Principal / Accouchement

11 conseils utiles pour les femmes enceintes au travail

Maman. Expert dans le domaine du droit du travail, je défends des droits et des obligations. Psychologue-consultante, je travaille avec des parents d'enfants ayant des besoins spéciaux.

La grossesse est excitante. Mais cela devient particulièrement excitant et alarmant au travail si une femme est soumise à la pression d'un employeur sans scrupules..

La loi prévoit des exemptions pour les femmes pendant la grossesse, et il est important de s'assurer que toutes les prestations sont prises en compte et que la grossesse au travail ne devient pas stressante pour vous..

Par conséquent, déclarez vos droits à l'employeur uniquement par écrit. Ensuite, s'ils sont violés, ils peuvent facilement être restaurés au tribunal..

Donc, 5 droits importants d'une femme enceinte au travail.

Le premier droit: continuer à travailler jusqu'à la fin de la grossesse.

Un employeur n'a pas le droit de licencier une employée enceinte de sa propre initiative..

La loi ne prévoit la résiliation d'un contrat de travail avec elle que si:

• liquidation de l'organisation (à ne pas confondre avec la réduction du nombre ou du personnel de l'organisation);

• cessation des activités par un entrepreneur individuel;

• un contrat de travail à durée déterminée conclu pour la durée de l'exercice des fonctions du salarié absent.

Si tout est assez clair avec les deux premiers points, analysons la situation d'un salarié qui travaille à la place d'un salarié absent sous contrat à durée déterminée.

Un contrat de travail à durée déterminée contient une indication d'une période de validité spécifique ou de certaines circonstances, à la survenance desquelles le contrat sera résilié, par exemple: "Un contrat de travail à durée déterminée a été conclu en l'absence de l'employé principal Ivanova I.I.".

Et puis la résiliation du contrat de travail est bien possible, mais avec le respect simultané de deux conditions:

• il est impossible d'offrir à la salariée avant la fin de sa grossesse d'autres travaux qu'elle peut effectuer à son poste;

• l'employé principal a commencé à travailler.

Une employée enceinte peut et doit se voir offrir à la fois des postes vacants et des postes moins ou moins rémunérés.

Veuillez noter que lors de la conclusion d'un contrat de travail à durée déterminée pour d'autres raisons (par exemple, pendant un travail saisonnier ou des activités de projet), il ne peut être résilié avant la fin de la grossesse. Par conséquent, l'employeur doit, malgré les raisons de l'interruption de grossesse (naissance d'un enfant, fausse couche, interruption de grossesse), renouveler le contrat de travail à durée déterminée jusqu'au moment de sa résiliation. Dans ce cas, l'employeur peut exiger un certificat comme fait de confirmation de grossesse, mais pas plus d'une fois tous les trois mois..

Le deuxième droit: au travail facile.

Pour les salariés en poste, il est préférable d'effectuer un travail plus léger. Pour exercer son droit, une salariée doit rédiger une déclaration sous quelque forme que ce soit pour un transfert à des travaux légers et soumettre un rapport médical sur la nécessité d'un transfert à un autre emploi. Une telle conclusion est émise par un médecin qui observe une femme. Dans la conclusion, il y a une description détaillée des facteurs à exclure de son travail..

Il existe de sérieuses restrictions de travail pour les femmes enceintes: par exemple, il est interdit de soulever des poids, de travailler dans des sous-sols, dans un courant d'air, dans des conditions de vêtements et de chaussures mouillés, dans des conditions d'exposition à des facteurs de production nocifs..

Vous devez également savoir que toute femme enceinte a le droit d'aller au travail selon un horaire réduit. La loi ne stipule pas le nombre exact d'heures de travail auquel les heures de travail de la femme enceinte doivent être réduites, le problème est donc résolu en accord avec l'employeur. Mais gardez à l'esprit qu'avec ce mode de travail, les salaires seront réduits en conséquence.

Veuillez noter qu'un employé qui attend un bébé ne peut pas être recruté:

• la nuit (de 22h à 6h);

• les jours fériés qui ne sont pas des jours ouvrables;

• et aussi envoyer en voyages d'affaires.

Le troisième droit: prendre congé d'un médecin.

Une employée enceinte a le droit de prendre un congé pour des rendez-vous avec des médecins au besoin. Dans le cas d'une grossesse compliquée, les examens par les médecins, ainsi que les tests de laboratoire, peuvent être, sinon quotidiens, alors très fréquents.

L'employeur est tenu de donner à la salariée enceinte la possibilité de subir les examens nécessaires sans entrave. Dans le même temps, lors de telles enquêtes, elle retient les gains moyens sur le lieu de travail..

Pour utiliser cette garantie, vous devez présenter un certificat d'une institution médicale confirmant la grossesse.

Les jours où l'employé doit venir travailler plus tard ou partir plus tôt, un bon pour un rendez-vous avec un spécialiste peut servir de preuve de visite chez le médecin. Afin d'éviter les conflits avec l'employeur, il est préférable de conserver les coupons et de les présenter au besoin. Dans ce cas, l'employeur ne pourra pas accuser la travailleuse enceinte d'absentéisme..

Il est important de se souvenir de l'irrecevabilité de manquer un rendez-vous chez le médecin, malgré d'éventuels malentendus de la part des collègues ou de la direction.

Quatrième droit: utiliser le congé annuel régulier.

Pour les femmes enceintes, une règle préférentielle pour l'utilisation du congé a été établie: quelle que soit la durée du service chez l'employeur actuel, elles peuvent partir en congé annuel avant de partir en congé de maternité (ce que la loi appelle congé de maternité - BIR) ou immédiatement après la fin du congé de maternité.

Veuillez noter qu'une employée enceinte ne peut pas être rappelée tôt des vacances.

Cinquième droit: accorder et payer un congé de maternité.

Quant au congé de maternité (dit décret), il est accordé pour une période de gestation de 30 semaines. Si la naissance de deux enfants ou plus est prévue, la femme part en congé de maternité deux semaines plus tôt. La durée du congé dépend du nombre d'enfants et de la gravité de l'évolution du travail et varie de 140 à 194 jours. L'arrêt maladie est établi par un gynécologue ou obstétricien-gynécologue sur le lieu d'observation d'une femme.

Pendant ces vacances, une indemnité est due, qui est versée immédiatement pour toute la durée du décret sur présentation du congé maladie.

Une employée enceinte a le droit de continuer à travailler après avoir atteint la 30e semaine de grossesse, mais il faut garder à l'esprit qu'elle ne recevra qu'un salaire. L'allocation ne sera versée que lorsque la salariée cesse effectivement de travailler et part en congé de maternité.

Par exemple, le congé de maladie standard pour la grossesse et l'accouchement est de 140 jours, mais l'employé a continué à travailler pendant encore 21 jours, le nombre de jours à payer selon le BI sera donc: 140 - 21 = 119 jours.

Il peut être plus rentable de travailler d'un point de vue financier si le salaire est supérieur au montant maximal des prestations dues pour la période de grossesse et d'accouchement.

En 2016, l'allocation maximale ne peut pas dépasser 248.164 roubles. (pour toute la période de vacances standard - 140 jours civils), c'est-à-dire que le salaire quotidien moyen doit être égal ou supérieur à 1772,60 roubles.

L'inscription du travail à l'atteinte du délai de 30 semaines se fait sur demande écrite du salarié avec présentation obligatoire d'un congé de maladie.

Et rappelez-vous: personne n'a le droit de vous refuser si vous souhaitez continuer à travailler ou exercer l'un des droits ci-dessus. N'oubliez pas non plus que votre place est réservée pour toute la durée de votre absence du travail. Essayez de ne pas vous impliquer dans la discussion de votre situation, les différends divers et les manifestations possibles d'insatisfaction avec des collègues ou des patrons.

La principale chose à laquelle il faut faire attention est votre santé et celle du bébé..

Comment trouver un emploi pour une femme enceinte: l'appareil officiel au TC

Parfois, les circonstances de la vie évoluent de telle sorte qu'une femme enceinte a besoin de trouver un emploi. Les employeurs potentiels, pour des raisons évidentes, ne sont pas pressés d'accepter des femmes enceintes dans leur collectif de travail. Cependant, l'emploi officiel d'une future mère en couches n'est pas une tâche facile, mais faisable.

Cher lecteur! Nos articles parlent des moyens typiques de résoudre les problèmes juridiques, mais chaque cas est unique..

Si vous souhaitez savoir comment résoudre votre problème particulier, contactez le formulaire de consultant en ligne à droite ou appelez.

C'est rapide et gratuit !

  • Dispositif officiel d'une femme enceinte selon TC ↓
  • Situations possibles lors de la candidature à un emploi ↓
  • Où puis-je trouver un emploi pour une femme enceinte ↓
  • Dans quels postes une femme enceinte peut-elle vraiment trouver un emploi? ↓

Dispositif officiel d'une femme enceinte selon TC

L'État protège les droits des femmes enceintes, c'est pourquoi le Code du travail de la Fédération de Russie (ci-après dénommé le Code du travail de la Fédération de Russie) consacre les droits de la femme enceinte et les obligations de l'employeur..

Donc, Art. 64 du Code du travail de la Fédération de Russie interdit à un employeur potentiel de refuser d'embaucher pour des motifs liés à la grossesse ou à la présence d'enfants. Sur cette base, toute femme enceinte qui a fait l'objet d'un refus d'emploi peut saisir le tribunal pour faire appel de la décision de l'employeur..

En pratique, il est assez difficile de prouver qu’une femme n’était pas employée précisément en raison de sa grossesse. Mais si ce fait est établi par le tribunal, la femme enceinte trouve un emploi et l'employeur encourt des sanctions sévères, pouvant aller jusqu'à la responsabilité pénale..

Une femme enceinte doit savoir:

  1. Lorsqu'elle est employée, une période d'essai n'est pas établie pour elle;
  2. L'employeur n'a pas le droit de la licencier à volonté.

La loi ne permet pas à un gestionnaire de:

  • envoyer une femme enceinte en voyage d'affaires;
  • utilisez-le au travail la nuit, les jours fériés et les week-ends;
  • heures supplémentaires.

Même si la femme enceinte exprime elle-même le désir de partir en voyage d'affaires ou de travailler le week-end ou la nuit, l'employeur est obligé de la refuser.

Une femme enceinte qui travaille officiellement a un certain nombre de privilèges, notamment:

  • Fournir un travail qui ne nuit pas à la santé de la future mère et de l'enfant (par exemple, une femme enceinte peut exiger une réduction du temps passé devant l'ordinateur, refuser de travailler avec du matériel de photocopie). Une future femme en travail a parfaitement le droit d'exiger son transfert à un poste qui n'est pas associé à des facteurs néfastes;
  • Offrir une journée ou une semaine de travail raccourcie;
  • Obtenir un congé annuel de première priorité sans priorité.

Une femme enceinte officiellement employée peut s'attendre à recevoir des prestations de maternité et de garde d'enfants jusqu'à un an et demi.

Situations possibles lors de la candidature à un emploi

Une femme qui attend l'apparition d'un bébé, pendant son emploi, doit se préparer à un certain nombre de situations pas les plus agréables qui peuvent survenir.

  1. La femme enceinte s'est vu refuser un emploi. Il est important de savoir que le refus de l'employeur doit être exprimé par écrit, en indiquant une raison précise pour ne pas accepter le poste. Un motif tel que la grossesse est contraire à la loi et, sans faute, fait l’objet d’un appel devant les tribunaux. En cas de refus d'emploi pour d'autres raisons (par exemple, pour des raisons de santé, manque de qualifications ou d'expérience) - la future mère, en cas de désaccord avec ces motifs, peut également saisir le tribunal.
  2. La femme enceinte a été embauchée en période probatoire. Cette situation est également illégale et est résolue au tribunal..
  3. La femme enceinte a trouvé un emploi, mais se voit refuser un congé annuel. Selon la loi, seuls les employés dont l'expérience professionnelle, dans une organisation donnée, est d'au moins six mois peuvent utiliser le droit de bénéficier d'un congé annuel. Une femme enceinte, étant titulaire de privilèges importants, a le droit de recevoir un congé annuel extraordinaire, quelle que soit la durée de son travail dans l'organisation. Ainsi, même si une femme enceinte vient de décrocher un emploi, l'employeur ne peut pas refuser le congé..
  4. La femme enceinte a caché le fait de sa «position intéressante» pendant l'emploi, ou l'a signalé après avoir reçu le poste. Que ce soit pour signaler ou non le fait de la grossesse, chaque femme enceinte décide elle-même. Mais, si la femme enceinte est un spécialiste vraiment précieux et correspond clairement au poste reçu, il ne vaut toujours pas la peine de divulguer immédiatement le fait de la grossesse..

La future femme en travail doit s'imposer comme une salariée compétente, convaincre l'employeur et l'équipe de l'intérêt du poste reçu.

Étant donné que les employeurs ne sont pas «enthousiastes» à l'idée d'embaucher une femme enceinte dans les rangs des employées, il n'est pas recommandé de signaler «dès le départ» votre situation intéressante.

Où trouver du travail pour une femme enceinte?

Une femme enceinte peut se prononcer sur le problème de l'emploi en contactant le Pôle Emploi, où, dans un délai de dix jours, elle doit se voir proposer 2 emplois appropriés.

Une femme enceinte peut trouver indépendamment un emploi (généralement à distance) via Internet. Le réseau mondial offre de nombreuses options pour travailler à domicile - il s'agit de créer vos propres sites Web, d'écrire des articles et des critiques, de faire des traductions, d'ouvrir une boutique en ligne.

Quelles positions une femme enceinte peut-elle vraiment obtenir?

La meilleure option d'emploi pour une future mère réside dans les organisations qui offrent un ensemble social. Ce sont tous, sans exception, des agences gouvernementales, ainsi que des entreprises commerciales..

Une femme enceinte doit prendre soin de son état psycho-émotionnel, il est donc tout à fait possible, et aussi moins dangereux, d'obtenir un emploi sans stress physique et mental. Par exemple, le poste de bibliothécaire, d'archiviste, de secrétaire, d'employé du bureau ou de la poste, d'un employé de banque convient tout à fait à une femme enceinte.

Cela vaut-il la peine de devenir une femme enceinte pour des raisons de paiement.

Si la future femme en couches ne peut pas officiellement trouver un emploi ou ne le souhaite pas - étant une citoyenne sans emploi valide, elle a le droit de postuler au Centre pour l'emploi.

Compte tenu de la formation et de l'expérience professionnelle de la femme enceinte, les employés du Centre pour l'emploi sont tenus de lui proposer au moins deux postes vacants appropriés dans un délai de 10 jours. En l'absence d'emplois appropriés, après une période de dix jours, la future mère reçoit officiellement le statut de «chômeur» et peut compter sur les paiements de l'État.

L'allocation d'État pour une femme enceinte est versée jusqu'à 30 semaines de grossesse, après quoi elle doit présenter une demande, avec un paquet de documents, aux autorités locales de protection sociale pour demander une allocation de garde d'enfants..

Le montant des allocations de chômage dépend de plusieurs facteurs:

  • l'expérience professionnelle;
  • expérience professionnelle de l'année dernière;
  • pas de licenciements "en vertu de l'article" (pour des raisons négatives).

Le montant minimum des paiements sur l'échange est de 890 roubles et le maximum ne dépasse pas 4900 roubles.

Ainsi, la grossesse ne peut pas être la raison d'un refus d'embauche..

L'emploi officiel d'une femme enceinte implique l'absence de période probatoire et toute une série de privilèges:

  • fournir un travail qui ne nuit pas à la santé de la femme enceinte et du fœtus;
  • la fourniture d'une journée ou d'une semaine de travail réduite;
  • avoir la première occasion de partir pour les prochaines vacances, sans observer la séquence;
  • versement des prestations de grossesse et d'accouchement et de garde d'enfants jusqu'à un an et demi.

Lorsque vous postulez pour un emploi, vous ne devez pas «crier» à propos de votre grossesse; au stade initial, il serait plus juste d'intéresser l'employeur à votre candidature et de vous établir comme un salarié compétent et responsable.

Le travail doit être sélectionné avec des impacts négatifs minimes sur la santé et l'état psycho-émotionnel de la future mère et du fœtus.

En l'absence de possibilité d'emploi officiel, la femme enceinte a le droit d'être enregistrée auprès du Centre pour l'emploi (bourse du travail) et de recevoir le statut officiel de «chômeur».

L'allocation publique pour une femme enceinte au chômage est versée jusqu'à 30 semaines de grossesse et dépend de:

  • l'expérience professionnelle;
  • expérience de l'année dernière;
  • absence de licenciements "en vertu de l'article" (pour des raisons négatives).

Le montant minimum des paiements sur l'échange est de 890 roubles, le maximum est de 4900 roubles.

Vous n'avez pas trouvé la réponse à votre question? Découvrez comment résoudre exactement votre problème - appelez dès maintenant:

Grossesse et travail: les droits d'une salariée enceinte

La première et principale recommandation des gynécologues à toutes les femmes portant un enfant est l'absence d'anxiété et de repos dès les premiers signes de fatigue. Cependant, la réalité est que la plupart des femmes combinent grossesse et travail, mais toutes n'ont pas la capacité ou le désir d'adapter leur emploi du temps ou leurs responsabilités aux nouvelles conditions. Quelqu'un a peur des regards de côté de ses patrons et collègues, certains donnent toute leur force à leur travail préféré, oubliant le sommeil et le repos, d'autres se concentrent sur le fait de gagner de l'argent pour qu'après l'accouchement, ils puissent calmement récupérer et prendre soin de l'enfant.

Le stress, le travail insalubre, les quarts de nuit, le fait de se lever tôt et d'être pressé peuvent certainement nuire à la santé de la mère et de l'enfant à naître, tandis que travailler dans des conditions normales et un horaire qui vous permet de faire une pause aide à détourner l'attention des angoisses et des peurs courantes pendant la grossesse. Comment construire une relation avec un employeur pour ne pas avoir à choisir entre la grossesse et le travail? Quels droits et responsabilités les femmes enceintes ont-elles et quels sont les employeurs?

Droits du travail d'une femme enceinte

Le Code du travail prévoit des garanties spéciales pour les femmes enceintes pour protéger cette catégorie de travailleurs, pas trop aimée des employeurs. Cela s'applique non seulement aux employés, mais aussi à ceux qui commencent tout juste un nouvel emploi, car la grossesse ne peut pas être une raison pour refuser d'accepter. Ces femmes ne peuvent se voir attribuer une période d'essai..

De nombreux employeurs s'assurent en prescrivant une condition à ce sujet dans un contrat de travail, cependant, pour les femmes enceintes, cette clause sera illégale. Cela s'applique également lorsqu'un employé occupe un poste à la fin de la période d'essai..

En matière de congé, le Code du travail garantit aux femmes les droits suivants pendant la grossesse:

  1. Le prochain congé peut être accordé selon le calendrier soit immédiatement avant le congé de maternité, soit immédiatement après. En outre, il peut également être pris par les femmes dont l'expérience professionnelle dans l'entreprise est inférieure à six mois, alors qu'en général, les salariés ne peuvent partir en vacances qu'après 6 mois de travail..
  2. Il est impossible de rappeler une employée de vacances même si elle y consent.
  3. Il est inacceptable de compenser les vacances non utilisées avec de l'argent, une femme enceinte doit le mettre pleinement en œuvre.
  4. Le congé de maternité est accordé pour 140 jours (en général), 156 (pour un accouchement compliqué), 160 (pour vivre dans une zone radioactive) ou 184 (pour les grossesses multiples). Elle débute 70 jours (en général), 90 jours (pour celles vivant en territoire radioactif) ou 84 (pour les grossesses multiples) jours avant l'accouchement. La durée du congé ne dépend pas de l'ancienneté, du poste, du salaire ou d'autres facteurs similaires. Pendant la grossesse, il est payé après l'octroi d'un congé de maladie selon les lois fédérales sur la base du salaire journalier moyen au travail, et la source de financement est la FSS, et non l'employeur. Si une femme décide de travailler à 8-9 mois de grossesse, elle reçoit un salaire, mais pas une allocation - elle n'est calculée qu'après un départ en vacances.

Les conditions de travail

Le Code du travail prévoit la possibilité d'assouplir les exigences en matière de résultats et d'heures de travail lors de la confirmation de la grossesse par une salariée, ce qui inclut une diminution des taux de production ou un transfert vers un autre emploi tout en maintenant le salaire moyen. Si un tel transfert prend du temps, pendant cette période, la femme est libérée du travail avec le maintien du salaire moyen. La base est un certificat médical ou une déclaration de l'employée elle-même.

La sécurité informatique pendant la grossesse est une autre source de préoccupation courante. En ce qui concerne l'influence spécifique de la technologie, les scientifiques n'ont pas une opinion sans équivoque sur l'effet des radiations et des champs électromagnétiques, mais diverses maladies oculaires dues à un stress constant sont un problème très réel. Selon la loi - SanPiN de 2003, le temps de travail à l'ordinateur pendant la grossesse est limité à 3 heures par quart de travail, cependant, peu de gens le savent..

Caractéristiques du travail pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les lois prévoient de se débarrasser des horaires de travail lourds.

Ces employés ne devraient pas être impliqués:

  • la nuit;
  • heures supplémentaires;
  • sur une base de rotation;
  • les jours fériés et les week-ends;
  • en voyage d'affaires.

Aucune grossesse n'est complète sans des visites régulières dans des cliniques prénatales et d'autres examens médicaux. L'employeur est obligé de libérer l'employé pour qu'il consulte un médecin et passe des tests, et le salaire moyen pour cette période reste.

Si tout est clair avec l'effort physique et les conditions de travail néfastes, est-il possible de faire un travail sédentaire pendant la grossesse? Compte tenu des changements dans le corps, cela peut être lourd de maux de dos, de congestion sanguine dans le petit bassin et d'une augmentation de la charge sur les disques intervertébraux. Ces conséquences du travail sédentaire pendant la grossesse peuvent être évitées en choisissant la bonne chaise, en prenant des pauses de 15 à 20 minutes toutes les heures et en oubliant la position jambe-jambe..

À la demande de l'employée, elle devrait se voir attribuer un horaire à temps partiel ou à temps partiel. Dans des conditions normales, un tel régime est établi par accord des parties, mais dans le cas d'une femme enceinte, son exigence unilatérale est suffisante..

Lorsque vous devez apporter un certificat de grossesse?

La preuve de grossesse pour l'employeur est un certificat de la clinique prénatale. Ce document n'est reçu que si nécessaire. Si l'employée n'a pas, par exemple, d'heures supplémentaires, de quarts de nuit, de conditions néfastes et que l'employeur la laisse passer des examens médicaux sans aucun problème et ne prévoit pas de la licencier, vous pouvez vous passer d'un certificat..

En revanche, pour le passage à d'autres conditions ou régime de travail, ainsi qu'en cas de situations litigieuses, il est nécessaire le plus tôt possible. Au travail, un certificat de grossesse doit être enregistré immédiatement après sa réception.

Conseils pour les femmes enceintes

La grossesse change l'attitude d'une femme envers elle-même et son travail. Tout le monde ne peut pas supporter le même rythme de vie, le corps se reconstruit, ce qui entraîne de la somnolence, des problèmes de mémoire et une mauvaise santé, et le travail physique pendant la grossesse devient particulièrement difficile. D'un autre côté, la grossesse n'est pas une maladie, et la future mère peut très bien continuer à vivre comme avant, mais avec quelques nuances..

N'oubliez pas que votre tâche principale est d'endurer l'enfant, et le stress, le surmenage, le manque de sommeil entraînent des complications pour la santé de la mère et du fœtus. Ne vous fatiguez pas - physiquement ou mentalement. N'hésitez pas à vous reposer, prendre une collation, sortir prendre l'air. Demandez des heures plus courtes ou d'autres conditions de travail si nécessaire. Cela peut être problématique, par exemple, lorsque vous travaillez dans un jardin d'enfants pendant la grossesse, vous ne pouvez vous voir proposer qu'un quart de travail plus court avec toutes les responsabilités, cependant, si nécessaire, vous pouvez demander au gynécologue de vous envoyer en congé de maladie.

La grossesse en soi n'est pas une contre-indication au travail, mais dans certains cas, le gynécologue peut insister sur la nécessité d'un traitement hospitalier ou ambulatoire. Gestose, menace d'interruption, fausse couche, placenta praevia, ainsi que spotting, douleur, manque de mouvement - c'est une raison pour arrêter tout travail, quelle que soit son importance.

Quand dire au travail une grossesse, chaque femme décide pour elle-même, en tenant compte de tous les avantages et inconvénients. Si vous ne voulez pas l'attention de vos collègues, avez peur des problèmes ou que le travail implique de préserver votre apparence, pendant les 3-4 premiers mois, vous pouvez cacher votre état avec des vêtements, cependant, ce sera difficile à faire.

Si vous signalez votre grossesse au cours des premières semaines, essayez de maintenir un équilibre entre les nouvelles capacités de votre corps et les exigences professionnelles. En termes simples, si, sous prétexte de grossesse, vous confiez tout votre travail à des collègues de bureau, il est peu probable que vous mainteniez de bonnes relations avec eux, et vos retrouvailles avec l'équipe après un congé de maternité seront très compliquées..

Les employeurs sont généralement réticents à embaucher des femmes enceintes. Pour cette raison, ils n'ont pas le droit de refuser un poste, mais la motivation peut être différente. Si vous postulez pour un nouvel emploi, il est préférable de cacher la grossesse, essayez plutôt de faire vos preuves en tant que spécialiste compétente et employée responsable - cela aidera à maintenir les relations avec l'employeur et vous donnera la possibilité de retourner en toute sécurité à ce poste après le congé de maternité..

Licenciement et licenciements

Beaucoup de gens savent qu'une femme enceinte ne peut être licenciée ou licenciée. Même si l'employeur n'était pas au courant de l'état de santé de l'employée au moment de la décision, elle peut facilement se rétablir devant le tribunal. Cependant, cette déclaration n'est valable que lorsqu'un contrat de travail à durée indéterminée est conclu avec elle..

Situations où une femme peut encore perdre son emploi:

  1. Liquidation d'une organisation ou cessation des activités d'un entrepreneur individuel.
  2. Contrat de travail à durée déterminée. S'il est conclu en l'absence d'un autre salarié, l'employeur est tenu de proposer d'autres postes vacants adaptés aux conditions de travail. Si la traduction est impossible, la femme sera licenciée. Si un contrat de travail à durée déterminée n'est pas «lié» au retour au travail d'une autre salariée, il est prolongé jusqu'à la fin de la grossesse ou du congé de maternité, et la salariée doit fournir une confirmation de son état (certificat d'un gynécologue) à la demande de l'employeur.

Retour au travail après l'accouchement

Dans la demande de congé de maternité ou de congé parental, la durée de la période d'absence d'une femme du travail est indiquée et, une fois terminée, elle a le droit d'aller travailler pour le même poste. Une femme peut interrompre ses vacances et partir plus tôt en écrivant une déclaration à l'employeur. Elle maintient le montant de la prestation versée et a droit à un jour réduit.

Le plus souvent, les principaux problèmes sont au nombre de deux: la présence d'un petit enfant et la nécessité de s'habituer à travailler à nouveau. Pour les jeunes mères, les lois prévoient certaines concessions - des heures de travail plus courtes, des vacances, des arrêts maladie, mais le rétablissement des qualifications professionnelles et l'adaptation devront prendre du temps et des efforts..

Ce n'est un secret pour personne que tout le monde ne respecte pas les lois. Si vous rencontrez un employeur sans scrupules, ne vous opposez pas et calmez-vous. Votre tâche pendant la grossesse est de garder vos nerfs et vos forces, et l'inspection du travail, le tribunal, le bureau du procureur ou, dans certains cas, une organisation supérieure s'occuperont de la violation au travail. Dans la plupart des cas de conflit, la loi est du côté des femmes enceintes.

Auteur: Evgeniya Limonova,
spécialement pour Mama66.ru

Grossesse et travail: loi et droits relatifs à la grossesse au travail

Droits de la femme enceinte. Travailler pendant la grossesse

Société humaine, État, droits, loi - ce sont des mots qui sont à la base de la vie de toute personne. Dès qu'une femme découvre sa grossesse, les premières émotions sont la joie, le bonheur, le sourire, les rêves d'un avenir merveilleux avec un bébé qui, dans neuf mois, vous plaira avec sa naissance. Malgré les moments de joie, les problèmes d'organisation arrivent également sur la «scène des événements». Comment gérer votre travail préféré, comment l'équipe réagira à de telles nouvelles, surtout si le travail est effectué ensemble, et le résultat final et, par conséquent, les revenus en dépendent. Lorsque le congé de maternité est dû, et également intéressé par toutes les nuances qui y sont associées. Quels droits une femme enceinte a-t-elle, quel pouvoir a un employeur? Afin de ne pas deviner sur le marc de café et de rester dans le noir, il est préférable de bien comprendre chaque problème. Ce n'est qu'alors que vous pourrez ne pas vous inquiéter et vous inquiéter "pour et sans raison", mais vous pourrez toujours garder confiance en vous, en vos droits et profiter des moments joyeux de la grossesse!

Preuve légale du début de la grossesse. Fait face aux supérieurs

Malgré le fait que vous ressentez la joie de la nouvelle de la grossesse, les mêmes sentiments ne sont pas donnés à vos supérieurs, et c'est tout à fait naturel. Premièrement, l'employeur ne veut pas lâcher un travailleur expérimenté, et deuxièmement, il calcule les "coûts" possibles et, troisièmement, s'il est un homme, d'autant plus dans sa tête qu'un calcul strict, une planification, des horaires et autres "vrais problèmes financiers" ". Par conséquent, il est préférable de ne pas tirer le «chat par la queue» et de fournir la preuve appropriée au travail à temps pour prouver votre position. Il s'agit d'un certificat délivré par la clinique prénatale, la clinique dans laquelle vous étiez inscrite pour grossesse. Un certificat est un document officiel qui doit être enregistré auprès du service du personnel et, en conséquence, un numéro d'enregistrement lui est attribué. En plus de votre tranquillité d'esprit, vous pouvez faire une copie du certificat de la clinique prénatale, sur lequel sera signée la main du chef du service du personnel, la date et le numéro du document accepté. Grâce à de telles actions, vous vous protégerez d'éventuelles déclarations des «autorités perverses»: «Nous ne savions rien de sa grossesse»..

"Le licenciement ne peut pas être gracié"?

C'est un tel ordre du conte de fées "Douze mois" sans signes de ponctuation (seulement au lieu du mot "rejeter" il était écrit "exécuter"), signé par une princesse capricieuse illettrée, suggère des pensées correctes sur l'importance de connaître les lois. Seule une connaissance claire des lois aidera une femme enceinte à garder confiance en ses droits et à ne pas être licenciée sans raison..

Code du travail de la Fédération de Russie, chapitre 41. Caractéristiques de la réglementation du travail des femmes, des personnes ayant des responsabilités familiales. L'article 261. dit: "La résiliation d'un contrat de travail à l'initiative de l'employeur avec des femmes enceintes n'est pas autorisée, sauf en cas de liquidation d'une organisation ou de cessation d'activités par un entrepreneur individuel." Et même en cas de liquidation de votre lieu de travail, l'expérience de travail n'est pas interrompue et une compensation monétaire est attribuée si vous utilisez la bourse du travail.

Il peut y avoir une autre situation. Revenons à l'article 261: "En cas d'expiration d'un contrat de travail à durée déterminée pendant la grossesse d'une femme, l'employeur est tenu, à sa demande, de prolonger la durée du contrat de travail jusqu'à ce qu'elle ait droit au congé de maternité." Cela signifie que même si vous avez conclu un contrat de travail pour un an et que son terme expire pendant que vous êtes encore enceinte, l'employeur est obligé de prolonger le contrat jusqu'à la fin de la grossesse. Par de telles actions, justifiées par la loi, une femme enceinte est "assurée" contre la perte de son emploi et a parfaitement le droit d'informer calmement le bébé et d'accoucher.

En faveur des femmes enceintes, je voudrais souligner l’importance du Code pénal, en particulier de l’article 145, qui traite de la sanction des employeurs «négligents» qui se sont permis de licencier illégalement ou de ne pas embaucher une femme à un «poste». La sanction consiste en des amendes monétaires établies par la loi de la Fédération de Russie et même en un travail obligatoire. Si, néanmoins, vous avez été licencié illégalement (nous excluons l'ivresse, le vol et autres actions négatives), vous vous présentez au tribunal avec les documents pertinents (une copie de l'ordonnance de licenciement, un livret de travail ou une copie d'un contrat de travail) ou écrivez une déclaration à l'inspection du travail. Rassurez-vous, vos droits légaux seront rétablis! L'essentiel - n'hésitez pas et rappelez-vous le dicton classique "le retard est comme la mort"!

Droits de la femme enceinte

Pour qu'un enfant dans l'utérus se développe normalement et que sa vie et sa santé ne soient pas menacées par diverses «circonstances difficiles» de l'extérieur, une femme enceinte a le droit, je suis d'accord avec l'article 254 du Code du travail de la Fédération de Russie. << Transfert à un autre emploi des femmes enceintes et des femmes ayant des enfants de moins d'un an et demi >> et article 259 du Code du travail de la Fédération de Russie << Garanties pour les employés lorsqu'ils sont envoyés en voyage d'affaires, effectuent des heures supplémentaires, travaillent la nuit, les week-ends et les jours fériés sans travail >> et articles 255. «Congé de maternité» pour:

  • passage de conditions de travail plus difficiles à «légères»;
  • travail à temps partiel avec plein salaire;
  • la capacité de ne pas voyager pour affaires, de ne pas aller travailler les jours fériés ou les fins de semaine, le deuxième ou le troisième quart de travail (la nuit). Ne pas faire d'heures supplémentaires;
  • le paiement du temps de travail consacré au traitement et à l'examen médical;
  • congé maternité;
  • attitude responsable de l'employeur à l'égard de la salariée enceinte.

Mais parfois, il y a une «situation imprévue» lorsque l'employeur ne peut pas trouver un emploi «convenable» pour une femme enceinte. Laisser un employé dans une «position» dans un lieu de travail «dangereux» signifie enfreindre la loi et mettre en danger la santé d'une femme et d'un enfant à naître. Comme le prescrit la loi, pour qu'il n'y ait pas de violations, il est préférable de libérer la femme enceinte du travail pendant la «fouille». Si, cependant, un emploi convenable a été trouvé, prolongez son séjour à la maison jusqu'à la fin de la grossesse, bien sûr, avec le paiement du salaire.

Pour des questions médicales, assurez-vous de consulter un médecin à l'avance

Quels droits une femme enceinte a-t-elle au travail?

Si vous êtes bientôt maman, vous pouvez demander un travail plus facile. Ou des vacances hors horaire.

Une femme enceinte a plus de droits et d'avantages qu'une salariée qui ne part pas en congé de maternité. Une femme en position peut aller à l'hôpital, partir en vacances hors horaire et travailler à temps partiel. Et le directeur n'a pas le droit d'infliger une amende à un tel employé..

Nous déterminons quels sont les autres avantages pour les travailleuses enceintes.

Le droit de travailler

Un employeur ne peut refuser d'accepter une femme pour un poste vacant en raison d'une grossesse. S'ils ne veulent pas embaucher un employé en raison d'une situation intéressante, il s'agit d'une discrimination, article 64 du Code du travail de la Fédération de Russie. Le contrevenant sera poursuivi en vertu de l'article 145 du Code pénal de la Fédération de Russie: il paiera une amende ou sera envoyé au service d'intérêt général.

Une femme enceinte peut être refusée si son niveau d'études ou son expérience de travail ne répond pas aux exigences de l'employeur. Il doit donner une réponse détaillée par écrit pourquoi la femme a été refusée. Il est généralement expliqué que le candidat n'a pas réussi en raison d'un faible niveau de qualification.

Lorsqu'une femme est acceptée, elle commence à travailler sans période d'essai Article 70 du Code du travail de la Fédération de Russie. Si l'employée a caché la grossesse au futur patron, cela n'est pas considéré comme une violation. Il n'y a pas de violation de la part de l'employeur qui a établi une période d'essai, ne sachant pas que la femme occupe un poste. Mais il devra prouver qu'il ne connaissait pas l'état de l'employé..

Une femme qui tombe enceinte pendant la période probatoire ne peut être licenciée par la résolution du Plenum de la Cour suprême de la Fédération de Russie du 28 janvier 2014 sur l'application de la législation régissant le travail des femmes, des personnes ayant des responsabilités familiales et des mineurs, même si elle n'a pas réussi le procès. Pour rester sur le lieu de travail, elle doit fournir un certificat de l'hôpital.

Travail facile

Les femmes enceintes ont droit à un travail plus facile. Autrement dit, une femme peut demander une réduction de la charge de travail, article 254 du Code du travail de la Fédération de Russie. Le standard de production Encyclopédie du droit ou du service Le dictionnaire des termes économiques doit être changé: prévoir un certain temps pour servir moins de clients, faire moins de détails, etc..

La femme enceinte est également tenue de transférer l'article 254 du Code du travail de la Fédération de Russie vers un autre emploi où il n'y a pas d'influence de facteurs défavorables:

  • bruit de plus de 60 décibels;
  • produits chimiques dangereux;
  • substances aux odeurs répugnantes et dégoûtantes;
  • vibrations, ultrasons;
  • brouillon et ainsi de suite.

Dans ce cas, le salarié ne peut pas:

  • ramasser des objets sur le sol;
  • marcher plus de 2 kilomètres;
  • travailler dans des conditions où les vêtements et les chaussures sont mouillés;
  • travail accroupi, à genoux, penché;
  • soulevez constamment des poids supérieurs à 1,25 kilogramme.

Ces normes et d'autres sont fixées dans les règles sanitaires SanPiN 2.2.0.555-96 «Exigences d'hygiène pour les conditions de travail des femmes», ainsi que dans les recommandations d'hygiène Recommandations d'hygiène pour l'emploi rationnel des femmes enceintes pour l'emploi des femmes enceintes.

Malgré les conditions de travail plus faciles, les femmes enceintes doivent toucher un salaire moyen Article 139 du Code du travail de la Fédération de Russie.

Mode de fonctionnement spécial

Les femmes enceintes auront non seulement une charge plus légère, mais aussi un horaire de travail plus flexible. Ils ne peuvent pas travailler par rotation et faire des voyages d'affaires. Il est inacceptable qu'une femme soit impliquée dans un tel travail, même si elle le souhaite elle-même..

Et le Code du travail interdit également de sortir en service:

  • la nuit Article 96 du Code du travail de la Fédération de Russie;
  • heures supplémentaires Article 99 du Code du travail de la Fédération de Russie;
  • le week-end, article 259 du Code du travail de la Fédération de Russie;
  • en vacances.

Un employé en poste peut réclamer l'article 93 du Code du travail de la Fédération de Russie pour une courte semaine de travail ou un quart de travail. Ou combinez une courte semaine avec un travail à temps partiel. Il suffit de demander à l'employeur à ce sujet et de fournir un certificat de l'hôpital. Cela n'affecte pas les vacances et l'expérience de travail, mais ils paieront exactement autant que la femme enceinte a travaillé.

Congé d'hôpital

  • obstétricien-gynécologue - au moins sept fois;
  • thérapeute - au moins deux fois;
  • dentiste - au moins deux fois;
  • oto-rhino-laryngologiste et ophtalmologiste - au moins une fois;
  • autres spécialistes - selon les indications.

Vous pouvez vous rendre à l'hôpital en semaine dès les premiers stades de la grossesse. Le Code du travail ne limite pas le nombre de visites chez le médecin.

Un employeur ne devrait pas forcer un employé à partir en vacances ou à prendre des jours de congé sans solde. La femme enceinte continuera de payer le salaire moyen Article 254 du Code du travail de la Fédération de Russie.

Vacances annuelles hors horaire

Pour prendre des vacances, un nouvel employé doit travailler dans l'entreprise pendant au moins six mois. Les femmes enceintes sont une exception. Ils peuvent prendre des vacances à tout moment, article 122 du Code du travail de la Fédération de Russie. La femme détermine elle-même les dates et ne peut pas vérifier l'horaire de vacances des collègues.

La directrice n'a pas le droit d'appeler l'article 125 du Code du travail de la Fédération de Russie pour qu'une employée enceinte au repos travaille, même si elle l'accepte et l'a confirmé par écrit..

De la même manière, la loi interdit à l'article 126 du Code du travail de la Fédération de Russie pendant cette période de percevoir une compensation monétaire pour les vacances..

Pas de licenciement

Un employeur, de toutes ses forces, ne peut, selon l'article 261 du Code du travail de la Fédération de Russie, licencier une femme enceinte, même si elle saute du travail sans raison valable. Le maximum qu'un leader peut faire est d'émettre une remarque ou une réprimande.

Une femme enceinte peut être licenciée sans conséquences dans deux cas:

  • Si un entrepreneur individuel ou une entreprise cesse d'exister.
  • Si un employé travaille en remplacement et que le contrat expire. Mais l'employeur doit proposer un autre poste vacant à l'article 261 du Code du travail de la Fédération de Russie. De plus, vous devez montrer toutes les options qui se trouvent dans ce domaine, même si le poste est inférieur et le salaire inférieur. Un employeur peut offrir une place dans une autre ville ou région, si cela est prévu par une convention, une convention de travail ou une convention collective.

Si un contrat de travail à durée déterminée expire pour une salariée, elle peut demander à le prolonger jusqu'à la fin de la grossesse. S'il le souhaite, l'employeur peut inclure un congé de maternité dans cette période. En réponse, la femme doit fournir un certificat de l'hôpital tous les trois mois, prouvant qu'elle est toujours en position. Dès que le patron apprend la naissance, il peut résilier le contrat.

Une femme enceinte peut quitter son travail à sa propre demande. Et sans travailler pendant deux semaines.

Paiement des prestations

La législation ne contient pas le concept habituel de «congé de maternité». Il existe un congé de maternité de l'article 255 du Code du travail de la Fédération de Russie et l'accouchement, il est délivré comme un congé de maladie. Selon les circonstances, cela peut durer:

  • 140 jours est le terme standard pour la naissance d'un bébé;
  • 156 jours - si l'accouchement était difficile;
  • 194 jours - avec naissances multiples (jumeaux, triplés, etc.).

À ce moment, la femme reçoit une allocation Article 6 n ° 81-FZ (tel que modifié le 29.07.2018) «Sur les prestations de l'État aux citoyens avec enfants» pour la grossesse et l'accouchement. Ou, plus simplement, «maternité». Cette année, la Caisse d'assurance sociale a augmenté le site officiel de la FSS le montant des paiements.

  • La taille maximale est de 282 493,40 roubles pour 140 jours. Le montant est déterminé en fonction des revenus de la mère pendant deux ans. Une femme peut réclamer le montant maximum si en 2017 elle gagnait 755 mille roubles et en 2018 - 815 mille.
  • La taille minimale est de 51 919 roubles pour 140 jours.

Si des jumeaux sont nés ou si la naissance a été difficile, les paiements seront plus élevés. Ils seront augmentés en fonction du nombre de jours qu'il a fallu pour passer en congé maladie.

Après le congé de maternité, il existe un congé parental en vertu de l'article 256 du Code du travail de la Fédération de Russie pour l'enfant. Cela peut durer jusqu'à l'âge de trois ans. L'emploi est conservé pour la mère et le temps de vacances est inclus dans l'ancienneté.

Alors que le bébé a moins d'un an et demi, la femme reçoit une allocation tous les mois. Article 11.2 n ° 255-FZ «Sur l'assurance sociale obligatoire en cas d'incapacité temporaire et en relation avec la maternité» du 29/12/2006 pour la garde des enfants. Le montant des paiements - 40% des revenus de la mère pendant deux ans.

Lorsque l'enfant grandit, la mère ne reçoit qu'une compensation du Décret du Président de la Fédération de Russie du 30/05/1994 n ° 1110 (tel que modifié le 07/01/2014) "Sur le montant des indemnités versées à certaines catégories de citoyens" - 50 roubles par mois. Ce montant lui sera versé jusqu'à ce que son fils ou sa fille ait trois ans..

Directeur du service juridique "United Center for Defence".

Si les droits d'une employée enceinte sont violés, elle a le droit de saisir le parquet, l'inspection du travail de l'Etat et le tribunal. Vous pouvez déposer une plainte auprès des autorités répertoriées simultanément et séparément..

Dans ce cas, il est nécessaire de joindre des documents confirmant les violations (y compris les explications écrites des témoins). Si une décision négative est prise, il est possible de faire appel en contactant une autorité supérieure.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Tests d'ovulation - ce qui est mieux?

Accouchement

Dans notre article, nous passerons en revue les marques les plus célèbres et les plus populaires, envisagerons divers tests d'ovulation: lesquels sont meilleurs, qui sont plus faciles à utiliser, et nous étudierons le principe de leur travail et leurs caractéristiques..

Est-il possible pour une mère qui allaite de mettre des emplâtres à la moutarde?

Nutrition

Est-il possible pour une mère qui allaite de mettre des emplâtres à la moutarde?Les rhumes, les maladies virales respiratoires aiguës ne sont pas rares en basse saison et les hivers froids.

Dépistage pendant la grossesse

Infertilité

Le nouveau mot «dépistage» apparaît dans le vocabulaire d'une femme dès le premier trimestre de la grossesse. Ce sont des tests qui montrent des anomalies hormonales lors du portage d'un bébé..

Tailles courantes des berceaux pour nouveau-nés

Nouveau née

Aujourd'hui, les parents peuvent acheter à la fois des berceaux qui dureront environ un an et des modèles qui vous raviront pendant 3 ans. Il existe sur le marché des berceaux compacts, des lits bébé standard et des transformateurs qui grandissent avec succès avec le bébé.