Principal / Infertilité

Faible placentation pendant la grossesse: causes, signes, traitement

Le placenta est un organe unique qui se forme pendant la grossesse pour protéger une nouvelle vie dans le corps de la mère. Grâce à lui, de l'oxygène, de la nourriture sont fournis au fœtus et les déchets du bébé sont également éliminés. Après 12 semaines de gestation, le chorion est transformé en placenta, c'est-à-dire un organe imprégné de myriades de vaisseaux sanguins.

À 16 semaines de gestation, la maturation finale du placenta se produit. Mais cela ne signifie pas que la croissance de la coquille s'arrête. Il grandit activement jusqu'à 36 semaines, fournissant au bébé beaucoup de nutriments et d'oxygène. Les conditions favorables au développement du placenta ne se développent pas toujours. C'est pour cette raison qu'environ 15% des femmes sont confrontées à une faible placentation. Fondamentalement, ce diagnostic est posé aux femmes âgées de 30 à 35 ans..

Que signifie une faible placentation?

Il est considéré comme normal lorsque l'œuf fécondé est attaché à la paroi arrière ou au fond de l'utérus (situé en haut). C'est là que se forme le placenta, à l'aide duquel le bébé reçoit de l'oxygène et du dioxyde de carbone en est éliminé, ainsi que des nutriments..

Mais il y a aussi des situations où l'embryon est attaché en dessous, plus près de la sortie de l'utérus. Cela indique que l'emplacement du placenta est bas. On peut en parler lorsque la distance entre le pharynx (sortie de l'utérus) et le placenta est inférieure à 6 cm.

Raisons principales

Une faible placentation chez la femme enceinte peut être causée par les facteurs suivants:

  1. Effort physique intense sur le corps féminin jusqu'au moment de la conception et dans les premiers mois de la grossesse.
  2. Avortement (ils endommagent toujours l'endomètre).
  3. La femme a plus de 35 ans.
  4. Opérations sur l'utérus.
  5. Infections et inflammations antérieures des organes pelviens et du système reproducteur.
  6. La présence de malformations congénitales de l'utérus et des caractéristiques structurelles des organes génitaux internes féminins.

En d'autres termes, tout nettoyage, avortement et inflammation sont très traumatisants pour l'endomètre. L'ovule fécondé traverse l'utérus à la recherche de la meilleure qualité et de l'endroit le plus sûr pour l'attachement. Et plus il est situé bas, plus l'état de l'endomètre est mauvais.

Signes d'un état placentaire bas

Les signes que le placenta est bas sont:

  1. Examen échographique à 12 semaines de gestation.
  2. Au stade initial, une femme ne remarque généralement aucun symptôme. La plupart du temps, ils commencent à apparaître au troisième trimestre, lorsque le fœtus est de taille considérable..
  3. A la semaine 20, ce diagnostic est confirmé ou réfuté par échographie. Ceci est enregistré sur la carte ambulatoire de la femme enceinte.

Les facteurs suivants indiquent également une localisation basse du placenta:

  1. Saignement. Son flux dépend de la valeur du décollement placentaire. Si le détachement est petit, un peu de sang sera libéré. Il peut n'y avoir aucune douleur dans le bas de l'abdomen.
  2. Dessin de douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen.
  3. Augmentation de la fatigue et de la faiblesse.
  4. Pression artérielle faible.

Avec un décollement placentaire sévère, le saignement sera sévère. Dans cette situation, les symptômes suivants peuvent être observés: douleur dans le bas-ventre, évanouissement, fatigue accrue, vertiges. Un écoulement sanglant commence généralement après la constipation, la toux, des mouvements vigoureux ou un effort physique accru. Si vous remarquez le moindre écoulement de sang, consultez immédiatement votre gynécologue.

Risque de faible placentation

La plupart des femmes enceintes, non encore confrontées à ce phénomène, commencent à s'inquiéter: que signifie la position basse du placenta, ce qui est dangereux et quelles en sont les conséquences?

  1. En raison de la proximité du placenta avec le pharynx de l'utérus, l'ouverture est bloquée et, pour cette raison, le saignement commence. En raison du détachement, une fausse couche est possible.
  2. Le risque que le bébé manque de nutriments et d'oxygène augmente, car le nombre de vaisseaux dans le bas de l'utérus est insuffisant.
  3. Si le placenta est situé bas le long de la paroi du fond, les complications sont plus fréquentes. Mais la probabilité d'autocorrection de la situation est plus élevée. Dans de tels cas, il peut y avoir une hémorragie interne, sans décharge externe. Dans cette situation, il y a une sensation de pression dans le bas de l'abdomen due à l'accumulation de sang, ainsi que des sensations de douleur mineures qui augmentent avec le temps.
  4. Si le placenta est situé bas le long de la paroi avant, avec la croissance du fœtus et de l'utérus, il se déplacera et peut bloquer complètement le pharynx. Il existe un risque élevé que le bébé soit enroulé autour du cordon ombilical. Dans ce cas, une femme doit suivre toutes les recommandations d'un spécialiste et prendre un soin particulier de sa santé..

Ce qui peut être fait

Cette pathologie ne peut être guérie. Le placenta lui-même a déterminé où se fixer. Là, il sera localisé. Si l'état de santé général de la femme ne se détériore pas et que les symptômes ne sont pas exprimés, un certain nombre de règles doivent être respectées qui contribueront au développement normal de la grossesse:

  1. Évitez les conflits et le stress. Essayez de faire en sorte que les émotions que vous ressentez ne soient que positives..
  2. Lorsque vous êtes en position couchée, vos jambes doivent être plus hautes que votre torse. Afin d'abaisser le torse sous les jambes, vous pouvez mettre un oreiller sous eux.
  3. La vie sexuelle avec cette maladie ne peut pas être engagée.
  4. Évitez le surmenage et l'effort physique (ne sautez pas, ne marchez pas vite, ne faites pas d'exercice et ne soulevez pas de poids).
  5. Utilisez le moins possible les transports en commun.
  6. Surveillez une bonne nutrition. C'est grâce à lui que l'enfant recevra des vitamines naturelles de votre alimentation quotidienne..
  7. Si vous constatez des taches même mineures, consultez un spécialiste dès que possible. Si le saignement est abondant, appelez une ambulance..

Mesures supplémentaires

Il est recommandé même aux femmes enceintes chez qui tout est normal de prendre des mesures préventives contre une faible placentation. La méthode principale consiste à prendre les médicaments suivants:

  1. Agents antiplaquettaires. Leur utilisation améliore la circulation sanguine, diminue la capacité à former des plaquettes et leur adhérence. Cela améliore la circulation sanguine dans le placenta et empêche le détachement. Cette propriété a un médicament appelé Pentoxifylline (Trental).
  2. Préparations pour stabiliser le travail perturbé du placenta: vasculaire, ainsi que pour améliorer les processus métaboliques. Ceux-ci comprennent: Dipyridamole, Actovegin, glucose et vitamines C, E, A.
  3. Tocolytiques. Non seulement la thérapie au magnésium est utilisée, mais également les bêta-adrénomimétiques (Ginipral).
  4. Antispasmodiques. Il est préférable de les prendre dès les premiers stades, à un moment où la prise de médicaments contenant du magnésium n'est pas recommandée.

En plus de l'observation et du traitement de base, les femmes enceintes diagnostiquées avec un bas placenta praevia ont besoin d'un ensemble de mesures préventives pour prévenir le retard de croissance fœtale et améliorer le travail de l'enfant avec un tel arrangement..

Accouchement avec une localisation basse du placenta

Très souvent, une faible placentation n'apparaît qu'au moment de l'accouchement. De nombreuses mères s'inquiètent de la façon dont la naissance se déroulera avec un diagnostic aussi décevant..

  1. Fondamentalement, si l'état de la femme enceinte est satisfaisant et qu'il n'y a pas de complications, l'accouchement a lieu naturellement. Mais en même temps, l'état de la femme est constamment surveillé: le nombre de sécrétions, la pression artérielle, la position du bébé dans l'utérus, ainsi que son pouls sont enregistrés.
  2. Si le diagnostic est confirmé et après 36 semaines de gestation (la distance entre le placenta et le pharynx est inférieure à 2 cm), des saignements apparaissent, une variété de symptômes indésirables, l'accouchement est principalement réalisé par césarienne.

Comment élever le placenta pendant la grossesse

La question se pose de savoir s'il est possible de soulever le placenta. Il n'y a pas de recherche définitive à ce sujet. Si le placenta est situé près du col de l'utérus ou le long de la paroi arrière, il se déplace beaucoup plus lentement que lorsqu'il se trouve sur la paroi avant. Cela est dû à un approvisionnement en sang plus faible de l'avant. C'est pour cette raison que la place de l'enfant migre à la recherche de nouveaux navires..

Les mesures cliniques pour stimuler le mouvement du placenta sont les suivantes:

  1. Traitement de l'ICI. On pense qu'en corrigeant l'insuffisance cervicale, il est possible de créer des conditions plus appropriées pour la migration de la place d'un enfant. Mais cela ne peut pas toujours être fait, car le risque de saignement est élevé..
  2. Thérapie à la magnésie. Les experts pensent que les médicaments contenant du magnésium aident à détendre le myomètre. Et cela a un effet bénéfique sur le mouvement du placenta. Ces médicaments sont la prévention et la naissance prématurée d'un bébé et la croissance retardée de l'embryon. Une telle thérapie est effectuée à partir du deuxième trimestre..

Dans 50% des cas, au troisième trimestre, le placenta s'élève tout seul. Dans ce cas, les valeurs normales sont principalement atteintes.

Quand voir un médecin

Dans la plupart des cas, des complications avec une faible placentation surviennent soudainement. Par exemple, des saignements peuvent apparaître immédiatement après le sommeil, lorsque vous n'avez encore fait aucun mouvement. En règle générale, il n'y a pas de douleur.

Il est urgent de consulter un gynécologue dans de telles situations:

  1. Lorsqu'il y a une douleur aiguë dans l'abdomen.
  2. Si les mouvements se sont arrêtés ou ont fortement augmenté.
  3. Lorsque même une légère décharge brune se produit.

Une femme avec un diagnostic similaire doit prendre bien soin d'elle-même tout au long de la période de portage d'un bébé, même si sa santé est excellente.

Comment identifier la pathologie

Le seul moyen informatif et sûr de diagnostiquer la pathologie est l'échographie. Avec son aide, vous pouvez non seulement savoir exactement où se trouve le placenta, mais également à quelle distance il se trouve du col de l'utérus. Il est important d'évaluer la dynamique du processus.

Du point de vue de la sécurité du bébé, l'utilisation d'autres méthodes existantes (IRM et TDM) est déraisonnable.

L'emplacement du siège de l'enfant est également établi lors d'une césarienne, si elle est réalisée en urgence (avec détachement) ou de manière planifiée.

De nombreuses femmes souhaitent savoir s'il est possible d'identifier indépendamment la pathologie. Mais ce problème ne se manifeste en aucune façon jusqu'au moment des complications. Il n'y a pas de sensation de décharge ou de douleur particulière, le bien-être général de la femme enceinte est normal et les mouvements du fœtus ne sont pas perturbés.

Dès l'apparition de complications, le tableau clinique commence à leur correspondre. Avec le détachement, une douleur et un écoulement intenses apparaissent, avec une naissance prématurée ou une menace de fausse couche - contractions et douleur. C'est pour cette raison qu'il est si important de faire une échographie, de passer les tests prescrits par le médecin et de consulter un spécialiste à temps. Il est préférable de procéder à un examen échographique sur un bon appareil et avec un spécialiste hautement qualifié..

Faible placenta praevia pendant la grossesse

Une faible placentation pendant la grossesse est une complication grave qui nécessite une surveillance constante de la femme et la fourniture de soins d'urgence si nécessaire.

Le placenta est un organe temporaire qui se forme dès la deuxième semaine de grossesse, tissé à partir des vaisseaux de la mère et du fœtus. Il se fixe à la paroi de l'utérus, grandit, se développe et atteint sa maturité. Fonctions corporelles:

  • saturation du sang de l'enfant en oxygène et élimination du dioxyde de carbone;
  • fourniture de nutriments au fœtus et élimination des déchets;
  • synthèse des hormones nécessaires au développement normal de la grossesse et préparation du sein féminin à la production de lait;
  • protection immunitaire du bébé dans l'utérus.

La fixation du placenta à l'arrière ou sur le côté de l'utérus est considérée comme normale. Mais s'il est trop bas, des problèmes peuvent commencer..

Un placenta praevia bas est une anomalie au cours de la grossesse. Il se caractérise par une fixation dans la partie inférieure de l'utérus, qui recouvre complètement ou légèrement le pharynx interne. Cela signifie que des complications sont possibles lors de l'accouchement et de l'accouchement..

Représentation schématique du problème

La condition disparaît souvent spontanément lorsque les parties supérieures de l'utérus sont déplacées. Ce phénomène est appelé migration placentaire. Mais en général, le risque de mort fœtale est assez élevé: de 7 à 25%.

Une hypoxie aiguë due à un apport sanguin placentaire insuffisant ou à une naissance prématurée peut devenir la cause du décès d'un bébé..

Cette pathologie est dangereuse pour une femme enceinte. Les saignements qui surviennent avec le placenta praevia entraînent la mort chez 1 à 3% des femmes.

Le point d'attache exact vous permet de connaître l'échographie au 3ème trimestre. Normalement, l'emplacement de l'organe est situé à une distance de 5 centimètres ou plus de l'orifice interne de l'utérus.

Les raisons

La plupart des causes de faible placentation sont dues à des maladies et des conditions survenues avant la grossesse.

Qu'est-ce qui cause l'écart:

  • processus inflammatoires et infectieux dans les organes génitaux;
  • dommages à la muqueuse de l'utérus;
  • fausses couches ou avortements dans le passé;
  • interventions gynécologiques;
  • grossesse multiple. Les femmes qui ont des jumeaux ou des triplés sont automatiquement à risque;
  • accouchement par césarienne;
  • fibromes, endométrite et autres maladies de l'utérus;
  • tabagisme, consommation excessive d'alcool;
  • de nombreux genres;
  • anomalies de la structure et du développement, travail de l'utérus;
  • âge de la femme de plus de 35 ans.

La cause la plus fréquente de faible présentation est le curetage antérieur de l'utérus. La procédure endommage la membrane muqueuse, ce qui empêche l'ovule de se fixer à la partie supérieure de l'organe.

Voir un docteur

Le caractère insidieux de la déviation est qu'elle ne se manifeste pratiquement pas. Les symptômes apparaissent déjà à un stade avancé, lorsque des processus irréversibles, tels que l'exfoliation, ont lieu dans le corps. Ces signes sont:

  • lourdeur dans le bas de l'abdomen, douleurs tiraillantes;
  • problèmes sanglants. Quand ils apparaissent, vous devez appeler une ambulance;
  • mort du fœtus dans l'utérus ou son activité excessive due à l'hypoxie - un manque d'oxygène;
  • toxicose sévère - 30% des femmes avec ce diagnostic en souffrent;
  • dans environ la moitié des cas de pathologie, l'échographie révèle une présentation du siège du fœtus.

La femme enceinte elle-même ne peut pas soupçonner une anomalie en elle-même jusqu'à ce que des symptômes brillants apparaissent. La condition est vue sur l'échographie programmée. L'étude permet non seulement d'identifier le problème, mais de déterminer son degré et sa gravité.

Types de présentation basse, en fonction de l'emplacement du placenta:

  • arrière. Cette disposition de l'orgue est l'option la plus favorable. Dans la plupart des cas, dans les derniers stades, la place du bébé se déplace vers le haut, libérant le canal de naissance. La grossesse est relativement confortable;
  • de face. Dans ce cas, vous devez vous préparer aux difficultés. Si le bébé est grand et actif, il appuiera sur le placenta. Cela entraînera des problèmes avec le cordon ombilical, des risques d'enchevêtrement et de pincement. Une telle présentation change rarement à l'accouchement, ce qui signifie que le canal de naissance ne sera pas libre;
  • complet ou partiel, lorsque l'organe obstrue le pharynx de l'utérus. La déviation nécessite une grande prudence. Il est important de discuter de tous les détails avec le médecin avant d'accoucher et de se préparer à devoir accoucher par césarienne.

Que faire

Le diagnostic avec une faible placentation vous permet de déterminer à quel point cette condition est dangereuse pour une femme enceinte et un enfant. Sont réalisés:

  • analyse des symptômes: écoulement, douleur abdominale;
  • l'échographie est le principal type de diagnostic, sûr et informatif. Tenue à 12, 19-20 et 30 semaines;
  • examen bimanuel du vagin (à condition qu'il n'y ait pas de saignement).

Après avoir confirmé le diagnostic de bas placenta praevia, le médecin prescrit un traitement et donne des recommandations pour corriger la situation. Si les actions souhaitées et compétentes, l'emplacement de l'organe peut être modifié.

Si la grossesse se déroule normalement et que le terme n'a pas atteint 35 semaines, le traitement est conservateur. Le repos au lit, l'observation du fœtus et l'intensité des saignements sont illustrés. Toutes les charges, les contacts sexuels sont interdits.

Des examens réguliers sont recommandés

Il n'y a pas de médicaments pour élever le placenta. Des médicaments sont prescrits pour aider à améliorer la condition de la femme enceinte et faciliter la migration de la place de l'enfant. Il:

  • tocolytiques, antispasmodiques - stimulent l'étirement des parties inférieures de l'utérus;
  • médicaments qui réduisent le tonus du myomètre;
  • suppléments de fer - prescrits aux femmes présentant des saignements pour prévenir l'anémie ferriprive;
  • médicaments qui activent la circulation placentaire - pour éviter le développement d'une hypoxie chez le fœtus;
  • magnésie, glucose intraveineux, vitamines.

Le médicament Utrozhestan aide à prévenir les naissances prématurées avec une faible placentation. Pour prévenir les troubles respiratoires chez le fœtus pendant l'accouchement, des glucocorticostéroïdes sont prescrits.

Si la présentation est partielle, accompagnée de légers saignements, un traitement conservateur permet de sauver l'enfant. Mais une femme doit se rappeler qu'à la moindre décharge et à la moindre détérioration de la santé, une ambulance doit être appelée immédiatement.

Avec des saignements sévères, un mauvais état, les femmes sont licenciées pour des raisons de santé.

Si des mesures thérapeutiques ont contribué à préserver le fœtus jusqu'à 36 semaines, un accouchement artificiel est effectué. La livraison d'urgence est également effectuée dans les cas suivants, quel que soit le moment:

  • perte de sang sévère (plus de 200 ml);
  • chute de pression, anémie;
  • présentation complète avec saignement ouvert.

Instantané échographique

Le choix du mode d'accouchement sous condition de prolongation de la grossesse dépend des indications. Avec une présentation complète, le pharynx de l'utérus est fermé, par conséquent, une césarienne est réalisée. Il est également réalisé avec:

  • rupture du placenta;
  • polyhydramnios;
  • mauvais emplacement du bébé;
  • cicatrices sur l'utérus;
  • grossesse multiple;
  • après 30 ans.

Si la présentation est partielle, l'accouchement naturel n'est pas exclu. Mais seulement à la condition que l'enfant soit tête baissée, travail actif et maturité du col de l'utérus. En cas de saignement soudain, une ponction de la vessie fœtale est pratiquée. Cela aide à arrêter le saignement et à conduire à un travail normal..

Si le col de l'utérus n'est pas prêt, la tête du bébé est petite, une césarienne est pratiquée.

Ce qui est dangereux

Les conséquences peuvent être désastreuses

Un placenta praevia bas pendant la grossesse est une condition dangereuse pour la femme et le fœtus. Parmi les conséquences désagréables:

  • l'enfant peut endommager le placenta avec des mouvements actifs. Cela est particulièrement vrai pour les périodes ultérieures, lorsqu'un gros bébé appuie sur l'organe et est capable d'accrocher la membrane placentaire;
  • avec une faible placentation, le col de l'utérus n'est pas alimenté en sang de manière intensive, ce qui entraîne le développement d'une hypoxie fœtale;
  • l'anomalie menace de complications lors de l'accouchement, car la place de l'enfant empêche le bébé de sortir de l'utérus;
  • une circulation sanguine placentaire insuffisante peut entraîner une augmentation de l'activité fœtale, qui est lourde de perméation et de clampage du cordon ombilical;
  • le détachement du placenta est une condition dangereuse qui entraîne la mort du fœtus, et parfois de la femme. Avec une complication, l'estomac commence à faire mal, des saignements apparaissent;
  • chez les femmes enceintes avec un tel diagnostic, une pression artérielle basse est souvent observée, une gestose tardive se développe.

L'organe est étroitement lié aux vaisseaux sanguins connectés à l'utérus. Cela garantit l'échange de sang placentaire. Et le sang transporte des vitamines, des protéines, de l'oxygène, des hormones et d'autres substances nécessaires à la vie du fœtus.

Avec une présentation basse, l'apport sanguin à la partie inférieure de l'utérus se détériore. Par conséquent, la nutrition du fœtus avec des composants utiles est inadéquate. Cela augmente les risques de retard de croissance intra-utérin et d'hypoxie..

Si une insuffisance placentaire et une détérioration du flux sanguin sont diagnostiquées, un traitement de soutien est prescrit pour compenser le manque de nutriments chez le fœtus.

C'est ce que menace une faible placentation. Un enfant en raison d'une anomalie peut souffrir à n'importe quel stade de la grossesse. Le protéger et lui-même des complications aidera à la prudence et au strict respect des recommandations du médecin..

Quand se lèvera

Une faible présentation placentaire est observée à des moments différents. Dans le même temps, il est difficile de prévoir les conséquences et on ne sait pas combien de temps il faudra pour augmenter. Selon le trimestre de la grossesse, les actions thérapeutiques pour corriger la pathologie dépendent.

  • 1 trimestre. La première échographie programmée est réalisée à 12-13 semaines, en même temps qu'une anomalie est détectée. Ne vous inquiétez pas pendant cette période, car dans 70% des cas, le placenta augmente de 20 à 21 semaines;
  • 2 trimestre. Au bout de vingt semaines, la circulation sanguine placentaire s'améliore, mais avec une faible présentation, elle est perturbée, surtout si le fœtus est gros et appuie sur l'organe par le haut. Dans ce cas, le gynécologue place la femme enceinte dans un hôpital avec un strict respect du repos au lit et de la pharmacothérapie. Habituellement, entre 22 et 23 semaines, le siège bébé se soulève. Si la situation ne change pas, le médecin donne à la femme des recommandations sur le mode de vie et continue d'essayer de corriger la situation;
  • 3 trimestre. Principalement entre 32 et 34,5 semaines, le placenta se déplace vers le haut sous la pression de l'utérus en croissance. Puis le problème disparaît. Si, pendant la grossesse, elle ne se tenait pas en place, à 36 semaines, la question de la césarienne est décidée. Ceci est particulièrement important avec une présentation complète..

Le curetage de l'utérus pourrait être la cause

En fonction du trimestre et de la nature de l'emplacement du placenta, différentes actions sont entreprises pour corriger l'anomalie. Il est important pour une femme d'être patiente et de ne pas paniquer..

Dans la plupart des cas, le placenta remonte à la fin de la grossesse. Si cela ne se produit pas, mais que la femme et le bébé vont bien, ils pratiquent une césarienne.

Ce qu'il ne faut pas faire

Les femmes enceintes à faible placentation doivent être constamment surveillées par un médecin. Si vous suivez ses recommandations à la lettre, tout ira bien. Et ce qu'il ne faut pas faire:

  • inquiéter. La médecine moderne traite avec succès les femmes enceintes présentant un faible ancrage du placenta. Dans 90% des cas, une femme donne naissance à un bébé en bonne santé. De plus, 60% des naissances sont réalisées naturellement, et seulement 40 - à l'aide d'une césarienne;
  • avoir des relations sexuelles. Les rapports sexuels à tout moment peuvent endommager l'organe et entraîner un détachement. Cela ne s'applique qu'aux femmes dont le placenta praevia est bas;
  • faire du sport, faire des exercices abdominaux, soulever des poids, marcher beaucoup. Décidez de ce qui est le plus important, un mode de vie actif ou la santé d'un enfant;
  • faire des douches vaginales et toute autre manipulation vaginale afin de ne pas nuire à la grossesse;
  • inquiétez-vous, soyez nerveux, irrité. Cela conduira à une atmosphère émotionnelle malsaine et aggravera la condition. Développer une résistance au stress;
  • prendre les transports en commun, visiter des endroits bondés. Là, ils peuvent pousser, ce qui provoquera un prolapsus encore plus grand de l'organe;
  • ignorer les conseils du médecin, ne pas épargner si nécessaire.

Tu dois être patient

Une faible placentation n'est pas une maladie, mais une condition particulière. La situation nécessite, avant tout, non pas un traitement, mais une correction. Cela dépend beaucoup de l'humeur de la femme enceinte, de ses actions, de la précision avec laquelle ils correspondent aux conseils des médecins.

Des mesures préventives aideront à éviter les anomalies. Ceux-ci inclus:

  • prévention des maladies infectieuses et inflammatoires, leur traitement en temps opportun;
  • maintenir un mode de vie sain: une bonne alimentation, le respect du travail et du repos, pas l'abus d'alcool et de tabac;
  • protection contre les grossesses non désirées afin qu'il n'y ait aucun antécédent d'avortement;
  • effectuer une césarienne uniquement dans les cas où il existe des indications vitales;
  • mise en œuvre de manipulations et opérations gynécologiques dans des cliniques éprouvées par des médecins expérimentés.

À propos de l'auteur: Borovikova Olga

Faible placentation: chaque millimètre compte

Le fond de l'utérus est situé... en haut. C'est là, plus près du bas (c'est-à-dire d'en haut) que le placenta doit être attaché. Mais cela ne se produit pas toujours, et dans environ 15% des cas, les femmes enceintes découvriront lors d'un examen échographique de routine la position basse du placenta..

Quelle est la menace et est-il possible de faire quelque chose?

L'emplacement bas du placenta est l'endroit où?

Habituellement, ils parlent de placentation basse lorsqu'il reste 5,5–6 cm du pharynx de l'utérus au bord du placenta.Le médecin voit ce résultat même sur l'échographie prévue à 12 semaines et en note sur la fiche de la femme enceinte. En si peu de temps, cela n'a pas vraiment d'importance, car le placenta grandit et bouge jusqu'à la 36e semaine de grossesse.

Pourquoi l'emplacement bas du placenta est dangereux?

Les médecins ont deux raisons de s'inquiéter.

Mauvais apport sanguin à la partie inférieure de l'utérus par rapport à la partie supérieure. Plus l'apport sanguin au placenta est faible, moins le bébé reçoit de nutriments..

La pression exercée par le fœtus en croissance sur le placenta - après tout, personne n'a annulé la force de gravité! Le placenta comprimé non seulement ne remplit pas pleinement ses fonctions, mais peut également exfolier, ce qui deviendra déjà une menace directe pour la grossesse.

»Mais, comme nous l'avons déjà souligné, jusqu'à 22-24 semaines, tout cela n'est pas d'une importance fondamentale..

Faible migration du placenta

Pendant la grossesse, le placenta bouge, et ce n'est pas surprenant.

Premièrement, il s'agit d'un organe vivant, dans lequel certaines zones peuvent mourir et d'autres peuvent se développer..

Deuxièmement, il doit satisfaire les besoins nutritionnels de l'enfant, ce qui signifie qu'il doit augmenter de taille à mesure que le bébé grandit..

Troisièmement, il se fixe à la paroi de la taille changeante de l'utérus, et sa position change avec son étirement.

Il est possible de prédire le mouvement du placenta en fonction du lieu de sa fixation, ce que le médecin note lors de la première échographie.

«L'emplacement le plus favorable est sur la paroi arrière de l'utérus, qui est plus proche de la colonne vertébrale. Il s'étire moins pendant la grossesse et, très probablement, à mi-parcours, le placenta aura le temps de s'élever à une hauteur sûre.

L'emplacement le moins favorable est du bas et de l'avant - c'est cette partie de l'utérus qui s'étire le plus et le placenta n'a tout simplement pas le temps de «ramper» plus haut.

Pourquoi le placenta s'attache si bas?

La raison, en fait, en est une - des dommages à l'endomètre de l'utérus aux endroits où le placenta devrait normalement être attaché. Mais cela peut être causé par diverses circonstances. Parmi eux:

cicatrices après une césarienne ou d'autres opérations sur le corps de l'utérus;

lésions tissulaires après un avortement ou l'ablation de néoplasmes;

modifications de l'endomètre après des maladies infectieuses;

néoplasmes volumineux (par exemple, fibromes utérins), qui en eux-mêmes n'empêchent pas la grossesse, mais «occupent les meilleurs endroits»;

malformations du corps de l'utérus (par exemple, une selle ou un utérus à deux cornes);

grossesses multiples (les jumeaux peuvent avoir placentas communs et séparés, et dans le second cas, l'un d'eux est souvent attaché trop bas).

Il est clair que vous ne pouvez pas fixer la forme de l'utérus ou de la cicatrice après l'opération, mais celui qui est prévenu est déjà armé! Vous savez maintenant que vous ne devez pas manquer une échographie programmée à la 12e semaine de grossesse..

Faible placentation à 12 semaines de gestation. Et après?

Rien! Pendant une courte période de temps, même l'emplacement le plus réussi du placenta n'affecte en rien le déroulement de la grossesse. Écoutez les recommandations du médecin (elles peuvent concerner la limitation de l'activité physique et l'apport supplémentaire d'un complexe de vitamines et de minéraux), surveillez attentivement votre état de santé, contactez immédiatement la clinique prénatale pour des écoulements sanglants et des douleurs dans le bas de l'abdomen (cependant, cela doit être fait à tout moment et pour tout position du placenta).

«Et ne manquez pas la prochaine échographie - elle est généralement programmée après 10 semaines!

Faible placentation à 22 semaines de gestation. Et après?

Très probablement, lors du prochain examen, le médecin déclare que le placenta a déjà migré le long de la paroi de l'utérus et que vous ne pouvez plus avoir peur du déroulement de votre grossesse. Si le placenta est toujours situé à la gorge même de l'utérus, alors, hélas, vous devrez prendre des mesures.

Limitez l'activité physique. Même des séries d'exercices spéciales pour les femmes enceintes peuvent vous blesser maintenant, sans parler de courir, sauter, soulever des poids...

Refusez l'intimité, au moins de ses formes traditionnelles avec une pénétration profonde. Ne pas déranger la zone de l'utérus à laquelle le placenta est à nouveau attaché..

Essayez de vous reposer davantage, s'il y a une occasion de vous allonger - allongez-vous (vous souvenez-vous que la gravité agit contre vous maintenant?) Placez un petit oreiller sous vos pieds pendant le sommeil.

«Mais la règle la plus importante est de ne pas vous inquiéter! Il y a de fortes chances que la situation change d'ici la 36e semaine de grossesse.!

Faible placentation à 36 semaines de gestation. Accouchement avec un placenta bas

«Si vous n'avez pas de chance et que le placenta est toujours au bord même du pharynx de l'utérus (rappelez-vous, le chiffre critique est de 5,5 cm), alors vous aurez très probablement prévu une hospitalisation et une césarienne..

De nombreuses femmes sont d'humeur à accoucher naturellement et craignent que «tout n'ait mal tourné». Mais dans ce cas, l'intervention chirurgicale est tout à fait justifiée: le placenta volumétrique empêche le bébé de "sortir", ce qui retarde gravement et complique l'accouchement, et en plus (et c'est le plus dangereux) il peut exfolier à l'avance. Jusqu'à ce que l'enfant naisse et prenne sa première inspiration, le placenta et le cordon ombilical sont aussi ses organes respiratoires, sans eux, l'hypoxie s'installe rapidement, le bébé "suffoque" littéralement même dans l'utérus. Une situation tragique nécessitant une intervention d'urgence, et le résultat peut être bien pire qu'avec une opération planifiée!

Enfin, avec la position limite du placenta - les mêmes 5,5 à 6 centimètres, lorsque l'accouchement naturel est également possible, mais qu'il existe toujours un risque de développement défavorable de la situation, le médecin peut percer la vessie fœtale au tout début du travail.

«Lorsque le liquide amniotique est versé, la tête du bébé descend rapidement vers le pharynx utérin et pousse et repousse le placenta..

Cependant, une telle décision n'est possible que si le bébé est correctement localisé; faible placentation et présentation du siège - indications claires pour la livraison opératoire.

N'oubliez pas que peu importe le déroulement de votre grossesse, l'essentiel est la santé de la mère et du bébé. L'obstétrique moderne peut gérer les situations les plus difficiles, l'essentiel est de rester calme et de suivre les recommandations de votre médecin.!

Quel est le danger d'une faible fixation du placenta pendant la grossesse?

Une faible placentation pendant la grossesse est un phénomène caractérisé par une localisation anormalement basse du placenta. Cet écart peut provoquer des saignements..

  • Concept de faible placentation
  • Risque d'écart
  • Causes du phénomène
  • Symptômes de l'anomalie
  • Méthodes de diagnostic
  • Moyens de corriger la condition
  • Règles de comportement pour une femme enceinte à faible placentation
  • Travail avec une faible placentation

Concept de faible placentation

Le placenta remplit un certain nombre de fonctions importantes, notamment la formation du système immunitaire fœtal, l'apport d'oxygène au fœtus, la production d'hormones spécifiques, grâce auxquelles la grossesse se déroule sans complications. Tout au long de la grossesse, le placenta protège le fœtus de divers facteurs négatifs..

Dans des conditions normales, le placenta se forme dans le bas de l'utérus ou à l'arrière de l'utérus. S'il est mal fixé, cet organe est situé à proximité de l'orifice interne du col de l'utérus (à une distance de moins de 7 cm de celui-ci).

La position basse du placenta au début du deuxième trimestre n'indique pas toujours des problèmes de relèvement à l'avenir. Pour beaucoup, le placenta augmente avec l'âge gestationnel. Dans ce cas, le risque de complications est réduit..

Si le placenta chevauche partiellement ou complètement le pharynx utérin interne, cette condition est appelée placenta praevia.

En fonction de la localisation du placenta, on distingue les types de présentation suivants:

  • Partiel. Le bord inférieur du placenta atteint l'orifice interne.
  • Achevée. Dans ce cas, le placenta obscurcit tout l'orifice interne de l'utérus. Dans de telles conditions, une césarienne est réalisée, car le canal génital est obscurci par le placenta. La césarienne est effectuée comme prévu à 37-39 semaines, car si vous atteignez la naissance, vous pouvez perdre l'enfant et même la femme en travail. En effet, lors des contractions, le placenta va s'éloigner, provoquant des saignements chez la mère et une hypoxie chez le fœtus..

15% des femmes enceintes sont confrontées à cet écart. Le plus souvent, le problème survient chez ceux qui n'accouchent pas pour la première fois. Chez les primipares, le placenta se forme et s'installe généralement normalement..

Risque d'écart

Une faible placentation est une menace car elle peut entraîner les complications suivantes:

  • saignements et décollement placentaire, qui peuvent provoquer une fausse couche;
  • manque d'oxygène et de nutriments chez le fœtus;
  • le développement de l'anémie chez une femme enceinte dans le contexte de saignements fréquents.

S'il n'est pas possible de porter l'enfant dans le délai prescrit, ils essaient de prolonger la grossesse à 37 semaines, après quoi un accouchement d'urgence est effectué. Il est impossible de retarder l'accouchement naturel, car si les contractions commencent, vous pouvez perdre à la fois l'enfant et la femme en travail.

Causes du phénomène

Les raisons de la faible placentation sont:

  • l'avortement passé est la cause la plus fréquente;
  • une histoire de maladies infectieuses et de processus inflammatoires du système reproducteur;
  • fibromes utérins;
  • l'âge de la femme à partir de 35 ans;
  • accouchement antérieur compliqué, ainsi qu’un grand nombre de naissances antérieures;
  • chirurgies pratiquées sur l'utérus.

La position du placenta ne peut être déterminée que par les résultats d'une échographie, car une faible placentation ne se manifeste souvent en aucune façon.

Symptômes de l'anomalie

L'emplacement bas du placenta peut se manifester comme suit:

  • sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen;
  • tiraillement dans le bas du dos et le bas de l'abdomen;
  • saignement du tractus génital;
  • étourdissements et évanouissements dus à une perte de sang;
  • activité fœtale excessive, ou vice versa, sa réduction;
  • attaques de nausées, vomissements;
  • abaisser la tension artérielle.

Les symptômes sont généralement rares. Le plus souvent, une localisation basse du placenta est trouvée sur une échographie planifiée. Par conséquent, il est nécessaire de passer les examens prescrits en temps opportun et d'éviter le stress physique et mental..

Méthodes de diagnostic

Pour identifier une faible placentation chez une femme enceinte, les examens suivants sont prescrits:

  • examen échographique du fœtus;
  • examen du col de l'utérus à l'aide de miroirs, car le placenta praevia est souvent associé à un raccourcissement et à une ouverture du col de l'utérus. Cette condition est appelée insuffisance ischémique cervicale et peut menacer d'interruption de grossesse ou de naissance prématurée..

Après avoir confirmé le diagnostic, le spécialiste formule des recommandations pour corriger la situation et détermine également la nécessité de prendre des médicaments.

Moyens de corriger la condition

Un traitement médicamenteux spécifique permettant de modifier la position du placenta n'a pas été développé. Si les symptômes ne sont pas exprimés, il suffit de suivre les recommandations concernant le mode de vie.

Si une faible placentation devient la cause d'un tableau clinique spécifique, il est recommandé à la femme:

  • des moyens pour réduire le tonus de l'utérus (Magne B6 + No-shpu, Papaverine, etc.) pour réduire le risque d'avortement spontané;
  • médicaments antihypoxiques (Actovegin);
  • médicaments pour augmenter le niveau de l'hormone progestérone (Utrozhestan);
  • complexes pour augmenter le taux d'hémoglobine dans le sang (préparations de fer);
  • médicaments pour stimuler la circulation sanguine et améliorer la nutrition du tissu placentaire (Curantil);

Ces médicaments sont prescrits à partir de la 28e semaine de grossesse afin de prolonger le cours de la grossesse jusqu'à la période requise.

Pour restaurer le niveau de liquide perdu, ainsi que pour arrêter le saignement, une femme peut se voir prescrire des compte-gouttes avec une solution de chlorure de sodium. Dans le cadre d'un traitement d'urgence - masques à oxygène, Tranexam hémostatique.

Le port d'un bandage favorise la migration vers le haut du placenta. De plus, le bandage réduit le risque d'une plus grande dilatation du col de l'utérus en abaissant le niveau de pression fœtale sur l'orifice cervical interne. Le bandage ne doit être porté que sur recommandation d'un médecin, car dans certaines situations, le bandage peut aggraver la condition.

Si les méthodes conservatrices n'ont pas permis de maintenir la grossesse jusqu'à la 37e semaine, une césarienne est pratiquée. Il est également prescrit pour:

  • décollement placentaire progressif et perte de sang abondante d'une femme enceinte;
  • une diminution critique du niveau de pression;
  • souffrance du fœtus selon les résultats de CTG et Doppler.

La livraison naturelle n'est pas exclue si la présentation est partielle.

Règles de comportement pour une femme enceinte à faible placentation

Avec une pathologie diagnostiquée, une femme doit surveiller de près sa santé. Donc il suit:

  • consulter un médecin en cas d'écoulement atypique, douleur dans le bas de l'abdomen;
  • ne vous accroupissez pas et ne vous penchez pas bas;
  • plus de repos: au dernier stade de la grossesse, il est conseillé aux femmes de rester au lit, tandis que les membres inférieurs doivent être maintenus dans un état élevé pour améliorer la circulation sanguine et éviter la congestion des vaisseaux;
  • éviter les soucis et le stress;
  • abandonner l'activité physique;
  • refuser de visiter un bain ou un sauna;
  • refuser de faire des douches vaginales;
  • bien manger: vous devez inclure dans votre alimentation des viandes et poissons maigres, des légumes verts, des légumes, des fruits, des céréales, des huiles végétales, du pain noir, des aliments riches en fer (sarrasin, pommes fraîches, bœuf maigre), ainsi que des aliments contenant de la vitamine C pour mieux assimilation du fer;
  • s'abstenir de toute activité sexuelle;
  • il n'est pas recommandé de s'asseoir en position jambes croisées, car cette position interfère avec la circulation sanguine normale;
  • levez-vous et allongez-vous très lentement, sans secousses.

Tout contact sexuel avec le placenta praevia doit être totalement exclu. Les experts soulignent que la vie intime dans ce cas n'est possible qu'en l'absence de décollement placentaire.

Avant et après les rapports sexuels, il est nécessaire d'effectuer des procédures d'hygiène (sans douches vaginales). Lorsque vous faites l'amour, vous devez choisir la position dans laquelle la pression sur l'utérus sera minimale. Dans ce cas, la femme doit s'allonger sur le côté gauche. Les mouvements pendant les rapports sexuels doivent être doux, peu profonds.

Travail avec une faible placentation

Le mode de livraison dépend de la gravité de l'anomalie.

Avant d'accoucher, si cela est indiqué, une femme peut être hospitalisée pour un suivi régulier.

En l'absence de complications, si la femme enceinte se sent bien, il n'y a pas de contre-indication à l'accouchement naturel. Lors de l'accouchement, l'état de la femme, le niveau de pression artérielle et la position du fœtus sont constamment surveillés.

Dans 90% des cas chez les femmes diagnostiquées avec une faible placentarité, le placenta occupe une position naturelle avant l'accouchement. Grâce à cela, il est possible de procéder à un accouchement naturel..

Si, après 36 semaines, un placenta praevia marginal ou complet est observé, une césarienne est prescrite.

Qu'est-ce qu'une faible placentation et pourquoi une femme enceinte présentant une telle anomalie doit être sous la surveillance d'un médecin est décrite dans cette vidéo:

Une placentation basse est une déviation dans laquelle le placenta est trop proche de l'orifice interne de l'utérus. Cela présente un danger pour le fœtus et, dans certains cas, pour la santé de la mère. Pour améliorer l'état de la femme et du fœtus, certains médicaments sont prescrits. Selon les caractéristiques de la pathologie, l'accouchement naturel et la césarienne sont possibles..

Faible placentation. Qu'est-ce que c'est pendant la grossesse, l'accouchement, qu'est-ce que cela signifie, ce qui est dangereux, que faire

Une faible placentation est une condition caractérisée par l'emplacement du placenta en dessous du niveau standard en raison d'une mauvaise fixation de l'ovule. Dans 95% des cas diagnostiqués, cette pathologie ne se manifeste en aucune façon tout au long de la grossesse, mais elle peut être compliquée par un décollement, des saignements, la naissance d'un bébé de faible poids ou une hypoxie..

Qu'est-ce que le faible placement

Le placenta est un «lieu de bébé» qui se manifeste chez les femmes qui attendent un bébé.

L'organe commence à se former à la 12-13e semaine de grossesse, fournit:

  • développement de l'embryon grâce à l'apport de nutriments, d'oxygène du corps de la mère;
  • filtration du sang, empêchant les éléments toxiques du corps de la mère de pénétrer dans le fœtus;
  • prévenir les fausses couches en produisant de la progestérone, nécessaire à la préservation de la grossesse.

Normalement, le placenta est situé au bas de l'utérus. Dans le cas où l'ovule est attaché aux parois avant, arrière ou du pharynx utérin, la «place du bébé» est formée et se situe sous le fond utérin.

Une faible placentation est un état limite, ce qui signifie que l'emplacement du placenta est à 5,5 cm sous le bas de l'utérus. Une telle disposition de la «place de l'enfant» nécessite une surveillance gynécologique étroite de l'évolution de la grossesse en raison du risque de migration des organes avec chevauchement complet ou partiel du pharynx utérin, de la survenue d'un décollement ou du développement d'une hypoxie fœtus.

Dans 95% de tous les cas établis, la présence de cette pathologie ne se manifeste en aucune façon pendant toute la période de 9 mois. Au fur et à mesure de la croissance de l'utérus, sa localisation et son placenta changent, il y a donc une forte probabilité qu'à la 36e semaine, la «place du bébé» s'élève de plus de 6 cm par rapport au pharynx utérin, ce qui permettra de pratiquer l'obstétrique de manière naturelle.

Si, lors du dernier diagnostic échographique, un autre abaissement du placenta est établi, avec chevauchement du pharynx utérin, une césarienne planifiée est prescrite pour éviter les saignements causés par un décollement d'organe lors de la dilatation cervicale..

Migration placentaire avec faible placentation

Une faible placentation (une telle disposition du placenta dans laquelle la place du bébé est formée sous la base utérine) est diagnostiquée au cours du 2e (à 12-16 semaines) au 3e (30e semaine) trimestres de la grossesse.

Au fur et à mesure que le fœtus grandit, la taille de l'organe génital augmente, ce qui fait que le placenta change de position à plusieurs reprises. Pendant la grossesse, l'apparence, le diamètre, la recherche d'une «place d'enfant» change plusieurs fois en raison de la croissance et de l'atrophie de certaines zones.

En cas de fixation de l'ovule à la paroi arrière de l'utérus pendant 9 mois, le placenta se soulèvera et prendra pied en position normale (5-6 cm du pharynx utérin).

Avec le développement d'une «place d'enfant» le long de la paroi antérieure, en raison d'un fort étirement de l'organe génital à la 35e semaine obstétricale, un prolapsus du placenta supplémentaire est possible, avec chevauchement complet ou partiel du pharynx utérin. Dans ce cas, le placenta praevia est diagnostiqué - une pathologie dangereuse menaçant l'hypoxie ou la mort de l'embryon.

Causes de la faible placentation

Une faible placentation est rare chez les jeunes femmes en bonne santé qui ont leur premier enfant.

Cette condition pathologique survient souvent chez les mères de plus d'un enfant ou chez les patients souffrant de:

  • processus inflammatoires de l'organe génital de nature infectieuse et non infectieuse;
  • myome ou endométriose de l'utérus;
  • avortement spontané répété;
  • Pathologies ADN de la structure du système reproducteur.

Les raisons provoquant la position basse du placenta comprennent:

  • avortements préalablement transférés, accompagnés de curetage;
  • la présence de cicatrices laissées après le traitement chirurgical de l'utérus (cicatrices non cicatrisées après une césarienne);
  • 2-3 grossesses précédentes qui se sont terminées par la naissance d'enfants en bonne santé;
  • grossesse multiple;

Les grossesses multiples sont presque toujours accompagnées d'une faible placentation

  • l'âge de la future mère de plus de 30 à 35 ans;
  • mauvaises habitudes (alcool, consommation de cigarettes).
  • La recherche médicale a établi que la faible formation d'une «place d'enfant» est favorisée par:

    • blessure grave de la muqueuse utérine;
    • prolifération pathologique du tissu endométrioïde, qui empêche l'ovule de se fixer au bon endroit;
    • la présence de cicatrices et de cicatrices non cicatrisées.

    Symptômes d'une faible placentation

    Dans la plupart des cas, la localisation basse du placenta, apparue au début de la grossesse, n'est pas caractérisée par certains symptômes. Le plus souvent (environ 80% de tous les cas établis), la présence d'un état limite est établie par un médecin lors d'une échographie de routine à 12-16, 20-22, 30-32 semaines de grossesse.

    Cependant, en présence d'une croissance active de l'embryon, l'apparition de:

    • crampes à court terme dans le bas-ventre (sans augmentation du tonus utérin);
    • petite décharge de sang du vagin.

    Ces symptômes surviennent après une marche prolongée, la course, la levée de poids. Cette réaction du corps est possible lorsqu'une femme enceinte se trouve dans une situation de stress prolongée. Du sang apparaît en cas de lésion des vaisseaux de la «place de l'enfant», décollement du placenta.

    Après la disparition des facteurs provoquants, l'inconfort cesse. Une perte de sang sévère indique le détachement d'une grande partie du placenta et nécessite une hospitalisation immédiate afin de maintenir la grossesse.

    Diagnostic de faible placentation

    Une faible placentation (une telle condition pathologique est le plus souvent établie au cours des 2e et 3e trimestres de la grossesse) est diagnostiquée lors d'une échographie de routine:

    1. Le diagnostic est posé lors de la 1ère (12-16 semaines), 2ème (20-22 semaines) examen échographique. Dans ce cas, la femme enceinte est mise sous contrôle obstétrique..
    2. Le diagnostic final est confirmé à 35-36 semaines de grossesse, après la fin de la croissance de l'enfant. Dans la plupart des cas, à ce moment-là, le placenta migre à un niveau caractéristique de son emplacement normal.
    3. Si le placenta ne monte pas à la 36e semaine ou si son abaissement supplémentaire est indiqué, la présence de présentation, avec chevauchement partiel ou complet du pharynx utérin, à la 38e semaine d'obstétrique, la jeune mère est placée à l'hôpital pour pathologie de la femme enceinte pour surveiller l'état, effectuer une césarienne.

    En plus de l'échographie, il est possible d'établir une position basse du «siège enfant» lors de l'examen sur une chaise gynécologique.

    Cette manipulation est effectuée par un obstétricien si une femme enceinte se plaint de saignement. Une faible placentation est établie en cas de palpation du bord du placenta lors de la palpation des ponctions génitales. Dans des conditions normales, le médecin ne pourra pas atteindre le «siège enfant» avec ses doigts.

    Prévention de la faible placentation

    Une faible placentation (cette condition pathologique est plus fréquente chez les femmes qui ont subi un curetage chirurgical de l'utérus) est une condition limite causée par une lésion de la membrane muqueuse de l'organe génital.

    Au cours du processus de recherche médicale, il a été constaté que les cicatrices, les cicatrices et une forte prolifération de tissu épithélial contribuent à la fixation incorrecte de l'ovule au bas de l'utérus (et par la suite à la formation d'un placenta bas). Cette pathologie ne survient pas chez les femmes de moins de 30 ans, portant leur premier enfant.

    Le plus souvent, une faible placentation survient chez les mères:

    • avoir plus de 2 enfants;
    • souffrant de tumeurs bénignes de l'organe génital;
    • ayant des processus inflammatoires non traités du système reproducteur;
    • survivants d'avortements, de fausses couches, de césariennes (en raison de la présence de cicatrices et de cicatrices).

    Pour réduire la probabilité de cet état limite, les médecins recommandent:

    1. Planifier une grossesse au plus tôt 2-3 ans après les opérations gynécologiques, accompagnée d'un curetage (y compris après une césarienne). Un intervalle de temps est nécessaire pour la guérison des cicatrices.
    2. Passez des examens gynécologiques préventifs au moins une fois tous les 6 mois. pour le diagnostic et le traitement rapides des processus inflammatoires et infectieux des organes reproducteurs.
    3. Essayez de donner naissance à 1 enfant avant d'atteindre 35 ans. Les «personnes âgées» sont plus susceptibles de présenter une localisation basse du placenta.
    4. Abstenez-vous des avortements par curetage.
    5. Arrêtez de fumer, buvez beaucoup d'alcool.

    Quel médecin contacter

    Après avoir diagnostiqué une faible placentation, la femme enceinte est soumise à un contrôle obstétrique strict. Pour une grossesse réussie et la naissance d'un bébé en bonne santé, une femme doit faire entièrement confiance à son médecin, suivre toutes les instructions du médecin.

    En présence de pathologie, il est recommandé de conclure un accord pour la prise en charge rémunérée de la grossesse et de l'accouchement ultérieur avec un gynécologue obstétricien de 1ère catégorie ou plus.

    Ce service est offert par les médecins des cliniques médicales rémunérées, les médecins qui exercent dans les maternités et reçoivent des rendez-vous dans les cliniques prénatales. Une telle précaution vous permettra d'éviter les situations désagréables pendant la grossesse, d'ajouter de la confiance à la femme..

    En l'absence de matériel, il est possible de faire confiance au médecin de la clinique prénatale et, si nécessaire, de se rendre à l'hôpital pour pathologie de la femme enceinte.

    Ce qui est interdit avec une faible placentation

    Une faible placentation (un tel état limite est souvent trouvé chez les femmes enceintes de plus de 35 ans) oblige la future mère à se conformer à certaines règles de comportement.

    Pendant la période de 9 mois, il est interdit:

    1. Faites des mouvements brusques. Vous devez éviter les activités sportives, arrêter de courir, sauter, soulever des poids (plus de 3 kg).
    2. Avoir des relations sexuelles. Avec une localisation basse du placenta, tout contact sexuel peut provoquer l'apparition d'un décollement, avec des saignements sévères.
    3. Prendre les transports en commun (surtout aux heures de pointe).
    4. Soyez exposé à des situations stressantes. Une forte libération d'adrénaline provoque une augmentation du tonus utérin et, par conséquent, un décollement placentaire. La future maman n'a besoin que d'émotions positives.
    5. Activités accompagnées d'un grand stress mental. Tout surmenage, fatigue sévère provoquera des étourdissements, des migraines, une détérioration de l'état général de la femme enceinte.

    En cas de saignement, vous devez immédiatement consulter un médecin ou appeler une ambulance..

    Règles de conduite pour une faible placentation

    Une placentation basse diagnostiquée (en l'absence de saignement, augmentation du tonus utérin, douleur) ne nécessite pas de traitement spécialisé. L'état limite nécessite une observation obstétricale spéciale, des diagnostics échographiques supplémentaires (tout en maintenant un faible niveau de placenta à la 36e semaine).

    Pour le déroulement normal de la grossesse, une femme a besoin de:

    1. Reposez-vous plus souvent. Le repos au lit est recommandé, dans lequel il est nécessaire de lever les jambes dans une position qui les élève au-dessus de la région pelvienne (à l'aide d'un rouleau ou d'un oreiller).
    2. Bien manger. Ne consommez pas d'aliments qui provoquent des troubles des selles (la constipation provoque une augmentation du tonus utérin).
    3. Évitez le stress physique et mental prolongé. L'activité motrice avec un emplacement bas du placenta doit être minimisée.
    4. Dormez suffisamment. Une nuit et une journée de sommeil complètes sont recommandées.
    5. Évitez les contacts sexuels. Seules les caresses légères sont autorisées jusqu'à 20-22 semaines de grossesse sans pénétration complète du pénis.
    6. Il est obligatoire d'être à chaque rendez-vous prescrit par l'obstétricien, de subir des tests, études recommandées par le médecin. Le traitement hospitalier ne doit pas être abandonné, surtout si les premiers symptômes de décollement placentaire apparaissent..

    En cas d'augmentation du tonus utérin et d'écoulement sanglant, la femme est immédiatement placée dans un hôpital pour pathologie de la femme enceinte, où un traitement médicamenteux est effectué dans le but d'empêcher le détachement de la «place de l'enfant», en normalisant la circulation sanguine placentaire.

    Médicaments appliqués:

    NomPharmacologieDosage
    IpradolDétend les muscles utérins, empêche une augmentation du nombre de contractions de l'organe génital10 ml par voie intraveineuse, puis une transition vers la thérapie par perfusion est nécessaire. Il est interdit d'administrer le médicament avant la 22e semaine de grossesse
    L'acide tranexamiqueIl est prescrit pour le traitement de l'hémostase systémique. Améliore la circulation sanguine.100 ml par voie intraveineuse pendant une heure, puis la posologie est ajustée en fonction des valeurs du test sanguin
    CeftibutenAntibiotique de la série des céphalosporines. Il est utilisé pour une perte de sang insignifiante accompagnée de l'apparition d'un hématome. Indiqué pour empêcher la reproduction de la flore pathogène Gram négatif et Gram positif2 gr. par jour (5 jours)
    ActoveginPréparation de vitamines avec du magnésium et de la vitamine C.Améliore la structure des vaisseaux sanguins dans le placenta et l'approvisionnement en sang.10 ml par jour i.m. (le médicament est dilué avec une solution saline ou du glucose).

    En plus de la pharmacothérapie, l'utilisation d'infusions et de tisanes est recommandée:

    1. Thé au gingembre au miel et framboises. La boisson améliore le trophisme tissulaire, prévient l'infection, apaise, améliore le flux sanguin vers l'utérus.
    2. Jus de carottes, betteraves et pommes fraîchement pressé. Il est prescrit pour renforcer les vaisseaux placentaires et stabiliser la circulation sanguine.
    3. Tisane de millepertuis. Indiqué pour renforcer le réseau vasculaire.
    4. Infusion d'ortie. Arrête la perte de sang, stabilise le flux sanguin.

    Complications

    Le placenta bas, dans 95% de tous les cas précoces diagnostiqués, monte plus haut pendant la grossesse (à mesure que le fœtus grandit et que l'utérus grossit), prenant la bonne position. Le diagnostic final n'est posé qu'à la 36e semaine de grossesse.

    Si une présentation basse est détectée, la femme est envoyée à l'hôpital pour une préparation à l'accouchement et une césarienne. En cas de placentation basse, la «place du bébé» est située sous l'utérus.

    À mesure que le fœtus grandit, l'activité de l'enfant augmente, la pression sur le placenta augmente, provoquant:

    1. Saignement dû à un détachement partiel de fragments d'organes.
    2. Mauvais apport de nutriments et d'oxygène à l'embryon, ce qui peut provoquer une hypoxie fœtale ou la naissance d'un petit bébé.
    3. Détachement complet du placenta, entraînant la mort de l'enfant. Cette pathologie est la plus typique de la fixation du placenta le long de la paroi antérieure de l'utérus. Se produit en cas de forte activité d'une femme enceinte, de musculation, d'exposition à des situations stressantes.

    L'emplacement du placenta sur la paroi antérieure de l'utérus est préoccupant. Pendant la grossesse, l'organe est étiré, forçant la «place du bébé» à s'enfoncer plus bas vers le pharynx utérin en le recouvrant complètement ou partiellement. Dans ce cas, une hospitalisation urgente de la femme et un accouchement par césarienne sont nécessaires en raison de la probabilité de décollement et de saignement sévère.

    Le plus grand danger pour la santé d'une femme est la grossesse cervicale, dans laquelle l'ovule est attaché au col de l'utérus. Cette pathologie est éliminée en retirant rapidement l'organe génital avec l'embryon. Tenter d'atteindre le bébé entraînera un décollement placentaire immédiat, des saignements graves qui menacent la vie de la femme.

    Comment se déroule le travail avec une faible placentation

    Normalement, le placenta ne chevauche pas le pharynx utérin, n'interfère pas avec la sortie du nouveau-né. Jusqu'à la naissance du bébé, la «place du bébé» fonctionne, fournissant de l'oxygène et des nutriments à la petite personne. Après la naissance du bébé, le placenta exfolie sans douleur et quitte le corps.

    Avec une position basse, le mode d'accouchement dépend de l'emplacement de l'organe à la fin du troisième trimestre.

    Dans 95% de tous les cas de pathologie diagnostiqués à la 36e semaine de grossesse, le placenta s'élève, occupant la métaposition correcte.

    Si la distance entre le pharynx utérin et la «place du bébé» atteint 5 à 6 cm, il est montré que l'accouchement se fait de manière naturelle.

    Lorsque le placenta est attaché en dessous de 5 cm au niveau du pharynx utérin, la décision sur la méthode d'obstétrique est gérée par l'emplacement de l'enfant. Avec une présentation céphalique, un accouchement naturel est prescrit, nécessitant une attention obstétricale particulière et des manipulations médicales.

    Étapes du travail:

    1. Percer la vessie fœtale pour accélérer l'apparition des contractions.
    2. Assurer la position correcte du placenta avec la tête de l'enfant.
    3. La naissance d'un bébé et le retrait indolore du «siège enfant».

    En cas de présentation par le siège, avec une localisation basse du placenta, une césarienne est prescrite.

    Si l'organe est descendu en dessous, bloquant le pharynx utérin, une césarienne est obligatoire. L'opération est prescrite afin d'éviter les saignements qui surviennent lorsque le col de l'utérus est dilaté, pour éviter le décollement précoce du placenta, ce qui peut provoquer la mort du bébé.

    Lors du diagnostic de la pathologie à la 36e semaine, la femme enceinte est envoyée à l'hôpital pour une pathologie de la femme enceinte, où les tests nécessaires sont prescrits, des diagnostics échographiques supplémentaires, une préparation à la chirurgie.

    Procédure:

    1. La femme enceinte reçoit une anesthésie locale ou générale, selon l'indication.
    2. Le médecin fait une incision dans l'abdomen puis dans l'utérus.
    3. L'enfant est soigneusement retiré du corps de la femme. Le bébé est nettoyé, le cordon ombilical est coupé, forcé de respirer pour la première fois et pesé. Si la femme est consciente, le nouveau-né est placé sur la poitrine de la mère.
    4. Le médecin enlève le placenta, suture l'utérus et le péritoine.

    Après la césarienne, une nouvelle grossesse est prévue au plus tôt dans 2-3 ans. Pendant ce temps, la cicatrice utérine guérit, réduisant le risque de faible placentation lors de la grossesse ultérieure.

    Une faible placentation est une condition limite caractérisée par la fixation du placenta le long de la paroi utérine. Une telle pathologie peut provoquer une hypoxie, un détachement, la naissance d'un enfant présentant un déficit de poids en raison d'un manque d'oxygène et de nutriments suffisants..

    Le plus souvent, la position basse du placenta ne se manifeste pas tout au long de la grossesse, se terminant par la naissance d'un bébé en bonne santé..

    Conception de l'article: Mila Fridan

    Il Est Important De Savoir Sur La Planification

    35 semaines de grossesse

    Conception

    Votre bébé a déjà 35 semaines. Il a non seulement formé et grandi, mais est également devenu absolument unique: il a un motif de peau unique et des traits du visage individuels.

    Sorbifer Durules ou Ferrum Lek: ce qui est mieux

    Nutrition

    Caractéristiques de Sorbifer DurulesUn agent à plusieurs composants dont l'action est déterminée par le sulfate de fer II-valence et la vitamine C (améliore et accélère l'absorption de l'oligo-élément).

    Dosage d'acide folique pendant la grossesse

    Nutrition

    Quoi, quoi et l'acide folique pendant la grossesse, en particulier pendant la période de planification, est prescrit par presque tous les médecins. Fait intéressant, même les adversaires ardents de tout médicament pendant la grossesse, l'acide folique est favorisé.

    Premiers mouvements fœtaux: lorsque l'enfant commence à bouger, les normes obstétriques et la nature des sensations

    Accouchement

    Les mouvements du bébé dans l'abdomen provoquent des sensations indescriptibles chez les mères - c'est à ce moment que la femme se rend compte qu'en réalité elle deviendra bientôt mère.