Principal / Nouveau née

Combien de temps dure la pneumonie chez les nouveau-nés? Traitement des bébés prématurés: durée et principes

La pneumonie est l'une des pathologies les plus dangereuses chez les nouveau-nés. En raison des particularités du corps de l'enfant, la maladie a d'autres mécanismes de développement et nécessite, en conséquence, d'autres approches de traitement..

Malgré l'introduction de méthodes diagnostiques et thérapeutiques modernes, la pneumonie reste une cause assez courante de mortalité infantile. Par conséquent, le traitement est effectué selon des protocoles médicaux spéciaux qui tiennent compte des caractéristiques d'âge..

Comment traiter la pneumonie chez un nouveau-né

Le traitement de l'inflammation chez les plus petits patients a ses propres caractéristiques. Tous les nouveau-nés avec suspicion de pneumonie, quelle que soit la gravité de la maladie, sont hospitalisés à l'hôpital, car à domicile, c.-à-d. lors d'un traitement ambulatoire, il est plus difficile d'apporter le microclimat souhaité et de se protéger contre les allergènes dangereux pour un corps affaibli.

Le personnel de l'hôpital surveille les nouveau-nés 24 heures sur 24 pour éviter les complications. L'enfant est souvent tourné d'un côté à l'autre pour éviter la stagnation du liquide dans les poumons et l'exacerbation de la pathologie.

Les médicaments pour bébés sont administrés par voie intraveineuse ou intramusculaire, car il est difficile pour un enfant d'avaler une pilule ou de boire une solution médicinale qui a mauvais goût.

Le traitement des nouveau-nés comprend les types de thérapie suivants:

  1. Thérapie étiologique. Pour lutter contre la pneumonie, des antibiotiques sont utilisés, le plus souvent du groupe des fluoroquinolones. Le cours, la fréquence d'admission et la dose sont prescrits individuellement par le médecin. Si la maladie progresse, une combinaison de deux ou plusieurs antibiotiques de différents groupes est utilisée.
  2. Thérapie pathogénétique. Il consiste en la nomination de solutions salines pour rétablir l'équilibre hydrique et électrolytique.
  3. Thérapie symptomatique. Elle, en tant qu'élément supplémentaire, améliore le bien-être des nouveau-nés (par exemple, antipyrétique ou expectorant).

Après une pneumonie, le corps du bébé est très appauvri et tout ARVI peut donner lieu à un nouvel épisode (rechute) de pneumonie. Par conséquent, le médecin traitant de l'hôpital donne aux parents des recommandations pour la prévention de cette maladie et un plan pour d'autres actions à domicile..

Il est certainement plus confortable d'être traité dans un environnement familial familier.Par conséquent, en règle générale, les bébés se rétablissent rapidement après la sortie..

L'enfant est également observé par le pédiatre local pendant la période recommandée par le médecin de l'hôpital. Cette période dépend du temps que l'enfant a passé à l'hôpital et du risque de récidive de pneumonie..

À propos des causes et des conséquences de la pneumonie congénitale chez un nouveau-né: lisez ici

Combien de temps cela prend-il

Le stade aigu de la pneumonie légère sans complications et avec un traitement correct dure environ 2 semaines. Les 14 prochains jours montreront si la thérapie était adéquate et dans quelle mesure le traitement était efficace. Chez les nouveau-nés, le système immunitaire n'est pas complètement formé, par conséquent, très souvent, le processus de traitement est retardé.

Plusieurs facteurs affectent la durée du rétablissement de la maladie:

  • forme de pneumonie;
  • agent pathogène;
  • santé générale;
  • chercher une aide médicale en temps opportun;
  • la présence de pathologies concomitantes;
  • qualité du traitement;
  • durée du séjour à l'hôpital.

Toutes les bactéries ne sont pas rapidement tuées par les antibiotiques. Pseudomonas aeruginosa, Legionella ou Pneumocystis ont une grande résistance aux médicaments, de sorte que cette pneumonie est difficile et à long terme à traiter. Une visite tardive chez un médecin menace de complications graves, ce qui retarde également le processus de guérison..

La quantité de pneumonie traitée chez les nouveau-nés dépend de la gravité de la maladie et du type de pneumonie diagnostiquée..

Ainsi, une pneumonie communautaire typique est traitée pendant 5 à 7 jours (légère), 5 à 15 jours (modérée), 10 à 21 jours (sévère). Pneumonie nosocomiale et atypique légère - 7-15 jours, modérée - 10-21 jours, sévère - 14-56 jours. Pneumonie chez les enfants immunodéprimés, légère à modérée, dure généralement 2 à 3 semaines, sévère - 21 jours.

Plus la maladie dure longtemps, plus le corps s'affaiblit. L'hôpital possède sa propre microflore de bactéries. Ils sont très résistants à tout type de médicament en raison de l'influence constante des désinfectants. Si de tels agents pathogènes persistants pénètrent dans le corps affaibli d'un nouveau-né, le traitement peut durer longtemps..

Traitement de la pneumonie chez les bébés prématurés

Tout d'abord, ces bébés reçoivent le bon régime. Ils sont placés dans l'incubateur du service de pathologie néonatale. La température optimale dans le département varie de 34 à 36 ° C et l'humidité de l'air est comprise entre 60 et 70%. Emmailloter librement les bébés pour ne pas gêner l'activité physique.

Une oxygénothérapie adéquate est un facteur très important sur le chemin de la guérison. L'oxygène est utilisé pour l'insuffisance respiratoire et les troubles de l'homéostasie des gaz.

Les antibiotiques sont prescrits avec un large spectre d'action avec des solutions cristalloïdes. De plus, les bébés prématurés reçoivent des injections d'immunoglobulines pour augmenter l'immunité et le plasma.

Dans le contexte du traitement de la pneumonie, les mesures nécessaires sont prises pour prendre en charge un nouveau-né prématuré (processus d'allaitement).

Vidéo utile

Professeur N.A. Ilyina - Pneumonie chez les enfants et les nouveau-nés:

Conclusion

Le corps des nouveau-nés et des enfants plus âgés diffèrent les uns des autres, par conséquent, le développement et l'évolution de la pneumonie sont différents pour eux. En règle générale, le moment du traitement dépend de l'état général et de la gravité de la pathologie. Cependant, un régime correct, un traitement correct ainsi que des procédures de rééducation réparatrice permettront au bébé de se rétablir rapidement..

Pneumonie chez les bébés prématurés

  • Fonctionnalités:
  • Les raisons
  • Formes de pneumonie
  • Symptômes
  • Diagnostique
  • Traitement
  • Conséquences et complications potentielles
  • La prévention

La pneumonie est une pathologie très courante chez les bébés nés prématurément. Pourquoi ces bébés peuvent-ils développer cette maladie, comment est-elle traitée et est-il possible de prévenir son apparition chez un bébé?

Fonctionnalités:

  • La pneumonie congénitale chez les bébés prématurés est beaucoup plus fréquente que chez les bébés nés à terme.
  • L'incidence de la pneumonie par aspiration chez ces enfants est également augmentée en raison de leur tendance à régurgiter..
  • La maladie est souvent associée à des problèmes circulatoires, une infection intestinale, une maladie hémolytique et d'autres pathologies.
  • La période aiguë de la maladie chez les enfants nés prématurément dure plus longtemps.
  • Les symptômes dominants de la maladie chez les nouveau-nés sont des manifestations d'insuffisance respiratoire et d'intoxication..
  • La fièvre chez les prématurés est moins fréquente que l'hypothermie.
  • Très souvent, il y a des complications qui peuvent être extrapulmonaires.
  • La pneumonie dans la prématurité conduit souvent au développement d'une septicémie.

Les raisons

L'inflammation pulmonaire chez les bébés prématurés est causée par des bactéries, des parasites, des champignons ou des virus. Divers facteurs contribuent à leur entrée dans les voies respiratoires du bébé, parmi lesquels les principaux sont appelés immaturité des poumons, aspiration lors de l'accouchement, infections au cours du développement intra-utérin et ARVI.

Les alvéoles des poumons d'un bébé né prématurément ne sont généralement pas complètement étendues et le surfactant peut être de mauvaise qualité ou immature. De plus, chez ces bébés dans les poumons immédiatement après l'accouchement, les processus métaboliques sont perturbés et des troubles circulatoires sont observés..

Quant aux facteurs prédisposants, l'apparition d'une pneumonie chez les bébés nés prématurément peut être déclenchée par:

  • césarienne.
  • Problèmes de gestation, qui ont entraîné une hypoxie ou une asphyxie.
  • Maladies infectieuses chez une femme enceinte, affectant le système respiratoire ou génito-urinaire.
  • Maladies héréditaires du système respiratoire (pneumopathies).
  • Lésions du système nerveux central de l'enfant, ainsi que blessures à la naissance qui ont touché la moelle épinière ou le cerveau.
  • Mesures de réanimation pendant l'accouchement.
  • Malformations chez un bébé.
  • Soins inadéquats du bébé, par exemple, séjour prolongé du bébé dans une position, mauvaise ventilation de la pièce, hypothermie ou surchauffe du bébé.
  • Mauvaises conditions sanitaires et épidémiologiques à l'hôpital.

Comment s'effectue la réanimation des nouveau-nés, voir la vidéo de formation:

La pneumonie parasitaire chez les bébés nés prématurément est le plus souvent causée par des pneumocystes, qui peuvent atteindre le bébé d'une personne malade ou d'un porteur (souvent du personnel de l'hôpital).

La pneumonie fongique, qui provoque le plus souvent le candida, est due à une candidose chez la mère ou à un traitement inapproprié du prématuré avec des antibiotiques à large spectre.

Formes de pneumonie

Selon la cause et les circonstances qui ont contribué à l'apparition de la pneumonie, la pneumonie est:

  1. Congénital. Le bébé est infecté par voie transplacentaire, c'est-à-dire que par la mère, l'agent pathogène pénètre dans le corps des miettes par le placenta. Le plus souvent, il s'agit d'une pneumonie causée par le virus de la rubéole, le cytomégalovirus, le toxoplasme, la listeria, le virus de l'herpès, le mycoplasme et d'autres agents pathogènes.
  2. Prénatale. Le bébé est infecté pendant l'accouchement, lorsqu'il traverse un canal de naissance infecté ou qu'un liquide amniotique contenant l'agent pathogène pénètre dans ses poumons. Habituellement, une telle pneumonie est causée par des mycoplasmes, des streptocoques, des haemophilus influenzae, des candida, des trichomonas, des ureaplasma, des listeria, des bacilles tuberculeux, des virus de l'herpès, la chlamydia et d'autres agents infectieux.
  3. Postnatal. Le bébé est infecté après avoir accouché à l'hôpital ou à la maison. Ces inflammations sont principalement causées par Klebsiella, Escherichia coli, Staphylococcus aureus, Proteus, Pseudomonas aeruginosa, Enterobacteriaceae et d'autres agents pathogènes.

Symptômes

Au début de la maladie, des signes non spécifiques peuvent prédominer. L'état général du bébé s'aggrave, le poids corporel peut changer radicalement en raison de l'apparition d'un œdème. En outre, la pneumonie peut se manifester:

  • Température subfébrile ou basse.
  • Inhibition.
  • Mauvaise succion.
  • Irritabilité.
  • Peau pâle.
  • Ballonnements.

De plus, des troubles respiratoires s'ajoutent à ces symptômes. Le bébé commence à respirer fréquemment, les ailes du nez gonflent, une respiration sifflante devient audible, des crises d'apnée, une respiration périodique, une toux apparaît, il y a des rétractions des espaces entre les côtes, la fréquence cardiaque augmente, du mucus mousseux peut être libéré de la bouche.

Diagnostique

Pour identifier la pneumonie chez un bébé prématuré, utilisez:

  • Données anamnestiques.
  • Image clinique.
  • Examen aux rayons X. Sur le radiogramme, l'assombrissement se trouve dans les lieux d'inflammation.
  • Données de laboratoire. Dans le sang d'un enfant atteint de pneumonie, on notera un changement de vitesse, une diminution de l'hémoglobine, une diminution du nombre de plaquettes et une leucopénie. En plus d'un test sanguin clinique, les enfants suspectés de pneumonie se voient prescrire un examen virologique ou bactériologique, une analyse d'urine et une analyse des gaz sanguins.

Traitement

La pneumonie chez les enfants nés prématurément n'est traitée qu'en milieu hospitalier. Dans le même temps, les bébés doivent rester dans des services spéciaux des services de soins intensifs et leur mère est à côté du bébé et aide à prendre soin du bébé..

Le nouveau-né doit être dans des conditions optimales pour lui éviter la surchauffe ou l'hypothermie du bébé. Pendant la journée, la position de l'enfant est souvent modifiée et les vêtements ne doivent pas gêner les mouvements du bébé. Le type d'alimentation et la quantité de nourriture reçue sont déterminés par le médecin en tenant compte de l'état du bébé, mais souvent les enfants atteints de pneumonie sont injectés par voie parentérale.

Les méthodes suivantes sont particulièrement importantes dans le traitement d'une telle maladie chez les nouveau-nés:

  1. Médicaments antibactériens. Dans les premiers jours, l'antibiotique est sélectionné au hasard en utilisant une large gamme de médicaments. Dès que les résultats de la culture et des antibiotiques sont obtenus, un médicament auquel l'agent pathogène est sensible est prescrit. Le médicament est administré par voie parentérale.
  2. Oxygénothérapie. Le bébé reçoit une dose d'oxygène chauffé à 35% à l'aide d'un masque, d'un cathéter ou d'autres appareils.
  3. Immunisation passive. Le nourrisson reçoit des immunoglobulines et du plasma.
  4. Autres médicaments si indiqué. Si nécessaire, l'enfant reçoit des médicaments pour le cœur, des probiotiques, des bronchodilatateurs, des glucocorticoïdes et d'autres médicaments.

Certains bébés se voient prescrire une bronchoscopie pour l'assainissement des poumons. Il est recommandé à de nombreux enfants d'effectuer un massage - à la fois général et vibratoire.

Conséquences et complications potentielles

L'inflammation des poumons chez un nourrisson prématuré peut être compliquée par une atélectasie, une pleurésie, un pneumothorax et d'autres pathologies pulmonaires. Parmi les complications extrapulmonaires chez les enfants nés prématurément, l'hypotrophie, l'otite moyenne, les troubles hémodynamiques, la sclérotique, l'insuffisance surrénale, les saignements et divers troubles métaboliques sont souvent diagnostiqués. L'une des complications les plus dangereuses de la pneumonie chez un bébé prématuré est la septicémie..

Les bébés qui ont eu une pneumonie ont un risque accru d'anémie, de muguet et de rachitisme. De plus, après une pneumonie, de nombreux enfants développent une dysplasie bronchopulmonaire, qui devient la cause de maladies récurrentes des poumons et des bronches..

La prévention

Pour prévenir la pneumonie chez un bébé prématuré, il est important d'éliminer les facteurs provoquant la maladie:

  • La femme enceinte devrait surveiller sa santé et traiter les infections en temps opportun..
  • Dans la maternité et les hôpitaux pour enfants, il est important de respecter strictement le régime sanitaire et épidémiologique..
  • Un nouveau-né souffrant d'asphyxie doit prendre des mesures de réanimation opportunes et correctes.
  • Les bébés doivent être appliqués au sein et nourris avec du lait humain immédiatement après l'accouchement..
  • Si un nouveau-né prématuré a des troubles respiratoires et a également des facteurs prédisposants (accouchement difficile, maladie de la mère, etc.), il est conseillé de prescrire un antibiotique immédiatement après l'accouchement..
  • À la maison, vous devez surveiller l'hygiène, le microclimat et la routine quotidienne du nouveau-né.

Caractéristiques de l'évolution de la pneumonie chez un bébé prématuré

Un nouveau-né est particulièrement vulnérable aux stimuli externes. Cela est particulièrement vrai pour les enfants nés prématurément. Ils ont un risque élevé de contracter des maladies infectieuses et virales qui mènent à un certain nombre de problèmes, y compris la pneumonie..

La pneumonie chez les bébés prématurés est plus difficile et constitue une menace pour la vie et la santé du bébé si elle n'est pas traitée rapidement. Les prédictions d'un rétablissement réussi dépendront des actions habiles des parents et du personnel médical..

Pourquoi cela surgit-il et d'où il vient

La principale raison du développement de la pneumonie (ou pneumonie) chez les nourrissons est les caractéristiques structurelles du système respiratoire.

Les principaux facteurs contribuant au développement du processus pathologique:

  • ventilation insuffisante des poumons;
  • expansion incomplète des alvéoles.

Les autres causes de pneumonie chez les bébés prématurés comprennent:

  • garde d'enfants analphabètes dans une maternité;
  • mauvaises conditions sanitaires de détention;
  • dommages aux zones du cerveau ou du système nerveux central;
  • prédisposition génétique à la maladie;
  • évolution difficile de la grossesse, accompagnée d'hypoxie et d'asphyxie;
  • la mère a des infections génitales;
  • lésion intracrânienne;
  • accouchement par césarienne.

En moyenne, 15% des bébés prématurés ont une pneumonie sous une forme ou une autre.

Signes et symptômes

Chez les enfants nés prématurément, les signes de pneumonie apparaissent plus clairs que chez les bébés nés à temps.

La pneumonie chez un bébé prématuré se manifeste:

  • violation ou absence totale de réflexes congénitaux (avaler, sucer, saisir);
  • pâleur de la peau;
  • problèmes digestifs caractérisés par des régurgitations fréquentes, des ballonnements ou des vomissements;
  • température corporelle basse (l'hyperthermie est moins fréquente);
  • confluence de la poitrine;
  • respiration avec respiration sifflante et sifflement;
  • violation du rythme cardiaque;
  • crises d'asphyxie (arrêt respiratoire).

Dans le groupe de bébés considéré, la pneumonie se transforme souvent en formes sévères de l'évolution et est compliquée par une issue mortelle..

Considérez les principales similitudes et différences dans les symptômes de la pneumonie chez les bébés prématurés et les bébés nés à temps:

SignePrématuréBébé né à terme
Augmentation de la température corporelleRarement observéObservé souvent
Arrêt respiratoireIl y aIl n'est noté que dans les cas d'évolution sévère
Complications pulmonaires et extrapulmonaires de la pneumonieIl y aIl n'est noté que dans les cas d'évolution sévère
Rachitisme et anémieC'est notéNon marqué
Respirer la duretéIl y aIl y a
Toux improductiveIl y aIl y a

La pneumonie chez les bébés prématurés est plus difficile à guérir en raison de l'immaturité de leur système immunitaire, qui est incapable de faire face aux agents pathogènes.

Conséquences et prévisions

Le risque de développer des complications après une pneumonie et le succès de la guérison après une maladie antérieure dépend en grande partie de l'opportunité des mesures thérapeutiques prises.

Complications fréquentes

Les conséquences fréquentes de la pneumonie chez les bébés prématurés comprennent:

  • pleurésie;
  • insuffisance pulmonaire;
  • changements dans la structure du système respiratoire;
  • pleumothorax.

Ce qui est dangereux

Liste des conséquences négatives de nature extrapulmonaire:

  • dommages aux cellules du système nerveux central;
  • état septique;
  • hémorragie interne;
  • perturbation des glandes surrénales;
  • maladies inflammatoires des organes ORL;
  • insuffisance cardiaque.

Les complications énumérées sont mortelles..

La mortalité des enfants par pneumonie augmente avec l'immunité immature, la prématurité sévère (jusqu'à 28 semaines) et l'hypertrophie sévère.

Survivent-ils

La pneumonie est traitée avec succès chez les bébés prématurés avec des mesures thérapeutiques initiées en temps opportun. Cependant, après le traitement, le bébé sera soumis à une observation dispensaire pendant 1 an..

Dans les 6 premiers mois suivant la maladie, les parents devront passer un certain nombre de tests de miettes (sang, urine) et montrer le bébé à un pneumologue. Ces mesures éviteront les complications dans le contexte de l'inflammation et permettront une reconnaissance rapide de l'exacerbation répétée de la pathologie.

Formes et caractéristiques du flux

Il existe plusieurs formes de pneumonie chez le nouveau-né, selon la cause du développement du trouble et le moment de son apparition après la naissance de l'enfant.

Congénital

La pneumonie congénitale est diagnostiquée principalement chez les bébés prématurés. Les enfants nés à l'heure ne peuvent contracter une pneumonie que s'ils ont une prédisposition héréditaire ou une immunodéficience.

L'agent causal de la forme congénitale du trouble est le pneumocystis Carini.

La période d'incubation varie de plusieurs semaines à 1 mois.

La pneumonie congénitale se produit en 2 étapes, chacune caractérisée par des symptômes distinctifs:

ÉtapeSymptômes
1 étape d'une durée de 1 à 2 semaines à compter de l'apparition des premiers symptômes de la pathologieAvoir un léger essoufflement et un manque d'appétit, des selles aqueuses fréquentes, une toux improductive
Étape 2 d'une durée de 2 à 4 semainesEssoufflement sévère avec augmentation de la fréquence respiratoire jusqu'à 140 respirations par minute, légère respiration sifflante dans la poitrine ou leur absence, augmentation de la taille des organes internes, décoloration de la peau

Un bébé prématuré peut mourir au premier stade de la pneumonie congénitale en raison d'une insuffisance cardiaque et de modifications pathologiques de la structure du système respiratoire. Le décès survient en l'absence d'assistance qualifiée.

Prénatale

La pathologie survient après une césarienne due à une infection de l'enfant par des agents bactériens ou fongiques viraux. La pneumonie prénatale sous une forme avancée entraîne la mort du bébé.

Une maladie causée par des streptocoques est particulièrement dangereuse. L'agent causal conduit à la formation de foyers purulents dans le système respiratoire, qui, lorsqu'ils éclatent, provoquent une intoxication sanguine.

Faire face aux conséquences de la pneumonie chez les bébés prématurés sera difficile même avec l'aide d'antibiotiques.

Postnatal

La pneumonie postnatale chez un nouveau-né prématuré a une évolution latente. Des signes d'inflammation apparaissent après quelques jours ou semaines.

Avec une observation attentive de l'enfant, vous pouvez trouver les premiers signes d'un trouble qui ne sont pas typiques de la pneumonie:

  • léthargie;
  • régurgitations fréquentes;
  • manque d'appétit.

Il n'y a pas d'augmentation de la température dans la forme postnatale du trouble, qui est associée à une faible réactivité immunologique du bébé.

Après ventilation mécanique

La ventilation pulmonaire artificielle est prescrite à un enfant qui ne respire pas. La principale raison du développement d'une pneumonie après ventilation mécanique est la pénétration des mêmes agents pathogènes dans les poumons du bébé que dans la forme congénitale de la maladie.

La pathologie se produit en raison de l'entrée de la flore pathogène du nasopharynx et de la cavité buccale du bébé dans le système respiratoire.

L'inflammation des poumons après IV est caractérisée par une évolution rapide et un tableau clinique inexprimé.

Il est difficile de suspecter une maladie chez un enfant sans études spéciales, même avec des formes sévères de la maladie.

La liste des principaux signes d'une violation comprend:

  • dépendance à l'oxygène, à la suite de laquelle la durée de la ventilation mécanique des poumons augmente;
  • intoxication du corps.

Chez les bébés très prématurés

Les enfants pesant moins de 1500 g sont considérés comme profondément prématurés. L'inflammation des poumons en eux peut être causée par des entérovirus et des agents pathogènes de la varicelle.

Signes d'un trouble en développement:

  • absence ou faible cri;
  • respiration difficile;
  • élargissement des organes internes;
  • peau sèche;
  • respiration sifflante dans la poitrine lors de l'écoute;
  • la présence d'une éruption hémorragique à la surface du corps.

Double face

La raison de la forme bilatérale de pneumonie chez les prématurés est une infection pendant la période prénatale. Les bactéries se multiplient activement dans les voies respiratoires du bébé en raison d'une ventilation insuffisante des poumons. Des mesures intempestives dans la grande majorité des cas entraînent la mort du bébé.

La pneumonie bilatérale chez un nouveau-né est difficile à manquer, car elle se manifeste par des symptômes vifs:

  • une augmentation significative de la température;
  • régurgitation abondante et vomissements;
  • toux débilitante;
  • cyanose de la peau;
  • déchirure;
  • respiration sifflante;
  • perte d'appétit;
  • transpiration excessive.

Les bébés diagnostiqués avec une pneumonie bilatérale sont traités en soins intensifs, car cette forme de la maladie est considérée comme la plus dangereuse de toutes les situations ci-dessus.

Comment reconnaître la fuite de liquide amniotique, qui provoque souvent une pneumonie chez les bébés? Découvrez ici.

Diagnostique

Les médecins peuvent détecter la pneumonie chez les nourrissons prématurés par des examens de laboratoire et instrumentaux.

Le rôle principal dans le diagnostic final est attribué à la radiographie pulmonaire.

Pneumonie aux rayons X

Les images obtenues après examen aux rayons X montrent un schéma vasculaire amélioré, des zones d'assombrissement du tissu pulmonaire et une infiltration péribronchique diffuse.

Si les médecins ont des doutes sur le diagnostic, ils prescrivent un examen cardiaque au bébé, ce qui exclura ou confirmera la présence de facteurs prédisposant à la pneumonie.

Pour déterminer l'agent causal de la maladie, du sang est prélevé sur l'enfant. De plus, le matériel biologique est examiné pour la sensibilité de la flore pathogène aux antibiotiques.

Traitement

Le stade aigu de la pneumonie, non compliqué par d'autres maladies, avec les actions compétentes des médecins et des parents, passe en 2 semaines. Le temps de traitement peut être retardé en raison de l'imperfection de l'immunité des nourrissons.

Quels médicaments sont inclus dans le traitement

Les principaux agents utilisés pour traiter la pneumonie d'origine bactérienne sont les antibiotiques du groupe des céphalosporines ou des aminosides. Après avoir reçu les résultats de l'examen, les médicaments à large spectre d'action peuvent être remplacés par d'autres agents antibactériens.

Pour le traitement des bébés prématurés, la moitié de la dose d'antibiotique prescrite aux bébés nés à terme est utilisée. Les médicaments sont administrés au bébé uniquement par voie intramusculaire..

Pour le traitement des bébés prématurés, il est interdit d'utiliser certains types de médicaments antibactériens:

  • chloramphénicol - a un effet néfaste sur la moelle osseuse;
  • monomycine, streptomycine - a un effet toxique sur les organes auditifs.

Immunisation passive

La procédure est nécessaire pour le développement de l'immunité chez les enfants contre les agents pathogènes de la pneumonie. Le médicament administré aux bébés contient des anticorps contre les virus et les bactéries - immunoglobuline.

Si la pneumonie chez les bébés prématurés est de nature virale, alors Reaferon, Viferon ou Genferon sont utilisés pour la traiter. Il est également permis d'utiliser des agents immunomodulateurs - Likopid, Bronchomunal, Ribomunil.

Combien étaient à l'hôpital

Combien de temps dure le traitement hospitalier? Temps de récupération des bébés prématurés de plusieurs facteurs:

  • la gravité de la violation;
  • l'opportunité des procédures thérapeutiques commencées;
  • la présence de maladies somatiques concomitantes;
  • l'état de santé général du patient;
  • type d'agent pathogène.

L'inflammation des poumons à un stade léger est traitée avec des antibiotiques pendant 7 à 15 jours, modérée - jusqu'à 10 à 21 jours, sévère - de 2 à 8 semaines. Plus la maladie dure longtemps, plus il sera difficile pour l'enfant d'éviter la pneumonie nosocomiale..

Les établissements médicaux ont leur propre microflore, qui résiste aux médicaments en raison de la désinfection constante des locaux. Si des types de bactéries résistantes pénètrent dans le corps du bébé, le traitement de la pneumonie peut être retardé indéfiniment.

Nutrition et soins

Le traitement de la pneumonie chez les nourrissons est effectué dans une boîte séparée afin de prévenir la propagation de l'infection dans un établissement médical. L'enfant est vêtu de vêtements amples.

Dans ce cas, emmailloter étroitement est considéré comme inacceptable..

Pendant la journée, la mère et le personnel médical devront régulièrement changer la position du corps du bébé, ventiler et quartzer la pièce dans laquelle se trouve l'enfant..

L'alimentation du patient est effectuée à travers un tube avec du lait maternel. Après avoir amélioré la condition, le bébé est transféré à l'alimentation naturelle.

Après chaque repas, le bébé est tenu dans une colonne pour éviter les régurgitations. Évitez de placer l'enfant sur le dos ou le ventre, auquel cas il risque de s'étouffer à cause d'un manque d'oxygène ou de s'étouffer avec du lait pendant qu'il crache.

Pour assurer une respiration normale, l'hygiène du nasopharynx du bébé est effectuée trois fois par jour en pompant le mucus du nez.

Qui sont les jumeaux siamois? Informations intéressantes - ici.

Découvrez comment une césarienne fonctionne pour les jumeaux ici.

notre histoire

Un de mes jumeaux prématurés a également eu une pneumonie bilatérale après avoir accouché. La raison était de trouver l'enfant sans liquide amniotique pendant deux jours. Et l'agent causal spécifique de la pneumonie n'a jamais été identifié, bien que nous ayons été examinés de et à.

J'ai accouché dans l'après-midi et le soir, l'enfant a été transféré sous respirateur, injecté dans un coma artificiel. Pendant environ 5 jours, il était déprimé, je suis allé à l'unité de soins intensifs 2 fois par jour, ils ont été autorisés à le caresser, en mettant mes mains dans les trous de l'incubateur. Il est impossible de décrire l'état de la mère lorsque vous voyez l'enfant sous cette forme ((

Nous n'avons reçu aucune prédiction, après cela, avec la pneumonie, un diagnostic de myocardite a été posé. Ils ont dit que l'enfant était très difficile. Le 5-6ème jour, ils ont commencé à le sortir du coma, il est devenu plus actif, a commencé à ressentir le fait qu'il était souvent dérangé, frappé, tourné)) Le ventilateur a été retiré, mais l'alimentation est restée sonde et il a continué à rester aux soins intensifs. Au total, cette période était de 10 jours.

Ensuite, l'enfant a été transféré à la deuxième étape, et nous y avons également passé 3 semaines. Pendant environ une semaine, il respirait parfois de manière instable (il y avait un écran et des capteurs d'oxygène dans la pièce), puis tout s'est calmé. Ils ont enlevé la sonde et le bébé a commencé à se manger.

Maintenant, les enfants ont 7 ans et Serezha n'a aucune conséquence de pneumonie. Tous les diagnostics concomitants ont été supprimés après un an. Ainsi, avec un traitement adéquat, l'enfant sera en bonne santé.!

La prévention

Les enfants nés prématurément sont plus sensibles à la pneumonie.

Par conséquent, même au stade de la grossesse, une mère doit suivre un certain nombre de règles préventives qui minimisent les complications pendant la gestation:

  1. Lors de l'inscription auprès d'un gynécologue, passez toute la gamme des tests nécessaires, subissez régulièrement des examens avec des spécialistes d'autres profils.
  2. Abandonnez les mauvaises habitudes pendant la grossesse.
  3. Une alimentation équilibrée pour la formation réussie de l'immunité de l'enfant à naître.
  4. Minimiser les contacts avec les personnes infectées par le SRAS et les agents infectieux (en particulier au premier et au dernier trimestre).
  5. À la moindre détérioration du bien-être, consultez un médecin pour obtenir de l'aide.
  6. Si possible, guérir toutes les maladies chroniques existantes.

Les mesures ci-dessus minimiseront le risque de naissance prématurée et d'infection de l'enfant par des agents pathogènes de la pneumonie..

La santé du bébé dépend en grande partie de l'évolution de la grossesse, il vaut donc la peine d'aborder la conception du bébé en pleine responsabilité.

La pneumonie chez les enfants nés prématurément peut entraîner la mort d'un bébé ou le développement de complications dangereuses: insuffisance cardiaque, modifications pathologiques de la structure du système respiratoire, affaiblissement de l'immunité.

La pathologie est traitée en milieu hospitalier à l'aide de médicaments étiotropes (antibiotiques, antiviraux et antifongiques) et d'immunomodulateurs. Les médecins ne pourront choisir le médicament approprié pour traiter un enfant dans chaque cas spécifique qu'après avoir effectué un diagnostic complet..

Pneumonie chez les nouveau-nés et les prématurés: symptômes, pronostic, causes, traitement

La pneumonie chez les nouveau-nés survient lorsque des bactéries pathogènes sont infectées in utero ou pendant l'accouchement. Jusqu'à il y a quelques décennies, cette maladie provoquait une mortalité élevée chez les enfants, mais l'industrie pharmaceutique a créé des médicaments efficaces. Les médicaments modernes contre la pneumonie sont capables de détruire la plupart des agents pathogènes de la pneumonie congénitale en peu de temps.

La pneumonie congénitale est diagnostiquée chez 10 à 15% des enfants. Très souvent, la maladie peut être retracée chez les prématurés et avec la malnutrition fœtale.

Le pronostic de la vie d'un enfant dépend de l'exactitude des tactiques de traitement et de la rapidité de détection de la pathologie. Le problème est suffisamment urgent pour laisser ses causes sans surveillance, nous invitons donc les lecteurs à lire l'article jusqu'au bout..

  1. Pathologie pulmonaire chez les bébés prématurés
  2. Risque de maladie après une césarienne
  3. Signes pathogéniques chez les nouveau-nés
  4. Qu'est-ce qui forme une perspective négative
  5. Comment se déroule la pneumonie congénitale chez les bébés nés à terme
  6. Symptômes morphologiques
  7. Danger de pneumonie
  8. Moment du traitement pour les bébés

Pathologie pulmonaire chez les bébés prématurés

Les causes de la maladie chez les prématurés peuvent être divisées dans les catégories suivantes:

  • Transplacentaire - lorsque l'agent pathogène pénètre à travers le placenta de la mère si elle a des infections bactériennes ou virales;
  • Prénatale - les bactéries infectent les voies respiratoires du fœtus en pénétrant à partir du liquide amniotique;
  • Intranatal - les micro-organismes pénètrent dans les poumons lorsque l'enfant passe par la filière génitale ou depuis l'environnement lorsque la femme enceinte a subi une césarienne;
  • Postnatal - infection à la maternité ou à domicile.

La pneumonie chez les nouveau-nés est causée par un spectre spécial de micro-organismes, ce qui nécessite la nomination d'un groupe spécial d'antibiotiques dans le traitement de la maladie. Avec les infections virales, le pronostic de l'évolution de la maladie chez les nouveau-nés dépend de l'état du système immunitaire du bébé et présente des caractéristiques spécifiques, que nous examinerons ci-dessous.

Risque de maladie après une césarienne

Après une césarienne, une pneumonie congénitale survient lorsqu'elle est infectée par les micro-organismes suivants:

  • Virus de l'herpès, rubéole, toxoplasmose, listériose;
  • Bactéries pathogènes: mycoplasmes, streptocoques, chlamydia;
  • Champignons du genre Candida.

Avec une longue évolution, la pneumonie congénitale est causée par une flore combinée, difficile à traiter, ce qui dans les temps anciens entraînait une mortalité élevée chez les nouveau-nés..

L'inflammation du tissu pulmonaire qui survient après une césarienne chez la mère est due au streptocoque. L'agent causal devient la cause de foyers purulents et de septicémie (infection bactérienne du sang) lors d'une reproduction rapide, même dans le contexte d'antibiotiques.

Les types domestiques de pneumonie chez les bébés prématurés se produisent dans le contexte d'infections respiratoires, de lésions adénovirales, d'infections streptococciques.

Signes pathogéniques chez les nouveau-nés

Lorsqu'un bébé naît en bonne santé, cela ne signifie pas qu'il ou elle a un système immunitaire fort. Certaines bactéries sont des antagonistes contre d'autres agents pathogènes des voies respiratoires. Ainsi, Proteus est capable de détruire les bactéries à Gram négatif.

Chez les bébés prématurés, il existe un sous-développement des facteurs de protection du tissu alvéolaire: des défauts de surfactant sont tracés, les macrophages alvéolaires (cellules qui détruisent les microbes dans les alvéoles) sont absents, la paroi bronchique est faible. Dans le contexte de tels changements, il est difficile de supposer qu'une rencontre avec des agents infectieux ne provoquera pas de réactions inflammatoires. Le seul salut est la lutte de certains représentants du monde microbien avec d'autres..

Avec la contamination bactérienne des voies respiratoires par Proteus, la pneumonie causée par des bâtonnets à Gram négatif n'est pas retracée pendant plusieurs mois. Proteus est une bactérie pathogène et peut provoquer indépendamment une pneumonie chez les nourrissons..

L'interaction dans le monde microbien est un mécanisme complexe qui n'a pas été étudié de manière fiable par les humains. Il est évident que l'utilisation généralisée des antibiotiques n'est pas rationnelle. Les particularités de la prescription de ces médicaments nécessitent de surveiller la posologie et le déroulement du traitement. En raison de la violation du schéma de traitement des infections avec des agents antibactériens, de nombreuses bactéries ont développé une résistance, ce qui complique le processus de leur traitement.

Qu'est-ce qui forme une perspective négative

Un pronostic négatif pour la pneumonie chez les nouveau-nés est formé par les symptômes suivants:

  • Hypoxie du cerveau avec un ralentissement de la fonction motrice et de l'activité mentale;
  • Violation de la profondeur des mouvements respiratoires et troubles de son rythme;
  • Rythme cardiaque irrégulier;
  • Actes respiratoires intensifiés (Cheyne-Stokes);
  • L'accumulation de toxines dans le sang et l'apparition de modifications secondaires dans d'autres organes.

Si au moins l'un des symptômes ci-dessus apparaît, l'enfant est placé dans l'unité de soins intensifs, car une ventilation artificielle des poumons peut être nécessaire.

La pneumonie chez les bébés prématurés a ses propres caractéristiques, contrairement aux nourrissons et aux nourrissons de moins d'un an:

  1. La prédominance des symptômes respiratoires et des réactions toxiques. Avec l'accumulation de grandes quantités de dioxyde de carbone, un œdème des tissus périorbitaires apparaît. Au fil du temps, l'hypercapnie entraîne une dépression du système nerveux central, l'apparition de la respiration de Cheyne-Stokes;
  2. Augmentation de la température et complications pulmonaires - pneumothorax, atélectasie, pleurésie;
  3. Complications extrapulmonaires - parésie intestinale, inflammation de l'oreille, caillots sanguins, insuffisance surrénalienne;
  4. Les nourrissons prématurés ont souvent une pneumonie par aspiration, car ils sont sujets aux régurgitations;
  5. Une image typique de la formation de changements pathologiques dans le tissu pulmonaire: syndrome de coagulation sanguine disséminée, septicémie;
  6. État clinique instable des patients avec fluctuations des analyses de laboratoire et cliniques.

Les signes de pneumonie ci-dessus chez les nouveau-nés dépendent de la cause de la pathologie. Si l'inflammation est due à un pneumocoque, le risque de complications ou de décès est élevé. Avec cette forme, les foyers inflammatoires pénètrent rapidement d'un poumon à un autre.

La pneumonie congénitale chez les nouveau-nés est une condition dangereuse. Si le médecin ne prescrit pas de médicaments antibactériens, l'enfant développera rapidement les symptômes suivants:

  • Arrêt respiratoire;
  • L'accumulation de dioxyde de carbone dans le sang;
  • Dommages au tissu cérébral;
  • Déséquilibre du métabolisme eau-sel;
  • Surcharge du cœur;
  • Rythme cardiaque augmenté.

La liste des changements que la pneumonie provoque chez les nouveau-nés prématurés est sans fin. La dernière étape de la pathologie est la mort (sans traitement adéquat).

Comment se déroule la pneumonie congénitale chez les bébés nés à terme

La pneumonie à la naissance chez les bébés nés à terme est bénigne. Sa durée est de 1 à 2 semaines, puis l'état du patient s'améliore progressivement. Les signes d'insuffisance respiratoire nécessitent rarement un soulagement avec une ventilation mécanique.

Chez un bébé né à terme, la période aiguë de changements inflammatoires dans les poumons dure 5 à 7 jours. Après l'utilisation d'antibiotiques, une résorption des foyers infiltrants dans les acini alvéolaires est observée, ce qui fournit un pronostic favorable.

La pneumonie segmentaire à la naissance chez les bébés prématurés est au mieux guérie en 4 semaines. En raison de cette évolution de la maladie, il est évident que le fœtus doit être conservé in utero jusqu'au début du travail physiologique, mais ce n'est pas toujours possible.

Symptômes morphologiques

Les symptômes de la pneumonie chez les nourrissons prématurés peuvent être divisés en types morphologiques suivants:

  1. Transplacentaire - les conséquences d'une infection généralisée par des bactéries. Les symptômes cliniques de la maladie résultent d'une infection généralisée. Les enfants atteints de pathologie naissent avec asphyxie, cyanoticité, insuffisance respiratoire;
  2. Le type intranatal de pneumonie se manifeste en 2 variantes. La maladie peut survenir à la suite d'un traumatisme intracrânien à la naissance, entraînant une insuffisance respiratoire. La seconde option s'accompagne de la présence d'un "light gap". L'enfant est né en bonne santé, mais après quelques jours, il a des crises de cyanose, des régurgitations fréquentes, une excitation nerveuse. Vous pouvez avoir de la diarrhée, de la mousse à la bouche;
  3. Néonatal précoce - observé dans les premiers jours après la naissance. Ce type peut être déterminé par les signes suivants: insuffisance respiratoire, léthargie, cyanose de la peau;
  4. Néonatal tardif - commence par des manifestations d'inflammation des voies respiratoires supérieures: fièvre, anxiété, rhinite, régurgitation. Au fil du temps, d'autres symptômes d'inflammation du parenchyme pulmonaire apparaissent: fièvre, toux, vomissements.

Chez les bébés prématurés, l'une des formes ci-dessus progresse rapidement et peut entraîner la mort, il est donc nécessaire d'identifier et de traiter la pathologie à un stade précoce..

Danger de pneumonie

La pneumonie bilatérale chez les nourrissons prématurés a une probabilité dangereusement élevée de décès. De graves conséquences surviennent également dans le contexte de l'immunodéficience primaire, de la malnutrition sévère et de la prématurité.

Le risque d'insuffisance respiratoire augmente en présence de liquide infiltrant, de corps étrangers, d'expectorations liquides dans les poumons (dans le contexte de la fibrose kystique). Pour vider les foyers purulents avec l'inefficacité des antibiotiques, un débridement ouvert des formations par une méthode opératoire est nécessaire. L'intervention chirurgicale des bébés prématurés est très difficile, mais c'est une mesure nécessaire pour sauver la vie de l'enfant..

Avec la pneumonie bilatérale chez les bébés prématurés, les complications suivantes sont souvent observées:

  • Pneumocystose;
  • Chlamydia;
  • Violation de l'activité cardiaque;
  • Changement de l'équilibre acido-basique;
  • Diminution des taux d'hémoglobine et de fer sérique;
  • Augmentation de l'acidité sanguine.

Les conséquences de la maladie chez les bébés prématurés sont trop graves. Ce n'est qu'avec une détection précoce des signes de modifications infiltrantes dans le parenchyme pulmonaire et en l'absence de facteurs provoquants qu'une guérison complète de la pathologie peut être garantie.

Moment du traitement pour les bébés

La pneumonie congénitale est traitée tant qu'il existe des symptômes pathogéniques de la maladie. La période aiguë de la maladie dure environ 2 semaines, après quoi les symptômes d'insuffisance respiratoire diminuent. Avec l'amélioration de l'état des bébés prématurés, l'appétit augmente, l'état du système nerveux central est rétabli. La phase de résolution dure 1 à 2 semaines.

Le pronostic de la pneumonie chez les nourrissons prématurés dépend de l'état du système immunitaire de l'enfant, de la présence / absence de facteurs provoquants et des tactiques de traitement utilisées.

L'évolution de la pathologie est compliquée par le développement de modifications pathologiques secondaires dans le tissu pulmonaire:

  • Abcès;
  • Pleurésie;
  • Insuffisance respiratoire et cardiovasculaire;
  • Hypotrophie des bébés prématurés (manque de poids corporel);
  • Violation de l'équilibre acido-basique du sang.

La pneumonie des nouveau-nés est une pathologie dangereuse qui nécessite une analyse constante de l'état du bébé et une correction médicale immédiate. Elle ne peut être traitée qu'en milieu hospitalier..

Étiologie, symptômes et caractéristiques du traitement de la pneumonie chez les prématurés

Selon les statistiques médicales, la pneumonie chez les bébés prématurés est diagnostiquée dans 10% des cas. Cette sensibilité est due aux caractéristiques respiratoires des nourrissons (surfactant pulmonaire immature) et à l'immunité non formée.

La pathologie se caractérise par une évolution prolongée, le développement de complications et se manifeste par une inflammation active du parenchyme des poumons et des parois des bronches, provoquée par des micro-organismes pathogènes.

L'infection chez un enfant né prématurément est caractérisée par une symptomatologie et une évolution clinique extrêmement particulières, qui empêchent souvent une détection rapide.

  • Facteurs provoquants
  • Mécanismes de génération

Étiologie

L'inflammation des poumons chez les enfants nés prématurément est une maladie infectieuse aiguë de nature inflammatoire. Sa cause principale est des agents étiologiques viraux, microbiens, parasitaires, fongiques et combinés..

Le plus souvent, la pneumonie est provoquée par les agents pathogènes suivants:

  • adénovirus,
  • virus grippaux A2, B,
  • infection parainfluenza,
  • Staphylococcus aureus, pneumocoque, streptocoque verts,
  • Klebsiella, Escherichia coli, Proteus,
  • pneumocystes.

Les méthodes d'infection d'un bébé prématuré sont les suivantes:

  • L'infection se produit par voie hématogène - la méthode la plus courante de pneumonie intra-utérine, dans laquelle la transmission de la microflore pathogène de la mère au fœtus se fait par le sang,
  • L'infection par voie aérobronchogène est caractéristique de la forme postnatale de la maladie. L'enfant est infecté par les poumons par des gouttelettes en suspension dans l'air provenant de personnes malades et de porteurs.

La pneumonie se subdivise sous les formes suivantes:

  1. Transplacentaire congénital - la mère a des infections généralisées et l'agent pathogène envahit le système pulmonaire fœtal par le placenta.
  2. La pneumonie intra-utérine est provoquée par l'uréeplasma, le mycoplasme, la chlamydia, les champignons Candida.

Il existe les formes suivantes de la maladie:

  • Prénatale - l'infection se produit par le liquide amniotique,
  • Intranatal - la présence de micro-organismes pathogènes chez la mère, la propagation de la lésion à l'enfant se produit pendant l'accouchement par le canal de naissance infecté,
  • La pneumonie postnatale est une pathologie acquise qui apparaît après la naissance d'un enfant. Par exemple, un nouveau-né peut être infecté dans une maternité, en milieu hospitalier, lorsqu'il est connecté à un ventilateur (pneumonie nosocomiale), à ​​son arrivée à la maison après son congé. Le plus souvent, la maladie est causée par Klebsiella, Staphylococcus aureus, Enterobacteriaceae.

Les agents responsables de la pneumonie parasitaire sont souvent des pneumocystes, leur source est une personne malade ou un porteur, et il peut également être transporté par des animaux domestiques.

Un danger épidémiologique particulier est caché chez les porteurs parmi le personnel médical de l'hôpital.

Quant à l'agent causal de la pneumonie d'étiologie fongique, il s'agit d'un champignon diploïde - le muguet. Cette forme de pneumonie chez un bébé prématuré se manifeste principalement à une période de 2 à 19 jours à compter de la naissance..

Le principal critère dans le développement d'une telle pneumonie est la prise incontrôlée de médicaments antibactériens. Seuls les organes respiratoires ou en conjonction avec le tractus gastro-intestinal peuvent être affectés, mais le plus souvent, ils s'accompagnent d'une septicémie à candidose. Un bébé prématuré peut également être infecté par une femme pendant l'accouchement si elle a une infection fongique des organes génitaux.

Facteurs provoquants

Outre les principales raisons, les facteurs suivants prédisposent à la formation d'une pneumonie:

  • grossesse sévère chez une femme,
  • hypoxie intra-utérine, asphyxie,
  • infections des organes génito-urinaires, des voies respiratoires chez une femme enceinte,
  • naissance par césarienne,
  • le fait de l'asphyxie par aspiration,
  • la présence de pneumopathies, de défauts de la sphère bronchopulmonaire, du cœur,
  • la présence d'un long régime anhydre,
  • traumatisme à la naissance,
  • réanimation (par exemple, intubation trachéale, connexion à un appareil de respiration artificielle, cathétérisme de la veine ombilicale, aspiration de mucus en cas d'asphyxie,
  • la présence de déviations dans l'environnement sanitaire de la maternité, des services hospitaliers, des conditions à domicile,
  • si le nouveau-né a été exposé à une hypothermie, une surchauffe,
  • violation du régime dans la prison.

Le plus souvent, le processus inflammatoire des poumons chez les nouveau-nés prématurés se développe pour une combinaison de raisons et de facteurs provoquants, ce qui complique l'état du bébé et constitue une menace sérieuse pour sa vie.

Mécanismes de génération

Le mécanisme de l'apparition de la pneumonie est étroitement lié aux conditions pathologiques antérieures causées par des facteurs défavorables aux stades intra-utérin et intrapartum..

Points clés de la pathogenèse:

  • infection prénatale,
  • par aspiration (ingestion de liquide amniotique infecté, méconium),
  • troubles de la circulation sanguine pulmonaire, atélectasie, poumons non formés,
  • dans le contexte de l'ORVD.

Les circonstances suivantes jouent un rôle important dans l'apparition de la pathologie d'un nouveau-né prématuré:

  • modifications pulmonaires locales,
  • alvéoles mal dilatées,
  • surfactant sous-développé - à la suite d'une atélectasie secondaire,
  • troubles circulatoires des poumons,
  • insuffisance respiratoire, altération des échanges gazeux entraînant une hypoxie, une hypercapnie, une acidose mixte, une toxicose.

La présence de tels processus négatifs contribue non seulement à l'apparition de micro-organismes, mais crée également toutes les conditions pour la formation d'une pneumonie.

Une sorte de cercle vicieux se forme - en raison de troubles respiratoires, l'homéostasie est perturbée, ce qui complique davantage la respiration externe et augmente ses perturbations.

Clinique et symptômes

Comparé aux bébés nés à terme, le tableau clinique d'un bébé prématuré est caractérisé par la rareté des manifestations cliniques. La pneumonie se caractérise par une longue évolution progressive, non seulement au stade aigu de la maladie, mais également pendant la période de récupération..

L'apparition de la pathologie est caractérisée par des signes sous la forme:

  • mauvaise succion, léthargie,
  • état inhibé du bébé,
  • pâleur de la peau, cyanose,
  • changements soudains de température,
  • flatulence,
  • refus de manger,
  • régurgitations fréquentes,
  • écoulement de mousse de la bouche,
  • prise de poids soudaine due à un gonflement.

Au fur et à mesure que la pneumonie progresse, des troubles respiratoires commencent à apparaître, caractérisés par les symptômes suivants:

  • gonflement des ailes du nez,
  • la respiration devient rapide, ou vice versa, les mouvements respiratoires sont suspendus,
  • une respiration sifflante crépitante est observée,
  • changements de forme, profondeur, fréquence respiratoire, essoufflement,
  • en raison de la profondeur réduite, la ventilation alvéolaire diminue, ce qui provoque un déficit respiratoire en oxygène, une acidose,
  • dans le contexte d'une hyperventilation, d'une toxicose par carence en eau, une hyperélectrolythémie se développe,
  • la présence de toux improductive fréquente, entraînant des vomissements.

Le tableau clinique est souvent associé à des symptômes d'autres infections intra-utérines. Souvent, des manifestations de conjonctivite, éruption cutanée, encéphalite, méningite sont accompagnées, le foie et la rate grossissent. Les symptômes peuvent varier légèrement selon le type de pneumonie..

L'évolution du processus inflammatoire chez les patients prématurés présente les principales caractéristiques suivantes:

  • une forte sensibilité à la pneumonie congénitale et néonatale précoce d'un bébé prématuré est causée par des pneumopathies, des infections prénatales,
  • dans la clinique des symptômes généraux, l'insuffisance respiratoire, la toxicose dominent,
  • hypoxémie sévère, hypercapnie, acidose mixte respiratoire-métabolique, éventuellement développement d'une alcalose,
  • manifestation précoce de cyanose périorbitaire et périorale,
  • il n'y a pas de réflexe de succion et de déglutition,
  • diminution du tonus musculaire,
  • hypothermie,
  • le poids corporel diminue, des crachats, des vomissements sont caractéristiques,
  • développent souvent des complications pulmonaires et extrapulmonaires, des troubles métaboliques, une congestion pulmonaire,
  • en raison de la tendance à régurgiter chez les nouveau-nés prématurés, la pneumonie par aspiration est fréquente,
  • la présence d'une séquence typique sous forme de pneumonie - septicémie,
  • état clinique instable du patient pendant une période douloureuse, conséquences à long terme (dysplasies bronchopulmonaires), qui à l'avenir peuvent conduire à des maladies du système bronchopulmonaire de type récurrent.

Tenant compte des particularités de l'anatomie, de la physiologie et de l'immunité, la clinique pour enfants nés prématurément a une image particulière.

Les changements dans l'état général du nourrisson apparaissent en premier, suivis des symptômes pulmonaires locaux.

Méthodes de diagnostic

Pour un diagnostic précis d'un patient prématuré, des études cliniques anamnestiques, épidémiologiques, cliniques et de laboratoire sont effectuées.

Si vous soupçonnez un processus inflammatoire des poumons, l'ensemble de mesures comprend le plan suivant:

  • collecte de l'anamnèse,
  • radiographie,
  • étude de la composition des gaz sanguins,
  • étude de l'hématocrite,
  • nomination d'un examen virologique et bactériologique,
  • livraison d'urine pour analyse.

Par exemple, une radiographie pulmonaire peut montrer de tels changements dans différentes formes de la maladie:

  1. La pneumonie virale-bactérienne est caractérisée par des symptômes typiques: des lésions pulmonaires bilatérales, des foyers se forment plus visibles dans la section médiale, une zone inflammatoire infiltrante-œdémateuse est observée, il peut y avoir un seul signe précoce sous la forme d'une transparence accrue du poumon, qui est complétée par un schéma vasculaire amélioré.
  2. La pneumonie intra-utérine se caractérise par une mauvaise image radiographique, la présence de foyers non intensifs dans le système pulmonaire immature.
  3. La pneumonie parainfluenza est caractérisée par une hyperplasie importante survenant au niveau des ganglions lymphatiques (racine, paramédiastinal).
  4. La forme staphylococcique sur le radiogramme se manifeste sous la forme de zones de compactage du tissu pulmonaire, qui sont sujettes à la fusion. Ensuite, cette zone est remplacée par des bulles emphysémateuses de caractère multiple ou unique, ont une consistance sèche ou se transforment en abcès.
  5. Avec la pneumonie interstitielle, le schéma pulmonaire est prononcé.
  6. La pneumonie à Pneumocystis se caractérise par de multiples ombres focales aux bords flous.

En ce qui concerne les données sanguines de laboratoire, avec la pneumonie, on note:

  • diminution de l'hémoglobine,
  • présence de stab shift,
  • leucopénie,
  • diminution du nombre de plaquettes.

Pour plus d'informations, des tests complémentaires peuvent être prescrits, si nécessaire et des indications.

Caractéristiques du traitement et pronostic

Les prématurés atteints de pneumonie sont traités exclusivement en milieu hospitalier, dans des unités de soins intensifs en boîte.

La mère du petit patient doit être présente et aider à organiser le régime médical et protecteur.

Les mesures thérapeutiques sont sélectionnées individuellement par le médecin, mais en général, le traitement est le suivant:

  • il est nécessaire de créer un régime optimal de température et d'humidité dans la pièce, qui dépend de l'âge et du poids du bébé. L'hypothermie, la surchauffe est inacceptable. Le nouveau-né doit porter des vêtements amples et toujours porter un bonnet profond et des chaussettes en laine,
  • la sélection du volume et du type d'alimentation dépend de l'état du patient (à l'aide d'une sonde ou d'un goutte-à-goutte),
  • Une oxygénothérapie adéquate joue un rôle essentiel (l'oxygène chauffé ou humidifié est dosé avec un masque, un cathéter),
  • traitement avec des médicaments antibactériens - est sélectionné en fonction de l'étiologie, du tableau clinique, en tenant compte de l'anamnèse,
  • médicaments immunocorrecteurs pour renforcer le corps,
  • s'il existe des indications vitales, l'insuffisance cardiovasculaire est traitée avec des diurétiques, des glycosides cardiaques,
  • en présence de syndrome obstructif, des médicaments bronchodilatateurs sont prescrits,
  • les voies respiratoires supérieures sont désinfectées - le mucus est éliminé des électrosomes (selon les indications).
  • conduite de massage par vibration, exercices de respiration.

Le succès d'un pronostic positif dépend de la détection rapide de la maladie et du traitement correct du bébé prématuré, en tenant compte de l'évolution de la pneumonie.

Un mauvais pronostic et le développement de complications sont possibles pour les raisons suivantes:

  • la présence d'une déficience congénitale du système immunitaire,
  • avec hypotrophie, poids corporel réduit,
  • avec anomalies congénitales des poumons, pathologies concomitantes d'autres organes,
  • transfert de traumatisme à la naissance,
  • si l'infection est survenue après la naissance et a été détectée trop tard.

Pour prévenir une pathologie aussi dangereuse, il est conseillé aux futures mères et femmes enceintes d'être examinées par un gynécologue en temps opportun afin de détecter et d'éliminer les foyers infectieux chroniques, les anomalies congénitales et d'autres anomalies du développement..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Vaginose bactérienne pendant la grossesse - comment la maladie peut affecter le développement du fœtus?

Infertilité

La vaginose bactérienne (autrement dysbiose vaginale, gardnerellose) est une infection inflammatoire de la muqueuse vaginale, dans laquelle la microflore naturelle est remplacée par des bactéries opportunistes.

Est-il possible de boire du paracétamol au 1er, 2ème, 3ème trimestre de la grossesse?

Infertilité

Dans la pratique d'un médecin, le paracétamol est utilisé depuis 60 ans. Selon les statistiques, c'est le médicament le plus couramment utilisé.

Grossesse après hystéroscopie: avis

Conception

L'utilisation de l'hystéroscopie en gynécologie moderne est très polyvalente. L'ITS est réalisé en cas de symptômes chez une femme, de présence de foyers pathologiques dans la cavité utérine, ainsi que pour lutter contre l'infertilité et comme préparation diagnostique pour les méthodes de procréation assistée.

QUAND EST-IL MIEUX D'ÊTRE ENCEINTE? JOURNÉES AGRÉABLES POUR LA CONCEPTION

Conception

http://kidmen.ru/2008/10/kogda-luchshe-zaberemennet-blagopriyatnye-dni-dlya-zachatiya-2/http://kidmen.ru/wp-content/uploads/2008/10/111.jpg Chaque femme avec une précision suffisante peut déterminer l'heure de l'ovulation, survenant dans son corps.