Principal / Accouchement

Faible placentation: chaque millimètre compte

Le fond de l'utérus est situé... en haut. C'est là, plus près du bas (c'est-à-dire d'en haut) que le placenta doit être attaché. Mais cela ne se produit pas toujours, et dans environ 15% des cas, les femmes enceintes découvriront lors d'un examen échographique de routine la position basse du placenta..

Quelle est la menace et est-il possible de faire quelque chose?

L'emplacement bas du placenta est l'endroit où?

Habituellement, ils parlent de placentation basse lorsqu'il reste 5,5–6 cm du pharynx de l'utérus au bord du placenta.Le médecin voit ce résultat même sur l'échographie prévue à 12 semaines et en note sur la fiche de la femme enceinte. En si peu de temps, cela n'a pas vraiment d'importance, car le placenta grandit et bouge jusqu'à la 36e semaine de grossesse.

Pourquoi l'emplacement bas du placenta est dangereux?

Les médecins ont deux raisons de s'inquiéter.

Mauvais apport sanguin à la partie inférieure de l'utérus par rapport à la partie supérieure. Plus l'apport sanguin au placenta est faible, moins le bébé reçoit de nutriments..

La pression exercée par le fœtus en croissance sur le placenta - après tout, personne n'a annulé la force de gravité! Le placenta comprimé non seulement ne remplit pas pleinement ses fonctions, mais peut également exfolier, ce qui deviendra déjà une menace directe pour la grossesse.

»Mais, comme nous l'avons déjà souligné, jusqu'à 22-24 semaines, tout cela n'est pas d'une importance fondamentale..

Faible migration du placenta

Pendant la grossesse, le placenta bouge, et ce n'est pas surprenant.

Premièrement, il s'agit d'un organe vivant, dans lequel certaines zones peuvent mourir et d'autres peuvent se développer..

Deuxièmement, il doit satisfaire les besoins nutritionnels de l'enfant, ce qui signifie qu'il doit augmenter de taille à mesure que le bébé grandit..

Troisièmement, il se fixe à la paroi de la taille changeante de l'utérus, et sa position change avec son étirement.

Il est possible de prédire le mouvement du placenta en fonction du lieu de sa fixation, ce que le médecin note lors de la première échographie.

«L'emplacement le plus favorable est sur la paroi arrière de l'utérus, qui est plus proche de la colonne vertébrale. Il s'étire moins pendant la grossesse et, très probablement, à mi-parcours, le placenta aura le temps de s'élever à une hauteur sûre.

L'emplacement le moins favorable est du bas et de l'avant - c'est cette partie de l'utérus qui s'étire le plus et le placenta n'a tout simplement pas le temps de «ramper» plus haut.

Pourquoi le placenta s'attache si bas?

La raison, en fait, en est une - des dommages à l'endomètre de l'utérus aux endroits où le placenta devrait normalement être attaché. Mais cela peut être causé par diverses circonstances. Parmi eux:

cicatrices après une césarienne ou d'autres opérations sur le corps de l'utérus;

lésions tissulaires après un avortement ou l'ablation de néoplasmes;

modifications de l'endomètre après des maladies infectieuses;

néoplasmes volumineux (par exemple, fibromes utérins), qui en eux-mêmes n'empêchent pas la grossesse, mais «occupent les meilleurs endroits»;

malformations du corps de l'utérus (par exemple, une selle ou un utérus à deux cornes);

grossesses multiples (les jumeaux peuvent avoir placentas communs et séparés, et dans le second cas, l'un d'eux est souvent attaché trop bas).

Il est clair que vous ne pouvez pas fixer la forme de l'utérus ou de la cicatrice après l'opération, mais celui qui est prévenu est déjà armé! Vous savez maintenant que vous ne devez pas manquer une échographie programmée à la 12e semaine de grossesse..

Faible placentation à 12 semaines de gestation. Et après?

Rien! Pendant une courte période de temps, même l'emplacement le plus réussi du placenta n'affecte en rien le déroulement de la grossesse. Écoutez les recommandations du médecin (elles peuvent concerner la limitation de l'activité physique et l'apport supplémentaire d'un complexe de vitamines et de minéraux), surveillez attentivement votre état de santé, contactez immédiatement la clinique prénatale pour des écoulements sanglants et des douleurs dans le bas de l'abdomen (cependant, cela doit être fait à tout moment et pour tout position du placenta).

«Et ne manquez pas la prochaine échographie - elle est généralement programmée après 10 semaines!

Faible placentation à 22 semaines de gestation. Et après?

Très probablement, lors du prochain examen, le médecin déclare que le placenta a déjà migré le long de la paroi de l'utérus et que vous ne pouvez plus avoir peur du déroulement de votre grossesse. Si le placenta est toujours situé à la gorge même de l'utérus, alors, hélas, vous devrez prendre des mesures.

Limitez l'activité physique. Même des séries d'exercices spéciales pour les femmes enceintes peuvent vous blesser maintenant, sans parler de courir, sauter, soulever des poids...

Refusez l'intimité, au moins de ses formes traditionnelles avec une pénétration profonde. Ne pas déranger la zone de l'utérus à laquelle le placenta est à nouveau attaché..

Essayez de vous reposer davantage, s'il y a une occasion de vous allonger - allongez-vous (vous souvenez-vous que la gravité agit contre vous maintenant?) Placez un petit oreiller sous vos pieds pendant le sommeil.

«Mais la règle la plus importante est de ne pas vous inquiéter! Il y a de fortes chances que la situation change d'ici la 36e semaine de grossesse.!

Faible placentation à 36 semaines de gestation. Accouchement avec un placenta bas

«Si vous n'avez pas de chance et que le placenta est toujours au bord même du pharynx de l'utérus (rappelez-vous, le chiffre critique est de 5,5 cm), alors vous aurez très probablement prévu une hospitalisation et une césarienne..

De nombreuses femmes sont d'humeur à accoucher naturellement et craignent que «tout n'ait mal tourné». Mais dans ce cas, l'intervention chirurgicale est tout à fait justifiée: le placenta volumétrique empêche le bébé de "sortir", ce qui retarde gravement et complique l'accouchement, et en plus (et c'est le plus dangereux) il peut exfolier à l'avance. Jusqu'à ce que l'enfant naisse et prenne sa première inspiration, le placenta et le cordon ombilical sont aussi ses organes respiratoires, sans eux, l'hypoxie s'installe rapidement, le bébé "suffoque" littéralement même dans l'utérus. Une situation tragique nécessitant une intervention d'urgence, et le résultat peut être bien pire qu'avec une opération planifiée!

Enfin, avec la position limite du placenta - les mêmes 5,5 à 6 centimètres, lorsque l'accouchement naturel est également possible, mais qu'il existe toujours un risque de développement défavorable de la situation, le médecin peut percer la vessie fœtale au tout début du travail.

«Lorsque le liquide amniotique est versé, la tête du bébé descend rapidement vers le pharynx utérin et pousse et repousse le placenta..

Cependant, une telle décision n'est possible que si le bébé est correctement localisé; faible placentation et présentation du siège - indications claires pour la livraison opératoire.

N'oubliez pas que peu importe le déroulement de votre grossesse, l'essentiel est la santé de la mère et du bébé. L'obstétrique moderne peut gérer les situations les plus difficiles, l'essentiel est de rester calme et de suivre les recommandations de votre médecin.!

Position du placenta par rapport au pharynx interne

Le développement intra-utérin d'un bébé est un processus assez compliqué. Le fœtus reçoit tous les nutriments de base par le placenta - un organe spécial, une «place d'enfant». La position du placenta par rapport au pharynx interne peut être différente.

Ce que c'est?

Le tissu placentaire apparaît au début du deuxième trimestre de la grossesse. Il fonctionne activement pendant plusieurs mois de grossesse jusqu'à la naissance même. Le placement normal du placenta est une découverte clinique importante. Si le tissu placentaire est situé anormalement, cela peut être dangereux pour le développement de complications pendant la grossesse.

Pour comprendre comment le placenta peut se fixer, il faut toucher un peu à l'anatomie. L'utérus est le principal organe reproducteur féminin dans lequel le bébé se développe pendant la grossesse. Par son col de l'utérus, il se connecte au vagin. La frontière externe d'une telle connexion est appelée le pharynx externe. Le col de l'utérus directement de l'utérus lui-même est séparé par un pharynx interne.

Après le début de la grossesse, il y a pas mal de changements dans les organes reproducteurs d'une femme. Après la fécondation, la couleur des muqueuses du cou change - elle devient plus cyanotique. Les muqueuses changent également de densité - elles deviennent plus denses, plus élastiques.

Normalement, le pharynx interne reste fermé pendant la grossesse. Ceci est nécessaire pour le développement intra-utérin complet du bébé. La fermeture de l'orifice interne protège également la vessie fœtale de l'infection et maintient le fœtus dans l'utérus.

Si, pour une raison quelconque, le ton du pharynx interne change, des complications dangereuses de la grossesse peuvent survenir. Dans de tels cas, en règle générale, le risque de fausse couche spontanée augmente plusieurs fois..

Taux de localisation

La formation et l'emplacement du tissu placentaire dépendent en grande partie du site d'attache initial de l'œuf fécondé. Il est optimal s'il se produit près du fond de l'utérus. Dans ce cas, le placenta se formera physiologiquement à l'avenir. Si, pour une raison quelconque, l'œuf fécondé se fixe bas, plus près du cou, dans ce cas, l'emplacement du placenta sera modifié..

Les médecins évaluent l'emplacement du tissu placentaire à différents stades de la grossesse. Dans ce cas, le taux de sa localisation au pharynx est déterminé par les semaines de grossesse. Ainsi, au 2ème trimestre, la norme pour la hauteur du placenta par rapport au pharynx interne est de 5 cm.

Si, en même temps, le bord inférieur du placenta n'est qu'à 3 cm ou moins au-dessus du pharynx interne, cette condition est appelée faible attachement. En règle générale, les médecins ne le diagnostiquent qu'à 12 semaines de grossesse..

Au troisième trimestre de la grossesse, la distance entre le placenta et l'orifice interne est normalement de 7 cm; si elle est inférieure à 5 cm, cette condition est définie comme une faible fixation du placenta..

Une femme enceinte peut porter un bébé même si elle a une faible fixation du tissu placentaire. Dans cette situation, il est très important pour elle de surveiller son bien-être et de surveiller attentivement tous les symptômes qui surviennent. L'apparition de crampes soudaines dans le bas-ventre et l'apparition d'écoulements sanglants doivent être une raison de contacter immédiatement votre obstétricien-gynécologue.

La faible localisation du tissu placentaire à 20 semaines nécessite une surveillance plus attentive de la patiente enceinte. À ce moment, le risque de développer une hypoxie fœtale intra-utérine augmente. Cette condition peut être dangereuse par le développement de saignements, d'un décollement placentaire, ainsi que par l'arrêt du développement intra-utérin du fœtus..

Avec une position basse du tissu placentaire, les médecins recommandent aux patients de surveiller attentivement leur bien-être. Ainsi, une femme enceinte avec un tel arrangement ne devrait pas soulever de poids. Cela peut provoquer des saignements utérins..

Avec une faible présentation du tissu placentaire, une femme enceinte doit également surveiller son état émotionnel. Le stress et l'anxiété peuvent provoquer une condition dangereuse - l'hypertonicité utérine. Dans ce cas, le risque de fausse couche spontanée augmente. Pour normaliser le contexte émotionnel, il est recommandé à la femme enceinte de marcher plus souvent à l'air frais, ainsi que de dormir suffisamment..

Si la femme enceinte, qui a une faible prévia de tissu placentaire, a des saignements utérins, elle doit être hospitalisée. Si les saignements se sont développés à un stade assez précoce, alors dans ce cas, les médecins inventent les tactiques appropriées pour la gestion ultérieure de la grossesse.

Si nécessaire, une femme peut être laissée à l'hôpital pendant plusieurs semaines «pour sauver». Après le traitement hospitalier, la femme enceinte se voit prescrire des médicaments si nécessaire et des recommandations sont faites pour changer la routine quotidienne.

Options cliniques

En règle générale, le tissu placentaire est situé plus souvent au niveau des parois antérieure et postérieure de l'utérus. De plus, dans certains cas, il atteint les parois latérales. Beaucoup moins souvent, le placenta est attaché directement au fond de l'utérus ou dans la zone des coins du tube.

Les médecins pensent que toutes les options cliniques d'attachement placentaire ne sont pas favorables au déroulement de la grossesse. Moins de cas physiologiques de localisation du tissu placentaire peuvent être dangereux pour le développement de complications.

Vous pouvez déterminer l'emplacement exact du placenta à l'aide d'examens échographiques. Si le tissu placentaire chevauche le pharynx interne, il s'agit d'une pathologie très dangereuse. Dans ce cas, le risque de développer un accouchement spontané augmente considérablement. De plus, avec cette option, le risque d'infection du tractus génital externe dans la cavité utérine, où se trouve le fœtus, est assez élevé.

Types de pathologies

Si le tissu placentaire est déterminé directement sur le site de l'orifice interne, alors cette condition clinique est définie comme une présentation. Il peut être partiel, complet et marginal. Chacun des types de présentation est déterminé à partir de l'emplacement du placenta par rapport à l'os interne.

Il est nécessaire de déterminer la position anormale du tissu placentaire. Cela permet aux médecins d'éviter de nombreuses pathologies dangereuses qui peuvent se développer pendant la grossesse..

Les obstétriciens-gynécologues distinguent plusieurs variantes cliniques de cette pathologie:

  1. Central. Dans cette situation, le tissu placentaire est situé dans la partie inférieure de l'utérus et chevauche également le pharynx interne..
  2. Latéral. Dans cette situation, le tissu placentaire est également situé dans la partie inférieure de l'utérus, mais le pharynx n'est pas complètement bloqué..
  3. Régional. Dans ce cas, le tissu placentaire et le pharynx touchent pratiquement leurs bords..

Le praevia placentaire peut être dangereux par le développement de complications très dangereuses qui surviennent lors de l'accouchement. Ils peuvent se manifester par un affaiblissement du travail, une croissance du tissu placentaire, des saignements utérins atoniques, diverses infections, ainsi que le développement possible de pathologies septiques.

Avec une présentation centrale du tissu placentaire, les obstétriciens-gynécologues sont obligés de recourir à une césarienne. Assez souvent, en même temps, une aide obstétricale chirurgicale planifiée est réalisée à 37 semaines de gestation..

Dans la pratique médicale, il existe des cas où la présentation du chorion sur la paroi du fond chevauche le pharynx interne. Habituellement, dans ce cas, les médecins surveillent plus attentivement le développement de la grossesse. Il peut être assez difficile pour le chorion de «grimper» le long du mur du fond.

Il y a des situations où il reste dans cette position et ne se lève pas. Dans ce cas, il est très important de surveiller le déroulement de la grossesse et, à l'avenir, de choisir les bonnes tactiques pour l'obstétrique. Il se peut également qu'une césarienne soit nécessaire pour la naissance d'un bébé..

Qu'est-ce que la migration placentaire?

Dans certains cas, lors du suivi de la dynamique de l'emplacement du tissu placentaire, les médecins déterminent son mouvement. En outre, les experts appellent ce phénomène la migration du placenta. Dans ce cas, le placenta bas commence à «monter».

Habituellement, la migration du tissu placentaire est terminée entre 32 et 35 semaines de gestation. En règle générale, à ce moment, une femme enceinte ne ressent aucun changement significatif dans son corps. Le placenta, situé sur la paroi antérieure de l'utérus, migre assez souvent.

La migration normale du placenta peut prendre environ 6 à 10 semaines. Dans ce cas, le processus se déroule lentement et progressivement, sans provoquer de symptômes indésirables chez la femme enceinte..

Si le tissu placentaire migre dans les 1-2 semaines, dans une telle situation, une femme enceinte peut avoir des taches du tractus génital. Dans ce cas, le risque de développer des complications indésirables est assez élevé..

Le professeur vous parlera du placenta praevia dans la prochaine vidéo.

Vous pouvez en apprendre davantage sur les anomalies de l'emplacement du placenta dans la vidéo suivante.

Faible placentation chez la femme enceinte, placenta praevia, traitement.

Qu'est-ce que le bas placenta praevia? C'est une pathologie assez courante chez les femmes d'âge gestationnel jusqu'à 30 semaines. De plus, il survient plus souvent chez les femmes de plus de 30 à 35 ans qui ont déjà eu une grossesse. D'où vient ce motif et ce qui peut être dangereux à propos d'une faible placentation le long du mur arrière et avant, ainsi que d'une présentation complète de la place de l'enfant?

Où exactement dans l'utérus la place du bébé doit-elle être située? Sur l'une de ses parois ou dans le bas, mais pas dans la zone du pharynx interne (sortie vers l'utérus de son col de l'utérus). Si la place de l'enfant est située directement sur le pharynx interne, les médecins diagnostiquent le placenta praevia. Tout en maintenant le diagnostic jusqu'à la 36e semaine de gestation, les médecins non seulement hospitalisent la femme plus tôt que prévu dans un hôpital, mais pratiquent également une césarienne pour elle de manière planifiée. Si la place du bébé est juste à proximité de la partie inférieure de l'utérus, les médecins posent un diagnostic légèrement différent - une faible placentation pendant la grossesse, et cet alignement est généralement moins dangereux. Dans ce cas, le siège bébé est situé à une distance ne dépassant pas 6 cm du pharynx interne..

Ainsi, le placenta ou «place du bébé» est la principale protection du bébé à naître pendant la période de la vie intra-utérine. C'est une membrane épaissie et se forme dans la paroi de l'utérus immédiatement après la fécondation et la fixation de l'ovule.

C'est avec son aide que l'enfant à naître reçoit nutrition, oxygène et protection contre la pénétration de diverses toxines et d'éventuelles infections du corps de la mère tout au long de votre grossesse..

Un point important est l'emplacement du placenta:

  • à moins de 6 cm (en pratique 2 cm) de l'orifice interne de l'utérus - faible placentation;
  • à plus de 6 cm de la sortie (os interne) de l'utérus - la position normale du placenta.

D'où viennent ces données? Le fait est que selon des études, près du bas de l'utérus, le flux sanguin affecte le plus favorablement la formation et l'apport sanguin du placenta. Et c'est la distance de plus de 6 cm du pharynx utérin qui est considérée comme optimale.

Avec une faible fixation du placenta, il existe déjà des problèmes avec le déroulement de la grossesse. Nous examinerons certainement avec vous comment le placenta bas affecte la femme enceinte et la grossesse..

En attendant, découvrons pourquoi cela s'est produit et qu'est-ce qui aurait pu affecter la fixation du placenta? Les raisons de ce phénomène peuvent être à la fois les caractéristiques anatomiques de la femme et les maladies passées de la région génitale: infections, inflammation, avortement..

Ce qui est dangereux

Placenta bas pendant la grossesse. Ce diagnostic apparaît malheureusement dans un grand nombre de dossiers médicaux de femmes enceintes. Et qu'est-ce que c'est et à quel point cet état de choses est dangereux?

Pour commencer, le placenta doit normalement être attaché plus près du bas de l'utérus, car c'est ici que le métabolisme se déroule à vitesse maximale, ce qui signifie que le flux sanguin ira à la vitesse maximale, ce qui est très bon pour le fœtus. Cependant, parfois, le placenta se fixe sous le fond. Et si le site d'attachement est inférieur à six centimètres du pharynx interne, il s'agit du placenta bas.

Dans ce cas, une question est d'une importance fondamentale - si le placenta chevauche le pharynx de l'utérus. Après tout, c'est sur la réponse à cette question que la décision dépend de savoir si l'accouchement aura lieu naturellement ou si une césarienne sera nécessaire..

Il peut y avoir trois options:

  1. Le placenta bas ne chevauche pas le pharynx interne;
  2. Le placenta recouvre partiellement le pharynx. C'est ce qu'on appelle le placenta praevia incomplet;
  3. Le placenta recouvre complètement le pharynx. Cette position est appelée placenta praevia..

Si vous êtes diagnostiqué avec la troisième option, alors seulement dans ce cas, une césarienne ne peut être évitée. Les deux premières options ne sont pas une indication pour une césarienne, et vous pourriez bien être en mesure de donner naissance à un bébé naturellement.

Dans le cas du placenta praevia, le pharynx utérin est complètement fermé et cela empêchera le bébé d'entrer dans le petit bassin. Et en cas de placenta praevia incomplet, l'accouchement a lieu en toute disponibilité pour la chirurgie si nécessaire. Si le bas placenta pendant la grossesse ne bloque pas le pharynx, une telle femme doit se souvenir que le décollement placentaire précoce est possible et elle doit surveiller attentivement sa santé et suivre toutes les recommandations du médecin traitant..

Pourquoi y a-t-il une mauvaise fixation du placenta? Normalement, un ovule fécondé pénètre dans la paroi de l'utérus, y crée une dépression - une lacune. C'est à travers cette lacune que toutes les substances dont il a besoin commencent à s'écouler vers l'œuf. Au fil du temps, la lacune devient le placenta. Le meilleur endroit pour attacher un œuf est la paroi arrière de l'utérus et son fond d'œil. Et c'est là que se trouve normalement l'œuf fécondé..

Mais si les parois de l'utérus présentent des défauts, l'œuf ne peut pas se fixer au bon endroit et est situé en dessous. Les défauts peuvent être différents. Par exemple, comme:

  • Cicatrices après un accouchement chirurgical;
  • Cicatrices post-avortement;
  • Nœuds myomateux;
  • Formations d'adénomyose;
  • Défauts anatomiques congénitaux.

L'emplacement bas du placenta est dangereux car la nutrition du fœtus peut être perturbée. Par conséquent, les femmes enceintes qui ont une faible placentation sont susceptibles de développer une malnutrition et une hypoxie fœtales. Et il peut également y avoir un décollement placentaire précoce..

Le décollement placentaire n'est pas toujours complet lorsqu'il y a beaucoup de saignements et que le fœtus meurt. Parfois, le détachement peut être partiel. Et à l'endroit où cela s'est produit, le sang commence à s'accumuler et un hématome se forme. Plus la zone d'exfoliation du placenta est grande, plus le petit homme se sent mal.

Toutes les femmes enceintes n'ont pas une position basse du placenta jusqu'à la fin de la grossesse. La migration placentaire est courante. C'est parce que la partie inférieure de l'utérus change constamment et augmente en taille. Par conséquent, le site de fixation du placenta s'élève.

Les statistiques indiquent que seulement cinq pour cent des femmes enceintes qui ont reçu un diagnostic de faible placentation, cette situation persiste jusqu'à la trente-deuxième semaine. Sur les cinq pour cent restants, seul un tiers conserve une faible placentation jusqu'à trente-sept semaines.

La médecine moderne ne sait pas comment gérer la position basse du placenta. Cependant, vous devez voir votre médecin régulièrement et espérer ne pas tomber dans les cinq pour cent malheureux..

Les raisons

Les experts citent plusieurs raisons pour lesquelles le placenta chez une femme enceinte peut être bas. L'un d'eux réside dans les caractéristiques anatomiques des organes du système reproducteur féminin. Cela peut être facilité à la fois par des pathologies congénitales (anomalies physiologiques) et par celles acquises à la suite d'une exposition à des facteurs négatifs. Une faible placentation peut être une conséquence de processus inflammatoires passés, d'infections génitales et de maladies vasculaires des organes pelviens ou d'interventions chirurgicales dans le domaine des organes gynécologiques. Les femmes enceintes d'âge avancé font également partie du groupe à risque de formation d'une faible placentation..

Le placement se produit le plus souvent chez les femmes qui ne donnent pas naissance à leur premier enfant. Ceci est remarqué lors de l'examen échographique. La position de l'utérus est constamment diagnostiquée par les médecins. En particulier, ils font des échographies - à 16, 24-26 et 34-36 semaines, ils peuvent également effectuer une étude échographique dynamique.
Source: beremennost.net

Symptômes

Les principaux symptômes d'une faible placentation sont des saignements et des douleurs abdominales sévères. Ils peuvent apparaître à la suite d'un effort physique, de la toux, de la constipation, du bain et même de la tension nerveuse. Il convient de noter l'imprévisibilité des saignements, qui, à commencer par une décharge légère, deviennent rapidement abondants. À environ 30 semaines de gestation, le tonus utérin augmente, ce qui provoque des saignements placentaires. Des saignements constants peuvent entraîner une anémie et une hypotension, accompagnées de léthargie, de faiblesse, de fatigue élevée et de changements dans les cheveux, les ongles et la peau.

Diagnostique

De nos jours, le diagnostic de faible placentation est réalisé à l'aide de: Echographie de dépistage. Sa particularité est la détermination de haute précision de la localisation du placenta dans la cavité utérine. En règle générale, l'échographie est effectuée trois fois pendant la grossesse: à 16, 24 et 36 semaines de grossesse. Tests de laboratoire, au cours desquels sang, fibrinogène, etc. Les techniques invasives telles que l'amniographie, la numérisation isotopique et l'artériographie présentent un certain risque pour le patient et le fœtus. Méthodes de recherche spéciales telles que le test de Kleihauer-Betke. Études des signes communs - épaisseur, structure, spécificité du flux sanguin, etc. Le diagnostic final est posé sur la base des résultats de la palpation du placenta. En raison de son caractère risqué, l'examen vaginal n'est effectué que dans les cas extrêmes..

Traitement

Malheureusement, le traitement médical de la faible placentation pendant la grossesse n'est pas possible. Dans la plupart des cas, on ne peut que s'attendre à ce que le placenta lui-même occupe une place plus appropriée. Ce n'est pas seulement possible, mais très probable. L'utérus est en croissance constante, ce qui contribue à un changement de position de l'utérus. Donc, si une femme reçoit un diagnostic de faible placentation à 20-22 ou même 32 semaines, ce n'est pas une phrase. On pense que jusqu'à 36 semaines, la position du placenta pourrait bien changer..

Que faire avec une faible placentation, car le traitement de cette maladie est impossible? Tout d'abord, vous devez renoncer au sexe et à d'autres activités physiques, telles que l'haltérophilie, le sport, etc. De plus, il est nécessaire d'informer immédiatement le médecin dans chaque cas de saignement. Tout au long de la grossesse, les médecins surveilleront de près l'état du placenta de la femme. Il est très important de subir toutes les échographies programmées à temps. Très probablement, une faible placentation pendant la grossesse au 3ème trimestre passera d'elle-même.

L'accouchement est tout à fait normal si la distance entre le placenta et le col de l'utérus est supérieure à 6 centimètres. Même avec une distance légèrement plus petite, il n'y a pas de risque particulier. Si le médecin considère que l'emplacement bas du placenta n'est pas souhaitable, la vessie fœtale est percée pendant l'accouchement. Après cela, le placenta est fixé avec la tête du bébé. Cependant, le processus d'accouchement dans ce cas nécessite des spécialistes plus expérimentés et une surveillance étroite..

Si le fœtus est dans la mauvaise position (jambes en avant), les médecins pratiqueront une césarienne pour éviter les complications. Avec une faible placentation, il peut y avoir un problème de fermeture complète de la sortie de l'utérus. Dans ce cas, une césarienne à la trente-huitième semaine de grossesse.

Placenta

Contenu:

  • Les fonctions
  • Emplacement
  • Maturité
  • Épaisseur

Le placenta («place du bébé») est un organe embryonnaire temporairement existant qui assure la communication et le métabolisme entre le corps de la mère et le fœtus.

En apparence, il ressemble à un gâteau plat, d'où son nom (placenta latin - gâteau plat). A la "place de l'enfant", on distingue deux côtés: le maternel (face à l'utérus) et le fruit, d'où part le cordon ombilical. Le placenta a une structure lobulaire: il se compose de lobules (cotylédons), séparés par des cloisons (septa).

Sa formation commence dès la deuxième semaine de grossesse, lorsque l'embryon est introduit dans la paroi de l'utérus. Dans les 3-6 semaines, le placenta se développe intensément et à 12-16 semaines de grossesse, il est déjà formé et commence à remplir ses fonctions.

Les fonctions

Les fonctions du placenta sont diverses:

  1. Respiratoire (fournit de l'oxygène au fœtus et élimine le dioxyde de carbone).
  2. Trophique. Transporte les nutriments vers le fœtus: protéines, graisses, glucose, eau, vitamines, enzymes, électrolytes.
  3. Endocrine. Fournit le transfert des hormones maternelles au fœtus (hormones sexuelles, hormones thyroïdiennes et surrénales). De plus, le placenta lui-même commence à produire un certain nombre d'hormones nécessaires au développement normal du fœtus et au déroulement de la grossesse (gonadotrophine chorionique, lactogène placentaire, prolactine, œstrogènes, progestérone, cortisol).
  4. Protecteur (barrière). La barrière placentaire protège le fœtus des facteurs nocifs, mais toutes les substances n'ont pas des propriétés protectrices. De nombreux médicaments, alcool, nicotine sont capables de pénétrer dans le placenta, ayant ainsi un effet négatif sur le développement et la croissance du fœtus.
  5. Protection immunitaire. Forme une barrière immunitaire entre deux organismes étrangers (mère et fœtus), évitant ainsi un conflit immunitaire.

Emplacement

Pendant la grossesse physiologique, le placenta se développe dans le corps de l'utérus, le plus souvent le long de sa paroi arrière avec la transition vers les latérales. Cela est dû au fait que la paroi du fond est moins exposée aux changements pendant la grossesse et est mieux protégée contre les effets d'une blessure accidentelle. Moins fréquemment, le placenta est situé sur la paroi antérieure ou dans le bas de l'utérus.

Normalement, il doit être situé haut, sans atteindre l'orifice interne du col de 7 cm ou plus. Si le bord inférieur du placenta atteint le pharynx et le recouvre partiellement ou complètement, il s'agit d'une présentation (l'un des types les plus graves de pathologie obstétricale).

L'idée finale de l'emplacement du placenta ne peut être obtenue qu'après 32 à 34 semaines, avant cela, en raison de la croissance et du changement de forme de l'utérus, la localisation peut changer.

Maturité

La maturation du placenta est un processus naturel associé à la nécessité d'assurer en temps opportun et pleinement le développement du fœtus.

L'échographie évalue la nature des changements et leur conformité à l'âge gestationnel.

Il existe cinq degrés de maturité du placenta:

  • 0 degré (correspond à une période allant jusqu'à 30 semaines);
  • 1 degré (période de gestation de 30 à 34 semaines, il est possible de déterminer ce degré déjà de 27 à 28 semaines);
  • 2 degrés (de 34 à 37-38 semaines);
  • 3 degrés (à partir de 37 semaines);
  • 4e année (à la fin de la grossesse, avant l'accouchement). Ce degré caractérise le vieillissement physiologique du placenta..

Lors du diagnostic d'une maturation prématurée ou tardive du placenta, un examen et un traitement supplémentaires de la femme sont nécessaires (de préférence en milieu hospitalier).

Information La perturbation du placenta entraîne de graves complications pour le développement du fœtus: une privation d'oxygène (hypoxie) et un retard de croissance intra-utérin de l'enfant se développent.

Épaisseur

Lors d'un examen échographique, non seulement la structure, mais également l'épaisseur du placenta sont étudiées.

Indicateurs normaux de l'épaisseur du placenta

Période de grossesse, semainesIndicateurs normaux, mm
10e centile50e centile95e centile
2016,721,9628,6
2117,422,8129,7
2218,123,6630,7
2318,824,5531,8
2419,625,3732,9
2520,326,2234,0
2621,027.0735,1
2721,727,9236,2
2822,428,7837,3
2923,229,6338,4
3023,930,4839,5
3124,631,3340,6
3225,332,1841,6
3326,033.0442,7
3426,833,8943,8
3527,534,7444,9
3628,235,5946,0
3727,834,3545,8
3827,534.0745,5
3927,133,7845,3
4026,733,5045,0

Le traitement dans la plupart des cas est effectué en ambulatoire, des médicaments sont prescrits pour maintenir la fonction du placenta et améliorer le flux sanguin utéro-placentaire (Curantil, Actovegin). Si une placentite infectieuse est suspectée, un traitement antibiotique est effectué.

L'hypoplasie placentaire (diminution) est le plus souvent causée par des maladies chroniques et infectieuses de la mère (hypertension artérielle, diabète sucré, infections génitales, etc.). Les mesures thérapeutiques doivent commencer principalement par le traitement de la maladie sous-jacente, qui donne souvent un effet positif..

Caractéristiques de la conduite de pratiques de yoga pour les femmes enceintes avec une localisation basse du placenta.

Placenta.

Du latin, le mot «placenta» est traduit par «gâteau». Elle a obtenu ce nom à cause de son apparence et ressemble vraiment à un gâteau. Il a un autre nom - "place des enfants". Ce terme est assez souvent utilisé par les médecins, et peut également être trouvé dans la littérature médicale..

Le placenta est un organe unique qui apparaît dans le corps de la femme au début de la grossesse. Il relie le fœtus au corps de la mère par le cordon ombilical. Cette connexion unique dure jusqu'à la naissance, à la fin de laquelle, après la naissance du bébé, le cordon ombilical est coupé, et c'est la naissance d'une nouvelle personne. Le placenta peut être appelé un organe jetable. après la naissance d'un enfant, le besoin disparaît.

Barrière placentaire

La barrière placentaire est une fonction très importante du placenta.

Comme mentionné ci-dessus, le placenta est un «gâteau» dans lequel les vaisseaux sanguins de la mère et du fœtus sont connectés. On y distingue deux parties - fruit et maternel. La mère est adjacente à la paroi de l'utérus, le fruit est situé du côté de l'enfant à naître. Entre ces parties se trouve une fine membrane qui agit comme un "filtre" - c'est la barrière placentaire.

En raison de sa perméabilité sélective, certaines substances pénètrent du sang de la mère dans le sang du fœtus, tandis que d'autres sont retenues ou pénètrent dans l'organisme après un traitement biochimique approprié. La barrière placentaire est imperméable à de nombreuses substances nocives, virus, bactéries. En même temps, l'oxygène et les nutriments nécessaires à la vie passent sans obstacle du sang de la mère au sang de l'enfant à naître. Les déchets du corps du fœtus pénètrent également facilement dans le sang de la mère et sont ensuite éliminés par ses reins..

Fonctions du placenta.

  1. Respiratoire - l'oxygène pénètre dans le fœtus par le placenta avec l'écoulement du sang maternel et le dioxyde de carbone est excrété. Cela se produit par diffusion. De plus, le sang maternel ne se mélange pas avec le sang de l'enfant à naître, bien que les deux y circulent.
  2. Nutritionnelle - selon le même principe, les nutriments, l'eau, les minéraux et les vitamines entrent dans le fœtus.
  3. Excréteur - les déchets du fœtus sont excrétés par le placenta dans la circulation sanguine de la mère.
  4. Immunitaire - transmet les anticorps de la mère au fœtus, assurant ainsi une protection immunologique.
  5. Hormonal - produit de l'hCG, de la progestérone, de la testostérone, de la sérotonine et de la relaxine. Ainsi que les œstrogènes, le lactogène placentaire, la somatomammotropine, les minéralocorticoïdes. Est un organe hormonal à part entière pendant la grossesse.

Formation de placenta.

À la 16e semaine, la formation du placenta est complètement terminée. Il se présente sous la forme d'un disque ou d'un gâteau d'un diamètre d'environ 20 cm et d'une épaisseur d'environ 5 cm et d'un poids moyen de 400 à 600 g.

Le placenta est stocké dans le corps féminin tout au long de la grossesse au cours de son déroulement normal. Sa naissance a lieu en moyenne 10 à 60 minutes après la naissance du bébé.

Emplacement normal du placenta.

Le déroulement de la grossesse dépendra de l'emplacement initial du placenta dans la cavité utérine. Le meilleur endroit et le plus sûr pour la fixation du tissu placentaire est la paroi arrière de l'utérus. La fixation dans la zone de la paroi avant est également considérée comme la norme. I. plus l'emplacement du placenta est proche de la zone du fond utérin, mieux c'est. dans cette zone, il y a une bonne circulation sanguine, ce qui est nécessaire pour le développement complet et la nutrition de l'enfant tout au long de la grossesse, et ici le placenta est protégé de la manière la plus fiable contre toutes sortes de blessures.

Normalement, il doit être situé à moins de 6 cm de l'orifice interne de l'utérus.

Localisation pathologique du placenta.

L'emplacement initial du tissu placentaire est déterminé par l'endroit où l'ovule fécondé a été implanté. Si cela se produit dans les parties inférieures de l'utérus, il tombe souvent en dessous et se fixe près de la base de l'orifice interne. Plus l'implantation est basse, plus le placenta est bas. Et cela affecte négativement le cours de la grossesse..

Si le placenta est attaché à moins de 6 cm de l'orifice interne de l'utérus, on parle de placentation basse. Dans ce cas, un accouchement naturel est possible. Ce type de pathologie est le plus favorable du point de vue du risque de complications et de grossesse.

Si le placenta est attaché à la paroi avant de l'utérus et bas, sa position d'origine peut changer. Ce processus s'appelle la migration. Et, en règle générale, le déplacement de la localisation du placenta se produit vers le haut. Ceux. si la position basse du tissu placentaire a été détectée dans la première moitié de la grossesse, elle peut encore changer. Le processus de migration se déroule lentement - sur 6 à 10 semaines et se termine au troisième trimestre de 32 semaines. Après cette période, le mouvement du placenta est impossible..

Si le placenta est attaché à l'arrière de l'utérus, il ne migre pratiquement pas. Cela est dû à la structure spécifique de l'utérus..

Une situation dans laquelle la croissance du tissu placentaire se produit dans la zone de l'os utérin interne et la chevauche complètement est appelée placenta praevia. Ceci est une indication directe pour une césarienne, car dans cette position lors de l'accouchement naturel, le placenta bloque le chemin de sortie de l'enfant par le canal génital. Et étant née la première, elle prive le bébé d'oxygène et de nutrition. Le placenta praevia complet est une cause fréquente de décès chez les nouveau-nés (7% à 25%), ainsi que de décès des femmes en travail (environ 3%). Par conséquent, elle est classée comme la pathologie la plus défavorable de la grossesse..

Le placenta praevia peut entraîner les complications suivantes:

  • La menace d'interruption de grossesse en raison du détachement du placenta et de l'augmentation du tonus utérin;
  • Mauvaise position du fœtus dans l'utérus (oblique ou transverse);
  • Présentation du siège ou du pied du fœtus;
  • Hypoxie fœtale chronique due au décollement placentaire;
  • Retard du développement fœtal dû au décollement placentaire et à la malnutrition;
  • Gestose;
  • Anémie ferriprive due à une perte de sang;
  • Insuffisance foetoplacentaire.

Le placenta praevia est de 3 types:

  1. central ou plein (pharynx interne complètement bloqué)
  2. latéral incomplet (pharynx interne partiellement bloqué)
  3. marginal incomplet (placement du placenta au niveau du bord de l'orifice interne)

Un placenta praevia incomplet entraîne souvent les mêmes complications qu'un placenta praevia complet. Il existe également une menace de naissance prématurée. Les femmes ressentent souvent des douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, ainsi que de la léthargie, de la somnolence.

Yoga thérapie pour placenta praevia complet et partiel.

Avec ces types de pathologies de grossesse, le stress physique et émotionnel doit être exclu. Les femmes se reposent et se reposent au lit. Par conséquent, il n'est pas question de thérapie par le yoga en tant que telle..

Mais il existe des pratiques supplémentaires dans le yoga:

  • respiration (plein souffle, ujai, nadi shodhana),
  • visualisations,
  • méditations,
  • om-chant et nada yoga (yoga du son)
  • yoga nidra.

Tous contribueront à l'équilibre émotionnel de la femme, aideront à établir un lien entre la mère et l'enfant, et auront un effet très bénéfique sur la femme enceinte. La gymnastique articulaire douce en position horizontale neutre pour les membres inférieurs et supérieurs et l'étude douce de la région thoracique sont également illustrées..

Placenta praevia - symptômes et traitement

Qu'est-ce que le placenta praevia? Nous analyserons les causes d'occurrence, le diagnostic et les méthodes de traitement dans un article du Dr Belkina Lyudmila Viktorovna, une échographiste avec 22 ans d'expérience.

Définition de la maladie. Causes de la maladie

Le placenta praevia (placenta praevia) est une localisation anormale du placenta dans les parties inférieures de l'utérus, lorsqu'il chevauche complètement ou partiellement l'orifice interne de l'utérus (un anneau musculaire à la frontière entre la cavité utérine et le col de l'utérus, qui empêche la naissance prématurée du fœtus pendant la grossesse) [1].

Le placenta (de lat. Placenta - «gâteau plat») est un organe qui se forme chez une femme pendant la grossesse et fournit une connexion entre le fœtus et le corps de la mère. En apparence, le placenta ressemble vraiment à un gâteau volumineux, d'où part le «processus» - le cordon ombilical.

Le placenta praevia entraîne souvent des saignements abondants (graves), qui peuvent mettre la vie de la mère et du fœtus en danger. L'incidence de cette pathologie varie de 0,1 à 1% du nombre total de naissances [5] [7].

Le plus souvent, le placenta est situé le long de l'avant, moins souvent sur la paroi arrière de l'utérus avec une transition vers l'une des parois latérales. Encore moins souvent, le placenta est localisé au bas de l'utérus et dans la zone des coins tubaires.

Si la grossesse se déroule favorablement, le bord inférieur du placenta est généralement situé à 5 cm au-dessus du pharynx interne au deuxième trimestre (20 à 27 semaines) et à 7 cm au troisième trimestre de la grossesse (28 à 40 semaines). La localisation basse du placenta est diagnostiquée si la distance entre le pharynx interne et le bord inférieur du placenta a diminué à 3 cm au II trimestre et à 5 cm au III trimestre de la grossesse. Si du tissu placentaire est présent dans la zone de l'orifice interne, cela indique le placenta praevia [6].

Il existe diverses hypothèses sur les causes de la localisation anormale du placenta [1] [7] [10] [11] [12].

  • Modifications pathologiques de l'endomètre (la couche interne de la paroi de l'utérus) dues à une inflammation (endométrite) ou à des infections génitales.
  • Anomalies congénitales des organes génitaux avec déformations de la cavité utérine (utérus à deux cornes ou à une corne, doublement de l'utérus).
  • Infantilisme sexuel (sous-développement de l'utérus).
  • Myome de l'utérus avec déformation de sa cavité.
  • Endométriose interne (adénomyose).
  • Grossesse survenant après des interventions chirurgicales (curetage de la cavité utérine, avortement, ablation de fibromes utérins, césarienne, etc.).
  • Grossesse répétée, grossesse après plusieurs naissances compliquées. Comme mentionné ci-dessus, les principaux facteurs de survenue du placenta praevia sont les blessures et les maladies qui endommagent l'endomètre. De tels changements apparaissent souvent en raison de naissances multiples et / ou de complications dans la période post-partum. Par conséquent, la localisation incorrecte du placenta chez les multipares est beaucoup plus fréquente (environ 75%) que chez les primipares (environ 25%) [4].
  • Maladies extragénitales (maladies non gynécologiques de la femme enceinte), accompagnées de congestion dans la région pelvienne, y compris l'utérus.
  • L'utilisation de technologies modernes d'assistance à la reproduction telles que l'insémination artificielle, la fécondation in vitro (FIV) et le transfert d'embryons.

À ce jour, on ne sait pas exactement pourquoi le risque de placenta praevia augmente avec la FIV. Cela est peut-être dû à la contraction du myomètre lors de l'introduction d'un œuf fécondé, à la suite de laquelle l'embryon s'attache bas. Selon des scientifiques de l'hôpital universitaire St Olavs, le risque de développer un placenta praevia chez les femmes qui tombent enceintes par FIV est six fois plus élevé qu'avec une conception naturelle. Et chez les femmes qui sont tombées enceintes à la fois naturellement et artificiellement, le risque de développer le placenta praevia était trois fois plus élevé précisément pendant la grossesse à la suite d'une insémination artificielle [15].

Symptômes du placenta praevia

À un certain stade, le placenta praevia peut être absolument asymptomatique (phase silencieuse de l'évolution de la maladie). Le tableau clinique dans cette phase est très mauvais: position élevée de la partie de présentation du fœtus, sa position instable, position pelvienne, oblique ou transversale du fœtus dans la cavité utérine. Souvent, le diagnostic est posé uniquement par échographie [1].

La principale manifestation clinique pouvant indiquer un placenta praevia pendant la grossesse est un saignement du tractus génital. La cause est un décollement placentaire partiel, qui se produit lorsque la paroi utérine s'étire.

Le saignement dans cette pathologie a ses propres caractéristiques [2]:

  • survient soudainement, sans raison apparente (par exemple, la nuit pendant le sommeil, pendant le repos, etc.);
  • passe sans douleur;
  • a un caractère répétitif;
  • le sang sortant a une teinte rouge vif;
  • en règle générale, le sang appartient à la mère, mais il y a des cas où non seulement un décollement placentaire se produit, mais également sa rupture. Dans ce cas, le fœtus peut également perdre du sang..

Les saignements peuvent apparaître à différentes périodes de la grossesse, même aux plus petits stades, mais le plus souvent, ils surviennent plus près de la seconde moitié de la grossesse (à 30-35 semaines) dans un contexte de bien-être complet. La durée et l'intensité du saignement dépendent du degré de placenta praevia. Plus le placenta est situé bas dans l'utérus, plus le saignement commence tôt et fort [10].

Le placenta praevia plein provoque des saignements abondants, qui peuvent s'arrêter, mais ils réapparaissent généralement après un certain temps. Et ils peuvent continuer sous la forme d'un écoulement peu abondant et, dans les dernières semaines de la grossesse, reprendre et / ou s'intensifier.

Si le placenta praevia est incomplet, le saignement survient généralement au début du travail ou en fin de grossesse.

Facteurs provoquant des saignements pendant la grossesse avec placenta praevia [7]:

  • examen vaginal;
  • le stress de l'exercice;
  • rapports sexuels;
  • bain chaud, visite du sauna;
  • mouvement de toux aigu;
  • une augmentation de la pression intra-abdominale avec constipation, causée par une forte tension pendant les selles.

Pathogenèse du placenta praevia

Normalement, l'ovule est attaché dans le tiers supérieur de la cavité utérine (dans la zone du bas de l'utérus). Avec une infériorité de l'ovule, il ne peut pas s'attacher à temps à la zone du fond utérin. En conséquence, l'implantation dans l'endomètre se produit au moment où l'ovule est déjà descendu dans les parties inférieures de l'utérus. Cela peut se produire si des processus atrophiques et dystrophiques se produisent dans la muqueuse utérine, à la suite desquels les conditions d'implantation sont violées [7] [10].

À mesure que la grossesse progresse, les parties inférieures de la paroi utérine commencent à s'étirer, formant le segment inférieur. À ce stade, les fibres musculaires dans les parties inférieures de l'utérus se contractent et le placenta est incapable de s'étirer et de se contracter en suivant les parois de l'utérus. En conséquence, il y a un déplacement des surfaces: la zone du segment inférieur de l'utérus et la zone du placenta. Les villosités recouvrant le placenta se détachent des parois de l'utérus, ce qui se manifeste par des saignements des vaisseaux du tissu placentaire. Lorsque la contraction musculaire et le décollement placentaire s'arrêtent, une thrombose vasculaire se produit et le saignement s'arrête. Des saignements récurrents se produisent avec des contractions répétées de l'utérus.

Avec le début du travail, l'apparition de saignements est due à la tension des membranes, qui maintiennent le bord du placenta, en raison de laquelle il ne se contracte pas avec les parties inférieures de l'utérus. En raison de cette tension, la connexion entre l'utérus et le placenta est interrompue et des saignements apparaissent. Lorsque les membranes se rompent, le placenta suit les contractions du segment inférieur de l'utérus et ne s'exfolie pas davantage. Avec une présentation incomplète après rupture des membranes, la tête fœtale, qui est descendue dans le bassin, comprime les bords du placenta, ce qui explique la cessation des saignements lors de l'accouchement.

Avec une présentation complète, le saignement ne s'arrête pas, car lors du processus de lissage du col de l'utérus, le placenta continue à exfolier.

Classification et stades de développement du placenta praevia

En ce qui concerne le placenta et la zone du pharynx interne, il existe trois types de présentation [6] [8] [10].

  1. Placenta praevia complet (placenta praevia totalis) - le placenta recouvre complètement l'orifice interne du col de l'utérus. Lors d'un examen vaginal, les membranes du pharynx ne sont pas détectées. S'il est possible d'établir que le centre du placenta est situé au niveau de l'orifice interne, un diagnostic est posé: «présentation du placenta central» (placenta praevia centralis). La présentation complète est de 20 à 44% dans la structure de tous les cas de désalignement du placenta [6] [8].
  2. Présentation partielle du placenta (placenta praevia partialis) - le placenta ne chevauche pas complètement l'orifice interne du col de l'utérus. Lors d'un examen vaginal, les membranes fœtales sont déterminées à côté des lobules placentaires. Ce type de présentation se produit dans 31% des cas [6] [7] [8].
  3. Présentation régionale du placenta (placenta praevia marginalis) - le bord du placenta est situé à côté de l'orifice interne du col de l'utérus, mais ne le chevauche pas. L'examen vaginal ne révèle que les membranes du pharynx.

L'idée finale de l'emplacement du placenta ne peut être obtenue qu'au troisième trimestre de la grossesse, car un changement de forme et de position de l'utérus affecte la localisation du placenta [6] [8]. Au fur et à mesure que la grossesse progresse, la structure du segment inférieur de l'utérus change et la croissance du placenta se produit vers le haut jusqu'au bas de l'utérus, où l'apport sanguin est meilleur. Ce processus est appelé «migration placentaire» et se termine généralement entre 33 et 34 semaines de grossesse. La migration se produit plus souvent si le placenta est situé sur la paroi antérieure, pronostic moins favorable lorsqu'il est situé sur la paroi postérieure [6] [7].

Complications du placenta praevia

Une complication fréquente du désalignement placentaire est le placenta adhaerens ou l'augmentation du placenta, qui se produit en raison d'un développement insuffisant de la caduque (la muqueuse de l'utérus, qui change pendant la grossesse et disparaît après l'accouchement) dans le segment inférieur de l'utérus..

En fonction de la profondeur de pénétration des villosités placentaires dans le myomètre (paroi musculaire de l'utérus), il existe trois variantes d'augmentation placentaire [6] [8] [9] [10]:

  1. Placenta accrete - les villosités choriales (unité structurelle du placenta) bordent le myomètre, mais n'y pénètrent pas et ne violent pas sa structure [6] [8].
  2. Placenta increta - les villosités choriales pénètrent dans la paroi musculaire de l'utérus à une certaine profondeur et perturbent sa structure.
  3. Placenta percreta - les villosités envahissent le myomètre à pleine profondeur jusqu'au péritoine viscéral.

En cas d'attachement dense et d'accrétion du placenta, le processus de son détachement au troisième stade du travail est perturbé, ce qui entraîne un saignement..

D'autres conséquences négatives du placenta praevia sont possibles..

Insuffisance fœtoplacentaire (dysfonctionnement du placenta), hypoxie fœtale (manque d'oxygène pour le fœtus), retard de croissance fœtale (insuffisance pondérale fœtale) - de telles complications peuvent résulter d'un décollement placentaire. Cela est dû au fait que la partie exfoliée cesse de participer au système général de la circulation utéro-placentaire et aux échanges gazeux.

L'anémie (une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang) se développe souvent en raison de saignements répétés. Avec des saignements massifs, la mort fœtale peut survenir.

Avortement. Le placenta praevia constitue une menace d'interruption de grossesse, qui est due à la similitude des causes de la malposition du placenta et de la naissance prématurée. La naissance prématurée survient plus souvent avec un placenta praevia complet (43,5%) [7].

La gestose (prééclampsie) est une redoutable complication de la grossesse qui survient après 20 semaines, caractérisée par des troubles de la fonction du système cardiovasculaire, de l'hémostase, de l'immunité, de l'hémodynamique, de la microcirculation, ce qui conduit à une intoxication endogène et à une défaillance multiviscérale. Et cela aggrave considérablement la nature des saignements récurrents..

Une hypotension (pression artérielle basse) se développe en raison de pertes de sang fréquentes. Selon divers auteurs, l'incidence de l'hypotension pendant la grossesse avec un placenta anormalement localisé est de 25 à 35% [7].

Une mauvaise position du fœtus (transverse, oblique, pelvien) est une autre conséquence grave d'un mauvais placement du placenta, qui, à son tour, s'accompagne également de complications telles que l'asphyxie fœtale, la perte des anses du cordon ombilical, des lésions fœtales [10].

Diagnostic du placenta praevia

Anamnèse. Le diagnostic du placenta praevia commence par la collecte des antécédents obstétricaux et gynécologiques. Il convient de prêter attention à la présence de processus inflammatoires dans l'utérus et les appendices, aux dysfonctionnements ovariens, aux anomalies du développement de l'utérus, aux avortements et opérations antérieurs (ablation des ganglions myomateux, césarienne) et aux complications après eux.

Plaintes. Le principal symptôme qui indique le placenta praevia est un saignement indolore du tractus génital dans la seconde moitié de la grossesse, qui se reproduit périodiquement. Ceci est généralement un signe de placenta praevia complet. En cas de présentation partielle, les saignements surviennent généralement à la fin de la grossesse ou au début du travail. Les saignements indolores au troisième trimestre de la grossesse, quelle que soit leur intensité, doivent être considérés comme une conséquence du placenta praevia jusqu'à ce que le diagnostic soit finalement clarifié [1] [2].

Examen obstétrique externe. Un soupçon de localisation anormale du placenta devrait survenir lorsque le fœtus est dans la mauvaise position et que la partie de présentation du fœtus (tête) est au-dessus de l'entrée du petit bassin. À la palpation, la tête n'est pas ressentie aussi clairement: comme à travers un tissu spongieux (parois utérines et placenta), et elle peut être confondue avec l'extrémité pelvienne. Lorsque le placenta est situé dans le segment inférieur le long de la paroi postérieure, la partie de présentation fait souvent saillie au-dessus du sein, se déplaçant vers l'avant. Lorsque la tête est déplacée vers l'arrière et vers le promontoire, il y a un sentiment de résistance, ce qui peut conduire à un ralentissement de la fréquence cardiaque fœtale. Cependant, la valeur diagnostique de ces signes est faible..

Examen vaginal d'une femme enceinte. Il existe des signes diagnostiques clairs (la présence de tissu placentaire dans la zone de l'orifice interne), indiquant une localisation anormale du placenta. Cependant, une telle étude doit être menée le plus soigneusement possible afin d'éviter les saignements. Si l'échographie a montré un placenta praevia complet, l'examen vaginal doit être complètement abandonné.

Méthodes de recherche instrumentale. La méthode la plus sûre et la plus objective pour diagnostiquer le placenta praevia est l'échographie (échographie).

À l'aide de l'échographie, il est possible non seulement d'établir le fait et la variante du placenta praevia (complet, partiel), mais aussi d'évaluer la taille, la surface, la structure et le degré de maturité du placenta, de déterminer le degré de détachement et également d'en apprendre davantage sur la «migration du placenta» [6] [8].

La méthode est précise à 98%. Le résultat peut être faux positif si la vessie est pleine, donc en cas de doute, répétez l'échographie avec une vessie vide [6].

Auparavant, des méthodes de recherche indirectes étaient utilisées (cystographie, angiographie, utilisation de radio-isotopes), mais les diagnostics par ultrasons les ont remplacées.

Si une position anormale du placenta est détectée, une surveillance échographique dynamique est effectuée pour évaluer le processus de «migration placentaire». Le contrôle est réalisé par accès transabdominal (à travers la paroi abdominale antérieure) ou transvaginal (à travers le vagin) au moins trois fois à 16, 24-26 et 34-36 semaines [7]. Des résultats plus fiables sont obtenus par échographie transvaginale [6] [10].

Avec le décollement placentaire, l'échographie peut déterminer la présence d'un hématome (accumulation de sang) entre le placenta et la paroi de l'utérus, si le saignement de la cavité utérine ne s'est pas produit.

Traitement du placenta praevia

Le facteur décisif qui détermine les tactiques de gestion de la grossesse est la présence ou l'absence de saignement [9].

Le choix de la méthode de traitement dépend d'un certain nombre de circonstances [7]:

  • le moment de survenue du saignement (pendant la grossesse, lors de l'accouchement) et son intensité;
  • type de placenta praevia;
  • l'âge gestationnel;
  • état du canal de naissance (degré de dilatation cervicale);
  • position et état du fœtus;
  • l'état général de la femme enceinte (femme en travail);
  • état d'hémostase.

En l'absence d'écoulement sanglant dans la première moitié de la grossesse, une femme peut être sous surveillance ambulatoire. Il est nécessaire d'observer un certain régime: exclure l'activité physique, les situations stressantes, les voyages, la vie sexuelle. Une femme enceinte doit clairement savoir que lorsqu'un écoulement sanglant apparaît, une hospitalisation urgente est nécessaire [10].

Si le placenta praevia est détecté dans la seconde moitié de la grossesse, en particulier avec une présentation complète, la patiente doit être à l'hôpital. Le traitement dans un hôpital obstétrique tout en maintenant un état satisfaisant de la femme enceinte et du fœtus vise à prolonger la période de gestation à 37-38 semaines.

  • Prescrire un repos au lit strict, ainsi que des médicaments qui normalisent l'activité contractile de l'utérus (antispasmodiques, agonistes p-adrénergiques, sulfate de magnésium).
  • Effectuer le traitement de l'insuffisance placentaire et de l'anémie (suppléments de fer, multivitamines).
  • Selon les indications, une transfusion de masse érythrocytaire, du plasma frais congelé est effectuée [3].
  • Dans le même temps, des agents antiplaquettaires sont prescrits (médicaments qui empêchent la formation de thrombus), des médicaments qui renforcent la paroi vasculaire.
  • S'il n'y a pas de confiance dans l'extension de la période de gestation à 36 semaines, l'administration de glucocorticoïdes (anti-inflammatoires hormonaux) est montrée aux femmes enceintes pour prévenir le développement d'un syndrome de troubles respiratoires chez un enfant après l'accouchement..

Dans certains cas, une césarienne d'urgence est nécessaire. Indications (quel que soit l'âge gestationnel) [3] [4] [5] [10]:

  • l'apparition d'un saignement avec un placenta praevia plein;
  • saignements massifs simultanés, menaçant la vie de la femme enceinte, malgré l'âge gestationnel et l'état du fœtus (le fœtus n'est pas viable ou mort);
  • saignements récurrents;
  • petite perte de sang associée à une anémie et à une diminution de la pression artérielle.

Indications de la césarienne élective:

  1. Le placenta praevia complet est une indication absolue. Dans ce cas, l'orifice interne du col de l'utérus est complètement recouvert par le placenta, donc l'accouchement naturel est impossible. De plus, avec le début du travail, le placenta s'écaillera progressivement et le saignement augmentera. Cette condition menace la vie de la femme en travail et du fœtus [5].
  2. Placenta praevia incomplet, compliqué par une pathologie concomitante [10]:
  3. position fœtale incorrecte (transversale, pelvienne, oblique);
  4. bassin étroit;
  5. cicatrice sur l'utérus;
  6. grossesse multiple;
  7. polyhydramnios prononcé;
  8. âge primipare, etc..

L'accouchement naturel par voie génitale avec amniotomie précoce (ouverture de la vessie fœtale) doit être réalisé sous surveillance constante de l'état du fœtus et de l'activité contractile utérine (CTG). L'accouchement naturel est possible avec un placenta praevia incomplet et des conditions favorables:

  • le fœtus est dans la présentation de la tête;
  • le saignement est absent ou arrêté après l'ouverture de la vessie fœtale;
  • il n'y a pas de pathologie obstétricale concomitante;
  • le col de l'utérus est mature;
  • le travail est bon.

Cependant, le plus souvent, dans le cas du placenta praevia, les obstétriciens choisissent l'accouchement chirurgical. La césarienne est utilisée avec une fréquence de 70 à 80% pour cette pathologie [5].

Au début du post-partum, les saignements peuvent également reprendre en raison d'une altération de la séparation placentaire, d'une diminution de la contractilité utérine et de lésions du système vasculaire du col de l'utérus [4].

Prévoir. La prévention

Une observation régulière par un obstétricien-gynécologue, un diagnostic rapide de la localisation anormale du placenta, des complications du placenta praevia et leur traitement donnent un pronostic favorable pour la mère et le fœtus.

Pour la prévention du placenta praevia, il est recommandé [7] [9] [10]:

  • réduire le nombre d'avortements provoqués;
  • identifier et traiter en temps opportun diverses maladies inflammatoires des organes reproducteurs (y compris après l'avortement et l'accouchement);
  • éviter les rapports sexuels douteux, utiliser une contraception barrière afin de prévenir les infections sexuellement transmissibles;
  • effectuer une préparation préconceptionnelle à la grossesse prescrite par un obstétricien-gynécologue: subir un examen complet pour identifier la pathologie génitale (myome utérin, adénomyose, troubles hormonaux, anomalies du développement utérin) et extragénitale (non gynécologique) et la traiter en temps opportun.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Dépistage pendant la grossesse

Nouveau née

Tout dépistage est divisé en nombre de trimestres, car à chaque période de gestation, la femme enceinte est obligée de subir les études prévues.Les dépistages sont divisés en tests doubles, triples et quarts, mettant en évidence certaines anomalies hormonales pendant toutes les périodes de grossesse.

Plan de sauvegarde: moyens de tomber enceinte grâce à l'insémination artificielle

Analyses

Malgré l'absurdité apparente de la question «que faire pour tomber enceinte?», Elle continue d'être posée par de nombreux couples mariés à travers le monde.

Facteur Rh négatif lors de la deuxième grossesse

Accouchement

Salutations, mes chers lecteurs! Ma sœur rêve d'un deuxième enfant. Cependant, elle a un facteur Rh négatif. Naturellement, elle a très peur, car sur Internet, vous pouvez trouver des histoires effrayantes de personnes confrontées à un tel problème.

Composition du mélange Nutrilon

Conception

Les experts de la boutique en ligne "Dochki-Sinochki" vous diront de quels composants se compose la nutrition artificielle de cette marque, quels sont ses composants importants pour le développement complet de l'enfant.