Principal / Nutrition

Hypertonie chez un enfant: comment se battre?

Même chez un nouveau-né en bonne santé, le cerveau et les nerfs périphériques sont encore en développement et ne fonctionnent pas toujours pleinement. Si le système nerveux de l'enfant a été exposé à un impact négatif, les problèmes de santé ne peuvent être évités. Selon les statistiques médicales, chez neuf nouveau-nés sur dix, le tonus musculaire est altéré et, plus souvent, une hypertonicité à la hausse..

Les symptômes de l'hypertension chez un enfant

La pointe des pieds de bébé

Ce trouble est assez facilement déterminé par de nombreux signes externes, alors que, assez curieusement, le diagnostic d'hypertonicité n'est pas toujours posé, car même un enfant en bonne santé au cours des six premiers mois peut avoir une tension musculaire accrue..

Vous pouvez suspecter une hypertonicité lorsque l'enfant se comporte de manière agitée, pleure souvent (le menton tremble en pleurant), dort peu et mal, réagit de manière irritante même aux sons calmes et à la faible lumière, crache constamment après avoir mangé, jette souvent la tête en arrière et se penche.

Un trait caractéristique est une posture particulière pendant le sommeil: la tête de l'enfant est rejetée en arrière, les bras et les jambes sont rentrés et étroitement pressés l'un contre l'autre. Si vous essayez de les diluer doucement, vous ressentirez une résistance prononcée et des tentatives répétées entraîneront une résistance accrue et des pleurs bruyants..

Il est également possible d'identifier l'hypertonicité pendant que le bébé est éveillé. Pour ce faire, vous devez prendre le bébé sous les bras, le tenir, le poser sur une surface plane (de préférence sur une table) et l'incliner un peu vers l'avant. Dans cette position, le réflexe inné de marche automatique de l'enfant est déclenché dans les premiers mois de la vie, c'est-à-dire que le bébé commence à toucher ses jambes, comme s'il marchait.

Dans le même temps, un enfant en bonne santé met une jambe sur tout le pied et, pour un bébé dont le tonus musculaire est accru, ne repose que sur ses orteils (pointe des pieds). La démarche sur la pointe des pieds est l'un des signes diagnostiques classiques d'un dysfonctionnement du système nerveux et d'une hypertonicité musculaire..

Même si vous trouvez des signes d'augmentation du tonus musculaire chez votre bébé, ce n'est pas encore une confirmation du diagnostic; dans ce cas, vous ne pouvez pas vous passer d'un neurologue. Seul un médecin peut confirmer ou infirmer le diagnostic présomptif et prescrire un traitement adéquat.

Traitement de l'hypertension

Le plus important est de ne pas ignorer les signes même douteux d'hypertonie dans tous les cas. Il est possible qu'une observation plus approfondie de l'état de l'enfant montre que tous les symptômes alarmants n'étaient pas une manifestation de la maladie, mais une conséquence de l'état de stress du bébé, qui se sentait mal à l'aise lors de l'examen médical..

Si le diagnostic d'augmentation du tonus musculaire a été confirmé, il convient de prendre au sérieux la restauration du fonctionnement normal du système nerveux. En règle générale, l'état d'hypo- et d'hypertonicité est un signe d'encéphalopathie périnatale, et si le traitement nécessaire n'est pas effectué à temps, cela peut entraîner une altération de la parole et de la coordination des mouvements, un mauvais fonctionnement des membres.

En fait, le traitement de l'hypertonicité n'est pas extrêmement difficile, surtout lorsque l'enfant est petit: massage relaxant, exercices thérapeutiques, bains apaisants, aromathérapie et physiothérapie sont tout à fait capables de résoudre les problèmes de santé existants..

N'essayez pas de vous soigner vous-même, même si le tonus musculaire de votre enfant est légèrement augmenté. Le traitement correct ne peut être prescrit par un médecin qu'après en avoir parlé avec vous et après un examen complet de l'enfant, y compris les résultats des études cliniques et de la neurosonographie. La clé du succès du traitement de l'hypertonicité doit être la relation de confiance entre la mère et le médecin - sans cela, il est tout simplement impossible d'obtenir rapidement le résultat souhaité..

Vous devez faire entièrement confiance à votre pédiatre et lui, à son tour, doit établir un contact complet avec vous. Si pour une raison quelconque vous ne faites pas confiance à ce spécialiste (même si les raisons de cette hostilité sont purement personnelles et subjectives), il est temps de changer de médecin. Dans une telle situation, la santé de votre bébé est la plus importante et votre confiance que le médecin est en mesure de vous aider. Alors essayez d'être mutuellement patient et prévenant: vous résolvez le même problème ensemble..

Si le tonus musculaire est augmenté, cependant, cela n'affecte pas beaucoup l'état général, un traitement non médicamenteux est tout à fait suffisant. Ces méthodes douces comprennent le massage et la gymnastique, la phytothérapie et l'aquathérapie, les complexes de vitamines et d'acides aminés et l'aromathérapie. Il est très important en aucun cas d'interrompre le traitement commencé, même s'il vous a semblé que l'état de l'enfant s'est amélioré de manière significative et que les signes d'hypertension ont disparu..

Massage, gymnastique, procédures pour le traitement de l'hypertension

Parlons maintenant de certaines des caractéristiques du traitement de l'hypertension chez les enfants. Il peut sembler étrange à beaucoup de dire que tout traitement qui provoque une réaction négative chez un enfant n'apportera pas de bénéfices tangibles, néanmoins, et dans le cas de l'hypertonicité, c'est exactement le cas..

Si le massage, l'exercice ou toute autre procédure fait pleurer le bébé, se forcer, cela entraînera une tension musculaire encore plus prononcée et des troubles du système nerveux. Par conséquent, pendant le traitement, il est très important de maintenir un état calme du bébé..

Le moyen le plus simple d'y parvenir est de devenir vous-même le médecin de votre fils ou de votre fille. Comment? Comment une personne sans formation médicale peut-elle suivre pleinement son traitement? Il s'avère que oui. Ne laissez pas tout, mais beaucoup de choses qu'une mère peut faire seule (sous la stricte supervision d'un neurologue et d'un pédiatre).

Lorsqu'il s'agit de traiter un nouveau-né, la composante psycho-émotionnelle est particulièrement importante. Le bébé ne comprend toujours pas que de nombreuses sensations désagréables doivent être endurées pour un rétablissement rapide. Si les actions du masseur causent de la douleur et de l'inconfort, l'enfant en «parlera» immédiatement avec indignation..

Pendant ce temps, les touches douces et douces des mains de la mère, donnant chaleur et affection, peuvent conduire au même résultat que 20 minutes d'un massage complet. Le principal conseil à toutes les mères de bébés souffrant d'hypertonicité est donc de suivre un cours de massage pour bébé.

Vous pourrez vous-même déterminer l'heure et l'humeur du bébé les plus appropriées pour la prochaine séance, tous vos mouvements et accueil seront accompagnés de tendresse et de paroles douces. Dans ce cas, le bébé ne sera pas effrayé par l'environnement inconnu et le contact des mains de quelqu'un d'autre ne provoquera pas une augmentation de l'hypertonicité déjà prononcée.

Des cours de massage relaxant ont lieu presque en continu (à intervalles de 4 à 5 jours) pendant la première année de vie. Les exercices de gymnastique et de physiothérapie sont généralement prescrits en cours de 15 à 20 séances par jour, suivis d'une pause de 1 à 1,5 mois.

Pendant le "repos", la mère peut effectuer le complexe gymnastique principal de manière indépendante à la maison. Ce traitement est généralement combiné avec des bains d'herbes apaisants quotidiens avant le coucher, l'utilisation rationnelle de l'aromathérapie et d'autres méthodes douces..

L'essentiel n'est pas de désespérer, mais aussi de ne pas laisser tout suivre son cours. Les méthodes non médicamenteuses dans le traitement de l'hypertonicité sont généralement suffisantes pour qu'après quelques mois (au plus tard 12-18 ans) l'état de l'enfant soit complètement normalisé et ne provoque plus d'anxiété chez les parents.

Symptômes d'hypertonicité musculaire chez les nouveau-nés de moins d'un an: nous supprimons l'augmentation du tonus avec des massages et une thérapie par l'exercice

Les mouvements de notre corps sont dus au travail des muscles. La tension et le tonus musculaires sont régulés par le système nerveux central, le cerveau humain. Le maintien d'un ton normal est nécessaire pour les mouvements dans l'espace, la locomotion bipède et toute autre action physique. Le tonus musculaire chez les nouveau-nés joue un rôle important dans le développement. Une diminution du tonus empêche l'activité physique et une augmentation du tonus crée une sensation d'inconfort, empêche le bébé de développer les capacités motrices nécessaires.

L'indicateur du tonus musculaire du bébé est très important pour son développement physique pendant la petite enfance et au-delà.

Tonus musculaire chez les bébés

Une tension musculaire excessive constante est appelée hypertonicité. L'hypertonicité est le plus souvent asymétrique. La raison de la surtension réside dans l'activité du système nerveux central. Les bras et les jambes pliés d'un bébé en bonne santé, les doigts serrés en un poing sont faciles à desserrer. S'il n'est pas possible de redresser les membres, l'angle d'ouverture maximal ne dépasse pas 45 °, cela signale une pathologie. En règle générale, un bébé qui présente des anomalies dans le développement du système nerveux central est inactif - il maintient la posture de l'embryon, les réflexes sont altérés. Souvent, un tel nourrisson dès les premiers jours de la vie peut supporter le poids de la tête, mais ce n'est pas un signe de développement avancé, mais une conséquence de l'hypertension..

Causes de l'hypertonie

Une tonicité accrue peut apparaître pour des raisons totalement innocentes, mais cela peut aussi être le signe d'une maladie grave. Afin de reconnaître la maladie à temps, il ne faut pas être indifférent à ce phénomène..

Les principales raisons qui peuvent entraîner une fatigue musculaire chez les bébés sont:

  1. Physiologie infantile. Chez les nouveau-nés, on peut observer ce que l'on appelle l'hypertonicité physiologique, associée au fait que dans l'utérus, l'enfant se trouvait dans une position «groupée» caractéristique - la position de l'embryon. Après la naissance, il faut un certain temps aux muscles pour se détendre et commencer à fonctionner normalement. Les jambes pliées avec les genoux légèrement écartés, pressées contre le ventre, les bras fléchis, le menton pressé contre la poitrine peuvent persister à la fois chez un bébé de six mois et dans un an. La durée de l'hypertonie physiologique, selon les estimations de différents spécialistes, varie considérablement, mais les termes ci-dessus sont considérés comme étant dans la plage normale..
  2. L'hypertonicité chez les nouveau-nés peut également être expliquée par des caractéristiques individuelles. Le tonus musculaire chez différents enfants est différent par nature, pour certains, il est plus élevé, pour d'autres, il est plus bas, mais cela n'affecte en rien leur santé. Il est impossible de distinguer le niveau individuel de tension musculaire d'un état pathologique par vous-même, par conséquent, si vous soupçonnez, vous devriez consulter un médecin et subir un examen complet.
  3. Une augmentation du tonus musculaire peut également survenir à la suite d'une blessure à la naissance. Un travail long et difficile, une asphyxie fœtale, une augmentation de la pression intracrânienne et une hémorragie peuvent entraîner de telles conséquences..
  4. La pathologie du développement intra-utérin, les troubles congénitaux du système nerveux central, associés à la fois à la santé de la femme enceinte, à ses conditions de vie et à ses caractéristiques comportementales, peuvent également être à l'origine de l'hypertonicité du nouveau-né. Particulièrement dangereux pour le système nerveux du bébé lorsqu'une femme enceinte consomme de la nicotine et de l'alcool.
De nombreux bébés adoptent la même position fœtale pendant un certain temps après la naissance - leur corps s'y est très habitué pendant plusieurs mois. Ce phénomène peut être un signe d'hypertension.

Comment déterminer si le ton est augmenté?

Un certain nombre de symptômes suggèrent que les muscles du bébé sont en hypertonicité. Si vous trouvez au moins certains des symptômes de la liste ci-dessous, vous devriez consulter votre médecin. Les parents doivent être alertés:

  1. Sommeil agité, souvent interrompu, hurlant au réveil. Difficulté à s'endormir, ainsi qu'une posture caractéristique pendant le sommeil: la tête est rejetée en arrière, les bras et les jambes sont pressés contre le corps.
  2. Pleurs fréquents avec un menton tremblant, alors que la tête est rejetée en arrière (nous recommandons de lire: le menton tremblant chez un nouveau-né: symptômes et traitement).
  3. Réaction gravement négative à la lumière et au son, même avec une exposition mineure.
  4. La capacité de garder la tête en équilibre dès les premiers jours de la vie.
  5. Régurgitation sévère, crampes abdominales.
  6. Difficulté, forte résistance en essayant d'écarter les bras ou les jambes du bébé.
  7. L'enfant ne se tient pas debout, «danse» sur la pointe des pieds.

La présence de plusieurs de ces signes devrait conduire un parent avec un enfant à consulter un médecin. Pour clarifier les symptômes de l'hypertonie, le médecin vérifiera certains réflexes:

  1. Stepper. Un bébé debout de moins de 2 mois fait un pas.
  2. Référence. Le bébé debout doit se tenir debout sur un pied plein..
  3. Symétrie et asymétrie. Le bébé couché sur le dos pliera les bras et redressera ses jambes si sa tête est levée et inclinée vers la poitrine. Lorsque la tête est inclinée vers la droite ou la gauche, le bras et la jambe correspondant à l'inclinaison se redressent et les opposés se plient. Le réflexe disparaît chez un bébé de 3 mois.
  4. Tonique. L'enfant, placé sur le dos, redresse les membres, et si vous le retournez sur le ventre, ils se plieront. Le réflexe disparaît après 3 mois.

Les réflexes qui n'ont pas disparu avec l'âge indiquent le développement de la maladie. Dans ce cas, une hypertonicité est diagnostiquée, dont le traitement doit être pris en charge par un neuropathologiste.

Si le bébé a commencé à tenir la tête très tôt (ou même dès la naissance), vous devez le vérifier pour l'hypertonicité

Tâches et méthodes de traitement de l'hypertonicité chez les nourrissons

Les maladies associées à la survenue d'une hypertonicité sont traitées par des neuropathologistes et des orthopédistes. Les principaux objectifs du traitement sont:

  • soulager la douleur;
  • élimination des spasmes;
  • relaxation.

Types de massage utilisés pour l'hypertension

Le but de tous les mouvements de massage utilisés dans le traitement de l'hypertonie est de soulager les spasmes et de détendre les muscles tendus. Pour améliorer l'état du bébé, on utilise des massages selon la méthode Phelps, des massages selon la méthode Semenova, un impact sur certains points actifs du corps, ainsi qu'un certain nombre d'autres méthodes. Toute action de massage appliquée à un nouveau-né doit être très prudente et douce. Les caresses et les frottements sont autorisés - de préférence avec une paume ouverte, une acupression sans douleur. La procédure ne peut être confiée qu'à un spécialiste qualifié.

Il est préférable de confier le massage avec hypertonicité à un pédiatre professionnel - il pourra également montrer les mouvements nécessaires aux parents

Un cours de massage comprend généralement 10 à 15 procédures. Après un mois, si nécessaire, le cycle peut être répété. Un massage professionnel est un remède très efficace. Les parents peuvent apprendre à effectuer des mouvements de base:

  • caresser les doigts, similaire aux mouvements lors de la mise des gants;
  • caresser les mains de l'épaule aux paumes, en sautant l'articulation du coude;
  • caresser les jambes de l'aine au pied, sauter les articulations, mais continuer à bouger sur le pied;
  • caresser les pieds du talon aux orteils;
  • les orteils sont massés de la même manière que sur les mains;
  • frotter (seulement après avoir caressé) les mains, les pieds, le dos et le ventre dans un mouvement circulaire dans le sens des aiguilles d'une montre;
  • frotter le pied: à partir de la base des orteils, dessinez un huit vers le bas avec l'intersection des lignes au milieu du pied, le bas du huit tombe sur le talon.

Le pétrissage en massage pour bébé, en particulier en cas d'hypertonie, n'est pas effectué. Les tapotements et les tapotements sont interdits, aucune pression sur les nœuds tendus.

Le massage, en particulier le massage professionnel, peut susciter une réponse émotionnelle chez un enfant. Les pleurs pendant le massage sont attribués à la fois à l'inconfort de la procédure et à la douleur. Il est difficile de déterminer la cause des pleurs, alors qu'un certain nombre d'experts estiment que pendant le massage, le bébé ne doit pas pleurer de douleur (pour plus de détails, voir l'article: Pourquoi un nouveau-né pleure-t-il souvent?).

Gymnastique à domicile

Un certain nombre d'exercices de gymnastique peuvent également être effectués à la maison. La gymnastique aide à détendre les muscles, augmente l'activité physique. Plusieurs exercices pour aider votre bébé:

  1. Formation. L'enfant doit s'allonger sur le dos, un adulte caressant ses bras de l'épaule à la main et les jambes de la hanche aux pieds pour que le bébé se détende.
  2. Extension douce. Il est nécessaire de déplier alternativement les bras et les jambes du bébé sans trop d'effort, sans faire de mouvements brusques.
  3. Tremblement. En prenant la poignée ou la jambe par les doigts, secouez-la doucement 4 à 7 fois, puis répétez la procédure avec le reste des membres.
  4. Flexion. Le bébé prend la pose d'un embryon. Les bras et les jambes sont pliés, la tête s'incline vers la poitrine. Il est utile d'alterner cet exercice avec le précédent. Toutes les actions sont effectuées très soigneusement, sans effort..
  5. Pas. Le bébé doit être pris et placé sur la table afin que tout le pied touche la surface. Vous pouvez laisser l'enfant aller un peu pour qu'il puisse s'appuyer un moment sur ses propres semelles. Cela aide à façonner correctement le pied..
  6. Faites de l'exercice avec les pieds. La lumière se penche et se retourne - si le bébé aime ça, il tirera lui-même ses orteils contre son visage, essayera de les mettre dans sa bouche.
  7. Balançoire de balle. Le bébé est placé sur le ventre sur une grosse boule, qui doit être bercée, en tenant le bébé par les jambes et les bras.

La gymnastique thérapeutique donne de bons résultats, mais vous devez la faire régulièrement, de préférence plusieurs fois par jour. L'enfant devrait aimer ces activités, ne pas ressentir d'inconfort.

Procédures de physiothérapie

Les procédures les plus courantes dans le traitement de l'hypertonicité sont l'électrophorèse et les enveloppements de paraffine. Les traitements thermaux sont indiqués pour détendre les muscles tendus. L'électrophorèse vous permet d'introduire certains médicaments dans le corps. Les enveloppements à la paraffine sont le plus souvent réalisés sur les jambes du bébé..

  • le traitement commence généralement à partir de 10 minutes;
  • progressivement la durée de la procédure augmente à 20 minutes;
  • le cycle des procédures se compose de 10 séances.

Procédures de l'eau

Les procédures aquatiques (aquathérapie) contribuent également à la relaxation de la tension musculaire. La natation améliore la coordination des mouvements, charge uniformément les muscles de tout le corps. Il est très important de se rappeler que l'eau froide stimule le travail musculaire et augmente le tonus musculaire. L'eau chaude a un effet relaxant..

Un enfant souffrant d'hypertonicité musculaire ne se montre pas en plongée, mais la natation et la gymnastique sous-marine aideront à soulager les spasmes (voir aussi: gymnastique correcte pour les bébés à 2 mois et une vidéo thématique). Il est conseillé de diriger les cours de manière ludique. Un certain nombre d'herbes amélioreront l'effet des procédures à l'eau, notamment: la sauge, la valériane, l'agripaume, les aiguilles de pin, les feuilles d'airelles. Les traitements à l'eau doivent être effectués avant le coucher et les herbes doivent être alternées.

Effet ostéopathique

Cette direction éprouvée en médecine implique le traitement de tout l'organisme dans son ensemble. Les manipulations visent à améliorer la circulation des fluides dans le corps, sont effectuées sous la forme d'un effet doux sur le tissu osseux.

Une méthode hautement efficace de médecine alternative ne peut être utilisée que par un ostéopathe pédiatrique qualifié. Les séances d'ostéopathie peuvent aider avec les troubles neurologiques causés par un traumatisme à la naissance, des dysfonctionnements cérébraux et même des anomalies congénitales dans la structure du squelette. Amener les os à la bonne position physiologique conduit à l'élimination des spasmes musculaires, à l'élimination des réflexes pathologiques.

À propos, les ostéopathes recommandent de s'abstenir d'utiliser des marcheurs et des moyens similaires qui peuvent aggraver le problème. Leur utilisation peut entraîner un mauvais positionnement du pied, un dysfonctionnement des muscles des membres inférieurs. Vous devez également faire attention aux chaussures du bébé, en particulier à celles qui ont commencé à marcher. Il doit avoir un talon, une semelle ferme et un talon adapté à l'âge. Retirez tous les chaussons et autres chaussures souples.

L'ostéopathie propose un traitement complet du corps sous la direction d'un spécialiste expérimenté dans ce domaine de la médecine alternative

Médicaments contre l'hypertension

Des médicaments sont prescrits au bébé si toutes les procédures décrites ci-dessus n'ont pas donné le résultat souhaité. Les médicaments sont prescrits lorsque le tonus musculaire du bébé ne revient pas à la normale après que le bébé atteint l'âge de 6 mois.

Les médicaments prescrits par un neuropathologiste appartiennent à l'un des groupes suivants:

  • les relaxants musculaires sont utilisés pour soulager les spasmes musculaires;
  • les neuroprotecteurs sont utilisés pour améliorer la circulation sanguine, restaurer les fonctions cérébrales;
  • les diurétiques sont utilisés pour réduire la pression intracrânienne et stimuler l'activité cérébrale.

Le plus souvent, Midocalm, Semax, Baclofen, Pantocalcin et Cortexin sont prescrits, ainsi que des vitamines du groupe B. Dans les cas graves, Cerebrolysin peut être prescrit. Tous les médicaments sont prescrits au nourrisson par injection.

Le pédiatre bien connu et populaire Komarovsky estime aujourd'hui que l'augmentation du tonus musculaire ne doit en aucun cas être ignorée. Cela peut signaler une maladie grave, mais d'autres symptômes seront également présents. Il est impératif de subir un examen diagnostique pour s'assurer que l'hypertonicité est de nature physiologique. Une vidéo avec les leçons du Dr Komarovsky aidera les parents à mieux comprendre le problème.

Hypertonicité musculaire chez les enfants de moins d'un an: symptômes, conséquences et traitement, massage pour l'hypertonicité

L'hypertonicité est une violation du tonus musculaire du corps, qui se traduit par une surcharge musculaire. Presque tous les bébés naissent avec une hypertonicité musculaire sévère. En effet, pendant le temps passé à l'intérieur de l'utérus, le bébé est constamment dans la position de l'embryon. Les membres et le menton dans cette position sont étroitement pressés contre le corps et les muscles du fœtus sont constamment tendus.

  1. Les symptômes de l'hypertension
  2. Conséquences et danger
  3. Hypertonicité des jambes
  4. Hypertonicité des mains
  5. Traitement
  6. Massage
  7. Vidéo: comment masser avec l'hypertension
  8. Thermes

hypertonicité chez les enfants de moins d'un an

Jusqu'à environ six mois, le système nerveux du bébé «apprend» à travailler dans des conditions différentes des conditions intra-utérines. Le bébé se développe progressivement et commence lentement à contrôler les mouvements de ses muscles et de son squelette. Chez un enfant d'un mois, l'hypertonicité est très prononcée. Cela se reflète dans les cames serrées et les jambes pliées, en inclinant la tête en arrière. Le tonus des muscles extenseurs chez un bébé d'un mois est plus élevé que la flexion.

Avec l'hypertonicité physiologique, les jambes de l'enfant ne s'écartent que de 45 degrés chacune. Lors du déplacement des jambes, une résistance prononcée au mouvement se fait sentir. À trois mois, l'hypertonicité musculaire chez un enfant sans pathologies disparaît pratiquement. Si, après que l'enfant a atteint six mois, la tension musculaire persiste, un besoin urgent de consulter un médecin.

Les symptômes de l'hypertension

Vidéo:

Des complications pendant la grossesse, un traumatisme à la naissance, un conflit Rh, une incompatibilité du sang des parents, un lieu de résidence avec une mauvaise situation environnementale et de nombreux autres facteurs entraîneront une hypertension. Il convient de porter une attention particulière aux symptômes de l'hypertension, car cela peut être l'expression d'une maladie neurologique grave.

Signes d'hypertonicité sévère:

  1. Sommeil agité et court.
  2. En position couchée, la tête est rejetée en arrière et les bras et les jambes sont repliés..
  3. Lorsque vous essayez d'écarter les jambes ou les bras du bébé, une forte résistance se fait sentir. L'enfant pleure en même temps. La dilution secondaire augmente la résistance musculaire.
  4. Verticalement sur une surface dure, l'enfant essaie de se tenir à l'avant du pied, c'est-à-dire sur la pointe des pieds (Information: si l'enfant marche sur la pointe des pieds).
  5. En pleurant, l'enfant jette sa tête en arrière, se penche et en même temps ses muscles du menton tremblent (Voir article sur les tremblements du menton).
  6. Régurgitations fréquentes.
  7. Réaction douloureuse à divers stimuli: lumière, son.
  8. Dès la naissance, le bébé «tient» sa tête en raison de la tension constante des muscles du cou.

Il est important de déterminer le plus tôt possible que l'enfant souffre d'hypertonicité. Trouver au moins l'un des symptômes ci-dessus chez un bébé est une bonne raison de contacter un neurologue pédiatrique. Le diagnostic d'hypertonicité sera posé si le tonus de flexion est plus élevé qu'il ne devrait l'être à un âge donné.

L'hypertonicité musculaire est déterminée par plusieurs tests réflexes:

  • Assis sur les mains: il est impossible de retirer les mains du bébé de la poitrine.
  • Étape réflexe. En position verticale, l'enfant semble essayer de faire un pas. Persiste après deux mois.
  • Réflexe de soutien: en position debout, l'enfant s'appuie sur les orteils.
  • Conservation après trois mois de réflexes asymétriques et symétriques. Lorsque la tête est inclinée vers la poitrine en position couchée sur le dos, les bras et les jambes de l'enfant sont pliés. Lorsque vous tournez la tête vers la gauche dans la même position, le bras gauche est étendu vers l'avant, la jambe gauche est étendue et la droite est pliée. Lorsqu'il est incliné vers la droite, tout est répété dans une image miroir.
  • Conservation après trois mois du réflexe tonique: couché sur le dos, l'enfant redresse les membres, et les plie sur le ventre.

Si à un certain âge, ces réflexes ne s'affaiblissent pas et ne disparaissent pas à l'avenir, alors l'enfant présente une hypertonicité musculaire prononcée. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin.

Conséquences et danger

Pourquoi l'hypertonicité est-elle si dangereuse si son apparition est due à la position même du fœtus? L'hypertonie physiologique disparaît sans laisser de trace après trois mois. L'hypertonie pathologique est causée par des lésions des tissus cérébraux responsables de l'état des muscles. De telles violations se produisent avec une pression intracrânienne accrue, une encéphalopathie périnatale, une excitabilité accrue et d'autres pathologies.

Si, après trois mois, l'hypertonicité chez les enfants persiste, les conséquences, si elles ne sont pas traitées, sont déplorables. Le manque de régulation du tonus musculaire affectera le développement ultérieur de l'enfant:

  • Coordination altérée des mouvements;
  • Formation d'une démarche irrégulière;
  • Mauvaise formation de la posture;
  • Retard de développement, en particulier la motricité;
  • Troubles de la parole.

Hypertonicité des jambes

C'est particulièrement dangereux si l'enfant a une hypertonicité sévère des jambes. Il affecte la vitesse de développement de l'activité motrice. Les bébés avec ce diagnostic commencent plus tard à ramper et à marcher. Pour les bébés présentant une hypertonicité des jambes, l'utilisation de marcheurs et de sauteurs est particulièrement contre-indiquée. Ces dispositifs augmentent l'état de tension dans les muscles des jambes et de la colonne vertébrale en raison de la répartition inégale de la gravité. La charge augmente spécifiquement sur les muscles du bassin et de la colonne vertébrale.

Hypertonicité des mains

L'hypertonicité des mains se traduit par une résistance musculaire lorsque les bras sont retirés de la poitrine, les poings fortement serrés. Cette condition est le plus souvent observée avec une hypertonie physiologique. Cependant, le maintien prolongé de la tension musculaire devrait concerner les parents de l'enfant..

Voir la vidéo:

Traitement

Le traitement correct et opportun de l'hypertonicité est effectué exclusivement par un médecin spécialiste - un neurologue pédiatrique. Toutes les procédures sont prescrites uniquement par le médecin traitant. Plus le traitement est commencé tôt, meilleurs et plus rapidement les résultats positifs apparaîtront..

Il existe plusieurs techniques et directions en médecine qui permettent de soulager l'hypertonicité:

  1. Massage relaxant.
  2. Physiothérapie.
  3. Électrophorèse.
  4. Applications de paraffine (thermothérapie).
  5. Nager.
  6. Traitement médical.

Comme vous pouvez le voir dans la liste, pour éliminer l'hypertonicité, les médicaments sont utilisés en dernier. Ce sont des médicaments qui détendent les muscles, réduisent le tonus musculaire et des diurétiques pour réduire le niveau de liquide cérébral. En plus du massage, du dibazol et des vitamines B peuvent être prescrits.

Massage

Le massage pour l'hypertonicité peut être effectué indépendamment à la maison à partir de l'âge de deux semaines. Naturellement, vous devez d'abord consulter un spécialiste du massage pour bébé et obtenir de lui des instructions et des recommandations pour le massage. Au total, dix séances sont effectuées, qu'il est préférable de répéter six mois plus tard..

Le massage consiste en trois types de méthodes d'influence: caresser, frotter et balancer:

  1. Avec le dos de votre main, caressez la surface des bras, des jambes et du dos. Vous pouvez alterner des caresses superficielles avec vos doigts avec des caresses enveloppantes avec l'ensemble du pinceau.
  2. Frottement circulaire de la peau. Le bébé est placé sur le ventre et les doigts sont frottés en mouvements circulaires de bas en haut. Ensuite, la même chose est faite avec les membres, en retournant l'enfant sur le dos..
  3. Prenez le bébé par la main et secouez-le légèrement. Dans ce cas, vous devez absolument tenir votre main dans la zone de l'avant-bras. Effectuer la procédure avec les bras et les jambes.
  4. Prenez le bébé par les poignées au-dessus du poignet et secouez les bras en rythme dans différentes directions.
  5. Saisissez les jambes de l'enfant par les tibias et secouez.
  6. Terminez le massage en caressant doucement les bras et les jambes.

Avec l'hypertonicité, le pétrissage profond des muscles, les techniques de tapotement et de hachage ne peuvent pas être utilisés. Tous les mouvements doivent être fluides et relaxants, mais rythmés..

Vidéo: comment masser avec l'hypertension

Thermes

Un excellent remède pour soulager l'hypertonicité est les bains aux herbes. L'eau elle-même a une propriété relaxante et, en combinaison avec des herbes, elle devient un excellent remède contre l'hypertonicité. Des bains chauds à la racine de valériane, à la feuille d'airelle, à l'agripaume et à la sauge sont effectués à tour de rôle pendant quatre jours. Une pause est prise pendant un jour, les procédures sont répétées à nouveau et ainsi de suite pendant 10 jours. Les bains de conifères ont également un excellent effet relaxant..

Voulez-vous être le premier à lire nos documents? Abonnez-vous à notre chaîne de télégrammes, page Facebook ou groupe VKontakte.

Nous sommes chez Yandex.Zen - rejoignez-nous!

Hypertonicité chez les nourrissons

L'hypertonicité est une telle violation du tonus musculaire, dans laquelle les muscles restent en tension même après la contraction, au repos et à la relaxation. L'hypertonicité chez les nourrissons est un diagnostic assez courant et presque un nouveau-né sur deux est diagnostiqué..

Raisons de l'apparition

Le tonus musculaire est la tension musculaire résiduelle pendant la relaxation ou la résistance aux mouvements passifs pendant la relaxation musculaire volontaire. Normalement, il est régulé par le cerveau et la moelle épinière et fonctionne en mode automatique chez une personne en bonne santé. C'est grâce au tonus musculaire qu'une personne peut marcher et changer la position du corps dans l'espace..

Le tonus musculaire est extrêmement important pour l'activité motrice d'un nourrisson qui apprend de nouvelles habiletés motrices. Lorsque les muscles sont constamment raides et tendus, la maîtrise de ces compétences est retardée, ce qui provoque une gêne et de l'anxiété pour le bébé..

Dans la très grande majorité des cas, l'hypertonicité chez les nouveau-nés est associée à des troubles neurologiques, qui peuvent être causés par un certain nombre de facteurs. Ceux-ci inclus:

  • maladie de la mère pendant la grossesse, accompagnée d'une intoxication chronique du corps;
  • tonus utérin constant pendant la grossesse;
  • grossesse grave, menace de fausse couche;
  • toxicose sévère au début ou à la fin de la grossesse;
  • pendant la gestation de l'enfant, le traitement des pathologies infectieuses (toxoplasmose, chlamydia, méningite, encéphalite) a été effectué;
  • hypoxie cérébrale fœtale;
  • un accouchement prolongé ou rapide, qui s'est accompagné d'une longue période anhydre, d'une ouverture incomplète du canal génital, etc.
  • maladies endocriniennes et cardiovasculaires de la mère.

La raison la plus courante du développement de l'hypertonicité est l'asphyxie (suffocation) du nouveau-né à la suite d'un travail prolongé, ainsi qu'une hémorragie intracrânienne. Parfois, les obstétriciens-gynécologues pratiquent une trop petite incision «esthétique» lors d'une césarienne pour réduire la suture postopératoire et la future cicatrice qui en résulte. Cependant, la taille de la tête de l'enfant s'avère nettement plus grande que l'incision (36 cm contre 13 cm!), Ce qui est lourd de blessures à la colonne cervicale et de lésions de la moelle épinière..

L'hyperonus musculaire chez les nourrissons est absolument sans danger et ne présente aucune menace pour la santé. Il se caractérise par le «tonus musculaire individuel»: certains enfants ont naturellement une tonicité accrue, tandis que d'autres ont une diminution du tonus. En termes simples, pour certains enfants, il s'agit d'une variante de la norme, tandis que pour d'autres, il s'agit d'une pathologie. Dans ce cas, seule une enquête aidera à établir la vérité..

Hypertonicité physiologique: combien est normal

Presque tous les enfants naissent avec une hypertonicité physiologiquement conditionnée. En effet, en position fœtale avec les membres pliés et pressés contre le corps, les muscles de l'enfant sont constamment tendus. De plus, dans les muscles extenseurs cervicaux, le ton est plus élevé que dans les muscles fléchisseurs - à cause de cela, la tête du nouveau-né est légèrement inclinée vers l'arrière.

Une tonicité accrue est également notée dans les longs muscles adducteurs des cuisses. Si vous essayez d'écarter vos jambes sur les côtés, vous pouvez clairement ressentir une résistance. Chez un enfant en bonne santé, les membres inférieurs sont séparés à angle droit - c'est-à-dire que chaque jambe est rétractée de 45 °.

Le tonus physiologique dure généralement 3 mois ± 2 semaines. Après cela, il disparaît progressivement. Dans les muscles fléchisseurs, le tonus diminue et dans les extenseurs, il s'uniformise. Au total, l'hypertonicité ne peut persister que 6 mois au maximum. Si cela dure plus longtemps, vous devez consulter un neurologue.

Signes et symptômes

Quelle que soit la raison qui a provoqué l'augmentation du tonus musculaire chez le bébé, il est nécessaire d'agir à temps. Dans le cas contraire, des conséquences négatives sont possibles sous la forme d'un retard du développement moteur, entraînant une violation de la posture et de la démarche, un trouble de la coordination. C'est pourquoi il est si important que les parents remarquent les symptômes typiques de l'hypertension en temps opportun et préviennent ses conséquences possibles..

Un tonus musculaire élevé se manifeste par les caractéristiques suivantes:

  • régurgitation régulière et forte après la tétée;
  • en pleurant, l'enfant jette sa tête en arrière et se penche de partout;
  • sommeil agité et intermittent, pendant lequel le bébé se réveille souvent de tout son étranger;
  • les mains sont presque toujours serrées en poings et sont difficiles à desserrer;
  • la tête s'incline dans la même direction (torticolis);
  • en essayant de redresser les membres, l'enfant réagit en pleurant.

Il existe plusieurs tests qui peuvent identifier le syndrome d'hypertension. Si vous mettez l'enfant sur le dos et que vous le tirez doucement vers vous, en saisissant les poignets, les bras resteront pliés au niveau des articulations des coudes (hypertonicité des bras). Avec un ton normal, l'enfant essaiera de tirer vers le haut, en pliant légèrement les coudes et de s'asseoir.

Étape réflexe. Vous devez prendre l'enfant sous les aisselles et, en le tenant, mettre ses pieds sur la table. Puis inclinez légèrement le bébé vers l'avant, comme pour le forcer à marcher. S'il croise les jambes et se tient sur les orteils, c'est un signe certain d'hypertonie musculaire. Un enfant en bonne santé met ses pieds sur tout son pied et essaie d'imiter la marche.

Le prochain test aidera à comprendre si un bébé de 2 mois souffre d'hypertonicité. Pour ce faire, vous devez vérifier la présence de réflexes symétriques et asymétriques. Le réflexe symétrique est testé de la manière suivante: l'enfant est placé sur une table plate, l'arrière de sa tête est tenu avec sa paume et sa tête est lentement inclinée vers la poitrine. Lors de l'exécution de ce mouvement, les bras de l'enfant se plient par réflexe et les jambes sont étendues..

Pour tester le réflexe asymétrique, la tête de l'enfant doit être tournée vers l'épaule. Dans le même temps, son bras et sa jambe du côté de l'épaule, vers laquelle la tête est tournée, se redresseront et les membres opposés se plieront par réflexe.

Les réflexes symétriques et asymétriques disparaissent à l'âge de 2-3 mois. Si cela ne s'est pas produit et que les réflexes persistent, cela signifie que le ton est encore augmenté..

Pour confirmer l'hypertonicité, un réflexe tonique est également utilisé: l'enfant est simplement placé sur le dos, et il redresse instinctivement ses bras et ses jambes, «s'ouvre». Si vous le retournez sur le ventre, les membres se plient presque immédiatement et remontent vers le centre du corps. En augmentant le tonus des muscles fléchisseurs, l'enfant semble essayer à nouveau de reprendre la position de l'embryon.

Le réflexe tonique diminue progressivement et disparaît complètement après 2 à 2,5 mois. Sa présence chez un enfant de 3 mois indique une augmentation persistante du tonus..

Les réflexes Babinsky et Moro sont présents le plus longtemps et ne disparaissent qu'à 4 mois. Le réflexe de Babinsky est une extension réflexe des orteils en réponse au toucher et aux chatouilles. Le réflexe Moro est un enlèvement brutal des bras sur les côtés lorsqu'il est excité.

Quel est le danger?

La présence des manifestations ci-dessus chez les enfants de moins d'un an est une bonne raison de consulter un neurologue, y compris en cas d'hypertonie physiologique. Un spécialiste vous aidera à déterminer s'il y a vraiment un écart par rapport à la norme. Si elle n'est pas traitée, la pathologie neurologique progressera et peut entraîner un retard significatif du développement mental et physique, voire un handicap..

En raison de l'augmentation du tonus des muscles cervicaux, il est plus confortable pour l'enfant de s'allonger avec la tête tournée dans la direction où les muscles sont plus tendus. En conséquence, les os du crâne ne se forment pas correctement. L'hypertonicité persistante des membres inférieurs entraîne une altération de la coordination des mouvements et la formation d'une voûte plantaire normale. Dans ce cas, l'asymétrie est possible non seulement des muscles, mais aussi des os - un membre devient plus court que l'autre. Au fil du temps, la posture se détériore et la démarche change.

Si l'hypertonicité musculaire persiste lorsque l'enfant a 2-3 ans, la situation se complique. L'enfant continue de marcher sur la pointe des pieds et ne peut pas faire face aux actions qui nécessitent une motricité fine des mains. Cependant, tout n'est pas du tout désespéré et vous devez continuer le traitement, car il y a encore toutes les chances de faire face au problème..

Une grave menace est posée par l'hypertonie musculaire chez un enfant de 4 à 5 ans qui non seulement marche sur la pointe des pieds, mais qui est également incapable de tenir un crayon dans sa main. En raison du retard dans le développement mental et physique, il n'a pas le temps de maîtriser le programme scolaire et ne peut pas faire d'éducation physique dans le groupe général.

Les statistiques montrent qu'environ 6% des enfants ont une augmentation du tonus musculaire pendant toute la période préscolaire. Cependant, sous condition de traitements systématiques, 4% d'entre eux parviennent à suivre le processus éducatif et à fréquenter une école ordinaire. À un certain âge, en règle générale, à l'âge de 12-13 ans, l'hypertension musculaire disparaît complètement. Les 2% restants, malheureusement, étudient dans des établissements d'enseignement spécialisés et obtiennent un handicap.

Traitement

Il est nécessaire de traiter l'hypertonicité en fonction du diagnostic principal - c'est-à-dire d'influencer sa cause. Pour les pathologies infectieuses, des antibiotiques et des antiviraux sont prescrits. Si nécessaire, une thérapie de déshydratation est effectuée pour normaliser la pression intracrânienne.

Les médicaments neuroprotecteurs qui préviennent les dommages aux neurones du cerveau font partie intégrante du traitement. Les relaxants musculaires aident à éliminer les tensions et à détendre les muscles - ces fonds permettent non seulement de soulager la tension et la raideur des muscles des enfants, mais également de clarifier le diagnostic. Pour les troubles neurologiques sévères, les relaxants musculaires sont absolument inefficaces..

Si des défauts dans le développement du système nerveux, des formations tumorales sont détectées, une intervention chirurgicale est indiquée.

Massage

Le massage est la principale méthode de traitement de l'hypertonicité chez les nourrissons. La physiothérapie et les exercices thérapeutiques sont également utilisés. Et ce n'est que dans les cas particulièrement graves que des médicaments sont prescrits.

Le but principal du massage est la relaxation musculaire. Le premier cours se compose généralement de 10 séances et doit être donné par un massothérapeute qualifié. À l'avenir, vous pourrez faire du massage à domicile, après avoir étudié la technique de sa mise en œuvre..

Avec l'hypertonicité des membres inférieurs, les médecins prescrivent souvent des bottes de paraffine. La paraffine est appliquée sur les jambes et conservée pendant 10 à 20 minutes. Cette procédure se fait soit séparément, soit en combinaison avec un massage. Pendant la séance de massage, le maître masse le haut du torse, tandis que les jambes du bébé sont réchauffées par de la cire chaude.

Étant donné qu'avec l'aide du massage, il est nécessaire d'obtenir une relaxation de la tension et une relaxation des muscles, tous les mouvements doivent être doux et lisses. Vous ne pouvez pas serrer les muscles, les pétrir, tapoter et tapoter.

Il n'est pas difficile de réaliser soi-même une séance de massage si vous appliquez des techniques élémentaires:

  • caresser vos doigts avec des mouvements, comme lorsque vous mettez des gants;
  • caressant chaque main de l'épaule au coude et du coude à la main. L'impact sur l'articulation du coude lui-même est exclu;
  • si le massage des mains commence par les parties distales - les doigts, il est nécessaire de masser les membres inférieurs, en commençant par le haut. Frottez d'abord les cuisses, puis passez aux tibias et descendez jusqu'aux pieds. L'articulation du genou, la région de l'aine et l'intérieur de la cuisse doivent être traités avec une attention particulière;
  • les pieds sont caressés dans le sens allant des talons aux orteils, puis chaque doigt séparément;
  • dessiner une figure volumétrique de huit: tracer une ligne imaginaire à travers la base des orteils, croiser les mouvements près de la cheville en haut, et terminer la partie inférieure de la figure en bas du talon.

Il convient de noter que parfois les enfants se comportent de manière agitée et pleurent pendant la séance de massage. Dans une telle situation, il est difficile de dire pourquoi l'enfant est bouleversé. Peut-être que même une légère pression sur les muscles est douloureuse, ou il n'aime pas la procédure elle-même. De nombreux experts estiment qu'il ne devrait y avoir aucune douleur. D'autres, en revanche, sont convaincus qu'il s'agit d'une réaction naturelle du corps..

Les exercices thérapeutiques stimulent l'activité physique et normalisent le tonus musculaire. Vous pouvez les faire à la maison dans l'ordre suivant:

  • mettez l'enfant sur le côté et, en le tenant d'une main sur l'épaule supérieure, passez le bord de la paume de l'autre main le long de la colonne vertébrale. Le réflexe de talent fonctionnera - le bébé redressera instinctivement son dos;
  • retournez l'enfant sur le dos et placez vos paumes sous le haut du corps et la tête. Dans le même temps, les jambes du bébé doivent reposer contre le ventre de celui qui fait la gymnastique (maman ou papa). Puis soulevez-le de manière à ce que seuls le bassin et les jambes restent sur la table. Ainsi, la presse abdominale est renforcée;
  • après avoir placé l'enfant sur le ventre, vous devez écarter les jambes sur les côtés en pliant les genoux. Déplacez les pieds vers le centre et appuyez légèrement dessus, en saisissant les deux pieds avec toute la brosse. L'enfant essaiera de ramper en essayant de redresser ses jambes;
  • retournant le bébé sur le dos, attrapez sa jambe juste au-dessus de la cheville - les doigts se resserreront instinctivement. En continuant à tenir votre pied, faites glisser votre pouce le long du pied dans la direction du talon aux orteils, plus près du petit doigt;
  • attrapez les mains et les pieds du bébé d'une main et placez l'autre paume en dessous pour le soutenir. Soulevez-le et faites-le pivoter d'un côté à l'autre;
  • l'enfant est allongé sur le dos, les jambes sont pliées au niveau des genoux. Plier les jambes du bébé au niveau des articulations de la hanche, les écarter et les rapprocher par des mouvements de rotation.

Recommandations importantes

Les enfants souffrant d'hypertonicité sont contre-indiqués dans les appareils qui chargent de manière inégale les muscles et exercent un stress supplémentaire sur la colonne vertébrale fragile - par exemple, les marcheurs et les sauteurs. Lorsqu'un enfant apprend à marcher, il est très important de choisir les bonnes chaussures pour lui. Il peut s'agir de modèles orthopédiques ou de chaussures ordinaires avec un dossier haut et une semelle intérieure spéciale. Les chaussures plates (chaussons, ballerines, chaussons tricotés) ne conviennent absolument pas.

Il est également recommandé d'utiliser des chaussures non seulement pour marcher, mais aussi pour les porter à la maison. Marcher dans des chaussures confortables et confortables qui fixent bien le pied contribuera à la formation correcte de la voûte plantaire en répartissant uniformément la charge sur les muscles des jambes.

Il est à noter que l'hypertonicité musculaire chez l'enfant est le plus souvent de nature physiologique et ne nécessite pas de traitement médicamenteux. Pour éliminer la spasticité, il suffit de réaliser des séances de massage et de physiothérapie. Le cerveau du bébé est capable de compenser seul les défauts neurologiques, mais cela prendra plusieurs mois.

Hypertonicité des muscles des jambes et des bras chez les nourrissons: raisons de son passage, comment déterminer quoi faire?

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

  • Code CIM-10
  • Épidémiologie
  • Les raisons
  • Facteurs de risque
  • Symptômes
  • Diagnostique
  • Diagnostic différentiel
  • Traitement
  • La prévention
  • Prévoir

L'hypertonicité chez les nouveau-nés est un indicateur important non seulement de l'adaptation d'un enfant aux conditions environnementales, mais peut également signaler de graves violations du système nerveux central. Il est très important d'évaluer le tonus musculaire du nouveau-né en conjonction avec d'autres symptômes afin de parler plus précisément de la présence d'un problème particulier..

Code CIM-10

Épidémiologie

Les statistiques de la propagation de l'hypertonicité suggèrent qu'il s'agit du symptôme le plus courant de lésions du système nerveux central de diverses étiologies. L'incidence des traumatismes à l'accouchement est de 3 à 6 pour 1000 nouveau-nés, et en termes de prévalence parmi les naissances normales, ce nombre atteint 7%. Selon des études, les traumatismes à la naissance de la colonne cervicale représentent 85,5% de toutes les blessures à la naissance. Un tel traumatisme de la colonne cervicale peut également survenir lors d'un accouchement absolument physiologique, qui, selon les données, est supérieur à 80% (en particulier chez les primipares). Toutes ces blessures dans plus de 96% des cas sont accompagnées de troubles du tonus musculaire, et plus de 65% sont marquées par une hypertonicité..

Causes de l'hypertonicité chez les nouveau-nés

Le tonus musculaire chez un enfant est l'un des indicateurs de l'état du système nerveux. Malgré son faible contenu informationnel à première vue, cet indicateur peut vraiment en dire long sur la régulation nerveuse chez un bébé. Cela est dû à certaines caractéristiques structurelles du système nerveux chez les nouveau-nés..

Un nouveau-né, et en particulier un bébé prématuré, est un objet de recherche particulier, qui a ses propres spécificités, en raison d'un certain stade du développement du système nerveux. Tout d'abord, cela concerne les périodes de développement du cerveau, ce qui garantit l'originalité des réponses à l'action de divers facteurs externes et internes. Les difficultés d'analyse de l'état neurologique créent les caractéristiques correspondantes de l'anatomie et de la physiologie du système nerveux des nouveau-nés:

  1. Le système talamopalidar est le plus haut niveau d'intégration;
  2. La plupart des réponses sont fermées au niveau du tronc cérébral et du sous-cortex;
  3. La prédominance des processus d'inhibition sur l'excitation;
  4. Dominance des symptômes cérébraux sur les symptômes focaux, quelle que soit la nature du facteur pathogène agissant;
  5. La présence de symptômes dans l'état neurologique, qui, contrairement aux adultes et aux enfants plus âgés, sont de nature physiologique;
  6. Manque de parole et incapacité à parler de vos sentiments;
  7. La présence de réactions comportementales particulières;
  8. Neuroplasticité élevée du système nerveux central et capacité accrue associée à réparer le tissu nerveux.

De plus, avec la différenciation des cellules nerveuses dans le cerveau et la myélinisation des voies, l'activité des structures anciennes est inhibée et la nature de la réponse du corps aux stimuli change. Dans le même temps, des dommages à diverses structures du cerveau entraînent une perturbation de son travail dans son ensemble et le bébé malade présente des symptômes généraux en réaction à des dommages locaux. Par conséquent, une violation du ton peut être considérée comme l'une de ces réactions générales, signalant certains problèmes..

Un nouveau-né en bonne santé présente une hypertonicité physiologique de tous les muscles jusqu'à un mois. Si cette condition est exprimée plus longtemps ou de manière inégale des deux côtés, alors nous parlons d'hypertonicité pathologique, dont la cause doit être identifiée.

Par conséquent, des lésions du système nerveux central d'un nouveau-né de toute nature peuvent provoquer une réaction générale, dans ce cas une hypertonie. Mais il existe un certain nombre de raisons qui conduisent le plus souvent à l'hypertension. L'un de ces facteurs étiologiques est une lésion cérébrale hypoxique ou ischémique. Le plus sensible à l'action de l'hypoxie est le système nerveux central, où les mécanismes de défense sont mal exprimés. Les cellules nerveuses sont les premières à souffrir dans des conditions de manque d'oxygène. La pathogenèse du développement de l'hypertonicité dans ce cas consiste en une violation de l'apport d'oxygène directement aux cellules du cerveau. Mais le cerveau, en tant qu'organe central, reçoit plus d'énergie et d'oxygène en tant qu'organe prioritaire. En effet, au moment de l'apparition d'une carence en oxygène, le système cardiovasculaire réagit en redistribuant le sang avec un apport sanguin prédominant aux organes vitaux - ce que l'on appelle la «centralisation de la circulation sanguine» (cerveau, cœur). Cela ralentit le flux sanguin capillaire des organes parenchymateux. L'hypoxie des muscles et des organes internes entraîne une accumulation de lactate et une acidose métabolique. L'acidose métabolique conduit à une augmentation de la perméabilité de la paroi vasculaire, qui, associée à un ralentissement du flux sanguin et à une augmentation de la concentration, conduit à un effet de boue et à une microthrombose. Des hémorragies diapédétiques (ponctuées et de grande taille), un œdème cérébral, une hypovolémie, des dysfonctionnements de tous les organes et systèmes, y compris les muscles, surviennent pour la deuxième fois. L'inhibition centrale de la régulation du tonus musculaire sous l'influence d'une carence en oxygène du cerveau, d'une part, et l'accumulation de lactate dans les muscles, d'autre part, sous-tendent le développement de l'hypertonicité en réaction à des lésions cérébrales..

Les autres causes d'hypertonie sont souvent des traumatismes lors de l'accouchement, en tant que facteur direct de violation de l'innervation musculaire. Un tel traumatisme est souvent observé sous l'action de facteurs externes mécaniques, ainsi que de mouvements non physiologiques excessifs dus au travail actif. En outre, de telles blessures peuvent être causées par des interventions obstétricales, dans lesquelles il est possible d'extraire l'enfant par la tête avec les épaules fixes et sur les épaules avec une tête fixe en présentation du siège, ainsi qu'une rotation excessive dans la présentation du visage. Une extraction fœtale brutale et des rotations anormales entraînent une violation de la structure vasculaire, une compression de l'artère d'Adamkevich, qui alimente en sang la moelle épinière et au-dessus de l'épaississement lombaire. Dans le cas d'une légère charge, les dommages peuvent parfois s'accompagner d'un simple œdème cérébral ou d'un hématome. Les hémorragies sont la pierre angulaire des formes graves de traumatisme. Les lésions de la moelle épinière peuvent être accompagnées d'une subluxation des vertèbres et d'une violation du squelette de toute la colonne vertébrale. À la suite d'un traumatisme rachidien, une ischémie de la substance de la moelle épinière se développe avec une lésion prédominante des noyaux des motoneurones moteurs et des fibres spinales des nerfs moteurs périphériques du cerveau. Il arrive que cela endommage également la voie pyramidale située dans les parties latérales du cerveau. Avec un œdème, des modifications transitoires du tonus musculaire, une contraction involontaire de muscles individuels, des réflexes pathologiques ou une asymétrie des réflexes physiologiques, des perturbations des mouvements le long de la périphérie du type au niveau de la lésion et dans le type central dans les services situés en dessous se manifestent cliniquement. Tous ces types de traumatismes à la naissance seront accompagnés d'une hypertonicité, exprimée à des degrés divers..

Facteurs de risque

Étant donné que les causes de l'hypertonie sont diverses lésions cérébrales du nouveau-né, il est nécessaire de mettre en évidence les facteurs de risque dans lesquels de tels dommages peuvent se développer. Les facteurs de risque peuvent être les suivants:

  1. perte de sang lors de l'accouchement, qui entraîne un manque d'oxygène en raison d'une carence en hémoglobine dans le sang de la mère;
  2. les pathologies cardiovasculaires au stade de la décompensation chez la femme enceinte entraînent une ischémie prolongée du cerveau de l'enfant;
  3. prendre des médicaments ou des stupéfiants qui empêchent l'accouchement et la consommation normale d'oxygène par l'enfant;
  4. violation de l'échange gazeux intra-utérin avec vieillissement prématuré du placenta ou du placenta praevia;
  5. pathologies de l'accouchement qui conduisent à une position prolongée du fœtus dans le canal génital et à des lésions congénitales.

Tous ces facteurs, d'une manière ou d'une autre, conduisent à une diminution de l'apport d'oxygène aux neurones ou à des lésions des voies nerveuses, ce qui s'accompagne de dommages au système de régulation et peut se manifester par une hypertonicité, comme l'un des symptômes de tels dommages..

Symptômes d'hypertonicité chez les nouveau-nés

L'hypertonicité physiologique chez les nouveau-nés est due à la posture dans laquelle se trouve le bébé pendant toute la durée de la vie intra-utérine. Par conséquent, des bébés nés à terme et en bonne santé naissent avec une hypertonicité physiologique, qui dure le premier mois de la vie, puis disparaît. Mais il y a des moments où le ton est exprimé de manière inégale des deux côtés ou dure plus longtemps qu'une période spécifiée, alors nous parlons déjà d'une condition pathologique.

Les symptômes d'hypertonicité chez les nouveau-nés peuvent apparaître immédiatement après la naissance, même avant l'apparition de tout autre signe. Ils augmentent à mesure que l'ischémie ou l'hypoxie cérébrale augmente. Mais il existe d'autres manifestations qui peuvent indiquer la pathologie du système nerveux central. Les premiers signes de la GIP du système nerveux central peuvent être sous la forme de troubles respiratoires immédiatement après la naissance. Si les dommages sont modérés, des symptômes d'un cri aigu et fréquent, d'une activité motrice et d'un tonus altérés peuvent apparaître. Les convulsions et les rythmes cardiaques anormaux sont fréquents dans les blessures plus graves. Le syndrome convulsif peut également être observé sous la forme à la fois de crises tonico-cloniques généralisées et sous la forme de contractions locales de groupes musculaires. Dans le même temps, souvent chez les nouveau-nés, l'équivalent des crises est un spasme des muscles musculaires du visage avec diverses expressions faciales sous forme de mouvement des muscles faciaux. Ces symptômes, associés à une hypertonicité, peuvent indiquer un syndrome d'hyperexcitabilité..

Les lésions de la moelle épinière lors de blessures à la naissance dans la période aiguë s'accompagnent d'une léthargie, d'une légère hypotension musculaire, qui peut se transformer en hypertonicité. Plus tard, des troubles respiratoires, une tétraparésie spastique ou une tétraplégie en dessous du niveau de la lésion, et un trouble urinaire central peuvent apparaître. Une manifestation fréquente de telles blessures peut être le symptôme d'un cou court avec un grand nombre de plis transversaux de type "accordéon" et une tension ultérieure des muscles occipitaux du cou pendant la période postnatale. Dans le même temps, l'hypertonicité du cou chez les nouveau-nés est combinée avec le symptôme de la tête de poupée, qui se manifeste par un pli transversal profond dans le dos au bord de la ceinture scapulaire avec la tête.

L'hypertonicité des extrémités chez les nouveau-nés persiste souvent pendant la première moitié de la vie après avoir subi des lésions du système nerveux central. Cela peut être considéré comme une période de récupération normale, lorsque le tonus d'un côté peut prédominer ou lorsque l'hypertonicité des membres supérieurs est plus prononcée..

L'hypertonicité musculaire chez les nouveau-nés peut apparaître pour la première fois déjà au stade de la récupération de l'enfant, ce qui indique la nécessité d'un traitement complexe.

Quand disparaît l'hypertonicité chez les nouveau-nés? Si nous parlons d'hypertonie physiologique, cela devrait passer à la fin de la période néonatale. Si l'enfant a subi des lésions hypoxiques ou ischémiques du système nerveux central, l'hypertonicité peut persister jusqu'à la fin de la première année de vie. À l'avenir, les conséquences peuvent se développer sous la forme de troubles de la sphère motrice. Les complications de l'hypertonicité ne sont pas courantes et ne sont pas persistantes.Par conséquent, plus le traitement est commencé tôt, plus toutes les manifestations et complications disparaîtront tôt. Chez ces enfants, les indicateurs de croissance physique peuvent être retardés, ainsi que psychomoteurs, qui peuvent être corrigés par différentes méthodes de traitement.

Diagnostic de l'hypertonicité chez les nouveau-nés

Le diagnostic de l'hypertonicité chez les nouveau-nés est effectué sur la base de l'anamnèse, de l'examen, de l'étude des fonctions motrices, de l'étude des fonctions des analyseurs sensibles, de l'étude du système nerveux autonome, de l'étude de la parole. Le nouveau-né se caractérise par des mouvements non coordonnés des membres de type athétose, une rigidité musculaire, une hypertonicité physiologique des muscles fléchisseurs et un grand cri. Leur audition est réduite, la sensation de douleur est affaiblie. De plus, le développement neuropsychique de l'enfant au cours de la période néonatale est caractérisé par la présence d'un certain nombre de réflexes inconditionnés du nouveau-né. Après examen, ils doivent évaluer:

  1. La position de l'enfant au lit;
  2. Coordination des mouvements;
  3. Examen de la tête:
    • sa position par rapport au corps
    • forme de crâne
    • la présence d'asymétrie, de déformations
  4. Visage de l'enfant:
    • état des fentes oculaires
    • état du globe oculaire
    • état de la pupille
    • mouvements oculaires
    • position et mouvement des paupières supérieures
    • symétrie du pli naso-génien.
  5. Torse, membres supérieurs et inférieurs:
    • la présence de paralysie, parésie, jugement, tremblements, athétose
    • positions forcées des membres et du tronc.

L'apparence générale et le comportement du nouveau-né ont des données diagnostiques importantes. Pour des données correctes et objectives, il est nécessaire de prendre en compte l'âge gestationnel et le degré de maturité de l'enfant. Les stigmates de la dysembryogenèse sont normalement absents ou leur nombre est minime. La présence de plus de 6 stigmates de dysembryogenèse est à la base du diagnostic syndromologique «état dysplasique». Les mouvements actifs du nouveau-né dépendent de l'état de comportement et de la présence ou de l'absence de lésions du système nerveux. Par exemple, des violations du comportement de l'enfant sous forme de cris à long terme ou constants, ou de dépression générale. Excitation, cri constant et perçant indiquent souvent une pathologie cérébrale (traumatisme à la naissance, asphyxie) Dépression générale, le coma est souvent le signe de troubles cérébraux sévères (hémorragie intracrânienne massive, malformations congénitales).

La description clinique de la nature des crises (petites ou minimes, latentes, toniques, cloniques, myocloniques), le début, la durée et la fin de la crise, ainsi que l'état de l'enfant dans la période interictale sont importants pour déterminer le diagnostic syndromologique. Par conséquent, il est important de surveiller l'état de l'enfant et de l'observer tout le temps pour un diagnostic plus précis. Surveillance EEG, neurosonographie et IRM du cerveau, tests sanguins biochimiques et cliniques, examen génétique permettent un diagnostic différentiel de l'hypertonicité chez un nouveau-né avec des pathologies pouvant la provoquer. Sur les neurosonogrammes, vous pouvez déterminer les symptômes caractéristiques d'une pathologie particulière. Par exemple, l'hyperéchogénicité des zones périventriculaires dans la région des cornes antérieure et postérieure des ventricules latéraux permet de suspecter une leucomalacie périventriculaire, qui peut survenir lors d'une ischémie. L'hyperéchogénicité dans les zones sous-épendymaires et intraventriculaire suggère la présence d'une hémorragie. La présence de kystes indique une infection antérieure ou persistante.

Les analyses nécessaires pour diagnostiquer l'hypertension ne se limitent pas à des indicateurs généraux. Si, en plus de l'hypertonicité musculaire, il existe d'autres symptômes caractéristiques des infections intra-utérines, l'enfant et la mère doivent être testés pour de telles infections. Après tout, la confirmation de l'étiologie du processus est très importante pour un traitement ultérieur..

Diagnostic différentiel

Pour toute lésion du système nerveux central, la consultation d'un ophtalmologiste est considérée comme obligatoire. Le fond de l'œil peut être examiné dès les premiers jours de la vie: les enfants atteints d'hémorragies intracrâniennes peuvent avoir des saignements mineurs ou plus massifs, et dans certaines formes de troubles métaboliques des oligo-éléments, des inclusions pigmentaires. Cela permet non seulement des diagnostics, mais également des diagnostics différentiels.

Traitement de l'hypertonicité chez les nouveau-nés

À ce jour, il n'y a pas d'idée claire de l'opportunité de prescrire un médicament particulier pour l'hypertonicité pour un traitement de rééducation. Il est nécessaire de prendre en compte la période de développement ontogénétique, d'indifférenciation et de sensibilité individuelle élevée chez les nouveau-nés. Par exemple, l'utilisation généralisée d'agents vasoactifs, méthodes intensives de réanimation du nouveau-né, est utilisée aujourd'hui dans la période aiguë de lésions cérébrales, ce qui peut entraîner des troubles secondaires de la circulation cérébrale. Récemment, le principe principal du traitement des troubles du SNC chez les nouveau-nés est de soutenir leurs propres mécanismes adaptatifs au lieu de prescrire de nombreux médicaments. Dès les premières minutes de la vie d'un nouveau-né, tout l'éventail des effets thérapeutiques doit viser à corriger les organes et systèmes (cœur, poumons, reins, etc.) qui assurent la viabilité et le fonctionnement normal du système nerveux central. Le reste du traitement est effectué selon le principe syndromologique. Dans le même temps, seuls trois syndromes cliniques (convulsif, hypertensif-hydrocéphalique, hypertonicité musculaire) sont sans doute soumis à la prise de médicaments.

Ces dernières années, les méthodes de traitement du syndrome convulsif chez un enfant présentant des lésions hypoxiques du système nerveux central comprennent l'utilisation de barbituriques, d'hydantoïne et de benzodiazépines. Chez les nourrissons, la carbamazépine peut être ajoutée aux anticonvulsivants après le premier mois, avec des tests de sensibilité préalables. Cerebrokurin, Tseroxon, Somazina sont également utilisés dans le traitement. Aujourd'hui, en médecine pratique, la thérapie métabotropique est largement utilisée sous la forme d'Actovegin, d'Instenon, de vitamines B, d'ATP, ainsi que du multiprobiotique Simbiter et autres. La liste de médicaments décrite fait référence à la thérapie de base. Les médicaments ayant un effet principalement vasoactif - Cavinton, Cinnarizine et autres - sont prescrits en présence de modifications de l'hémodynamique cérébrale, diagnostiquées à l'aide de techniques neurophysiologiques. Considérant que pendant la première année de vie dans le système nerveux, deux processus se déroulent en parallèle - la restauration et la dégénérescence des neurones hypoxiques, l'action d'Actovegin vise à activer les processus de neuroplasticité.

  1. Elkar est un médicament du groupe des agents métaboliques, qui est utilisé dans la thérapie complexe des troubles du tonus musculaire et des lésions du système nerveux. L'ingrédient actif du médicament est la lévocarnitine. Il s'agit d'un composé naturel qui, une fois qu'il entre dans la cellule, transfère les métabolites nécessaires aux mitochondries, ce qui augmente la quantité d'énergie synthétisée. Dans les neurones, cela aide à restaurer les connexions plus rapidement et accélère la myélinisation des fibres. Elkar pour l'hypertonicité chez les nouveau-nés est utilisé sous forme de gouttes. Dosage - 2 gouttes trois fois par jour, pour le plein effet, il est nécessaire d'utiliser le médicament pendant au moins un mois. Les effets secondaires peuvent être une faiblesse, une dyspepsie, ce qui nécessite une réduction de la dose.
  2. La glycine est un médicament dont le principe actif est l'acide aminé du même nom, essentiel pour l'organisme, la glycine. Le médicament agit en activant les récepteurs GABA et en bloquant les récepteurs alpha. Cela réduit l'effet excitateur dans le cerveau et réduit l'hypertonie musculaire et d'autres symptômes d'hyperexcitabilité. En outre, le médicament a un effet protecteur sur les cellules nerveuses et les fibres. La méthode d'utilisation du médicament se présente sous la forme d'un comprimé, qui doit être émietté et dissous dans le lait. La dose est d'un tiers du comprimé trois fois par jour. Les effets secondaires peuvent être une légère dépression, qui peut être accompagnée de somnolence et de léthargie. La glycine pour les nouveau-nés présentant une hypertonicité est également utilisée pour réduire la toxicité d'autres médicaments actifs.
  3. Tolperil est un médicament utilisé pour corriger l'augmentation du tonus musculaire. Il réduit la quantité d'acétylcholine active, ce qui augmente la contraction musculaire. En raison de cette action, l'hypertonicité diminue et le travail de tous les organes et systèmes s'améliore. La posologie du médicament est de 0,0125 à 0,025 g / jour. La méthode d'administration peut être intramusculaire, divisant le médicament en deux ou trois doses. Les effets secondaires peuvent être sous forme de contractions de certains groupes musculaires, d'hypotension sévère, de léthargie.
  4. Somazina est un médicament nootropique dont l'ingrédient actif est la citicoline. Cette substance, qui pénètre dans le cerveau et améliore la conduction des ions à travers la paroi neuronale, normalise la conduction nerveuse. De tels effets dans le contexte de dommages hypoxiques aux neurones sont très importants pour une récupération plus rapide de l'enfant. Le médicament est administré par perfusion intraveineuse. La posologie pour les enfants est de 100 milligrammes par jour, soit un cinquième de l'ampoule. Les effets secondaires peuvent être sous la forme d'une augmentation de la pression artérielle, d'une tachycardie.

Les vitamines et les traitements physiothérapeutiques sont très largement utilisés, car il est important, en plus de la régulation centrale des médicaments, de stimuler les muscles par l'utilisation de la physiothérapie. Le massage et la gymnastique pour les nouveau-nés souffrant d'hypertonicité doivent être effectués pendant la période de récupération, d'abord par un spécialiste, puis la mère elle-même peut le faire à l'enfant tous les jours. Des exercices thérapeutiques et des massages commencent à être effectués à partir de 2-3 semaines de vie.

  1. Pour une meilleure réduction tonique, la mère peut placer le bébé sur le ventre en position «embryon». Pour détendre les muscles, vous pouvez également placer votre bébé sur une grosse boule et la balancer ensuite. Après cela, vous devez masser les muscles des membres en combinaison avec l'abduction des mains et en appuyant sur la poitrine.
  2. La normalisation du tonus est également facilitée par l'acupression avec une légère pression des doigts sur les muscles affectés.
  3. Ensuite, massez la surface plantaire des pieds, puis ils sont capturés, flexion et extension des jambes dans les articulations.
  4. La réponse de soutien est stimulée en position debout avec le soutien de l'enfant sous les aisselles.
  5. Exercices pour développer l'articulation, le massage de la langue peut être fait en parlant avec l'enfant afin qu'il répète les sons.
  6. Régime orthopédique obligatoire pour créer un style spécial de la tête, des bras et des jambes.

Les exercices de physiothérapie doivent être individuels, au moins 2 fois par jour pendant 20 à 30 minutes.

Traitement alternatif

  1. Très utile pour réduire le tonus musculaire dans les bains apaisants aux herbes. Pour ce faire, faites cuire à la vapeur 50 grammes de menthe, de ficelle, d'écorce de chêne et 100 grammes de sauge dans un récipient séparé. Cette solution doit être versée avec un litre d'eau et insistée pendant une journée. De plus, lors du bain de l'enfant, vous devez ajouter un demi-litre au bain et laisser le reste une autre fois. Après un bain aussi relaxant, vous devez encore faire une acupression des membres..
  2. Utilisez une pommade préparée à partir de feuilles de laurier, de miel et d'huile d'olive. Pour ce faire, prenez trois grandes feuilles de laurier et réduisez-les en poudre. Ajoutez une cuillère à soupe de miel et dix gouttes d'huile d'olive à la feuille. Il est nécessaire de combiner la pommade en une consistance uniforme dans un bain-marie, puis de la refroidir. Vous devez appliquer la pommade sous la forme d'une goutte sur les bras et les jambes et frotter. Avant la procédure, vous devez vous assurer que le bébé n'est pas allergique. Pour ce faire, appliquez une petite goutte sur l'avant-bras et observez la réaction cutanée pendant une demi-heure..
  3. Mélangez les fleurs de concombre avec les fleurs de camomille et ajoutez de l'huile d'olive jusqu'à l'obtention de la consistance d'une pommade. Vous devez appliquer en petites gouttes et frotter soigneusement.
  4. Lors du bain, l'ajout d'huiles aromatiques détend bien les muscles. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une goutte d'huile de cannelle et deux gouttes d'huile de lavande, en les ajoutant à l'eau avant chaque bain du bébé..

Le traitement à base de plantes peut être utilisé déjà pendant la période de récupération.

  1. L'herbe d'origan en combinaison avec des graines de lin active les forces réparatrices des neurones et a un effet relaxant sur les muscles. Pour préparer l'infusion, vous devez prendre 10 grammes d'herbe et 20 grammes de graines de lin, verser de l'eau bouillante dessus. Vous devez donner à l'enfant cinq grammes tous les deux jours pendant un mois.
  2. L'infusion d'épine-vinette est largement utilisée pour la relaxation musculaire sous forme de pommade et aussi en infusion. Pour préparer le médicament, vous devez prendre trente grammes d'herbes et verser de l'eau bouillante dans un volume de 300 millilitres. Après l'installation, après trois heures, vous pouvez commencer à donner à l'enfant deux gouttes de perfusion deux fois par jour..
  3. L'herbe de guimauve a également un effet apaisant. Pour préparer l'infusion, vous devez prendre 50 grammes d'herbes et verser de l'eau chaude. Après avoir insisté, vous devez ajouter une goutte d'huile d'olive et donner à l'enfant une goutte de cette infusion une fois par jour.

L'homéopathie est également utilisée dans le traitement de l'hypertension.

  1. Acidum nitricum est un remède homéopathique inorganique qui est un dérivé de l'acide nitrique. Ce médicament est utilisé pour traiter l'hypertonicité musculaire, qui s'accompagne de modifications prononcées des membres supérieurs et du cou. La posologie du médicament pour les nouveau-nés est de deux granules trois fois par jour. Les effets secondaires peuvent être une léthargie, une diminution des réflexes, des troubles urinaires.
  2. L'arnica est un remède homéopathique à base de plantes qui est largement utilisé dans la pratique des enfants. Il est efficace dans le traitement de l'hypertonie néonatale causée par des facteurs traumatiques ou un traumatisme à la naissance. Le médicament est utilisé sous forme de granulés et la posologie est de quatre granules une fois par semaine, puis de deux granules par jour pendant encore trois mois. Les effets secondaires ne peuvent être que si la dose est dépassée, puis des contractions des muscles du visage de l'enfant peuvent apparaître.
  3. Berberis est une préparation organique mono-composant utilisée dans le traitement de l'hypertonie, accompagnée d'une activité motrice altérée des membres inférieurs. Le médicament est souvent utilisé dans le traitement des formes sévères de paralysie cérébrale. Le dosage du médicament dépend du degré de violations et avec des violations minimales, il s'agit d'un granule par jour. Les effets secondaires peuvent prendre la forme de manifestations allergiques et de démangeaisons sévères..
  4. Likopodium est un médicament homéopathique utilisé pour traiter les troubles toniques chez les bébés présentant un faible poids à la naissance, une anémie et des troubles du développement. Le médicament affecte non seulement le tonus, mais améliore également la conduction périphérique des fibres nerveuses. L'agent est utilisé en granulés, deux granulés cinq fois par jour pendant cinq jours, puis trois granulés deux fois par semaine. La durée du traitement est de 40 jours. Les effets secondaires sont très rares, peuvent provoquer des rougeurs du visage.

Les remèdes populaires et homéopathiques ne peuvent être utilisés que sur l'avis d'un médecin.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Est-il possible d'utiliser le gingembre pendant la grossesse et comment l'utiliser à différents moments?

Conception

Les guérisseurs orientaux recommandent de toujours garder la racine de gingembre à la maison. Ce n'est pas seulement un ajout savoureux à vos plats et un ajout savoureux aux produits de boulangerie.

Insémination à domicile avec sperme de donneur

Nouveau née

On nous demande souvent: "Est-il possible de faire une insémination avec du sperme de donneur à domicile?" Maintenant, sans quitter votre domicile, vous pouvez facilement trouver comment effectuer une insémination intra-utérine, acheter des kits prêts à l'emploi pour la procédure à domicile, il existe également de nombreuses critiques où des femmes heureuses parlent d'un miracle qui s'est produit.

Quelles sont les causes et comment traiter les migraines pendant la grossesse?

Nouveau née

La migraine est une douleur intense d'un côté de la tête causée par des spasmes vasculaires. L'attaque est accompagnée de nausées, de photophobie, de vertiges, de faiblesse et la douleur est localisée soit dans la partie temporale, soit dans le lobe frontal, à l'arrière de la tête.

La miramistine peut être utilisée pour la contraception, c'est?

Nouveau née

Je suis tombé sur des informations sur le réseau. que l'irrigation avec Miramistin après un rapport sexuel non protégé vous permet d'éviter une grossesse non planifiée et de minimiser le risque de contracter des maladies infectieuses.