Principal / Accouchement

Comment traiter un nez qui coule pour maman pendant l'allaitement: gouttes nasales et remèdes populaires

Date de publication: 27.08.2018 | Vues: 25757

Il est nécessaire de traiter un nez qui coule chez une mère qui allaite afin de préserver la lactation, de ne pas nuire au bébé et de surmonter les symptômes d'un rhume le plus rapidement possible. Tous les patients ne seront pas en mesure de déterminer indépendamment une variété de médicaments et de gouttes nasales, en particulier à un moment où toute l'énergie est dirigée vers un nouveau-né. L'article trouvera des réponses aux questions pressantes sur la façon de traiter correctement un nez qui coule pendant l'allaitement.

Raisons de développement

La rhinite (nez qui coule) est un processus inflammatoire de la muqueuse nasale. Cette pathologie peut survenir d'elle-même, mais il s'agit le plus souvent d'une manifestation du rhume, d'infections respiratoires aiguës ou d'autres maladies des voies respiratoires. La rhinite est causée par:

  1. Les bactéries. La maladie peut être causée par des microbes opportunistes, qui sont toujours présents sur la muqueuse nasale en petites quantités, et avec une diminution de l'immunité locale, ils commencent à se multiplier activement, provoquant un processus inflammatoire.
  2. Virus (grippe, rhinovirus, adénovirus). Entrant dans le corps par les gouttelettes en suspension dans l'air d'une personne malade ou d'un porteur de virus, ces microbes sont introduits dans la muqueuse nasale et provoquent des maladies.
  3. Réaction allergique. Un nez qui coule avec un écoulement clair, des yeux larmoyants, des éternuements et des démangeaisons peuvent être une manifestation d'une allergie à divers allergènes.
  4. Champignons, corps étrangers - ces causes du rhume sont moins fréquentes.

Lorsque la mère a le nez qui coule, avant de commencer le traitement, vous devez rechercher la cause de la maladie. Les médicaments qui fonctionnent pour un type de rhinite peuvent ne pas fonctionner pour d'autres formes.

Principes du traitement de la rhinite (nez qui coule)

Le traitement d'un rhume pendant l'allaitement (HS) dépend de la cause qui l'a provoqué, du stade et des plaintes de la patiente.

Stades de la maladie

  1. Irritation sèche. Dure 1 à 2 jours. Il y a de la sécheresse et des brûlures dans le nez. Il se peut qu'il n'y ait pas encore d'écoulement nasal. Il y a gonflement et congestion nasale, la température subfébrile peut augmenter.
  2. Stade d'écoulement séreux-purulent. C'est le comble de la maladie. Une femme s'inquiète des écoulements nasaux de nature différente, il y a une réaction de température accrue et des signes d'intoxication du corps (douleurs articulaires, maux de tête, frissons, fièvre). Le nez est bouché, l'odorat est altéré, les oreilles peuvent être obstruées et les symptômes de lésions d'autres parties du système respiratoire se rejoignent: toux, mal de gorge, enrouement.
  3. Période de récupération. À ce stade, les processus de réparation sont observés. Le gonflement du nez inquiète toujours le patient, mais la quantité de décharge est réduite et l'état de santé revient progressivement à la normale.

Il est nécessaire de traiter un nez qui coule à chaque étape de différentes manières afin d'obtenir le maximum d'effet. De plus, les médicaments ne devraient pas causer d'effets secondaires chez le bébé..

Traitement

  1. Les agents systémiques ne sont utilisés qu'en cas d'infections virales et bactériennes sévères, accompagnées de symptômes caractéristiques.
  2. Les médicaments topiques doivent être sûrs et ne pas interférer avec la lactation.
  3. Un nez qui coule n'est pas une raison pour arrêter GW. Une femme peut continuer à nourrir son bébé même dans un contexte de basse température, tout en respectant les principes de prévention, afin de ne pas infecter le bébé.
  4. Le régime est d'une grande importance: boisson abondante, bon sommeil et bonne alimentation, microclimat dans le salon.

Gouttes autorisées du rhume avec HS

Les sprays nasaux sont généralement considérés comme compatibles avec l'allaitement [1].

Des sprays et gouttes locaux aux effets variés aideront à soulager la congestion nasale, à détruire les germes et à hydrater la membrane muqueuse. Certains d'entre eux sont contre-indiqués pour une femme qui allaite d'un rhume, tandis que d'autres peuvent être utilisés après avoir consulté un médecin..

Médicaments vasoconstricteurs

Il n'est pas souhaitable d'utiliser des gouttes nasales vasoconstricteurs pendant l'allaitement. Ces fonds ont un effet symptomatique à court terme, avec une utilisation prolongée, ils provoquent une dépendance et des effets négatifs. Si maman ne peut pas du tout respirer par le nez, ces médicaments peuvent être utilisés comme aide d'urgence, mais pas plus de 5 à 6 jours.

Tableau 1 - Nom des gouttes vasoconstricteurs

Substance active:Appellations commerciales:
OxymétazolineNazivin, Nazol, Nozakar
XylométazolineGalazolin, pour le nez, Snoop
NaphazolineNaphtizine, Sanorin
TramazolineLasolvan Reno, Adrianol
PhényléphrineVibrocil, bébé Nazol

Lorsqu'ils sont utilisés correctement, les composants vasoconstricteurs ne sont presque pas absorbés dans la circulation systémique et ne passent pas dans le lait maternel. Cependant, il n'y a pas eu d'essais cliniques contrôlés chez les mères qui allaitent, de sorte que ces gouttes nasales sont considérées comme potentiellement dangereuses..

Lors du choix de gouttes nasales pour le rhume, il est préférable de rester sur des gouttes avec des dosages pour enfants, par exemple, Nazol bébé.

Sprays hormonaux

Ces sprays contiennent des hormones de différentes générations, qui n'agissent qu'au niveau de la muqueuse nasale et ne provoquent pas d'effets systémiques. Représentants de cette classe: Maurice, Nazonex, Avamis, Fliksonase. Tous ces sprays ont un effet cumulatif et commencent à agir seulement 3 à 4 jours après la première application et continuent à avoir un effet même après l'arrêt du médicament..

Le nez sec et des saignements mineurs du nez sont des effets secondaires courants. Les huiles et les solutions salines hydratantes aident à faire face à ces effets négatifs, qui fonctionnent bien pour la rhinite persistante de longue durée avec un composant allergique..

Solutions hydratantes et sprays

Il existe une large gamme de préparations à base d'eau de mer avec différentes concentrations de sel. Représentants populaires: Aquamaris, Salin, Dolphin, Rinolux, Humer. Les moyens de ce groupe sont sans danger pendant la lactation, ils ne provoquent pas d'effets négatifs et de dépendance. Peut être utilisé pour les bébés dès les premiers jours de la vie. Si le nez qui coule est petit et qu'il n'y a presque pas de congestion, il est préférable d'utiliser ces moyens..

Gouttes de plantes

Dans ce groupe se trouvent les gouttes d'huile de pinosol. Ils contiennent des huiles: pin, menthe, eucalyptus, thymol. Ces gouttes ont la capacité de soulager l'inflammation et le gonflement de la muqueuse nasale, tout en l'hydratant et en favorisant la régénération cellulaire. Grâce à ses composants, Pinosol a un effet désinfectant sur les virus et les bactéries..

Non utilisé chez les femmes ayant une tendance aux réactions allergiques et à l'intolérance aux gouttes constitutives.

Immunomodulateurs

Pour la prévention et dès les premiers signes d'une infection virale, vous pouvez utiliser un remède tel que Derinat (en gouttes). C'est un immunostimulant qui active divers liens du système immunitaire. Vous pouvez l'utiliser pour les mères allaitantes et les nouveau-nés. Il est prescrit pour les infections virales respiratoires aiguës, les infections respiratoires aiguës, ainsi que pour les maladies inflammatoires du nasopharynx. Il est largement utilisé comme agent prophylactique pour les infections virales.

Tableau 2 - Chutes autorisées pour GW

Nom:Ingrédient actif:Acte:Prix, frottez:
NazolOxymétazolineEffet vasoconstricteur190
PinosolHuiles de pin, menthe, eucalyptus, thymolEffet décongestionnant, antimicrobien et anti-inflammatoire160
NazonexMométasoneEffet antiallergique, soulage l'enflure et l'inflammation500
DerinatDésoxyribonucléé de sodiumAction immunostimulante360
AquamarisEau de merEffet hydratant, décongestionnant, purifiant130
NazivinOxymétazolineResserre les vaisseaux sanguins, élimine la congestion, facilite la respiration nasale150
VitaonExtrait de menthe, pin, églantier, absinthe, achillée millefeuille, fenouil, camomille et autres herbes médicinalesAntimicrobien. Effet anti-inflammatoire et cicatrisant220

Remèdes populaires

La médecine alternative propose aux mères qui allaitent leurs recettes pour le traitement du rhume. Rappelons les options les plus populaires:

  1. Se laver le nez avec des décoctions d'herbes médicinales ou de solution saline.
  2. Gouttes maison à base d'aloès. Pour les préparer, vous devez prendre une cuillère à soupe d'huile d'olive et y ajouter 3-4 gouttes de jus d'aloès frais. Dégoulinant 3 à 4 fois par jour pendant 10 jours maximum.
  3. Inhalations à la vapeur avec décoctions de calendula, thym, pommes de terre en veste, huiles essentielles.
  4. Gouttes naturelles d'un mélange de jus de betterave et de carotte.

La médecine traditionnelle doit être combinée avec des gouttes et des médicaments traditionnels.

Est-il possible d'allaiter avec un rhume

Avec une légère rhinite, qui ne s'accompagne pas d'une détérioration significative de l'état de la femme, il est non seulement possible, mais également nécessaire de continuer la lactation. Cela soutiendra l'immunité du bébé et protégera le sein de la femme contre la mammite et la lactostase..

Si l'état de la mère est grave, elle prend des antibiotiques qui ne sont pas recommandés pour l'hépatite B, puis l'alimentation doit être interrompue pendant un certain temps et y revenir après la guérison..

Comment ne pas infecter un bébé

Malgré le fait que pendant l'allaitement, vous pouvez continuer à nourrir le bébé, la mère doit faire tout son possible pour ne pas l'infecter avec une infection:

  1. Ne pas embrasser ni éternuer sur un enfant.
  2. Portez des masques stériles jetables lors de l'alimentation et en contact étroit.
  3. Aérez la pièce régulièrement.
  4. Ne léchez pas les sucettes ou les couverts qui entreront ensuite dans la bouche de votre bébé.
  5. Ne couchez pas avec votre enfant dans la même pièce en cas de maladie.

La prévention

Afin de ne pas rechercher les gouttes d'un nez qui coule avec HS, vous pouvez essayer de prévenir la maladie:

  1. Nettoyage et aération réguliers de l'appartement.
  2. Maintenir une humidité et une température optimales.
  3. Hydrater et nettoyer la muqueuse nasale avec des solutions salines.
  4. Limiter les visites dans les endroits bondés pendant la saison des épidémies virales.
  5. Alimentation équilibrée, activité physique dosée, bon sommeil.

Compte tenu de l'affaiblissement naturel des défenses d'une femme pendant la lactation, le rhume et l'écoulement nasal deviennent un problème désagréable pour une jeune mère. Dans de tels cas, les fonds alloués pendant cette période aideront, ainsi que les méthodes de la médecine traditionnelle..

Comment traiter l'écoulement nasal d'une mère qui allaite: vasoconstricteurs et gouttes pendant l'allaitement

Un nez qui coule est un signe avant-coureur de rhinite ou de maladie respiratoire aiguë. Le développement de la maladie entraîne l'apparition de nouveaux symptômes: toux, fièvre, mal de gorge. Une forme bénigne de rhinite peut être facilement traitée à la maison. La maladie compliquée nécessite une surveillance médicale. Il est particulièrement important de consulter un médecin lors de l'allaitement si la température et l'écoulement nasal persistent pendant plusieurs jours.

Manifestations d'un rhume

ARI est le nom général des rhumes causés par divers virus. L'attaque de chaque type de virus est localisée, affectant certaines zones. Un nez qui coule se produit en raison de l'activation de rhinovirus qui attaquent la membrane muqueuse des sinus maxillaires. Les effets négatifs des rhinovirus provoquent l'apparition de sécrétions et un gonflement de la membrane muqueuse. L'évolution d'un rhume s'exprime en deux phases:

  1. Première phase. L'écoulement est abondant et mince, indiquant une lésion initiale de la membrane muqueuse. Éternuements persistants ou intermittents, yeux larmoyants et yeux rougis.
  2. Seconde phase. Décharge une consistance épaisse et visqueuse. Ils apparaissent le 3ème jour de la maladie. Le mucus qui s'écoule du nez devient blanc avec une teinte jaune ou beige. Ce caractère de décharge s'explique par l'action des forces immunitaires dans la zone de la muqueuse nasale..

Comment protéger un bébé du rhume d'une maman?

Une rhinite infectieuse chez une mère qui allaite peut se transmettre à l'enfant si des mesures ne sont pas prises pour protéger les miettes de la maladie de la mère. Une femme qui allaite, afin de ne pas infecter un bébé, doit respecter les règles suivantes:

  • commencer à nourrir uniquement dans un masque protecteur;
  • maintenir une humidité intérieure de l'ordre de 65 à 75%;
  • ventilez régulièrement et surveillez la température ambiante de manière à ce qu'elle soit de 21 à 23 degrés;
  • changent souvent de vêtements dans lesquels la mère nourrit l'enfant.
Un masque médical régulier aidera à protéger le bébé des bactéries pendant qu'il se nourrit.

Comment traiter correctement un nez qui coule?

Après avoir découvert qu'un nez qui coule n'appartient pas à une maladie distincte, mais constitue l'un des signes d'infections respiratoires aiguës, il est naturel de supposer que son traitement est effectué de manière globale. Considérez les principaux composants de la thérapie:

  • Repos au lit. Il vise à atténuer l'évolution de la maladie et à réduire sa durée. Il est nécessaire de le maintenir pendant 2-3 jours afin d'éviter l'aggravation de la maladie..
  • Buvez beaucoup de liquides. Augmentez la quantité de liquide consommé: thé, compote, eau plate. Les boissons aideront à éliminer les toxines formées lors de l'activité vigoureuse des virus, amélioreront l'état général d'une mère qui allaite.
  • Air frais et humide. Lorsque vous êtes dans la pièce pendant une longue période, essayez de maintenir une humidité normale et aérez régulièrement les pièces. L'indicateur d'humidité ne doit pas être abaissé en dessous de 60%, sinon les muqueuses nasales ressentiront une gêne due au dessèchement, le mucus s'aggravera pour se séparer, interférant avec le travail de la défense immunitaire. Utilisez un humidificateur domestique pour la saison de chauffage.
  • Maintenez la température de l'air dans la maison autour de +22 degrés.
  • Diminution de la température corporelle. Un rhume pendant l'allaitement provoque souvent une élévation de température (nous recommandons de lire: un rhume chez une mère qui allaite: comment et comment le soigner?). Vous ne devez pas vous précipiter pour prendre des antipyrétiques si le thermomètre indique moins de 38,5. Il est irrationnel d'abaisser une petite augmentation, car c'est un indicateur de la lutte de votre corps contre l'infection. Le système immunitaire produit des anticorps qui tuent les virus. Les températures supérieures à 38,5 degrés seront éliminées avec du paracétamol ou de l'ibuprofène. Les deux médicaments ont des effets analgésiques, soulagent les maux de tête et les rhumes. De plus, l'ibuprofène a également des effets anti-inflammatoires..

Quels médicaments sont approuvés pour utilisation?

L'utilisation de remèdes contre le rhume lorsque vous donnez un sein au bébé est effectuée de manière symptomatique - recourez à des médicaments en vous concentrant sur votre bien-être. Découvrons comment traiter un nez qui coule pour une mère qui allaite. Les médicaments vasoconstricteurs aideront à éliminer la congestion nasale. Si vous pouvez respirer librement, ne vous creusez pas le nez. Tournons-nous vers l'opinion de la gynécologue Svetlana de Babylone. Le principal spécialiste du département de l'Université de médecine d'État de Moscou affirme que les infections respiratoires aiguës sont généralement caractérisées par une courte durée. Contre le rhume, vous pouvez utiliser des gouttes à effet antimicrobien, vasoconstricteur et hydratant. Voyons ce que les pharmacies nous proposent.

Médicaments vasoconstricteurs

Les médicaments vasoconstricteurs sont fabriqués à base de diverses substances actives. Soins de santé de la Russie pour les femmes allaitantes approuvé pour l'utilisation de ces médicaments: "Tizin", "Naftizin", "Nazivin" et "Galazolin". L'action des médicaments vise à soulager le gonflement de la membrane muqueuse, facilitant la respiration. L'utilisation pratique de médicaments a identifié certains d'entre eux comme indésirables pour une utilisation pendant l'allaitement. Ainsi, "Naftizin" s'est vu attribuer le deuxième niveau de danger. Bien que la substance active naphazoline n'ait pas été étudiée sur le degré d'influence sur la lactation, les médecins ne leur conseillent pas d'abuser.

Il est à noter que les médecins ont reçu des données sur les effets secondaires du médicament se manifestant chez les nourrissons. Malgré le faible niveau de sécrétion du médicament dans le lait maternel, la «naphtizine» peut provoquer un tonus vasculaire, des arythmies cardiaques, de l'irritabilité chez les nourrissons. L'utilisation à long terme du médicament par la mère entraîne une diminution de la lactation.

Substances actives et leurs caractéristiques

  • "Nazivin", "Noxrey", "Nazol" (nous vous recommandons de lire: instructions d'utilisation des gouttes "Nazivin" pour les nouveau-nés). La substance active est l'oxymétazoline. Le manuel E-LACTANCIA classe les gouttes comme un niveau de danger un, indiquant un faible risque d'effets secondaires pour la mère et le bébé. Ils ont une sécrétion non exprimée dans le lait maternel, mais peuvent provoquer des arythmies cardiaques et une hypertension. Dosage strict recommandé et ne prenant pas plus de 3 jours.
  • «Nazol» est un médicament associé à la phényléphrine. Agit contre les poches. Il est utilisé en thérapie pédiatrique jusqu'à 1 an. Possède une biodisponibilité minimale, ce qui exclut les effets secondaires lorsqu'il est appliqué par voie topique. Des études sur les substances de travail menées en 2014 confirment l'innocuité de la phényléphrine à faibles doses.
  • "Azelastine", "Allergodil" - les deux médicaments contiennent le principe actif azélastine. Ils appartiennent aux antihistaminiques, le niveau de sécrétion dans le lait maternel est minime. E-LACTANCIA les classe parmi les médicaments topiques et à faible risque. Recommandé dans le traitement de la rhinite allergique et infectieuse. Élimine la congestion sévère et les écoulements nasaux abondants. Montré pendant l'alimentation et les formulations à base de cétirizine et de loratadine.
  • Fluticasone, Nazarel, Fliksonase, Nazonex, Mometasone sont une gamme de médicaments glucocorticostéroïdes de nouvelle génération. La compatibilité avec l'alimentation au lait est prouvée par la recherche internationale et confirmée par le manuel E-LACTANCIA. Ils ont un effet prononcé contre l'œdème et l'inflammation. Le taux d'absorption est minime. Il est pris immédiatement après la tétée pour réduire la concentration d'éléments actifs dans le lait en micro-indicateurs.

Des agents antimicrobiens

Les antimicrobiens à base de plantes conviennent à une mère qui allaite. Par exemple, vous pouvez prendre des gouttes "Pinosol". Le médicament est autorisé pour l'allaitement, à condition d'éventuelles réactions individuelles associées à une allergie à la composition du médicament. Lisez attentivement ce qui est inclus dans la préparation. Si vous avez déjà remarqué des manifestations allergiques à un composant végétal (huiles de pin, de menthe, d'eucalyptus) auparavant, refusez de l'acheter.

Il est impossible pour une femme qui allaite de traiter un nez qui coule et des infections respiratoires aiguës avec des remèdes populaires qui impliquent l'utilisation d'huiles essentielles de cumin, d'anis et d'arbre à thé. L'inhalation de tels composants aggrave également les allergies. Nous sommes sûrs que vous n'êtes pas allergique à ces substances - utilisez des huiles pour l'inhalation à domicile. Préparez la composition à raison de 2-3 gouttes du produit dans une casserole d'eau chaude. La procédure d'inhalation prend environ 10 minutes..

Ayant un effet puissant sur la muqueuse nasale, ils la dessèchent grandement, vous pouvez même vous brûler. La perméabilité du nasopharynx se détériore, la productivité de la membrane muqueuse est altérée, le corps ne résiste pas bien à l'infection.

Hydratants

Le besoin de compositions hydratantes pour la rhinite est associé à une irritation de la muqueuse nasale, qui doit être éliminée afin de réduire la gravité de la maladie. Les hydratants sont fabriqués à partir de solutions salines normales ou d'eau de mer. Une fois sur la membrane muqueuse, ils l'hydratent, augmentant la protection contre les virus. Les mères qui allaitent peuvent prendre "Salin", "Nosol", "Aquamaris" pour se laver (pour plus de détails, voir l'article: Aquamaris gouttes: mode d'emploi pour les nouveau-nés). Les médicaments sont capables de fluidifier le mucus visqueux, de libérer rapidement le passage nasal et de faciliter la respiration.

Les adeptes des méthodes à domicile peuvent être invités à préparer eux-mêmes des solutions salines. Versez dans un verre d'eau tiède, dissolvez-y une cuillère à café de sel, égouttez-le avec une pipette ou versez le produit préparé dans un vaporisateur. Vous ne pouvez pas vous doucher le nez. Un jet entrant dans le nasopharynx sous haute pression peut s'écouler dans le conduit auditif et dans l'oreille moyenne. L'irritation de l'oreille moyenne entraînera une otite moyenne, puis une maladie plus grave sera ajoutée à l'ARI.

Si le nez qui coule ne peut pas être guéri, la morve continue de couler, l'état ne s'améliore pas, consultez le médecin. La rhinite qui dure plus longtemps après le traitement indique une infection bactérienne des sinus. Contactez immédiatement un oto-rhino-laryngologiste si l'écoulement nasal devient vert ou si un mal de tête s'est ajouté (nous vous recommandons de lire: que boire pour une mère qui allaite pour un mal de tête?). Il est impossible de retarder le traitement de la maladie, en particulier pendant l'allaitement.

Traitement d'un nez qui coule chez une mère pendant l'allaitement

Un nez qui coule est une inflammation aiguë de la muqueuse nasale, manifestation clinique d'un certain nombre de maladies. Causes d'écoulement nasal: infections virales respiratoires aiguës, pollinose, rhume des foins, sinusite et autres. Mais le plus souvent, ce sont des maladies causées par des lésions de la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures par un virus. La rhinite non compliquée ne dure pas plus d'une semaine. Puis vient la reprise. Comment traiter un nez qui coule pendant l'allaitement sera recommandé par le médecin.

L'allaitement et le nez qui coule chez maman est-il compatible

Un nez qui coule pendant l'allaitement chez une mère n'est pas une raison pour refuser d'attacher le bébé au sein. Pendant la maladie, des corps immunitaires sont produits dans le sang, ce qui augmente la résistance et sert de protection contre le développement d'une pathologie. Avec la nutrition, les immunoglobulines pénètrent chez l'enfant, augmentant sa protection. Pour minimiser le risque de développer une infection chez un enfant, des mesures préventives doivent être prises:

  1. Portez un masque de protection médicale avant de nourrir. Changez-le toutes les 2 heures.
  2. Se laver les mains avec du savon et de l'eau aussi souvent que possible.
  3. Changer de vêtements avant de mettre le bébé au sein.
  4. Utilisez des mouchoirs ou des serviettes jetables. Jeter immédiatement après utilisation.
  5. Aérez la pièce.
  6. Nettoyez régulièrement avec des désinfectants.

Si le nez qui coule se prolonge, il y a des maux de tête, de la fièvre, consultez un médecin. L'hyperthermie n'est pas une raison pour refuser d'allaiter. C'est le signe d'une réponse immunitaire à l'infection. A ce moment, des anticorps se forment contre des agents étrangers: virus, bactéries. Par conséquent, les températures jusqu'à 38,5 degrés ne sont pas abaissées. S'il dépasse les valeurs autorisées, les antipyrétiques ne sont pas utilisés plus de trois fois par jour..

Stades de la rhinite

L'évolution de la maladie est divisée en 3 périodes, qui se succèdent:

  1. Signes initiaux.
  2. Développement de processus: décharge séreuse.
  3. Résolution de la maladie: écoulement mucopurulent.

Les premiers symptômes d'un rhume sont les suivants:

  • respiration difficile;
  • congestion nasale due à un œdème muqueux;
  • inconfort: sécheresse, chatouillement dans le nez;
  • perte d'odeur, diminution du goût.

À la fin du premier - au début du deuxième jour, la décharge apparaît. Ils sont transparents, liquides, incolores et inodores. C'est la réponse de la membrane muqueuse à l'introduction du virus. Ils sont parfois comparés à l'eau. Lacrimation, éternuements, rougeur / conjonctive des yeux se joint.

Vers le quatrième jour, l'écoulement s'épaissit, acquiert d'abord une teinte grise, puis une teinte jaune. La quantité de décharge diminue progressivement, l'œdème de la membrane muqueuse disparaît et une respiration libre et un odorat apparaissent. Avec un traitement adéquat, la récupération complète se produit les jours 7 à 10.

La fixation de bactéries pathogènes modifie la couleur de la décharge. Ils deviennent verts avec une odeur putride désagréable. Ces manifestations indiquent un processus pathologique dans les sinus du nez. Si un écoulement purulent est associé à une douleur, une hyperthermie, consultez immédiatement un oto-rhino-laryngologiste.

Immunité réduite, la présence d'autres maladies retardent le processus, qui se transforme en phase chronique.

Remèdes populaires pour le rhume

Pour un nez qui coule pendant la lactation, des décoctions d'herbes médicinales sont utilisées sous forme de lavage. La camomille, la ficelle, la chélidoine ont des propriétés anti-inflammatoires. Infuser 1 cuillère à soupe pour 250 ml d'eau, laisser reposer 10 à 15 minutes, après refroidissement, égoutter dans le nez avec une pipette. Pour plus de commodité, le liquide médicinal peut être versé dans un flacon pulvérisateur pour irriguer les voies nasales.

Une solution saline aide également: 1 cuillère à soupe pour 250 ml d'eau bouillie. Le chlorure de sodium attire les liquides et le mucus, favorise l'hygiène nasale naturelle.

Il est catégoriquement impossible d'enterrer le jus d'ail et d'oignons. La sécheresse se produit, même une brûlure de la surface muqueuse.

Aux premiers signes de la maladie, l'inhalation est effectuée à la maison. Mieux vaut utiliser un inhalateur électrique. Respirer sur une casserole d'eau bouillante n'est pas recommandé par les professionnels de la santé, afin que les voies respiratoires ne brûlent pas. Pour l'inhalation, les décoctions à base de plantes, les huiles essentielles sont utilisées. Mais beaucoup d'entre eux provoquent des allergies. Si auparavant la mère avait une intolérance aux concentrés essentiels de thuya, d'eucalyptus, de pin, de sapin, alors il est plus opportun de les refuser.

L'inhalation avec un nébuliseur avec de l'eau minérale ou une solution saline est utile. L'eau minérale est achetée dans des bouteilles en verre. Des procédures de 10 à 15 minutes 2 à 3 fois par jour réduiront les manifestations de la maladie et soulageront l'état de la mère.

Comment traiter un nez qui coule pendant l'allaitement

Lors de l'allaitement, il vaut mieux refuser de prescrire des médicaments. Par conséquent, le traitement commence par des procédures distrayantes:

  1. Boisson abondante: thé chaud, compote, boisson aux fruits, eau minérale sans gaz. Favorise l'élimination rapide des toxines du corps.
  2. Bain de pieds d'eau chaude.
  3. Des chaussettes en laine.
  4. Repos au lit, enveloppé dans une couverture.
  5. Irrigation du nez avec des solutions salines.
  6. Aération régulière de la pièce. La température optimale est de 21 à 22 degrés, l'humidité de l'air est aussi élevée que possible - jusqu'à 75 à 80%. Dans la chaleur et la sécheresse, les virus sont activés.

Si ces méthodes n'aident pas, elles passent aux médicaments..

Selon le stade de la maladie et les manifestations cliniques, certains médicaments sont indiqués. Pour diagnostiquer et prescrire un traitement, il est préférable de contacter votre médecin..

Le traitement de la rhinite pendant l'allaitement comprend la nomination d'agents vasoconstricteurs, antibactériens et hydratants, ainsi qu'une thérapie homéopathique.

Médicaments vasoconstricteurs

À tous les stades de la rhinite aiguë, l'utilisation de médicaments qui affectent les vaisseaux de la surface muqueuse est indiquée. Ils ont un effet vasoconstricteur, réduisant ainsi leur perméabilité et leur sécrétion dans la cavité nasale. Élimine l'enflure, l'inflammation. Utilisez des médicaments de ce groupe pendant au plus 5 jours.

Parmi les plus connues, autorisées pour l'allaitement, elles sont utilisées:

  • Tizine;
  • Naphtizine;
  • Nazivin.

Si la condition le permet, utilisez des gouttes uniquement la nuit ou des médicaments avec une dose pour enfants, cela aidera à éviter les effets indésirables sur le bébé..

Cependant, on pense que la naphtyzine peut réduire la lactation du lait maternel. Et il est recommandé à une femme atteinte de VIH d'utiliser des médicaments moins nocifs pour un rhume, tels que:

  • Nazol;
  • Noxrey;
  • Fluticasone;
  • Mométasone.

Des agents antimicrobiens

Les médicaments antibactériens pour le traitement de la rhinite ne sont prescrits que par un médecin. Indication pour la prise d'antibiotiques topiques:

  • processus prolongé;
  • température corporelle élevée pendant plus de 5 jours;
  • écoulement purulent;
  • maux de tête, aggravés par des tapotements sur le front.

Les antibiotiques sont prescrits à l'intérieur sous forme de comprimés et de gouttes dans la cavité nasale. Avec un tel traitement, vous devrez probablement abandonner temporairement la mise au sein du bébé, bien qu'il existe un certain nombre de remèdes autorisés pendant l'allaitement..

Hydratants

Les agents suivants sont utilisés pour maintenir la membrane muqueuse du nez dans un état physiologique:

  1. Saline;
  2. Aquamaris;
  3. Aqualon;
  4. Rhinorin et autres.

Les préparations contiennent du sel (potassium, sodium, chlorure de calcium) et de l'eau. Le minéral attire le mucus, les sécrétions et les élimine à l'extérieur. Ils hydratent et nettoient bien la cavité. Favorise l'hygiène naturelle. Disponible sous forme de sprays et de gouttes nasales. Ils n'ont aucune contre-indication. Prescrit pour les nouveau-nés, les femmes enceintes et l'allaitement.

Remèdes homéopathiques pour le rhume

Un nez qui coule pendant la lactation est traité avec des gouttes d'huile à base de plantes: Pinasol, Vitaon. Les médicaments sont bien tolérés. Ils ont des effets anti-inflammatoires et bactériens. Une contre-indication est l'intolérance aux composants du médicament. Si la mère a déjà noté une allergie à l'un des composants, le médicament doit être jeté.

Le remède homéopathique Sinupret, contenant un complexe d'origine végétale, a également fait ses preuves. Possède des propriétés sécrétolytiques, anti-inflammatoires, décongestionnantes, antibactériennes et antivirales. Disponible en solution et en comprimés pour administration orale. Dans l'annotation d'utilisation, il est contre-indiqué en lactation en raison d'essais cliniques non menés.

Le médicament homéopathique Euphorbium Compositum est souvent prescrit pendant l'allaitement comme agent anti-allergique et anti-inflammatoire. Il n'y a pas de contre-indications à l'utilisation de gv dans son cas.

Traitement de la rhinite allergique avec l'allaitement

La rhinite allergique est:

  1. Saisonnier. Se produit sur le pollen de certaines plantes. S'arrête immédiatement après la fin de la floraison.
  2. Permanent. Il se produit sous l'influence d'allergènes avec lesquels une personne est constamment en contact: poussière de maison et de papier, plumes d'oreillers, poils d'animaux.

Il se manifeste par un écoulement incontrôlable du nez, des éternuements et un essoufflement. Soins médicaux complets - élimination du foyer d'allergie, nomination d'antihistaminiques.

Comment traiter un nez qui coule avec des allergies, quels médicaments sont autorisés avec le hv, l'allergologue-immunologiste recommandera. L'automédication est inacceptable, car de nombreux antihistaminiques sont contre-indiqués pour une mère qui allaite. La prise de médicaments bien connus comme, par exemple, Tavegil, est nocive pour la lactation et un nourrisson. Parmi les gouttes connues, l'azélastine et l'allergodil sont souvent prescrits aux femmes qui allaitent.

Prévention du nez qui coule

Pour éviter le développement d'un symptôme désagréable, il est recommandé:

  • séjour quotidien dans la rue au moins 2 fois;
  • renforcer l'immunité;
  • durcissement;
  • alimentation diététique;
  • aérer la pièce;
  • respect de la température et de l'humidité;
  • l'utilisation de solutions salines pour le traitement de la muqueuse nasale.

La principale chose à savoir si vous avez le nez qui coule pendant l'allaitement est de ne pas vous soigner sans réfléchir. Avec le développement de la maladie et l'apparition de complications, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Comment traiter un nez qui coule si vous allaitez

Des gouttes nasales pendant l'allaitement sont prescrites si vous ne pouvez pas vous débarrasser de la rhinite sans elles. L'automédication pour une mère qui allaite est interdite. Y compris, vous ne devez pas abuser des sprays nasaux et des gouttes. En cas de signes de rhume, il est préférable de consulter un médecin et d'obtenir un plan de traitement individuel. Un nez qui coule chez une mère qui allaite n'a pas toujours une origine virale et le schéma thérapeutique dépend de la cause de la rhinite. Par conséquent, les gouttes qui aidaient autrefois un voisin sont souvent inefficaces et parfois même nuisent à la santé d'une femme qui allaite..

Traitement de la rhinite allergique avec hépatite B

La rhinite allergique peut commencer pendant la grossesse et se poursuivre l'allaitement. Pendant cette période, le corps féminin devient plus sensible aux substances environnementales agressives. L'allergie se produit à la parfumerie, aux produits chimiques ménagers et même à la poussière ordinaire. Souvent, il est impossible d'identifier l'allergène, de sorte qu'une femme est obligée de fuir avec des gouttes dans le nez pendant l'allaitement.

La rhinite allergique s'accompagne de muqueuses sèches, de démangeaisons, d'éternuements et d'écoulement nasal. Avec la congestion, une mère qui allaite ne peut pas respirer normalement, ce qui réduit considérablement la qualité de vie. Les antihistaminiques étant contre-indiqués pendant l'allaitement, des sprays nasaux doivent être utilisés.

En cas d'allergie à l'HB, des agents hormonaux sont prescrits - Nasonex, Avamis, Fliksonase, Momat Rino ou leurs analogues. L'effet maximal est atteint en 2-4 jours d'utilisation. Par conséquent, si les gouttes de rhinite allergique n'aident pas immédiatement, cela est normal. Seul un médecin devrait les prescrire..

Les médicaments nasaux antiallergiques hormonaux n'ont pas d'effet systémique, c'est-à-dire qu'ils ne violent pas leur propre fond hormonal. Ils ne fonctionnent que dans le nez et ne nuisent pas à l'allaitement. Cependant, les médicaments doivent être utilisés avec un dosage exact. La lutte contre la rhinite allergique peut être plus facile si la cause de l'irritation est identifiée. Pour cela, des tests spéciaux sont effectués..

Comment traiter un nez qui coule pendant l'allaitement

Pour guérir rapidement un nez qui coule pendant l'allaitement, vous devez déterminer la cause du malaise.

  • Le plus souvent, la rhinite est d'origine virale. Un symptôme concomitant est la faiblesse, la fièvre et les maux de tête. Les médicaments antiviraux et les immunomodulateurs aident avec les ARVI.
  • Avec la rhinite bactérienne, du mucus jaune verdâtre est sécrété par le nez, il y a une congestion sévère. Si un nez qui coule est causé par une infection bactérienne, un gonflement des sinus et des maux de tête sont ajoutés. Les médicaments antimicrobiens et les antiseptiques sont utilisés pour le traitement.

Pour le traitement d'un nez qui coule lors de l'allaitement, les mères utilisent les recettes de grand-mère, mais il faut faire attention aux remèdes populaires. De nombreuses herbes sont beaucoup plus dangereuses que les médicaments conventionnels éprouvés. Avec la rhinite, le médecin peut prescrire:

  • solutions salines;
  • gouttes antivirales;
  • sprays vasoconstricteurs;
  • antiseptiques;
  • antibiotiques locaux.

Produits à base d'eau de mer et de solutions salines

Dans le traitement de la rhinite pendant l'allaitement, des solutions salines d'une pharmacie sont utilisées. Ils se présentent sous forme d'aérosols et de gouttes. Une mère qui allaite choisit l'option qui lui convient. Vous pouvez également acheter des systèmes d'irrigation nasale prêts à l'emploi, tels que Dolphin. En clinique, le médecin prescrira pour la rhinite: Aquamaris, Aqualor, Afrin, Quix, Marimer ou autre chose. Il est important qu'en plus d'une solution isotonique d'eau de mer ou d'océan, il n'y ait pas de composants vasoconstricteurs dans la composition. Il convient de prêter attention lors de l'achat d'un médicament..

Les solutions salines sont absolument sans danger pour l'allaitement. Ils peuvent être utilisés en cas de maladie ou pour l'hygiène nasale quotidienne. Les préparations à base d'eau de mer ramollissent les croûtes, diluent le mucus épais et nettoient en douceur la surface interne du nez. En raison de la teneur en sel, l'excès de liquide est éliminé des tissus, ce qui aide à soulager le gonflement. Pour guérir plus rapidement un nez qui coule, les concentrés de sel peuvent être utilisés jusqu'à 8 fois par jour..

Sprays et gouttes de pharmacie

Ce sera mieux si un médecin prescrit des gouttes thérapeutiques pour un rhume avec HS. Avant de prescrire le médicament, le médecin déterminera la cause de la rhinite. Tous les médicaments sont prescrits en tenant compte de l'âge du bébé. Plus l'enfant est jeune, plus il est dangereux d'utiliser des médicaments pharmaceutiques..

Avec une infection virale, vous pouvez verser des médicaments à base d'interféron pour les mères qui allaitent. Habituellement, les médecins prescrivent un spray Grippferon ou Nazoferon. Ces médicaments augmentent la résistance de l'immunité locale et sont totalement sans danger pour le bébé..

Si des bactéries sont à l'origine de l'écoulement nasal, votre médecin peut vous prescrire des gouttes plus graves pendant l'allaitement. Antiseptiques sûrs: Protargol, Sialor, Miramistin. Des sprays nasaux antibactériens multi-ingrédients sont prescrits aux mères qui allaitent après l'évaluation des avantages et des risques.

Gouttes vasoconstricteurs

L'utilisation de gouttes nasales vasoconstricteurs pendant l'allaitement n'est pas encouragée, mais les médecins prescrivent parfois des médicaments dans ce groupe. Ces fonds n'ont pas d'effet thérapeutique. Ils aident à gérer les symptômes, mais n'affectent pas la cause de la rhinite. Les gouttes vasoconstricteurs soulagent le gonflement, facilitent la respiration et assèchent les muqueuses. Les mères qui allaitent peuvent se voir prescrire du Nazivin, Afrin, Nazol ou d'autres médicaments.

Les gouttes nasales vasoconstricteurs pendant l'allaitement peuvent être utilisées pendant 3 à 5 jours. Avec un traitement à long terme, ils provoquent une dépendance, ce qui conduit à la rhinite médicamenteuse.

Remèdes populaires

Les représentants des générations passées conseillent d'utiliser des remèdes populaires pour un rhume pendant la lactation, car ils aident toujours et sont naturels. Certaines recettes éliminent très rapidement la rhinite. Mais ils ne sont pas toujours aussi inoffensifs qu'on le croit généralement. De nombreux remèdes à base de plantes sont des allergènes. Par exemple, il est préférable de ne pas utiliser de gouttes nasales à base de miel, car le bébé peut être allergique aux produits de la ruche..

Les solutions salines faites maison conviennent aux mères qui allaitent. Pour préparer un liquide pour vous rincer le nez, vous aurez besoin d'un verre d'eau bouillie glacée, d'une demi-cuillère à café de sel de mer et de soda sur la pointe d'un couteau..

Il est possible de rincer le nez avec une décoction de camomille, de sauge et d'autres herbes, mais il vaut mieux ne pas prendre de tels médicaments à l'intérieur..

Pour les rhumes et la rhinite persistante, des antibiotiques naturels tels que l'ail et les oignons aideront. Le jus doit être mélangé avec de l'huile d'olive et instillé dans le nez plusieurs fois par jour. N'utilisez pas de solution concentrée car elle peut brûler la membrane muqueuse.

Le jus d'aloès est utilisé pour combattre le rhume. Il est dilué avec de l'eau dans un rapport 1: 2 et versé dans le nez..

Comment protéger un bébé de l'infection de maman

La principale erreur des femmes qui allaitent avec un rhume est de sevrer un bébé. Les mamans veulent protéger le bébé des infections et arrêter de s'alimenter. Mais cela ne fait qu'empirer les femmes. Avec un nez qui coule et tout autre symptôme de rhume, l'allaitement est possible et même nécessaire. Avec le lait maternel, la mère donne au bébé des anticorps irremplaçables, qui sont produits dans son corps avant même l'apparition de la rhinite. L'enfant reste protégé par les immunoglobulines. Si vous transférez le bébé dans le lait maternisé pendant la maladie de la mère, il perdra cette protection..

Nourrissez, mais portez un masque médical et lavez-vous les mains plus souvent pour transmettre moins de germes à votre bébé.

Un nez qui coule chez les nouveau-nés n'indique pas toujours une maladie. La rhinite physiologique survient chez les enfants au cours des premiers mois de la vie. Les voies nasales des bébés sont encore très petites et la membrane muqueuse est sensible. Même l'inhalation d'air froid ou sec, de la poussière ou du parfum de maman peut causer de la morve.

Komarovsky conseille de traiter le nez qui coule chez les nourrissons de la manière suivante: en hydratant la membrane muqueuse et en maintenant des conditions confortables (humidité et température de l'air dans la pièce). Si une mère qui allaite se voit prescrire des médicaments pour la rhinite, cela ne signifie pas que son bébé en a besoin avec des symptômes similaires. Il est préférable de traiter les enfants pour un nez qui coule uniquement après avoir consulté un pédiatre ou un oto-rhino-laryngologiste.

Gouttes nasales pendant l'allaitement - comment traiter en toute sécurité un nez qui coule pendant l'allaitement?

Un nez qui coule pendant l'allaitement peut être une pathologie indépendante ou une complication de la rhinite, qui n'a pas été guérie pendant la grossesse. L'allaitement lie étroitement le corps de la mère au bébé. Grâce au lait maternel, le bébé reçoit les composants nécessaires à son plein développement. Les substances qui pénètrent dans le corps de la mère sont absorbées dans le lait. Ceci s'applique également aux médicaments, donc tous les médicaments ne sont pas autorisés pour les femmes pendant l'allaitement. Leur composition affecte négativement le développement du bébé. Un nez qui coule ne peut être traité qu'avec des remèdes sûrs et éprouvés prescrits par un médecin. L'utilisation de certains médicaments avec gv sans surveillance médicale est interdite.

Comment traiter en toute sécurité un nez qui coule pendant l'allaitement?

Traitement du nez

Le lavage des sinus avec des solutions spéciales est nécessaire lorsqu'il y a une grande accumulation de mucus dans le nez. Pour cela, des solutions salines et de l'eau minérale sont utilisées. Un rinçage régulier empêche la membrane muqueuse de se dessécher et favorise la libération d'un grand nombre de bactéries. Après la procédure, la respiration est grandement facilitée, le gonflement est soulagé.

Sel et soude

Les mères qui allaitent peuvent utiliser en toute sécurité une solution saline faible. Dans 500 ml d'eau tiède, diluer 1 cuillère à café de sel et de soude, bien mélanger. Le nez est instillé avec 3 gouttes à chaque tour. Il n'est pas recommandé de rincer la membrane muqueuse avec un jet d'une seringue, cela peut entraîner des saignements du nez et une otite moyenne.

Saline

La meilleure solution saline est stérile. Le bon rapport de composants aide à hydrater activement la membrane muqueuse et à faciliter la respiration. Le chlorure de sodium n'a pas de contre-indications, contrairement à de nombreuses gouttes nasales vasoconstricteurs. Il agit en douceur sur l'épithélium et élimine les principaux symptômes.

Inhalation par nébuliseur

Si l'apparition d'un rhume chez une mère qui allaite est associée à une infection virale, l'inhalation aidera à l'éliminer. En raison de l'administration de médicaments par aérosol, il n'y a pas d'effet systémique sur le corps et les composants actifs entrent immédiatement au centre de l'inflammation.

Un nez qui coule pendant l'allaitement est plus facile à tolérer si le traitement par inhalation est effectué plusieurs fois par jour. Les eaux minérales à faible teneur en alcali sont utilisées en toute sécurité. Avant d'utiliser de l'eau, il est nécessaire de libérer toutes les bulles de gaz et de la réchauffer à température ambiante. Le nombre d'inhalations peut être effectué jusqu'à 4 fois par jour.

Pour faciliter la respiration, vous pouvez utiliser les gouttes Aqualor Baby du rhume. Quelques gouttes du médicament sont diluées dans 3 ml de solution saline et versées dans un récipient pour nébuliseur.

Comment traiter correctement un nez qui coule pendant l'allaitement?

Pour éviter les complications du rhume associées au développement d'une infection bactérienne pendant la lactation, il est nécessaire de traiter le nez dans le bon ordre..

  1. Au départ, le nez est soigneusement lavé. Cela aide à libérer les passages profonds des sécrétions stagnantes et à éliminer un grand nombre de bactéries..
  2. Au deuxième stade, l'inhalation est effectuée. Il est nécessaire pour une hydratation maximale de la membrane muqueuse.
  3. Enfin, en cas de difficultés respiratoires, il est permis d'utiliser des gouttes nasales sans danger pour une mère qui allaite. Ils ont un effet vasoconstricteur, ce qui facilite grandement la respiration..

Comment protéger un bébé du rhume d'une maman?

Pendant la lactation, il est recommandé de se débarrasser d'un rhume le plus tôt possible. Ceci afin d'éviter la propagation de l'infection au nourrisson. Dans les premiers mois de la vie, la plupart des bébés ne tombent pas malades avec leur mère, car ils développent une forte immunité. Mais si vous ne suivez pas les méthodes élémentaires de prévention et d'avertissement, l'infection pénètre facilement par les gouttelettes en suspension dans l'air ou se transmet avec le lait..

  1. La nutrition d'une mère qui allaite doit être équilibrée, contenir un ensemble complet de vitamines. Ils aident à renforcer le système immunitaire.
  2. Si le nez qui coule n'a pas de forme bactérienne, les antibiotiques sont exclus. Les mères qui allaitent n'ont pas besoin d'interrompre l'allaitement.
  3. L'utilisation de gouttes nasales puissantes pendant l'allaitement est interdite. Si la rhinite a une forme compliquée, l'enfant est temporairement transféré à la nutrition artificielle.
  4. Un contact constant entre la mère et le bébé augmente le risque d'infection. Pendant l'allaitement et l'allaitement, vous devez porter un masque stérile, le changer toutes les 4 heures. Si vous avez un rhume ou une grippe sévère, il est préférable de minimiser la communication avec votre bébé..

Quels médicaments sont approuvés pour utilisation?

Les médicaments contre le rhume diffèrent par leur composition, leur effet thérapeutique et leur durée. Lors de l'allaitement, les produits à composition douce sont autorisés. Habituellement, ces gouttes et solutions n'ont aucun effet secondaire..

Vasoconstricteur

Il existe plusieurs groupes de médicaments vasoconstricteurs qui sont autorisés pendant la grossesse et l'allaitement (avant d'utiliser les médicaments suivants, assurez-vous de consulter votre médecin!). Ils diffèrent par l'ingrédient actif.

Phényléphrine. Contenu dans les préparations Nazol et Nazol Baby. Ils ont un effet combiné, réduisent l'œdème muqueux. L'effet biologique du médicament au sens systémique est minime. L'utilisation locale ne provoque pas d'effets secondaires. Ils sont utilisés pour traiter le rhume d'une mère pendant l'allaitement et en même temps d'un enfant. Les médicaments à dose moyenne n'ont pas d'effet négatif.

Azelastine. Il est inclus dans les gouttes anti-allergiques - Allergodil et Azelastine. Ils sont produits au moyen de la deuxième génération avec une pénétration minimale des composants dans le lait maternel. Les sprays sont indiqués pour la rhinite allergique, mais ont un effet local prononcé et pour la rhinite infectieuse. Le principal avantage est une compatibilité totale avec l'allaitement.

Fluticasone. Il fait partie des gouttes hormonales de nouvelle génération Fliksonase et Nazarel. Peut être utilisé en toute sécurité pendant l'allaitement pour fournir un effet anti-inflammatoire et réduire l'enflure. L'absorption dans le lait maternel est minime. Les sprays sont utilisés immédiatement après l'allaitement pour empêcher de fortes concentrations d'hormones de pénétrer dans le corps de la mère.

Il existe également des médicaments vasoconstricteurs à base de plantes. L'utilisation du Pinosol pendant l'allaitement est largement pratiquée. Les gouttes ont une base d'huile avec des ingrédients naturels et ne peuvent provoquer une réaction qu'en cas d'intolérance individuelle..

Antimicrobien

L'utilisation de tout médicament antimicrobien pour la rhinite bactérienne sévère nécessite le transfert du bébé vers une alimentation artificielle. Il existe quelques médicaments qui peuvent être utilisés avec précaution pendant l'allaitement. Isofra fait partie de ces gouttes. L'outil est activement utilisé dans le traitement de nombreuses pathologies ORL. Son utilisation est interdite en cas de sensibilité élevée aux composants. Pour protéger l'enfant contre toute influence systémique, Isofra n'est utilisé qu'après avoir été nourri. La mère qui allaite doit respecter strictement la posologie et le nombre d'applications après un examen complet.

Hydratants

Vous pouvez adoucir la membrane muqueuse et empêcher la formation de croûtes dans le nez à l'aide de gouttes sans sel, Marimer et Aqualor. Il n'y a aucune restriction sur l'utilisation de ces médicaments pendant l'allaitement. Il n'y a pas d'effets secondaires. En raison de la composition minérale optimale, ils favorisent l'activation des cils épithéliaux dans le nez, ce qui facilite la libération de sécrétions épaisses.

Les meilleures gouttes pour traiter un nez qui coule pendant l'allaitement

Parfois, une thérapie combinée est nécessaire pour traiter la rhinite. Avant de commencer le traitement d'un rhume pour une mère qui allaite, il est nécessaire de consulter un médecin, un thérapeute et un oto-rhino-laryngologiste de premier plan.

Les médicaments vasoconstricteurs ne doivent pas être utilisés en continu pendant plus de 5 à 7 jours. Cela peut conduire à l'effet inverse et à l'atrophie de la muqueuse nasale. Les médicaments les plus sûrs comprennent les gouttes à base d'eau de mer et de composants végétaux, mais d'autres formulations sont également autorisées.

  1. Aqua Maris (autorisé pendant la grossesse, l'allaitement et la petite enfance).
  2. Pinosol (les huiles essentielles ne contractent pas les vaisseaux sanguins, mais ont un effet anti-inflammatoire).
  3. Nazonesc (valable pour une utilisation, peut avoir un effet secondaire brûlant).
  4. Sanorin (inacceptable dans le diabète sucré, à utiliser pendant l'allaitement uniquement après consultation d'un médecin).
  5. Prevalin (gouttes d'allergies, il n'y a pas de contre-indications pendant la grossesse et l'allaitement).
  6. Tizine (rétrécit les vaisseaux sanguins, par exemple, pendant l'allaitement lors d'un œdème nasal sévère).
  7. Vibrocil (peut provoquer des effets secondaires brûlants).

Traitement d'un nez qui coule chez une mère pendant l'allaitement

Un nez qui coule est une inflammation aiguë de la muqueuse nasale, manifestation clinique d'un certain nombre de maladies. Causes d'écoulement nasal: infections virales respiratoires aiguës, pollinose, rhume des foins, sinusite et autres. Mais le plus souvent, ce sont des maladies causées par des lésions de la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures par un virus. La rhinite non compliquée ne dure pas plus d'une semaine. Puis vient la reprise. Comment traiter un nez qui coule pendant l'allaitement sera recommandé par le médecin.

L'allaitement et le nez qui coule chez maman est-il compatible

Un nez qui coule pendant l'allaitement chez une mère n'est pas une raison pour refuser d'attacher le bébé au sein. Pendant la maladie, des corps immunitaires sont produits dans le sang, ce qui augmente la résistance et sert de protection contre le développement d'une pathologie. Avec la nutrition, les immunoglobulines pénètrent chez l'enfant, augmentant sa protection. Pour minimiser le risque de développer une infection chez un enfant, des mesures préventives doivent être prises:

  1. Portez un masque de protection médicale avant de nourrir. Changez-le toutes les 2 heures.
  2. Se laver les mains avec du savon et de l'eau aussi souvent que possible.
  3. Changer de vêtements avant de mettre le bébé au sein.
  4. Utilisez des mouchoirs ou des serviettes jetables. Jeter immédiatement après utilisation.
  5. Aérez la pièce.
  6. Nettoyez régulièrement avec des désinfectants.

Si le nez qui coule se prolonge, il y a des maux de tête, de la fièvre, consultez un médecin. L'hyperthermie n'est pas une raison pour refuser d'allaiter. C'est le signe d'une réponse immunitaire à l'infection. A ce moment, des anticorps se forment contre des agents étrangers: virus, bactéries. Par conséquent, les températures jusqu'à 38,5 degrés ne sont pas abaissées. S'il dépasse les valeurs autorisées, les antipyrétiques ne sont pas utilisés plus de trois fois par jour..

Stades de la rhinite

L'évolution de la maladie est divisée en 3 périodes, qui se succèdent:

  1. Signes initiaux.
  2. Développement de processus: décharge séreuse.
  3. Résolution de la maladie: écoulement mucopurulent.

Les premiers symptômes d'un rhume sont les suivants:

  • respiration difficile;
  • congestion nasale due à un œdème muqueux;
  • inconfort: sécheresse, chatouillement dans le nez;
  • perte d'odeur, diminution du goût.

À la fin du premier - au début du deuxième jour, la décharge apparaît. Ils sont transparents, liquides, incolores et inodores. C'est la réponse de la membrane muqueuse à l'introduction du virus. Ils sont parfois comparés à l'eau. Lacrimation, éternuements, rougeur / conjonctive des yeux se joint.

Vers le quatrième jour, l'écoulement s'épaissit, acquiert d'abord une teinte grise, puis une teinte jaune. La quantité de décharge diminue progressivement, l'œdème de la membrane muqueuse disparaît et une respiration libre et un odorat apparaissent. Avec un traitement adéquat, la récupération complète se produit les jours 7 à 10.

La fixation de bactéries pathogènes modifie la couleur de la décharge. Ils deviennent verts avec une odeur putride désagréable. Ces manifestations indiquent un processus pathologique dans les sinus du nez. Si un écoulement purulent est associé à une douleur, une hyperthermie, consultez immédiatement un oto-rhino-laryngologiste.

Immunité réduite, la présence d'autres maladies retardent le processus, qui se transforme en phase chronique.

Remèdes populaires pour le rhume

Pour un nez qui coule pendant la lactation, des décoctions d'herbes médicinales sont utilisées sous forme de lavage. La camomille, la ficelle, la chélidoine ont des propriétés anti-inflammatoires. Infuser 1 cuillère à soupe pour 250 ml d'eau, laisser reposer 10 à 15 minutes, après refroidissement, égoutter dans le nez avec une pipette. Pour plus de commodité, le liquide médicinal peut être versé dans un flacon pulvérisateur pour irriguer les voies nasales.

Une solution saline aide également: 1 cuillère à soupe pour 250 ml d'eau bouillie. Le chlorure de sodium attire les liquides et le mucus, favorise l'hygiène nasale naturelle.

Il est catégoriquement impossible d'enterrer le jus d'ail et d'oignons. La sécheresse se produit, même une brûlure de la surface muqueuse.

Aux premiers signes de la maladie, l'inhalation est effectuée à la maison. Mieux vaut utiliser un inhalateur électrique. Respirer sur une casserole d'eau bouillante n'est pas recommandé par les professionnels de la santé, afin que les voies respiratoires ne brûlent pas. Pour l'inhalation, les décoctions à base de plantes, les huiles essentielles sont utilisées. Mais beaucoup d'entre eux provoquent des allergies. Si auparavant la mère avait une intolérance aux concentrés essentiels de thuya, d'eucalyptus, de pin, de sapin, alors il est plus opportun de les refuser.

L'inhalation avec un nébuliseur avec de l'eau minérale ou une solution saline est utile. L'eau minérale est achetée dans des bouteilles en verre. Des procédures de 10 à 15 minutes 2 à 3 fois par jour réduiront les manifestations de la maladie et soulageront l'état de la mère.

Comment traiter un nez qui coule pendant l'allaitement

Lors de l'allaitement, il vaut mieux refuser de prescrire des médicaments. Par conséquent, le traitement commence par des procédures distrayantes:

  1. Boisson abondante: thé chaud, compote, boisson aux fruits, eau minérale sans gaz. Favorise l'élimination rapide des toxines du corps.
  2. Bain de pieds d'eau chaude.
  3. Des chaussettes en laine.
  4. Repos au lit, enveloppé dans une couverture.
  5. Irrigation du nez avec des solutions salines.
  6. Aération régulière de la pièce. La température optimale est de 21 à 22 degrés, l'humidité de l'air est aussi élevée que possible - jusqu'à 75 à 80%. Dans la chaleur et la sécheresse, les virus sont activés.

Si ces méthodes n'aident pas, elles passent aux médicaments..

Selon le stade de la maladie et les manifestations cliniques, certains médicaments sont indiqués. Pour diagnostiquer et prescrire un traitement, il est préférable de contacter votre médecin..

Le traitement de la rhinite pendant l'allaitement comprend la nomination d'agents vasoconstricteurs, antibactériens et hydratants, ainsi qu'une thérapie homéopathique.

Médicaments vasoconstricteurs

À tous les stades de la rhinite aiguë, l'utilisation de médicaments qui affectent les vaisseaux de la surface muqueuse est indiquée. Ils ont un effet vasoconstricteur, réduisant ainsi leur perméabilité et leur sécrétion dans la cavité nasale. Élimine l'enflure, l'inflammation. Utilisez des médicaments de ce groupe pendant au plus 5 jours.

Parmi les plus connues, autorisées pour l'allaitement, elles sont utilisées:

  • Tizine;
  • Naphtizine;
  • Nazivin.

Si la condition le permet, utilisez des gouttes uniquement la nuit ou des médicaments avec une dose pour enfants, cela aidera à éviter les effets indésirables sur le bébé..

Cependant, on pense que la naphtyzine peut réduire la lactation du lait maternel. Et il est recommandé à une femme atteinte de VIH d'utiliser des médicaments moins nocifs pour un rhume, tels que:

  • Nazol;
  • Noxrey;
  • Fluticasone;
  • Mométasone.

Des agents antimicrobiens

Les médicaments antibactériens pour le traitement de la rhinite ne sont prescrits que par un médecin. Indication pour la prise d'antibiotiques topiques:

  • processus prolongé;
  • température corporelle élevée pendant plus de 5 jours;
  • écoulement purulent;
  • maux de tête, aggravés par des tapotements sur le front.

Les antibiotiques sont prescrits à l'intérieur sous forme de comprimés et de gouttes dans la cavité nasale. Avec un tel traitement, vous devrez probablement abandonner temporairement la mise au sein du bébé, bien qu'il existe un certain nombre de remèdes autorisés pendant l'allaitement..

Hydratants

Les agents suivants sont utilisés pour maintenir la membrane muqueuse du nez dans un état physiologique:

  1. Saline;
  2. Aquamaris;
  3. Aqualon;
  4. Rhinorin et autres.

Les préparations contiennent du sel (potassium, sodium, chlorure de calcium) et de l'eau. Le minéral attire le mucus, les sécrétions et les élimine à l'extérieur. Ils hydratent et nettoient bien la cavité. Favorise l'hygiène naturelle. Disponible sous forme de sprays et de gouttes nasales. Ils n'ont aucune contre-indication. Prescrit pour les nouveau-nés, les femmes enceintes et l'allaitement.

Remèdes homéopathiques pour le rhume

Un nez qui coule pendant la lactation est traité avec des gouttes d'huile à base de plantes: Pinasol, Vitaon. Les médicaments sont bien tolérés. Ils ont des effets anti-inflammatoires et bactériens. Une contre-indication est l'intolérance aux composants du médicament. Si la mère a déjà noté une allergie à l'un des composants, le médicament doit être jeté.

Le remède homéopathique Sinupret, contenant un complexe d'origine végétale, a également fait ses preuves. Possède des propriétés sécrétolytiques, anti-inflammatoires, décongestionnantes, antibactériennes et antivirales. Disponible en solution et en comprimés pour administration orale. Dans l'annotation d'utilisation, il est contre-indiqué en lactation en raison d'essais cliniques non menés.

Le médicament homéopathique Euphorbium Compositum est souvent prescrit pendant l'allaitement comme agent anti-allergique et anti-inflammatoire. Il n'y a pas de contre-indications à l'utilisation de gv dans son cas.

Traitement de la rhinite allergique avec l'allaitement

La rhinite allergique est:

  1. Saisonnier. Se produit sur le pollen de certaines plantes. S'arrête immédiatement après la fin de la floraison.
  2. Permanent. Il se produit sous l'influence d'allergènes avec lesquels une personne est constamment en contact: poussière de maison et de papier, plumes d'oreillers, poils d'animaux.

Il se manifeste par un écoulement incontrôlable du nez, des éternuements et un essoufflement. Soins médicaux complets - élimination du foyer d'allergie, nomination d'antihistaminiques.

Comment traiter un nez qui coule avec des allergies, quels médicaments sont autorisés avec le hv, l'allergologue-immunologiste recommandera. L'automédication est inacceptable, car de nombreux antihistaminiques sont contre-indiqués pour une mère qui allaite. La prise de médicaments bien connus comme, par exemple, Tavegil, est nocive pour la lactation et un nourrisson. Parmi les gouttes connues, l'azélastine et l'allergodil sont souvent prescrits aux femmes qui allaitent.

Prévention du nez qui coule

Pour éviter le développement d'un symptôme désagréable, il est recommandé:

  • séjour quotidien dans la rue au moins 2 fois;
  • renforcer l'immunité;
  • durcissement;
  • alimentation diététique;
  • aérer la pièce;
  • respect de la température et de l'humidité;
  • l'utilisation de solutions salines pour le traitement de la muqueuse nasale.

La principale chose à savoir si vous avez le nez qui coule pendant l'allaitement est de ne pas vous soigner sans réfléchir. Avec le développement de la maladie et l'apparition de complications, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Faible placentation: chaque millimètre compte

Analyses

Le fond de l'utérus est situé... en haut. C'est là, plus près du bas (c'est-à-dire d'en haut) que le placenta doit être attaché. Mais cela ne se produit pas toujours, et dans environ 15% des cas, les femmes enceintes découvriront lors d'un examen échographique de routine la position basse du placenta..

Calculatrice (convertisseur) de la semaine: combien de semaines dans une journée | mois | année | siècle

Nutrition

Combien de semaines dans une journée (jour)1 semaine équivaut à 7 jours ou 7 jours. Le jour de la semaine d'aujourd'hui est surligné en rouge.

Les dates sont-elles bonnes pour la grossesse?

Analyses

Propriétés utiles et nocives des dattes pendant la gestation à différents momentsIl n'est pas recommandé de consommer des dates avant la 12e semaine de grossesse.

Est-il possible de prendre du no-shpa pendant la grossesse?

Nutrition

Un médicament efficace et efficace qui élimine les sensations douloureuses provoquées par les spasmes ou les coliques est le no-shpa. L'efficacité de ces comprimés et l'absence de leur effet sur le système nerveux central ont été confirmées, mais il existe encore des contre-indications et des effets secondaires.