Principal / Accouchement

Hypoxie fœtale pendant la grossesse

Nous savons tous que pendant la grossesse, les pensées d'une femme sont dirigées dans une seule direction. Elle rêve d'un futur bébé, d'une vie heureuse ensemble, elle se soucie déjà de sa condition et de son confort et souhaite que le bébé naisse fort, en bonne santé et à l'heure.

Pour que le fœtus se développe pleinement pendant la grossesse et l'accouchement, tous les processus dans les deux organismes - l'enfant et la mère - doivent se dérouler normalement, comme prévu. Toute violation peut affecter l'état du bébé. Et une telle situation peut survenir pour de nombreuses raisons. Souvent, les femmes enceintes reçoivent un diagnostic d'hypoxie fœtale. Et c'est une raison sérieuse de penser et d'agir..

Que ce passe-t-il?

Le mot «hypoxie» signifie une carence en oxygène. Autrement dit, en ce qui concerne l'hypoxie fœtale, cela signifie que le bébé reçoit moins d'oxygène du corps de la mère et que la privation d'oxygène du fœtus commence, comme le disent les médecins. Cette condition peut se développer pendant la grossesse (puis diagnostiquée avec une hypoxie chronique) ou directement lors de l'accouchement (on parle d'hypoxie aiguë).

Que se passe-t-il lorsqu'il n'y a pas assez d'oxygène? Bien sûr, le bébé commence à s'étouffer. Mais ce n'est pas immédiat. Avant, dans son petit corps, il y a un certain nombre de violations dont les conséquences, si l'hypoxie n'est pas détectée et que des mesures thérapeutiques ne sont pas prises à temps, peuvent être irréversibles.

Le manque d'oxygène aux premiers stades de la grossesse (lors de la ponte et de la formation des organes et des systèmes) peut provoquer une violation du développement de l'embryon, allant jusqu'à des anomalies et des blessures. Et dans les derniers stades, le système nerveux central et le développement physique de l'enfant en souffrent: un retard de croissance se produit, le nouveau-né s'adapte moins bien au nouvel environnement et peut avoir des anomalies physiques et mentales. Les enfants nés avec une hypoxie ont des troubles du système nerveux autonome, une hypertonicité musculaire, le bébé est agité, méchant, mange et dort mal. Un tel enfant devrait être sous la surveillance constante d'un neurologue..

Lorsque le fœtus souffre d'un manque d'oxygène, tous ses organes et systèmes commencent à fonctionner de manière améliorée, essayant d'obtenir un gaz vital pour lui-même. Cela est possible en raison des capacités compensatoires accrues du petit organisme. La femme ressent cette activation par la mobilité accrue du bébé. Mais cela ne durera peut-être pas longtemps. Et si l'apport normal d'oxygène n'est pas rétabli et que le métabolisme n'est pas normalisé à temps, la dépression s'installe rapidement - le bébé se calme, car sans oxygène, il ne peut plus bouger. Les conséquences de cette condition peuvent être irréversibles. Par conséquent, si après une augmentation soudaine d'activité, votre bébé gèle soudainement (vous ne ressentez pas plus de 3 mouvements par heure), vous devez consulter immédiatement un médecin! Il est possible d'identifier l'hypoxie avec la plus grande fiabilité grâce à des études complémentaires: cardiotocographie et Doppler.

Pourquoi cela arrive?

L'oxygène pénètre dans tous nos organes et systèmes avec le sang. L'hémoglobine transporte l'oxygène et sans fer, elle n'est pas produite. Autrement dit, avec l'anémie (carence en fer), la production d'hémoglobine et, par conséquent, le flux d'oxygène dans le sang et dans tout le corps diminue naturellement. Cependant, un manque de fer dans le sang de la mère n'est pas la seule cause d'hypoxie..

Pendant la grossesse, le volume de sang circulant dans le corps de la mère augmente considérablement, car il alimente le fœtus à travers le placenta. Si le métabolisme utéroplacentaire s'aggrave, l'embryon ne peut pas recevoir la quantité requise de tous les nutriments, y compris l'oxygène, qui lui sont fournis par le sang maternel. Un trouble métabolique entre la mère et le fœtus survient avec une insuffisance placentaire. Bloque le flux d'oxygène vers le fœtus et le tabagisme pendant la grossesse, car la nicotine resserre les vaisseaux sanguins et la circulation sanguine est altérée. On sait également que la fumée de tabac pénètre dans l'embryon à travers le placenta et se termine par un écran de fumée - comment ne pas suffoquer... Cela ne fonctionne pas bien sur les vaisseaux sanguins et l'alcool.

En général, le développement de l'hypoxie peut provoquer un certain nombre de maladies (en particulier les maladies chroniques d'une femme) et de troubles dans les organismes du fœtus et de la mère et dans le placenta:

  • maladies cardiovasculaires d'une femme enceinte;
  • anémie;

Hypoxie fœtale - symptômes et conséquences pour l'enfant

L'hypoxie fœtale est un syndrome d'organes multiples associé à la privation d'oxygène du fœtus au cours du développement intra-utérin, caractérisé par un complexe de changements pathologiques de la part de nombreux organes et systèmes.

  1. Les raisons
  2. Classification
    1. Échelle d'Apgar
  3. Symptômes
  4. Diagnostique
  5. Traitement

L'hypoxie fœtale est enregistrée à différents stades du développement intra-utérin et est diagnostiquée tous les dix cas de grossesse. Le développement du fœtus dans son ensemble et le processus de formation des organes et systèmes individuels dépendent du degré et de la durée de la carence en oxygène. Une hypoxie sévère et prolongée peut entraîner la mort du fœtus ou la formation de diverses anomalies congénitales graves. Tout d'abord, le cerveau, le système nerveux central et les capacités d'adaptation du nouveau-né sont affectés, mais les changements peuvent affecter tous les autres organes.

Jusqu'à la naissance de la respiration spontanée chez le fœtus, les poumons sont remplis de liquide jusqu'à la naissance. La seule source de nutrition et de respiration pour le fœtus est le placenta, qui reçoit les nutriments et l'oxygène du sang de la mère. Si le transport de l'oxygène est altéré à un stade quelconque, le fœtus manque d'oxygène, une hypoxie se développe.

L'hypoxie fœtale est une condition dangereuse qui nécessite une intervention médicale immédiate et une correction de la santé de la femme enceinte afin de prévenir le développement de complications et de préserver la vie et la santé du fœtus.

Les raisons

Le développement de l'hypoxie est provoqué par de nombreux facteurs.Il n'est donc pas toujours possible d'indiquer clairement la cause et de l'exclure à l'avance. Il existe des facteurs et des risques de développement de l'hypoxie, des causes relatives identifiées avant l'apparition d'un état dangereux. C'est à la lutte contre eux que s'oriente le travail préventif de l'obstétricien-gynécologue et de la femme enceinte elle-même.

L'hypoxie fœtale se développe avec l'apparition d'un certain nombre de facteurs associés à l'état de santé de la mère, du fœtus ou des dommages au placenta.

Les causes les plus courantes d'hypoxie sont:

  • anémie;
  • hypertension artérielle;
  • maladies cardiaques, insuffisance cardiaque et autres maladies du système cardiovasculaire;
  • maladie rénale, insuffisance rénale chronique;
  • maladies respiratoires - bronchite, tuberculose, emphysème pulmonaire, oncologie, etc.;
  • l'asthme bronchique;
  • maladies du système immunitaire, immunodéficience;
  • Diabète;
  • les maladies endocriniennes;
  • grossesse multiple;
  • Les IST;
  • toxicose;
  • dystrophie alimentaire, épuisement par manque de nutrition de la mère, etc..

Une alimentation en oxygène insuffisante du fœtus est provoquée par une intoxication chronique, y compris une intoxication industrielle (par conséquent, il est extrêmement indésirable pour les femmes enceintes de travailler dans une production avec des émissions élevées de substances nocives dans l'atmosphère, dans la production de peintures et de vernis, dans de nombreuses entreprises où il y a un contact avec une grande quantité de substances nocives). Autres sources d'intoxication chronique du corps de la mère et, par conséquent, du fœtus - abus d'alcool, nicotine et toxicomanie.

Du côté de la santé fœtale, les causes de l'hypoxie peuvent être:

  • anomalies congénitales déterminées génétiquement;
  • maladie hémolytique;
  • infection intra-utérine;
  • enchevêtrement du cordon ombilical;
  • insuffisance foetoplacentaire;
  • compression de la tête;
  • traumatisme intra-utérin.

Un conflit Rh avec un facteur Rh différent chez la mère et l'enfant à naître se trouve généralement dans la deuxième grossesse et les suivantes, si la mère et le premier enfant avaient déjà des facteurs Rh différents. Si les facteurs Rh de la mère et du premier enfant coïncident, la probabilité d'un conflit Rh pendant la deuxième grossesse n'est pas si grande.

Après 6 à 11 semaines de grossesse, l'hypoxie provoque des troubles de la formation du cerveau et du système nerveux central, des troubles de la structure des vaisseaux sanguins et de la barrière hémato-encéphalique. Les problèmes de maturation et de formation peuvent affecter les reins, le squelette, le cœur, les poumons, les intestins et d'autres organes.

L'hypoxie n'entraîne pas toujours de graves problèmes. Le manque d'oxygène à court terme et insignifiant est compensé avec succès dans les semaines suivantes, mais si l'hypoxie devient chronique ou prolongée, le risque de complications augmente plusieurs fois.

Classification

Selon la durée du cours et le taux de développement, l'hypoxie est généralement divisée en aiguë et chronique.

L'hypoxie aiguë est plus souvent observée lors d'un travail compliqué et difficile et est associée à un travail prolongé ou, au contraire, rapide, à un prolapsus ou à une pression du cordon ombilical, à une fixation prolongée et à une compression de la tête. Une hypoxie aiguë se développe avec un décollement placentaire et une rupture utérine.

L'hypoxie chronique est associée à une altération à long terme de l'apport d'oxygène au fœtus. L'un de ces facteurs provoque une violation de l'apport sanguin au fœtus par le placenta ou une déplétion d'oxygène dans le sang, une altération de l'absorption d'oxygène par le fœtus. Tout cela conduit au développement d'une hypoxie chronique et de ses complications..

Échelle d'Apgar

En 1952, la médecin américaine Virginia Apgar a proposé une échelle d'évaluation de l'état d'un nouveau-né dans les premières minutes après la naissance..

Les scores faibles sur l'échelle d'Apgar ne sont pas toujours causés précisément par l'hypoxie du fœtus ou du nouveau-né, mais très souvent le mauvais état du nouveau-né est dû à un manque d'oxygène.

Selon l'échelle d'Apgar, cinq critères objectifs font l'objet d'une évaluation de 1 à 3 points:

  1. Coloration de la peau.
  2. Rythme cardiaque.
  3. Activité réflexe.
  4. Tonus musculaire.
  5. Souffle.

Un score de 8 à 10 points est considéré comme excellent, c'est la norme, lorsque vous n'avez pas à vous soucier de la santé de votre bébé. Un score de 4 à 7 points nécessite l'attention de l'obstétricien. La réévaluation est effectuée cinq minutes après la naissance. Habituellement, il passe à 8-10 points, sinon, un examen attentif du bébé par un néonatologiste et une décision sur des mesures supplémentaires sont nécessaires. Il s'agit d'une hypoxie modérée, qui nécessite une compensation, mais qui n'entraîne généralement pas de conséquences graves. 0-3 points - asphyxie, hypoxie sévère, nécessitant des mesures d'urgence, réanimation.

Symptômes

Dans les premières semaines, il est très difficile de reconnaître l'hypoxie, elle ne se manifeste pratiquement d'aucune façon. La présence de facteurs de risque oblige une femme et un obstétricien-gynécologue avec une attention accrue à surveiller la santé de la femme enceinte, à faire une évaluation indirecte de l'état du fœtus. Il est nécessaire de compenser une éventuelle anémie, de fournir une alimentation adéquate, de se reposer et de rester à l'air frais.

Après la 20e semaine, le fœtus déjà mûr commence une vie active, selon la gravité et l'intensité dont on peut juger de son état. Si le fœtus devient soudainement moins actif, bouge moins et «donne un coup de pied», cela peut indiquer le début du développement d'un manque d'oxygène, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un diagnostic complet.

Les étapes initiales du développement de l'hypoxie se manifestent par une tachycardie - une augmentation de la fréquence cardiaque. La progression de la privation d'oxygène est mise en évidence par une bradycardie (diminution du pouls) et une activité réduite, les bruits cardiaques sont étouffés. Dans le liquide amniotique, des impuretés des matières fécales d'origine, du méconium peuvent apparaître. Cela indique une hypoxie fœtale sévère et nécessite des mesures d'urgence pour sauver la vie de l'enfant à naître..

Diagnostique

Aux premiers signes d'hypoxie, le médecin effectue une auscultation des bruits cardiaques et de la fréquence cardiaque fœtale. Avec des symptômes sévères de tachycardie ou de bradycardie, un examen plus ciblé est nécessaire.

La cardiotocographie et la phonocardiographie peuvent déterminer la fréquence cardiaque fœtale, son activité. En utilisant la dopplerométrie du flux sanguin utéro-placentaire, il est possible d'évaluer l'état de l'apport sanguin au fœtus en raison de la vitesse et des caractéristiques du flux sanguin dans le lit vasculaire du cordon ombilical et du placenta. Un examen échographique révèle un retard dans le développement et la croissance du fœtus, une inhibition de l'activité motrice. Des niveaux d'eau élevés ou faibles sont des preuves indirectes et des facteurs prédisposant au développement de la privation d'oxygène..

Grâce à l'amnioscopie et à l'amniocentèse, il est possible d'évaluer le liquide amniotique, sa couleur, sa transparence, la présence d'impuretés, et de faire des tests biochimiques.

Traitement

Lors du diagnostic d'hypoxie fœtale, une femme doit être hospitalisée. La lutte contre les pathologies obstétricales-gynécologiques et somatiques d'une femme enceinte et la correction de la circulation sanguine foeto-placentaire est réalisée sur une base stationnaire. Repos complet, bonne nutrition, exclusion de tout irritant externe est nécessaire.

Pour corriger l'hypertonicité utérine, la papavérine, l'aminophylline, la drotavérine et d'autres médicaments antispasmodiques sont prescrits. Pour réduire la coagulation intravasculaire du sang - dipyridamole, pentoxifylline, etc..

Médicaments qui aident à normaliser la perméabilité intracellulaire - vitamines E, C, B6, glucose, acide glutamique, antioxydants, neuroprotecteurs.

En tant que méthode de traitement supplémentaire et à des fins de prophylaxie, les ovnis, la gymnastique respiratoire, l'inductothermie sont prescrits.

Après l'accouchement, tous les enfants sont soumis à une surveillance constante par un neurologue, un pédiatre, selon les indications - par un orthopédiste, un cardiologue pédiatrique, un gynécologue pédiatrique, un orthophoniste, un pédopsychiatre.

La prévention correcte et opportune de l'hypoxie fœtale consiste en la sélection préliminaire de l'obstétrique et la gestion correcte de l'accouchement, une surveillance constante de l'état de la femme enceinte et la prévention des blessures à la naissance et des infections intra-utérines, mais tout d'abord, il est nécessaire de prêter toute l'attention voulue au recueil de l'anamnèse de la femme et à son examen..

Est-il visible à l'échographie de l'hypoxie fœtale, comment elle est traitée in utero et comment reconnaître la pathologie à différents moments par vous-même

L'hypoxie en tant que syndrome est caractérisée par des changements complexes dans le développement du fœtus, dans lesquels de l'oxygène est fourni à ses tissus et organes en quantités insuffisantes. Les conséquences de ce phénomène pour le fœtus, ou le bébé formé, peuvent être différentes. Tout dépend de la forme d'hypoxie.

  1. Hypoxie fœtale: symptômes et conséquences
  2. Qu'est-ce que l'hypoxie fœtale intra-utérine?
  3. Causes de l'hypoxie fœtale
  4. Au début, peut-il y avoir
  5. Au deuxième trimestre
  6. Au troisième trimestre
  7. Diagnostic de l'hypoxie par les médecins
  8. Est-ce visible à l'échographie
  9. Quel rythme cardiaque pendant la privation d'oxygène
  10. Comment s'identifier
  11. Quelle sensation
  12. Comment déterminer la privation d'oxygène chez un enfant par des perturbations
  13. Conséquences de l'hypoxie fœtale pour un enfant
  14. Hypoxie aiguë
  15. Hypoxie légère
  16. CVHP pendant la grossesse
  17. Qu'est-ce que le syndrome de détresse
  18. Comment éviter l'hypoxie fœtale intra-utérine en utilisant les méthodes traditionnelles
  19. Quelle est la prévention de l'hypoxie avec des remèdes populaires
  20. Combien de temps un bébé peut-il grandir avec une privation d'oxygène intra-utérin
  21. Ce qu'il est important de retenir
  22. Vidéo utile

Hypoxie fœtale: symptômes et conséquences

L'hypoxie est enregistrée dans environ 10% de toutes les grossesses. Cette condition peut se développer au cours de différents trimestres de la grossesse et être également caractérisée par différents niveaux de carence en oxygène. En conséquence, les conséquences pour le fœtus seront différentes. Aux premiers stades, un état pathologique associé à une carence en oxygène provoque un retard de croissance chez l'enfant, des lésions du système nerveux central et une diminution de l'adaptation du nouveau-né.

Qu'est-ce que l'hypoxie fœtale intra-utérine?

L'état pathologique du fœtus causé par une carence en oxygène est appelé hypoxie. Ce processus est caractérisé par un manque d'oxygène, qui est fourni aux tissus et aux organes du bébé à naître. Cette condition peut être aiguë, survenant soudainement lors de l'accouchement, et également avoir une forme chronique qui accompagne toute la période de grossesse. L'hypoxie devient la cause du développement pathologique du fœtus pendant la grossesse.

Causes de l'hypoxie fœtale

Il est important que les spécialistes connaissent le mécanisme de développement de la pathologie: cela évitera son apparition à l'avenir. Les raisons de ce phénomène peuvent être conditionnellement divisées en plusieurs groupes:

  • maux dans le corps d'une femme enceinte: problèmes de CVS, poumons, compression de la veine cave inférieure, intoxication du corps, anémie, empoisonnement;
  • pathologies du placenta, formées lors de la prééclampsie, de la grossesse post-terme, du tonus utérin aux stades avancés, de la thrombose des vaisseaux placentaires, de ses infarctus, de l'enchevêtrement du cordon, des anomalies de l'accouchement;
  • pathologies fœtales caractérisées par le processus d'infection, la présence de défauts dans son développement, l'anémie, la compression prolongée de la tête du bébé pendant l'accouchement.

Au début, peut-il y avoir

À ces moments, une hypoxie se forme en raison d'un manque d'oxygène. Le danger de la pathologie réside dans le fait que pour une femme, elle est invisible et pour le fœtus, elle peut retarder le développement. Dans les premiers stades, les systèmes et les organes du corps du futur bébé commencent à se former. Il est possible de reconnaître un état pathologique à un stade précoce uniquement en analysant le sang d'une femme, où, en conséquence, une carence en hémoglobine peut être observée.

Au deuxième trimestre

En raison de l'état pathologique fluide du fœtus, son corps commence à utiliser ses propres ressources. Sa fréquence cardiaque augmente considérablement, jusqu'à 160 battements par minute. Ceci est nécessaire pour activer la circulation sanguine. Si la pathologie n'est pas détectée rapidement, il peut y avoir un retard dans le développement du bébé. Ceci est dangereux pour l'hypoxie dans les derniers stades..

Au troisième trimestre

Une femme seule ne peut soupçonner une hypoxie fœtale que pendant un certain temps, entre 16 et 18 semaines environ pendant que le bébé bouge. À un stade ultérieur de son développement, l'hypoxie peut être déterminée par une diminution de l'activité motrice. Il y a de rares tremblements et des mouvements imperceptibles.

Diagnostic de l'hypoxie par les médecins

La détection de la pathologie se fait à l'aide d'études spéciales:

  1. Méthode Doppler. Une méthode plus progressive par rapport à l'échographie conventionnelle, qui vous permet de remarquer avec une grande précision les pathologies de la circulation sanguine dans les artères de l'utérus, le placenta. Cela indiquera une hypoxie. Il y a souvent un rythme cardiaque lent ou une bradycardie chez le bébé.
  2. Cardiotocographie. Cette méthode est appliquée après 30 semaines.
  3. Analyses: hormonales, biochimiques.

Est-ce visible à l'échographie

  1. Ultrason. Cette étude vous permet de déterminer le retard du développement fœtal. L'échographie mesure la croissance, le volume du bébé. Afin de comprendre comment le placenta fonctionne comme barrière protectrice pour le fœtus, il est mesuré.

Quel rythme cardiaque pendant la privation d'oxygène

Rapide - dans les premiers stades, plus de 140 battements par minute, lent - à un stade ultérieur de la gestation.

Comment s'identifier

Vous ne pouvez compter vous-même les mouvements qu'après 25 semaines.

La femme est allongée sur le côté dans une position confortable pour elle.

Il est nécessaire de se concentrer sur les mouvements du bébé. Si la femme enceinte compte moins de 10 mouvements de bébé en une heure, vous devez consulter un médecin.

Quelle sensation

Le manque de mouvement ou l'inactivité motrice du fœtus est suspect d'hypoxie.

Comment déterminer la privation d'oxygène chez un enfant par des perturbations

Dans les 60 minutes, il devrait y avoir au moins 10 poussées du bébé.

Manque d'oxygène chez un enfant pendant la grossesse: stades de l'hypoxie

Dans l'utérus, le bébé ne peut pas respirer tout seul. À travers le cordon ombilical, à travers le placenta, les nutriments et l'oxygène y pénètrent. Si une carence en oxygène est observée, l'hypoxie fœtale commence.

Conséquences de l'hypoxie fœtale pour un enfant

Les conséquences de ce phénomène dépendent de la forme et de la gravité. Une complication grave est l'hypoxie cérébrale. Cet organe souffre plus que tout autre d'un manque d'oxygène. On ne peut pas dire ce que l’hypoxie entraînera pendant la période périnatale..

Après l'accouchement, il est tout à fait possible d'évaluer l'impact de cette pathologie. Des violations du système nerveux central peuvent être observées même à la maternité, dans les premiers mois de la vie d'un bébé. Problèmes de développement de la parole - un peu plus tard.

Pour le système nerveux, les conséquences de l'hypoxie cérébrale peuvent être différentes. Par exemple, il peut s'agir d'hyperactivité, de paralysie cérébrale, de parésie d'un enfant. Lors d'un accouchement difficile en période d'hypoxie aiguë, l'enfant peut développer un œdème cérébral, une ischémie. Si de telles violations se produisent, elles sont irréversibles..

Ainsi, le pronostic des médecins quant aux conséquences possibles dépend de la détection précoce ou tardive de cette pathologie, ainsi que de la rapidité du traitement refusé à une femme. C'est pour cette raison qu'il existe un calendrier de visites à la clinique prénatale établi par le médecin..

Hypoxie aiguë

  1. Tranchant. Cette espèce se développe lors de l'accouchement de la mère..
  1. Chronique. Il est détecté par des spécialistes de la période gestationnelle alors que le fœtus est dans l'utérus de la mère. Au cours de cette pathologie, deux points sont distingués: la privation d'oxygène à caractère menaçant et l'hypoxie. Dans le premier cas, il n'y a pas encore de symptômes de cette maladie, mais le fœtus est en retard de développement. Par ce symptôme, une pathologie peut être suspectée. Et l'hypoxie elle-même est détectée par les gynécologues à l'aide d'ultrasons, CTG (à partir de 30 semaines).

Hypoxie légère

Léger: altération primaire de la circulation sanguine.

  1. Moyen: violation des processus métaboliques dans le corps du bébé;
  2. Sévère: changements de nature irréversible dans les cellules du fœtus.

CVHP pendant la grossesse

CVHP pendant la grossesse est acquis à la suite d'un accès intempestif à un médecin, en conséquence d'un manque de traitement adéquat. Bien que la forme aiguë soit caractéristique du terme tardif, l'accouchement, elle peut survenir à n'importe quel stade de la gestation. Cela se produit généralement en raison du cordon ombilical qui s'enroule dans le corps, les jambes du bébé, tordant le cordon ombilical.

Qu'est-ce que le syndrome de détresse

Ceci est une condition menaçante du fœtus (sinon - hypoxie à l'intérieur de l'utérus, syndrome de détresse respiratoire). Le fœtus réagit à un manque d'oxygène. Ce phénomène se produit, selon les statistiques, dans environ 20% des situations de toutes les grossesses..

La détresse fœtale a ses propres variétés, qui sont classées en fonction de l'intervalle de temps:

  1. Détecté en portant le bébé.
  2. Révélé lors de l'accouchement.

Ce syndrome peut se manifester pendant la grossesse, ainsi que de manière aiguë pendant l'accouchement. Dans les premiers stades, ce syndrome est plus dangereux, mais à 30 semaines, le risque de problèmes graves de santé du bébé est minimisé. En effet, les médecins, en cas de situation potentiellement mortelle pour le bébé, procéderont à une césarienne. Il est effectué de toute urgence.

Selon le degré de souffrance fœtale, le syndrome de détresse est divisé en étapes:

  1. Compensation (cette phase dure plusieurs semaines).
  2. Sous-compensation (pendant cette période, la femme a un besoin urgent d'une aide médicale).
  3. Décompensation (l'aide de spécialistes doit être fournie de toute urgence, car une asphyxie intra-utérine se produit, en d'autres termes, le bébé étouffe).

Comment éviter l'hypoxie fœtale intra-utérine en utilisant les méthodes traditionnelles

Le traitement de l'hypoxie par des moyens traditionnels comprend un ensemble de mesures:

  1. Réception de no-shpa pour la vasodilatation.
  2. Réception Magne-6 pour réduire le tonus de l'utérus.
  3. Prendre Actovegin pour activer la circulation sanguine.
  4. Pour normaliser les processus métaboliques - l'utilisation de protéines et d'acides aminés.
  5. Prendre du chophytol pour stabiliser la perméabilité cellulaire.
  6. Neuroprotecteurs - pour améliorer les fonctions de protection.

Qurantil est souvent prescrit aux femmes afin d'améliorer les performances du système immunitaire, ainsi que pour prévenir ou éliminer les caillots sanguins. Les médicaments sont prescrits individuellement pour chaque femme. Les médicaments utilisés par une femme enceinte ne doivent pas avoir de contre-indications.

Une femme enceinte doit corriger son comportement. Tout d'abord, elle a besoin de respirer de l'air frais. Deuxièmement, marchez plus. Si l'été arrive, il vaut mieux qu'elle quitte la ville avec de l'air pollué..

Aérez la pièce régulièrement. Ce serait bien de maîtriser la bonne technique de respiration. Cela fournira un flux sanguin supplémentaire aux tissus du fœtus..

L'exercice est indiqué pour une femme enceinte. Ses avantages sont évidents, mais les exercices doivent être sélectionnés sous la supervision d'un spécialiste. Yoga, Pilates, marche, aquagym sont populaires chez les femmes. Et surtout, ayez une bonne humeur avec vous: c'est important.

Quelle est la prévention de l'hypoxie avec des remèdes populaires

Il est inacceptable d'être traité avec des remèdes populaires pour un diagnostic sérieux, y compris l'hypoxie fœtale. Pendant la grossesse, une femme doit manger régulièrement, mais pas de la malbouffe, mais des aliments sains contenant la quantité nécessaire de vitamines et de minéraux. Même leur carence entraîne un sous-développement fœtal. Les aliments contenant des niveaux élevés de glucides, de pesticides et d'additifs doivent être exclus de l'alimentation.

Il serait utile d'utiliser des complexes vitaminiques spéciaux conçus spécifiquement pour les femmes enceintes. Les complexes de vitamines sont constitués d'acide folique, de vitamines C et E.

Combien de temps un bébé peut-il grandir avec une privation d'oxygène intra-utérin

Au cours de l'évolution aiguë de la pathologie, les médecins décident d'une césarienne ou du déclenchement du travail avec des médicaments spéciaux.

L'hypoxie aiguë est dangereuse pour un bébé, car il y a une forte probabilité de décès..

Dans la forme chronique, l'hypoxie est traitée. Bien sûr, le traitement doit être adéquat et opportun pour que l'enfant ne souffre pas dans l'utérus..

Ce qu'il est important de retenir

Si vous soupçonnez une hypoxie fœtale, une femme devrait consulter un médecin. Si elle a remarqué une diminution de l'activité des mouvements du bébé, c'est aussi une raison de consulter immédiatement le gynécologue.

L'hypoxie est un état de manque d'oxygène du fœtus, qui s'est formé dans l'utérus. Il existe plusieurs formes de cette pathologie. Les conséquences surviennent en fonction de la forme, ainsi que de la négligence de la maladie. Afin d'éviter des conséquences graves, il est nécessaire de traiter l'hypoxie, de consulter un médecin aux heures fixées par lui et de ne pas manquer les rendez-vous. Toutes les femmes ne soupçonnent pas que quelque chose n'allait pas: la vie et la santé du bébé très attendu sont en jeu!

Hypoxie foetale

L'hypoxie fœtale est un syndrome intra-utérin caractérisé par un complexe de changements de la part du fœtus en raison d'un apport insuffisant d'oxygène à ses tissus et organes. L'hypoxie fœtale est caractérisée par des violations des organes vitaux, principalement du système nerveux central. Le diagnostic de l'hypoxie fœtale comprend la cardiotocographie, la dopplerométrie de la circulation utéro-placentaire, l'échographie obstétricale, l'amnioscopie. Le traitement de l'hypoxie fœtale vise à normaliser le flux sanguin utéro-placentaire, à améliorer la rhéologie sanguine; parfois cette condition nécessite un accouchement précoce d'une femme.

  • Causes de l'hypoxie fœtale
  • Classification de l'hypoxie fœtale
  • Manifestations d'hypoxie fœtale
  • Diagnostic de l'hypoxie fœtale
  • Traitement de l'hypoxie fœtale
  • Complications de l'hypoxie fœtale
  • Prévention de l'hypoxie fœtale
  • Prix ​​des traitements

informations générales

L'hypoxie fœtale est enregistrée dans 10,5% du nombre total de grossesses et d'accouchements. L'hypoxie fœtale peut se développer à différentes périodes du développement intra-utérin, caractérisées par des degrés variables de carence en oxygène et des conséquences pour le corps de l'enfant. L'hypoxie fœtale, qui se développe aux premiers stades de la gestation, provoque des anomalies et ralentit le développement de l'embryon. En fin de grossesse, l'hypoxie s'accompagne d'un retard de croissance fœtale, de lésions du SNC et d'une diminution de la capacité d'adaptation du nouveau-né.

Causes de l'hypoxie fœtale

L'hypoxie fœtale peut être le résultat d'un large éventail de processus indésirables survenant dans le corps de l'enfant, de la mère ou dans le placenta. La probabilité de développer une hypoxie chez le fœtus augmente avec les maladies du corps maternel - anémie, pathologie cardiovasculaire (malformations cardiaques, hypertension), maladies des reins, du système respiratoire (bronchite chronique, asthme bronchique, etc.), diabète sucré, toxicose de la grossesse, grossesse multiple, IST... L'alcoolisme, la nicotine, la drogue et d'autres types de dépendance de la mère affectent négativement l'apport d'oxygène au fœtus.

Le risque d'hypoxie fœtale augmente avec les violations de la circulation fœto-placentaire causées par la menace de fausse couche, de grossesse prolongée, de pathologie du cordon ombilical, d'insuffisance placentaire, d'anomalies du travail et d'autres complications de la grossesse et du travail. Les facteurs de risque de développement de l'hypoxie intra-partum comprennent la maladie hémolytique du fœtus, les malformations congénitales, les infections intra-utérines (herpès, toxoplasmose, chlamydia, mycoplasmose, etc.), l'enchevêtrement répété et serré du cordon ombilical autour du cou du bébé, une compression prolongée de la tête pendant l'accouchement.

En réponse à l'hypoxie fœtale, le système nerveux souffre en premier lieu, car le tissu nerveux est le plus sensible au déficit en oxygène. À partir de 6 à 11 semaines de développement de l'embryon, un manque d'oxygène entraîne un retard dans la maturation du cerveau, des perturbations dans la structure et le fonctionnement des vaisseaux sanguins et un ralentissement de la maturation de la barrière hémato-encéphalique. De plus, l'hypoxie est ressentie par les tissus des reins, du cœur et des intestins du fœtus..

Une hypoxie fœtale mineure peut ne pas causer de dommages cliniquement significatifs au système nerveux central. En cas d'hypoxie fœtale sévère, une ischémie et une nécrose se développent dans divers organes. Après la naissance, un enfant qui s'est développé dans des conditions d'hypoxie peut souffrir d'un large éventail de troubles, allant des troubles neurologiques au retard mental et aux troubles somatiques graves..

Classification de l'hypoxie fœtale

Selon le moment de l'écoulement et la fréquence d'apparition, on distingue l'hypoxie fœtale aiguë et chronique.

L'apparition d'une hypoxie fœtale aiguë est généralement associée à des anomalies et des complications de l'acte d'accouchement - travail rapide ou prolongé, pression ou prolapsus du cordon ombilical, compression prolongée de la tête dans le canal génital. Parfois, une hypoxie fœtale aiguë peut se développer pendant la grossesse: par exemple, en cas de rupture utérine ou de décollement placentaire prématuré. Dans l'hypoxie aiguë, les violations des fonctions des organes vitaux du fœtus augmentent rapidement. L'hypoxie aiguë est caractérisée par une augmentation de la fréquence cardiaque fœtale (plus de 160 battements par minute) ou sa diminution (moins de 120 battements par minute), une arythmie, une surdité; renforcement ou affaiblissement de l'activité motrice, etc. Souvent, dans le contexte d'une hypoxie aiguë, une asphyxie fœtale se développe.

L'hypoxie chronique est causée par une carence en oxygène modérée prolongée, dans laquelle le fœtus se développe. Avec une carence chronique en oxygène, une hypotrophie intra-utérine se produit; en cas d'épuisement des capacités compensatoires du fœtus, les mêmes troubles se développent que dans la variante aiguë du cours. L'hypoxie fœtale peut se développer pendant la grossesse ou l'accouchement; considéré séparément hypoxie qui survient chez un enfant après la naissance en raison d'une maladie des membranes hyalines, d'une pneumonie intra-utérine, etc..

Compte tenu des capacités compensatoires et adaptatives du fœtus, l'hypoxie peut acquérir des formes compensées, sous-compensées et décompensées. Étant donné que dans des conditions défavorables, le fœtus subit non seulement une hypoxie, mais également tout un complexe de troubles métaboliques complexes, dans la pratique mondiale, cette condition est définie comme un «syndrome de détresse», qui se subdivise en prénatal, développé lors de l'accouchement et respiratoire..

Manifestations d'hypoxie fœtale

La gravité des changements qui se développent chez le fœtus sous l'influence de l'hypoxie est déterminée par l'intensité et la durée de la carence en oxygène ressentie. Les manifestations initiales de l'hypoxie provoquent une augmentation de la fréquence cardiaque chez le fœtus, puis - son ralentissement et ses bruits cardiaques étouffés. Le méconium peut apparaître dans le liquide amniotique. Avec une hypoxie légère, l'activité motrice du fœtus augmente, avec une hypoxie sévère, les mouvements sont réduits et ralentis.

En cas d'hypoxie sévère, le fœtus développe des troubles circulatoires: il y a une tachycardie à court terme et une augmentation de la pression artérielle, suivies d'une bradycardie et d'une baisse de la pression artérielle. Les troubles rhéologiques se manifestent par un épaississement du sang et la libération de plasma du lit vasculaire, qui s'accompagne d'un œdème intracellulaire et tissulaire. En raison de la fragilité et de la perméabilité accrues des parois vasculaires, des hémorragies se produisent. Une diminution du tonus vasculaire et un ralentissement de la circulation sanguine entraînent une ischémie d'organe. Avec l'hypoxie, une acidose se développe chez le fœtus, l'équilibre électrolytique change et la respiration des tissus est perturbée. Des changements dans les organes vitaux du fœtus peuvent provoquer sa mort intra-utérine, l'asphyxie, un traumatisme intracrânien à la naissance.

Diagnostic de l'hypoxie fœtale

Le soupçon que le fœtus souffre d'hypoxie peut survenir lorsque son activité motrice change - comportement agité, mouvements accrus et plus fréquents. Une hypoxie prolongée ou progressive entraîne un affaiblissement des mouvements fœtaux. Si une femme remarque de tels changements, elle doit immédiatement contacter le gynécologue responsable de la grossesse. Lors de l'écoute du rythme cardiaque fœtal avec un stéthoscope obstétrique, le médecin évalue la fréquence, la sonorité et le rythme des bruits cardiaques, la présence de bruit. Pour détecter l'hypoxie fœtale, la gynécologie moderne utilise la cardiotocographie, la phonocardiographie fœtale, la dopplerométrie, l'échographie, l'amnioscopie et l'amniocentèse, les tests de laboratoire.

Au cours de la cardiotocographie, il est possible de suivre la fréquence cardiaque fœtale et son activité motrice. Par le changement du rythme cardiaque, en fonction du repos et de l'activité du fœtus, on peut juger de son état. La cardiotocographie, avec la phonocardiographie, est largement utilisée lors de l'accouchement. L'échographie Doppler du flux sanguin utéro-placentaire examine la vitesse et la nature du flux sanguin dans les vaisseaux du cordon ombilical et du placenta, dont la violation entraîne une hypoxie fœtale. La cordocentèse guidée par échographie est réalisée pour collecter le sang du cordon ombilical et étudier l'équilibre acido-basique. Un signe échoscopique d'hypoxie fœtale peut être un retard détectable de sa croissance. En outre, dans le processus d'échographie obstétricale, la composition, le volume et la couleur du liquide amniotique sont évalués. Des polyhydramnios prononcés ou un faible niveau d'eau peuvent signaler des problèmes.

Effectuer une amnioscopie et une amniocentèse à travers le canal cervical vous permet d'évaluer visuellement la transparence, la couleur, la quantité de liquide amniotique, la présence d'inclusions (flocons, méconium) dans celui-ci, d'effectuer des tests biochimiques (mesure du pH, étude des hormones, des enzymes, de la concentration de CO2). L'amnioscopie est contre-indiquée pour le placenta praevia, la colpite, la cervicite et la menace d'avortement. Une évaluation directe du liquide amniotique est effectuée après son effusion au cours de la première phase du travail. Une impureté dans le liquide amniotique du méconium et leur couleur verdâtre témoigne en faveur de l'hypoxie fœtale..

Traitement de l'hypoxie fœtale

Si une hypoxie fœtale est détectée, la femme enceinte est hospitalisée dans un hôpital obstétrico-gynécologique. La présence d'une hypoxie fœtale nécessite la correction de la pathologie obstétricale et extragénitale existante de la mère et la normalisation de la circulation sanguine fœtoplacentaire. La femme enceinte reçoit un repos strict, une oxygénothérapie. La thérapie vise à réduire le tonus de l'utérus (papavérine, drotavérine, aminophylline, hexoprénaline, terbutaline), à ​​diminuer la coagulation intravasculaire (dipyridamole, dextran, hémodérivat de veau, pentoxifylline).

L'hypoxie fœtale chronique nécessite l'administration de médicaments améliorant la perméabilité cellulaire à l'oxygène et le métabolisme (phospholipides essentiels, vitamines E, C, B6, acide glutamique, glucose), des antihypoxants, des neuroprotecteurs. Avec une amélioration de la condition d'une femme enceinte et une diminution des phénomènes d'hypoxie fœtale, une femme enceinte peut être recommandée des exercices de respiration, de l'aquagym, des ovnis, de l'inductothermie. Avec l'inefficacité des mesures complexes et la préservation des signes d'hypoxie fœtale pendant une période de plus de 28 semaines, un accouchement d'urgence est indiqué (césarienne d'urgence).

L'accouchement dans l'hypoxie fœtale chronique est effectué à l'aide d'une surveillance cardiaque, ce qui permet d'appliquer des mesures supplémentaires en temps opportun. En cas d'hypoxie aiguë qui se développe lors de l'accouchement, l'enfant a besoin d'une assistance de réanimation. La correction rapide de l'hypoxie fœtale, la gestion rationnelle de la grossesse et de l'accouchement permettent d'éviter le développement de troubles macroscopiques chez l'enfant. À l'avenir, tous les enfants qui se développent dans des conditions d'hypoxie sont observés par un neurologue; ils ont souvent besoin de l'aide d'un psychologue et d'un orthophoniste.

Complications de l'hypoxie fœtale

Un degré sévère d'hypoxie fœtale s'accompagne de dysfonctionnements graves de plusieurs organes chez un nouveau-né. Avec des lésions hypoxiques du système nerveux central, une encéphalopathie périnatale, un œdème cérébral, une aréflexie, des convulsions peuvent se développer. Du côté du système respiratoire, on note une pneumopathie posthypoxique, une hypertension pulmonaire; Les troubles cardiovasculaires comprennent les anomalies cardiaques et vasculaires, la nécrose endocardique ischémique, etc..

L'effet de l'hypoxie fœtale sur les reins peut se manifester par une insuffisance rénale, une oligurie; sur le tractus gastro-intestinal - régurgitation, vomissements, entérocolite. Souvent, à la suite d'une hypoxie périnatale sévère, un nouveau-né développe un syndrome DIC, une immunodéficience secondaire. L'asphyxie des nouveau-nés dans 75 à 80% des cas se développe dans le contexte d'une hypoxie fœtale antérieure.

Prévention de l'hypoxie fœtale

Pour prévenir le développement de l'hypoxie fœtale, une femme doit se préparer de manière responsable à la grossesse: traitement de la pathologie extragénitale et des maladies du système reproducteur, rejet des habitudes malsaines, nutrition rationnelle. La gestion de la grossesse doit être effectuée en tenant compte des facteurs de risque et en surveillant en temps opportun l'état du fœtus et de la femme. La prévention du développement de l'hypoxie fœtale aiguë consiste dans le choix correct de la méthode d'accouchement, la prévention des traumatismes à la naissance.

Hypoxie fœtale intra-utérine. Types, causes, conséquences, signes, diagnostic, traitement et prévention de la pathologie

Qu'est-ce que l'hypoxie fœtale?

L'hypoxie est une carence en oxygène. L'hypoxie fœtale intra-utérine est une condition dans laquelle le corps du bébé souffre d'un manque d'oxygène en raison d'une violation de son apport ou de son assimilation. L'hypoxie fœtale intra-utérine se développe pendant la gestation d'un enfant à différents stades de la grossesse et est associée à une violation des échanges gazeux entre la mère et le fœtus ou à des troubles métaboliques et à des lésions d'organes responsables du processus de saturation du sang en oxygène.

En termes simples, le fœtus souffre d'un manque d'oxygène si un obstacle se présente sur l'une des sections du chemin "mère - placenta - foetus".

Échange de gaz entre la mère et le fœtus

Les échanges gazeux entre la mère et le fœtus sont effectués par un organe qui se forme pendant la grossesse - le placenta ou la place du bébé. Le placenta a une structure spongieuse, il a de nombreuses branches de petits vaisseaux. En fait, il s'agit de l'organe respiratoire du bébé pendant la grossesse, car les poumons du fœtus sont dans un état dégonflé avant sa première respiration - le fœtus «respire» par le cordon ombilical. Le placenta est constitué de villosités vasculaires, formées à partir des plexus vasculaires. Les plexus choroïdes sont formés à partir de petites branches des vaisseaux du cordon ombilical et les plexus eux-mêmes sont entourés de sang maternel. L'échange gazeux se produit précisément à ce niveau des petites artères. L'oxygène passe du sang de la mère dans de petits vaisseaux, qui se rassemblent ensuite et forment le cordon ombilical. Ce processus se produit passivement, en raison de la différence de pression, c'est-à-dire de l'endroit où la concentration (pression) d'oxygène est la plus élevée (sang maternel) à l'endroit où elle est moindre (petites branches des vaisseaux du cordon ombilical). De la même manière, le dioxyde de carbone est éliminé, qui se trouve davantage dans le sang du fœtus que dans les vaisseaux utérins..

Il y a une membrane entre les vaisseaux de la mère et les vaisseaux du placenta - une couche filtrante. Au premier et au deuxième trimestre, cette membrane se compose de 4 couches, au septième mois, elle en a déjà 3, puis elle devient de plus en plus mince. De nombreuses substances traversent cette membrane. Plus la membrane est fine, plus il est facile pour l'oxygène et les nutriments de la transmettre au fœtus..

En second lieu après l'oxygène, la substance la plus importante dont le fœtus a besoin et qu'il reçoit de la mère est le glucose. Le glucose ne peut pas traverser la membrane en cas de déficit en oxygène. Ainsi, lors d'une hypoxie, le cerveau fœtal manque à la fois de deux substances nécessaires à son activité normale (glucose et oxygène). C'est pour cette raison que l'hypoxie chronique est si dangereuse pour le fœtus..

Les facteurs suivants affectent l'apport d'oxygène au fœtus:

  • environnement externe - la quantité d'oxygène dans l'environnement (à basse pression atmosphérique dans les montagnes, l'oxygène est plus difficile à pénétrer dans le corps de la mère);
  • facteurs maternels - l'état des globules rouges, des érythrocytes et leur capacité à se lier à l'oxygène, l'état de la circulation sanguine (cœur et vaisseaux sanguins), les échanges gazeux dans les poumons;
  • facteurs placentaires - le débit sanguin dans les vaisseaux maternels alimentant le placenta, le débit sanguin dans le cordon ombilical, la zone des cellules des villosités placentaires (une sorte de «surface respiratoire» du placenta);
  • facteurs fœtaux - le niveau d'hémoglobine dans les érythrocytes du fœtus (c'est l'hémoglobine qui est la protéine qui se fixe l'oxygène à lui-même), le type d'hémoglobine (le fœtus a 2 hémoglobine - fœtale et normale, comme un adulte), la quantité de sang qui pompe le cœur par minute, l'état des vaisseaux sanguins (avec une tendance au vasospasme, l'oxygène peut ne pas atteindre tous les tissus).

Contrairement à un adulte, le fœtus peut survivre dans des conditions de carence en oxygène 3 à 4 fois plus longtemps. La nature a fait en sorte que le fœtus puisse exister même si un tiers du placenta est endommagé..

Le fœtus est capable de résister à l'hypoxie pendant une longue période en raison de la présence des mécanismes de protection suivants:

  • la capacité des vaisseaux placentaires à se dilater rapidement, augmentant le flux sanguin;
  • une fréquence cardiaque fœtale accrue, ce qui permet au cœur de pomper plus de sang par minute;
  • la présence d'hémoglobine fœtale chez le fœtus, qui s'attache plus facilement aux molécules d'oxygène sur lui-même;
  • la particularité du métabolisme dans les tissus du fœtus, qui est plus «accordé» à la décomposition des nutriments sans présence d'oxygène (avec une telle décomposition, des produits plus toxiques se forment, mais comme ils sont éliminés par le cordon ombilical, le fœtus peut se permettre un tel «luxe»).

Ces mécanismes sont particulièrement pertinents pour le premier trimestre de la grossesse. Au cours des deuxième et troisième trimestres, le bébé est plus sensible à l'hypoxie, car tous les mécanismes par lesquels le fœtus tolère la privation d'oxygène agissent plus facilement à mesure que le fœtus grandit et que la naissance approche.

Types d'hypoxie intra-utérine

L'hypoxie fœtale au cours de la vie intra-utérine peut avoir une évolution, une gravité et un mécanisme de développement différents. Les médecins distinguent également séparément l'hypoxie menaçante et l'apparition.

Une hypoxie menaçante est une situation où l'une des maladies peut potentiellement provoquer une hypoxie, mais avec une hypoxie menaçante, il n'y a aucun symptôme de manque d'oxygène. L'apparition de l'hypoxie est déjà une privation d'oxygène, qui se manifeste par un certain nombre de symptômes. Ces deux conditions sont séparées pour la raison que l'hypoxie menaçante ne nécessite pas de traitement, mais nécessite la prévention de la privation d'oxygène, tandis que l'apparition de l'hypoxie est une condition lorsqu'un traitement est nécessaire, sinon la mort fœtale se produira.

L'hypoxie fœtale intra-utérine se produit:

  • Aiguë - survient dans des situations qui menacent la poursuite de la grossesse. Une telle hypoxie est généralement observée plus près de l'accouchement et se transforme en asphyxie du nouveau-né (suffocation). L'hypoxie aiguë se développe très rapidement, en quelques minutes.
  • Chronique - se développe en raison d'un facteur à action prolongée, c'est-à-dire sur plusieurs semaines et mois. L'hypoxie chronique est une conséquence de la grossesse, qui entraîne des complications.
  • Subaigu - observé dans les maladies qui affectent le fœtus (fœtopathie), se développe en quelques heures.

Selon le mécanisme de développement, les types suivants d'hypoxie fœtale sont distingués:

  • respiratoire - si le processus d'acheminement de l'oxygène de l'air dans les poumons de la mère est perturbé;
  • hémique (associé au sang) - associé au processus de violation de la liaison de l'oxygène par les érythrocytes (le transport de l'oxygène avec le sang est altéré);
  • circulatoire - un problème de circulation sanguine, qui est ralenti en raison d'une pathologie du cœur ou des vaisseaux sanguins.

Causes de la privation d'oxygène du fœtus

Les causes de l'hypoxie fœtale intra-utérine peuvent être des maladies de la mère, du fœtus ou du placenta. Étant donné que le placenta est un organe situé entre le corps de la mère et le corps du fœtus, il est pratique de séparer toutes les causes de la privation d'oxygène, en fonction du lien affecté de la chaîne mère-placenta-fœtus.

En fonction de l'emplacement de la cause de l'hypoxie fœtale, les types de carence en oxygène suivants sont distingués:

  • Maladies de la mère. On les appelle également causes pré-placentaires, c'est-à-dire toutes les pathologies qui provoquent une carence en oxygène avant même qu'elle n'entre dans les vaisseaux placentaires.
  • Pathologie placentaire. Ce sont toutes les raisons qui perturbent le flux sanguin entre les vaisseaux utérins et placentaires, c'est-à-dire des conditions qui provoquent une violation du transfert d'oxygène à travers les vaisseaux du placenta (causes placentaires).
  • Raisons de fruits. Cela comprend toutes les maladies de l'enfant dans lesquelles le fœtus n'est pas en mesure d'assimiler l'oxygène fourni en volume suffisant (raisons postplacentaires).

Maladie de la mère

Les maladies de la mère qui réduisent la quantité d'oxygène entrant dans le fœtus peuvent être associées aux organes génitaux (utérus) et aux organes internes. Les pathologies conduisant à l'hypoxie et associées aux organes génitaux féminins sont appelées maladies génitales de la mère, et toutes les autres sont extragénitales (extra-extérieures). Toutes ces maladies de la mère provoquent une violation de la saturation en oxygène du sang, en particulier des maladies des organes internes, alors que même pour la femme elle-même, le niveau d'oxygène peut être insuffisant.

Causes de l'hypoxie intra-utérine de la mère

Pathologie

Description et mécanisme de l'hypoxie

Saignement

La perte de sang entraîne une privation d'oxygène en raison d'une diminution de la quantité de sang entrant dans le fœtus. De plus, en cas de saignement, même à court terme, une vasoconstriction et une activation du système de coagulation sanguine se produisent. Tout cela peut altérer la circulation placentaire..

État de choc

Un état de choc est une forte baisse du tonus des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne leur expansion, ce qui ralentit le flux sanguin. En conséquence, la quantité de sang qui coule vers le fœtus diminue fortement..

Maladies du sang

Les maladies du sang deviennent la cause d'une altération du transport de l'oxygène en cas de diminution du nombre de globules rouges, ainsi que d'une tendance à former des caillots sanguins dans les petits vaisseaux de l'utérus. Tout cela devient la cause d'une circulation sanguine altérée..

Malformations cardiaques

Les malformations cardiaques chez la mère provoquent des perturbations des échanges gazeux dans les poumons, une stagnation du sang se produit, le cœur de la mère peut fonctionner de manière irrégulière. Tout cela réduit la quantité de sang oxygéné qui s'écoule vers le fœtus. Le corps accumule du dioxyde de carbone, ce qui irrite le centre respiratoire du fœtus et épuise sa capacité à résister à une carence en oxygène.

Maladies des bronches et des poumons

Les maladies du système bronchopulmonaire perturbent également les échanges gazeux dans les poumons de la mère, réduisant la quantité d'oxygène dans le sang qui est envoyée au fœtus. En outre, les maladies pulmonaires graves provoquent un déséquilibre acido-basique, ce qui augmente le besoin en oxygène, perturbe la fonction des tissus d'absorber l'oxygène..

Intoxication

L'empoisonnement avec de nombreuses substances bloque la fonction des cellules sanguines, l'oxygène est à peine attaché aux globules rouges, les mécanismes réflexes dans le cerveau qui régulent la fonction de la respiration sont bloqués.

Gestose

La gestose est appelée évolution pathologique de la grossesse. Chez une femme enceinte, la pression artérielle augmente, une grande quantité de protéines est sécrétée par les reins, en conséquence, la pression de remplissage des vaisseaux placentaires est perturbée et la probabilité de leur obstruction par des caillots sanguins augmente. Les vaisseaux placentaires subissent progressivement des modifications dégénératives. En conséquence, le flux sanguin vers le placenta est perturbé (le flux sanguin utérin diminue) et sa transition à travers le placenta.

Violation de l'activité contractile de l'utérus

Pendant la grossesse, cette condition se manifeste par une augmentation du tonus de l'utérus et pendant l'accouchement - des contractions inefficaces. La contraction de l'utérus provoque un arrêt temporaire du flux sanguin. De plus, des contractions inefficaces entraînent un ralentissement du fœtus. Cela augmente le risque de mort fœtale en cas de déficit aigu en oxygène..

Conflit immunologique

Un conflit immunologique entre la mère et le fœtus se développe le plus souvent en raison de différents rhésus du sang, c'est-à-dire lorsque le fœtus a un rhésus positif du sang (il y a des protéines sur les érythrocytes) et que la mère est négative (il n'y a pas de protéines). Un tel conflit Rh peut provoquer la destruction des globules rouges du fœtus, à cause de cela, le fœtus aura moins d'oxygène dans le sang..

Les infections

Si une infection du corps de la mère (du tractus génital ou du sang) pénètre dans le corps du fœtus, son corps a besoin de plus d'oxygène, car il commence à combattre l'infection. Les tissus endommagés par l'infection ont des effets toxiques sur les centres du cerveau.

Pathologie du placenta et du cordon ombilical

Les pathologies du placenta comprennent toutes les maladies qui perturbent l'une de ses fonctions et conduisent au développement d'une insuffisance placentaire. L'hypoxie fœtale se développe généralement en raison d'une circulation sanguine altérée dans les vaisseaux utéro-placentaires, bien que le niveau d'oxygène dans le sang maternel soit à un niveau suffisant.

Causes placentaires de l'hypoxie fœtale intra-utérine

état

Description et mécanisme de développement

Rupture du placenta

Le détachement du placenta est sa séparation prématurée de la paroi de l'utérus, même avant la naissance du fœtus. Le détachement s'accompagne de saignements. Au lieu que le sang circule à travers le cordon ombilical vers le fœtus, il s'accumule entre le placenta de séparation et la paroi de l'utérus. En conséquence, l'oxygène ne pénètre pas dans le fœtus.

Placenta praevia

Placenta praevia se réfère à une condition où il se fixe dans la partie inférieure de l'utérus, bloquant même le chemin du fœtus dans le vagin pendant le travail. Dans le placenta, qui est situé de cette manière, il y a une tendance à ralentir le flux sanguin, ce qui réduit la quantité d'oxygène qui pénètre dans le corps du fœtus par minute.

Pathologie du cordon ombilical

Les nœuds du cordon ombilical, l'enchevêtrement du cordon ombilical entraînent un étirement excessif des vaisseaux à l'intérieur du cordon ombilical, c'est-à-dire que l'apport d'oxygène au fœtus est perturbé.

Grossesse post-terme

Si la grossesse dure plus longtemps que la période prescrite (c'est-à-dire plus de 40 à 42 semaines), le placenta commence à «vieillir». En conséquence, sa fonction «respiratoire» est également altérée et le fœtus reçoit moins d'oxygène..

Maladies foetales

Les maladies fœtales sont des causes post-placentaires. Les causes fœtales de l'hypoxie intra-utérine se développent avec une quantité suffisante d'oxygène dans le sang maternel et l'état normal des vaisseaux placentaires, mais dans des conditions de difficulté dans le transfert ou l'absorption d'oxygène par le fœtus lui-même.

Les pathologies suivantes peuvent entraîner une hypoxie fœtale:

  • maladies héréditaires;
  • maladie hémolytique du nouveau-né (conséquence du conflit Rh);
  • malformations cardiaques;
  • anémie;
  • anomalies du développement;
  • infection intra-utérine;
  • lésion fœtale intracrânienne.

Les causes fœtales de l'hypoxie fœtale peuvent avoir les mécanismes de survenue suivants:

  • l'incapacité d'assimiler l'oxygène - en cas de conflit Rh entre la mère et le fœtus (les cellules immunitaires «bloquent» les érythrocytes fœtaux et arrêtent de capter l'oxygène du sang maternel), ainsi que dans les maladies qui perturbent le métabolisme;
  • violation du processus de transport de l'oxygène - se produit avec une carence en érythrocytes ou en hémoglobine (anémie) ou avec une pathologie du système circulatoire;
  • augmentation de la demande en oxygène - si le fœtus est gros ou si des jumeaux grandissent dans l'utérus.

Signes de manque d'oxygène aux stades précoces et tardifs

Dans les premiers stades, c'est-à-dire avant la 18e semaine, il est difficile de suspecter une hypoxie fœtale, car elle est encore petite.

Une femme elle-même dans les premiers stades de la grossesse ne peut pas en apprendre davantage sur le manque d'oxygène. L'hypoxie n'est détectée que lors de l'examen, c'est-à-dire lors du diagnostic instrumental, ainsi que lors de tests sanguins.

Aux premiers stades, les médecins prêtent le plus souvent attention aux symptômes de pathologies susceptibles de provoquer une hypoxie plus tard, lorsque le bébé grandira et, par conséquent, il aura besoin de plus d'oxygène. Par exemple, si une femme tousse ou se plaint d'une interruption du travail du cœur, cela sera considéré comme un signe d'hypoxie fœtale potentielle..

Dans les derniers stades, le fœtus peut «notifier» indépendamment qu'il n'y a pas assez d'oxygène. La grossesse est considérée comme une période tardive après 18 semaines, lorsqu'une femme commence à ressentir les premiers mouvements du fœtus et lorsque vous pouvez écouter le rythme cardiaque à l'aide d'un appareil spécial, un stéthoscope. Ainsi, il existe un «langage» dans lequel le fœtus donne à la mère des signaux sur sa santé. Après 24 semaines, le fœtus est déjà assez gros et commence à bouger plus activement, il sera donc plus facile pour une femme d'identifier les signes d'hypoxie.

Symptômes de l'hypoxie fœtale intra-utérine

Signe

Mécanisme d'occurrence

Début de l'hypoxie

Rythme cardiaque augmenté

(plus de 160 battements par minute)

Lorsque les tissus du corps du fœtus ressentent un manque d'oxygène, des groupes spéciaux de cellules appelées cellules chromaffines commencent à produire de l'adrénaline. Cette substance est connue pour être une hormone du stress. Dans ce cas, le concept de «stress» doit être compris comme l'état d'activation de tous les systèmes de réserve du corps et d'adaptation à de nouvelles conditions. C'est-à-dire que le corps "pense" comme suit - "s'il y a peu d'oxygène, alors je devrais passer à un mode d'utilisation économique et aussi obtenir plus de sang". C'est pourquoi, sous stress, la fréquence cardiaque augmente et le type de métabolisme change..

Une augmentation du nombre de mouvements fœtaux

(plus de 30 mouvements par heure)

À mesure que les niveaux d'oxygène diminuent, le dioxyde de carbone s'accumule dans le fœtus. Cette substance est un stimulateur du centre respiratoire (en fait, une personne commence à respirer plus activement non pas avec un manque d'oxygène, mais avec un excès de dioxyde de carbone). Le centre respiratoire oblige le fœtus à effectuer des mouvements actifs, tandis que les muscles respiratoires du fœtus commencent également à se contracter.

Hypoxie développée (profonde)

Rythme cardiaque lent

(moins de 120 battements par minute),

tons étouffés

Si les capacités de réserve ne permettent pas de s'adapter à une carence temporaire en oxygène, alors un état de détresse (di - désordre) se développe. La détresse fœtale est une perturbation du processus d'adaptation, qui peut déjà être considérée comme un trouble dangereux. Ainsi, l'hypoxie foetale conduit d'abord au stress puis à la détresse. La détresse est caractérisée par l'image opposée. Il y a un ralentissement de la fréquence cardiaque, les mouvements du fœtus deviennent également moins.

Mouvements fœtaux peu fréquents

(moins de 4 mouvements en 2 heures)

Effets

Les conséquences de l'hypoxie intra-utérine peuvent être différentes, en fonction de la durée de la grossesse. Des conséquences tout à fait différentes de l'hypoxie intra-utérine se produisent si elle devient prononcée pendant l'accouchement..

L'hypoxie intra-utérine peut entraîner les conséquences suivantes:

  • malformations - si la privation d'oxygène s'est déjà développée au cours du premier trimestre, lorsque les organes sont pondus;
  • lésions du système nerveux central du fœtus - paralysie cérébrale (paralysie cérébrale infantile), spasmes musculaires, œdème cérébral, altération du développement de l'intelligence dans le futur, épilepsie;
  • ralentir la croissance et le développement du fœtus - si l'hypoxie se développe au cours du deuxième trimestre;
  • grossesse gelée - arrêt de la croissance et du développement du fœtus avec sa mort ultérieure;
  • hémorragies - un ralentissement du flux sanguin dû à un rythme cardiaque rare entraîne la formation de caillots sanguins qui obstruent les vaisseaux (thrombus), puis cette fonction sanguine est épuisée et les hémorragies commencent;
  • pathologie des organes internes - si l'hypoxie était prononcée, de nombreux tissus ne pouvaient pas résister à une longue période de manque d'oxygène ou à une courte période de son absence presque complète, à la suite de laquelle une nécrose tissulaire pourrait survenir (le plus souvent une pathologie intestinale se produit);
  • mort fœtale - se produit avec une hypoxie chronique profonde ou une hypoxie aiguë avec menace d'interruption de grossesse ou avec un accouchement prolongé (ce sont des cas où le bébé est presque complètement privé d'oxygène maternel).

Obstruction des voies respiratoires pendant le travail

Le blocage des voies respiratoires du fœtus est à la fois une conséquence et une cause d'aggravation de l'hypoxie et de l'hypoxie, qui se transforme en un état appelé asphyxie (suffocation). Le blocage se produit pendant la grossesse post-terme en raison de la libération des premières matières fécales dans le liquide amniotique.

Le fœtus ne respire pas par les poumons, car tout l'oxygène provient du cordon ombilical. La respiration du fœtus indique le processus consistant à faire pénétrer le liquide amniotique dans les voies respiratoires et à le renvoyer. Le processus ressemble plus à un «rinçage» qu'à une respiration. Le blocage des voies respiratoires fœtales est causé par les «premières matières fécales» du fœtus qui, en raison du stress du fœtus pendant l'accouchement, sont souvent excrétées avant même la naissance du bébé.

Le premier tabouret est appelé méconium. La cause des premières matières fécales avant la naissance est l'hypoxie. Le fait est qu'en cas de famine sévère en oxygène, la soi-disant centralisation de la circulation sanguine se produit, c'est-à-dire une situation où le sang des membres et des organes non vitaux se rapproche du cœur et du cerveau. L'intestin, ne recevant pas la portion de sang requise, sécrète du méconium. Si l'hypoxie persiste, l'enfant fait des mouvements actifs, y compris des «mouvements respiratoires», de sorte que le méconium est avalé.

Avec les excréments, le fœtus peut «respirer» du sang et du mucus en passant par les voies génitales de la mère. Toutes ces substances avalées s'accumulent dans les poumons, interférant avec leur expansion après l'accouchement. C'est pourquoi une rupture de la membrane pulmonaire (plèvre) peut survenir, ce qui compliquera l'évolution de l'hypoxie. Pour éviter cette condition, après la naissance, le médecin utilise un aspirateur (un appareil similaire à un aspirateur qui élimine le liquide) qui extrait tous les corps étrangers accumulés dans les voies respiratoires..

Degrés d'hypoxie

L'hypoxie fœtale modifie les paramètres du profil biophysique fœtal (BPP).

Le profil biophysique du fœtus est la somme des paramètres qui reflètent l'état du fœtus à l'intérieur de l'utérus et permettent d'évaluer le risque de sa mort. Le BPP peut être évalué à partir de 30 semaines de gestation.

Le profil biophysique fœtal comprend les paramètres suivants:

  • mouvements du fœtus - mouvements des bras, des jambes, de la tête, du corps;
  • mouvements respiratoires - le soi-disant «hoquet» du fœtus (mouvement du liquide amniotique dans les voies respiratoires et leur flux de retour), qui se caractérise par des contractions des muscles respiratoires, n'est pas constant, dure plusieurs secondes;
  • battements du cœur fœtal - le cœur fœtal fait 120 à 160 contractions par minute;
  • tonus musculaire - le tonus des muscles du dos qui change lorsque le fœtus fléchit et se détend;
  • volume de liquide amniotique - la quantité de liquide amniotique.

Si le sang circule dans le cordon ombilical avec une teneur en oxygène inférieure, le métabolisme fœtal change, cela affecte sa réactivité, se manifeste par un changement des paramètres ci-dessus. Au début, les paramètres changent à la hausse, puis leur gravité diminue.

L'évaluation du BPP est évaluée en mode sans stress et lors de tests provocateurs. Le test sans stress consiste à observer les mouvements du fœtus et la fréquence cardiaque pendant 20 à 30 minutes. Si pendant ce temps le fœtus ne veut pas bouger (il peut dormir), le médecin recommande une activité physique à la femme enceinte, commence à toucher légèrement et à caresser le ventre. Cela aidera à «réveiller» le fœtus et permettra au médecin d'évaluer ses mouvements et son état général. Un test de stress (tests hypoxiques) est effectué si une hypoxie profonde est suspectée.

Le profil biophysique du fœtus peut être évalué par échographie fœtale (échographie) et cardiotocographie (CTG). Les deux méthodes permettent un test sans stress. Un test sans stress est nécessaire pour évaluer un paramètre du profil biophysique du fœtus tel que la réaction du cœur fœtal, ou plutôt la préservation du réflexe dit fœtal-myocardique (fœtus - fœtus, myocarde - muscle cardiaque). Ce réflexe est également appelé accélération (accélération). Son essence est que les mouvements que fait le fœtus provoquent une augmentation réflexe de la fréquence de son rythme cardiaque. La présence de ce réflexe indique la préservation de la fonction de régulation dans le cerveau (l'hypoxie n'a pas endommagé ce mécanisme). Si ce réflexe n'est pas détecté, cela signifie que l'équilibre acido-basique a été fortement perturbé chez le fœtus en raison d'une hypoxie prolongée et profonde..

Notation du profil biophysique du fœtus selon les données échographiques

Indice

2 points

1 point

0 point

Mouvements moteurs

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Comment tomber enceinte avec des jumeaux: facteurs prédisposants, déroulement de la grossesse

Nouveau née

Le corps de la femme doit porter un enfant, donc une grossesse avec des jumeaux est considérée comme pathologique.

Les avantages et les inconvénients du calendula pendant la grossesse

Conception

Propriétés du calendulaLe calendula est une plante herbacée; ses fleurs sont plus souvent utilisées à des fins médicinales. Les pétales contiennent une grande quantité de nutriments:

Que signifient les étourdissements pendant la grossesse?

Infertilité

Le principalNeurologie Étourdissements Que signifient étourdissements pendant la grossesse?Environ 80% des filles et des femmes occupant une position intéressante commencent à avoir des vertiges.

La bière sans alcool est-elle possible pendant la grossesse et pendant combien de temps

Analyses

Ainsi, plus récemment, on a cru qu'il était totalement inoffensif pour les femmes enceintes de boire un verre de vin rouge sec, en particulier pendant le premier trimestre, car cela augmente le taux d'hémoglobine et induit l'appétit en cas de toxicose aux premiers stades d'une situation intéressante.