Principal / Accouchement

HCG pendant la grossesse est la norme - par semaine

HCG (gonadotrophine chorionique humaine) ou HCG (gonadotrophine chorionique humaine) est une hormone de grossesse spéciale. Le niveau d'hCG peut être surestimé non seulement pendant la grossesse et pas seulement chez la femme. L'analyse du niveau de b-hCG libre est utilisée dans le dépistage du développement intra-utérin et de la présence de pathologies fœtales au cours du premier trimestre de la gestation. Veuillez noter que les normes d'hCG pour les semaines de grossesse, bien qu'elles commencent à partir de la première semaine de développement embryonnaire, cependant, à ce stade, les résultats ne diffèrent pratiquement pas des indicateurs d'hCG chez les femmes non enceintes..

Les normes pour le niveau d'hCG pendant la grossesse à différentes périodes peuvent être consultées dans le tableau ci-dessous. Mais lors de l'évaluation des résultats de la norme hCG par semaines de grossesse, vous devez vous fier uniquement aux normes du laboratoire où vous avez été testé pour l'hCG.!

HCG est la gonadotrophine chorionique humaine, une hormone qui est activement produite par les cellules du chorion (membrane fœtale) immédiatement après sa fixation à la paroi de l'utérus. La "production" de cette hormone est vitale pour maintenir et maintenir la grossesse! C'est l'hCG qui contrôle la production des principales hormones de grossesse - les œstrogènes et la progestérone. En cas de grave manque d'hCG, l'œuf fécondé se détache de l'utérus et la menstruation recommence - en d'autres termes, une fausse couche spontanée se produit. Normalement, la concentration d'hCG dans le sang de la femme enceinte augmente constamment, atteignant un maximum à 10-11 semaines de grossesse, puis la concentration d'hCG diminue progressivement pour rester inchangée jusqu'à la naissance même..

Quelles sont les normes d'hCG pendant la grossesse normale et quel est le niveau d'hCG lors d'une grossesse extra-utérine? Les femmes enceintes reçoivent des tableaux spéciaux dans les laboratoires, qui montrent quel devrait être le niveau d'hCG à différents stades de la grossesse.

Lors du décodage de l'analyse obtenue pour l'hCG, soyez guidé par les règles suivantes:

  1. La plupart des laboratoires indiquent l'âge gestationnel "à partir de la conception" plutôt qu'à partir de la date de la dernière période menstruelle.
  2. Lors de l'évaluation des résultats de test obtenus, vérifiez toujours les normes du laboratoire qui a effectué votre analyse. Étant donné que différents laboratoires peuvent avoir des normes différentes pour le niveau d'hCG pendant la grossesse
  3. Si votre niveau de hCG diffère de la norme du laboratoire, ne paniquez pas! Il est préférable de déchiffrer les analyses en dynamique. Réessayez l'analyse dans 3-4 jours et tirez des conclusions seulement.
  4. Si vous soupçonnez une grossesse extra-utérine, assurez-vous de subir une échographie pour un diagnostic précis.

TAUX HCG DANS LE SANG CHEZ LES FEMMES PENDANT LA GROSSESSE

Indicateurs HCG pendant la grossesse, miel / ml (normes du laboratoire INVITRO)

Hommes et femmes non enceintes0 - 5
La norme de l'hCG - chez les femmes enceintes:
12 semaines25 - 156
2 à 3 semaines101 - 4870
3-4 semaines1110 - 31500
4 à 5 semaines2560 - 82300
5 à 6 semaines23100 - 151000
6-7 semaines27300 - 233000
7 à 11 semaines20 900 - 291 000
11-16 semaines6140 - 103 000
16-21 semaines4720 - 80100
21 à 39 semaines2700 - 78100

Les valeurs de HCG comprises entre 5 et 25 mU / ml ne permettent pas de confirmer ou de nier une grossesse et nécessitent un réexamen après 2 jours.

Pour la première fois, une augmentation des taux d'hCG peut être détectée avec un test sanguin environ 11 jours après la conception et 12 à 14 jours après la conception en utilisant une analyse d'urine. Le contenu de l'hormone dans le sang étant plusieurs fois plus élevé que dans l'urine, le test sanguin est donc beaucoup plus fiable. Dans le cours normal de la grossesse, dans 85% des cas, le taux de bêta-hCG double toutes les 48 à 72 heures. À mesure que la période de gestation augmente, le temps nécessaire pour la doubler peut atteindre 96 heures. Les niveaux de HCG culminent au cours des 8 à 11 premières semaines de grossesse, puis commencent à baisser et à se stabiliser pour le reste de la grossesse.

Taux de HCG pendant la grossesse

L'hormone gonadotrophine chorionique humaine est mesurée en milli - unités internationales par millilitre (mUI / ml).

Un taux de HCG inférieur à 5 mUI / ml indique l'absence de grossesse et une valeur supérieure à 25 mUI / ml est considérée comme une confirmation de grossesse.

Dès que le niveau atteint 1000-2000 mUI / ml, l'échographie transvaginale doit montrer au moins un sac fœtal. Étant donné que les taux normaux d'hCG pendant la grossesse peuvent varier considérablement d'une femme à l'autre et que la date de conception peut être mal calculée, le diagnostic ne doit pas être basé sur les résultats de l'échographie jusqu'à ce que le niveau hormonal atteigne au moins 2000 mUI / ml. Le résultat d'un test hCG n'est pas suffisant pour la plupart des diagnostics. Pour déterminer une grossesse en bonne santé, plusieurs mesures de la gonadotrophine chorionique humaine sont nécessaires avec une différence de quelques jours..

Il convient de noter que ces indicateurs ne doivent pas être utilisés pour déterminer l'âge gestationnel, car ces chiffres peuvent varier considérablement..

Aujourd'hui, il existe deux types de tests sanguins de routine hCG. Un test qualitatif détermine la présence d'hCG dans le sang. Le test quantitatif de l'hCG (ou bêta-hCG, b-hCG) mesure la quantité d'hormone présente dans le sang.

Niveaux de HCG par semaine

Niveaux de HCG par semaine à partir du début du dernier cycle menstruel *

3 semaines: 5 - 50 mUI / ml

4 semaines: 5 - 426 mUI / ml

5 semaines: 18-7340 mUI / ml

6 semaines: 1080-56 500 mUI / ml

7-8 semaines: 7650-229000 mUI / ml

9-12 semaines: 25700 - 288000 mUI / ml

13-16 semaines: 13300 - 254000 mUI / ml

17-24 semaines: 4060-165 400 mUI / ml

25-40 semaines: 3640-117000 mUI / ml

Femmes non enceintes: augmentation des taux d'hCG

Hommes et femmes non enceintes:

  1. carcinome chorionique, récidive du chorioncarcinome;
  2. dérive kystique, récidive de dérive kystique;
  3. séminome;
  4. tératome testiculaire;
  5. néoplasmes du tractus gastro-intestinal (y compris le cancer colorectal);
  6. néoplasmes des poumons, des reins, de l'utérus, etc.
  7. l'étude a été réalisée dans les 4 à 5 jours suivant l'avortement;
  8. prendre des médicaments hCG.

Femmes enceintes:

  1. grossesse multiple (le niveau de l'indicateur augmente proportionnellement au nombre de fœtus);
  2. grossesse prolongée;
  3. écart entre l'âge gestationnel réel et établi;
  4. toxicose précoce des femmes enceintes, gestose;
  5. diabète sucré chez la mère;
  6. anomalies chromosomiques du fœtus (le plus souvent avec le syndrome de Down, de multiples malformations fœtales, etc.);
  7. prendre des gestagènes synthétiques.

Diminution des niveaux de hCG

Femmes enceintes. Changements alarmants du niveau: incohérence avec l'âge gestationnel, augmentation extrêmement lente ou absence d'augmentation de concentration, diminution progressive du taux, de plus de plus de 50% de la norme:

  1. grossesse extra-utérine;
  2. grossesse non développée;
  3. la menace d'interruption (le niveau de l'hormone diminue progressivement, de plus de 50% de la norme);
  4. insuffisance placentaire chronique;
  5. véritable grossesse prolongée;
  6. mort fœtale prénatale (au cours des trimestres II - III).

Résultats faux négatifs (non-détection de l'hCG pendant la grossesse):

  1. le test a été effectué trop tôt;
  2. grossesse extra-utérine.

Attention! Le test n'est pas spécifiquement validé pour une utilisation comme marqueur tumoral. Les molécules d'hCG sécrétées par les tumeurs peuvent avoir une structure à la fois normale et altérée, ce qui n'est pas toujours détecté par le système de test. Les résultats des tests doivent être interprétés avec prudence, en comparaison avec les données cliniques et les résultats d'autres types d'examens, ils ne peuvent être considérés comme une preuve absolue de la présence ou de l'absence de maladie.

Le niveau d'hCG pendant une grossesse extra-utérine sera significativement inférieur aux normes spécifiées et cela vous permettra de réagir à temps à la situation.

L'analyse du niveau de b-hCG libre est utilisée dans le dépistage du développement intra-utérin et de la présence de pathologies fœtales au cours du premier trimestre de la gestation. Ce test est réalisé entre 11 et 14 semaines de développement embryonnaire. Son objectif est d'identifier d'éventuelles modifications pathologiques du développement sous forme de trisomie 18 ou 13 paires de chromosomes. Ainsi, vous pouvez connaître la tendance de l'enfant à des affections telles que la maladie de Down, les syndromes de Patau et d'Edwards..

Ce test est effectué non pas comme une détermination de la prédisposition du fœtus aux affections susmentionnées, mais afin de les exclure, aucune indication particulière pour la livraison de l'analyse n'est donc requise. C'est comme prévu une échographie à 12 semaines.

Une augmentation des taux d'hCG pendant la grossesse peut survenir lorsque:

  • grossesses multiples;
  • toxicose, gestose;
  • diabète sucré maternel;
  • pathologies fœtales, syndrome de Down, malformations multiples;
  • période de grossesse mal établie;
  • prendre des gestagènes synthétiques, etc...

Des valeurs accrues peuvent également être observées au cours de la semaine lors de la prise de l'analyse après la procédure d'interruption de grossesse. Un taux d'hormones élevé après un mini-avortement indique une grossesse progressive..

Un faible taux d'hCG pendant la grossesse peut indiquer un réglage incorrect de l'âge gestationnel ou être le signe de troubles graves, tels que:

  • grossesse extra-utérine;
  • grossesse non développée;
  • retard du développement fœtal;
  • la menace d'avortement spontané;
  • insuffisance placentaire chronique;
  • mort fœtale (au cours du trimestre II-III de la grossesse).

Règles de préparation à un test sanguin pour l'hCG pendant la grossesse

  1. Le don de sang doit avoir lieu le matin (de 8 à 10 heures de l'après-midi). Avant de passer le test, il vaut mieux ne pas manger d'aliments gras, ne pas prendre de petit-déjeuner le matin.
  2. La veille du prélèvement sanguin, il est strictement interdit de consommer de l'alcool, des médicaments et de l'exercice.
  3. Quelques heures avant le test, ne fumez pas, ne buvez rien d'autre que de l'eau ordinaire; éliminer le stress et l'instabilité émotionnelle. Mieux vaut se reposer et se calmer avant le test.
  4. Il n'est pas recommandé de donner du sang après des procédures physiques, des examens, des massages, des échographies et des radiographies.
  5. S'il est nécessaire de répéter le test pour contrôler les indicateurs, il est recommandé de ne pas modifier les conditions de don de sang (heure de la journée, repas).

Test HCG pendant la grossesse - signification

Tout d'abord, une analyse du taux d'hCG dans le sang peut confirmer que vous deviendrez mère déjà 5 à 6 jours après la conception. C'est beaucoup plus précoce et, surtout, beaucoup plus fiable que les tests express conventionnels.

Deuxièmement, un test est nécessaire pour déterminer la durée exacte de la grossesse. Très souvent, la femme enceinte ne peut pas donner la date exacte de la conception, ou elle l'appelle, mais c'est faux. Dans le même temps, certains indicateurs de croissance et de développement correspondent à chaque période, des écarts par rapport à la norme peuvent indiquer la survenue de complications..

Troisièmement, le niveau d'hCG dans le sang est capable de «dire» assez précisément si votre bébé se développe correctement.

Une augmentation imprévue du niveau d'hCG se produit généralement avec des grossesses multiples, une gestose, la prise de gestagènes synthétiques, un diabète sucré chez la femme enceinte et peut également parler de certaines maladies héréditaires chez le bébé (par exemple, le syndrome de Down) et de multiples malformations. Un taux anormalement bas d'hCG peut être le signe d'une grossesse extra-utérine et non en développement, d'un retard du développement fœtal, de la menace d'un avortement spontané et d'une insuffisance placentaire chronique.

Cependant, ne vous précipitez pas pour sonner l'alarme: des valeurs plus élevées ou plus basses peuvent également indiquer que l'âge gestationnel a été initialement mal réglé. Votre médecin vous aidera à interpréter correctement les résultats du test..

La structure chimique de l'hCG et son rôle dans l'organisme

La glycoprotéine est un dimère d'un poids moléculaire d'environ 46 kDa, synthétisé dans le syncyotrophoblaste placentaire. HCG est composé de deux sous-unités: alpha et bêta. La sous-unité alpha est identique aux sous-unités alpha des hormones hypophysaires TSH, FSH et LH. La sous-unité bêta (β-hCG) utilisée pour la détermination immunométrique de l'hormone est unique.

Le taux sanguin de bêta-hCG déjà 6 à 8 jours après la conception permet de diagnostiquer la grossesse (la concentration de bêta-hCG dans l'urine atteint le niveau diagnostique 1 à 2 jours plus tard que dans le sérum sanguin).

Au cours du premier trimestre de la grossesse, l'hCG assure la synthèse de la progestérone et des œstrogènes nécessaires au maintien de la grossesse par le corps jaune de l'ovaire. HCG agit sur le corps jaune comme une hormone lutéinisante, c'est-à-dire qu'elle soutient son existence. Cela se produit jusqu'à ce que le complexe fœtus-placenta acquière la capacité de former indépendamment le fond hormonal nécessaire. Chez un fœtus masculin, l'hCG stimule les cellules de Leydig qui synthétisent la testostérone, qui est nécessaire à la formation des organes génitaux masculins.

La synthèse de HCG est réalisée par les cellules trophoblastes après l'implantation de l'embryon et se poursuit tout au long de la grossesse. Pendant la grossesse normale, entre 2 et 5 semaines de gestation, la teneur en β-hCG double tous les 1,5 jours. La concentration maximale de hCG se produit à 10-11 semaines de gestation, puis sa concentration commence à diminuer lentement. En cas de grossesses multiples, la teneur en hCG augmente proportionnellement au nombre de fœtus.

De faibles concentrations d'hCG peuvent indiquer une grossesse extra-utérine ou une menace d'avortement. La détermination de la teneur en hCG en combinaison avec d'autres tests (alpha-fœtoprotéine et estriol libre à 15-20 semaines de grossesse, le soi-disant «triple test») est utilisée dans le diagnostic prénatal pour identifier le risque d'anomalies du développement fœtal.

En plus de la grossesse, l'hCG est utilisée dans le diagnostic de laboratoire comme marqueur tumoral des tumeurs du tissu trophoblastique et des cellules germinales des ovaires et des testicules, sécrétant de la gonadotrophine chorionique..

Analyse de l'hCG pendant la grossesse - normes et pathologies

De nombreuses femmes connaissent la situation lorsqu'elles passent les tests nécessaires pour confirmer la grossesse, en réponse, vous obtenez un résultat crypté avec des combinaisons incompréhensibles de chiffres et de lettres. Seuls les médecins sont en mesure de tirer une conclusion fiable basée sur les résultats de ces tests et de donner une réponse plus ou moins acceptable et compréhensible à une femme - que la grossesse soit survenue ou non.

Qu'est-ce que HCG?

L'abréviation «hCG» fait référence au taux de gonadotrophine chorionique humaine dans le sang. Cette hormone commencera à sécréter les tissus de l'embryon (ou plutôt du chorion), immédiatement après sa fixation à la paroi de l'utérus, et un processus similaire se produit déjà le quatrième jour après la fécondation..

Pendant tout le premier trimestre de la grossesse, l'hCG contrôlera la production d'hormones dans les ovaires, car ces hormones sont responsables du développement normal de la grossesse - il s'agit de la progestérone, de l'estradiol et de l'estriol. Le niveau le plus élevé de gonadotrophine chorionique dans le sang atteindra 8 à 9 semaines de grossesse. En outre, à la fin du premier trimestre, lorsque le placenta lui-même commence à produire des hormones, le niveau d'hCG diminuera et restera au niveau atteint au cours du deuxième trimestre..

Le diagnostic précoce de la grossesse utilise le fait que 7 à 10 jours après la fécondation, une augmentation significative de la concentration d'hCG dans le sang de la femme commence. Cette hormone peut être déterminée dans l'urine d'une femme enceinte inchangée, c'est pourquoi les bandelettes de test de grossesse nécessitent une immersion dans l'urine. Il convient également de noter que pour des raisons de fiabilité, le test doit être effectué au plus tôt 14 jours après la conception ou la prétendue fécondation (en cas de retard de la menstruation attendue pendant trois jours ou plus). Vous devez également savoir qu'il est préférable d'utiliser la première urine du matin, car la teneur en hCG la plus élevée reste dans la collecte du matin. Et en cas de retard de la menstruation de 7 jours ou plus, il n'est pas nécessaire d'attendre le matin pour le test.

Il est également à noter qu'au début de la grossesse, les embryons mâles qui produisent de la gonadotrophine chorionique avant même la formation du placenta envoient une petite partie de cette hormone pour créer leurs propres organes génitaux. Il est également important pour les femmes enceintes de se rappeler qu'une augmentation de la teneur en hormone hCG dans le corps contribue à la production intensive de corticostéroïdes qui suppriment le système immunitaire. Cela se produit parce que le corps essaie de toutes les manières possibles de rejeter l'embryon et que la production atténue une réaction si prononcée du corps. Pour cette raison, il est conseillé d'éviter tout contact avec des personnes malades, surtout si la grossesse a été planifiée et que la femme attend une fécondation..

La gonadotrophine chorionique aura un effet positif sur le placenta. Cette hormone contribue à augmenter le nombre de villosités choriales, essentielles au développement de l'enfant à naître. Les villosités remplissent plusieurs fonctions: protectrices - les anticorps du corps de la mère pénètrent à travers ces villosités jusqu'au bébé, qui forme son immunité; fonction d'échange de gaz - les villosités choriales sont de minces capillaires qui fournissent au fœtus l'oxygène nécessaire et éliminent le dioxyde de carbone; trophique - cela implique l'accès au bébé d'eau, de vitamines et de minéraux à travers le placenta; fonction hormonale - permet au placenta de produire une énorme quantité d'hormones nécessaires au déroulement normal de la grossesse.

De plus, les experts sont enclins à croire que la gonadotrophine chorionique est également capable de réguler le travail des glandes surrénales, l'hormone les oblige à améliorer les performances des glucocorticoïdes, qui ont des effets anti-stress et anti-choc. Cela permet au corps de la femme enceinte de s'adapter et de s'adapter aux stress qui surviennent inévitablement au tout début de la grossesse..

De plus, pour déterminer une grossesse précoce, vous pouvez donner du sang après 7 jours de retard dans le cycle menstruel actuel. Afin d'identifier les pathologies fœtales chez la femme enceinte, le sang doit être donné pour des tests de 16 à 20 semaines de grossesse, d'autres marqueurs seront également nécessaires (AFP, estriol libre).

Structure HCG

L'hormone gonadotrophine chorionique humaine est divisée en deux sous-unités - α (alpha) et β (bêta). L'unité alpha a le même caractère structurel que le composant alpha de la TSH (hormone stimulant la thyroïde), de la FSH (hormone folliculo-stimulante) et de la LH (hormone lutéinisante), et l'unité bêta (b-hCG) est unique. Pour cette raison, la teneur en cette hormone dans le sang ou l'urine est déterminée précisément par le composant bêta (b-hCG).

Indications d'analyse

Pour les femmes, les indications pour une analyse du taux de gonadotrophine chorionique dans le sang sont des soupçons de grossesse extra-utérine, l'évaluation des résultats de l'avortement artificiel, la détermination de la fécondation précoce, l'absence de menstruation, le diagnostic de malformations fœtales, les menaces de fausse couche, la suspicion d'une grossesse manquée, la suspicion de néoplasmes malins, le suivi de l'évolution grossesse. Pour les hommes - diagnostic de tumeur testiculaire.

Niveaux de HCG pendant la grossesse

Au cours de la première semaine de grossesse, le taux d'hCG doublera tous les 2-3 jours. Une croissance intensive de 60% du taux de gonadotrophine chorionique en deux jours est également considérée comme la norme. Le niveau atteint de 1200 mU / ml d'hCG doublera tous les 3-4 jours. Après 6000 UI / ml, le doublement se produira tous les 4 jours. Une augmentation de l'âge gestationnel entraînera invariablement une augmentation du taux d'hCG: jusqu'à 1200 - de 30 à 72 heures, 1200-6000 - de 72 à 96 heures, plus de 6000 - plus de 96 heures.

Dans un œuf fécondé, la membrane externe (chorion) commencera à produire activement de la gonadotrophine, sa teneur augmentera à un rythme assez élevé: au 1er trimestre de la grossesse, la teneur en hCG doublera tous les 2 jours. À 7-10 semaines, cet indicateur atteindra son apogée, puis il commencera à baisser progressivement, sans montrer de changements significatifs dans la 2ème moitié de la période de gestation. Pour cette raison, le taux de croissance de l'hCG pendant la grossesse permet aux médecins de juger s'il est normal ou en retard. Déjà à 14-18 semaines, une analyse du niveau d'hCG permet d'affirmer le développement de pathologies. Par conséquent, cette analyse, reconduite, servira de réassurance au médecin et il ne faut pas en avoir peur..

Dans le cas de grossesses multiples, le niveau de cette hormone augmentera un peu plus rapidement - la proportionnalité est observée en fonction du nombre de fœtus. Atteindre le terme de 8 à 9 semaines obstétricales de grossesse ou de 6 à 7 semaines à compter de la conception indiquera l'arrêt de la croissance de l'hCG, un déclin graduel lent est observé. Une diminution de la concentration de gonadotrophine chorionique peut être due à une grossesse tardive, à une grossesse extra-utérine ou à une menace d'interruption de grossesse.

Taux de HCG par semaine de grossesse

Il est important de se rappeler que les indicateurs suivants ne sont pas une norme absolue, car le niveau d'hCG peut différer légèrement de la norme, même chez les femmes en parfaite santé. L'essentiel ici n'est pas le niveau d'hCG dans le sang, mais la dynamique de sa croissance tout au long de la grossesse.

3 semaines: 5-51 UI / ml;

4 semaines: 5 - 425 UI / ml;

5 semaines: 18 - 7,345 UI / ml;

6 semaines: 1 080 - 56 600 UI / ml;

7-8 semaines: 7, 660 - 228 000 UI / ml;

9-12 semaines: 25 600 - 289 000 UI / ml;

13-16 semaines: 13 400 - 253 000 UI / ml;

17-24 semaines: 4 070 - 165 500 UI / ml;

25 à la livraison: 3,650 - 118,000 UI / ml.

Écarts par rapport à la norme de l'hCG pendant la grossesse

Pourtant, il existe des cas où l'analyse de l'hCG pendant la grossesse montre un certain écart par rapport à la norme dans un sens ou dans l'autre. Bien sûr, cela ne peut pas être considéré comme un bon signe, un indicateur augmenté ou diminué doit toujours être alarmant, car cela indique des problèmes ou des complications dans le corps de la femme. L'essentiel ici est d'identifier avec précision l'âge gestationnel, car sinon les comparaisons avec la norme perdront tout sens.

Des taux excessivement élevés de gonadotrophine chorionique pendant la grossesse sont, au mieux, un indicateur de grossesses multiples. Avec une telle grossesse, le niveau de l'hormone augmentera en fonction du nombre d'embryons..

De plus, le taux d'hCG dépasse la norme, en cas de toxicose, de gestose, d'anomalies fœtales et de grossesse prolongée. Le taux d'hCG peut également être plus élevé que la normale si la femme enceinte souffre de diabète sucré ou prend des gestagènes synthétiques.

La détermination du niveau de gonadotrophine chorionique est présente dans la composition du soi-disant triple test - il s'agit d'une étude réalisée par toutes les femmes enceintes sans exception et permettant d'identifier la présence d'éventuelles anomalies dans le développement du fœtus avant la naissance. Cependant, il est important de se rappeler qu'une telle méthode de recherche ne permet pas un diagnostic précis. Avec son aide, vous ne pouvez identifier que les femmes enceintes à risque et pour lesquelles il est logique de subir un examen approfondi supplémentaire.

Facteurs affectant les niveaux d'hCG

Augmentation du taux de cette hormone en l'absence de grossesse, éventuellement en cas de prise de certains médicaments hormonaux, dérive kystique, présence résiduelle de l'hormone d'une grossesse précédente après un avortement, tumeurs des testicules ou des ovaires, poumons, reins, utérus, carcinome chorionique, récidive de dérive kystique, et autres.

Une augmentation du taux de gonadotrophine chorionique lors d'une grossesse confirmée, éventuellement en cas de diabète sucré chez une femme enceinte, un écart entre le moment réel et prévu de la grossesse, une grossesse multiple prolongée, une toxicose précoce, une gestose, une pathologie chromosomique fœtale.

Une diminution du taux d'hCG pendant la grossesse indique un écart entre l'âge gestationnel ou une augmentation extrêmement lente ou une absence d'augmentation de la concentration. Et une diminution progressive du taux, lorsque l'indicateur est inférieur à la norme de 50%, est possible en cas de menace d'interruption de grossesse, de grossesse non en développement, de décalage entre la durée réelle et prévue de la grossesse (probablement due à l'irrégularité du cycle menstruel), l'insuffisance placentaire chronique, la grossesse extra-utérine, la grossesse prolongée, la mort intra-utérine foetus (2-3 trimestres).

La précision de l'analyse de l'hCG pour déterminer la grossesse

Presque tous les tests de laboratoire peuvent être erronés, y compris la détermination du niveau de hCG. Les erreurs de test de laboratoire se répartissent en deux catégories: les faux positifs et les faux négatifs..

Fausse réponse positive

Le principal inconvénient de l'étude est son inexactitude. Aujourd'hui, les experts revendiquent 80% de faux positifs, tandis que la version officielle en dit environ 5%. Un faux positif est la preuve que le test a révélé des niveaux élevés d'hCG chez une femme non enceinte..

Les raisons possibles d'un résultat de test faussement positif comprennent la réaction du test à des substances présentes dans le sang de la femme examinée, de caractère similaire à l'hormone hCG; la production de gonadotrophine chorionique par l'hypophyse de la personne examinée, en prenant des médicaments contenant suffisamment de cette hormone, des tumeurs qui produisent cette hormone. En outre, un faux résultat est possible en raison d'une détermination incorrecte de l'âge gestationnel, des écarts d'âge et de poids de la femme enceinte, du diabète sucré.

Dans le cas où l'analyse a révélé un niveau élevé d'hCG et que l'échographie n'a pas déterminé la présence d'une grossesse, le gynécologue prescrira un examen supplémentaire qui peut établir la cause probable de l'augmentation du niveau d'hCG.

Faux réponse négative

Un faux négatif est la preuve que l'analyse a déterminé un faible niveau non fiable de l'hormone gonadotrophine chorionique humaine dans le sang d'une femme enceinte. La principale raison pour laquelle un résultat de test faux négatif est obtenu est de le réaliser trop tôt..

Dans ce cas, le médecin recommandera de faire une deuxième analyse après quelques jours voire une semaine, il est également possible de se référer à une échographie des organes pelviens.

Grossesse congelée et hCG

Peut-être que l'indicateur du niveau de gonadotrophine chorionique humaine a chuté en raison d'une grossesse gelée. Une grossesse gelée ou en régression est une grossesse au cours de laquelle le fœtus meurt dans l'utérus pour une raison quelconque. L'hormone cessera d'être produite et, par conséquent, l'analyse affichera une diminution de la teneur en hormone hCG. Dans la plupart des cas, en cas de suspicion de grossesse gelée, le médecin effectue des recherches sur la dynamique, en d'autres termes, les tests devront être passés plusieurs fois, puis le médecin pourra déterminer clairement les spécificités des changements de la teneur en hormones dans le sang.

Cependant, ne vous précipitez pas pour paniquer, car il est fort possible que le taux d'hormone dans le sang soit en dehors de la plage normale pour un âge gestationnel spécifique uniquement parce que la période elle-même a été initialement déterminée de manière incorrecte. Cela se produit assez souvent, pour cette raison, afin de déterminer de manière fiable une grossesse en régression, une femme se verra prescrire une échographie, car ce n'est que sur la base de cette étude que le médecin tirera une conclusion finale. De plus, dans l'histoire de la médecine, il y a eu des cas où, au cours d'une grossesse gelée, le taux d'hCG a continué à augmenter, tandis que d'autres signes de grossesse ont presque disparu..

Parfois, les résultats de l'analyse révèlent le contenu de l'hormone gonadotrophine chorionique égale à zéro (négatif) avec une grossesse déjà confirmée, dans ce cas, on peut faire valoir une erreur de laboratoire et la femme devrait à nouveau faire un don de sang pour analyse.

Grossesse extra-utérine et hCG

Une véritable tragédie pour toute femme est la conclusion du médecin sur une grossesse extra-utérine. Outre le fait qu'une telle circonstance ne laisse aucune chance au développement du fœtus, la grossesse au-delà des caractéristiques de l'utérus constitue également une menace fondamentale pour la santé de la femme et sa vie. De plus, l'apparition d'une grossesse normale à l'avenir deviendra problématique, une issue favorable sera estimée par les médecins à 50%.

La grossesse naturelle survient après la fécondation de l'ovule, suivie de son voyage à travers la trompe de Fallope (où la conception a lieu) jusqu'à l'utérus et la fixation de l'ovule à l'une des parois de l'utérus. Cependant, pour diverses raisons, l'ovule fécondé n'atteint pas l'utérus et n'est fixé que sur le chemin de celui-ci - le plus souvent, dans l'une des trompes de Fallope (Fallope). L'attachement peut se produire ailleurs, puis les médecins diagnostiqueront une grossesse extra-utérine ovarienne, abdominale ou cervicale - en fonction du lieu d'attache de l'ovule.

Il est très important de diagnostiquer une grossesse extra-utérine à un stade précoce et rapide, car les trompes de Fallope ne sont pas conçues pour le développement fœtal et n'ont pas une élasticité suffisante. Malheureusement, une grossesse extra-utérine se termine souvent par une rupture de la trompe de Fallope, ce processus s'accompagne de douleurs intenses et de saignements internes. Une situation similaire appelle une intervention médicale rapide, car il existe un risque de mort pour une femme..

Le diagnostic d'une grossesse extra-utérine est compliqué par le fait qu'à un stade précoce, il est assez difficile de la distinguer du déroulement d'une grossesse normale: une grossesse extra-utérine présente les mêmes symptômes que la portée naturelle habituelle d'un bébé. En d'autres termes, les femmes connaîtront un retard dans le cycle menstruel (il est également possible même la présence de pertes vaginales sanglantes), des douleurs au contact des glandes mammaires, une sensation de traction dans le bas de l'abdomen. Des étourdissements, une faiblesse et même des signes de toxicose précoce chez une femme enceinte sont également possibles. De plus, dans le cas d'une grossesse extra-utérine, le contenu de l'hormone hCG augmentera également, ou plutôt la concentration de cette hormone, appelée «hormone de grossesse», qui est produite par les cellules chorioniques (membranes de l'embryon).

Niveau de HCG pendant la grossesse extra-utérine

En fait, c'est l'augmentation de la teneur en gonadotrophine chorionique qui permet aux tests de grossesse de donner une réaction positive. Le résultat de cette réaction est un changement de couleur des rayures sur le test après contact avec l'urine de la femme. La teneur en hCG dans le cas d'une grossesse extra-utérine révélera également un résultat positif au test. Pour cette raison, le test de la teneur en gonadotrophine chorionique dans le cas d'une grossesse extra-utérine ne peut pas être une méthode fiable pour diagnostiquer cette pathologie: le contenu en hCG doit être combiné avec les résultats de l'échographie.

Dans le même temps, le niveau de cette hormone, dans le cas d'une grossesse extra-utérine, augmentera, mais il sera légèrement inférieur à celui lorsque l'ovule est fixé à la paroi utérine. Pour cette raison, lors du test, l'une des bandes n'est pas assez claire ou pas de couleur vive. Cependant, il n'est possible d'affirmer de manière fiable la présence de cette pathologie qu'après confirmation des soupçons par échographie. Par conséquent, le taux d'hCG dans le sang d'une femme enceinte doit toujours être sous la surveillance de son médecin traitant..

HCG et FIV

À la fin de la procédure de transfert d'embryon, toute femme pendant deux semaines anormalement longues plonge dans une attente anxieuse - que l'embryon prenne racine ou non. Ces 14 jours sont également alourdis par le fait que les médecins recommanderont fortement à une telle femme le repos absolu et l'observance du repos au lit. Dans ce cas, l'analyse la plus excitante pour les femmes qui ont subi une FIV est l'analyse de la teneur en gonadotrophine chorionique dans le sang..

Le niveau de cette hormone dans le sang ou l'urine est considéré comme l'indicateur le plus fiable d'une fécondation réussie, c'est-à-dire le début de la grossesse. Cela est dû au fait que c'est l'hormone gonadotrophine chorionique qui apparaîtra dans le corps de la femme au moment où l'embryon pénètre avec succès dans l'épithélium utérin. Dans le même temps, il est important de noter que le contenu de cette hormone dans le sang dépassera considérablement ses valeurs dans l'urine. Pour cette raison, les médecins vérifieront le niveau d'hCG dans le corps d'une femme après une FIV par des tests sanguins..

Avec l'attachement réussi de l'embryon, le contenu de l'hormone hCG commencera à croître avec une progression mathématique. Et ces indicateurs peuvent en dire long. Par exemple, une teneur en hCG exorbitante au jour 14 devrait être la preuve de l'apparition de grossesses multiples, car chaque fœtus fait doubler le taux d'hCG. Si la grossesse est extra-utérine, le niveau de l'hormone, dans les premières semaines, sera nettement inférieur à la normale, plus précisément, d'un tiers. Et si la grossesse n'a pas eu lieu, le niveau de contenu ne dépassera pas 0 - 5. Uniquement dans les cas où l'implantation de l'embryon se termine par une fécondation réussie, cet indicateur exprimera la croissance quotidienne.

HCG et le risque de trisomie 21

Afin de déterminer le degré de risque d'avoir un bébé atteint du syndrome de Down, le gynécologue observateur doit effectuer une série d'examens appelés dépistage du premier et du deuxième trimestre. Le premier trimestre de grossesse (11 à 13 semaines et 6 jours) nécessite, entre autres tests, la mesure du taux de gonadotrophine chorionique dans le sang de la femme. Si le niveau de cette hormone est supérieur à la norme pour cette période, il y a un risque d'avoir un bébé trisomique..

Médicaments affectant le taux d'hCG dans le sang

Le niveau de l'hormone gonadotrophine chorionique dans le sang ne peut être influencé que par les médicaments qui contiennent cette hormone. Ces médicaments peuvent être prescrits principalement comme traitements de fertilité pour stimuler l'ovulation. Si une femme prend l'un de ces médicaments ou subit une stimulation de l'ovulation, elle doit en être informée dans le laboratoire où elle prévoit de donner du sang pour analyse..

HCG pour la ménopause

Chez une femme qui est déjà entrée en ménopause (après la fin du cycle menstruel), le taux de cette hormone dans le sang peut être légèrement augmenté. Par exemple, de nombreux gynécologues considèrent qu'il est normal que pendant la ménopause, le taux d'hormone dans le sang des femmes atteigne 14 UI / ml, tandis que chez les femmes avant la ménopause, son contenu ne dépasse pas 5 UI / ml.

Comment se faire tester pour l'hCG

Pour une précision et une fiabilité maximales des résultats d'analyse, vous devez suivre certaines règles. Le médecin doit informer sur la préparation, mais il est important de se rappeler que l'analyse du contenu de l'hormone hCG pendant la grossesse doit être effectuée à jeun. Il est également recommandé de le faire le matin, les autres moments de la journée sont autorisés, à condition que rien n'ait été mangé avant cela pendant au moins 5 heures.

Le sang pour cette analyse est prélevé dans une veine. La veille du don de sang, vous devez exclure toute activité physique, car ce n'est que de cette manière que le résultat sera fiable. Il est également important de se rappeler que si une femme a suivi un traitement hormonal avant de passer le test, cela affectera certainement ses résultats, il est donc nécessaire d'en informer l'employé du laboratoire..

Le don de sang pour l'analyse de la teneur en hCG ne doit pas être plus tôt que deux jours de retard des règles ou 12 jours après la conception prévue. Dans le même temps, la présence de l'hormone gonadotrophine chorionique dans le sang peut être notée même une semaine après la conception, mais dans ce cas, la précision de l'analyse sera faible. Afin de suivre la dynamique de la croissance de l'hCG, il est nécessaire de donner du sang trois fois, la différence doit être d'au moins 2 jours et, il est recommandé, en même temps. Pour identifier les pathologies fœtales, des tests de gonadotrophine chorionique doivent être soumis de 14 à 18 semaines de grossesse.

Les normes de l'hCG pendant la grossesse sont l'un des indicateurs les plus importants, indiquant, entre autres, le déroulement normal de la grossesse, et contribuent également au diagnostic de divers troubles de la grossesse même aux premiers stades de leur développement..

D'une manière ou d'une autre, si le résultat de l'analyse du contenu de la gonadotrophine chorionique est alarmant, vous ne devez pas paniquer et tirer des conclusions profondes - seul un médecin qualifié peut interpréter de manière fiable les indicateurs, qui expliquera d'autres actions et, peut-être, recommandera de reprendre l'analyse..

Méthodes de diagnostic alternatives

Le principe de la détermination du degré de concentration d'hCG dans le corps est ancré dans le diagnostic rapide de la grossesse, en d'autres termes, dans les tests de grossesse à domicile. La différence dans ce cas est l'absence de nécessité de donner du sang, car l'urine sera diagnostiquée. Tous les tests modernes ont une sensibilité et un contenu d'information suffisants, à partir des premiers jours d'un retard de la menstruation. Dans le même temps, leur valeur diagnostique est sans aucun doute légèrement inférieure à celle des mêmes tests sanguins de laboratoire. En outre, ces méthodes sont effectuées à des fins complètement différentes, de sorte qu'elles ne peuvent que se compléter et ne pas remplacer.

La combinaison de méthodes doit suivre les tactiques suivantes: pour confirmer la présence d'une grossesse, le diagnostic commence par l'utilisation d'un test express conventionnel, puis d'un test de laboratoire. Il est également nécessaire de donner du sang si le résultat du test est positif et qu'il y a des signes d'anomalies au cours de la grossesse, il y a des soupçons de grossesse extra-utérine. Il est possible, mais pas rationnel, de commencer à diagnostiquer une grossesse en faisant un don de sang pour analyse.

Test sanguin de progestérone pour déterminer la grossesse

Il y a des cas où, en plus de déterminer le niveau de gonadotrophine chorionique, les médecins recommandent de donner du sang pour l'analyse de la teneur en progestérone. Une autre hormone de grossesse est la progestérone, selon son contenu, les médecins déterminent le succès de son développement..

Il est généralement admis par la plupart des médecins que des taux de progestérone en début de grossesse supérieurs à 25 ng / ml indiquent que la grossesse progresse dans les limites normales. Si le niveau de cette hormone pendant la grossesse ne dépasse pas 5 ng / ml, cela réduit considérablement les chances de réussite de la grossesse. Une valeur intermédiaire de 5 à 25 ng / ml nécessitera une nouvelle mesure après un certain temps.

Test sanguin HCG

informations générales

La gonadotrophine chorionique humaine (abrégée en hCG, hCG, HCG en anglais, HGF en ukrainien) est une hormone qui, dans des conditions normales, est produite exclusivement pendant la grossesse. L'hormone hCG est produite après la conception - elle est synthétisée par l'œuf fécondé, et après la formation du trophoblaste (c'est le précurseur du placenta), cette hormone est produite par ses tissus. C'est pourquoi le niveau de hCG n'est déterminé qu'après la conception..

La gonadotrophine chorionique est composée de deux sous-unités différentes - alpha et bêta. Dans ce cas, alpha est identique aux sous-unités alpha des hormones hypophysaires. Quand il s'agit de hCG - ce qu'il est, sa sous-unité B est considérée. Il est important de comprendre, compte tenu de ce qu'est la bêta-hCG, qu'il s'agit d'une sous-unité unique, donc elle ne peut pas être confondue avec d'autres hormones. En parlant de recherche sur la gonadotrophine chorionique humaine, nous voulons dire qu'il n'y a pas de différence entre l'hCG et la bêta-hCG.

Qu'est-ce que HCG pendant la grossesse? Sa définition et son décodage sont une étape très importante dans le diagnostic d'un certain nombre de pathologies du fœtus et de la femme. Dans certaines conditions, qui seront décrites dans cet article, les valeurs de hCG sont soit considérablement réduites, soit augmentées. Compte tenu de quel type d'analyse il s'agit, il convient de garder à l'esprit qu'avec de petits écarts par rapport à la norme, cette étude n'a pas de valeur diagnostique. Par conséquent, certaines maladies et affections de la femme enceinte (grossesse prolongée, infection intra-utérine, insuffisance placentaire chronique) sont déterminées par d'autres méthodes.

Une fois les résultats de l'hCG obtenus, leur décodage est effectué en dynamique, car le taux d'hCG de chaque femme pendant la grossesse change à sa manière. Par conséquent, un résultat ne peut pas être utilisé pour juger de la situation dans son ensemble..

Il est important que le résultat obtenu de l'analyse de l'hCG pour la grossesse soit examiné par un spécialiste qualifié. Après tout, le décodage du test hCG est très important, car il vous permet de corriger certains problèmes de développement fœtal.

Étant donné que la sous-unité bêta libre de la gonadotrophine est unique, le test qui détermine le taux d'hCG pendant la grossesse est également appelé bêta-hCG. Normal - si pendant la grossesse, l'HCGb apparaît dans le sang quelques jours après la conception. Mais, néanmoins, si, par exemple, hCG est 8, ce que cela signifie, après la première analyse, il est définitivement impossible de le dire. Un nouveau test sera nécessaire pour confirmer la grossesse. En général, le taux de fb-HCG est un indicateur très important du développement fœtal..

Prenant HCG dans "Invitro", "Gemotest" "Helix" et dans d'autres cliniques, une femme a besoin de comprendre ce qu'est cet indicateur quand un tel test montre une grossesse, etc. Cela sera discuté dans l'article ci-dessous.

À quoi sert HCG??

Lors de la détermination des indicateurs HCGb, vous devez comprendre à quoi sert la gonadotrophine humaine. Wikipedia témoigne de ce qui suit:

  • cette hormone au début de la grossesse stimule la synthèse des œstrogènes et de la progestérone;
  • empêche la disparition du corps jaune;
  • empêche l'agression de l'immunité de l'organisme maternel contre les cellules fœtales;
  • initie des changements physiologiques et anatomiques dans le corps d'une femme enceinte;
  • stimule les glandes surrénales et les gonades du fœtus;
  • participe au processus de différenciation sexuelle chez les fœtus mâles.

Pourquoi cette analyse est-elle prescrite??

L'analyse est prescrite aux femmes dans le but de:

  • diagnostic précoce de la grossesse;
  • surveillance au cours de la grossesse;
  • définition des malformations (anatomie fœtale);
  • exclusion du développement d'une grossesse extra-utérine;
  • la nécessité d'évaluer si un avortement provoqué complet a été pratiqué;
  • établir qu'il existe une menace de fausse couche;
  • diagnostic d'aménorrhée tumorale.

Les patients de sexe masculin ont besoin de ce test pour diagnostiquer les tumeurs testiculaires..

Niveaux de HCG pendant la grossesse

La fonction de la gonadotrophine chorionique dans le corps est très importante. Ses indicateurs aux premiers stades commencent à augmenter, car il est produit par un œuf fécondé. C'est l'HCG qui permet à la grossesse de se développer, car elle déclenche tous les processus nécessaires à la naissance d'un bébé..

Déjà 9 jours après l'ovulation, l'hCG peut être déterminée dans le plasma sanguin. Autrement dit, même lorsque l'œuf fécondé est entré dans l'endomètre, une lente augmentation des indicateurs de cette hormone est notée. Et si son faible niveau est déterminé dans les premiers stades, la concentration double tous les deux jours. Quel devrait être exactement son niveau à une certaine semaine, comment l'hCG devrait croître, une croissance lente ou rapide est notée, vous pouvez le découvrir dans les tableaux correspondants.

La croissance de l'hCG pendant la grossesse se produit jusqu'à 8 à 10 semaines après la dernière menstruation, lorsque son pic est noté - 50 000-10000 UI / L. De plus, le niveau de l'hormone commence à diminuer, de 18 à 20 semaines, il est déjà réduit de moitié. Ensuite, la teneur en hCG reste stable tout au long de la grossesse.

La gonadotrophine pendant la grossesse est excrétée du corps par les reins, donc excrétée dans l'urine. Il peut être déterminé en effectuant une analyse d'urine, dans l'intervalle 30 à 60 jours après la dernière menstruation. Les taux les plus élevés sont observés à 60-70 jours. C'est pourquoi, lorsque l'hCG commence à être produite, vous pouvez faire une bandelette de test de grossesse ou d'autres tests d'urine..

Les niveaux de HCG en fin de grossesse peuvent atteindre des pics répétés. Auparavant, les médecins considéraient cela comme une variante de la norme. Cependant, il a maintenant été prouvé qu'une hCG élevée à une date ultérieure peut indiquer une pathologie du développement. En particulier, un taux d'hormones élevé dans les dernières semaines de gestation signifie parfois qu'il y a une réaction du placenta à une insuffisance placentaire en cas de conflit Rh.

Après l'accouchement ou lors d'un avortement, après 7 jours dans les urines et le plasma, l'hCG ne peut plus être déterminée. Bien que, avant d'envisager la probabilité de maladie trophoblastique, ils attendent un certain temps - 42 jours.

Le tableau correct du taux d'hCG par jour depuis la conception permet de voir quelle devrait être la concentration de l'hormone à une certaine période, de suivre les normes d'hCG par jour depuis la conception après le début de la croissance après l'implantation de l'ovule. Puisque pendant la grossesse, le taux de gonadotrophine chorionique est très important pour suivre le bon développement du bébé, une femme qui vérifie avec la table et voit comment l'hCG se développe au jour le jour peut indépendamment s'assurer que tout se passe bien. Cependant, en suivant la croissance par jour selon le tableau, il convient de garder à l'esprit que les chiffres qu'il contient ne sont pas une norme. En effet, chaque laboratoire peut fixer ses propres standards, sur lesquels il est souhaitable de s'appuyer, en analysant les données obtenues..

Les laboratoires effectuent également des tests de croissance de l'hCG dans l'urine après l'ovulation, surveillant la situation après la FIV. En analysant comment le niveau de l'hormone augmente, on peut juger du succès de la FIV.

Actuellement, une table d'hCG est utilisée, dans laquelle pendant la grossesse, vous pouvez naviguer par semaine, suivre si un certain écart s'est produit et consulter un médecin à temps. Le graphique de l'évolution de cet indicateur par semaine est pratique pour apprécier les résultats des analyses.

Le tableau HCG par semaines obstétricales avec des jumeaux affiche le niveau normal de gonadotrophine humaine (valeurs de référence) dans les grossesses multiples.

Tableau HCG

TermeValeur moyenne (mUI / ml)Limites acceptables (mUI / ml)
2 n.15050-300
3-4 n.20001500-5000
4-5 n.20 00010000-30000
5-6 n.50 00020 000 à 100 000
6-7 n.100 00050 000 à 200 000
7-8 n.80 00040 000 à 200 000
8-9 n.70 00035000-145000
9 à 10 n.65 00032500-130000
10-11 n.60 00030000-120000
11-12 n.55 00027500-110000
13-14 n.50 00025000-100000
15-16 n.40 00020000-80000
17-20 n.30 00015000-60000

En utilisant le tableau et en comparant les résultats obtenus, il faut garder à l'esprit que le niveau de hCG présente une grande variabilité. Ainsi, à 2 semaines, il peut être de 100 ou 250 ou 300 mUI / ml, car à ce moment, l'hormone est produite très rapidement.

Le niveau à la semaine 3 peut être de 500, 600 et 900 mUI / ml, et à la semaine 4, l'hCG atteint progressivement 1600, 2500, 2800, 3000, 4000, 5000 mUI / ml. Dans la période de 4 à 5 semaines, les indicateurs hormonaux sont égaux à 6000, 7000, 8000, 9000 et plus - une augmentation intensive du niveau d'hCG se poursuit. En outre, la croissance se poursuit, atteignant 12 000, 13 000, 17 000 mUI / ml et plus. Il convient de noter que déjà à partir de 8 semaines. il y a une baisse progressive des indicateurs hormonaux.

Il existe également un tableau HCG spécial pour la FIV, qui permet immédiatement après la FIV, pendant le transfert d'embryon, de contrôler si la concentration hormonale est normale. Grâce à ce tableau, la dynamique de la FIV est surveillée.

Âge de l'embryonDPP trois joursDPP cinq joursHCG minimumMilieu HCGHCG est le plus grand
7 jours.4224Dix
8 jours.cinq33718
9 jours.643Onze18
10 jours.7cinq81826
11 jours.86Onze2845
12 jours.neuf7174565
13 jours.Dix82273105
14 jours.Onzeneuf29105170
15 jours.12Dix39160270
16 jours.13Onze68260400
17 jours.Quatorze12120410580
18 jours.1513220650840
19 jours.seizeQuatorze3709801200
20 jours.171552013802000
21 jours.18seize75019603100
22 jours.dix-neuf17105026804900
23 jours.2018140035506200
24 jours.21dix-neuf183046507800
25 jours.2220240061509800
26 jours.23214200816015600
27 jours.242254001020019500
28 jours.252371001130027300
29 jours.262488001360033 000
30 jours.2725105001650040 000

MoM est le rapport de l'hCG à la moyenne. Dans une grossesse normale, ce chiffre est de 0,5-2.

La détermination de la gonadotrophine chorionique est très importante pour une surveillance de haute qualité de la santé de la mère et du bébé. En outre, si nécessaire, un test de progestérone et d'autres études sont effectués. Mais c'est le niveau d'hCG par semaines de grossesse qui permet de suivre les indicateurs et de noter en temps opportun les écarts par rapport à la norme. Le tableau des normes d'hCG par semaine de grossesse est un outil pratique pour une femme qui peut connaître le niveau de l'hormone à 5 semaines, 6 semaines, 7 semaines de grossesse, etc. Cependant, les résultats des tests doivent être évalués par un médecin, car seul un spécialiste peut comprendre comment ils répondent à la norme. Le gynécologue peut noter le niveau approprié d'hCG pour une grossesse extra-utérine par semaines et, en évaluant les résultats, agir en temps opportun.

Pour confirmer la grossesse, il est important d'obtenir des résultats précis, pour lesquels l'analyse est effectuée un jour spécifique après l'ovulation (DPO). Donc, si à la fin nous obtenons de l'hCG 14, alors il est trop tôt pour parler de grossesse et de l'apparition de l'hCG 25 et plus (par exemple, valeurs 65), nous pouvons parler de conception.

Normalement, chez les femmes non enceintes, ainsi que chez les hommes, le niveau varie de hCG 0 à hCG 5. C'est-à-dire une variante de la norme, si une femme a un taux d'hormone inférieur à 1, 1, 1,2, ainsi que hCG 2 ou hCG 3.

Si un résultat est obtenu dans la plage de 5 à 25, le médecin prescrit une ré-analyse après quelques jours, car les indicateurs de l'hCG 7 ou de l'hCG 10 nécessitent soit une confirmation, soit une réfutation de la grossesse. Par conséquent, le médecin, notant, par exemple, l'indicateur hCG 6 ou hCG 12, prescrit une autre étude dans 2-3 jours.

La soi-disant grossesse biochimique, qui se termine toujours par une fausse couche lorsque la prochaine menstruation survient au début du cycle, conduit à une légère augmentation des taux d'hormones chez celles qui ont conçu.

Comment analyser?

À quoi ressemble la recherche sur l'hCG? Pour déterminer la bêta-hCG, vous devez faire un don de sang. Lors de la détermination de la b-hCG totale, il est conseillé de faire des tests le matin, avant les repas. Pour déterminer la bêta-hCG libre, dont le taux pendant la grossesse dépend de la période, vous devez effectuer des tests au plus tôt 5 jours après le retard des règles..

Si le taux de bêta hCG à une certaine période de grossesse ne correspond pas au résultat obtenu, l'analyse doit être répétée quelques jours plus tard. Le décryptage des données reçues est effectué par un spécialiste. Vous pouvez également apprendre de lui comment convertir des unités de mesure.

Vous devez savoir, en faisant un don de sang pour l'hCG, que cette hormone est également déterminée dans le liquide amniotique et dans l'urine. Pour ceux qui s'intéressent à l'endroit où le sang est prélevé pour l'hCG pendant la grossesse, vous devez savoir que pour l'analyse, il est nécessaire de donner du sang d'une veine. Le moment du don de sang dépend de l'avis du médecin. Une analyse de la hCG libre afin d'identifier les pathologies est réalisée à 14-18 semaines. Le temps d'attente pour le résultat dépend de la clinique. En règle générale, il n'est pas nécessaire d'attendre longtemps: la femme reçoit les résultats en un jour. Lorsqu'un test sanguin d'hCG révèle une grossesse, il est impératif de suivre toutes les recommandations du gynécologue observant la femme.

Le coût du test hCG dépend de la clinique où il est effectué. Si une femme est intéressée par le prix, vous pouvez savoir combien coûte un test sanguin en visitant le site Web de la clinique ou en y appelant..

Souvent, tout forum thématique contient des articles sur le sujet «HCG négatif, résultant en une grossesse». Une situation similaire, en règle générale, indique que le calendrier d'ovulation a été mal calculé et, par conséquent, l'analyse n'a pas été soumise à temps. Vous pouvez passer le test quelques jours après le délai. Si vous le passez pour 13 DPO, vous pouvez obtenir un résultat clair indiquant une grossesse.

Calculateur d'hormone chorionique

Un moyen pratique de déchiffrer les résultats d'analyse obtenus est un calculateur de hCG en ligne. Un tel calculateur de croissance hCG permet de calculer l'âge gestationnel, pour déterminer si la dynamique d'une augmentation de l'hormone pendant la grossesse est normale. En outre, le calculateur de hCG en ligne en dynamique après FIV aide à déchiffrer les résultats d'analyse.

Raisons de l'augmentation de l'hCG

Comment l'hCG devrait se développer pendant la grossesse peut être trouvée dans le tableau. Mais il existe un certain nombre de facteurs qui provoquent une augmentation de la gonadotrophine humaine. Cela se produit lorsque ce qui suit se produit:

  • Grossesses multiples (si des jumeaux ou plus d'enfants sont attendus).
  • Malformations du bébé à naître et présence d'anomalies chromosomiques.
  • Diabète.
  • L'utilisation de la gonadotrophine chorionique pour le traitement.
  • Tumeurs trophoblastiques.

Raisons de la baisse de l'hCG

  • Grossesse extra-utérine.
  • Mort fœtale prénatale.
  • La présence de la menace d'avortement, grossesse manquée.
  • Manifestation de certaines anomalies chromosomiques.

Un faible taux d'hCG pendant le développement de la grossesse est une raison de consulter d'urgence un médecin. Ceux qui ont une faible hCG après une FIV ne devraient pas chercher des exemples et des histoires sur des situations similaires. Si ce chiffre est très bas après la FIV, des recherches supplémentaires et des soins médicaux sont nécessaires..

HCG comme marqueur d'anomalies foetales

Le test hCG est l'une des étapes du dépistage prénatal. C'est la méthode de base du diagnostic prénatal..

Après que la période menstruelle ne soit pas arrivée le jour prévu, la femme a passé un test de grossesse et il s'est avéré positif, ou a passé un test sanguin de grossesse aux premiers stades, la question devient urgente pour elle lorsque tous les tests peuvent être effectués. Pour suivre le développement de l'enfant, la femme enceinte doit subir un dépistage au premier trimestre. Ce processus implique l'évaluation des informations obtenues par échographie, ainsi que le niveau d'hormones, y compris la gonadotrophine chorionique humaine. Lors de la toute première échographie, le sac vitellin est examiné, en s'assurant que l'embryon est correctement placé.

Quand faire une telle analyse et comment la prendre correctement, le médecin explique lors d'un rendez-vous prévu..

  • Au cours du premier trimestre, vers 10-14 semaines, deux marqueurs biochimiques sont testés: l'hCG et la PAPP-A (il s'agit d'une protéine plasmatique A associée à la grossesse).
  • Au deuxième trimestre, vers 16-18 semaines, un double test est effectué: AFP (alpha-foetoprotéine), estriol-A et hCG.

Les données obtenues, ainsi que les résultats de l'échographie, permettent de déterminer les risques de développer des malformations, ainsi que des anomalies chromosomiques chez le bébé. Le médecin doit prendre en compte le poids et l'âge de la mère, son état de santé, la taille du fœtus, ainsi que la santé des enfants déjà nés.

Au début de la grossesse, une femme a un grand nombre de questions sur la recherche - quel jour faire l'analyse, comment la prendre en dynamique, combien d'analyse est effectuée, etc. Toutes doivent être posées au gynécologue.

À propos, des chercheurs des années 90 du siècle dernier ont découvert que les mères porteuses d'enfants trisomiques avaient deux fois ou plus des taux d'hCG dans leur sang. Il n'y a toujours pas d'explication précise du mécanisme d'augmentation hormonale, mais cet indicateur est le marqueur le plus sensible du chromosome de la trisomie 21.

En outre, le médecin prescrit une échographie, au cours de laquelle un certain nombre de paramètres sont évalués - BPD, CTE du fœtus, etc. À l'échographie à 11 semaines, l'absence de visualisation de l'os nasal du fœtus peut indiquer la maladie de Down. Les indicateurs échographiques à 20 semaines permettent d'évaluer des paramètres importants - croissance fœtale, poids corporel, diamètre de l'ovule, etc. et de s'assurer que l'enfant se développe normalement.

Un tableau spécial aidera à estimer la taille de l'ovule par semaines de grossesse.

Sous quelles anomalies fœtales le niveau de hCG change?

Le niveau de cette hormone peut changer dans les maladies et conditions suivantes:

  • Syndrome de Down: Dans une telle situation, il y a une augmentation de l'hCG et en même temps un faible niveau d'autres marqueurs.
  • Syndromes Patau, Edwards (faible hCG et autres marqueurs).
  • Syndrome de Turner (HCG inchangé, autres marqueurs ci-dessous).
  • Malformations graves du cœur fœtal et du tube neural.

S'il existe un risque élevé de développer des anomalies, votre médecin peut vous conseiller de passer des tests supplémentaires et de subir des examens. Des résultats très précis sont fournis par des diagnostics invasifs. De plus, compte tenu de la durée de la grossesse, d'autres méthodes de recherche sont utilisées:

  • amniocentèse;
  • biopsie chorionique;
  • cordocentèse.

Si le dépistage montre des résultats insatisfaisants, il est important de s'assurer de consulter un généticien et de savoir quoi faire ensuite..

Parfois, par exemple, avec des grossesses multiples, le dépistage est très difficile, voire impossible. Dans ce cas, l'hCG croît proportionnellement au nombre de fruits qui se développent. Cependant, il est très difficile de calculer le risque pour chaque enfant individuellement..

Niveau de HCG pendant la grossesse extra-utérine

Chez une femme avec une grossesse extra-utérine, un ovule fécondé n'est pas attaché dans la couche interne de l'utérus, mais à tout autre endroit. En règle générale, cela se produit dans les trompes de Fallope, moins souvent dans les ovaires, l'utérus et les intestins. Il s'agit d'une condition dangereuse car la grossesse est généralement interrompue. Cette situation est très dangereuse, car une femme peut mourir d'une hémorragie interne grave, difficile à arrêter..

Cependant, les médecins modernes peuvent établir ce diagnostic à temps et prendre toutes les mesures nécessaires. Il s'agit d'une échographie et d'un test sanguin pour l'hCG. Étant donné que pendant une grossesse extra-utérine (extra-utérine), il existe des conditions très difficiles pour la fixation de l'œuf, c'est-à-dire certaines caractéristiques de la croissance de la gonadotrophine chorionique et de son niveau..

L'hCG se développe-t-elle avec une grossesse extra-utérine? Les indicateurs HCG dans la grossesse extra-utérine se développent lentement, ne correspondent pas à ceux indiqués dans les tableaux. Il est nécessaire de surveiller cet indicateur, car avec sa croissance très lente, il est important de procéder à une échographie à l'aide d'un capteur vaginal pour détecter l'ovule dans l'utérus ou à l'extérieur de l'utérus. Ceci est possible si le niveau de hCG est de 1000 UI / L. Dans le cas où, au niveau indiqué de l'hormone, l'embryon n'est pas trouvé, il est nécessaire de pratiquer une chirurgie laparoscopique et de rechercher l'ovule.

Quels sont les signes d'une grossesse extra-utérine?

  • Douleurs abdominales après des règles retardées.
  • Sensation de douleur pendant les rapports sexuels et les examens vaginaux.
  • Écoulement sanglant (parfois).
  • Évanouissement pendant le retard.

Si un ou plusieurs de ces signes apparaissent, il est important de consulter un médecin pour déterminer leur cause. Pour exclure une grossesse extra-utérine, une analyse de l'hCG, une échographie est effectuée.

Grossesse gelée

Il arrive que chez une femme enceinte, après confirmation de la conception, les signes de grossesse cessent brusquement ou ne se produisent pas du tout. Dans ce cas, la mort de l'embryon se produit, mais pour certaines raisons, la fausse couche ne se produit pas. La réponse à la question de savoir si l'hCG se développe avec une grossesse congelée est négative. Après tout, l'hCG n'est pas produite pendant une grossesse congelée, elle cesse donc de croître. Ensuite, il diminue. L'échographie détecte un embryon sans rythme cardiaque ou un œuf fœtal vide.

La grossesse peut geler pour de telles raisons

  • Anomalies chromosomiques (en gros, la grossesse se fige jusqu'à 10 semaines.).
  • Maladies infectieuses de la mère (très souvent, cela est dû à une endométrite chronique).
  • Anomalies anatomiques de l'utérus.
  • Perturbation du processus de coagulation sanguine (thrombophilie).

Si, après le gel de la grossesse, une fausse couche ne se produit pas, un avortement ou un curetage doit être pratiqué. Dans le cas où la décoloration se produit deux fois ou plus, le couple doit subir un examen pour déterminer pourquoi cela se produit et si l'homme ou la femme présente certains écarts.

La mort fœtale à une date ultérieure est appelée prénatale. Dans le même temps, le niveau d'hCG diminue également, bien que ce ne soit pas important sur le plan diagnostique, car il n'est pas mesuré dans les périodes ultérieures..

HCG avec anembryonie (une pathologie dans laquelle la grossesse gèle jusqu'à 5 semaines, lorsque l'ovule est formé) peut augmenter ou rester la même.

Tumeurs trophoblastiques

De plus, la dynamique de l'HCG permet de diagnostiquer les tumeurs trophoblastiques.

Skid de vessie partiel et complet

Si la grossesse se développe normalement, une fois le sperme et l'ovule drainés, un zygote se forme, contenant les informations génétiques du père et de la mère. Mais dans certains cas, il y a une sorte d'expulsion des chromosomes de l'œuf de l'ovule. Dans ce cas, la femme développe une condition similaire à la grossesse, mais seul le matériel génétique du père y est impliqué. Ce phénomène est défini comme un dérapage kystique complet..

S'il y a une dérive vésiculaire partielle, l'information de l'ovule reste, cependant, l'information du sperme double.

Et dans le cours normal de la grossesse, et avec une dérive kystique, le chromosome du père détermine la formation du placenta et du trophoblaste. Si ces chromosomes sont doublés, le trophoblaste se développe très rapidement, tandis qu'une très grande quantité d'hormones commence à être libérée dans le sang, y compris la gonadotrophine humaine. Le diagnostic de cette maladie est basé sur cela..

Si une femme a une dérive kystique, la grossesse ne peut pas se développer normalement. Le résultat est un avortement spontané. Cependant, le plus grand danger d'une telle condition est que le trophoblaste hyperactif est progressivement introduit dans l'utérus, puis au-delà de ses limites et, par conséquent, une tumeur avec des métastases se forme..

Par conséquent, il est nécessaire de déterminer en temps opportun cette maladie et d'effectuer un traitement..

Les principaux signes de dérive kystique sont:

  • Vomissements constants et indomptables, beaucoup plus douloureux qu'avec une toxicose ordinaire.
  • Saignement utérin (torchis abondant) précoce.
  • La taille de l'utérus est plus grande que la normale pour cette période.
  • Symptômes de prééclampsie (parfois).
  • Doigts tremblants, palpitations, perte de poids (rare).

Lorsque les signes décrits ci-dessus sont notés, il est important de consulter un gynécologue, de subir une échographie et de se faire tester pour l'hCG.

Si la grossesse se développe normalement, le taux de cette hormone augmente rarement de plus de 500000 UI / L. Il existe un calcul approximatif des normes hormonales pour chaque période. Mais si la dérive kystique se développe, le niveau de hCG diffère, plusieurs fois supérieur à ces normes..

Pour guérir une taupe hydatidiforme, tout trophoblaste doit être retiré de l'utérus. Pour cela, un curetage ou d'autres interventions chirurgicales sont effectués..

Il peut arriver qu'une taupe kystique bénigne se transforme en un carcinome chorionique malin. En règle générale, les métastases apparaissent très rapidement avec cette tumeur. Mais elle répond bien à la chimiothérapie.

Il existe les indications suivantes pour la chimiothérapie:

  • Taux de HCG supérieur à 20000 UI / L un mois après le retrait de la taupe de la plaquette.
  • Une augmentation du niveau de cette hormone après le retrait du dérapage de la vessie.
  • Métastases vers d'autres organes.

Carcinome chorionique

Le carcinome chorionique peut se manifester à la fois après une dérive kystique et après un accouchement ou un avortement. Si une femme développe cette maladie, 40 jours après la fin de la grossesse, le taux d'hCG n'a pas baissé, mais son augmentation est notée. Des saignements utérins peuvent également survenir, signes qui indiquent des métastases. Dans une telle situation, il existe des indications pour la chimiothérapie et la chirurgie. À l'avenir, le patient devrait être surveillé. Combien de temps cela devrait-il durer, le médecin décide.

L'utilisation de médicaments contenant de la gonadotrophine chorionique

Comme toutes les hormones humaines, le niveau de gonadotrophine chorionique humaine peut dépendre de divers facteurs. Ainsi, le résultat du test est influencé par le fait qu'une femme prend des médicaments contenant de la gonadotrophine humaine par voie orale.

En règle générale, ces médicaments sont prescrits aux femmes souffrant d'infertilité, ainsi que pendant la période où les préparations pour la FIV sont en cours, afin d'augmenter le niveau de l'hormone.

Dans de rares cas, ces médicaments sont pris en cas de risque de fausse couche. Dans tous les cas, si une femme utilise de tels médicaments, vous devez en avertir le médecin avant de prendre des mesures et des analyses..

Prenant une variété de médicaments, de nombreuses femmes souhaitent savoir si elles peuvent influer sur les niveaux de cette hormone. Par exemple, il est souvent demandé si Dufaston affecte les niveaux d'hCG. Selon les experts, Duphaston peut légèrement affecter le niveau de cette hormone, car ce médicament contrôle le niveau de progestérone. Cependant, si les normes de l'hCG ne sont pas conformes, cela ne peut pas être attribué à l'effet du médicament, car nous pouvons parler d'un état pathologique.

Les médicaments hormonaux, dont le composant actif est la gonadotrophine chorionique humaine, sont Profazi, Pregnil, Humegon, Horagon, Choriogonin, Menogon. Ils restaurent le processus ovulatoire, activent l'activité hormonale du corps jaune. À quelle taille du follicule une injection est administrée, le médecin détermine.

Dans un premier temps, des recherches sont menées sur les hormones, leur taux chez la femme et les écarts. S'il y a certains écarts, en particulier, la progestérone est inférieure à la normale, ce que cela signifie, le médecin vous expliquera lors de la consultation et prescrira un traitement spécifique.

Si nécessaire, afin de stimuler l'ovulation, des injections d'hCG de 5000 à 10000 UI sont prescrites, afin de maintenir la grossesse - de 1000 à 3000 UI. Le choix de la dose individuelle est important. Par conséquent, si une injection est de 10000, lors de l'ovulation, si une injection est de 5000, après combien d'ovulation, le spécialiste vous expliquera.

Actuellement, la gonadotrophine chorionique humaine est également utilisée par les athlètes, car sous son influence, la testostérone augmente dans le corps masculin..

Résultat de test faux positif

Ceux qui s'intéressent à la durée du test de grossesse pour cette hormone, il convient de noter que dans certaines situations, les tests peuvent être faux positifs.

Cela se produit dans les cas suivants:

  • Certains experts disent que lorsque vous prenez des contraceptifs oraux, le niveau de l'hormone peut augmenter. Cependant, il n'y a aucune preuve prouvée que la contraception affecte l'hCG..
  • En règle générale, après l'accouchement ou l'avortement, le niveau d'hormones diminue pendant sept jours. Dans certains cas, le médecin attend 42 jours, après quoi des tests sont effectués et il peut poser un diagnostic. Si l'analyse montre que l'hCG n'a pas diminué ou augmenté, alors nous pouvons parler d'une tumeur trophoblastique.
  • Le niveau peut rester élevé avec la manifestation de métastases de chorionicarcinome, dérive kystique.
  • D'autres tumeurs peuvent également se développer à partir de tissus embryonnaires, mais elles augmentent rarement le niveau de l'hormone. Par conséquent, en présence d'une éducation dans le cerveau, l'estomac, les poumons et un niveau élevé de gonadotrophine chorionique, tout d'abord, il y a une suspicion de tumeurs trophoblastiques avec métastases.

Ainsi, l'indice hCG chez les femmes non enceintes ne doit pas être supérieur à ceux qui sont normaux. La norme d'hCG chez les femmes non enceintes est de 0 à 5. Le niveau de cette hormone chez une femme non enceinte peut être plus élevé dans les premiers jours après un avortement, lors de la prise de certains médicaments, ainsi qu'avec le développement de certaines pathologies.

Immunité HCG

Dans de rares cas (unités) dans le corps féminin, des anticorps dirigés contre l'hormone chorionique sont produits. Ils constituent un obstacle à la fixation normale d'un ovule fécondé dans l'utérus et à son développement ultérieur..

Par conséquent, si dans deux cas ou plus la grossesse s'est terminée par une fausse couche spontanée, il est important de passer une analyse pour déterminer les anticorps anti-hCG et savoir s'il existe certaines anomalies. Si le résultat est positif, le traitement est administré au cours du premier trimestre.

La femme se voit prescrire des glucocorticoïdes et des héparines de bas poids moléculaire. Cependant, il est important de considérer que les organismes qui produisent des anticorps contre l'hCG sont rares. Par conséquent, en l'absence de grossesse, vous devez d'abord passer par toutes les études et exclure l'influence d'autres facteurs sur la santé des femmes et des hommes..

conclusions

Ainsi, l'analyse de l'hCG est une étude très importante pendant la période de naissance d'un bébé. Il est tout à fait compréhensible qu'après avoir reçu les résultats de la recherche, les patients se posent de nombreuses questions. Par exemple, pourquoi l'hCG croît, mais ne double pas, comment déchiffrer correctement l'hCG selon DPO, etc., le myome affecte-t-il le niveau de l'hormone, etc..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

À combien de semaines de grossesse est-il préférable de faire la première échographie: combien de semaines après la conception vaut-il mieux le faire et pourquoi ce n'est pas bien

Nutrition

L'article justifie le moment de la première échographie pendant la grossesse et fournit également des informations sur les caractéristiques de cette procédure et les résultats qui peuvent être obtenus avec son aide..

Aiguë pendant la grossesse.

Accouchement

Est-il possible de manger des aliments épicés pendant la grossesse? Comme vous le savez, dans l'attente d'un enfant, de nombreuses femmes ont un changement radical de goût: quelqu'un veut du salé et quelqu'un d'épicé.

Fitness pour deux: cours de fitness pour femmes enceintes

Analyses

Nous prévoyons un cours de fitness pour les femmes enceintes. Comment faire des exercices simples et sûrs pour renforcer vos fessiers, vos bras et votre dos.

Éruption cutanée pendant la grossesse

Nutrition

Articles d'experts médicauxLes éruptions cutanées pendant la grossesse sont assez fréquentes. La raison de ce phénomène peut être des problèmes généraux dans le corps, ainsi que l'exacerbation de certaines maladies..