Principal / Conception

Est-il possible de boire du kéfir pour une mère qui allaite: après l'accouchement, au cours du premier mois

Date de publication: 03.09.2018 | Vues: 10566

Après avoir accouché, une femme fait face à des restrictions, y compris un menu relativement nouveau. La raison en est l'imperfection du tractus gastro-intestinal d'un enfant qui, pendant 9 mois, a reçu de la nourriture de la circulation sanguine. Le kéfir peut-il être l'allaitement (HB)? L'alcool qu'il contient est-il nocif pour les bébés? Quelles sont les règles d'utilisation et de choix du kéfir pour les mères allaitantes?

La composition et les avantages du kéfir

Le kéfir est fabriqué en fermentant le lait en conjonction avec des micro-organismes fongiques. En conséquence, l'alcool formé dans le levain est ajouté à la protéine non digestible. La quantité d'alcool dépend de la teneur en matière grasse du lait, l'indicateur maximum est de 0,6% (lors de l'utilisation de méthodes modernes).

La boisson est à 90% d'eau. La portion restante contient 10 vitamines et 15 minéraux, couvrant 0,5-13,3% des besoins quotidiens d'un adulte.

Compte tenu des propriétés de la composition, le produit est extrêmement nécessaire pour la mère après l'accouchement. Dans les premiers mois, des troubles digestifs réguliers, une anémie et une carence en calcium peuvent être notés. Le kéfir reconstitue au moins un dixième des substances nécessaires pour restaurer ces fonctions. De plus, la teneur en matières grasses n'affecte pas la concentration des éléments utiles et la composition du lait maternel..

Tableau 1 - Teneur en calories et produits chimiques. composition de kéfir

Kéfir / graisseContenu calorique /% de la normeCalcium /% de la normePhosphore /% de la normeVitamine B12 /% de la normeActe
1%40 kilocalories - 2,18120 mg - 1295 mg - 11,9

Le produit est faible en calories, mais en même temps satisfait la faim.

La vitamine B12 stimule la formation du sang, le calcium et le phosphore augmentent la résistance des cheveux, des ongles et du tissu osseux. Le Ca est impliqué dans les contractions musculaires (réparation de l'utérus). Le phosphore améliore le métabolisme énergétique, l'équilibre eau-sel.2,5%53 kcal - 3,7120 mg - 123,2%59 kcal - 4,1120 mg - 120,1%

30 kcal - 1,4126 mg - 12,6

Les produits laitiers fermentés sont recommandés comme agent préventif et thérapeutique: pour la constipation, les hémorroïdes, pour les maladies fongiques de la région génitale. Lors de l'allaitement, le kéfir fournit au corps de la mère des vitamines des groupes B, A, C, E, responsables de l'immunité, du système nerveux et de la régénération des tissus. Améliore le tonus musculaire, restaure la microflore intestinale et vaginale.

Avantages avec HV:

  • Renforce les défenses de l'organisme.
  • Améliore le métabolisme.
  • Élimine les toxines.
  • Améliore le fonctionnement du système cardiovasculaire (empêche la formation de plaques de cholestérol).
  • L'acide folique est impliqué dans la régénération cellulaire, améliore l'état de la peau, des cheveux, des ongles.
  • Tryptophane dans la composition - régulateur de l'humeur, traite l'insomnie.

Le produit élimine les toxines du corps dans les 4 heures, il est donc recommandé en cas d'empoisonnement (après consultation d'un thérapeute).

Est-il possible de boire du kéfir avec HB

La question de l'admissibilité du kéfir pendant la lactation est examinée en fonction des préoccupations - teneur complexe en protéines du lait et en alcool. La part de l'alcool dans les produits frais est de 0,4 à 0,6%. Se divisant même dans le corps de la mère, les particules de la substance n'atteignent pas l'estomac du bébé, même à l'état de traces, de sorte que les méfaits de l'alcool dans le kéfir sont un mythe. Le deuxième point concerne les protéines. L'élément n'affecte pas le nouveau-né, il n'entre pas dans le sang de la mère (c'est à partir du sang que le lait maternel est synthétisé), de sorte que le corps du bébé ne réagira pas aux protéines avec des allergies.

Mais la sensibilité aux composants alimentaires est individuelle, vous devez donc introduire soigneusement le produit dans l'alimentation..

Kéfir le premier mois

Admis dans le menu maman dès la naissance en l'absence de contre-indications: 50-100 ml avec l'ajout ultérieur de volume. Sous forme d'aliments complémentaires, le produit est exclu jusqu'à 8 mois. Si la mère est confrontée à des troubles post-partum du tractus gastro-intestinal, des boissons lactées fermentées sont recommandées. Compte tenu de l'exclusion de la pharmacothérapie, le kéfir est un assistant dans le traitement de la constipation, de la dysbiose, du muguet..

Introduction au régime

Mieux vaut commencer avec 3-5 cuillères à soupe par jour. Pendant la journée, la réaction du bébé est surveillée (comportement, appétit, peau).

Une éruption cutanée, un refus de dormir à l'heure habituelle et des sautes d'humeur sont des signes d'allergie. Dans ce cas, l'introduction du produit doit être reportée, le prochain échantillon est autorisé après 2 semaines. Si une réaction calme est notée, le produit dans l'alimentation reste dans les normes pour le SH.

  • Commencez avec 30-50 ml.
  • La première portion est consommée le matin avec le petit déjeuner habituel.
  • Le volume quotidien maximal est de 200 ml pour exclure la fermentation dans les intestins, l'intoxication de la mère.
  • Teneur en matières grasses du produit - 1-2,5%.
  • Divisez l'apport journalier en 2 doses - le matin et le midi.
  • Ne pas utiliser avec des aliments fermentescibles (p. Ex. Pain, chou, légumineuses, poires).

Il n'est pas recommandé aux mères qui allaitent de boire du kéfir, qui est conservé plus de 2 jours à compter de la date de fabrication. La fermentation dans la boisson ne s'arrête pas, par conséquent, le 3ème jour, la concentration du champignon provoque des flatulences chez la mère.

La boisson n'est pas recommandée pour une mère qui allaite si le bébé a des troubles du tube digestif - régurgitations fréquentes, flatulences, ballonnements. La conséquence est l'aggravation des troubles. En outre, le kéfir est exclu pour les diagnostics: diathèse, dermatite atopique chez un enfant. Dans ces cas, une consultation médicale est requise.

Effets sur la composition du lait maternel: une étude

Un essai contrôlé randomisé a examiné les niveaux de Lactobacillus reuteri dans 174 échantillons de colostrum après ingestion orale de ce probiotique chez la mère et l'enfant. Bien que le niveau d'activité de L reuteri dans le colostrum ait été plus élevé que dans le groupe placebo, il était faible et n'avait aucune signification clinique. [12]

Conclusion: les probiotiques utilisés par la mère (contenus dans notamment le kéfir) n'ont pas d'effet significatif sur la composition du lait maternel.

Quel kéfir choisir: critères

La réaction du système digestif et le risque de conséquences négatives dépendent de la qualité de la boisson. Compte tenu de la variété des produits, il est très facile de se tromper. Mais il y a des facteurs clés sur lesquels s'appuyer. Critères de choix:

  • Date de fabrication - lors de l'allaitement, il est préférable de boire du kéfir un jour. Autorisé à utiliser pendant 2 jours, le troisième la concentration de dioxyde de carbone et d'éthanol atteint les valeurs maximales.
  • Emballage - aucun dommage, pas gonflé. Il vaut mieux ne pas choisir un produit avec une réduction (en raison du mariage) avec GW. La violation du vide provoque la pénétration d'agents pathogènes, pour lesquels la culture du kéfir est le meilleur terreau.

Si la composition contient des lactobacilles, vous devez choisir un produit avec une durée de conservation de 3 à 5 jours: ces micro-organismes ne vivent pas plus longtemps. Si un long terme est indiqué sur l'emballage, il y a une forte probabilité d'utiliser des produits chimiques dans la production.

Le kéfir pendant l'allaitement n'est pas inclus dans la liste des aliments interdits. Les risques de conséquences de l'utilisation ne menacent que s'il est incorrectement introduit dans l'alimentation ou dans le cas des caractéristiques personnelles du corps de l'enfant. Le respect des règles d'utilisation du kéfir pendant l'allaitement, y compris la norme de 200-400 ml, ne garantit que des avantages pour la maman et le bébé.

Dessert pour aujourd'hui - une vidéo sur 10 faits sur le kéfir que vous ne saviez pas. Ils vous convaincront de boire le produit aussi souvent que possible..

Est-il possible de boire du kéfir pendant l'allaitement

Comment le kéfir est-il utile pour HB

Le kéfir fait partie des produits laitiers fermentés. Il est obtenu par fermentation du lait en raison de l'activité vitale de certains microorganismes: levure, bactéries d'acide acétique, bâtonnets d'acide lactique, streptocoques.

Le kéfir avec l'allaitement a un effet positif sur maman et bébé

Le produit a plusieurs propriétés bénéfiques:

  • Normalisation de la microflore intestinale - le kéfir contient diverses bactéries lactiques, représentatives de la microflore normale. De ce fait, l'état fonctionnel des organes du système digestif s'améliore..
  • Diminution de la gravité ou disparition des signes d'une violation de l'état fonctionnel du système digestif.
  • Amélioration de l'absorption de divers nutriments, vitamines et minéraux des intestins en raison de la décomposition complète des aliments.
  • Reconstitution des réserves de calcium dans le corps - le kéfir contient une grande quantité de calcium, qui est bien absorbé. Le corps d'un nouveau-né nécessite une quantité importante de sels minéraux pour la croissance et la maturation de diverses structures du système musculo-squelettique.
  • Renforcement de l'immunité d'une mère qui allaite et d'un bébé en raison de la présence de composés biologiquement actifs et de bactéries bénéfiques dans le kéfir.
  • Augmentation des capacités de régénération - le kéfir contient des glucides complexes qui stimulent le processus de guérison des tissus endommagés.
  • Réduire la probabilité de développer des réactions allergiques en modulant l'activité de divers liens d'immunité.
  • Prévention du développement de l'anémie en raison d'un apport suffisant en fer dans le corps de la mère et de l'enfant.
  • Amélioration du fonctionnement du système nerveux - le kéfir est une source de vitamines B solubles dans l'eau, nécessaires au déroulement normal des processus métaboliques dans les cellules du système nerveux.
  • Effet bénéfique sur l'évolution de diverses maladies telles que le diabète sucré et la lithiase urinaire.

La prise de kéfir pendant l'allaitement peut réduire la probabilité de développer une intolérance au lactose chez un enfant à l'avenir.

Inconvénients de l'utilisation du kéfir pendant l'allaitement

Malgré un certain nombre de propriétés utiles, le kéfir présente plusieurs inconvénients qu'une mère qui allaite ne doit pas oublier. Lorsqu'il est consommé en grande quantité, il existe un risque de développer des réactions allergiques en présence d'une hypersensibilité au lait entier.

Les produits laitiers fermentés peuvent provoquer la constipation ou la diarrhée à la fois pour la mère et l'enfant. Il y a aussi la possibilité de développer une intoxication alimentaire chez une femme, ce qui est dû au fait que le kéfir devient rapidement acide. Vous ne devez manger que des produits frais.

Le kéfir contient une petite quantité d'alcool. Malgré le fait qu'il soit minime, si vous buvez trop de boisson trop souvent, il y a un risque d'impact négatif sur le corps d'un bébé en développement.

Pouvez-vous boire du kéfir pendant l'allaitement

Le kéfir est recommandé pour une femme qui allaite. Cela est dû à la prédominance des propriétés bénéfiques sur les inconvénients. Il est permis de consommer une petite quantité de boisson au cours du premier mois de la vie d'un enfant, à condition qu'un produit naturel soit pris sans conservateurs.

Est-il possible de boire du kéfir avec HB, demandez au pédiatre

Pour la première fois, il est conseillé de boire une petite quantité de boisson jusqu'à 20 ml le matin. Cela permettra d'observer le nouveau-né pendant la journée pour détecter des signes de réaction allergique sous forme d'éruption cutanée ou de perturbation du système digestif sous forme de coliques ou de régurgitations..

En l'absence de réaction, une augmentation progressive du volume de kéfir consommé jusqu'à un demi-litre par jour est autorisée. La règle d'augmenter progressivement la quantité s'applique aux autres produits qu'une femme commence à prendre après l'accouchement pendant l'allaitement..

Recommandations pour l'utilisation du kéfir avec HB

Pour minimiser le développement de réactions négatives lors de l'utilisation du kéfir, il convient de respecter les recommandations suivantes:

  • Choisissez un produit naturel - l'ajout de toutes les saveurs, des exhausteurs de goût plusieurs fois augmente la probabilité de développer des réactions allergiques chez un nourrisson.
  • Ne buvez que des produits frais. L'effet du kéfir sur le système digestif dépend de sa durée de conservation. Le produit conservé pendant environ 3 jours aide à renforcer les selles.
  • Choisissez une boisson avec une durée de conservation minimale. Lorsque vous achetez du kéfir dans un magasin, vous ne devez pas choisir un produit avec une longue durée de conservation - cela indique la présence de conservateurs, ce qui peut provoquer des réactions négatives chez un enfant.
  • Vous ne devez pas boire de kéfir faible en gras - malgré sa faible teneur en calories, un tel produit est dépourvu d'un grand nombre de propriétés utiles et peut souvent avoir un effet négatif.

L'apport quotidien de kéfir ne doit pas dépasser 500 ml. Dans ce cas, il est recommandé de diviser la consommation de boisson en 2 fois par jour - un verre le matin et le soir. Il est également permis d'utiliser le kéfir avant le coucher.

La durée de conservation du produit ne doit pas dépasser 3 jours, vous devez conserver le kéfir au réfrigérateur.

Le kéfir est un aliment sain. Il s'intègre parfaitement dans l'alimentation de la mère et est autorisé pour l'allaitement. S'il y a des signes d'un effet négatif du produit sur le corps de l'enfant, notamment une éruption cutanée, une augmentation de la production de gaz, des régurgitations fréquentes, des coliques, des selles instables, la prise doit être interrompue. Si, en quelques jours, les signes d'une réaction négative n'ont pas diminué ou disparu, il est nécessaire de consulter un pédiatre.

Le kéfir pendant l'allaitement a un effet bénéfique sur le corps de la femme qui allaite et du bébé. La boisson peut être consommée dès les premiers jours de la vie d'un enfant, car pendant cette période, les organes du système digestif mûrissent et la microflore intestinale se forme.

Malgré le petit nombre d'inconvénients, il est préférable de consulter un médecin. Un spécialiste vous dira individuellement s'il est possible ou impossible d'utiliser le kéfir pour une femme, en fonction des caractéristiques de son corps, ainsi que de la présence éventuelle d'une pathologie du système digestif.

Est-il possible de boire du kéfir pendant l'allaitement au cours des premiers mois?

Les produits laitiers fermentés sont recommandés pour les femmes qui allaitent comme source de protéines et de microflore bénéfique. Lors de l'allaitement, le kéfir peut être bu par presque tout le monde, sous réserve de plusieurs règles d'utilisation. La boisson contient un complexe vitamino-minéral, des lactobacilles, des enzymes, des acides utiles pour les femmes et les enfants..

Les avantages inestimables des produits laitiers fermentés

L'allaitement nécessite une alimentation variée et équilibrée qui apporte des nutriments et des nutriments. Leur apport suffisant en nourriture permettra à la mère de conserver sa santé et sa beauté, l'aidera à se rétablir après l'accouchement et à résister au stress post-partum. Le lait entier contient de nombreux composants nécessaires au corps humain, mais il est mal digéré, en particulier en présence de troubles gastro-intestinaux - faible acidité du suc gastrique, dysbiose, manque d'enzymes. Pour cette raison, il est recommandé d'utiliser ses dérivés.

Les bienfaits des produits laitiers fermentés:

  • les protéines sont présentées sous une forme facilement digestible, qui fournit au corps les matériaux de construction nécessaires;
  • l'acide lactique supprime les bactéries putréfactives;
  • le calcium se présente sous une forme adaptée à l'assimilation, qui a un effet bénéfique sur le système squelettique, les articulations, les dents, la peau, les cheveux;
  • une source de microflore bénéfique pour les intestins;
  • en cas de carence en lactase, il est interdit de boire du lait, mais les produits laitiers fermentés sont autorisés, car beaucoup moins de lactase est nécessaire pour leur dégradation;
  • amélioration de la motilité intestinale, normalisation de la digestion, réduction de la production de gaz;
  • renforcer l'immunité.

Sur une note! Les experts recommandent le lait cuit fermenté, le yogourt naturel, le kéfir et le fromage cottage pour l'allaitement dès les premières semaines après l'accouchement. Le reste des produits laitiers fermentés est introduit un peu plus tard dans l'alimentation d'une mère qui allaite..

Les bienfaits du kéfir pour la lactation

La boisson a toutes les propriétés bénéfiques de ce groupe. Les avantages pour les femmes qui allaitent et les bébés sont dus aux substances qu'il contient.

Tableau 1. Composition biochimique du kéfir avec une teneur en matières grasses de 3,2%

NutritifContenu en 100 gPourcentage de la valeur quotidienne,%De quoi a-t-il besoin
Vitamine A, μg22,02,4Peau, vue, immunité
Vitamine B1, mg0,032.0Système nerveux, conversion de l'amidon en énergie
Vitamine B2, mg0,179.4La peau convertit les protéines et les graisses en énergie
Vitamine B4, mg43,08,6Système nerveux, hématopoïétique, cerveau, métabolisme
Vitamine Bcinq, mg0,326.4Production d'anticorps, d'énergie, de protection contre le stress, l'hypertension
Vitamine B6, mg0,063.0Systèmes nerveux et immunitaires, traitement des protéines
Vitamine Bneuf, mcg7,82.0Système nerveux combattant l'anémie
Vitamine B12, mcg0,413,3Cerveau, hématopoïèse, système nerveux
Vitamine C, mg0,70,8Peau, immunité, circulation sanguine
Vitamine E, mg0,070,5Système immunitaire, peau, vaisseaux sanguins
Vitamine H, μg3,517,0Formation de glucose
Vitamine PP, mg0,84.0Antioxydant, normalisant la glycémie
Iode, mcg9,06,0Thyroïde
Fer, mg0,10,6Hématopoïèse, système cardiovasculaire
Potassium, mg146,05,8Processus métaboliques, élimination des fluides du corps
Calcium, mg120,012,0Os, immunité, cœur
Cobalt, mcg1.010,0Métabolisme, système nerveux, hématopoïèse
Magnésium, mg14,03,5Systèmes nerveux, cardiovasculaires, intestins
Cuivre, μg10,01.0Hématopoïèse, construction d'enzymes et de protéines
Molybdène, mcg5,07,1Métabolisme, dégradation des graisses
Sodium, mg50,03,8Métabolisme, rétention d'eau dans les tissus
Sélénium, mcg2.03,6Humeur, absorption de certaines vitamines
Soufre, mg29,02,9Hormones, enzymes, collagène, cheveux, ongles, neutralise les toxines, réduit la douleur
Phosphore, mg95,011,9Os, dents
Fluor, μg20,00,5OS
Chlore, mg110,04,8Echange d'eau, équilibre acido-basique, digestion
Chrome, mcg2.04.0Métabolisme de l'insuline, traitement des glucides
Zinc, mg0,43,3La production d'insuline et d'hormones, renforçant le système immunitaire
Acides gras oméga-6, g0,12.0Membranes cellulaires, système nerveux, hormones, immunité, normalisation de la pression
Acides gras monoinsaturés, g0,974,8Sécrétion de bile, abaissement du cholestérol, construction des membranes cellulaires
Acides gras polyinsaturés, g0,151,2Système cardiovasculaire, abaissement du cholestérol et du sucre, tension artérielle

Après avoir accouché, une mère qui allaite doit récupérer et reprendre des forces le plus tôt possible. Le kéfir y contribue, en ayant un effet bénéfique sur le corps du bébé grâce à une alimentation naturelle. Le produit normalise la digestion et les selles, assure l'apport de nutriments essentiels. La teneur en calories de la boisson dépend de la teneur en matières grasses, elle est de 30 à 56 kcal pour 100 g, ce qui lui permet d'être consommée avec un poids corporel accru.

Mais qu'en est-il de l'alcool dans le kéfir?

Le produit est fabriqué par fermentation mixte (acide lactique et alcoolique), de sorte que la teneur en éthanol peut être de 0,2 à 0,6% lorsqu'elle est produite à l'aide de technologies modernes et de 0,9 à 1% avec des technologies obsolètes. Pour cette raison, il n'est pas souhaitable d'introduire la boisson tôt dans la nutrition des bébés. Mais lorsqu'il est utilisé par une mère allaité, le bébé ne reçoit presque pas de composant nocif avec le lait maternel.

Sur une note! Teneur en éthanol la plus basse dans la production quotidienne. Le stockage augmente la concentration, surtout si les conditions nécessaires ne sont pas remplies.

Est-il possible de boire du kéfir pendant l'allaitement?

Certains produits laitiers fermentés sont inclus dans la liste des produits autorisés pendant la lactation au cours du premier mois de la vie d'un nouveau-né. Le kéfir est également l'un d'entre eux, mais soumis aux recommandations de base pour son utilisation. Quel que soit l'âge du bébé, il est permis de ne boire que des produits frais sans additifs nocifs, avec une date de production de 1 à 2 jours. Les boissons de conservation à long terme pendant l'allaitement ne sont pas souhaitables dans le menu..

Après avoir consulté un pédiatre, vous pouvez boire du kéfir avec une carence en lactase chez un nourrisson. Mais dans ce cas, il est conseillé de l'introduire dans votre alimentation un mois plus tard et en quantités limitées. Les bactéries lactiques aideront à décomposer le sucre du lait dans les intestins, et une protéine facilement digestible réduira le risque de réactions allergiques.

Sur une note! Les effets laxatifs sont souvent attribués à la boisson. En fait, seul un produit d'un jour le possède sous une forme douce, avec un stockage prolongé, au contraire, il provoque la constipation..

Règles d'utilisation du kéfir pendant la lactation

Les principales recommandations pour l'utilisation du kéfir dans le menu de la mère lors de l'allaitement d'un nouveau-né:

  • entrer dans le régime après l'autorisation du pédiatre;
  • boire le matin, en commençant par plusieurs gorgées, en augmentant progressivement le volume;
  • ne dépassez pas le montant autorisé;
  • utilisez du kéfir libéré il y a 1 à 2 jours;
  • étudiez attentivement la composition avant d'acheter;
  • choisissez une teneur moyenne en matières grasses, car à faible teneur en matières grasses, de nombreux nutriments utiles ne sont pas absorbés, la lactation est supprimée et une teneur élevée en matières grasses augmente la teneur en calories;
  • surveiller l'état du bébé;
  • tenir un journal alimentaire.

À quelle fréquence pouvez-vous boire du kéfir pendant l'allaitement?

Pendant la période néonatale pendant l'allaitement, il est conseillé de ne pas consommer plus de 0,5 à 1 verre par jour. Le système digestif du bébé ne s'adapte qu'à l'évolution de la nutrition, de sorte que toute erreur dans le régime alimentaire d'une mère qui allaite peut entraîner une intolérance au produit, une tendance aux réactions allergiques..

Pour le reste de la période de lactation, le volume de boisson maximal autorisé est de 500 ml. Il est recommandé de boire 1 à 2 verres par jour, 5 à 6 fois par semaine. La consommation quotidienne de kéfir n'est autorisée que si le bébé et la mère se sentent bien. Avec des coliques chez un enfant, vous ne pouvez pas le boire, car cela augmentera le malaise.

Contre-indications

L'utilisation du kéfir par une mère avec une alimentation naturelle est indésirable s'il existe au moins une contre-indication pour elle ou le bébé:

  • augmentation de l'acidité du suc gastrique;
  • ulcère de l'estomac;
  • l'intolérance individuelle;
  • allergie;
  • régurgitations fréquentes;
  • constipation ou diarrhée;
  • anxiété, larmoiement, mauvais sommeil chez un enfant.

Allergie aux protéines du lait de vache

Dans le kéfir, les protéines du lait sont sensibles à la dénaturation, elles ont donc une faible activité allergique. Malgré cela, il reste dans la composition, donc si le diagnostic d'allergie chez le bébé est confirmé, la boisson doit être exclue du régime alimentaire de la mère qui allaite. L'utilisation de produits laitiers fermentés n'est autorisée que dans le cas où elle n'est pas établie avec précision, les miettes ont une intolérance aux protéines du lait de vache ou tout simplement n'ont pas assez de lactase. Dans ce cas, le pédiatre peut vous autoriser à boire du kéfir, si le bébé se sent bien.

Carence en lactase

Le sucre du lait se trouve dans tous les produits laitiers fermentés. Il décompose la lactase, en cas de manque d'enzyme, l'enfant peut développer une allergie, puis les symptômes deviendront plus prononcés, caractéristiques de cette pathologie. En conséquence, le bébé ne recevra pas tous les nutriments nécessaires, la violation doit donc être diagnostiquée à temps. Le respect d'un régime alimentaire pour carence en lactase est obligatoire, car cette mesure aidera le bébé à rétablir l'équilibre perturbé. La microflore bénéfique du kéfir favorise la dégradation du lactose dans les intestins. Pendant la période d'allaitement avec ce problème, vous pouvez boire un verre après l'autorisation du pédiatre.

Comment choisir le bon kéfir sur le comptoir?

Vous devez être particulièrement prudent lors du choix des produits pour HS, car une femme n'est pas seulement responsable d'elle-même. Les bénéfices peuvent être obtenus exclusivement à partir de produits frais, naturels et de qualité, sinon il y a un risque d'empoisonnement. Les principaux critères à prendre en compte:

  • kéfir d'un jour;
  • la durée de conservation ne dépasse pas 5 à 7 jours;
  • ne contient que du lait et du levain sur les champignons kéfir;
  • teneur en matière grasse 1-2,5%;
  • l'intégrité et la qualité de l'emballage;
  • conditions de stockage des marchandises dans le magasin (réfrigérateur).

Cuisiner le kéfir à la maison

Cette méthode est souvent pratiquée par les mères allaitées, elle permet d'avoir confiance dans le produit, puisque seuls des ingrédients naturels sont utilisés, le temps de production est connu à coup sûr. Vous devez prendre du lait de vache ou de chèvre, un peu de kéfir frais du commerce ou une culture de levure spéciale.

  • Versez le lait dans une casserole (une casserole à parois et à fond épais), chauffez à feu doux, ne portez pas à ébullition.
  • Si de la mousse se forme, retirez-la du poêle dans un endroit frais et sombre jusqu'à ce qu'elle refroidisse..
  • Versez le lait dans un récipient en verre, ajoutez la culture de démarrage (100-150 ml pour 1 litre), fermez bien.
  • Laisser au chaud pendant une journée.
  • Transférer au réfrigérateur, après refroidissement, vous pouvez boire.

Sur une note! La teneur en alcool de la boisson maison est supérieure à celle du magasin.

Lors de l'allaitement, le kéfir est autorisé dès les premières semaines de la vie d'un bébé, s'il n'y a pas de contre-indications pour la mère et le bébé. Le respect des recommandations d'utilisation de base réduira le risque de développer des allergies ou des intolérances au produit.

Est-il possible de boire du kéfir pendant l'allaitement

Une femme qui allaite doit faire attention à son alimentation. Après l'accouchement, de nombreux nutriments sont perdus et l'immunité diminue. Par conséquent, il est nécessaire de reconstituer les vitamines perdues. La nourriture qu'une femme mange des intestins va dans le lait maternel. Il existe une catégorie d'enfants allergiques aux protéines du lait. Dans ce cas, le kéfir sera un produit indispensable pendant l'allaitement..

Nutrition spéciale pendant l'allaitement

Au cours du premier mois suivant la naissance d'un enfant, les produits suivants doivent être interdits:

  • fruits de mer, noix, chocolat (ce sont des allergènes puissants);
  • boissons gazeuses et fortes, thé, café, car ils excitent le système nerveux;
  • les oignons, l'ail et d'autres épices changent le goût et l'odeur du lait;
  • le tabagisme et l'alcool nuisent aux organes internes de l'enfant.

Certains produits (agrumes, fruits, baies, produits laitiers, viandes grasses et poissons) peuvent être administrés avec prudence et au plus tôt 6 mois.

Le kéfir pendant l'allaitement est l'un des aliments autorisés. Vous pouvez le boire le premier mois. Il favorise le développement de la microflore intestinale. Le nombre de bifidobactéries bénéfiques augmente, ce qui améliore l'activité contractile des intestins. Aide à renforcer le système immunitaire.

Le produit doit être frais. Vous pouvez essayer de fabriquer vous-même du kéfir. Il y aura beaucoup plus d'avantages, surtout au cours du premier mois. Le kéfir d'un jour a un effet laxatif prononcé, une boisson de deux jours est neutre et une boisson de trois jours a un effet fortifiant sur les intestins. Conservez le produit uniquement au réfrigérateur - sinon, des microbes pathogènes se propageront dans la boisson.

Dans le cas où l'enfant a une allergie aux protéines du lait, vous pouvez entrer le kéfir avec prudence. Toutes les substances des produits laitiers fermentés, y compris le kéfir, se désintègrent pendant le processus de cuisson et la protéine est divisée en acides aminés. Cela favorise une meilleure assimilation des produits et réduit les allergènes.

Le produit doit être introduit en petites portions. Après cela, vous devez surveiller attentivement l'état de l'enfant. Vous pouvez tenir un journal d'observation, y enregistrant la réaction du corps de l'enfant au produit - selles, sommeil, caractéristiques de la peau, sautes d'humeur.

Avantages alimentaires

Le kéfir est facilement absorbé par l'organisme et ne contient que 40 kcal. Pour les femmes en surpoids après l'accouchement, c'est un aliment idéal.

  1. Le kéfir améliore le péristaltisme intestinal. Combat la constipation, car le processus de dégradation des glucides et leur absorption par le corps devient plus rapide.
  2. Améliore la lactation.
  3. Saturation du lait maternel avec des micro-éléments importants pour le développement - tels que le calcium, le phosphore, le zinc, le fluor, le potassium. Amélioration du système osseux, cardiaque et musculaire.
  4. La boisson contient de nombreuses vitamines (A, B, E, C).
  5. Aide à réduire le cholestérol, améliorant ainsi le fonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins.
  6. Il a des propriétés relaxantes et améliorant l'humeur. Cela est dû à la teneur en hormones du kéfir, qui activent la production de sérotonine et de mélatonine..

Il est préférable de ne pas utiliser le produit dans des cas tels que:

  • si l'enfant a des problèmes abdominaux (douleur, ballonnements, augmentation de la production de gaz);
  • selles molles;
  • intolérance aux composants du kéfir;
  • si la femme elle-même a des maladies du système digestif (gastrite, ulcère d'estomac, acidité élevée).

Le premier mois de vie est une période d'adaptation du corps à une nouvelle façon de manger. Une femme doit choisir les produits avec soin..

Règles de nutrition du kéfir

Les bébés sont autorisés à entrer le kéfir dans l'alimentation au plus tôt 10 mois.

Vous devez arrêter de boire la boisson si l'enfant présente les symptômes désagréables suivants:

  • éruption cutanée, démangeaisons, irritation cutanée;
  • coliques, selles molles;
  • régurgitations fréquentes et abondantes;
  • troubles du sommeil, sautes d'humeur, larmoiement.

Le plus utile est le kéfir fait maison à base d'un ferment spécial. Dans le cas où le produit est acheté dans un magasin, vous devez faire attention à la date de fabrication et à la durée de conservation. La préférence doit être donnée à une boisson qui ne se conserve pas plus de cinq jours.

Faites attention à la teneur en graisse du produit - il est préférable de ne pas choisir de kéfir très gras ou faible en gras.

Pour la première fois, il est permis de boire un demi-verre de kéfir. Comme pour tout nouveau produit, il est préférable de le boire le matin. Cela vous permettra de surveiller l'état de l'enfant tout au long de la journée. Si rien ne dérange le bébé, après quelques jours, la dose peut être augmentée à un verre entier..

À l'avenir, vous pourrez boire deux verres par jour, mais pas plus. Si cette posologie est augmentée, le risque d'indigestion chez les nourrissons augmente. Au cours du premier mois, la fréquence de prise de ce produit doit être réduite à un verre tous les deux jours. Le système digestif du bébé n'est pas complètement formé, par conséquent, une perturbation du fonctionnement des organes peut survenir.

Le kéfir ne doit pas être pris avec des aliments hautement allergènes ou provoquant des ballonnements (graines, noix, légumineuses).

En plus du kéfir, d'autres produits laitiers fermentés peuvent également être introduits en petites quantités - yogourt sans additifs, lait fermenté cuit au four, crème sure.

Le régime alimentaire d'une femme qui allaite doit être varié, composé de produits naturels de haute qualité. Avant d'introduire un nouveau produit, vous devez consulter un médecin et, si vous y êtes autorisé, surveiller attentivement l'état de l'enfant..

Une mère qui allaite peut-elle boire du kéfir

Le kéfir fait partie de tout aliment diététique, y compris pendant la lactation. Le kéfir est-il vraiment si utile pour l'allaitement ou y a-t-il des «pièges» et une femme qui allaite doit faire attention à utiliser un produit laitier fermenté? En effet, en plus d'une source de calcium et de normalisation du tractus gastro-intestinal, le kéfir contient un lactose aussi ambigu.

Les bienfaits du kéfir pour l'allaitement

Les composants des produits laitiers doivent être présents dans l'alimentation de la femme qui allaite. Mais il arrive que se souvenant d'une boisson bouillie avec de la mousse de l'enfance, une jeune mère ne veuille pas boire de lait frais. Ou le bébé réagit brusquement à l'ingestion de produits laitiers par la mère. Ensuite, il vaut la peine de boire du kéfir pendant l'allaitement et d'autres boissons lactées fermentées, qui sont beaucoup mieux absorbées par le corps et, contrairement au lait, sont déjà prêtes à l'emploi..

Les bactéries bénéfiques incluses dans le kéfir décomposent la caséine (une protéine présente dans les produits laitiers), ce qui la rend utile pour la digestion d'une femme qui a récemment accouché. Ils aident à soulager les problèmes de constipation qui dérangent souvent les mères qui allaitent juste après l'accouchement. Dans le même temps, le kéfir stimule la lactation, apaise la soif et constitue une bonne alternative au thé après un dîner copieux. Il sature les intestins avec des bactéries bénéfiques, restaure la microflore, éliminant les microbes nocifs.

Mais si une femme qui allaite a une acidité accrue de l'estomac, vous devez utiliser le kéfir avec prudence. Il a été établi que le produit laitier fermenté a la propriété d'un antioxydant, combinant les radicaux libres et les éliminant de l'organisme. Après tout, un système digestif sain est essentiel pour protéger la santé des femmes. C'est à la fois une forte immunité et un métabolisme normal chez la mère et l'enfant. Ainsi qu'une psyché stable et un système nerveux fort.

Le mal du kéfir

Comme toutes les autres catégories de produits, le kéfir est utile pour les gv uniquement frais, à base de lait naturel. Ne combinez pas la consommation avec des plats de viande et de poisson, ainsi que des légumineuses ou des noix, car cela entraînerait une indigestion. Une portion excessive du produit provoque des symptômes similaires. Vous ne pouvez pas utiliser le kéfir pour les mères qui allaitent souffrant d'une maladie gastro-intestinale et souffrant d'anémie, car une partie du fer est excrétée du corps avec la flore pathogène. Si un produit frais d'un jour est utile et nettoie le corps, alors une boisson infusée pendant plus de trois jours, au contraire, a un goût désagréable, contient des composants négatifs tels que de l'éthanol et des gaz. Boire cette «vieille» boisson entraîne des ballonnements et de la constipation.

Comment le kéfir affecte-t-il la production de lait, le corps féminin et les bébés

Comme tous les produits dérivés du lait, le kéfir sature l'organisme en micro-éléments utiles: calcium, phosphore, zinc, magnésium, iode, vitamines C, H, B et bien d'autres. Mais le lait frais provoque assez souvent des allergies chez les nourrissons et le kéfir est un produit moins allergène. Vous pouvez parler d'une réaction allergique si le bébé présente les symptômes suivants:

  • régurgitations fréquentes;
  • problèmes de vidange, selles peu fréquentes;
  • caprices fréquents et déraisonnables;
  • douleur dans le ventre avec colique intestinale chez l'enfant;
  • manque d'appétit, refus de manger.

Sur une femme qui allaite, la consommation de kéfir a un effet bénéfique:

  1. Perte de poids - vous pouvez boire du kéfir après un repas, au lieu du thé sucré, ou le remplacer par le plat principal.
  2. Renforce l'immunité.
  3. Nettoyer le corps après un traitement médicamenteux avec des antibiotiques.
  4. Reconstituer les réserves de protéines plus faciles et plus rapides à digérer que le lait.
  5. Renforcement du système nerveux, qui subit un stress important dû au manque de sommeil et aux soins constants du bébé.
  6. Amélioration du teint, de l'état de la peau et des cheveux, grâce à la consommation d'oligo-éléments précieux, de vitamines et d'acides aminés, une femme a l'air beaucoup plus attrayante.
  7. Stabilisation de l'équilibre des graisses.
  8. Améliorer le système vasculaire.
  9. Activation de l'hormone du bonheur - sérotonine et mélatonine, une femme qui allaite normalise le sommeil et améliore son humeur.
  10. En raison de l'augmentation de la teneur en calcium, l'état des dents et des cheveux s'améliore. Une portion de kéfir contient un quart de la valeur quotidienne d'une substance précieuse.
  11. Favorise la production laitière.
  12. Boire un verre est une bonne prévention contre le muguet..

Contre-indications

En plus d'une mauvaise digestion, les contre-indications à utiliser comprennent:

  • allergie aux protéines du lait de vache - souvent une réaction au produit peut survenir si elle a déjà été remarquée chez la mère. De plus, l'apparition d'une telle réaction peut être déclenchée par l'évolution de la grossesse avec complications, un lieu de résidence dans une zone écologiquement inadaptée ou une hypoxie fœtale lors d'un accouchement difficile. Dans le même temps, les allergies peuvent être permanentes ou disparaître avec le temps..
  • le déficit en lactase est principalement une réaction héréditaire. Il se manifeste par l'incapacité du corps à produire les enzymes appropriées capables de décomposer le sucre dans le lait. C'est une caractéristique congénitale qui nécessite un régime alimentaire strict tout au long de la vie..
  • teneur en alcool - l'alcool éthylique libéré pendant la fermentation, bien qu'il ne cause pas de dommages importants à l'enfant, est toujours contenu dans la boisson âgée. Pour une femme qui allaite, seul le kéfir est autorisé à la consommation avec un dosage d'alcool allant jusqu'à 0,6%. C'est-à-dire une boisson jeune et fraîche, vieillie pas plus d'un jour.

Comment introduire un produit dans un menu de soins infirmiers

La première portion que maman peut se permettre devrait être aussi petite qu'une demi-tasse d'échantillon. Dans le même temps, il est préférable de boire du kéfir à une température confortable (température ambiante) le matin. Pendant les 24 heures suivantes, la mère surveille l'état de l'enfant et sa réaction. Si des conséquences négatives apparaissent - coliques, régurgitations, il est préférable d'arrêter d'utiliser le produit. Et vous pouvez réessayer l'ingrédient au plus tôt un mois plus tard..

Est-il possible d'utiliser le kéfir pour une femme dans le premier mois après l'accouchement

En pratique, c'est une question très controversée, car certaines consultantes en allaitement conseillent de commencer à boire du kéfir après une semaine à compter du jour de l'accouchement. Mais en parallèle, il existe une opinion selon laquelle l'utilisation du kéfir pendant la lactation n'est autorisée qu'après le troisième mois d'alimentation. Au cours du premier mois de sa vie, le nouveau-né ne s'habitue qu'à l'environnement et à la nutrition fournis par la mère. Son corps est soumis à un stress énorme, l'enfant souffre de coliques intestinales, c'est pourquoi il n'est pas recommandé à une femme qui allaite d'introduire un grand nombre de nouveaux produits dans son alimentation.

Taux journalier

Après l'effet positif du produit sur le bébé, une femme qui allaite peut boire du kéfir sans crainte. de plus

pendant les premiers mois, vous ne devriez toujours pas boire plus de 150 grammes par jour. La posologie ne peut être augmentée qu'après le troisième mois de vie. Ensuite, chaque jour, vous pouvez augmenter la portion de 50 grammes..

Même après une si longue accoutumance dans les mois suivants, vous ne devriez pas consommer plus d'un demi-litre de boisson par jour. C'est le taux quotidien optimal, et il est recommandé de boire cette quantité pendant la journée, pas en une seule fois. Par exemple, remplacez la dernière collation avant le coucher par un verre de kéfir et buvez du lait aigre en petites portions pendant la journée.

Avec ce que vous pouvez boire du kéfir avec des gardes

Une mère qui allaite est autorisée à boire du kéfir à la fois sous forme pure et avec une collation légère. Et afin de diversifier le menu d'une femme qui allaite, vous pouvez ajouter du kéfir à d'autres boissons et plats tout aussi sains. Pour le déjeuner, maman peut se préparer une soupe à base de kéfir, remplacer le goûter de l'après-midi par une salade de fruits par une vinaigrette à base de boisson saine. Et comme collation à part entière, vous pouvez mélanger un produit laitier fermenté avec du jus de tomate, de l'aneth et des noix - vous obtenez une boisson vitaminée nutritive.

Est-il possible de suivre un régime au kéfir pour les mères allaitantes

Chaque femme cherche probablement à remettre son corps en forme le plus tôt possible après l'accouchement. Et pour se débarrasser des kilos en trop, certaines mères ont recours à un régime au kéfir, mais parfois une telle nourriture peut faire plus de mal que de bien. Avec un tel régime, la production de lait est réduite et l'allaitement à lui seul peut ne pas suffire pour le bébé..

Un régime alimentaire d'une journée doit être équilibré et varié, de sorte qu'une femme pendant l'allaitement ne doit pas avoir de jours de jeûne avec un kéfir.

Si le bébé a déjà grandi (plus d'un an), tolère bien le produit et que la boisson est appréciée par sa mère, vous pouvez organiser un régime hebdomadaire du prochain échantillon.

- Lundi: pommes de terre (5 pcs.) Sont ajoutées à un demi-litre de kéfir;

- Mardi: la crème sure est servie avec du kéfir (0,5 l) (un verre par jour);

- Mercredi: du fromage cottage frais (jusqu'à 200 grammes) accompagne la boisson;

- Jeudi: une journée plus mouvementée - 0,5 l de boisson et 0,5 kg de poulet bouilli;

- Vendredi: les pommes sont consommées avec un produit laitier fermenté - 1 kg par jour;

- Samedi: diffère dans l'utilisation de seulement liquide - 1 litre de kéfir;

- Dernier jour - 2 litres d'eau plate.

Avec une alimentation aussi dure, vous pouvez perdre jusqu'à 7 kg par semaine. De plus, pendant le régime, vous ne pouvez pas manger après six heures du soir..

Comment choisir du kéfir sain pour une mère qui allaite

Lors de l'achat d'une boisson de valeur dans un magasin, vous devez lire les informations sur l'étiquette, vous pouvez acheter un produit si:

  1. C'est un produit d'un fabricant bien connu - tout le monde connaît la marque.
  2. Petite durée de conservation - pour l'allaitement, vous pouvez acheter une boisson avec une durée de conservation hebdomadaire, pas plus.
  3. Un produit moyennement gras - il est optimal de choisir du kéfir avec une teneur en matières grasses allant jusqu'à 2,5%, car une boisson non grasse et trop grasse contient d'autres ingrédients totalement inutiles.
  4. Contenants en verre ou en carton.

Si certains paramètres ne sont pas respectés, l'achat doit être reporté.

Kéfir avec additifs pour une femme qui allaite

La composition du produit n'est pas moins importante que toutes les conditions énumérées. Pour une femme qui allaite, il est préférable d'acheter un produit contenant uniquement du lait et du levain. Les articles contenant des additifs de baies, les fruits ne doivent pas être consommés. Si possible, vous pouvez ajouter vous-même les mêmes ingrédients à votre boisson à la maison. Alors maman sera confiante dans la qualité de ces additifs..

Quels sont les avantages du kéfir fait maison

Tout d'abord, une boisson préparée à la maison répond à toutes les exigences et se compose uniquement de matières premières de haute qualité. Il s'agit de lait frais sans ajout d'impuretés diverses. Lors de la préparation d'une telle boisson, vous pouvez ajuster indépendamment la teneur en graisse de la boisson et son vieillissement, ce qui affecte le goût.

Comment faire cuire le kéfir à la maison

Le lait est pris maison ou acheté, mais frais et avec une teneur moyenne en matières grasses. Il est bouilli, refroidi, puis versé dans de la verrerie stérilisée. Du levain y est ajouté conformément à la dose recommandée sur l'étiquette (généralement 10 grammes pour 1 litre d'eau), mélangé et recouvert d'un chiffon. Le récipient est placé dans un endroit chaud et devrait s'épaissir, puis il est conservé pendant le nombre de jours requis et est bu, boisson prête à l'emploi pré-filtrée. La culture de départ peut être rincée et réutilisée en ajoutant une autre portion de lait.

Chaque femme qui allaite devrait manger du kéfir et des produits laitiers fermentés. Dans ce cas, vous devez regarder l'état de santé de votre enfant et vos propres sentiments, acheter le bon produit frais ou le cuisiner à la maison.

Est-il possible de boire du kéfir pendant l'allaitement et comment il affecte la lactation

Le kéfir est recommandé pour l'allaitement, comme les autres produits laitiers fermentés. Le régime alimentaire d'une femme qui allaite doit être fait en tenant compte de la reconstitution de ses propres coûts énergétiques et des besoins du bébé. Il est nécessaire d'exclure les aliments allergènes et les aliments qui altèrent le goût et l'odeur du lait. Dans le même temps, les substances qui ont un besoin urgent d'une femme portant un enfant entrent dans le lait du corps de la mère. Les protéines et vitamines contenues dans les produits laitiers sont bénéfiques, à condition qu'il n'y ait pas d'effets indésirables chez la mère et l'enfant.

Quelle est l'utilité pour une mère qui allaite

Les produits laitiers fermentés sont obtenus à partir de lait entier en cours de fermentation ou de fermentation. Le fromage et le fromage cottage sont fabriqués à partir de lait aigre, et le kéfir est un produit de fermentation avec la participation de bâtons d'acide lactique, de streptocoques et de levure de lait, formant ainsi de l'alcool. Est-il possible pour une mère qui allaite de consommer du kéfir contenant de l'alcool?

La teneur en alcool de ce produit est déterminée par la teneur en matière grasse du lait, la méthode de production et la durée de conservation. Les anciennes technologies permettaient de fabriquer un produit avec un pourcentage d'alcool atteignant 1%, mais dans les industries modernes ce chiffre ne dépasse pas 0,6%. Un niveau d'alcool aussi insignifiant dans le kéfir n'affecte en aucun cas la composition du lait maternel..

De nombreuses femmes ne tolèrent pas bien le lait entier, tandis que d'autres produits laitiers ne provoquent pas de réactions désagréables telles qu'une indigestion ou des flatulences. Le kéfir est un produit laitier fermenté que les mères allaitantes boivent avec plaisir, et

c'est le principal argument "pour" - tout ce qui améliore l'humeur est utile.
Les produits laitiers contiennent beaucoup de calcium, ce qui est nécessaire pour une femme qui porte un enfant. La consommation de calcium se poursuit pendant la lactation, car elle fait partie du lait maternel. Une jeune maman doit régulièrement reconstituer les réserves de cet oligo-élément afin de garder ses propres cheveux, dents et ongles en bon état..

Le calcium n'est pas le seul élément utile des produits laitiers fermentés. En incluant le kéfir dans l'alimentation, une femme résout plusieurs problèmes:

  • Stimule la lactation.
  • Normalise le processus de digestion grâce à la microflore intestinale équilibrée.
  • Soulage l'inconfort, comme la fermentation dans les intestins.
  • Active les processus métaboliques dans le corps.
  • Débarrassez-vous des kilos en trop.
  • Abaisse le taux de cholestérol.

Pendant l'allaitement, le kéfir est utile, car il ne provoque pas de coliques chez les bébés et provoque rarement des allergies

Quand le kéfir est nocif

L'allergie aux protéines de vache se manifeste par des ballonnements, des nausées et de la diarrhée. Le kéfir ne provoque pas de telles réactions, car il transforme le lactose en acide lactique.
Ce produit est utile, malheureusement pas pour tout le monde, vous devrez le refuser dans les cas suivants:

  • Ulcère de l'estomac et gastrite avec une acidité élevée.
  • Maladies infectieuses du tractus gastro-intestinal et empoisonnement.

Il n'est pas souhaitable de consommer une boisson produite il y a plus de trois jours, car les bactéries bénéfiques meurent et la boisson provoque la constipation et la fermentation dans les intestins..

Vous devez également reporter l'introduction de plusieurs semaines si le bébé a une éruption cutanée sur le corps ou une diarrhée. Pour vous assurer que votre bébé n'est pas allergique à ce produit, commencez par une petite portion et observez comment votre bébé réagit. Le système digestif d'un nouveau-né n'est pas encore complètement formé et un produit inconnu peut être nocif.

À quelle fréquence pouvez-vous boire du kéfir pendant l'allaitement

Le kéfir pour une mère qui allaite peut être bu si l'enfant tolère bien les produits laitiers dans son alimentation. Habituellement, les bébés ne se montrent pas inquiets lorsqu'une femme qui allaite boit environ 250 à 300 ml par jour, un tel volume de boisson ne nuira pas. Cependant, en buvant 500 ml ou plus, vous courez le risque de provoquer des régurgitations fréquentes, une indigestion ou une constipation, des éruptions cutanées et d'autres manifestations indésirables chez l'enfant. Si vous êtes trop emporté par la boisson et que vous trouvez les symptômes énumérés chez le bébé pendant que la lactation se poursuit, réduisez la portion à un verre par jour et les symptômes disparaîtront..

Un bébé peut réagir négativement aux produits laitiers fermentés, non seulement à cause d'allergies. Le kéfir contient de nombreuses enzymes et un système digestif immature n'est pas encore prêt pour de tels tests. Par conséquent, l'utilisation doit être modérée..

Comment choisir le bon

Une boisson saine se compose de deux ingrédients: du lait et du levain.

  • Le lait doit être entier ou standardisé, non sec.
  • Les champignons kéfir dans un bon produit sont vivants. N'achetez pas de boisson au levain.

Faites attention à la durée de conservation du produit. L'action dépend de «l'âge»: le premier jour, le kéfir agit comme un laxatif, le deuxième jour il est neutre et le troisième jour il se renforce.

  • Le biokéfir, le bifikefir et le bifidoc se distinguent par le nombre de bifidobactéries - plus la concentration est élevée, plus l'effet sur les systèmes digestif, nerveux et cardiovasculaire est prononcé.
  • Il n'est pas souhaitable pour les mères qui allaitent de consommer des produits à longue durée de conservation - ils contiennent toujours des conservateurs.
  • Les emballages écologiques sont en carton ou en verre, les bouteilles en plastique posent de nombreuses questions - lorsqu'elles sont chauffées, elles peuvent émettre des substances nocives.
  • L'étiquette doit contenir des informations sur le nombre de bactéries lactiques à la fin de la durée de conservation - au moins 1x107 CFU / g.
  • Même un léger gonflement du récipient indique que le produit a commencé à se détériorer..
  • Kéfir naturel de consistance uniforme, assez dense, blanc.

Caractéristiques d'utilisation par les mères qui allaitent

La boisson peut avoir une teneur en matières grasses différente - 1%, 2,5% et 3,2%. Le kéfir gras est plus savoureux et plus sain, car il contient plus de protéines. Lors de l'écrémage, des réactions chimiques se produisent et des composés se forment qui réduisent la synthèse du lait maternel. L'utilisation d'un produit à 1% de matière grasse avec HS n'est pas souhaitable.

Un produit destiné à une mère qui allaite doit répondre aux exigences suivantes:

  • Manque de saveurs et de conservateurs. Durée de conservation autorisée sur l'emballage - jusqu'à 30 jours.
  • Plus de 7 jours ne peuvent pas s'écouler de la date de production à la consommation, après quoi le nombre de bactéries vivantes et de vitamines diminue fortement.

Pour réguler les selles et améliorer le sommeil, buvez un verre de kéfir le soir.

L'enfant sera heureux d'allaiter, grandir et bien se développer, si la mère est attentive au choix de la nourriture. Ceci est particulièrement important dans le premier mois de la vie d'un bébé, lorsque son système digestif est encore très fragile. Le kéfir frais et de haute qualité est utile pour les mères et les tout-petits, mais vous ne devez pas l'utiliser en quantités illimitées.

Avis de maman

Inga: mon mari biologiste m'a convaincu qu'aucune mère mammifère ne change ses habitudes alimentaires en nourrissant sa progéniture. La nourriture doit être saine et nutritive. Bien sûr, vous ne pouvez rien manger qui sent fort, épicé, salé et allergène lorsque vous vous nourrissez. Le kéfir est un produit naturel et compréhensible, les produits laitiers. Je l'ai bu dès la naissance de l'enfant, un demi-verre, puis un verre par jour, et il n'y a pas eu de problèmes avec mon fils. S'il n'y a pas de problèmes de troubles de la constipation, il est préférable de boire du kéfir pendant deux jours - il est neutre.

Olesya: Je ne pouvais pas du tout boire de lait, mon corps y réagit violemment. Les boissons lactées fermentées ont été conservées, en particulier le kéfir. J'ai souffert de constipation sans lui. Le pédiatre m'a conseillé, tout comme ma mère - et en effet, tout a fonctionné. Bien sûr, vous ne pouvez pas boire de kéfir au lieu d'eau, mais un ou deux verres par jour peuvent être.

Marina: J'ai commencé à boire du kéfir quand ma fille avait deux mois. Je ne pouvais pas comprendre pourquoi elle avait des coliques la nuit, tout le monde a dit qu'il ne pouvait y avoir aucun problème avec ce produit si tout était en ordre à partir du lait. Ensuite, j'ai lu que plus d'un verre par jour n'était pas souhaitable, et j'ai presque bu un litre. Élimination du kéfir - en quelques jours, tout allait bien. Maintenant que nous avons 5 mois, je bois un demi-verre le matin et le soir pour la constipation, mais sans conséquences.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Comment reconnaître et distinguer les contractions d'entraînement des vraies, et quelles sont leurs principales différences: à quoi elles ressemblent, combien de temps elles durent si elles sont douloureuses

Nouveau née

Toute femme enceinte, dont l'attente touche à sa fin, doit comprendre comment ne pas confondre les contractions d'entraînement avec les vraies, comment y réagir correctement et ce que l'on peut appeler un écart par rapport à la norme..

Difficulté à respirer pendant la grossesse

Conception

Au cours des neuf longs mois de grossesse, une femme doit endurer de nombreux inconvénients, difficultés et inconforts, c'est pourquoi, dans les dernières étapes, la grossesse lui semble pour une éternité.

13 meilleurs gobelets pour bébés

Nutrition

Pendant que le bébé grandit, il a beaucoup à apprendre et à découvrir. L'une de ces découvertes ou réalisations est l'habileté de boire dans une tasse. Pour que le processus d'apprentissage se déroule mieux, il existe pour les plus petits des tasses dites d'entraînement, dans lesquelles l'enfant peut boire sans en renverser..

Que faire si vous êtes très étourdi pendant la grossesse au 1er, 2ème ou 3ème trimestre: causes, signes de manifestation et moments dangereux

Analyses

Presque toutes les femmes enceintes peuvent ressentir des étourdissements et, dans la plupart des cas, ne vous en faites pas.