Principal / Infertilité

Quels légumes maman peut-elle manger avec des gardes

Pour le fonctionnement du corps humain, les légumes doivent être présents au menu. Ils lui apportent toutes les vitamines, minéraux et autres composants utiles indispensables, notamment à une mère qui allaite pendant la période de lactation. Les femmes qui allaitent un bébé sont extrêmement strictes quant à leur alimentation. Ils excluent du menu tous les plats qui peuvent provoquer des problèmes avec le tube digestif du bébé. C'est pourquoi les jeunes mères s'intéressent souvent à quels légumes peuvent être consommés pendant l'allaitement et sous quelle forme pour qu'ils en profitent au maximum..

Pourquoi est-il nécessaire de manger des légumes avec GV

La croissance et le développement d'un nouveau-né dépendent directement de la quantité et de la qualité du lait maternel. Par conséquent, une mère qui allaite ne doit manger que des aliments sains, dont chacun pénètre dans le corps des miettes..

Les légumes sont l'un des «fournisseurs» des composants minéraux et vitaminiques nécessaires. Ils aident une femme en peu de temps à restaurer le corps après la naissance d'un bébé, à soutenir le développement de l'enfant. Mais ils peuvent aussi provoquer des troubles des selles, l'apparition de coliques intestinales ou encore des allergies alimentaires chez un nouveau-né. Par conséquent, une mère qui allaite doit être extrêmement prudente dans le choix des plats..

Les principaux avantages de manger des plats de légumes:

  • saturation du corps de l'enfant avec la norme quotidienne de vitamines et de micro-éléments;
  • rétablissement de la mère après l'accouchement;
  • normalisation du processus digestif;
  • perte de poids d'une femme qui allaite;
  • éliminer les problèmes de selles.

Après la naissance d'un bébé, de nombreuses mères sont confrontées à un problème aussi désagréable que la constipation..

Les légumes contiennent une énorme quantité de fibres et de fibres alimentaires, qui ont un effet bénéfique sur le tube digestif et normalisent les selles.

Étant donné que les légumes atteints du VH sont des aliments hypocaloriques, ils aident la femme en travail à retrouver rapidement sa forme et à se débarrasser des kilos en trop pendant la période de gestation..

Légumes sains

Les aliments sains recommandés pendant la lactation comprennent:

  1. Pommes de terre. Il contient du potassium, du phosphore, de la thiamine et d'autres ingrédients minéraux nécessaires au travail de haute qualité des organes internes du bébé. Cependant, maman doit se rappeler que les pommes de terre sont un produit riche en calories, par conséquent, il n'est pas recommandé de manger plus de 4 pommes de terre bouillies, cuites et cuites au four tout au long de la journée..
  2. Chou-rave, chou-fleur. Ce sont de véritables «détenteurs de records» pour la quantité d'acide folique, ils devraient donc être utilisés par une femme qui allaite. Activer le développement intellectuel de l'enfant et mettre en ordre le travail du système gastro-intestinal.
  3. Courgettes et courgettes. Contient une proportion importante de potassium, calcium, magnésium, phosphore, cuivre et autres oligo-éléments importants.
  4. Carotte. Il contient du carotène sous une forme facilement assimilable, qui offre une vision de haute qualité pour la mère et pour le nouveau-né.
  5. Betterave. Il est considéré comme extrêmement utile dans le développement de l'anémie et des troubles des selles, sature le corps en vitamines C.
  6. Aubergine. Contient des pectines qui aident à normaliser le tube digestif.
  7. Céleri. Active le métabolisme, soulage les flatulences et les brûlures d'estomac.
  8. Poivre bulgare. Contient de la rutine, qui renforce les parois des vaisseaux sanguins et active la circulation sanguine.
  9. Oignons verts. Est un "fournisseur" de vitamine C et de flavonoïdes, importants pour le développement harmonieux des organes internes du bébé.

Légumes à éviter avec GV

Malgré toutes les qualités utiles, tous les légumes ne sont pas recommandés pour une utilisation avec des gardes. Ceux-ci inclus:

  • concombres - provoquent des ballonnements chez la maman et chez le nouveau-né;
  • tomates - provoquent une éruption cutanée allergique chez un nourrisson;
  • haricots et autres légumineuses - dans de nombreux cas, provoquent des flatulences chez un bébé, conduisent à une indigestion;
  • radis, radis - provoquent un goût amer dans le lait maternel;
  • chou blanc - recommandé pour une utilisation lorsque l'enfant atteint 3-4 mois, car il provoque des flatulences et des douleurs abdominales;
  • ail, raifort et oignons - rendent le lait maternel amer, le bébé peut le refuser.

Dans le premier mois après la naissance d'un bébé, la consommation de divers légumes exotiques n'est pas recommandée, ils provoquent souvent des allergies chez les mères et les bébés.

Sous quelle forme est-il préférable que maman mange des légumes

Après l'accouchement, il est conseillé à la femme de commencer à ajouter progressivement des plats de légumes au menu, en surveillant l'état de l'enfant. En l'absence de trouble des selles ou d'éruptions cutanées allergiques, la quantité de légumes peut être augmentée avec le temps. Les légumes frits ne sont pas recommandés pour les femmes qui allaitent. Options de traitement thermique appropriées:

  • extincteur;
  • faire bouillir dans de l'eau salée;
  • cuisson au four;
  • multicuiseur ou cuisson vapeur.

Les plats autorisés pendant la période de consommation des Gardes comprennent la purée de pommes de terre ou de chou-fleur, les ragoûts de légumes cuits, les pommes de terre au four, la salade de légumes frais (tomates et concombres) avec de l'huile végétale, le brocoli crémeux ou la soupe à la crème de chou-fleur. Pendant la lactation, il est très utile d'inclure des légumes frais dans votre menu quotidien, mais vous devez surveiller attentivement que la pause entre l'utilisation de divers nouveaux produits est d'au moins 2-3 jours.

Une nutrition correcte et rationnelle de la mère avec HW est la clé d'un rétablissement rapide après l'accouchement et du développement harmonieux de l'enfant. Les légumes saturent le corps de vitamines, de minéraux et d'autres substances utiles qui assurent la croissance et le développement actifs du bébé.

Quels légumes une mère qui allaite peut-elle manger?

Pour les mères qui allaitent, les légumes sont les plus discutables. D'une part, c'est la meilleure source de vitamines et de fibres, d'autre part, certaines d'entre elles, notamment sous leur forme brute, peuvent entraîner des ballonnements et des coliques chez le bébé ou provoquer des allergies chez lui. Essayons ensemble de faire la meilleure liste de légumes sains.

Photo: Depositphotos.com. Auteur: g_studio.

Avantages pour les soins infirmiers

Les légumes font partie intégrante d'une alimentation bien construite. Ils contiennent une grande quantité de minéraux et de vitamines, et les légumineuses contiennent également une protéine végétale de haute qualité. C'est un entrepôt de fibres qui régule la fonction intestinale et prévient la constipation, l'obésité et le cancer de l'intestin.

Les minéraux dans les légumes (potassium, magnésium, calcium, zinc, etc.) sont non seulement impliqués dans la formation des tissus, tels que les os, mais régulent également l'équilibre hydrique dans le corps, prévenant l'œdème et la déshydratation.

Effet sur la lactation

Certains légumes nourris au sein peuvent augmenter la lactation:

  • carotte;
  • oignon;
  • écraser.

Diverses décoctions sont préparées à partir de celles-ci qui stimulent la production de lait..

Le plus utile

Quels légumes pouvez-vous nourrir? Les médecins conseillent de ne choisir que de saison, cultivée dans votre région, que vous aviez l'habitude de manger avant d'accoucher. Une femme peut déjà les essayer dans les premiers jours après la naissance d'un bébé.

Le plus utile et le plus sûr:

  1. Les pommes de terre sont riches en thiamine, surtout lorsqu'elles sont bouillies ou cuites au four. Mais les pommes de terre frites pendant la période GW doivent être abandonnées. Une mère qui allaite peut manger jusqu'à 4 pommes de terre moyennes par jour.
  2. Les carottes, en raison de leur teneur élevée en vitamine A, ont un effet bénéfique sur la vue. Dans les premiers mois après l'accouchement, il est préférable de manger ce légume en petites quantités et sous forme bouillie..
  3. Courgettes: La vitamine A et le cuivre dans sa composition peuvent soulager les poches. 1 légume de taille moyenne par jour suffira à maman.
  4. Le brocoli et le chou-fleur, en règle générale, ne provoquent pas d'augmentation de la formation de gaz, de sorte que la mère peut les manger dès les premiers jours de la vie du nouveau-né. Il est recommandé de manger du chou bouilli, cuit ou cuit à la vapeur. L'acide folique, membre de la famille des crucifères, stimule le développement du cerveau de l'enfant. Dans certains cas, ils peuvent encore causer des ballonnements chez le bébé, par conséquent, ils devraient être présents dans l'alimentation de la mère en petites quantités.
  5. La citrouille est une source de vitamines B, C, T et K. Manger régulièrement aidera la mère à faire face à l'enflure et même à perdre du poids gagné pendant la grossesse..

Les légumes autorisés pour l'allaitement comprennent également le chou chinois, le maïs (avec prudence), les jeunes asperges, la laitue, le persil frais et l'aneth.

Exiger de la prudence

Dans les premiers (1-3) mois de la vie d'un enfant, il est préférable de refuser certains légumes. Ensuite, ils sont introduits dans le menu d'une mère qui allaite avec prudence, en observant l'état des miettes. Il peut également arriver qu'une femme commence à manger quelque chose de la liste ci-dessous presque immédiatement après l'accouchement et qu'aucun problème ne se pose..

  1. Les concombres ont un effet positif sur le fonctionnement de la glande thyroïde. Mais un jour, ils ne peuvent être consommés plus de trois pièces et seulement si le bébé ne souffre pas d'une production accrue de gaz..
  2. Les betteraves contiennent des quantités importantes de calcium et d'iode. Aide à faire face aux troubles digestifs chez les mères et les bébés. Mais vous pouvez le manger, à condition que l'enfant ne souffre pas d'allergies..
  3. Les tomates sont riches en fer, en potassium et en zinc, elles sont donc considérées comme une excellente prévention de l'ostéoporose et de l'anémie. Mais il est préférable de les introduire dans l'alimentation lorsque l'enfant a un mois. Si votre bébé est sujet aux allergies alimentaires, choisissez des variétés jaunes plutôt que rouges. Les tomates peuvent provoquer des symptômes de sensibilisation chez un enfant. Par conséquent, les mères qui allaitent ne devraient pas manger plus de la moitié d'un fœtus par jour..
  4. Les poivrons renforcent les capillaires en raison de leur teneur en calcium et en rutine. Vous pouvez l'essayer pour la première fois lorsque le bébé a un ou deux mois. Privilégiez les fruits verts ou jaunes.
  5. L'aubergine est riche en pectine et aide à normaliser le métabolisme dans le corps d'une mère qui allaite. Mais en raison de la présence de corned-beef dans leur composition, il est préférable de reporter la connaissance pendant un certain temps. Avant de préparer de délicieux plats de légumes, il est recommandé de faire tremper l'aubergine dans de l'eau salée.
  6. Le céleri résoudra le problème de l'augmentation de la production de gaz chez les bébés, saturera le corps de la mère et du bébé en vitamines A, B et E. Mais il peut provoquer des allergies, surtout s'il y a des antécédents familiaux de maladies allergiques. Dans ce cas, il est conseillé de reporter l'introduction du céleri dans l'alimentation jusqu'à ce que le bébé ait trois mois..

Quoi de mieux pour refuser?

Légumes, qui pendant la période d'allaitement, il est préférable pour une femme de refuser complètement:

  1. Le chou blanc et d'autres membres de la famille des crucifères (à l'exception de ceux précédemment exprimés) améliorent les processus de fermentation dans les intestins, peuvent provoquer des ballonnements et des coliques intestinales chez les nourrissons. Il n'est surtout pas recommandé cru et aigre dans les 3-4 premiers mois de la vie du bébé. Après cela, une mère qui allaite peut manger du chou cuit et bouilli..
  2. Les oignons frais et l'ail sont contre-indiqués pendant la lactation, car leur goût piquant et leur odeur piquante peuvent affecter le goût du lait, ce qui peut amener le bébé à refuser de nourrir. Peut également provoquer des coliques chez le nouveau-né. Autorisé à être consommé en très petites quantités.
  3. Les haricots et autres légumineuses peuvent causer des douleurs au ventre chez votre bébé. Vous devez refuser de les utiliser pendant au moins 3 mois à compter de la livraison..
  4. Le radis et le radis contiennent beaucoup d'huiles essentielles, il n'est donc pas recommandé aux mères qui allaitent de les manger..
  5. Les légumes inhabituels pour le Russe moyen, comme l'avocat et le topinambour, peuvent non seulement provoquer des allergies, mais aussi provoquer une indigestion chez une femme qui allaite, ce qui peut affecter négativement l'état du bébé..
  6. Tous les légumes salés et marinés contribuent à la rétention d'eau dans le corps. Il est particulièrement dangereux de manger des produits dans la préparation desquels du vinaigre a été utilisé, et il est interdit aux mères allaitantes.

Quand et comment entrer dans le régime?

Les légumes sont introduits progressivement dans l'alimentation. Après avoir essayé quelque chose de nouveau, vous devez attendre au moins 3 jours. Pendant cette période, vous comprendrez si le bébé a des allergies ou d'autres réactions négatives à ce produit..

La plupart des légumes peuvent être consommés crus après avoir été soigneusement lavés et pelés. Les concombres, les poivrons rouges, les oignons verts et le persil sont un excellent ajout aux sandwichs. Et lorsqu'ils sont servis avec des plats de viande, ces produits contribuent à l'absorption du fer dans les intestins, prévenant ainsi l'anémie..

Les légumes consommés après la cuisson comprennent le persil, le céleri, les pommes de terre, le brocoli. Ils sont généralement servis avec des plats principaux ou dans le cadre de salades..

Les jus naturels peuvent être fabriqués à partir de carottes et de betteraves - d'excellentes sources d'antioxydants et de bêta-carotène, qui renforcent le système immunitaire et sont une base importante pour une bonne vision.

Les concombres, l'oseille, le brocoli et d'autres légumes sont de bons ingrédients pour une variété de soupes.

Dans les magasins, les marchés, ne faites attention qu'aux fruits à peau ferme et intacte.

Quoi cuisiner?

Soupe de purée de légumes

Pour la cuisson, prenez n'importe quelle quantité de légumes que vous avez déjà essayés et ils n'ont pas provoqué de réaction négative chez le bébé. Ceux-ci peuvent être: pommes de terre, carottes, courgettes, chou-fleur, citrouille.

  1. Peler et hacher les légumes.
  2. Après cela, placer dans une casserole et couvrir d'eau ou de bouillon de poulet.
  3. Cuire à feu doux jusqu'à tendreté. N'oubliez pas de saler.
  4. Lorsqu'elle est tendre, réduire la soupe en purée avec un mélangeur.

Vous pouvez servir cette soupe avec des herbes, une goutte d'huile d'olive ou de la crème sure faible en gras..

Courgettes cuites

Les produits frais et surgelés conviennent à la cuisson..

  1. Couper les courgettes en petits morceaux.
  2. Faire suer un peu dans l'huile végétale dans une casserole.
  3. Ajouter les carottes finement râpées et quelques tranches de tomate.
  4. Assaisonner avec un peu de sel et de sucre.
  5. Continuez à mijoter jusqu'à tendreté..

Les courgettes cuites peuvent être servies avec des herbes finement hachées.

Salade de chou-fleur

  1. Démonter une petite tête de chou-fleur en inflorescences.
  2. Faites-les bouillir dans de l'eau salée jusqu'à ce qu'ils soient tendres. La disponibilité est vérifiée avec une fourchette - les inflorescences doivent être facilement percées.
  3. Vidangez l'eau, refroidissez le produit.
  4. Lorsque les inflorescences ont refroidi, salez-les au goût, saupoudrez d'un peu de jus de citron et assaisonnez avec du yogourt naturel sans additifs ni crème sure faible en gras.
  5. Servir avec vos légumes verts préférés.

Dans l'alimentation d'une mère qui allaite, les légumes devraient occuper l'une des premières places avec la viande et les produits laitiers, ainsi que les sources de glucides complexes. Un menu correctement composé donne à une femme la possibilité d'établir la lactation et de se fournir, ainsi qu'à son bébé, toutes les substances nécessaires.

Légumes pour l'allaitement: lesquels vous pouvez et sous quelle forme

La croissance et le développement d'un bébé dépendent directement de la qualité du lait maternel. Par conséquent, la mère doit soigneusement sélectionner les produits et composer son régime alimentaire, car chaque élément pendant l'alimentation pénètre dans le corps du nouveau-né avec le lait.

Dans les premiers mois suivant l'accouchement, le risque d'allergies, de coliques ou de dysfonctionnement de la digestion du bébé est très élevé. Cela se produit même en raison d'aliments familiers et sains, y compris les légumes..

Malgré les risques possibles, les légumes occupent la place principale dans le menu d'une femme qui allaite. Après tout, ces produits sont riches en vitamines et en macronutriments utiles qui sont si nécessaires à une mère pour une récupération rapide après l'accouchement et pour le développement normal d'un nouveau-né..

Cependant, il existe une division, selon laquelle les légumes peuvent être consommés par une mère qui allaite et qui devraient être introduits dans l'alimentation plus tard..

Légumes sains

  • Les pommes de terre contiennent de la thiamine, du potassium, du phosphore et d'autres acides aminés. Manger des pommes de terre améliore le métabolisme, car il élimine l'eau et le sel de table du corps.

Cependant, gardez à l'esprit que les pommes de terre sont riches en calories. Il est 2 à 3 fois plus élevé que celui des autres légumes. Par conséquent, vous ne devez pas abuser du produit. Sinon, cela entraînera une sensation de satiété et une indigestion. Il suffit à une mère qui allaite de manger trois à quatre tubercules par jour..

La meilleure nourriture pour l'allaitement est la pomme de terre bouillie ou cuite au four. Les pommes de terre au four sont particulièrement utiles pour ceux qui n'ont pas assez de potassium dans le corps. Mais vous ne pouvez pas manger d'aliments frits ou de frites pendant l'allaitement..

  • Le chou-fleur et le brocoli contiennent de la vitamine C et de l'acide folique. Beaucoup de gens se trompent en pensant que les agrumes ont la plus haute teneur en acide ascorbique. En fait, le chou-fleur prend les devants. Le chou-fleur doit être utilisé pour les maladies du cœur, des vaisseaux sanguins, des reins, des os et du système nerveux.

Le chou-fleur est un produit indispensable pour nourrir un bébé. De plus, ce légume particulier est utilisé pour la première tétée. Puisqu'il est riche en protéines, ce qui assure le développement normal et la croissance de l'enfant.

Le brocoli est encore plus sain. Cette espèce contient un ensemble complet de macronutriments, y compris le fer, le potassium et le zinc. Le brocoli contient 150% de la valeur quotidienne des vitamines C et B. Ce produit aide à guérir les ulcères et à prévenir le cancer..

N'oubliez pas que le chou frais peut parfois provoquer des ballonnements, il est donc préférable de faire bouillir ou cuire le légume à la vapeur..

  • Mangez les carottes avec prudence, car la bêta-kératine du légume peut provoquer des allergies. Introduisez progressivement les carottes dans l'alimentation et observez la réaction du bébé.

Si le nouveau-né n'a pas de rougeur, d'éruption cutanée et de desquamation de la peau, n'hésitez pas à manger des carottes. De plus, ce produit contient beaucoup de vitamines utiles. Une grande quantité de vitamine A améliore la vision et la croissance normale du bébé, et maintient également une peau normale.

  • Les betteraves doivent également être mangées doucement car elles contiennent un allergène. Les betteraves soulageront la constipation et purifieront le corps. Il soulage la douleur et a des effets anti-inflammatoires. De plus, les betteraves sont un produit hypocalorique..

Mais en raison de la teneur élevée en sucre, les betteraves ne devraient pas être consommées par une mère diabétique. En outre, les femmes atteintes d'ostéoporose doivent limiter l'utilisation de ce produit, car les betteraves inhibent l'absorption du calcium.

  • La courgette est un excellent substitut aux betteraves en cas d'allergie à ces dernières. Le légume nettoie également le corps et élimine les toxines. Dans le même temps, il n'affecte pas la formation de gaz et ne provoque pas de réaction allergique.

Les vitamines A, B et C vont restaurer et améliorer l'état de la peau, des ongles et des cheveux, si nécessaire pour une mère en période post-partum. La courgette est également utile pour le bébé - elle assurera un développement actif et renforcera le corps du nouveau-né.

À propos, lors de la cuisson des courgettes, ne jetez pas la pelure coupée, mais utilisez-la comme masque facial. La pelure végétale aura un effet bénéfique sur la structure de la peau.

  • La citrouille est une source de vitamine C, B et PP, qui assurera le fonctionnement de la digestion et des intestins, ainsi que l'élimination de l'excès de liquide du corps.

Les avantages du produit sont sa faible teneur en calories. Cependant, la composition contient des carotènes, qui peuvent provoquer des allergies. Par conséquent, la citrouille peut être consommée en quantités limitées. Et en présence d'une réaction allergique, refusez complètement un tel aliment.

Pour ceux qui n'ont pas d'allergies, la bouillie de citrouille, la purée de pommes de terre ou la soupe sera un plat sain..

Légumes déconseillés

Lors de l'alimentation, la maman ne doit pas manger d'aliments épicés. Vous pouvez introduire des oignons et de l'ail dans l'alimentation six mois après la naissance d'un bébé. L'ail et les oignons sont de bons remèdes prophylactiques contre le rhume. Ils amélioreront l'immunité et guériront les virus;

  • Aubergines, poivrons et tomates

Les médecins déconseillent de manger des légumes colorés lors de l'alimentation, car les aliments colorants peuvent provoquer des allergies. Cependant, ils contiennent des substances utiles pour le bébé et la mère. Par conséquent, n'abandonnez pas complètement ces produits. Inclure les légumes colorés au menu trois à quatre mois après l'accouchement.

La composition des tomates comprend du fer, du calcium et du zinc, des vitamines C et B6. Le fruit est un excellent agent prophylactique contre le cancer, l'anémie et l'ostéoporose. Le tarif journalier est d'une ou deux pièces par jour.

L'aubergine stimule la fonction intestinale, abaisse le cholestérol et prolonge la vie. Ce produit convient aux enfants souffrant d'anémie, car il favorise la formation de sang. Il est bon de boire un verre de jus d'aubergine par jour..
Le poivron renforce les capillaires, améliore l'immunité et aide à faire face à l'insomnie et à la dépression. De plus, il empêche le développement de cancers et de caillots sanguins. Après avoir ajouté des poivrons à votre alimentation, mangez-en un par jour. Cela étant dit, choisissez des poivrons verts..

Les concombres sont riches en iode, ce qui contribue au fonctionnement normal de la glande thyroïde. Ils améliorent la digestion, normalisent le métabolisme et favorisent l'absorption des aliments protéinés..

Les concombres peuvent être introduits dans l'alimentation au plus tôt trois mois après la naissance d'un enfant. Cela étant dit, ne choisissez que des légumes frais. Les concombres marinés et marinés doivent être évités.

Ce type de chou est très bénéfique pour le corps, mais il provoque des ballonnements et affecte négativement la digestion. Par conséquent, lors de l'allaitement, il est préférable de privilégier le chou-fleur ou le brocoli. Éliminez la choucroute de votre alimentation. C'est un produit «agressif» qui peut nuire à la digestion du bébé..

Nous avons déterminé quels légumes peuvent être consommés par maman pendant l'allaitement et lesquels non. Ces recommandations conviennent aux 3-4 premiers mois de la vie d'un bébé. Pendant ce temps, le corps s'adapte et s'y habitue, puis commence progressivement à introduire de nouveaux produits dans le menu..

N'oubliez pas que ce ne sont pas seulement les aliments que vous pouvez manger qui comptent. Mais aussi comment les manger correctement.

Conditions d'utilisation

  1. Commencez à vous nourrir doucement. Essayez une petite portion d'un nouveau produit le matin. Ensuite, surveillez le bien-être du bébé pendant deux jours;
  2. S'il n'y a pas de réaction négative (coliques, éruptions cutanées, rougeurs, etc.), le nouveau produit peut être mangé. En cas de réaction, vous devrez abandonner ce produit pendant au moins deux mois;
  3. Prenez 2-3 jours entre essayer un nouveau légume;
  4. Ne mangez pas pour deux. Respectez l'apport journalier recommandé;
  5. Une mère qui aime les légumes avec de la mayonnaise devra renoncer à cette sauce pendant au moins six mois;
  6. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter du beurre ou de l'huile d'olive aux légumes;
  7. Mangez des légumes cuits à la vapeur, bouillis ou cuits au four. Les fruits frais peuvent également être consommés occasionnellement. Cependant, soyez prudent avec eux. Mais il vaut mieux oublier les aliments frits;
  8. Mangez des légumes de saison, de préférence de votre propre jardin. Les légumes achetés en magasin, en particulier l'hiver, sont débordés de cancérogènes, de nitrates, de colorants et d'autres produits chimiques dangereux;
  9. Si la période d'alimentation est en hiver, congelez les légumes en été. N'oubliez pas que la congélation n'est autorisée qu'une seule fois.!
  10. Sélectionnez et lavez soigneusement les légumes.

Préparez des bouillons et des ragoûts, des salades et des purées, des céréales et des casseroles à partir de légumes. À propos, un accompagnement de légumes ou une soupe en combinaison avec des produits protéinés augmentera la quantité de lait. Seuls les aliments protéinés doivent également être traités avec soin et ne pas être surutilisés, car ils contiennent un allergène puissant..

Vous savez maintenant quels légumes vous pouvez manger pendant l'allaitement sans nuire à votre bébé. Ils diversifient l'alimentation, aident la mère à retrouver sa forme antérieure et contribuent au développement actif du bébé..

Quels légumes une mère qui allaite peut-elle manger pendant l'allaitement?

Après des restrictions alimentaires pendant la grossesse, une femme attend une autre période cruciale: l'allaitement. En ce moment, une jeune mère est toujours confrontée à la question de savoir quels produits sont nécessaires et lesquels sont mieux refuser. L'un des problèmes les plus controversés est la consommation de légumes..

La qualité et la composition du lait maternel affectent directement le développement du bébé. Les mères qui allaitent ne s'inquiètent pas en vain de leur alimentation et consultent des spécialistes HB, des médecins, avec leurs amis, cherchent des informations sur Internet sur les aliments pouvant être consommés pendant l'allaitement (ce qui peut être mangé pendant l'allaitement - liste des produits) et en particulier quels légumes peuvent être consommés pendant l'allaitement.

De nombreuses femmes qui allaitent excluent généralement les légumes de l'alimentation pendant la période d'hépatite B, craignant des réactions négatives du tractus gastro-intestinal du bébé (coliques, gaz, ballonnements, etc.) et craignant également des réactions allergiques chez un nourrisson.

Cependant, une mère qui allaite doit manger variée et de haute qualité afin de restaurer le corps après l'accouchement et de donner au bébé toutes les vitamines et minéraux nécessaires. Les légumes sont les principaux auxiliaires dans cette tâche..

En l'absence de leur alimentation, une mère qui allaite peut souffrir de constipation, car en raison de la teneur en fibres, elles agissent comme un laxatif naturel doux. Il y a un risque de prendre du poids car les légumes devront être remplacés par des aliments plus caloriques. Et, bien sûr, les légumes sont l'une des principales sources de vitamines, qui sont si nécessaires pendant la lactation..

Quels légumes peuvent être consommés avec HB: allergie à des aliments inconnus

Les légumes les plus utiles pour une femme qui allaite sont ceux cultivés dans votre région et typiques de la cuisine locale. Ils doivent correspondre à la saison: en été et en automne, il est préférable d'inclure des légumes frais dans l'alimentation, et les légumes surgelés seront plus utiles en hiver et au printemps..

Tous les légumes doivent être inclus dans le menu progressivement, un type tous les deux à trois jours, et commencer par de petites portions. Ainsi, dans quelques mois une femme allaitante pourra élargir la liste et manger calmement presque tous les produits auxquels elle est habituée, sans crainte de conséquences négatives pour l'enfant. S'il y a une réaction à l'introduction d'un nouveau légume, il n'est pas nécessaire de l'abandonner complètement. Les légumes crus peuvent être remplacés par des légumes cuits au four et cuits à l'étouffée. Cependant, le risque de telles réactions est fortement exagéré et elles surviennent chez un très petit pourcentage de nourrissons..

Des allergies peuvent apparaître chez un bébé, notamment en raison de la consommation de certains légumes rares et exotiques. Bien que cela puisse se produire sur des légumes ordinaires et familiers: chaque enfant est différent!

Dans de nombreux cas, les craintes sont exagérées: après tout, les légumes sont une source de vitamines. Les mamans doivent toujours prendre soin de les manger non gâtées. Vous ne devez pas acheter de légumes dans des endroits douteux où ils sont stockés pendant une longue période dans un entrepôt et, éventuellement, traités avec divers produits chimiques. De nombreux légumes importés contiennent des pesticides et des nitrates qui peuvent nuire à la santé d'un enfant..

Pendant la période d'allaitement, le régime alimentaire de la mère doit comprendre

Les légumes autorisés pour les mères qui allaitent sont des légumes que vous avez l'habitude de manger tous les jours: carottes, pommes de terre, choux, poivrons, concombres, courgettes, aubergines.

  • pommes de terre. Ce légume contient de la thiamine, indispensable au bon développement du corps de l'enfant;
  • betterave. Contient une forte concentration de vitamine C, est la prévention de la constipation. Le caviar de betterave ou le bortsch, ainsi que le légume-racine simplement bouilli, sont utiles pour l'anémie;
  • carotte. Riche en carotène, vitamine B6, vitamine A, qui a un effet bénéfique sur la vue des mères et des enfants;
  • Zucchini. Riche en oligo-éléments tels que le cuivre, le magnésium, le fer, le potassium et le calcium;
  • Poivron. La rutine et le calcium, qui en font partie, renforcent les capillaires. Il est préférable d'utiliser des poivrons verts et jaunes;
  • aubergine. Ils sont une source de pectines qui améliorent le métabolisme;
  • céleri. Il aide bien aux ballonnements, est saturé de vitamines B et E, carotène;
  • choufleur. Contient de l'acide folique, indispensable au bon développement mental de l'enfant. Ce légume est également bon pour la microflore intestinale;
  • oignons verts. Il contient des substances utiles - des flavonoïdes et une grande quantité de vitamines et de minéraux.

Quels légumes doivent être consommés avec prudence

  • concombres. C'est un légume très faible en calories avec un risque minimal d'allergies. Cependant, il peut entraîner une augmentation de la production de gaz chez un nourrisson, par conséquent, il n'est pas recommandé aux mères qui allaitent d'en abuser, en particulier au cours du premier mois de la vie d'un enfant (en détail sur les concombres);
  • tomates. Contient du zinc, du calcium, du fer. Ils constituent une bonne prévention de l'anémie et de l'ostéoporose. Cependant, cela ne vaut pas la peine de les introduire dans l'alimentation pendant un mois. Il est plus sain de manger des tomates fraîches. Si vous êtes allergique aux tomates rouges, vous pouvez en essayer les jaunes, qui sont hypoallergéniques (plus sur les tomates);
  • Chou blanc. Il vaut mieux ne pas le consommer cru, juste au cas où, au moins le premier mois. Le légume peut provoquer une fermentation dans les intestins et des ballonnements, bien que le bébé n'ait pas forcément les mêmes problèmes. Il est recommandé d'exclure la choucroute, qui est un produit plutôt corrosif. Mais le chou cuit et bouilli peut être mangé en toute sécurité;
  • les légumineuses. Ils peuvent provoquer des coliques et une augmentation de la production de gaz, il est donc préférable de refuser de les utiliser jusqu'à ce que l'enfant ait 3 mois. À ce moment-là, son tractus gastro-intestinal est suffisamment formé et les coliques disparaissent généralement. Ensuite, vous pouvez commencer à essayer des pois, des haricots, des lentilles bouillis ou cuits, en contrôlant la réaction du bébé;
  • Oignon et ail. Au cours du premier mois de la vie d'un bébé, il n'est pas recommandé d'utiliser ces produits. Ils donnent un goût spécifique au lait maternel et peuvent amener le bébé à refuser d'allaiter. À l'avenir, vous pourrez introduire progressivement ces ail et oignons dans l'alimentation en quantités raisonnables..
  • Des légumes exotiques pour notre région, comme l'avocat, le topinambour, etc. Ils peuvent provoquer des allergies ou une indigestion chez un bébé..

Il existe une croyance selon laquelle vous ne devriez pas manger de légumes aux couleurs vives pendant l'allaitement. C'est une illusion. Si une femme n'a pas d'allergie à ce type de légumes, vous pouvez manger en toute sécurité de la citrouille, des betteraves, des carottes et des tomates, malgré leur couleur vive. Mais ce que les mères allaitantes ne devraient vraiment pas manger, ce sont des légumes en conserve. Les cornichons contiennent des composés dangereux - sel, vinaigre et épices chaudes. Un bébé peut les connaître en dernier lieu, lorsque sa digestion est déjà établie et qu'un complexe d'enzymes nécessaires a été développé.

Comment manger des légumes pendant la lactation

Dans la mesure du possible, vous devez manger des légumes frais. Mais ne vous laissez pas trop emporter par les aliments crus, surtout lorsque l'enfant est très petit, car ils sont plus difficiles à digérer. Les méthodes de traitement thermique les plus inoffensives sont la cuisson (en particulier la vapeur) et la cuisson au four. Cela vous permet de maximiser les avantages des produits..

N'oubliez pas non plus la saisonnalité. Les légumes précoces sont souvent transformés pour mûrir plus rapidement. Les légumes importés, qui sont également souvent transformés pour leur donner une présentation, peuvent être dangereux. Les légumes verts frais peuvent être cultivés indépendamment même sur un rebord de fenêtre.

L'allaitement est une période responsable et heureuse dans la vie d'une mère et d'un enfant. C'est pendant cette période qu'une mère qui allaite transfère l'immunité et une particule de son amour au bébé avec le lait maternel. Une bonne nutrition, enrichie en légumes et en fruits, aidera la mère à reprendre des forces et à donner à l'enfant tout ce dont elle a besoin, et au bébé - à se développer harmonieusement.

Quels légumes une mère qui allaite peut-elle manger: un aperçu des ragoûts frais et autorisés pour l'allaitement

De nombreuses mères qui allaitent se demandent s'il vaut la peine de manger des légumes pendant l'allaitement, et si oui, lesquels. Bien sûr, tout aliment mangé par une mère affectera la digestion de son enfant, mais il est tout simplement imprudent d'exclure tous les légumes ou fruits de l'alimentation. Une mère qui allaite doit bien manger pour élever un bébé en bonne santé et ne pas épuiser son corps, et les légumes contiennent de nombreuses vitamines et autres substances utiles. De plus, en remplaçant ce produit précieux par un aliment plus riche en calories, vous courez le risque de prendre du poids sensiblement, et en privant le corps de la fibre dont les légumes sont riches, vous pouvez assurer la constipation..

Les légumes et les fruits dans l'alimentation d'une mère qui allaite sont irremplaçables - ils fournissent des fibres, un complexe de vitamines et de micro-éléments

La probabilité d'allergies

La première règle qu'une mère qui allaite doit apprendre est d'utiliser des légumes qui poussent dans sa région (voir aussi: une mère qui allaite peut-elle manger des pommes de terre?). Ils seront plus frais et plus naturels que ceux apportés de loin, traités avec des produits chimiques pour une meilleure conservation. De plus, les légumes locaux sont familiers au corps, ce qui réduit le risque d'allergies chez le bébé. En été et en automne, lorsque les légumes sont mûrs et encore riches en vitamines, il est préférable de les manger crus, et pour l'hiver et le printemps - période de carence en vitamines - il est conseillé de congeler une quantité suffisante. Il ne vaut généralement pas la peine d'acheter des légumes et des fruits en hiver. Il n'y a rien d'utile en eux, mais il y a beaucoup de nuisibles.

Le troisième est de ne pas les inclure dans le régime en une seule fois, mais progressivement. Chaque nouveau légume peut être dégusté 2-3 jours après le précédent. La digestion de votre bébé s'adaptera également progressivement aux nouveaux aliments et, en quelques mois, vous serez confiant pour manger tous les aliments. Si une réaction se manifeste encore, le produit doit être immédiatement exclu du régime alimentaire et réessayer seulement après un certain temps..

Un seul nouveau produit est introduit dans les aliments à la fois et en très petites quantités - juste quelques morceaux

En général, les légumes provoquent très rarement des allergies, par conséquent, lors de l'allaitement, seuls les fruits sont limités, ce qui ralentit ou accélère la motilité intestinale (afin d'éviter les gaz ou la constipation chez le bébé). Si les légumes crus ne fonctionnent pas pour vous, trouvez des recettes pour eux. Parmi les méthodes de traitement thermique, le ragoût et la cuisson sont préférables..

Comme vous pouvez le voir, tout est bon avec modération. Vous ne devez pas vous laisser emporter par une chose, mais une prudence excessive sera également inappropriée. Pourtant, la lactation est juste un mode de vie légèrement différent et non une maladie. Vous devez vous y adapter, ainsi qu'aux autres changements corporels liés à la grossesse et à l'accouchement. Alors maman et bébé se sentiront à l'aise..

Produits nécessaires

Quels légumes une mère qui allaite peut-elle manger? La liste se compose principalement de ce que nous avons l'habitude de manger presque tous les jours:

  • pommes de terre;
  • betterave;
  • carotte;
  • Zucchini;
  • Poivron;
  • aubergine;
  • céleri;
  • choufleur;
  • oignons verts.
Les fruits et légumes locaux seront les plus utiles pour une mère qui allaite, mais évitez les fruits trop rouges.
  • Les pommes de terre contiennent de la thiamine et du phosphore. Ils sont nécessaires au plein développement de l'enfant. Il contient également beaucoup de magnésium, de calcium, de fer et de vitamines..
  • Les betteraves sont indispensables dans la prévention de la constipation, ainsi que pour ceux qui souffrent d'anémie. De plus, il est riche en vitamine C.
  • Les carottes ne sont qu'un réservoir de substances utiles pour la vue (nous vous recommandons de lire: est-il possible pour maman de manger des carottes pendant l'allaitement?). Le carotène, la vitamine B6, la vitamine A assureront le bon développement des organes de la vision du bébé. Maman aussi ne connaîtra pas les problèmes oculaires.
  • Les courgettes sont riches en oligo-éléments - cuivre, magnésium, fer, potassium, calcium (nous vous recommandons de lire: quand peut-on manger des courgettes pendant l'allaitement?). Ils peuvent être conservés au frais pendant une longue période sans perdre de substances utiles..
  • Les poivrons doux sont essentiels pour renforcer les capillaires (nous vous recommandons de lire: les poivrons peuvent-ils être utilisés pour l'allaitement?). Cette action est fournie par le rut et le calcium, qui sont présents dans la composition. Il vaut mieux attendre avec les poivrons rouges, car les légumes rouges et oranges peuvent devenir allergènes, mais les légumes jaunes et verts sont parfaits.
  • L'aubergine contient des pectines. Ils aident à améliorer le métabolisme, donc si vous utilisez périodiquement des aubergines dans les aliments, vous pouvez bien réguler votre digestion..
  • Le céleri sera utile pour les ballonnements. Il contient également des substances utiles - carotène, vitamines B, E.
  • Le chou-fleur, facile à digérer, est très bénéfique non seulement pour la microflore intestinale, mais aussi pour le développement mental du bébé. Il contient de l'acide folique.
  • Les oignons verts, comme toutes les herbes, sont riches en vitamines, oligo-éléments et flavonoïdes. Il peut et doit être consommé pendant l'allaitement.

Faites attention!

En plus des légumes autorisés, il existe une catégorie de légumes qui doivent être traités avec prudence, en particulier dans les premiers mois de lactation. La raison de leur caractère indésirable dans le régime alimentaire d'une mère qui allaite réside dans des substances individuelles. Dans cette liste:

  • concombres et tomates;
  • Chou blanc;
  • les légumineuses;
  • ail et oignons.

Les tomates contiennent les substances les plus précieuses - zinc, calcium, fer, mais elles doivent être introduites dans l'alimentation à partir de 2-3 mois. Ils mettent beaucoup de stress sur le pancréas et le foie. Vous n'avez pas besoin de les exclure complètement - les tomates sont nécessaires pour prévenir l'ostéoporose et l'anémie. Après un certain temps, vous pouvez progressivement commencer à les manger, mieux que tout frais.

Le chou cru et la choucroute provoquent une fermentation dans les intestins et des ballonnements, il est donc conseillé de le refuser dans les premiers mois. Si vous ne voulez pas du tout l'exclure de votre alimentation, vous pouvez le faire cuire ou l'ajouter à des soupes pour le manger cuit..

Toutes les légumineuses (pois, lentilles, haricots) sont introduites dans l'alimentation au plus tôt le troisième mois, car elles contribuent à la formation de gaz et peuvent provoquer des coliques. Le ragoût ou la cuisson sont également utilisés pour préparer les légumineuses, mais vous devez commencer à les manger progressivement, assurez-vous d'observer la réaction du corps de l'enfant.

Les oignons et l'ail sont indésirables en raison de leur odeur piquante. Leur présence dans la nourriture d'une mère qui allaite affecte le goût du lait - le bébé peut simplement refuser d'allaiter. Ils sont introduits dans l'alimentation en quantités très modérées, non par piquant, mais uniquement en raison de la présence de nombreuses substances utiles.

Nous avons mentionné les légumes exotiques ci-dessus. Vous ne devriez pas prendre de risques et essayer quelque chose d'inconnu pendant l'allaitement.

Les légumes en conserve doivent être mentionnés séparément. Leur utilisation est totalement incompatible avec la lactation, car du sel, du vinaigre et des assaisonnements chauds sont ajoutés lors du salage. Tout cela n'est absolument pas adapté à la digestion encore non formée d'un nouveau-né..

Les oignons et l'ail sont très utiles en eux-mêmes, mais ils donnent au lait une odeur spécifique - le bébé peut refuser d'allaiter (nous recommandons de lire: une mère qui allaite peut-elle manger de l'ail pendant l'allaitement?)

Règles pour manger des légumes

Il est bon de manger des légumes crus, mais tous ne conviennent pas à cela. Par exemple, les aubergines et les légumineuses nécessitent un traitement thermique obligatoire. De plus, la digestion d'un nourrisson n'est pas encore très adaptée à la digestion d'aliments crus..

De plus, toutes les méthodes de cuisson ne sont pas acceptables pour une mère qui allaite. Pour conserver le maximum de nutriments et ne pas causer d'inconfort chez bébé, vous pouvez faire des légumes:

  • bouilli;
  • à la vapeur;
  • cuit;
  • cuit.

Au printemps, lorsque les vitamines ne suffisent pas, vous pouvez germer et ajouter des céréales et des légumineuses aux salades. Les grains germés sont très sains et contiennent de nombreuses substances essentielles. Lors de l'allaitement, un tel aliment n'est pas seulement contre-indiqué, mais également nécessaire, car la mère doit rester en bonne santé et l'enfant doit se développer pleinement. Si vous vous fournissez une bonne alimentation, vous pouvez facilement réaliser les deux..

Quels légumes pouvez-vous manger pendant l'allaitement?

La qualité du lait maternel et le taux de récupération de la force d'une femme après une longue mise au monde dépendent en grande partie de la qualité de son alimentation. Une alimentation pauvre en vitamines la prive, ainsi que le bébé à croissance rapide, de vitamines et de minéraux essentiels.

Par conséquent, l'alimentation quotidienne de la mère doit être équilibrée, aussi sûre que possible, enrichie et riche en éléments utiles. Cela est particulièrement vrai lorsque l'alimentation a lieu pendant l'automne ou l'hiver..

Les principaux fournisseurs de tous ces composants nécessaires à l'organisme sont les légumes. Cela conduit à l'envie de comprendre quels légumes pendant l'allaitement apporteront des bénéfices incontestables à la mère et à l'enfant, et lesquels vaut mieux pour l'instant refuser afin d'éviter des ennuis, en particulier pour le bébé..

Le rôle des légumes pour une femme qui allaite

Lors de l'allaitement, la nutrition de la mère consiste principalement en un ensemble limité d'aliments. C'est bien que cela ne dure pas longtemps, seulement 2-3 mois après le début de la naissance du bébé. Au fur et à mesure qu'elle grandit et se développe, l'interdiction de la plupart des produits est levée et la femme revient progressivement à son régime alimentaire habituel, ajusté dans le sens d'un plus grand bénéfice pour le bébé. Dans ce cas, les légumes deviennent sa base, le corps de la mère et de l'enfant reçoit tout ce qui est utile qui s'est accumulé en eux pendant la période de croissance et de maturation actives..

Si l'un des membres de la famille a une allergie à des légumes ou s'il s'est manifesté dans l'enfance chez les parents, il est préférable de les supprimer du menu pour cette période..

Légumes autorisés pour l'allaitement

  • Les pommes de terre sont riches en thiamine. C'est un acide aminé précieux, utile à la fois pour maman et pour son bébé.
  • Les carottes sont une ressource de carotène et de vitamine B6. Ces éléments sont impliqués dans le métabolisme des protéines et des graisses et contribuent à leur assimilation complète par l'organisme..
  • Betterave - contient beaucoup de vitamine C.
  • Courgettes - fournira à la mère et à l'enfant du cuivre, du fer, du magnésium et du potassium.
  • Les poivrons sont un générateur de rutine et de potassium. Ces substances renforcent les capillaires.
  • Tomates - contribuent parfaitement à la prévention de l'anémie, car elles contiennent une assez grande quantité de fer et de zinc.
  • Aubergine - connue pour la présence de pectines, éléments qui régulent les processus métaboliques.
  • Oignons verts - riches en flavonoïdes, ce qui est particulièrement important dans le contexte d'une détérioration de la situation environnementale.
  • Céleri - riche en vitamines B et C, carotène, aide aux ballonnements.
  • Chou-fleur - améliore la microflore du tractus intestinal, comprend l'acide folique, qui est nécessaire pour la mère et le bébé.
  • Les concombres - cultivés dans la région de résidence d'une femme allaitante sont utiles, ils ne donnent pas d'effet gazeux (soi-disant colique) et ne causeront pas de problèmes digestifs chez le bébé.
  • Le brocoli est délicieux et sain lorsqu'il est cuit à la vapeur ou ajouté à une soupe. Avec cette méthode de traitement thermique, il conserve toutes les vitamines et vous permet d'expérimenter avec succès dans la préparation de plats familiers..

Légumes interdits lors de l'allaitement

Malgré le fait que tous les cadeaux des champs et des jardins ont certaines qualités précieuses, il reste encore des légumes à éviter. Ceux-ci incluent ceux, lorsqu'ils sont consommés, l'enfant développera des réactions allergiques.

Vous ne pouvez pas manger de légumes avec un goût épicé piquant et un arôme prononcé - ce sont le chou blanc, les oignons et l'ail sauvage. Le chou peut provoquer la fermentation de l'estomac. D'autres types de choux sont beaucoup plus délicats pour la digestion, ils peuvent donc être mangés par une femme qui allaite.

Le radis, le raifort, le radis, l'oignon, l'ail sont également inclus ici, ce qui, lorsqu'il entre dans le lait maternel, lui donne un goût et une odeur désagréables.

Les légumes non saisonniers importés de pays chauds ou cultivés dans des serres ne sont pas souhaitables pour une mère qui allaite. En règle générale, les technologies pour leur traitement, y compris les méthodes de stimulation des rendements accrus, sont mises en doute..

Pendant l'allaitement, la maman ne doit pas manger de conserves. Ils contiennent des combinaisons indésirables - assaisonnements, épices chaudes et herbes. De nombreuses femmes préfèrent les plats de légumes avec de la mayonnaise et d'autres sauces - c'est également inacceptable pour une mère qui allaite..

Sous quelle forme maman peut-elle manger des légumes

Il y a certaines exigences:

  • Vous ne pouvez manger que des légumes frais, non endommagés, sans taches de putréfaction ni moisissures..
  • N'achetez pas les cadeaux des champs et des jardins dans des endroits aléatoires et peu fiables non destinés au commerce moderne. Peut-être que les produits achetés là-bas sont traités avec des produits chimiques et peuvent contenir des nitrates et d'autres éléments nocifs, ce qui nuira à maman et à bébé.
  • Les légumes surgelés, appréciés en hiver, peuvent également être traités avec des produits chimiques pour un meilleur stockage. Il est préférable que les légumes aient été congelés par vous et non soumis à une congélation industrielle.
  • Idéalement, il est préférable que les légumes soient cultivés dans votre propre jardin ou par des personnes que vous connaissez et en qui vous avez confiance..
  • Avant de mettre sur la table, les légumes doivent être soigneusement lavés, frottés, si nécessaire, avec une brosse et immergés dans l'eau pendant une heure. Ensuite, versez de l'eau bouillante dessus et seulement ensuite mangez ou chauffez-la.
  • Il est préférable de manger les poivrons verts ou les oignons cuits au four.
  • Les betteraves sont utiles dans le bortsch ou sous forme de caviar, en particulier pour les femmes qui souffrent de constipation.
  • De manière pratique et rapide, vous pouvez cuire des aliments à partir de légumes dans un bain-marie, il stocke les vitamines et les micro-éléments nécessaires dans la quantité optimale.
  • La variété de légumes est assez large, et si vous considérez que ces légumes peuvent être bien servis et délicieusement cuits, vous n'avez plus à vous soucier de satisfaire vos préférences gustatives..
  • Les légumes peuvent être cuits de plusieurs manières: ragoût, bouillir, cuire au four, cuire à la vapeur. Chaque femme décidera elle-même quels légumes manger crus et lesquels cuisiner..
  • Il est recommandé de cuire des pommes de terre ou d'en faire une délicieuse purée de pommes de terre dans du lait et de les servir avec des herbes.
  • Carottes, courgettes, tomates, aubergines peuvent être des ingrédients dans un délicieux ragoût de légumes, ce qui est très utile pour une mère qui allaite, surtout si elle souffre de constipation.

Ce n'est pas en vain que les mères responsables suivent le régime si attentivement, car elles réalisent que ce qu'elles mangeront affectera le lait maternel et, par conséquent, la santé du bébé. Par conséquent, les légumes allaités jouent un rôle fondamental dans l'alimentation d'une femme allaitante..

Légumes pour allaiter: ce que vous pouvez manger pour le bien de votre bébé

Le menu d'une mère qui allaite devrait inclure une variété de produits alimentaires afin que des vitamines et des minéraux sains puissent pénétrer dans le corps du bébé. La nourriture végétale joue un rôle important dans son alimentation. Vous devez savoir quels légumes une mère qui allaite peut utiliser et lesquels sont préférable de refuser. Cela sera discuté dans cet article..

Pourquoi une maman qui allaite a besoin de légumes

Les jeunes mères, surtout à la naissance de leur premier enfant, ont peur de manger des légumes. Ils craignent que certains d'entre eux puissent provoquer des allergies, des ballonnements, des coliques et d'autres problèmes chez le bébé. Les pédiatres conseillent à une mère qui allaite dans le premier mois d'introduire un certain nombre de légumes dans le régime alimentaire qui en bénéficieront. Ils ont un effet positif sur le corps du nouveau-né:

  • remplissez-le de vitamines et de minéraux, ce qui est une excellente prévention de la carence en vitamines, les légumes renforcent l'immunité du bébé;
  • l'utilisation de légumineuses est une protéine végétale supplémentaire nécessaire à sa croissance et à son développement;
  • la fibre contenue dans les légumes, régule l'activité intestinale et prévient la constipation, améliore la fonction de l'estomac;
  • les légumes contiennent des minéraux - potassium, magnésium, zinc, calcium. Ils normalisent l'équilibre hydrique dans le corps, participent à la formation du tissu osseux.

Tous les aliments que mange la mère affectent le bien-être de l'enfant, l'état de sa digestion. Vous ne devez pas exclure les légumes du régime alimentaire lors de l'allaitement au motif qu'ils améliorent la lactation, par exemple les courgettes et les carottes. Il existe de nombreuses recettes intéressantes pour préparer des plats délicieux et sains, les mères les aimeront.

Quels légumes sont bons pour maman et bébé

Les légumes autorisés pendant la lactation sont les légumes que la mère avait l'habitude de manger avant même la naissance du bébé. Chacun d'eux présente des avantages pour les nouveau-nés au cours de la première année de vie..

Ces légumes frais sont utiles et même nécessaires pour une mère qui allaite:

  1. Pommes de terre - il contient du potassium, du phosphore, de la thiamine et d'autres substances nécessaires au bébé. Les pommes de terre favorisent le métabolisme, éliminent les sels du corps. Il est recommandé de consommer 3-4 tubercules de pomme de terre par jour.
  2. Carottes - elles contiennent beaucoup de vitamine B6, de carotène et de vitamine A. Mais les carottes doivent être introduites dans votre alimentation progressivement, en observant la réaction de l'enfant, car ce légume peut provoquer des allergies chez certains bébés.
  3. Aubergines - elles sont très savoureuses, favorisent une bonne lactation, améliorent le métabolisme, car elles contiennent des pectines.
  4. Betteraves - elles contiennent beaucoup de vitamine C, le légume est utile pour la prévention de la constipation, avec un faible taux d'hémoglobine. Cuisinez du bortsch, du caviar, des salades, il existe de nombreuses recettes de plats à la betterave. Traitez également son utilisation avec soin..
  5. Piment doux - il contient de la rutine et du calcium, qui renforcent les capillaires, ils contribuent au fonctionnement normal des reins. Utilisez des poivrons jaunes et verts.
  6. Courgettes - élimine les toxines du corps, ne provoque pas d'allergies et n'affecte pas la production de gaz. Ils contiennent du magnésium, du cuivre, du calcium, du fer, précieux pour le corps..
  7. Citrouille - un sac de vitamines C, B et PP. Ils ont un effet bénéfique sur le fonctionnement des intestins et des organes digestifs, éliminent l'excès de liquide du corps.
  8. Oignons verts - ajoutez-les aux salades, car il contient également de nombreuses substances utiles, il aide à lutter contre les carences en vitamines, avec le rhume.
  9. Chou-fleur - l'acide folique qu'il contient est bon pour le développement mental de l'enfant. Il est utile pour les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, pour la microflore intestinale.
  10. Céleri - enrichira le lait maternel avec les vitamines A, K et E, la thiamine, les huiles essentielles et les acides aminés, la riboflavine. Le céleri a un effet positif sur la vision, favorise une bonne absorption des aliments et leur transformation.

Il y a une opinion selon laquelle avec GW, maman ne devrait pas manger de légumes aux couleurs vives. Mais ce n'est pas le cas. Si l'enfant n'a pas d'allergies, ils peuvent être mangés. L'essentiel est de ne pas en abuser. Il convient de vous avertir de ne pas utiliser de fruits et légumes importés qui ne sont pas typiques de votre région. Ils peuvent provoquer des allergies et des troubles de l'alimentation chez un enfant..

Comment introduire des légumes dans l'alimentation

Les mères s'inquiètent de la façon de prévenir les allergies et autres anomalies de santé chez un bébé. Nous vous conseillons de manger des légumes pendant l'allaitement, en respectant certaines règles:

  1. Ragoût, bouillir ou cuire les légumes. Refusez les aliments frits, ils sont mauvais pour les bébés.
  2. Si vous allaitez votre bébé en hiver, congelez une certaine quantité de légumes et de fruits en été et en automne. Après tout, les aliments marinés et salés ne peuvent pas être consommés.
  3. Commencez à vous nourrir très soigneusement. Mangez une petite portion le matin, voyez comment l'enfant se sent. Continuez à manger le légume s'il ne présente pas d'éruption cutanée, de colique, de rougeur, etc..
  4. Commencez à ajouter un nouveau légume à votre alimentation au plus tôt 2-3 jours plus tard afin que le corps du nouveau-né s'habitue à un produit inconnu..
  5. Les plats de légumes utilisent de l'huile d'olive ou de tournesol, à l'exclusion de la mayonnaise.

De nombreux plats peuvent être préparés à partir de légumes, et pas seulement de ragoûts. Il existe des recettes de bouillons et de ragoûts, de casseroles et de céréales aux légumes. Les soupes et les accompagnements en combinaison avec des produits carnés augmentent la quantité de lait maternel.

Non recommandé pour HB

Vous savez déjà quels fruits et légumes sont nécessaires sur votre table. Mais tous les légumes ne peuvent pas être consommés par une mère qui allaite. Certains doivent être abandonnés dans les premiers mois suivant la naissance de l'enfant. Alors, soyez prudent lorsque vous ajoutez à votre alimentation:

  • tomates - elles ne doivent pas être consommées avant un mois, elles provoquent des allergies chez certains bébés. Avec une tolérance normale, les tomates conviennent à la prévention de l'ostéoporose, de l'anémie, elles contiennent du zinc, du fer, du calcium;
  • concombres - peuvent entraîner une augmentation de la production de gaz chez les enfants, il n'est donc pas recommandé d'en abuser. Bien que le concombre ne soit pas allergène, il est également faible en calories;
  • légumineuses - il est recommandé de les abandonner jusqu'à l'âge de 3 mois. Ils peuvent provoquer des flatulences et des coliques. Goûtez un peu les haricots, les pois, les lentilles sous forme bouillie ou cuite;
  • chou blanc cru - il provoque des ballonnements et une fermentation dans les intestins. Vous pouvez manger du bortsch, du chou cuit. Abandonnez la choucroute;
  • radis - il peut altérer le goût du lait en raison des huiles essentielles qu'il contient. L'enfant n'aime pas ça;
  • ail et oignons - ils donneront également un goût spécifique au lait maternel, le bébé peut refuser de téter;
  • légumes exotiques pour notre région, par exemple, topinambour, avocat. Lorsqu'il est utilisé, une indigestion ou des éruptions cutanées surviennent;
  • concombres, tomates et autres légumes marinés et marinés - la plupart contiennent du vinaigre, ce qui est nocif pour l'enfant. Peut provoquer une rétention d'eau dans le corps.

Chaque bébé peut avoir une intolérance individuelle à un légume particulier. La tâche des mères allaitantes est de surveiller la réaction de son corps et de réagir aux écarts.

Recettes de légumes

Consultez votre pédiatre, il vous dira comment bien formuler un régime pendant l'allaitement, ce qui est autorisé à quel âge. Il existe de nombreuses recettes simples pour cuisiner des plats de légumes sur Internet..

Pour le préparer, vous devez:

  • prenez des pommes de terre, des courgettes, du chou-fleur, des aubergines - déterminez vous-même leur nombre;
  • peler et broyer les ingrédients, peler et broyer les ingrédients;
  • verser les légumes avec de l'eau ou du bouillon de poulet, mettre le feu;
  • faites cuire la soupe à feu doux, salez-la;
  • lorsque les légumes sont tendres, broyez-les avec un mélangeur jusqu'à ce qu'ils soient réduits en purée.

Ajouter l'huile d'olive, l'aneth et les oignons verts.

Salade de chou-fleur

  • utilisez une petite tête de chou-fleur, divisez-la en inflorescences;
  • faites-les bouillir jusqu'à ce qu'ils soient tendres dans de l'eau salée, vérifiez leur douceur avec une fourchette;
  • filtrer l'eau et refroidir le chou;
  • faire une salade à partir des inflorescences, saler au goût, saupoudrer de jus de citron;
  • assaisonner le plat avec de l'huile de tournesol, de la crème sure faible en gras ou du yogourt nature;
  • décorer le plat avec des herbes.
  • pour le plat, vous aurez besoin d'un certain nombre de légumes - courgettes, carottes, tomates fraîches ou surgelées;
  • couper les courgettes lavées en petits morceaux, les faire noircir dans une casserole;
  • râpez les carottes et coupez les tomates en tranches, ajoutez-les aux courgettes;
  • assaisonner le plat avec un peu de sel et de sucre;
  • laisser mijoter les légumes à feu doux jusqu'à tendreté.

Servir le caviar de courgettes aux herbes.

Nous avons présenté aux mères les plats qu'elles peuvent manger sans nuire au bébé. Pendant les tétées, vous remarquerez vous-même comment le bébé mange, si votre lactation est bonne. C'est la nourriture que vous mangez qui affecte le développement du bébé, sa santé et son humeur..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Bougies Viferon pour bébés

Accouchement

Commentaires des utilisateursNous sommes également traités, mais sans bougies! remercier ?J'ai allumé des bougies Viferon quand ma fille était si petite. Tout va bien, j'ai récupéré rapidement et je n'ai pas eu beaucoup de douleur.

TOP-18 des meilleures poussettes pour nouveau-nés

Nutrition

Les magasins proposent une large gamme de poussettes. Afin de ne pas vous tromper lors de l'achat, nous vous conseillons de prendre en compte un certain nombre de critères.

Curantil

Conception

Mode d'emploi:Prix ​​dans les pharmacies en ligne:Curantil est un médicament utilisé pour améliorer la circulation sanguine, prévenir les caillots sanguins et restaurer l'immunité.effet pharmacologiqueLe principe actif de Curantil est le dipyridamole, dont l'action est due aux propriétés antiplaquettaires (empêche la formation de thrombus), vasodilatatrices (dilate les vaisseaux sanguins) et immunomodulatrices du médicament..

Que faire si les cheveux tombent après l'accouchement?

Analyses

Pour savoir exactement quoi faire si les cheveux tombent après l'accouchement, il est nécessaire de rechercher la raison principale, qui peut être à la fois physiologique et pathologique.