Principal / Nutrition

Régurgitation après le lait maternisé dès la naissance

Les filles, partagez votre expérience, qui se nourrit de formule. Le mien crache beaucoup après chaque tétée, sauf la nuit où il s'endort tout de suite et ne secoue pas la tête. Une pensée s'insinue dans votre esprit, est-ce que ça crache vraiment à cause de l'activité? Bouge et secoue la tête d'avant en arrière pendant et après l'alimentation, et crache pendant l'enroulement après l'alimentation. Je le tiens dans une colonne. Je ne suralimente pas. Combien de temps cela dure-t-il, jusqu'à quel âge? Ato a été torturé après avoir été nourri pendant 1,5 heure pour suivre la régurgitation, et il y aura bientôt le prochain repas, il n'y a pas de temps pour quoi que ce soit de crêpe. Comment être?

À cause de ce que le bébé crache après avoir donné le lait maternisé?

Les premiers mois à compter de la naissance, le corps de l'enfant s'adapte à de nouvelles conditions, de sorte que le fonctionnement de certains organes internes ne fait que s'améliorer. Les parents sont particulièrement préoccupés par la question de savoir pourquoi le bébé crache parfois après le lait maternisé. Le phénomène désagréable peut être associé à la physiologie habituelle - l'immaturité du système digestif. Cependant, les causes dangereuses et pathologiques ne doivent pas être exclues..

Le taux et la fréquence des régurgitations chez les nourrissons

Environ 80% des parents sont confrontés à un problème tel que la régurgitation chez un bébé - en particulier pendant les premières semaines de la vie d'un bébé. Après 3-4 mois, l'intensité du retour de nourriture diminue, et à 8-9 mois, elle disparaît complètement. La limite maximale de la période d'adaptation du système digestif est de 1 an. Si le bébé crache après avoir été nourri au lait maternisé à un âge plus avancé, cela est considéré comme un écart..

La norme pour le volume de nourriture non digérée est:

  • 2 cuillères à café après chaque tétée;
  • 3 cuillères à café avec une seule régurgitation par jour.

Même éructer avec une fontaine est considéré comme acceptable s'il ne se produit pas plus d'une fois par jour. Si l'enfant prend du poids régulièrement et que les crachats ne s'accompagnent pas de vomissements, il n'y a aucune raison de s'inquiéter.

Causes de crachat chez un enfant

Si le bébé crache après presque chaque tétée, il doit être montré au pédiatre pour écarter la présence d'une maladie grave. Il est plus facile de contrôler le repas des «artificiels» car la mère prépare elle-même le mélange et calcule la quantité de nourriture. Cependant, l'intoxication alimentaire peut s'ajouter aux facteurs qui influencent la fréquence et la quantité de régurgitation si le biberon est mal désinfecté. En cas d'intolérance à l'un des composants du produit, il est toujours possible de changer l'aliment habituel pour un mélange spécial de régurgitation.

Suralimentation

La principale raison du retour de nourriture est l'incapacité de l'estomac de l'enfant à accepter de grandes quantités de nourriture. Le taux pour chaque alimentation doit être calculé strictement selon les instructions sur l'emballage. N'oubliez pas que le sphincter entre l'œsophage et l'estomac ne se ferme pas hermétiquement, c'est pourquoi le mélange non digéré est libéré. Si le bébé est suralimenté, une régurgitation constante ne peut être évitée..

Aérophagie

Avaler de l'air en mangeant est la deuxième cause la plus fréquente de régurgitation. Maman doit faire attention aux points importants:

  • la tétine du biberon doit être complètement remplie de lait lors de la tétée;
  • le trou dans le mamelon ne doit pas être trop large.

Il est conseillé d'acheter des biberons avec une tétine spéciale "anti-colique", qui protège l'estomac du bébé des entrées d'air accidentelles.

Mélange

Si initialement le bébé était complètement sous GV, puis est passé à la nutrition artificielle et que la régurgitation a commencé après avoir été nourri avec le mélange, vous devriez alors penser à changer de marque du produit. Les fabricants modernes de préparations pour nourrissons affirment que le produit est parfaitement adapté au lait maternel, mais ce n'est pas tout à fait vrai. Le mélange contient de nombreuses substances qui ne se trouvent pas dans le lait maternel, ce qui rend difficile pour un estomac immature de digérer les aliments lourds. Lors du choix du produit optimal, vous devez faire attention à la composition:

  • teneur en calories non inférieure à 64 kcal;
  • manque de sucre, de fructose et de glucose - ils provoquent la formation de gaz;
  • graisses dans 3-3,8 g.

Si le bébé crache, vous pouvez acheter une préparation antireflux et la donner à votre bébé avant le repas principal. La quantité de nutrition médicale dépend de la portion individuelle de la nourriture - le pédiatre indiquera des paramètres plus précis après avoir examiné le bébé.

Important! Il n'est pas recommandé d'utiliser le mélange antireflux pendant plus de 3 mois, par conséquent, en l'absence d'effet positif, vous devriez consulter un médecin.

Ballonnements

L'accumulation de gaz et de coliques est une condition très désagréable et douloureuse dans laquelle l'enfant crache beaucoup après avoir été nourri avec du lait maternisé. Le processus naturel de déplacement des aliments de l'estomac vers les intestins est ralenti, ce qui conduit au «retour» des aliments. Pour éviter le problème, il est nécessaire de coucher le bébé sur le ventre plus souvent - surtout avant un repas. Pendant la journée, des massages légers et l'ajout d'eau d'aneth sont utiles.

La constipation et les crampes peuvent être déclenchées par des bandes élastiques serrées sur les curseurs ou par un emmaillotage épais. Une pression accrue est exercée sur la cavité abdominale, ce qui entraîne une perturbation du mouvement des aliments dans le tractus gastro-intestinal. L'ancienne génération conseille d'appliquer une couche chaude sur l'abdomen, mais il s'agit d'une mesure temporaire qui ne résout pas le problème. Vous pouvez consulter un pédiatre pour recommander des gouttes pour bébé pour se débarrasser des coliques.

Écologie

Un environnement défavorable qui provoque des réactions allergiques est considéré comme un facteur négatif. Fumée de tabac, odeurs intenses de parfum ou de produits d'hygiène, plantes pendant la floraison - tout cela provoque un manque d'oxygène, suivi d'un spasme de l'œsophage. Il est nécessaire d'exclure complètement les allergènes, sinon la régurgitation semblera une bagatelle insignifiante par rapport aux menaces graves pour la santé du bébé..

Mouvement

Après avoir mangé, un adulte peut tranquillement vaquer à ses affaires immédiatement, mais pour un enfant, toute activité dans l'heure qui suit est lourde de régurgitation. Pour le ventre, il est préférable de fournir un repos complet, de sorte que le bébé doit être tenu dans ses mains avec une "colonne" - c'est le "maximum moteur", dont les limites ne doivent pas être franchies. Vous ne pouvez pas déranger l'enfant, changer de vêtements ou se baigner lorsqu'il a mangé. Toutes les manipulations sont effectuées à jeun..

Parfois, les bébés eux-mêmes montrent une activité accrue: ils se tordent avec leurs bras et leurs jambes, mettent leurs doigts dans leur bouche et tournent constamment. Si possible, vous devez rester avec le bébé pendant 15 à 20 minutes après avoir mangé afin de contrôler son énergie. Sur Internet, il existe des conseils selon lesquels le bébé doit être couché sur le ventre après avoir mangé pour éviter les coliques. Cette méthode aide vraiment avec les ballonnements, mais la période est juste avant l'alimentation.

Pathologie

À première vue, une régurgitation inoffensive peut être le symptôme d'une maladie grave:

  1. Hernie diaphragmatique, dans laquelle une partie des organes abdominaux se déplace dans la poitrine. Le défaut est détecté uniquement avec un examen médical.
  2. Sténose pylorique - rétrécissement du segment du tractus gastro-intestinal à la jonction de l'estomac avec le duodénum.
  3. La phénylcétonurie est caractérisée par une carence en enzymes nécessaires à la digestion normale des aliments.
  4. Le syndrome adrénogénital s'accompagne d'un fonctionnement insuffisant du cortex surrénalien, en raison duquel les vomissements augmentent.
  5. La régurgitation constante est caractéristique des maladies du système nerveux central associées à un traumatisme à la naissance ou à des pathologies au cours du développement intra-utérin.
  6. Avec l'hydrocéphalie congénitale, l'anxiété du bébé et le rejet de la tête dans un rêve se joignent à la régurgitation.
  7. Une régurgitation abondante peut être un signe d'encéphalopathie périnatale - l'enfant dort sans repos et des vomissements fréquents «battent» une fontaine.

Le retour des aliments non digérés est observé dans les maladies infectieuses, mais les principaux symptômes sont la pâleur de la peau, la somnolence et la fièvre. Si le nouveau-né crache de la bile après le mélange, des vomissements peuvent être suspectés..

Comment distinguer les vomissements de la régurgitation?

Avant de se demander pourquoi le bébé crache après le lait maternisé, il est important d'apprendre à faire la distinction entre deux conditions différentes. Signes de vomissements:

  • immédiatement avant l'attaque, la respiration s'accélère, la transpiration augmente;
  • la régurgitation se produit plusieurs fois et ne dépend pas de l'apport alimentaire;
  • en raison de crampes dans l'estomac, le bébé devient agité et maussade;
  • le volume de vomi est beaucoup plus important qu'avec une régurgitation normale.

La régurgitation n'est pas si intense:

  • la libération d'aliments non digérés est observée une fois dans les 20 à 30 minutes après avoir mangé;
  • les éructations peuvent être accompagnées de hoquet - c'est ainsi que l'air emprisonné dans le tractus gastro-intestinal pendant un repas "se manifeste";
  • l'humeur du bébé ne change pas, le plus souvent il ne comprend même pas que quelque chose d '«anormal» s'est produit.

Les vomissements répétés entraînent une déshydratation, ce qui est dangereux pour le corps d'un enfant fragile - dans ce cas, vous ne pouvez pas vous passer d'une aide médicale.

Cracher une fontaine - quel est le danger?

En soi, la vidange réflexe de l'estomac ne constitue pas une menace pour le nourrisson si les parents sont à proximité et en contrôle. Lorsque vous êtes allongé sur le dos, le risque d'étouffement avec du vomi augmente, vous ne pouvez donc pas laisser votre bébé seul, même pendant une minute. Le bébé ne pourra pas avaler le liquide qui est sorti, et s'il pénètre dans les voies respiratoires, le mélange non digéré provoque le développement d'une pneumonie et d'une otite moyenne. Il est conseillé d'endormir le bébé à un angle de 30 °, en fixant la position du dos avec un oreiller.

Crache tous les jours après avoir mangé - que faire?

La principale raison de crachats chez les nouveau-nés nourris au biberon est l'immaturité du système digestif et le défaut de la mère de suivre la bonne technique d'alimentation. Si le volume de vomi ne dépasse pas la norme, il n'y a aucune raison de s'inquiéter - dès que les muscles du tube digestif deviennent plus forts, le problème disparaîtra.

Maman doit respecter des règles importantes lors de l'alimentation:

  1. Vous ne pouvez pas emmailloter un bébé avant de manger, même si la grand-mère a dit que «le petit est si calme et rien ne le distrait». Serrer l'abdomen est une voie directe vers la régurgitation quotidienne.
  2. La bouteille est positionnée à un angle de 40 à 60 ° par rapport au visage. Dans une position optimale, la tête du bébé est légèrement plus haute que le corps..
  3. Si le bébé pleure, vous ne pouvez pas essayer de le calmer avec de la nourriture - alors il avale de l'air.
  4. Le mélange doit être chaud.

Si la régurgitation est accompagnée de symptômes alarmants, vous devez contacter votre pédiatre.

Prévention des régurgitations

La condition peut être associée à de nombreuses raisons, par conséquent, la thérapie est choisie par le médecin après avoir examiné l'enfant. Cependant, toute mère peut prendre des mesures préventives:

  1. En cas de suralimentation, il est recommandé de raccourcir le temps d'alimentation ou de réduire la portion.
  2. Immédiatement après avoir mangé, vous devez porter le bébé «dans une colonne».
  3. La tête du bébé ne doit pas être rejetée en arrière lors de l'allaitement..
  4. Si la respiration nasale est difficile, vous devez éliminer le mucus et les croûtes séchées des narines de l'enfant - alors le bébé n'aura pas à «avaler» de l'air avec sa bouche.

Vous pouvez réduire le risque d'éjection de nourriture si vous portez souvent le bébé debout et menez une vie active avec lui - un simple exercice et une activité physique modérée renforcent les muscles du tractus gastro-intestinal. Parfois, il suffit d'être patient - la nature fera le reste toute seule. Dès que le bébé devient un peu plus fort, la régurgitation cessera de le déranger..

Que faire si votre bébé crache après le lait maternisé?

Cracher des bébés nourris au biberon n'est pas dangereux s'ils ne sont pas abondants et rares, tandis que les bébés continuent à prendre du poids conformément aux normes d'âge, se sentent bien et ont l'air en bonne santé. Avant d'agir, les parents doivent savoir pourquoi le bébé crache après le lait maternisé et déterminer si ce symptôme est le signe d'un état pathologique..

Pourquoi un bébé crache-t-il après le lait maternisé??

Dans la plupart des cas, l'enfant régurgite le mélange pour des raisons physiologiques qui n'ont rien à voir avec des pathologies. Dans certains cas, un tel phénomène est l'un des symptômes de maladies des organes et systèmes internes..

  • avaler de l'air pendant l'allaitement (il est recommandé de changer le biberon);
  • l'enfant mange rapidement et avidement (pendant l'alimentation, il est préférable de faire de courtes pauses de 5 à 10 secondes);
  • suralimentation (quantité excessive de mélange entrant dans l'estomac);
  • allergie (si le mélange ne convient pas, une réaction allergique peut survenir, accompagnée de régurgitations);
  • emmaillotage trop serré;
  • coliques, constipation, augmentation de la production de gaz;
  • processus pathologiques dans le tube digestif.

Dans quels cas le bébé doit-il être montré au pédiatre:

  • une forte augmentation du volume de régurgitation;
  • l'enfant crache plus souvent que d'habitude;
  • pendant les crachats, le bébé pleure, se cambre, sa température corporelle augmente;
  • il y a une perte de poids corporel;
  • l'enfant vomit parfois (les vomissements ont une teinte jaunâtre en raison d'impuretés biliaires);
  • la régurgitation se produit même après que le bébé a un an;
  • après régurgitation, le bébé demande de la nourriture, il présente des symptômes de déshydratation.

Que faire si votre bébé crache après le lait maternisé?

Bien que dans la plupart des cas, les crachats soient un processus naturel, typique des bébés jusqu'à 6-7 mois, tous les parents n'aimeront pas laver leurs vêtements tous les jours en raison des taches et d'une odeur désagréable de vomi. Les experts conseillent le plus souvent d'attendre un peu jusqu'à ce que tout disparaisse de lui-même. Mais toutes les mamans et tous les papas ne sont pas si patients.

Actuellement, aucun médicament ne peut réduire le nombre et le volume des régurgitations. La seule chose qu'un pédiatre peut conseiller est de prendre des fonds qui aident à réduire la formation de gaz, à base de graines de fenouil et de siméthicone (par exemple, «Espumisan»). En raison de la diminution de la pression des gaz sur les parois de l'estomac, le bébé crachera moins souvent. Vous pouvez également remplacer le mélange adapté habituel par un antireflux (plus épais).

Conseils utiles aux parents:

  • porter le bébé dans une «colonne» le plus longtemps possible après la tétée (plus l'air sort en position verticale, moins il vomira de mélange);
  • pendant un certain temps, le volume du mélange, qui est administré en une seule fois, doit être réduit (la question de savoir combien il faut nourrir le bébé est décidée exclusivement avec le médecin);
  • un nouveau-né peut être emmailloté la nuit (l'emmaillotage aide à réduire l'activité nerveuse et à réduire la pression sur les parois gastriques);
  • essayez de vous assurer que l'enfant mène une vie active - marchez plus souvent avec lui, portez-le en écharpe, visitez la piscine, cours de massage (cela aidera à accélérer le processus de renforcement des muscles du bébé, y compris ceux impliqués dans la digestion);
  • avant d'aller au lit, il est recommandé de donner au bébé une tétine, vous pouvez permettre au bébé de sucer un doigt (les mouvements de succion stimulent le tractus gastro-intestinal, bien que la nourriture ne pénètre plus dans l'estomac, par conséquent, le mélange précédemment consommé est mieux absorbé et ne sort pas).

Cracher chez un enfant n'est pas préoccupant. Si le bébé a commencé à le faire plus souvent, les parents devraient absolument consulter un médecin. La détection précoce du problème aidera à y faire face rapidement. Le spécialiste établira les causes de la régurgitation, prescrira les études nécessaires et donnera des recommandations sur la façon de faire face rapidement au problème sans nuire au bébé.

auteur-expert: Svyatoslav Alekseevich Morenov,

Maintenant, vous savez tous pourquoi un bébé crache après une tétée. Nous espérons que vous avez apprécié notre article. Partagez avec vos amis, laissez des commentaires - nous nous ferons un plaisir de vous répondre!

Docteur Komarovsky sur la régurgitation

  • Au sujet du problème
  • Traitement
  • Lorsque vous avez besoin d'un médecin
  • Les conseils du docteur Komarovsky

Les questions liées aux crachats chez les bébés sont l'une des plus courantes chez les jeunes parents et les mamans-pères expérimentés. Et tout cela parce qu'il n'y a pratiquement pas de nouveau-nés qui ne feraient pas cela. Selon les statistiques médicales, 8 bambins sur 10 le font. La seule différence réside dans la fréquence, le volume et l'intensité du processus. Le célèbre médecin Evgeny Komarovsky dit quoi faire si le bébé «jette» régulièrement une partie de ce qu'il a mangé, a-t-il besoin d'un traitement?.

Au sujet du problème

En médecine, la régurgitation a un nom scientifique - reflux œsophagien gazeux. Pour la première fois, en tant que phénomène médical, il a été décrit au 19ème siècle. Le reflux se développe principalement après avoir mangé. Elle se manifeste par le fait qu'une partie du contenu de l'estomac est rejetée passivement dans l'œsophage, dans le pharynx et dans la bouche. En conséquence, le bébé «plaît» à la mère en lui redonnant ce qui a été mangé récemment, parfois assez abondamment.

Chez un adulte, la nourriture ne peut le plus souvent sortir, car tout un mécanisme de barrière de différents sphincters de l'œsophage est déclenché. Chez les nouveau-nés, en particulier les prématurés, ces «dispositifs de verrouillage» sont peu développés. À mesure qu'ils s'améliorent, les épisodes de régurgitation se produisent moins souvent, puis disparaissent complètement. Le sous-développement du système digestif est considéré comme la principale cause du reflux œsophagien gazeux.

Dans les premiers mois de la vie, ce phénomène est considéré comme physiologiquement justifié, normal. Chez un tiers des enfants, la digestion est normalisée à l'âge de 4 mois, la plupart des tout-petits arrêtent de cracher à 5-6 mois. Ce n'est observé que chez une petite partie des bébés après 7 mois, mais à l'année, un enfant aussi «tardif» cesse complètement de cracher.

Si l'état général de l'enfant est normal: le bébé prend bien du poids, le pédiatre ne voit aucune anomalie et le neurologue n'a pas posé de diagnostic neurologique grave, la régurgitation ne cause aucun mal aux bébés.

Traitement

Il n'y a pas de pilule magique pour ce phénomène, dit Yevgeny Komarovsky. Par conséquent, le traitement du reflux est toujours un ensemble de mesures psychologiques et pédagogiques destinées principalement aux parents. Ils, alarmés et paniqués, ont besoin de comprendre de manière accessible et compréhensible qu'il n'y a rien de pathologique dans ce processus, l'enfant n'est pas malade, ne meurt pas de faim, ne souffre pas et n'a pas besoin d'hospitalisation.

Si cela réussit, maman et papa expliquent un autre point important. La régurgitation n'est pas un vomissement. Vous devez consulter un médecin de toute urgence en cas d'ouverture de vomissements, car ce symptôme est très dangereux pour les nourrissons. Avec des vomissements, en plus de la nourriture jetée hors de l'estomac (son grand volume), le bébé aura d'autres symptômes. Avec le reflux, il ne se passe plus rien pour le bébé, sauf une petite quantité de lait ou de mélange.

Il y a des enfants avec une activité accrue du centre de vomissement, qui peuvent réagir par des vomissements même à une légère suralimentation. De telles miettes doivent être sous-alimentées, dit Yevgeny Komarovsky, c'est-à-dire limiter le temps qu'elles passent au sein. Et si le bébé mange un mélange de lait adapté, diluez-le dans une quantité inférieure à celle requise par la norme d'âge.

Le traitement principal de toute régurgitation doit viser à s'assurer que l'enfant ne mange pas trop, car il «rejettera» toujours l'excédent. Dans les cas particulièrement graves, des médicaments sont prescrits pour réduire la formation de gaz - «Diflatil» ou «Espumisan». Crachant souvent et abondamment un bébé, surtout si le reflux n'apparaît pas immédiatement, mais après une demi-heure voire une heure après avoir mangé, Komarovsky conseille d'emmailloter et de se coucher sur le côté pour que le bébé ne s'étouffe pas dans un rêve.

Si le bébé est indigné par le besoin de dormir sur le côté (et ce n'est pas du tout rare!), Vous pouvez alors mettre un oreiller adulte sous le matelas du berceau. Le dos doit être sur cette estrade, mais pas la tête du bébé. Il peut être posé sur le dos à un angle d'environ 30 degrés, dans cette position, le risque d'étouffement est minimisé.

Lorsque vous avez besoin d'un médecin

Si l'enfant ne prend pas bien du poids, est sensiblement en retard dans son développement, le crachat doit être corrigé, ce qui sera réfléchi par un spécialiste après l'examen. Il est également nécessaire de consulter un médecin si, après un épisode de reflux, le bébé se comporte de manière agitée - il commence à pleurer de manière perçante, à resserrer les jambes, à se tordre. Cela peut se produire lorsque l'œsophage est irrité par le suc gastrique. En règle générale, cela devient possible avec certaines pathologies du système digestif, avec des problèmes neurologiques..

Maman doit consulter un médecin dès que possible si le bébé éructe non seulement du lait ou du mélange, mais un liquide brunâtre ou verdâtre, car cela peut être le signe d'une pathologie grave - une occlusion intestinale. Les masses jaunes de l'estomac devraient également être la base d'une visite chez le médecin, car elles peuvent parler de troubles du travail de l'estomac ou du pancréas.

Assurez-vous de consulter un pédiatre pour les mères dont les bébés n'ont pas régurgité pendant six mois, et après 6 mois, ce problème ne fait que commencer. Cracher avec une fontaine est également une raison pour demander l'aide d'un spécialiste qualifié..

Les conseils du docteur Komarovsky

Si l'enfant crache souvent, les parents doivent tenir compte de quelques conseils simples:

  • pendant la tétée, les bébés peuvent avaler de l'air - c'est aussi l'une des raisons de cracher. Après avoir mangé, le bébé doit être tenu verticalement, appuyé contre votre épaule et en tapotant légèrement avec votre paume sur le dos jusqu'à ce que l'excès d'air quitte;
  • si un enfant est nourri artificiellement, après une consultation préalable avec un médecin, vous devez lui acheter non seulement une formule adaptée, mais un produit marqué «antireflux». Il contient des épaississants sûrs spéciaux tels que l'amidon de riz;
  • après la régurgitation, vous ne devez pas essayer de nourrir le bébé, son tube digestif doit se reposer un peu;
  • si le bébé crache par la bouche et par le nez, il est impératif de nettoyer les voies nasales des restes de contenu de l'estomac afin d'éviter le développement d'une inflammation bactérienne;
  • vous ne devez pas divertir le bébé immédiatement après avoir mangé, mais vous devez le laisser seul - de cette façon, le risque de régurgitation diminue.

La régurgitation est un problème qui affecte toutes les mères allaitantes et leurs bébés. Que faire et comment maman devrait-elle se comporter dans cette situation? Les conseils du Dr Komarovsky tirés de la vidéo ci-dessous vous aideront à le comprendre..

Pourquoi un bébé crache-t-il après le lait maternisé?

L'une des préoccupations des jeunes mères que sert un nouveau-né est la régurgitation fréquente dans l'heure et demie après les tétées. Normalement, il est considéré comme l'un des réflexes qui régulent la nutrition, libèrent le corps du bébé de l'excès de nourriture ou de l'air avalé. Il s'agit d'une réaction défensive qui empêche l'étirement excessif du ventricule du nourrisson. Ce problème disparaît généralement entre 7 et 8 mois..

Les crachats sont assez courants chez les bébés.

Pourquoi l'enfant crache-t-il

Plus de la moitié de tous les nourrissons le font au moins une fois par jour. La régurgitation est considérée comme un type de vomissement, alors que le bien-être de l'enfant ne se détériore pas.

Régurgitation avec alimentation artificielle

Le plus souvent, ce problème survient chez les bébés sous alimentation artificielle ou mixte - le bébé peut cracher après chaque tétée avec la formule. Les raisons qui provoquent ce phénomène désagréable peuvent être différentes: à la fois physiologiques et psychologiques, ainsi qu'indiquer une maladie grave du bébé..

Causes physiologiques de la régurgitation

Très souvent, les vomissements après la tétée s'expliquent par les caractéristiques structurelles du tractus gastro-intestinal du nourrisson:

  • l'œsophage est assez court et sphérique;
  • sa structure en forme d'entonnoir (se dilate vers le haut);
  • rétrécissement de l'œsophage dans la norme physiologique;
  • mauvais développement du pylore gastrique (sphincter), ressemblant à une «bouteille ouverte».

La couche musculaire de l'estomac est encore très faible, la membrane muqueuse est très sensible, par conséquent, en réponse à une onde péristaltique chez les nouveau-nés, le fond de l'estomac se contracte brusquement et avec une augmentation de la pression, la nourriture est simplement repoussée dans l'œsophage, de là dans la cavité buccale.

La structure du système digestif du bébé

Pour ton information. Si le bébé est prématuré, il peut présenter une immaturité morphologique et fonctionnelle du tube digestif, ainsi que des lésions périnatales du système nerveux.

Les causes fonctionnelles des régurgitations fréquentes sont:

  • alimentation excessive de l'enfant avec un mélange artificiel - l'estomac est fortement tendu;
  • une nutrition sans discernement - le désir de nourrir aussi bien les «artificiels» que les nourrissons - à la demande, alors que le mélange est un produit plus lourd pour l'estomac et est absorbé plus lentement;
  • reflux gastro-œsophagien, en raison duquel il y a un reflux involontaire de contenu semi-digéré de l'estomac et même des intestins;
  • aérophagie - après que le bébé a avalé beaucoup d'air pendant la succion, la bulle d'air monte de l'estomac et, pour ainsi dire, "pousse" un peu de mélange hors de celui-ci dans la cavité buccale (l'enfant est en position verticale);
  • flatulences, accompagnées d'une formation accrue de gaz dans les intestins, qui augmentent la pression dans la cavité abdominale de l'enfant et, par conséquent, provoquent des régurgitations;
  • mauvais choix de mélange artificiel, réactions allergiques aux protéines du lait de vache;
  • mobilité élevée du bébé, surtout après l'allaitement, changement de position fréquent et brusque;
  • emmaillotage trop serré, entraînant une stagnation de l'air à l'intérieur du corps.

De plus, les régurgitations peuvent être causées par de graves troubles digestifs:

  • dysbiose, qui a été causée par une antibiothérapie ou une mauvaise alimentation, entraînant de graves troubles de la microflore;
  • lésions infectieuses, puis le bébé développe de la fièvre, de la léthargie, de l'anxiété, de la diarrhée, des coliques.

Processus normal de régurgitation

L'acte réflexe complexe du vomissement (la régurgitation est l'un des types de vomissements) ressemble à un jet passif involontaire du contenu du ventricule de l'enfant dans la cavité buccale à travers l'œsophage et le pharynx. Lorsque le tonus de la partie inférieure de l'œsophage est réduit, la masse alimentaire ne peut pas s'y déplacer normalement, des masses acides pénètrent dans l'œsophage, ce qui peut également endommager la membrane muqueuse de l'estomac des enfants. La régurgitation (également connue sous le nom de reflux gastro-œsophagien) s'accompagne de la libération d'air de la gorge. Chez les bébés, les masses éjaculées ressemblent à du fromage cottage en consistance avec des impuretés de salive et de suc gastrique, leur volume est généralement petit (jusqu'à 3 ml). Le reflux physiologique normal ne provoque pas de reflux œsophakig (inflammation douloureuse de l'œsophage).

Comment distinguer les vomissements de la régurgitation

Selon les normes physiologiques, un nouveau-né en bonne santé peut régurgiter pas abondamment et pas si souvent. En même temps, l'ambiance reste joyeuse, enjouée, le bébé a l'air en bonne santé.

Les vomissements sont un acte réflexe complexe, dans lequel de nombreux muscles abdominaux sont impliqués, ainsi que le diaphragme, il est plus abondant qu'une simple régurgitation. Si un bébé vomit, c'est un symptôme dangereux, cela peut entraîner des problèmes respiratoires et cardiaques. Les vomissements sont souvent de couleur orange en raison des impuretés de la bile. Contrairement à la simple régurgitation, le bâillonnement, suivi de l'éruption du contenu de l'estomac, aggrave l'état de l'enfant: il commence à se déshydrater, humeur pleurante, la bile peut brûler le larynx.

Le vomissement est jaune

Ce qui devrait alerter les parents

Des régurgitations abondantes et persistantes fréquentes, après lesquelles le bébé peut même perdre du poids, peuvent être la preuve de pathologies du développement, elles devraient devenir une raison pour les parents de faire preuve d'inquiétude et de vigilance. Peut être diagnostiqué:

  • une structure anormale du tractus gastro-intestinal (sténose pylorique - spasme du sphincter gastrique, entraînant un débordement constant de l'estomac, est généralement traitée chirurgicalement, ainsi qu'une hernie diaphragmatique) apparaît après environ un demi-mois de vie);
  • lésions périnatales du système nerveux central - conséquences d'une grossesse grave, d'une pression intracrânienne élevée, d'un tremblement des extrémités, d'un traumatisme à la naissance;
  • lésions infectieuses sévères (de l'hépatite à la méningite), alors que l'enfant est léthargique, peut pleurer de manière monotone pendant une longue période;
  • des troubles métaboliques génétiques tels que la phénylcétonurie, la galactosémie, etc.
  • insuffisance rénale;
  • stade initial de l'empoisonnement.

Quand voir un médecin

Si les parents peuvent faire face seuls à la régurgitation ordinaire du bébé, certains cas nécessitent l'intervention d'un pédiatre. Si au moins l'un des phénomènes suivants est présent, vous devez vous rendre à la clinique ou appeler un médecin:

  • le nombre de régurgitations augmente fortement, l'intervalle entre eux diminue;
  • le bébé pleure pitoyablement et fort, se cambre, il y a de la fièvre;
  • le bébé continue à être nourri, mais malgré cela, il perd du poids;
  • l'enfant vomit intensément avec des masses jaunâtres;
  • il peut cracher après avoir été nourri et à l'âge d'un an;
  • on peut voir que l'enfant est déshydraté et veut manger immédiatement après l'attaque;
  • constipation et diminution de la fréquence des mictions à moins de 10 par jour.

Les médecins pour enfants ont développé une échelle pour évaluer l'intensité des régurgitations, qui les évalue en points. Par exemple:

  • absence complète - 0 point;
  • moins de 5 par jour, pas plus de 3 ml - 1 point;
  • plus de 5 fois et plus de 3 ml - 2 points;
  • plus de 5 fois avec la moitié de la quantité de nourriture par repas - 3 points;
  • régurgitation constante pendant une demi-heure après chaque tétée avec une petite quantité - 4 points;
  • retour de presque tout le volume du mélange consommé dans la moitié des repas par jour - 5 points.

Si les parents évaluent l'état de l'enfant à plus de 3 points, que le bébé perd du poids et devient agité, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible, qui déterminera pourquoi l'enfant crache après avoir été nourri avec la formule, et prescrira un traitement objectif pour corriger les pathologies.

Risque de régurgitation par une fontaine

Assez souvent, les nouveau-nés, après avoir sucé le mélange, donnent des régurgitations, rappelant une fontaine en intensité. Après la répétition répétée d'un tel phénomène, les parents doivent immédiatement contacter un pédiatre - cette condition est dangereuse pour le bébé et peut même entraîner la mort par suffocation, surtout si le bébé est allongé sur le dos.

Les vomissements avec une fontaine chez les nouveau-nés nourris avec une formule artificielle indiquent des troubles graves du tractus gastro-intestinal (certains d'entre eux ne sont éliminés que par chirurgie) ou la présence d'herbes génériques (lésions de la colonne cervicale, par exemple), un empoisonnement ou le début de processus infectieux dans le corps.

Un phénomène similaire récurrent est une raison de montrer le bébé à un neurologue pédiatrique afin d'exclure les pathologies du développement du système nerveux de l'enfant, les troubles du sommeil, l'augmentation de la pression intracrânienne et les maladies neurologiques plus graves.

Cracher avec une fontaine est très dangereux pour la santé d'un enfant.

Que faire en cas de régurgitation

Si l'enfant crache, vous devez le calmer et se calmer, essuyer son visage avec une serviette spéciale et changer de vêtements si nécessaire. Si le bébé a faim, vous pouvez rapprocher un peu plus le prochain repas..

Avec des régurgitations fréquentes, l'alimentation du bébé est effectuée dans une position avec le haut du corps relevé de 60 degrés, après saturation pendant une demi-heure, il doit être tenu verticalement ("colonne") pour une meilleure libération de l'air avalé (pour la même raison, parfois le bébé commence à hoquet, libérant de l'air de œsophage).

De plus, en présence de régurgitation, il est conseillé aux parents de masser légèrement le bébé avant de le nourrir, de le mettre sur ses genoux sur une couche chaude et de lui caresser le dos et le ventre. De telles influences lui permettent de se détendre et d'expulser également l'excès d'air de la cavité abdominale..

Masser avant de nourrir

Information additionnelle. Il est impossible pour ces enfants de serrer l'abdomen de quelque manière que ce soit: abandonnez les emmaillotages serrés, les pantalons avec une bande élastique (remplacez-les par des curseurs sur les bretelles ou les combinaisons).

Le sommeil doit être organisé sur un oreiller fin composé de plusieurs couches pliées (ou surélever la tête du berceau d'une douzaine de centimètres), de préférence du côté droit pour réduire le flux du contenu de l'estomac du bébé dans l'œsophage.

L'organisation de la nutrition thérapeutique aide à faire face au problème de la régurgitation avec un mélange. Il devrait être plus fréquent (le nombre de tétées augmente de 1 à 2 par jour), mais doit être effectué en petites portions. Dans le même temps, les parents doivent s'assurer que le bébé consomme toute la norme alimentaire pour l'âge..

La plupart des bébés souffrant de régurgitation habituelle se voient prescrire des mélanges médicinaux, qui sont marqués dans les magasins spécialisés avec les lettres AR et contiennent une proportion accrue de la protéine complexe du lait - la caséine. C'est lui qui empêche la régurgitation due au caillage rapide de l'estomac, transformant le mélange mangé par l'enfant en une masse épaisse. Un effet similaire est fourni par l'introduction d'épaississants dans les mélanges: amidon ou gomme de pomme de terre ou de riz, qui contribuent également au mouvement rapide des aliments consommés de l'estomac vers les intestins..

L'industrie produit de nombreuses marques de mélanges artificiels antireflux spécialisés qui ont une teneur réduite en matières grasses qui empêchent le mouvement des aliments de l'estomac vers les intestins et réduisent également l'activité motrice de l'intestin grêle du nouveau-né..

Les plus efficaces, du point de vue des pédiatres, et les mélanges populaires de ce type sont:

  • "Nutrilon antireflux";
  • «Frisov»;
  • Enfamil;
  • "Samper Lemolak";
  • Similak;
  • Similak Plus;
  • Laboratoires Abbott.

Prévention des régurgitations

Chez les bébés "gourmands" qui bondissent sur leur biberon avec le mélange et le sucent très rapidement, il est très important d'éviter le développement de régurgitations habituelles dues à l'air constamment avalé. Il est nécessaire de les garder plus souvent dans une colonne et de ne jamais les mettre sur le dos immédiatement après avoir mangé, mais de les poser sur le ventre pendant un moment avant de les nourrir. Lors de la succion, la tétine doit être complètement remplie du contenu du biberon.

Près de 85% des bébés en bonne santé souffrent de rots ou de soi-disant régurgitations après avoir été nourris au cours des 2-3 premiers mois de leur vie. Pour les bébés nourris au biberon, ce pourcentage est encore plus élevé en raison d'une suralimentation fréquente. La raison principale est l'immaturité anatomique du tractus gastro-intestinal des nouveau-nés, de sorte que ce problème disparaît de lui-même à mesure que l'enfant grandit. Dans le même temps, des régurgitations persistantes fréquentes, en particulier avec une fontaine, peuvent indiquer de graves problèmes de santé pour le bébé, c'est une raison de contacter un pédiatre. Le traitement est prescrit de la chirurgie à la correction nutritionnelle et à la transition vers des mélanges spéciaux antireflux.

Comment faire face aux crachats chez un bébé nourri au biberon?

La plupart des mères ne comprennent pas pourquoi le bébé crache après la tétée. C'est un phénomène plutôt désagréable qui inquiète les parents du bébé. En général, la régurgitation est un processus physiologique naturel. Cependant, dans certains cas, cela indique diverses pathologies. Dans ce cas, la santé des miettes nécessite une attention particulière et vous ne pouvez pas vous passer de l'aide de spécialistes..

La régurgitation est la libération involontaire du contenu de l'estomac. Environ 80% des bébés en font l'expérience au cours des premiers mois de leur vie. Normalement, la régurgitation devrait diminuer progressivement de 4 mois et sera complète d'environ 9 mois. Très souvent, l'enfant arrête de cracher après avoir commencé à s'asseoir seul. Les parents n'ont pas à s'inquiéter si le bébé crache en petites quantités, son développement est adapté à son âge et il prend suffisamment de poids.

Causes de crachat chez un enfant

Le processus de digestion de chaque enfant a lieu individuellement. Certains crachent un peu, d'autres souvent ou après chaque tétée. Les mères de bébés commencent généralement à être nerveuses et à paniquer. Vous ne devriez pas faire cela, il vaut mieux essayer de trouver les raisons et les moyens d'éliminer ce phénomène négatif..

Avec l'alimentation artificielle des nouveau-nés, les raisons de cracher chez un bébé après avoir pris le mélange peuvent être complètement différentes.

Suralimentation

Le plus souvent, un excès de liquide pénétrant dans un petit estomac entraîne l'éruption de son contenu.

Aérophagie

Si, en cours d'alimentation, des bulles d'air pénètrent dans le bébé avec de la nourriture, qui régurgite alors, avec de la nourriture non digérée. L'air peut entrer en raison du grand trou sur la tétine du biberon, ainsi que chez les enfants qui mangent rapidement et activement.

Mélange

Un mélange mal sélectionné peut provoquer une régurgitation accrue chez un enfant..

Ballonnements

L'augmentation de la production de gaz et la perturbation des selles chez les nourrissons sont assez fréquentes..

Écologie

La fumée de tabac, d'autres allergènes entourant le bébé, provoquent un spasme œsophagien.

Mouvement

Les jeux actifs après avoir mangé, s'allonger sur le ventre peuvent faire régurgiter le bébé.

Pathologie

Diverses anomalies du système nerveux et digestif du bébé (rétrécissement, sous-développement) sont assez rares..

Comment distinguer les vomissements de la régurgitation

La régurgitation est un processus normal chez les nourrissons. Il se manifeste par le rejet d'une petite quantité de nourriture (jusqu'à 3 cuillères à soupe L.) avec de l'air après presque chaque alimentation avec un mélange. Les vomissements diffèrent de la régurgitation par une libération abondante d'aliments partiellement digérés à distance quelque temps après leur ingestion. Quand les parents doivent-ils être vigilants et prendre les mesures adéquates??

Pendant les vomissements, il y a une excitabilité accrue des miettes. L'enfant est agité et pleure, la température corporelle augmente. L'apparition d'impuretés vertes, brunes ou sanglantes dans le vomi est considérée comme un mauvais phénomène..

Vous pouvez distinguer les vomissements des régurgitations par les caractéristiques suivantes:

  • commence soudainement, indépendamment de la prise de nourriture;
  • du liquide éclate dans une fontaine, abondamment;
  • provoque du stress chez le bébé;
  • conduit à la déshydratation et à la perte de poids.

L'apparition de vomissements chez un enfant peut être causée par une infection virale, une intolérance au mélange, une dysbiose et des allergies. Assez souvent, cela peut être causé par l'introduction d'aliments complémentaires, des changements de régime.

Remarque! Les vomissements peuvent être le signe d'une urgence médicale (méningite).

Cracher une fontaine - quel est le danger?

Les enfants qui sont à la fois allaités et nourris artificiellement sont soumis à une régurgitation abondante du mélange par une fontaine. Les parents sont généralement très effrayés et alarmés par ce phénomène. Si cela ne se produit pas souvent, le bébé prend bien du poids, il n'y a pas de problème pour vider les intestins et la vessie, alors ne vous inquiétez pas.

Le passage de l'allaitement au lait maternisé est souvent la cause de régurgitations abondantes. En outre, la cause de ce phénomène désagréable peut être la prématurité. Cela est dû à l'immaturité du tube digestif et à son lent travail dans les miettes.

Les médecins expliquent le crachat avec une fontaine en étirant le ventre. Si le volume de liquide prélevé dépasse le volume de l'estomac, cela provoque un réflexe nauséeux. Après l'éruption, tout revient à la normale et l'enfant se calme. Les parents doivent surveiller attentivement l'apport nutritionnel de l'enfant, en évitant de trop manger.

Si l'enfant est sujet à des régurgitations abondantes, une attention particulière est nécessaire pour lui. Il est inacceptable de le laisser sans surveillance, même pour une courte période. Couché sur le dos, il risque de s'étouffer avec du vomi. Il est recommandé de se coucher à un angle de 30 degrés. Vous pouvez emmailloter et mettre sur le côté, en plaçant un oreiller sous le dos pour que le bébé ne se retourne pas.

Crache à chaque fois après la tétée, que faire?

Certaines mères éprouvent des difficultés au cours de la première année de la vie d'un bébé. Son corps continue de s'adapter progressivement aux conditions extérieures au ventre de sa mère. Il y a une amélioration du travail de tous les organes et systèmes, y compris le système digestif.

Si le bébé crache beaucoup à chaque fois après avoir nourri le lait maternisé, il est recommandé de consulter un gastro-entérologue. Ceci est principalement dû à l'immaturité de la digestion et aux erreurs de technique d'alimentation..

À la maison, vous pouvez effectuer les opérations suivantes:

  1. Ne nourrissez pas votre bébé lorsque son corps est en position horizontale. Les épaules doivent être à un angle de 40 à 60 degrés par rapport au sol.
  2. Avant de manger, il faut le disposer la tête baissée, masser le ventre dans un mouvement circulaire dans le sens des aiguilles d'une montre.
  3. Suivez le régime alimentaire quotidien.
  4. Nourrissez seulement un enfant calme, s'il pleure - calmez-vous d'abord.
  5. Un mélange correctement sélectionné doit être chaud..
  6. Lors de l'alimentation, la tétine doit être complètement remplie de liquide.
  7. Après avoir nourri pendant 20 minutes, vous devez vilipender le bébé en position horizontale.
  8. Ne pas avoir de jeux actifs après la tétée.

Pour éviter les régurgitations, les mères expérimentées recommandent d'ajouter un bouchon doseur de bouillie sans produits laitiers lors de la préparation d'un mélange.

Prévention des régurgitations

Pour éviter les régurgitations, vous devez respecter des règles simples. Privilégiez les tétons avec une petite ouverture. La formule doit s'écouler à peu près au débit du lait du sein.

La sélection de la tétine pour le bébé est très individuelle. Les tétines en silicone sont plus dures, les tétines en latex sont plus douces. Ce n'est que par essai que vous pourrez choisir le plus approprié. Des tétines spécialement conçues empêchent l'air de pénétrer dans le biberon. Surveillez attentivement la propreté du biberon et de la tétine si le bébé crache.

Une attention particulière doit être portée au choix du mélange qui conviendra le mieux à votre bébé. Si un mélange ne convient pas à la composition, vous devez essayer d'utiliser un mélange différent. Dans ce cas, vous pouvez choisir un mélange spécial avec un effet antireflux. Le strict respect de sa posologie, l'augmentation des intervalles entre les tétées réduira le nombre de régurgitations.

Pendant le sommeil, la tête de l'enfant doit être au-dessus du corps. En raison de cette position, le liquide séparé peut s'éloigner librement et il ne pourra pas s'étouffer avec le vomi.

Pour renforcer les muscles du corps du bébé, il est nécessaire de marcher régulièrement avec lui, de se baigner et de faire des massages. Un emmaillotage serré peut également interférer avec le mouvement normal des aliments dans l'estomac. Avant chaque tétée, le bébé doit être déballé.

Votre pédiatre peut vous prescrire des épaississants à ajouter au mélange pour le garder dans l'estomac. En cas de troubles digestifs, vous pouvez donner de l'eau à l'aneth à votre bébé. La pharmacie vend divers thés, gouttes pour bébés, qui améliorent le fonctionnement du tractus gastro-intestinal..

Tout médicament ne doit être prescrit que par un médecin..

En médecine, la régurgitation n'est pas une pathologie, surtout si la croissance et le développement du bébé sont adaptés à son âge. À mesure que l'enfant grandit, la régurgitation devrait cesser. Une attitude attentive et bienveillante envers votre bébé vous aidera à trouver le problème et à le régler en temps opportun. Une réaction adéquate des parents à ce qui se passe et un dialogue avec les médecins sera la clé d'une bonne santé du bébé.

Pourquoi le bébé crache-t-il après l'allaitement ou le lait maternisé?

La régurgitation chez un enfant de la première année de vie est dans la plupart des cas absolument normale. Il est observé chez les nourrissons et ceux qui sont nourris au biberon. Les jeunes parents sont très inquiets à ce sujet, et si c'est une sorte de maladie. Mais seulement dans de très rares cas, la régurgitation peut être une conséquence de la maladie. Bien que les mamans et les papas inexpérimentés aient besoin de savoir ce qu'est le crachat et quelles en sont les causes.

Les raisons de la régurgitation

  • La cause la plus fréquente est la suralimentation. Le petit ventricule de l'enfant pousse tout ce qui ne rentre pas dedans.
  • Les processus anormaux dans les intestins du bébé sont une autre cause fréquente. Dans les premiers mois de la vie, il peut s'agir de constipation, de ballonnements ou de coliques intestinales. Tout cela interfère avec le mouvement des aliments dans le tube digestif et sa libération naturelle se produit..
  • En cas de violation de la technique d'allaitement, le bébé avale une grande quantité d'air avec du lait, ce qui repousse la nourriture. Cela se produit lorsque le bébé ne sait toujours pas comment saisir la tétine ou la tétine du biberon.
  • Au cours de la première année de vie, le bébé ne développe que la fonction de la valve œsophagienne. Ses muscles sous-développés ne peuvent toujours pas retenir la nourriture dans l'estomac, et donc une régurgitation se produit..
  • L'une des raisons peut être une réaction allergique du corps aux aliments pour bébé, aux légumes et aux fruits, et simplement à des produits de mauvaise qualité ou non naturels (à la fois dans l'alimentation d'un enfant et d'une mère qui allaite).
  • Après chaque tétée, le bébé doit être en position «colonne» pendant un certain temps. Et certains parents, après avoir nourri l'enfant, commencent immédiatement à le presser, se tournent d'un côté à l'autre, se balancent dans le berceau, etc..
  • Très rarement, la cause de régurgitations fréquentes et abondantes peut être des maladies du système digestif, du système nerveux central ou d'une autre pathologie.

Fontaine de régurgitation

Cette méthode de régurgitation n'indique pas nécessairement une pathologie. Des crachats de "fontaine" peuvent se produire pour des raisons bien spécifiques:

  • La naissance prématurée (prématurité) s'accompagne généralement de plusieurs problèmes associés à la formation incomplète des organes et des systèmes, y compris la digestion.
  • Transition brusque ou inappropriée vers l'alimentation artificielle.
  • Problèmes intestinaux - ballonnements, coliques.
  • Changements dans la forme ou la taille des organes internes.

En cas de régurgitation soudaine et souvent répétée, il est nécessaire de consulter un pédiatre.

Régurgitation pendant l'allaitement

En fonction du poids et de l'âge de l'enfant, il existe un certain taux moyen pour le volume de lait maternel consommé. Dépassant ce taux, la régurgitation est inévitable. Vous ne devez pas nourrir votre bébé s'il n'a pas faim, même s'il est temps de le nourrir. Le bébé doit exiger le sein lui-même.

L'alimentation à la demande du bébé permet de réguler le processus d'allaitement. Votre bébé mange autant qu'il en a besoin. La mère doit seulement s'assurer que le bébé n'avale pas d'air avec du lait pendant l'allaitement. Cela dépend de la prise correcte du mamelon.

Gardez le ventre du bébé sous contrôle constant, caressez-le. Le ventre du bébé doit être doux, non élastique et gonflé.

Il est nécessaire de contrôler strictement la fréquence et la qualité des selles de l'enfant pour éviter les coliques intestinales ou la constipation..

Régurgitation avec alimentation artificielle

Avec cette méthode d'alimentation, les causes de régurgitation sont très similaires à celles des nourrissons..

  • La raison principale est la suralimentation. Il est nécessaire de préparer autant de préparation pour l'enfant que recommandé par les pédiatres de cet âge (et de ce poids), et également de respecter strictement les instructions de préparation figurant sur l'emballage des aliments pour bébé..
  • La deuxième raison est d'avaler de l'air pendant l'alimentation. Cela se produit lorsque le trou dans le mamelon est trop grand ou que le mélange n'entre pas dans le mamelon.
  • La troisième raison est la formule de lait mal sélectionnée. L'estomac de l'enfant expulse simplement la nourriture en raison d'une intolérance à un composant particulier ou à un mélange dans son ensemble. Prenez cette question au sérieux, consultez un pédiatre, choisissez la bonne nourriture pour votre bébé.
  • Surveillez l'état du ventre du bébé, tout comme avec l'allaitement.

Premiers secours en cas de régurgitation

La chose la plus dangereuse est la régurgitation en position horizontale (couchée sur le dos). Il y a une forte probabilité que le bébé s'étouffe et que le liquide pénètre dans les voies respiratoires, ce qui peut provoquer une complication sous forme de pneumonie. Le bébé doit être immédiatement soulevé en position verticale ou placé sur le ventre. Dans cette position, les débris alimentaires sortiront sans nuire à l'enfant..

Si le pédiatre a établi la cause de la régurgitation, il peut alors prescrire des médicaments appropriés pour les crampes d'estomac (riabal) ou pour les nausées et les troubles intestinaux (motilium). Il est interdit de donner de tels médicaments aux enfants de manière indépendante, sans consulter un médecin..

Mesures préventives

Il existe plusieurs astuces qui ont fait leurs preuves depuis longtemps. Certaines techniques peuvent aider à minimiser la quantité de régurgitation..

  • Quelques minutes avant l'allaitement, placez le bébé sur son ventre et laissez-le dans cette position pendant un moment.
  • Aidez votre bébé à bien saisir la tétine au début de la tétée et, lors de l'allaitement artificiel, surveillez l'intérieur de la tétine sur le biberon. Pendant l'alimentation, l'enfant doit être en position semi-horizontale, la tête doit être légèrement plus haute que tout le corps.
  • Tenez votre bébé debout pendant quelques minutes après la tétée. Cela facilite la libération d'air que le bébé a avalé avec du lait ou du lait maternisé. Laissez le bébé dans un état calme pendant environ 30 à 40 minutes, ne le dérangez pas inutilement.

Quand voir un médecin?

Il est nécessaire de demander l'aide d'un pédiatre si la régurgitation est répétée fréquemment, en grands volumes, et que leur contenu a une couleur ou une odeur spécifique.

Une attention médicale immédiate est nécessaire si le bébé frappe, se penche et pleure après avoir craché. Cela peut signaler des problèmes avec les parois de l'œsophage..

Vous devez sonner l'alarme si, après des régurgitations fréquentes et abondantes, la température corporelle du bébé augmente.

Habituellement, au cours de la première année de vie, un enfant traverse une période d'adaptation de son système digestif et le problème de la régurgitation disparaît de lui-même. Mais quand ils continuent dans la deuxième année de la vie d'un enfant, cela devrait alerter les parents. Dans ce cas, vous ne pouvez pas vous passer d'un examen médical et d'une consultation. Découvrez la raison le plus tôt possible..

Signes de régurgitation normale

Il existe des signes de régurgitation normale chez les enfants de la première année de vie:

  • Le bébé se développe bien et prend un poids et une taille normaux tous les mois, même avec des régurgitations fréquentes et abondantes.
  • L'enfant n'est pas capricieux, a un bon appétit, des selles normales et une quantité suffisante de miction pour cet âge.
  • Le volume de la masse pendant la régurgitation est considéré comme normal si sa quantité est mesurée dans deux à quatre grandes cuillères.
  • Un comportement agité après la régurgitation est très probablement associé à diverses complications pendant ou après l'accouchement, cela disparaîtra avec le temps.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Exercices pour bébés sur fitball. Avec des photos détaillées!

Nouveau née

Les filles regardent, peut-être que quelqu'un sera utile, très utile pour les enfants.Exercices pour bébés sur fitball.Pourquoi un ballon dès la naissance est-il utile??

Qu'est-ce que l'hypoxie fœtale pendant la grossesse?

Analyses

La grossesse est parfois associée à des problèmes de développement fœtal. Certains d'entre eux peuvent avoir de graves conséquences. Par conséquent, la femme enceinte devrait avoir des informations sur les violations possibles afin d'éviter qu'elles ne se produisent.

Nourriture pour bébé 9 à 10 mois.

Accouchement

Voici le menu recommandé par le syndicat pédiatrique:6 heures de lait maternel, frais adaptéou mélange de lait fermenté 200 g10 heures de bouillie de laitPurée de fruits 120-130 g

Tentatives: efforts pour une nouvelle vie

Nouveau née

La naissance d'un bébé bien-aimé est certainement le souvenir le plus heureux de la vie d'une femme, mais il y a une nuance dans l'accouchement naturel qu'elle oublierait volontiers - et c'est une période de tentatives.