Principal / Infertilité

Caractéristiques du traitement du rhume pendant l'allaitement

Un nez qui coule pendant la lactation n'est pas si rare. Il apparaît pour diverses raisons. Est-ce que cela représente un danger pour le bébé et comment traiter un nez qui coule pour une mère qui allaite? Essayons de découvrir.

Allaiter avec un rhume

Beaucoup de gens se posent la question: est-il possible d'allaiter avec un rhume? Il n'affecte en aucun cas la lactation, donc l'alimentation doit être poursuivie. Cependant, si une infection bactérienne ou virale est la cause de la rhinite, prenez les mesures appropriées. Que-faire dans cette situation:

  • Changez fréquemment vos vêtements du haut et du bas.
  • Maintenez une température stable dans la pièce, pas plus de 24 degrés.
  • Aérez la pièce plusieurs fois par jour.
  • Le niveau d'humidité est important. Il ne doit pas être inférieur à 65% et supérieur à 75%.
  • Portez un écran facial en cas de contact avec votre bébé.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Il n'est pas recommandé de continuer à allaiter si la mère, comme prescrit par le médecin, est obligée de prendre des antibiotiques ou des hormones. Lors du traitement d'un rhume avec d'autres médicaments, l'alimentation est autorisée. Il est préférable de prendre des médicaments contre le VH après que l'enfant ait mangé. Ainsi, l'ingestion de médicaments dans son corps sera minime..

Signes et causes de la rhinite en soins infirmiers

En plus de la morve qui coule du nez, il existe d'autres symptômes:

  • Dans les premiers jours du développement de la maladie, des courbatures apparaissent..
  • Congestion nasale.
  • Augmentation de la température.
  • La toux est possible.
  • Rougeur de la peau autour du nez.

Cette maladie n'apparaît pas soudainement. Les raisons suivantes peuvent être distinguées:

  • Blessure;
  • Sécheresse excessive de l'air intérieur;
  • Réaction allergique;
  • Infection.
  • Récupération post-partum.

Dans la période post-partum, le corps de la femme est restauré et diverses anomalies surviennent, qui sont temporaires. Par exemple, douleurs névralgiques, écoulement nasal, hémorroïdes, maux de tête. Si ces symptômes persistent après quelques semaines, consultez un professionnel de la santé qualifié.

Traitement

En fonction du diagnostic, un traitement est prescrit. Peu importe si une mère qui allaite a le nez qui coule ou avec des complications, les médicaments ne peuvent être utilisés que ceux recommandés par le médecin traitant. Adoptez une approche globale pour éliminer la maladie. En plus de l'utilisation de médicaments, il est nécessaire de suivre certaines prescriptions afin de se débarrasser de la rhinite au plus vite:

  • Buvez beaucoup de liquides. Il élimine les toxines résultant de la présence de microbes pathogènes. Alterner thé, eau, compotes, jus. Diluez ce dernier avec de l'eau et n'utilisez que ceux qui sont autorisés pour l'allaitement.
  • Restez au lit si nécessaire. Le repos au lit aide le corps à se remettre plus rapidement d'une attaque infectieuse. S'il est observé, la période de maladie sera sensiblement réduite..
  • Baissez le feu. Avec un rhume, une augmentation de la température corporelle est possible. Des antipyrétiques doivent être utilisés, mais seulement si la température dépasse 38,5. Il n'est pas spécifiquement recommandé de réduire à cette marque, car le corps combat seul l'infection en produisant des anticorps.
  • Restez au grand air. Si la maladie ne permet pas de marcher à l'air frais, aérez plus souvent la pièce où vous vous trouvez avec le bébé et surveillez le taux d'humidité. L'air sec empêche la muqueuse nasale de produire suffisamment de sécrétions pour combattre l'infection. Contrôlez également la température, ne la laissez pas être inférieure à 20 degrés et supérieure à 24.

N'arrêtez pas d'allaiter pendant un nez qui coule. Le lait de maman est riche non seulement en nutriments, mais aussi en micro-éléments spéciaux, qui stimulent les défenses naturelles de son corps.

Les médecines traditionnelles

La médecine moderne regorge de médicaments pour lutter contre la rhinite. Trouver le bon traitement pour une mère qui allaite est difficile car la plupart des médicaments sont contre-indiqués pendant l'allaitement. Comment une mère qui allaite peut-elle traiter un rhume? Certains médicaments peuvent encore être utilisés, mais strictement selon les directives du médecin. Parmi eux sont plus couramment utilisés:

  • Sanorin;
  • Albucid;
  • Nazaval.

Faisons connaissance avec eux plus en détail.

Sanorin

Un décongestionnant vasoconstricteur. L'ingrédient actif est le nitrate de naphazoline. Rétrécissement des vaisseaux sanguins, soulage le gonflement de la muqueuse nasale. Aide à éliminer le mucus plus rapidement et à éviter la congestion. Il est utilisé comme remède contre le rhume et le rhume. Il est également inclus dans le traitement complexe de l'inflammation de l'oreille moyenne et de la trompe d'Eustache.

Vous pouvez traiter un nez qui coule chez une femme qui allaite en instillant 2 gouttes d'une pipette. 3 fois par jour suffisent. Il n'est pas recommandé d'utiliser pendant plus de 5 jours. Sanorin est contre-indiqué en cas de sensibilité élevée et d'inflammation sèche de la muqueuse nasale. Avec une utilisation incorrecte ou prolongée, des effets secondaires sont possibles. Ils apparaissent comme:

  • Divers troubles du système nerveux.
  • Allergies, y compris l'œdème de Quincke.
  • Augmentation du rythme cardiaque.
  • Transpiration excessive.

Le traitement d'un rhume pendant l'allaitement avec ce médicament est autorisé en raison du fait qu'au cours des études, sa pénétration et son accumulation dans le lait maternel n'ont pas été détectées. Cependant, le médicament doit être utilisé avec précaution, sans être trop enthousiaste..

Albucide

Antiseptique. L'ingrédient actif est le sulfacyle de sodium. Résiste efficacement à la lutte contre les virus et les bactéries nocifs. Il est utilisé pour les infections du nez, des yeux, des oreilles. Par son action, il arrête la croissance des colonies microbiennes, supprimant ainsi le processus inflammatoire.

Un nez qui coule pendant la lactation d'origine infectieuse peut être guéri en appliquant Albucid 2 fois par jour, 1 ou 2 gouttes. Les contre-indications à l'utilisation de ce remède contre le rhume sont liées à une réaction allergique et à de graves troubles du fonctionnement du foie et des reins. Parmi les effets secondaires, diverses réactions cutanées sont plus fréquentes..

Nazaval

Le médicament est présenté en deux modifications: Nazaval et Nazaval plus. Le premier médicament est utilisé comme anti-allergène, le second - pour le rhume. Composé de cellulose micronisée et d'extraits naturels (menthe et ail). Le spray soulage parfaitement les symptômes de la rhinite.

Il est possible de guérir un nez qui coule pendant l'allaitement avec ce médicament si vous l'injectez dans chaque narine plusieurs fois par jour. Si la rhinite est d'origine allergique, utilisez Nazaval 15 minutes avant le contact avec la source de l'allergène. L'utilisation du médicament est contre-indiquée en cas d'intolérance à la cellulose ou aux additifs naturels. Les effets secondaires ne sont pas enregistrés.

Remèdes homéopathiques pour la rhinite

Comment traiter un nez qui coule pendant l'allaitement, s'il n'y a pas de possibilité ou de désir d'utiliser des médicaments traditionnels? L'homéopathie vous aidera. Parmi les médicaments naturels contre le rhume en soins infirmiers, faites attention à:

  • Sinupret;
  • Euphorbium.

Quels sont ces médicaments??

Sinupret

Agent immunomodulateur, anti-inflammatoire et antimicrobien. Le médicament est à base de matières premières naturelles. Parmi les autres plantes médicinales, Sinupret contient:

  • aîné;
  • primevère;
  • racine de sarrasin;
  • oseille;
  • verveine.

Le médicament renforce le système immunitaire. Favorise l'écoulement rapide du mucus, soulage le processus inflammatoire, bloque la reproduction des agents pathogènes en améliorant le travail des défenses naturelles de l'organisme. Disponible sous forme de gouttes et de comprimés. Il est utilisé pour éliminer la rhinite chez les personnes de tous âges, y compris une mère qui allaite. Les infections des voies respiratoires peuvent également être traitées.

L'utilisation de ce médicament sous forme de gouttes ou de comprimés aidera à guérir le nez qui coule d'une mère qui allaite. Le liquide est utilisé trois fois par jour. Pour les adultes, une dose unique est de 50 gouttes. Ils doivent être dissous dans un peu d'eau tiède avant utilisation..

Ce médicament est pris par voie orale, il n'est pas appliqué par voie topique. Il contient un peu d'éthanol, vous devez donc nourrir votre bébé avant de prendre le médicament. Il n'y a pas d'effets secondaires et de contre-indications, à l'exception des réactions individuelles au médicament.

Euphorbium compositum

Homéopathique, anti-inflammatoire, réparateur, antihistaminique. La composition contient des substances d'origine végétale et minérale. Le médicament hydrate la muqueuse nasale, améliore les processus métaboliques. Resserre les vaisseaux sanguins, favorise l'élimination du mucus. Le médicament est efficace dans le traitement de la rhinite de toute origine et d'autres maladies infectieuses du nasopharynx.

Un nez qui coule pendant la tétée disparaîtra plus rapidement si vous utilisez Euphorbium compositum 3 fois par jour. Puisqu'il existe sous forme de spray, une injection dans chaque narine à la fois suffit pour un résultat positif. Il est contre-indiqué d'utiliser ce remède contre le rhume en cas d'intolérance individuelle à ses composants. La sensation de brûlure apparaît sur le côté, mais elle est temporaire..

Malgré le fait que les remèdes homéopathiques ne sont pas considérés comme aussi nocifs que les médicaments conventionnels, il est interdit de les utiliser sans la nomination d'un médecin. Lors de l'utilisation du médicament, suivez strictement les instructions.

Remèdes populaires pour la rhinite pour les mères allaitantes

Tout en nourrissant le bébé, vous devez abandonner l'utilisation d'infusions et de décoctions à base de plantes, afin d'éviter une réaction allergique. De plus, ils ne peuvent être utilisés que comme aides.

La question se pose, comment traiter un nez qui coule à la maison? Pour cela, vous pouvez utiliser les recettes suivantes:

  • Solution saline maison. Dissoudre le sel de table ordinaire, ou mieux le sel de mer, dans de l'eau tiède. Environ une cuillère à café par verre de liquide. Rincez-vous le nez toutes les heures avec cette solution..
  • Kalanchoe ou jus d'aloès. Utiliser uniquement en l'absence d'allergie. Tout d'abord, vous devez faire du jus à partir des feuilles et mélanger avec de l'eau tiède dans un rapport de 1: 5. Prenez des feuilles fraîches de Kalanchoe et conservez l'aloès au réfrigérateur pendant une journée. Enterrez-le plusieurs fois par jour. Pour un résultat positif, 3-4 gouttes suffisent dans chaque narine à la fois.

Beaucoup de gens pensent que le lait maternel peut être utilisé pour combattre diverses maladies. Ce n'est pas vrai. Le traitement d'un rhume avec du lait maternel n'est pas conseillé. Bien sûr, il est très nutritif et contient tous les oligo-éléments et vitamines nécessaires à la croissance du bébé, y compris des substances spéciales qui renforcent le système immunitaire. Mais en même temps, le lait maternel contient des bactéries qui, lorsqu'elles sont en contact avec la muqueuse nasale, créent un environnement favorable à la reproduction d'agents pathogènes.

Lorsque vous cherchez une réponse à la question de savoir comment guérir un nez qui coule pendant la lactation? Demandez en même temps quel médecin contacter? En effet, dans ce cas, on ne peut pas se passer d'une assistance qualifiée - la santé non seulement de la mère, mais aussi de l'enfant est en jeu..

Un nez qui coule chez une mère qui allaite

Traiter un nez qui coule pendant l'allaitement

Un rhume chez une mère qui allaite s'accompagne souvent d'un nez qui coule, que faire, comment ne pas infecter l'enfant et récupérer le plus rapidement possible? En fait, un nez qui coule n'est pas du tout un gros problème. Et dans la grande majorité des cas, il ne nécessite aucun traitement. Ainsi, notre nez est simplement autonettoyant. Et lorsque l'immunité commence à se développer, les anticorps contre la maladie, et cela se produit vers le cinquième jour de la maladie, le nez qui coule chez une mère qui allaite disparaît tout seul. Mais quand même, comment améliorer votre bien-être, qui, avec ce symptôme, en souffre grandement?

Il vaut mieux faire cela de la manière la plus naturelle. Ainsi, il est très facile de rincer un nez qui coule lors de l'allaitement en se rinçant le nez, en instillant ou en injectant une solution saline ou de l'eau de mer dans les narines. A cet effet, vous pouvez acheter les médicaments "Aquamaris", "Aqualor", "Nazol Aqua" et autres dans la pharmacie. Et si vous voulez économiser de l'argent, vous pouvez même acheter juste une bouteille de solution saline, cela coûtera environ 30 roubles. Et mettez une solution saline dans le nez avec une pipette. En dernier recours, à cet effet, vous pouvez même utiliser simplement de l'eau pure avec un peu de sel ajouté. C'est un remède bien connu contre le rhume des mères allaitantes - bon marché et gai. Hydrater le nez aide à éliminer rapidement tout ce qui est inutile. La respiration est rétablie.

Très souvent, les femmes éprouvent des problèmes respiratoires avant de se coucher, lorsqu'elles prennent une position horizontale, et cette hydratation est alors un très bon moyen d'améliorer leur bien-être. Eh bien, pour que le nez ne se bouche pas la nuit, veillez à une bonne humidification de l'air. Par exemple, en hiver, lorsque les batteries de nos appartements sont chaudes, vous pouvez y mettre des couches mouillées, ou encore mieux - des serviettes en éponge. Celles-ci se dessèchent toute la nuit, libérant de l'humidité dans l'air. Bien entendu, un air intérieur pur est tout aussi important. Mieux vaut dormir avec la fenêtre ouverte. À propos, lorsque l'air se déplace, les agents pathogènes meurent très rapidement. Et cela est déjà important pas tant pour une mère qui allaite d'un rhume, que pour son bébé, afin de ne pas être infecté.

Si les solutions salines n'aident pas, de nombreuses femmes décident de passer aux moyens habituels - les médicaments vasoconstricteurs. Ils ne sont pas recommandés pour les femmes enceintes, car ils augmentent la tension artérielle et, lorsqu'ils sont utilisés en grande quantité, peuvent altérer l'apport sanguin au placenta (vasoconstriction), mais de telles gouttes du rhume pour les mères allaitantes sont tout à fait acceptables. Vous devez juste prendre en compte qu'avec une utilisation fréquente et à long terme (plus de 3 à 5 jours), ils ne font qu'aggraver un nez qui coule, ne permettent pas de se débarrasser de la congestion nasale. Ainsi, une femme commence à utiliser de plus en plus souvent des gouttes, mais cela n'apporte plus de soulagement. Dans ce cas, le meilleur traitement n'est pas de vaincre le nez qui coule pendant la lactation avec des médicaments, mais de laisser ce travail directement au corps, au système immunitaire. Bien sûr, c'est une question complètement différente si un mal de tête apparaît, la température augmente - alors un examen à plein temps d'un médecin ORL est nécessaire.

Quoi d'autre une mère qui allaite peut-elle traiter un nez qui coule? Par exemple, diverses inhalations. Mais vous n'avez tout simplement pas besoin de respirer sur des patates chaudes ou de mener des expériences similaires - il existe un risque de brûlure des voies respiratoires. Il est préférable d'utiliser un inhalateur à crayon. Il n'accélérera pas la récupération, mais il pourra "percer" son nez. Vous pouvez l'utiliser jusqu'à 20 fois par jour. L'essentiel est qu'il n'y ait pas d'allergie.

Existe-t-il un traitement contre le rhume pendant l'allaitement avec des remèdes populaires que vous pouvez verser dans le nez? Il y a beaucoup de fonds. Par exemple, le jus de carotte ou le jus de betterave. Le jus d'aloès est un remède assez puissant. Certes, ça brûle fortement. En général, avec un nez qui coule, la muqueuse nasale est gravement enflammée et il est préférable de ne pas expérimenter de tels moyens. Un bon remède populaire pour un rhume d'allaitement est l'eucalyptus ou l'huile de menthol. Eh bien "perce" le nez. Mais néanmoins, on ne peut pas espérer que tout ira bien avec le nez dans 1-2 jours. Habituellement, ce symptôme persiste pendant 3-4 jours..

Le terme est court. Mais est-il possible de continuer à allaiter avec un rhume et un nez qui coule ou ne vaut-il pas la peine de risquer la santé du bébé? Si le bébé a moins de 6 à 7 mois et que le lait maternel est le seul aliment, alors, bien sûr, il est impossible de le priver de nourriture. L'expression et l'alimentation exprimées sont également très gênantes. Il est préférable de se laver les mains plus souvent, de porter un masque médical, de ventiler la pièce et de faire un nettoyage humide. Il s'agit d'une prévention efficace de la propagation d'une infection virale..

Comment traiter l'écoulement nasal d'une mère qui allaite: vasoconstricteurs et gouttes pendant l'allaitement

Un nez qui coule est un signe avant-coureur de rhinite ou de maladie respiratoire aiguë. Le développement de la maladie entraîne l'apparition de nouveaux symptômes: toux, fièvre, mal de gorge. Une forme bénigne de rhinite peut être facilement traitée à la maison. La maladie compliquée nécessite une surveillance médicale. Il est particulièrement important de consulter un médecin lors de l'allaitement si la température et l'écoulement nasal persistent pendant plusieurs jours.

Manifestations d'un rhume

ARI est le nom général des rhumes causés par divers virus. L'attaque de chaque type de virus est localisée, affectant certaines zones. Un nez qui coule se produit en raison de l'activation de rhinovirus qui attaquent la membrane muqueuse des sinus maxillaires. Les effets négatifs des rhinovirus provoquent l'apparition de sécrétions et un gonflement de la membrane muqueuse. L'évolution d'un rhume s'exprime en deux phases:

  1. Première phase. L'écoulement est abondant et mince, indiquant une lésion initiale de la membrane muqueuse. Éternuements persistants ou intermittents, yeux larmoyants et yeux rougis.
  2. Seconde phase. Décharge une consistance épaisse et visqueuse. Ils apparaissent le 3ème jour de la maladie. Le mucus qui s'écoule du nez devient blanc avec une teinte jaune ou beige. Ce caractère de décharge s'explique par l'action des forces immunitaires dans la zone de la muqueuse nasale..

Comment protéger un bébé du rhume d'une maman?

Une rhinite infectieuse chez une mère qui allaite peut se transmettre à l'enfant si des mesures ne sont pas prises pour protéger les miettes de la maladie de la mère. Une femme qui allaite, afin de ne pas infecter un bébé, doit respecter les règles suivantes:

  • commencer à nourrir uniquement dans un masque protecteur;
  • maintenir une humidité intérieure de l'ordre de 65 à 75%;
  • ventilez régulièrement et surveillez la température ambiante de manière à ce qu'elle soit de 21 à 23 degrés;
  • changent souvent de vêtements dans lesquels la mère nourrit l'enfant.
Un masque médical régulier aidera à protéger le bébé des bactéries pendant qu'il se nourrit.

Comment traiter correctement un nez qui coule?

Après avoir découvert qu'un nez qui coule n'appartient pas à une maladie distincte, mais constitue l'un des signes d'infections respiratoires aiguës, il est naturel de supposer que son traitement est effectué de manière globale. Considérez les principaux composants de la thérapie:

  • Repos au lit. Il vise à atténuer l'évolution de la maladie et à réduire sa durée. Il est nécessaire de le maintenir pendant 2-3 jours afin d'éviter l'aggravation de la maladie..
  • Buvez beaucoup de liquides. Augmentez la quantité de liquide consommé: thé, compote, eau plate. Les boissons aideront à éliminer les toxines formées lors de l'activité vigoureuse des virus, amélioreront l'état général d'une mère qui allaite.
  • Air frais et humide. Lorsque vous êtes dans la pièce pendant une longue période, essayez de maintenir une humidité normale et aérez régulièrement les pièces. L'indicateur d'humidité ne doit pas être abaissé en dessous de 60%, sinon les muqueuses nasales ressentiront une gêne due au dessèchement, le mucus s'aggravera pour se séparer, interférant avec le travail de la défense immunitaire. Utilisez un humidificateur domestique pour la saison de chauffage.
  • Maintenez la température de l'air dans la maison autour de +22 degrés.
  • Diminution de la température corporelle. Un rhume pendant l'allaitement provoque souvent une élévation de température (nous recommandons de lire: un rhume chez une mère qui allaite: comment et comment le soigner?). Vous ne devez pas vous précipiter pour prendre des antipyrétiques si le thermomètre indique moins de 38,5. Il est irrationnel d'abaisser une petite augmentation, car c'est un indicateur de la lutte de votre corps contre l'infection. Le système immunitaire produit des anticorps qui tuent les virus. Les températures supérieures à 38,5 degrés seront éliminées avec du paracétamol ou de l'ibuprofène. Les deux médicaments ont des effets analgésiques, soulagent les maux de tête et les rhumes. De plus, l'ibuprofène a également des effets anti-inflammatoires..

Quels médicaments sont approuvés pour utilisation?

L'utilisation de remèdes contre le rhume lorsque vous donnez un sein au bébé est effectuée de manière symptomatique - recourez à des médicaments en vous concentrant sur votre bien-être. Découvrons comment traiter un nez qui coule pour une mère qui allaite. Les médicaments vasoconstricteurs aideront à éliminer la congestion nasale. Si vous pouvez respirer librement, ne vous creusez pas le nez. Tournons-nous vers l'opinion de la gynécologue Svetlana de Babylone. Le principal spécialiste du département de l'Université de médecine d'État de Moscou affirme que les infections respiratoires aiguës sont généralement caractérisées par une courte durée. Contre le rhume, vous pouvez utiliser des gouttes à effet antimicrobien, vasoconstricteur et hydratant. Voyons ce que les pharmacies nous proposent.

Médicaments vasoconstricteurs

Les médicaments vasoconstricteurs sont fabriqués à base de diverses substances actives. Soins de santé de la Russie pour les femmes allaitantes approuvé pour l'utilisation de ces médicaments: "Tizin", "Naftizin", "Nazivin" et "Galazolin". L'action des médicaments vise à soulager le gonflement de la membrane muqueuse, facilitant la respiration. L'utilisation pratique de médicaments a identifié certains d'entre eux comme indésirables pour une utilisation pendant l'allaitement. Ainsi, "Naftizin" s'est vu attribuer le deuxième niveau de danger. Bien que la substance active naphazoline n'ait pas été étudiée sur le degré d'influence sur la lactation, les médecins ne leur conseillent pas d'abuser.

Il est à noter que les médecins ont reçu des données sur les effets secondaires du médicament se manifestant chez les nourrissons. Malgré le faible niveau de sécrétion du médicament dans le lait maternel, la «naphtizine» peut provoquer un tonus vasculaire, des arythmies cardiaques, de l'irritabilité chez les nourrissons. L'utilisation à long terme du médicament par la mère entraîne une diminution de la lactation.

Substances actives et leurs caractéristiques

  • "Nazivin", "Noxrey", "Nazol" (nous vous recommandons de lire: instructions d'utilisation des gouttes "Nazivin" pour les nouveau-nés). La substance active est l'oxymétazoline. Le manuel E-LACTANCIA classe les gouttes comme un niveau de danger un, indiquant un faible risque d'effets secondaires pour la mère et le bébé. Ils ont une sécrétion non exprimée dans le lait maternel, mais peuvent provoquer des arythmies cardiaques et une hypertension. Dosage strict recommandé et ne prenant pas plus de 3 jours.
  • «Nazol» est un médicament associé à la phényléphrine. Agit contre les poches. Il est utilisé en thérapie pédiatrique jusqu'à 1 an. Possède une biodisponibilité minimale, ce qui exclut les effets secondaires lorsqu'il est appliqué par voie topique. Des études sur les substances de travail menées en 2014 confirment l'innocuité de la phényléphrine à faibles doses.
  • "Azelastine", "Allergodil" - les deux médicaments contiennent le principe actif azélastine. Ils appartiennent aux antihistaminiques, le niveau de sécrétion dans le lait maternel est minime. E-LACTANCIA les classe parmi les médicaments topiques et à faible risque. Recommandé dans le traitement de la rhinite allergique et infectieuse. Élimine la congestion sévère et les écoulements nasaux abondants. Montré pendant l'alimentation et les formulations à base de cétirizine et de loratadine.
  • Fluticasone, Nazarel, Fliksonase, Nazonex, Mometasone sont une gamme de médicaments glucocorticostéroïdes de nouvelle génération. La compatibilité avec l'alimentation au lait est prouvée par la recherche internationale et confirmée par le manuel E-LACTANCIA. Ils ont un effet prononcé contre l'œdème et l'inflammation. Le taux d'absorption est minime. Il est pris immédiatement après la tétée pour réduire la concentration d'éléments actifs dans le lait en micro-indicateurs.

Des agents antimicrobiens

Les antimicrobiens à base de plantes conviennent à une mère qui allaite. Par exemple, vous pouvez prendre des gouttes "Pinosol". Le médicament est autorisé pour l'allaitement, à condition d'éventuelles réactions individuelles associées à une allergie à la composition du médicament. Lisez attentivement ce qui est inclus dans la préparation. Si vous avez déjà remarqué des manifestations allergiques à un composant végétal (huiles de pin, de menthe, d'eucalyptus) auparavant, refusez de l'acheter.

Il est impossible pour une femme qui allaite de traiter un nez qui coule et des infections respiratoires aiguës avec des remèdes populaires qui impliquent l'utilisation d'huiles essentielles de cumin, d'anis et d'arbre à thé. L'inhalation de tels composants aggrave également les allergies. Nous sommes sûrs que vous n'êtes pas allergique à ces substances - utilisez des huiles pour l'inhalation à domicile. Préparez la composition à raison de 2-3 gouttes du produit dans une casserole d'eau chaude. La procédure d'inhalation prend environ 10 minutes..

Ayant un effet puissant sur la muqueuse nasale, ils la dessèchent grandement, vous pouvez même vous brûler. La perméabilité du nasopharynx se détériore, la productivité de la membrane muqueuse est altérée, le corps ne résiste pas bien à l'infection.

Hydratants

Le besoin de compositions hydratantes pour la rhinite est associé à une irritation de la muqueuse nasale, qui doit être éliminée afin de réduire la gravité de la maladie. Les hydratants sont fabriqués à partir de solutions salines normales ou d'eau de mer. Une fois sur la membrane muqueuse, ils l'hydratent, augmentant la protection contre les virus. Les mères qui allaitent peuvent prendre "Salin", "Nosol", "Aquamaris" pour se laver (pour plus de détails, voir l'article: Aquamaris gouttes: mode d'emploi pour les nouveau-nés). Les médicaments sont capables de fluidifier le mucus visqueux, de libérer rapidement le passage nasal et de faciliter la respiration.

Les adeptes des méthodes à domicile peuvent être invités à préparer eux-mêmes des solutions salines. Versez dans un verre d'eau tiède, dissolvez-y une cuillère à café de sel, égouttez-le avec une pipette ou versez le produit préparé dans un vaporisateur. Vous ne pouvez pas vous doucher le nez. Un jet entrant dans le nasopharynx sous haute pression peut s'écouler dans le conduit auditif et dans l'oreille moyenne. L'irritation de l'oreille moyenne entraînera une otite moyenne, puis une maladie plus grave sera ajoutée à l'ARI.

Si le nez qui coule ne peut pas être guéri, la morve continue de couler, l'état ne s'améliore pas, consultez le médecin. La rhinite qui dure plus longtemps après le traitement indique une infection bactérienne des sinus. Contactez immédiatement un oto-rhino-laryngologiste si l'écoulement nasal devient vert ou si un mal de tête s'est ajouté (nous vous recommandons de lire: que boire pour une mère qui allaite pour un mal de tête?). Il est impossible de retarder le traitement de la maladie, en particulier pendant l'allaitement.

Traitement du rhume avec hépatite B

Une maman qui allaite est particulièrement sujette au rhume.

Personne n'est à l'abri du rhume et, malheureusement, une mère qui allaite aussi. En plus de se sentir mal, de la faiblesse, des maux de tête, de la fièvre, des doutes et des réflexions atroces commencent à la submerger: allaiter ou non le bébé? Comment se nourrir correctement pour que l'enfant ne soit pas infecté? Quelle est la probabilité d'infection du bébé par le lait maternel?

Identification et évolution d'un rhume chez une mère qui allaite

La maladie d'une personne qui a un rhume survient par les voies respiratoires supérieures. Une mère qui allaite est particulièrement sensible aux infections respiratoires aiguës, car ses organes respiratoires fonctionnent avec une charge constante, car il faut beaucoup d'oxygène pour produire du lait.

De la pénétration du virus dans le corps au développement de la maladie, cela prend environ un jour à trois. Par conséquent, même avant la détection visuelle d'un rhume, l'enfant a déjà reçu, avec le lait, l'agent causal de la maladie, des anticorps contre celui-ci, des enzymes spéciales de ce pathogène pour développer leurs anticorps, ainsi qu'une protection immunitaire complète contre d'éventuelles complications. Au moment où la maladie de la mère est détectée, l'enfant est déjà malade ou activement vacciné.

Signes d'un rhume chez une mère qui allaite:

  • La faiblesse
  • Température élevée
  • Nez qui coule ou bouché
  • Gorge irritée
  • Éternuements, toux
  • Parfois étouffant ou acouphène

Le lait maternel aide à immuniser le bébé

Habituellement, un rhume ne dure pas plus de 10 jours. Mais il ne peut pas être négligé, car il existe une possibilité de complications et d'exacerbations de maladies chroniques..

Jusqu'à il y a deux décennies, le traitement du rhume pendant l'allaitement prescrivait l'isolement instantané de la mère du bébé et l'interruption (lire: arrêt pratiquement complet) de l'allaitement. Heureusement, le Bulletin de l'OMS intitulé Nourrir les nourrissons au cours de la première année de vie: fondements physiologiques de 1989 a réfuté ce stéréotype..

Règles de conduite lors d'un rhume pendant l'allaitement

Pour le moment, les médecins recommandent de respecter les règles suivantes lors de la détection d'un rhume chez une mère qui allaite:

  • N'essayez pas de sevrer un bébé en bonne santé ou malade. Cela affectera instantanément la diminution de son immunité. Et la maladie prendra un caractère grave et persistera beaucoup plus longtemps.
  • Nourrissez naturellement, pas besoin de pomper
  • Le lait maternel n'a pas du tout besoin d'être bouilli. Cela le privera de nombreuses propriétés nutritionnelles et, dans ce cas, médicinales.
  • Tous les médicaments nécessaires au bébé pendant la maladie de la mère, il recevra à travers son lait

Ceci est important à savoir! En règle générale, l'infection des miettes par des micro-organismes qui lui sont transmis avec le lait d'une mère malade joue un rôle important dans la formation de son immunité. Chaque fois que l'enfant fera face à la maladie beaucoup plus facilement ou ne tombera pas malade du tout.

Traitements du rhume pendant l'allaitement

Il y a un principe de base dans le traitement de l'allaitement contre le rhume: la sécurité pour le bébé. Deux options de traitement sont possibles: à l'aide de médicaments et de recettes folkloriques.

Médicaments pour le traitement du rhume chez une mère qui allaite

Si une mère qui allaite a une température élevée, qu'elle ne tolère pas bien, les degrés élevés doivent être réduits. Les médecins considèrent le paracétamol comme le médicament le plus sûr. Si rien de tel n'a été trouvé dans votre trousse de premiers soins à domicile, vous êtes autorisé à prendre un remède approprié une fois..

N'arrêtez pas d'allaiter si vous avez un rhume!

Pour le traitement de l'écoulement nasal, de la toux et des maux de gorge, prenez des remèdes symptomatiques dont l'action vise à réduire l'intoxication et à activer les défenses de l'organisme. N'oubliez pas de boire autant que possible pendant le traitement. Cela empêchera le dessèchement de la membrane muqueuse du nez et de la gorge et contribuera à l'amincissement des mucosités et à la transpiration..

  • Un expectorant tel que Ambroxol (alias Lazolvan) aidera à réduire la toux
  • Les préparations à base de plantes à base d'anis, de racine de réglisse, de plantain, de thym, etc. sont également très efficaces.Par exemple, Bronchicum, Breast elixir, Gedelix, Doctor IOM
  • Les médicaments contenant de la bromhexine sont absolument contre-indiqués pour les mères allaitantes
  • La respiration sera facilitée par la naphazoline (alias naphtizine), l'oxymétazoline (Nazivin), la tétrizoline (Tizin). Chacun d'eux ne peut être utilisé plus de 3 à 5 jours!
  • Les effets anti-inflammatoires et antimicrobiens seront fournis par des gouttes huileuses de Pinosol. Ils contiennent des substances d'origine végétale
  • Les sprays Aquamaris et Solin, à base d'eau de mer, hydrateront la muqueuse nasale, fluidifieront le mucus et amélioreront son écoulement lors d'un rhume
  • Le mal de gorge peut être traité avec des agents antimicrobiens topiques tels que Hexoral, Iodinol, Chlorhexidine
  • Lubrifiez la membrane muqueuse du pharynx avec la solution de Lugol

Les agents antiviraux aideront à se débarrasser des infections virales. Par exemple, Grippferon. Il est compatible avec la lactation et n'a aucun effet secondaire.

  • prendre des médicaments sans réfléchir
  • dépasser la dose recommandée

Lors du choix des produits chimiques, lisez attentivement les instructions pour chacun d'eux. Il doit indiquer s'il est autorisé ou interdit de les prendre pendant la lactation..

Une consultation avec votre médecin ne sera pas superflue..

Remèdes populaires pour le traitement du rhume chez une mère qui allaite

De nombreuses mères ont peur de prendre des médicaments, même si elles y sont autorisées, et essaient d'utiliser exclusivement des méthodes traditionnelles pendant le traitement. Certains d'entre eux ne sont pas inférieurs en efficacité aux moyens industriels.

Voici les plus populaires:

  • Si vous soupçonnez un rhume, faites chauffer 0,5 litre de lait, ajoutez 1 œuf de poule frais, 1 c. miel et 1 c. beurre. Mélangez le tout soigneusement. Boire un verre avant la nuit
  • Remuez 5 gouttes d'iode dans un demi-verre d'eau bouillie. Prenez ce mélange. Puis mâchez une gousse d'ail
  • Versez de la poudre de moutarde dans vos chaussettes
  • Faites cuire les oignons au four et mangez-les sans restriction jusqu'à la fin du froid
  • Couper un radis noir en petits quartiers, saupoudrer de sucre et cuire au four pendant 2 heures. Souche. Boire 1 cuillère à soupe chacun. jusqu'à 5 fois par jour et toujours avant le coucher
  • Avant de vous coucher, prenez un mélange d'ail finement haché et de miel (rapport 1: 1). Boire avec de l'eau chaude propre
  • Faites une inhalation à l'ail et au miel pendant 15 minutes. Après cela, il est conseillé d'aller au lit et de boire du thé avec des framboises et du miel.
  • Respirez la vapeur des pommes de terre cuites au four. N'oubliez pas de vous envelopper soigneusement.
  • Respirez sur des feuilles de bouleau ou d'eucalyptus brassées
  • Faire une inhalation basée sur l'infusion de fleurs de camomille (15 g), de calendula (10 g) et d'un verre d'eau bouillante
  • Se gargariser avec une infusion de thym plusieurs fois par jour (1 cuillère à soupe d'herbes dans un verre d'eau bouillante, laisser reposer 1 heure)
  • Une fois par heure, vous pouvez vous gargariser avec un mélange de vinaigre de cidre de pomme et d'eau (1 cuillère à soupe par verre)
  • Faites chauffer 0,5 tasse d'huile végétale au bain-marie, ajoutez 4 gousses d'ail finement hachées, 1 tête d'oignon. Laisser reposer le mélange pendant les 2 heures suivantes, puis filtrer et lubrifier le nez. Cette méthode est également efficace comme prévention contre le rhume.
  • Buvez du thé à base de tilleul, de framboise et d'autres plantes. Sucrez avec du miel. Ajouter du citron

Tout rhume est toujours surmontable!

Un rhume pendant l'allaitement est un épisode extrêmement désagréable. Cependant, cela passera certainement sans conséquences si vous commencez le traitement pendant le traitement et que vous n'arrêtez pas d'allaiter votre bébé sans très bonne raison..

Traitement d'un nez qui coule chez une mère pendant l'allaitement

Un nez qui coule est une inflammation aiguë de la muqueuse nasale, manifestation clinique d'un certain nombre de maladies. Causes d'écoulement nasal: infections virales respiratoires aiguës, pollinose, rhume des foins, sinusite et autres. Mais le plus souvent, ce sont des maladies causées par des lésions de la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures par un virus. La rhinite non compliquée ne dure pas plus d'une semaine. Puis vient la reprise. Comment traiter un nez qui coule pendant l'allaitement sera recommandé par le médecin.

L'allaitement et le nez qui coule chez maman est-il compatible

Un nez qui coule pendant l'allaitement chez une mère n'est pas une raison pour refuser d'attacher le bébé au sein. Pendant la maladie, des corps immunitaires sont produits dans le sang, ce qui augmente la résistance et sert de protection contre le développement d'une pathologie. Avec la nutrition, les immunoglobulines pénètrent chez l'enfant, augmentant sa protection. Pour minimiser le risque de développer une infection chez un enfant, des mesures préventives doivent être prises:

  1. Portez un masque de protection médicale avant de nourrir. Changez-le toutes les 2 heures.
  2. Se laver les mains avec du savon et de l'eau aussi souvent que possible.
  3. Changer de vêtements avant de mettre le bébé au sein.
  4. Utilisez des mouchoirs ou des serviettes jetables. Jeter immédiatement après utilisation.
  5. Aérez la pièce.
  6. Nettoyez régulièrement avec des désinfectants.

Si le nez qui coule se prolonge, il y a des maux de tête, de la fièvre, consultez un médecin. L'hyperthermie n'est pas une raison pour refuser d'allaiter. C'est le signe d'une réponse immunitaire à l'infection. A ce moment, des anticorps se forment contre des agents étrangers: virus, bactéries. Par conséquent, les températures jusqu'à 38,5 degrés ne sont pas abaissées. S'il dépasse les valeurs autorisées, les antipyrétiques ne sont pas utilisés plus de trois fois par jour..

Stades de la rhinite

L'évolution de la maladie est divisée en 3 périodes, qui se succèdent:

  1. Signes initiaux.
  2. Développement de processus: décharge séreuse.
  3. Résolution de la maladie: écoulement mucopurulent.

Les premiers symptômes d'un rhume sont les suivants:

  • respiration difficile;
  • congestion nasale due à un œdème muqueux;
  • inconfort: sécheresse, chatouillement dans le nez;
  • perte d'odeur, diminution du goût.

À la fin du premier - au début du deuxième jour, la décharge apparaît. Ils sont transparents, liquides, incolores et inodores. C'est la réponse de la membrane muqueuse à l'introduction du virus. Ils sont parfois comparés à l'eau. Lacrimation, éternuements, rougeur / conjonctive des yeux se joint.

Vers le quatrième jour, l'écoulement s'épaissit, acquiert d'abord une teinte grise, puis une teinte jaune. La quantité de décharge diminue progressivement, l'œdème de la membrane muqueuse disparaît et une respiration libre et un odorat apparaissent. Avec un traitement adéquat, la récupération complète se produit les jours 7 à 10.

La fixation de bactéries pathogènes modifie la couleur de la décharge. Ils deviennent verts avec une odeur putride désagréable. Ces manifestations indiquent un processus pathologique dans les sinus du nez. Si un écoulement purulent est associé à une douleur, une hyperthermie, consultez immédiatement un oto-rhino-laryngologiste.

Immunité réduite, la présence d'autres maladies retardent le processus, qui se transforme en phase chronique.

Remèdes populaires pour le rhume

Pour un nez qui coule pendant la lactation, des décoctions d'herbes médicinales sont utilisées sous forme de lavage. La camomille, la ficelle, la chélidoine ont des propriétés anti-inflammatoires. Infuser 1 cuillère à soupe pour 250 ml d'eau, laisser reposer 10 à 15 minutes, après refroidissement, égoutter dans le nez avec une pipette. Pour plus de commodité, le liquide médicinal peut être versé dans un flacon pulvérisateur pour irriguer les voies nasales.

Une solution saline aide également: 1 cuillère à soupe pour 250 ml d'eau bouillie. Le chlorure de sodium attire les liquides et le mucus, favorise l'hygiène nasale naturelle.

Il est catégoriquement impossible d'enterrer le jus d'ail et d'oignons. La sécheresse se produit, même une brûlure de la surface muqueuse.

Aux premiers signes de la maladie, l'inhalation est effectuée à la maison. Mieux vaut utiliser un inhalateur électrique. Respirer sur une casserole d'eau bouillante n'est pas recommandé par les professionnels de la santé, afin que les voies respiratoires ne brûlent pas. Pour l'inhalation, les décoctions à base de plantes, les huiles essentielles sont utilisées. Mais beaucoup d'entre eux provoquent des allergies. Si auparavant la mère avait une intolérance aux concentrés essentiels de thuya, d'eucalyptus, de pin, de sapin, alors il est plus opportun de les refuser.

L'inhalation avec un nébuliseur avec de l'eau minérale ou une solution saline est utile. L'eau minérale est achetée dans des bouteilles en verre. Des procédures de 10 à 15 minutes 2 à 3 fois par jour réduiront les manifestations de la maladie et soulageront l'état de la mère.

Comment traiter un nez qui coule pendant l'allaitement

Lors de l'allaitement, il vaut mieux refuser de prescrire des médicaments. Par conséquent, le traitement commence par des procédures distrayantes:

  1. Boisson abondante: thé chaud, compote, boisson aux fruits, eau minérale sans gaz. Favorise l'élimination rapide des toxines du corps.
  2. Bain de pieds d'eau chaude.
  3. Des chaussettes en laine.
  4. Repos au lit, enveloppé dans une couverture.
  5. Irrigation du nez avec des solutions salines.
  6. Aération régulière de la pièce. La température optimale est de 21 à 22 degrés, l'humidité de l'air est aussi élevée que possible - jusqu'à 75 à 80%. Dans la chaleur et la sécheresse, les virus sont activés.

Si ces méthodes n'aident pas, elles passent aux médicaments..

Selon le stade de la maladie et les manifestations cliniques, certains médicaments sont indiqués. Pour diagnostiquer et prescrire un traitement, il est préférable de contacter votre médecin..

Le traitement de la rhinite pendant l'allaitement comprend la nomination d'agents vasoconstricteurs, antibactériens et hydratants, ainsi qu'une thérapie homéopathique.

Médicaments vasoconstricteurs

À tous les stades de la rhinite aiguë, l'utilisation de médicaments qui affectent les vaisseaux de la surface muqueuse est indiquée. Ils ont un effet vasoconstricteur, réduisant ainsi leur perméabilité et leur sécrétion dans la cavité nasale. Élimine l'enflure, l'inflammation. Utilisez des médicaments de ce groupe pendant au plus 5 jours.

Parmi les plus connues, autorisées pour l'allaitement, elles sont utilisées:

  • Tizine;
  • Naphtizine;
  • Nazivin.

Si la condition le permet, utilisez des gouttes uniquement la nuit ou des médicaments avec une dose pour enfants, cela aidera à éviter les effets indésirables sur le bébé..

Cependant, on pense que la naphtyzine peut réduire la lactation du lait maternel. Et il est recommandé à une femme atteinte de VIH d'utiliser des médicaments moins nocifs pour un rhume, tels que:

  • Nazol;
  • Noxrey;
  • Fluticasone;
  • Mométasone.

Des agents antimicrobiens

Les médicaments antibactériens pour le traitement de la rhinite ne sont prescrits que par un médecin. Indication pour la prise d'antibiotiques topiques:

  • processus prolongé;
  • température corporelle élevée pendant plus de 5 jours;
  • écoulement purulent;
  • maux de tête, aggravés par des tapotements sur le front.

Les antibiotiques sont prescrits à l'intérieur sous forme de comprimés et de gouttes dans la cavité nasale. Avec un tel traitement, vous devrez probablement abandonner temporairement la mise au sein du bébé, bien qu'il existe un certain nombre de remèdes autorisés pendant l'allaitement..

Hydratants

Les agents suivants sont utilisés pour maintenir la membrane muqueuse du nez dans un état physiologique:

  1. Saline;
  2. Aquamaris;
  3. Aqualon;
  4. Rhinorin et autres.

Les préparations contiennent du sel (potassium, sodium, chlorure de calcium) et de l'eau. Le minéral attire le mucus, les sécrétions et les élimine à l'extérieur. Ils hydratent et nettoient bien la cavité. Favorise l'hygiène naturelle. Disponible sous forme de sprays et de gouttes nasales. Ils n'ont aucune contre-indication. Prescrit pour les nouveau-nés, les femmes enceintes et l'allaitement.

Remèdes homéopathiques pour le rhume

Un nez qui coule pendant la lactation est traité avec des gouttes d'huile à base de plantes: Pinasol, Vitaon. Les médicaments sont bien tolérés. Ils ont des effets anti-inflammatoires et bactériens. Une contre-indication est l'intolérance aux composants du médicament. Si la mère a déjà noté une allergie à l'un des composants, le médicament doit être jeté.

Le remède homéopathique Sinupret, contenant un complexe d'origine végétale, a également fait ses preuves. Possède des propriétés sécrétolytiques, anti-inflammatoires, décongestionnantes, antibactériennes et antivirales. Disponible en solution et en comprimés pour administration orale. Dans l'annotation d'utilisation, il est contre-indiqué en lactation en raison d'essais cliniques non menés.

Le médicament homéopathique Euphorbium Compositum est souvent prescrit pendant l'allaitement comme agent anti-allergique et anti-inflammatoire. Il n'y a pas de contre-indications à l'utilisation de gv dans son cas.

Traitement de la rhinite allergique avec l'allaitement

La rhinite allergique est:

  1. Saisonnier. Se produit sur le pollen de certaines plantes. S'arrête immédiatement après la fin de la floraison.
  2. Permanent. Il se produit sous l'influence d'allergènes avec lesquels une personne est constamment en contact: poussière de maison et de papier, plumes d'oreillers, poils d'animaux.

Il se manifeste par un écoulement incontrôlable du nez, des éternuements et un essoufflement. Soins médicaux complets - élimination du foyer d'allergie, nomination d'antihistaminiques.

Comment traiter un nez qui coule avec des allergies, quels médicaments sont autorisés avec le hv, l'allergologue-immunologiste recommandera. L'automédication est inacceptable, car de nombreux antihistaminiques sont contre-indiqués pour une mère qui allaite. La prise de médicaments bien connus comme, par exemple, Tavegil, est nocive pour la lactation et un nourrisson. Parmi les gouttes connues, l'azélastine et l'allergodil sont souvent prescrits aux femmes qui allaitent.

Prévention du nez qui coule

Pour éviter le développement d'un symptôme désagréable, il est recommandé:

  • séjour quotidien dans la rue au moins 2 fois;
  • renforcer l'immunité;
  • durcissement;
  • alimentation diététique;
  • aérer la pièce;
  • respect de la température et de l'humidité;
  • l'utilisation de solutions salines pour le traitement de la muqueuse nasale.

La principale chose à savoir si vous avez le nez qui coule pendant l'allaitement est de ne pas vous soigner sans réfléchir. Avec le développement de la maladie et l'apparition de complications, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Guérir un nez qui coule pour une mère qui allaite: symptômes

p, citation de bloc 1,0,0,0,0 ->

«Maman allaite» espagnol mince. Redondo

p, citation de bloc 2,0,0,0,0 ->

Comment traiter un nez qui coule pour une mère qui allaite? La question inquiète 80% des femmes. Un dicton traditionnel: un nez qui coule disparaîtra de lui-même en une semaine. En effet, un ARVI léger, avec des mesures supplémentaires, reculera rapidement. La maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Si vous n'avez pas le temps de «ramasser» un nez qui coule, engagez-vous dans sa prévention.

p, blockquote 3,0,0,0,0 ->

Pour comprendre comment gérer une maladie, vous devez comprendre la cause de son origine. Un nez qui coule en lactation peut être de la nature suivante:

p, blockquote 4,0,0,0,0 ->

  • bactérienne (infection virale);
  • local (sécheresse dans la pièce, conditions insalubres);
  • traumatique (par exemple, septum nasal endommagé);
  • post-partum (nez qui coule chez les femmes enceintes);
  • allergique.

Les règles générales de traitement incluent des manipulations simples. Restez au lit pendant au moins 2 jours. Boire beaucoup de liquides aidera à éliminer les toxines nocives du corps. Le nettoyage humide, effectué à intervalles de deux fois par jour, ne fera pas de mal. Maintenez une humidité intérieure optimale. Aérez les pièces la nuit. L'air frais tue le développement d'un environnement pathogène. Une mère qui allaite a abaissé l'immunité. Essayez de manger plus de fruits.

p, blockquote 5,0,0,0,0 ->

Nez qui coule lors de l'alimentation: comment traiter

Les symptômes du SRAS sont caractérisés par un malaise général, une faiblesse. Une toux et de la fièvre peuvent apparaître.

p, blockquote 6,0,0,0,0 ->

p, blockquote 7,0,1,0,0 ->

Comment traiter une toux, demandez à un thérapeute. Il peut s'agir de médicaments traditionnels ou de médicaments approuvés pour l'allaitement. Si une température élevée augmente, il est permis de prendre un comprimé antipyrétique: paracétamol, ibuprofène. Vous pouvez également utiliser une formulation de suppositoire. Faites attention à la nature de la morve. La rhinite est une fonction protectrice du corps. La morve est lavée de la membrane muqueuse des bactéries. S'ils sont transparents, liquides, il vaut la peine d'utiliser la médecine traditionnelle:

p, blockquote 8,0,0,0,0 ->

  • eau salée;
  • saline;
  • jus d'aloès;
  • oignon.

Lors de l'allaitement, les herbes traditionnelles sont les premières aides. La solution saline est préparée: 1 cuillerée de sel par litre d'eau. Le nez est lavé avec une seringue (20 mètres cubes). Fréquence - 4-5 fois par jour. Vous pouvez faire une compresse de sel et l'appliquer sur l'arête du nez. La solution saline est la même, mais elle est vendue prête à l'emploi et ne coûte pas plus de 30 roubles. Scarlet et Kalanchoe sont les plantes d'intérieur préférées. Pressez le jus des feuilles. La solution est préparée comme suit: 1 cuillère à café d'écarlate et 5 parties d'eau. Enterrez 3 fois par jour. Trempez un coton-tige dans du jus d'oignon et lubrifiez les voies nasales. Cette méthode ne convient pas aux femmes dont les muqueuses sont enflammées. De même, ne respirez pas sur les pommes de terre..

p, citation de bloc 9,0,0,0,0 ->

p, blockquote 10,0,0,0,0 ->

Si la morve devient plus épaisse, acquiert une teinte jaune et verte, il est bon d'appliquer une infusion de camomille. Les fleurs sont infusées et coulent quelques gouttes dans chaque narine tout au long de la journée. S'il n'y a pas de camomille, le thym et la prêle ont des propriétés similaires. Bien soulage l'inflammation du calendula. Mais n'achetez pas de teinture alcoolisée prête à l'emploi! Comme son nom l'indique, il contient de l'alcool, qui peut pénétrer dans le corps du bébé par le lait..

p, citation de bloc 11,0,0,0,0 ->

Souvent, le médecin traitant prescrit Sialor, un médicament contenant des ions d'argent. Les opinions varient sur son utilisation. Mais les statistiques parlent d'effets secondaires prononcés, car l'argent est un métal lourd qui a tendance à s'accumuler dans le corps, et donc à pénétrer dans le lait..

p, blockquote 12,0,0,0,0 ->

Combattre la maladie avec des médicaments

Ici, les gouttes et les sprays vasoconstricteurs sont supérieurs. Vous pouvez égoutter la version pour enfants des gouttes: Nazivin, Otrivin. Le préfixe Baby est inscrit sur la boîte. Ces médicaments sont conçus pour les 0 ans et plus. Ainsi, maman peut très bien soulager la congestion avec l'un de ces médicaments..

p, blockquote 13,0,0,0,0 ->

Les gouttes possèdent le niveau minimum de sécrétion: Nazol, Azelastine, Fluticasone. Il est préférable de les utiliser pendant 3 à 5 jours, d'observer un dosage sûr et un rhume avec un nez qui coule disparaîtra. Bon, mais cher médicament Nasonex. Il appartient au groupe des glucocorticostéroïdes. Ils sont entièrement compatibles avec le lait maternel. Les médicaments de nouvelle génération sont absolument sans danger pour la santé des mères et des enfants. Cela s'applique également à la prévention des symptômes de l'asthme bronchique. En plus de la congestion, il est nécessaire de lutter contre les microbes et la membrane muqueuse doit être hydratée.

p, blockquote 14,1,0,0,0 ->

Les gouttes aux huiles essentielles (sapin, eucalyptus) permettent d'éliminer l'environnement pathogène. Un remède populaire est le pinosol. Vous pouvez l'utiliser si la mère n'est pas allergique. L'huile d'arbre à thé peut également être classée comme un remède contre le rhume. Il soulage l'inflammation et l'enflure. Après toutes les manipulations, la membrane muqueuse doit être bien irriguée. Les gouttes à base d'eau de mer aident ici: Aqualor, Aquamaris, Salin, Nosol. Ils sont absolument sûrs, prescrits aux nourrissons.

p, blockquote 15,0,0,0,0 ->

Rhinite allergique

p, blockquote 16,0,0,0,0 ->

Elle nécessite une identification urgente de l'allergène, car elle risque de se transformer en complication. Par exemple, la membrane muqueuse combattra la prolifération tissulaire. Ce sont des polypes ou polypose. Une tumeur bénigne, mais causant de nombreux désagréments allant de la congestion nasale complète aux maux de tête. Un test allergène est disponible dans toutes les cliniques. Les types les plus courants:

p, blockquote 17,0,0,0,0 ->

  • pour le pollen;
  • sur laine;
  • sur les fleurs;
  • pour la poussière;
  • pour les fruits.

La rhinite allergique est traitée uniquement sous la surveillance d'un spécialiste. Il n'est pas conseillé d'abuser imprudemment des médicaments vasoconstricteurs jusqu'à ce que la source du problème soit éliminée - l'allergène.

p, citation de bloc 18,0,0,0,0 ->

Médicament approuvé pour la rhinite allergique: Vibrocil. Méthode d'application: 1 goutte deux à trois fois par jour.

p, blockquote 19,0,0,0,0 ->

Nez qui coule des femmes enceintes et quel est ce phénomène.

Il est également appelé hormonal. Elle survient chez 30% des femmes avant et après l'accouchement. Le corps produit l'hormone progestérone en quantité accrue. Les muqueuses s'épaississent, ce qui rend la respiration difficile. Le problème doit être traité avec l'hydratation. Achetez un humidificateur dédié. Essayez de ventiler la pièce où vous vous trouvez plus souvent toutes les heures..

p, blockquote 20,0,0,0,0 ->

Comment protéger votre bébé d'un nez qui coule pendant l'allaitement

Si vous sentez que le nez qui coule est léger et disparaîtra dans quelques jours, nourrissez le bébé avec du lait exprimé. Assurez-vous de porter un pansement respiratoire et faites en sorte que tous les membres de la famille le portent. Si possible, ne restez pas longtemps dans la même pièce avec votre bébé. Ces conseils concernent spécifiquement une rhinite infectieuse résultant d'une infection virale.

p, citation de bloc 21,0,0,1,0 ->

Gardez l'humidité dans la pièce pour la maintenir à 65% et plus. La température ambiante standard doit être de 21 degrés, aérer l'appartement plusieurs fois par jour. Changez vos vêtements. Cela empêchera l'infection de se propager. Envoyez plus souvent le bébé se promener au grand air avec papa et organisez à ce moment-là un nettoyage humide.

p, blockquote 22,0,0,0,0 ->

Mesures préventives

Il ne faut pas trop refroidir. Habillez-vous pour la météo. Par temps froid, n'ignorez pas le chapeau, l'écharpe et les gants. Si une épidémie de grippe est enregistrée dans une ville, il vaut mieux éviter les foules. De plus, limitez les visites de parents et d'amis présentant des signes d'infections respiratoires aiguës. Si vous connaissez la cause de l'allergie, excluez toutes les options pour le développement d'un rhume à la maison. Immunité affaiblie comme passerelle vers l'infection. Il est recommandé de boire un complexe vitaminique.

p, blockquote 23,0,0,0,0 ->

Si vous voyez une personne éternuer, couvrez-vous la bouche avec un mouchoir ou détournez simplement le regard. Un de ces patients infecte jusqu'à 20 personnes à la fois. Utilisez moins souvent les transports publics. Une pommade oxolinique est un bon moyen de vous protéger du virus. Étalez sous le nez toutes les 4 heures. Un apport suffisant en oxygène maintient le nasopharynx hydraté, alors promenez votre bébé au moins deux fois par jour. Activités sportives, des exercices ordinaires renforceront le système immunitaire.

p, citation de bloc 24,0,0,0,0 ->

Mangez des légumes et des fruits sains riches en oligo-éléments, vitamines.

p, citation de bloc 25,0,0,0,0 ->

Il est important de lutter contre un rhume

Un nez qui coule n'est pas une source de préoccupation sérieuse, si vous suivez les règles et que vous le traitez à temps. Un bandage de gaze pendant cette période est sous la responsabilité de vos parents. Avant de commencer le combat, consultez un spécialiste. Des médicaments ou des remèdes populaires vous aideront. Renforcez votre système immunitaire afin qu'il puisse résister à l'attaque des virus et ne renoncez pas à se nourrir! Quand il y a des enfants, vous devez surveiller attentivement votre santé..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Quand la grossesse désirée peut venir après Jeanine

Nutrition

De nombreuses femmes utilisent régulièrement des contraceptifs pour diverses raisons, en essayant d'éviter les grossesses non désirées. Lors du choix du remède le plus correct dans ce domaine, l'efficacité, ainsi que le coût du médicament, deviennent souvent un facteur décisif.

Pois pendant l'allaitement

Analyses

Les pois sont un produit sain qui doit être inclus dans l'alimentation des enfants et des adultes. Cependant, de nombreuses femmes qui allaitent ont peur de consommer des légumineuses de peur de nuire à leur bébé.

Quand un bandage est-il nécessaire pendant la grossesse?

Nutrition

Le port d'un pansement pendant la grossesse peut être très utile non seulement pour une femme, mais aussi pour son bébé. Cependant, parmi les médecins, il n'y a pas d'unité sur la question de savoir s'il vaut la peine de recourir à son aide..

Causes de l'anémie pendant la grossesse

Nutrition

L'anémie ou l'anémie est une condition caractérisée par une carence en hémoglobine dans le corps. Cela est dû à une diminution du nombre de globules rouges (érythrocytes) pendant la grossesse.