Principal / Nouveau née

Polyhydramnios: signes, causes, traitement

L'enfant passe 9 mois de vie intra-utérine dans l'utérus, comme dans un petit spa, entouré de tous côtés par du liquide amniotique. Ils protègent le bébé de tout choc et choc, lui permettent de changer librement de position corporelle et lui «apprennent» à respirer et à avaler correctement. Mais il peut y avoir trop de liquide amniotique - puis la grossesse est menacée et la femme reçoit un diagnostic de polyhydramnios.

Signes de polyhydramnios

"Vous avez probablement des polyhydramnios, quel gros ventre!" - certaines femmes enceintes entendent parler de parents et d'amis. L'impression d'un «gros ventre» peut survenir en raison du physique de la femme enceinte et des particularités de la position du fœtus.

"Cependant, l'un des signes évidents de polyhydramnios est une augmentation de la circonférence de l'estomac dans la région du nombril jusqu'à un mètre ou plus..

  • Dans le même temps, une femme peut avoir des difficultés à respirer, il lui est difficile de manger, elle a de graves brûlures d'estomac - cela est dû à la position très haute du diaphragme.
  • Un grand volume de liquide, associé à un essoufflement, provoque une faiblesse, de la fatigue, un essoufflement sévère même à cause d'un léger effort, une augmentation de la fréquence cardiaque.
  • Des douleurs abdominales apparaissent, la femme enceinte le perçoit subjectivement comme «lourd», «pierre».
  • La peau abdominale se recouvre rapidement de vergetures rugueuses - la pression sur elle s'accumule plus vite qu'elle ne peut s'adapter.
  • Il y a un gonflement notable de l'abdomen et des jambes.

"Enfin, il y a une fluctuation - vous pouvez entendre un silencieux dans l'estomac lorsque vous bougez.

Aucun de ces signes en soi n'indique encore un polyhydramnios, cependant, l'un d'eux est une raison de consulter un médecin à l'improviste pour un diagnostic précis.

Diagnostics polyhydramnios

La principale méthode de diagnostic du polyhydramnios a été et reste l'échographie (échographie). Pour estimer le volume de liquide amniotique, le médecin en échographie calcule l'indice de liquide amniotique. Pour ce faire, il trace mentalement une ligne verticale et horizontale au milieu de l'utérus et détermine la distance maximale entre la paroi de l'utérus et le fœtus dans chacun de ces quatre secteurs conditionnels. La somme de quatre mesures peut aller de 5 à 24 cm (certains médecins réduisent cet intervalle à 8-18 cm) et varie en fonction de la durée de la grossesse.

Scores normaux de l'indice de liquide amniotique

«Les polyhydramnios aigus sont particulièrement dangereux, lorsque le volume de liquide augmente littéralement au cours de la journée. Une femme ressent physiquement des changements brusques, ce qui indique nécessairement une hospitalisation, même si au moment de l'échographie, l'indice de liquide amniotique était à la limite normale.

Les polyhydramnios chroniques, au contraire, peuvent ne pas être ressentis par la femme enceinte, qui s'habitue à augmenter progressivement les sensations désagréables. Cependant, cela ne signifie pas qu’elle et l’enfant ne souffrent pas de la situation qui s’est présentée..

Causes de polyhydramnios pendant la grossesse

Il y a beaucoup de raisons pour les polyhydramnios, de plus, selon diverses sources, dans 27 à 60% des cas, elles ne peuvent pas être clarifiées. Cependant, il existe quelques conditions plus courantes qui peuvent causer cette complication de grossesse..

Maladies d'une femme enceinte

  • Certaines maladies chroniques d'une femme survenues avant la grossesse provoquent des polyhydramnios. Les maladies cardiovasculaires, les maladies rénales et le diabète sucré nécessitent le plus d'attention.
  • Séparément, il convient de souligner les maladies infectieuses subies pendant la grossesse - même un ARVI banal affecte les membranes, ce qui perturbe le rythme normal de leur fonctionnement..
  • Caractéristiques du déroulement de la grossesse
  • Polyhydramnios survient lors d'un conflit Rh entre la mère et l'enfant, dans le cas de grossesses multiples (souvent le polyhydramnios chez un fœtus est accompagné d'oligohydramnios chez un autre), ainsi que si la taille du fœtus dépasse la norme.

Problèmes foetaux

  • Étant donné que dans la seconde moitié de la grossesse, le volume de liquide amniotique est largement régulé par le système digestif du bébé (il avale activement le liquide amniotique et défèque), tout problème du bébé se reflète immédiatement dans le volume de liquide..
  • Parfois, le polyhydramnios se produit avec des malformations grossières du fœtus - peut-être est-ce une sorte de mécanisme naturel pour mettre fin à une grossesse non viable.

Pourquoi le polyhydramnios est-il dangereux pour une femme enceinte et un enfant

Pendant la grossesse

  • Un diaphragme très élevé provoque des vomissements débilitants répétés chez une femme sur trois avec ce diagnostic. Paradoxalement, une femme peut souffrir de déshydratation due aux polyhydramnios..
  • Polyhydramnios provoque nécessairement une gestose tardive - une femme sur cinq avec un tel diagnostic souffre d'œdème douloureux et d'hypertension.
  • En raison de difficultés respiratoires, la mère et l'enfant souffrent d'hypoxie - un manque d'oxygène. Dans les cas graves, l'enfant peut même mourir..
  • Un grand volume de liquide amniotique permet à l'enfant de bouger trop activement - il y a un enchevêtrement répété avec le cordon ombilical et 6% des bébés avant l'accouchement ne peuvent en aucun cas prendre la bonne position - à cause de cela, l'obstétricien-gynécologue peut recommander un accouchement par césarienne.

«Enfin, la complication la plus redoutable est le décollement partiel ou complet du placenta résultant d'une pression excessive de liquide amniotique sur les parois de l'utérus. Cela conduit inévitablement à la mort fœtale - sans intervention médicale, cela se produit dans 30% des cas.

Polyhydramnios est difficile pour l'enfant lui-même - si la cause de cette maladie est une infection, une infection du fœtus peut survenir, les systèmes nerveux central et digestif de l'enfant en souffrent souvent.

Pendant l'accouchement

  • Polyhydramnios provoque une naissance prématurée - la vessie fœtale ne peut tout simplement pas résister à une telle pression de l'intérieur.
  • Les parois de l'utérus sont surchargées par un grand volume d'eau et ne peuvent pas se contracter normalement pendant l'accouchement - il y a une faiblesse dans le travail.
  • Une forte effusion d'un grand volume de liquide amniotique entraîne la perte du bras ou de la jambe du fœtus ou des boucles du cordon ombilical - un obstétricien expérimenté peut les corriger en temps opportun, les renvoyant dans l'utérus, mais il aura quelques secondes pour cela.

«Enfin, les polyhydramnios peuvent provoquer des saignements abondants pendant le travail. Les polyhydramnios aigus sont particulièrement dangereux - ils s'accompagnent d'une perte de sang élevée lors de l'accouchement dans la moitié des cas.

Quelles analyses sont effectuées avec les polyhydramnios

La principale méthode de diagnostic du polyhydramnios est l'échographie. Mais afin de découvrir les raisons qui ont conduit aux polyhydramnios, les analyses suivantes sont effectuées:

  • Analyse générale du sang et de l'urine
  • Test de glycémie - pour confirmer ou exclure le diabète.
  • Écouvillon vaginal - pour révéler les infections urogénitales latentes.
  • Test sanguin pour les anticorps dans le conflit Rh entre la mère et l'enfant

Le doppler et la cardiotocographie (CTG) sont effectués au moins une fois tous les 5 à 7 jours pour s'assurer que le polyhydramnios ne cause pas de dommages graves à l'enfant.

Traitement des polyhydramnios

En fonction de la cause identifiée de l'état pathologique, un traitement spécifique de la maladie sous-jacente est effectué. Cependant, dans tous les cas (y compris si la cause de polyhydramnios ne peut être trouvée), le médecin peut recommander le traitement suivant.

  • Prendre des multivitamines
  • En cas de suspicion de maladie infectieuse - prendre des antibiotiques à large spectre dont l'utilisation est approuvée au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse.
  • Prendre des diurétiques.
  • Médicaments conçus pour améliorer l'apport sanguin placentaire et la stabilité placentaire en général.

"Enfin, le médecin peut recommander une amélioration - une amniocentèse thérapeutique et diagnostique, lorsque l'excès de liquide amniotique est lentement éliminé de la cavité utérine - jusqu'à 200 ml à la fois.

Selon le succès avec lequel il a été possible de stabiliser la condition d'une femme enceinte, la question de la date de naissance est en cours de décision. En règle générale, le travail commence à 37-38 semaines et le bébé naît presque à terme et pleinement viable. Dans de rares cas d'augmentation continue des symptômes de polyhydramnios, l'accouchement d'urgence est effectué à n'importe quel stade de la grossesse.

«Heureusement, les polyhydramnios aigus vraiment dangereux sont assez rares - environ 1 fois sur 300 grossesses. Un polyhydramnios modéré à la frontière de la norme physiologique est diagnostiqué chez une femme enceinte sur dix.

C'est une condition assez courante, et si vous avez reçu un diagnostic de polyhydramnios, ne paniquez pas et ne vous inquiétez pas, mais accordez-vous au positif et suivez exactement les instructions de votre médecin.!

Les polyhydramnios peuvent-ils être traités? Il faut le faire

L'une des pathologies de la grossesse est considérée comme une modification du liquide amniotique - polyhydramnios, qu'il est important d'identifier à temps, puis d'observer attentivement. Doit-il être traité et comment le faire?

Comment est-il traité?
Il n'y a pas besoin d'avoir peur - si le médecin suggère que vous avez une pathologie, en particulier de manière aiguë, ne vous inquiétez pas prématurément. Un traitement opportun commencé dans la plupart des cas conduit à une correction complète de la condition, ce qui signifie que vous serez en mesure de donner naissance à un petit en bonne santé et fort en temps voulu. Vous devez vous rappeler - maintenant vous êtes responsable non seulement de votre santé, mais aussi de la santé du fœtus, et cela dépend complètement de vous, ne prenez pas de risques et ne refusez pas l'hospitalisation si le médecin vous le propose - maintenant ils ne sont pas gardés à l'hôpital pendant des mois. Et lorsque votre état ne vous inquiète pas, vous serez autorisé à rentrer chez vous sous observation.

En fonction des raisons spécifiques qui ont causé le polyhydramnios et du degré de sa gravité, les tactiques de gestion et de traitement de la grossesse seront choisies. S'il s'agit de polyhydramnios chroniques de gravité légère ou modérée, le médecin peut vous prescrire un traitement et des médicaments que vous pouvez prendre à la maison ou être surveillés dans un hôpital de jour (à la clinique, vous êtes sous la surveillance d'un médecin pendant 3-4 heures, prenez toutes les procédures et rentrez chez vous pour passer la nuit). Si votre état est une menace pour votre santé ou celle de votre bébé, il est préférable de vous rendre à l'hôpital sous la surveillance du personnel 24h / 24 et de suivre un traitement plus actif. Mais cela ne signifie pas du tout que vous serez appelé à accoucher ou que vous aurez une césarienne prématurée. Avec les polyhydramnios, dans la plupart des cas, le début du travail n'est pas nécessaire, mais la grossesse sera très probablement menée sous contrôle et traitement jusqu'à la fin de l'accouchement naturel.

Si l'infection est avérée, le médecin prescrira à la mère des antibiotiques qui ne sont pas nocifs pour le bébé, ainsi qu'une cure de vitamines, de médicaments métaboliques et de diurétiques pour éliminer l'excès de liquide. D'une période de 24 à 38 semaines, la femme enceinte se verra prescrire le médicament indométacine, il stimule la maturation du surfactant dans les poumons du fœtus et lui permettra de respirer plus tard par lui-même. Ce n'est que si toutes les mesures thérapeutiques prises n'apportent aucun effet et que le polyhydramnios progresse, qu'il y a des signes que l'enfant souffre d'hypoxie dans le ventre de la mère, puis avec la femme enceinte, une décision est prise sur le début précoce du travail.

Afin de stimuler le travail, des médicaments spéciaux sont utilisés pour commencer le travail. Mais pour démarrer correctement l'activité générique, un certain nombre de règles strictes doivent être respectées. Les membranes fœtales de l'enfant ne sont pas ouvertes au centre du col de l'utérus, mais sur le côté, au-dessus de l'orifice interne du col de l'utérus. De plus, le liquide amniotique est libéré progressivement, afin d'éviter l'asphyxie du bébé, assurez-vous que les boucles du cordon ombilical ne tombent pas et ne soient pas coincées par la tête du bébé tombant dans le bassin. Les médicaments destinés à une femme enceinte ayant des grossesses multiples lors de l'accouchement sont prescrits avec soin, sous le contrôle de la maladie et au plus tôt quelques heures après la sortie du liquide amniotique..
Si le moment de la grossesse ne permet pas de donner naissance à un enfant et que la condition s'aggrave progressivement, le liquide amniotique est libéré sous contrôle échographique. La procédure est complexe et est effectuée avec soin afin que les boucles du cordon ombilical ne tombent pas.

Comment le polyhydramnios affecte-t-il la mère et le fœtus?
Outre le fait qu'une femme peut ressentir des douleurs abdominales et des phénomènes inconfortables en raison d'une forte augmentation de l'abdomen, le polyhydramnios lui-même peut devenir l'une des complications de l'accouchement. En raison du polyhydramnios, une faiblesse du travail peut survenir en raison d'un étirement excessif de l'utérus, un décollement prématuré du placenta, qui était auparavant tout à fait normal en termes anatomiques et fonctionnels, peut se produire, des saignements peuvent survenir après l'accouchement et une mauvaise contraction de l'utérus dans la période post-partum. De nombreux processus de restauration du corps d'une femme après un polyhydramnios prennent plus de temps et sont plus difficiles..

Pour le fœtus, le polyhydramnios ne reste pas non plus indifférent, puisque la mère et le bébé forment un seul système, ils souffrent tous les deux, mais parfois à des degrés différents. Le liquide amniotique et les membranes amniotiques qui les produisent jouent un rôle inestimable dans le bien-être et la santé du fœtus, ils remplissent de nombreuses fonctions - ils protègent contre les influences mécaniques externes, les chocs, assurent son métabolisme et sa nutrition, le développement de la peau et des muqueuses. Toute violation de la quantité ou de la composition du liquide amniotique entraînera naturellement une perturbation des organes et des systèmes du bébé, ce qui peut finalement entraîner une hypoxie ou un retard du développement intra-utérin de l'enfant. Les grossesses multiples peuvent être un facteur de risque de malformations de l'enfant, de ses troubles du développement et même de sa mort prénatale, avec polyhydramnios, le travail peut être compliqué, le cou ou d'autres parties du corps de l'enfant sont entrelacés avec des boucles du cordon ombilical, ce qui peut conduire à l'asphyxie de l'enfant et à sa mort. Par conséquent, le polyhydramnios ne peut être ignoré - il nécessite une observation et une correction..

Est-il possible de prévenir les polyhydramnios?
Nous avons déjà identifié les raisons des polyhydramnios et réalisé qu'une augmentation du volume de liquide amniotique n'est pas du tout un phénomène inoffensif, même s'il est de gravité légère. Polyhydramnios est souvent un signal du corps de la femme enceinte que quelque chose ne va pas au cours de la grossesse, et si rien n'est fait, il est possible que la santé de la mère et du bébé soit nuisible. Il est nécessaire dès le début de la grossesse d'engager des mesures préventives pour les femmes enceintes à risque de polyhydramnios. Une attention particulière doit être portée aux femmes enceintes avec un conflit Rh, surtout si ce n'est pas la première, et il y a des anticorps anti-Rh dans le sang, en outre, les femmes enceintes avec une naissance tardive, avec le diabète et d'autres troubles métaboliques, les femmes souffrant de maladies rénales et cardiaques sont ciblées.

Les femmes à risque sont surveillées avec une mesure régulière du volume abdominal, du contrôle du poids, de l'apport hydrique et de l'excrétion. On montre à ces femmes un régime strict, une activité et des promenades en l'air, des exercices de physiothérapie et une surveillance médicale stricte, la mise en œuvre de toutes ses recommandations et prescriptions. Ces femmes seront souvent invitées à un rendez-vous, pour surveiller l'état des eaux, y compris par échographie, puis le début du traitement sera précoce et efficace. Cela vous permettra de porter et de donner naissance à un bébé en bonne santé..

Symptômes et traitement des polyhydramnios pendant la grossesse

Qu'est-ce que le polyhydramnios

Il s'agit d'une situation où la quantité de liquide dans la cavité amniotique dépasse 1,5 litre. La fréquence des pathologies est d'environ 1,2% du nombre total de naissances. Les polyhydramnios pendant la grossesse sont plus fréquents au cours du trimestre II-III.

Polyhydramnios pendant la grossesse

Le liquide amniotique est d'une grande importance pour la formation et la croissance du fœtus:

  • assure la liberté de mouvement et de mouvement du bébé;
  • protège le cordon ombilical de la compression;
  • protège des chocs et du bruit de l'extérieur;
  • maintient une température stable;
  • participe au processus d'alimentation de l'enfant;
  • élimine les excréments métaboliques;
  • favorise la formation de l'immunité et de l'équilibre hormonal.

Le liquide amniotique appuie sur le col de l'utérus, lui permettant de s'ouvrir. L'effusion des eaux antérieures lors de l'accouchement facilite l'avancement du bébé. Puisque les eaux sont stériles, elles lavent et désinfectent le canal de naissance.

Pourquoi se développe

Le liquide amniotique (AMF) comprend le liquide alvéolaire et l'urine fœtale. Ils sont constamment en mouvement et sont mis à jour toutes les 3 heures. L'enfant avale environ 4 litres par jour. Si la quantité de liquide formé dépasse son débit, un polyhydramnios se forme.

Les principales raisons sont l'infection du liquide amniotique, qui est plus souvent associée à la maladie de la mère. Il peut s'agir du SRAS, d'une inflammation du système génito-urinaire, ainsi que d'infections sexuellement transmissibles. Le risque d'apparition d'une pathologie augmente dans les situations suivantes:

  • diabète sucré chez une femme enceinte;
  • maladies du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • conflit par groupe et facteur Rh;
  • gros fruit.

Souvent, lors de grossesses multiples, une pathologie est observée chez un enfant, tandis que l'autre souffre d'oligohydramnios. Plus de 60% des cas sont dus à une étiologie inexpliquée.

Types et gravité

Polyhydramnios apparaît comme une forme aiguë ou chronique. En fonction de la quantité de liquide formée, il existe trois degrés de pathologie:

  1. Jusqu'à 3000 ml.
  2. 3000 à 5000 ml.
  3. Plus de 50000 ml.

La pathologie aiguë est plus fréquente jusqu'à 20 semaines. Il se caractérise par une apparition rapide, des douleurs, la taille de l'abdomen augmente fortement. La quantité de VPO augmente d'heure en heure. L'utérus est en bon état, la paroi abdominale antérieure est œdémateuse. La respiration de la femme enceinte est perturbée et le rythme cardiaque fœtal est mal écouté.

Le processus chronique se développe progressivement, plus souvent à une date ultérieure. Les signes cliniques sont mal exprimés. Puisqu'une femme s'habitue à un certain inconfort de sa position, certains symptômes sont ignorés. Par conséquent, il est difficile de reconnaître les polyhydramnios sans un examen spécial..

Diagnostic d'état

Les symptômes apparaissent généralement lorsque le volume de liquide dépasse 3 litres. Par conséquent, le médecin peut identifier le premier degré lors d'un examen général et sur la base de données d'examen instrumental. À l'aide d'ultrasons, l'indice de liquide amniotique est calculé, le résultat est exprimé en millimètres.

Évolution de l'AFI par semaine: norme et valeurs de référence:

Norme IAZH par semaine

Si, par exemple, à la semaine 20 de l'analyse, les indices dépassent légèrement la limite supérieure, cela signifie qu'une femme développe des polyhydramnios relatifs ou modérés. Cette condition n'est pas dangereuse pour le fœtus. Une surveillance régulière permet une détection précoce des complications.

Ce qui menace les polyhydramnios

Les polyhydramnios peuvent être dangereux pour une femme enceinte et un bébé. Au début du trimestre, il s'agit de vomissements fréquents, menace d'avortement spontané. Une insuffisance placentaire se produit. L'enfant souffre d'un manque d'oxygène et de nutrition, son développement est retardé.

À la fin de la gestation, les complications suivantes peuvent survenir:

  • toxicose;
  • présentation incorrecte du bébé;
  • anomalies dans le développement du système nerveux, des organes du tube digestif;
  • exfoliation précoce du placenta, saignement, mort de l'enfant;
  • la menace d'infection du fœtus;
  • naissance prématurée.

La pathologie survenue avant l'accouchement est dangereuse en raison d'un rejet précoce de l'eau. Il existe un risque que la boucle du cordon ombilical tombe et soit pressée par la poignée ou la jambe. La violation de la circulation sanguine menace l'enfant d'asphyxie. D'autres conséquences sont un retard dans le développement psychophysique, une faible immunité, une tendance au rhume..

Pour une femme en travail, après l'effusion d'eau, il est possible d'interrompre le travail, en l'absence de contractions. L'accouchement est prolongé, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire. Période post-partum longue et difficile avec saignements et maladies inflammatoires.

Symptômes avec polyhydramnios

La femme enceinte doit être attentive à tout changement de son état. Un certain nombre de signes justifient la visite d'une clinique prénatale:

  • fatigue accrue;
  • sévérité systématique dans la région pubienne;
  • respiration et rythme cardiaque rapides;
  • gonflement persistant des jambes;
  • la circonférence de l'abdomen au niveau du nombril dépasse 120 cm;
  • larges vergetures pourpre rougeâtre sur l'abdomen;
  • augmentation des fluctuations lors du déplacement.

Le traitement des polyhydramnios pendant la grossesse est prescrit par un médecin

La femme souffre de vomissements. En manque d'oxygène, le bébé est actif et l'excès d'espace libre augmente le risque d'être enlacé avec le cordon ombilical. À l'examen, le médecin peut constater que la position du fond ne correspond pas à la période de grossesse..

Caractéristiques de la thérapie

Selon la gravité, les formes aiguës et chroniques de polyhydramnios pendant la grossesse nécessitent une hospitalisation ou des consultations régulières. Auparavant, une femme passe des tests et subit une série d'études instrumentales pour découvrir les causes de la pathologie.

Une surveillance constante de la pression artérielle, de l'œdème et du poids corporel est effectuée. Une échographie et une échographie Doppler sont effectuées une fois par semaine. Si une femme est à l'hôpital, la fréquence cardiaque fœtale et le tonus utérin sont contrôlés quotidiennement. Dans un cas particulier, ils ont recours à l'amniocentèse - une certaine quantité de VPO est supprimée.

Habituellement, le traitement est effectué selon un schéma universel:

  • médicaments pour améliorer la circulation sanguine;
  • médicaments contenant des sels de potassium et de magnésium;
  • les diurétiques;
  • complexes de vitamines.

En cas de conflit Rh, une immunoglobuline est nécessaire. En présence d'infection intra-utérine, le traitement est effectué avec des antibiotiques.

La femme enceinte doit suivre un régime. Le menu doit être varié et équilibré, contenir une quantité suffisante d'oligo-éléments et de vitamines. Limitez la quantité de sel et d'épices, de bouillons forts, d'aliments marinés.

Il est important de savoir que le polyhydramnios n'est pas traité avec des méthodes folkloriques!

La prévention

Afin de ne pas avoir à faire face à une telle pathologie, vous devez subir un examen et traiter les maladies chroniques avant de planifier la conception. Il est important de s'inscrire à temps, de ne pas manquer les visites programmées et de suivre toutes les recommandations du médecin. Pour éviter les polyhydramnios, vous devez mener une vie saine, qui comprend l'absence de stress, une alimentation adéquate, un bon sommeil et des promenades à l'air frais. Pendant la gestation, évitez les mauvaises habitudes, réduisez l'activité physique.

La pathologie détectée au stade initial est rapidement et efficacement éliminée. La grossesse sera une joie, l'accouchement sera facile, le bébé naîtra à l'heure et sera en bonne santé.

Que faire des polyhydramnios en fin de grossesse? Avis des gynécologues et des femmes en travail

Heureux de vous accueillir à nouveau les filles!

L'un de vous a-t-il rencontré un problème tel qu'une grande quantité de liquide amniotique lors du portage d'un bébé? Sinon, alors je suis content pour vous, mais tout le monde a probablement entendu dire que la question est assez difficile.

Et les polyhydramnios en fin de grossesse sont particulièrement dangereux, car ils peuvent entraîner les conséquences les plus tragiques. Est-il possible de prévenir la pathologie? Nous sommes avec vous aujourd'hui et nous chercherons des réponses à cette question et à d'autres..

Ce que c'est?

Tout d'abord, voyons ce qu'est le liquide amniotique et pourquoi sa quantité est si importante pour le développement sain du bébé et le travail. L'amniotique, comme les médecins appellent le liquide, remplit l'utérus dans lequel le fœtus grandit.


Elle a plusieurs tâches à la fois:

  • assure la protection et la liberté de mouvement du bébé;
  • aide dans les processus métaboliques;
  • favorise le développement des compétences de base chez l'enfant - déglutition, mouvement.

Comme vous pouvez le voir, pour un enfant, c'est une composante importante de son développement harmonieux. Il est clair qu'avec la croissance du fœtus, la quantité d'eau augmente également. Le tableau montre les données indiquées comme la norme - il s'agit de l'indice de liquide amniotique, sur lequel les médecins sont guidés, et maintenant vous pouvez le faire aussi.

L'âge gestationnel,
semaines
Scores AFI normaux,
cm
AFI moyen,
cm
347,2-27,814.2
357,0-27,914,0
366,8-27,913,8
376,6-27,513,5
386,5-26,913.2
396,4-25,512,7
406,3-24,012,3
416,3-21,611,6
426.3-19.211,0

En fait, pour un enfant, c'est de l'eau vive, grâce à laquelle la température idéale est maintenue - 37 degrés, les sons forts du monde environnant ne sont pas entendus, toutes les actions d'impact ne sont pas perçues comme menaçantes. Il semble que pourrait-il y avoir un problème avec la composition dépassant la norme? En fait, les polyhydramnios, dont le taux est toujours fixe, entraînent de graves conséquences..

Et vous devez sonner l'alarme même s'il y a plus d'un litre et demi de liquide au 3ème trimestre. Lorsque ce paramètre atteint trois litres, ils parlent de l'état clinique du bébé et de la mère. Un polyhydramnios modéré n'est pas non plus très bon, il nécessite une surveillance sérieuse par un médecin. Surtout si le problème s'est manifesté au 2ème trimestre.

Comme le dit le gynécologue Armen Poghosyan:

«Ce diagnostic précède généralement le polyhydramnios et devrait alerter maman. Elle doit suivre les conseils de son médecin pour éviter des conséquences graves. ".

Pourquoi la pathologie se produit

Pour éviter le développement d'une violation, vous devez comprendre quelles raisons ont contribué à sa formation. Et encore une fois, vous devez vous plonger dans l'anatomie. Vous souvenez-vous que le liquide amniotique fait partie d'un système vaste et assez complexe «maman - placenta - fœtus».

C'est d'eux que le bébé reçoit les nutriments dont il a besoin, et grâce à eux, les produits de carie sont excrétés. L'eau vive est renouvelée toutes les trois heures. Imaginez maintenant que quelque chose s'est mal passé dans le corps d'une femme et que la quantité d'eau entrante est supérieure à celle qui est éliminée.

L'équilibre est perturbé et beaucoup de liquide est généré. La pathologie est déterminée par échographie, le polyhydramnios est enregistré exactement dans l'index que vous avez déjà vu dans le tableau. Sur les forums, les femmes partagent leurs histoires sur les polyhydramnios, y compris les raisons.

Voici ce que dit Marina Ivanchenko:

«J'ai trouvé une grande quantité de liquide amniotique à 38 semaines. Le médecin a dit que mon problème était la petite taille et le poids élevé du bébé. Ils n'ont rien fait de spécial, mais ont prescrit une césarienne. La sage-femme a déclaré qu'il était juste d'empêcher le bébé d'avaler du liquide amniotique. En conséquence, un bébé en bonne santé est né, grâce aux médecins ".

À propos, parmi toutes les raisons, la petite taille de maman est l'option la plus populaire. Mais dans 30% des cas, les médecins ne peuvent pas dire avec certitude pourquoi une femme a commis une violation..

Au contraire, il y en a trop pour déterminer exactement lequel des facteurs a contribué à la pathologie:

  • conflit rhésus;
  • Diabète;
  • infection intra-utérine.

Ces trois sont les plus évidents, les autres sont conditionnels.

Qu'attendre?

La première question qu'une femme se pose après l'annonce du diagnostic par le médecin est la suivante: qu'est-ce qui est dangereux? Tout d'abord, en enroulant le cordon ombilical du bébé. Le fait est que les bébés actifs avec une grande quantité d'eau ont plus de possibilités de mouvement, ce qui entraîne de graves conséquences. Mais cette conséquence, bien que dangereuse, est loin d'être la seule.

D'autres incluent:

  • la gestose, qui peut apparaître dans les dernières semaines, est provoquée par des polyhydramnios, ce qui est particulièrement caractéristique à 32 semaines;
  • la pathologie conduit à une effusion précoce de liquide, ce qui signifie une naissance prématurée;
  • insuffisance placentaire, c'est une cause directe de l'hypoxie du bébé, c'est-à-dire qu'elle peut affecter son développement.

Une autre conséquence est la complication de l'accouchement. C'est exactement le cas dont parlait maman: une césarienne est prescrite. Mais parfois, le bébé se retourne juste avant l'accouchement. Ici, vous avez besoin de la supervision d'un médecin, donc une femme est le plus souvent référée à l'hôpital.

Dans toutes les situations, une femme doit rester belle. À la veille de l'été, l'épilateur laser AimanFun l'aidera. Une excellente aide dans la lutte contre la végétation indésirable. Désormais, vous n'avez plus besoin de visiter des artisans coûteux, tous les événements peuvent être organisés à la maison. C'est efficace, sûr et pratique. L'effet dure jusqu'à 15 mois.

Comment la pathologie se manifeste

Une autre question qui inquiète les femmes est de savoir s'il est possible de découvrir indépendamment que vous avez des polyhydramnios?

Ici, vous devez comprendre qu'il y a deux étapes:

  1. tranchant;
  2. chronique.

Leurs symptômes sont identiques, mais le cours du temps est différent. Le premier implique une augmentation de la quantité d'eau plusieurs fois à la fois dans la journée. Vous pouvez vous lever le matin et remarquer que votre ventre est plus gros. Et en plus, trouvez des douleurs dans le périnée ou le bas du dos, la pression peut augmenter.

Je m'empresse de vous rassurer que les polyhydramnios rapides sont caractéristiques du premier trimestre et qu'au cours des dernières semaines, ils parlent de plus en plus d'une manifestation chronique de la maladie. Que faire si vous constatez un essoufflement, une lourdeur dans le corps et êtes sûr que votre estomac grossit de jour en jour? Dépêchez-vous chez le médecin.

Voici ce que conseille le médecin obstétricien-gynécologue de la catégorie la plus élevée Svetlana Mayatskaya:

«Si un médecin a des soupçons sur les polyhydramnios, puis qu'ils sont confirmés par échographie, ce n'est que le début. En outre, des mesures diagnostiques sont nécessaires pour exclure les causes de la pathologie. Par exemple, un test de dépistage permet de savoir avec quelle efficacité le glucose est absorbé..

Un test sanguin biochimique vous indiquera s'il existe des infections dans le corps qui provoquent également une grande quantité de liquide amniotique. Il existe également d'autres méthodes. La tâche principale est d'identifier la cause et de l'éliminer, puis nous pouvons parler d'une solution possible au problème ".

Ce que le médecin vous prescrira

Existe-t-il un traitement pour les polyhydramnios?

Une fois le diagnostic effectué, la cause est déterminée, puis le médecin prescrit un traitement:

  • les immunoglobulines, en ce qui concerne le conflit Rh;
  • antibiotiques si la femme a une infection;
  • régime et médicaments en cas de diabète.

Je prévois la question, les antibiotiques sont-ils autorisés pour les polyhydramnios? Ici, le médecin décide de tout. S'il est sûr que le problème doit être résolu exclusivement avec des médicaments, qu'il est utile à la fois à la mère et à l'enfant, vous devrez prendre des antibiotiques..

Les examens des femmes en travail suggèrent que dans cette situation, vous devez suivre les conseils d'un médecin. Si vous devez vous rendre à l'hôpital, ne refusez pas. Ici, un traitement vous sera prescrit et vous serez probablement renvoyé chez vous avant l'accouchement. Ceux qui ont eu des polyhydramnios remercient souvent les médecins pour les mesures prises en temps opportun pour donner naissance à un bébé en bonne santé..

Étant donné que la pathologie se manifeste au troisième trimestre, au cours des dernières semaines, il est presque toujours que la mère est déterminée à l'avance à l'hôpital et qu'une césarienne planifiée est effectuée. On sait qu'une grande quantité de liquide amniotique cause souvent des blessures au bébé pendant l'accouchement..

Qu'est-ce que maman ne peut pas manger avec des polyhydramnios puissants? Tout ce qui vous donne soif. Le régime est obligatoire et se compose d'aliments sains - légumes, fruits. Pas d'aliments gras, fumés ou salés. Les avis des gynécologues sur la pathologie sont unanimes pour dire que l'issue dépend de la femme elle-même, de sa prudence et du respect des recommandations du médecin.

Aujourd'hui, nous avons découvert ce qu'est le polyhydramnios, s'il est possible de déterminer la cause et comment traiter cette maladie. L'article sera utile à vos amis sur les réseaux sociaux, parlez-nous-en. Et si vous vous abonnez au blog, vous recevrez des notifications sur les nouveaux sujets dès leur apparition. Au revoir!

Respectueusement vôtre, Tatyana Chudutova, mère de trois merveilleux enfants!

Traitement des polyhydramnios pendant la grossesse

Lorsqu'il s'agit de traitement, une femme enceinte n'est généralement pas enthousiasmée par cette perspective. Beaucoup d'entre nous préfèrent se passer de tout médicament pendant la période de gestation. Mais, malheureusement, ce n'est pas toujours possible. Si une femme a développé un polyhydramnios, elle ne peut plus se passer de l'aide de médecins.

Pourquoi les polyhydramnios devraient être traités pendant la grossesse?

Le liquide amniotique entoure le bébé pendant toute la période de développement intra-utérin. Il sert non seulement d'habitat pour le bébé à naître, mais lui offre également une liberté de mouvement, le protège contre d'éventuels dommages mécaniques de l'extérieur et maintient généralement un petit organisme normal. Les scientifiques affirment que le liquide amniotique sent presque le lait maternel: c'est pourquoi l'ange nouvellement né, bien qu'il soit encore complètement impuissant, détermine assez précisément l'emplacement du sein de la mère..

Tout au long de la grossesse, la quantité de liquide amniotique change constamment. Au début, ils augmentent rapidement de volume, puis, au contraire, le liquide devient de moins en moins par rapport à l'enfant. Mais il y a toujours une norme sur laquelle les médecins sont guidés lors de l'examen d'une femme enceinte..

Un écart par rapport à cette norme spécifique est la faible teneur en eau et les polyhydramnios. Ce dernier n’est pas si courant, mais comporte de nombreux dangers. Un bébé dans une grande quantité de liquide amniotique est plus actif dans les derniers stades, lorsque ses mouvements devraient déjà être limités par une diminution de l'espace environnant. Il n'y a rien de bon à cela, car, en basculant librement, la miette peut s'enrouler autour du cordon ombilical, et à plusieurs reprises.

Une vessie fœtale débordant d'eau risque d'éclater prématurément, ce qui est lourd avec le début du travail à l'avance. L'accouchement avec une grossesse à forte teneur en eau peut être difficile, l'activité de travail est faible, l'utérus peut être surchargé, ce qui provoque des saignements sévères pendant l'accouchement. Il existe un risque de développer une gestose, un décollement placentaire prématuré et le développement d'une insuffisance placentaire, la période post-partum se déroule également avec des complications.

Le bébé souffre également: des complications lors de l'accouchement empêchent une naissance facile, en particulier, il existe un risque de développer une asphyxie chez un nourrisson, une oppression de son système nerveux central et du tractus gastro-intestinal. Même pendant la période de développement intra-utérin, les polyhydramnios peuvent provoquer le développement de certaines pathologies, disent les médecins.

Polyhydramnios pendant la grossesse: causes et conséquences

Polyhydramnios est l'évolution anormale de la grossesse causée par un excès de liquide amniotique.

Le fœtus est entouré d'une substance liquide bioactive, ce qui lui donne la capacité de se déplacer librement, d'entraîner des compétences vitales (avaler et respirer). De plus, le liquide amniotique joue un rôle important dans le travail..

Grâce à cette «eau vive», des conditions idéales sont créées pour l'enfant: une température stable est maintenue - 37 ° C, les sons forts sont supprimés, les effets de choc sont atténués. Le volume de liquide amniotique augmente en fonction de la taille de l'enfant, par exemple:

  • à la 10e semaine, il est égal à 30 ml;
  • le 14 - 100 ml;
  • le 20 - 500 ml;
  • du 38 à la livraison - 1-1,5 l.

Il semblerait qu'une augmentation de l'environnement de l'eau utile au-delà de la norme ne peut pas être nuisible. Mais la pratique médicale prouve le contraire. Il est considéré comme défavorable lorsque, en fin de grossesse, le volume d'eau dépasse un litre et demi (selon certains experts étrangers, deux litres). Les conséquences cliniques surviennent lorsque le volume de liquide fœtal atteint 3 litres ou plus.

Dans de tels cas, cette pathologie est dangereuse à la fois pour l'enfant et pour la grossesse elle-même. Pourquoi cela se produit-il, ce qui le menace et comment prévenir les complications négatives du polyhydramnios, lisez dans notre article.

Causes d'occurrence

Pour endurer cette condition avec des conséquences minimes ou les éviter complètement, vous devez comprendre ce que c'est. Tous les liens du système unique «femme - placenta - foetus» sont impliqués dans la formation du liquide amniotique.

À mesure que le bébé grandit, il avale le liquide fœtal, en recevant des nutriments. Après traitement, il est excrété dans la vessie amniotique sous forme d'urine. Dans le même temps, toutes les trois heures, les eaux fœtales sont complètement renouvelées..

Pour diverses raisons négatives, l'équilibre optimal peut être perturbé. Lorsque la production d'eaux fœtales prévaut sur l'excrétion du corps de la femme, sa quantité augmente de manière disproportionnée.

Pour le contrôle, les médecins utilisent l'indicateur de liquide amniotique, qui est calculé lors d'une échographie. Si son indice dépasse les limites tabulaires, alors le polyhydramnios est diagnostiqué.

Variétés de polyhydramnios chez les femmes enceintes

Compte tenu de la variété des raisons, en attendant un bébé, la pathologie survient individuellement chez la femme. Deux formes se distinguent en fonction de la vitesse du processus. Les pires conséquences sont lourdes de polyhydramnios aigus dans les premiers stades: de 16 à 20 semaines. Elle se caractérise par une augmentation cyclonique de la quantité de liquide amniotique. Le processus aigu se déroule à une vitesse fulgurante: en quelques jours, dans de rares cas, voire des heures.

Dans ce cas, l'état de la femme enceinte se détériore fortement: elle ressent la douleur croissante dans le bas du dos et le périnée. Un œdème de la paroi abdominale est probable, ce qui est visible visuellement. Le stress croissant sur les parois de l'utérus peut entraîner une rupture et une naissance prématurée. Une condition menaçante pour le fœtus nécessite un traitement actif et des soins d'urgence.

Les polyhydramnios chroniques sont plus fréquents pendant la grossesse. Cela se produit principalement à une date ultérieure. Il diffère de l'aigu par une augmentation progressive de la quantité d'eau, des symptômes plus usés. Bien que l'accouchement ait lieu à l'heure, cela a également un effet néfaste sur le bien-être de l'enfant..

Diagnostiquer un polyhydramnios chronique peut être plus difficile, donc une femme doit être consciente de certains symptômes de trouble. En cas de suspicion, vous devez en informer rapidement l'obstétricien menant la grossesse.

Caractéristiques de nombreux odium

  • sensation de lourdeur et de douleur dans l'abdomen;
  • tachycardie;
  • gonflement;
  • une augmentation de la taille de l'abdomen jusqu'à 100 centimètres ou plus;
  • vergetures fortes sur l'abdomen.

Il ne faut pas oublier que la plupart des symptômes sont de nature relative et sont caractéristiques non seulement des polyhydramnios, mais également d'autres pathologies de la grossesse. Par conséquent, vous ne devez prendre aucune mesure basée uniquement sur eux. Il suffit d'informer le médecin des motifs de préoccupation, qui prescrira les tests et les examens nécessaires.

À l'échographie, le diagnosticien peut voir une augmentation de la hauteur du fond de l'utérus, ainsi que l'activation du fœtus. Lors d'un examen de routine par un médecin, une densité élevée de l'utérus à la palpation, un rythme cardiaque sourd du fœtus peut alerter.

Pourquoi le polyhydramnios se développe

Les raisons du déséquilibre du volume de liquide amniotique ne sont pas entièrement établies. Dans environ un tiers des cas, la médecine moderne n'est pas encore capable de déterminer avec précision un facteur provoquant spécifique. Cependant, dans la plupart des situations, il est toujours possible de retracer la relation. Les raisons négatives suivantes figurent sur la liste rouge:

  • Diabète;
  • infections pendant la gestation, principalement de la région génitale;
  • maladies urologiques inflammatoires;
  • Conflit Rh entre la mère et le fœtus;
  • malformations fœtales.

Une autre cause possible de polyhydramnios est la déglutition active de liquide amniotique par l'enfant. À son tour, cela perturbe le processus de sa mise à jour..

Effets indésirables des polyhydramnios

Aux premiers stades, la pathologie peut provoquer une toxicose, une insuffisance placentaire. Dans le pire des cas, l'avortement spontané.

Dans les stades ultérieurs, en l'absence d'assistance médicale, les conséquences négatives deviennent encore plus nombreuses. L'enfant est menacé de polyhydramnios:

  • enchevêtrement du cordon ombilical dû à un mouvement actif;
  • hypoxie;
  • retard de développement;
  • infection intra-utérine;
  • décès par décollement placentaire.

Après la naissance, les bébés peuvent avoir des défenses immunitaires réduites. Pour cette raison, ils deviennent faibles et douloureux..

Conséquences pour une femme:

  • déshydratation due à des vomissements fréquents avec toxicose;
  • saignement massif;
  • gestose tardive;
  • rééducation post-partum plus difficile.

Accouchement avec polyhydramnios

En plus des complications de la grossesse, l'excès de liquide fœtal affecte négativement le processus d'accouchement. Un espace intra-utérin spacieux provoque une présentation incorrecte du fœtus, qui est lourde de complications lors de l'accouchement. Si l'accouchement est indépendant, les aspects négatifs suivants peuvent apparaître:

  • absence ou contractions manquées en raison d'une diminution du tonus;
  • enchevêtrement avec le cordon ombilical de l'enfant;
  • faiblesse du travail;
  • saignement abondant.

Traitement et diagnostic des polyhydramnios

Plus tôt cette condition est détectée, plus la probabilité d'une grossesse complète et d'un accouchement réussi est élevée. Le diagnostic de polyhydramnios est posé après un examen visuel et la conclusion d'un diagnostic échographique. Si confirmé, le CTG fœtal est recommandé. Pour exclure les effets indésirables de la grossesse, du sang est prélevé pour les infections intra-utérines.

A partir du moment où la pathologie est découverte, la femme enceinte a besoin d'une surveillance médicale étroite. S'il n'y a pas de signes sérieux d'altération de la circulation sanguine et de la respiration, ils cherchent à amener la grossesse à une résolution physiologique. Avec un degré léger de polyhydramnios, une femme reste à la maison et est traitée en ambulatoire.

Une pathologie modérée peut nécessiter une hospitalisation, la femme enceinte étant sous surveillance médicale 24h / 24. Le schéma classique pour le traitement des conséquences de polyhydramnios comprend:

  • antibiothérapie;
  • médicaments pour stimuler la circulation sanguine;
  • immunocorrecteurs;
  • les diurétiques;
  • vitamines.

Si une cause spécifique de la pathologie est trouvée, les principaux efforts seront dirigés vers son élimination. Par exemple, avec les polyhydramnios causés par une maladie infectieuse ou inflammatoire, un traitement spécifique est nécessaire pour supprimer le pathogène.

En règle générale, les médecins parviennent à maintenir une grossesse jusqu'à son achèvement naturel sans stimuler le travail. Avec les polyhydramnios compliqués, s'il existe une menace évidente pour la santé des femmes, la décision d'accoucher avant la date prévue est justifiée. Si le temps le permet, une césarienne est pratiquée.

Dans les situations d'urgence, lorsque la période est encore suffisamment courte, ils ont recours à la libération de liquide amniotique. Étant donné que cette procédure présente un risque élevé de conséquences négatives, elle doit être effectuée avec des précautions particulières..

Les médecins avertissent qu'avec les polyhydramnios, il est catégoriquement inacceptable d'être traité avec des remèdes populaires, ainsi que de suivre les conseils d'amis «expérimentés». Ceci est lourd de conséquences néfastes pour le fœtus et la femme enceinte..

La prévention

Les futures mères posent à juste titre la question: "Que faut-il faire à l'avance pour éviter l'apparition de polyhydramnios?" Compte tenu de la gravité des conséquences possibles, l'anxiété des femmes est entièrement justifiée. En se souvenant des causes de la pathologie, il faut essayer d'exclure les facteurs négatifs dont le lien avec le polyhydramnios a été prouvé.

Il s'agit d'identifier et de traiter les infections au stade de la planification de la conception et de prévenir les infections pendant la grossesse. Il est nécessaire d'être diagnostiqué pour la présence de maladies et d'incompatibilité Rh, ce qui peut conduire à des polyhydramnios. La prévention banale aidera à éliminer de nombreux problèmes médicaux au cours de cette période joyeuse de la vie d'une femme. N'oubliez pas les choses simples:

  • suivre strictement les instructions médicales;
  • subir en temps opportun une échographie programmée et d'autres examens obligatoires pendant la grossesse;
  • mangez bien et buvez suffisamment de liquides;
  • ne pas trop refroidir;
  • éviter les lieux publics pendant les épidémies de SRAS;
  • éliminer le stress et la surcharge;
  • pour tout symptôme alarmant, consultez immédiatement un médecin.

Comment soulager le bien-être avec les polyhydramnios?

Les compagnons fréquents de polyhydramnios sont l'essoufflement, l'œdème, les palpitations cardiaques. Pour faciliter la prise en charge de ces symptômes désagréables, les médecins conseillent de limiter l'activité physique associée au port de sacs lourds et aux tâches ménagères. Évitez de monter les escaliers et les escaliers mécaniques fastidieux, essayez de vous déplacer plus lentement.

Un utérus hypertrophié comprime l'estomac, provoquant souvent des brûlures d'estomac. Pour éviter cela, les nutritionnistes conseillent de manger souvent et en petites portions, abandonner les viandes fumées, grasses, épicées, la restauration rapide et le café. Un oreiller de grossesse spécial est idéal pour le repos et le sommeil. Parmi les analgésiques, le médecin peut recommander une usure inoffensive pendant la grossesse..

Si une femme éprouve une anxiété obsessionnelle, elle doit essayer de se distraire: visitez un club pour femmes enceintes, recherchez de nouvelles sources d'émotions positives.

Le professionnalisme du personnel médical a aidé de nombreuses mères à porter et à donner naissance à un bébé fort, malgré la présence d'une telle pathologie. Une attitude positive et un soutien amical de l'environnement jouent un rôle important.

Un polyhydramnios prononcé et un gros fœtus ou un polyhydramnios relatif avant l'accouchement est une pathologie ou une caractéristique de la grossesse

Les raisons du développement de polyhydramnios pendant la gestation. Complications caractéristiques de la pathologie.

  1. Causes de polyhydramnios pendant la grossesse
  2. Qu'est-ce que l'eau élevée pendant la grossesse?
  3. Les raisons de la manifestation à différents moments
  4. 1 trimestre
  5. 2 trimestre
  6. 3 trimestre
  7. Polyhydramnios
  8. Facile
  9. Moyenne
  10. Lourd
  11. Polyhydramnios relatifs
  12. Frontière
  13. Polyhydramnios prononcés et gros fruits
  14. Comment est diagnostiqué
  15. Est-il possible de déterminer indépendamment?
  16. Est-il possible de traiter avec des remèdes populaires?
  17. Ce que dit la médecine?
  18. La prévention
  19. Vidéo utile

Causes de polyhydramnios pendant la grossesse

À 35-36 semaines de gestation, une femme peut avoir une sensation de fatigue, le pouls s'accélère, l'essoufflement se développe et les jambes enflent.

Dans certaines situations, de tels signes peuvent indiquer un déroulement normal de la grossesse, mais parfois ils indiquent la présence de polyhydramnios..

Qu'est-ce que l'eau élevée pendant la grossesse?

Le polyhydramnios pendant la grossesse est une affection caractérisée par une accumulation excessive de liquide amniotique dans la cavité utérine.

La fonction principale du liquide amniotique est considérée comme la protection du bébé contre divers types de dommages et d'infections. L'enfant avale ce liquide tous les jours, après quoi il est excrété du corps sous forme d'urine. Mais dans certaines situations, ce processus est perturbé, ce qui entraîne une augmentation du liquide amniotique..

Les raisons de la manifestation à différents moments

L'apparition de polyhydramnios à différentes périodes de gestation se produit pour diverses raisons. Mais il convient de noter que les causes complètes de cette pathologie n'ont pas été entièrement identifiées. Dans 30% des cas, des polyhydramnios «d'origine inconnue» sont diagnostiqués.

1 trimestre

Les raisons du développement des polyhydramnios au 1er trimestre:

  • la présence de maladies infectieuses (rubéole, ureaplasmose, chlamydia) - dans 60% des cas;
  • dysfonctionnement des membranes;
  • grossesses multiples, en particulier si vous avez des jumeaux identiques.

2 trimestre

Certaines des causes les plus courantes de polyhydramnios au deuxième trimestre comprennent:

  • obstruction du tube digestif;
  • les maladies neuromusculaires congénitales;
  • maladies cardiovasculaires;
  • Diabète;
  • syphilis.

3 trimestre

Au troisième trimestre, la pathologie décrite peut se développer pour les raisons déjà indiquées, mais les suivantes sont également ajoutées à leur liste:

  • troubles placentaires;
  • la présence d'un conflit Rh entre la future mère et le bébé - provoque des polyhydramnios dans 95% des cas;
  • maladie du rein;
  • grande taille du fruit;
  • pathologie dans le développement du bébé.

Polyhydramnios

Aujourd'hui, il existe plusieurs degrés de développement du polyhydramnios, caractérisé par la présence de ses propres symptômes.

Facile

Il se caractérise par la présence de liquide amniotique, jusqu'à 3 litres. L'état général de la femme est satisfaisant, la gravité peut être ressentie, il y a des douleurs mineures dans l'abdomen. Une faiblesse est observée.

Moyenne

Le volume de liquide amniotique varie de 3 à 5 litres. Une femme se sent tout le temps faible, même avec le moindre effort physique, un essoufflement se développe, le pouls s'accélère, il y a un gonflement dans la région des membres inférieurs et des lèvres.

Lourd

Le volume de liquide amniotique dépasse 5 litres, le plus souvent observé au 3ème trimestre. Il y a un «gargouillis» ou un «étouffement» dans l'abdomen, beaucoup de vergetures rugueuses se forment, l'utérus est considérablement agrandi, la quantité d'urine libérée par jour est réduite.

Polyhydramnios relatifs

Le polyhydramnios relatif est une condition qui n'est pas dangereuse pour la santé de la future mère et du fœtus, mais ce n'est qu'en l'absence de toute infection. Dans la plupart des cas, se produit lorsqu'il y a un gros fœtus.

Frontière

Ce type de pathologie est assez souvent appelé tendance aux polyhydramnios. Le liquide amniotique est à la limite entre normal et augmenté.

Polyhydramnios prononcés et gros fruits

Elle se caractérise par une augmentation rapide de la taille du ventre de femme enceinte. La femme ressent l'activité du fœtus, il y a des sensations douloureuses dans la région lombaire et le périnée.

Comment est diagnostiqué

Le médecin peut suspecter la présence de polyhydramnios lors d'un examen de routine du patient; visuellement, les facteurs suivants indiquent la présence d'une pathologie:

  • la taille de l'abdomen qui ne correspond pas à l'âge gestationnel;
  • mauvais emplacement du fœtus;
  • présence d'un rythme cardiaque sourd.

En parallèle de l'échographie, plusieurs études sont en cours:

  • sucre dans le sang - pour détecter ou réfuter la présence de diabète sucré;
  • écouvillon vaginal;
  • PCR;
  • tests sanguins et urinaires généraux;
  • sang pour anticorps - donné uniquement si la femme a un Rh négatif;
  • dopplerométrie - effectuée pour analyser l'état du fœtus.

Est-il possible de déterminer indépendamment?

Sans passer par une échographie, il est impossible d'identifier la présence de polyhydramnios. Une femme ne peut que suspecter la présence d'une telle pathologie, mais si les symptômes suivants sont présents, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin: sensations douloureuses dans l'abdomen et gonflement excessif des jambes.

Est-il possible de traiter avec des remèdes populaires?

Si une femme a reçu un diagnostic de polyhydramnios, à partir de ce moment, elle doit être constamment sous la surveillance du médecin traitant. En conséquence, pendant cette période, des médicaments sont pris, mais les remèdes populaires peuvent également être utilisés comme traitement auxiliaire, l'essentiel est de consulter d'abord un médecin.

Pour éliminer l'excès de liquide du corps, il vaut la peine d'utiliser autant de boissons aux fruits d'airelles et de fraises que possible.Si sous forme pure, ces boissons sont fortement acides, il est alors permis de les diluer avec de l'eau. Vous pouvez boire à la fois une boisson aux fruits du magasin et la cuire de vos propres mains, pour cela, les manipulations suivantes sont effectuées:

  • 200 ml d'airelles ou de canneberges sont versés avec un litre d'eau;
  • le mélange est placé sur la cuisinière, cuit à feu doux pendant 2 heures;
  • il est recommandé d'utiliser des.

Le persil peut être un remède assez utile pour l'œdème:

  • la plante est broyée dans un mélangeur, puis remplie d'eau dans un rapport de 2: 1;
  • il est laissé dans un endroit chaud pendant 7 heures, après quoi il est filtré et le jus d'un citron est ajouté;
  • il est utilisé 3 fois par jour avant les repas, 100 ml, le cours est pris 3-5 jours.

Une décoction de persil et de citron aidera également à lutter contre l'œdème:

  • 800 grammes de persil sont prélevés, lavés soigneusement, puis aspergés d'eau bouillante;
  • la plante est finement hachée, placée dans une casserole et versée avec du lait, toutes les feuilles doivent être complètement couvertes;
  • le mélange est placé au four, le lait doit bouillir, mais ne s'évapore pas complètement;
  • le bouillon résultant est filtré et consommé à raison de 1 à 2 cuillères à soupe toutes les heures.

L'aneth est un autre produit à effet diurétique et capable de se débarrasser des poches dans les plus brefs délais. Pour préparer un médicament à partir de celui-ci, les manipulations suivantes sont effectuées:

  • une cuillère à soupe de graines est versée avec 100 ml d'eau bouillante;
  • le produit est infusé pendant une heure;
  • consommé 3 fois par jour 30 minutes avant les repas.

S'il y a un thermos dans la maison, le médicament à l'aneth peut être préparé selon cette recette:

  • une cuillerée de graines est versée avec 300 ml d'eau bouillante et infusée pendant plusieurs heures;
  • le produit est utilisé dans un volume de 200 ml le matin et le soir, la durée d'administration est de 21 jours.

Les abricots secs sont un autre remède efficace pour éliminer les poches pendant les polyhydramnios pendant la grossesse. Il est versé avec de l'eau bouillante, après quoi l'infusion obtenue est prise chaque matin avant de manger..

Ce que dit la médecine?

Les médicaments qui seront utilisés pour le traitement des polyhydramnios dépendent directement de la cause qui a provoqué le développement de la pathologie.

Si la cause du polyhydramnios est le diabète sucré gestationnel, le traitement de la maladie consiste à réguler la glycémie. Lorsque le problème est l'incompatibilité des facteurs Rh, un traitement est effectué dans le but de prévenir l'apparition d'une maladie hémolytique chez l'enfant.

Mais le plus souvent, la cause du polyhydramnios n'est pas détectée, puis le traitement consiste à normaliser le flux sanguin utéro-placentaire et les groupes de médicaments suivants sont prescrits:

  • antispasmodiques - Nosh-pa;
  • agents antiplaquettaires - Trental;
  • tocolytiques - Partusisten;
  • complexes de vitamines - groupes B, E, C.

Un médicament tel que l'indométacine en comprimés est très efficace. Indépendamment du fait qu'une infection ait été détectée ou non, la femme enceinte se voit prescrire des médicaments antibactériens faisant partie du groupe des macrolides.

Dans un certain nombre de cas, avec un degré sévère de polyhydramnios, une amniocentèse est réalisée, dont la particularité est de percer la paroi abdominale, d'insérer une aiguille dans la cavité utérine et de prélever un excès de liquide.

La prévention

Il est beaucoup plus facile de prévenir le développement de polyhydramnios que de se débarrasser de la maladie plus tard..

Par conséquent, il est impératif que des manipulations préventives soient effectuées, qui consistent à observer le régime quotidien, à une bonne nutrition et à maintenir un mode de vie sain. Il vaut la peine de protéger votre corps autant que possible contre divers types d'inflammations et d'infections..

Il est impératif que vous consultiez régulièrement un gynécologue, cela vous permettra d'identifier en temps opportun la pathologie, même avant son passage à un stade sévère.

Si vous ne prenez aucune mesure visant à protéger le corps, il y a une forte probabilité de développer un polyhydramnios, ce qui entraînera les complications suivantes:

  • une fausse couche survient dans 28% des cas;
  • 36% des femmes enceintes souffrent de vomissements réguliers;
  • 6,5% reçoivent un diagnostic de mauvaise localisation du fœtus;
  • une forte probabilité de développer une insuffisance placentaire, qui provoque la survenue d'une forme chronique d'hypoxie et, par conséquent, la mort fœtale;
  • des troubles se développent lors de la formation du système nerveux central du bébé et de son tractus gastro-intestinal;
  • si la cause de la maladie est une infection, une infection du fœtus est possible;
  • des saignements surviennent dans 38% des cas;
  • 5 à 20% des femmes enceintes développent une gestose tardive;
  • accouchement prématuré;
  • pendant le travail, les bras ou les jambes du fœtus, le cordon ombilical peut tomber;
  • à la suite d'un étirement excessif de l'utérus, un travail sévère est observé.

Les femmes enceintes doivent comprendre que le polyhydramnios est une pathologie grave qui nécessite un traitement immédiat. Si la maladie n'est pas détectée en temps opportun, les prévisions sont décevantes et la probabilité d'interruption de grossesse est élevée. Par conséquent, ne tardez pas à aller chez le médecin..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Qui a introduit les aliments complémentaires "selon Komarovsky", partagez votre expérience.

Nouveau née

Je veux dire tout de suite que je vais introduire des aliments complémentaires à 5,5-6 mois, mais j'ai déjà commencé à réfléchir au schéma d'introduction.

L'enfant a une pneumonie. Nous sommes traités uniquement dans un hôpital?

Infertilité

Accueil> Consultations> Médecin pour enfants> L'enfant a une pneumonie. Nous sommes traités uniquement dans un hôpital?L'inflammation des poumons (pneumonie) est une maladie mortelle.

Analgin pour l'allaitement

Conception

Date de publication: 16.02.2020 | Vues: 358 Dans la période post-partum, les mères nouvellement créées éprouvent un stress et un surmenage énormes. Sans surprise, ils sont la proie de crises soudaines de maux de tête, de crampes abdominales ou de douleurs musculaires.