Principal / Accouchement

Quels groupes sanguins de partenaires sont incompatibles pour concevoir un enfant: compatibilité selon le tableau, décodage

Une analyse obligatoire lors de la planification d'une grossesse est un échantillon de sang qui détecte les indicateurs de groupe et de rhésus. Les deux futurs parents sont analysés pour identifier la compatibilité ou un éventuel conflit. L'incompatibilité peut être prédite à la fois par le paramètre du groupe sanguin ou le facteur Rh, et dans l'ensemble des deux indicateurs. L'analyse vous permet de calculer le pourcentage de probabilité de complications de la gestation et donne le temps de suivre des traitements conçus pour surmonter les conséquences possibles d'un conflit sanguin.

Quelle est la compatibilité des groupes sanguins parentaux pour concevoir un enfant

Les paramètres génétiques du sang des parents forment un ensemble de gènes d'héritage par le fœtus qui se forme lors de la conception.

Le groupe et le facteur Rh sont constants tout au long de la vie, donc une étude préalable avant la grossesse permet d'identifier d'éventuels conflits à l'avance.

Lors de la planification d'une grossesse, les parents ont la possibilité de calculer leurs options de compatibilité sanguine. Si le pourcentage d'absence de conflit sanguin est élevé, alors pour les futurs parents, la conception et la grossesse se dérouleront comme d'habitude.

Qu'est-ce que l'incompatibilité

L'incompatibilité est un conflit entre le corps de la mère et l'ovule fécondé, qui se manifeste dès le moment de la conception dans la réponse du corps de la mère à l'embryon comme à un objet étranger. Le système reproducteur de la mère s'associe au système immunitaire dans la lutte contre l'embryon et essaie de le priver de soutien vital, pour finalement s'en débarrasser.

La classification des groupes sanguins en premier, deuxième, troisième et quatrième est basée sur des indicateurs de la teneur en agglutinines dans le plasma et en agglutinogènes dans les érythrocytes. Le facteur Rh est la présence (positive) ou l'absence (négative) d'une protéine antigénique sur la membrane des globules rouges, dont le plus courant est l'antigène de type D..

Quand arrive

Un tel conflit apparaît dans deux catégories de cas:

  1. si le groupe sanguin de la mère ne correspond pas à celui du fœtus
  2. dans la situation d'une mère Rh négatif enceinte d'un enfant Rh positif.

Anti-D-immunoglobuline

C'est un médicament prophylactique nécessaire pour arrêter la production d'anticorps par le corps maternel qui luttent contre l'embryon Rh-positif. L'introduction du médicament vous permet de maintenir la grossesse et de prévenir d'éventuelles pathologies de la mère et de l'enfant.

L'utilisation d'immunoglobulines est prescrite par le médecin sur une base individuelle et implique:

  • examens mensuels jusqu'à 30 semaines
  • toutes les deux semaines pendant une période de 30 à 36 semaines
  • une fois par semaine pendant une période de 36 semaines avant la livraison.

En outre, l'introduction prophylactique de l'antirésus est effectuée immédiatement après l'accouchement, ce qui aide à prévenir les conflits avec d'éventuelles futures grossesses.

La grossesse et l'accouchement sont-ils possibles

La technologie médicale moderne vous permet de maintenir la grossesse dans n'importe quel conflit.

La plus grande aide est la planification de la conception, car le médecin traitant est conscient des risques d'incompatibilité à l'avance, ce qui lui permet de choisir un schéma de traitement préliminaire et de prise en charge ultérieure de la grossesse. Pendant la période de gestation, le problème d'incompatibilité se concentre sur les mesures visant à prévenir la réaction de l'immunité de la mère au fœtus.

Moments dangereux

Le plus grand danger pour le fœtus est le conflit Rh. L'organisme maternel considère la protéine antigénique comme un microorganisme menaçant et dirige l'activité de tous les systèmes pour produire des anticorps. Ils exposent le fœtus à une attaque qui vise à s'en débarrasser le plus rapidement possible, qui se termine souvent par la disparition de la grossesse, la mort de l'embryon et une fausse couche..

En cas d'incompatibilité entre la mère et le fœtus, l'option de développement la plus dangereuse est la maladie hémolytique de l'embryon, qui entraîne une augmentation anormale de la taille du foie de l'enfant, une jaunisse et un retard de développement en raison d'un apport sanguin insuffisant au cerveau..

Le groupe sanguin ou le facteur Rh est plus important pour la grossesse

Il est impossible de choisir le seul facteur important, car l'incompatibilité des partenaires pour une grossesse en bonne santé ne peut pas être prédite avec précision, s'il est possible d'évaluer la probabilité d'un conflit. La surveillance médicale la plus stricte est requise lorsqu'une mère Rh-négatif est enceinte d'un enfant Rh-positif..

Cependant, le conflit entre les groupes sanguins de la mère et du fœtus est plus difficile à suivre, car il survient dans les premiers jours après la conception. Ensuite, une fausse couche peut survenir, qui passera inaperçue pour le couple (comme une autre menstruation) et ne donnera pas d'informations sur ce qui s'est passé pour la planification ultérieure de la grossesse.

Mêmes groupes sanguins: compatibilité

Lorsqu'un couple avec les mêmes groupes sanguins planifie une grossesse, le bébé est protégé contre l'incompatibilité..

Lorsque les groupes sanguins parentaux correspondent, le fœtus a plusieurs options d'héritage, mais toutes sont sûres et entièrement compatibles.

Le seul obstacle à une conception réussie ne peut être que le facteur Rh des partenaires, qui doit être surveillé même au stade de la planification de la grossesse..

Les parents ayant les premiers groupes sanguins transfèrent au pool génétique des futurs enfants un ensemble de protéines uniquement pour ce groupe. Cela signifie que l'enfant héritera définitivement du premier groupe..

Les parents ayant un deuxième groupe sanguin ont une chance de concevoir à la fois un enfant du même groupe sanguin et du premier. Dans le premier cas, la probabilité d'hériter du deuxième groupe sanguin est de 94%, le premier - seulement 6%. Dans les deux cas, il n'y aura pas de conflit..

III + III

Les parents de troisième groupe sanguin sont 94% susceptibles de le transmettre à leur enfant. Cependant, il y a 6% de chances de concevoir un fœtus du premier groupe..

Le plus grand nombre de groupes sanguins possibles d'un futur nourrisson est en couple avec un quatrième groupe sanguin. Ces couples peuvent concevoir un enfant également avec le quatrième groupe dans 50% des cas, avec le deuxième - dans 25%, avec le troisième - dans 25%.

Probabilité de conflit Rh: table d'incompatibilité

Facteur Rh du pèreFacteur Rh de la mèreFacteur Rh de l'enfantDisponibilité

conflit rhésus+++Est absent-Est absent+-+Présent-Est absent-++Est absent-Est absent---Est absent

L'incompatibilité Rh se produit uniquement lorsque le Rh de la mère négative entre en conflit avec le Rh positif de l'enfant. Le sang maternel, qui ne contient pas la protéine antigénique, perçoit le sang de l'embryon comme hostile en raison de la présence de l'antigène D sur ses érythrocytes. Un tel conflit Rh est lourd de rejet du fœtus dès les tout premiers stades de la grossesse..

Avec quel groupe est-il difficile pour une femme de tomber enceinte

Le processus de fécondation d'un ovule avec un spermatozoïde n'est pas directement lié aux caractéristiques du sang de chacun des parents. La conception se produit ou non selon ses propres lois, diagnostiquée séparément par un médecin et ne faisant pas de prévision pour le déroulement de la gestation. Les difficultés de la grossesse ne sont associées qu'à l'incompatibilité des partenaires qui se développe progressivement, qui se révèle déjà au cours de la grossesse.

Premier négatif

Le groupe sanguin négatif d'une femme a le nombre le plus limité d'options de grossesse sûres. Premièrement, un Rh négatif est pointilleux sur celui d'un partenaire. Deuxièmement, le groupe I, qui n'a pas d'étiquettes protéiques, entrera en conflit avec les mâles II, III et IV, produisant des anticorps contre les protéines A, B et AB, respectivement. Une grossesse en bonne santé sans souci d'incompatibilité pour les femmes avec un sang I négatif est promise par un partenaire qui a exactement le même groupe.

De plus, des études répétées sur des femmes testées à l'âge de 35 ans ont montré que ce sont les propriétaires du groupe I qui ont des taux accrus d'hormone folliculo-stimulante, ce qui indique un épuisement rapide de la réserve ovarienne..

Deuxième négatif

Il possède un antigène de type A, ce qui indique un possible conflit avec le sang des hommes des groupes III et IV. Rhésus positif chez un partenaire peut aggraver une grossesse planifiée.

Troisième négatif

Statistiquement, le groupe sanguin le plus rare, par conséquent, la prédiction de la conception et de la grossesse est de nature purement individuelle. Contient des protéines de type B, donc pour une fécondation et une gestation faciles nécessite un partenaire négatif du groupe I ou III.

Quatrième négatif

Un groupe sanguin rare, auquel sont associés le plus grand nombre de suppositions et de calculs, basé davantage sur des rumeurs et des superstitions que sur des faits scientifiques. En fait, le groupe IV a des étiquettes AB, ce qui le rend parfaitement compatible avec le groupe sanguin de n'importe quel partenaire. Rhésus négatif nécessite une norme pour tous les groupes de comptabilisation du rhésus de l'homme et de la thérapie dans le cas d'un conjoint positif.

Un groupe positif chez une femme

Les femmes avec un groupe sanguin positif peuvent ne pas avoir peur du conflit Rh. La présence d'un antigène protéique dans leur sang permet de concevoir et de porter un enfant sans aucun problème avec tout facteur Rh hérité des deux parents.

Cela est dû au fait que le corps, qui a rencontré l'antigène pour la première fois, essaiera de toutes ses forces de le surmonter et de le retirer de son système sanguin..

Dans le sang d'un facteur Rh positif, la protéine est déjà présente et est facilement reconnue par le corps de la mère dans l'embryon, le cas échéant. Si le fœtus hérite d'un Rh négatif, alors l'immunité de la mère n'a tout simplement rien à réagir, la grossesse se passe bien.

Un groupe sanguin positif chez un homme

Dans le cas d'un rhésus masculin positif, une comparaison stricte avec le groupe et le rhésus de la mère est nécessaire. La présence de Rhésus n'affectera pas la grossesse si le partenaire est également Rh positif. Si le corps maternel n'est pas familier avec l'antigène Rh, alors une éventuelle fécondation avec le développement d'un groupe sanguin positif chez le fœtus entraînera la provocation d'un rejet (fausse couche) par l'utérus.

Différents groupes sanguins de parents: tableau de compatibilité

Groupe sanguin du pèreGroupe sanguin de la mèreGroupe sanguin de l'enfantProbabilité de conflit
La premièreLa deuxièmePremier ou deuxième0%
La premièreTroisièmePremier ou troisième0%
La premièreQuatrièmeDeuxième ou troisième0%
La deuxièmeLa premièrePremier ou deuxième50%
La deuxièmeTroisièmeL'un des quatre25%
La deuxièmeQuatrièmePremier ou deuxième ou quatrième0%
TroisièmeLa premièrePremier ou troisième50%
TroisièmeLa deuxièmeL'un des quatre50%
TroisièmeQuatrièmePremier ou troisième ou quatrième0%
QuatrièmeLa premièreDeuxième ou troisièmecent%
QuatrièmeLa deuxièmePremier ou deuxième ou quatrième≈66%
QuatrièmeTroisièmePremier ou troisième ou quatrième≈66%

Le tableau présente des données sur l'incompatibilité probabiliste du groupe sanguin de la mère avec le groupe sanguin de l'embryon, sur la base des données sur les groupes des deux parents. Ainsi, la grossesse est compliquée dans les cas où le groupe de l'enfant est différent du groupe de la mère. Au stade de la planification de la grossesse, une prévision précise du groupe du futur embryon avec différents groupes sanguins des parents est impossible, les conséquences du conflit sont donc neutralisées déjà pendant la gestation.

La plus courante est la maladie hémolytique du bébé, qui provoque la jaunisse et augmente le taux de bilirubine. La maladie hémolytique la plus grave survient lorsque le premier groupe sanguin de la mère entre en conflit avec le deuxième ou le troisième fœtus.

Le facteur Rh joue-t-il un rôle chez les hommes?

L'absence de rhésus dans le sang d'un homme n'affecte pas le déroulement de la grossesse. Si la mère de l'enfant est également Rh négatif, le fœtus en hérite des deux parents et n'est pas porteur d'une protéine inconnue pour l'utérus de la mère. Si la mère a un Rh positif, l'enfant peut hériter à la fois de la présence de rhésus et de l'absence, ce qui, dans tous les cas, n'est pas non plus considéré par le corps de la mère comme une menace pour le système immunitaire..

Comment tomber enceinte pour un couple marié avec incompatibilité

Les couples avec différents groupes de mère et de père dans des variantes telles que I + II, I + III et II + III sont confrontés aux plus grandes difficultés pour tomber enceinte. Avec ce ratio, un ovule fécondé peut être rejeté par le corps de la mère dans les 3-4 jours, de sorte que la femme n'a pas le temps de remarquer la grossesse. Pour éviter les fausses couches, une surveillance échographique constante pré-planifiée de l'ovulation et de la fécondation est nécessaire.

Il est impossible de maintenir une grossesse avec le groupe sanguin I chez la mère et IV chez le père, car d'éventuels groupes sanguins II ou III de l'embryon seront perçus par le système immunitaire maternel comme hostiles. Dans ce cas, les technologies de gestation pour autrui et l'attente d'autres innovations en médecine viennent en aide aux parents..

Analyse des partenaires pour déterminer la compatibilité

En règle générale, l'étape initiale des tests de compatibilité consiste à déterminer les principaux indicateurs des partenaires de la clinique. Sur la base des données, une prévision est faite d'un possible conflit entre des groupes ou des facteurs Rh. À ce stade, les indicateurs d'analyse fournissent uniquement des informations sur l'incompatibilité probabiliste, qui peut ne pas se produire. Si, pendant la grossesse, le fait de l'incompatibilité entre le fœtus et le corps de la mère est confirmé, le traitement médicamenteux nécessaire est sélectionné individuellement par le médecin..

Résoudre le problème en présence d'un conflit de sang

La médecine moderne offre plusieurs options différentes en substance pour maintenir la grossesse avec tout type d'incompatibilité. Un examen opportun au stade de la planification et des visites régulières chez le médecin responsable de la grossesse peuvent minimiser les risques de complications.

Plasmaphérèse

La procédure de purification du plasma sanguin de la mère des anticorps et son remplacement éventuel par des solutions stériles ou vitaminées. La plasmaphérèse est réalisée à différentes étapes:

  • Lors de la planification d'une grossesse pour nettoyer le corps des toxines et des anticorps;
  • Lors de la détection initiale du conflit Rh, lorsque le remplacement d'environ 30% du plasma par une solution saline ou d'albumine rend le développement de l'embryon sûr;
  • Avec une forte augmentation du taux d'anticorps dans le sang de la mère, diagnostiqué à tout stade de la grossesse.

Transfusion sanguine

Il s'agit d'un processus de transfusion sanguine au fœtus à l'intérieur de l'utérus pendant une période de 22 semaines. Dans le même temps, le sang est prélevé dans le même groupe que celui de l'enfant, et nécessairement Rh négatif. La procédure est réalisée par la veine ombilicale sous contrôle échographique et est conçue pour arrêter le rejet de l'enfant par le système immunitaire maternel.

Les principales indications de transfusion sont:

  • Polyhydramnios;
  • Détection de liquide chez l'enfant par échographie de la cavité abdominale ou d'une hypertrophie du foie;
  • Épaississement du placenta;
  • Modification du diamètre des veines ombilicales.

Stimulation du travail

Si, lorsqu'un conflit sanguin est détecté, les anticorps sont faibles, l'accouchement naturel est préféré. La stimulation du travail ou la nomination d'une césarienne nécessite une surveillance médicale constante en hospitalisation. La quantité d'antigènes est mesurée deux fois par jour et si le niveau normal est considérablement dépassé, le travail est déclenché immédiatement. Dans ce cas, le traitement d'un nouveau-né contre les conséquences possibles d'un conflit avec le sang maternel est effectué après l'accouchement..

Prévision pour porter un enfant

Les développements de la médecine moderne offrent de plus en plus d'innovations dans le domaine de la médecine de la reproduction - équipement précis, analyses des échantillons nécessaires, procédures de FIV, etc..

La sélection opportune par un médecin d'un ensemble de moyens pour neutraliser l'incompatibilité parentale peut garantir la grossesse souhaitée.

De nombreuses options de traitement basées sur l'introduction artificielle d'immunoglobulines dans le corps maternel sont conçues pour éviter la décoloration de la grossesse ou une fausse couche. Cette procédure vous permet de préserver la grossesse et de faciliter son déroulement..

L'incompatibilité des partenaires peut résider à la fois dans des raisons psychologiques et être prédite à l'avance à l'aide d'analyses au stade de la préparation à la conception. Environ 15% des couples sont confrontés au problème de l'impossibilité de réussir une grossesse en raison du conflit Rh des partenaires. Cependant, un contrôle précoce du traitement et une approche responsable des procédures nécessaires offrent de fortes chances d'une grossesse saine..

Compatibilité des groupes sanguins pour concevoir un enfant: mythe ou vérité

Ceux qui sont particulièrement inquiets à propos de la planification familiale essaient de tout prévoir, ou pratiquement tout. Par conséquent, les futurs parents (plus souvent la belle moitié de l'humanité) se posent souvent des questions sur la compatibilité du sang pour concevoir un enfant..

La question est intéressante, avec ses propres nuances, nous allons donc aujourd'hui essayer de répondre aux questions les plus courantes concernant la compatibilité des groupes sanguins et le facteur Rh pour concevoir un enfant..

Le contenu de l'article:

  1. Pourquoi le sang est important pour la planification
  2. Facteur Rh et conflit Rh
  3. Déterminer le sang de l'enfant à naître
  4. Quelles peuvent être les conséquences et les solutions aux problèmes
  5. Conclusion

Pourquoi le sang est important pour la planification?

Qu'est-ce que le sang? Le fluide interne de notre corps, maintenant sa constance et remplissant une grande variété de fonctions, le sang joue son rôle dans les processus de naissance d'une nouvelle vie. À l'aide d'un test sanguin, vous pouvez trouver de nombreuses informations importantes sur l'état du corps, par exemple, un test sanguin pour l'hCG vous permet de vous renseigner sur la grossesse avant même d'utiliser les bandelettes de test..

Que vous planifiez une grossesse dans un proche avenir ou que vous vous inscrivez déjà dans une clinique prénatale - vous (et ensuite votre conjoint) serez invité à faire un test sanguin qui déterminera votre groupe sanguin et la présence / l'absence d'antigène-D. Ces deux significations jouent un rôle décisif.

Comme vous le savez, il existe 4 groupes sanguins généralement acceptés (0 (I), A (II), B (III) et AB (IV)), qui diffèrent les uns des autres par les propriétés des protéines antigéniques, qui, à leur tour, sont situées à la surface des érythrocytes. Il existe également des indicateurs du facteur Rh.

C'est une sorte de marqueur de la présence d'antigènes D sur les mêmes cellules sanguines. Nous devrions parler d'un Rh positif si cet antigène est détecté, et, par conséquent, s'il n'y est pas, alors l'indicateur Rh sera avec un signe moins. À propos, il y a relativement peu de personnes avec un Rh négatif (environ 15% de la masse totale).

Parlant de la compatibilité des groupes sanguins pour la conception, certaines corrections doivent être apportées. Il existe une opinion selon laquelle une certaine combinaison de types de sang parental affecte la probabilité de concevoir un enfant et même son futur sexe. Par exemple, voici un tableau selon lequel il est supposément possible de suivre le sexe de l'enfant à naître, en connaissant les groupes sanguins du père et de la mère.

Il y en a un similaire sur la compatibilité des groupes sanguins. Le tableau montre si les parents sont compatibles avec certains indicateurs..


Selon les experts dans le domaine de l'obstétrique et de la gynécologie, seul Rh affecte la compatibilité du sang pour la conception et la portance ultérieure d'un enfant. Par conséquent, vous pouvez bien dormir: l'appartenance à l'un ou l'autre groupe sanguin n'affecte pas le sexe de l'enfant à naître et les chances de le concevoir..

Autrement dit, tous les comprimés ci-dessus n'ont pas la moindre justification scientifique et sont basés sur des données et des conclusions douteuses de ces personnes qui ont des connaissances très médiocres en la matière..

Vous pouvez passer aux questions sur les groupes qui ne sont pas compatibles ou compatibles, mais cela ne s'applique pas à la planification familiale, mais répond plutôt à la question de la compatibilité si une transfusion sanguine est nécessaire. On sait qu'un certain sang convient à une certaine personne. Par exemple, les personnes du groupe I peuvent être des donneurs pour tout le monde, et celles avec IV peuvent prendre n'importe quel groupe sanguin. Ci-dessous le tableau de compatibilité des groupes.

Une simple enquête peut prouver que de telles conclusions dépassent la réalité. Intéressez-vous aux groupes sanguins de vos proches et amis, bien sûr qu'ils sont tous différents. Différentes personnes relient leurs vies et donnent naissance à des enfants, ayant des marques différentes sur le type de sang dans leurs dossiers médicaux. Et tous, d'une manière ou d'une autre, ont des enfants, et les éventuels problèmes de conception ont probablement une nature complètement différente..
Pour résumer: le déroulement de la grossesse, si vous soulevez des questions de sang, n'est affecté que par le facteur Rh. Parlons-en plus en détail.

Conflit Rh et rhésus

Un autre des systèmes sanguins qui a été découvert au milieu du siècle dernier, comme il s'est avéré, a un impact significatif sur le port d'un enfant. Dans ce cas, la clé est le concept de «conflit Rh». Quel est ce fruit et avec quoi est-il mangé?

Comme déjà mentionné, les antigènes D spécifiques sont soit présents (Rh +) soit absents (Rh -) à la surface des globules rouges. En conséquence, les conjoints peuvent avoir plusieurs options:

  • Mère Rh + et père Rh +;
  • Rh + mère et Rh - père;
  • Rh - mère et Rh - père;
  • Rh - mère et père Rh +.

Et seul le dernier cas présente un intérêt particulier. Et tout dépend de l'absence d'antigène D chez la mère. La probabilité de conflit si le père a du sang Rh +, comme le montre le tableau ci-dessous, est de 1 sur 2. Si le futur bébé prend un Rh négatif de sa mère, alors il ne sert à rien de s'inquiéter, mais s'il est positif, alors il y a une possibilité d'un conflit Rh - une condition dans laquelle le système muqueux de la mère perçoit le fœtus comme quelque chose d'étranger et essaie de s'en débarrasser par tous les moyens. Dans une telle situation, la compatibilité des groupes sanguins pour la conception ne joue aucun rôle, mais elle peut affecter la gestation.
Cette réponse immunitaire du corps de la mère se reflète directement dans le corps de la mère, dans certains cas menace la santé et la vie de l'enfant. Mais lors de la première grossesse, un tel conflit n'est pas observé, car le corps n'a pas encore eu le temps d'accumuler suffisamment d'anticorps sanguins Rh +, cependant, lors des grossesses ultérieures, la situation peut changer radicalement. C'est pour cette raison qu'il n'est pas recommandé aux mères négatives d'interrompre leur première grossesse..

Avec les grossesses ultérieures, la probabilité de conflit dans le système «mère-fœtus» augmente considérablement. Les signes peuvent être certains maux chez une femme:

  • maux généraux;
  • gestose des femmes enceintes;
  • diabète de grossesse;
  • hypertonicité de l'utérus, etc..
Dans le cas du fœtus, les pathologies suivantes peuvent apparaître:
  • anémie;
  • hypoxie fœtale;
  • jaunisse des nouveau-nés;
  • hydropisie du fœtus;
  • gonflement;
  • maladie hémolytique;
  • hypertrophie du foie et de la rate sur les résultats de l'échographie.

Que se passe-t-il avec Rh-conflit ?

Et pourquoi cela ne fonctionne-t-il qu'après la première naissance ou l'avortement? Il s'agit de l'inceste d'une femme et de son bébé. Normalement, cela ne se produit pas, mais lorsqu'une grossesse est interrompue ou pendant l'accouchement, le sang du bébé entre dans la circulation sanguine maternelle..

Le processus dit de sensibilisation commence: l'organisme maternel produit et accumule des anticorps dirigés contre le sang Rh positif, le confondant avec celui de quelqu'un d'autre, puis attaque les érythrocytes de l'enfant, entraînant les conséquences décrites ci-dessus..

Il s'avère que les mères avec un manque d'antigène Rh seront à risque, à condition que le père ait une telle protéine.

Déterminer le sang de l'enfant à naître

Quelles peuvent être les conséquences et les solutions aux problèmes

Maintenant sur les conséquences de l'incompatibilité. Les femmes du groupe à risque subissent une liste d'examens obligatoires et passent les tests nécessaires. Il est important de surveiller attentivement l'état de la femme enceinte et du fœtus pour détecter les signes de sensation et de bilisation. Dans le même but, l'infirmière passe des tests une fois dans une certaine période de temps, en fonction des résultats desquels un traitement correctif est déterminé..

Les signes que le corps de la mère produit des anticorps contre le fœtus sont une anémie chez le fœtus et une hypoxie subséquente, qui se développe en raison d'un nombre insuffisant de globules rouges transportant l'oxygène. Les globules rouges meurent sous l'influence des anticorps de la mère. La gravité est déterminée par la quantité de ces mêmes anticorps. Dans les cas extrêmes, une décision est prise concernant un accouchement contrôlé prématuré ou une transfusion sanguine immédiatement après l'accouchement.

Il existe une panacée pour tout cela: le sérum immun à la noglobuline, qui est offert à toutes les mères Rh négatif en cas de portage d'un bébé «positif». De telles mesures permettent de démarrer le processus de destruction des anticorps dirigés contre les érythrocytes Rh + de l'enfant si ces derniers pénètrent dans l'organisme de la mère..

L'immunoglobuline-D est utilisée par injection intramusculaire en cas de conflit:

  • dans les trois premiers jours après la livraison;
  • en cas de risque de sensibilisation (biopsie chorionique, traumatisme abdominal, etc.);
  • en cas d'interruption de grossesse;
  • à 28 et 34 semaines de gestation.
La médecine moderne permet de minimiser les conséquences d'un éventuel conflit Rh chez la mère et l'enfant. Avec un diagnostic et une intervention rapides, une femme donne naissance à des enfants en bonne santé sans risque de complications pendant la grossesse actuelle et à l'avenir. Cependant, les femmes à risque devraient adopter une approche plus responsable des questions de planification familiale et prendre en compte les complications potentielles..

Conclusion

Lorsque vous prévoyez d'avoir un bébé, prenez le problème avec l'entière responsabilité et la compréhension. Contrairement à l'opinion qui se promène sur Internet et sur les lèvres de certaines mères, le groupe sanguin n'affecte en aucun cas ni le sexe de l'enfant ni le succès de sa conception. En matière de compatibilité et d'éventuels problèmes, seul le facteur Rh de la mère joue un rôle. Et seules ces femmes sont à risque, dont le rhésus est négatif.

Mais même dans ce cas (et c'est environ 1 grossesse sur 10), la médecine moderne est capable de corriger la situation et de donner à la future mère le bonheur de porter un bébé en bonne santé..

Quels groupes sanguins sont compatibles avec les parents pour concevoir un enfant

La compatibilité sanguine est un sujet brûlant de la médecine moderne. Elle a gagné son importance avec le développement de l'immunohistochimie et de la génétique, qui ont pu étayer des cas paradoxaux survenant en médecine..

Quel est le groupe sanguin

L'analyse doit être effectuée afin de connaître la prédisposition génétique aux pathologies et d'identifier la compatibilité par groupe sanguin. Un nombre élevé de globules blancs indiquera une inflammation ou une infection..

Un nombre anormal de globules rouges peut aider à identifier des systèmes ou organes corporels anormaux..

Connaître le groupe sanguin vous aidera à trouver rapidement un donneur approprié ou à le devenir vous-même. De plus, la compatibilité sanguine sera un facteur décisif dans le cas d'une femme essayant de tomber enceinte..

Le sang a la composition suivante:

  • Plasma,
  • Plaquettes,
  • Érythrocytes,
  • Les leucocytes.

Auparavant, les humains n'avaient qu'un seul groupe sanguin, mais avec le temps, les humains devaient s'adapter à leur environnement par mutation. Et aujourd'hui il y a 4 groupes sanguins.

Table de découverte des groupes sanguins

À la suite de l'étude des globules rouges dans certains, des protéines spéciales (antigènes A, B) ont été identifiées, dont la présence signifie que le porteur appartient à l'un des III groupes sanguins. Plus tard, le quatrième groupe a été identifié.

En 1904, une nouvelle découverte a été faite - le facteur Rh (négatif - Rh-, positif - Rh +), hérité par l'un des parents.

Sur la base des informations obtenues, une classification a été développée, exprimée dans le système AB0. Le tableau ci-dessous reflète les groupes sanguins existants.

Désignation du groupe sanguinOuvertureCaractéristiques du régimeQualités personnellesLieu et heure de l'événement
Premier I (0)Karl Landsteiner - 1891, AustralieViandeForce physique et courageIl y a environ 40 mille ans
Deuxième II (A)Karl Landsteiner - 1891, AustralieVégétarismeCommunautéEurope de l'Ouest
Troisième III (B)Karl Landsteiner - 1891, AustralieLe mono-régime n'est pas recommandéPersévérance et patienceInde, Pakistan, Himalaya
4e IV (AB)Décastello, 1902Il est interdit de boire de l'alcoolRésistant aux réactions allergiquesEn raison du mélange des groupes sanguins II (A) et III (B) il y a environ 1000 ans.

Concept de facteur Rh

La spécificité de l'organisme est déterminée par un ensemble d'antigènes ou de protéines qui composent n'importe quel tissu. En ce qui concerne le sang et les érythrocytes, il s'agit de complexes de surface antigéniques, dont l'un est l'antigène Rh ou le facteur Rh. Selon sa présence, les personnes peuvent être divisées en porteurs de l'antigène (Rh +) et en personnes qui n'ont pas d'antigène Rh (Rh-).

Toutes les situations de la vie associées à la nécessité de mélanger le sang sont déterminées par la capacité du sang à maintenir sa structure après une telle procédure. Cela dépend en grande partie du facteur Rh..

Rappelles toi! Le sang compatible Rh est le sang que le corps percevra comme le sien. Cela signifie que seul le sang avec un facteur Rh identique peut être tel.!

Groupes sanguins et leur compatibilité

La théorie de la compatibilité des groupes sanguins a été développée au milieu du XXe siècle. Depuis, la procédure de transfusion sanguine (transfusion sanguine) a été utilisée pour restaurer le volume sanguin, en remplacer certains composants (protéines plasmatiques, leucocytes, érythrocytes), pour restaurer la pression, en cas de brûlures, d'infections, d'aplasie de l'hématopoïèse. Pour la transfusion sanguine, le facteur Rh et le groupe sanguin doivent être compatibles.

Il existe une règle qui détermine la compatibilité du sang: les érythrocytes du sang émetteur ne doivent pas s'agglutiner avec le plasma du receveur.

Ainsi, s'il y a des agglutinogènes et des agglutinines du même nom (A et α ou B et β), le processus de sédimentation et d'hémolyse supplémentaire (destruction) des érythrocytes commence.

En tant que principal mécanisme de transport de l'oxygène, le sang arrête sa fonction respiratoire.

On pense que le premier groupe sanguin I (0) est universel et qu'il peut être transfusé à des personnes de n'importe quel groupe sanguin. Le groupe sanguin IV (AB) est un receveur universel, c'est-à-dire que les porteurs de ce groupe sanguin ont la possibilité de recevoir du sang de n'importe quel groupe. En pratique, la règle de la compatibilité exacte est généralement suivie, transfusant le sang en tenant compte des facteurs rhésus du sang des receveurs.

En cas de transfusion, la compatibilité des groupes sanguins du receveur et du donneur détermine le succès de la procédure de transfusion sanguine. En l'absence de compatibilité, une agglutination se produira (il s'agit de l'adhésion des globules rouges, ce qui conduit à la formation de caillots sanguins, ce qui peut être fatal).

Tableau de compatibilité des groupes sanguins pour la transfusion:

Groupe sanguinDestinatairesDe quels donneurs peuvent être transfusés
Je (0)I (0), II (A), III (B), IV (AB)Je (0)
II (A)II (A), IV (AB)I (0), II (A)
III (B)III (B), IV (AB)I (0), III (B)
IV (AB)IV (AB)I (0), II (A), III (B), IV (AB)

À partir du tableau ci-dessus, les conclusions pratiques suivantes peuvent être tirées:

  • Les porteurs du premier groupe sanguin sont des donneurs universels, mais ils ne peuvent eux-mêmes recevoir que le premier groupe sanguin,
  • Les personnes avec un groupe sanguin IV sont des receveurs universels, bien qu'elles puissent elles-mêmes être des donneurs pour les personnes avec seulement un groupe IV,
  • La compatibilité avec les donneurs n'est possible que si le sang du donneur ne contient pas d'érythrocytes avec des anticorps qui provoqueront leur destruction après une transfusion sanguine.

Rappelles toi! La compatibilité rhésus n'est déterminée que dans 2 cas, indépendamment de l'appartenance à un groupe sanguin: les personnes avec un facteur Rh négatif peuvent être transfusées exclusivement avec du sang Rh négatif, et pour les receveurs avec un facteur Rh positif, elles peuvent devenir Rh négatif et donateurs Rh-positifs!

Premier groupe sanguin

C'est le premier groupe négatif (positif) considéré comme le fondement de la civilisation. Nos ancêtres avaient les habitudes d'excellents chasseurs, ils étaient prêts à dépenser toutes leurs forces pour atteindre l'objectif - cela se reflétait dans les traits de caractère des porteurs de ce groupe sanguin..

Les propriétaires modernes du premier groupe ont besoin de la capacité de planifier des actions afin d'éviter des actions téméraires..

Caractéristiques des porteurs du premier groupe sanguin:

CaractéristiquePanneaux
Traitsextraversion,
compétences organisationnelles,
leadership né.
Forcesendurance physique,
haute capacité de survie,
système digestif fort.
Faiblessesaugmentation de l'acidité (risque accru de développer un ulcère gastroduodénal),
mauvaise coagulation du sang,
prédisposition à l'arthrite et aux allergies.

Deuxième groupe

Peu à peu, l'évolution a progressé, en conséquence, les gens ont commencé à s'engager davantage dans l'agriculture. Les légumes et les fruits étaient utilisés pour la nourriture - le système digestif humain a commencé à s'adapter aux nouvelles conditions environnementales. Les protéines végétales sont devenues la principale source d'énergie pour l'homme - c'est ainsi que le groupe sanguin «végétarien» est apparu - le deuxième positif (négatif).

Caractéristiques des porteurs du deuxième groupe sanguin:

CaractéristiquePanneaux
Traitsconstance,
calme,
sociabilité.
Forceshaut niveau d'adaptation,
bon métabolisme.
Faiblessesfaible immunité,
système digestif sensible.

Troisième groupe

Lorsqu'il est stressé, le corps d'un porteur du groupe III produit un volume accru de cortisol, de sorte qu'il manque généralement de motivation. Il est difficile pour les porteurs du groupe sanguin III d'éprouver une violation de l'équilibre interne et de l'équilibre dans l'équipe.

Caractéristiques des porteurs du troisième groupe sanguin:

TraitsPolyvalence,
ouverture aux gens,
flexibilité des solutions.
Forcesun penchant pour la créativité.
tolère facilement les changements alimentaires,
forte immunité.
Faiblessesmanque de confiance en soi et de motivation,
sensibilité accrue aux maladies auto-immunes.

Groupe sanguin IV

Les porteurs du quatrième groupe sanguin sont apparus à la suite de la symbiose de II et III. Ils se lassent rapidement de résoudre les problèmes quotidiens et ont un penchant pour la créativité. C'est le groupe sanguin le plus rare - ses porteurs ne sont qu'environ 6%.

Caractéristiques des porteurs du quatrième groupe sanguin:

CaractéristiquePanneaux
Traitsils sont individuels,
mystérieux.
Forcesbien résister aux réactions allergiques,
résistance aux maladies auto-immunes.
Faiblessesil vaut mieux éviter l'influence de l'alcool et des drogues,
les fanatiques ont tendance à aller aux extrêmes.

Grossesse et groupes sanguins compatibles

Il n'y a pas de controverse sur la nécessité d'une telle direction de l'obstétrique que la planification familiale. Elle a permis de réduire considérablement le nombre de grossesses non désirées ou compliquées, qui se manifestait par la naissance d'un nombre beaucoup plus restreint d'enfants malades. Et l'un des aspects de la planification familiale est la compatibilité sanguine des futurs parents..

Ici, il est nécessaire de considérer les problèmes de compatibilité sanguine et de compatibilité immunologique des futurs parents lors de la conception. Ces aspects ont été mélangés et discutés comme une seule question, mais ils ne le sont pas. Les décisions ne devraient pas être prises sur la base de fausses informations et sur les résultats des seuls tests sanguins des conjoints pour assurer la compatibilité.

Vous devez comprendre que:

  • S'il est impossible de devenir enceinte, la compatibilité d'un mari et d'une femme n'est pas déterminée par la compatibilité du facteur Rh ou des groupes sanguins, mais par la compatibilité immunologique d'un homme et d'une femme. Cela signifie que le corps féminin produit des anticorps contre les composants du sperme d'un homme en particulier, et il ne le perçoit tout simplement pas. Le facteur Rh et le groupe sanguin n'ont absolument rien à voir avec cela.,
  • Une mère avec Rh- peut donner naissance à un bébé Rh-positif. Cela ne peut affecter que l'état du fœtus et le déroulement de la grossesse, mais n'est pas considéré comme une incompatibilité pour concevoir un enfant.,
  • Les partenaires avec différents facteurs Rh peuvent avoir des enfants en bonne santé. Il n'est pas nécessaire de ruiner la relation car les facteurs Rh de la mère et de l'enfant peuvent être potentiellement incompatibles. Cependant, vous devez absolument adhérer aux recommandations qui seront données par des spécialistes dans le domaine de la planification familiale. Certaines de ces recommandations sont répertoriées dans la section suivante..

Combinaison de groupes sanguins pendant la grossesse

Si un couple décide d'avoir un enfant, elle doit superviser ce processus à toutes les étapes de la planification d'un enfant à sa naissance. Pour la conception, le groupe sanguin est moins important que le facteur Rh.

Le fait est que lorsqu'un antigène (facteur Rh) pénètre dans le corps, ce que le corps n'a pas, une réaction immunologique se produit, lorsque le corps du receveur produit des protéines destructrices (agglutinines) au facteur rhésus.

Lorsque les érythrocytes Rh + pénètrent à nouveau dans le sang du receveur, il se produit une adhérence (agglutination) et une destruction (hémolyse) des érythrocytes résultants..

Le conflit Rh est l'incompatibilité des groupes sanguins de la mère avec le groupe Rh négatif et l'enfant Rh +, en raison de laquelle la dégradation des globules rouges est observée chez le fœtus.

En ce qui concerne la probabilité d'un conflit de rhésus, la prudence est de mise:

  • Les conjoints, dont le mélange sanguin pourrait potentiellement conduire à un conflit Rh, avec des grossesses / accouchements antérieurs. Un résultat positif ne garantit rien. Au contraire, la probabilité d'incompatibilité entre le sang de l'enfant et de la mère augmente à chaque nouvelle grossesse.,
  • Couples mariés où la femme a Rh- et l'homme a Rh +. La probabilité maximale de développer une grossesse conflictuelle est de 25% lorsque le partenaire est hétérozygote (seul 1 chromosome d'une paire code Rh) et de 50% lorsqu'il est homozygote (chaque chromosome code Rh).

Conflit de table Rh pendant la grossesse:

Planification d'un enfant: compatibilité par groupe sanguin et facteur Rh des parents

Les caractéristiques du sang des femmes enceintes et des pères peuvent affecter le déroulement de la grossesse et, dans certains cas, affecter la santé du bébé. Par conséquent, en décidant d'avoir une progéniture, des parents raisonnables collecteront les informations nécessaires pour évaluer les risques et essayer de prévenir les complications. Voyons ce que vous devez savoir et faire.

Tests de compatibilité des partenaires

Lors de la planification d'une grossesse, il est important de déterminer comment les conjoints sont adaptés l'un à l'autre d'un point de vue immunologique et génétique, ainsi que la corrélation de leurs caractéristiques sanguines. Le couple devra passer des examens et passer de nombreux tests, mais ça vaut le coup, car l'incompatibilité des partenaires devient la raison:

  • infertilité;
  • fausses couches précoces;
  • décoloration de la grossesse;
  • pathologies sévères chez un enfant.

Ceux qui ont décidé d’abandonner les examens médicaux dans l’espoir de «les porter d’une manière ou d’une autre» courent de grands risques.

Dans le monde moderne, un nombre croissant de couples sont confrontés à des problèmes d'incompatibilité: ils sont environ 15%..

Les tests qui déterminent le groupe sanguin et le facteur Rh sont faciles à passer - ils ne nécessitent pas de préparation, la procédure est effectuée dans chaque clinique. Le biomatériau est remis:

  • depuis le matin;
  • avec l'estomac vide;
  • de la veine cubitale.

Pour connaître le groupe sanguin et le facteur Rh, du sang veineux est donné au laboratoire

Au cours de l'étude, un test de compatibilité est également effectué en laboratoire - ils découvrent quel groupe sanguin et quel facteur Rh peuvent être transfusés au patient dans des situations d'urgence. Ces données sont importantes pour la femme enceinte: personne n'est à l'abri des pathologies et des opérations, qui s'accompagnent de pertes de sang abondantes, et elles menacent la vie de la femme et du fœtus..

Compatibilité des partenaires de groupe sanguin

À la surface des globules rouges - érythrocytes - des protéines peuvent être présentes, appelées antigènes et désignées par les lettres A et B.Ces protéines ont servi de base à la division du sang en 4 groupes:

  1. Le premier groupe est I (0); pas de protéines.
  2. Le deuxième groupe - II (A); antigènes A "vivants" sur les érythrocytes;
  3. Le troisième groupe - III (B); les protéines B ont été trouvées;
  4. Le quatrième groupe - IV (AB); il y a des antigènes A et B.

Souvent, un couple infertile est attristé de ne pas pouvoir avoir d'enfants en raison de l'incompatibilité des groupes sanguins; sur les tables de «promenade» d'Internet, où il est écrit quelles combinaisons conviennent et ne conviennent pas à la conception. De telles théories sont loin d'être scientifiques. Les groupes sanguins des parents n'affectent pas la capacité de concevoir.

Une autre chose est la combinaison de groupes et le déroulement de la grossesse, ainsi que la santé du bébé à naître; ici la dépendance peut être tracée.

Lorsque des problèmes surviennent

L'enfant hérite du groupe sanguin des parents et le conserve inchangé jusqu'à la fin de la vie; sachant quel type de sang maman et papa ont, ils prédisent l'indicateur chez le bébé.

Dans le corps de la mère, un conflit de groupe sanguin peut se développer, menaçant des complications de la gestation si:

  • chez une femme du premier ou du troisième groupe, chez le fœtus le second;
  • la mère a le premier ou le deuxième groupe, le futur bébé a le troisième;
  • la mère a l'un des trois premiers groupes et le fœtus a le quatrième.

De plus, la menace du développement de conflits de groupe augmente pour ces couples:

  • une femme avec le premier groupe, un homme avec le deuxième, le troisième ou le quatrième;
  • une femme a un deuxième groupe, un homme en a un troisième ou un quatrième;
  • la mère a un troisième groupe, le père a un deuxième ou quatrième.

Un certain nombre de publications affirment que la combinaison la plus dangereuse est le premier groupe pour une femme et le quatrième pour un homme; dans ce cas, la probabilité de pathologies congénitales chez un enfant atteint cent pour cent. L'enfant peut avoir:

  • Le syndrome de Down;
  • autisme;
  • maladie cardiaque, maladie rénale;
  • retard général du développement physique et mental.

De plus, la menace de fausse couche ou de naissance prématurée est élevée. Si la mère a le troisième groupe et le père le quatrième, la femme aura une tenue difficile, mais un tel conflit sanguin, en règle générale, n'affecte pas la santé de l'enfant..

Tout sang de la future mère est compatible avec le premier groupe sanguin du futur père; le quatrième groupe maternel convient aux deuxième et troisième groupes paternels. Bien sûr, les mêmes groupes sanguins ne sont pas en conflit les uns avec les autres..

Tableau: compatibilité des groupes sanguins parentaux et du groupe probable chez le fœtus

Groupe sanguin du pèreGroupe sanguin de la mèreLa probabilité d'incompatibilité, les menacesGroupe sanguin probable de l'enfant
Je (O)Je (O)AbsentJe (O)
Je (O)II (A)ne pasII (A) ou I (O), dans un rapport 50/50
Je (O)III (B)ne pasIII (B) ou I (O), en probabilité 30/70
Je (O)IV (AB)ne pasII (A) ou III (B), 50/50
II (A)Je (O)80% de la probabilité de développer un conflit sanguin, des complications pendant la gestationI (O) ou II (A), 60/40
II (A)II (A)AbsentI (O) / II (A), 30/70
II (A)III (B)70% de la probabilité d'un conflit sanguin, de complications et de pathologies pendant la gestation;
50% de chances de fausse couche ou de naissance prématurée
I (O), ou II (A), ou III (B), ou IV (AB), à parts égales de probabilité
II (A)IV (AB)ne pasI (A), ou III (B), ou IV (AB), la probabilité est la même
III (B)Je (O)80% de la probabilité d'un conflit sanguin, pathologies pendant la gestation;
40% de chances de fausse couche ou de naissance prématurée
I (O) ou III (B), 30/70
III (B)II (A)60% de la probabilité de développer un conflit sanguin, des complications et des pathologies pendant la gestationI (O), ou II (A), ou III (B), ou IV (AB), avec une probabilité égale
III (B)III (B)ne pasI (O) ou III (B), 50/50
III (B)IV (AB)ne pasI (O), ou III (B), ou IV (AB), avec une probabilité égale
IV (AB)Je (O)100% de probabilité d'un conflit sanguin, des complications de la grossesse;
100% de chance de fausse couche ou de naissance prématurée;
100% de probabilité de troubles du développement intra-utérin, de formation d'organes et de tissus;
100% de chances de retard physique ou mental, d'autisme
II (A) ou III (B), la probabilité est la même
IV (AB)II (A)40% de la probabilité de développer un conflit sanguin, des complications
grossesse
II (A), ou III (B), ou IV (AB), avec une probabilité égale
IV (AB)III (B)40% de la probabilité d'un conflit sanguin, de complications et de pathologies pendant la gestationII (A), ou III (B) ou IV (AB), la probabilité est la même
IV (AB)IV (AB)ne pasII (A), ou III (B), ou IV (AB), avec une probabilité égale

Ce que la science dit sur l'incompatibilité de groupe

En fait, un conflit sanguin est extrêmement rare, car pendant une grossesse en développement normal, les tissus liquides de la mère et du fœtus ne se mélangent pas; la barrière placentaire sert d'obstacle.

C'est une autre question lorsque, pour un certain nombre de raisons, les vaisseaux du placenta souffrent - alors les éléments du sang fœtal pénètrent dans la circulation sanguine maternelle et un conflit de groupe est possible. Par exemple, cela se produit avec un décollement placentaire prématuré, y compris pendant l'accouchement..

Par rapport au conflit Rh plus dangereux, le groupe:

  • arrive moins souvent;
  • procède avec moins de complications;
  • ne s'aggrave pas à chaque nouvelle grossesse.

Il est peu probable que vous puissiez nommer une hypothèse scientifique sur l'influence des groupes sanguins maternels et paternels sur le développement du bébé - soi-disant, les parents avec des indicateurs différents ont des enfants en meilleure santé, et il vaut mieux que le groupe sanguin d'une femme ait un nombre inférieur..

Signes d'un conflit de groupe sanguin

Les pathologies graves chez le fœtus n'apparaissent pas du tout en raison du fait que maman et papa ont trouvé des contradictions dans les groupes sanguins; les raisons résident dans les maladies de la femme, dans l'incompatibilité génétique des partenaires, etc. Pour un bébé, un conflit dans le système AB0, comme l'appellent les médecins, se transforme parfois en jaunisse après l'accouchement, car le niveau de pigment biliaire de bilirubine dans le sang augmente. Cependant, après quelques jours, la peau du nouveau-né retrouve généralement sa couleur normale..

La jaunisse chez un nouveau-né dont les parents sont incompatibles dans le groupe sanguin n'acquiert généralement pas de forme pathologique et disparaît après quelques jours

Pendant la grossesse, un conflit de groupe entraîne de telles affections chez la femme enceinte:

  • sentiment de faiblesse, de faiblesse;
  • fatiguabilité rapide;
  • symptômes prononcés de toxicose.

L'incompatibilité des groupes sanguins de la future maman et du futur papa aggrave parfois la toxicose - par exemple, une femme enceinte est plus susceptible de se sentir malade

L'incompatibilité des groupes sanguins ne nécessite pas de traitement, car elle est rare et présente des symptômes bénins.

Compatibilité des partenaires Rh factor

En plus des antigènes A et B, une autre protéine est souvent attachée à la membrane des globules rouges - elle s'appelle le facteur Rh. La protéine est présente - le sang est considéré Rh positif; Le facteur Rh n'a pas été détecté sur les érythrocytes - Sang Rh négatif.

85% des Européens, 93% des Africains et 99% des Asiatiques ont du sang Rh positif, les autres ont un sang négatif; comme le groupe sanguin, le facteur Rh est une caractéristique invariable.

Lorsqu'un conflit Rh se développe dans le corps de la mère

La compatibilité des facteurs Rh du sang des parents est un indicateur important auquel les gynécologues prêtent attention; Le conflit Rh est une réelle menace pour le bébé à naître, confirmé par la recherche scientifique et la pratique médicale.

Si la mère et le père ont le même facteur Rh, il n'y a aucun danger pour le fœtus; n'affectera pas la santé de l'enfant et le sang avec un plus pour maman et un moins pour papa. La menace pour le bébé vient avec du sang négatif chez une femme et positif chez un homme; Le conflit Rh éclate lorsque l'enfant hérite du sang paternel avec un signe plus et pendant une grossesse répétée.

Tableau: héritage enfant du facteur Rh

Facteur Rh
chez la mère
Facteur Rh
père
Facteur Rh possible de l'enfant
(en pourcentages)
Probabilité
conflit rhésus
Un plusUn plusPlus - 75%, moins - 25%ne pas
Un plusMoinsPlus - 50%, moins - 50%ne pas
MoinsUn plusPlus - 50%, moins - 50%il y a
MoinsMoinsMoins - 100%ne pas

Le sang positif du fœtus n'est pas familier au corps féminin, car les érythrocytes «étrangers» avec le facteur Rh sont des ennemis; cependant, rappelez-vous que pendant une grossesse normale, le sang de la mère et du bébé ne se mélange pas. Cela se produit déjà lors de l'accouchement. C'est alors que le corps de la mère expose la protection immunitaire: il commence à produire des anticorps.

Le même mécanisme de défense est déclenché si la première grossesse:

  • s'est terminée par un avortement ou une fausse couche (après la 7e semaine de gestation);
  • ectopique;
  • était accompagné d'un décollement placentaire précoce;
  • conduit à la nécessité de diagnostics invasifs (par exemple, amniocentèse), que le médecin a effectué sans succès.

Dans chacun de ces cas, le sang de la mère et le sang du fœtus se rencontreront inévitablement.

Deuxième grossesse; les anticorps de la mère sont à l'affût - et si le prochain fœtus reçoit à nouveau du sang positif du père, ils attaquent «l'agresseur» imaginaire, détruisant les globules rouges du bébé. Il y a une grossesse Rh-conflit. À chaque gestation ultérieure, le risque de conflit augmente..

Dans le cas contraire (la mère a du sang avec un plus et le fœtus avec un moins) il n'y aura pas de «guerre»: l'immunité de la femme ne réagit pas à l'absence du facteur Rh dans le sang du bébé.

Conséquences d'une grossesse Rh-conflit

Le conflit Rh n'affecte pas la conception, mais il remet en question le port du fœtus, ainsi que la naissance d'un bébé en bonne santé. Dans le même temps, la femme enceinte ne se sent pas mal, elle ne présente aucun symptôme d'une pathologie dangereuse pour l'enfant.

Maladie hémolytique

Avec Rh-conflit, l'examen échographique du fœtus peut détecter:

  • gonflement de la tête, du placenta;
  • accumulation de liquide dans le péritoine et la poitrine;
  • ventre anormalement gros;
  • hypertrophie du cœur, du foie, de la rate.

Ce sont tous des signes de maladie hémolytique, qui s'accompagne de la destruction des érythrocytes avec la libération dans le sang du produit de désintégration des globules rouges - bilirubine.

En cas de conflit Rh, les érythrocytes fœtaux sont déformés et cariés, libérant le pigment bilirubine dans le sang

En grande quantité, la bilirubine empoisonne le fœtus et entraîne souvent la mort intra-utérine, une fausse couche ou une naissance prématurée. L'hypoxie fœtale, qui survient en raison de la mort massive des globules rouges et de la perturbation de l'apport en oxygène des tissus, entraîne un retard dans le développement intra-utérin du bébé.

Il est possible de porter et de donner naissance à un enfant pendant la grossesse du conflit Rh, mais il est difficile d'éviter les problèmes de santé chez un nourrisson.

En fonction de la gravité de l'intoxication chez un nouveau-né, trois formes de maladie hémolytique sont distinguées:

  • anémique; en raison d'une diminution du taux de globules rouges, la peau est pâle, le bébé est léthargique; il y a un rythme cardiaque rapide;
  • ictérique; une concentration élevée de bilirubine conduit à un jaunissement de la peau; une partie des organes internes est anormalement élargie, la pression intracrânienne est augmentée; parfois des convulsions apparaissent;
  • gonflé; c'est la forme la plus sévère, les parois des vaisseaux sont perméables, fluides, les protéines sont libérées des tissus, les organes internes gonflent; l'hydropisie se développe, un bébé avec un poids accru (parfois deux fois) peut mourir après la naissance.

Les autres conséquences de la maladie hémolytique comprennent:

  • diminution des réflexes, y compris la succion, l'apathie;
  • manque d'appétit, régurgitations fréquentes, vomissements;
  • sommeil agité, pleurs constants;

La maladie hémolytique affecte le système nerveux du bébé, ce qui le fait mal dormir et pleure souvent

Comment gérer le conflit Rh

Sachant que la prochaine grossesse peut se révéler être un conflit Rh, les mères primipares reçoivent une injection d'immunoglobuline anti-rhésus dans les 72 premières heures après la naissance du bébé. Il élimine les globules rouges du fœtus qui sont entrés dans la circulation sanguine maternelle et supprime ainsi la nécessité d'ériger une défense immunitaire contre les anticorps.

Pour la prophylaxie, l'immunoglobuline est également indiquée à 28 et 34 semaines; un médicament anti-éruption cutanée est également administré pour les saignements ou après des interventions médicales invasives. Lors de la prochaine grossesse, en l'absence d'anticorps, la procédure avec l'immunoglobuline est répétée.

Le médicament ne pénètre pas dans la défense placentaire et n'affecte pas le développement du fœtus.

Resonative est l'un des noms commerciaux de l'immunoglobuline anti-rhésus

Si l'occasion de prévenir le conflit Rh est manquée et que le fœtus développe une maladie hémolytique, la seule issue est la transfusion sanguine intra-utérine par cordocentèse (par la veine ombilicale). La procédure est dangereuse, parfois accompagnée de:

  • infection du fœtus;
  • fuite de liquide amniotique;
  • saignement;
  • décollement placentaire précoce.

Dans le même temps, la transfusion sanguine réduit le risque de naissance prématurée et facilite l'état du bébé..

Certains couples mariés, pour contourner le conflit Rh, ont recours à la FIV. Parmi les embryons formés, ceux qui ont hérité du sang négatif sont implantés dans l'utérus d'une femme Rh-négatif - alors la «guerre» intra-utérine est exclue.

Vidéo: s'il y a une "vendetta" dans l'utérus

Avis de femmes

Concernant le conflit sur le groupe sanguin: on nous apprend cela à tous à l'école (c'est le personnel médical intermédiaire), les médecins l'étudient au niveau de la biologie chimique. C'est ce qu'on appelle le conflit AB0. Maladie hémolytique des nouveau-nés en conséquence, mais l'évolution de cette variante particulière est plus facile que dans le conflit Rh. Bien que mon deuxième fils soit sorti avec de la bilirubine sous 400. En 2002, ils ne se sont pas inquiétés de cela. Je l'ai eu pendant un mois sous forme de citron, puis il est passé.

Ekaterina, médecin

https://www.babyblog.ru/user/id2369673/32639

J'ai 1+ sang, mon mari et ma fille en ont 2+. Après l'accouchement, il y a eu une jaunisse néonatale, ils sont restés à l'hôpital pendant 10 jours, ils ont dit allaiter davantage. Il y avait un taux élevé de biliburine, mais en 10 jours, tout est parti et maintenant c'est normal.

Kristina

https://deti.mail.ru/forum/v_ozhidanii_chuda/beremennost/konflikt_po_gruppe_krovi_1505848976/

J'ai du sang 1 (+), mon mari en a 2 (+). Chaque grossesse a posé des questions sur ce conflit, pour lequel j'ai été envoyée respirer l'air frais ou bien manger. Je n'ai jamais été testé pour les anticorps, aucun des enfants n'a eu de jaunisse. Le deuxième fils a des problèmes d'orthophonie (mais très petits). Je veux un autre enfant, mais plus j'en sais, plus c'est effrayant.

Nastenka 85

https://mnogodetok.ru/viewtopic.php?t=37586

Mon groupe sanguin est 1, Rh négatif. Mari 1, Rh positif. Il n'y a jamais eu d'avortements, de fausses couches. La première grossesse s'est déroulée sans incident. L'enfant ayant reçu la première injection d'immunoglobuline positive ne m'a pas été administré. Avant de planifier la deuxième grossesse, j'ai fait un test sanguin pour les anticorps, le résultat est excellent, ils n'étaient pas là. Elle est tombée enceinte la deuxième. Jusqu'à 30 semaines, tout allait bien. Et maintenant, ils appellent du ZhK, ils disent que des titres d'anticorps d'un montant de 1: 4 ont été trouvés…. Choc... Personne ne m'a proposé une injection d'immunoglobuline, bien sûr. Ni payant ni gratuit. J'ai été admise à l'hôpital pour observation. Tous les 3 jours - échographie avec détermination de la vitesse moyenne du flux sanguin cérébral chez l'enfant, de la présence d'œdème chez l'enfant, de la taille du foie et de la rate... Les anticorps étaient non agressifs. Le résultat est une césarienne planifiée à 37 semaines. Le bébé est né rose, a crié immédiatement, sans œdème, pesant 3050 g. Groupe sanguin 1 (+). Dans l'unité de soins intensifs, il a reçu un goutte-à-goutte d'immunoglobulines (dans les 2 premières heures de vie). Ensuite, toutes les heures, du sang a été prélevé pour l'analyse de la bilirubine. Grâce au compte-gouttes, nous avons un répit de toutes les vaccinations. Puis le deuxième jour, il m'a déjà été donné. Tout n'était pas mal du tout et ils voulaient même nous renvoyer à la maison, mais le 5ème jour il y avait de la bilirubine 190, et le 6ème jour nous sommes allés à l'hôpital pour nouveau-nés (pour observation). Nous avons passé 12 jours là-bas (je pouvais à peine le supporter, mais ils n'y sont pas moins couchés), et nous rentrons chez nous !! Maintenant, mon miracle a 6 mois. Il n'y avait pas d'anémie, je prenais du poids parfaitement... Mais maintenant je pense que la grossesse est terminée. J'ai tellement souffert à l'hôpital, je suis si méfiant, j'étais tellement inquiète pour l'enfant...

Yana

https://www.babyblog.ru/community/post/living/3132405

Les médecins ne sont pas tenus de faire l'injection. J'ai moi-même demandé après la naissance de l'enfant à être testé pour le facteur Rh et, lorsque le test s'est révélé positif, j'ai demandé à me faire une injection d'immunoglobuline, que mon mari lui-même est allé acheter (à ce moment-là, cela coûte environ 5000 roubles). Cela était nécessaire avant tout pour moi pour la grossesse ultérieure, et non pour les médecins de la maternité qui mènent une vraie grossesse, et non une suivante..

Kate

https://www.babyblog.ru/community/post/living/3132405

Les principales numérations sanguines des futurs parents doivent être déterminées lorsque la progéniture n'est que dans les plans. Ne vous inquiétez pas de la «mauvaise» combinaison de groupes sanguins - une telle incompatibilité est peu susceptible de nuire à la santé du bébé. Mais faites attention au facteur Rh; en cas de menace de conflit Rh pendant la grossesse, souvenez-vous des immunoglobulines et assurez-vous que le médicament est administré à temps.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

L'enfant a souvent le hoquet dans l'estomac: cela vaut-il la peine de s'inquiéter

Nutrition

Chaque femme enceinte écoute attentivement les sensations dans l'abdomen, en particulier pendant la période où l'enfant commence à bouger activement.

Terzhinan pendant la grossesse comme remède efficace dans la lutte contre les troubles de la microflore vaginale

Conception

En portant un bébé, le corps de la femme devient très vulnérable et de nombreux virus, les bactéries essaient d'en profiter.

Que faire si vos règles sont prolongées et pourquoi cela s'est produit

Accouchement

L'échec du cycle menstruel est la raison la plus courante pour une femme de consulter un gynécologue. Cela est dû au fait que le système hormonal chez la femme est une chose assez fragile, sensible aux facteurs externes défavorables, qui réagit à eux en modifiant la concentration d'hormones sexuelles dans le sang.

Quand un enfant peut-il recevoir du pain et

Nouveau née

À l'âge de six mois, le bébé reçoit d'abord des aliments complémentaires sous forme de céréales, de purée de légumes et de ce que le corps d'un enfant délicat est capable d'assimiler.