Principal / Nouveau née

Saignements pendant la grossesse - 2e trimestre

Il est généralement admis que le premier trimestre de la grossesse est le plus dangereux. C'est pendant cette période que l'embryon se fixe à l'utérus, à son développement ultérieur, à sa formation et à son activité vitale. Le premier trimestre a le plus grand nombre de fausses couches, selon les statistiques. Il existe de nombreuses raisons à ce phénomène - perturbation hormonale dans le corps d'une femme, perturbation du travail d'autres organes internes et systèmes vitaux, mode de vie malsain d'une femme.

Mais, dès la fin du premier trimestre, les gynécologues commencent à avertir les femmes enceintes qu'au cours des 2ème, 3ème trimestres des phénomènes pathologiques tels que faible placentation, décollement placentaire, risque de naissance prématurée, dilatation cervicale, saignement utérin ne sont pas exclus..

Dans cet article, nous parlerons d'une menace de grossesse telle que les saignements - pourquoi ils se produisent, que faire dans ce cas, les risques et les conséquences des saignements.

Important!

Les saignements utérins à n'importe quel stade de la grossesse indiquent que quelque chose ne va pas. Les saignements peuvent provoquer une menace de fausse couche pendant la grossesse, donc si cela se produit, appelez immédiatement une ambulance!

Pendant la grossesse

Normalement, les saignements pendant la grossesse ne peuvent survenir qu'au premier trimestre. L'attachement de l'embryon à l'utérus, le développement du fœtus et le début de son activité vitale s'accompagnent d'une légère décharge sanglante. Mais, même avec un torchon sanglant, vous ne devez pas ignorer ces signaux du corps, car cela peut être le signe d'une pathologie en développement..

En obstétrique, il est d'usage de croire que les saignements pendant la grossesse à tout moment constituent une menace potentielle non seulement pour la vie et la santé du fœtus, mais également pour la future mère..

Le sang de l'utérus pendant la grossesse est le plus souvent le signe d'un avortement spontané, c'est-à-dire d'une fausse couche; peut être le signe d'un décollement placentaire et d'une augmentation du tonus utérin. À ce jour, le nombre de saignements dangereux entraînant la perte de grossesse dépasse largement les non dangereux (ceux qui ne peuvent en aucun cas affecter le développement de la grossesse).

Avec placenta praevia

Au cours du 2e trimestre de la grossesse, des saignements peuvent être déclenchés par le placenta praevia ou un décollement placentaire avant la date préliminaire de l'accouchement.

Le placenta praevia doit être compris comme un attachement anatomique anormal du placenta à l'utérus (normalement, le placenta doit se fixer dans l'utérus supérieur). Le placenta dans ce cas est situé au-dessus du pharynx interne de l'utérus, directement à l'endroit où le bébé passera lors de la naissance.

Le facteur de risque de formation du placenta praevia comprend les femmes multipares (c'est-à-dire celles qui ont accouché 2 fois ou plus). Avec le placenta praevia, il existe un risque de décès chez une femme (environ 1%) en raison de saignements abondants et d'un choc.

Afin de déterminer exactement comment se trouve le placenta, une femme doit subir des dépistages de grossesse (échographie du fœtus) à une période de 10 à 13 semaines de grossesse; 16-24 semaines et 32-36 semaines de grossesse. À l'aide de diagnostics échographiques, l'attache du placenta peut être visualisée à partir de la 9e semaine de grossesse.

Groupe de risque

Le groupe à risque de saignement pendant la grossesse comprend les patientes qui, dans les antécédents (dans les antécédents médicaux) ont souffert:

  • Avortement (spontané ou sur décision de la mère);
  • Complications après l'accouchement;
  • Interruption précoce de grossesses précédentes;
  • Fibromes et kystes de l'utérus;
  • Altération de l'intégrité de l'utérus après une intervention chirurgicale ou une césarienne;
  • Pathologies congénitales ou acquises du développement de l'utérus;
  • Grossesse après 30 ans.

Le principal symptôme du placenta praevia est un saignement utérin (de plus, absolument indolore). En règle générale, les saignements chez une femme enceinte apparaissent à 28 semaines de gestation. Saignement abondant, sang écarlate.

Comment arrêter?

Les saignements pendant la grossesse sont une indication d'hospitalisation de la patiente et de suivi de son état de santé dans un hôpital gynécologique. La thérapie dans ce cas sera réalisée dans deux directions principales - en traitement non médicamenteux (repos complet, repos au lit, à l'exclusion de la vie sexuelle et même d'une activité physique minimale).

Les médicaments visent à renforcer les vaisseaux sanguins, à soulager l'augmentation du tonus utérin:

  • Injection intramusculaire de drotavérine ou de no-shpa 2% à une dose de 2 ml;
  • Toutes les 3 heures, 1 comprimé de sulfate d'hexoprénaline (après l'arrêt du saignement, il est recommandé d'utiliser 1 comprimé d'hexoprénaline toutes les 6 heures);
  • Injection intramusculaire de ménadione sodique 1%;
  • Injection intraveineuse d'étamsylate.

Si des saignements surviennent avant 34 semaines de grossesse, des hormones sont injectées en plus à la femme enceinte - dexaméthasone 2 fois par jour par voie intramusculaire pendant 3 jours. Ceci est nécessaire pour que les poumons du bébé puissent se former et s'ouvrir en cas de naissance prématurée..

Correction chirurgicale

Si une femme enceinte a perdu plus de 250 ml de sang, dans ce cas, selon les exigences médicales, un accouchement d'urgence par césarienne est indiqué à tout stade de la grossesse.

Traitement chirurgical des trimestres II et III

Le choix de la méthode de traitement dépend de la quantité de sang perdu, de l'état général de la femme enceinte, du type de placenta praevia, de la durée de la grossesse, de la position du fœtus.

S'il était indiqué que la femme enceinte avait un placenta praevia au début du 2e trimestre, dans ce cas, la patiente devrait observer un repos sexuel complet, un alitement obligatoire, ainsi qu'une restriction de tout type d'activité physique. Une ambulance est appelée même avec des saignements mineurs et rares.

Quelle est la cause des saignements au cours des trimestres I, II et III de la grossesse?

Bonjour chères futures mamans! Aujourd'hui, nous allons parler de conditions très graves, les soi-disant signes de danger pendant la grossesse. Nous discuterons des causes des saignements pendant la grossesse, nous comprendrons pourquoi ils peuvent survenir au premier trimestre, au deuxième et au troisième. Plus important encore, je vais vous dire quoi faire en cas de saignement. Comment se comporter correctement et comment distinguer les conditions non dangereuses des conditions extrêmement dangereuses.

Malheureusement, la grossesse ne se déroule pas toujours sans heurts et s'accompagne parfois de diverses complications. Le plus important est de connaître tous les signes, symptômes de la complication développée, et pas seulement pour vous.

Je recommande de lire cet article à tous les membres de votre famille - votre conjoint, votre mère, vos sœurs, tous ceux qui vous entourent à ce moment crucial de la vie. Cela devrait être une sorte de synopsis qui servira de guide pour reconnaître les conditions et les signes dangereux..

Le plus important est de comprendre à temps ce qui ne va pas chez vous, et le reste, comme on dit, est une question de technologie. Car si vous parvenez à vous diagnostiquer à temps, appelez un médecin si nécessaire, cela évitera le développement et l'aggravation de complications.

Saignement au premier trimestre

En règle générale, les saignements au cours du premier trimestre sont accompagnés d'une menace ou d'une interruption de grossesse.

Dans cette situation, l'essentiel est de consulter immédiatement un médecin, de ne pas s'automédiquer. Chaque minute compte!

Je tiens à vous avertir tout de suite que les résultats de la recherche scientifique de ces dernières années indiquent clairement que des médicaments tels que: papavérine, suppositoires de papavérine, no-spa, magnésie, blocage de la novocaïne n'ont absolument pas confirmé leur efficacité dans une situation avec menace d'interruption de grossesse..

Le fait est que les fonds que j'ai listés depuis très longtemps et sont très largement utilisés dans les pays de l'espace post-soviétique. Vous pouvez en faire l'expérience vous-même, vous pouvez le voir à l'hôpital, vous pouvez même le voir dans les films.

Et en même temps, tous ces médicaments et techniques n'aident pas dans cette situation, de plus, ils sont associés à un certain risque..

Je le répète encore une fois: pas besoin! Ni la baralgine, ni le spazmalgon, ni divers blocages, ni la magnésie ne sont efficaces pour traiter les saignements du tractus génital. Vous dites: «D'accord, menace de fausse couche. Alors que faire? L'estomac me faisait mal. Comment se comporter? " Dieu nous en préserve, une décharge sanglante est apparue! Malheureusement, la nature a décrété qu'il n'y avait pas de remède pour cette maladie..

La seule chose qui peut être traitée est une carence hormonale. Si la douleur, les saignements sont associés à un manque d'hormones, cette condition peut et doit être corrigée avec des médicaments.

Carence hormonale

Si une femme a une déficience hormonale avérée des ovaires (le corps ne produit pas suffisamment de ses propres hormones pour maintenir et développer une grossesse), si une femme est accompagnée de douleur dès les premières semaines de grossesse, les médecins prescrivent généralement des hormones duphaston ou du matin.

Ce sont des hormones progestatives qui favorisent la grossesse.

Une telle thérapie est effectuée strictement sous la surveillance d'un médecin de 14 à 16 semaines..

Ce traitement n'est efficace qu'en cas de déficit hormonal, c'est une méthode justifiée et éprouvée de maintien de la grossesse.

Si les saignements aux premiers stades sont causés par une autre raison, alors, malheureusement, aucun autre médicament largement popularisé dans les pays post-soviétiques n'aura l'effet escompté..

Que faire après tout?

Si une femme commence à saigner au cours du premier trimestre, tout d'abord, vous devez consulter un médecin, vous devez appeler une ambulance.

Dans ce cas, il est important pour une femme de se calmer, aussi étrange que cela puisse paraître. Vous devez vous allonger, essayer de vous détendre, ne pas paniquer et attendre une aide médicale.

Saignement du deuxième trimestre

L'insuffisance isthmique-cervicale est la cause principale et la plus fréquente de saignement au cours du deuxième trimestre.

Comme pour le deuxième trimestre de la grossesse, le plus souvent, la menace associée à un saignement du tractus génital est associée non seulement à une fausse couche menaçante, mais également à la présence d'une insuffisance isthmique-cervicale, qui est l'une des principales causes d'interruption de grossesse à ce moment.

L'insuffisance isthmique-cervicale (ICI) est une défaillance de l'isthme et du col de l'utérus, dans laquelle elle se raccourcit, se ramollit et s'ouvre légèrement, ce qui peut entraîner une fausse couche.

Pendant la grossesse, le col de l'utérus joue le rôle d'un anneau musculaire qui retient le fœtus. Mais la grossesse se développe, l'embryon se développe, le volume de liquide amniotique augmente également, tout cela augmente la pression intra-utérine.

En cas d'insuffisance isthmique-cervicale, le col de l'utérus ne résiste pas à la charge accrue, l'anneau musculaire se ramollit et s'ouvre légèrement et, par conséquent, la vessie fœtale fait saillie dans le canal cervical, s'infecte par des microbes, après quoi les membranes de la vessie sont ouvertes et la grossesse est interrompue prématurément..


Heureusement, nous traitons avec succès cette maladie depuis longtemps et les femmes s'occupent calmement de la grossesse et de l'accouchement. Le plus difficile est de reconnaître l'insuffisance de la fonction de fermeture du col de l'utérus et de fournir une assistance dans le temps.

Traitement de l'insuffisance ischémique cervicale

Tout d'abord, vous devez reconnaître cette condition, malgré le fait qu'elle ne donne presque aucun symptôme physique. Une femme peut être dérangée par une gêne, il peut y avoir une sensation de pression sur le bas-ventre, des douleurs périodiques et parfois des écoulements sanglants. En règle générale, cette micro symptomatologie oblige une femme à consulter un médecin..

De plus, tout dépend des actions compétentes du médecin.

En aucun cas, le médecin ne doit procéder à un examen vaginal manuel (manuel); s'il existe une menace d'interruption de grossesse, cela est contre-indiqué et comporte un risque d'infection..

Dans ce cas, il vaut mieux regarder le col de l'utérus dans les miroirs..

Vous pouvez également voir l'état du col de l'utérus et mesurer sa longueur à l'aide d'une échographie (échographie). Il existe des normes strictes pour la longueur du col de l'utérus, son état, l'ouverture du canal cervical.

Lors de l'échographie, le médecin constate un raccourcissement du col de l'utérus jusqu'à 3 cm, puis un traitement chirurgical est recommandé - l'imposition d'une suture circulaire sur le col de l'utérus.

Traitement de l'ICI sans chirurgiens

La méthode de traitement chirurgical est maintenant très largement utilisée et donne de bons résultats, mais, grâce à Dieu, la science progresse et des méthodes de traitement conservatrices ont déjà été développées en utilisant les pessaires de déchargement..

«Un pessaire obstétrical est un petit plastique
ou un dispositif médical en silicone
inséré dans le vagin pour maintenir l'utérus dans une certaine position.

L'efficacité de cette méthode de correction de l'ICI est de 85%.

Utilisé en Allemagne, France depuis plus de 30 ans,
dans les pays de la CEI (Russie, Biélorussie, Ukraine) - plus de 18 ans. "

Journal of Advanced Obstetrics, article n ° 4125

Voici à quoi ça ressemble:

Des pessaires de déchargement sont apparus sur le marché russe et dans les pays post-soviétiques il n'y a pas si longtemps. Mais c'est une grande chance. Désormais, il n'est absolument pas nécessaire de suturer les femmes enceintes.

Les pessaires ne sont pratiquement associés à aucun risque invasif, ils sont insérés de manière totalement indolore.

Le pessaire empêche efficacement le col de l'utérus de s'ouvrir et permet à la femme de porter le bébé en toute sécurité pendant toute la durée de la période due.

À 37-38 semaines, le médecin retire cet appareil et la femme accouche en toute sécurité et de manière indépendante. Il s'agit donc d'une méthode éprouvée et fiable de traitement de l'insuffisance ischémique-cervicale..

Ainsi, si des saignements surviennent au cours du deuxième trimestre, la femme doit s'allonger. calmez-vous, appelez une ambulance et soyez avec un médecin compétent dès que possible.

Si la cause du saignement est une insuffisance cervicale, le médecin mettra un pessaire et aucune menace de fausse couche ne fera peur.

Saignement au troisième trimestre

Les saignements pendant ces périodes sont les plus dangereux. En règle générale, ils sont associés soit à un décollement d'un placenta bas, soit à un détachement prématuré d'un placenta normalement situé.

Le placenta bas n'est pas accompagné de syndrome douloureux et ne se manifeste pas particulièrement. Peut être accompagné d'un léger tonus de l'utérus (hypertonicité), lorsque l'utérus se rassemble en une masse, et l'apparition d'un écoulement sanglant du tractus génital.

Si une femme est observée par un obstétricien-gynécologue, elle sait où se trouve le placenta en elle, car elle subit un certain nombre de dépistages de routine.

Et, si le médecin a des soupçons sur le mouvement du placenta pendant la grossesse, il prescrit une échographie supplémentaire afin de voir clairement si le placenta a bougé ou non.

Placenta praevia

Si une femme reçoit un diagnostic de placenta praevia central, il n'est pas nécessaire de parler de l'observation ambulatoire d'une femme. Ces patients sont hospitalisés sous la stricte surveillance d'un médecin afin de supporter une grossesse en toute sécurité..

Vous ne pouvez pas accoucher seul avec une présentation centrale, l'accouchement se fait uniquement à l'aide d'une césarienne.

Le placenta praevia (chorion au premier trimestre) est une anomalie pathologique caractérisée par une modification du site de fixation du placenta de sorte qu'il se déplace vers le segment inférieur de l'utérus, chevauchant complètement ou partiellement le pharynx interne. Normalement, le placenta est attaché dans la partie supérieure de l'utérus, le long de la paroi arrière avec la transition vers le côté.

Faible placenta praevia

Le bas placenta praevia est une forme dans laquelle il est situé sous la normale plus près du pharynx.

Avec ce type de présentation, après 30 semaines, une femme peut présenter de légères taches. Autrement dit, un petit détachement marginal du placenta se produit, qui s'accompagne de petits écoulements sanglants..

Dans ce cas, l'essentiel est pas de panique, il vous suffit de mettre une couche sèche et propre pour contrôler le volume de décharge, de vous allonger, de vous calmer, s'il fait froid, de vous couvrir d'une couverture.

En règle générale, une femme a un syndrome de panique, elle commence à geler. Pas de panique, il faut boire du thé chaud, se réchauffer et appeler une ambulance.

Vous devez être conscient qu'une faible fixation du placenta peut être accompagnée d'un écoulement sanglant, à la fois pendant la grossesse et pendant l'accouchement. Dans ce cas, vous aurez besoin d'une aide médicale: vous pourriez avoir besoin d'une hospitalisation, d'une observation.

Rupture du placenta

La condition la plus dangereuse pendant la grossesse est le décollement placentaire. Et la vie de votre enfant et votre vie dépendent de votre conscience et de votre capacité à reconnaître les signes de cette maladie..

Comment reconnaître un détachement?

Le premier signe est la douleur. Une femme a des douleurs exactement à l'endroit où le détachement se produit. Ils peuvent être tranchants, ils peuvent être des crampes, des douleurs lancinantes, ils peuvent irradier le long des côtés de l'utérus. L'utérus, en règle générale, est en hypertonicité, c'est-à-dire tendu, la femme sent qu'elle a une contraction. Des vertiges, des nausées peuvent apparaître.

Si une femme a des douleurs locales similaires, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance et d'informer immédiatement le médecin où la femme ressent de la douleur et de quel type de caractère elle est. Vous devez tout mettre en œuvre pour vous rendre à l'hôpital le plus rapidement possible.

Une femme doit immédiatement se coucher, ne pas bouger, mettre une couche entre ses jambes et les soulever, essayer de se calmer. Lorsque le médecin ambulancier arrive, vous devez lui demander d'informer immédiatement l'hôpital d'accueil qu'il y a un soupçon de décollement placentaire prématuré.

Je peux vous dire d'après mon expérience: les femmes présentant un détachement prématuré d'un placenta normalement situé donnent naissance à de beaux enfants en bonne santé, mais uniquement en cas d'hospitalisation en temps opportun.


Par conséquent, il est important de laisser vos proches lire tout cela, de connaître tous ces signes vous-même, afin d'être pleinement préparés et en cas de danger pour vous sauver vous et votre bébé. Si Dieu le veut, cela ne vous arrivera jamais.

Vous devez savoir que le détachement asymptomatique ne se produit pas, mais s'accompagne d'une douleur vive. Par conséquent, toute votre famille et vos amis devraient savoir quoi faire. La femme doit être allongée, apaisée, réchauffée, les jambes relevées et un accouchement rapide et urgent dans un hôpital ou un hôpital voisin doit être prévu.

Raisons du décollement placentaire

Vous pouvez demander: «Pourquoi cela se produit-il? Grossesse en bonne santé. Pourquoi?"

Cela ne se produit généralement pas chez une femme avec une grossesse normale et saine..

Si la femme avait:

  • chirurgie antérieure de l'utérus pour une sorte de maladie inflammatoire ou polypose
  • grattage
  • curetage de la cavité utérine
  • prééclampsie sévère
  • les infections peuvent très souvent provoquer une ouverture prématurée du placenta

Saignement au cours des trimestres II et III de la grossesse. Les raisons. Symptômes Diagnostique. Traitement

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Des saignements pendant la grossesse sont observés chez 2 à 3% des femmes. Les causes les plus courantes de saignement sont le placenta praevia et le détachement prématuré d'un placenta normalement situé.

Placenta praevia - fixation incorrecte du placenta dans l'utérus, son emplacement dans la région du segment utérin inférieur, au-dessus du pharynx interne, ce qui conduit à son chevauchement partiel ou complet et le placenta étant situé sous la partie de présentation du fœtus, c.-à-d. sur le chemin d'un foetus né.

  • 046 Hémorragie antepartum, non classée ailleurs.

Épidémiologie des saignements au cours des trimestres II et III de la grossesse

La fréquence du placenta praevia par rapport au nombre total de grossesses est de 0,2 à 0,6%. Dans environ 80% des cas, cette pathologie est observée chez les multipares (plus de 2 naissances dans l'histoire). La morbidité maternelle est de 23%, la naissance prématurée se développe dans 20% des cas. La mortalité maternelle dans le placenta praevia varie de 0 à 0,9%. Les principales causes de décès sont le choc et les saignements. La mortalité périnatale est élevée et varie de 17 à 26%.

Examen échographique à 10-13, 16-24, 32-36 semaines de grossesse. La localisation du placenta est déterminée lors de chaque étude, à partir de 9 semaines de grossesse.

Classification des saignements au cours des trimestres II et III de la grossesse

Par le degré de placenta praevia:

  • complet - le pharynx interne est complètement recouvert par le placenta;
  • partiel - le pharynx interne est partiellement couvert par le placenta;
  • marginal - le bord du placenta est situé au bord du pharynx interne;
  • bas - le placenta est implanté dans le segment inférieur de l'utérus, mais son bord n'atteint pas l'orifice interne.

Diagnostic des saignements au cours des trimestres II et III de la grossesse

Histoire et examen physique

Antécédents - grand nombre d'accouchements, avortements, maladies septiques post-avortement et post-partum, fibromes utérins, déformation de la cavité utérine (cicatrices après césarienne et autres opérations, anomalies dans le développement de l'utérus), âge avancé de la primipare, grossesse à la suite d'une stimulation de l'ovulation, fécondation in vitro.

Les symptômes du placenta praevia avant le développement du saignement sont extrêmement rares. Ils notent le haut standing de la partie de présentation du fœtus, sa position instable, souvent oblique ou transversale, la présentation du siège, il y a souvent des symptômes d'avortement menacé, de malnutrition fœtale.

Le principal symptôme clinique du placenta praevia est le saignement, caractérisé par l'absence de douleur («saignement indolore»), des récidives fréquentes et une anémisation progressive de la femme enceinte. Les saignements utérins avec placenta praevia se développent le plus souvent à un âge gestationnel de 28 à 30 semaines, lorsque l'activité préparatoire du segment inférieur de l'utérus est la plus prononcée. Le diagnostic de la prévalence placentaire est basé sur des données cliniques, principalement sur des saignements avec du sang écarlate.

Un examen du col de l'utérus avec un spéculum vaginal et un examen vaginal doivent être effectués. Lorsqu'on les regarde dans les miroirs, on trouve des saignements de sang écarlate du canal cervical. Lors de l'examen vaginal, le tissu placentaire et les membranes rugueuses sont déterminés derrière le pharynx interne. Si des données échographiques sont disponibles, l'examen vaginal ne doit pas être effectué.

Diagnostic différentiel des saignements au cours des trimestres II et III de la grossesse

Le diagnostic différentiel doit être effectué dans les conditions suivantes:

  • décollement prématuré du placenta normalement situé;
  • rupture du sinus marginal du placenta;
  • rupture des vaisseaux du cordon ombilical lors de leur fixation à la gaine;
  • rupture de l'utérus;
  • ectopie du col de l'utérus;
  • rupture des varices du vagin;
  • ectopie hémorragique;
  • les polypes;
  • carcinome du col de l'utérus.

ginekologi.by

Gynécologie dans une langue accessible

Causes des saignements au deuxième trimestre de la grossesse

Les saignements au deuxième trimestre de la grossesse sont un phénomène rare, mais dangereux. Les médecins en identifient 4 principales raisons:

1. Décollement placentaire.
2. Placenta praevia.
3. Polype décidual du col de l'utérus.
4. Érosion (non traitée et guérie).

Les conseils que donnent les médecins! Lorsque du sang apparaît, rendez-vous immédiatement à l'hôpital (ou à la maternité), sans attendre le lendemain et un rendez-vous à la clinique. Une femme enceinte ne peut pas se diagnostiquer elle-même, un examen médical est donc nécessaire.

Dans cet article, nous aborderons les deux dernières raisons.

Polype décidual du col de l'utérus

Le polype décidual du col de l'utérus est considéré comme la cause la plus inoffensive de saignement. Le tissu décidual survient chez une femme exclusivement pendant la grossesse et disparaît après l'accouchement. Cela est dû aux changements des niveaux hormonaux et à la croissance rapide de l'épithélium muqueux. Ce phénomène est tout à fait normal, sauf pour la pénétration du tissu décidual dans le canal cervical, où il devient visible comme un polype.

C'est ce polype qui provoque des saignements au deuxième trimestre. Des taches rouges sur le linge et les draps apparaissent généralement après:
- contact sexuel;
- examen par un médecin;
- activité physique.

Le polype est détecté lors de l'examen du patient sur une chaise, de l'examen du col de l'utérus lors de la colposcopie, de l'échographie. Fondamentalement, une femme ne se voit pas prescrire de médicaments pendant ce trimestre de grossesse. À de rares exceptions près, elle est placée à l'hôpital, mais tout le trimestre nécessite que les médecins surveillent le polype..

En tant que traitement, un repos sexuel complet est prescrit afin qu'il n'y ait pas de dommages mécaniques au polype. Le danger est que de nombreux vaisseaux du tissu puissent être infectés, ce qui fera beaucoup plus de mal que la présence d'un polype lui-même.

Fait! Le polype décidual n'affecte pas le déroulement de la grossesse et du travail. Le grattage n'est pas recommandé, afin de ne pas provoquer de saignements vraiment graves, qui seront difficiles à arrêter..

Cependant, le polype décidual ne doit pas être confondu avec le polype cervical commun, qui peut également provoquer un écoulement sanglant chez la femme enceinte. Un tel vrai polype nécessite un retrait et un examen..

L'érosion est la cause d'une décharge sombre

Important! Une femme ne peut pas savoir avec certitude ce qui a causé la décharge vaginale écarlate ou foncée. Le deuxième trimestre est aussi important que le premier et le troisième. Seul un médecin peut déterminer comment et ce qui doit être traité pendant la grossesse.

Ce rappel n'est pas écrit pour rien. De nombreuses femmes, dans l'espoir que le sang s'arrêtera de lui-même, peuvent manquer une maladie grave ou introduire une infection à l'intérieur. Comme par exemple, avec l'érosion hémorragique.

Si, dans la vie ordinaire, l'érosion peut se dérouler non seulement sans douleur, mais également sans aucun signe, alors au deuxième trimestre, le tissu cervical se ramollit et se détache. Par conséquent, la membrane muqueuse endommagée par l'érosion modifie également sa structure. De plus, cela est typique à la fois pour l'érosion fraîche et non cicatrisée et pour les endroits qui ont déjà été traités.

Les saignements d'érosion pendant la grossesse ne commencent pas d'eux-mêmes. Cela est dû à des effets mécaniques sur les tissus: rapports sexuels, introduction de médicaments dans le vagin, contact avec les doigts, examen par un gynécologue. Une plaie se forme et provoque des saignements.

En contactant une clinique prénatale ou un hôpital, le médecin prescrit généralement une échographie pour écarter les causes plus graves de saignement. En cas de forte décharge, une femme se voit prescrire des médicaments. L'hospitalisation dans de tels cas est extrêmement rare..

Conseils aux femmes enceintes avec ce diagnostic:

  • Exclure les rapports sexuels pendant au moins 2 trimestres.
  • Limiter l'activité physique.
  • Arrêtez de visiter les bains.
  • Menez une vie calme.

Les femmes doivent être inquiètes lorsque des saignements surviennent pendant la grossesse. Le deuxième trimestre n'est pas une raison de penser que le fœtus n'est pas en danger.

Lorsque le repérage sans douleur au 2ème trimestre est normal, et lorsqu'il s'agit d'une anomalie?

L'écoulement normal au cours du deuxième trimestre de la grossesse doit être inodore, incolore et irritant. Que faire lorsque des taches surviennent pendant la grossesse au deuxième trimestre sans douleur? L'absence de douleur est-elle considérée comme la norme, dans laquelle vous ne devriez pas vous inquiéter? Toutes les fonctionnalités de diagnostic et de détection des écoulements rouges pendant la grossesse à partir du 4ème mois.

Quand les pertes vaginales sont la norme

Au cours du premier trimestre, le développement de la grossesse peut parfois s'accompagner de perturbations hormonales, des douleurs qui ne provoquent pas de peur chez le gynécologue. Cependant, lorsque, après stabilisation de la condition, les compartiments rougeâtres du vagin ressortent à nouveau, cela inquiète toujours la femme en position.

Les écoulements normaux au deuxième trimestre sont considérés comme des compartiments muqueux propres sans impuretés vertes, roses ou rouges. Des démangeaisons, des rougeurs, des irritations ou une augmentation de la température corporelle globale sont également normales. Mais, lorsque le tableau clinique présente une symptomatologie différente, c'est toujours une raison de consulter un obstétricien de premier plan..

Des écoulements muqueux abondants et intenses sans l'odeur caractéristique de pourriture ou de stagnation ne devraient pas non plus inquiéter les femmes. La quantité de mucus est une caractéristique individuelle du corps, une telle manifestation n'est pas une anomalie.

Décharge chez la femme enceinte de nature pathologique

Le corps d'une femme pendant la grossesse fonctionne comme un système harmonieux au profit du développement du fœtus et de ses organes vitaux. Il faut comprendre que les écoulements de toute nature doivent être étudiés et surveillés par un médecin. Sans assistance qualifiée, il est difficile de dire si une telle allocation est la norme ou non.

Seul un médecin doit déterminer le type de traitement, sa durée et les méthodes thérapeutiques supplémentaires. L'automédication avec des remèdes populaires ne peut que nuire.

Les services pathologiques du deuxième trimestre doivent inclure la cohérence de la couleur de couleur suivante:

  1. Des rouges avec une teinte riche. Une telle manifestation est une condition dangereuse qui menace de fausse couche ou de détachement de la place de l'enfant placentaire. Dans la plupart des cas, le risque de perdre un enfant avec des soins intempestifs est de 80 %.Par conséquent, plus une femme est hospitalisée rapidement, plus elle est susceptible de maintenir la grossesse et la santé de la mère et du fœtus..
  2. Les nuances rosées ne sont pas non plus la norme, elles peuvent indiquer la présence de maladies associées aux tissus des organes reproducteurs, en particulier - érosion et dysplasie.
  3. L'écoulement brun rougeâtre est un danger pour le bébé. En règle générale, ces services indiquent la présence de pathologies pouvant provoquer une naissance prématurée. Avoir un bébé, par exemple, au cinquième ou au sixième mois, est un risque.

Pourquoi un écoulement sanglant se produit, seul un médecin peut le dire sur la base de recherches et de mesures de diagnostic. Dans la plupart des cas, les maladies mortelles ne sont pas toujours accompagnées de douleurs aiguës, et donc même si une femme ne ressent pas de douleur, mais qu'il y a des écoulements non spécifiques, c'est toujours une raison de contacter le Département de gynécologie et de pathologie.

Écoulement rouge au deuxième trimestre de la grossesse: diagnostics possibles

Étant donné que tous les services du deuxième trimestre de la grossesse constituent un danger et une conséquence d'une maladie qui menace la vie du fœtus, il vaut la peine de déterminer quelles maladies peuvent sous-tendre la condition pathologique..

En premier lieu en termes de danger et de vitesse de développement des symptômes - décollement du placenta ou de la place de l'enfant. L'enfant reçoit non seulement tous les éléments utiles grâce à un tel organe, mais est également protégé des effets de facteurs externes. S'il y a un détachement du placenta (séparation des parois de l'utérus), le bébé ne pourra pas survivre, une fausse couche arbitraire se produit.

Le diagnostic du décollement placentaire est effectué à l'aide d'un contrôle par ultrasons; au moment du contrôle, la femme est dans le service de pathologie de la grossesse.

Il convient également d'envisager de telles maladies qui provoquent des saignements à 4-7 mois de grossesse:

  • infections génitales;
  • blessure cervicale;
  • perturbations hormonales;
  • anomalies physiologiques dans le développement des organes;
  • placenta praevia;
  • alimentation en oxygène insuffisante;
  • fibromes utérins;
  • formations tumorales (oncologie);
  • maladies congénitales des organes internes.

Mesures préventives utiles

La prévention des saignements aux stades avancés de la gestation peut être appliquée avec succès, mais son efficacité dépend de nombreux facteurs, en particulier de l'état de santé de la femme elle-même, des caractéristiques génétiques du fœtus, de la nutrition et de l'activité physique pendant la grossesse.

Pour prévenir les complications au cours du deuxième trimestre de la grossesse, il convient de considérer:

  • nourriture avec la quantité requise de vitamine D, B et C;
  • consommation d'une quantité suffisante de viande, de produits laitiers et de poisson;
  • activité physique modérée, comme recommandé par un médecin;
  • promenades constantes au grand air;
  • manque de situations stressantes;
  • ne travaillez pas plus de 8 heures par jour avec des pauses déjeuner d'au moins une heure;
  • consommation d'eau propre dans la quantité convenue avec le médecin.

La meilleure prévention des complications tardives de la grossesse est la bonne humeur, l'amour de la famille et une bonne nutrition. Le bébé grandit rapidement, et donc les 9 mois passeront rapidement et sans difficultés.

Écoulement sanglant au deuxième trimestre de la grossesse

La grossesse est associée à des changements importants dans le corps. À chaque trimestre, le corps de la future mère et du fœtus subit des changements et une restructuration importants. À bien des égards, c'est précisément ce qui peut expliquer les symptômes caractéristiques, parfois pas les plus agréables. Au deuxième trimestre de la grossesse, les femmes se sentent généralement stables et beaucoup mieux: la toxicose n'est plus inquiète, les niveaux hormonaux se stabilisent, de nombreuses peurs du premier trimestre sont passées, mais les expériences du troisième ne sont pas encore apparues. Mais encore, c'est le moment où vous devez être attentif aux signaux que votre propre corps donne. L'écoulement sanglant et, de plus, le saignement est un symptôme alarmant qui nécessite un avis médical et des mesures appropriées.

Décharge dans différents trimestres

Les saignements d'implantation surviennent chez 15 à 25% des femmes au cours du premier trimestre de la grossesse. Cela est souvent perçu comme une menstruation et les femmes ne sont même pas conscientes de leur situation. Dans le cas où le fait de la grossesse a été établi, les spottings s'avèrent souvent être un motif de panique et de graves inquiétudes, mais en vain.

L'apparition d'un écoulement sanglant au deuxième trimestre est un symptôme qui peut être associé à un certain nombre de pathologies graves, ce qui indique qu'une consultation médicale est nécessaire immédiatement. Toutes les causes possibles peuvent aller d'une légère inflammation à des problèmes importants qui menacent le déroulement de la grossesse..

Les médecins rappellent: l'apparition d'un écoulement sanglant au deuxième trimestre est une raison de consulter immédiatement un médecin. Si nous parlons de saignements, une attention médicale urgente est nécessaire..

Causes de décharge au deuxième trimestre de la grossesse

Les raisons sont assez variées et varient considérablement. Il ne peut être établi que par un médecin après avoir recueilli les plaintes, examiné et effectué certains tests..

Irritation de l'utérus

L'apparition d'un écoulement de couleur sombre n'indique généralement pas de pathologies graves et extrêmement dangereuses, surtout si elles sont décédées d'elles-mêmes en un jour ou deux. Mais cela suggère toujours que les femmes enceintes ont besoin d'une attention plus particulière de la part des médecins, ainsi que de déterminer la cause de leur apparition..

Au fur et à mesure que le fœtus grandit et se développe, l'utérus grossit, exerçant une pression sur le col de l'utérus. Son irritation explique l'apparition d'écoulement et même de saignements mineurs..

Des traces sur le linge peuvent souvent apparaître après l'intimité, l'examen et certains types d'examen dans le cabinet du gynécologue.

Polypes du col de l'utérus

Ce diagnostic est assez courant, mais pose rarement un problème. La grossesse peut être un facteur qui entraîne une irritation des polypes et même des saignements, et les femmes elles-mêmes remarqueront des taches. Seul un médecin peut comprendre les causes de ces symptômes après un examen et certaines méthodes de recherche..

Problèmes de placenta

Le placenta est l'organe qui protège le fœtus tout en lui fournissant des nutriments pour sa croissance et son développement. Les irrégularités et les problèmes dans son travail sont la principale cause de saignement et de décharge chez la femme enceinte. Ces violations comprennent:

  • Placenta praevia

L'emplacement bas du placenta dans l'utérus est l'une des raisons. Pour cette raison, le placenta recouvre complètement ou partiellement le col de l'utérus. Le placenta praevia peut être une indication pour une césarienne, mais la décision est prise individuellement.

  • Hyperplasie placentaire

La prolifération du placenta conduit au fait qu'il pénètre dans l'utérus beaucoup plus profondément que d'habitude. Mais le plus souvent pour cette raison, les saignements se forment précisément au troisième trimestre qu'au deuxième. Pendant le travail, l'hyperplasie placentaire peut devenir une maladie potentiellement mortelle. Par conséquent, l'identification de tout changement dans le placenta est une raison pour un contrôle supplémentaire et une surveillance attentive de l'état de la mère..

  • Rupture du placenta

C'est une condition qui menace la vie d'une femme et le déroulement de la grossesse. Une détection et un traitement précoces éviteront les conséquences pour la mère et le fœtus.

Vous lisez beaucoup et nous l'apprécions!

Laissez votre email pour toujours recevoir des informations et services importants pour préserver votre santé

Saignement du deuxième trimestre

Messages recommandés

Rejoignez nos discussions!

Vous devez être un utilisateur pour publier un commentaire.

Créer un compte

Inscrivez-vous pour obtenir un compte. C'est simple!

Entrer

Déjà enregistré? Connectez-vous ici.

Regarde actuellement 0 utilisateurs

Aucun utilisateur ne consulte cette page..

Sujets populaires

Auteur: TanyaParf
Créé il y a 20 heures

Auteur: Impulse
Créé il y a 13 heures

Auteur: Sunny Angel
Créé il y a 12 heures

Auteur: Maria 84
Créé il y a 19 heures

Auteur: lolita87
Créé il y a 22 heures

Auteur: AlunyaD
Créé il y a 16 heures

Auteur: Katarina_SH
Créé il y a 4 heures

Auteur: SunroseKate
Créé il y a 21 heures

Auteur: Enma13Ai
Créé il y a 16 heures

Auteur: iriroman
Créé il y a 1 heure

Avis sur les cliniques

À propos du site

Liens rapides

  • À propos du site
  • Nos auteurs
  • Aide du site
  • La publicité

Sections populaires

  • Forum sur la planification de la grossesse
  • Graphiques de température basale
  • Bibliothèque de santé reproductive
  • Avis sur les cliniques sur les médecins
  • Communication dans les clubs pour PDR

Les documents publiés sur notre site Web sont à titre informatif et sont destinés à des fins éducatives. Veuillez ne pas les utiliser comme conseil médical. La détermination du diagnostic et le choix d'une méthode de traitement restent la prérogative exclusive de votre médecin traitant!

Saignement au 2e trimestre de la grossesse

Le site utilise deux types de cookies:

Le principal est le cookie de session, généralement appelé MoodleSession. Vous devez activer l'utilisation de ce cookie dans votre navigateur pour assurer la continuité et rester connecté tout en naviguant sur le site. Lorsque vous vous déconnectez ou fermez votre navigateur, ce cookie est détruit (dans votre navigateur et sur le serveur).

Un autre cookie est uniquement destiné à la commodité, généralement appelé MOODLEID ou similaire. Il se souvient simplement de votre nom d'utilisateur dans le navigateur. Cela signifie que lorsque vous revenez sur ce site, le champ du nom d'utilisateur sur la page de connexion a déjà été rempli pour vous. Il est prudent de refuser ce cookie - il vous suffit de saisir votre nom d'utilisateur à chaque fois que vous vous connectez.

Certains cours peuvent être ouverts aux invités

Écoulement sanglant pendant la grossesse

Les taches pendant la grossesse provoquent souvent la panique chez les femmes. Cependant, ils n'indiquent pas toujours de graves problèmes chez la future mère et l'enfant..

Pourquoi le spotting apparaît - nous traitons avec la gynécologue Olga KRAVTSOVA.

" Attention! Cet article est à titre informatif uniquement et ne peut pas servir de base pour l'autodiagnostic. Si vous êtes enceinte, consultez immédiatement votre médecin si vous présentez des symptômes inquiétants!

Un écoulement sanglant à tout stade de la grossesse est probablement un symptôme dangereux. Cependant, l'obstétricienne-gynécologue du Centre clinique régional pour la santé des mineurs (Kuzbass) Olga Kravtsova nous a expliqué que les écoulements (y compris roses et brunâtres) peuvent être à la fois une manifestation de pathologie, surtout s'ils sont accompagnés de douleurs, nausées, vomissements ou démangeaisons, et une variante de la norme..

Taches ou saignements?

L'Organisation mondiale de la santé considère que tout saignement avant 22 semaines de grossesse est un saignement. Dans la pratique, les médecins séparent encore les uns des autres. Olga Kravtsova dit que la décharge du saignement diffère selon les critères suivants:

Montant. L'unité de mesure est un tampon quotidien. Si vous en avez besoin de plus d'un, l'écoulement peut déjà être considéré comme un saignement..

Couleur. Une couleur rouge vif riche indique le début du saignement, rouge foncé - que le saignement est terminé, brun - qu'il est terminé.

Durée. Avec un court épisode, ils parlent d'écoulement sanglant, avec un long épisode, de saignement.

Quelle est la cause du saignement

Même si vous vous sentez bien et que votre grossesse se déroule bien, n'oubliez pas que certaines actions peuvent provoquer des saignements. Étonnamment, même la nourriture peut parfois agir comme un tel provocateur. Olga Kravtsova a rappelé que, par exemple, les agrumes augmentent le tonus de l'utérus et peuvent donc provoquer des saignements. Dans tous les cas, les médecins recommandent, juste au cas où, pendant la grossesse, d'éviter:

  • sports actifs et haltérophilie;
  • Sexe "fou";
  • stress;
  • les voyages en avion, en particulier au cours des premier et dernier trimestres;
  • des chutes.

Les amateurs d'alcool, de tabac et de drogues sont également à risque. Donc, si vous avez des dépendances nuisibles, essayez de les abandonner au moins pendant la grossesse..

Les femmes souffrant de maladies chroniques sont également à risque:

  • avec érosion du col de l'utérus;
  • avec des maladies cardiovasculaires;
  • avec des maladies de l'utérus (endométriose, fibromes);
  • avec des antécédents de fausse couche récurrente.

«Enfin, les obstétriciens s'inquiètent pour les femmes émotionnellement labiles. Certes, 99% des femmes enceintes, et en fait toutes les femmes dans le monde, peuvent être envoyées dans cette dernière catégorie. Ainsi, l'expression «calme, seulement calme» devient plus pertinente que jamais, surtout dans une situation où le repérage n'est pas un symptôme terrible, mais un phénomène physiologique courant et normal..

Lorsque le repérage est une option normale

À différents stades de la grossesse, les taches provoquent de la peur chez la patiente, mais laissent le médecin calme. Cela se produit le plus souvent au cours du premier trimestre..

3 semaines. À ce stade, des saignements légers ou modérés sont possibles, ce que les médecins appellent implantation. Elle est causée par le renforcement de l'œuf fécondé, qui endommage parfois légèrement les vaisseaux de la paroi utérine. Une variante de la norme pendant cette période est considérée comme une légère douleur de traction dans le bas de l'abdomen.

4 semaines. L'ovule est finalement fixé, ce qui provoque un secret épais transparent ou légèrement blanchâtre abondant - parfois avec des impuretés de sang.

10 semaines. Normalement, la décharge à ce stade est liquide, aqueuse et inodore. Mais parfois, un secret sanglant abondant peut apparaître. Elle est causée par des microdommages mécaniques aux parois de l'utérus, qui se sont détachés à la dixième semaine. Leur dommage est possible lors d'un examen gynécologique, d'un rapport sexuel ou en raison de l'érosion du col de l'utérus.

En général, selon Olga Kravtsova, au premier trimestre, le repérage est un phénomène assez fréquent. Elle est principalement due à des changements hormonaux, à un apport sanguin trop actif aux organes génitaux avec une augmentation de leur sensibilité, ainsi qu'à un relâchement de l'épithélium de la cavité utérine. Au cours des deuxième et troisième trimestres, la sécrétion sanguine normale se produit beaucoup moins fréquemment..

25-36 semaines. Le plus souvent pendant cette période, le débit est modéré ou abondant, léger ou blanc avec une odeur aigre prononcée. Les caillots sanguins peuvent parfois parler moins de problèmes gynécologiques que de constipation sévère ou d'hémorroïdes.

36-40 semaines. Des caillots sanguins signalent en secret que le bouchon va bientôt se détacher et que le travail commencera.

Lorsque le repérage est dangereux

La réponse logique est «dans tous les autres cas». Un écoulement sanglant à différents stades de la grossesse peut indiquer:

maladies infectieuses ou sexuellement transmissibles;

grossesse extra-utérine ou congelée;

érosion du col de l'utérus;

"Gynécologue, Ph.D. Nana Tetruashvili et professeur, médecin de la catégorie la plus élevée Vera Sidelnikova dans leur travail" Principes modernes de traitement des saignements au cours des premier et deuxième trimestres de la grossesse "écrivent que les saignements peuvent également provoquer un conflit Rh - lorsque l'immunité d'une mère Rh-négative développe des anticorps contre le fœtus Rh positif.

Selon Olga Kravtsova, un secret brun à 8 semaines de gestation est très dangereux. Il accompagne généralement la séparation de l'embryon du fœtus des parois de l'utérus, suivie d'une interruption de grossesse.

Écoulement brun et rose

Le plus souvent, c'est le sang secret qui fait peur à une femme enceinte. Dans ce cas, la décharge de couleurs brunes et roses est appelée tout de même - sanglante. Ils comportent le même danger que les saignements..

  • Décharge brune. Cette couleur du secret dans les premiers stades est un symptôme de base d'une grossesse extra-utérine avec rejet d'ovules. Chez les femmes enceintes avec des lectures normales au premier trimestre, une pommade brune peut indiquer une menace de fausse couche. Olga Kravtsova dit que la sécrétion de mucus avec des nuances riches plus proches du brun peut également signifier un hématome de la paroi utérine. Dans les derniers stades (jusqu'à 36 semaines), un secret visqueux brun abondant peut indiquer un décollement placentaire ou une perturbation de son travail. Un écoulement très important de teintes brunes après 36 semaines de grossesse nécessite une hospitalisation, car cela peut signaler une rupture de l'utérus.
  • Écoulement rose. Selon Olga Kravtsova, aux stades intermédiaire et tardif, un secret de couleur rose d'intensité moyenne peut indiquer un décollement placentaire..

Je dois dire que pendant la grossesse, une femme peut avoir des écoulements de différentes couleurs et consistances: blanc, jaune, vert, épais, aqueux, visqueux - et certains d'entre eux sont beaucoup plus dangereux que les saignements. Ils peuvent s'avérer être un symptôme... Bien que - c'est une histoire complètement différente, et à ce sujet - dans un autre article. être en bonne santé!

Saignement, écoulement et frottis pendant la grossesse

Les saignements pendant la grossesse provoquent la panique chez les femmes enceintes. Quelle est leur raison et comment se comporter dans chaque cas spécifique, explique Zhanna Sergeevna MOLOTOVA, gynécologue au centre médical Hippocrates.

Environ une femme sur cinq a des saignements pendant la grossesse. Heureusement, dans la plupart des cas, ils ne présentent aucun danger ni pour la mère ni pour le fœtus. De plus, les médecins ont tendance à les considérer en fonction de la durée pendant laquelle cela se produit..

Spotting au premier trimestre de la grossesse

Selon les statistiques, les saignements surviennent le plus souvent au cours du premier trimestre, c'est-à-dire au cours des 14 premières semaines de grossesse.

La première raison est une lésion du pharynx utérin. Pendant cette période, il est suffisamment alimenté en sang et a une sensibilité accrue. En raison d'activités sportives ou à la suite de relations intimes, des ruptures ou des dommages aux vaisseaux sanguins débordant de sang peuvent survenir. Le plus souvent, les saignements dans ce cas sont très faibles et disparaissent après 3 à 6 heures. Dans de tels cas, il est recommandé de se ménager ou de se reposer au lit et d'éviter le sport ou d'autres «facteurs de risque».


La deuxième raison est la menstruation. Presque toutes les 50 femmes qui attendent un bébé, aux premiers stades, le jour où les règles ont généralement commencé, il y a une petite tache sanglante. Pourquoi cela arrive-t-il? Jusqu'à présent, les médecins ne peuvent pas répondre à cette question avec précision, mais un tel saignement est absolument sans danger..


La troisième raison est le manque d'hormone de grossesse. Si les ovaires ne produisent pas suffisamment d'hormones telles que la progestérone, la muqueuse utérine, comme avec les menstruations normales, est rejetée et saigne, parfois des saignements peuvent être assez graves. Ce phénomène est le plus souvent observé chez les femmes enceintes ayant un cycle irrégulier ou chez celles qui à un moment donné ont été traitées pour infertilité. Si l'analyse confirme le manque d'hormone, l'administration de l'hormone sous forme de suppositoires, de comprimés ou d'injections sera prescrite.

La quatrième raison est la fausse couche. Elle est précédée d'une douleur assez intense dans le bas de l'abdomen, rappelant une douleur prémenstruelle sévère. Dès les premiers symptômes, consultez immédiatement votre médecin. La fausse couche peut être arrêtée.

Et enfin, la cinquième raison pour laquelle les saignements peuvent commencer au cours du premier trimestre est une grossesse tubaire (extra-utérine). Chez environ une femme enceinte sur 1000, l'ovule fécondé peut ne pas pénétrer dans l'utérus, mais «pendre» dans la trompe de Fallope. La raison en est le plus souvent des cicatrices et des adhérences dans l'oviducte ou, ce qui arrive aussi assez souvent, avec des ovaires enflammés.


De plus, le risque de devenir enceinte ectopiquement augmente avec l'utilisation de dispositifs intra-utérins. Symptômes: douleurs sévères dans le bas de l'abdomen, très similaires aux douleurs du travail, et spottings, qui, s'ils ne sont pas immédiatement consultés par un médecin, peuvent se transformer en saignements abondants. Après confirmation du diagnostic - chirurgie.

Écoulement sanglant au deuxième trimestre de la grossesse


En règle générale, pendant cette période, les saignements sont assez rares. Et elle est le plus souvent causée par une chute maladroite ou un coup à l'abdomen. Dans tous les cas, même si vous ne commencez pas à saigner en tombant ou en vous cognant l'estomac, consultez votre médecin. Il est possible qu'il estime nécessaire de vous faire une échographie pour s'assurer qu'il n'y a pas d'hémorragie entre la paroi utérine et le placenta..

Écoulement sanglant au troisième trimestre de la grossesse


Après 28 semaines, les saignements sont assez fréquents et, malheureusement, peuvent être dangereux pour la mère et le bébé. Dès que vous remarquez des traces de décharge, appelez immédiatement votre médecin, et il vaut mieux se coucher avant son arrivée. Les raisons les plus courantes de l'apparition des saignements à ce moment sont les suivantes:


La première raison est le mauvais emplacement du placenta. Les contractions dites «d'entraînement» peuvent provoquer la rupture des vaisseaux sanguins dans le placenta et des saignements indolores et initialement légers peuvent commencer..

Le plus souvent, en milieu hospitalier, les experts essaient médicalement de «calmer» l'utérus, mais si cela échoue ou si des saignements sévères commencent, vous devez effectuer une césarienne.

La deuxième raison est le décollement placentaire prématuré. Cela arrive assez rarement. Néanmoins, une douleur intense dans le bas de l'abdomen, un utérus dur et des saignements qui ont commencé suggèrent que vous devez vous rendre immédiatement à l'hôpital.


Et encore une fois sur ce qu'il faut faire pour la femme enceinte si elle commence à saigner, quelle que soit sa durée:

  • dès que vous remarquez des taches, consultez votre médecin. Même si rien de mal ne se produit, il est nécessaire qu'un spécialiste en découvre la raison et donne des recommandations pour l'avenir;
  • si le saignement est abondant ou s'il s'est produit entre la 20e et la 28e semaine, il vaudra mieux que vous appeliez une ambulance plutôt que de vous rendre à l'hôpital vous-même;
  • avant l'arrivée du médecin, prenez un sédatif: extrait de valériane ou infusion d'agripaume. Allongez-vous sur le côté gauche du lit afin que votre estomac n'appuie pas sur une grosse veine abdominale et posez vos jambes sur une plate-forme surélevée, comme des oreillers.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Pamplemousse pendant la grossesse

Infertilité

Articles d'experts médicauxRegardons le thème "pamplemousse pendant la grossesse" du point de vue du conseil omniprésent à toutes les femmes enceintes: manger plus de fruits pour éviter les carences en vitamines.

Comment déterminer la grossesse sans test

Nutrition

Chaque femme intéressée par ce problème souhaite trouver une réponse dans les plus brefs délais. Et chacun a ses propres raisons: quelqu'un avec inquiétude et espoir attend au moins le moindre soupçon de grossesse, et quelqu'un est choqué par la pensée de cela ou le soupçon.

Une grossesse est-elle possible avec l'endométriose??

Conception

L'endométriose est un problème majeur de la médecine reproductive moderne. Selon les statistiques, 40% des femmes ne peuvent pas tomber enceintes seules avec cette maladie.

Tests d'ovulation. Recommandations d'utilisation

Nouveau née

La planification de la conception comprend un test d'ovulation général. La technologie est basée sur la détection de l'hormone lutéinisante dans l'urine.