Principal / Nouveau née

Utérus post-partum

Le corps de la femme ne revient pas immédiatement à la normale après l'accouchement: le travail de tous les systèmes et organes est restauré progressivement sur plusieurs mois. Surtout, l'utérus «obtient», qui «grandit» avec le bébé (cet organe peut augmenter plus de 500 fois), il est donc le plus blessé. Pour restaurer l'utérus après l'accouchement, les soins appropriés, le temps et le contrôle d'un gynécologue sont nécessaires.

L'utérus commence à se contracter progressivement après la naissance d'un enfant, et ce processus est purement individuel pour chaque femme, car chaque organisme a besoin de «son propre» temps pour se rétablir.

Quel est l'utérus après l'accouchement?

De l'intérieur, l'utérus après l'accouchement ressemble à une énorme plaie, qui est au maximum endommagée au niveau de l'attache placentaire. De plus, des caillots sanguins et des restes de membranes restent sur sa surface interne. La cavité utérine doit normalement être nettoyée pendant les 3 premiers jours après l'accouchement.

Après l'accouchement, l'utérus s'étire et augmente de volume. Les lochies (écoulement post-partum) en sont libérées, sanglantes dans les premiers jours, plus légères au 4ème jour, à la fin de la 3ème semaine post-partum, elles deviennent plus liquides et légères et disparaissent complètement à la 6ème semaine.

Il est possible de parler de la restauration de la muqueuse interne de l'utérus après l'accouchement au plus tôt la 3ème semaine, et du lieu de fixation du placenta - à la fin de la période post-partum.

Le bas de l'utérus après l'accouchement est situé sous le nombril de 4 à 5 cm et, comme sa partie supérieure, a la plus grande épaisseur.

Combien de temps faut-il pour contracter l'utérus après l'accouchement?

Habituellement, ce processus prend 1,5 à 2,5 mois, alors qu'il est plus actif pendant les premiers jours du post-partum. Par exemple, le diamètre du pharynx utérin immédiatement après l'accouchement est d'environ 12 cm, ce qui permet au gynécologue d'insérer la main dans l'utérus afin d'éliminer les restes du placenta. Mais à la fin des deux premiers jours, cette «entrée» se rétrécit progressivement, grâce à laquelle seuls 2 doigts peuvent être insérés dans l'utérus et 1 - le troisième jour.

La fermeture complète du pharynx utérin externe se produit vers la 3e semaine.

Le poids de l'utérus après l'accouchement est de 1 kg. Le 7ème jour, elle pèse déjà environ 500 grammes, le 21 - 350 grammes et plus près de la fin de la période post-partum, l'utérus retrouve sa taille prénatale (poids approximatif 50 grammes).

Dans le processus de contraction de l'utérus après l'accouchement, les femmes ressentent de petites crampes dans le bas de l'abdomen, qui sont plus intenses et prononcées après un accouchement répété. Si ces contractions sont accompagnées de douleurs intenses, vous devez tout d'abord consulter un médecin, après quoi il pourra vous prescrire l'antispasmodique ou analgésique nécessaire pour réduire la douleur. Mais si possible, il vaut mieux tout endurer et se passer de drogues..

Atonie et hypotension de l'utérus après l'accouchement

Malheureusement, toutes les femmes en travail n'ont pas un utérus qui se contracte après l'accouchement. Cette condition est appelée atonie utérine (en d'autres termes, elle est une conséquence directe de la fatigue de ses muscles), à la suite de laquelle elle ne se contracte pas et des saignements utérins se produisent. L'atonie survient le plus souvent chez les femmes multipares, également à la naissance d'un gros fœtus, avec polyhydramnios ou avec des grossesses multiples.

Contraction de l'utérus après l'accouchement

L'utérus est un organe unique du système reproducteur féminin. Dans un état non enceinte, sa taille est approximativement de la taille du poing d'une femme, et en terme de grossesse à terme, il accueille un bébé de trois à quatre kilogrammes, du liquide amniotique, occupant toute la cavité abdominale. Pour l'utérus, le processus de porter un bébé et d'accoucher est un facteur de stress. Il subit un étirement excessif sévère et la zone où se trouve le site placentaire - le site de fixation du placenta - est la surface de la plaie.

  1. Moment de l'involution de l'utérus
  2. Ce qui amène l'utérus à tonifier?
  3. Quelles sont les contractions utérines après l'accouchement?
    1. Pourquoi surgissent-ils
  4. Comment accélérer la contraction utérine?
  5. Exercices pour favoriser la contraction utérine

Dans la période post-partum, l'utérus doit nécessairement bien se contracter pour que les conséquences du processus naturel de l'accouchement soient physiologiques.

L'utérus se compose de trois couches: l'endomètre - la couche interne, dans laquelle l'œuf fécondé est implanté, le myomètre - la principale couche musculaire puissante, qui participe à l'étirement dans le processus d'augmentation de l'âge gestationnel, ainsi que la couche externe - le séreux.

Moment de l'involution de l'utérus

Les fibres musculaires hypertrophiées devraient se contracter vers un utérus non enceinte, ce qui survient environ deux mois après l'accouchement. Et l'épithélialisation de l'endomètre se produit quelque part deux semaines après le processus d'accouchement.

Pour que l'involution de l'utérus se produise - changements physiologiques post-partum dans l'organe reproducteur féminin - il doit être maintenu dans un état tonique.

Ce qui amène l'utérus à tonifier?

Une hormone puissante produite dans le corps d'une femme, à savoir dans l'hypothalamus du cerveau, est l'ocytocine. Sa quantité accrue est excrétée au moment de l'allaitement. Dans ce cas, il y a une forte stimulation des mamelons par les lèvres de l'enfant - c'est avec un tel effet sur le sein que la production de cette substance commence dans le cerveau. Par conséquent, il est si important d'établir la lactation à la fois pour le nouveau-né afin d'obtenir tous les nutriments, vitamines, oligo-éléments et anticorps protecteurs nécessaires, et pour la contraction normale de l'utérus et la prévention de l'endométrite..

Les scientifiques ont prouvé que plus le bébé est appliqué sur le sein, plus les contractions utérines se produisent souvent..

Quelles sont les contractions utérines après l'accouchement?

Ce sont des sensations douloureuses similaires à celles des contractions. Avec chaque jour qui passe, ces contractions s'atténuent et s'affaiblissent. Mais un tel ton est nécessaire non seulement pour que l'utérus acquière les dimensions qui en sont caractéristiques en dehors de la grossesse..

Étant donné que l'utérus à l'intérieur est une plaie hémorragique continue après la séparation du placenta, l'un des principaux points de la période post-partum est la sortie complète des sécrétions sanguines post-partum et, par la suite, des sécrétions sanguines - les lochies. Avec des contractions, des lochies, des caillots sanguins, les restes de l'endomètre, qui se sont séparés de la surface de la plaie de la couche interne de l'utérus, sortent de l'utérus.

Pendant la grossesse, l'utérus, ou plutôt son myomètre, subit une hypertrophie importante.

Immédiatement après l'accouchement, le poids de l'utérus peut atteindre 1 kg, après une semaine, le poids est réduit de moitié. Et à la fin de la période post-partum, qui est de 42 jours, le poids de l'utérus est déjà de 50 g.

L'utérus post-partum est palpé 2 à 3 centimètres sous le niveau du nombril. Grâce aux contractions causées par l'attachement au sein du bébé et à la puissante libération d'ocytocine, la hauteur du fond de l'utérus diminue de 1 à 2 centimètres chaque jour. Le dixième jour après la naissance, l'utérus est au niveau de l'articulation pubienne.

Le processus normal de contraction utérine est la clé de l'évolution physiologique de la période post-partum. Si l'utérus se contracte insuffisamment, les lochies peuvent s'accumuler à l'intérieur et former un lochiomètre (une condition dans laquelle l'écoulement du contenu de l'utérus est perturbé et s'accumule dans la cavité utérine). Le sang est un terreau fertile pour toutes les bactéries, et dans ce contexte, une inflammation de l'endomètre peut se développer - une endométrite, pleine de conditions septiques qui peuvent même menacer la vie d'une femme.

Les obstétriciens-gynécologues surveillent l'utérus post-partum, ainsi que l'état de la femme en général, à la maternité. Lors des tournées quotidiennes, les médecins sont tenus de palper l'utérus et de surveiller sa consistance, ainsi que la tendance à une diminution de la hauteur de son bas. Si les médecins observent la mauvaise dynamique des contractions utérines, ils peuvent alors prescrire des médicaments qui améliorent l'activité contractile de l'organe.

Malheureusement, de telles conditions ne sont pas rares dans les services post-partum des maternités. Un certain nombre de facteurs qui affectent la diminution du tonus utérin y conduisent..

Pourquoi surgissent-ils

Des conditions hypotoniques pathologiques de l'utérus peuvent survenir pour plusieurs raisons:

  • Renaissance. Il semblerait que le nombre de naissances ait à voir avec une contractilité utérine altérée? Après chaque naissance, l'utérus subit un étirement excessif. Et les tissus trop étirés, malheureusement, n'ont pas une bonne contractilité..
  • Porter des jumeaux, des triplés, c'est-à-dire avoir plusieurs grossesses.
  • Gros fruit.
  • Polyhydramnios, ce qui entraîne également une augmentation du stress sur le myomètre.
  • Absence de prise fréquente du sein.
  • Insuffisance de la femme post-partum, qui se produit avec une activité physique minimale après l'accouchement. Cela peut être dû à la fois à l'état psychologique de la femme et au traumatisme subi lors de l'accouchement, à la suite de quoi la femme n'est tout simplement pas en mesure de mener une vie active..
  • Condition après une césarienne. Elle s'explique également par la mobilité limitée de la femme post-partum due à la chirurgie, ainsi que par la présence d'une cicatrice sur l'utérus.

Comment accélérer la contraction utérine?

  1. La prévention de l'apparition de conditions hypotoniques de l'utérus peut commencer dès le troisième stade du travail lors du choix d'une tactique active de gestion du travail. Pour cela, après la naissance d'un enfant, une femme se voit injecter par voie intramusculaire 10 unités d'ocytocine (2 ml), ce qui favorise les contractions utérines et la séparation du placenta.
    Après l'accouchement, il est obligatoire d'effectuer un massage externe de l'utérus à travers la paroi abdominale antérieure. Plus le personnel infirmier fait cela souvent, mieux l'utérus se contractera..
  2. Lors du diagnostic d'une contractilité insatisfaisante de l'utérus, une femme en période post-partum peut se voir prescrire une solution d'ocytocine. Fondamentalement, le schéma est le suivant: 1 ml (5 unités) par voie intramusculaire deux fois par jour.
  3. Vidage opportun de la vessie et des intestins. L'absence de telles actions entraîne la perte de la capacité de l'utérus à se contracter, car le contenu de ces organes appuie dessus.
  4. Il a été démontré que la mise au sein fréquente du bébé favorise la libération active de l'ocytocine endogène (interne) dans le sang..

Un bon effet est observé de l'utilisation de la gymnastique dans la période post-partum. Après tout, l'activité physique, comme toute stimulation de l'utérus, tonifie l'organe.

Exercices pour favoriser la contraction utérine

Le principe principal auquel toutes les femmes devraient adhérer pendant la période post-partum est l'absence de stress sur les muscles abdominaux..

  1. Allongez-vous sur le dos, les jambes légèrement pliées. Gonflez et détendez alternativement votre estomac. Faites ensuite les mêmes manipulations avec la poitrine. Effectuez un et l'autre exercice cinq fois.
  2. Semi-presse. Allongez-vous sur le dos, les jambes droites. En inspirant, levez-vous un peu et appuyez sur vos coudes, en expirant, allongez-vous dans la position de départ. Faites l'exercice cinq fois.
  3. L'exercice se fait allongé, la tête est relevée, mais les épaules ne se détachent pas du sol. Dirigez les chaussettes vers vous, puis avec votre main droite essayez d'atteindre l'orteil gauche, et vice versa. On souligne: les épaules sont au sol afin de ne pas utiliser les muscles abdominaux.
  4. Exercices secondaires. Si vous vous allongez sur le côté droit, la jambe droite est dans un état redressé et la jambe gauche est pliée. Tout en inspirant, appuyez la jambe gauche contre l'estomac, tout en expirant, étirez-la. Exercice de l'autre côté.

Si, malgré tous les efforts, l'utérus se contracte mal et que des lochies s'y sont accumulées, la seule issue est de procéder à un curetage de la cavité utérine afin de les retirer. Sinon, un processus infectieux peut se développer..

Contraction de l'utérus après l'accouchement: comment accélérer le processus?

Pendant la grossesse, le corps d'une femme change et, après l'accouchement, il faut de quelques mois à plusieurs années pour récupérer, et certaines caractéristiques restent pour la vie. Le changement le plus important qui est perceptible pour tout le monde est le gros ventre arrondi de la femme enceinte. La peau, les muscles et l'utérus sont étirés pour rendre le bébé plus confortable à l'intérieur. La naissance d'un enfant est un grand stress pour le corps de la mère. La contraction normale de l'utérus après l'accouchement est un élément important de la récupération globale..

Malheureusement, cette période ne passe pas toujours sans complications. Dans les deux premiers mois après l'accouchement, une surveillance médicale est nécessaire pour évaluer le processus de contraction et le stimuler en cas de complications.

Comment l'utérus se contracte?

L'utérus après la naissance d'un enfant est agrandi et étiré. Il est effacé et en même temps il y a des taches - des lochies. La partie supérieure de l'utérus est juste en dessous du nombril, la partie principale se trouve dans la cavité abdominale. En raison de l'allongement et du tonus des tissus réduit, il reste mobile.

Après l'accouchement, pendant que l'utérus se contracte, les vaisseaux sanguins et lymphatiques sont comprimés. Ils s'assèchent partiellement et le saignement disparaît progressivement. Le tissu musculaire agrandi en raison de la croissance du fœtus diminue de taille et certaines cellules meurent et sont absorbées.

La couche interne de l'utérus après la naissance du bébé est une grosse plaie hémorragique. La plupart des dommages se situent dans la zone de fixation du placenta, il existe de nombreux vaisseaux dans lesquels des caillots sanguins se forment progressivement. Toute la surface interne est constituée de caillots sanguins et de restes de membranes. Les sensations douloureuses proviennent de la contraction de l'utérus - un processus naturel et normal.

Lorsque la période post-partum se passe sans complications, la cavité utérine est stérile pendant 3-4 jours après la naissance de l'enfant. Le nettoyage se produit par phagocytose, un processus par lequel les globules blancs absorbent et dissolvent les bactéries. Les enzymes protéolytiques formées à partir des produits de désintégration des cellules sanguines jouent également un rôle important..

Combien de temps cela prend-il?

De nombreuses nouvelles mères s'inquiètent souvent de la durée de contraction de l'utérus après l'accouchement. S'il n'y a pas de complications, cela prendra environ 6 semaines. Pendant cette période, le poids de l'utérus diminue de 1000 à 60 grammes, les changements les plus intenses se produisent dans les 6 à 10 premiers jours.

L'utérus récupère plus lentement dans la région cervicale. Le processus de sa réduction dure tout au long de la période post-partum. Le diamètre du pharynx utérin interne après les feuilles du bébé est de 10 à 12 cm, ce qui permet le retrait manuel de certaines parties du placenta. En un jour, il diminue considérablement, devient passable pour 2 doigts, après 3 jours - pour 1. Après trois semaines, il se ferme complètement.

La durée de contraction de l'utérus après l'accouchement dépend des caractéristiques de la grossesse et de l'accouchement. En moyenne, le processus dure 1,5 à 2 mois, mais peut être complété en 4 ou 10 semaines. Ces termes sont une variante de la norme.

Raisons de la non contraction de l'utérus

Le moment de la contraction de l'utérus après l'accouchement peut augmenter pour plusieurs raisons:


Tous ces facteurs sont pris en compte lors de l'observation du processus de récupération. Ainsi, avec les grossesses multiples, la durée normale de la récupération utérine est augmentée de plusieurs semaines. Dans de telles situations, un soutien médicamenteux peut être prescrit..

Dans certains cas, l'utérus ne se contracte pas du tout. Une telle complication est possible avec une grossesse à haute eau, une flexion de l'utérus, une inflammation des organes pelviens, des fibromes, des néoplasmes bénins, un traumatisme grave de la filière génitale et une coagulation sanguine altérée.

Que faire si l'utérus se contracte mal?

Que faire pour faire contracter l'utérus après l'accouchement? Immédiatement après l'accouchement, un coussin chauffant avec de la glace est placé sur l'abdomen de la femme. Une diminution de la température resserre les vaisseaux sanguins, aide à réduire les saignements et accélère la contraction utérine.

Dans les prochains jours, pendant que la jeune mère est à l'hôpital, le médecin vérifie quotidiennement le déroulement du processus de récupération. Si, à l'examen, on constate que le fond de l'utérus descend lentement et reste mou, on en conclut que la capacité de contracter est réduite. Sur décision du médecin, des médicaments spéciaux peuvent être introduits pour stimuler ce processus (ocytocine, prostaglandines), ainsi qu'un cours de massage à travers la paroi abdominale.

Dans de nombreuses maternités, une attention particulière est portée à la mise en place de l'allaitement: lorsqu'un bébé tète au sein, des hormones sont libérées dans le corps de la femme qui contribuent au rétrécissement de l'utérus..

La sortie de l'hôpital est effectuée après que le médecin est convaincu que le processus de contraction utérine est normal. Dans les 1,5 à 2 prochains mois, il sera nécessaire de consulter régulièrement le gynécologue en ambulatoire. Si au cours de l'examen, il est révélé que le pharynx est obstrué par des caillots sanguins, ou que des lochies ou une partie du placenta reste dans la cavité utérine, un nettoyage sera prescrit.

Comment ça devrait être normal?

Il est possible de déterminer si l'utérus se contracte mal après l'accouchement ou s'il est normal par plusieurs symptômes.

Si la période de récupération se passe sans complications, la femme est observée:

  • une certaine douleur dans les glandes mammaires;
  • dans le bas de l'abdomen - inconfort;
  • sanglantes, et après un certain temps des pertes vaginales jaunâtres;
  • douleur dans le périnée;
  • diarrhée dans les 1 à 4 jours après la naissance du bébé.

L'utérus se contracte le plus intensément dans les 10 premiers jours après l'accouchement, c'est pendant cette période que les symptômes sont prononcés. À la fin de la semaine 6, ils disparaissent presque complètement.

Le plus souvent, l'inconfort dans la période post-partum est supportable, mais chez certaines femmes, le seuil de sensibilité est abaissé et elles ont besoin de médicaments. Pour réduire la douleur qui accompagne les contractions utérines, vous pouvez prendre No-shpa, Ibuprofen, Naproxen, utiliser des suppositoires de Diclofenac.

Que faire pour accélérer la contraction de l'utérus?

Il sera utile à chaque femme de savoir comment accélérer la contraction de l'utérus après l'accouchement..

Vous devez respecter les recommandations suivantes:

  1. Allaitez votre bébé. Lorsque les mamelons sont irrités pendant cette période, des hormones sont produites, dont la prolactine, qui contribue à la contraction de l'utérus. Le plus tôt vous commencez à vous nourrir, mieux c'est.
  2. Ne vous couchez pas et ne bougez pas autant que possible: marchez, faites le ménage, prenez soin du bébé. Cependant, si l'accouchement était compliqué, la possibilité d'une activité physique doit être discutée avec le médecin..
  3. Dormez sur le ventre, surtout pendant la journée.
  4. Surveillez l'hygiène des organes génitaux: lavez-vous plusieurs fois par jour (et dans un premier temps - après chaque visite aux toilettes), soignez les plaies.
  5. Videz la vessie à la première envie, même si elle est inconfortable. Le plus souvent - plus l'utérus se contractera rapidement.
  6. La gymnastique après l'accouchement pour contracter l'utérus est basée sur des contractions des muscles abdominaux, du périnée, du vagin, ainsi que des mouvements du diaphragme à l'aide de la respiration.

Il y a des moments où toutes ces méthodes n'aident pas, puisque l'utérus n'est pas autorisé à contracter les lochies ou les restes du placenta après l'accouchement, vous ne pouvez qu'aider à la procédure de nettoyage. Elle est réalisée sous anesthésie générale à l'aide d'un instrument spécial similaire à une cuillère trouée. N'ayez pas peur de ces manipulations, sans elles, le développement d'une inflammation de l'utérus et des organes situés à proximité est inévitable.

La contraction de l'utérus après l'accouchement est la base de la récupération de tout l'organisme. Ce processus devrait se dérouler indépendamment, dans un délai de 1,5 à 2 mois. Mais avec les complications accompagnant la grossesse et l'accouchement, ainsi qu'avec la santé de la femme affaiblie, l'utérus reste étiré et élargi pendant une longue période. Dans ces cas, des soins médicaux sont nécessaires. Vous pouvez accélérer la récupération en établissant l'allaitement, en respectant les règles d'hygiène et en pratiquant une activité physique réalisable, y compris une gymnastique spéciale.

Auteur: Olga Khanova, médecin,
spécialement pour Mama66.ru

Caractéristiques de la contraction utérine après l'accouchement

Immédiatement après que le bébé ait quitté l'utérus pendant le travail, le processus de développement inverse de l'organe reproducteur féminin commence. Pendant la grossesse, l'utérus se développe près de 500 fois. Il est clair qu'elle ne peut pas redescendre immédiatement à sa taille d'origine après l'accouchement..

Sur la façon dont le processus de développement inversé se déroule, ce qui peut l'affecter et quelles peuvent être les violations, nous le dirons dans cet article.

Comment ça va normalement?

Le processus de développement inverse de l'organe reproducteur chez la femme après la naissance d'un enfant est appelé involution en médecine. L'involution est un terme qui ne veut rien dire de pathologique, c'est une description d'un processus et rien de plus. L'utérus a rempli sa tâche - il a aidé à porter et à donner naissance à un enfant. Maintenant, sa tâche est de revenir aux paramètres d'origine, de restaurer les fonctions pour que la femme redevienne fertile et puisse concevoir, porter et donner naissance au prochain bébé..

Chez les femmes primipares et multipares, avec le temps, le processus d'involution dure normalement environ 6 à 8 semaines. Il s'agit d'un processus complexe et en plusieurs étapes. Immédiatement après la naissance du bébé, l'utérus pèse environ un kilogramme, son volume est normalement compris entre 4900 et 5250 ml, la longueur de l'utérus (si elle est immédiatement mesurée par échographie) est d'environ 22 à 25 centimètres et son diamètre est de près de 15 centimètres... L'utérus est situé au-dessus du bassin et, en fait, est un sac vide dont tout le contenu a été prélevé.

Il convient de noter qu'avant la grossesse, l'utérus féminin a un très petit volume (pas plus de 5 ml) et le poids de l'organe reproducteur est de 60 à 70 grammes. Pour atteindre à nouveau cette taille, l'utérus et tout le corps féminin devront "essayer".

Que se passe-t-il à l'intérieur de l'organe reproducteur? Les fibres du tissu utérin (myomètre) sont progressivement réduites. Ce processus est le plus intensif dans les 3-4 premiers jours après la naissance d'un enfant, mais l'involution ne s'arrête pas. Lorsqu'elles sont étirées, les fibres envahies se contractent, les vaisseaux se rétrécissent.

Peu à peu, leur fermeture complète se produit et les fibres devenues inutiles meurent et sortent sous la forme de lochies - écoulement post-partum sanglant avec caillots. Si une partie de la couche déciduelle est rejetée lors de la contraction, la seconde reste à devenir la base d'une nouvelle couche endométriale.

L'involution commence immédiatement après que la cavité utérine a quitté le placenta (après l'accouchement).

À bien des égards, le processus est dû à une modification du fond hormonal: une faible quantité de progestérone, une concentration élevée d'ocytocine dans le sang de la femme post-partum fournissent la capacité contractile de l'organe reproducteur..

Au moment de l'involution, les récepteurs myométriaux, qui sont les plus sensibles à l'ocytocine, sont activés plus que les autres.

Dès l'anniversaire du bébé, la mère commence un compte à rebours jusqu'à la fin de l'involution. Chaque jour, l'utérus descend de 1 à 1,4 cm, il devrait progressivement reprendre sa position précédente dans le petit bassin. Le retour au bassin est terminé 10-11 jours après l'accouchement.

Le col de l'utérus se ferme en douceur, un jour après l'accouchement, il devient 5 centimètres plus petit, mais reste entrouvert, ce qui facilite la sortie des lochies. L'os cervical interne se ferme deux semaines après l'accouchement et l'externe seulement après deux mois.

Après la première naissance, le pharynx externe fermé ne devient plus rond, mais transversal, et c'est la principale différence entre le col de l'utérus d'une femme qui a accouché et qui n'a pas accouché. Après la deuxième ou la troisième naissance, la forme du pharynx est la même, seul le processus d'involution se déroule un peu plus lentement en raison du fait que les parois de l'utérus et les muscles du col de l'utérus sont assez étirés et moins élastiques.

Après l'accouchement, il y a une plaie placentaire à l'intérieur de l'utérus - le site de fixation du placenta. C'est elle qui saigne dans les premiers jours après l'accouchement, et c'est en cela que réside la principale différence entre les lochies et les menstruations. La plaie guérit et guérit environ 4 semaines après l'accouchement.

Après une césarienne, tous les processus sont identiques, mais la situation est compliquée par la présence d'une cicatrice sur le corps de l'utérus.

Par conséquent, l'involution est quelque peu retardée et peut prendre jusqu'à 4-5 mois..

Les sensations qui accompagnent l'involution ressemblent normalement à des douleurs menstruelles, mais elles sont beaucoup plus fortes. Certaines femmes comparent la sensation au début du travail. Mais ils ne le sont que dans les premiers jours, déjà une semaine après la naissance de l'enfant, le processus de développement inverse de l'utérus deviendra presque imperceptible pour une femme.

Quelles influences?

La contractilité de l'utérus après l'accouchement est influencée par de nombreux facteurs: le nombre de naissances, la nature de la dernière naissance, l'âge de la femme, ainsi que le développement possible de complications post-partum. L'hormone ocytocine a un effet spécial, qui est produit exactement dans la quantité nécessaire à l'involution de l'organe reproducteur pendant l'allaitement. Cela stimule les récepteurs du mamelon, qui envoient des «signaux» au cerveau, stimule la production de prolactine et d'ocytocine. Si une femme n'allaite pas, elle doit recevoir des injections d'ocytocine..

Attachement précoce au sein, l'allaitement peut accélérer l'involution. Pour que l'utérus se contracte plus rapidement et retrouve sa taille initiale, un régime moteur suffisamment actif est recommandé sans soulever de poids ni effort physique insupportable.

Si la femme ment tout le temps, la contraction ira lentement..

Sous-révolution

Comme vous pouvez le deviner d'après la présence du préfixe, le terme signifie que l'involution se déroule de manière pathologique, ou, plus précisément, pas complètement ou partiellement. Parmi toutes les complications post-partum, une telle situation se produit assez souvent: environ 2% des femmes post-partum sont confrontées au fait que l'utérus se contracte mal, pendant une longue période, les contractions sont douloureuses, l'organe reproducteur ne peut pas atteindre la taille requise.

Parmi les autres types de complications de la période post-partum, la sous-révolution occupe une place record - jusqu'à 50% de toutes les complications sont de cette nature..

Étant donné que dans la plupart des cas, une mauvaise contractilité se produit dans le contexte d'une maladie inflammatoire - l'endométrite, les scientifiques n'ont pas encore décidé de considérer la sous-évolution comme une pathologie distincte ou de la considérer uniquement comme un signe symptomatique de l'endométrite. Le développement de cette condition est presque toujours associé à une violation de la contractilité du tissu utérin (myomètre).

Mais il peut se développer en raison de nombreux facteurs individuels et dans leur totalité. On pense qu'il est affecté par un œdème tissulaire après l'accouchement, ainsi qu'une formation plus lente de fibres de collagène.

Après une grossesse multiple ou une grossesse avec un gros bébé, ainsi que s'il y a déjà eu plus de deux naissances dans l'anamnèse, il existe un risque d'altération de la contractilité du tissu musculaire en raison de son étirement excessif..

Si une infection a pénétré dans l'utérus à n'importe quel stade de l'accouchement ou avant eux, la probabilité de sous-involution de l'utérus augmente fortement, car la présence d'une inflammation infectieuse ralentit le processus de réduction de l'œdème tissulaire naturel précoce du post-partum..

Les raisons

Dans la plupart des cas, lorsqu'on leur demande pourquoi l'utérus se contracte mal, les obstétriciens répondent qu'il s'agit d'une infection. Cela fait référence au processus inflammatoire provoqué par des virus ou des bactéries pathogènes qui sont entrés dans la cavité utérine. Malgré cela, l'infection ne provoque pas toujours une faible contractilité, parfois l'endométriose est diagnostiquée après l'accouchement comme une maladie distincte, tandis que les processus d'involution chez la femme post-partum ne sont pas perturbés. Par conséquent, il a été décidé d'afficher non pas une liste de raisons de la sous-évolution, mais une liste de facteurs et de circonstances prédisposants qui augmentent la probabilité d'un développement inverse incorrect de l'organe reproducteur féminin après la naissance..

Ces situations comprennent les facteurs suivants.

  • Décharge incomplète du placenta. Des particules du placenta, des fragments de membranes sont restés dans l'utérus. Après la naissance du placenta, les obstétriciens doivent s'assurer que la cavité utérine est nettoyée, mais cela se fait manuellement, c'est-à-dire presque au toucher. La révision du placenta est effectuée sur la table obstétricale, en vérifiant la présence de tous les lobules et membranes à la «place de l'enfant».

S'il y avait des ruptures du placenta, celui-ci, comme des énigmes, est collecté en plusieurs parties. Cette méthode évite de laisser de gros fragments, mais en laisser de petits n'est pas sûr..

  • Complications en train de porter le fœtus. Cette catégorie de facteurs de risque de sous-évolution comprend un gros fœtus (plus de 4 kilogrammes à la naissance), des polyhydramnios, des grossesses multiples, c'est-à-dire des facteurs contribuant à un étirement excessif des parois de l'organe reproducteur..

L'exacerbation de la cystite et de la pyélonéphrite pendant la grossesse, en particulier en toute fin de grossesse, est également considérée comme un facteur défavorable, car ces affections augmentent le risque d'infection pénétrant dans la cavité utérine immédiatement après la naissance du bébé..

  • Travail compliqué. La sous-involution se trouve le plus souvent chez les femmes qui ont accouché rapidement, ainsi que chez celles dont le travail a été retardé.
  • Caractéristiques du physique. On pense que les femmes souffrant d'un retard de croissance sont plus susceptibles de présenter une contraction utérine altérée pendant la période post-partum que les femmes de grande ou moyenne taille..
  • Caractéristiques génétiques. Si la mère ou la grand-mère d'une femme souffrait d'une sous-évolution après l'accouchement, la probabilité que la même chose se produise pour leurs descendantes est très élevée..

D'autres facteurs défavorables incluent la présence de fibromes utérins, l'âge de la femme post-partum avant 19 ans et après 35 ans, l'incapacité d'allaiter le bébé dans les premiers jours après l'accouchement, ainsi que diverses caractéristiques individuelles de la structure de l'utérus, par exemple, une mauvaise localisation de l'organe génital, une perturbation de son appareil ligamentaire.

Parfois, l'utérus se contracte mal dans les puerpères souffrant d'anémie sévère, ainsi que chez celles souffrant de maladies chroniques du cœur et des vaisseaux sanguins.

En obstétrique, on distingue plusieurs types de troubles de la contraction utérine en période post-partum. Certains existent principalement sur les pages des manuels d'obstétrique et dans la vraie vie se retrouvent dans des cas isolés.

  • La vraie subinvolution est une pathologie rare dans laquelle l'utérus se contracte mal ou ne se contracte pas du tout sans raison apparente (il n'y a pas d'inflammation, pas d'infection, pas de parties du placenta). Dans ce groupe, il existe un trouble myogène, dans lequel l'absence d'involution est associée à une violation de l'élasticité musculaire, un trouble myocirculatoire, dans lequel l'œdème tissulaire diminue lentement et le réseau circulatoire de l'organe reproducteur est moins bien rétabli, ainsi qu'un trouble endocrinien, dans lequel la production d'ocytocine naturelle dans le corps féminin est insuffisante.
  • La sous-involution infectieuse est un phénomène très courant dans lequel la contractilité de l'organe reproducteur est altérée en raison d'un processus inflammatoire bactérien ou viral dans la cavité utérine.

Symptômes et signes

L'attribution des lochies après l'accouchement est un phénomène normal, mais normalement le cinquième jour, elles deviennent plus petites, la nature de l'écoulement se transforme en muqueuse. La subinvolution est indiquée par la persistance de lochies brillantes et assez abondantes de couleur brunâtre pendant plusieurs semaines.

De plus, indirectement, une violation de la contraction utérine peut être indiquée par l'absence de crampes douloureuses dans le bas de l'abdomen lors de l'alimentation du bébé avec du lait maternel..

Certaines femmes remarquent presque constamment des douleurs de tiraillement désagréables, alors qu'elles ne dépendent en aucun cas du mode d'allaitement..

Si la violation est de nature infectieuse (ce qui est très probable, étant donné la prévalence d'une telle sous-involution), les symptômes correspondront pleinement aux symptômes et aux signes de l'endométrite. Une température élevée monte, une sensation de frissons apparaît. Si en même temps, les lochies cessent d'être sanglantes et deviennent verdâtres ou jaunes avec une odeur désagréable, elles parlent d'endométrite purulente.

En touchant l'abdomen, les tentatives du médecin pour le palper à travers la paroi abdominale antérieure provoquent des douleurs chez la femme en post-partum, car l'inflammation se développe, des maux de tête, une augmentation de la faiblesse, des nausées et des troubles du rythme cardiaque peuvent apparaître.

Diagnostique

La violation de la contraction utérine au niveau actuel de développement de la médecine diagnostique est généralement non seulement facile à déterminer, mais également prévue. Même pendant la grossesse, parmi toutes les femmes enceintes, les obstétriciens-gynécologues distinguent les femmes qui présentent des risques accrus de telles conséquences. Ce sont les futures mamans de très petite taille, et multipares, et celles qui portent des jumeaux ou des triplés, ainsi que celles qui portent de gros bébés, souffrant de polyhydramnios et de gestose en fin de grossesse. Ils sont étroitement surveillés non seulement pendant la période de gestation, mais également au tout début de la période post-partum..

Après la naissance d'un bébé, une consultation avec un obstétricien peut être utilisée pour établir les troubles de la contraction des organes reproducteurs d'une femme. Le médecin identifie la durée, la nature et le volume du congé post-partum, évalue les autres symptômes caractéristiques de la sous-évolution.

Pour clarifier et confirmer le diagnostic, un examen gynécologique est effectué. Sur la chaise, la taille de l'utérus, sa forme irrégulière, est inacceptable pour la période suivant l'accouchement. Le canal cervical du col de l'utérus est légèrement ouvert, il peut y avoir une accumulation de caillots sanguins, le col de l'utérus a une couleur violette ou violette, il est œdémateux. Une échographie montre la taille exacte de l'utérus, ainsi que l'épaississement de ses parois. S'il y a quelque chose d'étranger dans la cavité de l'organe reproducteur, cela est également confirmé par un examen échographique avec une grande précision..

De plus, l'hystéroscopie peut venir en aide aux médecins. Cette étude fournit des réponses précises à toutes les questions.De plus, il est possible de prélever un échantillon de tissu de la surface interne de l'organe reproducteur pour analyse, ce qui vous permet de déterminer avec précision le type d'agent infectieux. Une femme subit un test d'urine et de sang, un frottis du vagin est prélevé pour la microflore.

Dans les cas graves, une IRM des organes pelviens peut être prescrite.

Traitement

La violation de la contraction utérine après la naissance d'un bébé nécessite nécessairement un traitement. Quelle que soit la cause de la violation au départ, tôt ou tard, si elle n'est pas traitée, elle devient infectieuse, une endométrite ou une endomyométrite à part entière se développe. Si de telles conditions ne sont pas traitées, le développement d'une septicémie, d'une péritonite, d'un choc septique, d'un saignement utérin sévère est possible. Auparavant, ces complications étaient une cause assez courante de décès après l'accouchement. Maintenant, il y a toutes les occasions de ne pas mettre le problème en danger mortel et en conséquences graves, pour cela, vous devez commencer le traitement à temps..

Vous pouvez aider une femme de manière globale. Le traitement comprend des médicaments, une thérapie instrumentale et des massages. Si une infection bactérienne est détectée, tout d'abord, ils commencent à la combattre: on montre à la femme des antibiotiques sous forme de comprimés, en injections - comment exactement, le médecin décide en fonction de la gravité du processus inflammatoire.

Il est difficile de dire combien de temps prendra le traitement, dans chaque cas l'état général de l'immunité de la mère et les particularités de sa pathologie jouent un rôle.

Pour le traitement, utilisez des médicaments hormonaux à base d'ocytocine - «oxytocine», «méthylergométrine», etc. Ils améliorent la contractilité des tissus utérins. Si des fragments de placenta ou de membranes fœtales se trouvent dans la cavité utérine, si des caillots sanguins s'y accumulent, obstruant le canal cervical, tous les corps étrangers sont retirés de la cavité de l'organe reproducteur. Cela se produit sous anesthésie par aspiration sous vide ou par curetage (curetage) avec des instruments obstétricaux. Cela permet finalement à l'utérus de se contracter complètement..

Afin de soulager la douleur, des analgésiques sont utilisés, pour détendre le col de l'utérus avec une accumulation de caillots, utilisez «No-shpa» et d'autres antispasmodiques en combinaison avec des médicaments hormonaux pour améliorer la contractilité du myomètre.

Le traitement a le plus souvent lieu dans un hôpital, où il est possible de surveiller en permanence la dynamique, de faire des tests et, si nécessaire, de compléter ou de remplacer des médicaments dans le schéma thérapeutique, d'administrer des médicaments sous forme de compte-gouttes. Le massage gynécologique a fait ses preuves dans le traitement de la sous-involution de l'utérus, ce qui améliore l'état du myomètre et accélère la récupération après l'accouchement..

Repose-lit illustré. Une femme ne doit pas trop se fatiguer, faire de l'effort physique, du stress.

Une fois la période aiguë d'inflammation terminée, des séances de physiothérapie et des exercices thérapeutiques sont recommandés..

Les prédictions des médecins lors de la détection de la sous-involution de l'utérus après la naissance sont généralement positives et favorables, car la pathologie est parfaitement traitable. Et c'est la raison pour laquelle cesser de s'inquiéter et de devenir nerveux parce que le médecin pense que l'utérus se contracte plus que nécessaire. La situation est désagréable, mais pas critique.

Pour prévenir les problèmes de contraction utérine, il est recommandé aux femmes à risque d'administrer de l'ocytocine dans les premières heures et les premiers jours après l'accouchement en injections, qu'elles présentent ou non des symptômes d'involution légère..

Remèdes populaires

Il faut comprendre que dans ce cas, il est impossible de remplacer le traitement traditionnel par des remèdes populaires..

De plus, vous ne devez pas prescrire vous-même des remèdes populaires, car ils peuvent affecter la qualité du lait maternel et le bien-être de l'enfant..

À la maison, les prescriptions de médecine alternative peuvent aider à améliorer la récupération utérine après la période d'inflammation aiguë. Il existe des préparations à base de plantes de pharmacie à base de fleurs d'arnica, de feuilles d'ortie et de racines, à partir desquelles vous pouvez préparer une teinture aqueuse pour l'ingestion.

D'autres herbes qui aident à nettoyer la cavité utérine comprennent l'achillée millefeuille, le sac à main du berger et la prêle. En plus de boire, ces remèdes à base de plantes sont utilisés pour nettoyer les bains..

Avis de femmes

Selon les femmes, après l'introduction de l'ocytocine, la douleur dans le bas de l'abdomen devient plus prononcée, certaines les décrivent comme assez fortes et désagréables. Chez la majorité des femmes en travail, des problèmes de capacité contractile de l'utérus peuvent être détectés même à la maternité.Pour cela, une échographie de contrôle est effectuée pendant 2-3 jours et seulement après avoir décidé s'il est possible d'écrire la mère et le bébé à la maison.

Dans certains cas, les symptômes apparaissent après le retour à la maison, c'est pourquoi il est conseillé aux nouvelles mères de surveiller de près la nature de la décharge et la température corporelle pendant les 10 à 12 premiers jours après la sortie..

Si des signes avant-coureurs sont détectés, vous devez immédiatement consulter un médecin, et si le saignement s'ouvre et qu'une température élevée augmente, appelez une ambulance.

Selon les femmes, il n'y a pas eu de problèmes et de conséquences après le traitement. Pour certains, il a fallu plusieurs semaines pour insérer des suppositoires vaginaux ayant un effet désinfectant anti-inflammatoire. La pathologie n'a aucunement affecté la grossesse ultérieure, bien qu'il existe un certain pourcentage d'examens indiquant que les femmes après avoir subi une sous-évolution avaient des problèmes de conception lors de la planification d'une grossesse ultérieure..

examinatrice médicale, spécialiste en psychosomatique, mère de 4 enfants

Contraction de l'utérus

La base de la période de récupération après l'accouchement est la contraction utérine. Ce processus ramène l'organe à sa taille d'origine et stimule la lactation. Si l'activité contractile de l'organe est mal exprimée, les médecins prescrivent des médicaments spéciaux. Avant d'accoucher, l'organe se contracte également - ce sont les soi-disant «contractions d'entraînement». Mais si cela se produit pendant la grossesse, il s'agit d'une pathologie qui nécessite l'intervention d'un spécialiste..

Quelle est la contraction utérine?

L'utérus se contracte après l'accouchement pour retrouver sa forme et sa taille antérieures. Un signe du début de l'activité contractile est la dureté de l'organe. En 2-3 semaines, l'utérus redevient le même qu'avant la grossesse. Pendant ces jours, l'organe est déplacé.

Immédiatement après la naissance du bébé, l'utérus pèse environ un kilogramme et après deux semaines pas plus de 70 g.

Au cours de ce processus, le tissu musculaire se contracte, l'hypertrophie disparaît.

Comment se manifestent les contractions utérines?

Pendant la contraction dans la période post-partum, une femme a des lochies sortant de ses organes génitaux. Au départ, ce sont des caillots abondants et sanglants, qui s'estompent progressivement et diminuent en nombre. Après deux semaines, ils deviennent transparents ou de couleur jaune. Leur odeur ne provoque pas un fort dégoût, mais il est difficile de les qualifier d'agréables non plus. Après 2 mois, ils devraient être partis. Au cours de l'activité contractile de l'organe, il y a une légère douleur, une douleur et une traction dans la nature. Les femmes ayant un seuil de douleur élevé éprouvent des douleurs spasmodiques dans l'abdomen. Dans de tels cas, des injections antispasmodiques peuvent être utilisées. Si le volume de l'abdomen a diminué, les écoulements et la douleur ont disparu, cela signifie que l'utérus a retrouvé sa taille normale.

Pendant la grossesse (dans sa première moitié), les contractions utérines signalent la présence d'une pathologie. Il se manifeste sous la forme de douleurs lombaires et dans l'abdomen. En même temps, l'estomac lui-même est dur.

Raisons des réductions

La raison de la réduction peut être à la fois des pathologies et le fonctionnement normal de l'organe. La réduction après l'accouchement et dans la seconde moitié de la grossesse est considérée comme la norme..

En outre, la raison de ce phénomène peut être:

  • déséquilibre hormonal;
  • structure organique anormale;
  • toxicose sévère (en raison de vomissements constants, la zone péritonéale est tendue);
  • incompatibilité du facteur Rh chez l'enfant et la mère;
  • nature infectieuse et inflammatoire de la pathologie génitale;
  • eau élevée ou grossesse multiple;
  • l'apparition de fibromes ou d'endométriose;
  • lourde charge de travail physique;
  • situations stressantes régulières, surcharge psychologique;
  • gazage excessif;
  • production nuisible.

Gardez à l'esprit qu'une grossesse avec des contractions utérines constantes est considérée comme pathologique. Dans le même temps, le fœtus ne reçoit pas la quantité requise de nutriments, il y a un retard dans sa croissance et son développement.

Une tonicité accrue pendant la grossesse est une menace de fausse couche et une activité contractile insuffisante après l'accouchement menace le début d'un processus inflammatoire.

Causes des contractions anormales

Une mauvaise activité contractile peut survenir en raison de:

  • un grand nombre de fœtus pendant la grossesse;
  • emplacement bas du placenta;
  • accouchement difficile et grossesse pathologique;
  • gros fruit;
  • travail faible;
  • faiblesse et épuisement du corps féminin, etc..

La raison de l'absence totale de réduction serait:

  • courbure de l'utérus;
  • traumatisme du canal de naissance;
  • sous-développement des organes;
  • inflammation des appendices ou de l'utérus avant;
  • présence de fibromes.

La liste présentée peut être étendue, tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme..

Façons de stimuler les contractions utérines

Il existe des remèdes populaires et des pilules pour la contraction utérine après l'accouchement. De plus, des bougies, des injections et plus encore sont utilisées..

Stimulation médicamenteuse

Après l'accouchement, pour contracter l'utérus, le gynécologue peut prescrire des médicaments qui provoquent une augmentation de l'activité contractile. Habituellement, cela est fait dans les cas où le corps ne peut pas le faire seul..

Prescrire des médicaments sous la forme:

  • Ocytocine;
  • Ergotala;
  • Pituitrin;
  • Metergin;
  • Ginestril;
  • Désaminooxytocine
  • prostagladinov et autres.

Les médicaments homéopathiques ont un effet plus doux..

Ceux-ci inclus:

  1. Granulés ou forme de gouttelettes de millefolium. L'outil stimule non seulement l'activité contractile, mais apaise également les nerfs.
  2. Teinture d'hamamélis. Active le travail des muscles, élimine l'inflammation, arrête les saignements.
  3. Sabina. Il contient un genévrier cosaque qui améliore l'état général, normalise les processus métaboliques, stimule l'utérus.

Si nécessaire, une massothérapie est également prescrite. Dans les cas extrêmes, il est nécessaire d'effectuer une opération - curetage. Si le cas est très grave, l'utérus est retiré. L'allaitement est un bon moyen de stimuler. C'est plus difficile pour les mères qui n'ont pas de lait. De plus, il faut être plus en mouvement, dormir sur le ventre. Des voyages fréquents aux toilettes pour vider l'urètre aident également l'utérus à se contracter..

Sur CTG, vous pouvez voir les contractions utérines et les surveiller. Après l'accouchement, tous les cas ne doivent pas être pris par voie orale ou ressentir du stress et de la douleur dus aux injections. Vous pouvez acheter des suppositoires pour la contraction de l'utérus, lesquels conviennent dans un cas particulier, le médecin décidera.

Remèdes populaires

Les herbes pour rétrécir l'utérus aident également. Les recettes suivantes sont recommandées.

  1. Teinture de bouleau. Le feuillage de mai convient à la cuisson. A cette époque, il possède les propriétés les plus médicinales. Si la matière première n'a pas été récoltée à l'avance, toutes les feuilles feront l'affaire. Pour 600 ml d'eau chaude, prenez trois cuillères à soupe de matières premières broyées. Une pincée de bicarbonate de soude est également placée ici. Le remède est infusé pendant deux heures. Vous devez tout boire en trois fois (le matin, l'après-midi et le soir à intervalle égal). Il est permis d'utiliser une telle teinture 10 jours après l'accouchement..
  2. Infusion de feuilles de framboisier. La matière première est broyée. Deux cuillères à soupe sont versées avec 500 ml d'eau bouillante et tout est laissé pendant trois à quatre heures. Il se boit en un jour.
  3. Jus de viorne. Pas une mauvaise option - boire du jus pur trois fois par jour, 10 ml.
  4. Décoction de bourse de berger. Comment rétrécir l'utérus selon cette recette? Prenez 25 g de matière première et remplissez-le de 500 ml d'eau. Mettez le feu et attendez l'ébullition. Laisser infuser 2 heures. Vous devez boire 10 ml trois fois par jour.
  5. Une décoction d'agneau. 30 g de fleurs d'agneau sont versés avec de l'eau bouillie, dans une quantité de 500 ml. Ensuite, mettez le feu et laissez cuire encore 7 à 8 minutes. La boisson obtenue est divisée en 5 parties et bu tout au long de la journée. Sachez que cette herbe abaisse la tension artérielle.
  6. Une décoction de feuillage d'ortie. Les matières premières sèches (35 g) sont versées avec 500 ml d'eau bouillante. Cela coûte environ trois heures. Il se boit deux ou trois fois dans la journée. Vous pouvez également verser une telle décoction dans le nez ou insérer des tampons humidifiés pour les saignements de nez..
  7. Teinture à base de géranium rouge. 10 g de feuillage et de tiges sont versés dans 450 ml d'eau tiède. Laisser la composition pendant 12 heures dans un endroit sombre. Tout est bu 2 à 3 fois par jour.
  8. Teinture d'absinthe amère. 5 g de matières premières sont versés avec 500 ml d'eau chaude. Le train est debout pendant une heure. Vous devez boire 150 g trois à quatre fois par jour.
  9. Miel et jus de citron. Cette boisson favorise l'activité contractile. Mais soyez prudent si vous allaitez. Un bébé peut avoir une réaction allergique aux agrumes et au miel.

Pour accélérer la contraction de l'utérus, vous pouvez faire des exercices spéciaux. Mais n'oubliez pas de consulter d'abord votre médecin..

Production

Que boire pour contracter l'utérus? Vous trouverez la réponse à cette question ci-dessus. Il existe un grand nombre de médicaments et de recettes de médecine traditionnelle. N'oubliez pas que seul le médecin traitant peut assumer la responsabilité du choix de la stimulation. L'utilisation indépendante est lourde de conséquences graves.

L'activité contractile de l'organe, dans lequel le fœtus était âgé de 9 mois, devrait contribuer à réduire sa taille. Dans le même temps, les lochies - écoulement post-partum - sortent de l'utérus. Avec une douleur tolérable, c'est l'état normal d'une femme après l'accouchement. Si, pour une raison quelconque, ce processus est suspendu ou ne se produit pas du tout, les médecins prescrivent des médicaments spéciaux qui stimulent l'utérus.

Combien de temps l'utérus se contracte après l'accouchement et est-il possible d'accélérer ce processus

L'hémorragie post-partum est un processus physiologique normal qui élimine naturellement les résidus placentaires. Les femmes, en particulier celles qui deviennent mères pour la première fois, s'intéressent à la contraction de l'utérus après l'accouchement. Informations liées à la santé, la récupération sera utile

État de l'utérus

L'apparence d'un enfant modifie le système reproducteur de la femme. L'utérus, organe musculaire creux, subit des modifications importantes. Sous l'influence des hormones pendant la grossesse, cela s'étire beaucoup.

L'organe interne est blessé. Les formations connectives denses, les fissures sont courantes. L'organe féminin est plus gravement endommagé dans la zone de fixation du placenta. Il y a un groupe de vaisseaux thrombotiques.

Les caillots sanguins, restes de la post-naissance - les lochies - quittent le vagin dans les trois premiers jours après la naissance du bébé. La restauration de la membrane muqueuse interne est terminée à la fin de la deuxième semaine. Après un mois, l'attache placentaire est resserrée: la cicatrice se dissout et disparaît.

Une femme peut se lever 8 à 12 heures après l'accouchement. Vous devez d'abord vous asseoir sur le lit pour sentir votre corps. A ce moment, la pression est redistribuée, l'utérus diminue de volume. Une contraction intense conduit à la localisation de l'organe creux au niveau du nombril, parfois plus bas. Cela provoque un certain inconfort: léger vertige, faiblesse.

Signes de contraction normale

L'hémorragie post-partum se déroule en plusieurs étapes, qui diffèrent par leur couleur et leur intensité. Les signes de contraction normale sont:

  • écoulement abondant les quatre premiers jours après l'accouchement - sang de couleur écarlate brillante;
  • diminution significative au cours des deux prochaines semaines - couleur rose, marron ou jaune;
  • après 10 jours, la décharge devient transparente - il n'y a pas d'impuretés sanguines;
  • après 5 à 6 semaines, la réduction de volume est terminée.

Après la naissance du bébé, le poids de l'utérus est d'environ un kilogramme. L'expansion du pharynx atteint 12 cm, la longueur de l'organe est de 20 cm, la largeur est de 15. Après 7 jours, le poids de l'utérus diminuera par trois. À la fin de la septième semaine du post-partum, son poids sera de 70 g, prenant les formes habituelles.

Combien de temps l'utérus se contracte-t-il après l'accouchement?

Un certain nombre de facteurs influencent le retour à l'état habituel. La contraction de l'utérus après l'accouchement est lente. Le nombre de jours de récupération dépend des caractéristiques individuelles.

Cela prend généralement 6 à 8 semaines. Le retour de l'utérus à son état normal est influencé par:

  • caractéristiques de l'évolution de la grossesse;
  • la nature du travail;
  • activité contractile physiologique;
  • mode de livraison - naturel / opérationnel;
  • les complications qui se sont produites - processus infectieux et inflammatoires;
  • caractéristiques de la lactation.

Avec des allaitements fréquents, l'utérus se contracte plus rapidement.

Écart par rapport à la norme

L'involution de l'utérus est déterminée le plus précisément par la hauteur du fond de l'utérus. Il tombe du nombril d'environ 10 mm par jour. L'utérus acquiert sa taille habituelle à la fin de la 8e semaine. La période post-partum est parfois appelée le dixième mois de grossesse..

Savoir comment l'utérus se contracte après l'accouchement est nécessaire pour contrôler le processus de récupération. Des écarts par rapport aux valeurs normales sont observés de la part des organes génitaux, des glandes mammaires, du système veineux.

Récupération après une césarienne

La période après l'accouchement chirurgical comprend un ensemble de mesures visant à activer l'activité contractile, la reprise d'une activité corporelle normale.

  1. Traitement antibiotique - prévention de l'inflammation.
  2. Bandage - prévention du prolapsus de l'utérus.
  3. Régime alimentaire - la nourriture normale est autorisée le cinquième jour après la chirurgie. Dans les premiers jours, eau, bouillon de poulet, kéfir faible en gras.
  4. Relations intimes - le sexe est contre-indiqué jusqu'à ce que la surface de la plaie soit complètement guérie en raison du risque élevé d'infection.

Après avoir été sortie de la maternité, la femme est inscrite au dispensaire. Observé par un gynécologue pendant deux ans après une césarienne.

Atonie et hypotension

Dans la phase post-partum normale, les organes génitaux sont débarrassés des résidus placentaires dans les 72 heures. L'épithélium de revêtement est renouvelé après 21 jours. Le processus est parfois douloureux, accompagné de légères contractions.

Après la deuxième naissance, l'utérus se contracte paroxystique. La durée de la réduction dépend des caractéristiques anatomiques, du poids du bébé né, de l'état général de la femme. Dans les cas particulièrement douloureux, des médicaments sont prescrits.

Conditions pathologiques dangereuses pour la santé:

  • hypotension - compression de faible intensité;
  • atonie - absence totale de contractions.

L'hypotension de l'utérus est possible chez les primipares, en particulier à un âge mineur. Causes d'occurrence:

  • malformations - infériorité anatomique, sous-développement dû à l'âge;
  • pathologies - fibromes, maladies inflammatoires, avortement;
  • cicatrices laissées après des interventions chirurgicales;
  • évolution compliquée de la grossesse;
  • violations de l'activité de travail - faiblesse, flux rapide, durée;
  • maladies chroniques;
  • position fœtale basse.

L'hypotension en l'absence de l'effet des mesures thérapeutiques en cours se transforme en atonie. Un phénomène rarement observé provoque des saignements abondants et prolongés.

Causes d'atonie:

  • flexion - une condition dans laquelle le corps de l'utérus dévie vers l'avant, vers l'arrière, sur les côtés par rapport au col de l'utérus;
  • blessures du canal de naissance;
  • développement insuffisant de l'organe génital;
  • processus inflammatoires d'origines diverses;
  • fibrome - une tumeur bénigne;
  • les polypes;
  • polyhydramnios;
  • troubles de la coagulation.

L'atonie est dangereuse: le corps féminin est incapable de se débarrasser des restes du placenta. Cela conduit à une inflammation. Le nettoyage vous permet d'éviter la pathologie.

Comment accélérer la contraction utérine

Le retrait de l'organe reproducteur féminin d'un état élargi est inclus dans un certain laps de temps. Accélération de la cicatrisation, les contractions contribuent à l'adhérence au régime quotidien, une bonne nutrition.

Une femme doit alterner activité et repos. La clé d'une contraction accélérée est le sommeil complet, les promenades quotidiennes. Les mères qui ont des jumeaux ont besoin de l'aide supplémentaire de leurs proches. L'utilisation de médicaments n'est pas souhaitable. Le plus souvent, il y a des cas où les femmes ne savent pas quoi faire si l'utérus se contracte mal après l'accouchement. Une intervention médicale, des exercices spéciaux, des remèdes populaires aideront.

Écoulement post-partum

Il faut un certain temps pour revenir à l'état habituel. Immédiatement après le travail, il y a une décharge abondante, il vaut donc la peine de remplacer les coussinets habituels par des couches absorbantes.

La principale cause de décharge est la surface exposée après la séparation du tissu placentaire. Dans la période finale de l'accouchement physiologique, une réaction de rejet de l'endomètre est observée. Son épaississement s'est produit tout au long de la grossesse. Après l'accouchement, l'organe reproducteur rétrécit de taille.

Avant la sortie du centre périnatal, la femme est sous surveillance médicale pendant 3 à 5 jours. Le médecin procède à un examen quotidien:

  • mesure la pression artérielle, le pouls, la température;
  • examine les organes génitaux externes;
  • détermine la hauteur du fond;
  • évalue la sortie.

Le caractère des lochies va changer. Le saignement le plus intense survient au cours des trois premiers jours. De plus, leur intensité diminue, la couleur passe à un plus clair.

Le congé à la fin de la période post-partum peut être différent:

  • muqueux;
  • sanglant;
  • sacré;
  • sombre;
  • lumière;
  • strié de sang.

Parfois, il y a un arrêt soudain de la décharge. Puis ils reprennent, surtout après l'effort, l'allaitement. C'est la norme 42 jours après la livraison..

Quelles complications peuvent survenir

La rapidité de la libération des conséquences génériques devient la cause de diverses complications. Ceux-ci inclus:

  • suppuration des restes du placenta;
  • la formation de maladies inflammatoires;
  • violation de la lactation - une diminution de la quantité de lait, un changement dans la composition;
  • la probabilité d'une grossesse éphémère.

La dépression post-partum est courante. Les symptômes - anxiété, irritabilité, sensation de panique, insomnie - disparaissent sans intervention médicale après 5 jours. Les manifestations prolongées de nature douloureuse nécessitent la consultation d'un neurologue, d'un gynécologue.

Récupération de l'utérus après l'accouchement

Il n'est pas rare que la décharge, accompagnée de douleur, dure plus de huit semaines. Ceci est considéré comme un écart par rapport à la norme. Un gynécologue peut déterminer pourquoi l'utérus ne se contracte pas après l'accouchement. Il devrait être consulté sur un problème existant.

Le médecin vous prescrira des médicaments. Des exercices spéciaux seront utiles. Vous pouvez utiliser la médecine traditionnelle.

Soins de santé

Pour améliorer l'activité contractile de l'utérus, une hormone créée artificiellement est prescrite - l'ocytocine. Il stimule les muscles lisses, accélérant le processus. Le médicament augmente la libération de prolactine, responsable de la production de lait. L'allaitement accélère le processus de normalisation du corps féminin.

L'introduction d'ocytocine - intraveineuse, intramusculaire, parfois des injections sont administrées par voie sous-cutanée. Chez les femmes affaiblies, la contraction utérine après une césarienne est obtenue par perfusion goutte à goutte du médicament.

Le groupe oxytotion comprend les médicaments - comprimés, injections - contenant divers additifs. La pertinence de leur rendez-vous est déterminée par le médecin traitant.

ethnoscience

L'absence de décharge, des crampes dans le bas de l'abdomen indiquent que l'utérus se contracte mal après l'accouchement. Les remèdes populaires aideront le démarrage naturel du processus.

Ortie - 40 g de matières premières sèches, infusez 0,5 litre d'eau bouillante. Insistez, cool, filtrez. Consommez une demi-tasse par voie orale avant les repas.

Agneau (ortie sourde) - versez 20 g de fleurs avec de l'eau bouillie fraîche de 500 ml. Boire l'infusion filtrée 1/2 tasse trois fois par jour.

Sac de berger - à partir de 40 g d'herbe, 500 ml d'eau bouillante pour préparer une décoction. La dose est calculée pour une utilisation quotidienne.

Bardane - passez les feuilles lavées dans un hachoir à viande. Jus pressé buvez une cuillère à café le matin et le soir.

Les médecines traditionnelles favorisent la récupération active indépendante sans recourir à des médicaments artificiels. Il a un effet positif sur la santé de la maman et du bébé..

Méthodes de récupération physique

Pour stimuler la contraction de l'utérus, le médecin effectue un massage interne toutes les 2 heures immédiatement après l'accouchement. En raison de la structure organique individuelle, une femme devient douloureuse. La procédure est nécessaire pour améliorer l'état naturel.

  • Avec l'autorisation du médecin, vous pouvez effectuer des exercices simples avec une activité physique. Ils visent à réduire la période de récupération.
  • Allongé sur le dos, pliez / dépliez les jambes au niveau des genoux, réunies.
  • Dans la même position, serrez vos chaussettes au maximum.
  • Asseyez-vous sur un ballon de gymnastique, tendez les muscles intimes. Soulevez votre jambe droite, maintenez-la sur le poids pendant 10 secondes. Faites de même avec la gauche.
  • En position assise, faites pivoter le bassin 10 fois dans chaque direction.
  • Assis sur le ballon, balance ton torse de gauche à droite.
  • Serrez vos orteils tout au long de la journée.

L'exercice est interdit aux femmes qui ont eu des points de suture pendant l'accouchement. L'exécution les oblige à guérir complètement.

Le début du 10e mois de grossesse est compté à partir de la naissance du placenta. La durée dépend de l'involution des organes génitaux et des tissus. Dans la période post-partum, un sentiment de maternité se forme, la psychologie et le développement physique des femmes changent radicalement, à ce stade, une femme doit être patiente et surveiller attentivement son bien-être.

Alexandra est une experte permanente du portail PupsFull. Elle écrit des articles sur la grossesse, la parentalité et l'éducation, la garde d'enfants et la santé du bébé.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Délicieux régime d'une mère allaitante (mes recettes pour aider les mères allaitantes)

Accouchement

C'est un long, long, mais j'espère, un article que j'ai créé utile à beaucoup, en examinant un grand nombre de questions sur le forum sur la nutrition pour les mères allaitantes et un tas de plaintes de filles selon lesquelles il n'y a RIEN pour nous (ce qui s'avère être complètement faux pour la vérification :)!

Lyamusik

Infertilité

Blog sur la grossesse et la parentalité Planification de la grossesse Grossesse Nutrition Santé de l'enfant Repos et développement de l'enfant AvantagesDépistage du 2ème trimestre: quand faire et normes?

Comment choisir un siège auto pour nouveau-né

Nutrition

L'achat d'un siège auto bébé dans la voiture est obligatoire si un nouveau-né est apparu dans la famille d'un automobiliste. D'une part, cette acquisition gênante, qui a un coût considérable, occupe près de deux places dans la cabine, et elle ne vous sera utile que 6 mois jusqu'à ce que bébé en grandisse..

Est-il possible de boire de la bière pendant la lactation

Infertilité

Tout le monde connaît les dangers de l'alcool à la fois pendant la planification de la grossesse et au moment de la gestation. Mais à la fin des neuf longs mois d'attente, une jeune maman peut-elle boire de la bière pendant l'allaitement?