Principal / Conception

Accélération du travail: quels moyens sont utilisés pour cela?

Les filles, bonjour tout le monde. Veuillez partager votre expérience. Combien de temps dure la stimulation par les prostaglandines, combien de temps elle a été stimulée (comprimés ou gel), quelles sensations ressent-elle. J'ai cette procédure lundi. La raison en est le diabète de grossesse et la suspicion de prééclampsie. Ils offrent un choix de gel ou de comprimés. Je vais régulièrement au CTG. Le matin, il y a de fausses contractions avec un intervalle de 10-5 minutes. Le silence cesse de 11 à 12 jours. En ouvrant 1 doigt, le cou a été raccourci de 4,5 cm à 1,5. Ils disent que l'activité ouvrière elle-même peut commencer lundi, sinon, lundi, ils seront stimulés comme prévu. Alors j'aimerais savoir quelle a été votre expérience.

Combien de temps "Miropriston" agit-il pour stimuler le travail?

La miropristone est un stéroïde synthétique à base de mifépristone, qui est utilisé pour provoquer le travail ou l'avortement médicamenteux. Il inhibe l'action de l'hormone progestérone, induit des contractions utérines intenses et augmente la sensibilité du tissu musculaire à la prostaglandine. Combien de temps faut-il aux comprimés de Miropriston pour stimuler le travail, quels sont les avantages et les inconvénients du médicament?

Combien de temps dure la pilule de stimulation du travail??

Les pilules prescrites pour déclencher le travail ont des effets différents sur les femmes. Parfois, l'accouchement commence quelques heures après la prise de la pilule, dans d'autres cas, la femme enceinte ne ressent des contractions qu'après un jour ou 2-3 jours. Il arrive également que le médicament ne fonctionne en aucun cas, par conséquent, en l'absence de contre-indications, les médecins prescrivent d'autres méthodes, telles que des gouttes intraveineuses avec de l'ocytocine ou l'introduction de prostaglandines.

Après quelle période Miropriston commence-t-il à agir pour stimuler le travail?

Il n'y a pas de réponse sans équivoque à la question de savoir combien de temps doit s'écouler avant que Miropriston fonctionne, les opinions divergent. En présence d'un gynécologue, une femme prend un comprimé contenant 200 mg de substance active (mifépristone). Après 24 heures, des médicaments répétés sont affichés. Après 2-3 jours, le médecin doit examiner la future femme en travail sur la chaise gynécologique et évaluer l'état du canal génital, peut-être une ponction de la vessie fœtale sera effectuée. Si Miropriston n'a montré aucune efficacité, les experts utilisent d'autres moyens pour stimuler le travail (ocytocine, prostaglandines).

Sur la base des examens de jeunes mères qui ont pris Miropriston pour stimuler le travail, on peut conclure que le taux d'action du médicament dépend des caractéristiques individuelles du corps de chaque femme en travail. Certains commencent à accoucher dans les 12 heures suivant la prise de la pilule, d'autres prennent jusqu'à 400 mg à la fois, se répètent tous les deux jours et n'observent toujours pas de changements dramatiques.

Avantages et inconvénients de la pilule «miraculeuse» Miropriston pour stimuler le travail

Dans certains cas, la stimulation médicamenteuse est vitale pour la future mère et le bébé. Avantages de la méthode:

  • réduire les risques pour le bébé d'hypoxie et de retard de croissance intra-utérine;
  • soulagement du bien-être de la femme en travail avec gestose tardive et exacerbation des processus pathologiques sous forme chronique;
  • reprendre ou stimuler les contractions si elles sont très faibles ou ont cessé.

En règle générale, les femmes enceintes ont peur d'une telle interférence dans les processus naturels et craignent que le médicament affecte négativement l'enfant à naître. Un médecin compétent pourra expliquer toutes les nuances de la stimulation avec Miropriston et dissiper tous les mythes en répondant aux questions d'une maman inquiète. Personne ne prescrira cette méthode pour accélérer le processus de naissance, s'il y a le moindre doute que cela peut nuire à la femme et au fœtus. Toutes les manipulations seront effectuées exclusivement dans un hôpital en présence d'un médecin et avec l'autorisation de la femme enceinte.

Cette méthode présente également des inconvénients importants. Aucune des options pour interférer avec le processus naturel de naissance n'est absolument sûre. Il est toujours possible que les choses ne se passent pas selon le scénario prévu..

Inconvénients de Miropriston pour stimuler le travail:

  • douleur plus intense par rapport à un accouchement naturel sans intervention médicale;
  • la probabilité de privation d'oxygène de l'enfant dans l'utérus;
  • le risque de développer une jaunisse et des problèmes du système nerveux central chez un nouveau-né.

La miropristone peut parfois provoquer des réactions indésirables, en particulier si la posologie autorisée est dépassée:

  • insuffisance surrénalienne;
  • saignements utérins abondants;
  • douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen;
  • faiblesse générale;
  • étourdissements, migraine, évanouissement;
  • nausée et vomissements;
  • diarrhée, troubles de la motilité intestinale;
  • augmentation de la température corporelle;
  • allergie sous forme d'éruptions cutanées.

Des complications graves sont également possibles, telles que:

  • état septique;
  • infections de l'utérus et des voies urinaires;
  • inflammation de l'utérus et des appendices.

À qui les comprimés de Miropriston sont-ils présentés et dans quels cas??

Le mandataire est prescrit aux fins suivantes:

  • interruption médicale précoce de la grossesse (jusqu'à 6-7 semaines d'aménorrhée);
  • ramollissement et dilatation du col de l'utérus avant un avortement au 1er trimestre de la gestation;
  • potentialisation de l'action des analogues de prostaglandine pendant l'interruption de grossesse pour des raisons médicales;
  • pour préparer et stimuler le travail, y compris lors de la mort intra-utérine d'un enfant si l'ocytocine et les prostaglandines sont contre-indiquées.

Le médicament a de nombreuses contre-indications absolues:

  • intolérance à la substance principale et aux composants auxiliaires;
  • utilisation à long terme de glucocorticostéroïdes;
  • insuffisance surrénale, rénale, hépatique (sous forme aiguë ou chronique);
  • porphyrie;
  • fibromes utérins;
  • anémie;
  • maladies inflammatoires des organes génitaux sous forme aiguë;
  • asthme bronchique sévère;
  • gestose tardive;
  • prééclampsie ou éclampsie;
  • grossesse prématurée ou post-terme;
  • incohérence de la tête du bébé avec les paramètres du bassin de la femme;
  • malposition;
  • spotting pendant la grossesse, si les causes ne sont pas établies;
  • rupture prématurée du liquide amniotique;
  • maladie hémolytique sévère d'un enfant dans l'utérus.

Comme le montre la pratique médicale, la plupart des spécialistes dans le domaine de l'obstétrique et de la gynécologie sont catégoriquement opposés à la stimulation médicamenteuse avec la miropristone et d'autres médicaments à base de mifépristone. Les médecins disent qu'il est nécessaire de recourir à cette méthode uniquement lorsqu'il y a une nécessité vitale, lorsque l'attente du début naturel du travail peut présenter un danger pour la femme en travail et le bébé.

Dans certains cas, les conséquences de la prise de la pilule «Miropriston» peuvent être beaucoup moins dangereuses que de prolonger le bébé dans l'utérus. Si la période de gestation est de 42 semaines, la femme attend calmement le début du travail, mais l'enfant à ce moment souffre réellement d'un manque d'oxygène et de nutriments dû au vieillissement du placenta. En outre, à des stades très avancés, la quantité de liquide amniotique diminue considérablement, ce qui affecte également négativement le fœtus..

"Miropriston" - comprimés qui sont utilisés à la fois pour l'avortement médicamenteux et pour la stimulation du travail pendant la grossesse à terme. Ce médicament est prescrit par un médecin si indiqué. Cette méthode de stimulation présente à la fois des avantages et des inconvénients, elle peut provoquer des réactions secondaires ou ne pas fonctionner du tout..

auteur-expert: Natalia Sergeevna Kopteva,
médecin-hématologue, spécialiste de la préparation à l'accouchement

Avez-vous aimé l'article? Écrivez votre opinion dans les commentaires.

Stimulation du travail

Comment le travail est-il causé dans une maternité: différentes méthodes avec une description

Lorsque la grossesse devient post-terme, il est nécessaire d'accélérer la naissance de l'enfant - la stimulation du travail dans un environnement stationnaire est une procédure sûre et efficace. Pour donner à nos lecteurs une idée approximative de ce qui les attend à la maternité, des manipulations et des médicaments, nous avons préparé ce matériel.

Comment comprendre que le corps est prêt pour l'accouchement

Une femme seule ne comprendra pas cela. Elle peut souvent avoir des contractions préparatoires - mais ce n'est pas du tout un signe de préparation à l'accouchement du col de l'utérus. Le plus important est qu'il soit suffisamment mûr. Dans ce cas, l'accouchement sera aussi sûr, confortable et naturel que possible..

Mais ces dernières années, les médecins ont observé une telle tendance que chez les femmes, en particulier les primipares et souffrant de diverses maladies chroniques et pathologies obstétricales, à la date de naissance prévue, le col de l'utérus n'est absolument pas préparé à la divulgation. Cela est également dû à un déséquilibre hormonal, une progestérone trop élevée - une hormone qui prolonge la grossesse. Les médecins utilisent ces informations pour la stimulation médicamenteuse du travail, elles sont effectuées exclusivement à la maternité, car les médicaments utilisés pour cela sont très graves, non vendus librement dans les pharmacies.

Mais en plus de ce type de préparation médicamenteuse, d'autres méthodes sont également utilisées. Nous les décrirons dans notre matériel. Mais revenons à notre cou.

À 39-40 semaines, toutes les femmes attendent un examen gynécologique dans une clinique prénatale ou une maternité afin de déterminer le degré de maturité cervicale. Si le col de l'utérus n'est pas du tout mature, vous devez prendre des mesures pour le préparer maintenant, sinon vous ferez face à de grandes difficultés lors de l'accouchement, et éventuellement d'une césarienne.

Lors de l'examen, le médecin fait attention à la longueur du col de l'utérus (il peut déterminer la longueur de sa partie exclusivement vaginale, mais cela suffit amplement), au degré de son ouverture, à sa douceur. Si le cou est fermé, serré et long, il est temps d'agir. Beaucoup de femmes pensent qu'un examen pour diagnostiquer l'état du col de l'utérus n'est pas nécessaire (après tout, c'est très douloureux) et qu'une échographie avec la mesure de sa longueur avec un capteur vaginal suffit amplement. Mais ce n'est pas le cas. Pour être prêt à l'accouchement, il est important de sentir le col de l'utérus. Oui, c'est un peu douloureux. Mais il sera toujours en travail... Essayez de vous détendre pendant l'examen, et la douleur sera minime.

Comment stimuler le travail avec des antispasmodiques

Les femmes expérimentées savent qu'au troisième trimestre de la grossesse, il est nécessaire d'utiliser le moins possible les antispasmodiques, car ils n'empêcheront pas les naissances prématurées avec une hypertension fréquente, mais au contraire les provoqueront. Le fait est que les antispasmodiques détendent les muscles, réduisent leur tonus, y compris cela s'applique à un col de l'utérus très dense.

La substance la plus efficace et la plus connue utilisée à cette fin en Russie est le bromure de butyle Hyoscina, un médicament connu de beaucoup sous le nom de «Buscopan». Il peut être prescrit de 38 à 39 semaines sous forme de suppositoires rectaux pour la préparation prénatale du col de l'utérus. De nombreuses études et statistiques prouvent leur efficacité. La plupart des femmes enceintes qui utilisaient "Buscopan" avant l'accouchement, leurs premières règles ont été rapides et faciles, le col de l'utérus s'est ouvert sans problème. Aussi, "Buscopan" est parfois prescrit sous forme d'injections intramusculaires, mais déjà dans un hôpital.

Les suppositoires rectaux avec belladone viennent en deuxième position en termes d'efficacité. Ils ont des effets antispasmodiques, analgésiques et anti-inflammatoires. Ils réduisent bien le tonus des organes abdominaux. Prescrire 1 à 2 bougies par jour.

Et, enfin, "Papaverine Hydrochloride" (suppositoires rectaux) et "No-shpa" (droverin) - à l'intérieur et par voie intramusculaire. Médicaments plus faibles pour l'induction pratiquement naturelle du travail, y compris un effet abaissant la pression artérielle.

Si tout cela n'aide pas ou si le temps presse déjà, des mesures plus sérieuses sont prises à l'hôpital. En savoir plus sur eux.

Stimulation du travail avec un cathéter de Foley

Le cathéter de Foley est un instrument urologique, mais il a longtemps été «choisi» par les obstétriciens-gynécologues qui l'utilisent pour dilater le col de l'utérus. Bon marché et joyeux, comme on dit. Et il peut être réalisé dans n'importe quelle maternité éloignée de la civilisation. Ceci est une méthode d'action mécanique sur le col de l'utérus.

Le cathéter est inséré dans le canal cervical de la femme. La procédure n'est pas douloureuse, mais elle peut être un peu désagréable. En outre, il est rempli de 30 à 60 grammes de liquide. Cela provoque la dilatation du col de l'utérus. Et si l'effet est persistant, dans les 12 à 24 heures, le cathéter lui-même tombe et le col de l'utérus, élargi de 3 à 4 cm, s'avère suffisamment mature pour que les médecins commencent à stimuler activement le travail. Malheureusement, les contractions n'apparaissent pas toujours après un tel effet mécanique sur le cou. Une femme enceinte est percée par le sac amniotique et, si nécessaire, un compte-gouttes est placé avec "Oxytocin".

Le cathéter de Foley est rarement utilisé par les maternités modernes pour stimuler le travail, car après cela, il y a un risque élevé de travail faible et de césarienne. De plus, d'autres types de stimulation sont presque toujours nécessaires..

Préparation du col de l'utérus avec du varech

C'est, comme avec le cathéter de Foley, un moyen mécanique de dilater le col de l'utérus. Mais c'est préféré. Le varech est une algue commune, ou plutôt deux d'entre elles utilisées en obstétrique. Le médecin injecte ces algues sous forme de plusieurs bâtonnets dans le canal cervical de la femme. Là, ils sont saturés d'humidité et augmentent de volume pendant la journée d'environ 3 à 5 fois, élargissant ainsi lentement le col de l'utérus. La longueur d'un bâton est de 6 à 7 cm et le diamètre initial de 2 à 3 mm. La longueur du varech ne change pas lorsqu'il est exposé à l'humidité. Seul le volume augmente.

Les inconvénients de la stimulation du travail du varech sont les suivants:

  • douleur intense qui survient chez de nombreuses femmes lors de l'introduction d'algues dans le canal cervical;
  • sensations désagréables pendant tout le temps où elles étaient là;
  • parfois les bâtons sont déplacés dans le vagin, les rendant inutiles;
  • il faut beaucoup de temps pour obtenir l'effet - environ une journée;
  • il existe un risque d'infection de l'utérus et d'allergie aux algues.

Mais toutes ces complications sont assez rares, le varech est donc l'un des moyens les plus couramment utilisés pour déclencher (stimulation) du travail par les obstétriciens..

Gel de stimulation du travail

Le gel contient des prostaglandines - des substances qui provoquent le travail. Oui, exactement ceux contenus dans le sperme masculin. Après tout, ce n'est pas pour rien qu'ils disent que les relations sexuelles pendant une longue période de grossesse provoquent souvent l'accouchement..

Cependant, la prostaglandine sous forme de médicament ne doit être utilisée que dans une maternité, car elle présente un certain nombre d'effets secondaires. Par exemple, déficience visuelle, somnolence, acouphènes, modifications de la fréquence cardiaque, étourdissements, pics de tension artérielle, etc..

Les prostaglandines sont prescrites pour les cols immatures. Injecté par voie intramusculaire ou sous forme de gel. La deuxième option est préférable, car elle est efficace à faibles doses. Habituellement, le gel commence à être injecté un jour avant la naissance prévue. Et le début du travail est stimulé par l'amniotomie (ponction du sac amniotique) et l'ocytocine.

Le gel est assez efficace, mais parfois ça ne marche pas... Par exemple, il est inefficace lorsque l'âge gestationnel est inférieur à 37 semaines (parfois il y a un besoin de stimulation à un stade aussi précoce), l'obésité chez la femme enceinte, plus de 30 ans.

Comment le travail est stimulé avec des pilules dans une maternité

La mifépristone est un soi-disant médicament antigestagène. Il est utilisé non seulement pour provoquer l'accouchement, mais aussi l'avortement dans les premières semaines de grossesse, la contraception d'urgence et dans certains pays pour le traitement des fibromes utérins.

Pour la stimulation à l'hôpital, des comprimés de mifépristone (miropristone) sont administrés, que la femme prend exclusivement en présence d'un médecin. Ce médicament est strictement sur ordonnance et assez dangereux si vous l'utilisez vous-même en violation des instructions. Étant donné que la mifépristone est utilisée pour l'interruption médicale de grossesse, toutes les femmes enceintes qui souhaitent garder leur bébé à au moins 40 semaines devraient s'en tenir à l'écart..

Le schéma de prise du médicament est le suivant: 1 comprimé du médicament à une dose de 200 mg est pris le premier jour et exactement 24 heures plus tard, un autre comprimé est pris. Combien de temps après la deuxième dose la mifépristone provoque-t-elle le travail des femmes? Habituellement dans les 2 jours, maximum dans les 3 jours. Si, après cette période, le canal de naissance reste immature, la femme reçoit des prostaglandines vaginales (gel). Bien que dans ce cas, il y ait souvent des échecs et vous devez faire une césarienne, car le temps "presse" et le cou ne mûrit en aucune façon.

Si la stimulation par la mifépristone est efficace, le col de l'utérus est mature, le sac amniotique de la femme est percé et un lavement est administré. Habituellement, après cela, les contractions commencent dans l'heure..

La stimulation du travail naturel avec la mifépristone est très efficace vers 41 semaines, c'est-à-dire lorsque le col de l'utérus n'est pas tout à fait en chêne.

Si une femme a perdu de l'eau, mais que le col de l'utérus n'est pas mature, elle reçoit également de la mifépristone, 2 comprimés, mais avec un intervalle non pas de 24 heures, mais de 6 heures, car un long intervalle anhydre menace l'infection du fœtus.

Comment l'ocytocine stimule le travail à la maternité

L'ocytocine est administrée par goutte à goutte pendant le travail. L'indication en est une faible activité de travail - si les contractions sont rares et faibles, elles ne conduisent pas à une ouverture suffisamment rapide du col de l'utérus. Parfois, le goutte-à-goutte est placé immédiatement dans la première étape du travail. Et il arrive aussi que le besoin d'ocytocine n'apparaisse qu'avec des tentatives.

Bien sûr, moins il y a d'ocytocine ingérée, mieux c'est. Ce médicament est très dangereux s'il est administré à fortes doses. Peut entraîner la mort de l'enfant et de la mère par rupture utérine. Pour cette raison, le déclenchement du travail par l'ocytocine est effectué sous la surveillance étroite d'un médecin et d'une sage-femme. S'il y a des signes d'hyperstimulation utérine ou de trouble du rythme cardiaque fœtal, le compte-gouttes est immédiatement retiré. De plus, ils agissent en fonction de la situation. Si l'état de la mère et de l'enfant est satisfaisant, le processus de naissance est en cours - continuez le suivi. Si tout va mal, une césarienne d'urgence est pratiquée.

Il est à noter que l'ocytocine a un effet antidiurétique.Par conséquent, après l'accouchement, il est possible de réduire la miction et l'œdème chez la mère. Dans ce cas, il est recommandé de limiter l'apport hydrique et d'administrer des diurétiques.

Irritation manuelle du col de l'utérus et décollement des membranes

Vous avez sûrement entendu dire que parfois le médecin regarde la femme enceinte de telle sorte qu'elle a presque immédiatement des contractions. Pourquoi cela arrive-t-il? Et pour une raison quelconque, toutes les femmes ne sont pas touchées par?

La technique est la suivante - le médecin insère ses doigts dans le vagin du patient aussi profondément que possible et effectue des mouvements circulaires. Ainsi, les membranes sont séparées de la paroi de l'utérus. La procédure est assez douloureuse. Son inconvénient est le risque d'écoulement prématuré de liquide amniotique et d'infection dans l'utérus. Pour cette manipulation, le col de l'utérus doit être légèrement ouvert. Mais même s'il est fermé, un simple massage du cou sera également utile, même si cela ne donnera pas un effet aussi rapide..

Si les membranes ont été détachées, le travail est susceptible de commencer dans les deux prochains jours sans aucune mesure de stimulation supplémentaire..

Plans d'assistance combinés

En outre, les médecins utilisent souvent les schémas suivants pour stimuler le travail.

  1. Laminaires + antispasmodiques.
  2. Antispasmodiques + mifépristone ou gel.
  3. Varech + mifépristone. Avec ce schéma, le risque de rupture cervicale diminue d'environ 40% et le risque d'hypoxie aiguë chez le fœtus est réduit de 2 fois. 90% des enfants nés après une telle stimulation étaient en bon état, tandis que dans le cas d'une monothérapie avec des antispasmodiques ou de la mifépristone, seulement 67%.

Ainsi, le schéma le plus efficace est l'utilisation d'antispasmodiques, de médicaments hormonaux et de varech. Mais toutes les maternités ne sont pas si bien équipées, malheureusement.

Implications de l'induction du travail pour la mère et le bébé

C'est la dernière chose à laquelle penser. Les conséquences seront bien pires si vous ne commencez pas à accoucher à temps. Il y a des femmes qui marchent jusqu'à 42-43 semaines, tout le monde attend le début naturel du travail, et à ce moment-là, l'enfant souffre - après tout, chaque jour il y a de moins en moins d'eau et le placenta transfère de moins en moins l'oxygène et les nutriments.

N'ayez pas peur de stimuler le travail si vous en avez besoin. Les médecins ne veulent pas vous blesser. N'oubliez pas qu'un bébé post-terme n'est pas un bébé en bonne santé. Et si même dans les premiers jours après l'accouchement, il n'a pas remarqué de déviations importantes dans le développement, elles peuvent apparaître plus tard..

Si, à une période de 39 à 41 semaines, un col de l'utérus immature est trouvé chez une femme, il s'agit d'une indication absolue pour la préparation du canal de naissance en utilisant l'une des méthodes décrites précédemment. L'ocytocine, dont les femmes ont le plus peur, n'est administrée que s'il n'y a pas de contractions et avec un col de l'utérus déjà mature. Autrement dit, le besoin d'ocytocine pour stimuler les contractions peut ne pas se produire du tout..

Eh bien, la conséquence la plus courante de l'introduction de ce médicament est des contractions douloureuses et un gonflement après l'accouchement. Mais vous pouvez facilement vous en remettre. De plus, maintenant dans chaque maternité, il y a la possibilité d'une anesthésie péridurale.

Stimulation du travail: 5 façons. Administration de médicaments ou sexe?

Dilatation du col de l'utérus et contractions - avec l'aide d'un médecin: avantages et inconvénients. Comment se déroule la stimulation du travail à l'hôpital? Comment stimuler le début du travail à la maison?

Les mères qui ont déjà accouché parlent si souvent de la stimulation de l'accouchement, des petites amies enceintes effrayantes qu'il leur semble: aucun accouchement ne peut se passer de forcer le processus d'ouverture du col de l'utérus. En fait, il n'est pas souvent nécessaire de «pousser» l'accouchement - selon les statistiques officielles, chez environ sept femmes sur cent. Comment cela se produit et pourquoi vous devrez peut-être stimuler le travail?

Les indications pour la stimulation du travail sont évidentes - le travail ne commence pas, bien qu'il soit grand temps, il ne progresse pas depuis qu'il a commencé ou, pour des raisons médicales, il est nécessaire que l'enfant naisse prématurément. La stimulation peut être naturelle ou artificielle.

Avec une mère naturelle et enceinte avec quelques actions simples accélère le début de l'accouchement. Si cela se produit pendant une période de plus de 40 semaines, les médecins ne s'y opposeront probablement pas. Mais, bien sûr, vous devriez d'abord les consulter. Quant à la stimulation artificielle, elle est réalisée uniquement par des médecins et uniquement dans une maternité..

Stimuler le travail avec l'ocytocine

Pourquoi en avez-vous besoin? L'ocytocine est une hormone qui est responsable du démarrage du travail et améliore l'activité contractile de l'utérus. Son analogue synthétisé est injecté pour préparer l'utérus à la révélation si le travail n'a pas lieu dans le cas d'une grossesse post-terme (plus de 42 semaines).

Comment est-il administré? L'hormone est injectée par voie intramusculaire ou sous-cutanée par injection.

Avantages et inconvénients. Si le travail commence, mais que le travail s'arrête soudainement, l'ocytocine redémarrera les contractions. Mais ils seront puissants et donc très douloureux, il faut donc injecter à la femme des analgésiques. Il existe une possibilité de surdosage du médicament, et certaines femmes peuvent également avoir une sensibilité accrue à celui-ci.

Quand ne pas utiliser? Dans le cas du placenta praevia, une position fœtale anormale, un bassin étroit et d'autres pathologies qui compliquent l'accouchement naturel. L'ocytocine ne doit pas être utilisée après une césarienne précédente en cas de cicatrice sur l'utérus.

Administration de prostaglandines

Pourquoi en avez-vous besoin? Afin de libérer le bébé sans blessure, le col de l'utérus doit mûrir avant l'accouchement - devenir doux, élastique, commencer à s'étirer et à s'ouvrir. Si le terme du travail est arrivé et que le col de l'utérus n'est pas encore prêt, sa maturation est accélérée par les prostaglandines - analogues des hormones responsables de ce processus.

Comment est-il administré? Un gel ou un suppositoire contenant de la prostaglandine est inséré profondément dans le vagin et le canal cervical.

Avantages et inconvénients. L'avantage est que les prostaglandines ne pénètrent pas dans le sac amniotique et n'affectent en aucune façon le bébé. De plus, une femme, même avec une drogue injectée, n'est pas limitée en mouvement. Mais en même temps, les prostaglandines peuvent ralentir la transition vers la phase active du travail. Certaines femmes souffrent d'intolérance aux médicaments, entraînant des maux de tête ou des vomissements.

Quand ne pas utiliser? Comme toute stimulation du travail, l'introduction de prostaglandines ne peut pas être utilisée lorsqu'une femme présente des troubles endocriniens, un diabète sucré, après une césarienne, et également lorsque l'accouchement par voie vaginale est impossible en raison d'une position incorrecte, de la taille du fœtus ou d'un état de santé dégradé..

Amniotomie - ponction de la vessie fœtale

Pourquoi en avez-vous besoin? Une ponction de la vessie fœtale est pratiquée lorsque la grossesse est prolongée, avec une détérioration de l'état du placenta et, par conséquent, un risque élevé d'hypoxie chez l'enfant. De plus, une amniotomie peut être pratiquée lorsqu'une femme développe rapidement une gestose - dans cet état, l'écoulement d'eau accélère le processus et facilite la condition de la femme en travail, empêchant simultanément les complications à la naissance qui peuvent se développer en cas de travail prolongé. Parfois, l'indication de l'amniotomie est le risque de développer un conflit Rh.

Comment font-ils? L'opération est totalement indolore et sûre, mais, comme toute autre opération, elle n'est effectuée que par un médecin expérimenté et uniquement pour des raisons médicales. Un crochet spécial est inséré dans le vagin, la vessie fœtale est capturée et ouverte, ce qui provoque la sortie de liquide amniotique.

Avantages et inconvénients. L'effusion d'eaux fœtales démarre le processus et intensifie les contractions. Mais parfois, même après cette manipulation, les contractions peuvent ne pas se produire et la période anhydre ne doit pas durer plus de 12 heures. Ainsi, les femmes en travail ont parfois besoin de l'introduction de la même ocytocine pour continuer à stimuler le travail. De plus, si vous faites une amniotomie sans preuves solides, le processus ne peut qu'être ralenti. Les eaux antérieures, qui sont au-dessus de la tête du bébé dans la vessie fœtale, sont un coin qui ouvre doucement le col de l'intérieur. Normalement, les eaux ne sont déversées qu'une fois que le cou est presque complètement ouvert et que le bébé est prêt à naître.

Quand ne pas utiliser? L'amniotomie pendant l'accouchement ne peut être pratiquée qu'après le passage de la tête du bébé dans le petit bassin, en pressant la vessie fœtale et les vaisseaux à sa surface. Si vous faites une ponction plus tôt, il existe un risque élevé de saignement et de prolapsus du cordon ombilical, ainsi que d'infection.

Le stress de l'exercice

Pourquoi en avez-vous besoin? Faire une longue marche, nettoyer les planchers sans serpillère et monter et descendre les escaliers sont les méthodes les plus courantes de travail naturellement stimulant chez les femmes enceintes. La façon la plus physiologique est de marcher.

Comment font-ils? Au cours d'une longue marche, le bébé appuie sur le col de l'utérus, ce qui le fait commencer à s'ouvrir. D'autres actions actives y contribuent également. Cependant, la future mère doit éviter les charges extrêmes, elles doivent être réalisables et légères.

Avantages et inconvénients. La méthode ne fonctionne que si le col de l'utérus a déjà commencé à se préparer à l'accouchement - à se ramollir et à s'aplatir. De plus, il est difficile pour une femme qui veut «accoucher le plus tôt possible» de donner naissance à des surcharges, et le lavage des sols en position pliée et la conquête de gratte-ciel sans l'aide d'un ascenseur en font clairement partie. Toutes ces actions peuvent provoquer un décollement placentaire prématuré.!

Quand ne pas utiliser? Avec gestose et autres complications de la grossesse, avec indications pour la césarienne, jusqu'à 40 semaines de grossesse, avec des maladies chroniques non liées à la grossesse.

Rapports

Pourquoi en avez-vous besoin? Le sperme contient des hormones naturelles prostaglandines, qui adoucissent le col de l'utérus et l'orgasme stimule la contraction des muscles. Masser les seins (en particulier les mamelons) augmente les taux sanguins d'ocytocine.

Comment font-ils? À l'ancienne et compte tenu de la position intéressante de la mère: une femme en démolition ne doit pas être douloureuse, mais confortable et agréable.

Avantages et inconvénients. Et si le couple ne voulait rien du tout? Ensuite, les époux devront abandonner le sexe (et la femme n'aura qu'à faire une longue promenade). En ce qui concerne le massage des mamelons, tout n'est pas si simple ici non plus: pour qu'il fonctionne, vous devez le faire trois fois par jour pendant 10 à 20 minutes. Tout le monde n'est pas capable de résister à un tel prélude..

Quand ne pas utiliser? Le plus évident - si l'un des partenaires a une MST. Après tout, un contact protégé par un préservatif peut être un «stimulant» agréable - mais presque dénué de sens. Si le couple s'est vu prescrire un repos sexuel complet pendant la grossesse, vous devriez également consulter un médecin.

Parfois, les femmes ont recours à des méthodes naturelles (mais non conventionnelles) d'induction du travail telles que l'acupuncture, l'aromathérapie et l'homéopathie. Il faut se rappeler que, comme toute autre procédure médicale, la stimulation du travail peut être bénéfique, et peut-être nocive, surtout lorsqu'elle est effectuée de manière déraisonnable et illettrée..

Pour des questions médicales, assurez-vous de consulter un médecin à l'avance

Prostaglandines pour provoquer le travail: quand sont-elles utilisées??

Dans la plupart des cas, le travail commence naturellement à 38-40 semaines. Si, pour une raison quelconque, cela ne se produit pas et que l'état de l'enfant s'aggrave, une stimulation est prescrite à la femme. Les prostaglandines sont l'un des remèdes les plus sûrs mais les plus efficaces pour provoquer le travail..

Quand est la stimulation avec les prostaglandines: principales indications

La tâche principale des prostaglandines est de ramollir le col de l'utérus et de l'ouvrir dès que possible. Les prostaglandines sont des substances biologiquement actives qui accélèrent le processus de maturation du col de l'utérus, stimulent la production de l'hormone ocytocine dans le corps, provoquent une contraction des muscles lisses de l'utérus et une modification de la consistance de la glaire cervicale.

Les indications pour la nomination de la stimulation du processus de travail à l'aide de ces substances sont les conditions suivantes:

  • grossesse prolongée - l'âge gestationnel était de 42 semaines complètes, le col était «en bois»;
  • signes d'hypoxie fœtale mineure - les médicaments de stimulation conventionnels peuvent entraîner une privation accrue d'oxygène;
  • les eaux ont disparu, mais les contractions ne commencent pas;
  • la mère a une maladie rénale chronique;
  • gestose tardive et hypertension artérielle;
  • diabète sucré chez la mère - à condition que le fœtus se développe normalement, et les médecins ont recommandé que la femme accouche après 38 semaines.

Médicaments contre les prostaglandines pour stimuler le travail: types et méthodes d'utilisation

Les médicaments contenant des prostaglandines sont disponibles sous différents noms et sous différentes formes posologiques:

  • gel vaginal;
  • comprimés vaginaux;
  • solutions pour administration intraveineuse.

Le plus souvent en pratique obstétricale, un gel vaginal contenant de la prostaglandine E2 est utilisé. Le gel est produit dans une seringue jetable, le médicament est injecté dans le canal cervical de l'utérus ou le fornix postérieur du vagin. Habituellement, après 30 à 60 minutes, une femme a des contractions de l'utérus et le processus de travail commence, certaines nécessitent une administration répétée du gel.

La principale nuance de cette méthode de stimulation est la nécessité de l'intégrité de la vessie fœtale. Si les eaux sont parties et que le travail ne commence pas, la stimulation avec la prostaglandine est effectuée en introduisant le médicament par voie intraveineuse sous la forme d'une solution pour compte-gouttes.

Lorsque les prostaglandines sont injectées par voie intraveineuse par goutte à goutte, le médecin a la capacité de réguler la force et la fréquence des contractions utérines en modifiant le taux de perfusion de la solution dans la circulation sanguine générale. Contrairement à l'injection vaginale de gel E2, l'effet du compte-gouttes survient beaucoup plus tôt, mais le risque d'hyperstimulation utérine est beaucoup plus élevé.

Les comprimés vaginaux ont le même principe d'action que le gel, cependant, les prostaglandines sous cette forme posologique ne peuvent pas être utilisées chez les patients atteints de maladies inflammatoires aiguës du vagin (colpite, muguet, vaginite) et en présence de saignements d'étiologie inexpliquée.

Gel vaginal avec prostaglandine: règles d'utilisation du médicament

Le gel de stimulation du travail est injecté directement à la maternité sur la chaise gynécologique par l'obstétricien-gynécologue. Pour chaque femme en travail, un spécialiste détermine une dose individuelle du médicament, en fonction des caractéristiques de son corps, de l'état du col de l'utérus, de la durée de la grossesse.

  • La femme est en décubitus dorsal avec les jambes écartées.
  • À l'aide d'une seringue jetable, le spécialiste injecte la quantité requise de médicament dans le canal cervical.
  • Pour que le gel ne s'échappe pas du tractus génital, il est recommandé à la femme de rester en position couchée pendant encore 40 minutes après la procédure, puis elle peut se lever.

Le médecin évalue l'efficacité de l'administration du médicament après 5-6 heures, et si, après ce délai, il n'y a pas de changement ou si le col de l'utérus s'est ouvert à moins de 3 cm, le gel est réinjecté. La procédure ne peut être effectuée plus de 3 fois par jour..

Dans certains cas, la stimulation du travail avec des prostaglandines peut entraîner des contractions fréquentes et prolongées de l'utérus, à la suite desquelles la femme en travail reçoit, si nécessaire, des analgésiques..

Par rapport à d'autres méthodes de démarrage du travail chez une femme, l'utilisation d'un gel vaginal est la plus préférable, car le médicament n'affecte pas l'état du fœtus et peut être utilisé même si la mère a des maladies.

Comment stimuler l'accouchement à l'hôpital et à la maison

Certaines femmes enceintes peuvent éprouver une surmaturité du bébé, donc des informations sur la façon de stimuler l'accouchement à l'hôpital et à la maison sont très utiles.

Pendant l'accouchement, une femme peut en apprendre davantage sur les procédures qu'elle aimerait éviter. Elle doit être préparée au fait que la nécessité et le choix de ces procédures sont déterminés par le médecin..

Lors de l'accouchement naturel, en raison de changements hormonaux, ainsi que de la pression d'un bébé entièrement né sur les muscles de l'utérus, le processus de contractions commence. Cependant, ces contractions peuvent également être induites artificiellement. Cela se produit lorsque son séjour dans l'utérus peut mettre en danger le bébé ou la mère si la grossesse se poursuit (maladies concomitantes de la mère, présentation du siège du fœtus, gros fœtus). Les autres causes de stimulation artificielle sont la grossesse post-terme, l'écoulement prématuré d'eau.

À qui le travail est stimulé

Il existe de nombreuses façons de provoquer le travail. La fréquence de la stimulation du travail augmente en raison de la croissance des pathologies concomitantes des femmes enceintes, leur âge.

Indications pour la stimulation du travail:

  • conditions nécessitant un accouchement précoce (complications de la grossesse, présence de maladies concomitantes);
  • grossesse post-terme;
  • faiblesse du travail;
  • écoulement prématuré de liquide amniotique;
  • iso-immunisation;
  • rupture du placenta;
  • chorioamnionite;
  • le risque de naissance rapide;
  • insuffisance foetoplacétale chez le fœtus.

Si la grossesse est reportée, ils peuvent prescrire:

  • décollement des membranes amniotiques: lors d'un examen gynécologique, les membranes entourant le bébé sont exfoliées des parties inférieures de l'utérus;
  • prostaglandine: injectée dans le vagin sous forme de comprimé, gel, anneau utérin pour simuler la contraction utérine.

Pour choisir la méthode d'excitation du travail, le médecin évalue trois facteurs: la maturité cervicale, la parité (première naissance ou naissance ultérieure), la réserve de temps.

L'échelle de Bishop est utilisée pour évaluer la maturité de l'utérus..

Si le cou est immature (moins de 8 points), il est préparé avant la stimulation.

Comment stimuler l'accouchement à l'hôpital

Méthodes de stimulation:

Médicinal:

  • mifépristone (par voie orale, jusqu'à deux doses disponibles à 24 heures d'intervalle);
  • gel de dinoprostone (injecté dans le canal avec un cathéter un jour avant le début du travail à des intervalles de 6 heures jusqu'à trois fois).

Mécanique:

  • amniotomie - ouverture de la vessie fœtale;
  • ocytocine (augmente le tonus utérin);
  • cathéter Cook à deux ballons (le cathéter est inséré dans le canal, un ballonnet est gonflé dans la cavité utérine, l'autre dans le vagin. Il y a un effet mécanique sur le col de l'utérus. Le cathéter n'est pas plus de 12 heures avant le début du travail);
  • varech - bâtonnets hygroscopiques d'algues (gonfler dans le canal, l'élargir);
  • Expanseur hydrogel jetable Dilapan-S - une tige de gel rigide dont la taille augmente en absorbant le liquide du canal.

Pourquoi l'amniotomie est faite

L'enfant passe les neuf mois de sa vie intra-utérine dans le liquide amniotique à l'intérieur de la coquille.

Une partie des eaux situées sous la ceinture de contact de la tête du bébé avec le bassin de la mère s'appelle la vessie fœtale.

Normalement, la vessie a suffisamment d'eau.

S'il n'y a pas assez de liquide amniotique (avec peu d'eau, un bassin étroit), la vessie est dite plate: la coquille inférieure de la vessie est adjacente à la tête du fœtus.

L'amniotomie est l'ouverture de la vessie fœtale.

Avec un long crochet spécial (amniotome), ils accrochent la membrane de la vessie, la déchirent.

La procédure est indolore, mais désagréable.

Appliquer:

  • pour stimuler le travail;
  • pendant l'accouchement pour accélérer le travail (ouverture cervicale 4-5 cm).

Après la ponction, l'écoulement d'eau se produit, la tête du bébé tombe et appuie sur le pharynx interne de l'utérus, provoquant une augmentation du travail.

Complications possibles:

  • infection des membranes, de la mère, du fœtus;
  • traumatisme du bébé avec une amniotomie;
  • perte des boucles du cordon ombilical;
  • hypoxie fœtale.

L'amniotomie peut être:

  • prématuré: pour provoquer le travail;
  • précoce: avec des contractions régulières et une dilatation du col de l'utérus jusqu'à 7 cm;
  • en temps opportun: pour accélérer la dilatation du col de l'utérus jusqu'à 10 cm;
  • tardif: la vessie fœtale ne s'est pas ouverte pendant le travail normal, ouverture complète du cou, abaissement de la tête dans le bassin.

L'amniotomie peut être prescrite selon les indications (du début du travail à 6-7 cm de dilatation cervicale) dans les cas suivants:

  • polyhydramnios - à la suite de cela, l'utérus est trop étiré, ce qui entraîne une faiblesse du travail;
  • travail faible dans diverses maladies (troubles métaboliques, troubles du système endocrinien, obésité, maladies thyroïdiennes, avortement, maladies inflammatoires du système génito-urinaire, âge tardif). Les contractions ne s'intensifient pas, au contraire, elles deviennent moins efficaces, le col ne s'ouvre pas;
  • quantité d'eau insuffisante devant la tête du bébé, les coquilles sont dans un état tendu, ce qui inhibe le travail;
  • maladies du système cardiovasculaire, gestose, hypertension artérielle;
  • emplacement bas du placenta en raison de la pression du bord du placenta avec la tête du bébé;
  • hypoxie fœtale;
  • Grossesse Rh-conflit;
  • grossesse post-terme;
  • mort fœtale;
  • épuisement de la femme en travail après de longues contractions;
  • vessie fœtale plate.

Contre-indications:

  • placenta praevia;
  • présentation des boucles du cordon ombilical;
  • mauvais emplacement du fœtus;
  • la présence de contre-indications à l'accouchement naturel.

L'amniotomie peut également être pratiquée à la fin de la première période, après que la vessie a terminé toutes ses fonctions et sa création ultérieure peut entraîner des complications (décollement placentaire prématuré).

Le liquide amniotique est normalement clair et inodore, et est sécrété avant l'accouchement.

La vérité effrayante sur les pinces obstétriques

Si pousser est contre-indiqué pour une femme, un travail chirurgical est prescrit: aspirateur, forceps, césarienne.

Dans des cas particuliers, pour faciliter le passage du bébé dans le canal génital de la mère, des outils spéciaux sont utilisés.

Cela raccourcit la durée de la deuxième étape du travail, réduit le risque de complications de la mère et du fœtus..

Il existe de nombreux mythes selon lesquels les pinces obstétriques pressent la tête d'un enfant et provoquent le développement de la paralysie cérébrale..

Les pinces obstétriques doivent être utilisées correctement et comme indiqué. Ils peuvent être utilisés si la femme est incapable de pousser l'enfant ou d'accélérer le processus de la deuxième étape. De plus, ils peuvent changer la position de l'enfant, réduisant ainsi le risque de blessure..

De nos jours, les forceps sont rarement utilisés lorsque l'occasion d'une césarienne est manquée.

Auparavant, ils étaient utilisés pour extraire un fœtus mort de l'utérus..

Un enfant vivant est né avec une pince en 1600 en Angleterre.

Depuis lors, les forceps ont traversé de nombreuses étapes d'amélioration..

Jusqu'à 10% des naissances se terminent par une intervention chirurgicale: à l'aide de forceps ou d'extraction sous vide.

Avec une pince, seulement deux étapes sont effectuées: presser et extraire.

Les pinces saisissent la tête du fœtus fermement, doucement et sans effort, le pouvoir d'expulsion de l'utérus est remplacé par le pouvoir du médecin. Les pinces sont conçues de telle manière qu'elles ne peuvent pas serrer la tête fortement, ce qui nuit au bébé.

Les pinces obstétriques sont utilisées dans les cas suivants:

  • en retardant la deuxième période (plus de 1-2 heures);
  • en cas d'extraction rapide du bébé (tentatives faibles et non intenses);
  • avec saignement à la suite d'un décollement placentaire prématuré;
  • en cas de menace pour la vie du bébé (hypoxie due à un cordon ombilical court, enchevêtrement du cordon ombilical autour du cou);
  • lorsque la mère ne peut pas pousser (comorbidités).

L'utilisation de forceps obstétriques nécessite certaines conditions et l'expérience du médecin.

Comment sortir un bébé avec une ventouse?

Extraction sous vide

Un extracteur à vide est une petite ventouse fixée à la pompe par un tube. Une ventouse est appliquée sur la tête de l'enfant, l'air est pompé. En essayant, le médecin tire sur l'extracteur.

Le bébé peut avoir un léger gonflement de la tête, des ecchymoses, qui disparaîtront sans laisser de trace après un certain temps.

L'ocytocine est-elle dangereuse?

L'ocytocine (synthocinon) est un analogue synthétique de l'hormone responsable de la fonction contractile de l'utérus pendant l'accouchement, la sécrétion de lait maternel.

À la fin de la grossesse, la concentration d'ocytocine naturelle atteint un niveau élevé.

La concentration maximale d'ocytocine se produit la nuit, le travail commence donc plus souvent le matin.

Pendant le travail lui-même, la concentration d'ocytocine atteint un maximum à la fin des deuxième et troisième périodes..

Avec l'apparition des contractions, l'ocytocine naturelle lisse la couche musculaire de l'utérus, augmente son tonus. Avec un manque d'ocytocine naturelle, les contractions sont faibles et le processus de travail peut être retardé ou arrêté. Dans ce cas, le médecin peut commencer la stimulation avec de l'ocytocine artificielle..

Les indications:

  • avec faiblesse du travail (le col de l'utérus s'ouvre de moins de 1 cm par heure, le bébé ne bouge pas le long du canal de naissance);
  • avec une décharge prématurée d'eau, l'absence de contractions - pour stimuler le travail. Une période anhydre prolongée augmente le risque d'infection des membranes et du fœtus;
  • avec gestose progressive, conflit Rh - pour accélérer le travail, à condition que le col de l'utérus soit prêt (suffisamment ouvert);
  • dans la période post-partum pour la prévention des saignements.

L'ocytocine est injectée par voie intraveineuse à une dose spécifique. En même temps, la CTG est effectuée pour déterminer l'état du bébé et mesurer la force des contractions.

On pense que le travail stimulé par l'ocytocine synthétique est plus douloureux chez les femmes (les contractions sont plus douloureuses).

L'ocytocine est administrée lorsque le col de l'utérus est raccourci et mou, légèrement dilaté et les membranes ouvertes.

En cas d'inefficacité du médicament, le médecin peut décider de pratiquer une chirurgie par césarienne.

Après avoir pris de l'ocytocine, il peut y avoir un gonflement, une diminution de la miction.

On pense que l'introduction de l'ocytocine a un effet néfaste sur le bébé (diminution des capacités d'adaptation de l'enfant).

Actuellement, les médecins utilisent moins d'ocytocine ou utilisent une petite dose ou en association avec d'autres médicaments.

L'ocytocine ne doit pas être utilisée pour:

  • bassin étroit;
  • mauvaise position du fœtus;
  • placenta praevia plein;
  • la présence de cicatrices sur l'utérus;
  • col de l'utérus immature;
  • menace de rupture utérine.

Prostaglandines et déclenchement du travail

Deux sont impliqués dans l'accouchement: la prostaglandine E2 et la prostaglandine F2a.

La prostagnaldine E2 se forme dans le placenta (partie infantile) et le col de l'utérus. Grâce à lui, le col de l'utérus devient mature, le processus de travail démarre.

La prostaglandine F2a est produite dans le placenta (partie de la mère) et les muscles de l'utérus. Il est responsable du maintien de la force des contractions utérines.

Appliquer:

  • en cas de grossesse post-terme;
  • en cas de col de l'utérus immature;
  • pour livraison urgente.

La prostaglandine (suppositoires, gel) est injectée dans le vagin. Le col de l'utérus devient mature, s'ouvre, le processus d'accouchement commence.

Cette méthode de déclenchement du travail est indolore, atraumatique et peu dangereuse..

L'activité de travail commence dans les quatre prochaines heures.

Comment stimuler l'accouchement à la maison

Les femmes qui souhaitent accoucher à temps peuvent essayer des méthodes totalement sûres de déclenchement du travail à domicile. Cependant, cela ne s'applique pas aux femmes qui ont une césarienne dans leurs plans, ont des pathologies concomitantes de la mère et du fœtus (polyhydramnios, hypoxie, utérus opéré, travail faible).

Si une femme décide de recourir à ces méthodes, elle ne doit pas oublier sa sécurité et celle du bébé. Pas besoin d'utiliser des huiles, des herbes spéciales. Leur action n'est pas bien comprise. Il est préférable de consulter un médecin avant d'utiliser tout remède.

Si la grossesse se déroule normalement, il est préférable pour la mère de ne pas s'inquiéter et d'attendre le cours naturel de l'accouchement..

Méthodes maison de stimulation du travail:

Thérapie masculine (sexe):

  1. Le sperme contient des substances biologiquement actives qui contribuent à la maturation rapide du col de l'utérus (prostaglandines). Il faut se rappeler que lorsque le bouchon muqueux est libéré, l'intimité ne doit pas être due au risque d'infection.
  2. Le tonus de l'utérus augmente.

Massage des mamelons:

lors de la stimulation des mamelons, une production active d'ocytocine commence, ce qui contribue à la contraction de l'utérus. Vous pouvez utiliser des techniques telles que caresser, pétrir, frotter, vibrer, tapoter. Le massage doit être effectué lentement et sans douleur.

Exercice physique:

peut aider le bébé à tomber plus bas, ce qui provoquera l'apparition de contractions ou la rupture des membranes.

En marchant:

les promenades au grand air ne sont pas seulement utiles, elles aident à augmenter le tonus de l'utérus.

Bain chaud:

l'eau ne doit pas être chaude. Si le bouchon d'une femme s'est détaché, cette méthode ne peut pas être utilisée..

Aliments:

à la fin du travail, il est recommandé de manger plus d'aliments contenant des fibres (légumes, baies, fruits), ainsi que des aliments aux propriétés laxatives (produits laitiers, betteraves, légumineuses, pruneaux).

Remèdes populaires:

décoctions d'herbes, les huiles sont mieux utilisées après avoir consulté un médecin.

Lorsqu'elle utilise des remèdes maison pour stimuler le travail, une femme doit se rappeler que la réaction peut être différente: toute méthode peut immédiatement fonctionner, provoquant un travail rapide.

Par conséquent, avant de chercher un moyen de stimuler le travail, une femme doit consulter son médecin, clarifier les contre-indications et être prête pour une naissance rapide..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Une bonne nutrition: le fromage cottage! Combien coûte, quoi et quand?

Infertilité

Le caillé est l'un des aliments les plus sains. Absolument tout le monde peut le manger! Mais les adeptes d'une bonne nutrition ne peuvent en aucun cas comprendre quel fromage cottage choisir: sans gras, gras ou grainé en crème.

Gonflement en fin de grossesse

Analyses

Conséquences et prévention de l'œdème des jambes dans les dernières semaines de grossesseŒdème aux stades avancés (36, 37, 38, 39 semaines) de la grossesse, que faire s'ils apparaissent?

Nos experts

Conception

Le magazine a été créé afin de vous aider dans les moments difficiles lorsque vous ou vos proches êtes confrontés à un problème de santé.!
Allegology.ru peut devenir votre assistant principal sur le chemin de la santé et de la bonne humeur!

Gel de stimulation du travail

Nutrition

Habituellement, le travail devrait commencer à 38-40 semaines de grossesse, mais malheureusement, ce n'est pas toujours le cas. Si la grossesse est retardée, vous devez absolument consulter un médecin.