Principal / Conception

Grossesse extra-utérine: son évolution et ses complications

La grossesse extra-utérine est une pathologie dans laquelle l'embryon est fixé à l'extérieur de l'utérus et continue de se développer.

La physiologie d'une femme est un mécanisme étonnamment bien huilé dans lequel tous les processus sont étroitement interconnectés et se déroulent en douceur le long du chemin tracé par la nature. Ainsi, un œuf mûr quitte son follicule et se précipite vers l'entonnoir de la trompe de Fallope. Si ici, elle rencontre un sperme, alors ils fusionnent - la fécondation se produit.

  1. Qu'est-ce que c'est et comment est-ce dangereux
  2. Symptômes
  3. Menstruation et grossesse extra-utérine sur le test
  4. Les raisons
  5. Élimination et réhabilitation
  6. Grossesse après une grossesse extra-utérine

L'embryon d'une nouvelle vie parcourt un long voyage de trois jours à travers la trompe de Fallope avant d'atteindre l'utérus et de s'implanter dans sa paroi. Les mouvements péristaltiques des oviductes et les villosités de leur membrane muqueuse l'aident à surmonter cette distance, le déplaçant avec diligence dans un endroit qui deviendra une maison pour un bébé en développement et en croissance pendant les 40 prochaines semaines..

Mais parfois, un dysfonctionnement se produit dans ce processus bien huilé: le zygote n'atteint jamais l'utérus et se fixe au mauvais endroit - ce phénomène s'appelle une grossesse extra-utérine.

Qu'est-ce que c'est et comment est-ce dangereux

Par la localisation de l'embryon, la grossesse extra-utérine est classée en 6 types:

  • abdominale, lorsque l'embryon est attaché au péritoine;
  • tubaire - l'option la plus courante avec la fixation de l'embryon à l'intérieur de l'oviducte;
  • cervical - avec implantation d'un zygote dans la région cervicale;
  • interconnexion, avec l'emplacement de l'ovule sur les membranes séreuses de la cavité abdominale;
  • ovarien;
  • avec un utérus bicorne pathologique, l'embryon est capable de se fixer dans l'une de ses cornes.

Se développant selon le scénario d'une grossesse normale, un ectopique peut causer des dommages importants à la santé des femmes: l'œuf fécondé en croissance comprime les tissus environnants, ce qui conduit souvent à leur rupture et à des saignements internes. Une grossesse extra-utérine interrompue devient une source d'infection et d'intoxication, déclenche le développement d'une péritonite. Par conséquent, l'identifier à un stade précoce peut littéralement sauver la vie d'une femme..

Symptômes

Les signes de grossesse précoce sont toujours individuels, y compris l'ectopique. Comme pour la conception normale, au cours des 5 à 6 premières semaines, une femme peut ressentir un malaise, des nausées et des étourdissements associés à une toxicose précoce, mais l'argument le plus important est l'absence de menstruation et un test de grossesse positif.

Les signes de grossesse extra-utérine sont complétés par un certain nombre de symptômes alarmants:

  • une douleur douloureuse et tiraillante dans le bas-ventre signale un étirement de la trompe de Fallope;
  • Menstruation maigre avec un test de grossesse positif, et parfois écoulement sanglant ou brun en dehors du cycle;
  • la douleur dans une grossesse extra-utérine peut prendre un caractère aigu et crampe - et c'est un signe très alarmant, indiquant une rupture de l'oviducte;
  • un symptôme intégral d'hémorragie interne provoquée par le détachement et la mort de l'embryon, devient faiblesse, pâleur de la membrane muqueuse de la bouche et des lèvres;
  • avec une grossesse extra-utérine interrompue, l'ovule commence à se désintégrer et provoque un processus inflammatoire dans la cavité abdominale, donc l'un des signes peut être une forte augmentation de la température corporelle.

La question de savoir comment déterminer une grossesse extra-utérine à un stade précoce, lorsqu'elle n'a pas encore causé de dommages importants, reste ouverte. Après tout, ses symptômes ne sont pas spécifiques et coïncident largement avec les premiers signes d'une grossesse normale..

La seule façon de diagnostiquer de manière fiable une grossesse extra-utérine est une échographie des organes génitaux et de la cavité abdominale. À l'aide de l'équipement, le spécialiste verra l'emplacement de l'ovule, évaluera sa taille et pourra élaborer un plan pour se débarrasser de la pathologie.

Menstruation et grossesse extra-utérine sur le test

Pour l'organisme maternel, l'embryon est un corps étranger de génotype différent. Par conséquent, afin de le protéger de l'attaque du système immunitaire, le corps procède à un certain nombre de réarrangements:

  • dès le moment de la conception, le taux de gonadotrophine chorionique (hCG) augmente dans le sang, une hormone sous l'influence de laquelle le corps jaune de la grossesse mûrit dans l'ovaire;
  • la progestérone produite par cette formation temporaire inhibe l'ovulation et arrête complètement le cycle - c'est pourquoi la menstruation s'arrête pendant la grossesse.

Les mêmes processus se produisent avec une grossesse extra-utérine. La seule différence est que le niveau d'hCG fluctue souvent et que lorsque l'embryon meurt, il diminue. Par conséquent, les règles avec une grossesse extra-utérine peuvent s'arrêter, comme dans le processus habituel de porter un fœtus. Beaucoup moins souvent, il y a des taches rares qui ne correspondent pas au cycle calendaire de la femme.

La question de savoir si le test révèle une grossesse extra-utérine est une question ambiguë. Dans la plupart des cas, le niveau de hCG à 5-6 semaines est suffisamment élevé pour tacher clairement deux bandelettes de test. Mais en cas de grossesse extra-utérine interrompue ou gelée, le résultat peut être négatif. Par conséquent, s'il y a 2-3 semaines, le test était positif, mais aujourd'hui il est négatif et la température corporelle est élevée, c'est une bonne raison de contacter un gynécologue.

Les raisons

La grossesse extra-utérine est rare. Cela se produit dans seulement 2% du nombre total de conceptions. Et il est tout à fait logique qu'il existe des conditions préalables à son développement, qui doivent être prises en compte avec les symptômes pour un diagnostic précoce..

L'ovule fécondé est fixé dans la trompe de Fallope ou le péritoine uniquement s'il ne peut pas se déplacer plus loin dans l'utérus - des obstacles anatomiques ou physiologiques se dressent sur son chemin:

  • Inflammation des appendices et des trompes de Fallope. Dans le même temps, leur surface interne est recouverte d'exsudat muqueux, les villosités sont partiellement détruites et perdent leur sensibilité. En conséquence, les processus qui déplacent normalement le zygote vers l'utérus se figent, à l'exclusion du processus d'implantation de l'embryon dans l'utérus.
  • Processus inflammatoires expérimentés dans le passé. En conséquence, des adhérences se forment souvent dans les trompes de Fallope, ce qui perturbe leur perméabilité..
  • Tumeurs. Bénins et malins, ils sont capables de bloquer la lumière des oviductes et d'empêcher le zygote de pénétrer dans l'utérus, voire de le repousser dans la cavité abdominale.
  • Anomalies anatomiques. Un utérus bicorne, ramifié en deux, et des trompes de Fallope doubles sont des pathologies développementales parfaitement visibles à l'échographie et qui servent de raison pour attribuer une femme à un groupe à haut risque.
  • Dysfonctionnements hormonaux. La maladie des ovaires polykystiques, l'échec hormonal dans la régulation du cycle et même la pathologie de la glande thyroïde peuvent entraîner un arrêt des mouvements péristaltiques des oviductes, à la suite de quoi l'embryon perdra la capacité de se déplacer dans l'utérus.

Les maladies antérieures et les opérations du côté féminin constituent un facteur de risque supplémentaire. Toute intervention et processus inflammatoires peuvent entraîner la formation d'adhérences et une altération de la perméabilité des trompes de Fallope..

Élimination et réhabilitation

Il est possible de se débarrasser d'un embryon situé dans la cavité abdominale ou dans la lumière de l'oviducte uniquement par une méthode opératoire. Dans le même temps, le pronostic et le schéma thérapeutique dépendent en grande partie de la durée de détection de la pathologie:

  • En cas de détection précoce, lorsque les trompes de Fallope ne sont pas encore déformées ou rompues, le pronostic est favorable. Le patient reçoit une opération laparoscopique, au cours de laquelle l'embryon est retiré et l'oviducte est suturé.
  • Avec des déformations importantes, l'embryon est retiré avec la trompe de Fallope et parfois l'ovaire. Mais la femme a encore une chance de réadaptation et d'accouchement rapides..
  • Le pronostic le plus défavorable pour une trompe de Fallope rompue est qu'une hémorragie interne sévère peut être fatale. L'un des scénarios négatifs est le développement d'une péritonite: l'inflammation du péritoine, en l'absence de traitement approprié, peut entraîner une septicémie.

Après l'opération de prélèvement de l'embryon, on prescrit à la femme une cure d'antibiotiques pour prévenir l'infection chirurgicale, l'introduction de solutions isotoniques par voie intraveineuse pour restaurer l'équilibre eau-minéral, ainsi qu'une thérapie enzymatique pour empêcher la formation d'adhérences dans le tube opéré.

Grossesse après une grossesse extra-utérine

Heureusement, les ovaires et les oviductes sont des organes appariés, de sorte qu'une femme pourra donner naissance à un enfant et apprendre la joie de la maternité après une grossesse extra-utérine, même après avoir survécu à l'ablation de l'un des tubes. Mais la chirurgie, même si elle est réalisée par voie laparoscopique et ne laisse pas de cicatrices sur le corps, a certaines conséquences pour le corps. La récupération de l'épithélium et des niveaux hormonaux après l'opération dure environ 6 à 12 mois.Par conséquent, pendant cette période, des tentatives répétées de conception sont absolument impossibles..

  • suivre un cours de physiothérapie qui empêche la formation d'adhérences et renforce la santé de la femme dans son ensemble;
  • 4-6 mois après l'opération, se rendre en cure de sanatorium-resort dans un établissement spécialisé;
  • protégez-vous pendant 12 mois après une grossesse extra-utérine.

Si vous recréez un an plus tard, vous devez immédiatement aller chez le gynécologue, subir une échographie et vous inscrire à la grossesse.

La grossesse extra-utérine est une pathologie rare et dangereuse, afin d'éviter les complications dont vous devez consulter un médecin immédiatement après l'arrêt des menstruations et recevoir un test de grossesse positif. Les diagnostics et l'enregistrement échographiques précoces dissiperont vos doutes.

Grossesse extra-utérine

Une grossesse extra-utérine est une condition pathologique de la grossesse dans laquelle un ovule fécondé est ancré dans la trompe de Fallope ou dans la cavité abdominale (dans de rares cas). Selon les statistiques médicales, une grossesse extra-utérine a été enregistrée dans 2,5% du nombre total de grossesses, dans 10% des cas, elle se reproduit. Cette pathologie appartient à la catégorie du risque accru pour la santé d'une femme, sans la fourniture de soins médicaux, elle peut entraîner la mort..

Selon les statistiques, une augmentation de l'incidence de la grossesse extra-utérine est associée à une augmentation du nombre de processus inflammatoires des organes génitaux internes, à une augmentation du nombre de chirurgies pour contrôler l'accouchement, à l'utilisation de la contraception intra-utérine et hormonale, au traitement de certaines formes d'infertilité et d'insémination artificielle..

Avec tout type de grossesse extra-utérine, porter un enfant est impossible, car cette pathologie menace la santé physique de la mère.

Types de grossesse extra-utérine

  • abdominal (abdominal) - une variante rare, l'ovule peut être localisé sur l'épiploon, le foie, les ligaments croisés-utérins et dans la cavité recto-utérine. La grossesse abdominale primaire est différente - l'implantation d'un ovule fécondé se produit sur les organes abdominaux et secondaire - après un avortement tubaire, l'ovule est réimplanté dans la cavité abdominale. Dans certains cas, une grossesse abdominale pathologique est portée à un stade avancé, ce qui constitue une menace sérieuse pour la vie d'une femme enceinte. La plupart des embryons avec implantation abdominale présentent de graves malformations;
  • tubaire - l'ovule fécondé est fécondé dans la trompe de Fallope et ne descend pas dans l'utérus, mais est fixé sur la paroi de la trompe de Fallope. Après l'implantation, un arrêt du développement de l'embryon peut survenir et, dans le pire des cas, la trompe de Fallope se rompra, ce qui constitue une menace sérieuse pour la vie de la femme;
  • ovarien - l'incidence est inférieure à 1%, elle est divisée en épioophorale (l'ovule est implanté à la surface de l'ovaire) et intrafolliculaire (la fécondation de l'ovule et l'implantation ultérieure a lieu dans le follicule);
  • cervical - la cause de l'événement est considérée comme une césarienne, un avortement antérieur, des fibromes utérins, un transfert d'embryon lors de la fécondation in vitro. L'ovule fécondé est fixé dans la zone du canal cervical de l'utérus.

Le danger d'une grossesse extra-utérine est qu'en cours de développement, l'ovule grossit et le diamètre du tube atteint sa taille maximale, l'étirement atteint un niveau maximal et une rupture se produit. Dans ce cas, le sang, le mucus et l'ovule pénètrent dans la cavité abdominale. Sa stérilité est violée et un processus infectieux se produit, qui finit par se transformer en péritonite. En parallèle, les vaisseaux endommagés saignent abondamment, des saignements massifs dans la cavité abdominale se produisent, ce qui peut conduire une femme à un état de choc hémorragique. Avec une grossesse extra-utérine ovarienne et abdominale, le risque de péritonite est aussi élevé qu'avec une.

Causes possibles d'une grossesse extra-utérine

Principaux facteurs de risque:

  • maladies infectieuses et inflammatoires - précédemment transférées ou passées dans la phase chronique - l'inflammation de l'utérus, des appendices, de la vessie est considérée comme l'une des principales causes de grossesse extra-utérine.
  • Processus inflammatoires dans les ovaires et les trompes (naissances difficiles précédentes, avortements multiples, avortements spontanés sans se rendre dans une clinique médicale), qui ont conduit à une fibrose, à l'apparition d'adhérences et à des cicatrices des tissus, après quoi la lumière des trompes de Fallope se rétrécit, leur fonction de transport est perturbée et l'épithélium cilié change. Le passage de l'œuf à travers les tubes est difficile et une grossesse extra-utérine (tubaire) se produit;
  • infantilisme congénital des trompes de Fallope - une forme irrégulière, une longueur excessive ou une tortuosité dans le sous-développement congénital sont à l'origine du dysfonctionnement des trompes de Fallope;
  • changements hormonaux prononcés (échec ou échec) - les maladies du système endocrinien contribuent au rétrécissement de la lumière des trompes de Fallope, le péristaltisme est perturbé et l'ovule reste dans la cavité de la trompe de Fallope;
  • la présence de tumeurs bénignes ou malignes de l'utérus et des appendices - rétrécissement de la lumière des trompes de Fallope et interférant avec l'avancement de l'œuf;
  • développement anormal des organes génitaux - une sténose anormale congénitale des trompes de Fallope empêche l'œuf de se déplacer vers la cavité utérine, les diverticules (saillie) des parois des trompes de Fallope et de l'utérus entravent le transport de l'œuf et provoquent un foyer inflammatoire chronique;
  • une histoire de grossesses extra-utérines;
  • changer les propriétés standard de l'ovule;
  • sperme lent;
  • certaines technologies d'insémination artificielle;
  • spasme des trompes de Fallope, résultant de la surcharge nerveuse constante d'une femme;
  • l'utilisation de contraceptifs - hormonaux, spirales, contraception d'urgence, etc.;
  • l'âge de la femme enceinte après 35 ans;
  • mode de vie sédentaire;
  • utilisation à long terme de médicaments qui augmentent la fertilité et stimulent l'ovulation.

Symptômes

L'évolution d'une grossesse extra-utérine au cours de la période primaire présente des signes utérins (normatifs) - nausées, somnolence, gonflement des glandes mammaires et leur douleur. L'apparition des symptômes d'une grossesse extra-utérine survient dans la période allant de la 3e à la 8e semaine après la dernière période menstruelle. Ceux-ci inclus:

  • menstruations inhabituelles - taches rares;
  • sensations douloureuses - douleur de la trompe de Fallope touchée, avec grossesse extra-utérine cervicale ou abdominale - le long de la ligne médiane de l'abdomen. Les changements de position du corps, la rotation, la flexion et la marche provoquent des douleurs de traction dans certaines zones. Lorsque l'ovule est situé dans l'isthme de la trompe de Fallope, des sensations douloureuses apparaissent à 5 semaines et avec l'ampoule (près de la sortie de l'utérus) - à 8 semaines;
  • saignements abondants - plus susceptibles de se produire lors d'une grossesse cervicale. L'emplacement du fœtus dans le col de l'utérus, qui est riche en vaisseaux sanguins, entraîne une perte de sang sévère et constitue une menace pour la vie d'une femme enceinte;
  • le repérage est un signe de dommages à la trompe de Fallope pendant la grossesse extra-utérine tubaire. Le résultat le plus favorable de ce type est l'avortement tubaire, dans lequel l'ovule est indépendamment séparé du site d'attachement;
  • mictions et selles douloureuses;
  • état de choc - perte de conscience, baisse de la pression artérielle, pâleur de la peau, bleuissement des lèvres, pouls rapide et faible (se développe en présence d'une perte de sang massive);
  • douleur avec retour au rectum et au bas du dos;
  • résultat positif au test de grossesse (dans la plupart des cas).

Une idée fausse courante est qu'en l'absence de retard de la menstruation, il n'y a pas de grossesse extra-utérine. Le frottis faible écoulement est perçu comme un cycle normal, ce qui conduit à un renvoi tardif en gynécologie.

La clinique de grossesse extra-utérine est subdivisée en:

  1. Grossesse extra-utérine progressive - l'ovule, au fur et à mesure de sa croissance, est introduit dans la trompe de Fallope et le détruit progressivement.
  2. Grossesse extra-utérine spontanée - Avortement tubaire.

Les principaux signes d'un avortement tubaire sont:

  • écoulement sanglant des organes génitaux;
  • retard du cycle menstruel;
  • température corporelle subfébrile;
  • sensations douloureuses qui irradient brusquement vers l'hypochondre, la clavicule, la jambe et l'anus (attaques répétées sur plusieurs heures).

Avec une percée de la trompe de Fallope, il est subjectivement noté:

  • les sensations de douleur les plus fortes;
  • abaisser la tension artérielle à des niveaux critiques;
  • augmentation de la fréquence cardiaque et de la respiration;
  • détérioration générale de la santé;
  • sueur froide;
  • perte de conscience.

Diagnostic de la grossesse extra-utérine

Un diagnostic préliminaire de «grossesse extra-utérine» est posé avec des plaintes typiques:

  • retard du flux menstruel;
  • problèmes sanglants;
  • douleurs de caractéristiques différentes. fréquence et intensité;
  • la nausée;
  • sensations douloureuses dans la région lombaire, l'intérieur de la cuisse et le rectum.

La plupart des patients se plaignent de la présence de 3 à 4 signes simultanément.

Le diagnostic optimal comprend:

  • recueil d'un historique complet pour exclure ou déterminer l'entrée dans des groupes à risque de grossesse extra-utérine;
  • examen par un gynécologue;
  • une échographie pour diagnostiquer une grossesse (6 semaines après la dernière menstruation) révèle les signes suivants: augmentation du corps de l'utérus, localisation exacte de l'ovule avec l'embryon, épaississement des muqueuses de l'utérus. Parallèlement à ces signes, l'échographie permet de détecter la présence de sang et de caillots dans la cavité abdominale, l'accumulation de caillots sanguins dans la lumière de la trompe de Fallope, l'auto-rupture de la trompe de Fallope;
  • identification du niveau de progestérone - une faible concentration suggère la présence d'une grossesse non développée;
  • un test sanguin pour l'hCG (détermination de la concentration de gonadotrophine chorionique) - avec une grossesse extra-utérine, la quantité d'hormones contenues augmente plus lentement que pendant le cours normal de la grossesse.

L'analyse de l'hCG est effectuée à des intervalles de 48 heures pour déterminer la teneur en hormones. Au cours de la période initiale de grossesse, le niveau d'hormones augmente proportionnellement, ce qui est déterminé par l'hCG. Si le niveau n'augmente pas de manière normative, il est faible ou faible, une analyse supplémentaire est effectuée. La réduction des taux d'hormones dans l'analyse de la gonadotrophine chorionique humaine est un signe de grossesse extra-utérine.

La méthode qui donne presque 100% du résultat diagnostique est la laparoscopie. Il est effectué au stade final de l'examen..

Examen histologique du grattage de l'endomètre (en cas de grossesse extra-utérine, il montrera l'absence de villosités choriales et la présence de modifications de la muqueuse utérine).

L'hystérosalpingographie (avec introduction d'agents de contraste) est utilisée dans les cas de diagnostic particulièrement difficiles. L'agent de contraste, pénétrant dans la trompe de Fallope, tache de manière inégale l'ovule, démontrant un symptôme d'écoulement, confirmant une grossesse tubaire extra-utérine.

La clarification du diagnostic est réalisée exclusivement en milieu hospitalier. Un plan d'examen complet est attribué en fonction de l'équipement et du matériel de laboratoire de l'hôpital. La meilleure option pour l'examen est une combinaison d'échographie et de détermination de la gonadotrophine chorionique dans un test sanguin (urinaire). La laparoscopie est prescrite lorsque cela est absolument nécessaire..

Le diagnostic et le traitement ultérieur sont effectués avec l'aide de spécialistes:

  • thérapeute (état général du corps du patient);
  • gynécologue (examen de l'état des organes génitaux internes, évaluation et diagnostic préliminaire);
  • un spécialiste en échographie (confirmation ou réfutation d'un diagnostic préalablement établi);
  • chirurgien-gynécologue (consultation et intervention chirurgicale directe).

Traitement

Avec un diagnostic précoce de la pathologie (avant la rupture ou les dommages aux parois de la trompe de Fallope), des médicaments sont prescrits. Le méthotrexate est recommandé pour l'avortement et est limité à une ou deux doses. Lorsqu'elle est diagnostiquée à un stade précoce, une intervention chirurgicale n'est pas nécessaire, après la prise du médicament, des tests sanguins répétés sont effectués.

Le méthotrexate met fin à la grossesse sous certaines conditions:

  • l'âge gestationnel ne dépasse pas 6 semaines;
  • l'indicateur de l'analyse de la gonadotrophine chorionique humaine n'est pas supérieur à 5000;
  • absence de saignement chez le patient (écoulement de frottis);
  • manque d'activité cardiaque chez le fœtus lors de l'échographie;
  • aucun signe de rupture de la trompe de Fallope (pas de douleur et de saignement intenses, les lectures de la tension artérielle sont normales).

Le médicament est administré par voie intramusculaire ou intraveineuse, le patient est sous observation pendant toute la période. L'efficacité des procédures effectuées est évaluée par le niveau de gonadotrophine chorionique humaine. Une diminution des indices hCG indique une option de traitement réussie, parallèlement à cette analyse, les fonctions des reins, du foie et de la moelle osseuse sont étudiées.

L'utilisation du méthotrexate peut provoquer des effets secondaires (nausées, vomissements, stomatite, diarrhée, etc.) et ne garantit pas l'intégrité des trompes de Fallope, l'impossibilité d'avortement tubaire et des saignements massifs.

Si une grossesse extra-utérine est détectée tardivement, une intervention chirurgicale est effectuée. La laparoscopie est une option douce; en l'absence des instruments nécessaires, une opération abdominale à part entière est prescrite.

Deux types d'interventions chirurgicales sont réalisées par laparoscopie:

  1. La salpingoscopie pendant la grossesse extra-utérine est l'une des opérations épargnantes et préserve la possibilité d'un nouvel accouchement. L'embryon est retiré de la trompe de Fallope par une petite ouverture. La technique est possible lorsque la taille de l'embryon atteint 20 mm et que l'ovule est situé à l'extrémité de la trompe de Fallope.
  2. La salpingectomie pour grossesse extra-utérine est réalisée avec un étirement important de la trompe de Fallope et un risque possible de rupture. L'excision de la partie endommagée de la trompe de Fallope a lieu, suivie de la connexion des zones saines.

La chirurgie pour grossesse pathologique est effectuée de toute urgence ou comme prévu. Dans la deuxième option, le patient est préparé pour la chirurgie en utilisant les procédures de diagnostic suivantes:

  • test sanguin (analyse générale);
  • identification du facteur Rh et du groupe sanguin;
  • ECG;
  • Ultrason;
  • consultation avec un thérapeute;
  • consultation avec un gynécologue.

Période de rééducation

La période après l'opération normalise l'état général du corps de la femme, élimine les facteurs de risque et réhabilite les fonctions reproductives du corps. Après l'opération de prélèvement de l'ovule, un contrôle constant des paramètres hémodynamiques doit être effectué (pour exclure les saignements internes). En outre, un traitement antibiotique, analgésique et anti-inflammatoire est prescrit..

Le contrôle du niveau de gonadotrophine chorionique est effectué chaque semaine et est dû au fait qu'avec une extraction incomplète des particules de l'ovule et une introduction accidentelle dans d'autres organes, une tumeur peut se développer à partir de cellules chorioniques (chorionépithéliome). Avec une intervention chirurgicale réalisée de manière normative, le niveau de gonadotrophine chorionique doit être réduit de moitié par rapport aux données initiales. En l'absence de dynamique positive, le méthotrexate est prescrit et, avec des résultats négatifs persistants, une opération radicale avec ablation de la trompe de Fallope est nécessaire.

En période postopératoire, des procédures physiothérapeutiques utilisant l'électrophorèse et la magnétothérapie sont recommandées pour la restauration la plus rapide de la fonctionnalité du système reproducteur du patient. Les contraceptifs oraux combinés sont prescrits pour éviter une grossesse (pendant au moins six mois) et pour établir un cycle menstruel normal. La grossesse répétée, survenue peu de temps après une grossesse extra-utérine pathologique, comporte un niveau élevé de développement répété de cette pathologie.

Prévention primaire

Un partenaire permanent et la sécurité des relations sexuelles (utilisation d'un équipement de protection individuelle) réduit le risque de maladies sexuellement transmissibles, et avec elles d'éventuelles inflammations et cicatrices des tissus des trompes de Fallope.

Il est impossible de prévenir une grossesse extra-utérine, mais une visite dynamique chez un gynécologue peut réduire le risque de décès. Les femmes enceintes incluses dans la catégorie à haut risque doivent subir un examen complet pour exclure une détermination tardive de grossesse extra-utérine.

Pour réduire le risque de grossesse extra-utérine, vous devez:

  • traiter à temps le traitement de diverses maladies infectieuses des organes génitaux;
  • en cas de fécondation in vitro à la fréquence requise, subir une étude échographique et effectuer des tests pour la teneur en gonadotrophine chorionique dans le sang;
  • lors du changement de partenaire sexuel, il est impératif de subir des tests pour un certain nombre de maladies sexuellement transmissibles;
  • utiliser des contraceptifs oraux combinés pour éviter une grossesse non désirée;
  • pour traiter les maladies pathologiques des organes internes en temps voulu, en empêchant la maladie de se transformer en une forme chronique;
  • bien manger, en respectant le régime alimentaire le plus approprié pour le corps (ne pas se laisser emporter par une perte de poids excessive et un gain spasmodique ou une perte de poids);
  • corriger les troubles hormonaux existants avec l'aide de spécialistes spécialisés.

Au moindre soupçon de grossesse extra-utérine, un appel urgent au service gynécologique est nécessaire. Le moindre retard peut coûter à une femme non seulement une perte de santé, mais aussi la survenue d'une infertilité. Le pire des cas de retard éruptif peut être la mort..

Comment reconnaître une grossesse extra-utérine à temps

En règle générale, une femme apprend la grossesse à une période de 2-3 semaines, et dans certains cas plus tard. Les signes de grossesse extra-utérine (ci-après dénommée EB) aux premiers stades ne diffèrent pas de la normale. Mais après environ la 5e semaine, des différences commencent à apparaître.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/01/2h53L0J8p_novyj-razmer.jpg "alt =" Grossesse ectopique "width =" 660 "height =" 370 "srcset =" "data-srcset =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/01/2h53L0J8p_novyj-razmer.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp- content / uploads / 2018/01 / 2h53L0J8p_novyj-razmer-300x168.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

Le concept et les principales raisons du développement d'une grossesse extra-utérine

La grossesse au cours de laquelle un ovule fécondé est implanté à l'extérieur du corps de l'utérus est appelée ovule ectopique ou ectopique. Il s'agit d'une pathologie assez grave qui menace une femme de développer des complications graves et qui ne se termine par un accouchement que dans des cas exceptionnels et uniques. En règle générale, le diagnostic d'une grossesse pathologique extra-utérine est une bonne raison pour son interruption..

Ceux-ci inclus:

  • maladies inflammatoires aiguës et chroniques des organes génitaux internes d'une femme, entraînant l'apparition d'adhérences et de blocages des trompes;
  • infections génitales;
  • hypothermie et inflammation du système urinaire;
  • caractéristiques anatomiques et anomalies du développement des oviductes - allongées, courbes, tortueuses;
  • Déséquilibre hormonal;
  • un dispositif intra-utérin ou l'utilisation continue de contraceptifs oraux;
  • opérations antérieures qui ont provoqué la formation d'adhérences;
  • pathologies et anomalies de l'ovule.

La luxation de l'œuf survient assez souvent après la FIV, mais dans ce cas, le diagnostic de la GB est opportun.

Comment la luxation de l'ovule est-elle classée

Il n'est pas facile de reconnaître une grossesse extra-utérine à un stade précoce, car en fonction du lieu d'implantation, 4 types d'ectopie sont déversés:

  1. Tubal - survient le plus souvent, nécessite une hospitalisation immédiate et un traitement chirurgical. Avec ce type d'ectopie, l'œuf fécondé est retenu dans le canal de Fallope et se fixe à ses parois. Si la grossesse tubaire n'a pas été diagnostiquée à temps, la croissance active de l'embryon menace de rupture du canal utérin, de choc douloureux et de pertes de sang importantes.
  2. Ovaire - apparaît en présence de malformations de l'utérus. C'est moins fréquent, car les femmes connaissent généralement leurs anomalies et dès les premiers signes d'une éventuelle grossesse, elles sont envoyées pour une échographie, ce qui leur permet de déterminer immédiatement le lieu d'implantation. L'embryon peut se développer directement à l'intérieur du follicule ou à l'extérieur sur la capsule ovarienne.
  3. Hétérotopique - conduit souvent à des erreurs de diagnostic, car dans cette condition, deux œufs fécondés ou plus commencent à se développer simultanément. L'un d'eux est implanté dans l'endomètre utérin, l'autre - ectopique. Lors d'une échographie, après avoir identifié l'embryon dans l'étiquette, le médecin peut passer à côté du fait de l'ectopie et ne pas établir de diagnostic de grossesse multiple.
  4. Abdominale - le type le plus rare de luxation fœtale dans laquelle l'embryon se développe dans la cavité abdominale. Si des saignements apparaissent, ils deviennent immédiatement massifs, mettant la vie de la femme en danger. Dans des cas isolés, avec un apport sanguin suffisant, il y a une chance d'amener le bébé à une période viable.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/01/Ovarialnaya-1.jpg "alt =" types de grossesse extra-utérine "width =" 660 "height =" 371 "srcset =" "data-srcset =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/01/Ovarialnaya-1.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp -content / uploads / 2018/01 / Ovarialnaya-1-300x169.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

La grossesse abdominale peut être divisée en deux sous-espèces:

  • primaire - fécondation et fixation de l'œuf dans la cavité abdominale;
  • secondaire - la conception s'est produite dans le tube, mais pour une raison quelconque, l'œuf n'est pas entré dans l'utérus, mais dans la cavité abdominale.

Il existe un autre type d'ectopie qui ne relève pas de la classification. Il s'agit de l'implantation d'un embryon dans une corne utérine rudimentaire. Dans ce cas, un avortement spontané survient plus tard, pendant une période de 10 à 16 semaines..

Avant de déterminer une grossesse extra-utérine, le niveau d'hCG est analysé, mais dans la plupart des cas, aux premiers stades, il ne diffère pas de la norme physiologique.

Pendant les premières semaines, pour suggérer l'idée d'une pathologie et aider à déterminer une grossesse extra-utérine à la maison, il peut s'agir de menstruations maigres ou de «barbouillettes» sur fond de test positif.

Symptômes de grossesse extra-utérine

Le développement ectopique de l'embryon ne diffère pas initialement de la gestation normale. Un certain nombre de symptômes généraux apparaissent: malaise, somnolence, faiblesse, nausées matinales, gonflement des glandes mammaires et, surtout, retard des règles.

Les symptômes douteux qui aident à reconnaître la GB à un stade précoce comprennent une augmentation de la température basale et générale, une envie douloureuse et fréquente d'uriner, une pression artérielle basse.

Le symptôme le plus courant est la douleur. Avec WB à un stade précoce, la douleur apparaît du côté où la trompe de Fallope est touchée. Ils ont un caractère tirant et sont mis en valeur par le changement de posture ou la marche. En cas de grossesse abdominale, l'estomac fait mal au milieu ou au-dessous du nombril.

Un retard de la menstruation est l'un des principaux signes de grossesse, cependant, à la fois avec des règles ectopiques et physiologiques, des règles mineures peuvent apparaître. Avec une douleur plus intense que d'habitude, le repérage suggère une pathologie possible.

Niveau HCG avec WB

L'indicateur le plus important du développement normal de l'embryon et d'une grossesse réussie est la gonadotrophine chorionique - hCG. C'est une hormone produite par le tissu chorionique, c'est-à-dire il n'apparaît que lorsque le placenta commence à se former puis à fonctionner. La gonadotrophine chorionique est absente chez les femmes non enceintes.

Après l'implantation de l'embryon dans l'endomètre, qui se produit 7 à 8 jours après la fécondation, le niveau correspondant d'hCG peut être trouvé dans le sang et l'urine de la femme..

Ses performances en cas d'ectopie du fœtus sont différentes, par conséquent, la détermination précoce du taux d'hCG est extrêmement importante. Lorsque l'embryon est disloqué, l'hCG est augmentée, mais pas autant que pendant la grossesse normale, en raison de laquelle la bandelette de test sera colorée plus faible que d'habitude.

Le tableau suivant aidera à déterminer le niveau requis de l'hormone correspondant à la période:

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/01/uroven-hgch.jpg "alt =" HCG pendant la grossesse "width =" 660 "height =" 386 "srcset =" "data-srcset =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/01/uroven-hgch.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp -content / uploads / 2018/01 / uroven-hgch-300x175.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

Ce tableau montre des valeurs approximatives, puisque différents laboratoires ont leur propre échelle de gradation, en fonction des réactifs utilisés..

Au cours des premières semaines, la production d'hCG est assez intense et à partir du milieu du terme, son niveau commence à diminuer progressivement.

Si les tests montrent le niveau hormonal correspondant à la date, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Si les indicateurs dépassent le cadre établi et qu'il existe des symptômes indirects de grossesse extra-utérine, il est urgent de subir une échographie.

Le test de grossesse montrera-t-il une pathologie?

La première chose que fait une femme qui a un retard dans ses règles est d'aller acheter un test de grossesse. Le principe de fonctionnement de tout test express est basé sur la détermination de la présence de gonadotrophine chorionique dans l'urine.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/01/ui-56ea336ed2f266.19335943-e1481135871259_novyj-razmer.jpeg "alt =" test pour la grossesse "width =" 660 "height =" 327 "srcset =" "data-srcset =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/01/ui-56ea336ed2f266.19335943-e1481135871259_novyj-razmer. jpeg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/01/ui-56ea336ed2f266.19335943-e1481135871259_novyj-razmer-300x149.jpeg 300w "tailles =" (largeur max: 660px) 100vw, 660px " />

Les tests modernes sont si sensibles qu'ils sont effectués quelle que soit l'heure de la journée. Ils sont pratiques et conçus pour un usage ambulatoire et à domicile. Cependant, pour obtenir le résultat le plus fiable, il est recommandé de tester la portion d'urine du matin..

La définition étant qualitative et non quantitative, vous devez contacter le laboratoire pour obtenir des données précises..

La raison de soupçonner WB lors du diagnostic avec un test express est un résultat négatif après un.

Il existe un faux résultat négatif. Il apparaît soit avec WB, soit si le test est fait trop tôt. Par conséquent, il est conseillé de faire 2-3 tests avec un intervalle de plusieurs jours..

Température basale en IB

La température basale est un indicateur de la présence de changements dans le fond hormonal d'une femme. La BT est mesurée dans le rectum, et parfois dans le vagin, sans se lever après le réveil. L'alternance des phases du cycle mensuel provoque des changements de température. Normalement, les valeurs vont de 37 à 37,3 ° C. Tout décalage indique une pathologie possible..

Dans la grossesse pathologique, la température basale est généralement augmentée. En outre, une femme s'inquiète de la faiblesse générale sévère et de l'état subfébrile, ainsi que des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, irradiant vers le périnée.

Une diminution de la température basale indique une baisse des taux de progestérone et une congélation fœtale.

Comment les médecins diagnostiquent-ils l'ectopie de l'embryon?

Si une femme n'était pas à risque, ses antécédents gynécologiques n'étaient pas alourdis et il n'y avait pas de prérequis pour le développement d'une évolution pathologique de la grossesse, même un médecin expérimenté peut manquer une ectopique..

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/01/uzi_novyj-razmer.png "alt =" ultrasons "width =" 660 " height = "484" srcset = " data-srcset = "https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/01/uzi_novyj-razmer.png 660w, https://dazachatie.ru/wp-content /uploads/2018/01/uzi_novyj-razmer-300x220.png 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

La deuxième étape après un test positif pour chaque femme enceinte est de consulter un médecin. Lors d'un examen gynécologique, une légère cyanose et un ramollissement du col de l'utérus sont déterminés, ce qui confirme en fait le fait de la grossesse. Une taille inadéquate de l'utérus conformément à la période prévue peut conduire à l'idée d'une ectopie.

La méthode la plus précise et la plus fiable à 100% reste le diagnostic par ultrasons, qui est effectué à partir du 8e jour du retard. À l'aide de l'échographie, de la localisation du fœtus, de sa taille et de son âge gestationnel approximatif, l'état des tissus environnants est déterminé.

Avec la localisation utérine habituelle de l'embryon, son attachement à la paroi utérine est clairement visible. Dans le cas d'une grossesse tubaire, l'ovule se trouve dans la lumière du canal, avec une grossesse ovarienne ou abdominale, seule l'inflammation locale de l'organe dans lequel l'implantation a eu lieu est déterminée.

En fonction des résultats obtenus lors de l'échographie, le médecin prescrit la quantité nécessaire de mesures thérapeutiques.

Et quel est le résultat?

Un diagnostic confirmé est une indication directe de son interruption. Si un avortement spontané ne s'est pas produit à un stade précoce, à partir de la 6e semaine, une ectopie des trompes menace de rupture de l'organe et de perte de sang massive et potentiellement mortelle.

Les moindres écarts par rapport à la norme et les symptômes incompréhensibles, la douleur, les changements de température basale devraient alerter une femme et devenir une raison de demander une aide médicale.

Rappelez-vous: WB - pathologie et, malheureusement, il n'y a aucune chance de porter un enfant.

Surveillez votre santé, vérifiez à temps, évitez les facteurs de provocation, suivez les recommandations de votre médecin et un bébé heureux vous sourira certainement.

Symptômes de grossesse extra-utérine

La grossesse extra-utérine survient souvent chez des femmes d'âges différents, les premiers symptômes peuvent être remarqués dès les premiers stades, mais il arrive également que les filles ne prêtent pas attention aux symptômes alarmants. Si vous ne demandez pas l'aide d'un médecin à temps, l'embryon se développera, exerçant ainsi une pression sur les parois des tubes, ce qui peut les briser, provoquant de graves saignements.

Une telle pathologie ne donne pas à une femme la possibilité de porter un enfant et de le mettre au monde pleinement. Dans ce cas, l'emplacement ectopique de l'embryon présente un danger pour la vie et la santé de la fille. Par conséquent, dès les premiers symptômes, vous devriez demander l'aide d'un gynécologue.

TYPES POSSIBLES DE PATHOLOGIES

Les symptômes d'une grossesse extra-utérine sont difficiles à identifier, en particulier dans les premiers stades. Nous allons maintenant parler de ce qu'est la pathologie. Ce type de grossesse est subdivisé en formes distinctes, elles dépendent de l'endroit où l'ovule est fixé et commence à se développer.

Plusieurs types peuvent être distingués:

  1. Tuyau. Dans ce cas, l'œuf est fixé dans le tube et y commence son développement. Cette forme est considérée comme la plus courante et la plus dangereuse..
  2. Cervical. L'embryon atteint le col de l'utérus et y reste, dans ce cas, il est nécessaire de retirer l'ovule le plus tôt possible.
  3. Abdominal. Ce n'est pas si courant, l'embryon peut être dans la cavité abdominale très rarement.
  4. Ovaire. Ici, l'ovule est fécondé directement à côté de l'ovaire et est attaché directement à cet organe. Peut provoquer une rupture ovarienne et des saignements à mesure qu'il se développe.
  5. Rudimentaire. L'ovule fécondé passe dans la corne utérine, et y commence son développement, en médecine moderne, les médecins ont appris à maintenir ce type de grossesse, mais cela ne fonctionne pas toujours.

Au début, il est presque impossible de déterminer la présence d'une grossesse pathologique, car il n'y a pas de symptômes et la fille croit que l'embryon est dans l'utérus. Vous ne pouvez vous renseigner sur une telle pathologie dans les premières semaines que si vous subissez une échographie.

QUAND VOUS POUVEZ CONNAÎTRE LA PATHOLOGIE

Habituellement, les médecins diagnostiquent une grossesse extra-utérine après son interruption, auquel cas une femme peut subir un avortement spontané ou une sonde rompue. L'âge gestationnel peut varier, mais généralement entre quatre et six semaines.

Mais il y a aussi des cas où la grossesse continue de se développer et une pathologie est détectée à l'échographie. En médecine, il y a des cas où une grossesse extra-utérine a été portée jusqu'à 27 semaines.

RAISONS POSSIBLES

Avant de traiter les symptômes d'une grossesse extra-utérine, vous devez savoir pourquoi une telle pathologie se produit à un stade précoce. Plusieurs facteurs provoquent la fixation de l'ovule à l'extérieur de l'utérus:

  1. L'utilisation de contraceptifs hormonaux. C'est une raison assez courante pour laquelle un ovule fécondé reste dans l'ovaire ou se fixe dans la trompe de Fallope..
  2. L'histoire d'une femme d'une grossesse extra-utérine.
  3. Perturbation des trompes de Fallope. Cela peut se produire avec des maladies gynécologiques chroniques. Les trompes de Fallope ne peuvent pas se contracter complètement, de sorte que l'œuf n'entre pas dans l'utérus. En conséquence, l'embryon reste dans le tube et y est fixé, commençant son développement..
  4. Maladies de l'endométriose. Habituellement, avec une telle pathologie, l'ovule ne peut pas du tout être fixé dans l'utérus et une fausse couche se produit, mais l'embryon peut prendre pied dans l'utérus cervical.
  5. Processus tumoraux dans les appendices utérins.
  6. La structure anormale des trompes de Fallope, elles peuvent être trop étroites ou alambiquées, puis l'ovule ne peut pas se déplacer complètement le long des trompes de Fallope et y est fixé.
  7. Cicatrices qui se sont formées sur les trompes de Fallope après une intervention chirurgicale. En outre, de telles cicatrices se forment après l'avortement, ce qui rend difficile le déplacement de l'œuf..
  8. La femme prend des médicaments spéciaux qui stimulent l'ovulation ou utilise d'autres méthodes de reproduction.
  9. Sperme lent. Dans ce cas, l'œuf attend trop longtemps la fécondation dans la trompe de Fallope, il y est donc fixé..
  • Avez-vous eu une grossesse extra-utérine??
    Non Malheureusement, oui... Oui

Pour exclure une éventuelle pathologie, les médecins recommandent fortement de subir un examen avant de planifier une grossesse, ainsi qu'à titre prophylactique tous les six mois. Il est difficile d'identifier les symptômes d'une grossesse extra-utérine, en particulier dans les premiers stades, cette pathologie est donc très dangereuse.

PRINCIPAUX SIGNES DE LA PATHOLOGIE

Les experts disent qu'il est difficile de détecter les symptômes d'une grossesse extra-utérine, en particulier aux premiers stades. La détection de la pathologie se produit généralement si une femme reçoit une échographie à un stade précoce de la grossesse ou lorsque la trompe de Fallope se rompt.

Mais quand même, plusieurs symptômes peuvent révéler une telle pathologie et si une fille rencontre de tels signes, elle doit demander l'aide d'un médecin dès que possible..

La première chose à noter n'est pas seulement un retard des règles, mais leur légère libération. Dans ce cas, un retard peut être présent pendant plusieurs jours, et alors seulement une maigre décharge se produit. Il peut également y avoir des accès de douleur dans le bas de l'abdomen, c'est ainsi que le corps réagit à l'étirement de la trompe de Fallope.

Le syndrome douloureux est caractérisé par un caractère tirant et douloureux, le plus souvent la douleur est donnée à la région lombaire et à l'anus.

Comme le montrent les statistiques, avec une grossesse extra-utérine, les femmes présentent les symptômes suivants:

  • un retard de la menstruation avec une telle pathologie est observé chez près de 80% des femmes;
  • près de 70% des patients présentent des crises de douleur localisées dans le bas de l'abdomen et ayant un caractère différent;
  • les premiers signes de toxicose sont présents chez plus de la moitié des femmes ayant une grossesse extra-utérine;
  • une légère augmentation des glandes mammaires est observée chez environ 35% des femmes confrontées à une mauvaise fixation de l'ovule.

Les médecins notent que la pathologie peut être identifiée par certains signes lors de l'examen:

  • la trompe de Fallope a une taille agrandie, ce qui est clairement visible à la palpation des appendices, cela indique que l'embryon n'est pas correctement fixé;
  • le col de l'utérus devient bleuâtre et plus lâche;
  • si le médecin tente de dévier l'utérus, cela conduit à un syndrome douloureux aigu chez le patient.

À l'examen, le gynécologue peut noter que la taille de l'utérus ne correspond pas à la période réelle de grossesse, cela peut indiquer que l'ovule n'est pas correctement fixé. Il convient de noter qu'aucun médecin ne peut diagnostiquer avec précision sans effectuer un examen complet..

Pour clarifier le diagnostic, une échographie est effectuée et la femme effectue également un test sanguin pour les hormones. Si la quantité de progestérone est inférieure à ce qui est nécessaire, cela indiquera une grossesse pathologique..

OPTIONS DE TRAITEMENT POSSIBLES

Si le médecin a identifié les symptômes d'une grossesse extra-utérine, même à un stade précoce, il ne sera pas possible de sauver le fœtus. Cette pathologie est grave, elle nécessite donc une intervention chirurgicale immédiate. Dans certains cas, les médecins se dispensent de médicaments. Ces deux méthodes sont utilisées pour retirer l'ovule de la trompe de Fallope..

TRAITEMENT MÉDICINAL

Si le problème a été identifié tôt, alors que la vie de la femme n'est pas en danger, les médecins peuvent utiliser une méthode de traitement médicamenteux. Habituellement, un médicament appelé méthotrexate est utilisé, ces comprimés aident à interrompre une grossesse dans les premières semaines et contribuent également à la résorption de l'ovule.

Cette méthode présente de nombreux avantages, par exemple, les médecins ne retireront pas la trompe de Fallope, ce qui permet de tomber enceinte normalement à l'avenir..

CHIRURGIE

Il existe plusieurs options pour l'ablation chirurgicale de l'ovule, la laparoscopie est considérée comme la plus sûre. L'opération est réalisée sous anesthésie générale, tandis que le médecin surveille en permanence le processus à l'aide d'un appareil à ultrasons.

Mais cette option de retrait de l'embryon n'est possible que dans les premiers stades de la grossesse, plus tard, il sera nécessaire de procéder à une opération de bandelette à part entière, au cours de laquelle la trompe de Fallope de la femme est retirée, ce qui réduit les chances d'une grossesse normale à l'avenir. La période de récupération après la laparoscopie est significativement plus courte qu'après une chirurgie abdominale.

Qu'est-ce qu'une grossesse extra-utérine et à quel point elle est dangereuse

Une grossesse typique va comme ça. Le spermatozoïde pénètre dans l'ovule, qui est libéré pendant l'ovulation dans la trompe de Fallope. Ce dernier commence à se contracter, poussant l'œuf fécondé dans l'utérus. Là, l'œuf est attaché à la paroi utérine et commence à se transformer en un embryon en croissance active.

Avec une grossesse extra-utérine, comme son nom l'indique, l'œuf n'entre pas dans l'utérus. Le plus souvent, il persiste dans la trompe de Fallope - trop sinueux, étroit ou faible pour pousser l'ovule si nécessaire. Mais il y a des moments où l'ovule est implanté dans le col de l'utérus, l'ovaire ou un autre endroit dans la cavité abdominale.

La grossesse extra-utérine ne se termine pas bien avec quoi que ce soit. L'embryon en croissance brise tôt ou tard les parois de l'organe auquel il s'est attaché. Le résultat est une hémorragie interne massive, une infection dans la cavité abdominale et une péritonite (cependant, vous pouvez ne pas vivre pour le voir).

Selon l'American Pregnancy Association, chaque cinquantième grossesse est extra-utérine.

Quels sont les signes d'une grossesse extra-utérine, vous devriez aller chez le médecin

Au début, une grossesse extra-utérine ressemble presque à une grossesse normale. Règles retardées, inconfort dans le bas de l'abdomen, douleur dans la poitrine, deux bandelettes lors d'un test à domicile - il semble que tout soit normal.

Les troubles peuvent se manifester à tout moment entre la cinquième et la quatorzième semaine de grossesse. Mais le plus souvent, cela se produit environ deux semaines après le retard. C'est pendant cette période que des signes avant-coureurs apparaissent:

  1. Douleurs et crampes piquantes dans le bas de l'abdomen.
  2. Accompagnant les douleurs nausées et vomissements.
  3. Vertiges constants, faiblesse.
  4. Douleur dans le rectum ou irradiant vers l'épaule et le cou.
  5. Décharge similaire au flux menstruel.

Pour l'un de ces symptômes, il est important de consulter un gynécologue le plus tôt possible..

Quand appeler une ambulance

N'attendez pas et consultez un médecin d'urgence si:

  1. Vous avez une douleur intense qui dure plus de quelques minutes.
  2. Vous saignez.
  3. Douleur rectale aiguë accompagnée d'une sensation de besoin insupportable d'aller aux toilettes.
  4. L'épaule fait mal pendant une longue période (plus de quelques minutes). Parfois, le sang qui se précipite dans la cavité abdominale après une rupture de la trompe de Fallope s'accumule près du diaphragme et irrite les nerfs associés à l'épaule.
  5. Vous avez des étourdissements extrêmes - au point que vous semblez sur le point de vous évanouir.

Pourquoi, si vous soupçonnez une grossesse, vous devez aller chez le médecin

Il est impossible de déterminer une grossesse extra-utérine à la maison. Au moins jusqu'à ce qu'il se fasse sentir avec des symptômes dangereux évidents.

Conclusion: lorsque vous voyez deux bandelettes sur le test, ne retardez pas une visite chez le gynécologue. Le médecin saura dès le départ si tout est en ordre. Pour ce faire, il:

  1. Examen des organes pelviens. Il s'agit de savoir s'il existe une sensibilité inhabituelle ou des formations douloureuses dans la cavité abdominale..
  2. Il fera une échographie pour déterminer l'endroit où l'ovule est attaché. Dans les premiers stades (jusqu'à 5-6 semaines), les examens sont effectués avec un capteur intravaginal - cela donne un résultat plus précis. Cependant, il y a des moments où le lieu d'implantation ne peut pas être déterminé. Ensuite, le médecin vous prescrira une échographie supplémentaire pour une période de 8 à 9 semaines.
  3. Il vous suggérera de faire des analyses de sang ou d'urine pour déterminer le niveau de l'hormone hCG (gonadotrophine chorionique humaine). Au début d'une grossesse extra-utérine, la quantité de cette hormone est nettement inférieure à celle d'une grossesse normale, et les tests le montreront.

La deuxième bandelette du test de grossesse extra-utérine semble souvent très pâle. Il est associé à de faibles niveaux de hCG.

Comment traiter une grossesse extra-utérine

Il n'y a pas d'options - la grossesse devra être interrompue. Mais de quelle manière dépend du timing.

Traitement médical

Il est utilisé si l'attachement anormal de l'œuf a pu être détecté à un stade précoce. Le spécialiste injectera du méthotrexate (Trexall), qui arrête la croissance du placenta et oblige le corps à se débarrasser de la grossesse par lui-même.

Remarque: plusieurs traitements peuvent être nécessaires, il est donc important de rester en contact avec votre médecin et de suivre ses recommandations.

Laparoscopie

Il s'agit d'une petite opération au cours de laquelle le chirurgien va retirer l'ovule. Très probablement, la trompe de Fallope ne sera pas blessée..

Chirurgie

C'est une option d'urgence. Si la trompe de Fallope a été rompue, le chirurgien en retirera une partie ou la totalité pour sauver la vie de la femme.

Est-il possible de tomber enceinte après une grossesse extra-utérine

Cela dépend de la cause exacte de la violation. Les causes courantes de grossesse extra-utérine sont:

  • Infections de la trompe de Fallope. En raison de l'inflammation, le tube ne peut pas déplacer l'ovule dans l'utérus.
  • L'endométriose.
  • Cicatrices et adhérences. En règle générale, ce sont les conséquences d'opérations antérieures (les mêmes avortements) ou d'infections. Ils interfèrent également avec le mouvement d'un œuf fécondé..
  • Caractéristiques personnelles. Chez certaines femmes, la trompe de Fallope est trop étroite ou tordue.

Quelle est la raison de votre cas et que faire à ce sujet, il est préférable d'en discuter avec votre gynécologue. Le spécialiste lira votre dossier médical, effectuera des recherches complémentaires et élaborera un plan de rééducation qui vous aidera un jour à concevoir et à porter un bébé en bonne santé..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Peut tailler pendant l'allaitement

Nouveau née

Peut tailler pendant l'allaitementLa teneur en éléments nutritifs du lait maternel dépend des aliments qu'une femme mange. Par conséquent, elle doit surveiller son alimentation, en évitant les composants nocifs..

Ce qu'une mère peut faire pour maintenir sa grossesse tôt

Nouveau née

Avec l'apparition des deux premières rayures, maman commence à s'inquiéter beaucoup de son état. Si la grossesse est attendue depuis longtemps, même des changements mineurs ou tout à fait normaux dans le corps deviennent une source de préoccupation.

Insuffisance isthmique-cervicale pendant la grossesse

Nouveau née

Insuffisance isthmique-cervicale pendant la grossesseL'insuffisance isthmique-cervicale est un processus pathologique dans lequel le col de l'utérus ne peut pas supporter la masse de l'embryon en croissance, à la suite duquel il commence à s'ouvrir plus tôt que prévu.

Mélange prêt à l'emploi NAN 1 0.4l à partir de 0 mois

Infertilité

Tous les produits de la marque NANÀ propos du produitNAN 1 est une formule prête à boire entièrement équilibrée qui fournit à votre bébé tous les nutriments nécessaires à un développement physique et mental optimal et aide à renforcer le système immunitaire.