Principal / Nouveau née

Anémie chez un bébé prématuré

Un neveu est né à 31 semaines, en ce moment elle a 1 mois, hémoglobine 80, elle dit qu'un tel phénomène est normal pour les bébés prématurés et qu'une transfusion doit être faite, j'ai lu qu'il est possible de s'en passer et que cela peut être dangereux en raison de la possibilité de transmission d'hépatites et de virus.

  • #Bébés prématurés
  • # Paralysie cérébrale et troubles du système musculo-squelettique
  • # Fonction mentale altérée
  • # Troubles de la parole
  • # Maladies oncologiques
  • # Syndrome de Down
  • # Syndrome d'autisme de la petite enfance
  • #Épilepsie
  • * Règles communautaires
  • De
  • Documents, prestations et paiements

Commentaires des utilisateurs

  • 1
  • 2

Nous sommes nés à 31-32 semaines, il n'y avait pas d'anémie prononcée. Il s'est manifesté plus tard - quelque part au cours du sixième mois, lorsqu'il était nécessaire d'introduire des aliments complémentaires et que l'hémoglobine accumulée dans l'utérus a commencé à chuter. Il est tombé à 88. Dieu merci, ils n’ont pas fait la transfusion, nous buvons du maltofer. Maintenant, il a grandi - jusqu'à 110.

Ma transfusion était terminée. TC a été préparé pour la chirurgie (coagulation au laser)

J'ai une fille très prématurée. la transfusion a été effectuée 6 à 7 fois. ma fille s'est immédiatement sentie mieux. juste devant nos yeux))

Pour moi, la transfusion devrait être la dernière.

Ils nous ont fait peur en RD avec une transfusion due à une forte augmentation de la bilirubine... Mais ils nous ont éclairés et tout est parti.

Êtes-vous sur GW? si oui, mangez plus de coulis, de bœuf, de caviar, de poisson rouge, de langue...

Si la question est toujours d'actualité pour vous, notre taux d'hémoglobine est également tombé à 80, élevé avec maltofer, suivi tous les mois. Ils ont bu pendant près de 3 mois. Maintenant normal, nous n'avons pas bu depuis un an

Nous avons été transfusés trois fois, nous sommes nés à 29 ans. Un taux d'hémoglobine aussi bas est très dangereux car le cerveau en souffre. Il faut l'élever rapidement, les préparations contenant du fer n'en sont pas capables.

nous sommes nés 1400 bu du maltofer pendant un an et l'hémoglobine est normale

Nous avons récemment été testés pour le VIH et les hépatites C et B, tout va bien pour nous. Nous sommes nés 1560.

On nous a donné 90 hémoglobine en unité de soins intensifs, mais à cause d'apnées fréquentes, ils ont décidé de le faire, ils ne m'ont pas demandé grand-chose, mais vous signez un consentement à tout lors de votre admission, et c'est tout. Nous avons environ un an, mais je n'ai toujours pas testé pour le VIH et l'hépatite. Récemment, nous avons eu le cas d'un homme infecté par le VIH par transfusion sanguine pour une chirurgie cardiaque. Dieu a pitié de ce que vous dites..

nous avons reçu une transfusion! avait également un faible taux d'hémoglobine et avec quel poids était né?

Bébés prématurés et anémie: que faire?

Les bébés prématurés sont souvent faibles, ont des problèmes de santé et nécessitent une attention accrue de la part des parents et des médecins. Par exemple, ces enfants souffrent souvent d'anémie ou d'anémie - une maladie associée à un manque de globules rouges dans le sang..

Selon les statistiques, 90% des bébés nés avant la 30e semaine et pesant moins de 1,5 kg sont diagnostiqués avec une forme complexe d'anémie, qui nécessite une transfusion sanguine.

Caractéristiques de l'anémie chez les nourrissons

Les bébés prématurés naissent prématurément, donc de nombreux indicateurs importants (taille, poids) et les organes n'atteignent même pas le seuil minimum de la norme. Ces bébés ne sont pas encore du tout adaptés à la vie en dehors du corps de la mère, et le système hématopoïétique ne fait pas exception: il y a cruellement un manque d'érythrocytes dans le sang des bébés prématurés..

Quelle est la norme d'hémoglobine chez les bébés prématurés? La limite inférieure au cours du premier mois de vie n'est que de 160 g / l et à la fin du premier mois, elle tombe à 100 g / l. A titre de comparaison: chez les nouveau-nés nés à l'heure, le taux d'hémoglobine varie de 200 à 240 g / l.

Ce qui est le plus désagréable est l'incapacité de restaurer l'hémoglobine à un niveau normal: parfois même les médicaments sont impuissants et l'enfant a déjà du mal dans les premières semaines de sa vie.

Pourquoi cela arrive-t-il?

Les bébés prématurés (presque tous) ont des problèmes avec le système hématopoïétique: certains dans une plus grande mesure, certains dans une moindre mesure. Il y a plusieurs raisons à cela:

  • carence en fer;
  • maladie métabolique;
  • hypoxie;
  • consommation rapide de fer dans le corps;
  • croissance trop rapide de l'enfant (en taille et en poids);
  • manque d'enzymes favorisant la synthèse de l'hémoglobine;
  • excès de bilirubine et, par conséquent, dégradation trop rapide des érythrocytes;
  • certaines maladies congénitales (par exemple, septicémie);
  • insuffisance médullaire fonctionnelle temporaire;
  • carence en vitamine E;
  • achèvement de l'érythropoïèse;
  • manque d'acide folique.

Parfois, plusieurs facteurs sont importants à la fois, par exemple une carence en fer et, en même temps, une augmentation rapide du poids corporel et de la longueur. Ensuite, l'élément est rapidement consommé, mais n'a pas le temps de se reconstituer, ce qui conduit à une anémie..

Comment cela se manifeste?

De nombreux parents croient que les symptômes de l'anémie sont perceptibles dans les premiers jours de la vie d'un bébé alors qu'il est encore à l'hôpital, et déjà les obstétriciens peuvent dire si l'enfant a une maladie ou non. En fait, les principaux signes de la maladie ne se manifestent clairement qu'au début du deuxième mois de vie et leur pic survient à l'âge de 3-4 mois..

Si les parents emmènent l'enfant chez le médecin en temps opportun et prennent des mesures pour un traitement compétent et efficace, les signes de la maladie disparaîtront d'environ 6 à 7 mois..

Les parents peuvent soupçonner eux-mêmes l'anémie à la maison. Pour ce faire, vous devez faire attention à ses principales manifestations, à savoir:

  • pâleur de la peau;
  • léthargie, apathie;
  • manque d'appétit ou difficulté à attraper un biberon, un sein (il n'y a tout simplement pas assez de force pour cela);
  • souffle systolique dans la partie supérieure du cœur;
  • régurgitations fréquentes et abondantes;
  • selles rares;
  • peau sèche;
  • gonflement (mains, pieds, visage);
  • respiration inhabituelle (intermittente, peu profonde, peu profonde);
  • dyspnée;
  • maladies infectieuses et inflammations fréquentes.

L'apparition d'au moins un de ces symptômes devrait alarmer les parents, surtout si leur bébé est né prématurément. Dans ce cas, l'enfant doit être immédiatement montré au pédiatre..

Traitement

Si le taux d'hémoglobine dans le sang est bas, mais pas inférieur à 130 g / l, et cela est dû à un manque de fer, on lui prescrit des médicaments spéciaux sous forme de comprimés pour reconstituer ses réserves. Il est permis de le faire au plus tôt que l'enfant atteigne l'âge de 2 mois.

Avec un indicateur inférieur à 130 g / l, une transfusion sanguine est nécessaire, ce qui, bien que ce soit le seul moyen d'aider un enfant, présente un certain nombre d'inconvénients:

  • risque élevé d'infection si les normes sanitaires ne sont pas respectées (par exemple, VIH);
  • rejet de sang étranger;
  • violation de l'équilibre électrolytique du sang.

Le bébé a besoin d'une nourriture spéciale: un mélange de lait spécial et un apport supplémentaire de l'élément manquant. Si le bébé est allaité, la mère doit manger plus d'aliments riches en fer.

Même si le taux d'hémoglobine peut être rétabli en quelques mois, l'enfant devra être vu périodiquement par le médecin (une fois tous les 3 mois) jusqu'à l'âge de 2 ans. Lors de l'introduction d'aliments complémentaires, vous devez vous appuyer sur des aliments riches en fer et prendre en plus des suppléments ou des suppléments de fer (par exemple, de l'huile de poisson).

Il est impossible d'ignorer les manifestations de l'anémie dans l'enfance, car dans ce cas, cela peut entraîner une hypoxie, un handicap ou des retards du développement mental ou mental..

Transfusion sanguine chez les bébés prématurés

La transfusion sanguine est une procédure courante dans laquelle le sang donné est administré au patient par une ligne insérée dans une veine. Ceci est relativement relatif lorsque la procédure est effectuée sur un adulte. Quand cela arrive à un bébé, en particulier dans une unité de soins intensifs néonatals (USIN), cela peut entraîner une détresse sévère.

Raisons de la transfusion sanguine dans l'unité de soins intensifs

Dans la plupart des cas, les transfusions sanguines sont utilisées pour augmenter le nombre de globules rouges qui transportent l'oxygène vers les tissus corporels, y compris le cerveau et le cœur. La transfusion sanguine peut être réalisée sous forme de masse de globules rouges (PRBC) ou sous forme de sang total. Certains composants sanguins peuvent également être transfusés, par exemple, pour augmenter le nombre de plaquettes et aider à arrêter le saignement.

Dans l'unité de soins intensifs, les enfants peuvent recevoir des transfusions de globules rouges pour plusieurs raisons. Dans les cas urgents, il peut être nécessaire de remplacer la perte de sang due à l'anémie, sans laquelle un choc ou la mort peut survenir. Le plus souvent, le sang est transfusé pour traiter les symptômes causés par l'anémie, tels que l'apnée ou la bradycardie, fréquemment observés chez les bébés prématurés.

des risques

Étant donné que les dons de sang font maintenant l'objet d'un dépistage rigoureux, les transfusions sanguines sont considérées comme incroyablement sûres dans la plupart des pays développés. Par exemple, le risque de contracter le VIH à la suite d'une transfusion sanguine est d'environ un sur deux millions. De même, le risque d'hépatite B a été réduit d'une personne sur 171000.

Les techniques modernes des banques de sang permettent également de garder le sang en privé pendant de longues périodes en cas d'urgence impliquant lui-même ou un membre de sa famille. Cette pratique a réduit le risque de complications chez les bébés prématurés en réduisant le nombre de donneurs auxquels le bébé est exposé..

Les complications potentielles comprennent des réactions transfusionnelles, qui peuvent survenir, quoique moins fréquemment, chez les nouveau-nés.

Avantages de la transfusion chez les nouveau-nés

Il est entendu que lors de la transfusion d'un choc ou du traitement d'une perte de sang sévère, la transfusion peut sauver des vies. D'autres avantages peuvent ne pas être aussi évidents et comprennent:

  • Amélioration de l'alimentation
  • Moins de détresse respiratoire
  • Moins d'apnée (lorsque la respiration est interrompue)
  • Moins de traumatisme cérébral (en raison du manque d'oxygène)
  • Sortie précoce de l'unité de soins intensifs

Donner du sang pour votre propre enfant

Si vous et votre enfant avez le même groupe sanguin, vous pouvez donner votre sang pour une transfusion. C'est ce qu'on appelle un don dirigé. Malgré sa valeur, il existe des limites dans la procédure qui pourraient vous exclure en tant que candidat. Parmi eux:

  • Les transfusions sanguines ne peuvent pas être utilisées en cas d'urgence. Comme pour tous les dons de sang, il faut une semaine ou deux pour préparer les donneurs.
  • Vous ne pouvez pas faire de don si vous venez d'avoir un bébé. Les mères post-partum doivent attendre de six à huit semaines avant qu'un don de sang ne soit autorisé.
  • Vous devez être en bonne santé. En règle générale, les donneurs de sang doivent être âgés de plus de 17 ans et peser au moins 110 livres. Un examen de santé approfondi est effectué régulièrement pour déterminer si un candidat est éligible à un don.
  • Vous devrez payer le coût de la procédure. La plupart des assurances ne couvrent pas le coût d'un don ciblé. Ainsi, vous devrez payer les coûts des tests de laboratoire, ainsi que les coûts associés à la collecte et au prélèvement de sang réels..

Anémie des bébés prématurés

Anémie

- un terme signifiant une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang. L'hémoglobine est une protéine spéciale présente dans les globules rouges (globules rouges) et est responsable du transport de l'oxygène des poumons vers les organes et les tissus.

En raison des particularités de la circulation fœtale, le bébé a besoin d'une hémoglobine spéciale in utero, qui peut transporter plus d'oxygène. Mais ce type d'hémoglobine est rapidement détruit. Avant la naissance à terme, cette hémoglobine spéciale (fœtale) est progressivement remplacée par l'hémoglobine adulte, comme la nôtre. Plus le bébé n'est pas à terme, plus il a d'hémoglobine fœtale et plus vite il est détruit après la naissance..

Ainsi, tous les bébés prématurés souffrent d'anémie (diminution de l'hémoglobine). Le plus souvent, les enfants tolèrent bien cette condition, mais si le bébé est malade, est sous ventilation artificielle, il a besoin de beaucoup d'oxygène.

Dans ce cas, avec le développement de l'anémie, des transfusions sanguines sont effectuées. Cependant, ce n'est pas le sang lui-même qui est transfusé, mais la préparation préparée à partir de celui-ci - la masse érythrocytaire.

Masse érythrocytaire

- Il s'agit d'un produit sanguin qui ne contient que des globules rouges, c'est-à-dire uniquement les éléments qui manquent à l'enfant. Le volume du produit sanguin transfusé est petit, généralement de 10 à 15 ml, selon le poids. Sous réserve de toutes les règles, il n'y a pratiquement pas de complications. Les produits sanguins sont contrôlés et irradiés à plusieurs reprises d'une manière spéciale. En outre, ils sont maintenus dans une quarantaine spéciale pour évaluer s'il existe des maladies cachées. Le produit sanguin est sélectionné individuellement. Avant la transfusion, il est impératif de réaliser des tests de compatibilité du sang de l'enfant et une préparation spécifique de la masse érythrocytaire

Les formes légères d'anémie de la prématurité sont traitées de différentes manières. Le degré d'anémie, l'état de l'enfant, le degré de sa prématurité, la présence de facteurs aggravants sont pris en compte. Pour certains enfants, une alimentation bien organisée et une routine quotidienne (marche) suffiront, pour d'autres, la prescription de fer et de vitamines (vitamine E, acide folique) sera nécessaire, et les bébés très prématurés nécessitent parfois la nomination d'une préparation d'érythropoïétine pour stimuler l'érythropoïèse - la formation de globules rouges - les érythrocytes.

La procédure de transfusion des produits sanguins est clairement réglementée, l'enfant est étroitement surveillé: évaluation de l'état général, mesure de la température corporelle, du pouls, de la pression artérielle, examen des urines; après une transfusion sanguine, des analyses de sang et d'urine sont effectuées.

Plus tard, après le 3ème mois de vie, une anémie peut également se développer, mais elle n'est plus associée à la prématurité, mais à une carence en fer. En conséquence, la base du traitement est la nomination d'une préparation de fer. Une bonne nutrition et suffisamment de temps à l'air frais sont également importants..

Kryuchko Daria Sergeevna

Chef du Département d’analyse et de coordination des travaux d’amélioration de la prestation des soins néonatologiques de l’institution budgétaire de l’État fédéral "Centre scientifique d’obstétrique,

Gynécologie et périnatalogie du nom de l'académicien V.I.Kulakov du ministère de la Santé de la Fédération de Russie,

Directeur de la direction des projets sociaux de la Fondation pour les initiatives sociales et culturelles.

Rédacteur scientifique de la revue «Neonatology. Actualités, opinions, formation ".

Garçon de pouce

Un bébé prématuré est un grand défi. Histoire de la naissance et de l'allaitement d'un bébé.

Beaucoup de gens pensent que laisser un bébé prématuré est aussi simple que de décortiquer des poires, je le pensais moi-même. Mais quand cela m'est arrivé, j'ai réalisé que c'était un gros test. Lorsque votre enfant est impuissant dans la prison et que les médecins disent qu'il ne vivra pas, alors il ne veut pas vivre. Eh bien, tout est en ordre.

Je suis tombée enceinte à 26 ans. Je dois dire que ce fut une grosse surprise pour moi. À cette époque, je n'étais toujours pas mariée, mais quand j'ai découvert ma situation, nous avons décidé de nous marier.

Je suis arrivée à l'hôpital vendredi soir, c'était 28 semaines de grossesse. Elle a montré au médecin ses "belles" jambes, elle a eu peur et a immédiatement été envoyée à la balance. Le résultat est une prise de poids pathologique: de 52 kg j'ai "gonflé" à 65 en 28 semaines. Le médecin a rapidement mesuré la pression - 170/60. Changement de visage, elle a mesuré six fois de plus, puis m'a ordonné de m'allonger sur le canapé. Je me sentais en quelque sorte étrange... En général, ce n'était pas mal, ma tête ne me faisait pas mal, je ne me sentais pas étourdi. Comme on m'a expliqué plus tard, la gestose est dangereuse car on se sent bien jusqu'au bout. Ils ont commencé à injecter des injections pour faire baisser la pression - c'est inutile. Une ambulance a été appelée et emmenée au centre périnatal de la ville. J'ai pensé: "Bon, d'accord, ils vont me retenir pendant 10 jours - et rentrer à la maison, que puis-je faire ici, il semble tôt pour accoucher." J'ai appelé mes proches, j'ai dit qu'ils avaient été hospitalisés pendant un certain temps et je les ai invités à me rendre visite demain. Ils m'ont mis dans la salle la nuit, m'ont injecté quelque chose et je me suis endormi. Elle a dormi comme si elle était tuée, et le matin un médecin est venu et m'a donné des papiers à signer. Je l'ai signé, et seulement alors pensé à le lire - c'était le consentement à l'opération. Mais j'étais dans un état second - apparemment sous l'influence de la drogue, donc je n'ai rien compris. Plus tard, j'ai réalisé que je n'avais toujours aucune issue: mon écureuil a beaucoup sauté pendant la nuit, ils ont essayé de le baisser, mais tout s'est avéré inutile. Les reins ont commencé à défaillir et à tout moment des crampes dues à l'hypertension artérielle pouvaient disparaître. Les médecins ont alors dit qu'il s'agissait de mon salut, et la vie de l'enfant était en arrière-plan.

Le 7 octobre 2006, ma Sashulya est née. J'ai eu une césarienne sous anesthésie générale, donc je n'ai pas vu le moment où mon bébé est apparu, il a reçu 6/7 points sur l'échelle d'Apgar.

Je me suis réveillé en soins intensifs, j'ai immédiatement regardé ma main, où généralement les jeunes mères sont suspendues avec une étiquette avec des informations sur l'enfant. Je n'avais pas cette balise. La peur m'a saisi - mon enfant est-il mort? Après tout, tous les voisins avaient ces balises. Elle a commencé à exiger une étiquette - ils l'ont apportée. Quand j'ai regardé, je n'en croyais pas mes yeux - poids 996 g, hauteur 34 cm. J'ai pleuré toute la journée, le médecin des soins intensifs m'a constamment grondé. Après tout, du fait que j'étais bouleversé, la pression n'a pas diminué. J'ai essayé de me ressaisir, d'arrêter de pleurer, je devais me lever plus vite. L'enfant et moi avions encore beaucoup à venir, mais je n'avais toujours aucune idée de combien.

Le soir, un pédiatre est venu me voir. Elle a expliqué que mon enfant est vivant, mais très faible. Il respire lui-même - ils lui ont fait une injection spéciale pour ouvrir ses poumons et commencer à travailler. Il n'est pas encore considéré comme un enfant, et quand j'ai demandé qui il était alors, ils ont répondu: «Fausse couche opérationnelle». Je ne décrirai pas toutes les horreurs de la période de réanimation, Dieu merci, parents, mari, copines soutenues.

Au bout de 5 jours, j'ai été transférée dans une salle régulière, puis j'ai finalement pu regarder mon bébé. Il était toujours très maigre, tout enveloppé de fils, le visage ridé et tellement malheureux. Je me suis levé et j'ai pleuré amèrement, je savais qu'il avait besoin de mon aide, mais je ne savais pas comment l'aider. Les cinq jours que j'ai passés dans la salle sont devenus un véritable cauchemar pour moi. Les médecins n'ont émis que des prévisions décevantes: hypoxie, hémorragies cérébrales, tachycardie, qui indiquent une possible anomalie cardiaque, la jaunisse, la pneumonie et tout un tas de diagnostics de toutes sortes. Au début, ils ont dit d'attendre 7 jours: cette période est critique, s'il survit, il sera enregistré comme enfant, mais pour l'instant il fait une "fausse couche". À chaque occasion, elle courut vers lui, regarda, pleura, parlait doucement, et il m'entendait - essayait d'ouvrir les yeux.

Les infirmières lui ont conseillé d'acheter des chaussettes pour que ses jambes ne gèlent pas. Mon mari a acheté les plus petits qu'ils étaient, et ils étaient toujours au-dessus du genou. Pour qu'ils ne tombent pas, ils ont été fixés avec un plâtre. Au fait, je garde toujours ces chaussettes, tout comme sa première casquette et maillot de corps. Ils sont si petits qu'ils ne conviennent pas à toutes les poupées.

Tous ces jours, je pleurais sans cesse, la pression augmentait constamment, j'étais bourrée de sédatifs. Après le septième jour de soins intensifs, un pédiatre est venu dans ma salle tôt le matin. Il a dit que Sasha avait cessé de respirer la nuit. Et depuis le cerveau a longtemps été sans oxygène, des changements irréversibles s'y sont produits, et je dois décider si je dois continuer à le réanimer. Ils ont "promis" beaucoup - cécité, surdité, hydropisie cérébrale, paralysie cérébrale, retard mental. Mais j'ai décidé: "Quoi qu'il arrive!" Et mon mari m'a soutenu dans ce domaine. J'ai prié Dieu jour et nuit, si seulement tout était bon! Et Sasha respirait normalement, il n'y avait plus de problèmes de respiration. J'ai essayé d'exprimer du lait, mais il a disparu de moi - apparemment à cause de la nervosité. Nous devons rendre hommage aux médecins et aux infirmières de l'unité de soins intensifs pour enfants du centre périnatal de la ville - ils ont bien pris soin de tous les enfants, ont raconté en détail leur état de santé, ont tout expliqué.

Après 10 jours de maternité, j'ai été transférée dans un autre hôpital pour traiter mes reins. ma santé n'était toujours pas très bonne, là j'ai été traitée pendant encore 10 jours. Sashulya est resté aux soins intensifs pour le moment, mais chaque jour j'appelais là-bas et lui demandais comment il était là. Les médecins ont continué à dire que la maladie était grave, mais il a lentement commencé à prendre du poids - une moyenne de 3 grammes. par jour (ils ont nourri leur fils avec un tube avec un mélange pour bébés prématurés). Mais c'était quand même une victoire pour nous, mais pas grande, mais très importante..

Sasha était aux soins intensifs pendant 20 jours, et pendant tout ce temps, il était entre la vie et la mort. Le 27 octobre, nous avons été transférés à la deuxième étape des soins infirmiers - au Centre présidentiel périnatal. Ici, les enfants continuent également à mentir dans les prisons, mais leurs mères, qui sont constamment à proximité dans le même quartier, prennent soin d'eux. J'ai enfin pu être avec mon fils. Au début, je ne savais pas comment m'approcher, comment le prendre, pour que, Dieu nous en préserve, ça ne fasse pas mal, ça ne fait pas mal. Quiconque a affronté cela me comprendra. Sa tête était toute douce: elle reposerait sur un côté un peu plus longtemps - une bosse se formerait déjà. Bien sûr, il y avait beaucoup de difficultés - et allumer une bougie, et avoir le temps de se laver, emmailloter rapidement, pour ne pas geler en sortant de la cruche. Ces enfants gèlent rapidement.

Les jours passaient dans les soucis. Pesée matinale - chaque gramme vaut son pesant d'or. Ajouté 15 gr. - vacances, ajouté 1 gr. - a été bouleversé pendant toute la journée. Les injections constantes, les examens, l'échographie, le don de sang, les compte-gouttes à la tête sont un spectacle terrible. Mais les gens s'habituent à tout, alors cela ne m'a plus choqué - c'est nécessaire, donc c'est nécessaire, si seulement tout était bon. Sashulya a enduré toutes les procédures avec constance, n'a même pas pleuré. C'est un futur homme, et il le savait. Lorsque nous avons gagné 1300 poids, nous avons été transférés dans un berceau chauffé. Le médecin traitant a conseillé d'utiliser la méthode «kangourou» - mettez un bébé nu sur votre poitrine et couchez-vous avec lui sous une couverture. Nous - moi et mes colocataires - avons fait cela toute la journée. Le bébé à ce moment se sent comme s'il était toujours dans l'estomac de sa mère. Je dois dire que nous avons commencé à bien prendre du poids, parfois même 50 grammes. il y avait des augmentations par jour. Au début, les infirmières ont été nourries avec un tube, puis ont progressivement commencé à apprendre à manger avec le mamelon. Lorsque Sashulya a bu les 5 premiers grammes. moi-même, ma joie ne connaissait pas de limites. J'ai réalisé que nous étions en voie de guérison. Mais quelques jours plus tard, elle a commencé à remarquer que Sasha était très pâle, il commençait à mal manger et dormait tout le temps. Une fois de plus, ils ont donné du sang - il s'est avéré que l'hémoglobine était tombée à 62. Il avait un besoin urgent d'une transfusion sanguine, car le cerveau souffrait. C'est bien qu'ils aient rapidement trouvé le sang nécessaire, même si c'était samedi, et le groupe sanguin de Sasha est quatrième - plutôt rare. Le fils a bien toléré la transfusion sanguine, le lendemain matin, il a même ajouté 80 grammes.

Je voudrais également vous parler de l'un des terribles diagnostics que les médecins donnent souvent aux bébés prématurés. C'est la rétinopathie de la prématurité. La maladie se développe rapidement - la rétine de l'œil s'exfolie littéralement en une semaine et rien ne peut être aidé. L'enfant dans ce cas a un besoin urgent d'une opération. Dans notre ville, ils ne le font pas, tout le monde est envoyé à Moscou. Et ils ne promettent rien là-bas, en bref - quelle chance. Nous avons dû traverser cela aussi. Dieu merci, cela n'est pas venu à l'opération. Nous avons été examinés par un ophtalmologiste chaque semaine. Au premier examen, tout allait bien, mais quand Sasha avait 1,5 mois, au prochain examen, nous avons immédiatement été diagnostiqués avec une rétinopathie de grade 1 à 2. Puisque j'en savais déjà assez sur cette maladie et imaginais ce qu'elle pouvait menacer, alors vous représentez probablement ma condition. Le médecin a dit que nous attendrons le prochain examen, puis nous résoudrons le problème de l'opération. Et puis la semaine suivante est arrivée, je suis allée à la consultation en me serrant la main, mon cœur battait à tout rompre au point que je pensais qu'il allait sauter de ma poitrine. Il s'est avéré qu'il n'y avait pas de détérioration, il y avait aussi dans les examens suivants - la rétinopathie n'a pas progressé, tout a fonctionné.

Le 10 décembre, au cours de la pesée du matin, les chiffres tant attendus sont apparus sur la balance électronique - 2350. Cela signifiait que nous devrions être libérés, car Sasha a pris le poids requis. Nous attendions que la première vaccination (BCG) soit enfin administrée et ils nous laisseraient partir. Mais encore une fois, nous avons été confrontés à un autre problème - le test sanguin était mauvais. Anémie, petit nombre de globules rouges, neutropénie - le vaccin a été annulé. J'ai pensé: "Eh bien, c'est ça, nous allons fêter la nouvelle année à l'hôpital".

Mais le médecin a eu pitié de nous et le 25 décembre, nous sommes sortis de l'hôpital avec un poids de 2563 g et une hauteur de 45 cm, bien que sans vaccination. L'extrait était énorme, écrit en petite écriture, listant tous nos diagnostics prenait une page entière. Mais je croyais que tout irait bien, car maintenant nous sommes à la maison - moi et mon bébé. Pour la première année, nous nous sommes retrouvés, bien sûr, dans des hôpitaux. Le neuropathologiste, l'endocrinologue et l'hématologue sont devenus nos «meilleurs amis». Nous avons réussi à nous allonger à l'hôpital, dans le service de neurologie. Le nombre de diagnostics n'a pas seulement diminué, mais a même augmenté - dysbiose, hypothyroïdie, tétraparésie, etc. Des procédures, des injections, des médicaments, des massages sans fin, mais Sasha a tout enduré avec constance, n'a pas pleuré, même quand ils ont prélevé du sang dans une veine, et nous en avons souvent fait don. Il faut rendre hommage, il a bien pris du poids: à 4 mois - hauteur 55 cm, poids 4200 g., En six mois - hauteur 64 cm, poids 6300 g. A un an il pesait déjà 9400 g et hauteur 75 cm.

Maintenant, Sasha a 1 an et 4 mois. Nous avons été autorisés à vacciner il y a seulement deux mois. Pour le moment, elle n'a fait que du BCG, le premier de l'hépatite B et de la polio. Les médecins nous louent, personne ne croit qu'une fois Sasha rentre dans la paume de sa main. Presque tous les diagnostics sont allés quelque part, grâce, probablement, à un traitement opportun et correct, ainsi qu'à une énorme conviction que tout ira bien pour nous.

Sashul a commencé à tenir sa tête à 3,5 mois, à ramper à 6 mois, à 10 ans, il était déjà dans la crèche. Nous sommes allés à 1 an 3 mois, maintenant il court pour que vous ne puissiez pas vous rattraper. De petits problèmes de santé, bien sûr, subsistent, mais ce n'est rien comparé à ce que c'était.

Je voudrais exprimer ma profonde gratitude aux médecins et à tout le personnel du Centre présidentiel périnatal de Cheboksary. Les infirmières sont très utiles, elles ont aidé dans tout. Combien de fois y a-t-il eu des situations où j'ai dû me réveiller la nuit, demander de l'aide - et je n'ai jamais entendu de reproches de leur part. Toutes les conditions ont été créées pour les enfants et leurs mères - une bonne nourriture, une douche dans la salle et une attitude amicale. Pour les enfants qui pondent ici la première année, examens gratuits, tests, consultations.

A toutes les momies qui se trouvent dans la même situation que moi, je vous souhaite une grande patience et une grande foi en votre bébé, il fera face à tous les ennuis. Tout ira bien!

ru_happychild

Les enfants spéciaux sont des enfants heureux!

Club de rencontre, bureau de conseil et gilet collectif pour les parents

L'hématopoïèse chez les prématurés au cours des premières années de vie ne diffère pas du développement de la fonction hématopoïèse chez les nourrissons nés à terme. Cependant, les bébés prématurés, en raison de conditions particulières, souffrent d'un degré d'anémie important, qui est l'une des principales raisons de leur développement plus faible. Il y a 3 phases principales dans le développement hématologique des bébés prématurés:

Phase I, ou anémie précoce des bébés prématurés, allant des premiers jours après la naissance à 5-8 semaines, le plus souvent 7 semaines.

II, phase, intermédiaire ou période de compensation hématologique partielle. Dure généralement la même que la phase I.

Phase III, ou anémie tardive des bébés prématurés, qui chez les enfants sans traitement dure jusqu'à la fin de la deuxième année de vie.

Au moment de la naissance, le taux d'hémoglobine chez les prématurés dépasse celui des nourrissons à terme et peut atteindre 20-21 g%, ce qui correspond à environ 130% selon Sali. Durant les premiers jours, ce niveau reste inchangé ou augmente légèrement.

À partir de 5 à 7 jours de vie dans le sang périphérique, une baisse du nombre de globules rouges commence. L'inhibition de la baisse du taux d'hémoglobine est considérée comme la fin de la première phase. Il existe une relation étroite entre le poids à la naissance et le degré d'anémie au cours des premières règles..

La première phase chez les enfants de faible poids à la naissance est plus courte, car la baisse maximale du taux d'hémoglobine est plus susceptible d'être atteinte.

Le mécanisme de développement de l'anémie en phase I a été récemment expliqué par l'action de la soi-disant érythropoïétine, qui excite dans l'humour la fonction hématopoïétique de la moelle osseuse. L'érythropoïétine apparaît principalement dans l'hypoxie tissulaire. Au moment de la naissance, le système sanguin rouge d'un bébé, en particulier d'un bébé prématuré, est surdéveloppé par rapport aux besoins des nouvelles conditions d'oxydation. En outre, il existe une capacité accrue de liaison à l'oxygène par les érythrocytes fœtaux en raison de la présence d'hémoglobine embryonnaire en eux. Cette hémoglobine a une capacité de liaison à l'oxygène plus élevée que l'hémoglobine adulte. Ces facteurs inhibent la formation d'érythropoïétine, qui est associée à une diminution significative de la fonction hématopoïétique de la moelle osseuse..

Dans les premiers jours de la vie, les bébés prématurés ont à la fois une hématopoïèse médullaire et extramédullaire. Le tableau hématologique d'un enfant en développement dépend principalement de la fonction hématopoïétique de la moelle osseuse. La présence de foyers uniques d'érythropoïèse extramédullaire se manifeste principalement par la présence d'érythroblastes dans le sang périphérique.

Des études en série ont montré que l'image de la moelle osseuse chez les prématurés est fondamentalement la même que chez les nourrissons nés à terme. Aucune mégaloblastose ou autre pathologie notable n'a été trouvée dans la structure des cellules du système sanguin rouge. Immédiatement après la naissance, une érythropoïèse accrue est notée, qui diminue fortement en quelques jours, étant maintenue à un niveau bas pendant plusieurs semaines. Ce n'est qu'après que le taux d'hémoglobine est tombé à environ 11 g% qu'il y a une augmentation lente de la fonction hématopoïétique de la moelle osseuse.

Chez les enfants qui développent une anémie plus tôt, la régénération est notée plus tôt..

Au cours de la première période de la vie, tant chez les prématurés que chez les nourrissons nés à terme, la réactivité de la moelle osseuse est inférieure à celle des adultes. La fonction hématopoïétique développée n'est détectée qu'après 2 à 3 semaines à compter du moment où le taux d'hémoglobine diminue, ce qui est suffisant pour stimuler la formation d'érythropoïétine.

La réactivité médullaire réduite chez les nourrissons se manifeste également par un retard de réponse à l'anémie post-hémorragique ou à l'hypoxémie d'origine exogène. Chez l'adulte, une réponse médullaire développée se manifeste dans les 4 à 6 jours suivant l'exposition à un facteur stimulant.

L'augmentation rapide du poids corporel est très importante dans l'intensification des symptômes qui se sont développés en violation de la fonction du système hématopoïétique et complique considérablement la compensation de l'anémie déjà développée. Une baisse significative des taux d'hémoglobine chez les bébés prématurés est causée par une prise de poids plus rapide. Pour maintenir le taux d'hémoglobine chez un bébé prématuré au niveau de 11,0 g%, son système hématopoïétique est obligé de fonctionner aussi intensivement que chez les enfants plus âgés ou chez les adultes lors d'une convalescence favorable après une anémie sévère. La baisse du taux d'hémoglobine correspond à la somme de l'interaction entre la croissance corporelle et l'inhibition de la fonction érythropoïétique de la moelle osseuse avec une durée de vie normale des érythrocytes.

Lors de l'étude de la durée de vie des érythrocytes dans l'anémie précoce chez les bébés prématurés, il a été constaté qu'elle était réduite à 77-98 jours. La persistance de ce phénomène est discutable. Elle n'a été retrouvée que chez une partie des enfants examinés dans ce sens..

L'anémie de phase I est normochrome, ce qui contraste fortement avec l'anémie de phase III, dont la principale cause est une carence en fer. Au moment de la naissance, la masse principale de fer chez un bébé prématuré se trouve dans le sang circulant. Les stocks dans les organes sont minimes. Lors de la baisse du taux d'hémoglobine qui se développe peu après la naissance, des réserves de fer se déposent dans les cellules du système réticulo-endothélial, du foie et de la rate, car la dégradation des érythrocytes dépasse leur formation. Lors de l'examen des frottis de moelle osseuse, une augmentation du dépôt d'hémosidérine peut être détectée.

La phase II est une période d'érythropoïèse active. Il commence par l'activation de la fonction hématopoïétique de la moelle osseuse, qui se manifeste par une réticulocytose du sang périphérique. La masse totale d'hémoglobine augmente de manière significative, mais en raison de l'augmentation du poids corporel, seule une légère augmentation ou une inhibition de la baisse du taux d'hémoglobine dans le sang périphérique peut survenir. La durée de la phase II est limitée par la quantité de fer déposée en réserve dans la phase I, c'est-à-dire dépend principalement du poids de l'enfant à la naissance et du taux d'hémoglobine en lui. Dans la moelle osseuse, la quantité d'hémosidérine déposée, qui est utilisée à des fins d'érythropoïèse, diminue progressivement. La pleine utilisation de l'hémosidérine de la moelle osseuse se produit entre 6 et 8 semaines de vie chez les prématurés de faible poids à la naissance et entre 8 et 12 semaines chez les prématurés de poids élevé. Chez les nourrissons à terme, l'hémosidérine déposée est pleinement utilisée entre 4 et 6 mois.

La phase III commence par la manifestation d'une carence en fer due à l'épuisement de ses réserves tissulaires. Le premier signe hématologique est une modification de la morphologie des érythrocytes. Une hypochromie et une microcytose apparaissent, qui sont conservées pendant toute la période d'anémie tardive des bébés prématurés. Il n'y avait aucune différence clinique et biologique dans l'anémie ferriprive chez les nourrissons à terme et prématurés. Cependant, chez les bébés nés à terme, les formes avancées de sidéropénie ne se trouvent que dans certaines conditions, et l'anémie tardive de la prématurité se manifeste constamment et est plus grave. Un bébé prématuré, s'il n'est pas traité, a une moyenne
l'hémoglobine en phase III est de 7,2 g%. L'amélioration spontanée des paramètres hématologiques ne commence qu'à la fin de la deuxième année de vie. Cette anémie importante et l'effet de la carence en fer sur d'autres processus métaboliques se reflètent dans le développement de l'enfant pendant de nombreuses années. La prévention de l'anémie est l'une des principales tâches des soins post-néonatals pour un bébé prématuré.

Traitement. La prévention et le traitement de l'anémie à certaines périodes du développement hématologique de l'enfant dépendent de la pathogenèse. L'anémie de phase I survient dans des conditions d'excès de fer, par conséquent, l'utilisation de ses préparations médicinales ne peut pas affecter l'évolution de la maladie. Il a également été constaté que l'introduction de vitamine B12, d'acide folique et d'hydrolysats de protéines n'a aucun effet. Seul le cobalt a un effet stimulant sur la fonction érythropoïétique de la moelle osseuse dans cette phase. L'utilisation de sels de cet élément dans les premiers jours de la vie peut prévenir une anémie précoce chez les bébés prématurés..

Le traitement au cobalt de l'anémie précoce des prématurés, en raison de la forte toxicité de cet élément, est controversé. Avec une dose quotidienne de 5 à 10 mg de cobalt élémentaire, dans environ 10% des cas, il y avait une hypofonction transitoire de la glande thyroïde et des cas sporadiques de lésions persistantes de cet organe. Bien que cette complication soit moins fréquente avec une dose plus faible, c.-à-d. 1-2 mg par jour, l'opinion dominante est que, malgré le bon effet thérapeutique, l'utilisation du cobalt n'est pas justifiée en raison de la possibilité de dommages à la glande thyroïde, Weippl utilise dès les premiers jours de la vie (jusqu'à 8 semaines) des prématurés un mélange contenant 1 mg de cobalt, 4 mg de fer et 0,2 mg de cuivre par jour sous forme de composés organiques. Chez 40 enfants, il n'a pas observé d'effets toxiques, le taux moyen d'hémoglobine chez 36 enfants dans la première phase était de 13%. Quatre enfants n'ont pas répondu au traitement.

L'opportunité de traiter l'anémie précoce chez les prématurés est discutable. Schulman pense que l'anémie de phase I n'a pas besoin de traitement car une amélioration spontanée se produit. Ce n'est que dans les cas plus graves ou avec des maladies concomitantes qu'il recommande un traitement symptomatique sous forme de transfusions sanguines. Dans le même temps, Weippl recommande l'utilisation prophylactique de sels de cobalt et, dans chaque cas, une baisse plus marquée des paramètres hématologiques - transfusion sanguine..

L'anémie tardive des prématurés est une anémie de carence en fer. Le besoin en fer chez les bébés prématurés est si grand que même avec l'aide d'un régime alimentaire très bien choisi, il est impossible d'empêcher le développement d'une carence en cet élément. Il a été établi que l'utilisation de préparations de fer à une dose appropriée et pendant une durée suffisamment longue peut atténuer l'évolution de l'anémie de phase III et raccourcir sa durée. Il a été noté que les prématurés qui, à partir de la deuxième semaine de vie, recevaient des préparations médicales de fer à une dose quotidienne de 60 à 100 mg de fer élémentaire, égalisaient le taux d'hémoglobine par rapport aux enfants en bonne santé au 7e mois de vie, tandis que les enfants en groupe témoin - entre 18 et 24 mois. Les enfants qui ont reçu du fer ont pris du poids beaucoup mieux.

En observant les changements dans les dépôts d'hémosidérine dans la moelle osseuse des prématurés, on pense que l'utilisation prophylactique de préparations à base de fer peut être commencée à partir de la 8e semaine de vie, car l'épuisement précoce des réserves d'hémosidérine est extrêmement rare. L'utilisation précoce de l'hémosidérine se produit chez les bébés de très faible poids à la naissance, qui reçoivent presque toujours du fer supplémentaire sous forme de transfusions sanguines. En utilisant des préparations thérapeutiques à base de fer à partir de la 8e semaine de vie, il est plus facile d'éviter les complications du tractus gastro-intestinal que de les utiliser, comme ce fut le cas récemment, à partir de 2 semaines.

Les suppléments de fer doivent être administrés jusqu'à la fin de la deuxième année de vie. pendant tout ce temps, les bébés prématurés ont tendance à développer une anémie.

L'instabilité de l'équilibre du fer chez les prématurés peut être causée par le fait que les réserves de fer sont à peine créées dans les tissus lorsque le fer est utilisé en interne. Pour la prévention de l'anémie tardive chez les bébés prématurés, les mêmes préparations thérapeutiques de fer sont utilisées que chez les bébés nés à terme selon les règles générales. En raison de sa bonne tolérance, une solution aqueuse à 10% de ferrum ammonio-citrique est recommandée (cette solution contient environ 1,5 à 2% de fer élémentaire).

Chez les nourrissons prématurés anémiques, la dose quotidienne de fer élémentaire est de 50 à 100 mg. La moitié de cette dose ou 15 mg de fer élémentaire par jour doit être administrée aux enfants qui ne présentent pas de symptômes d'anémie. Avant le début de l'anémie, des doses plus faibles sont également utilisées, par exemple 2 mg / kg par jour. Kepler pense qu'étant donné la sensibilité du tractus gastro-intestinal chez les prématurés, la supplémentation intramusculaire en fer peut être le traitement de choix. En raison de la toxicité élevée, l'administration intraveineuse de médicaments est contre-indiquée..

La prévention de l'anémie tardive chez les bébés prématurés devrait avoir lieu dans tous les cas, en raison de son impact négatif sur tout le développement ultérieur de l'enfant. En plus de la sélection correcte du médicament et de la dose, il est nécessaire de résoudre les difficultés sociales et organisationnelles. Il est nécessaire d'effectuer un travail sanitaire et éducatif avec les parents et de créer les conditions qui assurent un suivi constant et un traitement à long terme. Si vous n'êtes pas sûr que le traitement avec des préparations de fer utilisées par voie orale sera effectué correctement (en raison des conditions environnementales dans lesquelles se trouve l'enfant), il est nécessaire de créer un dépôt pour lui avant que l'enfant ne quitte l'hôpital en injectant par voie intramusculaire 150-250 mg de fer élémentaire sous forme d'un complexe fer-dextrane... Même administrée une seule fois, cette dose peut réduire la gravité de l'anémie de phase III..

Anémie chez les bébés prématurés transfusion

Qu'est-ce que l'anémie chez les bébés prématurés et comment y faire face?

L'anémie chez les nouveau-nés prématurés est un phénomène courant. Cela est dû à une maturité insuffisante du corps, y compris du système circulatoire. À cet égard, la composition du sang d'un nourrisson né prématurément présente des caractéristiques - à la fois quantitatives et qualitatives. Ensuite, nous vous expliquerons comment reconnaître cette maladie. Et aussi quelles sont les méthodes de traitement.

La norme de l'hémoglobine pour les bébés nés prématurément

Les indicateurs d'hémoglobine dans le sang des nouveau-nés prématurés sont bien inférieurs à ceux des enfants nés à temps. Surtout dans le premier mois de sa vie. La limite inférieure de la norme pour les bébés prématurés n'est que de 160 g / l.

Causes et conséquences d'une diminution de cette protéine dans le sang

L'hémoglobine est une protéine complexe vitale impliquée dans le transport des molécules d'oxygène. De plus, il assure l'élimination du dioxyde de carbone du corps. Par conséquent, dans les premiers jours de la vie d'un nouveau-né, il est très important de s'assurer que la quantité de cette protéine dans le sang est suffisante..

Si la teneur en hémoglobine est trop faible, l'échange naturel d'oxygène est perturbé, ce qui peut entraîner des complications et des maladies. Il existe un certain nombre de raisons qui provoquent une diminution de l'hémoglobine chez les nouveau-nés:

  • Perte de sang importante pendant l'accouchement, qui peut survenir en raison d'une rupture du cordon ombilical ou d'un décollement placentaire prématuré.
  • La dégradation accrue des érythrocytes conduit au fait que de nouvelles protéines n'ont pas le temps d'être produites par la moelle osseuse en raison de son manque de formation. Ce phénomène est typique des bébés nés prématurément, dans les premiers mois de la vie..
  • La maladie hémolytique du nouveau-né entraîne une dégradation accélérée de cette protéine. Dans ce cas, l'action des anticorps reçus de la mère est notée dans le corps du bébé. Ce sont eux qui ont un effet destructeur sur les globules rouges..
  • La sphérocytose est une maladie héréditaire à la suite de laquelle l'enfant développe une anémie. En raison du fait que les érythrocytes ont une forme sphérique (irrégulière), l'hémoglobine se décompose rapidement.
  • L'infection intra-utérine du bébé (herpès, syphilis, rubéole) conduit à une désintégration trop rapide des globules rouges.
  • Si, au cours de l'alimentation, le bébé ne reçoit pas la quantité de fer requise, à l'âge de 5 à 6 mois, l'hémoglobine peut être réduite, car c'est à cette période que les réserves reçues par le bébé dans l'utérus sont épuisées..

Si vous ignorez un problème aussi grave qu'un faible taux d'hémoglobine chez un nouveau-né, il existe un risque de complications. Parmi les conséquences les plus dangereuses figurent:

  1. Hypoxie, à la suite de laquelle un certain nombre d'organes internes dysfonctionnent.
  2. Invalidité.
  3. Retard dans le développement mental et physique.

Facteurs d'anémie

Les nouveau-nés prématurés souffrent d'anémie dans près de 100% des cas. Son apparition est due à de nombreuses raisons..

    Manque de fer dans le corps du bébé.

Symptômes

Cette maladie se déroule avec une image symptomatique prononcée, ce qui permet de déterminer la présence de problèmes d'hémoglobine non seulement aux médecins spécialistes, mais également aux parents.

  • La pâleur du caractère progressif de la peau et des muqueuses.
  • Une certaine diminution de l'activité motrice.
  • Diminution de l'appétit - le bébé ne tète pas bien le sein ou le biberon.
  • Parfois, un souffle systolique apparaît au sommet du cœur.
  • Faiblesse et léthargie (avec anémie tardive).
  • Régurgitations fréquentes et abondantes.
  • Manque de selles systématiques.
  • Peau sèche.
  • Gonflement des membres ou du visage (dans les formes sévères de la maladie).
  • La respiration est peu profonde, intermittente, superficielle.
  • Dyspnée.
  • Maladies infectieuses et inflammatoires fréquentes.

Si un ou plusieurs symptômes sont détectés, vous devez immédiatement contacter un spécialiste pour tous les tests et examens nécessaires.

Conditions de manifestation

Les symptômes de l'anémie chez les prématurés commencent à apparaître au début du deuxième mois. La maladie est la plus prononcée à l'âge de 3-4 mois. Avec un traitement rapide et compétent, une approche intégrée et des soins appropriés, les symptômes de l'anémie disparaissent complètement à 7 mois.

Traitement

Il est nécessaire de comprendre qu'une telle maladie ne peut être guérie en quelques jours, voire en quelques semaines. La thérapie est effectuée pendant une longue période. Les méthodes de traitement sont directement liées au type d'anémie et à sa gravité..

Transfusion sanguine à faible taux

Les médecins ont recours à un tel traitement au cours du premier mois de la vie d'un bébé, et assez souvent. Dans la plupart des cas, la procédure est bien tolérée par les enfants. À la suite d'une transfusion de masse érythrocytaire ou de sang, une augmentation de la quantité d'hémoglobine et d'érythrocytes dans le sang de l'enfant est observée.

Les transfusions sanguines sont prescrites aux bébés le plus souvent au cours de la première semaine de vie, en cas de diminution du taux d'hémoglobine à des niveaux inférieurs à 130 g / l. Cette procédure est nécessaire, car des niveaux trop faibles de cette protéine conduisent à des problèmes respiratoires importants, peuvent avoir un effet néfaste sur le fonctionnement du système nerveux central et du cœur..

Le traitement avec cette méthode a ses propres effets secondaires et des conséquences possibles qui doivent être prises en compte:

  • Risque élevé de contracter un enfant infecté ou infecté par le VIH.
  • Le rejet de sang étranger par le corps peut se produire.
  • L'équilibre élikrolyte du sang peut être perturbé.

Drogues

Dès l'âge de deux mois, les bébés nés prématurément souffrent d'anémie due à un manque de fer dans le sang. Par conséquent, pour le traitement de cette maladie, des médicaments et des vitamines sont utilisés, ce qui permet de reconstituer l'apport de l'élément manquant..

Prescrire des médicaments sous forme de comprimés pour administration orale. La posologie est déterminée à raison de 6 à 7 mg de médicament par jour pour 1 kg de poids de l'enfant. La réception est effectuée entre les tétées. Après avoir normalisé le taux d'hémoglobine dans le sang, les médicaments prescrits doivent être bu pendant encore 2 mois, mais à une dose inférieure - la moitié de l'original. Pour un traitement plus efficace, l'administration simultanée de médicaments et de vitamine E est prescrite..

Régime

Les nouveau-nés sont nourris soit avec un lait maternisé spécial, soit avec du lait maternel. Dans le premier cas, les éléments manquants sont ajoutés aux enfants, et dans le second cas, la mère qui allaite doit enrichir son alimentation avec des aliments contenant du fer autant que possible..

La prévention

Les mesures préventives les plus efficaces sont:

  • Prendre des suppléments de fer pendant la grossesse et l'allaitement.
  • Les bébés prématurés reçoivent des suppléments de fer à l'âge de 3 mois. Norme quotidienne - 2 mg / kg.
  • Analyses de sang trimestrielles au cours des deux premières années de la vie d'un bébé.
  • L'utilisation de médicaments à base d'huile de poisson.

Les nouveau-nés prématurés se distinguent non seulement par des indicateurs réflexes faibles, mais également par un faible taux d'hémoglobine. Pour éviter les complications et les résultats défavorables, le traitement doit être instauré en temps opportun, ce qui doit être effectué de manière systématique, compétente et efficace. Après tout, la santé et la vie du bébé en dépendent..

Anémie prématurée

L'anémie de la prématurité est une pathologie qui survient chez les enfants nés avant 37 semaines de grossesse et qui se traduit par une diminution de l'hémoglobine sanguine. Les principales manifestations sont réduites à la pâleur des muqueuses et de la peau, une diminution de l'activité motrice et de la succion, une perte d'appétit, une tachycardie. Les symptômes cliniques aux stades initiaux de l'anémie peuvent être totalement absents. Le diagnostic repose sur l'étude d'un test sanguin clinique, qui peut être complété par des études biochimiques. Pour le traitement, des transfusions sanguines, de l'érythropoïétine, des préparations de fer, des vitamines E, B12 et de l'acide folique sont utilisés.

CIM-10

informations générales

Grâce au développement de la médecine moderne, le taux de survie des enfants avec un degré de prématurité III-IV a augmenté de 50 à 70%, et avec un degré I-II - jusqu'à 95%. L'inconvénient de la situation était une augmentation de l'incidence de la morbidité, y compris l'anémie de la prématurité. Sa description se trouve pour la première fois dans les travaux de D. Shulman, datés de 1959. La fréquence de détection de la pathologie varie aujourd'hui de 16 à 91%. La gravité de l'évolution dépend directement de l'âge gestationnel de l'enfant. Plus il est bas, plus les manifestations de la maladie sont graves. Ainsi, chez les enfants nés avant 30 semaines et pesant jusqu'à 1,5 kg, des conditions nécessitant une transfusion d'érythromasse surviennent dans plus de 90% des cas. Chez les bébés prématurés des deux sexes, l'anémie est retrouvée avec la même fréquence..

Les raisons

Les principales raisons du développement du syndrome anémique sont l'immaturité fonctionnelle de la moelle osseuse et la désintégration accrue des cellules sanguines, dans lesquelles se trouve l'hémoglobine fœtale. Le niveau d'érythropoïétine, une hormone rénale qui joue un rôle clé dans l'adaptation de l'organisme dans des conditions d'hypoxie tissulaire et qui est nécessaire à l'érythropoïèse, est particulièrement important. La synthèse de l'érythropoïétine chez les prématurés est initialement élevée, mais diminue fortement peu après la naissance. Les points importants dans le développement de l'anémie prématurée sont également:

  • Carence en fer. Le volume sanguin total en constante augmentation nécessite des quantités considérables d'un oligo-élément dont le solde est négatif. De plus, les nourrissons avec une courte période de gestation ont une faible capacité à utiliser Fe, qui persiste après la dégradation des érythrocytes. La durée de vie de ce dernier est 2 fois inférieure - environ 50 à 70 jours. En outre, les nourrissons prématurés ont une excrétion accrue de fer avec les matières fécales..
  • Trouble de l'équilibre de l'acide folique. Les réserves de vitamine B9 chez un nouveau-né sont faibles et le besoin d'un organisme en croissance est très élevé. L'acide folique produit par la microflore intestinale et déposé dans le foie est consommé en 2 à 4 semaines. La carence se développe et progresse rapidement avec la carence maternelle en folate pendant la gestation ou la lactation.
  • Manque de vitamine E. Elle participe à la synthèse de l'hème et protège les membranes érythrocytaires de l'oxydation. Ses réserves sont également faibles et chez les bébés nés à terme sont d'environ 20 mg, et chez les bébés prématurés d'un poids de 1000 g, seulement 3 mg. Par les intestins, la vitamine est absorbée en très petites quantités. Sa digestibilité est affectée par l'asphyxie, les infections et les traumatismes à la naissance. La prescription de suppléments de fer et l'alimentation du lait de vache augmentent les besoins en fer..

Pathogénèse

Chez le fœtus, l'hématopoïèse commence tôt. Jusqu'à 2 semaines, les érythrocytes sont synthétisés par le sac vitellin, jusqu'à 16 semaines - par le foie et la rate. À partir de 20 semaines, la moelle osseuse rouge devient le principal organe hématopoïétique. Mais chez les bébés très prématurés, des foyers d'hématopoïèse extramédullaire existent pendant 1 à 2 mois après la naissance. Après leur atténuation, une charge accrue tombe sur la moelle osseuse.Par conséquent, dans des conditions d'immaturité fonctionnelle et de manque de substances déposées dans le dépôt au cours des derniers mois de la grossesse (cobalt, cuivre, vitamines des groupes C et B), le nombre d'hémoglobine dans les érythrocytes diminue fortement.

Tous les tissus et organes internes ne reçoivent pas la quantité requise d'oxygène. Il existe des modifications dystrophiques de la peau, des voies urinaires, des muqueuses du tractus gastro-intestinal, des muscles striés, des membranes musculaires du cœur, etc. L'activité de nombreux systèmes enzymatiques diminue. L'anémie de la prématurité se développe particulièrement rapidement en présence d'une lésion infectieuse, d'une lésion intracrânienne à la naissance et d'une malnutrition prénatale..

Classification

La maladie peut survenir sous des formes légères (Hb 85-100 g / l), moyennes (70-84 g / l) et sévères (69 g / l et moins). Une légère gravité peut ne pas se manifester de manière symptomatique, les autres sont caractérisés par un tableau clinique détaillé. Les tactiques de traitement dépendent directement du niveau d'hémoglobine. Les phases suivantes de cette pathologie sont distinguées:

  • De bonne heure. Il est détecté dans la période de 4 à 8 semaines de vie extra-utérine. Elle est due à l'inhibition de l'érythropoïèse et à l'augmentation constante du poids corporel, ce qui nécessite un nombre croissant de globules rouges. Balance de fer maintenue voire augmentée.
  • Intermédiaire. L'érythropoïèse est restaurée, comme en témoigne l'apparition de réticulocytes dans le sang, qui n'avaient pas été détectés auparavant chez l'enfant. Mais la destruction des érythrocytes et du volume sanguin augmente constamment, les réserves de Fe sont consommées, ce qui suffit pour 16-20 semaines.
  • En retard. Elle est associée à l'épuisement des réserves de fer et au développement d'une anémie par carence en Fe. Les manifestations de la maladie sont clairement visibles après 16 à 20 semaines et sans traitement approprié, elles ne font que progresser..

En pédiatrie, un certain nombre d'auteurs distinguent séparément l'anémie mégaloblastique et hémolytique de la prématurité. Le premier type est associé à une carence en folate et à leur équilibre instable. Le second est formé avec une carence en vitamines du groupe E pendant une période de sensibilité particulière des érythrocytes aux processus d'oxydation. Les deux espèces surviennent de 6 à 10 semaines de nouveau-né et ne représentent pas une grande menace pour la vie des enfants..

Symptômes de l'anémie chez les bébés prématurés

Le tableau clinique dépend de la forme et de la gravité du syndrome anémique. Avec des valeurs d'hémoglobine supérieures à 90 g / l, les symptômes d'anémie chez les prématurés peuvent être absents ou peu manifestés. Le type précoce a un cours plus favorable. Les traits caractéristiques sont une détérioration de l'allaitement ou d'un biberon de lait maternisé, une diminution de l'activité des mouvements de l'enfant, une pâleur progressive des structures muqueuses et de la peau, l'apparition d'un souffle systolique à l'apex du cœur. La fréquence respiratoire et cardiaque peut à la fois augmenter et diminuer.

La forme tardive a un taux de développement élevé. Elle se manifeste par une pâleur croissante, une desquamation accrue de la peau, une somnolence, une faiblesse, une léthargie, une léthargie, une diminution de l'appétit, jusqu'à un refus complet d'allaitement ou d'alimentation artificielle. Les bruits cardiaques sont étouffés, une tachycardie est notée, ce qui vise à compenser l'état hypoxique en augmentant la perfusion tissulaire. Les symptômes caractéristiques importants de l'anémie par carence en vitamine B12 et en acide folique sont la neuropathie périphérique, l'hépato et la splénomégalie modérées et la langue laquée. Avec l'hypovitaminose E, les crises hémolytiques et le syndrome d'oedème se distinguent des manifestations cliniques..

Complications

Au stade actuel, leur formation se produit extrêmement rarement en raison de la fourniture de soins médicaux en temps opportun. Parmi les complications, vous pouvez trouver une hypoxie chronique des tissus et des organes internes. Il entraîne un retard du développement physique et mental, une instabilité fonctionnelle des organes du tractus gastro-intestinal et du système cardiovasculaire. Cela s'accompagne de troubles selles prolongés, de modifications de la pression artérielle et du pouls, dans les cas graves, de troubles du rythme cardiaque - extrasystoles, blocs auriculo-ventriculaires, fibrillation auriculaire et autres.

Diagnostique

Les néonatologistes et les pédiatres participent à la détection de l'anémie chez les bébés prématurés. Avec le patronage des nouveau-nés, une attention est portée à la couleur des muqueuses et de la peau, aux indicateurs anthropométriques et au développement physique. Tout cas suspect d'anémie doit être confirmé par les résultats des tests sanguins de laboratoire:

  • Analyse sanguine générale. Les principaux critères diagnostiques sont une diminution de l'Hb, des érythrocytes, un nombre réduit ou normal de réticulocytes, une ESR légèrement augmentée ou normale. De plus, une déformation des érythrocytes (poïkilocytose) et une modification de leur taille (anisocytose) sont détectées. Lors de l'analyse sur un hemanalyzer, une diminution de la taille moyenne de l'érythrocyte, le contenu moyen et la concentration d'Hb dans l'érythrocyte sont déterminés.
  • Chimie sanguine. Plus important encore, il est effectué dans la phase tardive. La capacité de liaison du fer sérique, les taux de ferritine et de fer sont examinés. Des directives cliniques récentes incluent la détermination des complexes rTGF - transferrine solubles qui diminuent avec un manque de Fe.

Le diagnostic différentiel est effectué avec la maladie hémolytique des nouveau-nés et d'autres pathologies héréditaires - anémie falciforme, thalassémies, maladie de Minkovsky-Shoffard, carence en enzymes du cycle du pentose phosphate. Pour clarifier le diagnostic, des généticiens, des hématologues sont impliqués.

Traitement de l'anémie de la prématurité

La forme précoce de l'anémie ne nécessite pas de thérapie active, car il s'agit d'un processus physiologique. Pour sa correction, une nutrition normale est importante, des sources supplémentaires de folates, de vitamines C, E et B.L'hémotransfusion n'est effectuée que lorsque l'hématocrite est inférieur à 30% et l'hémoglobine est inférieure à 70 g / l. L'érythropoïétine humaine est l'un des médicaments efficaces qui réduisent le besoin de transfusion de globules rouges. Avec son introduction, le besoin en Fe augmente, ce qui nécessite une prescription supplémentaire d'un oligo-élément. Vitamine E administrée par voie orale comme source d'antioxydants.

Le traitement de la forme tardive repose sur la ferrothérapie. Une efficacité élevée et une bonne tolérance sont obtenues par administration intraveineuse de préparations contenant du fer. En moyenne, le cours actif de l'apport en Fe est d'environ 7 semaines, et celui d'entretien - jusqu'à 1 an. Un bon sommeil, de l'air frais, des exercices thérapeutiques et l'allaitement sont tout aussi importants. L'introduction d'aliments complémentaires végétaux commence à partir de 4 mois, la viande - à partir de 7 mois.

Prévision et prévention

Le pronostic avec une approche de traitement compétente est favorable, des complications précoces et à long terme sont trouvées dans des cas isolés. En tant que prophylaxie de la part de la mère, il est important de respecter les principes de la nutrition, du traitement de la toxicose et du traitement de la pathologie chronique. Il est recommandé de prendre de l'acide folique pour les femmes enceintes au cours du dernier trimestre et pour les bébés prématurés dès la naissance. Au cours des 3 premiers mois de vie avec un faible poids corporel, la vitamine E est utilisée sous forme de gouttes. Les préparations de Fe doivent être prescrites au cours de la première année de vie, à partir de 8 semaines. L'encadrement d'un pédiatre est effectué tout au long de l'année. Les vaccins pour les prématurés anémiques ne sont pas contre-indiqués.

Bébés prématurés et anémie: que faire?

Les bébés prématurés sont souvent faibles, ont des problèmes de santé et nécessitent une attention accrue de la part des parents et des médecins. Par exemple, ces enfants souffrent souvent d'anémie ou d'anémie - une maladie associée à un manque de globules rouges dans le sang..

Selon les statistiques, 90% des bébés nés avant la 30e semaine et pesant moins de 1,5 kg sont diagnostiqués avec une forme complexe d'anémie, qui nécessite une transfusion sanguine.

Caractéristiques de l'anémie chez les nourrissons

Les bébés prématurés naissent prématurément, donc de nombreux indicateurs importants (taille, poids) et les organes n'atteignent même pas le seuil minimum de la norme. Ces bébés ne sont pas encore du tout adaptés à la vie en dehors du corps de la mère, et le système hématopoïétique ne fait pas exception: il y a cruellement un manque d'érythrocytes dans le sang des bébés prématurés..

Quelle est la norme d'hémoglobine chez les bébés prématurés? La limite inférieure au cours du premier mois de vie n'est que de 160 g / l et à la fin du premier mois, elle tombe à 100 g / l. A titre de comparaison: chez les nouveau-nés nés à l'heure, le taux d'hémoglobine varie de 200 à 240 g / l.

Ce qui est le plus désagréable est l'incapacité de restaurer l'hémoglobine à un niveau normal: parfois même les médicaments sont impuissants et l'enfant a déjà du mal dans les premières semaines de sa vie.

Pourquoi cela arrive-t-il?

Les bébés prématurés (presque tous) ont des problèmes avec le système hématopoïétique: certains dans une plus grande mesure, certains dans une moindre mesure. Il y a plusieurs raisons à cela:

  • carence en fer;
  • maladie métabolique;
  • hypoxie;
  • consommation rapide de fer dans le corps;
  • croissance trop rapide de l'enfant (en taille et en poids);
  • manque d'enzymes favorisant la synthèse de l'hémoglobine;
  • excès de bilirubine et, par conséquent, dégradation trop rapide des érythrocytes;
  • certaines maladies congénitales (par exemple, septicémie);
  • insuffisance médullaire fonctionnelle temporaire;
  • carence en vitamine E;
  • achèvement de l'érythropoïèse;
  • manque d'acide folique.

Parfois, plusieurs facteurs sont importants à la fois, par exemple une carence en fer et, en même temps, une augmentation rapide du poids corporel et de la longueur. Ensuite, l'élément est rapidement consommé, mais n'a pas le temps de se reconstituer, ce qui conduit à une anémie..

Comment cela se manifeste?

De nombreux parents croient que les symptômes de l'anémie sont perceptibles dans les premiers jours de la vie d'un bébé alors qu'il est encore à l'hôpital, et déjà les obstétriciens peuvent dire si l'enfant a une maladie ou non. En fait, les principaux signes de la maladie ne se manifestent clairement qu'au début du deuxième mois de vie et leur pic survient à l'âge de 3-4 mois..

Si les parents emmènent l'enfant chez le médecin en temps opportun et prennent des mesures pour un traitement compétent et efficace, les signes de la maladie disparaîtront d'environ 6 à 7 mois..

Les parents peuvent soupçonner eux-mêmes l'anémie à la maison. Pour ce faire, vous devez faire attention à ses principales manifestations, à savoir:

  • pâleur de la peau;
  • léthargie, apathie;
  • manque d'appétit ou difficulté à attraper un biberon, un sein (il n'y a tout simplement pas assez de force pour cela);
  • souffle systolique dans la partie supérieure du cœur;
  • régurgitations fréquentes et abondantes;
  • selles rares;
  • peau sèche;
  • gonflement (mains, pieds, visage);
  • respiration inhabituelle (intermittente, peu profonde, peu profonde);
  • dyspnée;
  • maladies infectieuses et inflammations fréquentes.

L'apparition d'au moins un de ces symptômes devrait alarmer les parents, surtout si leur bébé est né prématurément. Dans ce cas, l'enfant doit être immédiatement montré au pédiatre..

Traitement

Si le taux d'hémoglobine dans le sang est bas, mais pas inférieur à 130 g / l, et cela est dû à un manque de fer, on lui prescrit des médicaments spéciaux sous forme de comprimés pour reconstituer ses réserves. Il est permis de le faire au plus tôt que l'enfant atteigne l'âge de 2 mois.

Avec un indicateur inférieur à 130 g / l, une transfusion sanguine est nécessaire, ce qui, bien que ce soit le seul moyen d'aider un enfant, présente un certain nombre d'inconvénients:

  • risque élevé d'infection si les normes sanitaires ne sont pas respectées (par exemple, VIH);
  • rejet de sang étranger;
  • violation de l'équilibre électrolytique du sang.

Le bébé a besoin d'une nourriture spéciale: un mélange de lait spécial et un apport supplémentaire de l'élément manquant. Si le bébé est allaité, la mère doit manger plus d'aliments riches en fer.

Même si le taux d'hémoglobine peut être rétabli en quelques mois, l'enfant devra être vu périodiquement par le médecin (une fois tous les 3 mois) jusqu'à l'âge de 2 ans. Lors de l'introduction d'aliments complémentaires, vous devez vous appuyer sur des aliments riches en fer et prendre en plus des suppléments ou des suppléments de fer (par exemple, de l'huile de poisson).

Il est impossible d'ignorer les manifestations de l'anémie dans l'enfance, car dans ce cas, cela peut entraîner une hypoxie, un handicap ou des retards du développement mental ou mental..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

20e semaine de grossesse

Analyses

Le cinquième mois de grossesse touche à sa fin et vous approchez de la moitié du terme. Si l'accouchement a lieu à la 40e semaine, vous devez toujours marcher avec un ventre pendant exactement la même durée que la grossesse a déjà duré (à partir de la période d'ovulation).

Interaction entre l'acide folique et le sorbifer durules lorsqu'ils sont pris simultanément.

Accouchement

Nos algorithmes ont automatiquement analysé les instructions d'utilisation des médicaments sélectionnés et trouvé les effets thérapeutiques et les effets secondaires de l'utilisation simultanée d'acide folique et de Sorbifer durules.

Test de grossesse saison 1 (2014)

Infertilité

Natalya Bakhmetyeva est une jeune fille qui entretient depuis longtemps une relation amoureuse secrète avec un grand officiel Yuri Kolmogorov. Mais réalisant que pour elle, un homme ne se séparera jamais d'une famille existante, Natalya, le cœur brisé, déménage dans un autre domaine et essaie de commencer sa vie à partir d'une feuille blanche.

Formule sans lactose pour les nouveau-nés

Nutrition

Parfois, les parents qui nourrissent leurs bébés avec un lait maternisé remarquent que les miettes ne peuvent pas digérer les aliments. Dans le même temps, la force de l'inconfort psychologique de l'enfant devient si forte que l'enfant commence à refuser de manger.