Principal / Analyses

Adhésions des appendices et sur les ovaires - traitement sans chirurgie

Le processus d'adhésion dans le petit bassin est la connexion, la soudure des organes génitaux internes féminins (utérus, trompes de Fallope, ovaires), ainsi que des ligaments qui les soutiennent, les uns avec les autres et / ou avec les organes qui les entourent. Traitement des adhérences en gynécologie - chirurgical (dans les cas avancés) ou conservateur, incl. "folk" signifie.

RAISONS DE LA FORMATION D'ADHESION SUR LES OVARES

Pourquoi des adhérences des appendices utérins (ovaires et trompes de Fallope) se produisent-elles et comment sont-elles dangereuses? Ils apparaissent après le processus inflammatoire reporté, l'infection aiguë, les MST, les interventions chirurgicales dans l'abdomen. En conséquence, la mobilité normale des organes internes est perturbée. En conséquence, les nerfs et les vaisseaux sanguins alimentant ces organes sont pincés, leur fonction commence à souffrir. Sur la base des raisons, tous les symptômes de ce processus suivent et leurs conséquences supplémentaires pour la santé intime et reproductive des femmes.

LES PROCESSUS D'ADHÉSION DES ORGANES PELVIS CHEZ LES FEMMES SONT FRÉQUEMMENT CAUSÉS PAR:

  • Inflammation des appendices,
  • Opérations gynécologiques,
  • Infections des voies génitales,
  • Hypothermie, cystite,
  • Avortement chirurgical,
  • Interventions opérationnelles,
  • Manipulations intra-utérines,
  • Réglage en spirale,
  • L'endométriose.

Symptômes d'adhérences dans le petit bassin

  • Douleurs de traction périodiques dans le bas de l'abdomen,
  • Parfois douleur au bas du dos,
  • Troubles du cycle,
  • Douleur pendant les rapports sexuels,
  • Règles douloureuses,
  • Infertilité.

Les adhérences ovariennes sont caractérisées par différents symptômes, qui peuvent être uniques ou combinés les uns aux autres. Une lettre d'un patient aidera à comprendre, affichant des signes caractéristiques avec des appendices resserrés:

". Lors de l'examen, le gynécologue a cherché des adhérences sur mon ovaire gauche, ce qui m'a complètement surpris. Je voulais savoir pourquoi elles apparaissent, à quel point elles sont dangereuses et par quels moyens peuvent-elles être enlevées?" avortements, infections. Et comment ils affectent la capacité d'avoir des enfants et de porter une grossesse. Les adhérences lancées peuvent être enlevées par chirurgie, mais dans mon cas, tout n'est pas si mauvais et il est possible d'être traité avec des méthodes conservatrices, que dira-t-il exactement après les tests et l'échographie. Maintenant, il est devenu clair pourquoi J'étais gêné par des douleurs périodiques dans les ovaires, maintenant à droite, maintenant à gauche et dans le bas de l'abdomen, surtout avec l'intimité et après un effort physique de remise en forme.Cela vaut un peu de gel, puis le lendemain, tous les signes sont évidents - immédiatement une cystite et tire l'estomac., Je ne veux pas influencer la fertilité, ni tout le reste. "

Étapes et diplômes

Les symptômes du processus adhésif dans la zone des appendices (ovaires et trompes) dépendent, tout d'abord, de la gravité de la formation pathologique. En gynécologie, on distingue les degrés d'adhérences suivants:

Étape I. Les adhérences minces simples sont localisées près de l'ovaire, de la trompe de Fallope, de l'utérus et des organes adjacents, mais ne déplacent pratiquement pas les structures affectées et n'entravent pas le mouvement de l'œuf. A l'examen vaginal, ces adhérences ovariennes donnent une sensibilité moins prononcée dans la moitié droite et / ou gauche de l'abdomen, dans la zone de projection des appendices. Ayant ce degré d'adhérence des ovaires, le traitement est meilleur et plus efficace à effectuer en combinaison avec les méthodes énumérées ci-dessous..
Étape II. L'ovaire est relié par des adhérences serrées à la trompe de Fallope ou à d'autres organes, tandis que plus de 50% de sa surface reste libre. Les adhérences interfèrent avec la capture de l'œuf par le fimbria. À la palpation lors d'un examen gynécologique, une douleur dans la zone des appendices le long des arcades latérales est notée, leur mobilité est limitée.
Stade III. Plus de la moitié de l'ovaire est recouverte de nombreuses adhérences denses. Les trompes de Fallope sont impraticables en raison de la déformation et de l'occlusion de la lumière. Le déplacement pendant l'examen est presque impossible en raison de fixations et d'une réaction douloureuse aiguë.

PHOTOS D'ÉPICES PELVIS ORGANS CHEZ LES FEMMES

Position normale des organesAdhésions sur les ovaires et les appendices

Quelles peuvent être les conséquences des adhérences non traitées des ovaires avec l'utérus et les organes voisins?
Le plus souvent, il s'agit d'infertilité, de douleurs dans le bas-ventre et pendant les rapports sexuels, de déplacement et de flexion de l'utérus, d'obstruction des trompes de Fallope, de grossesse extra-utérine, de diverses irrégularités menstruelles. Par conséquent, étant donné la variété des causes qui provoquent des douleurs dans le bas de l'abdomen et d'autres manifestations similaires aux symptômes d'adhérences, il est nécessaire de consulter un bon gynécologue! Une approche formelle du problème ne donnera pas un résultat efficace et durable..

Adhésions dans le petit bassin?
Nous traitons efficacement et sans chirurgie!

Dans notre gynécologie, le traitement des adhérences des organes pelviens et de l'inflammation des appendices sous forme chronique n'est effectué qu'après un examen complet et l'exclusion des autres causes possibles de douleur dans le bas-ventre! L'efficacité du traitement d'adhérence "selon la gynécologie" dépend directement du bon diagnostic.

ENQUÊTE EXPLORATOIRE

  • Inspection sur la chaise,
  • Échographie des organes pelviens,
  • Écouvillons pour la flore, PCR,
  • Test sanguin clinique.


THÉRAPIE MÉDICALE

  • Antibiotiques (en période d'exacerbation de l'inflammation, selon les indications),
  • Médicaments anti-inflammatoires,
  • Thérapie de renforcement générale,
  • Traitements et préparations pour la résorption des adhérences (enzymes + traitements décrits ci-dessous),
  • Injections placentaires pour l'endomètre,
  • Thérapie plasma.

Que faire si un gynécologue trouve des adhérences? Vous avez un avortement ou une fausse couche, une inflammation ovarienne ou une crise de cystite aiguë? Ne désespérez pas - des procédures spéciales dans la clinique vous aideront, dont certaines appartiennent à la soi-disant catégorie. des méthodes "folkloriques" dont l'efficacité en termes de traitement et de prévention est confirmée par nos nombreuses années d'expérience dans leur application. Cela vous permet d'adoucir les adhérences sur les ovaires, de les rendre plus minces et plus extensibles, de réduire et même d'arrêter complètement la douleur au niveau des appendices. Étant donné que les manifestations de la maladie sont causées par des troubles anatomiques, l'utilisation uniquement d'analgésiques ne donnera aucun effet. Pour une description des techniques de base, voir ci-dessous, d'autres procédures, détails et détails sont discutés à la clinique lors du rendez-vous chez le médecin.

Traitement des adhérences dans le petit bassin avec des remèdes populaires

  1. Massage pour les adhérences.
    Le massage gynécologique avec adhérences du petit bassin affecte non seulement les organes génitaux internes d'une femme, mais également son corps dans son ensemble. Cela a des effets très positifs sur la santé globale. Lors des premières séances, vous ressentirez des douleurs, car le système nerveux réagit à ce type d'influence. Cependant, avec le temps, l'inconfort cessera, ce qui indiquera une dynamique positive dans le traitement des adhérences. Le massage améliore la circulation sanguine dans le petit bassin, la mobilité de l'utérus, supprime son déplacement. De plus, plus le processus adhésif dans les organes féminins est sévère, plus le gynécologue doit appliquer de force; le nombre de sessions augmentera également. Ce remède "folklorique" montre une grande efficacité, à condition que le médecin soit correctement formé et son expérience pratique en la matière. Nos gynécologues effectuent ces manipulations délicates avec soin, surveillant l'état du patient. Après les tout premiers massages des ovaires et des appendices avec adhérences, le flux sanguin s'améliore dans la zone des muscles pelviens «pincés», la stase veineuse est éliminée, ce qui augmente la probabilité de devenir enceinte. Dans le même temps, l'état des intestins se normalise, augmente le tonus général du corps. En prime, la douleur pendant la menstruation peut diminuer.
  2. Thérapie par la boue.
    La boue thérapeutique, qui est utilisée par la clinique sous forme d'administration vaginale ou rectale, ainsi que de "pantalons de boue", est un baume complexe d'origine naturelle, dont la composition comprend une énorme quantité de minéraux, de substances vitaminiques et de composants biologiquement actifs. Cette composition permet à la boue d'avoir toute une gamme d'effets; il a des effets anti-inflammatoires, analgésiques et désinfectants qui, en combinaison avec d'autres méthodes, augmentent considérablement les chances de guérir les adhérences dans le petit bassin.
  3. Sangsues avec adhérences.
    L'hirudothérapie en gynécologie dans le traitement des adhérences des trompes de Fallope et des ovaires montre une bonne efficacité, notamment en combinaison avec d'autres moyens (massage, physiothérapie). Des résultats positifs sont plus souvent observés aux premiers stades du processus, lorsqu'il n'y a pas de violations significatives de la localisation des organes génitaux internes. En présence d'un processus d'adhésion d'adhésif étendu, obstruction des tuyaux, une approche opérationnelle du problème est montrée; l'hirudothérapie peut être utile au stade de la rééducation pour éviter la fusion d'organes en période postopératoire.
  4. Autohémothérapie.
    Ce remède populaire pour le processus adhésif fait référence à une technique auxiliaire immunocorrective. Le traitement par autohémothérapie pour les adhérences en gynécologie augmentera le métabolisme dans le corps, améliorera l'immunité et activera le processus de circulation lymphatique et sanguine. Élimine les toxines et les toxines du corps, augmente la vitalité.

PhysiothérapieMassage de l'utérus, des appendicesMassage vibrant
Sangsues avec adhérencesBoue de guérisonThérapie au laser


Coût du service

Physiothérapie!Prix
Thérapie laser magnétique1 000
Thérapie quantique1 500
Thérapie par la boue!Prix
Applications de boue, tampons1 000
Boue "culotte"1 500
Applications de boue + "culottes" de boue2 000
Massage gynécologique!Prix
Utérus1 000
Les ovaires1 000
Paramètres, voûtes1 500
Complexe1 chat2 000
Complexe2 chat2 500
Massage de drainage lymphatique des organes pelviensde3 000
Hirudothérapie!Prix
Placer des sangsues1 chat2 500
Placer des sangsues2 chat3 500

Les adhérences dans le petit bassin, le traitement ou l'ablation que des milliers de femmes tentent de réaliser, restent l'une des maladies gynécologiques les plus courantes et les plus difficiles à diagnostiquer. Les raisons peuvent être très différentes, allant de l'inflammation fréquente des appendices aux complications après des processus infectieux dans la région génitale et des MST précédemment transférées. Par conséquent, seule une approche intégrée du problème peut donner des résultats positifs. Les gynécologues modernes recommandent de traiter les adhérences sur les ovaires de manière préventive, c'est-à-dire afin de prévenir leur apparition. Cela signifie la nomination d'un traitement de résorption dès qu'un processus inflammatoire dans la région des organes génitaux internes a été diagnostiqué ou après une opération de l'utérus ou des appendices, ainsi qu'après un avortement.

Ne commencez pas la maladie, n'apportez pas la situation où la seule issue est le scalpel du chirurgien - contactez dès maintenant les spécialistes de notre clinique privée!

Adhésions - causes, symptômes, traitement et prévention de la maladie adhésive

Adhésions dans l'intestin, adhérences dans le petit bassin, adhérences de la cavité abdominale... Ce sont des phénomènes très douloureux qui provoquent beaucoup d'inconfort et entraînent de graves complications. Aujourd'hui, nous parlerons des causes de leur apparition, des symptômes et des signes, du traitement conservateur et chirurgical et, bien sûr, de la prévention des adhérences..

Les adhérences sont le tissu conjonctif qui se forme entre les organes, entraînant leur fusion. Si vous ne recourez pas à un traitement en temps opportun, le processus adhésif peut entraîner des conséquences très graves pour une personne..

Les raisons de l'apparition du processus adhésif

  • Ils peuvent apparaître dans la période postopératoire:

- opérations dans le domaine de la gynécologie;

- ainsi que les opérations de suppression de l'appendice;

- chirurgie intestinale.

  • Diverses affections associées au processus d'inflammation. Des adhérences apparaissent en raison de:

- avec des processus inflammatoires dans les trompes de Fallope et d'autres affections.

  • Souvent, la formation d'adhérences est facilitée par la rupture du kyste ovarien, au cours de laquelle une hémorragie interne se produit. Les saignements ulcéreux entraînent souvent leur apparition..
  • La formation d'adhérences dans le petit bassin sont des avortements, un curetage diagnostique, un dispositif intra-utérin installé, ainsi que des opérations associées à la cautérisation du col utérin.
  • Le processus d'adhésion peut se former en raison de processus inflammatoires dans la cavité abdominale.
  • L'émergence des maladies infectieuses. L'apparition d'une maladie adhésive dans le petit bassin est favorisée par des affections transmises pendant les rapports sexuels, par exemple avec la gonorrhée.

Symptômes de l'apparition d'adhérences

La symptomatologie du processus d'adhésion dépend du lieu de son apparition:

  • Système respiratoire - lorsque des adhérences apparaissent, un essoufflement apparaît, il devient plus difficile pour une personne de respirer.
  • Zone intestinale - le processus d'adhésion de la cavité abdominale est caractérisé par des ballonnements, tandis que les selles sont perturbées, la formation de gaz augmente, ainsi que la douleur lors des selles.

Les symptômes d'adhérences dans la région pelvienne sont caractérisés par:

  • Violation du cycle menstruel.
  • Augmentation de la température corporelle.
  • L'apparition de vomissements, des accès de nausées.
  • L'apparition de saignements pendant la période intermenstruelle.
  • Douleur dans le bas de l'abdomen d'un caractère tirant ou aigu.

Les personnes qui ont des adhérences dans les intestins ou dans le petit bassin sont inhérentes à un état général insatisfaisant constant du corps, se manifestant par:

Si le processus d'adhésion dans le petit bassin ou la cavité abdominale est aigu, la température peut augmenter, des nausées, des vomissements apparaissent, le développement d'une obstruction intestinale avec une douleur intense, des ballonnements, des signes d'intoxication générale se développent.

Types d'adhérences

Les adhérences sont de 2 types: congénitales et acquises.

  • Le type d'adhérences congénitales est une pathologie dans le développement de tout organe interne.
  • Le type d'adhérences acquises, dont les causes sont des lésions péritonéales, des saignements intracavitaires. Le traitement intempestif des adhérences acquises est un processus assez difficile. Si vous ne commencez pas le traitement en temps opportun, des vaisseaux et des cellules nerveuses peuvent se former dans les adhérences..

En fonction de l'emplacement des adhérences, il y a:

- à l'intérieur des trompes de Fallope;

- dans la cavité utérine.

  • Externe - apparaissent entre divers organes humains.

Les adhésions peuvent être simples ou multiples, de traction et planes. Il arrive que les adhérences enveloppent complètement l'organe interne..

Complications des adhérences du péritoine et du petit bassin

Les adhérences deviennent souvent la source de nombreuses complications sous forme de:

  • obstruction intestinale;
  • l'apparition d'une nécrose dans l'intestin;
  • la survenue d'une infertilité due à une obstruction des trompes de Fallope;
  • inflammation des appendices;
  • grossesse extra-utérine,
  • abcès pelvien ou situé sur les trompes de Fallope et les appendices.

Diagnostic de la maladie adhésive

1. Révéler la présence d'adhérences aidera la méthode d'examen aux rayons X utilisant l'hystérosalpinographie et l'irrigoscopie.

2. Les adhérences peuvent être détectées et traitées par laparoscopie. Cette méthode est la plus correcte pour déterminer la maladie et son traitement..

La méthode peut aider à déterminer à quel stade de développement se trouvent les adhérences dans le petit bassin:

  • Au premier stade, les adhérences enveloppent la trompe de Fallope et l'ovule de manière à ne pas interférer avec la capture correcte de l'ovocyte.
  • À la deuxième étape, le processus d'adhésion capture les ovaires et la trompe de Fallope, tandis qu'un obstacle est créé dans le processus de capture de l'ovule.
  • À la troisième étape du processus d'adhésion, les œufs sont bloqués, car les trompes de Fallope sont complètement tordues ou obstruées.

3. À l'aide de l'échographie, vous pouvez examiner la cavité abdominale et les organes pelviens afin de déterminer les adhérences.

Méthodes de traitement des adhérences

Le traitement du stade initial du développement de la maladie adhésive comprend:

1. L'utilisation de médicaments fibrinolytiques qui favorisent la dissolution de la fibrine. C'est autour de la fibrine que commence le processus de formation d'adhérences..

2. Prescription d'antihistaminiques, par exemple «Suprastin» ou «Diphenhydramine».

3. Pour fluidifier le sang, l'utilisation d'anticoagulants est prescrite.

4. Utilisation d'antibiotiques pour prévenir les processus inflammatoires, par exemple "Biseptol", "Tetracycline" et autres.

5. L'utilisation d'anti-inflammatoires: «paracétamol», «ibuprofène» et autres.

6. Consommation d'acide folique et de médicaments contenant de la vitamine «E».

7. Prescription d'analgésiques, par exemple "Tempalgin" et autres.

8. Les suppositoires "Lidaza", "Longidaza", ainsi que les injections de "Lidaza" "Plazmola" aident à soulager l'inflammation et la résorption des adhérences, ainsi qu'une guérison rapide.

Méthode de physiothérapie pour le traitement de la maladie adhésive

La nomination d'une électrophorèse ou d'une thérapie à la paraffine est une procédure supplémentaire dans le traitement des adhérences du petit bassin ou des intestins. La physiothérapie adoucit les adhérences: elles deviennent fines et s'étirent facilement.

L'utilisation d'un massage gynécologique spécial pour les adhérences dans la région pelvienne chez la gent féminine est réalisée à l'aide d'une anesthésie.

La durée du massage est d'une demi-heure à quarante minutes. Dans le même temps, un massage de l'abdomen et du vagin est effectué simultanément. Cette procédure adoucit les adhérences..

Pour arrêter le développement de la maladie, il est souvent nécessaire de dix à douze séances d'un tel massage. Pour une plus grande efficacité, le massage gynécologique est associé à l'utilisation de la physiothérapie, ainsi qu'à la thérapie manuelle.

Le massage gynécologique favorise:

1. Séparation, étirement des adhérences.

2. Élimination de la flexion de l'utérus.

3. Renforcement du plancher pelvien, ainsi que des muscles abdominaux.

4. Amélioration de la circulation sanguine et du flux lymphatique.

5. Régulation du cycle menstruel.

Traitement des adhérences par chirurgie

L'intervention chirurgicale est utilisée pour le développement progressif des adhérences, lorsque la maladie menace la vie du patient. La méthode laparoscopique est utilisée pour éliminer en douceur les adhérences afin de restaurer la perméabilité des trompes de Fallope ou la fonction intestinale normale.

Lorsque le processus adhésif est négligé, il est nécessaire d'appliquer une ouverture plus large du péritoine et une révision complète des organes.

Prévention du développement de la maladie adhésive

En ce qui concerne les mesures préventives liées à la prévention de l'apparition et du développement des adhérences après la chirurgie, des premières mesures sont prises pour restaurer le péristaltisme intestinal.

Sans l'utilisation de stimulants, les intestins ne reviennent à la normale qu'en une semaine, et cette fois est largement suffisante pour l'apparition d'un processus adhésif dans la cavité abdominale.

Pour réduire le risque d'adhérences pelviennes chez la femme, vous devez:

1. Consultez un gynécologue tous les six mois.

2. Si des processus inflammatoires apparaissent, procédez au traitement en temps opportun.

3. Il est conseillé d'éviter l'avortement.

4. Utilisez des contraceptifs pendant les rapports sexuels.

Pas une seule personne n'est assurée contre l'apparition d'un processus d'adhésion dans son corps, mais vous pouvez toujours minimiser la possibilité de développer des adhérences si vous suivez les mesures préventives nécessaires et adoptez une approche responsable de l'état du corps..

Méthodes de diagnostic et de traitement des adhérences dans le petit bassin

Les adhérences sont des brins de tissu conjonctif qui alignent les organes adjacents dans le bassin. La prévalence de la pathologie est extrêmement élevée - jusqu'à 1 à 2% de la population, tandis que l'écart chez les hommes est 2,7 fois moins fréquent que chez les femmes. Après des interventions chirurgicales, des adhérences se forment dans 16% des cas, avec des opérations répétées - dans 95%.

Les raisons

Les facteurs directs provoquant le processus d'adhésion dans le petit bassin sont:

  1. Maladie inflammatoire pelvienne. En règle générale, ils se retrouvent chez les femmes après une colpite, une endométrite, une annexite, une paramétrite, une pelviopéritonite. Les agents responsables sont les gonocoques, la chlamydia, l'uréeplasma et les bactéries de la tuberculose. La durée de l'évolution du processus infectieux et inflammatoire est directement proportionnelle au volume du tissu conjonctif adhésif.
  2. Interventions chirurgicales. Toute opération (ablation de l'appendice, césarienne, extirpation de l'utérus et de ses appendices, manipulations avec le tube digestif) provoque la croissance du tissu conjonctif au niveau des sites de suture, qui s'étend souvent au-delà du champ chirurgical. Il est extrêmement rare que la déviation soit provoquée par un avortement, un curetage diagnostique, une hystéroscopie.
  3. Hémorragie dans le petit bassin. Rupture de la trompe de Fallope, apoplexie ovarienne, grossesse extra-utérine, tumeurs bénignes de l'utérus (fibromes, hémangiomes, etc.).
  4. L'endométriose est une prolifération de l'endomètre en dehors de l'organe génital féminin. L'ulcération et l'inflammation chronique se forment dans les épicentres - le facteur déclencheur des adhérences.
  5. Blessures traumatiques du bassin (chute de hauteur, accidents de voiture, etc.).

Normalement, les feuilles du péritoine pariétal et viscéral ne sont pas reliées entre elles et il y a une petite quantité de liquide entre elles. Tous les mouvements accompagnés de frottements sont entièrement compensés. Aussi, la mobilité du péritoine est nécessaire pour le déplacement physiologique des organes (hypertrophie de l'utérus pendant la grossesse, débordement de la vessie ou du gros intestin).

Si des processus inflammatoires (de nature septique ou aseptique) sont déclenchés dans le petit bassin, le péritoine gonfle, la fibrine commence à s'accumuler à sa surface, qui a une structure semblable à de la colle et relie les tissus les plus proches. Avec le soulagement rapide du processus pathologique, les superpositions de protéines sont complètement absorbées, prolongées - elles sont remplacées par du tissu conjonctif, des adhérences se forment.

Classification

La classification clinique des médecins de toute spécialité est basée sur les caractéristiques de l'évolution de la pelviopéritonite avec la formation ultérieure de cordons du tissu conjonctif.

La formeManifestations
Courant aiguLes symptômes cliniques sont prononcés. La douleur vive et les syndromes d'intoxication, la température corporelle monte à des nombres fébriles. Les signes d'irritation péritonéale sont positifs. Il peut y avoir une parésie intestinale avec le développement d'une obstruction.
Courant intermittentL'évolution de la maladie se compose de périodes d'exacerbations et de rémissions. Des sensations douloureuses de faible intensité, une légère augmentation de la température (pas plus de 38 degrés) sont caractéristiques. Pendant la période où le processus s'arrête, il n'y a pas de symptômes cliniques.
Cours chroniqueLes symptômes sont soit absents du tout, soit légers. La constipation, une légère douleur dans les quadrants inférieurs de l'abdomen apparaît périodiquement. Ce type joue un rôle clé dans le développement de l'infertilité et des fausses couches..

Après un certain temps (de 4 semaines à plusieurs années) à partir du moment où l'inflammation commence, des cordons commencent à se former dans le petit bassin. Il convient de noter que les adhérences sont localisées non seulement dans le petit bassin, mais également dans la cavité intra-abdominale, cependant, elles sont beaucoup moins.

Les spécialistes-gynécologues et les reproductologues distinguent les étapes suivantes de l'évolution de la maladie, en fonction des données obtenues lors de la laparoscopie.

ÉtapeCaractéristique
je
Les brins simples, les adhérences minces, altèrent faiblement la fonction des organes.II

Nombreux brins, denses. La surface des ovaires est couverte à moins de 50%.III

Nombreuses adhérences, denses, couvrant plus de la moitié de la surface ovarienne.IV

Les adhérences sont denses, lamellaires, recouvrent complètement les ovaires. Les fonctions de tous les organes affectés sont altérées. Syndrome de douleur vive.

Manifestations cliniques

Au début de la maladie, la douleur vient au premier plan. La douleur est sourde, de faible intensité et localisée principalement dans le bas de l'abdomen. Peu à peu, la gravité du symptôme augmente - fort, douloureux, avec irradiation vers le sacrum, le rectum, le haut de l'abdomen.

Toute activité physique (course à pied, soulever des poids, rapports sexuels) provoque une augmentation de la douleur. La localisation des adhérences dans la région pelvienne détermine les caractéristiques du tableau clinique. Avec la défaite du tissu péri-rectal et du rectum lui-même, une douleur se développe pendant l'acte de défécation, sur la vessie - avec l'acte de miction ou un remplissage excessif de l'organe avec de l'urine, dans les uretères - constamment, dans les parties latérales de l'abdomen.

Les lésions ovariennes sont dangereuses. La douleur survient toujours pendant l'ovulation, le stress, la surcharge psycho-émotionnelle. L'infertilité se développe rapidement, car le tissu ovarien ne peut pas remplir pleinement sa fonction. Il est possible d'impliquer les trompes de Fallope, qui sont «envahies de l'intérieur» et bloquent complètement le chemin de l'ovule sur le chemin de la cavité utérine.

Avec une longue évolution et des dommages étendus au péritoine et aux organes pelviens, les troubles du tractus gastro-intestinal rejoignent:

  • selles instables - alternant périodes de constipation et de diarrhée;
  • flatulences, accompagnées d'une forte augmentation de la douleur;
  • nausées et vomissements périodiques, avec obstruction intestinale - vomissements avec contenu intestinal.

Complications

La formation d'adhérences dans le petit bassin entraîne de nombreux troubles. Les plus fréquemment diagnostiqués:

  1. Obstruction intestinale aiguë. Elle est causée par la constriction ou la compression d'un segment séparé de l'intestin. En conséquence, les matières fécales sont retenues dans le corps, l'intoxication augmente rapidement en raison de l'absorption de produits de décomposition et de fermentation prolongées, et la zone de compression elle-même est ischémique, une nécrose et une perforation de la paroi intestinale avec des signes de péritonite peuvent survenir. La mort en l'absence de traitement survient dans 40% des cas.
  2. Infertilité. Il est observé chez tous les 4 patients présentant des adhérences. Les liens du tissu conjonctif empêchent la maturation de l'ovule dans les ovaires, son mouvement à travers les trompes de Fallope et son implantation dans l'endomètre. De plus, l'apport d'oxygène aux organes génitaux féminins et l'innervation sont perturbés, ce qui provoque un avortement spontané prématuré.
  3. Rétention urinaire aiguë avec transformation hydronéphrotique des reins. Se produit avec une obstruction des voies urinaires à n'importe quel niveau. L'excrétion de l'urine ralentit ou s'arrête complètement, l'intoxication, l'œdème augmente et la pression artérielle augmente. Peut être mortel si la chirurgie d'urgence n'est pas fournie.

Diagnostique

Le rôle principal dans l'établissement du diagnostic correct est attribué à la collecte de l'anamnèse (maladies infectieuses passées, infertilité prolongée, etc.). Pour confirmer la nosoologie, les éléments suivants sont utilisés:

  1. Examen sur une chaise gynécologique. Dans la zone des ovaires et des trompes de Fallope, la gravité, la douleur à la palpation peuvent être déterminées. Les mouvements utérins sont limités ou totalement absents. Les voûtes vaginales sont immobiles, dures, courtes.
  2. Échographie des organes pelviens. Les constrictions du tissu conjonctif sont visualisées comme des inclusions non échogènes d'intensité variable.
  3. Hystérosalpingographie ou hystérosalpingoscopie - vous permet d'identifier une violation de la perméabilité des trompes de Fallope en raison de leur obturation externe ou interne avec du tissu conjonctif.
  4. Laparoscopie diagnostique. Cette méthode est une priorité, car elle vous permet de déterminer avec précision la localisation et la durée du processus pathologique, le degré d'implication des organes et un certain nombre de complications possibles..
  5. TDM et IRM des organes pelviens. Les cordons blancs anéchoïques obtenus lors de la modélisation d'image en fonction des résultats du scan sont un signe fiable du processus adhésif dans la cavité pelvienne..

Un diagnostic différentiel est effectué avant de prescrire un traitement..

Nom de la pathologieCaractéristiques du tableau clinique
Processus d'adhésion
Douleur presque toujours constante dans le bas de l'abdomen avec irradiation, constipation périodique.L'endométriose

Tout rapport sexuel est douloureux. La douleur est constante et pire avec l'ovulation ou quelques jours avant la menstruation. Des taches mineures sont notées au milieu du cycle de frottis.Cystome ovarien (tumeur bénigne)

À la palpation, l'ovaire atteint est hypertrophié, mobile, très douloureux.Apoplexie (rupture) de l'ovaire

La douleur est aiguë, survient entre les périodes après une charge importante (rapport sexuel, coup dans la région pelvienne, transport d'objets lourds). Il peut y avoir un léger saignement du vagin. Les signes d'irritation péritonéale n'apparaissent généralement pas immédiatement.

Traitement des adhérences dans le petit bassin

L'objectif principal du traitement des adhérences dans la région pelvienne est leur ablation complète ou partielle (si impossible) et la restauration de la fonction de reproduction. Par conséquent, la seule méthode est une intervention chirurgicale de toute nature. Les médicaments ne sont recommandés que pour le traitement symptomatique, la rééducation postopératoire et l'élimination du facteur étiologique. Nommé:

  1. Des agents antimicrobiens. Montré après confirmation de la persistance de la flore pathogène.
  2. Analgésiques anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils soulagent la douleur, réduisent la gravité de l'œdème, augmentent l'activité des processus de résorption des adhérences, mais seulement aux premiers stades, au cours desquels la pathologie n'est presque jamais diagnostiquée à temps.
  3. Agents hormonaux. Recommandé uniquement pour le traitement de l'endométriose qui a provoqué une prolifération du tissu conjonctif.
  4. Fibrinolytiques. Accélérer l'absorption des adhérences.
  5. La physiothérapie est une thérapie d'appoint douteuse, dont l'efficacité est controversée.

Chirurgie

Une laparoscopie diagnostique est réalisée, au cours de laquelle la prévalence de la pathologie dans le petit bassin est évaluée et une décision est prise pour éliminer les adhérences, et leur dissection est d'abord effectuée. La coagulation laser, l'électrochirurgie ou l'aquadissection (action de l'eau sous pression) peuvent être utilisées pour influencer les bandes..

En cas d'obstruction intestinale, la priorité est une laparotomie médiane avec prélèvement d'une partie de l'intestin atteint avec capture d'au moins 5 à 6 cm de tissu sain. Le dysfonctionnement des reins, des uretères et de la vessie nécessite également une intervention avec excision des tissus non viables et l'imposition d'anastomoses pour un drainage urinaire adéquat.

Les critères d'efficacité du traitement sont:

  • cessation des saignements;
  • pas de douleur;
  • fonction intestinale adéquate (péristaltisme régulier, vidange 1 à 2 fois par jour);
  • reprise de la fertilité.

Traitement après la chirurgie

Après avoir supprimé les adhérences, vous devez rapidement ramener le patient à sa capacité de travail. L'exercice fréquent est recommandé comme méthode principale pour empêcher la re-formation d'adhérence.

Pour une période de 3 mois ou plus, un traitement fibrinolytique (Streptokinase, Longidiza) est prescrit, des procédures de physiothérapie sont effectuées.

Médicaments pour le traitement

Nom du médicamentGroupe pharmacologiqueMécanisme d'actionMode d'administration et posologieCoût sur le marché pharmaceutique
Kétoprofène
Agent anti-inflammatoire non sélectif non stéroïdienBloque COX-1 et COX-2, ce qui entraîne une diminution de la libération de prostaglandines, qui sont le principal maillon de la formation de la douleur1 comprimé (0,1 g) 2 fois par jour tout au long du syndrome douloureux.120-130 roublesTramadol

Analgésique narcotique de structure opioïdeProvoque une hyperpolarisation des membranes des synapses des fibres nerveuses, bloquant la conduction de l'influx nerveux.Intraveineuse 2 ml de solution à 1%, pas plus d'une fois par jour.300 à 400 roublesCéfazoline

Agent antibactérien de la série des céphalosporinesBloque la synthèse de la paroi cellulaire bactérienne. En conséquence, ils deviennent instables aux effets des cellules du système immunitaire..1,0 par voie intramusculaire ou intraveineuse 2 fois par jour - 7 à 10 jours.À partir de 30 roublesMétronidazole

Antiprotozoaire (pour le traitement de la trichomonase, de l'amibiase, de la vaginose bactérienne)Bloque la synthèse des acides nucléiques dans les cellules du pathogène.1 comprimé (0,25) 3 fois par jour - jusqu'à 15 jours.Environ 100 roublesLongidaza

FibrinolytiqueHydrolyse les glycosaminoglycanes contenus dans le tissu conjonctif adhérent.3000 UI sous forme d'injections intramusculaires avec un intervalle après chacun de 3-10 jours. Cours - 10-15 introductions.Plus de 2000 roubles

Régime

La nutrition vise à restaurer le bon fonctionnement du tractus gastro-intestinal. Il n'est pas recommandé de consommer des aliments qui augmentent la production de gaz (légumineuses, radis, navets, salade chinoise, pâtisseries, tous types de céréales à l'exception du riz, des pommes, des pêches, des abricots, des produits laitiers, des boissons gazeuses, du café). Il est nécessaire d'exclure toute substance épicée, frite, salée, épices.

Afin d'obtenir un péristaltisme normal, il est recommandé de manger jusqu'à 5-6 fois par jour en petites portions et de consommer au moins 1,5 litre de liquide.

Adhérences ovariennes

Étapes du processus adhésif

Lors de la stadification des adhérences dans le petit bassin, le degré d'implication des trompes de Fallope et des ovaires est évalué. De telles adhérences sont appelées annexielles. Selon la classification de l'American Fertility Society, les adhérences sont membraneuses et denses. De plus, il existe différents degrés, basés sur l'implication des ovaires et des trompes:

  • 1 degré - ces organes sont recouverts d'adhérences de moins d'un tiers;
  • 2 degrés - plus d'un tiers, mais moins des deux tiers;
  • 3 degrés - plus des deux tiers, parfois complètement.

Au grade 1–2, la laparoscopie montre généralement une adhérence des ovaires à la fosse ovarienne. Habituellement, les changements ne se trouvent que d'un seul côté, mais parfois les deux. Les ovaires droit et gauche sont également souvent impliqués dans le processus pathologique. Cependant, les appendices gauches, si des adhérences apparaissent sur eux, sont 5 fois plus susceptibles d'être connectés aux anses intestinales.

Dans les adhérences sévères, les trompes de Fallope sont souvent fusionnées avec l'utérus; chez 20% des femmes, les deux ovaires sont fusionnés avec le ligament utérin large. Les appendices gauches sont souvent soudés non seulement avec l'intestin, mais aussi avec l'épiploon.

Comment se forment les adhérences?

Les adhérences se forment comme une réaction de défense du corps. De cette façon, il protège les tissus de la privation d'oxygène. À la suite de dommages physiques lors d'une intervention chirurgicale ou d'un processus inflammatoire, moins souvent dus à l'endométriose, le tissu conjonctif est exposé à un effet qui a une force qui dépasse les capacités d'adaptation du péritoine.

Dans le développement des adhérences des ovaires, deux facteurs complémentaires sont importants:

  • force d'impact sur le péritoine et les vaisseaux de la cavité abdominale;
  • la capacité de transporter le stress qui est transmis à une personne génétiquement.

De nombreuses personnes subissent des opérations sur les organes pelviens et abdominaux ou des processus inflammatoires dans leur vie. Selon les autopsies (autopsies), des adhérences apparaissent chez 40% de toutes les personnes. Mais dans la plupart des cas, ils sont petits, ne provoquent pas de symptômes, n'affectent pas la qualité de vie et ne sont jamais diagnostiqués au cours de la vie..

Cependant, dans certaines situations, les adhérences, y compris les adhérences ovariennes, deviennent une source de problèmes graves. Les conséquences les plus défavorables sont l'infertilité, les douleurs pelviennes chroniques et l'obstruction intestinale..

Infertilité

La formation d'adhérences dans le bassin devient la cause d'un cas sur trois d'infertilité féminine. La raison en est le plus souvent les opérations chirurgicales transférées ou les processus inflammatoires - aigus et chroniques.

Lorsque des adhérences apparaissent dans les ovaires et les trompes, leur perméabilité est perturbée. En conséquence, l'ovule n'est pas fécondé et ne peut pas pénétrer dans l'utérus. Si une grossesse survient, elle est plus souvent extra-utérine que chez les femmes sans adhérences..

Douleur pelvienne chronique

La douleur pelvienne chronique est une autre conséquence courante des adhérences ovariennes. Ce sont des sensations douloureuses qui persistent plus de 6 mois. Ce syndrome est l'une des raisons les plus courantes de consulter un médecin. La douleur pelvienne représente chaque cinquième visite ambulatoire chez un gynécologue. Dans 17% des cas, les adhérences deviennent la cause de sensations douloureuses..

Des études européennes montrent que 3,8% des femmes souffrent de ce syndrome. Aux États-Unis, la douleur pelvienne chronique est retrouvée chez 4,7% des femmes de moins de 40 ans. Ainsi, des sensations douloureuses dans le bassin, causées par la formation d'adhérences, peuvent être trouvées chez 0,7 à 1% de toutes les femmes en âge de procréer..

Traitement

La chirurgie laparoscopique reste le traitement principal des adhérences ovariennes. Il permet de restaurer la fertilité dans 30% des cas. Des rechutes surviennent dans 55 à 95% des cas.

Ces dernières années, l'utilisation de moyens de barrière anti-adhésifs a commencé. Ils vous permettent d'obtenir les meilleurs résultats - 60 à 70% des femmes tombent enceintes dans les 12 premiers mois suivant la chirurgie. La plupart d'entre eux sont dans les 6 premiers mois. Si la conception n'a pas eu lieu au cours des six premiers mois, sa probabilité est faible à l'avenir, car il s'agit généralement d'une récidive des adhérences ovariennes.

Les barrières d'adhésion réduisent le risque de récidive grâce à plusieurs mécanismes:

  • meilleur glissement des surfaces - elles ne collent pas ensemble et, par conséquent, ne poussent pas ensemble;
  • irritation mécanique des surfaces;
  • hydroflotation - l'introduction d'un grand volume de fluide qui sépare les organes et les empêche de se toucher.

La FIV aidera-t-elle?

La FIV permet de surmonter l'infertilité en cas d'adhérences dans les ovaires avec une probabilité proche de 100%, s'il n'y a pas d'autres facteurs d'altération de la fertilité. La grande efficacité de la procédure est due au fait que les trompes de Fallope ne sont pas nécessaires pour une fécondation réussie. Le médecin prélève l'ovule directement de l'ovaire et, après la fécondation, insère l'embryon dans l'utérus par le vagin et le canal cervical.

Malgré cela, les technologies de procréation assistée ne sont pas le premier traitement qui sera proposé au patient, sauf dans certaines situations:

  • contre-indications au traitement chirurgical;
  • facteurs associés d'infertilité;
  • processus adhésif sévère;
  • une histoire de grossesse extra-utérine;
  • absence d'une trompe de Fallope;
  • âge de reproduction tardif.

Dans d'autres cas, le traitement commence par une intervention chirurgicale. Bien que cette méthode soit moins efficace, elle présente certains avantages. Il a un coût plus abordable. De plus, en cas de succès, il conduit à une restauration complète de la fertilité. En conséquence, une femme peut concevoir un enfant naturellement plusieurs fois, à condition qu'il n'y ait pas de récidive de la maladie. Alors que la FIV est une procédure unique. Cela conduit à une grossesse, mais ne rétablit pas la fonction de reproduction naturelle..

Néanmoins, la FIV est la méthode la plus efficace pour surmonter l'infertilité en cas d'infertilité tubopéritonéale. Par conséquent, certaines femmes qui ne souhaitent pas subir une intervention chirurgicale préfèrent cette méthode de traitement particulière si elles ne sont pas contraintes financières et souhaitent tomber enceinte le plus rapidement possible. Le taux de grossesse est particulièrement important dans le cas d'un âge de procréation tardif et d'une réserve ovarienne réduite..

Causes et symptômes des adhérences ovariennes

Les adhérences ovariennes sont des formations formées à partir de tissu conjonctif. Il s'agit d'une pathologie assez courante qui conduit à la formation d'un syndrome douloureux, ainsi qu'à l'infertilité et à une éventuelle perturbation du travail des organes voisins..

  1. Comment se forment les adhérences?
  2. Facteurs prédisposants
  3. Symptômes
  4. Complications et conséquences
  5. Diagnostique
  6. Ce qui doit être examiné?
  7. Comment est le diagnostic?
  8. Diagnostic différentiel
  9. Traitement des adhérences ovariennes
  10. Traitement médical
  11. Traitement de physiothérapie
  12. Chirurgie
  13. Méthodes traditionnelles
  14. La prévention
  15. Commentaires

Comment se forment les adhérences?

La principale raison du développement d'adhérences dans les ovaires est l'activation de la croissance du tissu conjonctif.

Le processus de formation de ce type de tissu est activé lorsque l'intégrité du tissu est violée:

  • Aux stades initiaux, il y a une division des propres tissus de l'ovaire avec la régénération du foyer, et plus tard, en particulier avec un processus prolongé, l'activation des fibroblastes et la formation de filaments de fibrine se produit, ce qui donne le développement du tissu conjonctif dans la zone du foyer.
  • Avec un processus pathologique qui conduit au lancement d'une réaction de synthèse active des tissus conjonctifs.
  • À la suite de l'activation des synthèses cellulaires et de la stimulation des processus de régénération, il y a une augmentation de la production de tous les médiateurs du processus inflammatoire, ce qui conduit à une activation indirecte du lien fibroblastique.
  • En conséquence, la fibrine formée est superposée à la zone de l'ovaire et aux sections adjacentes.
  • Dans l'inflammation chronique, qui est l'un des principaux facteurs de la formation d'adhérences ovariennes, un grand nombre de neutrophiles ou de couleur monocytaire granulocytaire, ainsi qu'un composant fibroblastique, sont produits. Il y a des dommages à la membrane cellulaire et au composant stromal de l'ovaire, ce qui conduit à des processus prolifératifs et régénératifs réguliers.

Facteurs prédisposants

De nombreux facteurs peuvent agir comme un moment provocateur pour le développement du processus adhésif. Dans certains cas, une femme peut même ne pas être consciente de leur présence et le diagnostic sera une information de choc pour elle..

Parmi les principaux facteurs de risque de formation d'adhérences dans les ovaires figurent:

  • Interventions opérationnelles. La cause la plus fréquente est une césarienne, dans laquelle une capture de tissu et éventuellement une inflammation aseptique subséquente se produisent lors de la révision d'organe. Mais il peut aussi s'agir d'interventions chirurgicales sur les organes abdominaux qui n'appartiennent pas au profil gynécologique. Une attention particulière doit être accordée à la chirurgie pour une grossesse extra-utérine ou des pathologies de l'ovaire, qui doivent inclure l'apoplexie ou la rupture d'un kyste.
  • Processus inflammatoires dans les organes pelviens et en particulier les ovaires. C'est le point de départ du développement des adhérences dans les ovaires. En raison de l'œdème formé, l'architecture de ses propres cellules est détruite et la formation ultérieure de tissu conjonctif.
    Infections du système génito-urinaire, ce sont principalement des agents pathogènes spécifiques appartenant aux maladies sexuellement transmissibles.
  • Pathologies dyshormonales des ovaires, parmi lesquelles il peut y avoir la formation d'ovaires polykystiques. Avec de gros kystes, ainsi qu'une augmentation de leur nombre, un œdème tissulaire peut survenir, en raison d'une violation de l'apport sanguin adéquat au tissu.
  • Pathologies transférées des ovaires, qui ont été traitées sans recourir à la chirurgie.
    • Apoplexie de petite taille, accompagnée d'une petite quantité de saignement. Dans ce cas, le traitement effectué, son volume et la première prévention des adhérences sont importants.
    • Ce groupe comprend également la rupture d'un grand follicule dominant ou d'un kyste.
    • Surtout souvent, le processus d'adhésion est formé par des kystes endométrioïdes..
  • L'endométriose ovarienne, quelle que soit la gravité du processus, conduit à la formation d'adhérences dans les ovaires.

Symptômes

Dans la plupart des cas, un processus adhésif non exprimé dans les ovaires peut ne pas être détecté pendant une longue période. Cela est dû au tableau clinique effacé de la maladie..

Dans la plupart des cas, une femme apprend les adhérences dans les ovaires au stade de la planification de la grossesse. Cela est dû au fait que les tentatives sont infructueuses pendant longtemps. Dans ce cas, souvent aucun symptôme n'est détecté et ce n'est qu'au stade du diagnostic qu'ils parviennent à la conclusion sur les adhérences dans les ovaires.

Symptômes:

  • La principale manifestation clinique des adhérences ovariennes est la douleur dans le bas de l'abdomen. Leur nature, en règle générale, n'est pas intense, ils se produisent périodiquement, il n'y a pas de syndrome douloureux permanent. Ils sont ternes ou douloureux, ils peuvent être localisés de manière diffuse sur toute la surface du bas-ventre ou sur un côté. La nature diffuse bilatérale de la douleur se produit dans un processus diffus, lorsque le processus pathologique n'impliquait pas qu'un seul ovaire. La douleur unilatérale se manifeste dans un processus localisé, il s'agit le plus souvent d'une pathologie ovarienne telle que l'apoplexie ou un kyste transféré sans traitement chirurgical.
    La douleur augmente avec les mouvements actifs ou dans le contexte d'un intestin plein, de la vessie.
  • De plus, des adhérences et des irrégularités menstruelles se manifestent. Pour les adhérences prononcées, les troubles du cycle sont caractéristiques du type d'aménorrhée, lorsque les menstruations peuvent ne pas apparaître pendant 2-3 mois. L'ovulation est douloureuse, car il y a un étirement du tissu ovarien affecté par le follicule dominant.
  • Il y a une tendance à développer des kystes dans l'ovaire. En conséquence, une femme ressent un syndrome douloureux de n'importe quel côté, qui s'accompagne d'une irradiation à la surface interne de la cuisse ou du rectum.
  • Parfois, le processus d'adhésion dans les ovaires affecte également les trompes de Fallope. Dans ce cas, un tel signe défavorable et potentiellement mortel peut apparaître comme une grossesse extra-utérine, localisée dans l'une des sections de la trompe de Fallope..
  • Avec un processus inflammatoire progressif dans les ovaires, qui a conduit à la formation d'adhérences dans les ovaires, des symptômes d'intoxication, de faiblesse, de malaise, de fièvre et le développement d'une fièvre subfébrile apparaissent.
  • L'un des symptômes inquiétants pour de nombreuses femmes présentant des adhérences prononcées dans les ovaires est la douleur pendant les rapports sexuels, lors de la traction active..

Complications et conséquences

Malgré le traitement et la possibilité de diagnostic, les médecins et les femmes sont effrayés à l'idée du développement possible de complications entraînant des conséquences néfastes pour le corps..

Le risque de développer des complications et l'attitude de la femme à leur égard dépendent en grande partie de l'âge et des performances de la fonction reproductrice du patient, et du désir d'avoir des enfants à l'avenir:

  • Si la patiente ne prévoit pas de futures grossesses, si sa fonction reproductrice est remplie et que son âge approche de la ménopause, avec une évolution modérée du processus pathologique, le pronostic est relativement favorable. Dans ce cas, une gêne dans le bas de l'abdomen ne peut apparaître qu'occasionnellement, mais il n'y a pas de complications significatives.
  • Si une femme est en âge de procréer actif après le développement d'adhérences dans les ovaires, planifiant une grossesse, la complication la plus grave est le développement de l'infertilité, qui peut devenir irréversible. De plus, les adhérences dans les ovaires entraînent le développement de kystes, entraînant un risque de rupture..
  • Avec un processus inflammatoire sévère et la formation d'un grand nombre d'adhérences entraîne la formation d'une douleur persistante et la complication la plus dangereuse est une obstruction intestinale lorsque l'intestin est impliqué dans le processus adhésif.

Diagnostique

Ce qui doit être examiné?

Organes féminins à examiner si un processus adhésif est suspecté:

  1. Avec le développement des adhérences, il est nécessaire d'examiner non seulement les ovaires, qui sont à la base du processus pathologique. C'est l'organe initial qui nécessite un examen attentif. Il est important de déterminer non seulement l'état structurel de l'organe, mais également sa définition fonctionnelle. Pour cela, la fonction menstruelle, la maturation des ovules et les stades de développement de l'endomètre sont évalués..
  2. Il est également important d'examiner l'état des trompes de Fallope, car elles sont le plus souvent impliquées dans le processus pathologique, quelle que soit la raison menant au développement d'adhérences dans les ovaires. Cela est dû à l'emplacement anatomique proche des trompes de Fallope et des ovaires, à la structure des fimbriae et à leur relation fonctionnelle.
  3. L'utérus est soumis à un examen. À bien des égards, la détermination de la cause peut être identifiée précisément lors de l'examen de l'état de l'utérus..
  4. En cas d'adhérences ovariennes sévères, il peut être nécessaire d'étudier l'état des organes voisins, en particulier les intestins et leurs caractéristiques fonctionnelles..

Comment est le diagnostic?

Pour commencer le diagnostic des adhérences dans les ovaires par une visite chez un spécialiste:

  1. Lorsqu'il parle avec un patient, il est important que le médecin connaisse les principales plaintes du patient, les conditions de leur apparition, les méthodes d'élimination, la durée de leur apparition et la dynamique du processus..
  2. Il est important que le médecin détermine la nature de la fonction menstruelle, les antécédents de reproduction, le nombre de grossesses et la façon dont chacune des grossesses s'est terminée. Si l'accouchement s'est terminé par une intervention chirurgicale, il est nécessaire de clarifier le type de chirurgie, la présence de complications, ainsi que le déroulement de la période postopératoire.
  3. Il est important de connaître l'histoire associée aux processus inflammatoires transférés. En particulier, il est important de savoir s'il y a des infections sexuellement transmissibles, le moment de la détection, la nature de l'évolution et le contrôle de l'efficacité du traitement si elles ont été effectuées.
  4. Il est nécessaire de découvrir la présence de maladies du tractus génial, qui ont été transférées plus tôt, ainsi que des pathologies extragénitales.
  5. Le patient est examiné, l'état des organes du système reproducteur est évalué, ainsi que la présence d'une pathologie sous-jacente. L'emplacement des ovaires, leur déplacement par rapport à leur emplacement anatomique, ainsi que la douleur ou la sensibilité sont déterminés. Souvent, avec un processus adhésif, les ovaires sont sensibles à l'examen, douloureux en cas de processus pathologique actif. Les tailles dépendent de la nature du processus inflammatoire ou de la présence de changements kystiques.
  6. Les spécialistes ont recours à un test sanguin général. Lors de la détermination de la formule, un signe de processus inflammatoire peut apparaître. Ceci est caractérisé par une augmentation du taux de leucocytes, ainsi qu'une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes. Un test sanguin biochimique ne donne pas de manifestations spécifiques.
  7. Un point important du diagnostic en laboratoire des adhérences est la définition des infections sexuellement transmissibles. Ceci est important car beaucoup d'entre eux sont asymptomatiques. Mais en même temps, ils provoquent le développement d'adhérences dans la cavité abdominale, les ovaires et les trompes de Fallope..
  8. De l'instrumentale, l'échographie est utilisée. L'échographie permet d'évaluer l'état général des organes génitaux, leurs repères anatomiques les uns par rapport aux autres. Il est important d'évaluer l'état des ovaires, de déterminer la structure, l'échogénicité, la taille, le déplacement sous pression, ainsi que l'état de l'appareil folliculaire. Avec l'aide de diagnostics par ultrasons, une pathologie telle que la définition d'un conglomérat adhésif dans la zone ovarienne peut être révélée. L'adhérence dans la région ovarienne ressemble à un écho non uniforme avec des intensités différentes. L'examen échographique avec adhérences ovariennes peut déterminer le processus d'adhésion avec l'utérus ou les trompes de Fallope, qui est déterminé par la difficulté de mouvement au cours de l'étude.
  9. Pour exclure un processus oncologique pouvant conduire au développement d'adhérences dans les ovaires et les organes voisins, le médecin prélève du matériel pour un examen histologique du canal cervical, comme site de l'emplacement le plus typique du cancer, qui est l'une des pathologies malignes les plus courantes chez les femmes d'âges différents.
  10. La méthode d'hystérosalpingographie est un moyen de visualiser l'utérus et les trompes de Fallope, qui sont en étroite relation anatomique avec l'ovaire. Techniquement, un agent de contraste est injecté à travers la cavité utérine sous le contrôle d'ultrasons ou d'autres méthodes d'imagerie, dont la plus fiable et la plus précise est l'endoscopie. Dans le processus d'adhésion, l'élimination de l'agent de contraste à travers les trompes de Fallope sera altérée, ce qui indique la présence d'adhérences dans la cavité. Dans un processus difficile, ils peuvent ne pas être complètement passables, ce qui indique la formation persistante d'adhérences dans les ovaires adjacents.
  11. La réalisation d'une intervention laparoscopique est la base du diagnostic et de la détection des adhérences dans les ovaires. La technique permet au médecin d'évaluer l'état de l'organe, sa structure, son apparence et son attitude vis-à-vis des tissus environnants, y compris les organes pelviens. L'intervention consiste à créer un accès opératoire à la cavité abdominale au moyen d'une petite incision dans la paroi abdominale antérieure. Un équipement spécial est installé dans les trous, ce qui vous permet d'agrandir l'image requise. La laparoscopie présente un avantage indéniable en raison de sa faible invasion, d'un accès relativement ouvert, qui peut devenir le prochain point de départ pour la formation de nouvelles adhérences, ainsi qu'une période de récupération rapide après la chirurgie. Un autre aspect positif de la laparoscopie pour les adhérences ovariennes est la possibilité non seulement d'une intervention diagnostique, mais aussi d'un effet thérapeutique, qui consistera en la possible séparation accessible des adhérences ou l'élimination des formations kystiques.

Diagnostic différentiel

Il existe de nombreuses conditions pathologiques pouvant être comparées à la formation d'adhérences dans les ovaires.

Parmi eux, les principaux doivent être distingués, différant par le type de signification par rapport aux principaux symptômes:

  • Le développement de l'infertilité associée à des pathologies endocriniennes causées par d'autres conditions pathologiques des ovaires. Il peut s'agir de maladies endocrinologiques qui suppriment indirectement le travail des ovaires et inhibent leur fonction hormonale..
    Pour ce faire, un diagnostic hormonal complet doit être effectué avec l'identification d'éventuelles maladies des ovaires ou des services sus-jacents..
  • Avec l'apparition de la douleur et la présence d'une formation palpable dans la région ovarienne, un diagnostic différentiel des adhérences avec des formations tumorales est effectué. Pour ce faire, utilisez d'abord l'échographie et la définition des marqueurs tumoraux caractéristiques du tissu ovarien.
  • Dans les cas graves, une thérapie par résonance magnétique est effectuée, visant à une meilleure visualisation de la lésion. Dans ce cas, il est nécessaire de différencier les adhérences avec des changements kystiques. Il peut également s'agir d'une formation bénigne, qui provoque non seulement l'infertilité, mais également un syndrome douloureux..
  • L'examen échographique, en tant que l'une des méthodes les plus abordables, peut également aider à identifier un kyste. Dans ce cas, il peut être nécessaire de déterminer des marqueurs tumoraux pour évaluer la nature du processus bénin.

Traitement des adhérences ovariennes

Il s'agit d'un processus multidirectionnel qui comprend plusieurs points du traitement à la fois. Lors du choix d'une thérapie, tout d'abord, la cause du développement des adhérences, le principal facteur pathogénique, ainsi que le traitement symptomatique, en fonction de la gravité de la douleur, sont pris en compte..

Il est recommandé d'effectuer le traitement des adhérences ovariennes par la méthode du cours en utilisant des méthodes de prévention.

Traitement médical

La première étape du traitement des adhérences est la nomination de médicaments de différents groupes..

Étant donné que la base du processus pathologique est l'inflammation, qui est associée à un composant microbien, la destruction de la flore bactérienne se produit initialement. Pour cela, plusieurs antibiotiques sont sélectionnés avec différents mécanismes d'action..

L'un des plus courants d'entre eux est:

  • Les préparations de Vilprafen sont des agents antibactériens qui appartiennent aux macrolides et sont basés sur le composant josamycine. Le médicament est utilisé sous forme de comprimés vaginaux, qui sont insérés dans le vagin à une dose de 500 mg par application. Le médicament est appliqué deux fois. Il convient de noter qu'il est préférable de l'utiliser en association avec des agents antimycotiques, car ils empêchent le développement de la candidose - un compagnon fidèle de toute thérapie antimicrobienne. Parmi les effets secondaires, il convient de distinguer les manifestations dyspeptiques, ainsi que l'apparition possible d'une jaunisse. En cas d'admission incontrôlée, des lésions de l'organe auditif sont possibles, vous devez donc suivre strictement les conseils d'un spécialiste. Le coût du médicament est de 530 à 680 roubles.
  • Utilisation de Longidase. Il s'agit d'un médicament enzymatique relativement nouveau utilisé dans le traitement des adhérences après que les signes d'une réaction inflammatoire ont été éliminés. Le médicament n'est utilisé que sous forme intramusculaire, c'est grâce à cette méthode d'administration que le résultat souhaité est atteint et le traitement est principalement long, il peut durer de 3 semaines à plusieurs mois. La valeur moyenne requise pour une utilisation quotidienne est d'au moins 3000 UI. Le médicament a un nombre minimum d'effets secondaires, parmi lesquels l'apparition d'allergies au site d'injection ne peut qu'être notée. Le médicament n'est pas recommandé pour les femmes pendant la grossesse, il est préférable de reporter le traitement jusqu'au moment de l'accouchement. Le coût du médicament sous forme de solution injectable est de 1950 roubles.
  • La trypsine est un médicament avec un mécanisme d'action protéolytique, c.-à-d. il vise la résorption du tissu conjonctif dans la zone des adhérences. Il est produit sous forme d'administration intramusculaire, mais maintenant il est de moins en moins utilisé pour le traitement des adhérences ovariennes, car il a été prouvé que son effet local est beaucoup plus prononcé que l'effet systémique. Le médicament est actuellement utilisé sous une forme locale en introduisant des tampons dans la cavité vaginale. Le médicament est contre-indiqué en présence d'une surface de plaie sur le site d'application, ainsi qu'après des interventions chirurgicales récentes. Les effets secondaires incluent l'apparition de bouffées de chaleur, de fièvre à court terme, etc. Prix ​​de 690 à 750 roubles.
  • L'acylact est la dernière étape du traitement des adhérences ovariennes. Il se compose de lactobacilles, le principal composant de la microflore normale du tractus génital inférieur. Il est recommandé d'utiliser l'acylact après la fin de tous les médicaments, car les bactéries sont très sensibles aux autres médicaments. La forme du médicament est constituée de suppositoires vaginaux, qui sont insérés dans sa cavité et utilisés pour restaurer le composant bactérien. La durée du traitement peut aller jusqu'à 10 jours. Prix ​​à partir de 80 roubles.

Traitement de physiothérapie

C'est l'un des principaux composants du traitement de l'inflammation ovarienne. Une condition préalable à l'utilisation des fonds est la nomination pendant la rémission, c.-à-d. en l'absence d'inflammation aiguë ou chronique.

Chirurgie

Une intervention chirurgicale est nécessaire avec un processus de sapeur prononcé, en cas de dysfonctionnement des ovaires ou de syndrome douloureux sévère. Actuellement, le libre accès est très rarement utilisé.

Il est préférable d'utiliser des techniques mini-invasives visant à réduire la sévérité de la période postopératoire. Dans ce cas, il est possible d'utiliser des techniques modernes telles que le découplage laser.

Méthodes traditionnelles

Les méthodes traditionnelles de traitement des adhérences ovariennes sont utilisées aux étapes initiales du processus d'adhésion. Seule une formation d'adhérence mineure peut être éliminée avec des plantes médicinales.

Parmi eux, il convient de souligner:

  • Utilisation de lin. C'est un agent anti-inflammatoire qui a un effet protéolytique. Pour le traitement, une décoction de la plante est préparée.
  • Utilisation d'une décoction de millepertuis.
  • L'utilisation de jus d'aloès, qui contribue à la résorption protéolytique du processus de sapeur dans les ovaires.

La prévention

L'application de mesures visant à prévenir les adhérences ovariennes repose sur l'utilisation de mesures de protection non spécifiques, parmi lesquelles il convient de souligner:

  • Visites régulières chez des spécialistes, en particulier un gynécologue.
  • Contrôle de la fonction menstruelle, traitement des changements kystiques ou des kystes dans les ovaires.
  • Les maladies inflammatoires, en particulier les infections sexuellement transmissibles, doivent être évitées.
  • Évitez une chirurgie déraisonnable.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Infections chez les nourrissons prématurés

Accouchement

Sujet: Infections et traitement antimicrobien en pédiatrie
Les infections systémiques sont une cause importante de morbidité et de mortalité chez les prématurés.

Poussettes rétro de maternité partie 24

Nutrition

Poussettes de l'ère soviétique. Partie 24, Nos poussettes rétro préférées.
*
utilisateur
" À propos de moi "
un journal
Messages: 3572
Inscription: 14/03/11
Moscou

11 aliments à éviter pendant la grossesse

Nutrition

La grossesse est l'une des périodes les plus importantes et les plus sensibles de la vie d'une femme. Par conséquent, il est très important pour les femmes enceintes de bien manger.

Saignement après l'accouchement

Nutrition

Indépendamment de la méthode d'accouchement et du bien-être du processus d'accouchement, une femme a toujours des taches après l'accouchement. Le placenta, ou, comme on l'appelle aussi d'une autre manière, la place du bébé est attachée à l'utérus à l'aide de villosités et est reliée au fœtus par le cordon ombilical.