Principal / Infertilité

Traitement de l'hématome pendant la grossesse avec des agents hormonaux et non hormonaux

Lors d'une échographie de routine, il peut être surprenant qu'une femme ait une ecchymose dans l'utérus. Cependant, ce n'est pas une cause de panique. L'essentiel est de rester calme et de ne pas céder aux émotions. Le traitement opportun de l'hématome pendant la grossesse permet d'éviter ses effets négatifs et de donner naissance à un bébé en bonne santé.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2019/09/1-1.jpg "alt =" femme enceinte tenant son ventre "largeur = "971" height = "700" srcset = " data-srcset = "https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2019/09/1-1.jpg 971w, https://dazachatie.ru /wp-content/uploads/2019/09/1-1-300x216.jpg 300w, https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2019/09/1-1-768x554.jpg 768w "tailles =" (largeur maximale: 971px) 100vw, 971px "/>

L'essence de l'hématome rétrochorial et sa manifestation

L'hématome rétrochoriel est le type d'hématome le plus courant. Il tire son nom de l'endroit où il est formé. Il est toujours situé entre le chorion et l'ovule. En raison du fait que le chorion n'est présent dans le corps d'une femme qu'au cours du premier trimestre de la grossesse, des ecchymoses se trouvent dans l'utérus aux premiers stades..

Si la zone endommagée se forme dans la zone du fond utérin, le sang ne trouve pas de sortie et est progressivement absorbé. Une femme peut ne pas savoir qu'elle a un problème similaire. S'étant formée au bord de la jonction du chorion et de l'ovule, l'hémorragie trouve un moyen de sortir de la cavité et s'écoule. À ce stade, une femme peut observer des pertes vaginales. Leur nombre varie de maigre, dans le cas d'un petit hématome, à abondant, rappelant la menstruation..

Un hématome qui survient dans les premières semaines détermine le détachement de l'ovule du chorion. Dans ce cas, le sang s'accumule entre lui et le fœtus, se coagule et affecte les échanges d'oxygène et le métabolisme. La pathologie est observée au cours du premier trimestre de la grossesse avant la formation du placenta. Une ecchymose ne peut être détectée que lors d'une échographie.

Selon la gynécologue-chercheuse populaire Elena Petrovna Berezovskaya, qui est l'auteur de livres sur la santé des femmes, selon la taille de l'ecchymose, une femme enceinte peut présenter certains symptômes. Avec de petites formations, n'atteignant pas plus de 20% de la taille de l'ovule, la perte de sang est insignifiante et ne présente aucun symptôme de douleur.

Avec un grand détachement, des saignements abondants commencent, qui se manifestent par une décharge rouge vif.

Le danger de cette maladie est que l'embryon en développement ne reçoit pas suffisamment d'oxygène et de nutriments. Avec une exposition prolongée, cela a un effet négatif sur la gestation.

Avec un traitement adéquat, l'hématome disparaît, diminue progressivement de taille ou sort.

Traitement de l'hématome chez la femme enceinte

Après avoir trouvé des symptômes d'hémorragie, une femme doit consulter d'urgence un gynécologue. Après avoir fait une histoire basée sur l'enquête, le médecin enverra le patient au laboratoire pour des tests supplémentaires. Ils vous aideront à comprendre les causes de la maladie..

Si une légère ecchymose est découverte, la femme est autorisée à rentrer chez elle à condition de rester au lit. Elle est consultée avec les instructions nécessaires qu'elle doit suivre. Ce type de complication ne peut pas être traité avec des médicaments. La base du traitement est une attitude positive, du repos, un régime quotidien correct et une nutrition..

Dans d'autres cas, le patient est hospitalisé pour arrêter le saignement et surveiller la taille de l'hématome. Le médecin doit prescrire un traitement qui aidera à réduire le tonus de l'utérus afin que l'augmentation de la pression n'empêche pas le fœtus en développement de recevoir de l'oxygène et de la nutrition. Ainsi, la probabilité de fausse couche est exclue..

Médicaments hormonaux

En règle générale, si l'HR est détectée chez les femmes, les médecins russes se voient prescrire des analogues synthétiques de la progestérone, une hormone féminine naturelle. Cependant, leur efficacité pour maintenir la grossesse est nulle..

Les médicaments Utrozhestan ou Duphaston aideront à maintenir la grossesse et à maintenir l'équilibre hormonal dans le corps exclusivement en cas de déficit en progestérone, ces fonds ne traitent pas les hématomes!

Antispasmodiques

Les médicaments de ce groupe sont destinés à détendre le ton des parois de l'utérus et à réduire la douleur. Le sulfate de magnésium ou la papavérine est administré par voie intraveineuse. Ils réduisent la pression dans les vaisseaux. Pour l'administration orale, Drotaverinum, Magne B6 sont prescrits.

Acide folique et hémostatiques

Pour éviter les saignements, Tranexam est utilisé. Il est pris par voie orale. Le médicament ralentit la dissolution des caillots sanguins. Dicinon, Vikasol a un effet similaire.

Important! Les médicaments ci-dessus doivent être pris aussi soigneusement que possible, sous la supervision d'un médecin en milieu hospitalier..

De plus, si nécessaire, le gynécologue prescrit l'apport d'acide folique et de vitamine E. Ils aident à renforcer les systèmes nerveux et circulatoire.

Sédatifs

Pour soulager le stress et les sentiments d'excitation intérieure, le médecin ajoute des sédatifs à la liste des médicaments autorisés pour les femmes enceintes:

  • Teinture de valériane;
  • agripaume;
  • bouillon de mélisse à la menthe poivrée.

Préparations qui éliminent l'hypoxie

Pendant la période où l'utérus et les vaisseaux de la mère sont en bon état, le bébé souffre d'un manque d'oxygène. Un tel effet affecte négativement le développement de son cerveau et de tout le corps. Le médecin prescrit des médicaments efficaces pour aider à réduire les symptômes.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2019/09/4-1.jpg "alt =" nutrition pendant la grossesse "width =" 912 "height =" 567 "srcset =" "data-srcset =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2019/09/4-1.jpg 912w, https://dazachatie.ru/wp -content / uploads / 2019/09 / 4-1-300x187.jpg 300w, https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2019/09/4-1-768x477.jpg 768w "tailles =" (max -largeur: 912px) 100vw, 912px "/>

Mode de vie au moment du traitement de l'hématome

Tout d'abord, la femme enceinte doit assurer un état calme, la protéger de l'anxiété et de l'excitation. En position horizontale, il est important de lever les jambes et le bassin légèrement au-dessus du niveau du corps. Pour cela, vous pouvez placer un rouleau ou un petit oreiller sous le bas du dos. Ainsi, la pression dans la région pelvienne est réduite..

L'activité physique et l'intimité sont interdites. Ce régime est maintenu jusqu'à ce que le médecin dise que le risque d'échec de grossesse est passé..

Nutrition

Le tonus de l'utérus est affecté par un intestin surpeuplé ou distendu. Pour exclure cela, il faut s'abstenir de prendre des produits de fixation, ainsi que des aliments qui provoquent la fermentation. Les légumineuses, le chou, le café, le chocolat sont interdits.

Le régime comprend des céréales, des salades. Le régime d'alcool est observé.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2019/09/5.jpg "alt =" instantané échographique "width =" 658 "hauteur = "462" srcset = " data-srcset = "https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2019/09/5.jpg 658w, https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/ 2019/09 / 5-300x211.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 658px) 100vw, 658px "/>

Effets

Les conséquences d'une ecchymose sur un enfant sont également négatives. Une pression vasculaire élevée et des spasmes utérins le compriment, le privant de la quantité d'oxygène nécessaire. Les effets négatifs à long terme peuvent provoquer des retards de développement, des grossesses manquées ou une naissance prématurée..

Pour la mère, le pronostic n'est pas non plus réconfortant. Au fil du temps, l'hématome du premier trimestre peut se transformer en un hématome rétroplacentaire. Selon la gynécologue Elena Berezovskaya, les ecchymoses formées aux deuxième et troisième trimestres sont plus dangereuses que rétrochorielles.

Il existe une possibilité de conséquences négatives pour l'enfant et la mère. Tout dépend de la taille et de l'emplacement de l'ecchymose. En augmentant, l'hématome peut provoquer des saignements abondants. Si un problème similaire survient dans une zone de l'endomètre qui n'est pas associée au chorion ou au placenta, des saignements utérins peuvent se former. C'est l'option la plus dangereuse pour le détachement. la cavité résultante est remplie de sécrétions et provoque une nécrose tissulaire. Cela compte en quelques secondes et nécessite une intervention chirurgicale spectaculaire.

Les hématomes ne sont pas un motif de panique et, avec un traitement rapide, une femme a toutes les chances de supporter en toute sécurité et de donner naissance à un enfant en bonne santé. Une femme enceinte doit suivre les conseils du médecin traitant, prendre soin de sa santé et se rendre régulièrement dans une clinique prénatale.

Avez-vous rencontré des ecchymoses? Quel traitement a été prescrit?

Hématome pendant la grossesse en début de grossesse: causes et conséquences

Attendre un bébé est l'une des conditions les plus excitantes pour toute femme. Malheureusement, certaines pathologies émergentes peuvent être dangereuses pour la mère et le bébé. Les hématomes de grossesse en début de grossesse sont l'un de ces dangers. Regardons cela de plus près..

Qu'est-ce qu'un hématome pendant la grossesse, comment il se manifeste et comment le traiter?

Qu'est-ce que l'hémorragie?

Un hématome est une condition dans laquelle les parois des vaisseaux sanguins éclatent et le sang s'écoule. Au sens habituel, un hématome est une ecchymose sur la peau qui apparaît à la suite d'un stress mécanique et disparaît après quelques jours. Un hématome pendant la grossesse en début de grossesse n'est le plus souvent pas lié à des effets mécaniques sur l'abdomen. Elle se manifeste par un décollement du placenta, une hémorragie dans l'utérus due à des entorses ou des ruptures. Cela forme un caillot sanguin qui, avec le temps et avec un traitement approprié, rétrécit et disparaît..

Types de pathologie

Il existe plusieurs types d'hématomes en début de grossesse:

  1. Rétrochorial (sous-chorial) - apparaît sur une période allant jusqu'à 13 semaines. Avec cette pathologie, une partie du placenta est séparée - le chorion, la libération de sang. C'est une pathologie dangereuse et peut provoquer une fausse couche si la zone de détachement est grande. Souvent, une telle pathologie se forme à 5-8 semaines et se résout en toute sécurité à 12 heures, après quoi la grossesse se déroule comme d'habitude.
  2. Hématome rétroplacentaire - survient après 13 semaines de grossesse. Dans ce cas, un décollement placentaire se produit également. Avec le développement de la pathologie en fin de grossesse, une femme subit une césarienne, qui est réalisée à 28 semaines. Ainsi, vous pouvez minimiser les complications possibles lors de l'accouchement, typiques de ce type d'hématome..
  3. La variété rétroamniotique est caractérisée par une hémorragie entre la paroi de l'utérus et l'ovule. Cette pathologie est dangereuse pour le fœtus souffrant d'hypoxie (manque d'air) et pour la mère, de grandes pertes de sang..
  4. L'hématome intra-utérin survient lorsque l'utérus se rompt. Dans ce cas, le tissu musculaire et le liquide amniotique sont imbibés de sang, qui peut également s'écouler du vagin. Ce type de pathologie comporte le plus grand danger pour la vie de la mère et de l'enfant..

Certains types d'hématomes au début de la grossesse sont de taille et de perte de sang mineures et ne présentent donc pas de risque. Dans le même temps, le caillot sanguin sort après un certain temps..

La gravité de la pathologie

Selon la gravité, il existe 3 types principaux:

  1. Degré léger - caractérisé par l'absence de symptômes typiques et l'invisibilité pour la femme enceinte. La présence d'hémorragie n'est détectée que lors des diagnostics échographiques de routine. Après un certain temps, les petits hématomes se dissolvent d'eux-mêmes et se manifestent sous la forme d'un écoulement brun.
  2. Le degré moyen est déterminé par les symptômes caractéristiques: douleur dans le bas-ventre, étourdissements, fatigue. Dans certains cas, du mucus avec une teinte brune peut être sécrété. Ce degré de gravité peut être compliqué par certaines conséquences pour l'enfant et la mère, si vous ne consultez pas un gynécologue en temps opportun.
  3. Degré sévère - caractérisé par une douleur aiguë dans le bas-ventre, des saignements abondants du vagin, des étourdissements, ainsi que des évanouissements et une détérioration rapide de la santé. Avec une pathologie de cette gravité, une hospitalisation sous surveillance 24h / 24 est indiquée. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire pour retirer le fœtus ou pour stimuler le travail à un stade ultérieur de la grossesse.

Un hématome étendu dans l'utérus complique considérablement le flux sanguin dans l'ovule, ce qui peut entraîner une hypoxie fœtale. Un enfant sous l'influence d'un manque d'oxygène peut sensiblement retarder son développement. Il est important pour tout changement de bien-être de consulter un médecin..

Causes d'occurrence

Un hématome au début de la grossesse peut survenir pour des raisons telles que:

  • maladies infectieuses, en particulier dans le système génito-urinaire;
  • caractéristiques du corps d'une femme - parois minces de vaisseaux sanguins;
  • des situations stressantes;
  • l'usage de boissons alcoolisées et de drogues, le tabagisme;
  • le stress de l'exercice;
  • blessures (coups, chutes, contusions);
  • surchauffe ou hypothermie;
  • toxicose sévère;
  • défauts de développement de l'enfant;
  • troubles hormonaux;
  • sauts brusques de la pression artérielle, dans lesquels les parois des vaisseaux ne peuvent pas résister au stress et éclater;
  • Troubles métaboliques;
  • défauts dans le développement de l'ovule;
  • prédisposition génétique;
  • présence d'une tumeur.

L'une des raisons ou leur combinaison peut provoquer la formation d'un hématome en début et en fin de grossesse.

Symptômes

L'un des types d'hémorragie présente les symptômes suivants:

  • sensations douloureuses de caractère douloureux dans le bas de l'abdomen, rappelant l'inconfort pendant la menstruation;
  • douleur lombaire;
  • écoulement brun de l'hématome en début de grossesse, qui peut être abondant ou rare;
  • sensation de faiblesse dans le corps et fatigue accrue;
  • fausse couche.

Cette pathologie peut survenir sans symptômes concomitants prononcés, ce qui complique grandement le diagnostic. Le principal danger est que le traitement ne soit pas commencé à temps..

En cas d'hématome léger dans l'utérus pendant la grossesse, le caillot sanguin sort sans nuire à la mère et au bébé. Les cas graves sont dangereux avec la survenue d'une fausse couche et des saignements abondants chez une femme.

Quel spécialiste contacter?

La détermination de la présence d'un hématome au début de la grossesse commence par une visite chez le gynécologue, qui recueille une histoire approfondie. Le diagnostic est compliqué par le fait que presque toutes les pathologies pendant la grossesse présentent des symptômes similaires. Après avoir effectué quelques analyses, le gynécologue prescrit des consultations de spécialistes accompagnateurs, ce qui peut également être nécessaire dans certains cas..

Diagnostic de la pathologie

La définition moderne de la présence d'une pathologie commence par un examen échographique, qui indique un certain nombre de signes caractéristiques de l'hémorragie:

  • changement des contours de l'ovule;
  • la présence d'un caillot sanguin et la détermination de sa taille, qui détermine le degré de danger;
  • l'une des parois de l'utérus, près de laquelle l'hémorragie s'est produite, est agrandie.

L'échographie aide à déterminer le degré de danger de la maladie pour la mère et le fœtus. En plus des diagnostics utilisant l'échographie, des tests de laboratoire des pertes vaginales, de l'urine, du sang pour les hormones, du VIH, de la biochimie sont prescrits.

Thérapie

Le traitement de l'hématome en début de grossesse est effectué de manière globale:

  1. On montre au patient le repos au lit et une diminution de l'activité physique. Pour les hématomes modérés à sévères, le bassin doit être légèrement surélevé par rapport à la position du corps.
  2. Refus recommandé d'avoir des relations sexuelles jusqu'à la fin de la grossesse.
  3. Respect d'un régime alimentaire avec une quantité accrue de légumes frais, de fruits, de viande et de poisson maigres, de céréales. Dans le même temps, les produits alimentaires susceptibles de provoquer une augmentation de la formation de gaz sont totalement exclus..
  4. Le traitement médicamenteux est effectué avec des médicaments tels que des analgésiques et des antispasmodiques (Papaverine, No-Shpa), des sédatifs (extrait de valériane, agripaume), des agents pour accélérer le processus de coagulation sanguine (Vikasol, Ditsynon), des médicaments à base de magnésium pour affaiblir le tonus de l'utérus, des complexes vitaminiques et des médicaments pour améliorer la circulation sanguine dans la paroi utérine endommagée.

Un ensemble de mesures pour préserver la grossesse est effectué sous la supervision d'un gynécologue traitant. Le traitement standard dure au moins 30 jours. De plus, si les risques pour la femme et le fœtus sont trop élevés, un accouchement précoce est effectué.

Retrait de l'hématome

Si un hématome apparaît en début de grossesse par le vagin sous la forme de sécrétions de frottis bruns, ne vous inquiétez pas. Normalement, cela se produit sur la base d'un traitement correctement conduit, ce qui réduit considérablement le volume d'un caillot sanguin et élimine les symptômes..

Ce phénomène de libération d'un caillot sanguin peut provoquer de l'anxiété chez une femme enceinte, cependant, une attention particulière doit être portée à sa teinte et aux symptômes qui l'accompagnent. Normalement, l'écoulement est brunâtre et ne cause pas d'inconfort à la femme. Si les pertes vaginales sont trop lourdes et ont une teinte rouge vif, cela indique un saignement, ce qui est une indication d'hospitalisation.

Avec la formation d'un hématome du placenta, il est possible de le retirer à la suite du travail avec le placenta. De plus, cela ressemble à un petit caillot de sang à l'intérieur de l'organe..

Conséquences et complications

Cette pathologie a deux scénarios de développement:

  1. Un hématome, qui occupe une petite zone, se résout généralement tout seul, sans assistance médicale et sans symptômes désagréables. Avec une telle pathologie, la grossesse continue de se développer normalement sans conséquences pour l'enfant..
  2. Une grande hémorragie, dans laquelle la perte de sang est supérieure à 20 ml, peut menacer un avortement spontané (fausse couche), une décoloration fœtale ou des pathologies du développement de l'enfant. Si la grossesse persiste avec ce type d'hématome, des complications telles qu'une insuffisance placentaire (chez 25% des femmes), une naissance prématurée (dans 15% des cas), une gestose ou une toxicose tardive dans 8% des cas, un retard de croissance chez 7% des fœtus peuvent se développer.

De plus, en cas de pathologie sévère avec ruptures utérines, une femme peut avoir des difficultés avec des tentatives répétées de tomber enceinte..

Mesures préventives

Nous avons examiné les causes de l'hématome en début de grossesse. Pour éliminer les conséquences graves, il est recommandé de prendre des mesures préventives telles que:

  1. Le respect du régime de la journée, tandis que le sommeil la nuit doit être donné au moins 8 heures.
  2. Arrêter de boire de l'alcool, des drogues et de fumer.
  3. Respect d'un régime avec une quantité accrue d'aliments sains et évitant la malbouffe.
  4. Consultations opportunes avec un gynécologue, réalisation de tests de laboratoire et d'examens de routine.
  5. De longues promenades régulières au grand air. Il est important d'éviter la surchauffe ou l'hypothermie..
  6. Limiter l'activité physique, en particulier soulever et porter des poids.
  7. Pas de situations stressantes.
  8. Prendre des complexes vitaminiques spéciaux pour les femmes enceintes.
  9. Examen avant la grossesse pour détecter d'éventuelles pathologies.
  10. S'il y a des maladies infectieuses, elles doivent également être éliminées au stade de la planification de la naissance d'un enfant..

Une femme qui attend la naissance d'un bébé doit particulièrement surveiller attentivement son état de santé et signaler les moindres changements au gynécologue menant la grossesse. De nombreuses pathologies dans cette condition particulière présentent des symptômes similaires.Par conséquent, ignorer l'une d'entre elles peut entraîner de graves complications pour la mère et l'enfant..

Hématome dans l'utérus pendant la grossesse

La grossesse est la meilleure période de la vie de chaque femme. C'est une période de prospérité, un sentiment de bonheur et l'attente de la naissance d'un miracle. Mais c'est aussi une période de peur et d'anxiété..

Et, par chance, c'est pendant la grossesse qu'une femme presque sur tout le monde aura une sorte de problème de santé. Parfois mineur et parfois très dangereux.

Un hématome dans l'utérus pendant la grossesse est une complication grave lorsque le sang commence à s'accumuler dans l'utérus à un certain endroit. Et cela, comme vous le comprenez, est un phénomène absolument indésirable. Un hématome se produit en raison du fait que l'ovule fécondé, pour une raison quelconque, exfolie à un endroit de l'utérus (c'est là que le sang est collecté).

Plus récemment, les médecins en étaient sûrs: un hématome se forme à la suite de contusions ou de chutes. Mais à notre époque, les médecins pensent qu'il peut se former pour d'autres raisons. Par exemple, avec certains changements qui se produisent dans l'état général des vaisseaux du placenta et de l'utérus. Ces changements se produisent en raison de divers troubles internes, par exemple en raison d'une pression artérielle trop élevée, d'une toxicose sévère aux stades ultérieurs, d'infections, d'une inflammation du système génito-urinaire. Le stress, le déséquilibre hormonal, les anomalies utérines, les malformations fœtales et la consommation d'alcool peuvent provoquer un hématome. Dans ce cas, l'hématome lui-même peut se développer en un très grand, mais extérieurement - absolument invisible, et donc une femme peut même ne pas soupçonner son existence. Détecte l'échographie de l'hématome.

Un hématome est très dangereux pour la mère et le bébé. À cause de cela, la nutrition du bébé se détériore, car elle déforme l'utérus, provoquant ainsi une augmentation de la pression artérielle, mais néanmoins, dans presque tous les cas, la grossesse se termine par une naissance réussie. La gravité de la situation dépend de la forme d'hématome utérin développé pendant la grossesse.

Hématome léger

Une femme se sent normale, ne ressent aucune gêne, tandis qu'un hématome peut être détecté après l'accouchement: il laisse une marque visible sur le placenta.

L'accouchement avec une forme bénigne d'hématome a généralement lieu naturellement - de manière naturelle, mais il est conseillé aux médecins eux-mêmes de percer les membranes eux-mêmes et de ne pas attendre qu'elle éclate..

Hématome dans l'utérus pendant la grossesse

Un hématome utérin aux premiers stades de la gestation est, comme tout autre hématome, une accumulation de sang dans la zone lésée, provoquant la formation d'une sorte de "bulle" (vacuole) avec du sang liquide ou coagulé. Ce phénomène, sans aucun doute, est désagréable et en partie dangereux, mais il ne faut pas paniquer si vous le trouvez lors d'une échographie. À 5-8 semaines de grossesse, un tel hématome (appelé rétrochorial) se forme chez un bon nombre de femmes, et la grande majorité d'entre elles portent et donnent naissance à des enfants en bonne santé..

Pourquoi un hématome peut se former dans l'utérus pendant la grossesse?

En règle générale, un tel problème apparaît sous l'influence d'une sorte de facteur défavorable. Il provoque la séparation de l'ovule des parois de l'utérus et la formation d'un hématome au site de séparation. Un tel facteur défavorable dans les premiers stades peut être:

  • Déséquilibre hormonal.
  • Dysfonctionnements du système nerveux (en particulier avec le stress, les névroses et des conditions similaires).
  • Changements soudains de la pression artérielle.
  • Une forte activité physique.
  • Blessures reçues.
  • Maladies de nature infectieuse.
  • Avoir des relations sexuelles.
  • Boire des boissons alcoolisées.

Symptômes de la pathologie

Une forme bénigne d'hématome de l'utérus au début de la grossesse est presque asymptomatique. Dans les cas plus graves, des écoulements sanglants, des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, des spasmes dans la région lombaire, une pression artérielle basse, un semi-évanouissement peuvent apparaître. Tous ces symptômes sont des sonnettes d'alarme indiquant un besoin urgent de consulter un médecin..

Ce qui menace un hématome de l'utérus chez la femme enceinte?

Comme déjà mentionné, si une femme enceinte a un hématome à l'intérieur de l'utérus, ce n'est pas une raison de s'inquiéter sérieusement, car ils ne feront qu'aggraver son état. Si l'hématome est suffisamment volumineux et n'est pas guéri à temps, cela peut entraîner des retards dans le développement de l'embryon et même provoquer une fausse couche. Cependant, avec un accès rapide à un médecin et le respect de toutes ses recommandations concernant le traitement, la probabilité d'un tel résultat sera minime..

Comment l'hématome est-il traité pendant la grossesse??

En règle générale, la présence d'un problème similaire dans la cavité utérine est diagnostiquée lors d'une échographie. Pour clarifier le diagnostic, le médecin peut également prescrire des tests supplémentaires (sang, urine, écoulement, etc.). Le cours du traitement doit également être choisi par le médecin, en fonction des caractéristiques de l'hématome et des données anamnestiques. Il peut inclure:

  • Médicaments visant à arrêter les saignements. Ces médicaments empêcheront le développement ultérieur de l'hématome..
  • Médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans le corps. Ils contribueront non seulement à un traitement efficace, mais réduiront également la probabilité d'hypoxie fœtale..
  • Médicaments qui éliminent le tonus de l'utérus et, par conséquent, réduisent le risque de fausse couche.
  • Médicaments à base de progestérone.
  • Vitaminothérapie et prise de sédatifs, d'agents de relaxation et de médicaments.
  • Manger un régime spécial qui comprend la consommation de grandes quantités de fruits et légumes, ainsi que de l'eau brute.
  • Repos au lit, refus d'activité physique et d'activité sexuelle jusqu'à la fin complète du traitement.

Le plus souvent, le traitement de l'hématome aux premiers stades de la grossesse consiste à retrouver la patiente à l'hôpital, sous la supervision du médecin traitant. L'écoulement brun peut être qualifié de symptôme positif indiquant l'efficacité des mesures prises: ils indiquent une résorption de l'hématome.

Il convient de souligner une fois de plus que tous les médicaments, y compris les complexes vitaminiques, doivent être prescrits exclusivement par un médecin. Leur sélection est due non seulement aux caractéristiques individuelles du corps de chaque femme, mais aussi aux restrictions imposées à la sélection des médicaments par l'état de grossesse..

Ainsi, un hématome de l'utérus en début de grossesse est un problème qui nécessite un diagnostic rapide et un traitement de haute qualité. Il est nécessaire d'en faire la demande dès les premiers signes de la maladie, mais vous ne devriez certainement pas paniquer à cause de cela.

Hématome pendant la grossesse

Articles d'experts médicaux

  • Code CIM-10
  • Les raisons
  • Symptômes
  • Formes
  • Complications et conséquences
  • Diagnostique
  • Traitement
  • Qui contacter?
  • La prévention
  • Prévoir

Il peut arriver que la femme enceinte se sente bien, rien ne la dérange, mais quand elle vient à l'échographie, elle découvre qu'elle a reçu un diagnostic d'hématome pendant la grossesse. Une personne ordinaire comprend qu'un hématome est une hémorragie dans une couche de tissu, qui survient à la suite d'une blessure..

Aujourd'hui, les médecins appellent d'autres causes de cette pathologie..

Code CIM-10

Causes de l'hématome pendant la grossesse

Les obstétriciens et gynécologues modernes sont de plus en plus confrontés au problème du port du fœtus par une femme qui a reçu un diagnostic d'hémorragie intra-utérine. Assez souvent, il se développe dans le contexte de vaisseaux sanguins fragiles qui nourrissent l'utérus et le placenta..

Voici les principales causes d'hématome pendant la grossesse:

  • Échec des processus métaboliques d'une femme.
  • Maladies inflammatoires et infectieuses affectant le système urogénital de la femme enceinte.
  • Toxicose sévère, particulièrement dangereuse en fin de grossesse.
  • Sauts brusques de la pression artérielle. Les nombres élevés sont particulièrement dangereux.
  • Situations stressantes sévères.
  • La cause d'un hématome pendant la grossesse peut également être la pathologie du développement de l'ovule..
  • Échec des niveaux hormonaux.
  • Problèmes observés avec la coagulation sanguine, modifications pathologiques des parois des vaisseaux placentaires et de tout le corps d'une femme.
  • Abus d'alcool et de tabac pendant la période où une femme porte un enfant.
  • Pathologie congénitale ou acquise de l'utérus.

Les symptômes de l'hématome pendant la grossesse

Attendre la naissance d'un enfant est un état de bonheur complet, un temps d'espoir et l'un des moments enchanteurs du destin de toute femme. Mais en même temps, c'est l'anxiété et le souci de la santé du bébé à naître. Un hématome dans l'utérus pendant la grossesse est un test difficile pour une femme qui attend un bébé. En effet, s'il est présent, l'ovule commence à s'exfolier de la surface de l'endomètre de l'utérus, le sang s'accumule progressivement à cet endroit, formant une ecchymose.

Un hématome dans l'utérus pendant la grossesse présente un grave danger pour le port d'un enfant, car il peut provoquer une fausse couche spontanée, en particulier en cas de pathologie grave. Avec une gravité légère, une femme peut même ne pas remarquer et découvrir son existence après la résolution réussie de l'accouchement.

Le degré sévère de développement de l'hématome pendant la grossesse est un danger non seulement pour le bébé, mais aussi pour sa mère. Les saignements provoquent une détérioration de l'état de santé général de la mère, une anémie post-hémorragique se développe. En raison d'une défaillance de la circulation sanguine, le fœtus reçoit moins d'oxygène, ce qui conduit à une «privation d'oxygène», et ceci, à son tour, à une inhibition du développement de l'enfant, tant physiquement que psychologiquement..

Hématome en début de grossesse

Pour beaucoup, le mot «hématome» est directement associé à des blessures graves. Par conséquent, en entendant un tel diagnostic et en ne comprenant pas pleinement son essence, une femme enceinte commence à devenir nerveuse. Et cela peut être compris. Après tout, un hématome aux premiers stades de la grossesse peut indiquer le début du rejet de l'ovule, ce qui conduit à une fausse couche (interruption de grossesse). À propos, cette pathologie n'est pas très rare et un pourcentage plus élevé de sa manifestation tombe entre la cinquième et la huitième semaine de grossesse..

Les raisons de cette pathologie sont multiples: il s'agit d'un échec hormonal, d'une anamnèse héréditaire accablée, de rapports sexuels, d'une grande surcharge nerveuse ou physique.

Mais diagnostiquer un hématome aux premiers stades de la grossesse permet, le plus rapidement possible, de suivre un traitement, qui sera la clé du développement normal du fœtus et d'une naissance favorable..

Assez souvent, la femme enceinte ne connaît même pas l'existence d'un hématome interne et pour elle la surprise la plus complète est sa présence, découverte lors d'une échographie de routine. Les symptômes de l'hématome pendant la grossesse dépendent principalement de la gravité et de l'emplacement de la pathologie.

  • Légère sévérité. Dans ce cas, la femme enceinte se sent normale, aucune manifestation physique d'hémorragie interne n'est détectée. Un hématome pendant la grossesse n'est diagnostiqué qu'à l'aide d'une échographie ou après que l'accouchement a été complété avec succès de manière naturelle, car il laisse ses marques sur le placenta.
  • Gravité modérée. Dans ce cas, la femme ressent une douleur tiraillante et douloureuse dans le bas de l'abdomen. Peut apparaître à partir du tractus génital d'une teinte rouge ou brunâtre. Si vous présentez de tels symptômes, vous devez immédiatement demander l'aide d'un obstétricien-gynécologue qui mène une grossesse. Qu'il y ait ou non écoulement détermine en grande partie le volume de l'hématome et le lieu de sa localisation. En cas de pathologie modérée, une violation du rythme cardiaque est entendue chez un bébé à naître.
  • Hématome pendant la grossesse de gravité sévère. L'intensité du saignement augmente et la douleur dans le bas de l'abdomen augmente également. Elle devient des crampes. Dans un contexte de saignement qui s'est ouvert, la pression artérielle de la femme enceinte baisse. La femme peut même s'évanouir..

Tout médecin praticien sait que si un diagnostic d'hématome rétrochorial est posé, cela signifie qu'il existe une menace directe d'interruption de grossesse..

Écoulement avec hématome pendant la grossesse

Si pendant le premier trimestre de la grossesse une femme observe des pertes vaginales marron clair, mais dans ce contexte ne ressent pas d'inconfort et de détérioration de la santé, vous ne devez pas être particulièrement inquiète, même si une échographie (que chaque femme enceinte subit comme prévu) révèle un hématome avec grossesse.

Une autre question est de savoir si la couleur de la décharge est rouge vif. Cela suggère déjà que le saignement ne s'arrête pas. Dans cette situation, il est nécessaire de prendre de toute urgence des mesures d'urgence, sinon un rejet prématuré du fœtus peut survenir et la femme perdra l'enfant..

Formes

Nous sommes habitués à voir différents types d'hémorragies à la surface de la peau, mais beaucoup ne se rendaient même pas compte qu'il y avait des hématomes utérins qui se produisent sur l'utérus pendant la période où une femme porte son bébé. Il existe une classification de cette pathologie. Différenciez ces types d'hématomes pendant la grossesse:

  • Clinique et période de développement de la maladie:
    • Rétrochorial. Ce type d'épanchement est diagnostiqué en début de grossesse (jusqu'à 16 semaines) et est un détachement de l'ovule du chorion (membrane embryonnaire externe).
    • Rétroplacentaire. À la 16e semaine de grossesse, avec le développement normal du fœtus, le placenta est déjà enfin formé. Si un hématome survient dans le futur, il provoque, en avance sur le calendrier, un décollement placentaire, qui se caractérise par un avortement spontané, c'est-à-dire qu'une femme perd un enfant à naître.
  • Par la gravité de la pathologie:
    • Pathologie légère.
    • Le degré moyen de manifestation de la maladie.
    • Hématome pendant la grossesse, aigu, sévère.

Un hématome pendant la grossesse de gravité légère ou modérée est une indication pour une césarienne, alors que l'opération est prescrite pour une période antérieure à la période de naissance naturelle fixée..

Hématome rétrochoriel pendant la grossesse

Le chorion est la membrane embryonnaire externe qui entoure l'embryon et se forme aux premiers stades de la gestation, étant le précurseur du placenta. D'où le nom d'hématome rétrochorial pendant la grossesse prend son nom, qui est dû à son moment d'origine et au lieu de localisation. Cette pathologie se développe à la suite du détachement de l'ovule du chorion. Il est observé au premier trimestre de la grossesse, avant de passer au second. Sur le site du rejet, le sang commence progressivement à se collecter - un hématome se forme, signe clair de la menace de développement d'un avortement spontané.

Cette pathologie s'accompagne d'un écoulement vaginal légèrement brunâtre. Dans ce cas, la femme ressent une douleur tiraillante dans le bas de l'abdomen. Si la localisation de l'hématome tombe au bas de l'utérus, il se peut qu'il n'y ait pas de symptômes évidents de pathologie. Ensuite, l'hémorragie ne peut être détectée qu'à l'aide d'une échographie.

Lorsque des pertes brunes apparaissent, une femme commence à s'inquiéter du sort de sa grossesse, les obstétriciens - les gynécologues ne considèrent pas cela comme une mauvaise symptomatologie. Puisque le sang s'accumule dans la cavité entre les membranes du chorion et du fœtus, s'y coagule, prenant une teinte brunâtre, la décharge de cette couleur, au contraire, peut indiquer que des caillots sanguins commencent progressivement à sortir, «dissolvant» l'hématome.

Lorsque vous avez vraiment besoin de sonner l'alarme, c'est lorsque la décharge est écarlate. C'est un signe clair que le saignement ne s'est pas arrêté, que l'hématome continue de croître, que l'ovule continue de s'exfolier et si des mesures d'urgence ne sont pas prises, la femme en travail peut perdre le bébé, car dans une telle situation, une interruption prématurée de la grossesse se produit. Dans ce cas, afin d'évaluer la croissance de l'hématome pendant la grossesse, le médecin prescrit non seulement une échographie, mais est également nécessaire pour contrôler le taux de fibrinogène dans le plasma sanguin.

Hématome rétroplacentaire pendant la grossesse

Dans le cas où le rejet de l'ovule provient du chorion, en règle générale, cela se produit au premier trimestre, un hématome rétrochorial se développe. Si ce processus commence plus tard (après 22 semaines de gestation), lorsque le chorion renaît dans le placenta, le même processus de rejet d'embryon est appelé hématome rétroplacentaire. Il se déroule selon le même scénario que dans le premier cas, lorsque l'apparition de saignements est une réelle menace d'interruption de grossesse..

De même, l'hématome rétroplacentaire pendant la grossesse est le principal symptôme qui évoque la menace d'une fausse couche. La clinique de cette pathologie: la douleur tirante émergente dans le bas de l'abdomen, les écoulements sanglants, l'augmentation du tonus de l'utérus... Le comportement du fœtus lui-même change: son activité motrice augmente, des changements négatifs se produisent dans la fréquence cardiaque (une tachycardie est initialement entendue, puis une bradycardie), ce qui parle de violation de son développement normal. L'obstétricien-gynécologue interprète ces signes comme un rejet intempestif du tissu placentaire, qui peut entraîner une fausse couche.

Dans ce cas, lors du diagnostic précoce d'un hématome rétroplacentaire pendant la grossesse, une échographie aide, ce qui permet de prendre en temps opportun des mesures adéquates pour sauver le fœtus et la femme en travail elle-même..

Hématome sous-chorial pendant la grossesse

L'hématome sous-chorial le plus courant pendant la grossesse. C'est un type d'hémorragie plutôt dangereux. Il demande une attention immédiate à son médecin traitant. En cas de différenciation de cette pathologie, la taille de l'hématome doit être observée en dynamique.

Hématome rétroamniotique pendant la grossesse

Un hématome rétroamniotique est diagnostiqué pendant la grossesse même lors du premier examen échographique (environ 12 semaines de gestation), ne diffère souvent pas par un écoulement sanguin, mais quand même, pour être prudent, un obstétricien-gynécologue observant une grossesse peut mettre la femme enceinte dans le service obstétrico-gynécologique afin d'observer la croissance dans le processus hématomes.

Hématome sous-amniotique pendant la grossesse

Elle ne présente aucun danger pour le développement normal de l'enfant à naître. À l'avenir, l'hématome, surtout si le lieu de sa localisation est le pharynx utérin, peut se dissoudre seul ou se présenter sous forme de caillots.

Hématome intra-utérin pendant la grossesse

C'est une pathologie assez grave. Des raisons externes ou internes entraînent un détachement de l'ovule, ce qui provoque des saignements, puis un hématome se forme sur le site du rejet. Si la zone d'hémorragie n'augmente pas et que la femme enceinte se sent satisfaisante, l'embryon se développe normalement, il ne devrait y avoir aucune raison de s'inquiéter. Si l'obstétricien-gynécologue voit la progression de la pathologie, la question de l'hospitalisation de la femme en travail et de son traitement se pose.

Complications et conséquences

La naissance d'une nouvelle personne est le plus grand sacrement que la nature a présenté à une personne. Mais combien la future maman doit être nerveuse jusqu'au moment de la naissance de son bébé. Hémorragies de localisation variée. À quel point sont-ils dangereux? Quelles sont les conséquences d'un hématome pendant la grossesse? Naturellement, des complications peuvent se manifester et peut-être que tout se passe bien. Une grande partie de ce problème dépend des paramètres de l'hématome. Le plus dangereux est l'hématome, qui occupe au moins 40% de la surface totale de la membrane embryonnaire et dont le volume dépasse 20 ml. Un tel hématome peut ralentir la croissance et le développement complet du fœtus et provoquer un avortement spontané. L'inhibition de la croissance de la CTE (taille coccygienne-pariétale) de plus de dix jours indique un risque accru d'une issue défavorable à la naissance d'un enfant.

La conséquence la plus dangereuse d'un tel cours d'événements pourrait être «l'utérus de Couveler». Le détachement prématuré du placenta conduit au fait que l'endomètre est recruté avec du sang, des foyers de nécrose y apparaissent, ce qui est déjà une indication d'une résection complète de l'utérus. Et c'est déjà une phrase - une femme ne peut jamais devenir mère..

De plus, avec un hématome pendant la grossesse, il existe une forte probabilité de saignements abondants, dont les conséquences sont assez difficiles à prévoir, car cela peut même entraîner la mort, à la fois pour l'enfant et pour la femme en travail..

Mais si une femme enceinte a suivi un traitement efficace en temps opportun, les chances d'accoucher seule et à temps pour un bébé normalement développé augmentent considérablement..

Pourquoi un hématome est-il dangereux pendant la grossesse?

La première question posée par une femme après (après une échographie) elle a entendu ce diagnostic: "Pourquoi un hématome est-il dangereux pendant la grossesse?" À bien des égards, la réponse à cette question dépend de la taille de l'hématome, du moment de sa manifestation et de sa localisation. Lorsqu'un hématome est diagnostiqué au cours du premier trimestre de la grossesse, il se caractérise par un avortement spontané. Si la pathologie survient à une date ultérieure, les conséquences de son apparition peuvent affecter le développement du fœtus (retard de développement physique, hypoxie (la quantité d'oxygène est insuffisante pour le développement complet de l'enfant)).

Les plus dangereux de cette catégorie sont les épanchements de 20 ml ou plus, soit environ 40% du volume de l'ovule. En plus de l'inhibition du développement du fœtus lui-même, le risque de décollement ultérieur du placenta augmente. Si la CTE (taille coccygienne-pariétale) de l'embryon est retardée de plus de dix jours dans la croissance, c'est un mauvais signe qui indique une plus grande probabilité d'une résolution défavorable de la grossesse. Bien qu'avec un traitement adéquat, le fœtus continue à se développer normalement, une césarienne est indiquée dans ce cas.

Diagnostic de l'hématome pendant la grossesse

Il est conseillé de diagnostiquer toute pathologie aux premiers stades de sa manifestation, lorsque des changements cardinaux négatifs ne se sont pas encore produits, qu'il n'est plus possible de corriger. Par conséquent, pour que la grossesse se termine par un accouchement normal, un hématome est diagnostiqué pendant la grossesse.

La principale source d'information au cours de cette période est l'examen échographique (échographie) - il s'agit d'une méthode de recherche moderne, plutôt informative. De plus, l'obstétricien-gynécologue prescrit un autre examen.

  • Test sanguin clinique détaillé
  • Analyse d'urine générale.
  • Un test sanguin pour RW et VIH est en cours.
  • Coagulogramme. Détermination de l'indice de prothrombine (PTI), qui montre à quel point le sang coagule, ainsi que le temps de thromboplastine partielle activée (APTT).
  • Frottis de microflore prélevé dans le vagin.
  • Chimie sanguine.
  • Dépistage de diverses infections sexuellement transmissibles (IST).
  • Échographie Doppler (l'un des types d'échographie, utilisé pour évaluer la nature et la vitesse du flux sanguin dans les vaisseaux, dans ce cas chez le bébé et dans le placenta).
  • Si nécessaire, un test sanguin pour les hormones est prescrit.

Hématome pendant la grossesse à l'échographie

Une hémorragie pendant la période de gestation du bébé apparaît dans le cas où, par coïncidence, l'ovule commence à être arraché de l'endroit attaché. Cela conduit au développement de saignements. Cette pathologie dans une telle période est observée assez souvent et, en fonction de la gravité, peut provoquer une fausse couche. Un hématome pendant la grossesse à l'échographie est assez facilement reconnu - c'est l'une des méthodes les plus précises et les plus informatives pour sa détermination. La présence d'une hémorragie dans l'utérus est indiquée par:

  • Augmenter l'épaisseur de l'un des murs.
  • Changer les paramètres de l'ovule.
  • La présence dans l'intervalle de chorion - utérus d'un caillot sanguin.
  • Déformation du contour de l'utérus.

Qui contacter?

Traitement de l'hématome pendant la grossesse

Lors du diagnostic d'une hémorragie utérine, la femme enceinte se voit reposer au lit (repos physique et émotionnel). Dans le même temps, le traitement de l'hématome pendant la grossesse comprend non seulement un complexe médicamenteux, mais également un ajustement de la nutrition d'une femme enceinte. Les aliments qui stimulent l'augmentation du péristaltisme intestinal sont exclus du régime.

Pour arrêter ou prévenir les saignements, le médecin traitant, si nécessaire, peut prescrire des médicaments tels que le vikasol, la dicinone, la vitamine C.

Vikasol. Ce médicament est administré par injection dans le muscle pendant trois à quatre jours, avec quatre jours de congé. La posologie quotidienne est de 1 à 1,5 mg, divisée en deux à trois doses. La dose quotidienne maximale est de 30 mg, la dose unique est de 15 mg. Si nécessaire, après une pause, le cours du traitement est répété.

A ce médicament et des effets secondaires: apparition de spasmes dans les bronches, thromboembolie (blocage aigu d'un vaisseau sanguin par un thrombus), éruption cutanée et démangeaisons de la peau, anémie hémolytique (destruction accrue des globules rouges), urticaire, ainsi qu'érythème (rougeur de la peau).

Le médicament en question est catégoriquement contre-indiqué avec un taux élevé de coagulation sanguine, une intolérance individuelle aux composants du médicament.

Dicinon. Pour éviter les saignements, le médecin prescrit généralement une ou deux ampoules du médicament, qui sont injectées dans un muscle ou une veine, puis après quatre à six heures, la femme reçoit une ampoule ou deux comprimés du médicament..

Provoque Ditsynon et effets secondaires, qui comprennent: maux de tête, lourdeur dans l'estomac, brûlures d'estomac, diminution de la pression artérielle, paresthésie des membres inférieurs, rougeur du visage.

  • Thromboembolie vasculaire.
  • Thrombose veineuse.
  • Hémorragie.
  • Intolérance individuelle aux composants du médicament.

Vitamine C. Un comprimé de vitamines est pris par voie orale, mâché, avec une petite quantité d'eau immédiatement après un repas. La posologie quotidienne est de 250 mg. La durée du cours est de 10 à 15 jours. Si nécessaire, la posologie peut être doublée.

Habituellement, l'acide ascorbique est bien toléré, mais il existe des exceptions lorsque des effets secondaires commencent à apparaître: diarrhée, diarrhée, nausées et vomissements, agitation du système nerveux central, formation de calculs rénaux, apparition d'une réaction allergique au médicament.

Il existe également des contre-indications: thrombophlébite, prédisposition à la thrombose, hypersensibilité à l'acide ascorbique.

Traitement de l'hématome utérin pendant la grossesse

Dans le cas du diagnostic d'hémorragie à un stade précoce, le traitement d'un hématome de l'utérus pendant la grossesse est effectué en utilisant les médicaments les plus populaires tels que la papavérine et le no-shpa.

Mais si l'hématome occupe une zone insignifiante, le traitement peut ne pas être administré, le médecin traitant ne surveillera que attentivement ses paramètres et, en cas de croissance, commencera le traitement.

Papavérine. Ce médicament est administré à la fois par voie intramusculaire et intraveineuse à 40-60 mg trois à cinq doses par jour.

Avec suffisamment de prudence, il est nécessaire de prendre ce médicament pour les femmes sujettes à la constipation, qui ont des antécédents d'intolérance individuelle aux composants du médicament, d'insuffisance hépatique, de glaucome et d'autres pathologies.

Il existe également des troubles secondaires: somnolence, hypotension artérielle, battements ventriculaires prématurés et quelques autres manifestations.

Non-shpa. La posologie de ce médicament est de 40 à 80 mg une fois. Réception - trois fois par jour.

Ce médicament est contre-indiqué chez les patients qui souffrent d'hypersensibilité aux composants du médicament, ainsi que de perturbation du fonctionnement normal des reins et du foie, d'hypotension artérielle, d'athérosclérose des artères coronaires, etc..

Il y a aussi des effets secondaires:

  • Rythme cardiaque augmenté.
  • Augmenter le travail des glandes sudoripares.
  • Vertiges.
  • Chute de la pression artérielle.
  • Éruption cutanée allergique.
  • Autre.

Pour arrêter le saignement, le médecin prescrit des médicaments hémostatiques (vikasol, askorutin, dicinone), ils ne permettront pas à l'hématome de progresser pendant la grossesse.

Ascorutine. Ce médicament est pris un comprimé trois fois par jour. Le cours du traitement est au besoin, mais environ trois à quatre semaines. Ce médicament est contre-indiqué chez les patients présentant une hypersensibilité aux composants du médicament, ainsi que dans la goutte, le diabète, la thrombophlébite et certaines autres pathologies.

Boire est bon pour soulager le stress Pilules ou gouttes de valériane, et thé aux feuilles de mélisse.

Il n'est pas mal de prendre des vitamines B dans cette situation:

  • Vitamine B1 ou thiamine. Favorise la formation d'énergie à partir des graisses, des protéines, des glucides. Sa carence peut être reconstituée avec des aliments tels que le foie, le porc et le bœuf, les épinards, la levure, les céréales, les noix.
  • Vitamine B2 ou riboflavine. Il est extrêmement important pour le maintien de la vision, le fonctionnement normal de la peau et des muqueuses d'une personne, ainsi que pour la synthèse de l'hémoglobine. Ils sont très riches en asperges, produits laitiers, œufs, viande, poisson.
  • Vitamine B3 ou acide nicotinique (niacine). Favorise la désintoxication. Contenu dans des aliments tels que: foie, veau et poulet, rognons, cœur, lait et autres.
  • Vitamine B6 ou pyridoxine. Cette vitamine est impliquée dans le métabolisme des glucides, la synthèse de l'hémoglobine, etc. Présent en grande quantité dans les haricots, le son de riz, la levure, le germe de blé.
  • Vitamine B12 ou cyanocobalamine. Participe à la formation des érythrocytes, a un effet positif sur le système nerveux. Contient des fruits de mer, du foie, des produits laitiers.

Une femme avec un hématome pendant la grossesse ne doit pas ajouter à son alimentation des aliments qui ont des propriétés fortifiantes et laxatives évidentes. Pendant cette période, ne pas abuser des boissons gazeuses, boire du café et du thé très fort, ainsi que des compléments alimentaires.

Pour soutenir le système immunitaire d'une femme enceinte sont prescrits gestagènes.

Duphaston. En cas de menace d'interruption de grossesse, le médicament est administré par voie orale une fois à une dose de 40 mg. Par la suite, toutes les huit heures, le patient reçoit 10 mg du médicament jusqu'à ce que les symptômes disparaissent complètement. À ce jour, il n'y a pas de données sur les contre-indications du médicament en question, à l'exception de l'intolérance individuelle de ses composants.

Utrozhestan. Une capsule de ce médicament est insérée dans le vagin lorsque la grossesse est menacée. La dose quotidienne est de 200 à 400 mg, à prendre le matin et le soir (trimestres I et II de la grossesse).

Ce médicament est contre-indiqué chez les personnes présentant une hypersensibilité à ses composants, avec thrombophlébite, thromboembolie, saignement d'étiologie inconnue, etc..

Attribué le même médicaments tocolytiques, aider à soulager les spasmes utérins.

Sulfate de magnésium. Le médicament est administré par voie intramusculaire avec des solutions à 20% ou 25%. Le gynécologue traitant prescrit la concentration et la posologie individuellement. La posologie prescrite varie de 5 à 20 ml.

Traitement de l'hématome rétrochorial pendant la grossesse

Un hématome rétrochorial se forme lorsque l'ovule est rejeté du chorion, le précurseur du placenta. Cette pathologie est diagnostiquée assez souvent et, avec une approche adéquate et un traitement opportun, n'entraîne pas de conséquences irréversibles. Le traitement de l'hématome rétrochorial pendant la grossesse est effectué uniquement dans un hôpital sous la surveillance constante d'un obstétricien - gynécologue.

Pendant cette période, il est nécessaire pour la femme enceinte de réduire son activité physique, de se reposer davantage et, pour des raisons médicales, le repos au lit est également attribué. Le régime doit être équilibré et complet.

Le traitement de l'hématome rétrochorial pendant la grossesse comprend non seulement des ajustements alimentaires et de mode de vie, mais également un traitement médicamenteux. Pendant cette période, une femme se voit prescrire des médicaments hémostatiques (vikasol, dicinon, askorutin). Pour arrêter la douleur et soulager les spasmes, une femme enceinte doit prendre des antispasmodiques (paraverin, no-shpu). Un complexe vitaminique et minéral est également prescrit, prêt à soutenir le corps de la future maman. Et aussi de la vitamine E (tocophérol) - un antioxydant conçu pour protéger les cellules de l'influence de la flore pathogène; et acide folique - une enzyme vitaminique nécessaire à la croissance et au développement des systèmes circulatoire et immunitaire.

Pour une sortie de sang plus intensive de la région génitale féminine, une femme doit mentir afin que le bassin soit légèrement surélevé. Ceci est facilement accompli en plaçant une couverture enroulée ou un oreiller sous vos fesses. Il est recommandé d'arrêter tout rapport sexuel pendant cette période..

Pour soulager les crampes utérines et détendre les muscles, une femme enceinte est prescrite magne B6, qui est pris deux comprimés deux à trois fois par jour. Le médicament est pris avec beaucoup d'eau. Les contre-indications à ce médicament comprennent la pathologie des reins et l'hypersensibilité aux composants. Des effets secondaires ont également été identifiés: neuropathie périphérique, diarrhée, engourdissement des membres, douleur à l'abdomen.

Pour améliorer la qualité de la nutrition fœtale, prévenir le développement de l'hypoxie, le médecin prescrit Actovegin, carillon.

Actovegin. Pour empêcher la circulation sanguine normale et les processus métaboliques dans le cerveau, à la fois d'une femme en travail et de son enfant, une dose initiale du médicament est injectée par voie intraveineuse - 10 ml par jour pendant deux semaines. À l'avenir, s'il y a une indication médicale, cette dose est ajustée - 5 à 10 ml plusieurs fois par semaine (comme prescrit par le médecin) pendant un mois. Vous ne devez pas utiliser ce médicament en cas d'anurie (arrêt complet du flux d'urine des reins dans la vessie), d'œdème pulmonaire, d'insuffisance cardiaque, ainsi que d'intolérance individuelle aux composants du médicament..

Curantil. Le médicament est prescrit à raison de 75 à 225 mg par jour, divisé en trois à six doses. Par la suite, la dose du médicament peut être réduite à 25-50 mg. Seulement dans les manifestations aiguës de la pathologie, la posologie quotidienne peut être de 600 mg.

Le médicament en question est contre-indiqué pour les personnes souffrant d'intolérance à certaines des substances constitutives, ainsi que de maladies telles que l'effondrement, l'infarctus du myocarde, les saignements d'étiologie inconnue et autres.

Les conseils aux femmes qui reçoivent un diagnostic d'hématome rétrochoriel pendant la grossesse ne doivent pas négliger les recommandations du médecin traitant, car une telle pathologie est une affection assez grave.

Tranexam avec hématome pendant la grossesse

En cas de saignement ou de sa menace, les obstétriciens-gynécologues attribuent assez souvent un médicament hémostatique qui est un inhibiteur de la fibrinolyse. Bien prouvé Tranexam avec hématome pendant la grossesse. Dans ce cas, le médicament est prescrit à une dose de 250 à 500 mg trois à quatre fois par jour. Durée du traitement - sept jours.

Contre-indications à l'utilisation de ce médicament:

  • Intolérance individuelle à la composition des composants du médicament.
  • Thrombophlébite veineuse profonde.
  • Saignement sous-arachnoïdien.
  • Troubles rénaux.
  • Autre.

Des effets secondaires sont également observés:

  • Diminution du tonus général, somnolence et étourdissements.
  • Brûlures d'estomac, diarrhée.
  • Nausée et vomissements.
  • Thrombose.
  • Tachycardie (fréquence cardiaque rapide).
  • Éruptions cutanées et dentaires.
  • Urticaire.
  • Douleur thoracique.
  • Déficience visuelle.

La prévention

La médecine moderne, aujourd'hui, peut offrir de telles mesures qui aident à prévenir le développement de la pathologie. La prévention de l'hématome pendant la grossesse consiste en:

  • Un examen complet d'une femme pour identifier les facteurs de risque avant même une grossesse planifiée ou dans ses premières semaines.
  • Identification des pathologies héréditaires.
  • Traitement adéquat et efficace des maladies infectieuses génito-urinaires.
  • Traitement ou thérapie d'entretien des troubles vasculaires.

Prévoir

La pathologie diagnostiquée comme un hématome pendant la grossesse est un phénomène assez courant. Et sur la rapidité du diagnostic, quelle est la zone de la «lésion» et le pronostic de l'hématome pendant la grossesse dépend.

Si la violation est reconnue tôt et que le volume de l'hématome ne dépasse pas 20 ml et qu'un traitement adéquat et rapide est effectué, la menace d'interruption de grossesse n'est pas observée à l'avenir. Dans de rares cas, lorsque la pathologie couvre de grandes zones de rejet et s'accompagne de saignements abondants, il existe une menace réelle pour la vie de la femme enceinte. Dans ce cas, la question se pose de l'interruption de grossesse d'urgence. Si le traitement n'a pas été effectué (et cela a été montré), le pronostic de l'hématome pendant la grossesse est défavorable - la probabilité de développer une fausse couche spontanée est élevée, tandis qu'un traitement rapide conduit à un accouchement normal et à la naissance d'un bébé en bonne santé.

On peut conclure qu'un hématome pendant la grossesse est une pathologie fréquemment diagnostiquée qui survient à divers stades du développement fœtal. Les symptômes en dépendent également. Si une femme enceinte reçoit un tel diagnostic, vous ne devez pas paniquer, mais vous ne devez pas négliger les conseils du médecin. Après tout, une attitude prudente envers vous-même et votre santé vous aidera non seulement à vous sauver la vie, mais aussi à donner naissance à un bébé sain et fort..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Est-il possible pour les airelles mûres, et si oui, sous quelle forme?

Accouchement

Les airelles rouges ne doivent pas être consommées par les femmes enceintes sous forme de diverses préparations à base de feuilles d'airelles.

Biberons, tétines et accessoires NUK

Nutrition

La tétine First Choice Plus est aussi proche de la nature que possible. Une valve à air intégrée réduit le risque de coliques. Les bouteilles sont disponibles dans une variété de modèles.

Le meilleur site pour les mamans sur les bébés!

Analyses

Tout sur les bébés et les jeunes enfants: nutrition, santé, développement et soins du bébé. Articles d'éducateurs en exercice, de psychologues, de médecins et de mères.

Comment faire correctement un test d'ovulation et quels tests choisir?

Conception

Afin de déterminer les jours où la possibilité de conception est la plus grande, vous devez utiliser une méthode aussi simple et assez efficace que le test d'ovulation.