Principal / Conception

Herpès pendant la grossesse - ce qui est dangereux et comment le traiter

L'herpès est une infection chronique courante. L'herpès pendant la grossesse est dangereux si l'infection survient après la conception. L'infection d'une femme ou des rechutes répétées de la maladie apparaissent dans le contexte d'une immunité réduite. Pourquoi l'herpès est-il dangereux pour une femme enceinte? Et comment traiter les éruptions cutanées pendant la grossesse?

Herpès pendant la grossesse: types et caractéristiques du virus

L'agent causal de l'herpès est un virus. De par sa nature, c'est un parasite intracellulaire, qui oblige les cellules du corps humain à se reproduire. Il existe plusieurs types d'infection herpétique auxquels une personne est sensible. Parmi ceux-ci, les virus les plus connus sont l'herpès simplex et la varicelle. Moins connus - virus d'Epstein-Barr, cytomégalovirus, pseudo-rubéole.

L'infection par le virus de l'herpès peut provoquer une réaction aiguë. Il peut également être asymptomatique. La nature de la réaction (aiguë ou imperceptible) dépend de l'immunité de la personne. Une forte immunité prend rapidement le contrôle du virus envahissant et limite sa multiplication (rappelez-vous que l'herpèsvirus est un parasite intracellulaire qui est introduit dans le corps humain à des fins de reproduction). Avec une forte immunité, les symptômes visibles de l'infection peuvent ne pas apparaître ou apparaître faiblement (sous forme de petites éruptions cutanées sans fièvre et malaise général).

Avec une immunité faible, le corps forme une réponse immunitaire pendant une longue période. Le processus de reconnaissance d'un virus et de production d'anticorps pour le combattre prend plusieurs jours. Pendant ce temps, l'herpès a le temps de se propager et de former des éruptions cutanées étendues. Au bout d'un moment, le corps prend le contrôle du virus et limite sa multiplication ultérieure, l'apparition de nouvelles éruptions cutanées. La phase de guérison et de cicatrisation commence.

Infection herpétique primaire

La réaction la plus aiguë est causée par une primo-infection avec une immunité réduite. Dans ce cas, les éléments suivants sont formés:

  • chaleur;
  • intoxication générale et malaise;
  • plaques rondes d'éruptions cutanées vésiculeuses qui démangent et sont douloureuses en même temps.

Après 2-3 après l'éruption cutanée, les bulles éclatent, les bulles adjacentes se fondent dans une plaie commune et sont recouvertes d'une croûte. Après 3-4 jours supplémentaires, la croûte sèche, à ce moment-là, une nouvelle peau s'est formée sous la croûte. De nouvelles éruptions s'arrêtent. Cette évolution de la maladie suggère que le système immunitaire a répondu et que la multiplication du virus est maîtrisée..

Si la réponse immunitaire est insuffisante, la plaie ne guérira pas. Le liquide suinte sous la croûte (exsudat), l'éruption se propage à d'autres zones de la peau.

Manifestation secondaire de l'infection

Les manifestations secondaires de l'infection ne sont pas aussi brusques que les premières. Ils sont appelés rechutes. Les infections secondaires se forment dans le contexte d'une diminution temporaire de l'immunité en présence de porteurs de virus chroniques (toute personne ayant contracté l'herpès devient un porteur à vie de ce virus).

Le parasite intracellulaire s'installe dans les cellules de la moelle épinière (neurocytes) et est stocké sous une forme inactive (dormante, latente). Immunité forte - le contrôle et ne permet pas la réactivation. Une immunité réduite est incapable de contrôler le virus. Il "se réveille" et se reproduit activement. Des taches arrondies d'éruptions cutanées cloques réapparaissent sur la peau humaine.

Les rechutes d'herpès se forment avec une diminution de l'immunité (lors d'un rhume, inflammation d'autres organes, empoisonnement, grossesse, menstruation, etc.). Certaines personnes ont des cloques qui démangent sur les lèvres à chaque rhume. Et chez les femmes, l'herpès «se réveille» souvent pendant les règles ou la grossesse.

Transport de virus pendant la grossesse: bon ou mauvais?

L'herpès chez la femme enceinte est dangereux pour l'enfant atteint d'une primo-infection. Au premier contact avec une infection, le corps de la mère n'a pas encore de corps immunitaire pour la contrôler, de sorte que l'herpès pénètre la barrière placentaire dans le sang du fœtus. La probabilité que le virus pénètre dans le sang du fœtus lors de l'infection initiale d'une femme pendant la grossesse est de 60%.

L'activation secondaire du virus se produit en présence d'anticorps. Par conséquent, les manifestations secondaires de l'infection ne sont pas si étendues et ne sont pas si dangereuses pour le développement du fœtus. La défense immunitaire agit plus rapidement et offre une protection plus efficace de l'enfant à naître contre l'infection. En cas de rechute, la probabilité d'infection fœtale est de 5%.

De plus, le porteur du virus et la présence d'anticorps dans le sang de la mère assurent au nourrisson une protection contre l'infection au cours des premiers mois de sa vie. À partir du sang de la mère, les corps immunitaires sont transférés au sang du bébé. Ainsi, dans la période initiale de la vie, le bébé est protégé de l'infection, lorsqu'il est infecté, il transfère facilement la maladie, forme avec succès ses propres corps immunitaires pour lutter contre le virus.

Herpès pendant la grossesse: localisation des éruptions cutanées

La localisation de l'éruption herpétique (le lieu de son apparition) est déterminée par le type de virus:

  • L'herpès simplex pendant la grossesse se présente sous la forme d'éruptions cutanées arrondies séparées sur la peau du visage ou autour des organes génitaux. Si l'éruption cutanée est située sur le visage, il s'agit d'un virus de type 1 ou HSV-1. Si l'éruption cutanée est localisée autour de l'anus et des organes génitaux, il s'agit d'un virus de type II ou HSV-2. Le premier type d'herpès est appelé herpès labial ou oral. Et le second est génital ou sexuel. L'herpès génital pendant la grossesse crée la possibilité d'infection du bébé pendant la grossesse et pendant l'accouchement.
  • L'herpès zoster pendant la grossesse forme des éruptions cutanées étendues sur tout le corps - plus souvent sur les côtés autour du tronc, moins souvent autour des hanches et des jambes ou des avant-bras et des bras. Lorsqu'il est infecté pour la première fois, l'herpès zoster est une varicelle connue. En cas de rechute répétée - zona.
  • Cytomégalovirus pendant la grossesse - ne forme pas d'éruptions cutanées. Son apparition est accompagnée de fièvre et de symptômes d'infection par le rhume (grippe), et le diagnostic est posé par des tests sanguins de laboratoire.
  • Le virus Epstein-Barr se déroule également sans éruptions cutanées. Il forme une mononucléose infectieuse.

Et maintenant - plus en détail sur les lieux de localisation de l'éruption d'herpès avec divers types d'infection herpétique.

Éruption cutanée boursouflante sur le visage

Plus souvent que d'autres, l'herpès pendant la grossesse apparaît sur le visage d'une femme. Il s'agit de l'herpès buccal ou labial. Pendant la grossesse, il peut également former des éruptions cutanées sur les épaules, le cou, le décolleté.

La fréquence des éruptions faciales est due à la prévalence généralisée de l'infection. Le type d'herpès labial est infecté par 95% de la population des pays développés. La plupart des femmes contractent l'infection pendant l'enfance, donc 95% des femmes enceintes sont porteuses

virus. La récidive de l'herpès pendant la grossesse est facilitée par une diminution physiologique de l'immunité, qui se forme pendant la grossesse pour diverses raisons (plus à ce sujet ci-dessous).

Souvent, le virus a des endroits «favoris» d'éruptions cutanées (avec des rechutes, des bulles apparaissent sur les mêmes zones cutanées «traditionnelles»). Par exemple, l'herpès facial sur la lèvre pendant la grossesse apparaît le long du bord extérieur des lèvres, dans les coins de la bouche ou à l'intérieur de la bouche - sur la membrane muqueuse. Il peut également apparaître sous le nez, sur les joues ou sur la cornée de l'œil (l'herpès ophtalmique est l'une des complications les plus graves de l'infection). L'herpès sous le nez est également désagréable. Pendant la grossesse, cela se produit souvent dans le contexte d'un nez froid et qui coule..

Une éruption cutanée autour des organes génitaux

Les éruptions cutanées dans la région génitale sont moins fréquentes que dans les zones ouvertes du corps. Ce type d'éruption cutanée est le résultat d'un virus de l'herpès simplex du deuxième type (génital). L'infection par ce virus survient pendant les rapports sexuels, c'est une infection sexuellement transmissible.

Le virus porteur du HSV-2 n'est pas si courant. Seulement 20% de la population est infectée par ce type d'herpès. Par conséquent, pour la plupart des femmes enceintes, l'herpès génital pendant la grossesse est un danger grave (en raison du manque d'anticorps contre ce type d'infection).

Éruption cutanée étendue sur tout le corps et varicelle

La varicelle bien connue est le troisième type d'infection herpétique ou virus Zoster. Cette maladie est répandue, de nombreuses femmes ont eu la varicelle pendant leur enfance. Par conséquent, le virus ne présente pas de danger pour leur enfant utérin (il y a des corps immunitaires dans le sang de la femme qui neutralisent le virus de la varicelle).

Si une femme n'a pas la varicelle dans son anamnèse, elle peut l'attraper pendant la grossesse. Avec une primo-infection au 1er trimestre, la probabilité de formation de pathologies est de 5%. Au cours des trimestres suivants, la probabilité de pathologies diminue encore. Par conséquent, en règle générale, la varicelle ou le zona ne nuit pas au fœtus dans l'utérus..

La récidive de la varicelle se forme principalement chez les personnes âgées. Avec une immunité très faible, il peut apparaître chez une femme enceinte. C'est ce qu'on appelle le zona (cela ressemble à de gros bardeaux autour du tronc, ou autour des épaules, des hanches).

Avec une récidive de l'herpès de la varicelle, la localisation de l'éruption cutanée est déterminée par les sorties des terminaisons nerveuses à la surface de la peau. Par conséquent, l'herpès post-varicelle chez la femme enceinte est toujours étendu et très douloureux..

Pourquoi l'herpès est dangereux pendant la grossesse: complications et pathologies

Pour un enfant qui se développe dans l'utérus, la primo-infection par le virus de l'herpès pendant la grossesse est dangereuse. Quel est le danger de l'herpès pendant la grossesse pour un enfant? Nous listons les pathologies qui peuvent se former lorsque le fœtus est infecté à travers la barrière placentaire:

  • L'herpès en début de grossesse dans 30% des cas forme une fausse couche. Fausse couche possible (grossesse gelée - lorsque le fœtus meurt dans l'utérus, mais il n'y a pas de fausse couche).
  • Si la grossesse persiste, des anomalies du développement fœtal sont possibles (troubles de la formation du cerveau et du système nerveux - paralysie cérébrale, épilepsie, cécité et surdité, malformations cardiaques, anomalies physiques).
  • L'herpès primaire chez une femme enceinte au 3ème trimestre, dans le pire des cas, peut provoquer la mort utérine et la naissance d'un enfant mort ou la mort subite d'un bébé après la naissance (70% des enfants infectés meurent). Au mieux, la primo-infection entraîne une naissance prématurée (50% des infections se terminent par elles au 3ème trimestre).

Le plus grand danger est posé par l'herpès génital pendant la grossesse lors du premier contact avec ce type de virus. Avec primo-infection au 1er et 2ème trimestre de la grossesse (de 1 à 6 mois) - l'infection herpétique génitale est un indicateur d'avortement.

L'herpès génital pendant la grossesse est moins dangereux si la mère est porteuse du virus. Dans ce cas, la probabilité d'infection pendant la grossesse ne dépasse pas 7%. Le plus grand risque d'infection apparaît plus tard - pendant l'accouchement. Par conséquent, la récidive de l'herpès génital pendant la grossesse est une indication d'accouchement par césarienne..

Quel est le danger d'infecter un enfant avec l'herpès génital pendant l'accouchement:

  • 45% des enfants développent des lésions cutanées et cornéennes.
  • 35% - maladies du système nerveux central avec décès ultérieur.

Diminution de l'immunité

La rechute ou la réactivation de l'infection herpétique se produit toujours dans le contexte d'une diminution de l'immunité. Pendant la grossesse, l'affaiblissement des réponses immunitaires est appelé physiologique et est considéré comme normal. Il est formé pour les raisons suivantes:

  • L'immunité diminue avec l'introduction d'un ovule fécondé dans la muqueuse de l'utérus - de sorte qu'il n'y a pas de rejet de l'organisme «étranger».
  • Une diminution de l'immunité au 2ème et au 3ème trimestre se produit en raison d'un manque de vitamines, qui sont activement consommées pendant le développement du fœtus.

Traitement de l'herpès pendant la grossesse

Aujourd'hui, il n'y a pas de médicament universel qui sauverait à jamais une femme des éruptions cutanées. Pour la santé d'une femme enceinte et de son enfant, il vaut mieux être porteur du virus et avoir un petit titre d'anticorps dans une prise de sang. Et pour cela, il est nécessaire de maintenir un niveau élevé d'immunité. Mais que faire si l'infection s'est produite?

Le traitement de l'herpès chez la femme enceinte utilise des médicaments antiviraux éprouvés. Ils aident le système immunitaire à prendre le contrôle du virus et à réduire la probabilité de sa transmission au fœtus..

De plus, la santé du fœtus est surveillée. Avec le développement de défauts évidents, il est recommandé à la femme d'interrompre la grossesse. À l'avenir, pour porter un bébé en bonne santé, il est nécessaire d'effectuer un traitement antiviral avant la grossesse (pour réduire l'activité du virus, qui se traduira par une diminution du titre en anticorps).

Herpès pendant la grossesse: médicaments pour traiter l'infection

Voici les caractéristiques des médicaments les plus connus pouvant être utilisés pour traiter l'herpès chez une femme enceinte.

Acyclovir

L'acyclovir est un antiherpès spécifique. Lorsqu'il pénètre dans le corps humain, il arrête la reproduction des virus (réplication de l'ADN viral) sans endommager les cellules humaines.

L'acyclovir traverse facilement la barrière placentaire, pénètre dans la circulation sanguine fœtale et le lait maternel. Si nécessaire, il est utilisé pour traiter les femmes enceintes et allaitantes, cependant, la permission de son utilisation pendant la grossesse n'est pas entièrement comprise. Lors du traitement des femmes enceintes, la préférence est donnée aux agents externes (pommades). Le traitement interne n'est indiqué qu'en cas d'infection primaire ou de rechute étendue.

Sur la base de l'acyclovir, un grand nombre de préparations pharmaceutiques sont produites. En énumérons quelques-uns: formes de comprimés - Gerpevir, Zovirax, Vivorax, crèmes et pommades - Atsik, Herperax, Zovirax. Avec un traitement à long terme, les virus de l'herpès développent une résistance à l'action de l'acyclovir. Par conséquent, les médicaments basés sur celui-ci ne sont efficaces que pour un usage primaire..

Panavir

Le Panavir est une préparation à base de plantes (à base d'extrait de plante solanacée). Son utilisation est autorisée aux 2ème et 3ème trimestres de la grossesse en présence d'une exacerbation ou d'une primo-infection. Le médicament est efficace contre les formes simples d'herpès et de cytomégalovirus. Disponible sous forme de suppositoires et de gel.

Génériques de l'acyclovir

Famvir est l'un des génériques d'acyclovir les plus efficaces. Son admissibilité pour les femmes enceintes n'a pas été prouvée, par conséquent Famvir est utilisé uniquement en cas de menace pour la vie de la mère ou du fœtus en développement.

Interdit aux femmes enceintes - Ganciclovir, Foscarnet.

Stimulants d'immunité

Les stimulants d'immunité augmentent les réponses immunitaires et accélèrent la production d'anticorps dans le corps d'une femme. Parmi les stimulants les plus courants et étudiés figurent les suppositoires rectaux Viferon et leur analogue Genferon. Ils sont approuvés pour une utilisation pendant la grossesse après 14 semaines - à la fois pour le traitement et pour la prévention des rechutes. Il n'y a pas de recommandations pour le traitement par Viferon au 1er trimestre (il n'y a pas de base de données suffisante pour confirmer l'innocuité du médicament).

Revues de traitement

Svetlana K., Nizhny Novgorod Éruptions cutanées pendant la grossesse - le médecin a prescrit du Panavir. Vous vous inquiétez du traitement, l'éruption cutanée disparaît, mais lentement.

Karina, Aktobe J'ai une éruption cutanée sur la lèvre, terme B - 14 semaines. Le médecin a prescrit des suppositoires rectaux Viferon, a déclaré que l'éruption cutanée n'était pas étendue, un tel traitement suffirait.

Alina K., Moscou J'ai toujours l'herpès pendant la maladie. Avant l'éruption cutanée, il commence à démanger et à faire mal à un endroit sur la lèvre. Si le froid est sévère, des bulles supplémentaires apparaissent à côté de la lèvre. Guérir au moment de l'éruption cutanée est inefficace, presque rien n'y fait. Mais si vous prenez des stimulants immunitaires à l'avance, l'éruption cutanée apparaît moins souvent. J'ai mis des bougies Viferon à l'automne et les deux premiers mois de l'hiver n'ont pas fait mal.

Toutes les informations sont fournies à titre informatif uniquement. Et ce n'est pas une instruction d'auto-traitement. Si vous ne vous sentez pas bien, consultez votre médecin.

Herpès pendant la grossesse

Beaucoup ont non seulement entendu parler d'une maladie telle que l'herpès, mais aussi par expérience personnelle. Aujourd'hui, 90% de la population est porteuse de l'herpès. Présent dans le corps humain depuis 5, 10 et même 25 ans, l'herpès peut ne pas se manifester de quelque manière que ce soit, car l'immunité d'une personne «supprime» ses manifestations et le virus, se rendant compte qu'il ne peut pas y faire face, «sommeille». Cela dure jusqu'à ce que les défenses du corps s'affaiblissent. Il existe diverses méthodes de traitement visant, tout d'abord, à supprimer les manifestations de la maladie et à restaurer l'immunité. Mais il y a un «mais»: cette maladie est irréaliste à guérir, elle ne peut être «endormie», et jusqu'à ce que l'immunité s'affaiblisse à nouveau. Malheureusement, la grossesse fait partie de ces périodes où une maladie vivant en état d'animation suspendue commence à progresser..

Que savons-nous de l'herpès?

  • Une personne sur deux est porteuse de ce virus.
  • Le virus de l'herpès se cache généralement dans le système nerveux périphérique autour de la colonne vertébrale.
  • Lutte contre l'herpès herpès. C'est nous au fait qu'aujourd'hui, distinguer l'herpès des premier et deuxième types.
  • L'herpès se présente sous la forme d'une éruption cutanée sous forme de bulles, dont l'endroit le plus préféré est les lèvres ou le nez (s'il s'agit d'un virus de type 1) ou les organes génitaux (dans le cas du type 2).
  • L'herpès se transmet de 4 manières. Parmi eux: aérien, sexuel, contact (avec un baiser, une poignée de main, partage d'articles ménagers communs) et générique (de la mère à l'enfant pendant la gestation ou l'accouchement).
  • Le virus de l'herpès simplex est présent dans la salive, le sang, la lymphe, les larmes, l'urine, le sperme et le liquide céphalo-rachidien de l'hôte.
  • Le virus pénètre dans l'ADN humain, y introduit de nouvelles informations et se multiplie.
  • L'herpès peut contribuer au développement du cancer du col de l'utérus et du corps utérin.

Pourquoi le virus de l'herpès est dangereux pendant la grossesse?

Comme nous l'avons dit, l'herpès se manifeste souvent pendant la grossesse, lorsqu'il y a une diminution de l'immunité. Ce dernier est simplement nécessaire à la mise en place réussie du fœtus, qui dans une certaine mesure est un objet étranger pour le corps de la femme enceinte. Par conséquent, la nature l'a arrangé pour que pendant 9 mois, le corps s'affaiblisse et n'essaie pas de se débarrasser de «l'étranger». Autrement dit, du point de vue de la grossesse, ce phénomène est simplement nécessaire, mais dans le cas de l'herpès, tout est différent.

C'est très dangereux si une femme a contracté l'herpès pendant la grossesse. Dans ce cas, il est possible que le virus pénètre dans le placenta dans le corps de l'enfant. Certes, l'infection peut ne pas se produire. Si une femme est infectée au cours du premier trimestre de la grossesse, le risque de fausse couche augmente considérablement. Si cela ne se produit pas, le virus peut «agir» dans un autre domaine et provoquer diverses malformations fœtales: lésions du système nerveux central, malformations cérébrales congénitales graves, déficience visuelle, déficience auditive et diverses anomalies du développement physique. Une infection au troisième trimestre peut entraîner une mortinaissance ou la naissance d'un bébé atteint de lésions cérébrales.

Des prévisions plus réconfortantes pour les femmes qui souffraient d'herpès ou qui étaient porteuses du virus avant même leur grossesse. Dans cette catégorie de femmes, les bébés sont protégés par les anticorps maternels..

La méthode d'accouchement la plus couramment utilisée, s'il y a eu une exacerbation de l'herpès génital peu avant l'accouchement, est la césarienne. Cela est dû au risque élevé d'infection de l'enfant lors du passage dans un canal de naissance infecté. Certains spécialistes pratiquent l'accouchement par voie vaginale. Pour ce faire, ils neutralisent le virus avec des médicaments. L'un d'eux est, par exemple, l'acyclovir.

Comment traiter l'herpès pendant la grossesse

Si une femme avant la grossesse a observé des manifestations d'herpès, cela doit être dit à l'obstétricien-gynécologue. En cas d'exacerbation de la maladie lors du portage d'un enfant, il ne faut pas reporter une visite chez le médecin: plus les mesures sont prises tôt, plus les chances de succès sont importantes.

Comme nous l'avons noté, il n'existe aucun médicament capable de tuer le virus et d'assurer une guérison complète. Les mesures prises par les médecins affectent soit le virus, soit le système immunitaire. La situation du traitement des femmes enceintes est aggravée par le fait que tous les médicaments connus ne peuvent pas être utilisés pendant 9 mois.

Le principal allié d'une femme enceinte dans la lutte contre l'herpès est le Panavir, qui peut être utilisé en interne et en externe. Aussi, mais avec prudence, utilisez une pommade antiherpétique acyclovir. Elle lubrifie les lésions de l'éruption cutanée environ 5 fois par jour pendant une semaine. En outre, des pommades oxoliniques, alpisarine, tebrofène, tétracycline ou érythromycine sont utilisées..

Parfois, le médecin recommande de lubrifier les plaies d'herpès avec une solution d'interféron, ainsi que de la vitamine E, ce qui contribue à une guérison plus rapide des plaies. Si un déficit immunitaire est diagnostiqué, un traitement par immunoglobulines est utilisé.

À partir de remèdes populaires, appliquez la lubrification du foyer avec de l'huile de sapin, adoucissez les croûtes avec de la crème à la camomille ou une pommade au calendula. Une boisson chaude généreuse est recommandée, comme du thé au miel ou de la viorne.

Les instructions pour certains médicaments indiquent qu'ils ne doivent pas être utilisés pendant la grossesse. Mais une femme doit faire confiance à son médecin qui lui a prescrit l'un de ces médicaments et savoir qu'une infection non traitée est beaucoup plus dangereuse que de prendre des médicaments «non autorisés»..

Comment et comment traiter l'herpès pendant la grossesse. Pourquoi l'herpès est dangereux?

Qu'est-ce que l'herpès pendant la grossesse?

L'agent causal de la maladie est un virus appartenant à des parasites intracellulaires qui ne se multiplient que dans les cellules humaines. Il existe plusieurs types d'herpès. Le plus souvent, une personne développe le virus de l'herpès simplex et la varicelle. Moins fréquemment, l'infection se produit avec le cytomégalovirus, la pseudo-rubéole et le virus Epstein-Bar.

Après l'infection, l'herpès peut être asymptomatique ou aigu. L'évolution de la maladie dépend de l'immunité de la personne infectée:

  1. Si la réaction de défense de l'organisme est forte, le virus est maîtrisé et sa reproduction intracellulaire est bloquée. Dans ce cas, les signes de la maladie apparaissent faiblement ou sont complètement absents..
  2. Si le système immunitaire est affaibli, après l'invasion du virus, le corps développe une réponse immunitaire pendant une longue période. En quelques jours, le virus est reconnu et des anticorps contre lui commencent à être produits. Pendant ce temps, le virus de l'herpès parvient à se propager largement, se manifestant par des éruptions cutanées étendues sur la peau. Après un certain temps, l'action du virus est déjà contrôlée par le système immunitaire, par conséquent, la multiplication supplémentaire de ses cellules et l'apparition d'une nouvelle éruption cutanée sont limitées. Le corps entre dans une phase de guérison et les blessures guérissent.

Les causes et les symptômes de l'herpès chez les filles enceintes

Vous pouvez contracter l'herpès des manières suivantes:

  • aéroporté;
  • contact et ménage;
  • sexuel;
  • pendant l'accouchement;
  • par contact étroit avec une personne infectée.

En règle générale, la principale raison de la manifestation de l'herpès pendant la grossesse est une diminution de l'immunité, mais elle peut également se produire dans le contexte des facteurs suivants:

  1. Changement des niveaux hormonaux.
  2. Surmenage.
  3. Avitaminose et carences nutritionnelles.
  4. Hypothermie.
  5. Traitement avec certains médicaments.
  6. Maladies chroniques des organes internes.

Après la conception pour le corps féminin, l'embryon est un corps étranger.Par conséquent, afin d'éviter le rejet naturel, l'immunité d'une femme enceinte est réduite. Les cellules du virus de l'herpès sont très petites, ce qui leur permet de pénétrer dans le placenta à travers la circulation sanguine jusqu'au fœtus, ce qui entraîne une infection de l'enfant à naître: le virus se multiplie rapidement dans ses tissus.

Au cours de l'évolution aiguë de la maladie, ses premiers symptômes sont une petite éruption cutanée sur les lèvres ou les muqueuses. Tout d'abord, des taches apparaissent, qui finissent par devenir de petites bulles contenant du liquide. Après quelques jours, ces bulles éclatent puis se recouvrent d'une croûte. En plus des éruptions cutanées, avec une infection primaire, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • une augmentation de la température corporelle jusqu'à 38 degrés;
  • démangeaisons et brûlures aux endroits des éruptions cutanées;
  • gonflement de la peau;
  • douleurs musculaires et douleurs articulaires.

Lorsque la maladie réapparaît, en règle générale, seules des éruptions cutanées apparaissent. Si les premiers symptômes surviennent pendant la grossesse, une femme doit consulter un médecin: un traitement rapide aidera à éviter d'éventuelles complications.

Types d'herpès

L'herpès pendant la grossesse peut prendre plusieurs formes, qui peuvent être affichées pendant la grossesse et l'enfant à naître.

L'herpès pendant la grossesse se manifeste sous les formes suivantes:

  1. Primaire: infection après la conception, il n'y a pas d'anticorps anti-virus dans le corps féminin.
  2. Récidive: infection par le virus avant la grossesse, son activation dans le contexte d'une diminution de l'immunité et d'une évolution aiguë. Les anticorps contre l'herpès sont présents dans le corps féminin.
  3. Porter le virus sans présenter de symptômes. Dans ce cas, le virus se propage à travers les cellules du corps féminin, mais n'affecte en aucun cas le déroulement de la grossesse et le développement de l'enfant à naître..

La plus dangereuse pendant la grossesse est la primo-infection par l'herpès: dans ce cas, le danger peut menacer le fœtus. Avec une manifestation aiguë répétée du virus, il n'y a plus un tel danger.

Selon la forme de propagation de l'herpès pendant la grossesse, il en existe deux types:

  • l'herpès labial, qui se produit sur les lèvres et autour de la bouche, provoque son herpès de type 1;
  • l'herpès génital, qui se manifeste dans la région génitale ou le rectum, provoque l'herpès de type 2.

Herpès sur les lèvres pendant la grossesse

L'herpès se manifeste pendant la grossesse du 1er type avec des cloques sur les lèvres et autour de la bouche. Ils l'appellent généralement "un rhume". Au fil du temps, ces bulles éclatent et au lieu d'elles, des plaies subsistent, qui guérissent en quelques semaines - un mois. Avec la manifestation initiale du virus, les blessures mettent plus de temps à guérir.

Après la fin de la période aiguë et la disparition de toutes les éruptions cutanées, l'herpès est toujours présent dans le corps de l'hôte et peut réapparaître dans la même zone. Le plus souvent, l'infection se produit par des baisers, des contacts familiaux ou des gouttelettes en suspension dans l'air.

L'herpès pendant la grossesse est souvent accompagné de rhumes et de nez qui coule. Les éruptions cutanées sont localisées dans les coins de la bouche, sur la membrane muqueuse, le long du bord externe des lèvres et sous le nez.

Herpès génital pendant la grossesse

L'herpès pendant la grossesse du 2ème type se manifeste par des éruptions cutanées ulcéreuses dans la région génitale ou le rectum, moins souvent ailleurs. La maladie est transmise sexuellement ou dans la vie de tous les jours, ainsi que lors du passage de l'enfant dans le canal génital, et survient beaucoup moins souvent que l'herpès sur les lèvres.

En raison du manque d'anticorps contre l'herpès de type 2 pendant la grossesse, lors de l'infection initiale pendant la grossesse, cela peut constituer une menace sérieuse. Souvent, la maladie est accompagnée d'autres infections sexuellement transmissibles, par conséquent, lors du diagnostic de l'herpès génital, il est nécessaire de passer une analyse pour identifier d'autres IST.

Ce type de virus se manifeste par les symptômes suivants:

  1. Écoulement vaginal aqueux abondant pendant 7 jours.
  2. Brûlures et démangeaisons, généralement avant l'éruption cutanée.
  3. Éruption cutanée sur les tissus des organes génitaux externes, des parois vaginales et du col de l'utérus. Ces éruptions cutanées sont de petites bulles contenant un liquide clair. Après quelques jours, ils éclatent et à la place des plaies apparaissent, guérissant en 10 à 14 jours..
  4. Muscles et maux de tête.
  5. Faiblesse générale.
  6. Une augmentation de la température corporelle à 38 degrés ou même plus.

Traitement de l'herpès pendant la grossesse

Si, même avant le début de la grossesse, une femme a manifesté de l'herpès, cela doit être absolument dit au médecin observateur. Lorsqu'une exacerbation de l'infection survient pendant la grossesse, vous devez immédiatement consulter un gynécologue pour éviter d'éventuelles conséquences négatives de la maladie.

À ce jour, il n'existe aucun médicament qui élimine complètement le virus de l'organisme et garantit la guérison. Le médecin ne prescrit que des mesures pour affecter directement le virus, en l'affaiblissant légèrement ou visant à restaurer l'immunité.

Le traitement de l'herpès pendant la grossesse est compliqué par le fait que tous les médicaments ne sont pas approuvés pour une utilisation pendant cette période..

Comment traiter l'herpès pendant la grossesse?

Avec plus de prudence, le médecin prescrit la pommade «Acyclovir», qui a un effet antiherpétique. Il aide à arrêter la reproduction du virus sans endommager les cellules du corps humain. «Acyclovir» traverse facilement le placenta, pénètre dans le sang de l'enfant à naître et pénètre également dans le lait maternel. Son utilisation pendant la grossesse et l'allaitement n'a pas été complètement étudiée, par conséquent, seul un médicament externe est prescrit pendant cette période. La pommade est appliquée ponctuellement sur le site de l'éruption cutanée environ 5 fois par jour pendant 7 jours.

Au fil du temps, la résistance du virus à «Acyclovir» se forme, de sorte que le médicament est le plus efficace dans la manifestation initiale de la maladie. D'autres médicaments à base d '«Acyclovir» peuvent également être prescrits: «Zovirax», «Gerpevir», «Atsik». En outre, le médecin peut recommander des onguents antiviraux: oxolinique, alpisarine. Onguents à la tétracycline, au tebrofène ou à l'érythromycine moins couramment utilisés.

Pour la guérison précoce des plaies existantes, il est recommandé de les lubrifier avec de la vitamine E, ainsi qu'une solution d'interféron. Avec une immunité réduite, des médicaments immunostimulants peuvent être prescrits. Parmi eux, les plus populaires sont "Viferon" et "Genferon". Leur utilisation est autorisée après 14 semaines de grossesse. Ces médicaments aident à combattre le virus et empêchent également la récurrence de la maladie..

À partir des méthodes traditionnelles de traitement de l'herpès pendant la grossesse, vous pouvez utiliser la lubrification des éruptions cutanées avec de l'huile de sapin, de la pommade au calendula ou de la crème à la camomille. Ces fonds adoucissent les croûtes des plaies. En outre, lors du traitement de l'herpès pendant la grossesse, il est recommandé de consommer plus de liquides..

L'herpès est-il dangereux pendant la grossesse?

Si une femme était porteuse du virus de l'herpès avant la grossesse, l'enfant sera protégé par les anticorps maternels, et si l'infection réapparaît, le risque d'infection du bébé ne sera que de 7%. Si l'infection s'est déjà produite pendant la grossesse, ce chiffre passe à 60%. La pénétration du virus à travers le placenta jusqu'à l'enfant peut affecter négativement à la fois sa santé et le déroulement de la grossesse.

Lorsqu'un fœtus est infecté au 1er trimestre de la grossesse, les pathologies suivantes peuvent apparaître:

  • risque accru de fausse couche spontanée;
  • développement de lésions du système nerveux du fœtus;
  • troubles auditifs et visuels;
  • écarts de développement physique;
  • l'apparition de défauts dans le tissu cérébral du bébé.

Pour prévenir de telles pathologies, le médecin prescrit un traitement médicamenteux dès les premiers symptômes de la maladie. Parfois, l'herpès primaire au début de la grossesse peut même devenir une raison d'interruption de grossesse.

Après l'enregistrement de la grossesse, une femme prélève régulièrement un frottis du tractus génital pour détecter ce virus. Au 2ème trimestre, une analyse est également faite pour la présence d'immunoglobulines et une échographie est réalisée. À l'échographie, l'infection intra-utérine d'un enfant avec le virus de l'herpès se manifeste par les symptômes suivants:

  1. Épaississement du placenta.
  2. Suspension dans le liquide amniotique.
  3. La présence de kystes aqueux dans le cerveau du bébé.

Si de tels symptômes sont détectés, la femme enceinte est examinée et, lorsque l'herpès génital est diagnostiqué, les deux futurs parents subissent un traitement. Pendant la période de thérapie, les rapports sexuels sont exclus. Si la primo-infection est détectée au 2ème trimestre de la grossesse, elle peut provoquer des anomalies fœtales, parfois incompatibles avec la vie..

Lors du diagnostic d'une infection primaire avec une infection au 3ème trimestre de la grossesse, il existe un risque de naissance prématurée, d'écoulement intempestif de liquide amniotique et de retard du développement intra-utérin du bébé.

La principale manifestation de l'herpès après 36 semaines de grossesse augmente le risque de troubles du système nerveux central du bébé et provoque des maladies de la peau, du foie et de la rate. Même avec un traitement post-partum, le bébé peut mourir soudainement ou devenir handicapé. De telles conséquences désastreuses sont assez rares, mais pour éliminer les complications possibles, le médecin prescrit un traitement.

Pour exclure l'infection de l'enfant lors du passage par le canal génital, une femme subit une césarienne.

Prévention de l'herpès pendant la grossesse

Des mesures préventives pour le développement de l'herpès doivent être prises avant même la conception. Pour ce faire, vous devez suivre certaines recommandations:

  1. Durcissement.
  2. Suivez les règles d'hygiène personnelle.
  3. Renforce l'immunité.
  4. Mangez bien et équilibré.
  5. Refuser des mauvaises habitudes.
  6. Traiter en temps opportun les infections virales et bactériennes.
  7. Examiné avant de concevoir un enfant, faites d'abord un test sanguin pour la présence d'anticorps contre l'herpès.

Traiter les nouveau-nés infectés par l'herpès

En règle générale, l'herpès chez les nouveau-nés survient à la suite d'une infection de la mère au 3e trimestre par la forme génitale de la maladie. Les premiers symptômes d'infection apparaissent 2 semaines après la naissance du bébé..

Parmi les signes du virus, il y a tout d'abord des éruptions cutanées sous forme de bulles sur la peau et les muqueuses de l'enfant. L'éruption disparaît après 10 jours. Chez les bébés prématurés, l'herpès est souvent accompagné d'encéphalite herpétique..

Les lésions cérébrales sont caractérisées par les symptômes suivants:

  • difficulté à respirer;
  • augmentation de la somnolence;
  • température corporelle élevée;
  • syndrome convulsif.

Si l’enfant ne bénéficie pas d’une assistance médicale en temps opportun, la probabilité de sa mort est élevée. Pour le traitement, «Acyclovir» est utilisé. Des antibiotiques et des immunostimulants sont également prescrits..

Conséquences de l'herpès génital pendant la grossesse

L'herpès génital pendant la grossesse est l'un des principaux problèmes de l'obstétrique et de la gynécologie pratiques. En raison de caractéristiques physiologiques, les femmes sont plus souvent infectées que les hommes. Dans cette situation, l'important est qu'il y en ait des «sous-examinés». Cela conduit à l'évolution asymptomatique de la maladie..

Le virus de l'herpès simplex de type 2 en termes de degré de danger pour le fœtus occupe la deuxième place après l'agent causal de la rubéole. Sa présence dans le corps d'une femme enceinte peut entraîner une infection de l'embryon, du fœtus et de l'enfant né de diverses manières.

Cela conduit à une fausse couche spontanée précoce ou tardive ou à un développement retardé du fœtus, à son hypoxie (manque d'oxygène) et à des anomalies du développement, à une naissance prématurée..

Et même avec un diagnostic rapide, une question très importante demeure: comment traiter l'herpès génital pendant la grossesse. Ce n'est un secret pour personne que tout médicament peut affecter le corps de la femme, ainsi que le fœtus. L'essentiel est de ne pas nuire pendant le traitement..

Le mécanisme du développement de l'herpès pendant la grossesse

L'herpès génital pendant la grossesse peut survenir dans deux cas. La première est la primo-infection par le virus de l'herpès génital. Dans ce cas, la femme n'a jamais rencontré cette maladie auparavant, elle est donc infectée pour la première fois de sa vie..

Le virus de l'herpès génital ou herpèsvirus du deuxième type est transmis d'une personne malade ou d'un porteur du virus à une personne en bonne santé par contact sexuel. Les rapports sexuels non protégés sont dangereux, en particulier vaginaux.

Attention. Le risque de contracter l'herpèsvirus est très élevé si le partenaire souffre actuellement de la maladie sous une forme manifeste ou latente.

En cas d'infection primaire, la période d'incubation est de 4 à 11 jours, après quoi les premiers symptômes de la maladie apparaissent. L'évolution de la maladie chez les femmes enceintes n'est pas différente de celle des femmes non enceintes. Cependant, il convient de garder à l'esprit que l'infection herpétique affecte négativement le fœtus et peut entraîner des complications de la grossesse..

En plus de l'infection initiale, une récidive de l'herpès génital peut survenir pendant la grossesse. L'herpès récidivant chez les femmes qui ont eu une vie sexuelle active pendant une période suffisamment longue est plus fréquent que la primo-infection.

Rechute

L'herpès génital récurrent est une plaie herpétique sur les organes génitaux qui se reproduit. La récidive de l'infection herpétique a souvent les mêmes manifestations que l'infection primaire, mais elle est moins dangereuse pour le corps d'une femme enceinte.

La différence est qu'avec une rechute de l'infection, il existe déjà une immunité formée contre l'herpèsvirus du deuxième type, car la probabilité que la maladie se développe fortement diminue. Cependant, le fœtus n'a pas d'immunité, donc le risque d'infection demeure.

Pendant la grossesse, la récidive de l'infection herpétique se produit assez souvent. Pour ce faire, il n'est pas nécessaire de contacter à nouveau un patient atteint de cette maladie infectieuse..

Une fois dans le corps, le virus reste à jamais dans les ganglions nerveux. Le système immunitaire supprime sa reproduction, mais dès qu'il s'affaiblit un peu, le virus se réactive et provoque la maladie.

Pendant la grossesse, l'immunité s'affaiblit toujours. Le fœtus est un agent étranger pour le corps de la mère, car dans le corps d'une femme enceinte, les hormones sexuelles suppriment le système immunitaire, ce qui permet de porter un enfant en bonne santé. Dans le même temps, une diminution de l'immunité entraîne une exacerbation des infections chroniques, y compris l'herpès génital.

De plus, les chances de récidive de l'herpès génital augmentent dans les cas suivants:

  • Rhumes;
  • Hypothermie;
  • Irradiation ultraviolette;
  • Exacerbation des maladies chroniques des organes internes;
  • Stress;
  • Hypovitaminose;
  • Gestes.

Toutes ces conditions contribuent à une diminution de l'immunité et à une rechute de l'infection à herpèsvirus..

Planifier une grossesse avec l'herpès

L'herpès génital est une infection TORCH. Ce sont des maladies transmises par le placenta de la mère au fœtus et peuvent provoquer des malformations congénitales.

Attention. Si une femme a contracté l'herpèsvirus de type 2 pour la première fois, le couple doit être protégé d'une éventuelle grossesse pendant les 12 prochaines semaines, car le virus est le plus actif à ce moment..

Il vaut également la peine d'être protégé lors d'une récidive de l'infection, bien que pour un embryon en développement, il s'agisse d'une maladie moins dangereuse que l'infection primaire.

Si une femme a l'herpès génital avant 12 semaines, il est recommandé d'interrompre la grossesse. Sa conservation est peu pratique en raison du risque élevé de développer des malformations congénitales profondes, ainsi que de la probabilité de complications de la grossesse. Dans la période de 12 à 22 semaines, l'interruption de grossesse est également possible pour des raisons médicales, mais dans ce cas, il doit y avoir des anomalies prouvées dans le développement du fœtus ou le déroulement de la grossesse.

Après 22 semaines, tout retrait du fœtus du corps de la mère est considéré comme sa naissance.Par conséquent, aux stades ultérieurs, l'herpès génital ne peut être traité que pour réduire le risque de passage du virus à travers le placenta.

Symptômes de l'herpès

L'herpès génital pendant la grossesse peut survenir sous une forme typique, atypique et latente. L'évolution typique est plus typique de l'infection primaire, moins souvent avec la récidive de l'infection.

La maladie commence par l'apparition de démangeaisons, de douleur ou de sensation de brûlure dans la zone intime. Quelques jours plus tard, au même endroit où la douleur est apparue, des éruptions herpétiques se produisent. Ils ressemblent à des vésicules au contenu transparent sur une base enflammée. En règle générale, il existe plusieurs de ces bulles et elles sont situées dans des groupes. En outre, la température peut augmenter, en règle générale, jusqu'à des nombres subfébriles..

Une maladie atypique chez la femme enceinte se manifeste sous la forme d'une inflammation des organes génitaux internes ou externes et des organes du système urinaire. Une femme peut développer une cervicite, une vaginite, une urétrite, une cystite. L'annexite chez la femme enceinte est extrêmement rare. Cette forme est plus fréquente dans l'herpès récurrent. Une femme peut ressentir une douleur ou une sensation de brûlure dans le périnée, ainsi que dans le bas de l'abdomen, parfois la miction devient plus fréquente.

La forme latente a un cours absolument asymptomatique. Pour les femmes enceintes, c'est le plus dangereux, car les femmes ne savent souvent pas que l'infection à herpèsvirus s'est activée dans leur corps. Le dépistage en laboratoire des infections génitales est d'une grande importance pour la détection de cette forme. Cela vous permet d'identifier la maladie même si elle ne se manifeste pas. Il est à noter que la forme latente n'est pas moins dangereuse pour le fœtus que toute autre.

Pour référence. En plus des manifestations de l'herpès lui-même, une femme enceinte peut éprouver diverses complications de son état. Par exemple, gestose précoce et tardive, avortement spontané, naissance prématurée. Des récidives fréquentes d'herpès génital peuvent entraîner des fausses couches récurrentes. Ainsi, l'herpès génital et la grossesse sont toujours un problème urgent pour les obstétriciens et les gynécologues..

Herpès génital au premier trimestre

Les 12 premières semaines de grossesse, le développement des structures cellulaires de base de l'embryon et la formation des organes vitaux.

L'herpèsvirus du deuxième type pendant cette période, sans aucun obstacle, peut pénétrer dans l'organisme en développement de l'enfant et modifier son code génétique.

L'herpès est-il dangereux pendant la grossesse et doit-il être traité

L'herpès et la grossesse sont liés. Pendant la période de procréation, l'immunité diminue, ce qui crée des conditions propices à la récurrence des maladies chroniques. Ces derniers incluent l'herpès simplex (labial et génital). Ces virus affectent le déroulement de la grossesse de différentes manières et, dans certains cas, peuvent altérer le développement de l'enfant..

Quel est le virus de l'herpès?

Le virus de l'herpès simplex (HSV de type 1 ou 2) est une infection contagieuse qui envahit le système nerveux central et affecte la moelle épinière. Un agent pathogène actif provoque l'apparition d'éruptions pétillantes caractéristiques remplies de liquide.

Les causes de l'herpès en début de grossesse sont associées à une diminution des fonctions de protection du corps, qui survient en raison de changements hormonaux après la conception de l'enfant. D'autres infections ou virus, ainsi que des maladies concomitantes de nature et de localisation différentes, peuvent provoquer une rechute de la maladie.

Il existe deux formes d'herpès:

  • primaire;
  • chronique.

Les deux formes sont caractérisées par des symptômes similaires. Cependant, l'herpès primaire est plus intense..

Herpès pendant la grossesse

Voies de transmission

Les voies de transmission suivantes des virus de l'herpès sont distinguées:

  • contact direct);
  • aéroporté;
  • à travers les objets;
  • pendant les rapports sexuels;
  • vertical (placentaire) de la mère à l'enfant.

L'infection de ces manières (à l'exception de cette dernière) se produit à condition que l'agent pathogène pénètre dans des plaies ouvertes ou des muqueuses.

La primo-infection par le virus de l'herpès survient généralement au cours des premières années de la vie. Le pathogène actif pénètre dans la structure cellulaire et utilise les composants de cette dernière pour son propre développement. De plus, l'herpès stimule certains mécanismes de synthèse de certaines substances nécessaires à l'apparition de nouvelles particules pathogènes..

Dans les 4 à 6 premiers jours suivant l'infection, la présence d'anticorps IgM est détectée dans le sang d'une personne porteuse du virus. De plus, la synthèse d'immunoglobulines de ce type provoque à la fois un herpès labial et génital. Au fil du temps, des anticorps IgG apparaissent dans le sang.

Il est presque impossible de détecter les herpérovirus dans le corps le premier jour après l'infection en analysant le sang pour des immunoglobulines spécifiques. Cependant, pendant cette période, un clonage actif des virions du virus se produit, à la suite duquel des bulles et d'autres symptômes caractéristiques de la maladie apparaissent..

Symptômes et localisation

La manifestation primaire ou l'exacerbation de l'herpès suit un seul scénario. Le HSV pendant la grossesse se caractérise par des éruptions de bulles sur les lèvres remplies d'un liquide clair. Les symptômes suivants précèdent l'apparition de néoplasmes:

  • hyperémie (rougeur) de la zone à problème;
  • démangeaison;
  • brûlant;
  • sensations douloureuses;
  • légère augmentation de la température corporelle.

Photo # 1 - Éruption d'herpès dans les endroits intimes, photo # 2 - Herpès sur la lèvre

Ce dernier symptôme est rare et concerne principalement une primo-infection des organes génitaux ou un état d'immunodéficience (caractéristique de la grossesse). Il est également possible que des signes d'intoxication générale du corps apparaissent..

Dans les 5 à 7 jours suivant la formation de l'éruption cutanée, celle-ci s'ouvre d'elle-même. À la place des bulles, des ulcères hémorragiques apparaissent, qui finissent par se couvrir d'une croûte brune. Cette période est considérée comme la plus dangereuse, car le liquide libéré lors de l'ouverture de l'éruption cutanée contient de nombreux virions du virus.

Pendant la guérison, l'intensité des symptômes généraux diminue. En moyenne, il faut jusqu'à deux semaines pour restaurer complètement la peau ou les muqueuses touchées par l'éruption vésiculeuse.

La localisation des herpérovirus est déterminée par la zone à travers laquelle l'infection s'est produite. Cela est dû au fait que l'agent pathogène pénétrant dans le corps est introduit dans la moelle épinière. En présence de conditions prédisposantes, le virus «descend» le long des terminaisons nerveuses jusqu'à la zone où l'infection s'est produite.

La forme labiale de la maladie est localisée principalement dans la zone du triangle nasolabial. L'herpès génital pendant la grossesse se manifeste dans le périnée, affectant à la fois la peau et les muqueuses des organes génitaux. Cette forme de la maladie pendant la période de naissance de l'enfant à naître est caractérisée par les symptômes les plus intenses..

L'influence de l'herpès sur le développement de la grossesse

La manifestation du virus de l'herpès pendant la grossesse est dangereuse si l'infection est survenue avant la conception de l'enfant. Cela s'explique par le fait qu'après l'infection initiale, le corps produit des anticorps spécifiques qui suppriment l'activité de l'agent pathogène. Ces immunoglobulines assurent une protection contre l'infection du bébé.

Le degré d'influence de l'herpès sur la grossesse avec une deuxième manifestation est négligeable. Autrement dit, après une rechute, une femme ressent un inconfort supplémentaire en raison de la formation d'une éruption cutanée vésiculeuse. Cependant, l'herpès pendant la grossesse affaiblit les défenses immunitaires du corps. En conséquence, ce dernier subit le double fardeau lié au développement de l'embryon et à l'impact du virus.

Au cours de l'infection initiale

L'herpès aux premiers stades affecte principalement le fœtus. L'immunité de la femme perçoit le virus comme un agent étranger et commence à attaquer l'agent pathogène. Cela provoque le rejet du fœtus par le corps de la femme enceinte, ce qui entraîne la mort de l'enfant..

Le danger de cette condition est que la mort du fœtus ne provoque pas de changements prononcés dans le travail du corps féminin. Cependant, au fil du temps, une intoxication aiguë se développe en raison de la propagation des produits de décomposition.

L'infection primaire, comme les rechutes, est également dangereuse car l'infection s'accompagne d'une diminution de l'immunité locale. En conséquence, si les organes du système reproducteur sont endommagés, le risque de fixation de la microflore bactérienne et de développement de maladies concomitantes augmente..

Herpès génital pendant la grossesse (prévention des risques, traitement)

Complications pendant l'exacerbation

Les rechutes fréquentes d'herpès pendant la grossesse affectent négativement l'état des structures individuelles du corps. Cela peut endommager le placenta, ce qui augmente le risque d'infection intra-utérine du bébé..

Le danger est l'exacerbation de l'herpès génital pendant la grossesse. Cette forme de la maladie chez la femme est souvent asymptomatique (aucune bulle n'apparaît). Mais en raison de la proximité des organes reproducteurs, une infection et la mort du fœtus sont possibles, ce qui affecte également l'état du corps de la femme enceinte..

Le danger de l'herpès pour une femme enceinte et un enfant

La nature des troubles causés par l'infection à herpérovirus est déterminée en fonction de la période de gestation actuelle et de la présence / absence d'anticorps spécifiques dans le corps de la mère.

Conséquences pour l'enfant

Au premier trimestre, la pose des principaux systèmes et organes de l'enfant a lieu. L'infection du fœtus pendant cette période entraîne le développement de conséquences graves. L'infection herpétique pendant la grossesse au 1er trimestre provoque:

  • Grossesse «gelée» (le fœtus cesse de se développer);
  • fausse couche spontanée;
  • violation du développement du système nerveux central chez un enfant.

Les conséquences d'une infection par l'herpès au début de la grossesse peuvent se manifester plus tard. L'infection intra-utérine provoque un retard dans le développement de l'enfant, des troubles auditifs et visuels.

La primo-infection au deuxième trimestre est moins nocive pour le corps de l'enfant. À la 12e semaine, les principaux organes ont fini de se former. Cependant, à ce stade du développement fœtal, la pose de l'os et des systèmes reproducteurs se produit. De plus, une primo-infection par l'herpès pendant la grossesse au 2ème trimestre peut entraîner une violation de l'intégrité du placenta. Cela conduit à une carence en oxygène, c'est pourquoi les enfants de faible poids corporel et d'immunité affaiblie apparaissent. Dans certains cas, l'infection entraîne une naissance prématurée..

La primo-infection par l'herpès pendant la grossesse au 3ème trimestre est dangereuse à la fois pour l'enfant et la femme enceinte. Une infection pendant cette période peut causer de graves dommages au système nerveux central et aux organes internes..

Les rechutes de l'infection à herpérovirus sont dangereuses pour l'enfant dans les cas où il y a eu une exacerbation de la forme sexuelle de la maladie peu de temps avant l'accouchement. Dans de telles situations, les médecins ordonnent généralement une césarienne. L'indication de cette opération est le risque élevé d'infection de l'enfant lors du passage de ce dernier dans le canal génital. Cette méthode d'infection provoque des dommages généralisés au corps..

Pourquoi l'herpès est dangereux pendant la grossesse?

Est-ce dangereux pour une femme enceinte?

L'herpès primaire et chronique ne constitue pas une menace sérieuse pour la future mère. Dans les deux cas, le corps féminin est capable de se débarrasser indépendamment du virus..

Cependant, la primo-infection de la mère au troisième trimestre provoque le développement d'autres pathologies, ce qui s'explique par l'état d'immunodéficience. À cette période, le corps féminin subit un stress maximal associé à la formation du fœtus. Par conséquent, la plupart des nutriments sont fournis à l'enfant..

Un état d'immunodéficience contribue à la propagation de l'herpérovirus dans tout le corps. Cela peut entraîner le développement d'une forme généralisée de la maladie et des dommages aux organes internes. Mais ces complications sont rares..

Méthodes de diagnostic

L'analyse de l'herpès est réalisée de deux manières:

  1. Test immuno-enzymatique (ELISA). Cette méthode identifie des immunoglobulines spécifiques produites par l'organisme en réponse à une infection par l'herpérovirus. ELISA aide à déterminer quand l'infection est survenue, ainsi que le stade actuel de développement de la maladie (évolution latente ou exacerbation).
  2. Réaction en chaîne par polymérase (PCR). Cette méthode vous permet de déterminer la présence de l'agent pathogène dans le corps avec une grande précision. La PCR est utilisée pour exclure d'autres personnes de l'infection par d'autres agents viraux.

Dans les deux cas, le sang du patient est prélevé plus souvent pour la recherche. Cependant, d'autres liquides organiques sont parfois utilisés..

La PCR et l'ELISA sont indiqués lors de la planification d'une grossesse. Si des études ont montré l'absence de virus dans le corps, une femme doit limiter les contacts (y compris sexuels) avec des porteurs potentiels de l'infection avant d'accoucher..

Principes de traitement

En cas de détection d'herpès dans le sang pendant la grossesse à l'état latent, un traitement spécifique n'est généralement pas effectué. Cette approche réduit la probabilité de dommages toxiques pour le fœtus..

Traitement local

La thérapie locale est conçue pour réduire l'intensité des symptômes généraux et accélérer la récupération des tissus endommagés. Dans le cadre de ce traitement de l'herpès pendant la grossesse, «Acyclovir» est généralement prescrit sous forme de pommades ou de dérivés du médicament. Il est recommandé d'appliquer le médicament sur la zone touchée pas plus de 5 fois par jour jusqu'à ce que l'éruption disparaisse.

Les pommades contre l'herpès pour les femmes enceintes sont sélectionnées par le médecin, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient. Le dermatologue ou le gynécologue détermine la posologie du médicament sélectionné et la durée du traitement.

Traitement systémique

Traiter l'herpès pendant la grossesse avec des médicaments à action systémique est autorisé dans les cas où la maladie se généralise. Dans ce cas, les éléments suivants sont attribués:

  1. «Acyclovir» ou «Valacyclovir» sous forme de comprimés. La posologie des médicaments est déterminée en fonction de l'état immunitaire du patient. La durée du médicament est strictement contrôlée par le médecin..
  2. Injections d'acyclovir. Ils sont utilisés dans les cas graves lorsque d'autres méthodes de traitement de l'herpès chez la femme enceinte ne donnent pas de résultats positifs. Dans de telles circonstances, le traitement est complété par l'administration intramusculaire d'immunoglobuline.
  3. Préparations d'interféron ("Viferon" et autres). Les médicaments de ce type sont utilisés sous forme de gels ou de suppositoires (respectivement au 1er et 2-3 trimestres).

Dans le traitement de l'herpès, des complexes multivitaminés ou des immunomodulateurs sont également utilisés, qui renforcent le système immunitaire. Afin d'éviter l'ajout d'une infection secondaire, des médicaments antiseptiques sont indiqués..

Il est fortement déconseillé de s'automédiquer tout en portant un enfant. Un mauvais dosage du médicament cause des dommages toxiques à la mère et au fœtus.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Veuillez indiquer quel bain pour un nouveau-né est préférable d'acheter)

Accouchement

Les filles, mon mari Komarovsky a beaucoup lu, dit: "Nous allons baigner l'enfant dans un bain régulier." Mais je suis totalement contre, d'autant plus qu'au début je veux le baigner dans de l'eau bouillie avec toutes sortes d'herbes.

Que se passera-t-il si vous buvez du kéfir pendant l'allaitement??

Analyses

Les jeunes femmes se demandent souvent s'il est possible pour une mère qui allaite de manger du kéfir. Après tout, cela a une forte influence sur le travail du tube digestif non seulement de la mère nouvellement créée, mais aussi de son enfant.

Riboxine pour les femmes enceintes

Nouveau née

La riboxine pendant la grossesse est prescrite comme agent métabolique, antihypoxique et antiarythmique. Le médicament est principalement utilisé pour normaliser les processus métaboliques du corps, réduire la viscosité du sang et améliorer la respiration cellulaire.

Wilprafen pendant la grossesse - examens de médicaments

Infertilité

Il est fortement déconseillé aux femmes enceintes de prendre des médicaments, en particulier des antibiotiques. Mais lorsqu'une infection est détectée, leur utilisation devient une chance d'informer et de donner naissance à un enfant en bonne santé.