Principal / Nutrition

Gel de stimulation du travail

Habituellement, le travail devrait commencer à 38-40 semaines de grossesse, mais malheureusement, ce n'est pas toujours le cas. Si la grossesse est retardée, vous devez absolument consulter un médecin. Dans cette situation, les médecins sont obligés de recourir à la stimulation du travail..

Le fait qu'une grossesse post-terme soit affectée par de nombreux indicateurs, dont la plupart ne peuvent être évités. Il peut s'agir de troubles du système nerveux, d'obésité ou de problèmes du système endocrinien..

En outre, certains médecins pensent que l'âge d'une femme peut affecter la post-maturité de la grossesse. Le plus souvent, de tels cas de grossesse prolongée sont connus après 30 ans. Mais tout ce qui affecte la prolongation de la grossesse, une chose est prouvée: cela nuit à l'enfant et donc une stimulation sera simplement nécessaire ici.

Causes de grossesse prolongée

Il existe de nombreux facteurs à l'origine de cette complication, il s'agit du poids excessif d'une femme enceinte, des maladies du système endocrinien et des troubles du système nerveux central. Une grossesse tardive peut également être attribuée au groupe à risque..

Ils courent vers la stimulation du travail non seulement avec une grossesse post-terme, mais aussi avec un travail faible, lorsque les contractions sont trop faibles et que, par conséquent, le col de l'utérus ne s'ouvre pas ou ne peut pas s'ouvrir complètement.

Il existe plusieurs façons de stimuler la grossesse:

  • l'ocytocine intraveineuse, un médicament qui stimule les contractions;
  • ponction du liquide amniotique;
  • l'introduction d'hormones qui provoquent des contractions;
  • utiliser un gel pour stimuler les contractions.

Comment fonctionne le gel de stimulation du travail?

L'activité de travail après l'application du gel commence dans une période de 40 minutes à 4 heures. La rapidité avec laquelle les contractions commencent dépend des caractéristiques du corps de la femme, de sa sensibilité à ce remède.

Lors d'un accouchement normal, le col de l'utérus doit s'ouvrir de 10 centimètres. C'est un paramètre très important pour que le bébé puisse naître sans blesser la mère et lui-même.

Les hormones prostaglandines sont utilisées en obstétrique depuis 20 ans et leur efficacité a été prouvée par des chercheurs et testée en pratique par des obstétriciens..

Pour stimuler le travail, une femme reçoit une injection d'ocytocine par voie intraveineuse, l'avantage des prostaglandines est que ces hormones provoquent la libération d'ocytocine chez une femme.

L'ocytocine est responsable de la contraction des muscles lisses de l'utérus. Les prostaglandines aident également à réduire la douleur pendant le travail. Cette hormone n'interfère pas non plus avec le flux sanguin fœtal et utérin-placentaire..

En obstétrique, le gel vaginal Prostin E2 est utilisé, ce gel est injecté à l'aide d'une seringue dans le vagin vers la paroi arrière. Le processus d'administration du gel d'administration est surveillé à l'aide d'un miroir. Afin d'éviter que le gel ne s'écoule, les femmes l'injectent en décubitus dorsal, et également après l'injection, le patient doit rester dans cette position pendant encore 30 minutes.

Le gel ne doit pas être injecté dans le canal cervical, car cela peut provoquer une hyperventilation du travail.

Après l'injection du gel, la femme est sous étroite surveillance médicale. Si le col de l'utérus ne s'ouvre pas de 3 cm dans les 6 heures, ce médicament doit être ré-administré.

La posologie de ce médicament ne doit pas dépasser 3 milligrammes. Avec un travail faible, le dosage du gel est de 1 milligramme toutes les 6 heures. Les médecins surveillent le travail, ainsi que l'état de la femme.

La stimulation du travail à l'aide d'un gel doit nécessairement être effectuée sous la surveillance étroite des médecins. Le gel n'a aucune efficacité secondaire lorsqu'il est utilisé correctement.

Le gel de stimulation du travail s'est révélé bon. Ce remède est le meilleur moyen de stimuler le travail, selon le témoignage des obstétriciens et des femmes à qui il a été administré. L'utilisation du gel n'affecte pas le fœtus, car il est inséré dans le vagin et non par voie intraveineuse.

Injection de gel de stimulation du travail

Le plus souvent, la méthode qui semble la plus naturelle pour le corps féminin est choisie pour la stimulation: il s'agit d'accélérer la préparation du col de l'utérus à l'accouchement. Pour ce faire, le médecin injecte un gel spécial dans le col de l'utérus, ce qui stimulera le travail. Il contient des prostaglandines, avec leur aide, le col de l'utérus est raccourci et lissé plus rapidement. Lors de l'utilisation du gel, le travail commence en moyenne de 40 minutes à 4 heures. Le cadre est si grand en raison du fait que chaque organisme est individuel. Afin d'injecter le gel, il est nécessaire qu'il y ait au moins plusieurs indicateurs:

  • un échec évident dans le travail;
  • il n'y a pas de contractions, mais en même temps le liquide amniotique est déjà parti;
  • pas de dilatation du col de l'utérus;
  • les contractions durent très longtemps en raison du fait que le travail est irrégulier et très faible.
Mais l'injection d'un gel n'est pas le seul moyen idéal pour stimuler le travail. Mais en même temps, avec un grand nombre de médicaments pour la stimulation, les médecins n'ont pas proposé de médicaments qui provoqueraient des contractions de la force requise. Et aussi sûrs qu'ils puissent paraître, il y a encore un certain risque avec la stimulation..

Dans certains cas, une hypoxie fœtale, un syndrome d'aspiration et de nombreux autres problèmes peuvent se développer. C'est la raison pour laquelle ils essaient de n'utiliser la stimulation du travail que dans des cas extrêmes. Et parfois, la stimulation est interdite car il y a un certain nombre de contre-indications: la tête du bébé est trop grosse et le bassin de la mère est trop étroit; Avec l'aide d'un moniteur cardiaque, il a été constaté que le bébé ne se sentait pas bien; la localisation de l'enfant dans l'utérus ne correspond pas aux normes; il y a de gros problèmes de santé de la femme en travail.

Tous ces facteurs, qui peuvent influer sur la stimulation ou non du travail, doivent être initialement pris en compte par le médecin et surveiller de très près l'évolution du travail..

Dans le même temps, il est très important que la femme ne soit pas nerveuse. Après tout, cela se reflétera non seulement sur sa santé et son bien-être en général, mais aussi sur l'enfant. Par conséquent, il est préférable de se mettre à l'écoute d'une vague positive et de transférer tous les soucis liés à votre travail sur les épaules de spécialistes qui prendront soin de vous et de votre bébé de la meilleure façon possible..

Et vous, pendant que les médecins décident de faire de la stimulation ou non, calmez-vous et imaginez votre rencontre avec un peu de bonheur, qui très bientôt sera dans vos bras. Essayez de ressentir toute cette joie et ces émotions positives et vous ne remarquerez même pas comment les contractions passeront et la naissance se terminera!

Gel de stimulation du travail: quand et pourquoi il est utilisé?

Gel pour stimuler le travail et pendant l'accouchement: qui en a besoin?

Si la période pendant laquelle vous et votre gynécologue attendiez un nouveau-né est déjà loin derrière et que le bébé n'est pas encore né, le médecin commencera probablement à parler de stimulation du travail. Et lorsqu'on vous demande comment cela va se passer, on peut vous proposer un gel pour stimuler le travail comme l'une des options. De plus, le médecin peut utiliser le même gel non pas avant les contractions, mais directement lors de l'accouchement..

Dans cet article, nous vous expliquerons comment le gel de stimulation est utilisé et ce qui se passe exactement lors de son application avant et pendant l'accouchement..

Pourquoi le travail est-il retardé? Raisons de la stimulation

Normalement, le processus de naissance commence à 38 semaines de gestation, parfois 1 à 2 semaines plus tard. Mais parfois, le corps retarde la grossesse et l'accouchement est reporté d'une à deux semaines..

Les raisons de passer outre le fœtus peuvent être:

  • pathologies ou troubles qui se sont développés dans le système nerveux central d'une femme;
  • obésité chez une femme enceinte;
  • pathologies endocrinologiques chez une femme enceinte;
  • grossesse tardive, si l'âge de la femme enceinte est de +35 ans.

Les gynécologues pensent que le report du travail après la 41e semaine comporte des risques potentiels pour le bébé.Par conséquent, après avoir attendu un peu, les médecins suggèrent de recourir à la stimulation..

Pour ce faire, recourez à différentes méthodes:

  • faire une amniotomie (ouverture du liquide amniotique);
  • des médicaments intraveineux contenant de l'ocytocine sont injectés;
  • des médicaments hormonaux injectés peuvent provoquer le travail;
  • utiliser un gel pour stimuler le travail.

C'est le gel pour stimuler le travail que les obstétriciens-gynécologues modernes considèrent comme le remède le plus sûr par rapport aux autres méthodes.

Comme déjà mentionné, le médecin peut utiliser la stimulation de l'activité de travail non seulement pour stimuler son apparition. Mais même si le travail a déjà commencé, mais les contractions se développent trop faiblement, à cause de quoi le col de l'utérus s'ouvre lentement et insuffisamment. Dans de telles situations, il est possible d'utiliser le gel pendant l'accouchement..

La composition et l'action du gel pour stimuler le travail

La composition du gel pour stimuler le travail contient des composants qui ont un effet hormonal. Ce sont des prostagladines, qui peuvent affecter la fonction du col de l'utérus et provoquer sa dilatation. Les prostagladines sont bien connues des médecins qui pratiquent l'obstétrique, car elles sont utilisées depuis environ deux décennies et, bien sûr, de nombreuses études cliniques ont été menées à leur sujet..

Les prostagladines sont des substances physiologiquement actives que le corps de chaque personne est capable de produire; à petites doses, ces substances sont présentes dans tous les tissus. Cependant, pendant la grossesse, ils sont présents à des concentrations très élevées dans le liquide amniotique. Et lorsque la quantité maximale de prostagladines s'accumule, elles commencent à ramollir le col de l'utérus, puis obligent ses muscles lisses à se contracter. C'est ainsi que se déroule le processus de contractions chez une femme en travail..

Et le même processus se produit après un certain laps de temps après l'injection du gel: chez certaines femmes, l'effet du médicament commence dans les 10 minutes, d'autres doivent attendre jusqu'à 4 heures. Après le début des contractions, le gynécologue observera le processus d'ouverture du col de l'utérus et, lorsqu'il sera complètement ouvert d'environ 10 cm, il sera possible de commencer à pousser. Une nouvelle apaisante pour une femme enceinte peut être le fait que les prostaglandines sont capables de soulager partiellement la douleur pendant le travail, sans perturber le flux sanguin ni dans le fœtus, ni dans l'utérus et le placenta..

Comment le gel de stimulation du travail est-il injecté?

Habituellement, les obstétriciens-gynécologues injectent le gel dans le vagin avec une seringue: dans ce cas, la femme doit maintenir une position horizontale pendant une demi-heure afin que le gel ne s'écoule pas et commence à agir sur le col de l'utérus. Après l'introduction du gel à une dose d'environ 1 mg, le gynécologue surveille périodiquement le processus de dilatation cervicale. Cependant, s'il n'y a pas d'ouverture dans les 6 heures, le gel est à nouveau injecté. Dans le même temps, la dose maximale du médicament injecté ne peut dépasser 3 mg. Étant donné que le gel de stimulation du travail est appliqué par voie intravaginale (c'est-à-dire à l'intérieur du vagin), son effet sur le fœtus est minimisé.

Quand exactement le médecin décide-t-il d'injecter un gel pour stimuler le travail?

Habituellement, l'obstétricien-gynécologue n'est pas guidé par le désir de la femme de «donner naissance le plus tôt possible», mais en attendant les manifestations cliniques qui démontrent que le travail doit être accéléré.

Les raisons peuvent être:

  • problèmes évidents dans le processus de travail qui a déjà commencé (ralentissement et diminution des contractions);
  • absence complète de contractions avec le liquide amniotique déjà sorti;
  • manque apparent de progrès vers la dilatation cervicale.

Les obstétriciens qui utilisent le gel pour la stimulation dans la pratique clinique affirment que le médicament, en règle générale, donne un effet rapide (dans certains cas, il peut survenir dans les 10 minutes après l'administration) et que les effets secondaires surviennent assez rarement aux patients. Néanmoins, une femme doit savoir qu'un spécialiste expérimenté doit injecter le gel, car le dépassement de la dose administrée ou son utilisation analphabète peut entraîner des effets secondaires, à savoir:

  • aux maux de tête et aux vertiges;
  • à la diarrhée;
  • aux nausées et vomissements;
  • au décollement placentaire;
  • à la leucocytose (une forte augmentation du nombre de leucocytes dans le sang);
  • à l'hypertonicité de l'utérus, avec une forte contraction des parois dont ils peuvent se rompre.

Bien sûr, les médecins modernes effectuent une stimulation de l'activité de travail non seulement à l'aide d'un gel. Mais même en considérant les préparations de gel comme l'une des plus sûres pour la femme enceinte et le fœtus, dans certains cas, les gynécologues peuvent se retrouver à utiliser le gel pour stimuler le travail..

Contre-indications à l'utilisation du gel de stimulation

Dans quels cas le médecin préfère-t-il refuser d'utiliser le gel pour stimuler le travail??

Tout d'abord, s'il existe certains risques pour la santé de la mère et du fœtus:

  • le développement d'une hypoxie (manque d'oxygène) chez le fœtus;
  • développement d'un syndrome d'aspiration (s'il existe un risque que le gel pénètre dans les voies respiratoires du fœtus).

Les contre-indications pour l'introduction du gel sont les conditions suivantes:

  • un bassin étroit (rétrécissement anatomique du bassin) chez une femme enceinte, à savoir, un écart entre la taille de la tête fœtale et les paramètres du bassin: ce phénomène est observé chez environ 3% des femmes;
  • si la position du fœtus dans l'utérus n'est pas la norme;
  • avec des troubles cardiaques chez le fœtus;
  • si l'utilisation des principaux composants du gel est dangereuse pour la santé de la femme enceinte.

Bien sûr, le médecin connaîtra tous ces points à l'avance. Par conséquent, au début du travail, l'obstétricien-gynécologue saura déjà s'il est possible d'utiliser le gel pour stimuler le travail avec vous..

  • Expert
  • Derniers articles
  • Retour d'information

A propos de l'expert: + MAMA

Nous sommes le site le plus convivial pour les mamans et vos bébés. Questions et réponses, articles uniques de médecins et d'écrivains - nous avons tout cela :)

Qui a reçu une injection de gel pour ramollir le col de l'utérus avant l'accouchement?

Les filles, votre aide est très nécessaire! PDR 30 décembre, maintenant c'est 41 semaines. Le bouchon s'est détaché, le bébé a plongé sa tête dans le bassin, mais le travail ne commence pas. Aujourd'hui, lors de l'examen à l'hôpital, ils ont dit que le col de l'utérus n'était pas du tout prêt, il était long et ne permettait qu'à un doigt de passer. Le lundi, vous devez vous coucher, ils injecteront une sorte de gel pour adoucir le cou. Peur d'une grossesse post-terme.
J'ai un doute, je ne veux pas me coucher à l'avance. Premièrement, ils pourraient être confondus avec la date d'échéance: j'ai un cycle de 33 jours, donc la date d'échéance est le 4 janvier. Deuxièmement, jusqu'à 42 semaines, il semble normal de marcher. J'ai demandé à faire une échographie pour voir comment l'enfant est là, et si je reporte vraiment, mais l'échographie n'a pas été faite. Et comment pouvez-vous vous concentrer uniquement sur le DA? Troisièmement, j'ai lu que tous ces gels conduisent à un travail rapide et tellement douloureux..
Dites-moi, qui a eu une situation similaire, cela vaut-il la peine d'écouter les médecins et d'accepter d'injecter le gel? Ou pendant que vous pouvez vous promener et ne pas vous coucher à l'avance?

Je me suis couché tot. Ils y ont fait des échographies. Sur la base de ses résultats, il a déjà été décidé de faire quoi ou non..

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

Je mentais sur la CNTI.
Ils m'ont gardé là pendant 7 jours. jusqu'à 42 semaines. Seules les pilules ont été administrées.

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

avant d'accoucher, on m'a injecté un gel, un héros est né

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

Cela durait combien de temps? Et combien de temps après le début des contractions du gel?

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

terme 41 semaines, je suis hypertendu, entré à 8 h, les contractions ont commencé plus près du déjeuner vers 11 / 30-12

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

Ils m'ont aussi mis en post-maturité, je doutais aussi du timing, mais je devais quand même me coucher à l'avance, juste au cas où (j'ai Rh moins). Pour une raison quelconque, l'échographie a été réglée, quelque chose n'a pas été pris en compte, bien que tout soit normal pendant toute la période. Le médecin a quand même conseillé d'injecter le gel, je lui ai fait confiance et j'ai accepté - je ne l'ai pas regretté. Les contractions ont «basculé» pendant un long moment, mais ensuite tout s'est bien passé. à propos de douleurs sévères - je n'avais pas cela, peut-être parce que je me préparais et savais comment m'accorder, encore une fois, mon yoga m'a aidé. Mais la première chose à laquelle j'ai pensé - si tout est si simple, peut-être que la seconde peut être faite tout de suite. À propos du terme - ma première moitié des eaux était normale et la seconde était déjà verdâtre, donc c'est bien que j'ai accouché à temps (c'est à propos du fait que j'ai péché sur les médecins, qu'ils ont gâché le moment). C'est donc à vous de décider de votre chance. A donné naissance à un autre Pouchkine.

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

Et pendant combien de temps avez-vous eu le gel? Les contractions ont commencé immédiatement?

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

selon les estimations des médecins, la 41e semaine s'est terminée, les contractions - pas immédiatement, mais rapidement, j'ai fini par accoucher dans 12 heures, sinon plus.

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

Quand j'étais allongé sur le CSTI, trois filles du service ont reçu une injection de gel. Aucun d'entre eux n'a commencé à accoucher. Fini par une césarienne. De plus, ils ont été injectés 2 fois. Tout est individuel. leur administré au bout de 41 semaines.

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

Salut, je l'ai eu comme ça. Je suis allé à l'hôpital presque le 22 septembre, le PDD était le 24 septembre. Le 27 septembre, ils m'ont mis un gel, car le col de l'utérus avait été ouvert pendant 2 doigts pendant plusieurs semaines et n'avait pas mûri. En conséquence, mon estomac me faisait mal, mais il n'y avait pas de contractions. Le 29 septembre, ils ont perforé ma vessie, ont commencé à attendre les contractions et n'ont pas attendu. Ils ont mis un goutte à goutte avec de l'ocytocine à 10 heures du matin, et après 3 heures, j'ai donné naissance à un garçon en bonne santé.

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

Oh, je ne veux vraiment pas de stimulation. Mais je ne veux pas en retard non plus, ma force s'épuise déjà

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

J'ai été injecté lors du premier accouchement, j'avais 43 semaines et Rh était négatif, mais le cycle était extrêmement irrégulier. Du gel aux contractions pendant environ 2 heures, d'abord incompréhensible, puis c'est tout à fait tolérable.Il y a 2 mois j'ai donné naissance à une deuxième, il y a quelque chose à comparer, rien n'a été injecté. La douleur est la même, les premiers sont encore moins douloureux, l'enfant l'était moins, le temps était d'une heure sur une 5,5 heures. Mais les premiers ont été évalués comme rapides. J'avais le même médecin, j'ai demandé si ça ferait plus mal ou pas, il a dit que ça dépendait de la douleur seuil, mais les chances de rester intact sont plus grandes. Et la vérité est que ni la première ni la deuxième fois, ils n'ont cousu nulle part. Je connais deux filles, ils ont injecté du varech, ils disent que c'est très douloureux. Décidez, il n'y a rien de terrible, si le médecin est compétent et dit que c'est nécessaire, alors c'est nécessaire. En général, vous devez connecter activement votre mari, car. dans le sperme, aussi, une substance qui adoucit le cou à 100%, 3-4 fois suffira + boire de l'huile végétale, de l'huile d'olive, tout.... Accouchement heureux.

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

Merci beaucoup! La muzherapy n'est plus possible, car le bouchon s'est éloigné il y a une semaine, et plus le muguet a commencé

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

Mon cou ne s'est pas non plus ouvert pendant l'accouchement.
Le bouchon est parti à midi, s'est immédiatement rendu à l'hôpital dans une ambulance, a examiné et rincé l'eau.!!
J'avais un médecin payé, nous étions d'accord avec le médecin à l'avance, et toutes les naissances qu'elle a craquées sur moi, grâce à elle pour cela, ils m'ont torturée jusqu'à 21 heures, tous les médecins sont restés à mes côtés et ont dit qu'ils devaient me couper.
L'horreur de ce qui se passait, tout simplement terrible. Rien n'a aidé. Mon médecin m'a ouvert manuellement le cou presque toute la journée. J'étais inquiet pour l'enfant, il était encore plus enlacé. Mais le cou a été ouvert à 21 h et à 10 h 30 j'ai accouché.
L'enfant ne m'a pas été donné, faute d'air, je suis né avec des tremblements accrus.
Nous avons passé près d'un mois à l'hôpital après avoir accouché, puis tout est en ordre. depuis presque 5 ans)))
Mais c'était très effrayant (((et grâce à mon médecin, sinon pour elle, elle-même n'aurait pas accouché à coup sûr.

  • Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

J'ai eu une période en retard, PDR le 12 septembre, accouché (ou plutôt prokesarili au final) le 2 octobre, ils ne pouvaient pas se confondre avec le timing, tout est correct. Je suis allé accoucher 3 fois (ils ont été déchargés le week-end), d'abord ils ont injecté des bâtons sur des algues et du gel, en vain, l'enfant a coulé, mais le cou n'a pas ouvert 1 doigt, puis le gel, également aucune réaction, il y a eu un léger saignement, tout a été choisi là-bas (désolé pour l'expression, mais vous ne pouvez pas la décrire autrement), après le gel l'utérus ouvert par 2 doigts, bref, au final, ils l'ont encore coupé, je regrette maintenant de ne pas avoir accepté la césarienne à la fois, et il y aurait moins de tourment et l'enfant ne serait pas né très tard. Se promener autant n'est pas non plus bon, la peau de l'enfant est très fine, de très bons soins sont nécessaires, de l'hôpital des couches immédiatement dermatite et plaies, frottements. Je dois dire que nous étions d'accord avec le médecin à l'avance, et néanmoins. Bien sûr, les situations de chacun sont différentes, mais personnellement, je suis désolé de me tourmenter moi-même et l'enfant avec toutes sortes de ces stimulants. Si vous avez la possibilité de guérir immédiatement, il vaut mieux le faire, car l'utérus peut ne pas s'ouvrir davantage, comme le mien, par exemple, et vous passerez plus d'inconfort, de douleur et de nerfs, et qui d'autre sait ce que ressent le bébé lorsque toutes ces procédures sont effectuées.

Injection de gel de stimulation du travail

Demain sera injecté avec un gel pour ouvrir le col de l'utérus!

Les filles disent qui est entré? Comment se sent-il alors après son introduction? Et combien de temps commence le travail? Les contractions sont-elles fréquentes? Je suis très inquiet... et je ne peux pas croire que peut-être demain je verrai mon bébé))))

Commentaires des utilisateurs

Oh! Force à vous deux! La patience. Et une livraison facile. Laisse tout se passer en douceur.

Marina, bonne chance. Je viens de demander, je n'ai même pas regardé mei LCD))) c'est bien au moins j'ai découvert le résultat du frottis)) il est nécessaire de le traiter comme il s'est avéré, et déjà d'accoucher)) Alors comment va

TENIR ET BONNE CHANCE

TOUT SERA COMME IL DEVRAIT, bientôt vous verrez votre bébé)) et vous serez stupéfaits par votre propre bonheur.

Ne t'inquiète pas et tes petits vont bientôt naître!

Et quelle est la taille??

Tout est individuel, s'il est temps pour vous d'accoucher, ça marchera)))) A 40 semaines, le chef de la salle d'accouchement m'a conseillé d'aller en pathologie pour préparer l'accouchement, mais ils m'ont donné des pilules, après la seconde où je suis allée accoucher j'avais très peur de toute stimulation, y compris les pilules et le gel... Avec moi, presque toutes les filles qui ont reçu le gel ont rapidement accouché, alors n'ayez pas peur, tout ira bien))). Je voulais, comme beaucoup, attendre l'accouchement à la maison, mais 40 semaines sont venues et rien... J'ai dû me rendre à la pathologie sur les conseils du gynécologue, même si tout allait bien avec le placenta (elle a insisté, a déclaré que la plupart des pathologies chez les enfants sont dues au fait que le placenta n'est pas remplit ses fonctions) Maintenant, en me souvenant de l'accouchement, je suis heureux que la stimulation m'ait aidé à donner naissance à un bébé en bonne santé à 41 semaines, pesant 4200... Donc je suis pour la stimulation, si elle est conseillée par un médecin compétent..

Quand et pourquoi le gel est utilisé pendant la grossesse pour stimuler le travail

Composition du gel et principe d'action

La base du gel pour l'accouchement est constituée de composants hormonaux. Ils sont appelés prostagladines et stimulent la dilatation du col de l'utérus. Dans l'ordre naturel de l'accouchement, ces substances sont excrétées par le corps féminin avec le liquide amniotique. Si le processus doit être stimulé avec un gel, des prostagladines sont introduites artificiellement pour ramollir le col de l'utérus. Après cela, la contraction des muscles lisses et des contractions commence. Le gel d'accouchement est un médicament qui aide à ouvrir le col de l'utérus en cas de besoin..

Étapes de la dilatation cervicale

Avant d'accoucher, le col de l'utérus passe par plusieurs étapes d'ouverture. Le premier est appelé latent ou lent. Il dure 4 à 6 heures avec une ouverture jusqu'à 4 cm, dans ce cas, les contractions se produisent toutes les 6 à 7 minutes.

La deuxième étape est appelée active ou rapide. Toutes les heures, le cou s'ouvre de 1 cm, cela continue jusqu'à 10 cm et des contractions se produisent toutes les minutes.

La troisième étape est la divulgation complète. Il caractérise le processus de début du travail. Parfois, la dilatation du col de l'utérus est également prématurée. Ceci est la preuve de pathologies et, sans traitement, peut provoquer une naissance prématurée ou une fausse couche..

Une femme enceinte doit se rappeler que dans la période précédant l'accouchement, vous devez être préparée au fait que le travail commencera plus tôt. Si vous ne vous sentez pas bien ou présentez d'autres symptômes, consultez immédiatement un médecin.

Tranquillité d'esprit et santé!

Surtout forberemennost.net Elena TOLOCHIK

Les indications

Normes et conditions

La grossesse dure de 38 à 42 semaines. Les enfants nés plus tôt que cette heure sont considérés comme prématurés, plus tard - après le terme. Lorsque le travail ne commence pas après 42 semaines, il est stimulé.

Causes de grossesse prolongée

  1. Hérédité. Si la mère de la femme avait une prédisposition, la femme en travail a un tel risque.
  2. Maladies du système génito-urinaire.
  3. La violation du fond hormonal ralentit le processus, car la grossesse présuppose sa restructuration globale.
  4. L'enfant est trop lourd.
  5. Le placenta produit de mauvaises hormones.
  • retard du travail à une date ultérieure, après 42 semaines;
  • le col de l'utérus ne s'ouvre pas, les contractions ne commencent pas lorsque le liquide amniotique est déjà parti;
  • les réductions durent trop longtemps, apparemment sans progrès;
  • l'enfant commence à «souffrir» dans l'utérus;
  • atténuation ou affaiblissement des contractions, diminution de leur fréquence, évolution lente.

Contre-indications

La stimulation ne peut pas être utilisée si la mère a un bassin très étroit, une hypoxie fœtale est observée, l'enfant est positionné dans le mauvais sens, des maladies graves de la mère.

Le gel obstétrique accélère le processus assez rapidement: le temps est beaucoup moins que dans le cours naturel sans stimulation. Par conséquent, vous ne devez pas l'utiliser pour les femmes qui risquent que l'enfant ne puisse pas traverser le bassin. Un travail rapide avec du gel est dangereux pour un bébé en présentation latérale ou par le siège, il existe un risque d'hypoxie.

Le gel avant l'accouchement n'est pas utilisé pour les troubles du développement fœtal associés au cœur, ainsi que si la mère a une allergie ou une intolérance aux composants constitutifs du médicament.

Avis des patients

Les examens des patients et des médecins qui ont utilisé des comprimés de mifépristone dans la pratique clinique ne sont pas sans ambiguïté. Les médecins disent que le remède n'est pas efficace dans tous les cas et que cela dépend beaucoup de l'état initial du col de l'utérus. Avec une absence totale de préparation à l'accouchement, la composition peut provoquer l'apparition de contractions avant que la CMM ne soit prête. Un tel changement dans le cycle naturel est dangereux pour une femme en travail avec plusieurs ruptures, c'est donc souvent la base d'une césarienne d'urgence.

Vladislava, 26 ans, Krasnodar:

La grossesse se déroulait bien, il n'y avait pas de complications, même la toxicose, dont souffrent les jeunes mères, ne me dérangeait pas. La principale difficulté m'attendait au dernier stade de la grossesse. Lors de l'examen à 38 semaines, le médecin n'a pas trouvé de signes de maturation de la grossesse; lors du réexamen à 40 semaines, ils étaient également absents. Ils m'ont mis à la maternité, ont fait couler des médicaments censés préparer l'accouchement et m'adoucir, mais cela n'a pas aidé. À 42 semaines, j'ai eu une échographie et j'ai remarqué des signes de vieillissement du placenta. Le médecin m'a donné une pilule appelée Miropriston, je l'ai prise et je me suis couchée. Les premiers jours, je n'ai ressenti aucun changement, puis les contractions incessantes ont commencé. Il n'y avait pas d'intervalle entre eux. J'ai donné naissance à une fille en à peine une heure, il en résulte un traumatisme à la naissance chez l'enfant, de multiples ruptures et des saignements abondants.

Tatiana, 32 ans, Moscou:

Je me suis familiarisé avec le médicament Mifepristone en raison d'une grossesse non désirée, ou plutôt, de la décision d'y mettre fin. Je suis allé chez le médecin et lui ai fait part de mes intentions, car le temps était court, elle a recommandé une option médicamenteuse. En plus de ces pilules, j'en ai pris d'autres, qui étaient censées compléter l'effet du médicament, mais hélas, cela ne s'est pas produit. L'œuf fécondé n'est pas sorti, et après avoir pris le produit, un nettoyage a suivi, puis j'ai traité divers problèmes du système endocrinien. À mon avis, le remède n'est absolument pas sûr et on ne sait pas comment il affectera le bébé à l'intérieur de l'utérus, donc je ne l'utiliserais pas pour stimuler les contractions.

Marina, 19 ans, Pskov:

J'étais à risque de grossesse prolongée, à 39 semaines, j'ai décidé d'utiliser diverses méthodes pour déclencher le travail. Elle a lavé les sols, a essayé de bouger davantage et a fait l'amour avec son mari. Rien n'a aidé, je suis allé à la maternité avec ce problème et on m'a donné une pilule de mifépristone. Je l'ai reçue à la maison et je me suis couchée, je me suis réveillée du fait que mon eau s'était cassée, je suis allée à l'hôpital. Le médecin a déclaré que le col de l'utérus n'était pas prêt et l'a envoyé au service, alors je suis passé pendant 3 jours. Il n'y avait ni contractions ni douleurs, je n'étais pas inquiète. Le changement de service a changé et j'ai finalement subi une CTG, le médecin a dit que le fœtus avait une fréquence cardiaque rapide et j'ai eu un scanner d'urgence. Sans cette opération, mon fils n'aurait peut-être pas survécu.

Elena, 27 ans, Saratov:

Je me méfie de toute méthode d'induction du travail, mais il n'y avait pas d'autre issue, sur les conseils du médecin, j'ai pris de la mifépristone. Le médicament a fonctionné dans les 24 heures et j'ai donné naissance à une fille. Je n'ai ressenti aucune conséquence d'utilisation.

L'induction du travail ou la stimulation artificielle est la meilleure solution en cas de détérioration des indicateurs de santé de la mère. La technique est utilisée pour la prolongation diagnostiquée et confirmée de la grossesse, car cette condition est dangereuse pour le fœtus. Diverses méthodes sont utilisées pour assurer l'induction, y compris la médication. Le début des contractions est fourni par le médicament Mifepristone. La faisabilité de son utilisation est toujours déterminée par le médecin en fonction du bien-être général de la femme.

Cet article a été co-écrit par Erik Kramer, DO, MPH. Le Dr Kramer est médecin généraliste à l'Université du Colorado, spécialisé dans la gestion du poids, la gestion du diabète et la thérapie. Diplômé du College of Osteopathic Medicine, Turo University, Nevada en 2012.

Le nombre de sources utilisées dans cet article: 13. Vous en trouverez une liste en bas de page.

À l'approche du travail, vous êtes probablement plus impatient de voir votre bébé et vous êtes probablement déjà fatiguée de la grossesse. De nombreuses femmes veulent passer le travail le plus tôt possible, ce qui nécessite que le col de l'utérus s'ouvre plus rapidement. Même avant le début du travail, le col de l'utérus commence à se ramollir et à s'ouvrir, et les contractions l'aident à s'ouvrir plus rapidement lorsque le bébé est prêt à naître. Bien qu'il n'y ait aucune garantie que les méthodes naturelles de dilatation cervicale fonctionneront, elles valent la peine d'essayer d'aider votre col à s'ouvrir plus rapidement. Si ces méthodes ne vous aident pas, le médecin peut toujours vous aider avec des médicaments..

avertissement

: ne mangez pas d'ananas si vous y êtes allergique ou si cela vous cause des troubles digestifs.

avertissement

: assurez-vous d'informer votre médecin si vous avez déjà subi une césarienne ou une chirurgie utérine. Dans de tels cas, le misoprostol n'est pas recommandé car il augmente le risque de rupture utérine. [neuf]

L'action du gel chez les primipares et multipares

La première naissance se distingue par le fait que le col de l'utérus commence à s'ouvrir de l'intérieur, se lissant et se raccourcissant progressivement, et seulement après que les modifications du pharynx externe se produisent. Par conséquent, les femmes ayant leur première grossesse doivent être stimulées plus souvent.

La deuxième naissance et les suivantes impliquent l'ouverture simultanée de l'orifice cervical interne et externe, de sorte que le plus souvent, les contractions ont lieu en moins de temps.

Le gel de stimulation multipare n'est pas administré aussi souvent. Ceci est généralement fait par ceux qui ont eu une première naissance prolongée, ou s'il y a une grande différence d'âge entre le précédent et le prochain enfant..

Comparaison

Chez les multipares, le médicament agit plus rapidement, car le col de l'utérus s'ouvre immédiatement à la fois de l'intérieur et de l'extérieur, un travail rapide est possible après la stimulation avec le gel. Les primipares donnent généralement naissance plus longtemps, mais tout dépend du corps de la femme: chacun a ses propres caractéristiques individuelles.

Une femme doit savoir: comment stimuler le travail

L'introduction du gel est nécessaire pour ramollir et dilater le col de l'utérus. Lors de son utilisation, les médecins synchronisent 2 actions: la maturation et la stimulation des contractions.

Avant d'utiliser le médicament, le médecin évalue l'état du col de l'utérus, l'emplacement du fœtus, mesure le pouls et la pression artérielle de la mère.

Avant l'administration, le gel est réchauffé naturellement à température ambiante. Après la procédure, un spécialiste observe la femme en travail toutes les 2 heures. En règle générale, la maturation de l'utérus s'accompagne d'un travail naturel..

Les femmes enceintes s'inquiètent souvent de la question: combien de temps l'appel au travail aura-t-il lieu? Dans la plupart des cas, les premiers changements commencent dans les 3 heures. L'utérus est raccourci et chez 85% des femmes, il devient mature. Le travail spontané commence après quelques heures.

Si le médicament a été administré, mais qu'il n'y a aucun effet, une deuxième dose est administrée, qui est contrôlée par le médecin traitant.

En cours de stimulation, l'utérus commence à se contracter, la procédure est naturelle et n'a pas d'effet négatif sur le fœtus.

Avantages de l'utilisation des gels:

  • Effet stimulant rapide pour la préparation à l'accouchement;
  • Réduit le risque de travail prolongé;
  • La quantité de gel est injectée autant que l'utérus est ouvert;
  • Le gel inducteur n'a aucun effet secondaire sur le fœtus;
  • Le médicament n'entraîne pas d'augmentation de la pression artérielle;
  • Agit également en cas de grossesse post-terme, d'hypertension, chez les femmes souffrant d'insuffisance rénale.

Pendant une longue pratique clinique, le gel vaginal s'est avéré être le meilleur. Les composants qui ouvrent l'utérus conduisent dans la plupart des cas à un accouchement naturel.

Quel gel est injecté

Prepidil

L'ingrédient actif de ce médicament est la dinoprostone. Il est indiqué pour la nécessité médicale du ramollissement cervical et de l'accélération des contractions. Peut-être un gel post-partum pour stimuler la contraction utérine.

  • grossesse multiple;
  • plus de 6 grossesses à terme chez une femme;
  • une césarienne précédemment transférée;
  • accouchement difficile dans le passé;
  • troubles du rythme cardiaque chez un enfant;
  • écoulement sanglant pendant la grossesse, dont la cause reste inconnue;
  • maladies génito-urinaires;
  • malposition du fœtus.

Effets secondaires de Prepidil:

  • augmentation de la température corporelle;
  • rupture de l'utérus;
  • diarrhée, nausées ou vomissements;
  • mal au dos;
  • changement de la fréquence cardiaque fœtale;
  • mortinaissance;
  • détérioration de l'état de l'enfant né sur l'échelle d'Apgar (moins de 7 points).

Dosage: 3 g du médicament sont injectés dans le col de l'utérus, légèrement en dessous du pharynx interne. Après cela, vous devez vous allonger pendant 10 à 15 minutes pour que le gel ne s'écoule pas. Si après 6 heures il n'y a pas de changement dans l'état, il est alors nécessaire d'injecter le gel une deuxième fois et le travail commencera. Un maximum de trois doses est administré dans les 24 heures. Le coût de Prepidil est d'environ 700 roubles par dose.

Prostine E2

Le principal ingrédient actif est la dinoprostone. Indications d'utilisation: nécessité d'induire le travail avec de faibles contractions ou avec la mort fœtale intra-utérine. Prostin E2 n'est pas utilisé en cas d'hypersensibilité de la femme en travail à la dinoprostone ou à des composants auxiliaires.

  • grossesse multiple;
  • la présence de sutures postopératoires sur l'utérus;
  • un grand nombre de naissances plus tôt;
  • écart entre la taille du bébé et le bassin de la femme;
  • pathologies cardiaques de la mère et de l'enfant;
  • violation des membranes;
  • présentation non occipitale du bébé.

Le médicament a également un certain nombre d'effets secondaires: réactions allergiques (jusqu'au choc anaphylactique), convulsions, arrêt cardiaque, bronchospasme, troubles dyspeptiques, éruption cutanée, violation de l'intégrité de l'utérus, mort fœtale.

La posologie est déterminée par le médecin traitant. Contrairement à Prepidil, Prostin E2 est administré par voie intraveineuse par compte-gouttes. Le prix du médicament est d'environ 400 roubles.

Cerviprost

Le nom du principal ingrédient actif est la dinoprostone. Il est utilisé pour préparer le col de l'utérus, ainsi que pour stimuler le travail chez les femmes enceintes à terme.

Contre-indications à l'utilisation du médicament:

  • grossesse multiple;
  • plus de 6 grossesses dans l'histoire;
  • détresse chez l'enfant;
  • anomalies de présentation;
  • maladies génito-urinaires infectieuses;
  • bassin étroit;
  • vessie fœtale ouverte.

Cerviprost est utilisé avec prudence dans l'épilepsie, l'asthme bronchique, le glaucome et les maladies du foie et des reins. Le médicament a un certain nombre d'effets secondaires: troubles dyspeptiques, compression fœtale, activité cardiaque altérée, détérioration de l'état de l'enfant sur l'échelle d'Apgar.

Dosage: l'introduction commence par 1 mg de la substance dans la voûte vaginale. Quand après 6 heures le résultat attendu n'est pas atteint, il est nécessaire d'injecter 2 ml supplémentaires de médicament.

S'il y a un effet, mais pas assez fort, 1 ml est injecté pour augmenter les contractions. Pendant la journée, un total de pas plus de 5 mg est autorisé. Il est également possible d'injecter le gel dans la cavité pour ouvrir le col de l'utérus, mais la dose est réduite: 0,5 mg à la fois. Il est possible d'acheter Cerviprost pour 800-900 roubles.

Prostenon

L'ingrédient actif est la prostanone, un analogue de la dinoprostone. Il est utilisé dans le cas d'indications médicales pour adoucir et dilater le col de l'utérus afin de stimuler le travail. Le médicament est utilisé pour l'hypertension et la pyélonéphrite chronique.

Les contre-indications comprennent les cicatrices postopératoires, les tumeurs, les saignements utérins, la thrombophlébite, l'infarctus du myocarde, les anomalies génitales, un bassin étroit et l'hydrocéphalie fœtale. La posologie est déterminée individuellement par le médecin, l'introduction se fait sous forme de compte-gouttes. Le prix de Prostenon varie de 700 roubles.

Y a-t-il des contre-indications?

En utilisant des méthodes artificielles de stimulation du travail, les spécialistes devraient examiner attentivement la femme et étudier son anamnèse. Les stimulants du travail ne sont prescrits que pour certaines indications, tandis que la posologie et le type d'agent sont sélectionnés individuellement. Il existe des contre-indications à l'utilisation de stimulants:

  • détachement du placenta;
  • un bassin étroit chez une femme en travail ou son incompatibilité avec la taille du fœtus;
  • emplacement anormal du bébé dans la cavité utérine;
  • placenta praevia plein;
  • herpès génital diagnostiqué;
  • cicatrices sur l'utérus;
  • césarienne précédente;
  • maladies infectieuses;
  • saignement intra-utérin.

Chargement...
Partage avec tes amis!

Efficacité

Quand la stimulation est efficace

La condition principale: la méthode choisie, le médicament et son dosage. Le plus souvent, les maternités utilisent différentes méthodes pour provoquer des contractions dans certaines séquences. Par exemple, la vessie fœtale est ouverte en premier. Si cela n'aide pas à accélérer le travail chez les femmes enceintes, un gel est utilisé. Quand il ne travaille pas, ils mettent une goutte d'ocytocine.

Lorsque la stimulation n'est pas efficace

Cela se produit lorsqu'il y a des complications. Par exemple, si les médecins se sont trompés dans les calculs et qu'il s'est avéré que les os pelviens ne peuvent pas manquer un enfant de cette taille. Ensuite, il n'est pas possible pour une femme d'accoucher seule. L'absence de résultat de stimulation est associée à des troubles endocriniens, le corps ne perçoit pas correctement les agents hormonaux.

Que faire si la stimulation est inefficace

Dans ce cas, ils ont généralement recours à des méthodes chirurgicales. Si l'accouchement n'a pas du tout commencé, la femme attend une césarienne, si le bébé est "coincé" dans le canal génital, le vide et d'autres méthodes médicales sont utilisées qui conviennent à cette situation du point de vue du médecin.

Risque de complications

Les conséquences de la stimulation par gel pendant l'accouchement sont moins dangereuses que l'extinction des contractions ou une grossesse prolongée. Un effet secondaire est des crampes trop douloureuses. Si la méthode, le médicament et la posologie sont sélectionnés correctement, aucune complication de la stimulation pendant l'accouchement ne se produira. Dans de rares cas, des effets secondaires de substances apparaissent: dinoprostone ou prostanone.

Accouchement sur demande: bébé, il est temps de sortir!

Vous devriez oublier les mots «vous ne pouvez pas vivre éternellement une femme enceinte» et «la nature sait mieux» après 40 semaines de grossesse..

Oui, la nature a programmé l'apparence naturelle d'un bébé dans le monde, mais si cela ne se produit pas à temps, il est impossible de méditer en prévision de «se dissoudre par lui-même» - un «prisonnier» emprisonné dans l'utérus peut souffrir d'hypoxie due au vieillissement du placenta.

En plus de la «position assise» du fœtus dans l'utérus, il existe plusieurs raisons sur la base desquelles le gynécologue décide de stimuler le travail:

  • la gestose (toxicose tardive de la grossesse) est une complication dangereuse avec un trouble fonctionnel des organes et des systèmes vitaux;
  • grossesse jusqu'à 40 semaines avec un complexe de symptômes négatifs - oligohydramnios, placenta âgé et mauvaise biochimie du sang;
  • perturbations pendant le travail - contractions qui s'estompent, absence de contractions lorsque les eaux ont disparu, col fermé ou s'ouvrant lentement.

Est-il possible d'ordonner l'accouchement à volonté, par exemple, en relation avec le départ prochain d'un conjoint qui veut être proche à un moment sacré?

Hypothétiquement, oui, mais le dernier mot revient au médecin, qui a néanmoins prêté serment d'Hippocrate et prend des décisions fondées sur le bon sens.

Le bon sens dans ce cas est une grossesse à terme, une préparation totale du corps à l'accouchement et une raison personnelle très sérieuse..

Formation

Avant d'injecter le gel dans l'utérus, le médecin doit s'assurer que la procédure est nécessaire et appropriée, tout pour et contre le déclenchement du travail. Pour cela, une échographie est effectuée pour calculer la taille approximative du fœtus et les relier à la largeur du bassin. Ensuite, ils examinent la femme en travail sur un fauteuil pour comprendre si le col de l'utérus ne peut vraiment pas se préparer seul à l'accouchement. Examiner l'histoire de la femme enceinte pour évaluer les risques éventuels de la méthode. De plus, la femme se voit offrir un lavement nettoyant et des procédures d'hygiène.

Cou parfait avant l'accouchement

Les paramètres caractérisant l'état de l'utérus avant l'accouchement sont sa localisation dans le petit bassin, l'état de douceur et de longueur. Un col de l'utérus ramolli au point où il peut passer 1-2 doigts du médecin à l'intérieur indique que le canal de naissance est prêt pour le processus d'accouchement. De tels changements s'accompagnent de la décharge du bouchon muqueux. Autrement dit, plus le col de l'utérus a commencé à s'ouvrir tôt, plus tôt la femme en travail remarque ce signe de début du travail..

Avant l'accouchement, le col de l'utérus est raccourci. Selon les statistiques médicales, sa longueur est d'environ un centimètre. Si nous parlons de l'emplacement, il devient alors au centre du petit bassin, tandis que pendant la grossesse, le col de l'utérus est incliné vers l'arrière.

Tous les paramètres ci-dessus sont évalués par les médecins sur une échelle de cinq points. 5 points marqués indiquent la préparation idéale de l'utérus à l'accouchement. Cette condition est appelée un utérus mature..

Étapes d'introduction

Le gel d'accouchement est la méthode la plus douce. Il a été largement utilisé dans la pratique par de nombreux obstétriciens au cours des deux dernières décennies. Cette méthode relativement nouvelle n'a fait ses preuves que du côté positif. La procédure prend environ 40 minutes.

Comment le gel est injecté pour stimuler le travail:

  1. la femme est assise sur la chaise gynécologique;
  2. le médecin aspire le médicament dans une seringue spéciale. Ensuite, un gel est injecté pour ouvrir le col de l'utérus, en fonction des instructions: au fornix postérieur du vagin ou dans la cavité du canal cervical. Dans le même temps, il est impossible de laisser le médicament se trouver à l'intérieur de l'utérus et non dans le col de l'utérus: cela entraîne des contractions trop fortes et un accouchement rapide avec des conséquences désagréables;
  3. la femme est en position horizontale pendant 10 à 15 minutes afin que le gel ne s'écoule pas. De légères contractions sont ressenties, qui gagnent rapidement en intensité;
  4. Vérifiez le processus d'ouverture cervicale toutes les 2 heures. Si le résultat n'est pas satisfaisant, une décision est prise: introduire une autre dose, utiliser d'autres méthodes de stimulation, ou recourir à des méthodes chirurgicales.

Combien de temps le gel de stimulation du travail fonctionne-t-il? Cela dépend de l'état du col de l'utérus avant le début des contractions, du médicament choisi, de sa dose et du contexte hormonal de la femme. Habituellement, l'ouverture a lieu de 40 minutes à 5 heures. Si cela ne se produit pas dans les 6 heures, l'introduction est répétée. Chaque organisme réagit à sa manière, il arrive aussi que 10 minutes suffisent pour obtenir un résultat.

Lorsque lors de l'examen aucune divulgation de 3 doigts n'est détectée, la procédure est répétée. Ceci est possible après 5-6 heures à partir du moment de la première injection. Il est important de ne pas en faire trop. La quantité maximale de gel autorisée est de 5 milligrammes. Si le médicament est injecté une deuxième fois, les contractions commenceront très rapidement, car le corps en aura une grande concentration.

Gels à base de prostaglandines

L'obstétrique moderne préfère utiliser des gels à base de prostaglandines pour adoucir le col de l'utérus. Ils répètent exactement la structure des substances actives produites dans le corps de la mère avant l'accouchement et pendant l'accouchement. En plus du principal effet stimulant du gel, il aide à ramollir rapidement le col de l'utérus, favorisant ainsi le développement de contractions plus douces sans composants spastiques. Contrairement à l'ocytocine, les prostaglandines n'interfèrent pas avec le flux sanguin utéro-placentaire.

Les gels adoucissants sont stériles 2,5 mg. Pour l'introduction, la femme est allongée sur le dos et le gel est injecté dans le cul-de-sac postérieur du vagin. Le médecin surveille en permanence le processus de gestion à l'aide de miroirs gynécologiques.

Il est interdit d'injecter le gel dans le canal cervical - cela provoquera une hyperstimulation du travail. Pour éviter que l'agent ne s'écoule, le patient doit rester en décubitus dorsal pendant une demi-heure.

Après l'injection du gel, l'état du patient est évalué toutes les 6 heures. Si la dynamique positive dans la dilatation du col de l'utérus n'apparaît pas, le gel est à nouveau injecté. Le cou doit s'ouvrir d'au moins 3 cm en 4 heures La dose maximale est de 3 mg.

La décision de réadministrer n'est prise que par le médecin traitant après avoir évalué la situation actuelle.

La dose du gel détermine le résultat souhaité:

  • 1 mg est administré avec un travail faible.
  • 2 mg sont administrés en l'absence totale de travail après une seule injection.

La troisième fois que le gel n'est pas utilisé et dans le contexte des deux premières utilisations, le patient est constamment évalué l'état de santé, l'activité contractile de l'utérus et l'état de l'enfant.

Ressentir

Est-ce douloureux d'injecter le gel de stimulation du travail? Non, à en juger par les critiques de la plupart des femmes, elles n'ont pas ressenti de douleur lorsqu'elles sont insérées dans le vagin. Les sensations sont les mêmes que lors de l'examen manuel habituel par un gynécologue sur une chaise: désagréable, mais assez supportable. En effet, contrairement aux compte-gouttes, cette méthode ne crée pas d'inconfort dans les mouvements et ne prévoit aucune infusion douloureuse.

Est-ce plus douloureux d'accoucher après une stimulation? Lorsque des hormones stimulantes sont naturellement sécrétées par une femme, des substances anesthésiques sont libérées dans le sang avec elles. Lorsque la naissance d'un enfant s'accompagne de l'introduction d'hormones artificielles, cela ne se produit pas. L'accouchement avec stimulation médicamenteuse est plus douloureux que sans.

Est-il possible d'appliquer un soulagement de la douleur à l'accouchement après le gel? La procédure est déterminée par le médecin en fonction d'indicateurs individuels. Mais le plus souvent, l'anesthésie est autorisée, car la femme en travail ressent une douleur assez intense ou la césarienne est toujours réalisée sous anesthésie.

Propriétés pharmacologiques du médicament

Le principal composant actif du gel est la dinoprostone (un autre nom est la prostaglandine E2). Cette substance est un acide gras insaturé qui est normalement synthétisé par le corps humain. Ce type de prostaglandine remplit des fonctions importantes, en particulier, augmente l'apport sanguin aux tissus du col de l'utérus, ce qui, en conséquence, accélère son ramollissement et sa divulgation. En outre, le médicament améliore l'activité contractile des muscles lisses de l'utérus, ce qui garantit le début du processus de travail. À propos, la dinoprostone affecte non seulement les organes du système reproducteur - le médicament affecte les muscles lisses du tube digestif et des vaisseaux sanguins.

Après introduction dans le canal cervical, le gel est rapidement absorbé - sa concentration maximale dans le sang du patient est observée 30 à 45 minutes après la procédure. La prostaglandine se lie à l'albumine sanguine (le taux de liaison est de 73%). Le médicament dans le corps d'une femme se décompose, formant au moins neuf métabolites, qui sont ensuite excrétés avec l'urine (seule une petite quantité est excrétée avec les matières fécales).

Effet secondaire

Tous les médicaments sous forme de gels pour stimuler le travail ont des ingrédients actifs similaires dans leur composition, par conséquent, leurs effets secondaires sont presque les mêmes. Mais dans la pratique, c'est assez rare..

  • hypertonicité de l'utérus, violation de son intégrité;
  • rupture du placenta;
  • réactions allergiques;
  • troubles dyspeptiques (nausées, vomissements, diarrhée);
  • bronchospasme;
  • leucocytose.

Il subsiste un risque de rupture utérine lors de l'utilisation de tout type de stimulation, car la posologie peut être mal calculée et une hyperstimulation peut être provoquée. Ou il peut être incorrect d'administrer le médicament. Le gel après l'accouchement est rapidement excrété du corps de la mère et n'a presque aucune conséquence, n'affecte pas sa santé.

La stimulation du travail est-elle dangereuse pour un enfant

Oui, si le médicament est utilisé dans une situation où l'administration du gel est contre-indiquée. Par exemple, un fœtus est diagnostiqué avec une malformation cardiaque ou une présentation anormale par échographie. Si la méthode de stimulation est choisie correctement, cela n'affecte en aucun cas le nouveau-né..

Il y a toujours un risque avec tout médicament. Il est nécessaire de tout réfléchir dans les moindres détails avant d'utiliser le gel stimulant pour l'accouchement. Il est nécessaire de peser le pour et le contre, car la privation d'oxygène chez le fœtus est possible.

Types de stimulation

Selon les indications et le stade du travail, le cas échéant, diverses méthodes de stimulation sont utilisées.

Détachement des membranes amniotiques

Lorsque la grossesse est prolongée, les médecins ont parfois recours à une procédure telle que le décollement des membranes amniotiques. Cela se fait lors d'un examen gynécologique de routine. Le médecin décolle doucement la membrane amniotique à la bouche même de l'utérus, ce qui provoque l'apparition de contractions. Cette procédure ne conduit pas toujours aux résultats souhaités la première fois..

Parfois, il est nécessaire de le répéter plusieurs fois. Si l'effet souhaité ne peut pas être obtenu, la stimulation est transférée ou recourue à d'autres méthodes..

Cette méthode de stimulation ne comporte aucun risque particulier. Une femme ne doit pas ressentir de sensations douloureuses lors du détachement des membranes, car elles ne contiennent pas de terminaisons nerveuses. Cependant, un certain inconfort est encore possible..

Prostaglandines

Beaucoup plus souvent, ils recourent à une autre méthode - l'introduction de prostaglandines. Les prostaglandines sont des substances physiologiquement actives que le corps humain produit seul, et elles sont contenues dans presque tous les organes et tissus du corps, ainsi que dans tous les secrets naturels. Surtout le leur dans le sperme et le liquide amniotique. Les prostaglandines agissent sur le col de l'utérus, le faisant mûrir et se dilater.

Les préparations de prostaglandine sont administrées par voie vaginale: sous forme de suppositoires ou de gel. Ni le gel ni les bougies ne gênent les mouvements de la femme, ne causent aucune gêne. Les contractions commencent généralement dans la demi-heure après la stimulation du travail avec le gel, mais dans certains cas, le travail ne commence pas après l'introduction du gel. S'il n'y a pas de contractions dans les 24 heures suivant l'administration de médicaments pour stimuler le travail, ils peuvent être ré-administrés.

Pourquoi exactement cette méthode est-elle préférée par les gynécologues? Le fait est que le gel de stimulation du travail n'a pratiquement pas de contre-indications et d'effets secondaires. Bien sûr, le risque de surstimulation demeure dans ce cas, mais il est beaucoup plus faible qu'avec d'autres méthodes. De plus, il ne pénètre pas dans la membrane amniotique, ce qui signifie qu'il n'a aucun effet sur le bébé..

Malheureusement, dans certains cas, la prostaglandine peut ralentir la transition vers le travail actif..

Ponction de liquide amniotique

La ponction du sac amniotique comme stimulation du début du travail est très rarement utilisée, car elle est associée à certains risques. En particulier, un liquide amniotique rompu laisse le fœtus sans défenses naturelles, ce qui peut entraîner une infection. De plus, si la rupture de la vessie ne provoque pas le développement du travail, vous devrez recourir à d'autres méthodes de stimulation, voire à une césarienne..

Le plus souvent, cette méthode est utilisée pour accélérer le travail en cas de retard des contractions. Une ponction du liquide amniotique est effectuée lors d'un examen gynécologique de routine à l'aide d'un crochet amin - un long instrument en plastique sous la forme d'un crochet, qui est inséré dans le vagin, et à travers le col de l'utérus, ils ramassent la membrane amniotique et la transpercent, ce qui provoque l'écoulement du liquide amniotique.

Habituellement, une ponction du liquide amniotique est effectuée lorsque la tête du bébé est déjà enfoncée dans la région pelvienne. Dans une telle situation, la membrane amniotique est comprimée et les vaisseaux de la vessie amniotique sont également comprimés. Sinon, la ponction risque d'endommager le vaisseau sanguin et de provoquer des saignements..

De plus, il existe un risque de chute du cordon ombilical, ce qui entraîne également des risques pour l'enfant: lors du passage dans le canal génital, le fœtus serre le cordon ombilical et se prive ainsi d'oxygène. C'est une autre raison pour laquelle une ponction de la vessie, comme moyen de provoquer le début du travail, est rarement utilisée..

Ocytocine

L'ocytocine est un analogue synthétisé artificiellement d'une hormone naturelle qui stimule la contraction utérine. Il est produit par la glande pituitaire sous l'influence d'autres hormones. L'ocytocine est généralement utilisée s'il y a une atténuation du travail, une diminution de l'intensité des contractions. Il est administré par voie intraveineuse à l'aide d'un compte-gouttes.

Une surdose d'ocytocine conduit très rapidement à une privation d'oxygène du fœtus et même à une hyperstimulation de l'utérus, cela se fait donc sous la surveillance d'un médecin. Parallèlement à l'introduction de l'ocytocine, l'état de l'enfant est surveillé, ainsi que l'intensité des contractions.

Si des symptômes d'hypoxie fœtale commencent à être observés, l'administration d'ocytocine est immédiatement arrêtée et, dans certains cas, des médicaments spéciaux sont introduits pour réduire l'activité contractile de l'utérus.

Étant donné que certaines femmes présentent une hypersensibilité à l'ocytocine, les doses du médicament sont sélectionnées strictement individuellement, conformément aux analyses préliminaires..

C'est à l'ocytocine que, en règle générale, les principales plaintes des femmes concernant une douleur excessive dans les contractions sont associées. Par conséquent, très souvent, parallèlement à l'administration de l'hormone, des procédures analgésiques ou une anesthésie péridurale sont pratiquées..

Pilules de stimulation du travail

Récemment, les médecins ont commencé à utiliser des pilules pour stimuler le travail, contenant des antigestogènes synthétisés artificiellement. Ces médicaments bloquent un certain nombre de récepteurs dans l'utérus responsables du blocage de la progestérone.

En conséquence, l'équilibre des hormones progestérone et œstrogène change en faveur des progestérone, ce qui conduit au développement du travail. De plus, les hormones ont un effet positif sur le col de l'utérus, accélérant sa maturation et sa dilatation..

Auparavant, ces médicaments étaient utilisés pour la contraception d'urgence et l'interruption précoce de grossesse, jusqu'à 5 à 7 semaines. Dans ces cas, l'efficacité est obtenue grâce à la même augmentation des taux de progestérone..

En raison du fait que ces médicaments sont connus comme des médicaments abortifs, de nombreuses femmes ont peur de les prendre, estimant que cela nuira au fœtus. Cependant, ce médicament n'a pratiquement aucun effet sur l'état de la mère et de l'enfant..

En termes de facilité d'utilisation, d'efficacité et de nombre d'effets secondaires, à ce stade, cette méthode de stimulation du travail et de préparation du col de l'utérus à la dilatation peut être considérée comme la plus préférable..

Le nombre de césariennes lors de l'utilisation d'antihistogènes tels que la mifépristone et la miropristone pour déclencher le travail est significativement plus faible qu'avec d'autres méthodes de stimulation.

Les contre-indications à l'utilisation de ce médicament peuvent être une insuffisance hépatique et surrénalienne, l'asthme, le diabète, des troubles de la coagulation sanguine, ainsi qu'une intolérance individuelle au médicament..

Il est tout à fait naturel d'avoir peur des méthodes d'influence nouvelles et non testées et inconnues. Si cette méthode de stimulation vous est proposée et que vous avez toujours peur de l'utiliser, consultez plusieurs bons médecins, demandez-leur les avantages et les inconvénients des pilules, puis prenez une décision..

Administration du gel aux personnes âgées

Appliquent-ils? Oui, encore plus souvent que les jeunes femmes en travail. Cela est dû au fait que les femmes âgées sont considérées comme moins capables de travail indépendant: les ressources du corps sont insuffisantes, le fond hormonal est modifié.

Efficacité

Cela dépend des caractéristiques individuelles de la femme, mais l'âge n'affecte pas beaucoup l'effet des médicaments: chez les jeunes et les vieux-nés, les résultats ne diffèrent pratiquement pas.

Symptômes secondaires

Les complications de la stimulation chez les femmes âgées en travail sont les mêmes que chez les jeunes femmes: trop de douleur, hypertonicité de l'utérus, troubles du rythme cardiaque chez le fœtus.

Le gel pour accélérer le travail ne peut être utilisé dans un hôpital que sous la supervision d'un obstétricien et lorsque cela est indiqué. Il n'est pas recommandé d'utiliser cette méthode pour déclencher le travail à l'avance. Le désir de rencontrer votre bébé le plus tôt possible n'est pas une raison pour prendre des médicaments stimulants.

Important

Actuellement, un gel pour adoucir le col de l'utérus est considéré comme la méthode la plus simple de stimulation du travail. Le gel injecté dans le vagin fournit un fond hormonal prénatal artificiel. Dans la composition de ces gels adoucissants, il y a des prostaglandines - des substances qui dans le corps d'une femme enceinte commencent à déclencher le processus d'accouchement. Ils contribuent au lissage et à l'ouverture du col de l'utérus. Après avoir utilisé le produit, le travail peut commencer dans les quatre heures. Le moment précis du début du travail correspond aux caractéristiques individuelles du corps de la femme enceinte.

Pour un accouchement normal, la divulgation doit atteindre 10 cm. Les prostaglandines sont utilisées en obstétrique depuis 20 ans. Ils se sont avérés être des médicaments très efficaces qui imitent le travail naturel..

Pour un accouchement normal, la dilatation doit atteindre 10 cm.

Les prostaglandines sont utilisées en obstétrique depuis 20 ans. Ils se sont avérés être des médicaments très efficaces qui imitent le travail naturel..

Influence sur l'enfant

Contre-indications fœtales: insuffisance cardiaque, présentation non occipitale, hypoxie. Effets secondaires: modification de la fréquence cardiaque, compression pendant l'accouchement, torticolis, mortinaissance.

Sensations bébé

Le bébé ressent les mêmes contractions que lors de l'accouchement sans stimulation. Peut-être qu'ils sont plus forts, mais ils ne lui causent pas de douleur ni de sensations trop désagréables. Mais à forte dose, le bébé commence à souffrir, ce qui à l'avenir se traduit par un développement émotionnel et mental..

Pourquoi le gel est-il utilisé, quelle est son efficacité?

Le gel accélère le processus de travail naturel en stimulant les contractions utérines. En l'absence de pathologies pendant la grossesse, un tel remède aidera à préparer le col de l'utérus et à donner naissance à un bébé en bonne santé, en éliminant le risque de le transférer, sans nuire à la santé de la mère.

Le gel contient des prostaglandines - ce sont des substances biologiquement actives produites dans notre corps. Ce sont des substances de nature naturelle, on les trouve en différentes quantités dans tous les types de tissus d'une personne en bonne santé, mais leur plus grande quantité est concentrée dans le liquide amniotique.

Alternative

La méthode la plus couramment utilisée est l'ouverture des membranes ou l'amniotomie. En conséquence, le bébé se rapproche du canal génital, exerce plus de pression sur le col de l'utérus et les contractions commencent.

La stimulation par cathéter de Foley est une autre option. Il s'agit d'un appareil qui est inséré dans l'utérus par le canal cervical. Son embout est gonflé en injectant de l'eau à travers une seringue. Il y a un ton et les contractions commencent. Cette méthode fonctionne rarement, car elle a des contre-indications, par conséquent, la pertinence de son utilisation est déterminée par le médecin.

Un bâton de varech, ou d'algue, est inséré dans le canal cervical. Au fil du temps, il absorbe le liquide environnant, augmentant plusieurs fois. En conséquence, le col de l'utérus s'ouvre mécaniquement. Lorsqu'il est stimulé avec de l'ocytocine, le médicament est administré par voie intraveineuse à travers un compte-gouttes ou par voie intramusculaire. Les sensations de douleur avec son utilisation sont beaucoup plus fortes que sans elle.

La mifépristone - les comprimés pour accélérer le travail, sont pris selon un certain schéma. L'action est basée sur la suppression de l'hormone progestérone et l'augmentation des contractions utérines.

La stimulation artificielle ne doit pas être craint et obstruée par une attention médicale. Parfois, il est urgent de provoquer un accouchement avec un gel à l'avance, car il existe un risque pour la santé de la femme et de l'enfant pendant la suite de la gestation. Les effets de la stimulation sont généralement moins probables que les complications d'une grossesse prolongée ou d'une période anhydre trop longue.

"Prostin" ou "Prepidil": gel pour stimuler le travail

Les gels de prostaglandine présentent des avantages par rapport aux autres agents qui accélèrent le processus de résolution. Ils sont absolument inoffensifs pour le bébé, ne gênent pas les mouvements, tandis que les compte-gouttes obligent la femme à être sur le dos, ce qui complique l'accouchement. La procédure n'a pas d'effets secondaires ou de contre-indications. L'accouchement a lieu naturellement.

Ces fonds comprennent:

  • «Prepidil»;
  • «Prostine».

    Les gels «Prepidil» et «Prostin E2» sont destinés à une administration vaginale uniquement. Les médicaments sont injectés avec une seringue dans le canal cervical de l'utérus, sous l'orifice interne. La procédure est réalisée sur une chaise gynécologique et surveillée avec un miroir. Après l'administration du médicament, la femme doit s'allonger pendant un certain temps pour que le médicament ne s'échappe pas..

    Si dans les 6 heures l'utérus ne s'est pas ouvert de 3 cm, le médicament est réinjecté pour accélérer les contractions. La dose totale est de 3 mg. Pour un travail normal, le col de l'utérus doit s'ouvrir de 10 cm.

    «Prostin E2» est également disponible en comprimés. Augmente le tonus de l'utérus, favorise sa maturation et son accouchement. Le comprimé contient 0,5 mg. dinoprostone à usage unique.

    Nous vous recommandons également de lire: Travail vertical: avantages et 8 contre-indications Varech pour la stimulation du travail: 6 indications d'utilisation Préparation à l'accouchement: 3 points obligatoires Amniotomie: qu'est-ce que c'est et 6 étapes

    Les instructions d'utilisation contiennent des contre-indications.

    Les stimulants ne doivent pas être utilisés dans les conditions suivantes:

    • Bassin étroit d'une femme en travail, la tête du fœtus est plus grande que la taille du bassin;
    • État critique du fœtus;
    • Mauvaise position de l'enfant;
    • Indications de la césarienne, santé maternelle, âge.

    Avec une application appropriée et un bon spécialiste, les effets secondaires peuvent être évités.

  • Il Est Important De Savoir Sur La Planification

    Casserole de fromage cottage pour une mère qui allaite

    Conception

    La casserole de caillé pour une mère qui allaite deviendra une vraie bouée de sauvetage. Cet aliment riche en protéines et en calcium est très sain et savoureux.

    À propos de CTG - cardiotocogramme.

    Analyses

    J'ai posté 3 articles d'auteurs différents. Désolé si les informations à l'intérieur de chacun d'eux se répètent.Actuellement, la cardiotocographie est, avec l'échographie, la principale méthode d'évaluation de l'état du fœtus.

    Aliments riches en fer pour les femmes enceintes

    Conception

    Carence en ferDans le corps humain, le fer remplit les fonctions d'hématopoïèse. L'hémoglobine, une protéine contenant du fer, est à la base des globules rouges, des globules rouges qui fournissent de l'oxygène aux organes et aux tissus.

    Poids fœtal par semaine de grossesse

    Infertilité

    Le développement intra-utérin normal est déterminé par de nombreux indicateurs. L'un de ces paramètres est le poids de l'enfant. Le poids du fœtus par semaines de grossesse avec des écarts à la hausse ou à la baisse indique une nutrition insuffisante ou la formation d'une hypoxie.