Principal / Accouchement

Faible niveau d'eau pendant la grossesse

Pendant la grossesse, toutes les femmes subissent des examens échographiques. Il vous permet de déterminer de nombreux troubles et pathologies, y compris les oligohydramnios. Le liquide amniotique doit normalement avoir un certain volume. S'il est inférieur à la valeur acceptée, des méthodes de diagnostic supplémentaires sont effectuées et un traitement est prescrit..

  1. Indices de liquide amniotique
  2. Causes du manque d'eau
  3. Symptômes de basses eaux
  4. Quel est le danger de l'étiage et ses conséquences
  5. Traitement des oligohydramnios
  6. Nutrition
  7. Prévoir

Indices de liquide amniotique

Le volume de liquide amniotique dépend de l'âge gestationnel (les valeurs normales sont indiquées en semaines / mm):

  • 16 - 73–201;
  • 20 86 à 230;
  • 25 - 89-240;
  • 30 - 83–258;
  • 35 70 à 279;
  • 40 - 63–240.

Le volume d'eau change en raison de la croissance du fœtus, lorsqu'il consomme plus de liquide, urine. Le liquide amniotique est rafraîchi toutes les trois heures. L'eau change complètement tous les trois jours.

Causes du manque d'eau

Un manque d'eau peut apparaître au début (14 à 20 semaines) et à la fin (21 à 40 semaines) de la grossesse. De plus, pour chaque intervalle, il existe une norme spécifique. Les basses eaux peuvent être primaires ou secondaires, aiguës ou chroniques. S'ils sont évalués en termes de gravité, les oligohydramnios avec un indice amniotique inférieur à 2 cm sont considérés comme prononcés et d'une valeur de 2 à 5 cm - modérée.

Les raisons de l'apparition de basses eaux

Malformations congénitales du fœtus

Cette catégorie comprend:

  • Syndrome de Potter (absence de reins), pathologie rénale polykystique;
  • faible degré de développement (ou son absence complète) de l'urètre;
  • syndrome de l'abdomen coupé, lorsque les muscles antérieurs sont absents;
  • rétrécissement sévère de l'urètre ou des uretères.

Infection du fœtus par certains micro-organismes pathogènes (par exemple, chlamydia, cytomégalovirus, etc.). Maladies chromosomiques, retard de développement (syndrome de Down, etc.).

Pathologies transférées ou présentes chez une femme enceinte

Ceux-ci inclus:

  • mauvaises habitudes chroniques (tabagisme, alcoolisme, etc.), conduisant à une intoxication du corps;
  • obésité sévère;
  • toxicose sévère;
  • hypertension;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • pathologies endocriniennes;
  • Diabète;
  • pathologies du tissu conjonctif (arthrite, lupus érythémateux, etc.).

En outre, toutes les conditions qui provoquent la déshydratation, la diarrhée, les vomissements sont dangereuses pour une femme enceinte..

Ceux-ci incluent les crises cardiaques, l'insuffisance placentaire. En outre, une nécrose amnique, des changements sclérotiques ou atrophiques dans les membranes peuvent être détectés.

Un certain nombre d'autres raisons sont distinguées séparément - mort fœtale, violation des membranes qui le protègent, post-maturité. Un manque d'eau pendant la grossesse peut survenir en raison de l'utilisation de certains médicaments (par exemple, le naproxène, l'indométacine, etc.) ou pour des raisons totalement inconnues. Les causes les plus courantes de carence en liquide amniotique (parmi celles énumérées dans le tableau) sont le diabète, l'hypertension, la gestose, les infections ou l'hypoxie fœtale chronique..

Une légère augmentation de la pression artérielle peut parfois être observée chez de nombreuses femmes pendant la période de grossesse, ceci est considéré comme la norme. Au troisième trimestre, la pression artérielle peut augmenter considérablement et des oligohydramnios se développeront (la cause est une défaillance de la fonction placentaire due à une altération du flux sanguin).

Symptômes de basses eaux

L'eau basse n'a pas de symptômes particuliers. Avec une carence en liquide amniotique, des nausées, une bouche sèche et une faiblesse générale peuvent être ressenties. Parfois, une femme éprouve des douleurs (surtout lorsque le fœtus bouge). Ce symptôme peut survenir après 20 semaines de grossesse, lorsque l'enfant devient plus actif et qu'en raison d'un manque d'eau, la fonction de dépréciation du liquide amniotique est perturbée.

Les principaux signes comprennent un écart par rapport à la norme dans la taille de l'utérus, la circonférence abdominale et une faible mobilité fœtale. Une échographie est prescrite pour confirmer les soupçons. Avec son aide, le volume de liquide amniotique, le degré de leur pénurie et l'état de l'enfant dans l'utérus sont établis. La gravité des oligohydramnios peut dépendre des lectures de la pression artérielle.

Une légère carence en liquide amniotique peut être observée à l'échographie. Si le liquide est inférieur de 400 à 700 ml, la pathologie est considérée comme modérée. Dans ce cas, il n'y a pas de symptômes négatifs. Lorsque le volume de liquide amniotique diminue à 700 ml, un diagnostic d '«oligohydramnios sévères» est posé. Dans ce cas, une femme peut ressentir des nausées, des étourdissements et d'autres symptômes désagréables..

Quel est le danger de l'étiage et ses conséquences

Un manque de liquide amniotique peut entraîner de nombreuses complications. La vessie fœtale commence à être fortement comprimée par les parois utérines. Cela met une pression supplémentaire sur l'enfant, ce qui a de graves conséquences. L'enfant est dans une position inconfortable, penché. En conséquence, il peut naître avec une colonne vertébrale tordue et un pied bot. Parfois, la peau du bébé se développe avec la membrane fœtale.

Une autre complication est la formation de ligaments simonart qui s'enroulent autour du fœtus et l'empêchent de se déplacer normalement dans l'utérus. Cette restriction de mouvement peut provoquer des blessures. Par exemple, lorsque les ligaments sont enroulés autour du cordon ombilical, le bébé ne recevra pas une nutrition adéquate. En conséquence, l'enfant développe une hypoxie, la circulation sanguine est perturbée. Cela peut entraîner non seulement un retard du développement, mais aussi la mort..

Le liquide amniotique protège également le fœtus de l'environnement. Un manque d'eau peut provoquer une naissance prématurée ou des fausses couches. Les contractions dans ce cas sont très douloureuses, le col de l'utérus s'ouvre lentement. Dans ce cas, l'accouchement dure longtemps et après l'ouverture de la membrane fœtale, un liquide épais coloré par les matières fécales du fœtus apparaît.

Si, avec oligohydramnios, des anomalies congénitales graves sont détectées - développement anormal du visage, des reins, etc., la grossesse est le plus souvent interrompue.

Traitement des oligohydramnios

Le manque d'eau peut être ramené à la normale par des méthodes thérapeutiques, mais l'automédication est interdite. Une fois le diagnostic posé, la femme doit subir des tests sanguins, urinaires et frottis. Une échographie, une cardiotocographie sont effectuées. Tout ce qui précède aide à déterminer la gravité des oligohydramnios et l'état du fœtus. En fonction de la cause de la carence en liquide, un schéma thérapeutique est déterminé.

  1. En cas de troubles métaboliques ou d'obésité, un régime alimentaire, des complexes vitaminiques et des médicaments qui rétablissent l'apport sanguin placentaire sont indiqués.
  2. Lorsqu'une infection virale en devient la cause, des médicaments sont prescrits pour éliminer les microorganismes pathologiques.
  3. En cas de violation de la vessie fœtale, des tentatives sont faites pour prévenir l'infection de l'enfant. Dans ce cas, la femme se met à épargner. Si le bébé est déjà reporté, une ponction est pratiquée et l'accouchement est provoqué à l'aide de médicaments spéciaux.

Tous les cas de traitement possibles ne sont pas répertoriés, cela est déterminé dans chaque cas individuellement.

Une direction importante de toute thérapie consiste à renforcer le corps, en éliminant tout effort physique et toute activité. Montré seulement le repos au lit.

En cas de manque d'eau, une échographie est souvent réalisée chez une femme pour suivre la dynamique du traitement. Si la période de gestation touche déjà à sa fin, une naissance prématurée peut être causée.

Lorsque le traitement conservateur n'a pas donné de résultat positif et que le niveau de liquide amniotique continue de diminuer, une césarienne est le plus souvent pratiquée. Cela peut également être fait après avoir atteint la 38e semaine..

Nutrition

Si un oligohydramnios est détecté pendant la grossesse, vous devez faire attention au régime alimentaire. Il est recommandé à la femme de manger plusieurs fois par jour. Le régime doit comprendre des minéraux, des nutriments et des vitamines essentiels. Le menu comprend uniquement des produits naturels.

Les aliments gras, épicés et salés sont exclus. Il est nécessaire de réduire la quantité de sucre et de sel. Il est important de s'abstenir d'aliments contenant des arômes, des conservateurs ou des colorants. Il est permis de boire du thé faible, et le café et toutes les boissons alcoolisées sont complètement exclus.

Prévoir

La malnutrition est traitée avec succès si la maladie est détectée à temps. Avec des soins médicaux en temps opportun, une femme peut porter le fœtus jusqu'à 38 semaines. Dans ce cas, l'enfant naîtra en parfaite santé. Le pronostic le plus défavorable est le 2-3ème trimestre (si un retard de développement est diagnostiqué simultanément). Si les recommandations des médecins ne sont pas suivies, l'alitement n'est pas respecté ou il n'y a pas de traitement, une carence en liquide amniotique peut entraîner la mort de l'enfant.

Pour prévenir le développement d'oligohydramnios, il est recommandé aux femmes de subir un examen complet avant la conception. Lors de la confirmation d'une grossesse, il est important de s'inscrire et d'être régulièrement examinée par un gynécologue. Une carence en liquide amniotique peut être causée par le stress, l'effort physique, ils doivent donc être complètement exclus.

Causes et conséquences du manque d'eau pendant la grossesse

L'article traite des oligohydramnios pendant la grossesse. Nous parlons des causes et des conséquences de cette condition, de son danger pour la femme enceinte et du fœtus, du traitement nécessaire. Vous apprendrez à déterminer les oligohydramnios chez la femme enceinte, quelle prévention aidera à prévenir le développement d'une pathologie, revues de femmes.

Que signifie oligohydramnios pendant la grossesse

Un faible niveau d'eau (oligohydramnios) est une pathologie du liquide amniotique, au cours de laquelle, pendant la grossesse à terme, leur quantité diminue à 500 ml ou moins. Selon diverses sources, cette condition survient dans 0,3 à 5,5 cas de toutes les naissances..

Enceinte et fœtus

Le liquide amniotique, ou liquide amniotique, est la source de nutrition du bébé dans l'utérus. Ils contiennent des nutriments, des vitamines, de l'oxygène et des hormones - tout ce qui est nécessaire à la croissance et au développement du fœtus. De plus, tous les produits métaboliques (urine, mucus, etc.) sont libérés dans le liquide amniotique. Le liquide amniotique protège contre l'influence de facteurs nocifs et de diverses infections. À l'approche du travail, le sac amniotique exerce une pression sur le col de l'utérus, ce qui conduit à son ouverture.

À différents stades de la grossesse, une quantité différente de liquide amniotique est associée à des changements dans les besoins du fœtus en croissance. Au cours des 6 premières semaines de grossesse, la quantité de liquide amniotique est faible, mais déjà au 3ème trimestre, à savoir à 38 semaines, leur niveau atteint 1-1,5 litre, ce qui est la norme. Au cours des 2 semaines suivantes (39-40 semaines), la quantité de liquide amniotique diminue à 600 ml, ce qui signifie le début du travail précoce.

Dans le cas où les indicateurs de liquide amniotique sont inférieurs, on parle de basses eaux à des degrés divers. Dans la pratique, il y a eu des cas où la femme enceinte n'avait presque pas de liquide amniotique. À propos, de nombreuses femmes enceintes se demandent ce qui est le plus dangereux, le manque d'eau ou de polyhydramnios pendant la grossesse. Il convient de noter que ces deux conditions représentent une certaine menace pour la femme enceinte et le fœtus, par conséquent, elles nécessitent une certaine attention de la part du médecin..

En fonction de la gravité, les experts distinguent un manque d'eau modéré, sévère et relatif.

Avec un niveau d'eau modéré et bas, le niveau de liquide amniotique s'écarte légèrement de la norme. Dans ce cas, un régime spécial est recommandé pour une femme enceinte, dans lequel le régime doit contenir beaucoup de légumes et de fruits frais, ainsi que des aliments contenant une grande quantité de vitamines et de minéraux. Dans le même temps, la femme enceinte doit être sous surveillance médicale constante pour éviter une éventuelle détérioration de son état..

Avec les oligohydramnios sévères, un traitement hospitalier avec l'utilisation de médicaments est nécessaire, car une telle affection peut entraîner un certain nombre de complications graves chez un enfant.

Une eau relativement faible est observée en fin de grossesse et est le plus souvent due au vieillissement du placenta. Avec le diagnostic correct, vous pouvez espérer un pronostic positif et tout ramener à la normale. L'essentiel est que le développement du fœtus ne soit pas perturbé et que la femme enceinte soit sous la stricte surveillance des médecins.

En règle générale, pour des raisons de santé, les femmes atteintes d'oligohydramnios subissent une césarienne.

Causes du manque d'eau

Les facteurs qui affectent l'apparition des oligohydramnios chez les femmes ne sont pas entièrement compris. Selon la pratique médicale, dans la plupart des cas, le développement d'un état pathologique à différents stades de la grossesse est influencé par les raisons suivantes:

  • Hypertension artérielle pendant la grossesse. Une augmentation de la pression artérielle peut apparaître chez chaque femme enceinte, mais pendant la grossesse, ce phénomène est insignifiant. Avec une forte augmentation de la pression artérielle, des oligohydramnios peuvent se développer, en particulier en fin de grossesse. Le mécanisme de formation d'une telle pathologie est dû à un dysfonctionnement du placenta dû à une altération de la circulation sanguine due à une augmentation de la pression artérielle chez la mère. Dans ce cas, la gravité de l'étiage dépend des indicateurs de pression. Un manque d'eau dans un contexte d'hypertension peut entraîner des retards dans le développement du fœtus (décalage de taille par rapport à la norme).
  • Grossesses multiples, au cours desquelles la distribution du flux sanguin dans le placenta commun est inégale. Cela conduit au fait que l'un des fruits reçoit plus d'oxygène et de nutriments, tandis que l'autre ne reçoit presque rien. Souvent, une telle pathologie est observée chez l'un des fœtus chez des jumeaux dans le contexte du syndrome de contournement (écoulement) de sang dans le placenta d'un fœtus à un autre. Le plus souvent, ces violations sont mineures et ne constituent pas une menace pour l'enfant..
  • Pathologies congénitales sévères et malformations fœtales, y compris les pathologies rénales et les anomalies génétiques dans le développement du visage. En règle générale, une telle grossesse est interrompue.
  • Absence de développement de l'épithélium de la vessie fœtale ou fonction de sécrétion réduite de la membrane aqueuse.
  • Infections bactériennes reportées, mais pas complètement guéries. Dans ce cas, la flore pathogène peut se trouver à la fois dans le canal génital et dans le liquide amniotique, qui est déterminé à l'aide d'analyses spéciales.
  • Troubles métaboliques, en particulier obésité.
  • Grossesse post-terme - dans ce cas, il se produit un vieillissement et un décollement placentaire, ce qui entraîne une détérioration de l'exécution de ses fonctions. Le plus souvent, dans une telle situation, un accouchement artificiel est provoqué..
  • Fuite de liquide amniotique due à des dommages à la membrane.

Une femme enceinte a mal au ventre

Panneaux

Le manque d'eau n'entraîne aucun écart spécifique dans le bien-être de la femme enceinte. Les symptômes d'un grave manque d'eau sont:

  • la nausée;
  • la faiblesse;
  • bouche sèche;
  • douleurs douloureuses lors des mouvements du fœtus - à partir de la 20e semaine de grossesse, l'activité de l'enfant dans l'utérus augmente considérablement et, en cas de manque de liquide amniotique, sa fonction amniotique est perdue, ce qui entraîne une douleur intense. Pour cette raison, seul un spécialiste peut diagnostiquer une pathologie à l'aide d'un examen gynécologique et d'une échographie;
  • décalage de la taille de l'utérus par rapport à la norme à un stade donné de la grossesse;
  • incohérence de la circonférence abdominale à un stade donné de la grossesse;
  • mobilité fœtale limitée;
  • trouble du sommeil;
  • perte d'appétit.

Comment oligohydramnios affecte-t-il une femme enceinte

Les basses eaux, surtout si elles sont prononcées, constituent une menace particulière pour le fœtus et la future mère. Avec une quantité insuffisante de liquide amniotique en début de grossesse et au 2ème trimestre, des fausses couches spontanées se produisent souvent. L'eau basse est également dangereuse en fin de grossesse, car dans ce cas, elle est lourde de naissances prématurées.

Les contractions pendant l'accouchement avec les oligohydramnios sont assez douloureuses et pratiquement inefficaces.De plus, dans ce cas, il y a une lente dilatation du col de l'utérus. Une activité de travail aussi faible dure longtemps et lorsque la vessie fœtale est ouverte, une petite quantité de liquide épais coloré par les excréments fœtaux est observée..

Pourquoi l'oligohydramnios est-il dangereux pour un bébé

Le liquide amniotique est le lieu de croissance et de développement du fœtus. Leur carence affecte négativement la croissance et le développement de l'enfant dans l'utérus. Dans les premiers stades de la grossesse, cette condition peut entraîner la formation d'un pied bot chez le bébé et des luxations congénitales des hanches, diverses déformations du crâne. Dans les derniers stades, une telle pathologie est dangereuse en tant que complication du travail..

Avec l'oligohydramnios, le sac amniotique ne conduit pas à l'ouverture du col de l'utérus ou ne provoque que sa petite ouverture. C'est pourquoi l'accouchement se produit le plus souvent avec une césarienne..

Ignorer le traitement des oligohydramnios pendant la grossesse peut entraîner un certain nombre de conséquences négatives. Les oligohydramnios sévères sont dangereux avec des complications chez un enfant telles que:

  • déformation du système squelettique fœtal (traumatisme des grosses articulations et de la colonne vertébrale);
  • développement anormal des membres;
  • asphyxie entraînant une perturbation du système nerveux central;
  • fusion de la surface du fœtus avec l'amnios, suivie de l'apparition de malformations;
  • retard de croissance;
  • un poids insuffisant;
  • peau excessivement sèche et apparition de rides dessus;
  • la naissance d'un enfant de faible poids et de vitalité insuffisante.

Important: dans la plupart des cas, des enfants en bonne santé naissent avec un niveau d'eau modéré pendant la grossesse. Il peut y avoir seulement une légère malnutrition du fœtus de gravité variable, ce qui est tout à fait naturel, car la malnutrition et les oligohydramnios sont une conséquence de l'insuffisance placentaire. Dans le même temps, à l'avenir, ces enfants tombent souvent malades et sont très excitables..

Diagnostique

Pour confirmer le diagnostic, le spécialiste prescrit une échographie, qui vous permet d'établir la quantité de liquide amniotique et, lors de la confirmation du diagnostic, d'établir la gravité des oligohydramnios et l'état du fœtus. De plus, si une maladie est suspectée, un examen gynécologique est effectué..

Pour diagnostiquer la pathologie, le calcul de l'AFI (indice de liquide amniotique) est utilisé. Cet indicateur est calculé en mesurant à 4 endroits de l'espace libre entre le fœtus et la paroi utérine. Les nombres résultants sont ajoutés, puis divisés par 4.

Dans le cas où l'index est de 5 à 8 cm, cela signifie la quantité normale de liquide amniotique. Avec un indice de liquide amniotique de 2 à 5 cm, il s'agit d'un manque d'eau modéré. Si l'IAI est inférieure à 2 cm, cela indique un manque d'eau prononcé.

La quantité optimale de liquide amniotique, en fonction de la durée de la grossesse, est indiquée dans le tableau ci-dessous.

L'âge gestationnelTaux IFA, ml
16 semaines73-201
17 semaine77-211
18 semaines80-220
19 semaine83-225
20 semaines86-230
21 semaine89-235
22 semaine92-238

Pour identifier la véritable cause des oligohydramnios, une femme enceinte se voit prescrire:

  • tests et frottis pour les bactéries et les maladies sexuellement transmissibles;
  • CTG du fœtus pour déterminer l'état de l'enfant dans l'utérus;
  • échographie et échographie Doppler pour déterminer le niveau de liquide amniotique, la qualité de la circulation sanguine dans le cordon ombilical, l'artère cérébrale fœtale et les artères utérines d'une femme, le degré de retard de développement.

Enceinte sur rendez-vous chez le médecin

Traitement

Il n'y a pas de stratégie de traitement spécifique pour les oligohydramnios. Tout dépend du facteur qui a provoqué la condition pathologique. En cas de troubles métaboliques et d'obésité, la femme enceinte se voit prescrire des médicaments et le régime est adapté.

Le plus souvent, avec les oligohydramnios, un traitement complexe est prescrit avec l'utilisation de vitamines et de médicaments pour améliorer le métabolisme dans le placenta, des médicaments pour le traitement de la maladie sous-jacente qui a provoqué l'oligohydramnios. Avec oligohydramnios modérés, le traitement est effectué à domicile et le traitement des oligohydramnios sévères avec hypertonicité utérine est effectué dans un hôpital.

Pour éliminer une forme modérée de pathologie, les experts recommandent de supprimer toute activité physique, de prendre des médicaments prescrits, d'être régulièrement surveillés par un spécialiste et de passer à une alimentation enrichie en vitamines et micro-éléments utiles.

Avec l'oligohydramnios, une échographie peut être prescrite chaque semaine, une échographie Doppler - une fois tous les 3 jours, une cardiotocographie fœtale extraordinaire pour surveiller l'anomalie et prévenir son développement et prendre des mesures en temps opportun pour préserver la santé de l'enfant et de la femme.

Un oligohydramnios sévère, qui menace la santé du fœtus, peut conduire à un accouchement précoce, mais seulement si le moment de la grossesse le permet.

Dans le cas où des oligohydramnios avec des malformations fœtales sont détectés aux premiers stades de la grossesse, les experts décident d'interrompre la grossesse.

Dans le cas où les résultats de l'échographie montrent un vieillissement du placenta et de l'oligohydramnios, un traitement pour l'insuffisance placentaire est prescrit. En ambulatoire à cette fin, des médicaments tels que Actovegin et Curantil sont utilisés..

Les oligohydramnios sévères chez la femme enceinte, accompagnés d'hypoxie fœtale, sont généralement éliminés par césarienne, même si la grossesse est prématurée. Cela est dû au fait que le fœtus subit de graves souffrances et que la présence d'hypoxie peut entraîner de graves conséquences..

Dans certains cas, une procédure telle que l'amnioinfusion permet d'éviter le développement de problèmes chez le fœtus. Pendant ce temps, le médecin place une solution saline dans l'utérus par son col de l'utérus. Cette technique vous permet de faire face à des problèmes tels que le décollement prématuré du placenta ou le dessèchement du cordon ombilical..

Le pronostic dépend de la durée de la grossesse. Si une pathologie est détectée avant 28 semaines et qu'un diagnostic d '"oligohydramnios" est posé, les experts, pour des raisons médicales, insistent pour mettre fin à la grossesse. Si un indice de liquide amniotique bas est détecté jusqu'à 34 semaines, un traitement approprié est prescrit. Si cela s'avère inefficace, dans ce cas, il n'y a qu'une seule issue: la naissance prématurée..

La prévention

Comment éviter un manque d'eau pendant la grossesse? Il suffit de suivre ces recommandations:

  • exclure l'activité physique intense, mais en même temps faire des promenades tranquilles au grand air;
  • manger équilibré et au moins 5 fois par jour en petites portions;
  • consultez un gynécologue en temps opportun et passez tous les tests nécessaires qui aideront à déterminer la présence de facteurs responsables de l'oligohydramnios et subissez immédiatement le traitement nécessaire.

Commentaires

Au 1er trimestre de la grossesse, on m'a diagnostiqué un oligohydramnios modéré. Le médecin a recommandé de manger plus de légumes et de fruits frais pour saturer le corps en vitamines et minéraux. J'ai également réduit mon activité physique et commencé à marcher seulement le soir avant d'aller me coucher. Vers le 2ème trimestre, l'état est revenu à la normale, a donné naissance à un bébé fort.

Veronica, 24 ans

Au cours du 2e trimestre de la grossesse, lorsque le bébé a commencé à bouger plus activement, il a souvent commencé à ressentir une douleur intense dans l'abdomen. Je suis allé chez un médecin, j'ai été testé et j'ai subi une échographie, il s'est avéré que la cause de cette maladie était l'oligohydramnios. J'ai suivi le traitement nécessaire, révisé mon régime alimentaire et en environ 2 mois, j'ai réussi à stabiliser la condition.

Svetlana, 35 ans

À 34 semaines de grossesse, j'ai reçu un diagnostic d'oligohydramnios. L'accouchement s'est fait par césarienne. L'enfant est né avec un faible poids, 2,2 kg. Il s'est avéré que mon manque d'eau commençait à partir d'environ 30 semaines, mais du fait que le traitement n'a pas été effectué à temps, cela a affecté le poids de l'enfant..

Le manque d'eau pendant la grossesse est une condition dangereuse, mais seulement si elle a une forme prononcée et que le traitement est ignoré. Dans la plupart des cas, avec un traitement opportun, le bébé naît fort et sans problèmes de santé. Prenez soin de vous et de votre livraison facile!

Causes, traitement et conséquences du manque d'eau pendant la grossesse

Chaque femme rêve que sa grossesse se déroulerait facilement et naturellement, de sorte que personne ni rien ne puisse distraire la future mère de pensées agréables sur son futur enfant. Cependant, en réalité, tout ne se passe pas si bien..

Un niveau d'eau bas peut devenir l'une des complications graves. Nous vous expliquerons ce que c'est et comment le traiter dans cet article..

Ce que c'est?

Dans un sens large, oligohydramnios est appelé une diminution de la quantité de liquide amniotique par rapport aux normes caractéristiques d'une période particulière de grossesse. Cependant, au sens classique du mot, l'oligohydramnios est considéré comme une petite quantité de liquide amniotique à la veille de l'accouchement, à environ 39-40 semaines.

Lorsqu'il n'y avait pas d'échographie et que l'on ne pouvait que deviner la quantité d'eau, le manque d'eau était vraiment déterminé juste avant la naissance même. Maintenant, grâce au développement du diagnostic, il est possible d'identifier une tendance à une diminution de l'eau dans la vessie fœtale dès 16 semaines.

L'eau est essentielle au développement normal d'un enfant. Ils sont également un amortisseur naturellement fourni, adoucissant les tremblements, les balancements, que le bébé pourrait ressentir de manière assez significative lors de la marche ou d'autres actions d'une femme enceinte, si l'eau ne l'empêchait pas..

Le liquide amniotique commence à être produit vers 8 semaines de gestation et avec une augmentation de la gestation, il augmente également de volume. Au 3ème trimestre, il y a une légère diminution du liquide, car l'utérus est déjà fortement étiré par l'enfant adulte.

De longues années d'étude du développement intra-utérin ont permis aux médecins et aux scientifiques de calculer les quantités normales de liquide amniotique déterminées pour chaque période. Il n'est pas habituel de les mesurer avec des mesures liquides standard - des millilitres, par exemple..

Pour évaluer leur nombre, il existe un paramètre spécial - l'indice de liquide amniotique. Il peut être déterminé en millimètres à partir de la 16e semaine de gestation lors d'une échographie.

Normes IAZH - tableau:

Session obstétricale, (semaine)

IAZH (limites normales), mm

Session obstétricale (semaine)

IAZH (limites normales), mm

Étant donné que la quantité d'eau dans la vessie fœtale n'est pas une valeur constante, à différentes périodes, la même femme enceinte peut trouver de l'eau basse et après quelques semaines, elle n'est pas détectée. Ce phénomène naturel est appelé sécheresse fonctionnelle. C'est la plus inoffensive de tous les types de cette complication..

Habituellement, avec un verdict médical "manque d'eau", une femme tombe dans la stupeur. Les futures mères devraient être rassurées par les statistiques officielles suivantes du ministère de la Santé:

  • les basses eaux sont accompagnées d'environ 4% de toutes les grossesses;
  • seuls 0,5 à 1,2% de ces cas ont des causes pathologiques;
  • toutes les autres femmes (et de la très grande majorité) s'usent parfaitement et donnent naissance à des enfants en bonne santé, car leur manque d'eau était physiologique.

La malnutrition pathologique est considérée comme une quantité insuffisante persistante de liquide amniotique, qui peut être enregistrée à plusieurs reprises à différents moments, à partir de 16 semaines.

Classification

Un niveau d'eau bas peut être aigu s'il est apparu soudainement sous l'influence de facteurs négatifs, ou il peut se développer progressivement et presque imperceptiblement, puis il sera qualifié de chronique.

Avec les oligohydramnios aigus, le corps d'une femme enceinte peut réagir à une maladie virale, grippe ou ARVI, dont la future mère ne pouvait pas se protéger pendant la période de mise bas. Une telle violation est généralement temporaire et ne signifie pas que le bébé a des pathologies..

Le manque chronique d'eau est plus dangereux. Il se développe généralement en raison de problèmes qui ne peuvent pas être qualifiés de solution miracle - le diabète de la mère, l'obésité, ainsi que les malformations de l'enfant et l'hypoxie prolongée. Une telle violation ne disparaîtra pas d'elle-même, elle doit absolument être traitée. En outre, la violation peut être précoce si elle a été détectée entre 16 et 20 semaines et plus tard si le problème n'a été détecté qu'après 26 semaines.

Dans le cas de basses eaux précoces, les prévisions des médecins sont moins optimistes, car le processus de formation des organes et systèmes internes du bébé n'est pas encore terminé..

Un manque prononcé d'eau à un stade précoce peut être un indicateur d'anomalies génétiques grossières chez un bébé, et donc une telle «découverte» sur une échographie nécessite une étude détaillée au moyen d'autres méthodes de diagnostic. Dans les étapes ultérieures, la violation est souvent fonctionnelle, assez naturelle, elle peut être facilement corrigée ou disparaît d'elle-même.

Parfois, le développement d'une telle violation est influencé par les membranes, ou plutôt par leur intégrité:

  • s'ils ne sont pas modifiés, pas blessés, les médecins parlent d'oligohydramnios primaires;
  • si les coquilles sont endommagées et que de l'eau fuit, il s'agit d'une violation secondaire.

L'oligohydramnios primaire survient dans 80% des cas. Selon l'indicateur quantitatif des écarts par rapport aux normes indiquées dans le tableau, on distingue les basses eaux modérées et sévères.

Il est faux de considérer l'oligohydramnios (c'est le nom scientifique de l'oligohydramnios) comme une maladie indépendante. Il s'agit d'un état pathologique pendant la grossesse, qui n'est qu'un symptôme d'un vrai trouble..

Les raisons

Les raisons de la diminution du liquide amniotique, si importantes pour le bébé, sont diverses. Il peut s'agir de malformations de l'enfant, de ses maladies, de la pathologie du placenta, ainsi que de maladies de la future mère, à la fois aiguës et chroniques.

Certaines anomalies génétiques, y compris les anomalies chromosomiques survenues lors de la conception, lors de la formation du code génétique, le caryotype du fœtus, se déroulent précisément dans le contexte d'une diminution de la quantité de liquide amniotique.

En particulier, le développement d'oligohydramnios est causé par des anomalies telles qu'un développement inapproprié de l'urètre et de ses valves, ainsi qu'un rétrécissement anormal de l'urètre du bébé ou son absence complète, un rétrécissement solidaire (des deux côtés) des uretères ou des anomalies dans leur structure.

Un oligohydramnios sévère est observé chez la femme enceinte si le bébé, par "erreur" de nature, manque complètement de reins en tant que tels.

La polykystose rénale du bébé (syndrome de Potter) est également une cause évidente de grossesse anormale. Parmi les anomalies chromosomiques, les oligohydramnios sont le plus souvent accompagnés du syndrome de Down et de la maladie de Turner..

Si tout est en ordre avec la génétique du bébé et que cela a été confirmé à l'aide d'autres méthodes de diagnostic, les médecins considèrent la probabilité d'infection du fœtus. Les plus dangereux en termes de risque d'oligohydramnios sont l'infection à cytomégalovirus et la chlamydia. Le décalage de la quantité d'eau par rapport aux normes se produit souvent avec un retard dans le développement du fœtus.

La gestose est la principale affection maternelle pouvant conduire à l'oligohydramnios. De plus, cette condition peut provoquer une insuffisance veineuse, une tendance à former des caillots sanguins, des maladies du système cardiovasculaire..

Affectent défavorablement la quantité d'eau et les affections rénales chez la femme enceinte et le diabète sucré. La déshydratation peut également entraîner une diminution du liquide amniotique, tout comme le tabagisme, avec lequel certaines femmes enceintes, même dans une «position intéressante», ne peuvent pas dire au revoir.

Les pathologies du placenta entraînent un manque d'eau - une insuffisance hydrique, des crises cardiaques de la «place de l'enfant», des anomalies dans son développement survenues lors de la formation de cet organe temporaire aux tout premiers stades.

Parmi les autres raisons pouvant conduire à une complication aussi désagréable de la grossesse, citons la surmaturité, dans laquelle se produit le vieillissement naturel du placenta, un traumatisme de la membrane de la vessie fœtale, la mère prenant un grand nombre de médicaments pendant une longue période, ainsi que la mort fœtale et les grossesses multiples..

Symptômes et signes

Une femme ne peut pratiquement pas déterminer ses propres oligohydramnios, c'est une question de spécialistes. Seuls quelques signes peuvent indiquer indirectement la probabilité d'une diminution de la quantité de liquide amniotique.

Habituellement, chez les femmes atteintes d'oligohydramnios, la taille de l'abdomen est plus petite que la date d'accouchement. Il devient possible d'établir une violation en raison des mesures de la hauteur du jour de la position debout de l'utérus, qui sont effectuées à chaque examen programmé dans la clinique prénatale.

Lorsque la femme enceinte commence à ressentir les mouvements de son enfant, avec oligohydramnios, ils peuvent être assez douloureux pour une femme.

Il est impossible de garder le silence sur de telles sensations, si le symptôme n'a pas été diagnostiqué plus tôt, il est impératif d'informer le médecin de vos soupçons, qui vous prescrira tous les diagnostics nécessaires dans ce cas.

Diagnostique

L'indice de liquide amniotique est déterminé par le médecin en échographie. Il mesure la distance, libre des membres du bébé et du cordon ombilical, entre le bébé et la paroi abdominale antérieure, sa face interne. Cette mesure s'appelle une poche verticale.

Si le résultat des mesures après une analyse comparative avec les tableaux montre que la quantité d'eau est réduite, le degré de violation est révélé. Avec un niveau d'eau modéré, l'indice est réduit de 10 à 15% par rapport à la norme ci-dessus et la poche verticale, qui avec une quantité d'eau normale est de 5 à 8 cm, est réduite à une taille inférieure à 5 cm.

Une violation prononcée est une telle violation dans laquelle la poche verticale ne dépasse pas 2 cm et l'indice de liquide amniotique s'écarte de la norme de 15 à 20%. Pour imaginer plus en détail tout ce qui précède, nous présentons un tableau comparatif..

Violations de la quantité de liquide amniotique:

Session obstétricale, semaine

Oligohydramnios modéré - indice de liquide amniotique, mm

Oligohydramnios sévère - indice de liquide amniotique, mm

Pourquoi il y a oligohydramnios pendant la grossesse et quelles conséquences est-il dangereux?

Un manque d'eau pendant la grossesse est observé en moyenne jusqu'à 5 cas pour 100 femmes pour des raisons liées à la santé de la femme enceinte et aux défauts de développement de l'enfant. Une forme modérée de diminution de la quantité de liquide amniotique ne constitue pas une menace sérieuse pour la femme enceinte et le fœtus.

Avec une diminution de la quantité de liquide amniotique à des chiffres critiques, il est nécessaire de prendre des mesures thérapeutiques afin qu'une fausse couche ou une naissance prématurée ne se produise pas, ce qui est dangereux pour les oligohydramnios sévères..

Qu'est-ce que l'oligohydramnios?

La malnutrition dans la terminologie médicale est également appelée oligohydramnios, ce qui signifie une petite quantité de liquide amniotique.

Le liquide amniotique dans l'utérus entoure le bébé en pleine croissance tout au long de la grossesse. Ils remplissent des fonctions protectrices et métaboliques, aident au développement des poumons du bébé et au mouvement dans la cavité utérine. À 10 semaines de gestation, le volume d'eau est d'environ 30 ml, à 18 semaines - environ 400 ml et à 38 semaines, il augmente au niveau de 1 à 1,5 litre.

Forme modérée

Un oligohydramnios modéré est caractérisé par une diminution de la quantité de liquide amniotique à 400 ml. La condition nécessite une observation et un régime spécial, de sorte que les femmes enceintes sont mises en conservation.

Oligohydramnios prononcés

Les signes d'un faible niveau d'eau d'un degré prononcé sont une diminution de la quantité d'eau selon les résultats des diagnostics par ultrasons inférieurs à 400 ml. Cela peut affecter négativement le fœtus, provoquer une naissance prématurée, par conséquent, des mesures thérapeutiques sont impératives..

Les raisons

Les causes du manque d'eau pendant la grossesse peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • les maladies chroniques d'une femme enceinte, qui provoquent une diminution de la quantité de liquide amniotique (hypertension artérielle sévère, insuffisance cardiaque avec œdème, pathologie vasculaire des extrémités, lésions systémiques, polyarthrite rhumatoïde, maladie thyroïdienne, obésité, diabète sucré, alcoolisme);
  • états douloureux aigus de la femme enceinte (intoxication avec diarrhée et vomissements, intoxication alcoolique, nicotine, produits toxiques);
  • la toxicose tardive (gestose) est souvent la cause d'oligohydramnios pendant la grossesse au 3ème trimestre;
  • pathologie du placenta associée à des défauts de développement, des troubles circulatoires, des lésions nécrotiques, une sclérose, des lésions traumatiques de l'extérieur;
  • rupture des membranes et fuite de liquide amniotique en raison d'une blessure, d'un stress physique, d'une infection;
  • grossesse post-terme pendant plus de 41 semaines;
  • grossesse multiple;
  • conflit rhésus en cas de discordance du groupe sanguin rhésus chez la mère et le bébé;
  • prise incontrôlée de médicaments contre la douleur par la femme enceinte (indométacine, diclofénac);
  • infections d'une femme enceinte qui se transmettent au fœtus et infectent ses membranes (chlamydia, ureaplasma, herpès virus, cytomégalovirus);
  • anomalies génétiques congénitales du fœtus associées aux reins, à l'urètre, à l'uretère;
  • défauts acquis dus à l'impact de facteurs indésirables (toxiques, infectieux) sur les organes en développement du bébé.

Quelles sont les conséquences dangereuses pour l'enfant?

Quelle est la menace des oligohydramnios pour un enfant devient claire en étudiant les fonctions du liquide amniotique. L'eau amniotique est nécessaire pour:

  • nutrition fœtale;
  • maintenir la constance de la température et de la pression;
  • protection contre les influences mécaniques et sonores de l'environnement;
  • protection contre les agents infectieux;
  • assurant un mouvement fluide et une lubrification libres de la peau.

Avec les oligohydramnios, les virus, les bactéries et les toxines traversent plus facilement la barrière placentaire, ce qui peut entraîner des maladies infectieuses et un empoisonnement du fœtus. Avec un manque de nutrition en raison de la petite quantité d'eau, un retard dans la croissance et le développement du bébé est possible. Des signes d'hypoxie apparaissent.

Les blessures, la courbure du squelette, les lésions cutanées, son adhésion aux membranes amniotiques se produisent en raison du fait que l'enfant a peu de liquide pour se déplacer librement dans l'utérus. La gravité des violations dépend de la pathologie qui a contribué au manque d'eau.

Des malformations sévères entraînent des fausses couches. Les changements pathologiques acquis en fin de gestation peuvent entraîner une naissance prématurée ou une mort fœtale intra-utérine.

Au cours de quel trimestre est diagnostiqué le plus souvent?

Selon l'heure d'apparition, l'oligohydramnios est divisé en 2 types.

  1. Un oligohydramnios précoce est observé selon les résultats d'une échographie après 16 semaines de grossesse. La condition est défavorable au développement et à la croissance de l'enfant, par conséquent, la cause doit être identifiée dès que possible et le traitement doit être instauré.
  2. Un manque d'eau tardif est envisagé après 26 semaines de grossesse (à la fin du deuxième trimestre) et dépend le plus souvent de problèmes fonctionnels dans le corps de la femme enceinte.

Les faibles niveaux d'eau pendant la grossesse au troisième trimestre doivent être étroitement surveillés et ajustés. À ce moment, il existe un risque de naissance prématurée..

Signes et symptômes

Les symptômes d'oligohydramnios pendant la grossesse n'ont dans la plupart des cas pas de spécificité claire..

Ces signes sont:

  • diminution de l'activité du bébé poussant dans l'estomac;
  • douleur lorsque l'enfant bouge et se retourne;
  • tiraillements désagréables, comme pendant la menstruation, sensations dans le bas de l'abdomen;
  • augmentation des signes de toxicose (nausées, soif, faiblesse);
  • problèmes d'appétit et de sommeil d'une femme enceinte;
  • écoulement vaginal en cas de fuite d'eau due à la rupture des membranes.

Ainsi, ces signes peuvent survenir à la fois avec de l'eau basse et avec d'autres pathologies et états fonctionnels d'une femme enceinte, alors un diagnostic échographique visuel clair est nécessaire.

Comment déterminer les oligohydramnios par échographie:

  1. Mesuré en centimètres, le segment entre la paroi abdominale antérieure et le corps de l'enfant.
  2. Quatre de ces mesures sont effectuées, divisant classiquement l'utérus en carrés.
  3. Toutes les mesures sont additionnées et divisées par quatre, ce qui donne une valeur moyenne, appelée indice du liquide amniotique.
  4. Dans les tableaux, les indices correspondent à la semaine de gestation avec une légère ventilation des indicateurs.

Un traitement est-il nécessaire?

Les mesures médicales visant à éliminer les faibles niveaux d'eau à des degrés divers commencent après la première détection d'une diminution de la quantité de liquide amniotique. Afin de ne pas perdre de temps et d'éviter les conséquences négatives pour le futur bébé et la future maman. Comment traiter les oligohydramnios, le spécialiste décide individuellement, en fonction des causes et de la gravité de la pathologie.

Ce qu'une femme devrait faire?

Lors de la détection initiale d'un volume réduit d'eau amniotique, la femme enceinte se voit prescrire des vitamines et un médicament pour améliorer la microcirculation «Curantil» pendant un mois. Le médecin qui supervise la grossesse vous dira quoi faire en cas de manque d'eau pour une femme enceinte, comment manger, quel mode de vie mener.

Qu'est-ce qui est traité et dans quels cas?

Le traitement des oligohydramnios dans un hôpital est effectué avec une diminution établie du liquide amniotique lors de trois examens échographiques dynamiques. Avec une pathologie du placenta, visible à l'examen primaire, ainsi que des malformations visibles, la femme doit être hospitalisée.

À l'hôpital de pathologie de la grossesse, un traitement est prescrit en fonction de la cause:

  • préparations vitaminées (acide ascorbique et groupe B);
  • une alimentation à haute teneur en protéines, minéraux et composants végétaux;
  • alitement avec risque de fausse couche ou de fuite d'eau;
  • des moyens pour améliorer l'apport sanguin au placenta (Actovegin, Curantil);
  • traitement symptomatique de la maladie sous-jacente de la femme enceinte, qui a provoqué une affection avec une quantité réduite de liquide amniotique (hypertension, diabète, polyarthrite rhumatoïde, maladie cardiaque, glande thyroïde et pathologie vasculaire);
  • antibiotiques pour les maladies infectieuses;
  • interruption de grossesse avec pathologies fœtales incompatibles avec la vie;
  • ouvrir les membranes amniotiques pour déclencher le travail pendant la grossesse post-terme;
  • césarienne avec un grave manque d'eau et des signes d'augmentation de l'hypoxie fœtale.

Revue Vue d'ensemble

Les examens médicaux sur les oligohydramnios pendant la grossesse indiquent que 95% de toutes les pathologies détectées de ce type disparaissent dans le mois suivant la correction de la nutrition, du mode de vie, de la thérapie vitaminique et de la prise de médicaments vasoconstricteurs.

En étudiant les avis des femmes enceintes, vous pouvez confirmer les prédictions décrites ci-dessus. Le diagnostic est suspecté chez la moitié des femmes enceintes, mais il n'est confirmé que chez 4 à 5% des femmes après des examens répétés. Parfois, les conseils sur les forums peuvent avoir des conséquences négatives, alors avant d'étudier les pages Internet, vous devez poser toutes vos questions au gynécologue qui supervise la femme enceinte.

Prévoir

Dans la plupart des cas (95%), l'oligohydramnios n'est pas confirmé par des études répétées, ou disparaît en peu de temps avec un traitement correctif.

Un pronostic défavorable dépend de la durée et de la manifestation de la pathologie:

  1. Au cours du premier trimestre de la grossesse, des oligohydramnios prononcés entraînent la mort de l'enfant à naître, ce qui est largement associé à des malformations qui ont servi de mécanisme causal des oligohydramnios.
  2. Avec un manque d'eau persistant pendant longtemps, si aucune tentative de traitement n'est faite, la nutrition du fœtus est perturbée, ce qui entraîne un retard dans sa croissance et la formation d'organes et de systèmes, allant jusqu'à des déformations.
  3. Le manque d'oxygène avec un apport réduit avec une pathologie du placenta est appelé hypoxie, ce qui est négatif pour le cerveau du bébé.
  4. Un manque d'eau en fin de grossesse peut entraîner un travail prématuré associé à la rupture des membranes amniotiques.
  5. La mort intra-utérine à une date ultérieure avec une diminution prononcée de l'eau amniotique est possible avec des défauts, des pathologies fœtales acquises sévères.

Polyhydramnios

Polyhydramnios, ou polyhydramnios, est une condition qui est exactement l'opposé de celle décrite ci-dessus. Cette pathologie obstétricale se caractérise par une augmentation de la quantité de liquide amniotique de plus d'un litre et demi à la fin du troisième trimestre. En moyenne dans le monde, ce problème touche environ un pour cent des femmes enceintes..

Les causes des polyhydramnios sont des infections (herpès virus, chlamydia, syphilis), la présence de diabète sucré chez une femme enceinte, un conflit Rh, une grossesse multiple, une insuffisance placentaire.

La pathologie avec une quantité accrue de liquide amniotique peut être aiguë et chronique. Selon le volume, le polyhydramnios est de trois degrés. Plus il y a d'excès de liquide dans l'utérus, plus la condition est dangereuse pour l'enfant et la mère. Avec un polyhydramnios précoce aigu, le risque de fausse couche et de saignement intra-utérin, ainsi que de rupture de l'utérus, augmente, une hospitalisation urgente dans un hôpital spécialisé est donc nécessaire. Les polyhydramnios chroniques au troisième trimestre peuvent entraîner une gestose et un travail prématuré, une atonie utérine, ce qui rend le travail difficile.

À quel point les oligohydramnios relatifs ou prononcés sont-ils dangereux pour le fœtus, cela vaut-il la peine d'être traité et comment le médecin déterminera le déroulement du travail: diagnostic, classification

Lorsqu'un diagnostic d'oligohydramnios est diagnostiqué, ne vous inquiétez pas, après avoir étudié le problème de tous les côtés, vous pouvez vous y préparer et le résoudre tôt.

  1. Bas niveau d'eau: risques possibles et traitement
  2. Qu'est-ce que l'oligohydramnios pendant la grossesse: risques
  3. 1 trimestre
  4. 2 trimestre
  5. 3 trimestre
  6. Qu'est-ce que le manque d'eau: prononcé, modéré et relatif
  7. Comment est diagnostiqué
  8. Signes et manifestation
  9. Est-il possible de déterminer indépendamment
  10. Risques d'étiage pour un enfant
  11. Comment traiter avec des médicaments?
  12. La prévention
  13. Vidéo utile

Bas niveau d'eau: risques possibles et traitement

Le liquide amniotique est un liquide qui aide un enfant à se développer, lui fournissant tout ce dont il a besoin.

Mais des écarts peuvent se produire ici. Il peut y avoir peu d'eau, puis un diagnostic d'étiage est établi. Le diagnostic peut être de différents niveaux, selon le traitement choisi.

Qu'est-ce que l'oligohydramnios pendant la grossesse: risques

Le volume de liquide amniotique est de 300 à 500 ml, s'il est inférieur, l'oligohydramnios est diagnostiqué. Une pathologie qui peut entraîner de graves conséquences pour le bébé et la mère, il est donc si important de connaître ses signes et de les considérer à temps. Une intervention médicale opportune aidera à éviter les problèmes de développement et la manifestation d'anomalies. Les statistiques montrent que le plus souvent, le diagnostic est posé à 37 semaines de gestation et que la raison en est le vieillissement du placenta, une diminution de son activité.

1 trimestre

Si l'oligohydramnios est diagnostiqué dès le début de la grossesse, il n'est pas dangereux, car il n'affecte pas le fœtus. Il est encore temps de tout ramener à la normale jusqu'à ce que le bébé ait grandi. Il peut être diagnostiqué à 16 semaines lors d'une échographie de routine. La cause de l'événement peut être la défaillance des membranes, que je n'effectue pas, les fonctions qui leur sont assignées.

2 trimestre

La malnutrition devient un diagnostic dangereux à partir de la 26e semaine, car avec une exacerbation de la maladie, le médecin n'effectuera pas l'accouchement. À ce stade, la raison peut être une fuite de liquide amniotique, qui entraîne une naissance prématurée, et à de tels moments, l'enfant peut ne pas survivre. Un tel diagnostic défavorable peut conduire à:

  1. Aux complications du développement de l'enfant à naître - hypotrophie, hémécéphalie, constrictions amniotiques, déformations des membres.
  2. Naissance prématurée ou interruption de grossesse.
  3. À un accouchement long et difficile.

3 trimestre

Diagnostic dangereux en fin de grossesse, mais le moment choisi vous permet de procéder à l'accouchement. Si l'indicateur d'eau était normal tout au long de la grossesse et qu'un problème a été découvert au cours des derniers mois, il vaut la peine de se préparer à un long processus de travail. Avec l'oligohydramnios, la vessie devient plate et ne peut pas agir comme un coin lors de la stimulation de l'ouverture du col de l'utérus. Les médecins essaient de prescrire une césarienne.

Qu'est-ce que le manque d'eau: prononcé, modéré et relatif

Les basses eaux se produisent dans plusieurs types. Le diagnostic, les conséquences, les symptômes sont radicalement différents:

  1. Un oligohydramnios modéré est diagnostiqué avec des écarts mineurs par rapport à la norme. Il est souvent déterminé tôt, de sorte qu'il peut être éliminé rapidement. Divers régimes sont prescrits, la nutrition est ajustée. Avec le bon mode de vie, il est possible de ramener l'indicateur de liquide amniotique à la normale. La forme modérée n'a pas de symptômes évidents, la femme se sent normale. Seule l'échographie vous permettra d'arriver à un tel diagnostic. Mais même avec la naissance de bébés en bonne santé modérée, il suffit de suivre les recommandations des médecins. Les statistiques montrent qu'un tel diagnostic ne se produit que chez 5% des femmes enceintes à la fin du trimestre..
  2. Avec des basses eaux prononcées, des écarts importants par rapport à la norme sont détectés. Pour éviter les conséquences possibles, une hospitalisation est nécessaire, une surveillance constante des médecins. Avec une forme prononcée, les caractéristiques suivantes sont caractéristiques:
  • Sensations douloureuses avec mouvements fœtaux actifs;
  • Douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen;
  • Réduire la taille de l'utérus, et avec elle la circonférence de l'abdomen;
  • Détérioration de la santé.

Ce n'est qu'avec ce type d'oligohydramnios qu'un accouchement long est possible, un risque accru de saignement après l'accouchement. Pour éviter les complications lors de l'accouchement, les médecins essaient de pratiquer une césarienne..

  1. Un manque d'eau relatif survient dans les derniers mois de la grossesse et est le plus souvent associé au vieillissement du placenta. Si un tel diagnostic est posé, vous ne devriez pas être contrarié, car le traitement approprié aidera à déterminer les causes et à tout ramener à la normale. L'essentiel est que le développement du fœtus ne soit pas altéré par un tel diagnostic. C'est juste que la femme enceinte sera sous un contrôle plus strict de la part des médecins..

Comment est diagnostiqué

Le médecin établit le diagnostic après avoir effectué certaines procédures. Tout d'abord, le volume de l'abdomen est mesuré, la hauteur du fond de l'utérus, s'il y a des écarts évidents par rapport à la norme, le spécialiste envoie une échographie. L'examen déterminera la quantité de liquide amniotique, diagnostiquera le développement du fœtus en fonction de l'âge gestationnel.

Signes et manifestation

En plus des mesures et des études traditionnelles, les signes évidents d'étiage sont:

  1. Sensations douloureuses lors des mouvements du fœtus.
  2. Dessin de douleurs dans le bas de l'abdomen.
  3. Après 4 mois, petit ventre. La circonférence n'est pas correcte;
  4. Faiblesse, nausées, bouche sèche.

Est-il possible de déterminer indépendamment

Une femme peut ressentir les premiers maux et les partager avec le médecin qui, après certains tests, exprimera ses hypothèses. L'automédication dans ce cas ne peut que nuire, c'est pourquoi il est si important de consulter un spécialiste. En règle générale, avec une forme prononcée d'oligohydramnios, certains symptômes apparaissent, mais avec des écarts mineurs, seul un gynécologue peut soupçonner que quelque chose n'allait pas.

Risques d'étiage pour un enfant

  1. Le fœtus devient vulnérable aux facteurs externes. Il y a une forte probabilité de compression des organes internes, le développement du pied bot et la courbure de la colonne vertébrale.
  2. L'activité physique est altérée, car les mouvements sont limités, le bébé ne peut pas tourner dans l'utérus comme le reste.
  3. S'il n'y a pas assez d'eau, le processus métabolique entre la mère et l'enfant peut être perturbé, ce qui entraîne un retard de développement et parfois une grossesse gelée. Dans ce cas, il est nécessaire d'agir rapidement, de procéder à une échographie et de s'assurer de l'état du fœtus, de l'extraire de manière moderne afin de sauver la femme.
  4. Le manque d'oxygène pendant le développement du bébé affecte le développement du système nerveux.
  5. Les bébés naissent avec une insuffisance pondérale et certains troubles du développement.
  6. Augmente la probabilité de compression du cordon.
  7. La peau souffre également et sèche progressivement, une hypotrophie peut se développer.
  8. Un contact fréquent du fœtus avec la membrane fœtale peut entraîner une fusion dans celle-ci.

Comment traiter avec des médicaments?

Le traitement vise à restaurer le flux sanguin dans l'utérus, le placenta. Il est important d'identifier la cause qui a déclenché le problème et de l'éliminer. Au cours du traitement, des mesures sont prises pour normaliser le processus d'approvisionnement en oxygène de la mère au fœtus via le placenta. Il n'existe pas de remède, car augmenter artificiellement la quantité d'eau ne fonctionnera pas. La tâche est d'améliorer la condition de la mère et avec elle le bébé.

Le traitement est choisi en tenant compte du terme. Si le problème est détecté au troisième trimestre, la femme est hospitalisée, où elle reçoit des vitamines, ainsi que des médicaments qui aident à restaurer les niveaux d'oxygène et à améliorer la circulation sanguine..

Ils essaient de ramener la glycémie à la normale, d'éliminer les infections possibles qui pourraient provoquer une pathologie. La CTG est effectuée tous les jours, ce qui vous permet de déterminer l'état du fœtus. Une fois tous les cinq jours, une échographie ou une dopplerométrie est prescrite. Les médecins essaient de prolonger la grossesse et de tenir jusqu'à l'accouchement naturel. Si le bien-être du bébé s'aggrave, une césarienne est pratiquée.

Si le problème est identifié à 28 semaines et que de graves écarts dans le processus de formation du fœtus sont établis, certains experts suggèrent de l'interrompre, car le résultat est difficile à prédire. Avec un manque d'eau modéré, le traitement est effectué à la maison, mais il est important de respecter les recommandations - prendre des médicaments, éliminer le stress et être plus souvent à l'air frais, en augmentant le nombre de promenades.

Les médecins tentent d'identifier et d'arrêter la maladie qui a causé l'oligohydramnios. Après avoir identifié la cause, il est toujours plus facile d'éliminer les conséquences. Ainsi, l'oligohydramnios peut être causé par un trouble métabolique d'une femme enceinte, puis un régime alimentaire est prescrit qui ramènera tous les indicateurs à la normale.

La prévention

Plus le niveau d'eau bas est détecté tôt, plus il y a de chances de restaurer la quantité d'eau et de revenir à un niveau normal. La prévention aide à prévenir le problème.

Il est recommandé à la femme enceinte d'éviter les situations stressantes et d'augmenter le nombre de promenades au grand air. Le régime doit inclure non seulement des vitamines et des minéraux, mais aussi beaucoup de liquides. Non seulement de l'eau, mais aussi du lait, des compotes, des jus.

Pour éviter un manque d'eau même avant la grossesse, il vaut la peine de passer certains tests qui vous permettront de déterminer les écarts et de les éliminer de manière moderne. Résoudre les problèmes des systèmes cardiovasculaire et urinaire, le cas échéant. Refuser des mauvaises habitudes.

Le bas niveau de l'eau n'est pas le jugement final. Vous devez croire en vous, vous connecter à l'accouchement de manière positive. Il est important d'écouter les recommandations des médecins et tout ira bien. Même avec ce diagnostic, des bébés en bonne santé naissent, seul le processus de développement nécessite un suivi plus attentif.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Comment choisir un mélange de lait fermenté pour les nouveau-nés

Analyses

Qui a besoin d'un régime spécialLes mélanges avec une composition de lait fermenté sont classés comme thérapeutiques et prophylactiques spéciaux.

Comment gérer le nombril d'un nouveau-né à la maison

Accouchement

L'enfant à naître est étroitement lié à la mère par le cordon ombilical, à travers lequel il reçoit tout ce dont il a besoin pour la vie. Et ainsi l'enfant est né - et le cordon ombilical a été coupé.

Elle a accouché à 26 semaines. Peur et incertitude. Soutien!

Analyses

Je mens pour le troisième jour dans le service postnatal, autour de mamans avec des bébés, mon âme est si malade que je ne veux pas vivre...

Menu bébé à 10 mois

Nutrition

Un enfant de 10 mois sait déjà avec certitude ce que sont les aliments complémentaires. Les pédiatres recommandent d'introduire la purée de légumes dans le menu du jour à partir de 6 mois.