Principal / Infertilité

Coliques et crampes intestinales chez la femme enceinte, article

Les crampes intestinales ou les coliques pendant la grossesse sont des sensations douloureuses qui ont un caractère de crampes. Ils proviennent de la tension des muscles du côlon. Il s'agit d'un spasme soudain et aigu, dans lequel la douleur est localisée dans différentes zones de l'abdomen et apporte beaucoup d'anxiété et de tourments aux femmes enceintes.

Symptômes de coliques intestinales pendant la grossesse

Certaines femmes peuvent penser que ces douleurs annoncent une menace de fausse couche, ce qui aura un impact extrêmement négatif sur leur état psychologique. Pour éviter un stress inutile, vous devez connaître les symptômes des crampes intestinales..

Au début, ils sont rejoints par:

  • augmentation de la formation de gaz;
  • grondement ou gargouillis;
  • nausée et vomissements;
  • ballonnements;
  • problèmes de selles - constipation, diarrhée;
  • perte d'appétit;
  • sensation de lourdeur dans l'estomac.

Tous ces signes sont bénins, mais avec une mauvaise alimentation et un mode de vie inactif, ils peuvent augmenter. Si vous ne vous sentez pas bien et êtes constamment inquiet, assurez-vous de consulter votre médecin..

À une date ultérieure, les symptômes de coliques intestinales sont plus prononcés et apportent plus d'anxiété, car ils s'accompagnent de vertiges ou de faiblesse.

Causes des crampes abdominales pendant la grossesse

Cependant, les coliques peuvent être un signe d'infections virales intestinales et d'infection de l'intestin par des parasites internes:

  • Avec une infection virale, les coliques sont accompagnées de selles molles.
  • Des accès fréquents de douleurs intestinales peuvent indiquer une infection du corps par des helminthes - vers parasites, salmonelles. Le médecin doit ordonner un examen et identifier la cause.
  • Si, en plus de coliques, de vomissements et de flatulences, une rétention des selles se produit, il peut s'agir de symptômes d'obstruction intestinale aiguë. Avec cette maladie, il est nécessaire d'appeler d'urgence une équipe d'ambulance et de livrer le patient à l'hôpital..

Le corps ne peut pas faire face à une telle attaque et échoue. Une femme souffre de diarrhée ou de constipation, du mucus apparaît dans les selles, une intoxication du corps se produit - la température corporelle augmente, une faiblesse et une fatigue rapide apparaissent. Le déséquilibre des micro-organismes affecte également l'enfant, car c'est la microflore de la mère qui est à la base de la formation de sa microflore intestinale.

Traitement des coliques intestinales pendant la grossesse

Une douleur intestinale légère et passant rapidement ne nécessite pas de traitement, mais le gynécologue doit être informé de l'inconfort. Dans d'autres cas, lorsque la douleur intestinale est le signe de toute autre maladie, il est nécessaire de commencer le traitement sous la direction d'un médecin. Même les produits pharmaceutiques tels que No-shpa ou Espumisan, qui peuvent soulager les spasmes, ne sont prescrits que par un spécialiste. Il choisit la posologie pour la femme enceinte et fixe le cours de la prise du médicament.

Pour le traitement des coliques et réduire la formation de gaz, les médecins peuvent recommander les boissons et les aliments suivants, en ne tenant compte que des caractéristiques individuelles du patient:

  • Thé à la menthe ou à la mélisse. Avec une grossesse normale, les médecins recommandent de ne pas boire plus de 4 tasses de thé par jour et la prise de menthe ne devrait pas durer plus de 3 mois. Il doit être utilisé avec prudence, en particulier pour les femmes ayant une grossesse difficile, car en cas de surdosage, la menthe peut provoquer une naissance prématurée, car elle contient des œstrogènes. De plus, ce thé est contre-indiqué chez les femmes ayant une pression artérielle basse..
  • L'aneth sous toutes ses formes. Il est recommandé pour les grossesses prolongées ou les accouchements faibles, car il améliore l'activité contractile des muscles lisses et l'utérus n'est qu'un organe musculaire lisse. Par conséquent, si à un stade précoce une femme est menacée d'avortement spontané, il vaut la peine de limiter l'utilisation de l'aneth. Dans la seconde moitié de la grossesse, il est préférable de le remplacer par des légumes verts moins inoffensifs pour reconstituer le corps en vitamines et minéraux.
  • Camomille en pharmacie. Il a des propriétés antispasmodiques, analgésiques et carminatives, c'est-à-dire que c'est un remède idéal pour lutter contre les coliques intestinales. Cependant, cette herbe est, bien que faible, mais toujours abortive.Par conséquent, comme la menthe poivrée et la mélisse, elle améliore la production d'hormones - les œstrogènes, ce qui entraîne une tension dans l'utérus. Par conséquent, en particulier au premier trimestre, ils ne l'utilisent que selon les instructions d'un spécialiste, en observant toutes les doses. La camomille se boit en petits plats d'une durée maximale de 7 jours. Prenez jusqu'à 3 cuillères à soupe de bouillon pas plus de 3 fois par jour.
  • Motherwort. Selon les médecins, c'est l'un des remèdes populaires les plus sûrs lorsqu'il est utilisé correctement et sans intolérance individuelle. Cela n'affecte pas négativement le développement de l'enfant et la santé de la mère. Contrairement aux herbes médicinales précédentes, au contraire, elle soulage le tonus de l'utérus. Il y a suffisamment de médicaments sur la base, mais seul un spécialiste détermine comment prendre, la posologie et la durée du cours..

Coliques intestinales pendant la grossesse - prévention

Vous ne voulez pas souffrir de coliques intestinales? Voulez-vous réduire la probabilité de leur développement? Ensuite, vous devez respecter les règles suivantes:

La fibre est introduite dans l'alimentation:

  • fruits frais - abricots, pommes, figues, poires, kiwi, raisins noirs;
  • légumes - carottes, épinards, citrouille, concombres, betteraves;
  • céréales - flocons d'avoine, sarrasin;
  • graines de citrouille et de lin, noix.

Exclure les produits qui augmentent le gazage:
  • pois;
  • des haricots;
  • des haricots;
  • pain noir;
  • boissons gazeuses;
  • Produits de boulangerie à pain à la levure;
  • chou blanc.

Les recommandations suivantes sont également prises en compte:
  • Mangez moins d'aliments sucrés, gras et frits.
  • Mangez régulièrement, mais en petites portions.
  • La préférence est donnée à la viande et au poisson maigres, cuits à la vapeur ou cuits au four.
  • Assurez-vous d'inclure les produits laitiers fermentés dans l'alimentation, s'il n'y a pas d'intolérance individuelle, car ils aident bien à normaliser la microflore intestinale et à se débarrasser des flatulences.
  • Avec la constipation, il est catégoriquement contre-indiqué d'utiliser des lavements et de prendre des laxatifs seuls. Les produits naturels à effet laxatif aideront à se débarrasser de la constipation - pruneaux, pommes au four, betteraves bouillies, kéfir.
  • Boire suffisamment d'eau potable - environ 1,5 litre par jour.
  • Menez une vie active, évitez le stress, l'anxiété, une forte anxiété.
  • Reposez-vous bien.
  • Visitez régulièrement leur gynécologue.

Les coliques de grossesse ne sont pas une cause de panique, mais elles ne peuvent être ignorées. Si la douleur devient intense, il est nécessaire de consulter de toute urgence un médecin afin d'identifier en temps opportun la cause de l'inconfort désagréable et de commencer le traitement..

Coliques dans l'estomac pendant la grossesse

Les coliques apparaissent pendant la grossesse de la même manière que d'habitude. Après tout, ce sont des crampes, des douleurs abdominales aiguës et répétitives.

Ils peuvent être causés à la fois par ceux caractéristiques de toutes les personnes et par des raisons spécifiques aux femmes enceintes..

Qu'est-ce qui peut causer de la douleur?

La cavité abdominale contient plusieurs organes qui peuvent provoquer des douleurs. Ici, le bébé se développe. La cause exacte des coliques abdominales pendant la grossesse est souvent difficile à déterminer. La douleur peut survenir au tout début, avant même que la femme elle-même ne réalise le fait de la naissance d'une nouvelle vie à l'intérieur.

À partir du cinquième jour après la fécondation, à tout moment, l'ovule peut être implanté dans la membrane muqueuse. Pour cette raison, des coliques peuvent être ressenties dans l'utérus pendant la grossesse. Ils sont souvent accompagnés d'un léger écoulement de sang avec du mucus..

Cette situation est totalement inoffensive. De plus, il peut être répété plusieurs fois si, en se développant, l'embryon affecte des vaisseaux sanguins suffisamment gros. Mais une douleur accrue, un volume accru d'écoulement peuvent indiquer une grossesse extra-utérine ou une menace de fausse couche. Par conséquent, il y a une raison de consulter un médecin si des coliques régulières apparaissent en début de grossesse..

Sensations douloureuses aux premiers stades

Plus tard, lorsque la taille de l'utérus augmente de manière intensive, le bébé prend du poids, des douleurs peuvent apparaître des deux côtés de l'abdomen. Cela étire les ligaments qui maintiennent l'utérus. Cette condition n'est pas dangereuse et les douleurs passent rapidement. De plus, un fœtus en croissance et en mouvement actif appuie sur les organes environnants, parfois trop fort, ce qui provoque des douleurs.

Les changements hormonaux, affectant tout le corps, peuvent également provoquer des coliques pendant la grossesse. La progestérone produite au cours des trois premiers mois a un effet relaxant sur les muscles lisses qui tapissent non seulement l'utérus, mais aussi les intestins. Par conséquent, leurs contractions peuvent causer de la douleur. Comme toute personne, une femme enceinte peut souffrir de maladies gastro-intestinales. Les troubles de l'alimentation, l'exacerbation de maladies chroniques, y compris l'affaiblissement du corps de la femme enceinte, entraînent des coliques intestinales, gastriques, hépatiques ou rénales pendant la grossesse.

Le plus souvent, les femmes enceintes souffrent de troubles intestinaux. La cause habituelle est la dysbiose, en raison de laquelle la nourriture est mal digérée et absorbée, et son mouvement le long du tractus est difficile. Il est assez facile de le provoquer:

  • mauvaise alimentation;
  • manque d'activité physique;
  • non-respect de la routine quotidienne;
  • troubles du système nerveux.

Les coliques intestinales pendant la grossesse provoquent la formation de gaz, l'accumulation de nourriture au même endroit. Les pathologies congénitales ou acquises des intestins, organes producteurs d'enzymes nécessaires au clivage, jouent également un rôle.

Symptômes de coliques intestinales pendant la grossesse:

  • douleurs de préhension aiguës de l'abdomen, du côlon;
  • augmentation de la production de gaz, souvent avec une odeur dégoûtante;
  • des ballonnements, des gargouillis à l'intérieur;
  • constipation ou diarrhée;
  • masses fécales sous la forme de petits morceaux séparés;
  • manque d'appétit, peut être des vomissements.

L'apparition de coliques du côté droit peut signaler une inflammation de l'appendice, pas seulement pendant la grossesse. Le même symptôme est observé avec une exacerbation de la maladie du foie. La douleur peut apparaître à un endroit spécifique, mais il y a des moments où elle irradie vers le dos, l'épaule, l'autre côté de l'abdomen, même une jambe. Il devient difficile de le comprendre, vous devez aller chez le médecin immédiatement.

Des problèmes digestifs apparaissent

Les coliques rénales sont particulièrement dangereuses pendant la grossesse. Les sensations douloureuses sont très fortes, à tel point qu'elles deviennent dangereuses pour l'enfant. Le spasme peut tonifier l'utérus et provoquer un travail prématuré. Les symptômes suivants indiquent que ce sont les reins qui font mal:

  • douleur intense, irradiant souvent vers le dos et les côtés, parfois même au point de crier;
  • la température est augmentée;
  • miction douloureuse.

Ainsi, les coliques pendant la grossesse peuvent provoquer:

  • douleur d'implantation;
  • implantation fœtale ectopique;
  • l'avortement spontané ou sa menace;
  • changements hormonaux;
  • une augmentation de la taille de l'utérus;
  • troubles intestinaux;
  • maladies des reins, du foie, de l'estomac.

Le besoin de traitement

Les coliques légères à résolution rapide ne nécessitent généralement pas de traitement spécial pendant la grossesse. Ils sont signalés au médecin lors du prochain rendez-vous. En règle générale, on ne s'attend pas à des maladies graves, mais il est parfois possible de les identifier à un stade précoce. Ensuite, le traitement est rapide et facile..

Consultation avec un spécialiste

Immédiatement, vous devez consulter un gynécologue ou un gastro-entérologue si au moins l'un des symptômes apparaît.

  1. Douleur abdominale sévère.
  2. Écoulement vaginal inhabituel.
  3. Vomit souvent, vomit.
  4. La température monte.
  5. La défécation est altérée.
  6. L'estomac est enflé, des flatulences sont observées.
  7. Ça fait mal d'uriner.

Si des symptômes de colique rénale sont observés pendant la grossesse, un examen approprié sera effectué. Lorsque des calculs rénaux sont détectés, le traitement est généralement effectué dans un hôpital, sous stricte surveillance médicale. Des médicaments spéciaux sont prescrits pour aider à éliminer ces formations.

Le traitement des coliques rénales pendant la grossesse causées par d'autres maladies est autorisé en dehors de l'hôpital. Mais une telle décision ne peut être prise que par un médecin, en tenant compte de l'état du patient et du schéma thérapeutique choisi..

La douleur causée par d'autres types de maladies peut souvent être éliminée avec des antispasmodiques. Les médecins prescrivent No-shpu, Papaverin, Baralgin et des médicaments similaires si aucune affection grave n'a été identifiée et que l'apparition de coliques pendant la grossesse est causée par divers troubles.

Si une appendicite se développe, ces médicaments sont impuissants. La chirurgie pour retirer l'appendice est obligatoire. C'est pratiquement sans danger pour un enfant. Dans les premiers stades - jusqu'à trois mois - vous pouvez même utiliser la laparoscopie, la méthode la plus douce. Plus tard, une opération de routine est effectuée qui n'affecte pas le bébé..

Remèdes maison

Lorsque des coliques apparaissent dans le bas de l'abdomen, le moyen le plus abordable de les soulager pendant la grossesse est de s'allonger pour se reposer. S'il s'agit d'une douleur intestinale, la chaleur (jusqu'à quarante degrés) appliquée sur la zone douloureuse aide. Une méthode plus radicale consiste à prendre des analgésiques pour détendre les muscles lisses.

La douleur causée par un dysfonctionnement hépatique peut aider à réduire la marche pieds nus. Il y a des points sur les pieds, des massages qui ont un effet positif sur le travail de la vésicule biliaire. Lorsque des coliques rénales apparaissent pendant la grossesse, il est strictement interdit d'appliquer de la chaleur. Les médicaments mentionnés ci-dessus peuvent aider à soulager ou au moins réduire légèrement la douleur. Mais cette situation nécessite l'intervention d'un médecin, il est donc très dangereux de s'auto-soigner..

Aide à domicile

Les coliques intestinales, qui peuvent survenir pendant la grossesse et du côté gauche, hépatiques, gastriques, peuvent souvent être éliminées en suivant un régime alimentaire particulier. Bien sûr, s'ils ne sont pas causés par des maladies graves.

Les règles du régime sont les suivantes:

  • manger régulièrement, souvent, en petites portions;
  • exclure les épices, épicées, frites, fumées, salées;
  • poisson, viande à manger cuit au four ou cuit à la vapeur;
  • plus de fibres - légumes, fruits, céréales;
  • moins gras et sucré;
  • exclure complètement les boissons gazeuses.

Une fois la cause de la douleur abdominale établie, et uniquement avec l'autorisation directe du médecin (pour laquelle vous devez lui montrer une recette spécifique), vous pouvez essayer un traitement avec des méthodes alternatives.

Infusion pour éliminer les coliques intestinales pendant la grossesse:

  • Écorce de chêne;
  • angélique;
  • Calamus.

Préparation et application.

  1. Mélanger les ingrédients à parts égales.
  2. 3 tableau. faire bouillir les cuillères de la collection avec de l'eau bouillante (1 l), laisser reposer une heure.
  3. Prendre deux cuillères trois fois par jour.

Thé sain qui soulage les douleurs abdominales:

  • feuilles de cassis;
  • prune;
  • groseille à maquereau;
  • myrtille.
  1. Mélanger des quantités à peu près égales d'ingrédients.
  2. Infuser comme du thé ordinaire.
  3. Tu peux boire autant que tu veux.

Infusion de camomille pour les coliques dans l'estomac pendant la grossesse:

  • fleurs de camomille - thé. la cuillère;
  • l'eau.

Mode d'emploi.

  1. Préparez des fleurs avec 250 ml d'eau bouillie, laissez reposer une demi-heure.
  2. Boire une cuillère à café toutes les deux heures.

À propos de l'auteur: Borovikova Olga

Coliques dans l'abdomen au début et à la fin de la grossesse

L'attente de la naissance d'un enfant est un miracle unique. À ce moment, un lien spécial est créé entre les personnes les plus proches: la future mère et le bébé à naître. Cependant, des troubles sont possibles qui peuvent perturber la paix de la future femme en travail..

Les femmes enceintes ont parfois des coliques d'estomac. Cela ressemble à une contraction inattendue, dans laquelle une douleur aiguë se fait sentir. Les raisons sont la croissance rapide du fœtus, les maladies des organes internes situés dans la cavité, le non-respect du régime alimentaire recommandé et de l'activité physique. Les coliques peuvent apparaître et causer des difficultés à différents stades de la grossesse: de la conception aux derniers jours avant l'accouchement.

Le début de la grossesse

Une femme peut ressentir le premier épisode de colique dans les premiers jours suivant la conception. Après la fécondation, l'ovule est envoyé dans l'utérus, où après une dizaine de jours, il est enfoncé dans la paroi de l'organe lâche. Dans les jours suivants, l'ovule «prend racine» pour continuer son développement.

Certaines femmes enceintes en début de grossesse ne ressentent rien, d'autres commencent immédiatement à s'inquiéter de la douleur dans le bas de l'abdomen, qui pendant cette période s'accompagne parfois de sécrétions sanglantes du vagin. Parfois, cette décharge est confondue avec le début des règles. Avec chaque manifestation de l'activité de l'embryon, les symptômes peuvent réapparaître. L'aggravation de la maladie peut survenir au cours du deuxième trimestre de la grossesse.

Il arrive que la douleur devienne incessante, spasmodique et douloureuse. Pour éviter une fausse couche, il est nécessaire de consulter un gynécologue à temps et de suivre un cours de procédures médicales.

Par le mot «colique», la médecine moderne signifie une douleur paroxystique localisée à des endroits spécifiques de la cavité abdominale. Ce sont des coliques rénales, hépatiques et intestinales..

Leur apparition est un symptôme d'anomalies du travail des organes abdominaux, pouvant résulter de:

  • Exacerbations des maladies chroniques.
  • Conséquences des inexactitudes en nutrition.

En fin de grossesse, au troisième trimestre, le bébé et, en conséquence, l'utérus augmentent de taille, serrant les organes adjacents. Cela affecte l'état général.

  • Mauvais placement du fœtus dans l'utérus.
  • Activité excessive de l'enfant.
  • Augmentation de la taille de l'utérus.
  • Maladies des organes internes de la femme enceinte.

Colique intestinale

Les coliques intestinales commencent par une douleur mineure dans le bas de l'abdomen. Peu à peu, l'intensité et la gravité de la douleur augmentent, l'intestin comprime le spasme de crampes. Une douleur accrue est notée à la palpation.

Compagnons de coliques intestinales: nausées, envie de vomir, diarrhée et lourdeur dans l'estomac. La température corporelle s'élève souvent à 37-38 ° C. Les spasmes prolongés provoquent une augmentation de la pression artérielle. Les femmes prédisposées à l'hypertension peuvent subir de véritables crises hypertensives.

Habituellement, chez la femme enceinte, les coliques dans l'abdomen s'accompagnent d'une augmentation de la formation de gaz intestinaux, ces phénomènes sont interdépendants: le spasme est considéré comme une conséquence de l'accumulation de gaz, la flatulence est l'un des symptômes de la colique.

La détérioration de la condition est provoquée par une augmentation du niveau de l'hormone progestérone pendant la grossesse, qui détend les muscles des parois intestinales. Le résultat de la relaxation est une constipation régulière, l'apparition d'une production accrue de gaz. L'étirement des parois intestinales avec des matières fécales et des gaz provoque des douleurs. Dans les dernières semaines de grossesse, le travail du tractus gastro-intestinal devient plus difficile en raison de l'augmentation de l'utérus.

Les gynécologues-obstétriciens mettent en évidence les caractéristiques des coliques intestinales, sur la base desquelles un diagnostic précis est établi:

  • Les crampes intestinales ne sont pas constantes, mais périodiques;
  • Lourdeur dans l'estomac;
  • Grondement dans l'estomac;
  • Diminution de l'appétit;
  • Diarrhée ou constipation;
  • Nausées, parfois accompagnées de vomissements;
  • Ballonnements.

Les causes des crampes intestinales chez les femmes enceintes sont appelées stress et anxiété, erreurs nutritionnelles et inactivité et, dans de rares cas, allergies..

Une femme peut sortir du rythme de vie actif pendant plusieurs jours: les exacerbations sont remplacées par la disparition des symptômes.

Hépatique

Les femmes enceintes se plaignent souvent de douleurs latérales. S'il est localisé dans l'hypochondre droit, la raison en est un trouble du foie ou de la vésicule biliaire, provoqué par l'utilisation fréquente de frites, d'épices ou d'alcool. Le côté droit peut faire mal lors d'un effort physique.

Le risque de malaise augmente en cas d'antécédents de problèmes hépatiques. Avant l'attaque, la femme montre une faiblesse, des étourdissements, des ballonnements et une sensation de nausée.

Le meilleur traitement serait un régime qui exclut les aliments frits, fumés et épicés qui peuvent causer des symptômes de douleur..

Rénal

Le médecin différencie les coliques hépatiques des crampes rénales. Les coliques rénales pendant la grossesse menacent d'augmenter le tonus de l'utérus - un facteur de risque de naissance prématurée.

Des sensations désagréables et des contractions douloureuses dans la région des reins peuvent être la conséquence d'une exacerbation de maladies chroniques du système urinaire: lithiase urinaire et pyélonéphrite. Une attaque soudaine se produit sur le site des pierres.

L'automédication et le désir «d'endurer» des sensations désagréables sont dangereux à la fois pour la femme enceinte et l'enfant!

L'attaque s'accompagne d'un ralentissement du rythme cardiaque, d'une augmentation de la pression artérielle. Parfois, un état semi-faible se produit. L'attaque dure de dix minutes à plusieurs heures. Il est catégoriquement contre-indiqué d'utiliser des coussins chauffants, des bains chauds et l'automédication pour soulager les spasmes.

Diagnostique

Un diagnostic précis est établi sur la base des résultats de la recherche médicale:

  • Tests d'urine (parfois une étude du débit urinaire quotidien est nécessaire).
  • Analyses sanguines (générales et biochimiques).
  • Échographie abdominale.
  • Échographie des organes pelviens.

L'analyse d'urine fournit des informations sur la densité, la composition chimique et la présence d'impuretés (sang, cellules épithéliales, etc.).

Dans un test sanguin, une attention est portée au taux de sucre, à la teneur en hémoglobine et en leucocytes, à la vitesse de sédimentation des érythrocytes. Une augmentation des deux derniers indicateurs indique un processus inflammatoire dans le corps..

L'échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale est une méthode d'investigation qui vous permet de voir les processus internes dans les organes urinaires, le foie, le pancréas et les intestins, ainsi que dans la cavité utérine élargie.

Le traitement correct peut être prescrit lorsque la cause du dysfonctionnement dans le corps est correctement établie..

Traitement

Les médicaments destinés aux femmes enceintes sont exclusivement prescrits par un médecin. Pour réduire la quantité de gaz dans les intestins, Espumisan est recommandé, et No-shpu est recommandé pour soulager la douleur. Ce sont les médicaments les plus sûrs et les plus efficaces..

Le régime est recommandé: du régime, comme déjà mentionné, vous devez supprimer les aliments sucrés, gras, frits, fumés et épicés. Les produits contenant des colorants, des arômes artificiels et des conservateurs sont exclus. Les boissons gazeuses, les aliments riches en sel ne sont pas recommandés.

La température des aliments doit être légèrement supérieure à la température ambiante et les aliments doivent être fractionnés: vous devez manger souvent et en petites portions. Il doit y avoir des produits laitiers fermentés, des pommes au four, du poisson maigre et des herbes fraîches sur la table, ce qui améliorera la digestion et enrichira le corps avec des micro et macro éléments utiles..

L'activité physique contribuera à la guérison: des marches et des exercices réguliers aideront à améliorer la motilité intestinale et à réduire le risque de constipation. Tout exercice physique doit être fait au moins quarante minutes après avoir mangé.

Le manque de stress aura un effet positif sur les résultats du traitement des coliques pendant la grossesse et garantira une issue heureuse à la grossesse..

Méthodes de médecine traditionnelle pour lutter contre les spasmes intestinaux chez la femme enceinte

La médecine traditionnelle viendra en aide aux femmes enceintes qui peuvent soulager les symptômes pendant une période douloureuse de détérioration..

Le thé au fenouil (aneth de pharmacie) soulagera les coliques intestinales. Les graines de fenouil sont disponibles en pharmacie. L'apport d'un tel thé ne sera pas superflu: la boisson est utilisée pour traiter de tels phénomènes chez les nouveau-nés. Pour la future maman, le thé est infusé plus fort.

Le thé à la camomille est un anti-inflammatoire naturel qui peut en partie surmonter l'anxiété et l'anxiété. Une cuillère à café de camomille séchée est versée sur 1 verre d'eau bouillante et insiste. Boire une cuillère à café de bouillon toutes les 2 heures.

Un bon remède est une décoction d'écorce de chêne avec du calamus et de l'angélique. Élimine les crampes et les ballonnements. Pour cuisiner, vous avez besoin d'une cuillère à soupe de chaque ingrédient et d'un litre d'eau bouillante. Le bouillon est infusé pendant 1 heure. L'effet sera positif si le dosage est observé: vous devez boire 2 cuillères à soupe 3 fois par jour.

Le meilleur traitement est la prévention

Les mesures de prévention comprennent:

  • Gymnastique (l'ensemble des exercices doit être convenu avec le médecin traitant).
  • Changement de régime avec un jour de jeûne par semaine.
  • Manger des plats de citrouille cuits au four, du jus de citrouille fraîchement pressé.

Coliques pendant la grossesse

Articles d'experts médicaux

Les coliques pendant la grossesse, malheureusement, surviennent assez souvent chez les femmes enceintes, provoquant des sensations douloureuses désagréables dans diverses parties du corps: côté, abdomen, bas-ventre, aine, vagin, etc..

Le mot «colique» traduit du grec «kōlikē» signifie «maladie intestinale», «douleur abdominale». Cependant, dans la médecine moderne, ce concept est considéré comme pratiquement toute douleur de nature soudaine, caractérisée par un spasme aigu. En d'autres termes, les coliques sont des crampes soudaines, une crise aiguë de douleur intense qui se développe à la suite de spasmes prolongés des muscles abdominaux. Parfois, cette attaque s'accompagne de nausées légères qui ne sont pas associées à la prise alimentaire..

Les causes des coliques chez la femme enceinte peuvent être à la fois les caractéristiques physiologiques des changements dans le corps féminin pendant la gestation d'un enfant, en particulier une certaine localisation du fœtus dans l'utérus de la femme enceinte, et les maladies des organes abdominaux. Dans tous les cas, les coliques donnent beaucoup de tourments aux femmes enceintes, ainsi que des raisons d'anxiété et d'excitation..

Code CIM-10

Causes des coliques pendant la grossesse

Les coliques pendant la grossesse sont des crises de crampes dans le corps de la femme enceinte (le plus souvent dans l'abdomen), qui surviennent soudainement et peuvent être permanentes.

Les causes des coliques pendant la grossesse sont variées. Ils peuvent être associés à des maladies chroniques exacerbées des organes internes situés dans la cavité abdominale, ainsi qu'au développement rapide du fœtus dans l'utérus d'une femme enceinte. Parfois, les coliques surviennent en raison du déplacement des organes internes d'une femme enceinte en raison de la croissance ou de l'emplacement non standard du fœtus. Une condition similaire se développe lorsque les muscles sont dans un état de spasme prolongé. Certains aliments peuvent provoquer des coliques, comme les sodas et certaines tisanes.

Il existe plusieurs types de coliques pendant la grossesse:

  • coliques résultant de changements hormonaux dans le corps féminin;
  • colique qui se développe à la suite de l'implantation d'un ovule dans la paroi de l'utérus;
  • colique intestinale;
  • colique dans l'aine;
  • colique vaginale;
  • colique hépatique;
  • coliques rénales, etc..

Quelle que soit la cause de la colique chez une femme enceinte, il s'agit d'un signal du corps concernant des dysfonctionnements dans son travail. Particulièrement dangereuse est la situation où les coliques inquiètent souvent la femme enceinte et durent un temps atrocement long. Dans ce cas, elle doit immédiatement demander l'aide d'un médecin..

Les coliques pendant la grossesse à un stade précoce du développement fœtal se manifestent le plus souvent par de faibles sensations de douleur de crampes localisées dans le bas de l'abdomen. Dans le même temps, le bien-être général d'une femme enceinte reste normal. La raison de cette condition est la restructuration du corps de la femme enceinte. Parfois, les coliques apparaissent très tôt, lorsque le fait même de la grossesse n'a pas encore été confirmé. Le fait est que le 6-8ème jour après la conception, l'ovule fécondé, ayant atteint l'utérus, se fixe à sa paroi interne, et ce processus peut être accompagné de coliques à peine perceptibles dans le bas de l'abdomen. De plus, l'apparition de coliques peut être directement liée aux hormones (œstrogènes, progestérone), qui provoquent l'expansion des parois utérines en vue du développement futur du fœtus. Dans ce cas, les coliques sont similaires aux contractions légères, une douleur sourde et douloureuse peut être ressentie dans le bas de l'abdomen et s'accompagner de très légers saignements. Cette douleur est en partie comparable à celle que ressent une femme au début de ses règles..

Souvent, la cause des coliques pendant la grossesse est une augmentation du niveau de l'hormone progestérone, qui agit sur l'intestin, provoquant un relâchement de ses muscles. À la suite de ce processus, la nourriture stagne dans cet organe et une grande quantité de gaz s'accumule, ce qui provoque des coliques. Cette condition peut également être associée à une alimentation malsaine d'une femme enceinte, à une violation du régime quotidien, à manger la nuit, à manger des aliments qui augmentent la production de gaz (en particulier, les légumineuses, le chocolat, les boissons gazeuses, les légumes marinés).

La cause des coliques dans l'abdomen dans les derniers stades de la procréation est une augmentation significative de l'utérus, qui «soutient» littéralement les intestins, entraînant la constipation et les ballonnements. De plus, la tension nerveuse, le stress, les troubles du sommeil et l'anxiété contribuent à une augmentation des ballonnements, ce qui entraîne encore plus de coliques intestinales. Dans tous les cas, si un tel symptôme se produit, il est préférable que la femme enceinte consulte un médecin..

Colique dans l'abdomen pendant la grossesse

Les coliques pendant la grossesse sont des contractions inattendues, des accès de douleur sévères, par conséquent, elles causent beaucoup de problèmes aux femmes enceintes. Ce symptôme peut être déclenché par plusieurs facteurs: la croissance rapide du fœtus dans l'utérus, des maladies des organes internes, des changements hormonaux dans le corps d'une femme enceinte, une alimentation malsaine, etc..

Des coliques dans l'abdomen pendant la grossesse peuvent survenir même dans les premiers stades de la naissance d'un bébé. Déjà dans la première semaine après la conception, la femme enceinte peut ressentir une légère douleur dans le bas de l'abdomen, associée à la «fixation» de l'œuf à la paroi interne de l'utérus, ainsi qu'à une augmentation de la production de l'hormone «principale» - la progestérone. Les crampes dans le bas de l'abdomen d'une femme enceinte peuvent être causées par la croissance rapide de l'utérus en raison de l'augmentation constante de la taille de l'embryon. En règle générale, ces douleurs cessent après quelques semaines et ne peuvent se reproduire qu'en cas d'hypertonicité utérine..

Un autre type de colique abdominale est intestinale. Ils poursuivent généralement une femme enceinte tout au long de la grossesse et surviennent le plus souvent lorsque le régime recommandé est violé et que les règles nutritionnelles sont ignorées. Par exemple, une telle colique apparaît si la femme enceinte a négligé les conseils du médecin et a mangé des aliments épicés et frits ou a introduit des légumes fermentés et des produits à base de farine, certains types de fruits et des boissons gazeuses dans son alimentation..

Les coliques abdominales pendant la grossesse peuvent être associées à une insuffisance rénale ou hépatique. Pendant la période de procréation, les reins subissent une charge énorme et s'il y avait des dysfonctionnements dans leur travail avant la grossesse, ce fait augmente la possibilité d'apparition de coliques rénales. En règle générale, les coliques hépatiques surviennent dans le contexte d'une exacerbation de maladies chroniques du foie ou de la vésicule biliaire, ainsi qu'en raison d'une mauvaise adhérence au régime alimentaire d'une femme enceinte.

Il convient de garder à l'esprit que les coliques chez une femme enceinte peuvent être causées par la production de l'hormone progestérone dans son corps, ce qui est nécessaire pour la suppression rapide des contractions musculaires de l'utérus. Si la progestérone est produite en quantités insuffisantes, les contractions de l'utérus s'intensifient et il peut y avoir un risque de fausse couche spontanée. Dans ce cas, la femme enceinte ressent de fortes crampes (coliques) dans l'abdomen. Ils peuvent être de nature croissante et «céder» à l'aine ou au bas du dos. Dans ce cas, des saignements surviennent souvent, ce qui signale une fausse couche. Cependant, si une femme enceinte est hospitalisée à temps, la grossesse peut toujours être sauvée..

Coliques dans l'estomac pendant la grossesse

Les coliques pendant la grossesse surviennent soudainement, elles font donc souvent peur aux femmes et leur font penser à d'éventuels problèmes de santé. Cependant, le plus souvent, ce symptôme est associé à une mauvaise nutrition d'une femme enceinte, ainsi qu'à un élargissement de l'utérus en raison de la croissance rapide du fœtus. Habituellement, les coliques pendant la période de mise bas sont localisées chez une femme enceinte dans l'abdomen, en particulier dans les intestins ou l'estomac.

Les coliques dans l'estomac pendant la grossesse sont ressenties comme des crampes qui surviennent dans la zone épigastrique. Le plus souvent, ce symptôme se manifeste après avoir mangé et est associé à une insuffisance fonctionnelle de l'estomac. Fondamentalement, le développement de coliques gastriques chez la femme enceinte se produit dans le contexte d'une exacerbation de maladies gastro-entérologiques (gastrite, pancréatite chronique, etc.). La principale cause de leur apparition est la consommation de denrées alimentaires qui irritent la muqueuse de l'estomac. Parmi ces produits figurent des plats épicés, épicés et fumés. Les crises de coliques d'estomac sont souvent associées à un débordement d'estomac lorsqu'une femme enceinte a trop mangé ou bu beaucoup de liquide. Si cela se produit, les crampes d'estomac peuvent être essayées pour soulager la position couchée normale. En cas de douleur intense, beaucoup ont recours aux antispasmodiques, mais seul un médecin devrait prescrire de tels médicaments. Les mesures préventives pour prévenir le développement de coliques gastriques comprennent des portions fractionnées (5 à 6 fois par jour), la distribution de l'apport hydrique avec modération, le refus de consommer des aliments épicés, gras et frits, ainsi que la prévention de la surcharge du système digestif avec des aliments «lourds».

Les coliques dans l'estomac pendant la grossesse sont un syndrome douloureux qui peut survenir en raison d'un certain nombre de changements survenant dans le corps féminin. Ainsi, au cours du premier trimestre, les femmes enceintes sont le plus souvent dérangées par des symptômes désagréables tels que nausées, brûlures d'estomac, douleurs à l'estomac, flatulences et constipation. Cela est dû à l'augmentation de la production de l'hormone progestérone, qui "détend" les intestins, conduisant ainsi à une perturbation du tube digestif, ainsi que de la vésicule biliaire et du foie. Les coliques dans l'estomac peuvent être évitées en mangeant de petits repas, en buvant des préparations à base de plantes et en recherchant des soins médicaux à temps si des symptômes désagréables associés à un dysfonctionnement du système digestif apparaissent.

Colique dans le bas de l'abdomen pendant la grossesse

Les coliques pendant la grossesse dérangent souvent une femme dans le bas de l'abdomen. Ces sensations douloureuses se produisent pour diverses raisons. Le plus souvent, des douleurs lancinantes dans le bas de l'abdomen apparaissent en raison d'une forte entorse des ligaments qui maintiennent l'utérus en croissance constante. Une caractéristique de ces coliques est que la douleur augmente en fonction du changement de position de la femme enceinte: lorsqu'elle se lève ou s'assied, en décubitus dorsal, elle se tourne sur le côté, ainsi que lorsqu'elle éternue et tousse..

Les coliques dans le bas de l'abdomen pendant la grossesse peuvent également indiquer des problèmes digestifs. Le plus souvent, les coliques intestinales se manifestent de cette manière. Une sensation soudaine de picotements dans le bas de l'abdomen (dans la région intestinale) est le principal symptôme de ce symptôme, qui se produit en raison de la constipation et de l'accumulation d'une grande quantité de gaz dans les intestins. Pour améliorer sa condition, une femme doit revoir son alimentation et introduire dans le menu des aliments contenant des fibres: légumes et fruits, céréales, noix, pain au son. Dans les derniers stades, une telle colique peut être le résultat d'une compression des intestins en raison des mouvements constants du bébé dans l'utérus. En cas d'œdème, la femme enceinte doit limiter l'apport hydrique - cela conduira à la disparition de l'état d'inconfort.

Pour la première fois, des coliques dans le bas de l'abdomen pendant la grossesse peuvent apparaître 6 à 8 jours après la conception. Il s'agit d'un processus naturel qui se produit dans le corps de la femme enceinte en raison de changements au niveau hormonal et physiologique. C'est pendant cette période que l'œuf est «transplanté» dans les parois utérines. Dans le même temps, l'hormone progestérone est produite de manière intensive dans le corps de la femme enceinte, ce qui favorise l'expansion de l'utérus et le prépare à porter un enfant. Dans ce cas, la nature terne de la douleur est notée et un léger saignement est également possible. Des picotements dans le bas de l'abdomen peuvent être accompagnés d'une envie fréquente d'uriner. Cela indique la croissance du fœtus, ce qui peut entraîner une compression de la vessie, ce qui entraîne des sensations douloureuses désagréables. Après un certain temps, les crises disparaissent, surtout si pendant cette période la femme se repose davantage et prend soin d'elle-même. Cependant, si la colique persiste, donne au bas du dos et devient plus forte, et en même temps qu'il y a des saignements, une femme doit absolument consulter un médecin pour connaître les causes d'une telle maladie..

Colique dans l'aine pendant la grossesse

Les coliques pendant la grossesse surviennent assez souvent et inquiètent les femmes enceintes. C'est particulièrement désagréable lorsque les crises de coliques se répètent et s'intensifient régulièrement, car cela devient une véritable cause d'alarme. Par conséquent, il est si important de contacter un médecin spécialiste en temps opportun pour savoir quelle est la principale raison du développement de sensations de douleur désagréables. Les coliques peuvent survenir dans diverses parties du corps, mais le plus souvent dans l'abdomen. Cependant, il existe d'autres types de coliques chez la femme enceinte, par exemple les coliques à l'aine (dans la partie inférieure de la région abdominale, qui est adjacente à la cuisse). Habituellement, leur apparence est associée à la structure anatomique du corps féminin - c'est à travers le canal inguinal que les vaisseaux sanguins passent et le ligament rond de l'utérus s'y trouve. En outre, les anses intestinales descendent dans le canal inguinal, qui, dans certaines conditions, peut former une hernie.

Les coliques dans l'aine pendant la grossesse surviennent le plus souvent pour les raisons suivantes:

  • Hernie. Les coliques dans l'aine chez une femme enceinte peuvent indiquer la présence d'une hernie, dont la formation est due au fait que les tissus de soutien s'affaiblissent et provoquent la pénétration des anses intestinales dans la région de l'aine. Visuellement, une hernie peut être vue à l'état debout: c'est une sorte de gonflement de l'aine. Cependant, il arrive que la hernie soit invisible, mais la douleur ne disparaît pas. Si tel est le cas, vous devez vous assurer que la hernie n'est pas contenue. Cela ne peut être fait que dans un établissement médical. Une hernie contenue se produit si l'ouverture tissulaire est petite et que l'anse intestinale est de très grande taille, de sorte qu'elle peut ne pas passer par l'ouverture, mais rester «capturée», comme si elle y était «retenue». Il s'agit d'une condition dangereuse qui nécessite une intervention chirurgicale urgente, car la circulation sanguine est altérée dans l'intestin retenu, ce qui conduit ensuite à sa destruction progressive.
  • Infection. La pénétration de l'infection dans la région pelvienne provoque l'apparition de douleurs de couture sévères dans l'aine chez une femme enceinte. Il peut s'agir d'une manifestation d'endométrite, d'annexite, de proctite, de paramétrite, ainsi que de diverses infections et inflammations génito-urinaires. Souvent, dans une telle situation, il y a un gonflement des ganglions lymphatiques situés dans l'aine..
  • Calcul rénal. La douleur paroxystique à l'aine chez une femme enceinte peut être causée par une pierre située trop bas dans le rein ou coincée dans l'uretère. Dans ce cas, une femme enceinte se plaint d'une douleur aiguë et aiguë dans le bas du dos, qui peut "céder" à l'aine, à la vessie et même aux organes génitaux externes. Les symptômes associés sont la fièvre, des mictions fréquentes et douloureuses et la présence de sang dans les urines.
  • Ostéochondrose. Si une crise de colique chez une femme enceinte ne s'accompagne pas d'une augmentation des ganglions lymphatiques et qu'un examen médical a exclu la présence de calculs rénaux, la principale cause de colique dans l'aine d'une femme enceinte peut être une ostéochondrose de la colonne vertébrale, ou plutôt de sa colonne lombaire. Le résultat de cette maladie est la compression des nerfs menant à la région de l'aine par le disque vertébral, ce qui provoque une crise de colique.

Une douleur intense sous forme de colique dans le petit bassin et l'aine chez une femme enceinte peut être le résultat d'une augmentation du tonus musculaire de l'utérus. Les modifications physiologiques du corps de la femme enceinte (prise de poids, croissance abdominale, augmentation de la charge sur les muscles du dos et du bassin) peuvent également devenir la principale cause de coliques dans la région de l'aine.

Les coliques dans l'aine pendant la grossesse peuvent également se manifester en raison du développement de l'herpès génital dans le corps de la femme, de la présence de varices dans la jambe. Un épisode de colique dans l'aine peut provoquer un anévrisme de l'artère fémorale, ainsi que des blessures à l'aine. Dans tous les cas, en cas de douleur à l'aine, il est conseillé à la femme enceinte de contacter immédiatement son obstétricien-gynécologue afin d'établir la cause exacte des coliques et de prévenir d'éventuelles conséquences dangereuses à temps..

Colique dans le vagin pendant la grossesse

Les coliques pendant la grossesse sont l'un des symptômes les plus courants rencontrés chez les femmes enceintes. De nombreuses femmes enceintes se plaignent de coliques dans l'abdomen, le côté, l'aine et parfois même dans le vagin. Pourquoi cela arrive-t-il?

Les coliques dans le vagin pendant la grossesse peuvent être causées par diverses raisons, parmi lesquelles on peut distinguer les suivantes:

  • Les picotements sont le premier signe d'un changement dans l'utérus à la suite de changements hormonaux dans le corps féminin. Ce symptôme peut apparaître de 5 à 8 semaines de grossesse, et parfois plus tard. Le fait est que les muscles qui soutiennent l'utérus s'étirent à mesure qu'il grandit, ce qui entraîne des douleurs de tiraillement dans le bas-ventre, ainsi que des coliques dans le vagin. Ne vous inquiétez pas si la sensation de picotement est faible et courte - c'est un processus naturel, et après un certain temps, la douleur disparaîtra.
  • Une formation excessive de gaz due à la malnutrition est un autre signe de colique dans le bas de l'abdomen, ainsi que dans le vagin. Des sensations douloureuses peuvent également survenir en raison de la constipation tourmentant une femme enceinte. Dans de tels cas, il est nécessaire de réviser le régime alimentaire et d'en exclure complètement les aliments qui augmentent la formation de gaz dans les intestins ou l'obstruction. La femme enceinte devrait prendre plus de fruits, de baies et de légumes, et se souvenir également des produits laitiers fermentés.
  • Une naissance imminente peut provoquer des picotements et des tiraillements dans le vagin. Ce symptôme est surtout observé chez la femme enceinte à la 37e semaine, lorsque la «préparation» intra-utérine du bébé pour la naissance à venir a lieu. Dans ce cas, la femme enceinte n'a pas besoin de s'inquiéter, elle a juste besoin de parler de ce symptôme à son obstétricien-gynécologue.
  • L'hypertonicité de l'utérus est une autre cause de douleur lancinante (et parfois tirante) dans le vagin, qui peut être accompagnée de toutes sortes de sécrétions, y compris des sécrétions sanglantes. Le diagnostic final ne peut être posé que par un médecin, une femme enceinte doit donc le contacter dès que possible..

La nature légère et à court terme des coliques vaginales pendant la grossesse n'est pas une raison de s'inquiéter. Mais si ce symptôme s'accompagne d'autres signes désagréables, ou qu'une femme enceinte observe son intensification, il est préférable de consulter un médecin qui prescrira l'examen nécessaire et identifiera les principales causes de la douleur.

Colique sur le côté pendant la grossesse

Les coliques pendant la grossesse peuvent surprendre une femme et provoquer des sensations et un inconfort très désagréables. Partout où la douleur survient, il est préférable d'en informer immédiatement le médecin observateur. De cette façon, vous pouvez éviter certaines conséquences dangereuses qui peuvent nuire à la santé de la mère et de l'enfant..

Les coliques latérales pendant la grossesse inquiètent généralement une femme en cas de troubles du travail des organes internes: foie, vésicule biliaire, intestins. Un début soudain de douleur qui dure plus d'une demi-heure est un indicateur très désagréable. Il est préférable pour une femme enceinte de consulter immédiatement un médecin, car les coliques du côté droit peuvent indiquer une maladie grave, en particulier une inflammation du foie, des problèmes de pancréas ou de vésicule biliaire. Habituellement, si la raison est un dysfonctionnement du pancréas, les coliques latérales s'accompagnent de nausées et de vomissements, ainsi que d'une augmentation de la température corporelle.

Souvent, la cause d'une crise de colique sur le côté peut être une dyskinésie biliaire ou une maladie des calculs biliaires. Le principal symptôme de la colique hépatique est une douleur de piqûre douloureuse dans l'hypochondre droit, irradiant vers le dos. Il est difficile pour une femme de respirer profondément, car le processus respiratoire provoque une nouvelle attaque. De tels problèmes surviennent si la femme enceinte ne respecte pas le régime alimentaire et mange de la malbouffe: épicée, frite, fumée, grasse. Les coliques rénales surviennent généralement chez les femmes qui ont déjà eu des problèmes avec les voies biliaires. Bien sûr, la consultation d'un médecin est nécessaire dans tous les cas, c'est lui qui prescrira l'examen nécessaire à la femme enceinte et, en fonction du diagnostic, prescrira les antispasmodiques et autres médicaments les plus optimaux dans un cas particulier.

Les coliques du côté droit peuvent être causées par une crise d'appendicite. Dans ce cas, il est assez difficile de poser un diagnostic précis. pendant la grossesse, de nombreux organes internes sont légèrement déplacés. La douleur résultant de l'inflammation de l'appendicite peut être localisée sur le côté, ainsi que dans l'hypochondre, le bas-ventre et la région de l'aine. L'attaque ne peut être soulagée avec des médicaments antispasmodiques. Si l'âge gestationnel est de 4 à 12 semaines, l'opération de retrait de l'appendice est généralement effectuée de manière douce - par laparoscopie. Si le terme est plus long, une opération chirurgicale conventionnelle est réalisée, préservant la grossesse.

Les coliques latérales pendant la grossesse causées par un dysfonctionnement de la vésicule biliaire peuvent être «apaisées» par une méthode éprouvée - marcher pieds nus. Ainsi, des points sur la plante des pieds sont stimulés, ce qui influence la relaxation des muscles et du canal de la vésicule biliaire. Il est strictement interdit de prendre des analgésiques pour la femme enceinte, en particulier avec les coliques hépatiques, lorsqu'un médicament crée une charge supplémentaire sur l'organe malade.

Colique dans l'utérus pendant la grossesse

Les coliques pendant la grossesse surviennent chez de nombreuses femmes et peuvent causer de l'anxiété et de la peur pour la santé du bébé, surtout si l'attaque est prise par surprise et se caractérise par une douleur prolongée. La colique chez la femme enceinte est un symptôme qui indique à la fois des changements physiologiques qui se produisent dans le corps de la femme et des maladies des organes abdominaux.

Les coliques dans l'utérus pendant la grossesse sont un phénomène très courant, qui dans la plupart des cas est associé à la croissance de l'utérus. La sensation de picotement habituelle, qui se fait sentir dans l'utérus dès les premières semaines après la conception, est ressentie par presque toutes les femmes. C'est l'un des signes évidents de la grossesse..

Des coliques «sûres» dans l'utérus, rappelant des spasmes légers, accompagnent généralement toute la grossesse, à partir de la 5e semaine, car l'utérus se développe constamment, augmente en taille et se déplace d'un endroit à l'autre. Les ligaments retenant l'utérus sont fortement étirés, provoquant une gêne dans l'abdomen, une attaque de douleur de traction soudaine, qui s'intensifie avec des mouvements brusques. Il faut souligner qu'une telle condition est absolument naturelle pour une femme enceinte, si en même temps les sensations douloureuses dans l'utérus ne sont pas complétées par d'autres symptômes plus graves..

Les sensations de picotements peuvent être localisées directement dans l'utérus, ainsi que dans la zone suprapubienne et le périnée. La douleur disparaît généralement rapidement, surtout si la femme enceinte se repose allongée. Dans le même temps, l'état de santé général reste stable et la nature même de la colique est discrète et de courte durée.

La sensation de picotement «dangereux» dans l'utérus se caractérise par de fortes sensations douloureuses, plus prolongées dans le temps, ayant parfois un caractère croissant. Dans de rares cas, une telle colique est un véritable symptôme d'une éventuelle menace d'interruption précoce de grossesse. Si, dans le même temps, des sensations douloureuses s'accompagnent d'un écoulement sanglant, le risque de fausse couche augmente et une femme enceinte doit appeler d'urgence une ambulance pour une hospitalisation à l'hôpital.

Les coliques dans l'utérus pendant la grossesse peuvent indiquer une augmentation du tonus de l'utérus, ce qui constitue également une réelle menace pour le bébé. Habituellement, cette sensation douloureuse ressemble à une compression ou à des spasmes, parfois une femme sent que l'utérus devient «lourd», «dur», comme s'il était «en pierre». Dans ce cas, une consultation urgente avec un médecin est nécessaire. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter en tant que tel, puisque l'utérus se «calme» souvent à la maison, cependant, afin d'éviter un danger possible, la consultation d'un obstétricien-gynécologue ne fera pas de mal. L'accomplissement des prescriptions d'un médecin expérimenté permettra en grande partie d'éviter de nombreux troubles dans une période difficile et très responsable de porter un bébé..

Colique en début de grossesse

Les coliques pendant la grossesse deviennent souvent une source d'inquiétude, parfois déraisonnable, et parfois nécessitant un avis médical et des soins médicaux immédiats. Les crises de coliques peuvent survenir à différents stades de la naissance d'un bébé, à la fois au tout début de la grossesse et immédiatement dans les dernières semaines avant l'accouchement..

Les coliques en début de grossesse peuvent être déclenchées par une production accrue de l'hormone progestérone dans le corps d'une femme, ce qui aide à «détendre» les intestins. À mesure que le système immunitaire de la femme enceinte s'affaiblit, le risque d'inflammation et de maladie infectieuse augmente. Par exemple, les coliques dans la vessie peuvent provoquer une cystite. Un symptôme tel que la colique doit être traité avec un soin particulier, car c'est au début du port d'un enfant que la probabilité de fausse couche atteint son niveau le plus élevé..

Souvent, dès les premiers jours après la conception, le ventre d'une femme devient très sensible, à la fois au toucher et aux moindres changements de l'intérieur. Si la douleur est légère, passe rapidement et ne cause pas d'inconfort à la femme enceinte, il n'y a pas lieu de s'inquiéter, car à 5-6 semaines, l'utérus augmente considérablement de taille, ce qui entraîne l'étirement des ligaments qui le maintiennent. Ce processus provoque des coliques légères dans le bas de l'abdomen, des douleurs tiraillantes, des picotements. Cependant, si la douleur s'intensifie, devient aiguë, insupportable et s'accompagne également d'une mauvaise santé, il s'agit d'un symptôme très alarmant pouvant indiquer la présence d'une grossesse extra-utérine ou une menace de fausse couche (selon les règles). Si l'œuf est «coincé» dans la trompe, sa division et sa croissance provoquent la rupture de la trompe de Fallope, et souvent un symptôme de ce processus est une crise de colique dans le bas-ventre, ainsi qu'une augmentation de la douleur intense. Dans ce cas, la femme enceinte peut perdre connaissance. Les signes de grossesse extra-utérine qui accompagnent souvent sont des nausées, des mictions fréquentes, de la fièvre. Cette condition est très dangereuse pour une femme et la grossesse extra-utérine elle-même nécessite une intervention chirurgicale immédiate..

Les coliques en début de grossesse, qui se manifestent par une crise de crampes sévères, peuvent signaler un avortement spontané (fausse couche). Dans ce cas, la douleur est intense, tiraillante, localisée dans le bas de l'abdomen, ainsi que "irradiant" vers le bas du dos, le sacrum, l'aine. L'écoulement sanglant est un autre symptôme qui indique une menace d'avortement spontané. Dans ce cas, la femme a besoin d'une hospitalisation urgente dans un établissement médical..

Selon la recherche médicale, les femmes qui éprouvent des douleurs pendant leurs règles peuvent se plaindre de symptômes similaires pendant la grossesse. Les coliques dans l'abdomen sont causées par des changements physiologiques dans le corps de la femme enceinte. L'essentiel est de faire attention à l'intensité et à la fréquence des coliques. Si la douleur augmente, devient des crampes, aiguës, vous ne pouvez pas vous passer de l'aide d'un médecin.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Dans quelle génération sont nés les jumeaux ou les jumeaux??

Accouchement

De nombreux parents rêvent d'avoir des jumeaux. Après tout, de cette manière, vous pouvez résoudre le problème de la procréation littéralement en même temps.

Modifications des seins en début de grossesse

Nouveau née

Après la conception, de graves changements physiologiques se produisent dans le corps de chaque femme. De nombreuses femmes découvrent le début de la grossesse après un retard des règles, alors que le fœtus a déjà 3 à 4 semaines.

Quel est le meilleur pour l'inflammation - Clion D ou Terzhinan

Accouchement

Commentaires des utilisateursOn ne m'a prescrit que du Terzhinan. De plus, s'il y avait une inflammation, les deux premières fois, il a déjà brûlé.

À quel stade de la grossesse le ventre commence-t-il à grossir?

Infertilité

À quel stade de la grossesse le ventre commence-t-il à grossir?La grossesse au premier trimestre peut ne pas apparaître de quelque manière que ce soit vers l'extérieur.