fait que presque tous les médicaments traditionnels pour le soulagement de l'expectoration sont contre-indiqués est de savoir quelles herbes peuvent être bu pendant la grossesse contre la toux. Dans cette situation difficile, sauge, camomille et tilleul viennent à la rescousse des femmes enceintes. Vous pouvez prendre des décoctions de couleur tilleul, des préparations à base de thermopsis, de la camomille et de l'herbe de tussilage, uniquement en petites quantités. Les bains de bouche sans danger pour les femmes enceintes avec du calendula, de l'eucalyptus, de la camomille ou de la sauge sont également autorisés..

Pour apaiser une gorge irritée et obtenir rapidement un effet anti-inflammatoire, vous pouvez faire des inhalations avec des décoctions de plantain, de sauge et tout de même de camomille.

Cassis - savoureux et sain

Quelles herbes pouvez-vous boire pendant la grossesse avec un rhume dans les premiers stades, lorsque l'enfant à naître est si sans défense et est au tout début de son développement?

Un trésor de micro-éléments et de vitamines est le thé à base de feuilles de cassis. Lorsque la saison des rhumes arrive, ce thé ou bouillon soutiendra le système immunitaire de la future maman. Puisqu'il y a beaucoup de vitamine C dans une telle boisson, cela aidera à vaincre l'infection si une femme est malade. De plus, les raisins de Corinthe sont capables de soutenir le bon fonctionnement des reins, car les composants qu'ils contiennent stimulent le cortex surrénalien..

La rose musquée et le gingembre vaincront tout rhume

Les femmes enceintes pendant la grippe et le rhume peuvent boire du thé avec l'ajout de gingembre. C'est l'une des rares herbes que, en attendant le bébé, vous pouvez non seulement boire, mais aussi en avoir besoin. Le gingembre contient des vitamines qui ont un excellent effet de réchauffement. Et si les mères souffrent de nausées aux premiers stades de la grossesse, le thé additionné de gingembre éliminera ces symptômes.

La décoction d'églantier aura un effet immunostimulant pour la future maman. Et le fait qu'il contienne une énorme quantité de vitamines et d'oligo-éléments a un effet positif sur tout le corps d'une femme..

Gonflement? Nous n'en avons pas besoin!

De nombreuses femmes souffrent d'œdème pendant la grossesse. En effet, les reins sont trop sollicités pendant cette période, ce qui entraîne un certain échec. Et cela devient la principale raison pour laquelle l'excès de liquide est retenu dans le corps de la femme enceinte..

Quelles herbes diurétiques pouvez-vous boire pendant la grossesse pour éviter l'enflure? Un remède indispensable sera une décoction de baies d'airelles. De plus, l'airelle contient beaucoup de minéraux et de vitamines, elle apportera donc des avantages tangibles à la fois comme agent fortifiant et comme aide pour le traitement du rhume. La femme enceinte doit se souvenir d'une chose: pour utiliser un diurétique, même s'il est d'origine végétale, il est nécessaire exclusivement en fonction du dosage. L'automédication dans ce cas est interdite..

Quelles herbes pouvez-vous boire pendant la grossesse avec un œdème, à l'exception des airelles? La canneberge est une autre plante diurétique absolument inoffensive. Il suffit de prendre en compte que le jus de canneberge contribue à l'apparition d'allergies, alors n'en consommez pas trop..

Un autre bon résultat est donné par le jus frais de morceaux de concombre, de carottes, de betteraves et de quelques feuilles de persil (vous n'avez pas besoin de vous laisser emporter par le persil). Tous les ingrédients sont pris dans des proportions égales.

Calme, seulement calme

Pendant la grossesse, chaque femme est très inquiète. Il peut y avoir plusieurs raisons: comment l'enfant se développe, quel sexe il est, ce qui doit être fait pour que le bébé se développe correctement, et bien d'autres.

Quel genre d'herbes apaisantes pouvez-vous boire pendant la grossesse sans nuire au bébé à naître? La fleur de tilleul est un merveilleux sédatif, et également totalement inoffensif. Il peut encore être consommé pendant les rhumes et lors de l'apparition d'un œdème: le tilleul a un excellent effet anti-inflammatoire et diurétique..

L'utilisation de thés apaisants est également sans danger. Ils contiennent la dose minimale d'herbes. Ils ne nuiront pas au fœtus, mais le système nerveux aura un effet bénéfique. Vous pouvez également utiliser des préparations d'agripaume et de valériane, mais avec précaution et après avoir consulté un spécialiste.

Thé sain

Quelles herbes pouvez-vous boire pendant la grossesse au lieu du thé? Il est très utile de boire du thé avec l'ajout de feuilles de framboisier lorsque vient le moment de l'accouchement. Cela aidera à ramollir les ligaments et à préparer l'utérus à la naissance du bébé. Mais au tout début de la grossesse, ces thés et décoctions ne sont pas recommandés, car les framboises font partie des plantes contre-indiquées pendant la grossesse, car elles peuvent déclencher une naissance prématurée.

Très souvent (surtout dans les premiers mois de la grossesse), une femme éprouve de graves maux de tête. Cela est dû au fait qu'il est encore difficile pour son corps de s'adapter aux changements qui se produisent dans son corps. Que doit-elle faire, car une intervention médicale pendant cette période n'est pas souhaitable? Quelles herbes pouvez-vous boire pendant la grossesse pour les maux de tête?

Les décoctions et infusions à base de plantes, qui comprennent la menthe, le calendula, la camomille, la mélisse, l'églantier, aideront à réduire ou à éliminer complètement le mal de tête. Vous pouvez les récupérer vous-même ou vous pouvez les acheter à la pharmacie.

Les préparer est également très simple: prenez quelques cuillères à soupe d'herbes (ou un mélange d'herbes), versez deux verres d'eau bouillante, faites cuire pendant un quart d'heure et laissez infuser pendant 60 minutes. Prendre avant les repas deux à trois fois par jour. De telles décoctions aident bien, seulement vous devez les prendre régulièrement..

Un mélange de menthe, de tilleul et de mélisse vous permettra de vous détendre et de bien dormir. Un énorme avantage dans ce thé pour les migraines, car le sommeil aide à lutter contre ce spasme..

En conclusion

De nombreuses herbes peuvent s'avérer beaucoup plus dangereuses pour la femme enceinte que les médicaments traditionnels, car leur composition est encore mal comprise, en fonction de nombreux facteurs (par exemple, où cette herbe a poussé, à quoi ressemblait l'été, à quelle période il a été cueilli) Si la femme enceinte Je ne suis pas sûr de pouvoir faire l'infusion par moi-même, il vaut mieux ne pas le risquer, car si la technologie de préparation est violée, vous pouvez très facilement obtenir une surdose importante du composant médicinal de cette plante. Une certaine imprévisibilité des effets de nombreuses herbes, la possibilité d'avoir des effets secondaires inattendus de la part de la future mère font partie des facteurs qui rendent inacceptable l'utilisation de ces plantes pendant la période d'attente du bébé..

Prenez soin de vous, jolies femmes, et essayez de ne prendre que les bonnes décisions.!

Herbes pendant la grossesse

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Quelles herbes peuvent être bues pendant la grossesse et qui devraient être catégoriquement abandonnées par toute femme enceinte, car cela est important non seulement pour elle, mais aussi pour la santé du bébé à naître. Certaines herbes qui favorisent la conception sont catégoriquement contre-indiquées pendant la grossesse, car elles peuvent provoquer une fausse couche.

Quelles herbes pouvez-vous boire pendant la grossesse?

Fleur de tilleul, infusion de fleurs et racines de guimauve, feuilles de mère et de belle-mère, primevère, gravilat urbain sont considérées comme inoffensives pour le traitement du rhume et de la toux pendant la grossesse.

La racine de valériane peut également être utilisée à des fins médicinales pendant la grossesse, mais seulement pendant une courte période et en petites quantités. Il est préférable d'abandonner la teinture alcoolisée et d'utiliser une infusion préparée à la maison. Pour ce faire, versez une cuillère à café de racines avec un verre d'eau tiède et laissez reposer pendant 6-8 heures.

Les feuilles de bouleau sont bonnes pour l'œdème. Infusion de deux cuillères à café par 200 ml. l'eau bouillante doit être conservée pendant une demi-heure et bue chaude jusqu'à ce que l'œdème disparaisse.

En outre, pendant la grossesse, il est permis d'utiliser calamus, volodushka, basilic, orfèvres, reine des prés à feuilles d'orme, bardane, graines de lin, myrtilles, agape, cynorrhodons.

Le fait d'utiliser une décoction ou une infusion même d'une herbe inoffensive doit toujours être convenu avec le médecin en charge de la grossesse.

Quelles herbes ne sont pas autorisées pendant la grossesse?

Quelles herbes sont interdites pendant la grossesse et quelles charges médicinales peuvent nuire à la santé et provoquer une fausse couche? Beaucoup de femmes enceintes, essayant de ne pas nuire à l'enfant, choisissent délibérément des médicaments naturels et naturels, ce qui n'est pas toujours vrai. Dans l'ensemble, c'est le cas, mais toutes les préparations à base de plantes ne sont pas utiles précisément pendant la grossesse - certaines herbes ont un effet abortif, augmentant le tonus de l'utérus, provoquant une fausse couche ou une naissance prématurée, et affectent également le fonctionnement du système nerveux central du fœtus et provoquent ses pathologies aux premiers stades. grossesse.

Au cours du premier trimestre de la grossesse, il est préférable d'éviter l'utilisation d'herbes et d'autres médicaments, s'il y a un besoin urgent, faites-le à petites doses et à intervalles courts, et appliquer des décoctions et des extraits sur la peau n'est pas du tout dangereux.

Les plantes qui contiennent des substances puissantes peuvent affecter à la fois le corps de la mère et celui de l'enfant. Ce sont: le crocus d'automne, l'épine-vinette, la patte de loup canadien, la bourrache, le ginseng, la lobélie, la mandragore, Ma Huang.

Les plantes à effet laxatif sont contre-indiquées. L'anthraquinone dans ces plantes agit non seulement sur les muscles du gros intestin, mais également sur l'utérus. Ce sont l'aloès, le nerprun d'aulne, la pursha zhostera, le nerprun laxatif, la casse.

D'autres remèdes populaires, dont l'utilisation pendant la grossesse doit être évitée, comprennent les infusions et les décoctions de: basilic, clous de girofle, voronets, knicus béni, stalkleaf, verginsky, hysope, livèche, crevette mâle, origan, podophyllum, neem, magonia, saturai, sumach, igname sauvage, curcuma, ginerium.

Ce n'est pas toute la liste des herbes qui peuvent être nocives pour les femmes enceintes ou avoir un effet secondaire. Pour éviter tout problème, vous devriez consulter votre médecin ou votre homéopathe avant de consommer une herbe ou une collection..

Herbes dangereuses pendant la grossesse

Les herbes dangereuses pendant la grossesse sont celles qui peuvent nuire à la fois au corps de la femme et au fœtus et, dans les cas graves, entraîner une perte de grossesse. La grossesse s'accompagne souvent de diverses affections, associées à une diminution des défenses de l'organisme. La grossesse implique d'éviter de nombreux médicaments, l'homéopathie reste donc la seule alternative..

  • Les herbes dangereuses incluent le persil - il contient des substances qui affectent les muscles de l'utérus, provoquant sa contraction, ce qui peut provoquer une naissance prématurée.
  • Des séries séparées peuvent provoquer des malformations fœtales;
  • L'hysope entraîne une augmentation du tonus de l'utérus, ce qui peut entraîner une interruption de grossesse;
  • La rhubarbe peut provoquer des défauts dans la formation du squelette chez un enfant à naître;
  • La tanaisie augmente la pression artérielle, affecte le tonus des muscles de l'utérus, ce qui provoque une fausse couche;
  • Calamus a un effet diurétique trop prononcé, qui affecte également le développement du fœtus;
  • Le bleuet pendant la grossesse est nocif pour deux raisons - il contient un complexe de cyanure et il a un effet diurétique.
  • L'absinthe peut provoquer des convulsions, des hallucinations et d'autres troubles mentaux, ainsi que des saignements..
  • Le thym et la sauge peuvent également provoquer des saignements.
  • Elecampane est capable d'affecter le tonus des muscles de l'utérus, ce qui peut également provoquer un avortement.

Avant de prendre des décoctions ou des infusions des herbes ci-dessus à vos propres risques et périls, vous devez d'abord consulter votre médecin ou un médecin enceinte.

Herbes pour la grossesse

Les herbes utiles pendant la grossesse ne sont pas si abondantes en leur genre. En règle générale, ils sont très pertinents, car ils ne nuisent pas au corps de la mère et de l'enfant. Ces herbes sont indispensables en tant qu'agents naturels non toxiques contre l'inflammation, ainsi que sédatifs, diurétiques, nettoyants généraux..

Feuilles et bourgeons de bouleau. Ils ont un effet diurétique, antibactérien, sédatif, nettoyant et anti-inflammatoire, rétablissent le déséquilibre eau-sel. Recommandé pour la toxicose tardive, avec œdème et pathologie rénale. Dans ce cas, une paire de bourgeons de bouleau est efficace - 1 cuillère à café de bourgeons doit être versée avec un verre d'eau bouillante et insérée dans un thermos pendant 3-4 heures. Consommez 1 cuillère à soupe 3-4 fois par jour.

Feuilles et baies d'airelles. Efficace pour les pathologies des voies urinaires, car ils ont un effet antimicrobien et diurétique prononcé, et sont également riches en vitamines essentielles.

La racine de valériane a un effet sédatif prononcé et peut également être utilisée comme remède naturel diurétique, cholérétique, anticonvulsivant, analgésique, antihypertenseur.

Les baies de myrtille, riches en vitamines A et C, sels minéraux, acides organiques, peuvent être utilisées comme un complexe vitaminique qui renforce le corps de la mère et de l'enfant. Il abaisse également la glycémie et favorise la sécrétion de bile..

Les mûres et leurs feuilles sont riches en vitamines A, C, E, B, K, P, PP et autres micro et macro éléments importants indispensables à une femme enceinte. De plus, les mûres ont des effets antimicrobiens, anti-inflammatoires, antihistaminiques et laxatifs légers..

Kalina est indiqué comme préparation naturelle antipyrétique et anti-inflammatoire à action antiallergénique et spasmolytique. Les bouillons et les infusions de viorne peuvent être bu avec des contractions douloureuses, des spasmes musculaires.

Les herbes utiles pendant la grossesse et leurs infusions et décoctions doivent être prises strictement aux doses recommandées..

Herbe d'agripaume pendant la grossesse

L'herbe d'agripaume pendant la grossesse est l'un des sédatifs non interdits qui ne nuira pas à l'enfant à naître. Pendant la grossesse, en raison de poussées hormonales, l'état nerveux de la femme enceinte fluctue tout le temps. Cela est dû au fait qu'après avoir atteint un nouveau trimestre de grossesse, l'équilibre des hormones change rapidement, ce qui affecte très sensiblement le bien-être et le comportement d'une femme..

Le moyen le plus sûr de normaliser la condition et de calmer l'anxiété d'une femme enceinte est d'utiliser une petite quantité d'herbes apaisantes. Par exemple, l'agripaume soulage les irritations, améliore la digestion, uniformise le rythme cardiaque, soulage le tonus des muscles lisses, détend, abaisse la tension artérielle et prévient en outre les accès de nausée, soulage les flatulences.

L'herbe d'agripaume peut être brassée seule, mais il est préférable de la mélanger avec votre thé préféré - alors son goût ne sera pas si vif. Une demi-cuillère à café par tasse suffit pour obtenir l'effet souhaité.

Cependant, il ne faut pas oublier qu'avant l'automédication, vous devez consulter le médecin qui mène la grossesse. Une consultation et un diagnostic en temps opportun aideront à prévenir le développement de complications.

Herbe à foin pendant la grossesse

L'herbe à foin pendant la grossesse n'est pas considérée comme une herbe sûre approuvée. Pendant la grossesse, de nombreux changements physiologiques se produisent dans le corps de la femme - la progestérone, à forte teneur en elle, inhibe le péristaltisme, ce qui entraîne une diminution du tonus intestinal. À une date ultérieure, en raison de la pression de l'utérus sur les parties inférieures de l'intestin, il est déplacé et le travail normal est interrompu. En outre, la réduction de l'apport hydrique peut provoquer la constipation..

La constipation pendant la grossesse n'est pas rare, mais au premier signe d'un trouble de défécation, vous devez vous attaquer à ce problème. La constipation peut provoquer des hémorroïdes, entraîner une violation de la microflore et le développement d'une cystite, d'une colpite. En outre, en raison d'une microflore intestinale perturbée, la probabilité de développer des complications purulentes-septiques augmente..

Le séné est un remède naturel classique contre la constipation, mais son utilisation est contre-indiquée pendant la grossesse. Les composants actifs de sa composition agissent sur les muscles lisses non seulement des intestins, mais également de l'utérus, ce qui peut provoquer des contractions et provoquer un avortement. Par conséquent, il est préférable de choisir un laxatif naturel plus sûr qui ne nuira pas à l'enfant à naître..

Mère de l'herbe pendant la grossesse

Herbe mère pendant la grossesse, ou, comme on l'appelle aussi, «origan», se réfère aux herbes femelles. Il fait partie des préparations à base de plantes, qui sont généralement recommandées pour les maladies du système reproducteur - il normalise le cycle menstruel, aide à l'inflammation des appendices et favorise la grossesse. Mais l'herbe de la carte mère a un inconvénient: elle ne peut pas être utilisée en interne pendant la grossesse, que ce soit sous forme pure ou dans le cadre de frais médicaux.

Cependant, l'utilisation externe de l'origan ne nuira pas au fœtus, de sorte que l'herbe peut être utilisée en toute sécurité pour certains maux. Avec les éruptions cutanées purulentes et la furonculose, vous pouvez faire des compresses avec une décoction d'origan, et pour garder la peau propre et éviter les éruptions cutanées, vous pouvez vous laver avec une décoction d'origan le matin et le soir.

Avec un mal de tête, vous pouvez vous laver les cheveux avec un bouillon pas trop concentré - cela soulagera non seulement les sensations désagréables, mais guérira et renforcera également les cheveux, et pendant la grossesse, ils souffrent visiblement..

Avec les processus inflammatoires de la cavité buccale - gingivite, stomatite, vous pouvez vous rincer la bouche avec une petite quantité de décoction d'origan 4 à 5 fois par jour. En tant qu'anti-inflammatoire et désinfectant naturel, l'origan aidera à éliminer le problème en peu de temps. Avec l'angine de poitrine, le rinçage à l'origan donne une dynamique positive particulièrement prononcée, mais n'oubliez pas que le bouillon ne doit pas être consommé à l'intérieur.

Mais pour éviter toute complication, il est impossible de s'appuyer entièrement sur des remèdes naturels, aux premiers signes de telle ou telle maladie, il est préférable de demander l'aide d'un médecin.

Sexe au sol en herbe pendant la grossesse

Le sexe à l'herbe pendant la grossesse (un autre nom est erva laineux) est principalement utilisé pour la prévention et le traitement de la lithiase urinaire, et pendant la grossesse, l'exacerbation de toute maladie chronique est inacceptable, car il est presque impossible d'effectuer un traitement efficace sans médicaments synthétiques. Et tous les antibiotiques et autres médicaments puissants ont un effet toxique non seulement sur le corps de la mère, mais in utero et sur l'enfant. Et cela se heurte au développement de pathologies graves du système nerveux, du cerveau, du système cardiovasculaire, du foie.

Le sexe sexuel est contre-indiqué dans toutes les formes d'hypoparathyroïdie, d'ostéodystrophie rénale, d'ostéoporose et d'autres troubles de l'excrétion du calcium par l'organisme. Cependant, malgré son efficacité, l'herbe n'est pas toujours bien tolérée par les femmes enceintes, ce qui se manifeste par une intoxication de l'organisme et des troubles métaboliques. De telles conditions sont inacceptables et peuvent entraîner des problèmes avec le fœtus, par conséquent, elles doivent être utilisées avec précaution, uniquement après avoir consulté un gynécologue. L'automédication et la confiance aveugle dans les méthodes de traitement alternatives, les conseils d'amis et de parents peuvent affecter la santé de la mère et de l'enfant..

Herbe de camomille pendant la grossesse

L'herbe de camomille pendant la grossesse est pertinente dans de nombreuses situations, et son champ d'application est si large que les décoctions et les infusions de camomille peuvent être utilisées pour traiter à la fois les organes internes et comme remède externe. L'herbe de camomille est utilisée comme agent antiseptique, anti-inflammatoire et est également efficace pour le traitement des processus inflammatoires dans la bouche, l'estomac, les intestins et les inflammations gynécologiques.

Pendant la grossesse, vous pouvez boire du thé à la camomille - il apaise les maux d'estomac, détend, aide à soulager la tension nerveuse. Avec les flatulences, une décoction de fleurs de camomille se boit comme un laxatif anti-inflammatoire doux, qui agit également comme un antimousse. En cas d'attaques de toxicose, la décoction de camomille aide à faire face aux nausées et aux tensions nerveuses, et en cas de mal de gorge ou de maladie des gencives, vous devez vous rincer avec cette décoction plusieurs fois par jour. En début de grossesse, une douche chaude avec une décoction de camomille aide à lutter contre l'inflammation des organes génitaux..

Mais n'oubliez pas que vous ne pouvez pas boire plus de 400 ml par jour. bouillon. Les substances qui composent les fleurs de camomille peuvent stimuler la production d'œstrogènes, ce qui peut entraîner une interruption de grossesse. Vous devez utiliser le bouillon très soigneusement et à une posologie strictement spécifiée, après avoir préalablement convenu d'un schéma de traitement avec un gynécologue.

Séquence de l'herbe pendant la grossesse

La série d'herbe pendant la grossesse est utilisée comme remède populaire diurétique, diaphorétique, anti-inflammatoire, antihistaminique, hémostatique et régénérant.

Le train est efficacement utilisé pour traiter diverses maladies de la peau - les composants actifs de sa composition agissent comme un désinfectant et un agent cicatrisant. Très souvent, la séquence est prescrite en combinaison avec de la bardane, des feuilles de violette tricolore, de jeunes brins de cassis, de framboise et d'autres plantes. Les décoctions sont prescrites pour un usage externe et interne..

En outre, la décoction de la série est utilisée pour les bains, les compresses, les pansements - c'est le traitement le plus efficace contre la séborrhée et les éruptions cutanées allergiques. Avec le psoriasis, les onguents basés sur une série sont activement utilisés. À petites doses thérapeutiques, la séquence est utilisée comme sédatif, mais elle ne convient pas pour une utilisation constante, car s'accumuler dans le corps entraîne une excitation nerveuse encore plus grande.

En général, la séquence des herbes pendant la grossesse n'est pas contre-indiquée et ne conduit pas au développement de pathologies sévères, mais avant de commencer le traitement, il est toujours préférable d'avertir le gynécologue.

Herbe d'airelle pendant la grossesse

L'herbe d'airelle pendant la grossesse est très populaire. Les baies d'airelles, ses feuilles et ses jeunes pousses contiennent de nombreuses vitamines et substances actives qui ont un effet extrêmement bénéfique sur le corps de la mère sans nuire au fœtus. L'herbe d'airelle a un puissant effet bactéricide, anti-inflammatoire et diurétique, ce qui élargit considérablement le champ d'application de son application..

Les décoctions et infusions d'airelles, riches en vitamines et micro-éléments, sont très pratiques pour les rhumes pendant la grossesse et ne sont pas non plus remplaçables pour la prévention des rhumes pendant la saison fraîche. Mais encore, le principal domaine d'application des décoctions et des infusions de feuilles d'airelles rouges est le traitement et la prévention des maladies des voies urinaires. Une décoction d'airelle, sans irriter la membrane muqueuse et sans charger l'appareil glomérulaire des reins, a un effet antimicrobien dans la néphrite, la cystite. Il n'est pas souhaitable d'utiliser des décoctions dans la période aiguë de la maladie, et pour la prévention et le traitement au stade subaigu, le meilleur remède populaire ne peut être trouvé.

Il est nécessaire de prendre une décoction pendant la grossesse avec précaution - lors de la prise d'autres herbes, l'effet de la décoction d'airelles peut augmenter, ce qui n'est pas toujours souhaitable. Par conséquent, avant de passer indépendamment à la prise d'herbe d'airelle, vous devez informer un gynécologue de votre choix..

Herbe d'échinacée pendant la grossesse

L'échinacée herbacée pendant la grossesse, comme l'ont montré des études de généticiens, n'entraîne pas d'anomalies fœtales intra-utérines, mais soutient tout au long de la grossesse les défenses du corps de la mère. Si la dose correcte du médicament est observée, le risque d'interruption de grossesse est extrêmement faible, contrairement aux cas où des immunomodulateurs synthétiques et des antibiotiques ont été prescrits aux femmes enceintes conformément aux prescriptions des médecins.

Afin de ne pas être à nouveau à risque, il est préférable de porter la question de la prise d'échinacée à l'attention du médecin traitant ou du médecin en charge de la grossesse. Fondamentalement, l'échinacée est prescrite pour le traitement des maladies cutanées purulentes, ainsi que de la sinusite, de la cystite, etc..

Les teintures alcoolisées d'échinacée sont contre-indiquées pendant la grossesse, il est donc préférable de les prendre comme décoctions, infusions et additifs au thé. L'extrait d'échinacée en injection est contre-indiqué, car il conduit au développement d'une immunodéficience chez le fœtus. En conséquence, l'enfant sera complètement incapable de résister à l'influence de l'environnement interne..

Vous devez boire une décoction d'échinacée strictement, dans un cours ne dépassant pas 10 jours. Il est également préférable d'utiliser des préparations d'échinacée pas en début de grossesse et sous la supervision d'un gynécologue. Une augmentation physiologique de l'immunité dans les premiers stades peut conduire au fait que le fœtus sera perçu comme étranger et cela provoquera un avortement spontané.

Herbe de valériane pendant la grossesse

L'herbe de valériane pendant la grossesse est prescrite comme sédatif efficace. La forme la plus pratique de prendre le médicament dans une telle situation est les comprimés de valériane et une infusion de son herbe. Dans n'importe quelle pharmacie, vous pouvez acheter des racines de valériane à partir desquelles un bouillon de guérison est préparé.

L'herbe de valériane n'a pas d'effet négatif sur le fœtus, vous pouvez donc la prendre sans craindre de nuire au bébé. Mais cela ne devrait pas signifier que la valériane peut être prise en quantités illimitées - tout médicament à une dose critique peut devenir un poison..

L'herbe de valériane pendant la grossesse a un effet calmant sur une femme et soulage également les spasmes musculaires, ce qui est très important. Ce médicament est principalement prescrit aux premiers stades de la grossesse, lorsque presque toutes les drogues synthétiques de différents types d'action sont contre-indiquées et lorsqu'il existe une possibilité de fausse couche. La valériane est également prescrite au dernier trimestre de la grossesse - lorsque les femmes enceintes s'inquiètent de la gestose. L'infusion de valériane a un effet relaxant sur les muscles de l'utérus, soulageant l'hypertonicité et apaisant la femme enceinte elle-même. La posologie standard des comprimés d'échinacée ne dépasse pas 1 à 2 comprimés 3 fois par jour, une heure après un repas. Dans de telles situations, il est préférable de boire de la valériane dans les cours - alors un effet constant sera maintenu, ce qui affectera positivement le bien-être de la mère et l'état du fœtus.

Herbe de Bogorodskaya pendant la grossesse

L'herbe de Bogorodskaya pendant la grossesse ou le thym, comme on l'appelle également, n'est prescrit pendant la grossesse qu'après examen par un médecin et un diagnosticien détaillé de l'état de la mère et du fœtus. Pendant la grossesse, le thym est prescrit dans de rares cas, principalement comme diurétique et diaphorétique. L'herbe de Bogorodskaya est efficace dans la prévention et le traitement de la cystite, de la bronchite, du rhume, de la trachéite, de l'indigestion; à l'extérieur, une décoction de thym est utilisée comme agent bactéricide pour les éruptions cutanées et les plaies.

Le thym ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes qui souffrent d'arythmies, d'insuffisance cardiovasculaire, de cardiosclérose et d'hypofonction de la glande thyroïde. En cas d'hypertension artérielle, il est également préférable de refuser l'utilisation d'une décoction d'herbe de Bogorodskaya - les substances actives dans sa composition entraînent une augmentation stable de la pression pendant un certain temps, un afflux de sang vers les organes pelviens. De plus, le thym provoque la contraction des muscles lisses de l'utérus et active les contractions, ce qui est très indésirable pendant la grossesse et peut conduire à une naissance prématurée à tout moment.

Il est préférable de boire une décoction de thym en fin de grossesse - c'est un excellent moyen de garder l'utérus en bonne forme et de se préparer au travail. Mais il est impossible de résoudre de tels problèmes par vous-même, le cours doit être organisé sous la stricte surveillance d'un gynécologue, qui décide si le corps de la femme est prêt pour l'accouchement et s'il nuira au fœtus..

Tisane pendant la grossesse

La tisane pendant la grossesse est très utile et constitue une alternative sûre aux médicaments synthétiques et aux agents antibactériens. Chaque mère souhaite que son bébé soit complètement à l'abri des effets nocifs des médicaments et qu'il reçoive l'approvisionnement nécessaire en vitamines, micro et macro-éléments.

Une excellente alternative dans une telle situation est la phytothérapie, ou plutôt le traitement avec des tisanes. Les herbes contiennent plusieurs fois plus de composants utiles que les fruits et légumes, et leur principal avantage est que la plupart des herbes ne provoquent pas d'allergies. Mais lorsque vous prenez des herbes, vous devez être prudent lors du dosage, et il est également important de savoir et de comprendre quelles herbes sont inoffensives et lesquelles peuvent entraîner des pathologies fœtales et l'interruption de grossesse. De petites quantités de thé blanc, de thé de citron vert, de thé à la camomille, de citron sont utiles pour les femmes enceintes..

Il est important de savoir que toutes les tisanes ne sont pas bonnes pour la grossesse. Il existe un certain nombre de plantes médicinales qui, malgré leurs bienfaits irréfutables, sont absolument contre-indiquées pendant la grossesse. Ceux-ci incluent des thés avec l'ajout de fenouil, de ginseng, de menthe, de voronets, d'orme rouillé, de réglisse, de fenugrec, de sauge, de houblon, d'absinthe. L'influence de nombreuses préparations à base de plantes n'a pas été entièrement étudiée et il est impossible de juger pleinement comment les principaux composants des herbes affecteront l'ensemble du corps..

Avis sur les herbes pour la grossesse

Les examens des herbes pendant la grossesse ne peuvent souvent pas fournir d'informations objectives sur la façon dont les substances actives de la collection d'herbes vont agir sur un organisme particulier. Chaque personne est individuelle et le mécanisme d'action du médicament dans le corps se déroule de différentes manières, tout dépend de l'âge, des pathologies concomitantes, du traitement supplémentaire. L'automédication peut être très préjudiciable à la santé de la mère et du fœtus, qu'il s'agisse d'une plante médicinale qui soutient le corps ou de l'une des herbes abortives utilisées pour mettre fin à une grossesse non désirée..

Dans tous les cas, il est impossible de baser le choix de l'herbe prise pendant la grossesse sur les seules critiques. Le moyen le plus sûr est de consulter d'abord un médecin en charge de la grossesse, d'être pleinement examiné, d'évaluer tous les risques, et seulement après cela, de décider de prendre telle ou telle plante. Vous devez également observer strictement la posologie de la forme posologique, car même une décoction médicinale à forte dose peut devenir un poison.

Les critiques sur les herbes pendant la grossesse, qui sont considérées comme abortives, ne donnent pas non plus confiance que dans chaque cas individuel, leur consommation atteindra l'objectif souhaité, et même vice versa. Les herbes abortives tuent le fœtus et provoquent des contractions trop faibles - ce n'est pas suffisant pour que le fœtus naisse. En conséquence, une intoxication sanguine, une inflammation locale et une intoxication sévère se développent, entraînant la mort de la mère. Il est préférable de discuter de cette décision avec votre médecin avant de prendre des médicaments à base de plantes. C'est la seule façon de protéger votre vie et celle d'un enfant..

Herbes-fourmis en période «panse» ou utilisation de la phytothérapie pendant la grossesse

De nombreux produits pharmaceutiques sont interdits pendant la grossesse ou utilisés avec prudence. Les femmes essaient de trouver un traitement sûr, alors elles se tournent vers les plantes médicinales. Mais un tel remplacement ne peut pas être qualifié de correct. Quelles herbes sont autorisées pendant la grossesse, même un médecin ne le dira pas toujours. Vous devez vous concentrer sur les substances actives dans leur composition et le mécanisme d'action sur le corps.

Règles de phytothérapie

L'Organisation mondiale de la santé soutient la phytothérapie lorsque des méthodes scientifiquement prouvées ne sont pas disponibles. Mais le traitement avec des plantes médicinales n'est pas recommandé comme méthode principale, en particulier pour les maladies graves..

Les herbes médicinales sont dangereuses si elles ne sont pas récoltées correctement. Les plantes accumulent de nombreuses substances nocives et cancérigènes à proximité des entreprises industrielles, dans la ville ou le long des autoroutes. Ce qui compte, c'est la période de l'année où la matière première est achetée. Le plus souvent, c'est la période du printemps ou de l'été, pendant la croissance active ou la floraison..

Pour utiliser des herbes de qualité pour le traitement, vous devez les acheter à la pharmacie. Ces plantes sont cultivées dans des zones propres et ne contiennent pas d'impuretés dangereuses. Les acheteurs respectent les délais de montage, les règles de séchage et de stockage.

Les plantes autocueillies ne sont pas toujours les espèces et le genre dont vous avez besoin. De nombreuses herbes apparentées sont similaires les unes aux autres, mais diffèrent par la quantité de substances bénéfiques ou peuvent contenir des composants chimiques supplémentaires qui ont des effets secondaires prononcés. Par exemple, pour un usage externe, les femmes enceintes ont parfois droit à une décoction de millepertuis. Mais il est similaire en apparence au millepertuis, qui est moins efficace..

Au 1er trimestre, les médecins recommandent d'éviter de prendre des plantes médicinales. C'est la période de formation d'embryons et de ponte d'organes, donc on ne peut pas prédire quel effet les herbes auront. Pendant le reste de la grossesse, la phytothérapie doit être discutée avec votre médecin..

Plantes dangereuses et leurs combinaisons

Les herbes interdites pendant la grossesse ont divers effets sur la mère ou le fœtus:

  • tératogène;
  • semblable à une hormone;
  • abortif;
  • toxique.

Mais certaines plantes peuvent être interdites au début du trimestre et approuvées au cours des derniers mois, ou vice versa. Le danger est l'utilisation de décoctions à base de plantes et d'infusions à l'intérieur, l'application locale ne conduit pas à l'absorption de substances, elle est donc considérée comme sûre.

Tous les médicaments préparés sous la forme d'une teinture d'alcool pour l'administration orale entrent automatiquement dans le groupe des médicaments interdits. Cela est dû à l'action de l'alcool éthylique, qui provoque des déformations fœtales, perturbe le développement du système nerveux.

Effets tératogènes

Herbes dangereuses aux effets tératogènes, interdites au 1er trimestre:

  • ginseng;
  • Lakonos américain;
  • Succession;
  • armoise.

La perfusion de ginseng est souvent utilisée pour l'hypotension artérielle, la faiblesse et la diminution de l'immunité. Mais chez la femme enceinte, cette plante peut entraîner des malformations congénitales du fœtus. L'absinthe en médecine traditionnelle est utilisée en externe et sous forme de décoctions avec appétit réduit, troubles du métabolisme lipidique. Mais pour les femmes enceintes, c'est une mauvaise façon de stimuler le désir de manger avec toxicose. Il est impossible de déterminer le dosage exact, ce qui entraînera des écarts dans la structure des organes fœtaux. L'absinthe est interdite pendant la gestation en toute quantité, quelle que soit la période. Cela peut provoquer des convulsions, des hallucinations et des saignements..

La rhubarbe est dangereuse pour la formation du squelette. Par conséquent, il n'est pas recommandé de le boire sous quelque forme que ce soit. La chaîne provoque des malformations, mais peut être utilisée en externe.

Effets de type hormonal

Pendant la période gestationnelle, un certain équilibre des hormones est maintenu dans le sang. Son changement conduit à la fin du développement de l'embryon, à la naissance prématurée. L'action de type œstrogène est possédée par:

  • sauge;
  • saut;
  • réglisse;
  • luzerne;
  • trèfle;
  • anis.

La sauge est utilisée dans le traitement du rhume, de la gastrite, des ulcères d'estomac et des troubles digestifs. Pour les femmes enceintes, il ne peut être utilisé qu'en externe pour traiter les plaies infectées, avec brûlures et gelures. Il est permis de se rincer la bouche avec du bouillon de sauge pour les nausées au 1er trimestre, mais il est interdit de boire.

Le millepertuis a un fort effet sur le fond hormonal, il a un effet abortif.

La liste des herbes qui peuvent conduire à une grossesse gelée diffère d'une source à l'autre. Parmi les espèces dangereuses sont appelées:

  • soie de maïs;
  • saut;
  • Millepertuis;
  • anis;
  • Fenugrec;
  • genévrier.

Le choix des matières premières pour un traitement sûr doit être consulté avec un médecin. L'automédication peut avoir des conséquences irréversibles..

Avec un effet abortif

Quelles herbes ne devraient pas être bues pendant la grossesse, la médecine traditionnelle a déterminé à l'aube de l'humanité, lorsque les femmes n'avaient pas la possibilité d'interrompre chirurgicalement une grossesse non désirée. Les plantes qui provoquent l'avortement entraînent des saignements, stimulent les contractions utérines et la mort de l'ovule. Au cours du deuxième trimestre et plus tard, ils peuvent provoquer un travail prématuré. Les représentants suivants sont dangereux:

  • renouée - provoque une fausse couche au 2ème trimestre;
  • persil - augmente le tonus de l'utérus, peut provoquer des contractions et une naissance prématurée;
  • hysope - dangereux à tout moment;
  • tanaisie - augmente la pression artérielle, chez les femmes souffrant d'hypertension ou de gestose, elle peut provoquer un décollement placentaire;
  • le thym et la sauge provoquent des saignements utérins, conduisent à une fausse couche.

Certaines sources indiquent qu'à fortes doses, une fausse couche ou une naissance prématurée peut entraîner:

  • Origan;
  • aloès;
  • genévrier;
  • livèche;
  • lumbago élevé;
  • viorne;
  • sac de berger;
  • l'épine-vinette;
  • pervenche.

De grandes doses de thé à base de camomille, de framboises, de calendula et de gingembre sont dangereuses. En petites quantités, ils sont souvent utilisés comme anti-inflammatoires. Mais l'utilisation fréquente de la décoction agit sur la synthèse des prostaglandines, qui accélèrent la maturation du col de l'utérus et peuvent provoquer une naissance prématurée..

Autres remèdes à base de plantes dangereux

Les herbes contre-indiquées peuvent affecter le métabolisme, interférer avec l'absorption ou éliminer vigoureusement les composants nécessaires du corps. Par conséquent, la liste des plantes médicinales dangereuses s'élargit.

Vous devez vous méfier des frais ayant des effets toxiques. Certains ont des propriétés cumulatives. Cela signifie qu'avec une dose unique, il n'y aura pas d'effet négatif, mais avec une utilisation régulière, les substances actives s'accumulent dans le corps et une réaction indésirable apparaît. Ceux-ci inclus:

  • belladone, mordovnik;
  • pied d'alouette, passiflore;
  • chélidoine, éphédra;
  • tabac, dope;
  • thermopsis, ergot;
  • magnolia, chilibuhu;
  • perce-neige.

L'ortie peut augmenter la coagulation du sang, mais ce processus commence naturellement dans les derniers stades de la grossesse. C'est ainsi que le corps se prépare à arrêter les saignements pendant l'accouchement. Par conséquent, une augmentation supplémentaire de la capacité à coaguler sera nocive, il s'agit d'un risque accru de thrombose.

Les bleuets ont une teneur élevée en cyanures toxiques et un effet diurétique prononcé. La perte de liquide entraîne une diminution dans le sang des ions calcium, potassium, sodium. Ceci est un risque supplémentaire de violation de la pression, de contractilité utérine. Calamus a un effet diurétique, qui est également contre-indiqué..

La réglisse est souvent utilisée comme expectorant. Cependant, cela affecte les hormones..

Les plantes contenant des acides oxaliques lient le calcium et perturbent son absorption, contribuent à la perte de leur propre oligo-élément. Par conséquent, les femmes enceintes ne sont pas autorisées à l'oseille, aux épinards, à la rhubarbe et à la réglisse. Une carence en calcium perturbe la formation des os du fœtus, perturbe la contractilité normale de l'utérus, provoque des convulsions et des troubles du rythme cardiaque.

L'herbe à foin est utilisée pour la constipation pour accélérer l'excrétion des matières fécales. Mais pendant la grossesse, cela peut provoquer un flux sanguin important vers l'utérus, une augmentation du tonus et une fausse couche. Il n'est pas souhaitable d'utiliser l'échinacée, la violette, le poivre, qui peuvent perturber la vidange intestinale.

Quels avantages

Les femmes enceintes sont des herbes utiles, qui sont utilisées comme adjuvants pour le traitement du rhume, de la cystite, de la toux et pour réduire les symptômes de toxicose. De nombreuses plantes interdites sont prescrites par les médecins comme remèdes externes. Ils agissent localement et ne sont pas absorbés dans la circulation sanguine, ils n'ont donc pas d'effet nocif sur la mère ou le fœtus.

Plantes médicinales: 1 - Aralia de Mandchourie; 2 - épine-vinette commune; 3 - aubépine commune; 4 - immortelle de sable; 5 - valériane médicinale; 6 - alpiniste serpentine; 7 - alpiniste poivré; 8 - adonis de printemps; 9 - elecampane haut; 10 - Dioscorée caucasienne; 11 - leurre élevé; 12 - ginseng; 13 - laxatif bouffon; 14 - millepertuis perforatum; 15 - viorne commune; 16 - chrysomèle des racines à feuilles larges; 17 - Pharmacie Burnet.

Frais apaisants

Les femmes enceintes éprouvent souvent des sautes d'humeur, des larmes et une anxiété excessive. Le stress, la tension nerveuse ont un effet néfaste sur le port d'un enfant. Ils provoquent la libération d'adrénaline et de cortisol, ce qui peut entraîner une augmentation du tonus utérin et la menace d'interruption. Il n'est pas toujours possible de se calmer tout seul. Par conséquent, les médecins prescrivent des décoctions à base de plantes.

La racine de valériane est considérée comme sûre. Il n'est pas nécessaire d'essayer de le trouver dans la faune, il est beaucoup plus sûr d'acheter des matières premières prêtes à l'emploi à la pharmacie. Mais les médecins préfèrent prescrire un extrait de valériane sous forme de pilule. Cela vous permet de sélectionner avec précision le dosage et d'éviter les effets secondaires..

Ceux qui décident de préparer un bouillon maison devraient suivre la recette:

  1. 10 g de racine sèche versez 200 ml d'eau bouillante.
  2. Gardez le mélange au bain-marie pendant 30 minutes, laissez refroidir sous le couvercle.
  3. Souche.
  4. Boire 1 cuillère à soupe. l. 4 fois par jour.

Les traitements prolongés à base de plantes ne sont pas recommandés. Il suffit de prendre une infusion de valériane pendant une semaine, puis il faut faire une pause.

Ceux qui boivent la décoction de racine de valériane pendant plus de 2 semaines peuvent avoir l'effet inverse. Des maux de tête surviennent, la fonction cardiaque est perturbée, le sommeil, une irritabilité excessive apparaît.

Dans les pharmacies, la teinture d'agripaume est vendue. Mais pour les femmes enceintes, il est contre-indiqué en raison de la teneur en alcool. Avec une anxiété accrue, une insomnie, une indigestion, des flatulences, vous pouvez boire une décoction d'agripaume. Mais tout le monde n'aime pas son goût et son arôme. Vous pouvez ajouter une demi-cuillère à café de matières premières sèches au thé ordinaire pour 200 g d'eau et infuser de manière traditionnelle.

La consommation régulière de thé d'agripaume aura les effets suivants:

  • égalise la pression artérielle;
  • apaise les crises cardiaques;
  • améliorer la digestion;
  • soulager les flatulences;
  • améliorer le sommeil.

Si la dose est observée et que le bouillon d'agripaume n'est pas abusé, il est possible d'éliminer un tonus légèrement accru de l'utérus, d'éliminer les spasmes intestinaux.

Menace d'interruption

En cas de fausse couche menaçante à un stade précoce ou avec l'apparition de taches de décharge, un brassard aux herbes est recommandé comme aide. Il aide à arrêter les saignements, réduit la perméabilité vasculaire. Mais en tant que traitement indépendant, il peut ne pas être efficace. La raison d'une fausse couche sur une courte période est souvent un manque de progestérone. Par conséquent, des médicaments sont nécessaires pour compenser le manque d'hormone. La phytothérapie peut arrêter les saignements et réduire la contractilité utérine. Compléter le traitement avec de la valériane ou de l'agripaume.

Traitement des rhumes

Pendant la grossesse, il y a une diminution naturelle de l'immunité. Avec les infections virales, il est impossible d'aider le corps avec des médicaments immunomodulateurs et antiviraux, ils sont contre-indiqués pour les femmes enceintes. Vous pouvez améliorer la condition à l'aide de décoctions médicinales..

Pour réduire la réaction inflammatoire, réduire la fièvre, augmenter l'immunité et accélérer la récupération, vous pouvez boire du thé avec des feuilles de cassis, du thé de saule et de la fleur de tilleul. Il est préférable d'acheter chaque composant séparément à la pharmacie et de le préparer dans une théière.

Quelles herbes pouvez-vous gargariser avec un rhume:

  • décoction de camomille;
  • calendula;
  • eucalyptus;
  • écorce de chêne.

Ils n'auront qu'un effet local, ils sont donc sans danger pour les femmes enceintes. Certains médecins recommandent la sauge, mais elle doit être utilisée avec beaucoup de prudence et ne pas être avalée. Les feuilles de sauge sont des médicaments de type hormonal..

La réglisse et la thermopsis aux herbes expectorantes sont contre-indiquées. Les frais de sein peuvent être appliqués pendant une courte période en fonction des types suivants:

  • guimauve;
  • Origan;
  • mère et belle-mère;
  • banane plantain.

Pour traiter une toux humide ou un mucus amincissant, vous devez mélanger les composants dans des proportions égales. Prenez une cuillère à soupe du mélange et versez-la avec un verre d'eau bouillante, laissez mijoter sur le feu pendant 15 minutes. Laisser refroidir et égoutter. Prendre un demi-verre 2 fois par jour avant les repas. La durée du traitement ne doit pas dépasser 1 semaine.

La rose musquée n'est pas contre-indiquée pendant toute la grossesse, ses fruits peuvent être ajoutés au thé pendant la saison des rhumes. Les framboises accélèrent la maturation du col de l'utérus et peuvent entraîner une naissance prématurée. Par conséquent, il n'est pas utilisé pour traiter le rhume avant la dernière date. Il est permis de boire du thé aux feuilles de framboisier après 34 semaines en l'absence de risque de naissance prématurée.

Avec cystite et maladie rénale

Chez les femmes enceintes, la cystite est un phénomène courant. Diminution de l'immunité locale, diminution de l'écoulement de l'urine en raison d'un fœtus en croissance, la vaginite contribue à l'introduction d'une infection dans la vessie. Il est impossible de guérir l'inflammation à l'aide de préparations médicinales; des antibiotiques sont nécessaires pour agir contre la flore microbienne. Mais les frais de la cystite peuvent réduire l'inflammation, améliorer le débit urinaire et accélérer son excrétion par les reins..

Il n'est pas interdit d'utiliser des feuilles d'airelles. Ils ont un effet diurétique, inhibent la croissance bactérienne et réduisent l'inflammation. L'airelle est brassée comme un remède indépendant ou d'autres herbes diurétiques sont ajoutées. Les feuilles de fraise ont un bon effet, il est permis d'ajouter du carvi blanc à la collection. Mais il est contre-indiqué en cas de tendance à la thrombophlébite..

La collection suivante a un effet diurétique:

  • airelle rouge;
  • potentille commune;
  • amoureux de l'hiver;
  • badan;
  • sabre.

Une cuillerée du mélange est brassée avec un verre d'eau bouillante. Prendre un demi-verre 4 fois par jour.

Les canneberges sont bonnes pour les maladies des reins et de la vessie. Le jus de canneberge acidifie l'urine, améliore son écoulement. Par conséquent, les micro-organismes ne peuvent pas s'y multiplier, il n'y a pas de stagnation dans les reins et le risque de formation de calculs diminue. Les baies fraîches ou surgelées sont bénéfiques. Certaines femmes préfèrent utiliser dans les aliments ou dissoudre dans l'eau bouillante quelques cuillères à soupe de canneberges, moulues avec du sucre.

Pour les maladies du tube digestif

La toxicose survient souvent si la femme enceinte a eu une gastrite, une dyskinésie biliaire ou un reflux œsophagien avant la conception. La mélisse et le fenouil aident à réduire les manifestations de toxicose. Ce dernier fait également face à l'augmentation de la production de gaz, aux coliques intestinales.

Certains guérisseurs traditionnels recommandent le thé au gingembre, à la réglisse et à la menthe, mais rappelez-vous que l'utilisation fréquente de ces herbes est nocive pour la grossesse..

Les herbes cholérétiques doivent être choisies avec soin. Sandy immortelle est prescrit pour la dyskinésie biliaire de type hypokinétique. Cela signifie que le tonus des voies biliaires est réduit, de sorte que la bile pénètre lentement dans les intestins. Pendant la grossesse, utilisez l'infusion selon la recette suivante:

  1. 10-15 g d'immortelle pour 200 g d'eau froide.
  2. Ébullition.
  3. Laissez infuser pendant 8 heures, filtrez.

Boire un demi-verre 2 fois par jour 30 minutes avant les repas. Mais les femmes enceintes souffrant d'hypertension artérielle ou de signes de prééclampsie ne peuvent pas utiliser l'immortelle. Avec une utilisation prolongée, il peut augmenter la pression artérielle et provoquer une congestion hépatique..

Application locale

Les décoctions de plantes médicinales, même à partir de la liste des plantes indésirables pendant la grossesse, deviennent sans danger lorsqu'elles sont utilisées comme remèdes locaux..

Les petites plaies, les écorchures, les marques de brûlure peuvent être traitées avec des décoctions et des infusions, utilisez une teinture alcoolique de calendula pour les pustules.

Pour les femmes atteintes de vaginite, pour réduire l'inflammation avant de placer un suppositoire antibactérien, des bains assis avec une décoction de fleurs de camomille, de tilleul et de calendula sont recommandés. Parfois, de l'écorce de chêne est ajoutée à la collection. Il est également bon pour les saignements des gencives. L'écorce est bouillie avec de l'eau bouillante et infusée jusqu'à ce qu'elle refroidisse, puis diluée pour se rincer la bouche.

Les feuilles de chou aident à soulager l'œdème. Il est recommandé pour l'apparition de pâteux sur les jambes. Il suffit d'envelopper les tibias et d'attendre quelques heures que l'excès de liquide disparaisse. La médecine traditionnelle recommande le même remède après l'accouchement avec des douleurs mammaires.

Les huiles essentielles et les décoctions sont utilisées dans le cadre de l'inhalation de vapeur pour les rhumes. Vous pouvez ajouter quelques bourgeons de camomille, du calendula, 2 gouttes d'huile d'arbre à thé à de l'eau bouillante pour obtenir un mélange sur lequel vous pourrez respirer de la vapeur. Il hydratera la cavité nasale et les extraits d'herbes réduiront l'inflammation, le gonflement nasal, les maux de gorge et accéléreront la récupération..

Les femmes enceintes doivent faire attention à l'automédication. À première vue, les remèdes populaires sûrs peuvent nuire gravement à l'enfant en développement, provoquer une fausse couche. Certaines femmes utilisent délibérément des herbes médicinales avec des effets abortifs pour se débarrasser des grossesses non désirées. Mais cela peut faire plus de mal que les méthodes approuvées par la médecine officielle..

Il faut prendre soin d'utiliser des herbes pour améliorer la circulation. Pendant la grossesse, cet effet n'est pas toujours bénéfique. Parfois, de cette manière, vous pouvez provoquer des saignements, augmenter le risque de thrombose. Par conséquent, avant d'utiliser des médicaments à l'intérieur, vous devez consulter un médecin..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Dépistage du premier trimestre - Risque élevé

Nutrition

J'ai eu un mauvais dépistage à 12 semaines - risque élevé de syndrome de Down, 1: 121. La bêta hGC était tout simplement scandaleuse, quelque chose d'environ 270 mille (oui, mille!) - 8 quelque chose MoM.

Douleur à l'estomac chez une mère qui allaite

Nouveau née

La douleur abdominale est une préoccupation pour les enfants et les adultes. Ils ne contournent pas non plus les mères allaitantes. Le problème dans ce cas est exacerbé par le fait que tous les médicaments ne sont pas autorisés à être utilisés pendant cette période.

Comment commencer à planifier une grossesse pour une femme et un homme - étapes, médicaments et recommandations

Nouveau née

Le concept de planification d'une grossesse comprend toute une série de mesures obligatoires qui aideront à commencer à se préparer à la naissance d'un enfant: à ce stade, une femme ne doit pas prendre de contraceptifs, mais consulter un médecin.

L'utilisation de l'huile d'argousier pour les enfants

Accouchement

Toutes les mères savent combien il est difficile de protéger les jeunes enfants de divers problèmes de santé, allant des écorchures mineures aux maux de gorge, en passant par la stomatite et d'autres maladies plus ou moins dangereuses.