Principal / Infertilité

Hypoxie fœtale pendant la grossesse

Nous savons tous que pendant la grossesse, les pensées d'une femme sont dirigées dans une seule direction. Elle rêve d'un futur bébé, d'une vie heureuse ensemble, elle se soucie déjà de sa condition et de son confort et souhaite que le bébé naisse fort, en bonne santé et à l'heure.

Pour que le fœtus se développe pleinement pendant la grossesse et l'accouchement, tous les processus dans les deux organismes - l'enfant et la mère - doivent se dérouler normalement, comme prévu. Toute violation peut affecter l'état du bébé. Et une telle situation peut survenir pour de nombreuses raisons. Souvent, les femmes enceintes reçoivent un diagnostic d'hypoxie fœtale. Et c'est une raison sérieuse de penser et d'agir..

Que ce passe-t-il?

Le mot «hypoxie» signifie une carence en oxygène. Autrement dit, en ce qui concerne l'hypoxie fœtale, cela signifie que le bébé reçoit moins d'oxygène du corps de la mère et que la privation d'oxygène du fœtus commence, comme le disent les médecins. Cette condition peut se développer pendant la grossesse (puis diagnostiquée avec une hypoxie chronique) ou directement lors de l'accouchement (on parle d'hypoxie aiguë).

Que se passe-t-il lorsqu'il n'y a pas assez d'oxygène? Bien sûr, le bébé commence à s'étouffer. Mais ce n'est pas immédiat. Avant, dans son petit corps, il y a un certain nombre de violations dont les conséquences, si l'hypoxie n'est pas détectée et que des mesures thérapeutiques ne sont pas prises à temps, peuvent être irréversibles.

Le manque d'oxygène aux premiers stades de la grossesse (lors de la ponte et de la formation des organes et des systèmes) peut provoquer une violation du développement de l'embryon, allant jusqu'à des anomalies et des blessures. Et dans les derniers stades, le système nerveux central et le développement physique de l'enfant en souffrent: un retard de croissance se produit, le nouveau-né s'adapte moins bien au nouvel environnement et peut avoir des anomalies physiques et mentales. Les enfants nés avec une hypoxie ont des troubles du système nerveux autonome, une hypertonicité musculaire, le bébé est agité, méchant, mange et dort mal. Un tel enfant devrait être sous la surveillance constante d'un neurologue..

Lorsque le fœtus souffre d'un manque d'oxygène, tous ses organes et systèmes commencent à fonctionner de manière améliorée, essayant d'obtenir un gaz vital pour lui-même. Cela est possible en raison des capacités compensatoires accrues du petit organisme. La femme ressent cette activation par la mobilité accrue du bébé. Mais cela ne durera peut-être pas longtemps. Et si l'apport normal d'oxygène n'est pas rétabli et que le métabolisme n'est pas normalisé à temps, la dépression s'installe rapidement - le bébé se calme, car sans oxygène, il ne peut plus bouger. Les conséquences de cette condition peuvent être irréversibles. Par conséquent, si après une augmentation soudaine d'activité, votre bébé gèle soudainement (vous ne ressentez pas plus de 3 mouvements par heure), vous devez consulter immédiatement un médecin! Il est possible d'identifier l'hypoxie avec la plus grande fiabilité grâce à des études complémentaires: cardiotocographie et Doppler.

Pourquoi cela arrive?

L'oxygène pénètre dans tous nos organes et systèmes avec le sang. L'hémoglobine transporte l'oxygène et sans fer, elle n'est pas produite. Autrement dit, avec l'anémie (carence en fer), la production d'hémoglobine et, par conséquent, le flux d'oxygène dans le sang et dans tout le corps diminue naturellement. Cependant, un manque de fer dans le sang de la mère n'est pas la seule cause d'hypoxie..

Pendant la grossesse, le volume de sang circulant dans le corps de la mère augmente considérablement, car il alimente le fœtus à travers le placenta. Si le métabolisme utéroplacentaire s'aggrave, l'embryon ne peut pas recevoir la quantité requise de tous les nutriments, y compris l'oxygène, qui lui sont fournis par le sang maternel. Un trouble métabolique entre la mère et le fœtus survient avec une insuffisance placentaire. Bloque le flux d'oxygène vers le fœtus et le tabagisme pendant la grossesse, car la nicotine resserre les vaisseaux sanguins et la circulation sanguine est altérée. On sait également que la fumée de tabac pénètre dans l'embryon à travers le placenta et se termine par un écran de fumée - comment ne pas suffoquer... Cela ne fonctionne pas bien sur les vaisseaux sanguins et l'alcool.

En général, le développement de l'hypoxie peut provoquer un certain nombre de maladies (en particulier les maladies chroniques d'une femme) et de troubles dans les organismes du fœtus et de la mère et dans le placenta:

  • maladies cardiovasculaires d'une femme enceinte;
  • anémie;

Hypoxie fœtale pendant la grossesse et l'accouchement

Porter un bébé sous son cœur est à la fois le bonheur et une charge prononcée sur le corps d'une femme. L'hypoxie fœtale pendant la grossesse et l'accouchement ne peut survenir que du fait qu'à tout stade de la gestation, le corps humain ne peut pas faire face à cette charge, en particulier au niveau vasculaire.

Le manque d'oxygène fourni au bébé avec du sang devient la base d'un retard de développement progressif et peut devenir un facteur de risque de mort intra-utérine.

Hypoxie fœtale pendant la grossesse

Les perturbations de la circulation sanguine avec un manque chronique d'oxygène à tout stade de la grossesse peuvent causer les problèmes suivants:

  • violation de la fixation de l'ovule à la paroi de l'utérus avec risque de grossesse gelée;
  • fausse couche spontanée;
  • développement anormal et fixation du placenta;
  • anomalies fœtales dues à l'effet prolongé de l'hypoxie sur les organes et les tissus, en particulier sur les structures cérébrales du bébé;
  • la survenue d'une pathologie fœtale incompatible avec la vie, entraînant la mort intra-utérine.

Quelles sont les raisons de ces terribles complications causées par un manque de gaz vital dans le sang d'une femme?

1. Maladies d'une femme

Les plus importants sont les problèmes cardiovasculaires et les maladies chez les femmes. En particulier, en présence d'une malformation cardiaque, même si une opération chirurgicale a été préalablement réalisée, et le chirurgien cardiaque a permis de porter et de donner naissance à l'enfant. La charge sur le muscle cardiaque est si prononcée qu'un cœur malade ou opéré ne peut pas y faire face, ce qui entraîne une hypoxie.

L'hypertension est un autre facteur important. Avec une augmentation constante de la pression artérielle dans le contexte d'un vasospasme, la quantité requise d'oxygène et de nutriments n'est pas fournie à l'enfant. Les maladies et conditions telles que le diabète sucré, la gestose, le conflit Rh sont importantes, dans lesquelles la circulation sanguine dans les plus petits vaisseaux est nécessairement perturbée.

2. Anémie

La réduction de la quantité d'hémoglobine, qui survient souvent chez les filles et les femmes en dehors de la grossesse, est d'une grande importance lors du port d'un fœtus. Et la raison en est simple: l'hémoglobine assure le transfert de l'oxygène dans le sang et, en cas de manque, l'enfant ne recevra constamment pas la quantité requise. De plus, en dehors de la grossesse, le corps de la femme est capable de faire face à cela, mais pendant la grossesse, une hypoxie se produit toujours.

3. Maladies de l'utérus

Peu importe le son, la vie du bébé dépend de la circulation sanguine chez le fœtus. En cas de problèmes gynécologiques (fibromes, endométriose, tissu cicatriciel, inflammation chronique), une hypoxie fœtale pendant la grossesse et l'accouchement sera obligatoire. Et l'essentiel ici est de savoir combien cela sera exprimé et combien le bébé souffrira.

Exemple de maladie utérine: fibromes

4. Problèmes avec le placenta

Le placenta, en tant qu'organe intermédiaire, par lequel le «ventre» est entièrement pourvu de tout le nécessaire, doit fonctionner pleinement pour que le bébé n'ait pas de difficultés de croissance et de développement. Malheureusement, tout défaut de positionnement ou d'attache peut provoquer une hypoxie. En particulier, cela se produit avec le placenta praevia, emplacement bas, lorsque le bord du placenta est dans les parties inférieures de l'utérus.

Hypoxie fœtale pendant le travail

Si pendant la grossesse, le manque d'oxygène agit lentement et progressivement, pendant le travail, toute violation du flux sanguin entraîne un risque élevé pour la vie de l'enfant. Il faut garder à l'esprit que l'accouchement est toujours une situation stressante pour le fœtus, car au moment des contractions, la circulation sanguine est toujours perturbée, mais ces moments sont de courte durée..

Mais avec une violation inattendue et soudaine de la circulation sanguine, une asphyxie (manque aigu et prolongé d'oxygène) peut survenir, dans laquelle l'enfant peut mourir. Quelles sont les causes de l'asphyxie?

1. Décollement placentaire

La séparation soudaine du placenta de la paroi de l'utérus est l'une des principales causes de mort fœtale intra-utérine. Lorsque cela se produit, le médecin ne dispose pas de plus de 10 à 20 minutes entre le moment du détachement et le retrait du bébé de l'utérus pour sauver la vie du bébé. Si vous remarquez un détachement à temps, vous pouvez l'attraper. Mais seulement si la femme enceinte est à la maternité, où elle peut effectuer une césarienne en urgence.

2. Violation du travail

Avec de faibles contractions, lorsque le bébé en train de naître ne se déplace pas dans le canal génital, il existe un risque sérieux de manque d'oxygène pour le bébé. Et ici, il est nécessaire non seulement de fournir une assistance à la femme à temps, mais aussi de passer à un accouchement chirurgical en temps opportun..

3. Rupture utérine

Cela doit être craint dans les cas où il y a un défaut sur l'utérus. Le plus souvent, il s'agit d'une cicatrice après une césarienne antérieure ou après une intervention chirurgicale de l'utérus. Par conséquent, dans la grande majorité des cas, les femmes ayant une cicatrice sur l'utérus préfèrent accoucher par chirurgie, et seules les femmes sont autorisées à accoucher naturellement dont les médecins sont sûrs à 100% de la viabilité de la cicatrice..

Dans les cas où la circulation sanguine entre la mère et l'enfant est perturbée, il faut d'abord craindre pour la santé et la vie du bébé. Il est particulièrement important de faire tout ce qui est nécessaire dans les premiers stades de l'hypoxie fœtale, lorsqu'il n'y a toujours aucun signe ni aucune menace pour l'enfant. Il est nécessaire de suivre strictement les recommandations du médecin. Et si nécessaire, suivre un traitement dans un hôpital obstétrique, où il est possible de fournir une assistance médicale d'urgence à la mère et au bébé.

Hypoxie fœtale pendant la grossesse

Qu'est-ce que l'hypoxie fœtale pendant la grossesse?

L'hypoxie fœtale pendant la grossesse est un manque d'oxygène, qui se produit en raison de divers processus pathologiques.

L'hypoxie fœtale pendant la grossesse survient à la suite d'un manque prolongé d'oxygène. Aux premiers stades, la pathologie peut retarder le développement, car c'est au cours de cette période que tous les principaux organes internes se forment. Dans les derniers stades - affecte négativement le système nerveux central de l'embryon.

À la suite d'un manque d'oxygène, le corps du bébé commence à compenser la carence au détriment de ses propres ressources, sa fréquence cardiaque monte à 160 battements / min pour améliorer la circulation sanguine. Si le processus n'est pas diagnostiqué en temps opportun, un retard de développement se forme, à la fois physique et mental.

Dans la pratique médicale, il existe des types de pathologies chroniques et aiguës, qui diffèrent par la durée d'exposition et la période d'occurrence.

L'hypoxie fœtale chronique pendant la grossesse est causée par les conséquences, exprimées par le sous-développement des organes internes et une mauvaise adaptation dans la période post-partum.

Une pathologie aiguë survient pendant le travail et menace la vie du bébé. Un accouchement prolongé, avec une infection ou un saignement qui s'est ouvert, provoque pratiquement une suffocation (asphyxie) et nécessite des soins médicaux urgents.

Hypoxie fœtale pendant la grossesse: signes, symptômes et conséquences

Il est assez difficile d'en apprendre davantage sur la formation de l'hypoxie aux premiers stades. Seul un médecin pourra identifier et suspecter par un test sanguin, où les résultats montreront des signes d'anémie (manque d'hémoglobine).

Les symptômes ne peuvent être reconnus d'eux-mêmes qu'après 16 à 18 semaines de développement intra-utérin, lorsque le bébé commence à bouger. Dans les derniers stades, le manque d'oxygène est déterminé par la diminution de l'activité physique. Des sentiments de mouvement presque imperceptible et de rares secousses du bébé se forment.

Pour diagnostiquer plus précisément le processus pathologique, vous pouvez utiliser des études spéciales:

  1. Une échographie permet de déterminer le retard de développement en mesurant la taille, le poids et le volume de l'enfant. Pour comprendre le fonctionnement du placenta, les parois de l'organe embryonnaire sont mesurées.
  2. L'imagerie Doppler peut détecter des troubles circulatoires dans les artères utérines et le placenta, ce qui indique un apport d'oxygène insuffisant. La bradycardie (rythme cardiaque lent) est fréquente, le diagnostic est donc clair à partir de la fréquence cardiaque.
Après 30 semaines, la cardiotocographie est utilisée pour le diagnostic. Parmi les examens de laboratoire, une amnioscopie est prescrite, ainsi que des tests hormonaux et biochimiques.

Les symptômes et les conséquences dépendent de la gravité. En cas d'hypoxie prolongée, la respiration des tissus est altérée, les organes vitaux ne peuvent pas se développer normalement. Il existe un risque de mort embryonnaire intra-utérine, d'étouffement et de traumatisme grave à la naissance.

Raisons de la formation

Les raisons peuvent être très variées. Le principal facteur à l'origine de la pathologie est l'anémie - une diminution de l'hémoglobine dans le sang et l'incapacité de fournir la quantité requise d'oxygène à l'enfant.

D'autres raisons incluent:

  • maladies respiratoires, cardiovasculaires ou sanguines chez la mère;
  • Conflit Rh-sang;
  • infections et virus dans le corps d'une femme;
  • hérédité;
  • clampage ou enchevêtrement du cordon ombilical;
  • toxicose prolongée;
  • concevoir plus d'un fœtus;
  • décollement prématuré et vieillissement du placenta.
Polyhydramnios provoque également des difficultés métaboliques et nécessite un traitement rapide.

Comment éviter l'hypoxie fœtale pendant la grossesse?

Afin d'éviter la maladie, il est nécessaire de se préparer à l'avance pour une future conception. Éliminez les mauvaises habitudes, ajustez le régime alimentaire et soyez dépisté pour les maladies infectieuses.

Une surveillance en temps opportun et une gestion compétente du développement intra-utérin aideront à prévenir la formation de pathologies. La prévention consiste en un diagnostic précoce et une thérapie complexe, qui vise à normaliser la circulation placentaire..

Le repos au lit, les émotions positives et les médicaments qui améliorent la circulation sanguine aideront à éviter l'apparition de la maladie. Une gymnastique spéciale avec des exercices de respiration peut être recommandée pour réduire le tonus de l'utérus et augmenter le métabolisme.

Comment et comment traiter l'hypoxie fœtale pendant la grossesse

Avant de commencer le traitement, les médecins découvrent le facteur fondamental qui a conduit à la maladie, et déjà à partir des raisons et du diagnostic posé, une thérapie complexe est prescrite.

Le traitement de l'hypoxie fœtale pendant la grossesse implique l'utilisation de médicaments qui aident:

  1. pour dilater les vaisseaux sanguins - aminophylline, mais-shpa;
  2. réduire le tonus de l'utérus - ginipral, magne B6;
  3. pour augmenter la fonctionnalité de la circulation sanguine - trental, actovegin;
  4. normalisation du métabolisme - acides aminés et protéines;
  5. stabilisation de la perméabilité cellulaire - Essentiale, Hofitol;
  6. fonctions de protection accrues - antihypoxants, neuroprotecteurs.
Pour éviter les caillots sanguins et normaliser le système immunitaire d'une femme, le courantil est souvent prescrit. Les médicaments ne sont utilisés qu'en tenant compte des caractéristiques individuelles, qui n'ont pas de contre-indications et de conséquences négatives..

Cela n'a aucun sens de combattre la maladie au troisième trimestre, après la 28e semaine, lorsque l'état du bébé se détériore rapidement. Dans une telle situation, les médecins sont confrontés à la question de savoir s'il faut faire une césarienne? Puisque seule cette méthode, la livraison urgente, peut sauver la vie d'un enfant.

En cours de travail, la CTG est utilisée si une hypoxie a été observée pendant la gestation pendant une longue période. Ainsi, un contrôle constant de l'état du fœtus est assuré et le nouveau-né naît sous la supervision de spécialistes..

Manque d'oxygène du fœtus pendant la grossesse

informations générales

Une complication assez courante de la naissance d'un fœtus est la privation d'oxygène du fœtus pendant la grossesse. Les signes de cette condition peuvent apparaître à tout moment pendant la gestation d'un bébé. Par conséquent, chaque femme enceinte doit comprendre qu'une telle condition est dangereuse pour le futur bébé. Si l'approvisionnement en oxygène est perturbé en raison de processus pathologiques, cela peut non seulement affecter le développement mental et physique du fœtus, mais également menacer sa vie. Comment reconnaître cette condition pendant la grossesse, que faire si un tel diagnostic est posé et quel traitement est le plus optimal, sera discuté dans l'article ci-dessous..

Hypoxie aiguë et chronique: quelle est la différence

En médecine, l'hypoxie fœtale n'est pas définie comme une maladie distincte, mais comme un certain signal de développement de problèmes. Le mécanisme de cet état est le suivant: de la circulation sanguine de la femme, le fœtus reçoit tous les composants dont il a besoin, y compris l'oxygène. Si l'apport en oxygène n'est pas suffisant, un certain nombre de changements pathologiques se produisent chez le fœtus..

Selon les statistiques, ce problème concerne environ 10% des femmes enceintes. Deux formes d'un tel état sont définies:

  • Hypoxie chronique - se développe lorsque le déroulement de la grossesse n'est pas correctement surveillé, la carence en oxygène est déterminée de manière intempestive. En conséquence, en raison d'une hypoxie fœtale prolongée, son développement et sa croissance sont retardés..
  • Hypoxie aiguë - cette condition peut se développer à tout moment, et parfois même directement pendant l'accouchement. C'est un phénomène très dangereux qui peut se développer en près de quelques minutes. En raison d'un manque d'oxygène aigu, la mort des cellules cérébrales peut survenir. Dans une telle situation, pour sauver la vie du bébé, les médecins décident de procéder à une césarienne d'urgence..

Les raisons

Le développement de cette condition est influencé à la fois par des facteurs externes et des changements négatifs dans le corps de la femme, conduisant à un apport en oxygène insuffisant..

L'hypoxie fœtale est la conséquence d'un certain nombre de maladies de la femme enceinte, du fœtus et du placenta.

Les conditions suivantes peuvent le provoquer:

  • Maladies des reins, du sang, du cœur, des vaisseaux sanguins, du système respiratoire, ainsi que du diabète sucré chez une femme.
  • Mauvaises habitudes dont une femme ne s'est pas débarrassée pendant la grossesse.
  • Intoxication suite à des conditions de travail difficiles.
  • Mauvaise alimentation, provoquant une carence en nutriments et en vitamines.
  • Toxicose sévère et prolongée.
  • Grossesse multiple.
  • Polyhydramnios.
  • Report de la grossesse.
  • Surcharge physique et émotionnelle, stress fréquent chez la mère.
  • Infections intra-utérines, malformations congénitales du fœtus.
  • Autres maladies fœtales: maladie hémolytique (conflit Rh), lésion intracrânienne.
  • Interruption du flux sanguin à la suite d'un prolapsus du cordon ou d'un clampage.
  • La présence de nœuds sur le cordon ombilical qui perturbent l'apport sanguin normal.
  • Le cordon ombilical enlacé avec le cou du bébé - cette condition peut entraîner une hypoxie aiguë.
  • Décollement placentaire prématuré.
  • Travail prolongé ou rapide.
  • Rupture des parois de l'utérus.
  • Serrer la tête du bébé pendant l'accouchement.
  • Analgésiques pendant le travail.

Que se passe-t-il à la suite d'un manque d'oxygène

Compte tenu de la question de savoir ce qu'est la privation d'oxygène pendant la grossesse, il est nécessaire de comprendre clairement le mécanisme de développement de l'hypoxie. Dans cette condition, la fonction d'échange du placenta diminue, l'apport d'oxygène à l'utérus est altéré. En conséquence, les processus métaboliques du fœtus changent..

Lorsqu'une telle condition se développe, le corps de l'enfant compense d'abord la carence en oxygène, puis les fonctions corporelles sont supprimées. Les conséquences peuvent être irréversibles. Par conséquent, il est important de comprendre que, contrairement à la privation d'oxygène à court terme, qui, en règle générale, n'apparaît pas sur la santé du bébé, une hypoxie prolongée entraîne une altération du flux sanguin et la mort des cellules nerveuses..

Comment déterminer l'hypoxie fœtale

Afin de prévenir les conséquences pathologiques, il est important de diagnostiquer en temps opportun toutes les violations pendant la grossesse. Si le médecin détermine l'hypoxie fœtale intra-utérine, il est très important que la femme enceinte soit constamment sous la surveillance de spécialistes.

Au cours du premier trimestre, les mouvements du fœtus sont encore impossibles à ressentir. À ce stade, les troubles du développement peuvent être déterminés en écoutant le rythme cardiaque du fœtus, ainsi qu'en utilisant l'échographie et l'échographie Doppler. Ces études sont réalisées selon un calendrier précis. Mais le médecin qui «conduit» la femme enceinte peut prescrire des examens extraordinaires si la femme enceinte tousse souvent, souffre de bronchite, souffre de maladies graves (diabète sucré, etc.).

Le signe principal de la privation d'oxygène est l'apparition de perturbations dans le travail du cœur. Cela peut être une arythmie, une tonalité terne, un rythme cardiaque trop rapide ou trop lent. Vous pouvez écouter le cœur et identifier de telles violations à l'aide d'un stéthoscope obstétrique à travers la paroi abdominale. Lorsque la seconde moitié de la grossesse arrive, le médecin le fait à chaque visite programmée de la femme.

Au cours des derniers mois de gestation, la femme elle-même doit écouter très attentivement comment le bébé bouge. Pendant la journée, au moins dix mouvements doivent normalement être ressentis. Mais si des signes d'hypoxie sont notés, le fœtus peut bouger plus souvent et plus activement. Cependant, avec une hypoxie progressive prolongée, l'activité motrice du bébé diminue. Par conséquent, avec la manifestation de tels symptômes, une femme doit absolument consulter un médecin et procéder à un examen approfondi de l'état du bébé. Dans une telle situation, en règle générale, une tomodensitométrie, des tests de laboratoire et des mesures Doppler sont prescrits. Parfois, dans des cas assez rares, une étude du liquide amniotique est présentée, dont les résultats aident à identifier et à corriger les complications probables.

Qu'est-ce qui menace cette condition?

Certaines conséquences de l'hypoxie se développent en fonction de la durée de la privation d'oxygène..

Si une condition similaire a été notée dans les premiers mois de gestation, alors en raison d'un apport insuffisant en oxygène, diverses anomalies se développent. En outre, le développement du fœtus peut être retardé..

Dans une période ultérieure, une mauvaise alimentation en oxygène peut entraîner un retard de développement et des dommages au système nerveux. De plus, par la suite, le nouveau-né peut avoir des réponses adaptatives réduites..

Si une hypoxie se développe entre 6 et 11 semaines, cela affecte négativement la maturation du cerveau. En outre, la structure et la fonction des vaisseaux sanguins, le fonctionnement normal des mécanismes de protection du système nerveux central sont perturbés. En conséquence, il affecte également la fonction cérébrale..

L'asphyxie est la privation d'oxygène d'un bébé pendant l'accouchement. Après la naissance, ces bébés ont des réflexes innés sans expression, ils ont la peau pâle et une voix faible..

En raison du développement de différents types d'hypoxie, les conséquences négatives suivantes de la privation d'oxygène du fœtus peuvent être notées:

  • Dans l'hypoxie chronique, provoquée par une circulation sanguine et une microcirculation altérées, un œdème tissulaire et des caillots sanguins se développent. Puisque cela augmente la perméabilité des vaisseaux, des hémorragies peuvent se développer. En raison du déséquilibre des électrolytes, les produits d'oxydation s'accumulent, ce qui affecte négativement le corps dans son ensemble..
  • Avec l'hypoxie aiguë, des processus irréversibles peuvent se développer dans le corps du bébé, ce qui, dans les cas graves, entraîne la mort. Si une situation similaire se produit, son issue dépend à bien des égards de la compétence du personnel médical, de l'observation de la femme et de la capacité des médecins à prendre rapidement et correctement des décisions et à agir. Sous réserve d'un accouchement d'urgence, la vie et la santé du bébé peuvent être sauvées.

La famine en oxygène peut entraîner un certain nombre de troubles graves qui se manifesteront à l'avenir. Ceux-ci peuvent être à la fois des violations du travail des organes internes et des échecs associés aux fonctions du système nerveux central..

Il est important de comprendre que de telles conséquences peuvent également apparaître après une longue période après que l'enfant se soit développé normalement pendant un certain temps. Les conséquences de l'hypoxie à l'avenir peuvent être des troubles de la parole, un manque de concentration, une hyperactivité, etc..

Manque d'oxygène chez un nouveau-né

L'hypoxie peut également être détectée chez un nouveau-né. Ses signes chez un enfant sont détectés même lors de son séjour avec sa mère à la maternité. Cela peut être mis en évidence par un teint bleuâtre, une respiration lourde, un cri faible, une perturbation du processus normal d'adaptation à l'environnement..

Certains signes indiquant que le bébé manque d'oxygène peuvent être déterminés par les parents eux-mêmes:

  • Le menton tremble quand un nouveau-né pleure. Cela peut être à la fois une conséquence de l'immaturité du système nerveux et un signe d'hypoxie..
  • Le bébé tressaille constamment dans un rêve et lorsqu'il change de position corporelle.
  • Il dort agité et crie souvent dans son sommeil..
  • Le bébé est également inquiet pendant l'alimentation..

Il est important de comprendre que ces signes ne sont pas toujours la preuve d'un manque d'oxygène. Mais si quelque chose comme cela est observé régulièrement, il est préférable de contacter immédiatement un spécialiste pour s'assurer que tout va bien pour le bébé..

Traitement

Comprenant clairement ce qu'est la privation d'oxygène pendant la grossesse, vous pouvez prendre des mesures et faciliter le déroulement de la grossesse, réduisant ainsi le risque de développer une hypoxie chez le bébé.

Tout d'abord, en cas d'hypoxie fœtale chronique, la femme enceinte doit se mettre à l'écoute du positif et suivre strictement toutes les prescriptions et recommandations du médecin. Les experts notent qu'il est nécessaire de traiter une telle condition non seulement avec une méthode médicamenteuse. Il est important de prêter attention à votre style de vie et de le modifier pour que vous vous reposiez plus et moins de stress et de tension. L'apport sanguin à l'utérus est amélioré si la femme adhère strictement au repos au lit.

S'il y a un tel besoin, le médecin décide de l'hospitalisation de la femme afin de procéder à un examen approfondi de son corps et du corps de l'enfant à naître. Au cours de l'examen, des spécialistes tentent de trouver la véritable cause de l'hypoxie et en même temps d'améliorer l'apport en oxygène de l'enfant à naître et de normaliser le métabolisme de la femme..

Pendant le traitement, les médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • Vasodilatateurs (Euphyllin, No-shpa) - ils dilatent les vaisseaux sanguins et le flux sanguin dans le placenta est activé.
  • Médicaments qui détendent les muscles de l'utérus (Magne B6, Ginipral).
  • Moyens qui stabilisent l'état du cerveau fœtal par rapport au déficit en oxygène (antihypoxants, neuroprotecteurs).
  • Médicaments contenant des protéines et des acides aminés.
  • Médicaments qui normalisent les propriétés protectrices du sang - (Actovegin, Trental).
  • Préparations pour la normalisation des membranes cellulaires (Hofitol, Essentiale).

Si la femme enceinte a déjà passé le tournant de la 28e semaine de grossesse et que le traitement n'est pas efficace, le médecin souffrant d'hypoxie sévère peut décider de pratiquer une césarienne.

Traitement de l'hypoxie chez les nouveau-nés

Certaines mesures pour le traitement de cette condition chez les nourrissons sont prises immédiatement, même à la maternité. Si le bébé est incapable de respirer par lui-même, sa respiration est rétablie à l'aide d'un masque à oxygène. Dans les cas aigus, une réanimation est effectuée.

Ensuite, le médecin évalue les conséquences de l'hypoxie. Si nécessaire, l'enfant se voit prescrire des médicaments, de la physiothérapie, des séances de massage, des bains aux herbes.

L'enfant doit être dans un environnement calme, recevoir des soins complets. Il est important de tout faire pour que le bébé reçoive le maximum d'oxygène. La règle incontestable est un examen régulier par un neurologue et un pédiatre d'un tel enfant. De tels examens sont une garantie que le manque d'oxygène est détecté et évité à temps..

Bien entendu, un facteur important est le comportement de la femme pendant la grossesse et le soutien qualifié de son cours. Par conséquent, le choix d'un médecin est très important dans ce cas..

Mais en même temps, les parents doivent comprendre que beaucoup dépend d'une garde d'enfants attentive et appropriée. Lorsque la période aiguë passe, la plupart des troubles disparaissent avec le temps, à condition que le bébé soit correctement soigné et que toutes les recommandations du médecin soient suivies..

Comment prévenir le développement de la privation d'oxygène

Il existe un certain nombre de mesures préventives efficaces qui peuvent contribuer à réduire considérablement la probabilité d'une telle violation chez un enfant:

  • Il est important même avant la conception et, bien sûr, pendant la grossesse, d'abandonner les dépendances - tabagisme, consommation d'alcool, alimentation malsaine.
  • Vous devez marcher à l'air frais aussi souvent que possible et vous assurer que la pièce est ventilée.
  • L'activité physique doit également être pratiquée en effectuant les exercices indiqués pour la grossesse. Ce sont la gymnastique dans l'eau, la natation, les exercices de respiration.
  • Le menu doit contenir autant d'aliments contenant du fer que possible. Ce sont les légumineuses, les épinards, le sarrasin, le foie, etc..
  • Il est important d'éviter les maladies infectieuses.
  • Il est nécessaire de surveiller l'activité du fœtus, et si elle diminue ou augmente, consultez immédiatement un médecin.

Éducation: Diplômé du Rivne State Basic Medical College avec un diplôme en pharmacie. Diplômé de l'Université médicale d'État de Vinnitsa, nommé d'après M.I. Pirogov et stage à sa base.

Expérience de travail: De 2003 à 2013 - a travaillé comme pharmacien et chef d'un kiosque de pharmacie. Elle a reçu des certificats et distinctions pendant de nombreuses années et un travail consciencieux. Des articles sur des sujets médicaux ont été publiés dans des publications locales (journaux) et sur divers portails Internet.

Hypoxie fœtale: symptômes et conséquences

La grossesse est un véritable test pour le corps de la femme: le fœtus en formation, son développement correct et complet dépendent directement de l'état de la femme enceinte, et il est donc nécessaire de surveiller attentivement tout changement dans le bien-être de la patiente. L'un des diagnostics assez courants qui effraient les femmes enceintes presque au point de frissonner est l'hypoxie fœtale intra-utérine - la privation d'oxygène, qui peut gravement affecter le développement physique et mental du bébé..

Selon les statistiques, le diagnostic d '«hypoxie» n'est confirmé que dans 11% des cas, et dans 7%, il donne des complications qui affectent l'enfant de manière cardinale. Cependant, cela ne signifie pas que ce diagnostic peut être traité avec négligence - en cas de soupçon de manque d'oxygène, les recommandations des médecins doivent être suivies attentivement et scrupuleusement, car la menace pour le fœtus peut être très grave. Les méthodes de diagnostic et de traitement modernes augmentent considérablement les chances d'avoir un bébé absolument en bonne santé et physiquement développé, mais pour un résultat réussi, la thérapie doit commencer le plus tôt possible. Quelle est la menace d'hypoxie fœtale, comment suspecter un état pathologique et, surtout, comment empêcher son développement? Passons à l'opinion des obstétriciens et gynécologues expérimentés.

Qu'est-ce que l'hypoxie fœtale? Pathogenèse de la maladie

Les poumons d'un bébé dans l'utérus ne fonctionnent pas encore. Ils sont remplis de liquide et, bien qu'ils effectuent parfois des mouvements qui ressemblent visuellement à ceux de la respiration, ils ne participent pas à l'apport d'oxygène au petit organisme. La seule source d'oxygène vital pour le bébé est le placenta de la mère, qui, à son tour, est alimenté par toutes les substances nécessaires par la circulation sanguine de la mère. Si, pour une raison quelconque, ce processus est perturbé, le fœtus développe une carence en oxygène ou une hypoxie.

Cette condition peut survenir à n'importe quel stade de la grossesse, cependant, plus les symptômes de l'hypoxie apparaissent tôt et plus ils durent longtemps, plus ses conséquences seront dangereuses pour le bébé. Avec une hypoxie petite et à court terme, le fœtus compense le manque d'oxygène en renforçant la fonction de circulation sanguine dans le cerveau et les glandes surrénales, ce qui, à son tour, accélère le rythme cardiaque des miettes. Cependant, malheureusement, ces mécanismes compensatoires ne sont pas illimités et une déficience à long terme peut entraîner des dommages au système nerveux central, aux systèmes cardiovasculaires et autres qui ne peuvent pas faire face à un travail intensif et souffrent d'un manque d'oxygène..

Classification de l'état pathologique

L'hypoxie fœtale est généralement classée en fonction du moment et de la vitesse de son développement, ainsi que du degré de compensation du corps de l'enfant. Le manque d'oxygène peut se développer à la fois pendant la grossesse et pendant l'accouchement. Sur la base de ce signe, on distingue les formes d'hypoxie suivantes:

  1. Hypoxie précoce. Le manque d'oxygène en début de grossesse est l'une des formes les plus dangereuses de la maladie. Une telle pathologie n'est pas toujours diagnostiquée à temps, car elle ne présente pas de symptômes prononcés et visibles. Dans le même temps, une hypoxie précoce sans traitement approprié et ajustement de l'état de la femme enceinte peut causer des problèmes neurologiques et des dommages au cerveau du fœtus..
  1. Hypoxie tardive. Le développement de l'hypoxie en fin de grossesse n'est pas moins dangereux pour le fœtus en développement. Cet état ne permet pas au bébé de se former complètement, inhibe les processus de développement intra-utérin et provoque des déviations dans le travail des organes internes. Une hypoxie sévère dans les derniers stades, qui ne peut être compensée par un traitement, peut entraîner un accouchement prématuré par césarienne.
  2. Hypoxie pendant le travail. Le déroulement normal du travail implique que le bébé subira une privation modérée d'oxygène pendant un certain temps. Au moment de la naissance, le bébé est adapté à cet état et peut y faire face sans conséquences. Cependant, dans certains cas, la durée et / ou l'intensité de l'hypoxie augmentent, c'est pourquoi des processus destructeurs irréversibles commencent dans un petit organisme. Le plus souvent, une pathologie dangereuse survient avec la prématurité, avec un accouchement prolongé, des saignements ou une infection. Malgré une obstétrique efficace, il est également impossible d'exclure complètement la possibilité de développement de complications potentiellement mortelles - décollement placentaire, enchevêtrement du cordon ombilical, sa violation, etc., qui, à son tour, peuvent provoquer une asphyxie fœtale - l'hypoxie la plus grave avec un manque total d'oxygène, qui peut se terminer tragiquement.
  3. Hypoxie qui survient après la naissance d'un enfant. Cette condition se manifeste chez un nouveau-né en raison d'une insuffisance du système respiratoire, d'une pneumonie congénitale, de maladies des membranes hyalines, etc..

Selon le taux de développement, on distingue l'hypoxie fœtale aiguë et chronique. L'évolution aiguë de la pathologie survient le plus souvent en raison d'anomalies graves et survient principalement lors de l'accouchement. Un accouchement trop rapide ou, au contraire, prolongé, une compression de la tête du bébé, "coincé" dans le canal génital, etc. peuvent y conduire. Cependant, l'hypoxie aiguë n'est pas exclue pendant la grossesse - un décollement placentaire prématuré, une rupture totale de l'utérus et d'autres troubles graves peuvent y conduire. Cette affection se caractérise par une perturbation du rythme cardiaque de la mie (tachycardie, bradycardie ou arythmie, selon les caractéristiques et la durée de l'hypoxie), une activité motrice pathologique ou une absence totale de celle-ci. En cas de manque aigu d'oxygène, le traitement doit être immédiat, car un écart à long terme entraîne la mort du fœtus..

L'évolution chronique de la privation d'oxygène se développe progressivement et est le plus souvent de nature modérée. Dans ce cas, le développement des organes internes du fœtus, sa formation correcte et la fonctionnalité des systèmes vitaux sont principalement affectés. Dans ce cas, les conséquences dépendent de la durée de l'hypoxie et des réserves compensatoires du fœtus..

Compte tenu du degré de compensation de l'hypoxie fœtale, la pathologie peut être compensée, sous-compensée ou décompensée. Naturellement, plus les mécanismes compensatoires-adaptatifs de l'enfant fonctionnent, plus la pathologie sera difficile..

Diagnostic de l'hypoxie fœtale

Il est extrêmement difficile de déterminer la présence d'un manque d'oxygène en début de grossesse. Des soupçons d'une telle condition peuvent survenir si la femme enceinte souffre d'anémie sévère, d'exacerbation de maladies rénales ou respiratoires. Les facteurs de risque comprennent également le diabète sucré, l'asthme bronchique, les antécédents de tabagisme d'une femme enceinte.

À partir de la 20e semaine environ, lorsqu'une femme ressent clairement les mouvements du fœtus, le développement d'une hypoxie peut être indiqué par la nature de l'activité motrice du bébé. Si la privation d'oxygène ne dure pas longtemps, le bébé commence à montrer de l'anxiété, se déplace activement et souvent dans l'utérus. Avec une augmentation des symptômes, son activité, au contraire, diminuera rapidement - les mouvements deviendront rares et non intenses. C'est pourquoi à la moindre déviation des mouvements de l'enfant, vous devriez consulter un médecin afin de diagnostiquer et de guérir une éventuelle hypoxie à temps..

Pour confirmer le diagnostic et comprendre le degré de son développement, le gynécologue peut prescrire les études suivantes:

  1. Cardiotocographie (CTG). La technique CTG moderne vous permet d'évaluer de manière fiable et précise le bien-être du fœtus par la fréquence et le rythme de ses battements cardiaques et les caractéristiques des mouvements. Une évaluation complète des graphiques des variations de la fréquence cardiaque, de l'activité motrice et des contractions utérines nous permet de tirer une conclusion sur l'état du bébé. En règle générale, une telle étude est effectuée régulièrement, à partir de la 32e semaine de grossesse et jusqu'au moment de l'accouchement, cependant, si une hypoxie est suspectée, la CTG peut être informative même à une date antérieure..

Cette technique est particulièrement pratique lors de l'accouchement, car le moniteur cardiaque reflète la dynamique du bien-être de l'enfant "en temps réel". En cas d'éventuels écarts sur CTG, la gestion du travail peut être ajustée, par exemple, une césarienne d'urgence est prescrite.

  1. Procédure d'échographie. L'échographie est l'un des moyens les plus instructifs d'évaluer le degré de développement du fœtus depuis le moment de l'implantation dans l'endomètre de l'utérus jusqu'à la naissance. Les ondes ultrasonores nous permettent d'étudier les caractéristiques de la formation d'un bébé et d'identifier d'éventuelles pathologies intra-utérines, d'évaluer la localisation du fœtus dans l'utérus et l'état du liquide amniotique. C'est le dernier indicateur le plus informatif pour confirmer ou réfuter l'hypoxie, car toute modification du volume de liquide amniotique (oligohydramnios et polyhydramnios) est une manifestation de trouble.

De plus, le développement d'une privation d'oxygène se traduira par un retard dans la formation du fœtus, un écart entre la taille du bébé et l'âge gestationnel, un état dépressif ou inactif du bébé..

  1. Échographie Doppler. La technique, mieux connue chez les femmes enceintes sous le nom de "Doppler", est un type d'échographie, qui évalue la circulation sanguine dans le placenta et le cordon ombilical. Tout écart par rapport à la norme est une preuve indirecte du développement d'une hypoxie fœtale.

Traitement de privation d'oxygène

Lors de la confirmation de l'hypoxie fœtale, la thérapie vise principalement à améliorer l'apport d'oxygène au bébé. Dans la plupart des cas, les femmes enceintes reçoivent un traitement hospitalier et une pharmacothérapie complexe. Le choix des médicaments dans ce cas dépendra de l'évolution de la grossesse et des caractéristiques de l'hypoxie. Ainsi, le médecin traitant peut recommander:

  • Trental, Curantil, Actovegin - pour restaurer le flux sanguin dans le système mère-placenta-fœtus;
  • No-shpa, Euphyllin - pour élargir les vaisseaux du placenta;
  • préparations de magnésium - pour détendre les muscles utérins et réduire le tonus.

Prévention de l'hypoxie

Pour fournir aux miettes de l'oxygène vital, le corps de la mère ne doit pas non plus en manquer. C'est pourquoi il est recommandé aux femmes enceintes d'être à l'extérieur aussi souvent que possible - de longues marches et une activité physique modérée sont la meilleure prévention des complications de la grossesse, y compris l'hypoxie fœtale. Prenez soin de vous, mangez bien, rationalisez la routine quotidienne - c'est le seul moyen d'assurer le plein développement de votre bébé et de le protéger d'éventuelles pathologies.

Hypoxie pendant la grossesse

Dans le corps de la femme enceinte dès le moment de la conception (l'union du sperme et de l'ovule), des changements fondamentaux se produisent dans tous les systèmes. Ils sont nécessaires pour que le bébé se développe normalement dans l'utérus et naisse à temps.
  • Le rôle du placenta
  • Le mécanisme de développement du FPN et de l'hypoxie
  • Types et facteurs de risque
  • Traitement de la prééclampsie
  • L'anémie comme cause d'hypoxie pendant la grossesse
  • Diabète sucré chez la femme enceinte
  • Maladie thyroïdienne comme cause d'hypoxie
  • Maladies infectieuses et hypoxie
  • Rupture du placenta
  • Degrés d'hypoxie
  • Manifestations d'hypoxie pendant la grossesse
  • Hypoxie pendant l'accouchement
  • Identification de l'hypoxie fœtale
  • Traitement de l'hypoxie fœtale

Le rôle du placenta

La mère est reliée au fœtus par le placenta ou «siège bébé». Grâce à cet organe, le fœtus reçoit des nutriments et de l'oxygène. Les déchets de l'embryon sont également excrétés par le placenta. Si la grossesse se déroule sans pathologies, le sang du fœtus contient moins d'oxygène que le sang de sa mère. Pour éviter un tel problème, le cœur de l'enfant travaille très activement. Et l'hémoglobine fœtale est également produite, ce qui sature le fœtus avec l'oxygène nécessaire.

En cas de violation de l'apport sanguin placentaire au fœtus, aucune compensation ne se produit, cela se produit dans 3 à 7 cas sur 100. Cette condition est connue sous le nom d'insuffisance placentaire (IPF). La conséquence est une hypoxie fœtale intra-utérine (en d'autres termes, une carence en oxygène chez le fœtus).

Le mécanisme de développement du FPN et de l'hypoxie

L'activité placentaire est la plus élevée de la septième à la neuvième et de la quatorzième à la dix-septième semaine de gestation. Pendant ces périodes, le risque d'anomalies vasculaires est augmenté, c'est pourquoi une insuffisance fœto-placentaire se développe. Souvent, FPI devient une conséquence des maladies de la femme enceinte, des complications de la gestation ou du mauvais mode de vie de la femme en travail..

Mécanismes FPN:

  • diminution du flux sanguin vers le placenta (par exemple, si la mère a une diminution persistante de la pression artérielle)
  • obstruction de l'écoulement veineux
  • modifications de la coagulation sanguine chez la mère et l'enfant à naître
  • rupture du placenta
  • infarctus placentaire
  • gonflement du «siège enfant» dû à une infection

Types et facteurs de risque

Le développement de l'hypoxie peut être lent, auquel cas il est considéré comme chronique. Si le développement d'une carence en oxygène est rapide, une hypoxie aiguë est diagnostiquée.

Facteurs de risque:

  • malformations cardiaques de la future mère
  • maladie pendant la grossesse
  • diminution persistante de la pression artérielle (hypotension)
  • hypertension
  • infections infectieuses
  • anémie
  • maladie rénale chez la mère
  • diabète sucré
  • déséquilibre des hormones
  • complications du roulement
  • problèmes de thyroïde
  • mauvais placement du placenta et son détachement
  • porter 2 enfants ou plus à la fois
  • prééclampsie et éclampsie

Le placenta affecte le système cardiovasculaire de la femme enceinte. Il y a une augmentation du volume sanguin de 2 fois, une expansion des vaisseaux périphériques se produit. Le résultat est une augmentation de la pression artérielle. S'il y a une augmentation persistante de la pression jusqu'à 130 / 80mm Hg. Art. et plus haut, vous pouvez alors suspecter des anomalies dans le travail du placenta.

L'hypertension évolue dans certains cas vers la prééclampsie, mais dans certains cas, l'augmentation de la pression est normalement tolérée par la femme en travail. Il faut garder à l'esprit que le risque de carence en oxygène pour le fœtus est toujours plus élevé, il peut donc mourir dans l'estomac de la mère..

La prééclampsie est une affection qui peut apparaître après la 20e semaine de gestation lorsque la circulation sanguine dans le placenta est perturbée. Souffrez également:

  • navires
  • foie
  • reins

Les conséquences les plus graves (éclampsie):

  • convulsions
  • œdème cérébral
  • coma

Dans de telles conditions, le retard de croissance d'un bébé et le manque d'oxygène sont typiques. L'apparition précoce augmente les risques de souffrance fœtale. Un travail précoce peut survenir.

Diagnostic de l'hypertension de grossesse:

  • urée, créatinine
  • électrolytes sériques
  • albumen
  • transaminases
  • collecte d'urine par jour
  • analyse sanguine générale
  • radiographie pulmonaire
  • électrocardiographie
  • Échocardiographie
  • étude du système de coagulation sanguine

Pour éviter les tristes conséquences d'un manque d'oxygène, vous devez traiter avec soin la condition de la pré-éclampsie..

Traitement de la prééclampsie

Avec un âge gestationnel allant jusqu'à 32 semaines, une femme est admise à l'hôpital sous la surveillance de médecins. Des corticostéroïdes sont administrés si le bébé a plus de 24 semaines après la conception. Si l'état s'aggrave, l'accouchement est effectué.

Avec une période de gestation de 32 à 36 semaines, une femme devrait accoucher. Elle reçoit une injection intraveineuse de magnésie et est traitée pour une augmentation de la pression artérielle. Si une femme accouche avant 34 semaines de gestation, des corticostéroïdes sont nécessaires pour que les poumons du fœtus se développent normalement et qu'il puisse respirer par lui-même..

Si une prééclampsie est détectée à 36 semaines ou plus tard, la femme reçoit une injection de magnésium IV et est traitée pour une hypertension.

L'anémie comme cause d'hypoxie pendant la grossesse

Les statistiques montrent que plus de 40 pour cent des femmes enceintes souffrent d'anémie, plus ou moins sévère. Les symptômes peuvent n'apparaître qu'après 3 mois de gestation. Même avant la conception d'un enfant, des symptômes d'anémie peuvent apparaître, auxquels une femme n'attache tout simplement pas d'importance..

Complications de l'anémie pendant la grossesse:

  • insuffisance foetoplacentaire
  • décollement placentaire prématuré

Manifestations d'anémie chez une femme enceinte:

  • pâleur de la peau
  • somnolence
  • la faiblesse
  • fragilité des ongles et des cheveux
  • évanouissements récurrents
  • vertiges
  • frissons des membres inférieurs

Si la femme est en bonne santé et que la grossesse se déroule bien, des changements épicés dans la forme des vaisseaux se produisent à la 17e semaine de gestation. De tels changements se développeront plus tard en cas d'anémie. Une hypoxie fœtale apparaît, son développement est inhibé. Dans les cas où un faible taux d'hémoglobine et une pathologie rénale chronique sont diagnostiqués, une hypoxie plus sévère est observée.

Pour éviter la privation d'oxygène du bébé à naître, il est nécessaire d'effectuer un traitement contre l'anémie avant la conception ou dans les tout premiers mois de la grossesse. Chez les filles et les femmes non enceintes, l'hémoglobine se situe entre 120 et 158 ​​g / l. Au premier trimestre, l'indicateur est de 110 à 139 g / l. À 4, 5 et 6 mois, l'hémoglobine est de 105 à 148 g / l. Et dans les trois derniers mois de gestation, l'indicateur de la norme: 100-150 g / l.

L'anémie est traitée en prenant des préparations de fer (avec lesquelles de l'acide ascorbique est prescrit) pendant qu'une femme porte un bébé et le nourrit de manière naturelle. Médicaments pour le traitement de l'anémie pendant la grossesse:

Diabète sucré chez la femme enceinte

Il s'agit d'une maladie grave dans laquelle les reins, les nerfs et les vaisseaux sanguins sont affectés. Cependant, tout le corps est touché. Le diabète sucré chez une femme enceinte entraîne une hypoxie intra-utérine. Cette maladie peut nuire à une femme enceinte:

  • rétine
  • reins
  • un cœur

Complications pour une femme enceinte:

  • infections
  • polyhydramnios
  • prééclampsie
  • éclampsie

Souvent, avec le diabète sucré chez une femme enceinte, le fœtus meurt sans jamais naître. Chez les enfants encore nés, diverses malformations sont observées, ainsi qu'une encéphalopathie hypoxique-ischémique. Si une femme est diabétique, la grossesse doit être planifiée avec une attention particulière. 3-4 mois avant la conception, vous devez amener la maladie au stade de l'indemnisation. Il est recommandé, entre autres, de prendre de l'acide folique à raison de 500 mcg par jour.

Maladie thyroïdienne comme cause d'hypoxie

Une pathologie de la glande thyroïde ou une fonction insuffisante est observée chez 5% des femmes qui attendent un enfant. Dans certains cas, l'hypothyroïdie existe même avant la conception. Mais la maladie peut déjà se développer pendant la période de gestation, ce qui s'explique par une modification du taux d'hormones et par le fait que le fœtus a besoin d'oligo-éléments, qu'il reçoit du corps de la mère..

Symptômes:

  • intolérance au froid
  • la faiblesse
  • fatiguabilité rapide
  • gain de poids corporel
  • détérioration de la capacité de se souvenir des cas, des visages et des dates planifiés
  • peau sèche
  • la minceur des ongles
  • cycle menstruel irrégulier
  • dépression
  • difficulté à aller à la selle

Il convient de garder à l'esprit que l'hypothyroïdie d'une femme enceinte, chez laquelle aucun traitement n'est effectué, menace d'oligophrénie de l'enfant à naître. Pour guérir la glande thyroïde, le médecin prescrit des médicaments de remplacement hormonal à dose individuelle.

Maladies infectieuses et hypoxie

Les infections altèrent souvent la circulation sanguine dans l'utérus et le placenta. Certaines maladies infectieuses peuvent pénétrer dans le placenta, par conséquent, un processus inflammatoire des membranes du fœtus apparaît. Cela menace à la fois l'insuffisance placentaire et l'hypoxie aiguë (souvent dans de tels cas, l'enfant meurt dans l'utérus).

Symptômes alarmants:

  • nausée et vomissements
  • confusion
  • toute décharge du tractus génital
  • la peau qui gratte
  • éruption cutanée de toute couleur et type
  • difficulté à respirer et toux
  • élévation de température qui dure 3 jours

Le médecin peut demander un traitement:

  • médicaments antibactériens
  • médicaments antifongiques
  • médicaments antiviraux
  • solutions d'intoxication par voie intraveineuse
  • dans certains cas, accouchement d'urgence

Rupture du placenta

Cette condition dangereuse se manifeste par l'écoulement d'une grande quantité de sang du tractus génital d'une femme enceinte. L'hypoxie est très forte. Le détachement peut être le résultat d'un traumatisme à l'abdomen de la femme enceinte, de polyhydramnios, d'hypertension, etc. Il est nécessaire d'aider l'enfant à naître le plus tôt possible afin qu'il n'y ait pas de mort intra-utérine.

Degrés d'hypoxie

Si la circulation sanguine dans le placenta est perturbée, cela ne signifie pas une hypoxie aiguë (manque d'oxygène). Le fœtus peut compenser dans une certaine mesure l'insuffisance placentaire. Si un tel processus a lieu, il n'y aura aucun symptôme. Seulement périodiquement, la mère notera que le fœtus est très actif.

Lorsque le fœtus ne peut plus compenser le manque d'oxygène, c'est ce qu'on appelle le stade décompensé de l'insuffisance fœtoplacentaire. Les organes subissent des changements majeurs. Si vous n'aidez pas de toute urgence le bébé à naître, la situation peut être menaçante.

Manifestations d'hypoxie pendant la grossesse

Avec une violation secondaire du flux sanguin dans le placenta apparaissent:

  • insuffisance rénale
  • éclampsie
  • anémie

En cas de violation primaire des symptômes, il peut n'y avoir aucun symptôme, mais parfois la mère remarquera que le fœtus bouge très activement dans le ventre. S'il n'est pas traité, l'enfant bougera de moins en moins. L'hypoxie chronique peut ne présenter aucun symptôme, jusqu'à l'apparition de complications menaçantes. La croissance du bébé ralentit. Même la mère elle-même peut le constater: le ventre n'augmentera pas suffisamment. Confirmation d'un développement insuffisant de l'embryon par échographie.

Hypoxie pendant l'accouchement

Si l'accouchement se déroule sans complications, à chaque contraction, le flux sanguin dans le placenta diminue pendant une courte période. C'est aussi un état d'hypoxie, mais cela ne nuit pas à l'enfant, car après la contraction, l'enfant reçoit à nouveau une quantité normale d'oxygène. S'il y a une hypoxie pendant l'accouchement, cela affecte négativement l'apport de sang au fœtus, ce qui entraîne des modifications négatives de ses organes. L'hypoxie lors de l'accouchement, dans laquelle l'enfant n'apparaît toujours pas dans le monde, menace sa mort.

Les raisons:

  • prééclampsie et éclampsie
  • choc ou arrêt cardiaque pendant l'accouchement
  • utérus rompu
  • grossesse prolongée
  • anémie sévère d'une femme enceinte
  • détachement de la «place de l'enfant»
  • placenta praevia avec saignement
  • enlacer le bébé avec le cordon ombilical
  • travail prolongé
  • thrombose du cordon ombilical

Signes d'hypoxie chez les nouveau-nés:

  • faible activité physique ou manque d'activité physique
  • rythme cardiaque lent (peut-être, au contraire, accéléré)
  • liquide amniotique vert

Il n'y a pas si longtemps, les médecins pensaient que l'inhalation de méconium par un enfant ne pouvait se produire qu'à sa naissance. Mais les preuves actuelles suggèrent que ce risque existe même avec une privation chronique d'oxygène. Si cela se produit, l'élimination du méconium des poumons du bébé peut ne pas donner les résultats escomptés. La conséquence peut être une pneumonie fréquente et des troubles du système nerveux..

La paralysie cérébrale peut être une conséquence du manque d'oxygène chez l'enfant pendant l'accouchement. Mais cela ne se produit pas dans tous les cas, mais seulement dans de rares cas..

L'hypoxie chronique intra-utérine peut avoir les résultats suivants:

  • sensibilité du corps du bébé aux infections
  • petite taille et poids à la naissance trop faible
  • anémie
  • échecs de thermorégulation du corps
  • trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (pas chez les nourrissons, mais lorsque l'enfant grandit)

Conséquences de l'hypoxie fœtale aiguë pendant la grossesse:

  • inhalation de matières fécales primaires et pneumonie
  • risque de mourir sans naître
  • travail précoce
  • mort intestinale
  • le risque de paralysie cérébrale à l'avenir
  • dommages au système nerveux
  • risque élevé de mort subite du nourrisson

Identification de l'hypoxie fœtale

Les méthodes suivantes sont utilisées:

  • CTG
  • Échographie Doppler
  • compter les mouvements fœtaux
  • évaluation du niveau de liquide amniotique
  • profil biophysique fœtal

Traitement de l'hypoxie fœtale

La tactique et la durée du traitement dépendent de l'âge gestationnel, de l'état du bébé et de la femme enceinte, des maladies de la femme enceinte au moment de la grossesse. Il n'y a pas de principes de traitement uniformes, car l'hypoxie pendant la grossesse devient une conséquence d'un certain nombre de raisons.

Dans certains cas, le médecin choisit une thérapie conservatrice. Il est nécessaire de traiter les maladies chroniques d'une femme enceinte, de corriger l'anémie et de ramener la pression artérielle à la normale. La patiente doit surveiller son alimentation, se reposer pendant un temps suffisant. En ce qui concerne l'activité physique, le médecin peut recommander une activité spécifique modérée..

Vous devez abandonner les mauvaises habitudes, le cas échéant. En cas de violation du système de coagulation, le médecin prescrit un médicament du groupe des anticoagulants. Pendant l'accouchement, vous devez surveiller le tonus de l'utérus, de l'ocytocine peut être nécessaire. Si l'hypoxie est provoquée par des contractions utérines trop actives, l'ocytocine ne peut pas être administrée.

L'amnioinfusion est très rarement utilisée en cas d'oligohydramnios et de retards de développement. Un liquide spécial est injecté dans la cavité amniotique, ce qui réduira l'état de manque d'oxygène. Si l'hypertension est une cause d'hypoxie, le magnésium intraveineux est recommandé. En présence d'un facteur tel qu'une infection de la mère, le médecin prescrit des médicaments appropriés pour réduire l'inflammation et tuer les germes.

À ce jour, l'efficacité de médicaments tels que Magne B6, Actovegin et Pentoxifylline n'a pas été prouvée..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Les femmes enceintes peuvent-elles boire du kvas?

Accouchement

Il est très important d'établir un régime d'alcool pendant la grossesse. Les tisanes, les boissons aux petits fruits, les jus dilués ne sont pas préoccupants.

Déterminer le sexe de l'enfant par ADN

Accouchement

Temps de lecture: min.

    Test ADN pour déterminer le sexe de l'enfant Déterminer le sexe de l'enfant par le sang (ADN) Analyse ADN pour déterminer le sexe de l'enfant: la fiabilité de l'analyse Qu'est-ce qui peut réduire la fiabilité de l'ADN sanguin par sexe? Déterminer le sexe de l'enfant par le sang de la mère (ADN) et pas seulement

Une femme peut-elle tomber enceinte pendant ses règles? Cycle menstruel, causes, probabilité

Nouveau née

Malheureusement, dans notre pays, il n'existe pas d '«éducation sexuelle». Souvent, les filles qui ont des questions ou des problèmes se tournent vers les moteurs de recherche du navigateur.

Comment comprendre et déterminer si le lait maternisé ne convient pas à un nouveau-né, symptômes et signes

Conception

Chaque mère sait que l'aliment le plus sain pour un nouveau-né est le lait maternel. Il ne s’agit pas seulement d’un lien affectif entre la mère et l’enfant, mais également d’une aide au rétablissement post-partum de la femme en travail.