Principal / Nutrition

Le cycle des menstruations peut-il changer?

Quels sont les changements liés à l'âge dans le cycle des menstruations

Avec le début de la puberté, les filles commencent des saignements mensuels du tractus génital. Ce processus indique que la fille est physiologiquement mature et prête pour l'accouchement. En règle générale, la durée et l'abondance des écoulements sont établies tout au long de l'année après le début de la première menstruation. Mais ce cycle ne reste pas toujours le même. Tout au long de sa vie, une fille peut tomber malade, se retrouver dans une situation stressante, ce qui affecte considérablement le cycle menstruel. Diverses maladies et tensions nerveuses peuvent retarder la menstruation ou allonger les jours de menstruation. Je voudrais attirer une attention particulière des femmes sur l'âge après 40 ans. Pendant cette période, les processus inverses se produisent dans le corps de la femme, ce qui conduit à l'extinction du travail et à une modification du volume et de la nature du flux menstruel sanguin..

13 à 25 ans

En règle générale, au cours de cette période de la vie, la fille subit des changements importants dans le corps. À 13-14 ans, la première menstruation arrive, la poitrine se renforce, la rondeur du corps se forme. À ce stade, la fille peut ressentir des sensations douloureuses lors de saignements, de nervosité, de somnolence. La régularité des menstruations s'établit sur 12 à 14 cycles. Le corps s'adapte à de nouvelles conditions, établissant une certaine nature de la menstruation, la durée et le volume de la perte de sang.

De 15 à 25 ans, le corps féminin débogue complètement le cycle menstruel, il y a une nette régularité. Un changement du cycle menstruel pendant cette période peut être causé par une situation stressante, une maladie infectieuse, une vie sexuelle irrégulière. Si vous constatez des retards ou des saignements abondants, ne vous soignez pas. Toute situation doit être résolue avec la participation active d'un gynécologue.

25 à 40 ans

C'est la période de la plus grande activité sexuelle et procréative féminine. Les changements dans le corps pendant la menstruation pendant cette période sont tout à fait compréhensibles. Souvent, les femmes se plaignent d'un retard des menstruations en raison du début de la grossesse. La plupart des femmes de plus de 25 ans sont mariées, ce qui confirme la présence d'une vie sexuelle régulière. Si la grossesse est confirmée, il est nécessaire de discuter du schéma de style de vie pour cette période avec le médecin. En l'absence de grossesse, il est nécessaire de subir un examen qui révélera la véritable cause des changements dans le cycle menstruel..

Après 40 ans

Dès qu'une femme franchit le seuil du 40e anniversaire, les processus inverses commencent à se produire dans son corps, conduisant à l'extinction de la sphère sexuelle. Le résultat du processus inverse est la ménopause. De nombreuses femmes ont peur de ce concept. Pour comprendre quelles nuances se cachent derrière ce mot, il est recommandé de se plonger un peu dans la physiologie d'une femme. La ménopause ne vient pas soudainement. Les changements avant la menstruation et pendant les saignements conduisent à cet état. Chez une femme après 40 ans, les menstruations ne viennent pas régulièrement et disparaissent progressivement. Avec une violation du cycle, la nature, la couleur de la décharge change également. Cela peut être une perte de sang abondante, une couleur vive ou des pertes brunes peu abondantes. Dans le premier et le deuxième cas, une consultation avec un gynécologue est nécessaire.

Maladies possibles

Malheureusement, les raisons du changement, avec la menstruation, résident souvent dans des maladies de la région génitale. De plus, tant les jeunes filles que les femmes ménopausées sont sensibles aux maladies. Des changements dans la durée et la nature des menstruations peuvent être causés par le développement de:

  • L'endométriose.
  • Myomes.
  • Maladies oncologiques.

Lors du diagnostic de ces maladies, les modifications du sein pendant la menstruation, le volume et la durée de la décharge eux-mêmes sont détectés. Dans ce cas, la femme doit suivre un traitement qui soulagera la maladie et normalisera le cycle menstruel. Au cours du traitement, le médecin observera des changements non seulement dans l'utérus, mais également dans le sein. Après tout, il n'est pas rare, avec le développement d'une maladie oncologique de l'utérus, que les glandes mammaires soient également touchées. Compte tenu du caractère insidieux des maladies gynécologiques, le traitement doit être complet sous la supervision d'un médecin.

En garde à vue

Chaque femme doit savoir que le cycle menstruel subit des changements tout au long de sa vie. Ceci est facilité par des situations stressantes, des fluctuations hormonales, des maladies infectieuses. La cause directe du changement du cycle menstruel est la grossesse et la portance du fœtus. Après 40 ans, la principale raison menant à un changement dans la nature de la menstruation est l'extinction de la fonction sexuelle et l'approche de la ménopause. Mais pour qu'aucune de ces raisons n'entraîne le développement d'une complication plus grave, il est recommandé de consulter un gynécologue deux fois par an. Seul un médecin sera en mesure de détecter et d'arrêter en temps opportun le développement de symptômes et d'affections indésirables dans le corps d'une femme..

Pourquoi le cycle change-t-il? De quoi cela dépend-il?

Le cycle menstruel est un mécanisme de reproduction lancé dans le corps de chaque femme en bonne santé et fertile (en âge de procréer), qui permet à la femme de concevoir et de porter un enfant..

La stabilité et la régularité de ce cycle affectent le bien-être général d'une femme, son état, son activité et son humeur.

Comment cela peut-il arriver

Le fonctionnement du cycle menstruel dépend du système nerveux central et des niveaux hormonaux - l'équilibre des hormones sexuelles - la progestérone avec œstrogène, dont les ovaires sont responsables de la production. En fonction des hormones produites par les ovaires, les hormones de la glande principale - la glande pituitaire apparaissent, mais s'il y a peu d'hormones sexuelles féminines, alors l'hypophyse stimule leur plus grande production, donc cela se produit dans le cas contraire.

La glande pituitaire agit de trois manières pour stimuler le cycle menstruel normal (MC):

  • stimule la libération du follicule, la maturation de l'œuf dans la première moitié du CM;
  • stimule la libération de l'œuf et la production de progestérone à l'avenir, si la conception a eu lieu;
  • favorise la production de prolactine - pour fournir au bébé du lait maternel après l'accouchement.

La glande pituitaire est affectée par le système nerveux central (système nerveux) et son service, qui corrige le travail du système endocrinien - l'hypothalamus. C'est en ce que les hormones ne sont pas trouvées et sont constamment produites qui inhibent ou inhibent, selon les besoins, la production d'hormones gonadotropes hypophysaires. Le cortex cérébral est à la tête de toute la hiérarchie..

Kyste de l'ovaire

Souvent, en raison de la violation de la maturation du composant folliculaire, de l'accumulation de liquide dans la cavité, une formation bénigne apparaît - un kyste.

Il peut souvent être diagnostiqué chez les femmes fertiles. Le kyste peut disparaître et apparaître tout seul. La maladie touche 70% des femmes. Les kystes ovariens sont classés en fonction de la zone d'origine:

  • folliculaire;
  • kyste du corps jaune;
  • paraovarien.

Si le kyste ne disparaît pas dans les 1-2 cycles ou ne disparaît pas après l'accouchement chez la femme enceinte, il doit être retiré chirurgicalement.

Pannes de boucle, pourquoi se produisent-elles

On peut observer un cycle irrégulier chez la plupart des femmes. Rares sont ceux qui peuvent se vanter que la menstruation commence le même jour du mois. Pourquoi cela arrive-t-il? La première et évidente raison: idéalement, le cycle menstruel est de 28 jours. Par conséquent, si les menstruations ont commencé le 6 janvier, elles viendront après 28 jours du 3 au 4 février, puis du 1er au 2 mars et du 31 mars au 1er avril. En effet, chaque mois a un nombre de jours différent, et le cycle peut normalement être retardé de 1 à 2 jours. En moyenne, on estime que le cycle peut durer de 24 à 35 jours. Pour de nombreuses femmes, le cycle change tous les mois..

Les troubles du corps de la femme sont une autre raison. Cela comprend également des expériences nerveuses, un dysfonctionnement de la glande pituitaire, des affections du système hormonal, des infections, une inflammation, de mauvaises habitudes, un effort physique excessif, la levée de poids, la prise de certains médicaments, des maladies du sang, des exacerbations de maladies chroniques, l'oncologie, etc. Le cycle peut être affecté par un échec interventions chirurgicales pour problèmes gynécologiques, ainsi que traumatismes et lésions de l'utérus, maladies des appendices, hypothermie.

Quels types de violations du MC sont

Étant donné que le mécanisme du fonctionnement du cycle est déclenché par différents services du corps, la classification des troubles de la MC est basée sur l'endroit où la régulation est perturbée. Il y a des échecs de cycle aux niveaux:

  • cortex et hypothalamus;
  • glande pituitaire;
  • les ovaires;
  • utérus;
  • glande thyroïde;
  • glandes surrénales.

Si des violations se produisent dans l'un des départements répertoriés, le MC échoue également. Après des situations stressantes, une peur grave ou une tension nerveuse prolongée, l'hypophyse en souffre, ne libérant pas la quantité nécessaire de l'hormone pour la maturation cyclique de l'œuf. Pas d'ovulation - pas de menstruation non plus.

Si l'hypothalamus est dysfonctionnel, les ovaires peuvent réduire la production d'œstrogènes, de sorte que la maturation des ovules ne se produira pas pendant ce cycle. Peut-être qu'un échec de la MC est associé à des lésions des ovaires jusqu'à leur fibrose, ce qui entraîne une diminution du nombre de follicules prêts à créer un ovule pendant le cycle menstruel. Les follicules sont posés individuellement même pendant la période de développement intra-utérin du fœtus.

Comment déterminer si une panne s'est produite dans le contrôleur de gestion

Les violations de la MC sont subdivisées en absence complète de menstruation - aménorrhée et présence de pertes non menstruelles rares à un moment inopportun.

Un autre échec intermédiaire est observé si les intervalles entre les menstruations régulières ont changé, si l'intensité des saignements a augmenté ou diminué et si des règles irrégulières sont apparues..

Les principaux signes évidents d'échecs sont:

  • le volume de décharge change - hyper- ou hypoménorrhée;
  • la période de décharge s'est raccourcie - si auparavant la menstruation avait eu lieu dans les 7 jours, cette période a maintenant été réduite à 3 - 4, par exemple;
  • la période de congé a augmenté;
  • le rythme habituel des menstruations a été perturbé - les menstruations apparaissent soit deux fois par mois, puis il y a une pause de 90 jours.

Hypoménorrhée - la rareté des sécrétions est due à une diminution de l'activité de la glande pituitaire et au durcissement des ovaires. Ménorragie - règles abondantes prolongées, accompagnées de douleurs et de pertes de sang, pouvant durer jusqu'à 2 semaines. De tels phénomènes se produisent lors de la formation du cycle à l'adolescence et avec l'extinction hormonale pendant la période préménopausique. En âge fertile, de tels échecs sont dus à des maladies chroniques de l'utérus, des fibromes et à la présence de polypes.

Toute irrégularité dans le cycle nécessite une attention et une consultation en temps opportun avec le gynécologue traitant.

Périodes à 20, 30, 40 ans... ce qui se passe avec l'âge?

La menstruation est ce qui unit à la fois une fille qui vient d'entrer dans l'âge adulte et une femme très mature. Et comment l'âge se reflète-t-il sur le cycle menstruel, et ce qui devrait être considéré comme la norme à certaines périodes de la vie?

La menstruation est le principal indicateur du système reproducteur féminin; compagnons de toute femme en bonne santé, ils témoignent de la possibilité de concevoir et de porter un enfant. Un cycle menstruel normal dure de 21 à 35 jours, avec une moyenne de 28 jours ± par semaine. La durée de la menstruation réelle peut varier de 2 à 6 jours..

Cependant, la durée du cycle n'est pas si importante, sa régularité est beaucoup plus importante. Un cycle de 35 jours est considéré comme normal, mais si dans un mois, il est de 21 jours, dans un autre - 28, alors cela ne peut pas être appelé la norme. Ainsi, un écart est considéré comme une irrégularité et une durée de plus de 36 jours ou de moins de 21 jours..

Comment les règles changent avec l'âge

Mais il s'avère que la régularité des menstruations dépend de l'âge. Au cours des deux premières années après le début des règles, le cycle est le plus irrégulier, car la maturation d'un système reproducteur aussi complexe nécessite un «réglage»: le début des règles chez les filles ne signifie pas que le système reproducteur fonctionne pleinement. Bien qu'il ne soit pas rare que les jeunes filles aient un cycle presque immédiatement..

Dans tout cycle, il y a des phases folliculaires et lutéales. Avec un cycle de 28 jours, en moyenne, le 14e jour suivant le début des règles, les follicules se développent dans les ovaires, qui produisent des hormones sexuelles féminines - des œstrogènes qui affectent l'endomètre. À la fin de la première phase, le follicule cultivé éclate - ce processus est appelé «ovulation», l'ovule libéré se déplace dans la trompe de Fallope. À la place du follicule éclatant, un corps jaune apparaît, qui produit de la progestérone - une autre hormone; son action vise à préparer la muqueuse utérine à l'implantation de l'ovule en cas de conception. Si la grossesse ne se produit pas, le corps jaune reçoit un signal pour terminer le travail. La production de progestérone s'arrête, le rejet de la couche d'endomètre inutile commence - la menstruation commence.

Qu'est-ce qui a causé l'irrégularité?

Si, au cours de la première phase, il n'est pas possible de développer un follicule à part entière, la deuxième phase ne peut pas commencer, en raison de l'absence d'ovulation, le corps jaune ne se forme pas. Dans ce cas, la première phase durera jusqu'à ce que l'endomètre commence à se rejeter de lui-même; dans une telle situation, le cycle peut prendre plusieurs mois. Il est possible que le prochain cycle soit de durée normale; dans ce cas, nous parlons d'un cycle irrégulier.

De plus, le retard peut être causé par le fait que le corps jaune continue à produire des hormones.Dans ce cas, les menstruations ne peuvent pas commencer. Si le corps jaune, pour une raison quelconque, cesse de fonctionner trop tôt, la menstruation commencera prématurément. Dès que tous les participants du système reproducteur sont capables de «s'accorder»: 14 jours pour la maturation du follicule, le début du processus d'ovulation et le travail du corps jaune pendant 10 jours, la menstruation devient régulière. Cependant, pour certains - pas pour longtemps.

20 ans - change tous les jours

Un certain nombre d'autres facteurs peuvent affecter la régularité du cycle, mais la première place appartient au stress. Après tout, les filles de 17-20 ans sont piégées à chaque étape par des facteurs qui peuvent les déstabiliser: examens, sentiments non partagés, changement de lieu de résidence, etc. Cependant, pour certains, même un problème mineur se termine par un retard, pour d'autres - un stress sévère demeure sans conséquences particulières. D'ailleurs, on a remarqué qu'à cet âge, en vivant ensemble pendant longtemps (par exemple, dans une auberge, lors de compétitions), le cycle d'une femme peut s'adapter au cycle d'une autre. Bien qu'il n'y ait pas encore d'explication à ce phénomène.

De plus, à cet âge, les filles sont souvent trop accro aux régimes, une perte de poids extrême affectera certainement le fond hormonal, ce qui provoquera immédiatement une violation du cycle. De plus, de mauvaises habitudes, un entraînement sportif accru, une utilisation incontrôlée de contraceptifs, etc., peuvent également affecter la régularité des menstruations. Souvent, les menstruations disparaissent complètement; il y a un autre phénomène - la désactivation de la fonction reproductrice, lorsqu'une femme n'est pas capable de porter une progéniture en bonne santé, étant dans des conditions extrêmes.

C'est le mot effrayant PMS

Et qui aujourd'hui n'a pas entendu parler du syndrome prémenstruel - syndrome prémenstruel, qui s'explique souvent par le trait de personnalité d'une femme, une sorte de petite faiblesse féminine à laquelle il ne faut pas prêter attention. De plus, les femmes sont parfois exposées sous la forme d'hypocondriaques, nécessitant une attention accrue à elles-mêmes. Pendant ce temps, nous parlons d'un état pathologique dans lequel l'aide d'un médecin est nécessaire..

Changements d'humeur brusques, irritabilité jusqu'à l'agressivité, larmoiement, maux de tête, gonflement, diarrhée, anxiété - les changements hormonaux sont à l'origine de ces manifestations. Chez 10 à 12% des femmes, une dégradation du bien-être se traduit dans leurs performances, et combien ne sont pas comptabilisées par les statistiques, celles qui prennent un jour de congé pour souffrir à huis clos?

Malgré le fait que cette condition n'est pas entièrement comprise, on pense que les effets causés par le SPM sont associés à l'action des hormones: une diminution de la progestérone avant les règles et une augmentation de la prostaglandine, dont l'effet sur le corps est incroyablement divers. Mais aujourd'hui, il existe un certain nombre de médicaments qui peuvent soulager les manifestations du syndrome prémenstruel..

Et ce qui attend les 30 ans?

À cette époque, les femmes de la plupart des pays développés ont des enfants. En fait, pour le bien de la grossesse, la fonction reproductrice est assurée. Après la naissance et l'alimentation réussies de l'enfant, le système reproducteur féminin commence à fonctionner pleinement. Mais même ici, de nombreux pièges peuvent perturber cet équilibre délicat..

À cet âge, une femme aspire à la réussite, est pleine d'énergie, quelqu'un se plonge tête baissée pour prendre soin de la famille, quelqu'un absorbe complètement une carrière. La vie bat son plein, dans un rythme si riche, il est très facile de ne pas remarquer le problème. Douleur dans l'abdomen ou irradiant vers d'autres parties du corps, nausées, migraine, acné - il est généralement admis que ces symptômes sont inévitables avec la menstruation.

Mais si la dysménorrhée chez les jeunes filles est expliquée par le sous-développement du système reproducteur, alors chez les femmes plus âgées, elle indique généralement des pathologies gynécologiques. Malheureusement, faute de temps, la détérioration du bien-être est simplement ignorée et la visite chez le médecin est reportée indéfiniment; une femme se tourne vers un spécialiste en cas de dysfonctionnement grave du système reproducteur.

Changements dans la nature du cycle

Chez ceux qui ont franchi la limite des 30 à 35 ans, la nature du cycle change, en règle générale, il devient plus court, ce qui est associé à une diminution de la production de progestérone par le corps jaune. L'inconvénient conduit à un raccourcissement de la deuxième phase. La sécrétion d'œstrogènes diminue également progressivement, le nombre de follicules diminue et l'ovulation devient impossible. De plus, les interventions transférées laissent leur empreinte: avortements (planifiés ou involontaires), manipulations gynécologiques. L'interruption de la menstruation à 35-37 ans avec les dernières règles normales peut indiquer un syndrome de dépérissement ovarien.

En outre, à cet âge, l'histoire est généralement la présence de processus inflammatoires, de maladies chroniques, notamment endocriniennes, de surpoids ou d'insuffisance pondérale. Cependant, une violation du cycle peut survenir dans le contexte de l'absence de maladies graves. La raison peut être tout de même le stress, souvent associé à des activités professionnelles ou à des problèmes personnels. Souvent, un retard de la menstruation est associé au changement climatique.

Femme après 40 ans - à quoi s'attendre?

Le raccourcissement de la deuxième phase dû à la baisse de la production d'hormones par le corps jaune après l'âge de 40 ans entraîne une diminution de la durée du cycle, alors qu'il peut encore être régulier. Cependant, une femme doit faire attention à l'augmentation de la douleur et des spasmes pendant la menstruation, car à cet âge, il existe un risque de développer une endométriose, des fibromes, des polypes dans l'utérus et d'autres pathologies gynécologiques.

L'extinction de la fonction reproductrice se produit progressivement, ainsi que sa formation. En raison du manque d'hormones féminines, une préménopause se produit - atténuation de la fonction ovarienne. Chez 2/3 des femmes, les intervalles entre les menstruations deviennent plus longs, tandis que les écoulements se raréfient. Peu à peu, les ovaires réagissent de moins en moins aux signaux du système nerveux, les follicules ne peuvent pas se développer, l'ovulation ne se produit pas, le cycle est retardé. Si l'ovulation se produit périodiquement, le corps jaune ne fonctionne pas suffisamment, ce qui affecte la menstruation. L'apparition de la ménopause peut être déterminée par des tests ou une échographie. Dans le contexte d'un manque d'hormones, se développe un syndrome climatérique dont les manifestations sont la transpiration, la prise de poids, l'enflure, la perte de cheveux, les palpitations possibles, les sautes d'humeur, etc..

Ménopause précoce

L'arrêt des règles à 40-45 ans est considéré comme une ménopause précoce. Cette condition, qui se produisait autrefois chez les patients après 50 ans, est maintenant significativement «plus jeune». Dans le même temps, les manifestations vécues par une femme sont beaucoup plus lourdes et plus longues. Cependant, la raison de l'apparition de la ménopause précoce n'est pas des pathologies très courantes ou les conséquences d'un traitement complexe: opérations avec prélèvement de tissu ovarien, chimiothérapie, etc..

Et que pouvez-vous conseiller aux femmes quel que soit leur âge?

  • Renoncer à perdre du poids par tous les moyens, des régimes stricts à l'exclusion des graisses entraîneront une perturbation du cycle. Rappelez-vous: 15% des œstrogènes se forment dans la graisse sous-cutanée, et l'absence de certains aliments dans l'alimentation entraînera un manque d'hormones sexuelles qui régulent le cycle, car un complexe de nutriments est nécessaire à leur production.
  • Certains médicaments peuvent entraîner une perturbation du cycle, cela inclut certains antidépresseurs, pilules amaigrissantes, hormones, etc. Par conséquent, avant de prendre tout médicament, il est préférable de consulter un médecin.
  • Neutraliser les effets du stress - l'un des principaux coupables de nombreux troubles, y compris le cycle. Dormir pendant au moins 7 heures, pauses du travail, activité physique, promenades au grand air - en cas d'échec, ces méthodes simples peuvent corriger l'état.

La vie est belle dans toutes ses périodes! Si à l'âge de 20 ans les hormones jouent, il y a de nombreux événements à venir, y compris la maternité prévue, alors à 35 ans, il n'y a pas moins de raisons d'être optimiste, car vous avez un travail préféré, des enfants, des amis qui ont fait leurs preuves. Et même lorsque vos règles sont dans le passé, il n'y a aucune raison d'être découragé. Derrière la peur d'une grossesse non planifiée, le syndrome prémenstruel, le risque d'IST, etc. N'oubliez pas que la qualité de vie à n'importe quelle période ne dépend que de vous.!

Oksana Matiash, médecin généraliste

Échec des menstruations: quel devrait être le cycle menstruel, idéalement

Les médecins disent qu'au moins une fois dans sa vie, chaque femme a rencontré un problème - un échec mensuel. L'échec de la fréquence et de la durée du cycle menstruel sont les problèmes les plus courants avec lesquels les femmes se rendent chez le gynécologue. Un problème ne signifie pas toujours une pathologie, mais pour beaucoup, il s'agit d'un symptôme précoce d'infertilité. Par conséquent, en cas d'échec du cycle, il est impératif de trouver la raison.

Les règles normales sont comme: les normes pour les femmes en bonne santé

Les principales caractéristiques d'un cycle menstruel stable sont:

  • cyclicité - trois phases du cycle menstruel doivent se remplacer;
  • la durée du cycle et directement la menstruation dans les limites normales (21 à 35 jours);
  • la perte de sang totale en une période de menstruation doit être de 50 à 150 ml;
  • manque de douleur et d'inconfort sévères.

La violation d'au moins une de ces conditions indique un dysfonctionnement du cycle menstruel..

"data-medium-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/sboy-mesyachnyih-1.jpg?fit=450%2C300&ssl= 1? V = 1572898674 "data-large-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/sboy-mesyachnyih-1.jpg?fit = 827% 2C550 & ssl = 1? V = 1572898674 "src =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/sboy-mesyachnyih-1-827x550. jpg? resize = 790% 2C525 "alt =" échec mensuel "width =" 790 "height =" 525 "srcset =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads /2017/07/sboy-mesyachnyih-1.jpg?w=827&ssl=1 827w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/sboy- mesyachnyih-1.jpg? w = 450 & ssl = 1 450w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/sboy-mesyachnyih-1.jpg?w = 768 & ssl = 1 768w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/sboy-mesyachnyih-1.jpg?w=895&ssl=1 895w "tailles = "(largeur max: 790px) 100vw, 790px" data-recalc-dims = "1" />

Quel devrait être le cycle des menstruations en durée

La périodicité, la durée et le volume de sang déchargé sont les principaux attributs du cycle menstruel..

Le cycle menstruel est la période entre les premiers jours du début des règles passées et actuelles. Sa durée normale doit être comprise entre 20 et 45 jours. La période standard est considérée comme 28 jours, bien qu'elle ne soit présente que chez 15% des femmes.

La durée des règles dépend en grande partie de l'âge, ce qui s'explique par les caractéristiques du fond hormonal. Chaque catégorie d'âge a des normes concernant la durée du cycle:

  • Chez les adolescentes, le cycle fluctue généralement et peut durer jusqu'à 45 jours. Peu à peu après un an ou plus, il s'établit. Rarement, le rétablissement complet n'est observé qu'après la première naissance..
  • Le cycle le plus régulier de 21 à 35 jours est présent chez les femmes en âge de procréer. La présence d'irrégularités du cycle pendant cette période indique généralement une pathologie, par exemple une inflammation de l'utérus, un déséquilibre hormonal, etc..
  • Pendant la période préménopausique, le cycle est raccourci et la menstruation elle-même devient imprévisible et plus longue. Cela est dû à une diminution du niveau de l'hormone œstrogène dans le sang et à l'extinction physiologique de la fonction de reproduction..

Une violation du cycle n'est pas considérée si la menstruation est survenue plus tôt ou plus tard de plusieurs jours. Dans le cas d'une interruption entre les menstruations de plus de 40 à 60 jours ou, au contraire, de moins de 20 à 25 jours, on peut affirmer une pathologie grave. Dans ce cas, l'échec de la menstruation peut être associé à une grossesse - grossesse normale ou extra-utérine, décoloration, ménopause précoce, maladies hormonales et même cancer des organes féminins.

Débit menstruel

Normalement, vos règles devraient durer de 3 à 7 jours. La nature de l'évolution de cette période est individuelle pour chaque femme, car elle dépend de nombreux facteurs. Le remplissage normal de la serviette ou du tampon doit avoir lieu dans les 3 à 4 heures les jours de la sortie la plus élevée. Signal d'alarme - leur remplissage en 1 à 2 heures et l'impossibilité de passer la nuit avec un coussin de nuit.

Dans ce cas, on peut supposer une ménorragie ou une hyperménorrhée, cette condition se terminera par une anémie due à une importante perte de sang pendant la menstruation..

Si l'estomac fait mal avant la menstruation: signes de menstruation

Les signes courants d'apparition imminente de la menstruation sont considérés comme naturels: hypertrophie mammaire et douleur, légère augmentation de la température et de la pression artérielle, douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen et le bas du dos, etc. Une femme peut ressentir tous ces signes, mais ils doivent être relativement confortables..

En cas de douleur intense dans le bas de l'abdomen, de douleur dans l'abdomen à droite ou de douleur dans les organes génitaux, vous devez immédiatement contacter la gynécologie..

Cycle menstruel: comment cela se passe en phases

Avec un changement du fond hormonal dans le corps féminin, il y a un changement dans les périodes du cycle menstruel: menstruel, folliculaire, ovulation et lutéal (prémenstruel).

Phase menstruelle - jours critiques

La première phase est menstruelle. C'est le plus douloureux de tous. À ce stade, la couche tapissant l'utérus (endomètre) commence à s'écailler et à sortir avec l'œuf non fécondé, ce qui entraîne un écoulement sanguin du vagin. Habituellement, le saignement le plus abondant se produit les jours 2 à 3 du cycle, mais pour certains, le pic le plus élevé peut survenir le jour 1 ou les jours 2 et 4 - ce paramètre est assez individuel.

La première phase se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleur spasmodique dans le bas de l'abdomen, dans le bas du dos et du bassin;
  • crampes dans les membres;
  • malaise général.

Les spasmes peuvent être à des degrés divers. Ils apparaissent parce que le corps aide l'endomètre à s'écailler par les contractions utérines..

Phase folliculaire

La deuxième phase est folliculaire. Elle se caractérise par l'arrêt des sécrétions. Pendant cette période, les hormones de l'hypophyse et de l'hypothalamus sont synthétisées de manière intensive, affectant ainsi les ovaires. L'hormone folliculo-stimulante est la principale. Il stimule la croissance et le développement améliorés des follicules.

Les ovaires produisent l'œstrogène, une hormone sexuelle, qui déclenche le processus de construction d'un nouvel endomètre en vue de la grossesse. Cette phase du cycle dure environ deux semaines..

Fenêtre fertile, ovulation - jours de conception

5 jours de la phase folliculaire + 1 jour d'ovulation s'appellent la fenêtre fertile - la période pendant laquelle il y a la plus grande probabilité de conception. Il n'est pas facile de le déterminer vous-même, seules des méthodes de diagnostic spéciales peuvent vous aider, par exemple, un calendrier d'ovulation en ligne.

L'ovulation est la période pendant laquelle un ovule mature est libéré du follicule. Le processus lui-même ressemble à une sorte d'explosion et se produit très rapidement, en quelques minutes. Si dans la journée l'ovule rencontre le sperme, il passe par la trompe de Fallope dans l'utérus - la grossesse commence.

Si cela ne se produit pas, avec le début de la menstruation, l'œuf est retiré du corps. Il est extrêmement rare que l'ovulation puisse survenir deux fois par mois avec un intervalle de 1 à 2 jours. La grossesse est impossible sans elle..

Pendant l'ovulation, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • léger saignement (torchis);
  • tiraillement dans le bas de l'abdomen;
  • malaise général - faiblesse, fatigue;
  • sensation d'inconfort.

Phase lutéale: période prémenstruelle

La troisième phase est lutéale. La dernière période du cycle menstruel, appelée période prémenstruelle, dure jusqu'à 16 jours. Il est caractérisé par la formation du corps jaune - une glande temporaire spéciale sur le site du follicule, que l'œuf a laissé. La progestérone est produite, ce qui est nécessaire pour augmenter la sensibilité de l'endomètre, de sorte que l'œuf fécondé puisse pénétrer plus facilement la paroi de l'utérus.

Si l'implantation de l'ovule ne se produit pas, la glande régresse, ce qui entraîne une forte baisse des taux de progestérone. Cela devient une provocation de destruction et un rejet ultérieur de l'endomètre. La boucle est fermée.

La période prémenstruelle se manifeste par les symptômes suivants:

  • nervosité, irascibilité, irritabilité;
  • des crampes dans le bas de l'abdomen et le bas du dos;
  • sautes d'humeur;
  • larmoiement;
  • douleurs musculaires et articulaires douloureuses;
  • l'apparition de l'acné sur la peau;
  • gonflement et douleur des glandes mammaires;
  • augmentation de la sensibilité du mamelon;
  • lourdeur dans l'abdomen, ballonnements;
  • troubles des selles;
  • augmentation du poids corporel;
  • malaise général - fatigue, faiblesse, légers frissons;
  • maux de tête et étourdissements, nausées, évanouissements (dans les derniers jours du cycle).

L'échec de la menstruation est une condition dangereuse.

Irrégularités menstruelles: toutes les maladies associées à des changements dans les jours critiques

Les irrégularités du cycle surviennent en raison d'un échec de la fréquence et de la durée des menstruations, ainsi que d'un changement de leur cours. Ces violations ont été divisées en groupes correspondants:

Le premier groupe de violations comprend:

  • Polyménorrhée - augmentation des menstruations avec un intervalle de moins de 21 jours avec perte de sang abondante et prolongée;
  • Oligoménorrhée - la durée des règles ne dépasse pas 2 jours et l'intervalle entre elles est d'environ 40 jours;
  • Aménorrhée - arrêt complet des menstruations. Cette condition garantit l'infertilité féminine..

Le deuxième groupe de violations comprend:

  • Hyperménorrhée (ménorragie) - augmentation de la profusion de saignements pendant la menstruation sans perturber le cycle;
  • Hypoménorrhée - rareté des saignements pendant la menstruation (moins de 50 ml au total), alors que leur durée peut être normale ou plus courte;
  • Algodisménorrhée - menstruations excessivement douloureuses;
  • Métrorragie - la menstruation se produit à plusieurs reprises par cycle;
  • Menstruation après la ménopause - l'apparition d'un écoulement sanglant pendant la période postménopausique (à partir d'un an après la ménopause). À ce moment, une femme ménopausée peut devenir enceinte..

Irrégularités menstruelles

"data-medium-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/narusheniya-menstrualnogo-tsikla.jpg?fit=450%2C300&ssl= 1? V = 1572898674 "data-large-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/narusheniya-menstrualnogo-tsikla.jpg?fit = 824% 2C550 & ssl = 1? V = 1572898674 "src =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/narusheniya-menstrualnogo-tsikla-824x550. jpg? resize = 790% 2C527 "alt =" irrégularités menstruelles "width =" 790 "height =" 527 "srcset =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/ uploads / 2017/07 / narusheniya-menstrualnogo-tsikla.jpg? w = 824 & ssl = 1 824w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/narusheniya -menstrualnogo-tsikla.jpg? w = 450 & ssl = 1 450w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/narusheniya-menstrualnogo-tsikla.jpg? w = 768 & ssl = 1 768w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/narusheniya-menstrualnogo-tsikla.jpg?w=894&ssl=1 894w "tailles =" (largeur max: 790px) 100vw, 790px "data-recalc-dims =" 1 "/>

Causes du cycle «sautant»: l'échec de la menstruation est dangereux

Un cycle menstruel perturbé indique souvent que le corps d'une femme fonctionne mal. La principale raison de son apparition est un déséquilibre hormonal, qui peut être déclenché par un certain nombre de facteurs. Il est courant de faire la distinction entre les causes physiologiques, médicamenteuses et pathologiques d'un cycle perturbé..

Causes physiologiques des irrégularités menstruelles

Les causes physiologiques sont les moins dangereuses et les plus faciles à éliminer que d'autres. Ceux-ci inclus:

  • stress et tension nerveuse, manque de sommeil, fatigue chronique;
  • forte surcharge physique;
  • violation du poids corporel (obésité et émaciation);
  • changement climatique brutal;
  • activation ou absence d'activité sexuelle;
  • régimes stricts, alcool, tabac, drogues, consommation excessive de caféine;
  • période post-partum et lactation;
  • divers nettoyage, grattage;
  • rayonnement et empoisonnement.

Tous ces facteurs conduisent à un état de choc du corps. La libération de l'hormone du stress (adrénaline, prolactine ou cortisol) se produit. Il bloque les ovaires, c'est-à-dire interfère avec la production d'hormones sexuelles féminines et perturbe ainsi le cycle menstruel.

Un déséquilibre du poids corporel peut conduire non seulement à un dysfonctionnement du cycle, mais également à son absence temporaire. Cela est dû à la production de l'hormone mâle androgène dans le tissu adipeux, et plus ce tissu est important, plus l'hormone est libérée.

Causes pathologiques des problèmes de menstruation: de toute urgence chez le gynécologue!

Les causes pathologiques sont plus dangereuses et peuvent entraîner de graves complications si elles sont diagnostiquées et traitées tardivement. Ceux-ci comprennent les principales maladies suivantes:

  • formations de tumeurs et de polypose, divers "ohms" - par exemple, fibromes utérins, perturbant le bon fonctionnement du système reproducteur;
  • pathologie ovarienne (kyste, polykystique, dysfonctionnement);
  • processus infectieux et inflammatoires dans la région génitale;
  • l'endométriose de l'utérus;
  • hyperplasie de l'endomètre;
  • maladies de la glande thyroïde;
  • d'autres maladies de la sphère «non sexuelle» qui provoquent un déséquilibre hormonal (maladies du sang, diabète sucré, etc.);
  • prédisposition héréditaire.

Un certain nombre de ces maladies provocantes sont nombreuses: du rhume léger des organes génitaux à l'oncologie. Cela peut également inclure une grossesse gelée, une fausse couche et des complications après un avortement. Souvent, la pathologie est asymptomatique, l'état général est satisfaisant, mais le cycle menstruel est irrégulier. Dans ce cas, un examen spécial sera nécessaire pour confirmer ou infirmer la présence d'une pathologie..

Causes médicinales des troubles de la menstruation

Les causes des médicaments sont des médicaments. Presque tous les médicaments qui sont entrés dans le corps affectent tous les organes et systèmes, en particulier celui de la reproduction. Les médicaments suivants peuvent perturber le cycle:

  • Antidépresseurs - retardent la menstruation et réduisent la profusion de décharge;
  • Anticoagulants et anticoagulants - augmentent l'intensité des saignements;
  • contraceptifs oraux - l'utilisation à long terme de médicaments hormonaux raccourcit la durée des menstruations et les rend rares, et une mauvaise sélection peut changer radicalement le cycle. L'annulation des contraceptifs oraux entraîne souvent également une perturbation du cycle, mais cela ne présente pas de danger pour le corps. Le rétablissement complet dans de tels cas se produit après 2 à 3 mois du cycle;
  • Médicaments hémostatiques - réduisent la quantité de décharge;
  • Médicaments antiulcéreux - retardent la menstruation;
  • Dispositif intra-utérin - le corps perçoit son installation comme une situation stressante, donc même si elle est effectuée correctement, il y a de petits échecs de cycle.

Un placement incorrect du dispositif intra-utérin ou une installation analphabète provoquent souvent des saignements utérins ou de graves troubles du cycle. Sa stabilisation devrait normalement se produire en 3 à 4 cycles..

Évaluation d'une patiente ayant un cycle menstruel irrégulier

Un cycle menstruel irrégulier est une bonne raison de consulter immédiatement un gynécologue. La raison peut être des pathologies graves dont vous pourriez même ne pas soupçonner. Par conséquent, il est important de ne pas s'automédiquer, ne faisant qu'aggraver la situation..

Pour déterminer la cause de l'échec, le médecin procédera à un examen de la femme, qui comprendra:

  • examen visuel et interne des organes génitaux;
  • Échographie du petit bassin et échographie de la cavité abdominale;
  • hystéroscopie - examen de la cavité utérine et de son col à l'aide d'un appareil spécial - un hystéroscope inséré dans le canal cervical. En utilisant la méthode, il est possible non seulement d'évaluer l'état de l'organe sous fort grossissement, mais aussi de réaliser une biopsie ciblée.

Il est également nécessaire de subir un examen par un hématologue, comprenant:

  • coagulogramme - un test sanguin pour l'homéostasie (coagulation sanguine);
  • test sanguin clinique et biochimique (pour déterminer le fer sérique, la bilirubine, les enzymes hépatiques, la numération plaquettaire);
  • détermination du niveau de progestérone et d'autres hormones sexuelles.

Pour clarifier le diagnostic, les médecins peuvent également avoir besoin d'informations sur la durée et l'abondance des menstruations à partir de l'adolescence, la fréquence des saignements du nez, des gencives, la fréquence d'apparition des ecchymoses sur le corps, etc..

causes des perturbations du cycle

"data-medium-file =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/prichinyi-narusheniy-tsikla.jpg?fit=450%2C300&ssl= 1? V = 1572898674 "data-large-file =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/prichinyi-narusheniy-tsikla.jpg?fit = 828% 2C550 & ssl = 1? V = 1572898674 "src =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/prichinyi-narusheniy-tsikla-828x550. jpg? resize = 790% 2C525 "alt =" raisons des violations de cycle "width =" 790 "height =" 525 "srcset =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/ uploads / 2017/07 / prichinyi-narusheniy-tsikla.jpg? w = 828 & ssl = 1 828w, https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/prichinyi -narusheniy-tsikla.jpg? w = 450 & ssl = 1 450w, https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/prichinyi-narusheniy-tsikla.jpg? w = 768 & ssl = 1 768w, https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/07/prichinyi-narusheniy-tsikla.jpg?w=891&ssl=1 891w " tailles = "(largeur maximale: 790px) 100vw, 790 px "data-recalc-dims =" 1 "/>

Pourquoi traiter un échec menstruel: que se passera-t-il avec un cycle menstruel irrégulier

Un cycle menstruel perturbé est considéré comme normal à l'adolescence, dans la période post-partum et chez les femmes de plus de 50 ans. Dans ces cas, le cycle est stabilisé sans aide extérieure et ne nécessite aucun traitement..

Un cycle irrégulier en tant qu'écart indépendant ne présente pas de danger pour la santé. Mais chez les femmes en dehors de la liste ci-dessus, il s'agit souvent d'un signe de déséquilibre hormonal, qui peut être causé par diverses raisons, y compris des pathologies graves des organes génitaux (cancer de l'utérus, endomentriose, polykystique, hyperplasie de l'endomètre, etc.).

C'est pourquoi il est extrêmement important de ne pas ignorer la violation du cycle, mais de subir les examens nécessaires en clinique. Un diagnostic et un traitement opportuns permettront de résoudre le problème avec succès.

Les règles irrégulières sont un obstacle au début normal de l'ovulation. Cela signifie que concevoir un enfant pour une femme entraînera des difficultés importantes. Dans certains cas, un cycle interrompu peut entraîner une complication grave - l'infertilité. Par conséquent, le médecin devrait recommander à une femme de faire une échographie - folliculométrie.

Traiter un cycle menstruel irrégulier

Le cycle menstruel «sautant» n'est pas un processus pathologique, mais seulement un symptôme de divers troubles. C'est pourquoi les méthodes de son traitement peuvent radicalement différer en fonction de la cause provoquante..

Les menstruations problématiques peuvent être stabilisées par:

  • changements de style de vie et d'habitudes;
  • diagnostic et traitement de la pathologie sous-jacente;
  • prendre des médicaments hormonaux (traitement hormonal substitutif);
  • changer la méthode de contraception.

Changement de style de vie et d'habitudes

Si la violation du cycle est associée au mode de vie de la femme et à ses addictions, alors pour le stabiliser, il vous suffit de le changer: renoncer à une consommation excessive de caféine, se débarrasser des mauvaises habitudes, ne pas surcharger le corps physiquement, dormir suffisamment, se protéger des surmenages nerveux, bien manger etc.

La mise en œuvre de ces simples recommandations aura un effet bénéfique sur la restauration du cycle menstruel, uniquement si la cause de l'échec réside précisément dans ce.

Identification et traitement de la pathologie sous-jacente

Le traitement peut être effectué médicalement avec les médicaments symptomatiques suivants:

  • analgésique et antispasmodique - pour soulager la douleur;
  • hémostatique;
  • médicaments pro-inflammatoires;
  • hormonal (contraception orale) - pour normaliser l'activité du système endocrinien.

La vitamine et la physiothérapie sont également souvent prescrites pour les maladies polykystiques..

Si le traitement médicamenteux échoue, un curetage de la cavité utérine est prescrit. Il est également possible d'éliminer le problème par une intervention chirurgicale, par exemple, lorsqu'une tumeur, une maladie polykystique ou thyroïdienne est détectée.

Nomination de médicaments hormonaux

Les contraceptifs oraux combinés sont une méthode largement utilisée pour stabiliser un cycle menstruel perturbé. Ils sont utilisés même pour celles qui ne sont pas sexuellement actives ou, au contraire, planifient une grossesse. L'hormonothérapie d'une durée de six mois stabilise le cycle. Après son interruption, la probabilité de grossesse augmente considérablement.

Changement de méthode de contraception

La réponse du corps à une méthode particulière de contraception peut être imprévisible en raison des caractéristiques du corps lui-même. Si, par exemple, à la suite de la prise de contraceptifs, une violation brutale du cycle menstruel est observée, il est recommandé de changer le médicament pour un autre avec une posologie ou une composition plus élevée. Il est nécessaire que le médecin évalue la situation et ajuste les moyens de protection.

Si la raison de l'échec de la menstruation est un dispositif intra-utérin et que la menstruation n'est pas normalisée dans le délai autorisé, la seule solution serait de retirer la spirale et de choisir une autre méthode de contraception..

Traitement avec des herbes médicinales

La restauration du cycle est possible si des méthodes alternatives de traitement de l'échec des menstruations sont ajoutées aux méthodes principales. Il n'est pas exclu que les plantes médicinales, si elles sont utilisées de manière incorrecte, puissent nuire au corps.Par conséquent, avant utilisation, il est impératif de consulter un médecin et d'identifier la principale cause des violations..

Frais médicaux en cas de règles abondantes:

  • Vous aurez besoin de: prêle (100 g), poivre (20 g), camomille (150 g), sac à main de berger (50 g), achillée millefeuille (150 g), pulmonaire (50 g) et gland (50 g). Une décoction pour une dose est préparée comme suit: 1 c. la collecte est bouillie dans 200 ml d'eau. Boire 1 fois par jour avant le coucher. Durée du cours - à partir de 3 semaines;
  • Vous aurez besoin de: sac à main de berger (1 dl), achillée millefeuille (1 cuillère à soupe), écorce de chêne (1 dl). Versez la collecte de 0,5 litre d'eau bouillante et laissez reposer 30 minutes sous le couvercle. Après l'effort, boire en 2 doses (le matin et avant le coucher).

Herbes médicinales pour les règles douloureuses:

  • Poivre Highlander. Versez 1 cuillère à soupe. plante hachée 200 ml d'eau bouillante et laisser reposer 30 minutes. Prenez une décoction 3 fois par jour pendant 1 cuillère à soupe;
  • Camomille, menthe et racine de valériane (3: 3: 4). Infuser dans 1 c. collecte dans 200 ml d'eau bouillante. Prendre pendant la menstruation plusieurs fois par jour;
  • Feuilles de framboise. Versez 1,5 cuillère à soupe. matières premières 200 ml d'eau bouillante et laissez infuser pendant 15 minutes. Réaliser plusieurs réceptions d'infusion en petite quantité par jour.

Herbes médicinales pour stabiliser le cycle:

  • Fleurs de bleuet. Versez 1 cuillère à soupe. plante 200 ml d'eau bouillante et laissez infuser pendant 60 à 80 minutes. Buvez le bouillon 3 fois par jour pour 1/3 tasse. Le cours de la thérapie est d'au moins 3 semaines;
  • Graines de persil. Versez 1 c. matières premières broyées 0,5 litre d'eau chaude pendant 8 heures. Boire l'infusion 4 fois par jour, un demi-verre sans forcer;
  • Sagebrush. Versez 1 cuillère à soupe. herbes 300 ml d'eau bouillante et laissez infuser à feu pendant 4 à 5 heures, puis filtrez. Boire une infusion 3 à 4 fois par jour pendant un quart de verre.

Où aller pour les irrégularités menstruelles à Saint-Pétersbourg, les prix

La principale spécialisation de la clinique Diana à Saint-Pétersbourg est la gynécologie. Nous traitons les règles irrégulières et toute irrégularité du cycle menstruel. Dans notre centre médical, vous pouvez subir une échographie sur l'un des meilleurs échographes experts, vous faire tester pour les hormones, subir un examen gynécologue avec colposcopie, etc..

Le coût du traitement d'un trouble d'un jour critique dépend de la cause sous-jacente de la maladie, mais il est de toute façon peu coûteux. Par exemple. échographie complexe des organes pelviens, y compris l'examen de l'utérus, coûte 1000 roubles, consultation avec un gynécologue sur la base des résultats du diagnostic - seulement 500 roubles.

Si vous trouvez une erreur, sélectionnez un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée

Irrégularités menstruelles: causes, traitement

La violation du cycle menstruel en gynécologie se produit le plus souvent. Les adolescents et les femmes en âge se tournent vers les médecins. Presque tout le monde avait des irrégularités menstruelles, mais cela n'indique pas toujours une pathologie.

Qu'est-ce qu'un cycle menstruel normal?

Les règles normales durent de trois à six jours une fois par mois. Un endomètre envahi mais non réclamé sort avec des sécrétions. Après le rejet des tissus inutiles, les capillaires se ferment et la formation d'une nouvelle muqueuse commence. Par conséquent, la perte de sang normale pendant la menstruation est faible, ne provoque pas d'anémie, d'asthénie. En moyenne, pendant la menstruation, jusqu'à 150 ml de sang sortent, sans caillots.

Le cycle menstruel complet est la phase folliculaire, lorsque l'ovule mûrit dans l'ovaire, l'ovulation, la prolifération endométriale et la préparation à une éventuelle fixation de l'ovule. Par conséquent, il peut y avoir des périodes anovulatoires, et cela ne s'applique pas aux pathologies. Ils ne modifient ni la durée de vos règles ni l'intervalle entre elles..

Ils commencent pendant la puberté et indiquent la disposition du corps à concevoir. Avec un développement normal, la première menstruation apparaît entre 9 et 15 ans (plus souvent entre 12 et 14 ans). La gamme d'apparition possible de la pleine maturation dépend de l'hérédité, de la nutrition, de la nationalité, de l'état de santé, etc. La fin de la période de reproduction s'appelle la ménopause. Il survient vers 46-50 ans.

Types de violations

La violation du cycle menstruel est considérée si sa durée augmente de plus de 7 jours ou si l'intervalle entre les décharges est réduit d'une semaine. De plus, ils parlent de maladies si de tels phénomènes deviennent systématiques..

Dans ce cas, un examen complet est requis..

Les écarts dans le cours normal de la menstruation sont divisés en plusieurs catégories:

  1. Aménorrhée. C'est alors qu'il manque plusieurs périodes. L'aménorrhée peut être primaire, lorsqu'il n'y a pas d'écoulement jusqu'à l'âge de 16 ans, mais les signes de puberté sont «sur le visage». Le secondaire est appelé lorsque la menstruation a commencé, mais disparaît pendant une longue période.
  2. Dysménorrhée. Les écarts de menstruation sont dans les deux sens - réduction ou augmentation. La dysménorrhée peut apparaître quel que soit l'âge. Cependant, si la cyclicité ne fait que commencer et n'est pas entièrement régulée (adolescence, périodes post-partum), cela ne s'applique pas aux pathologies..
  3. Oligoménorrhée, lorsque les règles sont très rares. Le saignement ne dure pas plus de deux jours, il y a peu de décharge. L'oligoménorrhée primaire est due au sous-développement de l'utérus, secondaire - en raison de déviations du système hypothalamo-hypophysaire, de tumeurs, après des maladies infectieuses. Habituellement, les échecs menstruels sont caractéristiques des femmes en surpoids. Les problèmes de conception sont courants.
  4. Hypoménorrhée. Dans le même temps, une faible quantité de décharge est observée - la perte de sang est inférieure à 50 ml. Les menstruations sont retardées et accompagnées de symptômes négatifs - maux de tête, nausées, manque d'appétit, faiblesse des jambes, etc. La cause de l'hypoménorrhée peut être un dysfonctionnement des ovaires, de la glande pituitaire, des modifications de la muqueuse utérine.
  5. Proyoménorrhée. Il s'agit d'une diminution de la période à 21 jours. Le plus souvent, les règles sont courtes - cela ne prend que quelques jours. Le plus souvent, le débit est faible, mais il peut aussi être abondant. La proloménorrhée s'accompagne souvent d'ovulation, parfois de périodes anovulatoires.
  6. L'opsoménorrhée se produit lorsque le cycle augmente à au moins 35 jours (mais pas plus de 3 mois). Dans le même temps, les écoulements sont rares, les menstruations sont courtes. Ceci est souvent accompagné d'infertilité. Les femmes atteintes d'opsoménorrhée sont obèses, peuvent avoir des traits masculins et souffrent souvent d'acné.
  7. Polyménorrhée. Le saignement dure plus d'une semaine.
  8. Hyperménorrhée. Dans ce cas, le volume de décharge augmente considérablement, mais la durée des règles reste normale. Cela peut être causé par des maladies gynécologiques, une diminution des plaquettes dans le sang, des polypes, des maladies endocriniennes.
  9. Ménorragie. La durée des menstruations augmente, il y a beaucoup de décharge.
  10. Métrorragie. Caractérisé par des saignements utérins sévères causés par des tumeurs, une maladie, un manque d'ovulation.

Les échecs de la période menstruelle sont divisés en plusieurs catégories en fonction des raisons:

  1. Les déviations hypothalomiques sont causées par des blessures infectieuses et toxiques, des traumatismes, des troubles mentaux. Dans ce cas, la concentration d'hormones gonadotropes reste normale, mais l'hormone lutéinisante diminue. La réactivité de l'utérus diminue, une aménorrhée secondaire apparaît. Des changements atrophiques peuvent être trouvés dans les organes génitaux.
  2. Les cellules hypophysaires se développent en raison d'une carence en hormones gonadotropes. Cela se produit pendant la grossesse, l'accouchement. En outre, une atrophie des ovaires et des organes génitaux externes, une perte de cheveux peut survenir. La violation du cycle menstruel se manifeste d'abord sous forme d'hypo- et d'oligoménorrhée, puis d'aménorrhée. Les déviations sont provoquées par une tumeur hypophysaire, la maladie d'Itsenko-Cushing, une hyperplasie.
  3. Ovaire. Cette violation du cycle menstruel peut être hyper- et hypohormonale et se divise en hyper-œstrogène, progestatif. Ils apparaissent en raison de kystes folliculaires, de salpingo-ovariite purulente. Une atrésie précoce et des cicatrices entraînent une hypo- et une aménorrhée.
  4. Une grande quantité de progestérone est libérée. La cause peut être des kystes lutéaux, un corps jaune persistant (mais c'est rare). La structure de l'endomètre est perturbée et si elle n'est pas restaurée, cela conduit à une ménorragie.
  5. Une autre violation du cycle menstruel est le dysfonctionnement des ovaires. Ils sont primaires ou secondaires en cas de déficit en hormones gonadotropes. Les causes peuvent être un traumatisme mental, des anomalies anatomiques.

Le plus souvent, les échecs menstruels se produisent dans le contexte de maladies gynécologiques - fistules vaginales, tumeurs, salpingo-ovariite, endométrite. Le cycle est perturbé en raison de l'anémie, des carences en vitamines, des maladies infectieuses, lorsque le travail acharné s'accompagne d'une mauvaise alimentation. La classification des troubles comprend des lésions du système nerveux central, des systèmes endocrinien et reproducteur, des dysfonctionnements des organes internes dus à des anomalies chromosomiques et génétiques.

Irrégularités menstruelles - causes

Le plus souvent, la raison principale est le déséquilibre hormonal. Cela se produit dans le contexte de diverses maladies et pathologies, de facteurs externes négatifs, de stress. Les principales causes des irrégularités menstruelles:

  1. Les adénomes hypophysaires sont chromophobes, basaux et acidophiles). Ils compriment la glande pituitaire et conduisent à son atrophie..
  2. Syndrome et maladie d'Itsenko-Cushing.
  3. Adénomes surrénaliens. Et aussi en raison de l'hyperplasie congénitale de leurs tissus - syndrome adrénogénital.
  4. Prendre des médicaments qui affectent la production de norépinéphrine et de dopamine dans le cerveau, ce qui entraîne un dysfonctionnement du système hypophysaire. Par exemple, les inhibiteurs de la MAO, la «réserpine», les dérivés de la phénothiazine, les antipsychotiques, le métoclopramide, les antidépresseurs.
  5. Certains types de troubles mentaux - conditions dépressives, pathologies endogènes exacerbées, troubles réactifs, stress chronique, anorexie mentale.
  6. Syndrome de Stein-Leventhal (ovaires sclérocystiques).
  7. Hyper- et hypothyroïdie.
  8. Syndromes résistants de flétrissement ovarien et gonadique prématuré.
  9. Changements brusques de l'équilibre hormonal. L'avortement peut en être la cause. Prendre des médicaments, etc..
  10. Échec du fonctionnement normal des ovaires et leur connexion avec le système hypothalamo-hypophysaire.
  11. Développement anormal de l'utérus, anomalies d'organes, pathologies chromosomiques.
  12. Tumeurs affectant le système reproducteur.
  13. La violation du cycle menstruel peut être une conséquence de la chirurgie, de la chimiothérapie, de la radiothérapie.
  14. Processus inflammatoires dans les organes génitaux.
  15. Lésions infectieuses des organes situés dans la région pelvienne.
  16. Obésité.
  17. Maladies thyroïdiennes.
  18. Diabète sucré (voir https://www.budem-zdorovymy.ru/zdorovye/saharnyj-diabet.html).
  19. Nutrition déséquilibrée, régimes longs, carence en micronutriments essentiels.
  20. Anorexie (pour plus de détails - http://www.diet-menyu.ru/diety/pitanie-pri-anoreksii.html).
  21. Intoxication.

Chez les adolescentes, l'échec du cycle est souvent associé à une maturation inégale du système reproducteur. Pendant cette période, des pathologies congénitales et chromosomiques peuvent apparaître, un développement anormal des organes du système reproducteur peut être trouvé. En outre, la cause est la malnutrition, qui se manifeste sous la forme d'aménorrhée secondaire..

Après 40 ans, les irrégularités menstruelles provoquent des changements liés à l'âge dans le système reproducteur. Dans l'apport folliculaire des ovaires, une déplétion naturelle se produit, le nombre de périodes anovulatoires augmente, la fonction reproductrice s'estompe et l'hypoestrogénie progresse. Les changements sont particulièrement prononcés avant le début de la ménopause. Le cycle perd de sa régularité, des saignements utérins apparaissent.

Le facteur héréditaire est également important. Si les violations de règles concernaient la mère ou les grands-mères, il y a une possibilité de transmission de cela au niveau génétique aux générations suivantes. En outre, des irrégularités menstruelles apparaissent souvent chez celles qui sont éveillées la nuit..

Symptômes de la violation

Les symptômes d'un échec de cycle peuvent varier ou ne pas apparaître du tout. Caractéristiques principales:

  • algoménorrhée (douleur pendant la menstruation);
  • changement de la durée de la période (intervalle d'excrétion sanguine trop court ou trop long);
  • menstruation retardée ou leur absence de six mois ou plus;
  • changement de la quantité de décharge (perte de sang importante ou faible);
  • saignements utérins sévères;
  • l'apparition de plusieurs symptômes courants à la fois - maux de tête, pics de tension artérielle, perte d'appétit, nausées, vomissements, faiblesse générale et autres symptômes négatifs.

L'échec de la menstruation peut déclencher le développement d'une anémie ferriprive. Une femme a un rythme cardiaque fort, une fatigue accrue, des évanouissements et une baisse de la pression artérielle. L'état des ongles, des cheveux et de la peau se détériore. Des troubles cognitifs peuvent se développer. La perturbation de la menstruation peut provoquer l'infertilité.

Caractéristiques des violations en fonction de l'âge

Dans la période juvénile, un syndrome hypomenstruel est souvent observé, dans lequel des saignements pubertaires se produisent. L'apparition d'une aménorrhée primaire est possible. Un tel diagnostic est posé si la menstruation n'est jamais survenue avant l'âge de 15 ans.

Les saignements juvéniles sont la conséquence de perturbations hormonales, alternant avec un retard de la menstruation, une modification de la pousse des cheveux, une forte augmentation (ou perte) de poids corporel. Les changements peuvent être provoqués par le stress, la tension nerveuse, les troubles du sommeil et un changement soudain de climat.

Période de reproduction

Pendant la période de reproduction, les échecs de cycle se manifestent souvent sous la forme de règles retardées ou de saignements répétés après une courte période. Dans le même temps, les changements physiologiques et pathologiques diffèrent.

Normalement, les menstruations s'arrêtent pendant la grossesse, après l'accouchement, pendant l'allaitement. La raison de l'échec de la période peut être l'installation de spirales ou de contraceptifs.

L'allongement de la période est causé par la péristation du follicule. Pas d'ovulation d'un ovule mature. Il meurt et un kyste se forme à la place d'un follicule. Cela conduit à une prolifération de l'endomètre et s'accompagne d'un retard des règles jusqu'à 5-8 semaines..

Ensuite, une métrorragie apparaît. Ce saignement est appelé dysfonctionnel. Ils peuvent également être provoqués par l'insuffisance de la période lutéale..

Si des saignements surviennent pendant la période ovulatoire, ils sont prolongés, mais pas abondants. L'échec de la menstruation peut également être déclenché par un avortement. Ensuite, la prochaine menstruation commence plus tard et revient à la normale pendant trois mois.

Si l'avortement était avec des complications, le corps peut avoir besoin d'une longue rééducation. À ce moment, il y aura des écoulements sanglants, il y a une possibilité d'apparition d'algoménorrhée.

Pré- et ménopause

Le plus souvent, des irrégularités menstruelles surviennent avant la ménopause et immédiatement pendant la ménopause. Pendant ces périodes, les intervalles anovulatoires, les retards fréquents, les saignements causés par l'atrésie folliculaire deviennent plus fréquents. Si la menstruation reprend pendant la ménopause, il s'agit d'un symptôme alarmant qui indique le développement d'une tumeur cancéreuse..

Une grossesse est-elle possible avec un cycle menstruel perturbé??

Malgré la période menstruelle perturbée, une femme peut devenir enceinte. Cependant, la probabilité de conception est réduite. Combien dépend du déséquilibre hormonal, du développement complet de l'utérus, des maladies et d'autres facteurs.

Mais le plus souvent, la violation s'accompagne d'infertilité. Dans le même temps, il n'est pas toujours possible de s'en débarrasser par des méthodes conservatrices; des technologies de reproduction modernes peuvent être nécessaires. Certaines femmes peuvent concevoir un enfant mais sont incapables de le supporter.

Toute anomalie endocrinienne conduit à une infériorité de l'endomètre, ce qui rend difficile la fixation de l'ovule. Cela augmente le risque de fausse couche. Dans ce cas, une femme peut même ne pas soupçonner le début de la conception, mais il y aura un léger retard.

La possibilité de tomber enceinte diminue si, jusqu'à présent, les perturbations du cycle menstruel sont devenues chroniques. Ensuite, un traitement hormonal est nécessaire avant la conception. Après l'accouchement, les règles se rétablissent généralement d'elles-mêmes..

Diagnostic des causes

Pour déterminer la cause des irrégularités menstruelles, le gynécologue effectue un examen général du vagin, une palpation dans la région pelvienne. Détermine la gravité de la perte de sang, à quelle fréquence il y a eu décharge.

L'attention est attirée sur les comorbidités, l'âge, la nutrition, le poids et d'autres facteurs. Découvre si la spirale en vaut la peine, si la femme prend des contraceptifs.

Les méthodes de diagnostic instrumentales comprennent un frottis du vagin et du col utérin pour la présence d'oncologie. La pureté de l'urètre, du canal cervical, la taille et l'emplacement des ovaires, les trompes de Fallope sont vérifiées.

Le sang est donné au laboratoire pour les hormones, le taux de sucre, les paramètres standard généraux sont vérifiés. De plus, une échographie pelvienne est prescrite. Si nécessaire, pour obtenir une image plus claire, la méthode rectale est utilisée. En outre, le diagnostic peut être complété par un examen histologique, TEP, CT, IRM.

Traitement des irrégularités menstruelles

Le traitement dépend de la cause sous-jacente. Les mesures thérapeutiques courantes comprennent l'arrêt des saignements avec des hormones et des médicaments qui améliorent la coagulation sanguine. Le fond hormonal est corrigé.

La chirurgie peut être pratiquée si nécessaire. Si la raison de l'échec de la menstruation est une autre maladie, elle est traitée en premier. Correction des troubles mentaux, thérapie de l'infertilité.

Les irrégularités menstruelles indiquent presque toujours une maladie. Si la durée de la menstruation (ou la quantité de décharge) est violée, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Dans ce cas, de nombreuses maladies terribles sont détectées au stade initial, lorsqu'elles peuvent être guéries. Une référence en temps opportun à un gynécologue en cas de violation du cycle peut sauver des vies.

Nutritionniste, coach en mode de vie sain Elena Bogdanova

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Magnésium B6 pendant la grossesse

Analyses

Le médicament Magnésium B6 est familier à de nombreuses femmes enceintes, car il est prescrit par une femme enceinte sur deux. Et ce n'est pas du tout surprenant, car le magnésium est un élément vital qui participe à de nombreux processus biochimiques.

Tests de grossesse bon marché: caractéristiques, variétés et utilisations

Conception

Les tests de grossesse sont présentés dans différentes catégories de prix. Il existe des modèles coûteux, dont le prix commence à 300 roubles, et il existe des systèmes de diagnostic qui ne coûtent que 17 roubles et un peu plus.

Le hoquet chez les nouveau-nés: comment aider

Accouchement

Prendre soin d'un nouveau-né est un travail acharné 24 heures sur 24. De nombreuses mères se refusent tout, essayant de rendre leurs miettes confortables et calmes.

Grossesse: règles de conduite

Infertilité

La grossesse est la période la plus heureuse mais aussi la plus inquiétante de la vie d'une femme. D'une part, cette période s'accompagne de la joie d'attendre un miracle, d'autre part, de la peur de l'inconnu.

24 mars 2008, 8:00