Principal / Infertilité

Comment distinguer les précurseurs des contractions réelles

Peu de temps avant l'accouchement, la femme enceinte peut être perturbée par des contractions d'entraînement - contractions rythmiques des muscles de l'utérus, qui passent rapidement et apparaissent sporadiquement.

Pour la première fois, les phénomènes de contractions temporaires ou, comme on les appelle, de fausses contractions, ont été décrits par le médecin anglais John Braxton Hicks, ils sont donc appelés contractions de Braxton Hicks (d'autres noms sont également courants: contractions d'entraînement, fausses, contractions précurseurs).

À quoi servent les fausses contractions??

L'utérus est un organe musculaire. Et comme tout muscle qui doit faire le travail qui lui est assigné dans le corps, il a besoin de formation. Il s'avère que les contractions d'entraînement sont une sorte de préparation de l'utérus et du col de l'utérus pour la naissance à venir..

John Braxton Hicks, dans son travail scientifique de 1872, a soutenu que les fausses contractions sont des contractions à court terme - d'une demi-minute à 2 minutes - des muscles utérins, qui sont ressenties par une femme enceinte comme une augmentation du tonus utérin. Ils apparaissent, le plus souvent, après la 20e semaine de grossesse et avec une augmentation de la période, ils deviennent plus évidents..

Personnellement, j'ai été poursuivi par une formation d'exactement 20 semaines jusqu'à l'accouchement, et régulièrement, beaucoup et souvent, et je n'ai jamais été menacée pendant toute la durée de la grossesse. Et mon estomac ne s'est pas baissé, car j'étais petite, et toute la grossesse semblait descendre, même à l'échographie, les médecins ont demandé si je ressentais des contractions et si je prévoyais d'accoucher plus tôt que prévu.
Si vous remarquez l'apparition de précurseurs, cela ne signifie pas du tout que l'accouchement est sur le point de commencer: l'entraînement des contractions ou, par exemple, l'abaissement de l'abdomen peut survenir quelques heures et deux à trois semaines avant l'accouchement..

Les fausses contractions sont-elles douloureuses?

En règle générale, les contractions des précurseurs sont indolores, mais avec une augmentation de la durée, elles deviennent plus visibles et commencent tôt ou tard à causer de l'inconfort. Cependant, chez la plupart des femmes, ils se manifestent de différentes manières: quelqu'un ne les ressent pas du tout, et quelqu'un ne dort pas la nuit, se retournant et essayant de trouver un endroit confortable pour dormir..

Il y a des moments où la femme enceinte n'a ressenti le tonus musculaire que la nuit, mais pas parce qu'il n'y avait pas de contractions pendant la journée, c'est juste que les contractions sont si insignifiantes que vous pouvez les ignorer complètement..

Tout dépend du seuil de sensibilité à la douleur. L'essentiel dans cette situation est d'arrêter d'être nerveux et de vous calmer en pensant qu'un tel entraînement est nécessaire pour l'événement le plus important - la naissance de votre bébé. Et pour dormir suffisamment, demandez à votre médecin de vous prescrire un sédatif. De plus, vous pouvez acheter un oreiller pour les mères enceintes et allaitantes: il est plus facile de s'endormir avec (vous n'avez pas à «construire un nid» à partir d'une variété d'oreillers et d'oreillers), et après l'accouchement, il peut être très utile pour nourrir.

Comment distinguer les faux - entrainer les contractions des vraies?

La première chose que vous pouvez faire avec toute contraction est de prendre un morceau de papier et un stylo sur lesquels vous devez noter l'heure et la durée de la première et de toutes les autres contractions. Ces enregistrements, après un certain temps, vous aideront à déterminer si de vraies contractions ont commencé ou si elles sont fausses.

Les fausses contractions sont beaucoup plus indolores que les contractions du travail, il n'est donc pas difficile pour vous de distinguer les vrais précurseurs de l'accouchement des fausses contractions, les contractions de Braxton Hicks. Ces contractions peuvent très bien disparaître lorsque vous changez de position ou lorsque vous marchez. Un léger massage ou un verre d'eau, de jus de fruits, d'infusion aux herbes peut aider.

La principale différence entre les contractions du travail et les fausses contractions est qu'elles sont régulières.!
Les contractions commencent dans le bas du dos, s'étendant vers l'avant de l'abdomen, et se produisent toutes les 10 minutes (ou plus de 5 contractions par heure). Au fil du temps, les intervalles de temps entre les contractions sont réduits et atteignent un intervalle de 30 à 70 secondes.
Les douleurs de travail, contrairement aux fausses, persistent après un changement de position et en marchant. De plus, ils augmentent constamment..

Si les contractions sont fausses, la période entre elles ne diminue pas, mais au contraire, elle peut augmenter et les contractions elles-mêmes ne gagnent pas en intensité, restant légèrement perceptibles et non douloureuses. Et après un certain temps, ils passent du tout, sans médicament ni autre intervention.

S'il y a une effusion de liquide amniotique, l'enfant ne doit pas naître plus de 12 heures plus tard, sinon diverses infections entreront dans la cavité utérine, ce n'est bon ni pour l'enfant ni pour la femme en travail.

De plus, si une femme a un écoulement sanglant ou autre, cela peut signifier le début de véritables contractions et il est nécessaire de se rendre à l'hôpital pour une assistance et un examen qualifiés. Ils savent distinguer les contractions des signes avant-coureurs..

Il ne peut y avoir ni sang ni autres sécrétions pendant les contractions d'entraînement.


Il n'y a pas et ne peut pas être une description stéréotypée des sensations pendant les douleurs du travail - chaque femme a les siennes: quelqu'un les décrit comme des douleurs menstruelles sévères; quelqu'un dit que les contractions sont similaires à... la diarrhée, quand la douleur roule par vagues.
Pour moi, lorsque les contractions ont commencé le jour de la naissance, je ne comprenais pas du tout pourquoi les jeunes filles criaient tant dans les maternités voisines)) Je n'avais pas mal, c'est-à-dire que mes règles, par exemple, se distinguaient toujours par une douleur intense, c'étaient les mêmes douleurs moi et à l’accouchement, ce qui m’était familier et pas si effrayant. J'attendais que ça empire, mais je n'ai pas attendu, j'ai accouché plus tôt.

Dans tous les cas, même si vous avez des doutes, n'hésitez pas à "déranger" encore une fois les médecins: le médecin procédera à un examen; posera plusieurs questions et déterminera facilement le type de vos contractions, éliminant les doutes et l'anxiété.
Je vous souhaite à tous, toutes, chères futures mamans, un accouchement facile et heureux!

Comment distinguer les fausses contractions des vraies

Une femme enceinte rare n'a pas entendu parler de fausses contractions. Cela se produit chez tout le monde, donc l'utérus «s'entraîne» avant l'accouchement, on les appelle également «entraînement». Mais il arrive qu'une femme ne les ressente aucunement. Par conséquent, ni la présence ni l'absence de ce phénomène n'indiquent une violation..

Qu'est-ce que c'est et pourquoi est-il nécessaire

Le phénomène du faux travail est connu depuis longtemps. L'un de ses noms est celui du médecin qui l'a décrit le premier. C'est arrivé en 1872, réalisé par le britannique John Braxton Hicks. Ils disent différemment:

  • Coupes Braxton Hicks;
  • les précurseurs ou les précurseurs;
  • formation;
  • braxtons;
  • fausses contractions.

Les femmes primipares le ressentent généralement à partir du deuxième trimestre, multipares plus tôt. Certains ont remarqué leur apparition ces dernières semaines, d'autres ne les remarquent pas du tout. À l'étranger, le phénomène n'a généralement pas d'importance, car il est nécessaire d'expliquer à une femme ce qui se passe. En Russie, les fausses contractions pendant la grossesse peuvent être désignées comme une augmentation du tonus utérin et être hospitalisées "pour être sauvées".

Augmentation du tonus de l'utérus

Les muscles de l'utérus réagissent au fond hormonal du corps enceinte, parfois le phénomène est donné l'importance de préparer les muscles utérins lisses pour l'accouchement futur. Comparez-le avec l'entraînement sportif. Cela se produit chez toutes les femmes enceintes. Mais les plus sensibles d'entre eux trouvent de fausses contractions, d'autres ne remarquent tout simplement pas les contractions, sauf peut-être juste avant l'accouchement.

Cela se manifeste par les symptômes suivants.

  1. Tension spontanée et non périodique de l'utérus.
  2. Peut survenir plusieurs fois, plusieurs jours de suite.
  3. Généralement pas de douleur.
  4. Pour de nombreuses femmes, les fausses contractions provoquent des sensations inconfortables d'un utérus «pierreux», «raide».
  5. Durée - de quelques secondes, mais pas plus de deux minutes.
  6. La force et le nombre de contractions augmentent généralement avec la grossesse.
  7. La dilatation cervicale ne se produit pas.

Découvrez également combien de lochies vont après l'accouchement.

Les symptômes des contractions d'entraînement peuvent varier d'une femme à l'autre. Cela est particulièrement vrai de leur gravité. Il arrive que même des douleurs apparaissent, qui se rapprochent de l'accouchement. S'il n'y a pas de signes avant-coureurs, ne vous inquiétez pas.

Les contractions se produisent involontairement, mais plusieurs causes ont été observées provoquant des signes de contractions d'entraînement. Certains d'entre eux peuvent être éliminés, ce qui réduira le nombre et la durée des spasmes. Ces facteurs sont:

  • activité physique trop élevée ou, au contraire, insuffisante de la mère;
  • activité fœtale accrue;
  • émotions fortes - positives ou négatives;
  • manque d'eau;
  • vessie débordante;
  • rapports sexuels;
  • même toucher le ventre.

Peu de temps avant l'accouchement, de fausses contractions sont même utiles. Ils aident à adoucir le col de l'utérus, à le raccourcir. Cela rend le processus d'ouverture plus facile et plus rapide..

Exercices d'entraînement juste avant l'accouchement

Différences entre les manifestations fausses et "vraies"

Il est tout à fait compréhensible que pour la première fois un tel phénomène soit alarmant. Par conséquent, vous devez savoir comment distinguer les contractions d'entraînement de la naissance ou réelles. Pour ce faire, prenez en compte leur durée, leur fréquence, leur fréquence, leur intensité, le lieu où la contraction se fait sentir..

SignePendant l'entraînementAvec générique
duréedurent quelques secondes, pas plus de 120augmentant progressivement
la fréquenced'une fois par jour à quatre à cinq par heureplus de cinq par heure
périodicitédésordonnérégulier, l'intervalle entre les contractions diminue
intensitédiminue rapidementen croissance constante
douleurpendant la grossesse, il n'y a généralement pas de douleur due aux contractions d'entraînementont généralement
un endroitgénéralement ressenti au même endroit,le spasme commence par le dos et s'écoule entièrement vers l'estomac
autres signesgénéralement absentle bouchon se détache, l'eau coule, le col s'ouvre

Sachant distinguer les fausses contractions des vraies, une femme évite les soucis inutiles et les visites chez le médecin. Mais pour votre propre assurance, il vaut mieux vérifier à nouveau, discuter de cet état. Un «entraînement» utérin répété sera déjà assez prévisible, attendu et pas si effrayant.

Chaque femme éprouve à sa manière les symptômes des précurseurs. La force de ces sensations est différente, le moment de leur apparition est également différent. Certains rapportent des crampes dès la sixième semaine, d'autres juste avant l'accouchement. Le plus souvent, les femmes enceintes décrivent leurs expériences comme suit.

  1. Cela arrive plus souvent le matin ou le soir..
  2. L'abdomen se resserre brusquement, généralement il se fait sentir même avec la paume, si vous le placez en dessous ou au-dessus du nombril.
  3. Pendant les contractions d'entraînement, il est inconfortable de bouger aussi longtemps qu'elles durent.
  4. Si vous changez de posture, vous levez ou, au contraire, vous vous allongez, le spasme passe rapidement.

Il existe des moyens de soulager les spasmes, vous pouvez entraîner une respiration générique pendant ceux-ci. Une action immédiate nécessite l'apparition de symptômes d'avertissement supplémentaires.

Comportement correct d'une femme enceinte

Les combats d'essai diffèrent des vrais en ce qu'ils passent rapidement. Il existe des moyens d'accélérer ce processus..

  1. Éliminer autant que possible les causes des contractions utérines.
  2. Boire un verre ou plus de liquide, consommer au moins un litre et demi par jour. Vous pouvez prendre une collation.
  3. Une méthode simple, comme changer la position du corps, aidera à distinguer les contractions des précurseurs. Si une femme mentait, vous devez vous lever et marcher, et vice versa. Un massage léger aide.
  4. L'eau chaude apaise les muscles, la douche ou le bain aidera.
  5. Si les émotions sont la cause, vous pouvez vous distraire, écouter de la musique, fermez simplement les yeux.

Les fausses contractions peuvent être bénéfiques lorsque le travail commence. Pendant eux, des exercices de respiration sont effectués. Ils adouciront le spasme, fourniront le flux d'oxygène à travers le placenta.

  1. Lorsque les muscles se contractent, vous devez expirer lentement et lentement l'air. Puis prenez une bonne respiration profonde.
  2. Quand il commence à attraper, respiration souvent superficielle. Cet exercice ne dure pas plus de trois à quatre minutes, afin de ne pas avoir le vertige..
  3. Inspirez profondément par le nez, retenez votre souffle. Puis relâchez rapidement et brusquement l'air par la bouche.

L'intensité des contractions d'entraînement augmente à 38 semaines de gestation. Parfois, il est difficile de comprendre qu'il ne s'agit pas encore d'un accouchement. Ensuite, il vaut mieux voir un médecin. Un examen gynécologique révélera si le col de l'utérus se dilate et dissipera tous les doutes.

La future maman se repose

Des signes supplémentaires nous indiqueront que le processus a vraiment commencé. Distinguer les douleurs de travail des fausses sont des signes supplémentaires tels que:

  • eau rejetée;
  • écoulement muco-sanglant;
  • le dos fait mal du bas du dos et en dessous.

Cela se produit déjà dans les dernières semaines de la grossesse. Parfois, à une date ultérieure, les contractions réelles ne peuvent être distinguées des contractions fausses que par un signe tel qu'une augmentation stable de la fréquence et de l'intensité. Tout le reste - eau, douleur - apparaîtra beaucoup plus tard.

Mais il y a des symptômes dans lesquels vous devez vous rendre d'urgence chez le médecin. Le fait qu'il ne s'agisse pas de fausses contractions, mais de signes de naissance prématurée, quel que soit le nombre de jours avant elles, est indiqué par les symptômes suivants:

  • écoulement avec du sang (un décollement placentaire est possible);
  • écoulement muqueux ou aqueux;
  • fortes sensations douloureuses;
  • diminution de l'activité fœtale;
  • une sensation de pression dans l'aine;
  • contractions qui se répètent plus de quatre fois par minute.

Cette condition menace la grossesse. La femme a besoin d'un examen et, éventuellement, d'un traitement approprié. De plus, même si la condition est simplement préoccupante, il est préférable de passer un examen non programmé ou au moins d'appeler un médecin. Il ne peut être question d'aucune maladresse en matière de santé des futures mamans et bébés. Découvrez ce que vous devez emporter avec vous à l'hôpital.

Les médecins n'ont donc pas d'opinion commune sur ce phénomène. Soit il s'agit d'un entraînement avant l'accouchement, soit simplement d'un processus naturel causé par des changements dans les niveaux hormonaux. Les fausses contractions ne sont pas nocives, vous pouvez même en bénéficier. Mais vous devez toujours surveiller de près les autres symptômes..

À propos de l'auteur: Borovikova Olga

Symptômes de fausses contractions pendant la grossesse au cours des dernières semaines

La date d'accouchement approche et de plus en plus de questions se posent de la part de la future mère. Parmi les nombreux sujets passionnants pour les femmes enceintes, les sons suivants: que sont les fausses contractions pendant la grossesse? Malheureusement, tous les obstétriciens ne jugent pas nécessaire d'expliquer l'essence des fausses contractions, en quoi elles diffèrent des vraies et si cela est normal. La plupart des femmes enceintes subissent de fausses contractions et, en règle générale, peu de temps avant l'accouchement. En plus de ces combats, un certain nombre d'autres précurseurs témoignent de l'approche de la naissance, qui sont difficiles à manquer..

Les précurseurs de l'accouchement

La période de gestation chez la femme dure en moyenne 280 jours soit 40 semaines obstétriques. À la fin de cette période, dans environ 2 semaines, les précurseurs de l'accouchement apparaissent, qui informent de leur apparition imminente. Grâce aux précurseurs, la femme comprend que la rencontre tant attendue avec le bébé arrivera bientôt. Ces signes apparaissent chez toutes les femmes, chez certaines ils sont bien prononcés, tandis que d'autres ne les remarquent pas du tout. Mais l'accouchement commence rarement brusquement, «sans avertissement», et la période des précurseurs est fixée par la nature pour cela, de sorte qu'une femme a le temps de se préparer et de s'accorder à l'accouchement. L'apparition de tous les précurseurs de l'accouchement est considérée comme n'étant pas du tout nécessaire; la survenue d'un ou deux devrait déjà alerter une femme.

Faux contractions

Le concept de fausses contractions a été introduit par le médecin anglais Braxton Hicks à la fin du 19e siècle, donc leur autre nom est les contractions ou l'entraînement de Braxton Hicks. Les fausses contractions sont appelées contractions musculaires périodiques et spontanées de l'utérus. Leur apparition est déjà enregistrée à partir de 6 semaines de gestation, mais chez la plupart des femmes enceintes, elles ne se font sentir qu'après 20 semaines. En fin de grossesse, vers 38 semaines, des contractions fausses ou entraînantes sont ressenties par les femmes enceintes dans 70% des cas. De telles contractions sont appelées fausses, car elles ne conduisent pas au début du travail et s'arrêtent d'elles-mêmes..

Prolapsus abdominal

Le ventre s'enfonce chez les femmes enceintes quelques semaines avant l'accouchement chez les primipares et plusieurs heures chez les multipares. Cela est dû au fait que la partie de présentation du bébé, en règle générale, la tête, est pressée contre l'entrée du petit bassin, tirant l'utérus le long. Dans le même temps, sa partie supérieure (en bas) descend également, ce qui soulage la pression de l'utérus sur la poitrine et les cavités abdominales. À partir du moment du prolapsus de l'utérus, une femme note un soulagement de la respiration, l'essoufflement disparaît avec peu d'effort physique, mais est en position assise ou il devient plus difficile de marcher. Puisque l'utérus ne soulève plus l'estomac, les brûlures d'estomac et les éructations disparaissent. Mais déplacer l'utérus vers le bas augmente la pression sur la vessie, ce qui se manifeste par une miction accrue..

Avec le prolapsus de l'utérus, une sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen et une gêne dans la région des ligaments inguinaux peuvent apparaître. En outre, des picotements dans les jambes et le bas du dos sont possibles. Ces symptômes sont associés à une irritation des terminaisons nerveuses situées dans le petit bassin lorsque la tête est insérée dans son entrée.

Le bouchon muqueux se détache

Cette caractéristique est considérée comme la plus caractéristique, il est difficile de ne pas la remarquer. Dès les premiers stades de la grossesse, les glandes cervicales commencent à produire un secret épais qui remplit le canal cervical et empêche la pénétration de micro-organismes pathogènes dans la cavité utérine, protégeant ainsi le fœtus et le liquide amniotique de l'infection. À la veille de l'accouchement, la production d'œstrogènes dans le corps de la femme augmente, ce qui fait que le col de l'utérus commence à se ramollir et à s'ouvrir légèrement, ce qui contribue à la décharge du bouchon muqueux. Les signes caractéristiques de son écoulement sont des caillots muqueux en forme de gelée visibles sur le linge. La couleur du bouchon muqueux est différente: du blanc ou transparent au jaunâtre ou rosâtre. Souvent, des traînées de sang sont visibles dans le bouchon, ce qui est considéré comme la norme et indique le début imminent du travail (dans la journée). Un bouchon muqueux est attribué soit entièrement et immédiatement, soit par parties tout au long de la journée. Le retrait du bouchon est indolore, mais des douleurs en sirotant le bas de l'abdomen peuvent apparaître. Le temps de passage du bouchon est différent. Il peut partir à la fois 2 semaines avant le début du travail et immédiatement avec le début des contractions.

Perte de poids

Une à deux semaines avant le début des contractions, le poids de la femme enceinte est réduit (d'environ 500 grammes - 2 kg). L'effet de la progestérone, qui retient le liquide dans le corps, diminue et les œstrogènes sont inclus dans le travail. En conséquence, l'excès de liquide est éliminé du corps, le gonflement diminue, il est beaucoup plus facile de mettre des chaussures et d'enfiler des gants avec des anneaux.

Changement de la miction et des selles

La plupart des femmes enceintes notent l'apparition de constipation avant l'accouchement, qui est associée à une compression du rectum par la partie qui présente l'enfant. Mais la situation inverse est également possible - l'apparition de la diarrhée. En outre, la miction devient plus fréquente, car la tête du fœtus appuie sur la vessie, provoquant une envie fréquente d'uriner. Éventuellement incontinence urinaire, en particulier lors d'un effort physique.

Changement du mouvement fœtal

À la fin de la grossesse, la femme enceinte constate une diminution de l'activité motrice de l'enfant. Cela est dû à la croissance rapide et à l'augmentation du poids fœtal. L'enfant devient à l'étroit dans l'utérus, ce qui se reflète dans ses mouvements, il y en a moins.

Changements d'humeur fréquents

À la veille de l'accouchement, une femme enceinte se caractérise par de fréquentes sautes d'humeur. L'activité et l'efficacité sont soudainement remplacées par des larmes, qui sont dues aux processus neuroendocriniens et à la fatigue de la femme. Souvent, les femmes enceintes tombent dans l'apathie, somnolent et recherchent la solitude. Tous ces signes indiquent l'accumulation d'énergie avant l'acte de naissance à venir..

Causes et caractéristiques des fausses contractions

À quoi servent les fausses contractions? Tout d'abord, ils maintiennent l'utérus en bon état, le «dressent» avant l'accouchement et créent les conditions de la «maturation» du col de l'utérus. Deuxièmement, en raison des plis d'entraînement, le flux sanguin vers l'enfant est augmenté, ce qui contribue à sa meilleure oxygénation et à sa saturation en nutriments. Il devient clair que les fausses contractions sont des manifestations absolument normales, qu'il ne faut pas craindre. Un certain nombre de facteurs peuvent entraîner de fausses contractions..

Facteurs provoquants

Les contractions d'entraînement se produisent dans les conditions suivantes:

  • effort physique excessif (travaux ménagers, sports, station debout prolongée, etc.);
  • prendre une douche / un bain chauds;
  • augmentation de l'activité motrice du fœtus;
  • boire souvent du café et des boissons fortes (ils excitent le système nerveux et augmentent le tonus de l'utérus);
  • stress émotionnel, stress;
  • sexe actif et orgasme (libération d'ocytocine, qui favorise les contractions utérines);
  • fumer et boire de l'alcool;
  • fatigue, troubles du sommeil;
  • vessie pleine (appuyant sur l'utérus, le forçant à se contracter);
  • déshydratation du corps (le volume de sang circulant diminue, l'apport sanguin à l'utérus s'aggrave, ce qui provoque sa contraction);
  • nutrition inadéquate ou insuffisante;
  • grossesse multiple ou gros fœtus (espace trop restreint pour l'enfant / les enfants, tout mouvement de ceux-ci irrite les parois utérines);
  • suralimentation ou sensation de faim, consommation de "soda" (fait se contracter l'estomac, dont l'irritation est transmise à l'utérus);
  • toucher le ventre d'un inconnu.

Caractéristiques des fausses contractions

Comme indiqué, de fausses contractions surviennent dans la seconde moitié de la gestation, mais généralement à la veille de l'accouchement (entre 38 et 39 semaines de gestation). En règle générale, les contractions d'entraînement apparaissent le soir lorsque la femme se repose. Ces contractions ne provoquent pas de douleur, se produisent de manière irrégulière et peu fréquente. De plus, les fausses contractions ne font que préparer le col de l'utérus à la révélation, mais ne la provoquent pas. Certaines femmes enceintes peuvent ne pas ressentir de fausses contractions, mais cela n'indique pas de déviations..

Symptômes et sensations

Étant donné que chaque organisme est individuel, les symptômes de fausses contractions peuvent varier. Quelqu'un les ressent bien en raison de l'intensité et de la gravité importantes des sensations désagréables, tandis que pour quelqu'un, elles passent presque imperceptiblement. Les caractéristiques des combats d'entraînement comprennent:

  • les contractions sont irrégulières, il est impossible de saisir le rythme de leur apparition (elles peuvent survenir toutes les 5 à 6 heures (mais moins de 6 fois par heure) et après 1 à 2 jours;
  • la durée des fausses contractions est courte, quelques secondes, pas plus d'une minute;
  • tension (compression) de l'utérus;
  • sensations vives pendant les contractions, ne causent pas de douleur, mais apportent de l'inconfort;
  • surviennent généralement le soir ou la nuit lorsqu'une femme se repose (pendant la journée, les femmes enceintes ne se concentrent souvent pas sur elles);
  • l'intensité des contractions diminue rapidement avec un changement de position du corps.

Quelles sont les sensations avec de fausses contractions? Dans de nombreux cas, les contractions d'entraînement sont indolores et les femmes enceintes les tolèrent assez facilement. Mais dans le cas d'un faible seuil de sensibilité à la douleur, les fausses contractions sont très désagréables et nécessitent même une assistance. Les sentiments avec de fausses contractions ressemblent à des douleurs menstruelles: tiraillements dans la nature et se produisent dans le bas de l'abdomen. De plus, une femme elle-même peut ressentir le durcissement de l'utérus en plaçant sa main sur son ventre..

Différences entre les contractions réelles et fausses

Comment distinguer les fausses contractions des vraies? Les signes d'entraînement et de vrais combats sont indiqués dans le tableau:

Signeformationvrai
Sensations de douleur importantes qui s'intensifient avec le temps-+
La durée de la contraction augmente-+
Écoulement de liquide amniotique-+
Il n'y a pas de rythme clair de contractions utérines, de contractions irrégulières+-
L'intensité de la contraction augmente, les contractions utérines durent une minute ou plus-+
La disparition des contractions lors du changement de position corporelle ou d'activité physique+-
Le cou s'ouvre et se lisse progressivement-+
Il y a une pression dans le vagin ou le bassin-+
Dure moins de 2 heures et moins de 4 contractions utérines se produisent en une heure+-

Comment gérer les fausses contractions

Pour éliminer l'inconfort causé par les contractions d'entraînement, suivre certaines recommandations vous aidera:

promenade

Une promenade tranquille dans un parc ou une place aidera non seulement à éliminer l'inconfort, mais aussi à enrichir le sang de la mère en oxygène, ce qui est utile pour le bébé.

Changer la position du corps

Parfois, il suffit de changer la position du corps, pour prendre la position la plus confortable. Si la femme enceinte ment, vous pouvez vous lever et faire quelques pas, ou vous asseoir debout pendant une longue période.

Être distrait

Regarder votre film préféré, écouter de la musique calme ou lire un livre peut vous aider à vous distraire et à vous détendre..

Eau chaude

Prendre une douche chaude ou un bain avec de l'huile parfumée peut aider à soulager les contractions de Braxton Hicks.

Respiration correcte

La survenue de fausses contractions est un excellent moment pour entraîner la respiration correcte pendant le travail, ce qui a été enseigné en classe à l'école pour les mères. Prenez de grandes respirations par le nez, en essayant d'expirer lentement et doucement par la bouche, et enroulez vos lèvres ensemble. Vous pouvez essayer de respirer comme un chien - intermittente et fréquente, mais ne vous laissez pas emporter, sinon votre tête tournera.

Prenez de l'eau ou une collation

Si de fausses contractions sont dues à la déshydratation, boire un verre d'eau plate suffit à les soulager. En cas de faim, même d'un poumon, qui a provoqué des contractions utérines, vous devriez prendre une collation, mais facilement digestible et nutritive (par exemple, une banane).

Quand appeler une ambulance

Parfois, des situations surviennent lorsque vous devez appeler d'urgence une ambulance ou contacter votre médecin:

  • l'âge gestationnel auquel les contractions utérines sont apparues est inférieur à 36 semaines (la menace d'une naissance prématurée n'est pas exclue);
  • la survenue de saignements modérés ou abondants (suspicion de décollement placentaire);
  • l'apparition d'un écoulement aqueux (rupture possible du liquide amniotique);
  • écoulement du bouchon muqueux avant 36 semaines;
  • douleur pressante dans les régions sacrée et lombaire;
  • sensation de pression dans le périnée;
  • activité physique excessive de l'enfant ou sa forte diminution;
  • la fréquence des contractions est de 3 ou plus en 10 minutes (début du travail).

Période préliminaire pathologique

Période préliminaire - qu'est-ce que cela signifie? La période préparatoire est appelée la période pendant laquelle le corps de la femme est préparé pour l'accouchement. Autrement dit, la période préliminaire peut être appelée la période préparatoire, au cours de laquelle apparaissent les précurseurs de l'accouchement. La période préliminaire normale est enregistrée chez 30 à 33% des femmes en fin de gestation (38 à 40 semaines). La période préliminaire physiologique est caractérisée par:

  • contractions qui se produisent avec une fréquence, une durée et une intensité différentes, mais qui ne durent pas plus de 6 à 8 heures;
  • peut-être la disparition spontanée des contractions et leur réapparition après 24 heures;
  • le sommeil et le bien-être général de la femme enceinte sont satisfaisants;
  • la préparation complète de la femme enceinte à l'accouchement est notée (les tests du col de l'utérus «mature», mammaire et ocytocine sont positifs, etc.);
  • l'utérus est en normotonus, le fœtus ne souffre pas in utero;
  • dans 70% des cas, la période préliminaire normale se transforme en travail adéquat.

Période préliminaire pathologique

On dit que la période préliminaire pathologique est celle du retard de la période préparatoire, caractérisée par des contractions irrégulières mais douloureuses qui ne contribuent pas aux changements structurels du cou. Elle est diagnostiquée chez 10 à 17% des femmes enceintes et, en règle générale, se transforme en anomalies du travail (faiblesse des contractions ou discoordination des contractions). Dans la littérature étrangère, une telle pathologie est appelée «faux accouchement».

Les raisons

La nature pathologique de la période préliminaire peut être provoquée par:

  • labilité émotionnelle et névroses;
  • pathologie endocrinienne (obésité ou insuffisance pondérale, irrégularités menstruelles, infantilisme génital, etc.);
  • pathologie somatique (malformations cardiaques, arythmies, hypertension, maladies rénales et hépatiques);
  • processus inflammatoires chroniques de l'utérus et du col de l'utérus;
  • la gestose;
  • gros fruit;
  • nombreux avortements (processus dystrophiques);
  • peur de l'accouchement, grossesse non désirée;
  • première naissance chez les femmes de moins de 17 ans et de plus de 30 ans;
  • peu et polyhydramnios;
  • position incorrecte du fœtus et du placenta;
  • bassin étroit et autres.

Comment cela se manifeste

Le tableau clinique de la période préliminaire pathologique est caractérisé par des contractions douloureuses qui se produisent non seulement la nuit, mais également pendant la journée. Les contractions sont irrégulières et ne se transforment pas en vraies pendant longtemps. La période préliminaire pathologique peut durer de un à dix jours, ce qui perturbe le sommeil de la femme enceinte et contribue à sa fatigue.

Le col de l'utérus ne subit pas de changements structurels, c'est-à-dire qu'il ne «mûrit» pas. Il est long, situé en avant ou en arrière, dense et les pharynx externe et interne sont fermés. En outre, le segment inférieur de l'utérus ne se déplie pas et l'utérus lui-même est facilement excitable et a un tonus accru.

La partie de présentation de l'enfant n'appuie pas longtemps contre l'entrée du petit bassin, malgré l'absence de décalage entre la taille du bébé et le bassin de la mère. La présence d'hypertonicité de l'utérus rend difficile la palpation de la tête et de petites parties de l'enfant.

Les contractions utérines sont monotones pendant une longue période, les intervalles entre elles ne sont pas raccourcis et l'intensité des contractions n'augmente pas. Le statut psycho-émotionnel de la femme enceinte en souffre également. Elle est irritable et pleurnichard, agressive et peur de l'accouchement, doute de leur réussite.

Le long cours de la période pathologique préliminaire est souvent compliqué par un déversement prématuré d'eau et une hypoxie fœtale intra-utérine. En raison de la consommation d'énergie, cette pathologie se transforme souvent en une faiblesse des forces de naissance..

Il y a souvent des troubles autonomes (dystonie neurocirculatoire, transpiration accrue), une femme se plaint de douleurs dans les régions lombaire et sacrée, de palpitations et d'essoufflement, de mouvements douloureux du bébé.

Question Réponse

De nombreuses femmes primipares ont peur de manquer de vraies contractions, les prenant pour de fausses. Les médecins recommandent: en cas de doute sur les fausses contractions, surtout si elles sont douloureuses et durent une minute ou plus, vous devez vous rendre à l'hôpital. L'obstétricien effectuera un examen vaginal interne et évaluera la maturité et la dilatation cervicales. Si l'alarme est fausse, la femme sera autorisée à rentrer chez elle avec une recommandation de se rendre à la clinique prénatale dans 2 à 3 jours.

Lors de la première naissance, vous avez eu une période préliminaire pathologique. La probabilité de le développer lors de la deuxième naissance dépend de nombreuses raisons, mais principalement de l'humeur à la réussite du travail. Allez à l'école des mères, faites de l'auto-hypnose et des exercices de respiration, essayez de vous débarrasser de la peur de l'accouchement et suivez les recommandations du médecin. Une préparation psycho-préventive compétente à l'accouchement réduira considérablement les risques d'évolution pathologique de la période préparatoire.

Vous êtes peut-être en surpoids. Utilisez des méthodes naturelles pour stimuler le travail (longues marches, relations sexuelles, certains aliments, etc.).

La tactique de prise en charge d'une femme dépend de la durée de la période préparatoire pathologique, de l'état du cou, de l'intensité de la douleur, de l'état de la mère et de l'enfant. Avec un cou «mature» et la durée de cette pathologie est inférieure à 6 heures, la vessie fœtale est ouverte pour stimuler les contractions. Si le col de l'utérus est "immature", mais que cette période dure 6 heures ou moins, des sédatifs (Relanium) sont prescrits et le col est préparé (prépidil-gel intracervical). En cas d'évolution prolongée (plus de 10 heures) de la période préparatoire pathologique, un sommeil-sommeil médicamenteux est prescrit, après quoi la femme enceinte se réveille en phase active de contractions.

Comment distinguer les contractions d'entraînement des vraies?

  • Les principales différences
  • Comment comprendre les sensations?
  • Que faire?
  • À propos de la douleur du travail

La question de savoir comment distinguer les contractions d'entraînement des vraies inquiète toutes les femmes enceintes, en particulier celles qui attendent la naissance de leur premier enfant. La peur de rater le moment, de ne pas remarquer le début du travail est effrayante et inquiète. Comment faire cela, nous vous le dirons dans ce matériel..

Les principales différences

Les obstétriciens expérimentés disent en plaisantant que si une femme a des doutes sur la nature des contractions, cela signifie que le travail n'a pas commencé, car il est presque impossible de confondre les contractions réelles du travail avec les contractions d'entraînement. Il y a du vrai dans chaque blague, et dans ce cas, c'est le cas..

  • Les contractions d'entraînement commencent tôt, environ 20 semaines de gestation. Certains - plus tôt, certains - plus tard, certains n'en ont pas du tout. Au cours du dernier mois de grossesse, la formation de l'hypertonicité utérine peut devenir plus prononcée, mais elle restera fausse. Cela signifie que de telles contractions ne conduisent pas à l'ouverture du col de l'utérus, n'affectent pas le début du travail, n'affectent en aucun cas l'état du bébé..
  • Les vraies contractions sont le processus de raccourcissement des fibres du col de l'utérus, il lisse, s'ouvre. De telles contractions conduisent inévitablement au début du travail. Il n'est pas possible d'arrêter ce processus.

Entre l'entraînement et les combats réguliers, il y a une période de combats dits préliminaires. Ils sont un véritable entraînement, préparant le col de l'utérus pour l'ouverture ultérieure. Cette période commence normalement quelques jours avant la livraison..

La tâche d'entraîner les contractions n'est pas évidente pour la médecine, on pense qu'elles aident l'utérus à se préparer au prochain processus d'accouchement. Mais certains experts remettent en question cette affirmation, car les organismes des femmes qui n'ont pas connu un seul combat d'entraînement pendant la grossesse sont également en préparation pour l'accouchement. Néanmoins, de fausses contractions ou contractions de Braxton-Hicks se produisent chez de nombreuses femmes enceintes. Ils se caractérisent par une incohérence, une spontanéité, une courte durée et une relative indolence..

La tâche des vraies contractions est d'expulser le fœtus au moment de la naissance du bébé. Ils accompagnent l'ouverture du col de l'utérus, exercent une pression sur la vessie fœtale, conduisent à sa rupture et à son effusion de liquide amniotique et se transforment progressivement en tentatives à part entière. Ils se distinguent par une intensité et une fréquence croissantes, une douleur accrue, une irréversibilité.

Les douleurs de travail diffèrent des précurseurs par les mêmes qualités de base. Ils sont en constante augmentation, deviennent plus fréquents et prolongés, plus douloureux. Le tableau récapitulatif ci-dessous aidera à ne pas les confondre, ce qui montrera clairement et en détail la différence entre les contractions de l'utérus de différents types.

Comment comprendre les sensations?

Si une femme ressent une tension dans le bas de l'abdomen, cela devient dur, comme une pierre, pendant longtemps, le bas de l'utérus commence à être facilement ressenti, des douleurs de traction accompagnantes apparaissent, nous parlons d'un combat. Les douleurs sont de nature tiraillante et sont associées à une tension des ligaments au moment de la tension des muscles lisses de l'utérus. Habituellement, les femmes notent des douleurs de rupture et de traction au moment de la tension de l'utérus dans le bas de l'abdomen à droite et à gauche, ainsi que dans le bas du dos.

La première étape consiste à évaluer l'âge gestationnel. Si l’accouchement est encore loin, c’est probablement un combat d’entraînement. Si la date de naissance prévue n'est pas loin, vous devez vous écouter plus attentivement..

Prenez une position horizontale du corps, il est préférable de vous allonger sur le côté. Équipez-vous d'un chronomètre ou d'une montre et observez vos contractions. S'ils se répètent à intervalles réguliers, ne s'affaiblissent pas, le travail commencera très probablement..

Vous pouvez distinguer les contractions réelles des fausses en utilisant ce tableau..

Signe, sensations

Combats d'entraînement, précurseurs

Douleurs à la naissance

Irrégulier, peut être sporadique. Habituellement pas plus de 6-8 par heure.

Exceptionnellement régulier, de l'apparition de la tension à la relaxation, un certain temps égal passe, entre les épisodes d'augmentation du tonus - également des intervalles de temps égaux.

Augmentation de la douleur et de l'intensité

Ne devenez pas plus fort, n'augmentez pas la douleur. Plus souvent qu'autrement, les sentiments s'apaisent..

En permanence, ils deviennent plus forts, plus longs, la douleur augmente. Les écarts entre les spasmes se raccourcissent.

Secondes à minutes, incohérentes.

15-30 secondes au début avec une augmentation constante dans le temps.

Bas-ventre, région de l'aine, rarement bas du dos.

Presque partout. Douleur couvrant, ceinturant du dos au bas de l'abdomen, du bas de l'abdomen jusqu'au diaphragme, s'intensifiant à mesure que la durée de la contraction augmente.

Est-il possible d'atténuer la condition?

Si vous marchez, asseyez-vous, mettez-vous à quatre pattes, prenez une douche ou une pilule antispasmodique, les sensations disparaissent.

Le changement de position du corps, les antispasmodiques, les douches vaginales et d'autres mesures ne changent pas la nature et la fréquence des épisodes de tonus.

Ils ne diffèrent pas des ordinaires, ils n'augmentent pas, ne diminuent pas ou ne changent pas de caractère.

Ils s'intensifient, peuvent être aqueux lorsque le liquide amniotique s'écoule ou fuit, un caillot muqueux peut être sécrété - un bouchon. L'apparition d'un écoulement rose et sanglant est possible..

Allongez-vous et dormez

Cela fonctionnera, peut-être pas immédiatement, mais cela fonctionnera certainement.

Peu importe vos efforts, une femme ne pourra pas dormir.

Aujourd'hui, les technologies et les développements modernes viennent en aide à une femme. Chaque femme enceinte qui possède un smartphone sur la plateforme Android a la possibilité d'installer un programme de compteur de contraction à l'avance et gratuitement. L'application sera en mesure de déterminer de manière indépendante le moment de la transition des précurseurs ou des contractions d'entraînement vers des contractions de travail à part entière, dont elle informera immédiatement son propriétaire..

De plus, l'application gardera indépendamment des statistiques de vos fausses contractions et, si nécessaire, vous pourrez la montrer au médecin lors du prochain rendez-vous. Distinguer le tonus normal de l'utérus, qui, en fait, est une contraction d'entraînement d'une contraction du travail n'est pas si difficile de cette manière. Même une femme primipare peut déterminer la différence. Pour les femmes multipares, la question de savoir en quoi ces contractions et d'autres diffèrent ne vaut généralement pas la peine. Les sensations sont vives, mémorables, ce qui lors de la prochaine grossesse sera très facile à retenir et à reconnaître rapidement.

Pour les futurs papas et grands-mères inquiets, il existe une fonction de diffusion à distance, ils pourront voir la dynamique de l'augmentation des contractions s'ils sont loin de la future maman. Cependant, les examens montrent que parfois l'application prévient qu'il est trop tard pour la maternité et que, par conséquent, le travail commence à la maison. Cela est dû aux caractéristiques individuelles des femmes, qui ne sont soumises à aucune technologie intelligente. Par conséquent, une attitude attentive à vos propres sentiments ne sera pas superflue..

Il faut généralement environ une heure ou deux à une femme pour comprendre la nature des contractions de l'utérus. Dès qu'il est possible de discerner toutes les sensations, il est temps pour les actions conscientes et calmes. Ce qu'ils devraient être dans chaque cas, nous vous le dirons plus en détail.

Que faire?

La marche à suivre dépend du type de contraction qui se produit.

Faux

Si les contractions se sont révélées être un entraînement, mais qu'elles dérangent la femme, génèrent des sensations désagréables, vous devez prendre une position confortable du corps. Il est préférable de marcher, de se promener, de respirer de l'air frais. La démarche doit être sans hâte, mesurée.

Si une femme passe déjà beaucoup de temps debout, au contraire, vous devez vous donner la possibilité de vous reposer, de vous allonger. Vous pouvez lire ou regarder un film en reportant tout. Habituellement, si une femme est distraite par quelque chose, les fausses contractions deviennent faibles, subtiles et disparaissent en une heure..

Une aide très efficace est la position genou-coude, qui est utile pour les femmes enceintes. Prenez-le et respirez comme vous l'avez appris dans les cours pour femmes enceintes. Si de tels cours n'ont pas été suivis, vous pouvez simplement faire une série d'inhalations et d'exhalations calmes et mesurées, puis une petite série de courtes inspirations-expirations superficielles et de nouveau passer à une respiration profonde et calme..

Pour se débarrasser rapidement de la sensation de traction de l'hypertonicité des muscles utérins, aidez les procédures d'eau - une douche chaude, nager dans la piscine. Les exercices de respiration, le yoga pour les femmes enceintes sont utiles. En cas d'inconfort sévère, une femme peut insérer un suppositoire contenant de la papavérine dans le rectum ou prendre une pilule No-shpy, cependant, l'utilisation de médicaments, même inoffensifs comme ceux énumérés ci-dessus, doit nécessairement être convenue avec le médecin traitant..

Pour certaines femmes, un verre d'eau ou de lait peut aider avec des contractions d'entraînement fréquentes. Il faut aussi aller aux toilettes et vider la vessie, son remplissage provoque assez souvent une hypertonicité utérine. Bien sûr, le calme, l'absence de stress, l'activité physique seront utiles. Pas besoin de se pencher, de soulever des poids, de s'accroupir.

Et surtout, vous n'avez pas besoin d'aggraver la situation, de vous inquiéter, d'être nerveux. Lorsque le travail commencera, cela deviendra rapidement clair. En attendant, ce sera plus utile pour le bébé et la mère s'il n'y a pas de raisons d'anxiété.

Vrai

Le plan d'action en cas d'apparition de vraies contractions dépend de symptômes supplémentaires. Si le bouchon muqueux s'est détaché, il s'agit d'un phénomène normal, indiquant l'expansion du col de l'utérus. Vous devez continuer à surveiller les contractions. Si les eaux sont parties, vous ne pouvez pas attendre, vous devez immédiatement appeler une ambulance et vous rendre à l'hôpital. L'accouchement dans le contexte d'une période sans eau a ses propres caractéristiques et n'est pas considéré comme la norme.Par conséquent, une femme, même avec un drainage d'eau léger et incomplet (fuite), doit être hospitalisée le plus tôt possible sous la supervision de spécialistes..

Si l'eau n'est pas sortie, mais que de vraies contractions sont apparues, vous pouvez aller à l'hôpital immédiatement ou vous pouvez attendre que les contractions se répètent toutes les 10 à 15 minutes. Si une femme a déjà accouché, il est préférable de se rendre plus tôt à l'institution obstétricale, car le stade d'ouverture du pharynx interne chez les multipares se produit plus rapidement.

Il n'y a pas lieu de paniquer et de croire que le travail a déjà commencé avec le début du travail. Théoriquement, ils ont bien sûr commencé, mais la période de latence peut durer jusqu'à 10 heures, voire plus, et il est donc tout à fait possible de se rendre à l'hôpital. Une plus grande attention devrait être accordée aux femmes qui ont des pathologies de grossesse, par exemple, polyhydramnios ou oligohydramnios, présentation anormale du fœtus.

Pour eux, ainsi que pour les multipares, les jumelles ou les triplés enceintes, il est préférable de se rendre à la maternité à l'avance. Idéalement, allongez-vous quelques jours avant la date prévue de l'accouchement, comme le recommande votre médecin. En dernier recours - appelez une ambulance immédiatement après avoir détecté des contractions croissantes régulières, sans attendre qu'elles se répètent toutes les 10 minutes.

S'il est temps d'aller accoucher, appelez une ambulance, en attendant les médecins, vérifiez à nouveau si vous avez rassemblé tous les documents et objets nécessaires. Habillez-vous et attendez-vous, en vous rappelant de contrôler la fréquence et la durée de chaque contraction et la longueur des intervalles entre elles. Respire calmement, avec mesure.

Ne prenez aucun médicament, essayez de ne pas boire de liquides ou de manger quoi que ce soit. Il est possible qu'une intervention chirurgicale urgente soit nécessaire. L'estomac devrait être vide d'ici là.

À propos de la douleur du travail

Il a été prouvé que l'anxiété à propos de la naissance à venir augmente la douleur pendant le travail. Au niveau psychosomatique, une femme qui a terriblement peur de la douleur du travail, et qui y pense depuis 9 mois, «active» le mode d'urgence dans son propre corps. Les contractions ont commencé, elles sont devenues régulières - on comprend que «ça» a commencé, et presque immédiatement la femme en travail commence à ressentir une douleur intense, des cris et des gémissements.

Si vous traitez les crampes un peu différemment, de nombreuses sensations douloureuses désagréables peuvent être évitées avec succès. Les psychothérapeutes, les psychologues et les obstétriciens sont tout à fait d'accord pour dire qu'il n'y a pas lieu d'avoir peur. Ce n'est pas une situation «d'urgence» qui se produit, mais un accouchement - un processus tout à fait naturel. Si une femme dès les premières contractions commence à imaginer comment le cou s'ouvre, laissant la place à un nouveau petit homme, les douleurs deviendront plus supportables. Cette technique est largement utilisée par les obstétriciens japonais..

De plus, ils recommandent à la femme de noter mentalement à chaque contraction que le bébé s'est rapproché une minute de plus de la mère et de ce monde. Cette attitude aide non seulement une femme à endurer l'accouchement de manière plus organisée et plus facile, mais aussi les bébés, car l'accouchement est également stressant pour eux. Moins la mère panique, moins les hormones de stress entreront dans le sang du bébé, plus il sera calme dans les premières heures après la naissance.

Une respiration libre et uniforme, des respirations profondes de la mère pendant la période de travail aideront le bébé à recevoir une quantité suffisante d'oxygène, et son attitude calme et concentrée face au processus en cours donnera une particule de confiance au bébé. Le monde le rencontrera avec plus de bonne humeur et de gentillesse si maman apprend simplement à se détendre, même pendant le travail..

Pour savoir comment distinguer les vraies contractions des fausses, voir la vidéo suivante..

  • Contractions
  • Formation
  • Contractions réelles: signes
  • Comment survivre
  • Souffle
  • Poses pour le soulagement
  • Nous allons à l'hôpital
  • Différence de pousser

examinatrice médicale, spécialiste en psychosomatique, mère de 4 enfants

Quels sont les signes avant-coureurs de l'accouchement et comment distinguer les contractions d'entraînement des vraies?

Plus la date de naissance prévue est proche, plus la future mère écoute les changements qui se produisent dans son corps. Comment les signes avant-coureurs de l'accouchement nous préviennent-ils que l'événement principal se produira très bientôt?

Elena Trifonova
Obstétricien-gynécologue, Moscou

Au cours des dernières semaines de grossesse, il y a un changement en douceur du fond hormonal de la femme enceinte. À mesure que le placenta vieillit naturellement, la quantité de progestérone qu'il produit (la principale hormone qui soutient la grossesse) diminue, mais le taux d'œstrogène, au contraire, augmente. Sous l'influence de ce dernier, le canal génital est préparé pour la naissance prochaine et une dominante générique se forme dans le cerveau - une restructuration des centres nerveux se produit et leur sensibilité aux impulsions de l'utérus augmente. De plus, plus il y a d'oestrogènes, plus les tissus sont élastiques et extensibles - le col de l'utérus, les parois vaginales et le périnée. C'est pourquoi le corps commence à les produire de manière intensive avant l'accouchement..

De plus, le col de l'utérus se raccourcit, se ramollit et se dilate légèrement, et le mucus accumulé dans son canal est libéré. La tête du fœtus doit descendre aussi bas que possible et appuyer fermement contre l'entrée du petit bassin. Tout cela dans le corps d'une femme se manifeste par des changements spécifiques, appelés précurseurs de l'accouchement..

Il faut se rappeler que les précurseurs du travail peuvent apparaître à la fois quelques heures et plusieurs semaines avant le développement du travail régulier. Par conséquent, il est impossible de déterminer l'heure exacte du début du travail, en se concentrant sur les signes avant-coureurs. Ils ne nécessitent ni hospitalisation ni traitement et sont une réaction normale du corps aux changements des niveaux hormonaux..

Chez certaines femmes, la préparation du corps à l'accouchement se produit imperceptiblement, sans l'apparition de signes avant-coureurs, ce qui est également tout à fait normal. Le plus souvent, cela s'applique aux femmes enceintes qui attendent leur premier bébé. Chez les femmes qui accouchent pour la deuxième fois, les précurseurs de l'accouchement sont souvent plus prononcés et commencent à une date antérieure. Cela est dû au fait que le col de l'utérus de ces mères répond plus rapidement aux stimuli hormonaux, se ramollit et s'ouvre plus tôt.

Les contractions d'entraînement pendant la deuxième grossesse commencent à perturber plus tôt, cependant, cela est très probablement dû au fait que la femme sait déjà comment elles se manifestent et les reconnaît plus tôt. Quels sont les signes attribués aux signes avant-coureurs de l'accouchement?

Signes annonciateurs de l'accouchement: prolapsus abdominal

Le déplacement du bas de l'utérus (c'est-à-dire la partie supérieure, située sous les côtes) vers le bas se produit environ 10 à 14 jours avant l'accouchement. La femme enceinte remarque que son ventre est tombé plus bas. Cela est dû au fait que la partie de présentation du bébé (c'est-à-dire la partie qui naîtra en premier, le plus souvent la tête) est pressée contre l'entrée du petit bassin. Le fœtus est dans la position la plus confortable pour l'accouchement.

En descendant, l'utérus cesse d'exercer une pression sur le diaphragme et l'estomac. Par conséquent, une fois que l'estomac est descendu, il devient plus facile pour la femme enceinte de respirer. Si au cours du dernier mois elle s'inquiétait d'éructations, de brûlures d'estomac, d'une sensation de lourdeur dans l'estomac qui survient après avoir mangé, après le prolapsus de l'utérus, ces phénomènes disparaissent souvent sans laisser de trace. Cependant, en se déplaçant plus bas, l'utérus exercera plus de pression sur la vessie et le rectum. À cet égard, la miction et les selles deviennent nettement plus fréquentes. Par conséquent, les femmes enceintes commencent souvent à courir aux toilettes plus souvent quelques jours avant l'accouchement..

Signes annonciateurs de l'accouchement: perte de poids et selles molles

Comme déjà mentionné, l'hormone progestérone domine pendant la grossesse. L'une de ses actions est la rétention d'eau dans les tissus corporels (qui peut se manifester par un œdème). À la veille de l'accouchement, avec une diminution de la concentration de progestérone et une augmentation de la quantité d'œstrogène dans le sang d'une femme enceinte, l'excès de liquide est activement éliminé de son corps. Cela explique la diminution du poids corporel 7 à 10 jours avant l'accouchement. Selon la gravité de l'œdème, le poids peut diminuer de 300 à 500 g à 2 à 2,5 kg. Dans le même temps, la femme fait attention au fait que maintenant il est plus facile de mettre des chaussures, les traces de chaussettes et de collants deviennent moins prononcées, les bagues sont retirées plus librement.

De plus, la perte de poids à la veille de l'accouchement peut être associée à une fréquence accrue et à un amincissement des selles. Ce dernier se produit également en raison d'une augmentation de la concentration d'hormones sexuelles féminines et d'une augmentation de l'excrétion de liquide du corps. Étant donné que le relâchement des selles se produit le plus souvent lorsque des concentrations d'œstrogènes suffisamment élevées sont atteintes, ce précurseur est assez fiable et apparaît généralement 1 à 2 jours avant le début du travail régulier. Cependant, si des selles molles apparaissent en fin de grossesse, en particulier s'il y a du mucus, des traînées de sang ou une odeur désagréable, vous devriez consulter votre médecin, car de tels changements peuvent être un signe de toxicité d'origine alimentaire..

Signes annonciateurs de l'accouchement: inconfort dans le bas du dos et l'abdomen

Environ 1 à 2 semaines avant l'accouchement, vous pouvez ressentir une gêne dans le bas du dos (dans la région du sacrum) et dans le bas de l'abdomen. De tels changements dans le bien-être de la femme enceinte sont causés par l'étirement des ligaments pelviens et l'augmentation du flux sanguin vers les organes pelviens. Ces sensations sont plus souvent tiraillantes ou douloureuses et ne doivent en aucun cas être vives et intenses..

Signes annonciateurs de l'accouchement: un changement d'appétit

Certaines femmes enceintes remarquent que l'appétit a changé 5 à 7 jours avant l'accouchement. Le plus souvent, il diminue. Cela est dû à des changements dans le système nerveux autonome et aux niveaux hormonaux..

Les précurseurs de l'accouchement: l'instabilité émotionnelle

Les changements hormonaux dans le corps d'une femme enceinte avant l'accouchement peuvent entraîner une instabilité émotionnelle, qui se manifeste par des sautes d'humeur fréquentes sans aucune raison extérieure. L'état de fatigue et d'inertie peut soudainement céder la place à une activité violente. Vous pouvez remarquer de telles manifestations environ 7 à 10 jours avant la livraison..

Les précurseurs de l'accouchement: "l'instinct de nidification"

Souvent, avant l'accouchement, «l'instinct de nidification» est très prononcé, lorsque la future mère commence à coudre, laver, nettoyer, préparer des choses pour le bébé, etc. Dans le même temps, il faut se rappeler que vous ne pouvez pas rester debout trop longtemps, soulever des objets lourds pour ne pas vous exposer, vous et l'enfant, au danger.

Signes annonciateurs de l'accouchement: modifications de l'activité motrice fœtale

L'activité motrice fœtale change généralement 3 à 5 jours avant l'accouchement. Le plus souvent, le bébé se calme. L'enfant qui grandit a déjà des crampes dans l'utérus, et de plus, avant l'accouchement, la quantité de liquide amniotique diminue légèrement, ce qui rend les mouvements encore plus difficiles.

Signes annonciateurs de l'accouchement: écoulement du bouchon muqueux

L'un des principaux signes avant-coureurs de l'accouchement est la décharge du bouchon muqueux, qui préoccupe souvent les femmes enceintes, les obligeant à rechercher d'urgence une aide médicale. En fait, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Un bouchon muqueux est une grande quantité de mucus épais, généralement de couleur claire ou jaunâtre, parfois strié de sang, ce qui lui donne une couleur rosâtre. Il peut être attribué en une seule fois ou en plusieurs portions. L'écoulement du bouchon muqueux peut survenir à la fois quelques heures et quelques jours avant le début du travail et est un signe favorable de la préparation du col de l'utérus au travail, de son ramollissement et de sa «maturation». Pendant la grossesse, les glandes du canal muqueux du col de l'utérus (canal cervical) sécrètent un secret spécial. C'est une masse épaisse, collante et gélatineuse qui forme une sorte de liège. Le bouchon muqueux remplit complètement le canal cervical, empêchant la pénétration de bactéries du vagin dans la cavité utérine. Ainsi, il protège le fœtus de l'infection. Avant l'accouchement, lorsque, sous l'influence des œstrogènes, le col de l'utérus commence à se ramollir, son canal s'ouvre légèrement et le bouchon muqueux qui le remplit peut se démarquer..

Une fois le bouchon muqueux retiré, il n'est pas recommandé de visiter la piscine, de nager dans les étangs et dans le bain, car le risque d'infection du fœtus et des membranes des membranes à travers le col ouvert augmente. Pendant cette période, vous devez vous limiter à une douche..

Contractions annonciatrices ou d'entraînement

De la 37e à la 38e semaine, les contractions dites d'entraînement apparaissent (on les appelle aussi contractions fausses, précurseurs ou de Braxton-Hicks). Leur apparition s'explique par une augmentation du niveau d'œstrogène dans le corps de la mère, à la suite de laquelle l'utérus devient plus excitable et commence à se contracter. Alors elle "s'entraîne", se prépare pour le grand travail à venir, et son cou se ramollit et se raccourcit. Les contractions d'entraînement sont irrégulières et durent de 30 secondes à 2 minutes. Un trait distinctif est les différents intervalles de temps entre eux: par exemple, il peut y avoir plusieurs courtes contractions de l'utérus en une heure, puis la suivante après une heure, puis après 20 minutes. Dans la plupart des cas, les contractions d'entraînement sont faibles, indolores et leur caractère change en fonction de la position du corps et de l'activité physique..

Ces contractions disparaissent après la prise d'un antispasmodique, et une douche chaude peut également les atténuer. Ils n'augmenteront ni ne s'allongeront, et les écarts entre eux resteront inégaux. Leur principale différence avec les contractions «réelles» est qu'elles ne conduisent pas à l'ouverture du col de l'utérus..

Comment distinguer les contractions d'entraînement des vraies?

Les véritables douleurs de travail ont certaines caractéristiques. Ils sont réguliers, répétés à intervalles réguliers, par exemple toutes les 20 minutes, et durent 20 secondes. La force, la durée et la fréquence des douleurs de travail augmentent progressivement. Dans ce cas, les intervalles entre eux sont progressivement réduits. Les contractions qui ouvrent le col de l'utérus sont généralement plus douloureuses que celles de l'entraînement, ne s'éloignent pas d'un changement de position du corps ou d'une douche chaude, prennent un antispasmodique, perturbent le rythme normal de la vie d'une femme enceinte et ne permettent pas de dormir.

Au moment de la contraction, la femme enceinte ressent une tension progressivement croissante puis décroissante dans l'abdomen. Si à ce moment vous posez votre main dessus, vous pouvez remarquer que l'estomac devient très dur - "comme une pierre", mais après la contraction, il se détend complètement et redevient mou.

Lorsque vous avez besoin d'une aide médicale pour les signes avant-coureurs de l'accouchement?

Des signes avant-coureurs d'accouchement peuvent apparaître au cours des 2 dernières semaines de grossesse, ne nécessitent pas de soins médicaux et ne doivent pas inquiéter la femme. Cependant, certaines situations nécessitent une attention médicale immédiate. Ces changements comprennent:

  • douleur abdominale sévère;
  • écoulement écarlate brillant du tractus génital, qu'ils soient abondants ou rares;
  • augmentation de la pression artérielle jusqu'à 140/90 mm Hg. Art. et plus haut;
  • maux de tête sévères, nausées, vomissements, déficience visuelle, convulsions;
  • absence de mouvements fœtaux pendant 6 heures, forte diminution ou forte augmentation des mouvements, mouvements douloureux du bébé;
  • effusion de liquide amniotique ou suspicion de fuite;
  • contractions régulières d'une durée de 10 à 15 minutes, d'une durée de 20 à 30 secondes.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Hoquet fœtal pendant la grossesse.

Nouveau née

Je ressens fréquemment le hoquet chez le bébé. J'ai commencé à m'inquiéter si tout était normal. Trouvé un bon article, calmé un peu. Demain à l'échographie, j'espère qu'ils confirmeront mon calme.

Peut être mauvais du carillon?

Infertilité

Peut-être mauvais de Trental ?L'auteur, désolé d'être entré dans votre sujet, depuis mercredi je bois du trental au lieu du carillon, j'ai l'impression que cela me rend malade et aujourd'hui un goût amer est apparu dans ma bouche.

Kissel pour les brûlures d'estomac

Nutrition

Lorsque des brûlures d'estomac surviennent, les personnes ressentent une sensation de brûlure derrière le sternum. Des questions raisonnables apparaissent, comment faire face au problème, à partir de laquelle un inconfort peut survenir.

La confiture est-elle possible pour une mère qui allaite pendant l'allaitement??

Infertilité

Date de publication: 12.10.2018 | Vues: 7954 Puisque la tâche principale de la mère est de fournir au lait des vitamines, des minéraux et de l'énergie, il n'est ni rationnel ni inutile de limiter le menu aux céréales et au bouillon de poulet.