Principal / Accouchement

Mictions fréquentes chez les femmes

La miction chez la femme est de nature très personnelle, dont le volume et la fréquence dépendent des caractéristiques du corps.

Dans certains cas, les femmes commencent à remarquer un changement dans ce processus, la miction devient fréquente et peut être douloureuse, de faux désirs apparaissent. Malheureusement, de nombreuses femmes, honteuses d'un problème aussi délicat, se rendent chez le médecin lorsque la douleur est déjà forte. Ce problème ne peut pas être résolu par lui-même, par conséquent, la cause des mictions fréquentes doit être traitée avec un médecin..

Le médecin vous dira de quelles maladies avec ces symptômes vous avez besoin pour sonner l'alarme.

Concept de miction fréquente

Dans quels cas devez-vous parler de mictions fréquentes? Le fait est qu'il n'y a pas de normes strictes pour la fréquence des mictions pendant la journée, il n'y a que certains cadres conditionnels et chiffres moyens - 2 à 6 fois par jour. La fréquence de vidange physiologique de la vessie varie en fonction d'un certain nombre de facteurs (caractéristiques physiologiques du corps, taux métabolique, régime alimentaire, régime de boisson, etc.), selon les jours, la fréquence des mictions est également différente.

La miction fréquente est le dépassement du seuil de confort personnel d'une femme, lorsqu'elle remarque elle-même que le corps est beaucoup plus susceptible de signaler le besoin de soulager le besoin physiologique, ou plutôt, il est nécessaire de vider la vessie plus souvent que d'habitude.

Par souci d'équité, il convient de noter que les symptômes à court terme (un jour ou deux) d'un tel plan ne devraient pas provoquer d'alerte particulière, mais si la situation s'éternise et s'aggrave, la seule bonne solution serait de consulter un médecin le plus tôt possible..

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur: causes

Il existe plusieurs explications physiologiques aux mictions fréquentes chez les femmes sans douleur, qui n'affectent pas de manière significative la santé du beau sexe, mais provoquent des symptômes désagréables:

  1. Apport excessif de liquide. Si une femme boit beaucoup de café, de thé et d'autres types de boissons, elle ressent le plus souvent «l'envie de peu de besoin»;
  2. Des situations stressantes. La dépression, les dépressions nerveuses, le stress psychologique, si pertinents dans notre ère moderne d'urbanisation mondiale et un rythme de vie effréné, suractivent le système sympathique du corps, provoquant diverses manifestations négatives, y compris des mictions fréquentes;
  3. Alimentation déséquilibrée. Une consommation excessive d'aliments salés, épicés et frits irrite un certain nombre d'organes et de systèmes, y compris la vessie;
  4. Prendre des médicaments. Un certain nombre de médicaments ont des effets secondaires sous la forme de troubles du spectre urologique, parmi lesquels des mictions fréquentes peuvent être distinguées;
  5. Menstruation. Cet événement physiologique régulier est inextricablement lié au retrait accéléré du liquide du corps en raison des changements hormonaux;
  6. Âge avancé après 50 ans. Au début de la ménopause, le corps féminin subit des changements hormonaux radicaux, dont l'un des effets secondaires peut être une augmentation de la miction;
  7. Grossesse. Dans les premiers stades, les envies fréquentes de petits besoins s'expliquent par un changement des niveaux hormonaux. À partir du 2ème trimestre, le fœtus en croissance lui-même vient au premier plan, qui appuie sur des organes individuels (y compris la vessie), ce qui provoque des mictions fréquentes.
  8. Prendre des médicaments. Une augmentation de la miction, entraînant des visites fréquentes aux toilettes, est également provoquée par des médicaments du groupe des diurétiques, qui ont un effet diurétique thérapeutique. Ces médicaments sont prescrits pour l'œdème, l'hypertension, pour le traitement de la gestose chez la femme enceinte.

Les raisons physiologiques ci-dessus ne sont diagnostiquées que chez 10 à 15% des patients qui se sont plaints de mictions fréquentes à un urologue ou un gynécologue. Les facteurs provoquant le symptôme dans le reste du beau sexe sont diverses pathologies - gynécologiques, urologiques, endocriniennes et autres types de maladies.

Maladies possibles comme signe de mictions fréquentes

Les raisons de l'augmentation de la fréquence des mictions peuvent être différentes et ne sont pas toujours liées à une sorte de maladie. Cependant, tout d'abord, la raison peut résider dans des maladies du système urinaire. Ces maladies comprennent des processus inflammatoires dans le système urinaire. Sur la base des caractéristiques anatomiques, les femmes et les filles sont 3 fois plus sensibles à ces maladies que les hommes..

  1. Cystite. En raison des caractéristiques anatomiques chez la femme, la maladie survient trois fois plus souvent que chez le sexe fort. Le stade initial ne provoque pas de douleur, mais plus tard, la cystite apporte un inconfort sévère à la fille. Un symptôme caractéristique de la maladie est que la vessie peut sembler vide même après avoir uriné. À mesure que la maladie progresse, l'urine devient trouble..
  2. Urétrite. L'urétrite fait référence aux maladies infectieuses inflammatoires. La douleur est localisée à l'extérieur, dans le vagin. Lors de la vidange, il y a une douleur brûlante accompagnée de démangeaisons. Un écoulement purulent avec une odeur désagréable apparaît le matin. Avec l'urétrite, les principaux symptômes inflammatoires, tels que fièvre, malaise, faiblesse, n'apparaissent pas. Compte tenu de cela, le patient peut être informé de l'infection après plusieurs mois, lorsque le processus chronique a déjà commencé..
  3. Calculs vésicaux. Une envie constante chez les femmes peut être un signe de lithiase urinaire. L'envie de vider la vessie se produit généralement de manière brusque et inattendue, après avoir fait du sport ou secoué pendant le transport. Pendant la miction, une femme atteinte de lithiase urinaire remarque des interruptions du jet et, dans certains cas, ressent une gêne dans le bas de l'abdomen.
  4. Pyélonéphrite. Des mictions fréquentes chez les femmes adultes peuvent indiquer le développement d'une maladie rénale - pyélonéphrite chronique. Parfois, la maladie s'accompagne d'une sensation de traction désagréable dans la région lombaire. Si la pathologie s'aggrave, la température corporelle commence à augmenter, des nausées, une faiblesse apparaissent, du sang ou du pus peut être vu dans l'urine.
  5. Pathologies gynécologiques. Un écoulement excessif d'urine peut être un symptôme de fibromes utérins (une tumeur bénigne qui appuie sur la vessie). Avec le développement de la maladie, le cycle des règles peut être perturbé. Si une femme a un trouble congénital - l'utérus est abaissé, les pulsions fréquentes sont dues au déplacement des organes pelviens.
  6. Maladie cardiovasculaire. En cas d'insuffisance cardiaque, en plus d'une augmentation de la fréquence des mictions, un œdème cutané se produit.
  7. Pathologies endocriniennes. Souvent, des voyages constants aux toilettes indiquent un diabète. Dans le même temps, les symptômes suivants apparaissent: fatigue, démangeaisons de la peau, soif. Si une femme a constamment soif, cela peut également indiquer un diabète insipide, qui se caractérise par une augmentation du volume d'urine excrétée jusqu'à 5 litres par jour..

Diagnostique

Ce n'est qu'après avoir recueilli une anamnèse et un examen externe que le spécialiste prescrit les études suivantes:

  1. Frottis gynécologique. Montre des infections qui pénètrent dans le corps lors de rapports sexuels non protégés et peuvent provoquer des mictions fréquentes avec une douleur caractéristique. En outre, il existe de nombreux virus urogénitaux qui provoquent une inflammation non seulement dans l'appareil génito-urinaire, mais également dans le système reproducteur;
  2. Chimie sanguine. Permet la détermination la plus précise des marqueurs rénaux - le niveau d'acide urique, de créatinine et d'urée. Si les valeurs obtenues sont supérieures à la norme admissible, alors, très probablement, le patient a une lithiase urinaire ou une pyélonéphrite;
  3. Analyse d'urine générale. Cela aide à déterminer s'il existe des processus inflammatoires dans le corps d'une femme. L'analyse détectera les leucocytes et même les érythrocytes. Les protéines, qui ne devraient pas être dans l'urine, aideront également à déterminer la pathologie. Le sel et le mucus peuvent indiquer le développement d'une lithiase urinaire - diurèse saline. La microscopie aide à déterminer le type de sel afin que le médecin puisse prescrire un régime spécial au patient;
  4. Test sanguin clinique. Aide à identifier avec précision les foyers inflammatoires. Grâce à un test sanguin de routine, le médecin peut identifier les infections existantes;
  5. Examen échographique des organes pelviens. Permet de vérifier l'état des uretères, des reins, de la vessie, des ovaires et de l'utérus.

Lors de la première manifestation de la maladie, vous devez contacter un thérapeute qui dressera un tableau clinique général et vous prescrira un examen initial.

Si le patient a reçu un diagnostic de maladie rénale, le néphrologue traitera son traitement ultérieur, si les pathologies de la vessie ont été identifiées, l'urologue traitera la femme. Lorsque des mictions fréquentes ont été déclenchées par le diabète, un médecin - endocrinologue aidera à se débarrasser des symptômes désagréables.

Comment traiter la fréquence urinaire?

Si les mictions fréquentes ne sont pas une variante de la norme et doivent être corrigées, le traitement vise à éliminer le facteur étiologique - la maladie qui l'a causé.

Le plus souvent, une antibiothérapie est prescrite pour éliminer une infection bactérienne ou une invasion de protozoaires. En plus de prendre des antibiotiques, il est recommandé de boire des antifongiques et des probiotiques. Si une femme est sensible aux allergies, le médecin prescrit des antihistaminiques en même temps que le traitement principal.

Si le problème est lié à des sels ou des calculs rénaux, le néphrologue prescrit des remèdes spécifiques pour modifier l'acidité de l'urine. Habituellement, ces préparations contiennent soit des sels, soit sont à base d'extraits de plantes. En fonction de la composition des calculs, le pH de l'urine est modifié de manière à ce que les calculs se dissolvent le plus rapidement possible et ressortent naturellement dans l'urine.

Si les mictions fréquentes sont associées aux spécificités du régime alimentaire ou du régime hydrique, il n'est alors pas nécessaire de changer quoi que ce soit. La seule exception peut être l'abus de boissons alcoolisées, qui devrait être abandonné..

L'envie d'uriner qui survient pendant la ménopause disparaît d'elle-même avec une hormonothérapie appropriée.

La miction régulière associée à la grossesse n'a pas besoin de correction.

Remèdes populaires

Les remèdes populaires pour les mictions fréquentes chez les femmes sont efficacement utilisés en complément du traitement principal.

Considérez les méthodes alternatives les plus efficaces pour traiter ce problème.

  1. Bouillon de racine d'églantier: 40 grammes de racine d'églantier hachée sont versés avec deux verres d'eau bouillante et bouillis pendant 15 minutes à feu doux, après quoi il est insisté pendant 2-3 heures et filtré. Boire 100 ml de médicament avant les repas 3 à 4 fois par jour.
  2. Décoction d'utérus au bore: 10 grammes de la plante séchée sont versés avec un verre d'eau bouillante et bouillis dans un bain-marie pendant 10 minutes, après quoi ils sont infusés pendant 2-3 heures et filtrés à travers un tamis. Le bouillon doit être pris dans 15 ml 3-4 fois par jour pendant 12 semaines. Une décoction de l'utérus au bore vous permet de normaliser les niveaux hormonaux pendant la ménopause et d'éliminer les envies fréquentes d'uriner.
  3. Infusion d'achillée millefeuille: 7 à 8 grammes de la plante séchée sont versés avec de l'eau bouillante et insistés pendant 30 à 40 minutes, puis filtrés et bu dans 50 ml 3 à 4 fois par jour avant les repas. Important! Les médicaments préparés à base de feuilles d'airelles, de racine d'églantier et d'achillée millefeuille éliminent efficacement l'inflammation de la vessie et de l'urètre.
  4. Infusion de stigmates de maïs: 10 grammes de stigmates de maïs hachés doivent être versés avec un verre d'eau bouillante, couvrir et laisser reposer 15 minutes. La perfusion finie doit être filtrée à travers un tamis. Je prends le médicament 100 ml deux fois par jour pour la lithiase urinaire.
  5. Infusion de feuilles d'airelles: 5 grammes de feuilles d'airelles fraîches ou séchées sont versées avec un verre d'eau bouillante, recouvertes d'un couvercle et laissées infuser pendant 15 à 20 minutes. Boire l'infusion prête à l'emploi et filtrée tout au long de la journée pendant plusieurs gorgées pendant un mois.

Tout remède populaire ne peut être utilisé pour traiter les mictions fréquentes qu'avec l'autorisation du médecin traitant. Soyez attentif à votre santé et écoutez ses signaux, dont l'un est l'augmentation de la miction, car toute pathologie du système urinaire peut affecter la fonction reproductrice d'une femme.

La prévention

Si une femme souffre de mictions fréquentes en raison de sa nature physiologique, il lui est conseillé de respecter les règles de base suivantes:

  • pendant la miction, il est nécessaire d'incliner le torse vers l'avant, ce qui aidera à vider complètement la vessie;
  • limiter l'apport hydrique le soir;
  • les médecins recommandent d'aller aux toilettes sur demande;
  • retirer du régime les produits alimentaires qui provoquent la soif (aliments fumés, salés, épicés);
  • limiter l'utilisation de liquides à effet diurétique (décoction d'églantier, thé vert, café).

Même les mictions fréquentes et indolores, qui dérangent pendant longtemps, ne doivent pas être ignorées. Il n'est pas nécessaire de négliger votre santé, car seule une visite opportune chez le médecin vous aidera à découvrir les véritables causes du problème et à vous prescrire un traitement efficace..

Quelles sont les causes de l'envie fréquente d'uriner chez les femmes?

Une envie fréquente d'uriner chez les femmes est une raison de consulter un spécialiste, car sous cela, à première vue, un symptôme inoffensif, des maladies assez graves peuvent être déguisées.

La miction est le processus d'excrétion de l'urine de la vessie à travers l'urètre vers l'environnement extérieur. Le nombre de mictions pour chaque personne est individuel et est en moyenne de 3 à 9 fois par jour.

Dans cet esprit, nous voulons vous parler des causes de l'envie fréquente d'uriner chez les femmes, ainsi que de ce qu'il faut faire et comment se débarrasser de ce problème..

Quelle est la miction fréquente?

La formation d'urine se produit dans les reins, qui sont comme un filtre. Le système nerveux régule la formation de l'urine. En 24 heures, les reins forment 180 litres d'urine primaire, qui se compose d'eau, de sels, de sucre, d'acide urique et d'autres substances. Mais le volume quotidien d'urine chez un adulte n'est que d'un litre et demi. Cela peut s'expliquer par le fait que l'urine primaire subit une filtration secondaire, dans laquelle l'eau et les substances ci-dessus sont réabsorbées dans le sang..

Comme nous l'avons déjà dit, la quantité de mictions pour chaque personne est individuelle, ce qui dépend directement de l'âge, du sexe, de l'état physiologique, du climat dans lequel il vit, ainsi que des habitudes alimentaires. Mais la norme est considérée comme étant de 3 à 9 mictions par jour et les mictions nocturnes ne devraient pas être plus d'une fois.

Si le nombre de mictions par jour est supérieur à 10, ce symptôme est appelé polyurie. Les mictions fréquentes la nuit (plus d'une fois) en médecine sont désignées par la nycturie.

Il est également important de noter qu'un adulte en bonne santé doit normalement évacuer de 200 à 300 ml d'urine à la fois..

Avec des mictions fréquentes, une seule quantité d'urine diminue dans la plupart des cas, mais elle peut aussi être normale ou même augmenter.

Causes des mictions fréquentes chez les femmes

Les causes des mictions fréquentes peuvent être à la fois des facteurs physiologiques et diverses maladies. Il faut également dire qu'avec des mictions fréquentes chez les femmes causées par des facteurs physiologiques, il n'y aura pas de crampes, de démangeaisons et de brûlures dans l'urètre, de maux de dos, de fièvre, d'impuretés pathologiques dans l'urine, etc..

Considérez pourquoi il y a des mictions fréquentes chez les femmes sans douleur ni autres symptômes désagréables.

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur: causes

  • Thérapie diurétique. Lors de la prise de diurétiques, le nombre de mictions augmente et le volume d'urine unique augmente également.
  • Grossesse. Nous parlerons de ce facteur plus en détail ci-dessous..
  • Caractéristiques de la nutrition. Manger de grandes quantités d'aliments épicés, de cornichons, de graisses animales et végétales irrite les récepteurs de la vessie et augmente la fréquence urinaire.
  • Abus de boissons contenant de la caféine comme le thé vert, le café et l'alcool, en particulier la bière.
  • Hypothermie des membres inférieurs. Beaucoup, probablement, ont remarqué que lorsqu'ils avaient froid, l'envie d'aller aux toilettes «de façon modeste» devient plus fréquente. Ceci peut être considéré comme une réponse normale de la vessie après une hypothermie..
  • Choc psycho-émotionnel. Pendant le stress, les cellules du corps souffrent de manque d'oxygène, dont l'une des manifestations est la miction fréquente.
  • Mensuel. Avant la menstruation, le liquide est retenu dans le corps de la femme, par conséquent, avec l'avènement des jours critiques, il commence à être excrété dans l'urine, à la suite de quoi la miction devient plus fréquente.
  • Climax. Pendant la période où la fonction reproductrice d'une femme s'éteint, des modifications du fond hormonal et du métabolisme se produisent dans le corps, ce qui contribue à une augmentation de la miction..

Causes pathologiques des mictions fréquentes chez les femmes

Maladies du système urinaire

Les maladies du système urinaire sont la cause la plus fréquente d'un besoin accru d'uriner. Considérez ces maladies.

Cystite. Cette maladie est caractérisée par une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. Les femmes souffrent plus souvent de cystite que les hommes, car l'urètre féminin est plus court et le poids masculin, ce qui facilite la pénétration d'agents pathogènes dans la vessie depuis l'environnement externe.

Avec la cystite, cela fait mal dans le bas de l'abdomen et la miction devient plus fréquente et s'accompagne de coupures et de brûlures. De plus, après être allée aux toilettes, une femme éprouve une sensation de vidange incomplète de la vessie et l'envie d'uriner. En outre, une incontinence urinaire et l'apparition d'impuretés pathologiques peuvent être présentes, à partir desquelles elle devient trouble..

Urétrite. L'urétrite est une inflammation des voies urinaires, causée par divers agents pathogènes.

La miction avec urétrite est plus fréquente, accompagnée de démangeaisons, de douleur et de sensation de brûlure dans l'urètre.

Pyélonéphrite. Cette maladie est une inflammation du système calycique rénal, qui est causée par des agents pathogènes. Une envie fréquente d'uriner est caractéristique de l'évolution chronique de la pyélonéphrite. En outre, les femmes ont mal au dos, la température corporelle augmente, des frissons et l'urine devient trouble en raison du mélange de pus et de sang.

Maladie d'urolithiase. Des mictions fréquentes avec du sang sont souvent un signe de lithiase urinaire, car les calculs peuvent endommager la muqueuse des voies urinaires, ce qui peut provoquer des douleurs et des saignements. En outre, les symptômes de cette maladie peuvent être une interruption du flux urinaire, des douleurs dans le bas-ventre et le long des voies urinaires, qui sont administrées à l'intérieur de la cuisse et aux organes génitaux..

Atonie de la vessie. Avec cette maladie, les parois de la vessie ont un ton affaibli. L'atonie de la vessie se manifeste par une envie fréquente d'uriner, dans laquelle une petite quantité d'urine est libérée.

Une vessie hyperactive. Cette condition est une complication d'autres maladies du système urinaire, dans lesquelles l'activité des récepteurs nerveux dans les parois de la vessie augmente, ce qui se manifeste par une envie fréquente d'uriner.

Maladies des organes génitaux féminins

Myome de l'utérus. Aux premiers stades de la maladie, il n'y a que des irrégularités menstruelles, des douleurs abdominales basses, des métrorragies. Une fois que la tumeur a atteint une taille significative, elle commence à serrer la vessie, ce qui se traduit par une envie fréquente d'uriner.

Prolapsus de l'utérus. Cette condition entraîne le déplacement de tous les organes situés dans le petit bassin, en particulier la vessie. Par conséquent, les patients souffrent de règles abondantes, de douleurs dans le bas-ventre, de saignements utérins, ainsi que de mictions fréquentes et d'incontinence urinaire..

Maladies du système endocrinien

Les mictions fréquentes et abondantes chez les femmes peuvent être causées par des troubles endocriniens, tels que le diabète sucré et le diabète insipide..

Diabète. Avec cette maladie, le corps manque d'insuline, ce qui entraîne une augmentation du taux de sucre dans le sang et l'urine. Le glucose est capable de transporter des molécules d'eau sur lui-même, donc lorsqu'il est activement excrété du corps dans l'urine, il absorbe de l'eau, provoquant des mictions fréquentes.

Diabète insipide. Cette maladie se caractérise par une forte soif et une augmentation du débit urinaire quotidien en raison d'un dysfonctionnement du système hypothalamo-hypophysaire.

Maladies cardiovasculaires

L'apparition de mictions fréquentes avec des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins s'explique par le fait que pendant la journée, le liquide s'accumule dans les tissus du corps, qui est activement excrété la nuit, provoquant une nycturie la nuit.

Mictions douloureuses et fréquentes chez les femmes: causes

Des mictions fréquentes chez les femmes souffrant de douleur, accompagnées d'autres symptômes désagréables (crampes et sensation de brûlure dans l'urètre, maux de dos, sang et pus dans les urines, fièvre, faiblesse générale, transpiration excessive, etc.) peuvent indiquer une inflammation des organes système génito-urinaire.

Le plus souvent, les symptômes ci-dessus sont observés dans des maladies telles que:

  • cystite;
  • urétrite;
  • la chlamydia;
  • blennorragie;
  • trichomonase.

La miction fréquente chez les femmes atteintes de maladies sexuellement transmissibles s'explique par le fait que les organes des systèmes reproducteur et urinaire sont étroitement liés les uns aux autres. Par conséquent, un processus infectieux qui s'est développé dans la vessie ou l'urètre peut se propager aux organes génitaux et vice versa. Par exemple, de nombreuses femmes présentent une combinaison d'inflammation de l'urètre et de la muqueuse vaginale.

L'infection peut pénétrer dans les organes génitaux en remontant, c'est-à-dire de l'urètre dans le vagin et plus loin dans l'utérus et les appendices. Et aussi du vagin aux voies urinaires, à la vessie et même aux reins.

La raison des mictions fréquentes et douloureuses chez les femmes peut résider dans une irritation de la muqueuse vaginale, par exemple, si les règles d'utilisation de tampons hygiéniques ne sont pas respectées.

De plus, les mictions après les rapports sexuels sont fréquentes, ce qui est également associé à une irritation des tissus du vagin. Cette condition passe, donc la douleur et la brûlure chez les femmes disparaissent le lendemain. Mais il convient de noter qu'à ce moment, les mécanismes de protection de la muqueuse irritée sont affaiblis, il existe donc un risque de pénétration de microbes pathogènes dans le corps..

Miction nocturne fréquente chez une femme: causes

La miction fréquente chez les femmes la nuit peut également être due à la fois à des conditions physiologiques et à diverses maladies..

La nycturie la nuit peut être causée par les menstruations, la grossesse et la ménopause..

Si nous parlons de maladies, les mictions nocturnes fréquentes chez les femmes sont le plus souvent un symptôme d'urétrite, de cystite, de diabète sucré et de diabète insipide, d'insuffisance rénale chronique et de maladies du système cardiovasculaire..

Mictions fréquentes et indolores chez les femmes pendant la grossesse: causes

Pendant la grossesse, une femme peut éprouver de nombreux inconvénients tels que des nausées, de la somnolence, une faiblesse générale, des maux de dos et des mictions fréquentes sans douleur, ce qui est normal..

Pendant la grossesse, le corps d'une femme modifie les niveaux hormonaux, le métabolisme, une augmentation du volume de sang en circulation, ce qui crée une charge supplémentaire sur le système urinaire. Par exemple, le liquide amniotique est renouvelé toutes les 2-3 heures, ce qui ne peut qu'affecter la diurèse d'une femme enceinte..

Mais le facteur le plus important qui provoque des mictions très fréquentes chez les femmes pendant la grossesse est une augmentation de la taille de l'utérus, qui appuie sur la vessie, la forçant à se vider. Il y a aussi une tendance - plus la période est longue, plus la miction est fréquente. De plus, les femmes enceintes se caractérisent également par des mictions nocturnes fréquentes..

De plus, pendant la grossesse, des troubles tels que la sécrétion spontanée de petites portions d'urine lors de la toux et du rire peuvent survenir. Mais même cela est considéré comme la norme en attendant le bébé..

Mictions fréquentes avec la ménopause

Les œstrogènes dans le corps sont responsables non seulement de la possibilité de fécondation de l'œuf, mais également du tonus musculaire du vagin et de l'urètre. Ces hormones favorisent l'apport sanguin actif aux organes du système génito-urinaire, y compris l'urètre. Pour cette raison, le tonus normal de la membrane musculaire des voies urinaires est maintenu.

Par conséquent, lorsque le fond hormonal change considérablement chez les femmes pendant la ménopause, un affaiblissement du tonus musculaire est observé dans l'urètre, qui se manifeste par des mictions fréquentes. De plus, pendant la ménopause, de nombreuses femmes souffrent d'incontinence urinaire..

En outre, le fait que les œstrogènes affectent la sécrétion d'immunoglobulines, la sensibilité des récepteurs de la vessie et de l'urètre joue un rôle important dans l'apparition de mictions fréquentes chez les femmes qui n'ont pas de cycle menstruel..

À la ménopause, les femmes peuvent se plaindre de mictions fréquentes la nuit et pendant la journée, d'incontinence urinaire et d'une sensation de vessie pleine. En outre, après l'extinction de la fonction reproductrice chez les femmes, le risque de développer des processus infectieux dans les voies urinaires est considérablement augmenté. Par conséquent, les femmes atteintes de ce problème ne feront pas de mal à être examinées par un urologue..

Mictions fréquentes chez les femmes: traitement

Le choix des tactiques de traitement pour les mictions fréquentes dépend directement de la cause de son apparition. Tenez compte des principes de base du traitement.

  • Thérapie antibactérienne. Les médicaments antimicrobiens sont utilisés pour les processus inflammatoires du système urinaire et reproducteur, qui sont causés par des microbes pathogènes. Par exemple, pour la cystite, les médicaments de choix peuvent être Furamag, Norfloxacin, Gentamicin et autres, et pour la pyélonéphrite - Ceftriaxone, Amoxiclav, Metrogyl et autres.
  • Uroantiseptiques. Ce groupe de médicaments comprend la furadonine, la furazolidone, l'uronéphron, le kanefron, l'urolésan et d'autres médicaments utilisés à la fois pour la cystite et l'urétrite et pour la pyélonéphrite..
  • Pré- et probiotiques. Étant donné que dans de nombreuses maladies accompagnées de mictions fréquentes, il y a un changement de la microflore normale dans les voies urinaires et génitales, un élément obligatoire du traitement est la nomination de pré- et probiotiques. Dans ce cas, Lactovit, Linex, Yogurt, Biogaya, Bifiform et autres sont très efficaces..
  • Thérapie spasmolytique. Ce type de thérapie est indiqué pour la lithiase urinaire, car les calculs irritent les voies urinaires et provoquent des spasmes, qui se manifestent par une douleur et une envie fréquente d'uriner. Les patients peuvent se voir attribuer No-shpa, Spazmolgon, Riabal, Drotaverin et autres.
  • Thérapie d'insuline. Ce type de thérapie est utilisé pour le diabète.
  • Traitement chirurgical. Pour la lithiase urinaire, les tumeurs de l'utérus ou de la vessie, l'atonie de la vessie et d'autres maladies, la chirurgie peut être le seul traitement efficace..

Traitement des mictions fréquentes chez les femmes avec des remèdes populaires

Les remèdes populaires pour les mictions fréquentes chez les femmes sont efficacement utilisés en complément du traitement principal.

Considérez les méthodes alternatives les plus efficaces pour traiter ce problème.

  • Décoction d'utérus au bore: 10 grammes de la plante séchée sont versés avec un verre d'eau bouillante et bouillis dans un bain-marie pendant 10 minutes, après quoi ils sont infusés pendant 2-3 heures et filtrés à travers un tamis. Le bouillon doit être pris dans 15 ml 3-4 fois par jour pendant 12 semaines. Une décoction de l'utérus au bore vous permet de normaliser les niveaux hormonaux pendant la ménopause et d'éliminer les envies fréquentes d'uriner.
  • Bouillon de racine d'églantier: 40 grammes de racine d'églantier hachée sont versés avec deux verres d'eau bouillante et bouillis pendant 15 minutes à feu doux, après quoi il est insisté pendant 2-3 heures et filtré. Boire 100 ml de médicament avant les repas 3 à 4 fois par jour.
  • Infusion de feuilles d'airelles: 5 grammes de feuilles d'airelles fraîches ou séchées sont versées avec un verre d'eau bouillante, recouvertes d'un couvercle et laissées infuser pendant 15 à 20 minutes. Boire l'infusion prête à l'emploi et filtrée tout au long de la journée pendant plusieurs gorgées pendant un mois.
  • Infusion d'achillée millefeuille: 7 à 8 grammes de la plante séchée sont versés avec de l'eau bouillante et insistés pendant 30 à 40 minutes, puis filtrés et bu dans 50 ml 3 à 4 fois par jour avant les repas. Important! Les médicaments préparés à base de feuilles d'airelles, de racine d'églantier et d'achillée millefeuille éliminent efficacement l'inflammation de la vessie et de l'urètre.
  • Infusion de stigmates de maïs: 10 grammes de stigmates de maïs hachés doivent être versés avec un verre d'eau bouillante, couvrir et laisser reposer 15 minutes. La perfusion finie doit être filtrée à travers un tamis. Je prends le médicament 100 ml deux fois par jour pour la lithiase urinaire.

Soyez attentif à votre santé et écoutez ses signaux, dont l'un est l'augmentation de la miction, car toute pathologie du système urinaire peut affecter la fonction reproductrice d'une femme.

Dans ce sujet, nous avons analysé en détail les causes et la façon de traiter les mictions fréquentes chez les femmes avec des remèdes traditionnels et populaires. Nous serons heureux si notre article vous est utile. Nous vous serions reconnaissants de vos commentaires sur ce sujet..

Causes des mictions fréquentes chez les hommes et méthodes pour se débarrasser de la maladie

Des mictions fréquentes chez les hommes indiquent des troubles du système génito-urinaire. L'irritation des récepteurs de la membrane muqueuse de la vessie et de l'urètre conduit à l'activation des centres de miction correspondants dans le cortex cérébral. Mais lorsqu'un processus inflammatoire apparaît dans le système génito-urinaire, il y a de fausses envies d'uriner..

Le concept de la norme

La capacité de la vessie est de 300 ml. Un léger changement de son volume peut être observé à basse température ambiante, un changement brusque de l'état psycho-émotionnel, avec une agitation accrue. La vidange complète s'effectue en une seule fois. Seulement 75% de tout le liquide consommé est converti en urine. Les pourcentages restants sont excrétés dans la sueur, la salive et les matières fécales.

Normalement, la miction se produit jusqu'à 6 fois par jour. 1,5 à 2 litres d'urine sont libérés. Une augmentation de son montant entraîne de fréquents déplacements aux toilettes. Il s'agit d'une réponse physiologique normale à l'hypothermie, à l'apport hydrique, à l'anxiété et à la peur. Au niveau physiologique, il est possible de supprimer l'envie d'uriner, de contrôler la plénitude de l'organe.

Les caractéristiques individuelles du corps suggèrent l'excrétion d'urine jusqu'à 8 fois par jour. La pathologie est considérée comme l'excrétion d'urine plus de 9 fois.

En général, tout le cycle d'excrétion urinaire peut être divisé en 2 étapes: remplissage, excrétion.

Le remplissage est régulé par l'activité du système nerveux central et de la moelle épinière. À ce stade, l'urine s'accumule, mais le sphincter supérieur la retient. Lorsque le volume requis est atteint, les muscles de l'organe se contractent - l'urine est excrétée. En cas de perturbations du travail du système nerveux ou génito-urinaire, ce processus physiologique est effectué plus souvent qu'il ne le devrait.

Raisons principales

La principale cause de fréquence urinaire chez l'homme est une infection des voies urinaires. Les micro-organismes pathogènes provoquent une irritation des cellules de la membrane muqueuse de la vessie, par conséquent, il y a une envie accrue d'utiliser les toilettes.

La zone de localisation de l'inflammation ne joue pas de rôle. Tout dépend uniquement du type de processus inflammatoire.

Les causes les plus courantes de ce problème sont:

La maladie peut être aiguë ou chronique. Une caractéristique est que l'envie survient soudainement, elles sont insupportables. Lorsque vous essayez d'aller aux toilettes, seule une petite quantité d'urine est observée. Un symptôme concomitant fréquent est une sensation de vidange incomplète de la vessie, une détérioration de la puissance, un processus difficile d'excrétion urinaire, lorsqu'il est nécessaire de surcharger les muscles..

  • Adénome de la prostate.

Une maladie de nature bénigne, dans laquelle il y a une hyperplasie des tissus de la prostate, avec son augmentation supplémentaire. Elle est diagnostiquée beaucoup moins fréquemment chez les jeunes que chez les personnes âgées. Le trait caractéristique est l'envie d'uriner sans résultat, surtout la nuit, ou l'incontinence urinaire incontrôlée. Avec la progression de la maladie, l'écoulement d'urine devient lourd, le flux est faible, intermittent. Cas critique - rétention urinaire.

Une maladie qui signifie une prolifération du tissu prostatique, la survenue d'une obstruction de l'urètre. Les symptômes sont similaires à ceux de l'adénome.

L'inflammation de la vessie s'accompagne souvent de douleurs aiguës et de brûlures, d'un trouble de l'urine, de la présence d'impuretés, mais il peut simplement s'agir d'uriner fréquemment sans douleur. La température monte également, le patient frissonne, il y a une perte de force. Un traitement immédiat est nécessaire, car le passage de la forme aiguë à la forme chronique est possible.

  • Maladie d'urolithiase.

Des pierres, du sable ou du sel se forment dans le bassin rénal, les uretères et la vessie. Le besoin fréquent d'uriner chez l'homme n'est que l'un des symptômes qui inquiètent le moins. Lorsque les calculs traversent l'uretère ou l'urètre, il y a une douleur intense. La colique rénale peut commencer.

  • Pyélonéphrite ou glomérulonéphrite.

Une maladie rénale complexe et certainement mortelle. La miction fréquente s'accompagne d'un certain nombre d'autres symptômes.

Avec la pyélonéphrite, le principal symptôme est une douleur sourde et douloureuse irradiant vers la région lombaire. Son intensité peut varier en fonction du type d'inflammation et de la présence de complications. Accompagné d'une forte fièvre jusqu'à 41 degrés, des frissons, de la faiblesse.

La glomérulonéphrite se caractérise par la présence de fièvre, d'œdème, d'une augmentation de la pression artérielle, d'une diminution de la quantité d'urine, d'impuretés sanguines.

  • Diabète.

Cette maladie est associée à une violation du métabolisme des glucides. Pendant longtemps, il est asymptomatique. Le premier symptôme est la miction fréquente, surtout la nuit. Dans le même temps, la quantité de fluide libérée est augmentée. Aussi, le patient est souvent tourmenté par la soif, les démangeaisons de la peau, en particulier dans la région génitale. La capacité de travail diminue fortement, une fatigue chronique, une léthargie apparaissent, des problèmes d'érection apparaissent, une infertilité peut se développer.

À la base, il s'agit d'une défaillance du système urinaire. Normalement, 60% du liquide est libéré pendant la journée et 40% la nuit. En cas de violation, ce ratio change. Ensuite, les mictions nocturnes sont fréquentes chez les hommes. Dans ce cas, une personne va aux toilettes plus de 2 fois. Une telle miction nocturne chez les hommes est une pathologie. La cause du problème réside dans l'altération de l'apport sanguin aux reins en raison de maladies du système cardiovasculaire. Par conséquent, des mictions fréquentes la nuit ne peuvent être que le symptôme de problèmes plus graves..

Il s'agit d'une maladie dans laquelle l'urètre devient enflammé en raison de la défaite de divers micro-organismes pathogènes. C'est l'une des raisons les plus courantes. L'urètre est facilement exposé à toutes les infections.

  • "Maladie de l'ours".

L'envie d'uriner survient immédiatement après une excitation intense.

  • Vessie hyperactive.

Avec cette pathologie, le processus inflammatoire est absent. Les mictions fréquentes sont dues à l'hyperfonctionnement du muscle de la vessie, qui est constamment actif. Une vessie hyperactive chez les hommes est une caractéristique individuelle. Les personnes atteintes de ce phénomène souffrent d'une envie régulière pendant la journée et la nuit. La présence même d'une petite quantité de liquide à l'intérieur est ressentie de manière aiguë par une personne, pour la plupart des gens, ce désir ne survient que lorsque la vessie est pleine. Il y a l'incontinence, dans laquelle les représentants du sexe fort n'ont pas le temps d'atteindre les toilettes. Dans ce cas, des contractions incontrôlées des muscles de la vessie se produisent, après quoi elle est vidée. Mais cela n'arrive pas toujours.

  • Rétrécissement de l'urètre.

Il s'agit d'un rétrécissement congénital ou acquis des voies urinaires. Avec cette pathologie, il y a des difficultés à uriner, l'assaut du jet s'affaiblit progressivement.

  • Les infections sexuelles.

Les infections sexuellement transmissibles telles que la trichomonase, la syphilis, la chlamydia et la gonorrhée sont les principales causes de mictions fréquentes chez les hommes. Les agents pathogènes infectent la prostate et les vésicules séminales. La douleur, les crampes et une odeur désagréable de décharge sont également des symptômes de ces maladies..

  • Dommages à un site du cerveau ou de la moelle épinière.

Avec des changements pathologiques dans le centre pontin de la miction, la matière grise péri-canalaire et le cortex cérébral, il y a une violation de la coordination des muscles du plancher pelvien. Dans ce cas, l'urine est libérée de manière incontrôlable au moindre stress: tousser ou courir, rire.

Les mictions fréquentes ne doivent pas être ignorées car elles peuvent être le symptôme de nombreuses maladies. Un traitement rapide garantit la préservation de la santé de l'homme et l'absence de problèmes à l'avenir.

Diagnostique

Une envie fréquente d'uriner chez les hommes crée un certain inconfort, car une personne doit être près des toilettes, ce qui n'est pas toujours possible. En raison des déplacements constants aux toilettes la nuit, il existe un risque élevé d'insomnie, d'irritabilité, de diminution des performances, de diminution du tonus général et de fatigue chronique..

De plus, le manque de traitement rapide de cette pathologie est la raison de l'aggravation de la maladie sous-jacente et de sa transition vers une forme chronique. Par conséquent, dès les premiers signes - des visites plus fréquentes aux toilettes, vous devez consulter un médecin et passer les tests nécessaires.

Lorsque vous allez voir un médecin, vous devez en savoir le plus possible sur la nature de votre problème. Il peut poser des questions pour déterminer la cause de la maladie. Il sera nécessaire de répondre aux questions suivantes:

  • Quand il y a des mictions fréquentes?
  • Quelles étaient les conditions préalables, y avait-il quelque chose d'inhabituel?
  • Quelle est la base de la nutrition, y a-t-il de mauvaises habitudes?
  • Combien de partenaires sexuels, la contraception est-elle utilisée?
  • Y a-t-il des maladies héréditaires?

De plus, un rendez-vous peut être pris pour de telles études: prise de sang, biochimie sanguine, analyse d'urine. De plus, une recherche instrumentale doit être effectuée si les analyses forment une image indistincte de la maladie sous-jacente.

Thérapie traditionnelle

Le traitement des mictions fréquentes chez les hommes sans douleur est effectué uniquement par le médecin traitant. L'urologue doit envoyer le patient pour diagnostic et, après avoir déterminé le type de maladie, son stade, prescrire un traitement complet utilisant des médicaments.

Peut-être la nomination de pilules telles que:

  • Vesicar. Il est prescrit pour la vessie hyperactive, contre-indiqué pour les problèmes rénaux, le glaucome. La dose quotidienne est de 5 mg le matin. Effets secondaires: bouche sèche, indigestion.
  • Minirin. Il est prescrit par un médecin pour le diabète insipide et la nycturie selon les indications individuelles. Les effets secondaires comprennent: maux de tête, spasmes, nausées, bouche sèche.
  • Nativa. Le médicament est classé parmi les hormones de l'hypothalamus, il est prescrit selon les indications individuelles. Effets secondaires: convulsions, maux de tête, conjonctivite, œdème. Interdit aux enfants de moins de 6 ans.
  • Kanephron. Il est prescrit pour la cystite, les maladies rénales. Ils ressemblent à des dragées. La dose est de 2 pièces. 3 fois par jour avec de l'eau. Parmi les réactions indésirables, on observe les suivantes: réactions allergiques, indigestion.

De plus, la prise d'un complexe vitaminique peut aider. La préférence doit être donnée aux vitamines: E, B, C, ainsi qu'au carotène, à la pectine et aux acides gras oméga-3. Leur utilisation en combinaison avec un régime accélérera le début de la récupération. Les vitamines auront les effets positifs suivants:

  • Inhibition des processus inflammatoires;
  • Normalisation de la fonction rénale;
  • Élimination des toxines du corps;
  • Amélioration de la circulation sanguine;
  • Renforcer l'immunité.

Traitement à domicile

Comment traiter les mictions fréquentes chez les hommes à la maison? Pour ce faire, vous devez suivre le régime alimentaire prescrit et utiliser des recettes de médecine traditionnelle. Bien sûr, cela est possible à condition que le stade précoce de la maladie des voies urinaires, l'absence de contre-indications médicales.

Tout d'abord, vous devez limiter votre consommation quotidienne de sel. Cela réduira le stress sur les reins. Il ne peut pas être complètement exclu de l'alimentation, car l'équilibre eau-électrolyte est maintenu grâce au chlorure de sodium.

De plus, vous devez suivre ces règles:

  • Ne mangez pas trop;
  • Boire beaucoup d'eau propre ordinaire (au moins 1,5 litre par jour);
  • Refusez les plats épicés, fumés, les produits semi-finis, la restauration rapide;
  • Mangez des aliments sains: céréales, fruits, fruits de mer;
  • Abandonnez l'alcool, le tabac et les drogues.

L'utilisation de méthodes de médecine traditionnelle peut également avoir un effet bénéfique sur l'état du patient..

  • Une décoction de millepertuis et millefeuille. Prenez 5 g de chaque plante, sèche ou fraîche, versez 1 cuillère à soupe. eau chaude. Laissez infuser pendant 10 minutes, puis buvez. Vous pouvez utiliser cette infusion au lieu du thé trois fois par jour pendant une semaine entière..
  • Compresse d'oignon. Vous devez prendre 1 gros oignon frais, le râper sur une râpe fine. Mettez le gruau obtenu sur un chiffon en coton et couvrez-le de gaze. La place de la compresse est dans le bas de l'abdomen. Retirer le mélange fixé après 2 heures, rincer la peau à l'eau tiède. De plus, il est recommandé d'utiliser une décoction de persil, camomille et sauge.
  • Huile d'olive. Utilisez un produit de qualité dans la mesure du possible. Prenez environ 15 ml d'huile à jeun. Vous pouvez manger en une demi-heure. Il est recommandé de prendre l'huile pendant environ 2 mois. Dans le même temps, les raisins et les pommes, ainsi que les pastèques, les melons, les citrouilles et les courgettes doivent être exclus de l'alimentation..
  • Teinture d'alcool d'un œuf. Mélanger 100 ml d'alcool pur avec 2 œufs crus et remuer jusqu'à consistance lisse. Prenez le mélange obtenu dans 15 ml. Buvez une partie immédiatement, le reste - à intervalles réguliers d'une heure. Ne pas consommer l'estomac vide. Vous pouvez appliquer ce traitement pendant 3 jours consécutifs..
  • Bain de prêle. Versez 50 g de cette plante avec de l'eau bouillante et laissez infuser pendant une heure. En filtrant le bouillon obtenu, prenez un bain de siège. S'il a déjà refroidi, réchauffez-le à température ambiante. La durée du traitement est de 10 jours.
  • Compresse de chou blanc. Il est nécessaire de prendre 2-3 grandes feuilles d'une tête de chou. À l'aide d'un pansement, fixer à la place de la saillie de la vessie et laisser une nuit. Jeter les feuilles le matin. Vous pouvez répéter cette procédure inoffensive tous les jours pendant une semaine..

Mesures préventives

Il est beaucoup plus facile de prévenir le développement d'une pathologie que de la guérir. Pour cela, les médecins recommandent:

  • Utiliser une barrière de protection pendant les rapports sexuels pour éviter les maladies sexuellement transmissibles;
  • Manger sainement pour éviter les calculs ou le sable dans les reins et les voies urinaires
  • Diagnostiquez s'il y a des symptômes suspects, examinez régulièrement votre corps.

La médecine moderne peut guérir même les maladies les plus complexes. Mais il est très important de consulter un médecin en temps opportun..

Mictions fréquentes chez les femmes et les hommes: que faire?

Pourquoi voulez-vous souvent aller aux toilettes de manière modeste? Diabète, prostatite, grossesse ou infection

Christopher Kelly Cardiologue, M.D., Université Columbia

Mark Eisenberg Cardiologue, M.D., Université Columbia

Les mictions fréquentes, également appelées polyurie, peuvent être à la fois un inconvénient gênant et un symptôme d'une maladie grave. La plupart des gens urinent six à huit fois par jour. Si vous vous relevez plusieurs fois d'un petit besoin pendant la nuit (appelé «nycturie»), cela peut être dû à une consommation accrue d'eau, de caféine ou d'alcool. Dans le même temps, cela peut indiquer un diabète ou des problèmes rénaux. Découvrons-le.

En règle générale, discuter des habitudes d'hygiène de quelqu'un est aussi impoli que de poser des questions sur son poids ou ses opinions politiques. "Tu es là depuis longtemps, est-ce que tout va bien? Pour la quatrième fois ce matin?" C'est très désagréable. Crois moi.

Mais si vous passez devant le bureau de votre patron pour la cinquième fois le matin, la situation devient délicate. Agitez encore votre main? Ou, en regardant le sol, aller au but? Vous savez que vous urinez beaucoup, ils savent que vous urinez beaucoup, mais la question principale reste en suspens: pourquoi urinez-vous beaucoup??

Que faire? Réserver un siège côté couloir lors de l'achat de billets d'avion? Changer de toilettes pour arrêter de bavarder sur votre petite vessie? Ou peut-être que ce flux peut être ralenti et donner une pause à la vessie.?

Vous écrivez juste beaucoup. Pourquoi?

Splash dans des litres de caféine ou d'eau. Bien sûr, consommer beaucoup d'eau (ou tout autre liquide) conduit à des mictions fréquentes. En outre, boire huit verres d'eau par jour est complètement facultatif; personne ne peut savoir d'où vient ce chiffre, mais il serait plus raisonnable d'étancher votre soif au besoin et de maintenir une couleur jaune pâle ou claire de l'urine.

L'alcool et la caféine sont diurétiques, ce qui explique les longues files d'attente aux toilettes des bars. Essayez de réduire la quantité, surtout avant de vous coucher..

L'utérus ne respecte pas l'espace personnel de la vessie. Pendant la grossesse, le corps retient un surplus de liquide pour maintenir le bébé dans l'abdomen. Lorsque les niveaux d'hormones et les besoins en liquides changent, des voyages supplémentaires peuvent être nécessaires. De plus, le fœtus en croissance appuie sur la vessie et l'empêche de se remplir. En conséquence, vous devez le vider plus souvent, car les reins produisent un volume constant de liquide..

Prendre de nouveaux médicaments. Les diurétiques (diurétiques) stimulent littéralement la production d'urine, car ce processus abaisse la tension artérielle. (D'une certaine manière, vous évacuez l'excès de liquide de votre sang.) De plus, certains médicaments contre l'hypertension, les antidépresseurs et les sédatifs peuvent affecter les hormones de la vessie, modifiant ainsi votre visite aux toilettes. Assurez-vous de consulter votre médecin avant d'arrêter tout médicament ou de passer à un nouveau médicament.

Vessie débordante - et rien ne se passe

La seule chose pire qu'une miction constante peut être le manque de soulagement. Si vous avez l'impression d'avoir une vessie pleine mais que vous ne pouvez pas faire sortir une goutte, vous pouvez avoir une rétention urinaire.

Chez les hommes, la cause la plus fréquente de rétention urinaire est une hypertrophie de la prostate. Les autres causes probables comprennent les médicaments, les accidents vasculaires cérébraux, la sclérose en plaques et les lésions de la moelle épinière. Les principaux méchants parmi les médicaments sont les antihistaminiques, les décongestionnants, les antidépresseurs tricycliques et les anesthésiques généraux (si le problème survient dans les heures qui suivent la chirurgie).

La rétention urinaire nécessite une attention médicale urgente, car l'urine stagnante peut facilement s'infecter. De plus, une vessie gonflée peut entraîner des douleurs difficiles à imaginer. Imagine que tu veux aller aux toilettes à la folie, comme la dernière fois, mais tu ne peux rien y faire.

Le traitement à court terme consiste à insérer un cathéter dans l'urètre pour vider la vessie. Après cela, un traitement à long terme commence, consistant à prendre des médicaments pour maintenir l'urètre dilaté..

Causes des mictions fréquentes nécessitant un traitement

Vous vous sentez étourdi et / ou soif. Il est normal de se débarrasser de l'excès de liquide. Il n'est pas normal d'aller aux toilettes comme un cheval qui court une fois déshydraté. Si cela vous arrive et que vous ne prenez pas de diurétiques, cela pourrait être un signe de diabète..

Avec cette maladie, tellement de sucre s'accumule dans le sang que les reins doivent produire de l'urine supplémentaire et éliminer l'excès d'urine. En conséquence, le corps a constamment soif et essaie de reconstituer le liquide perdu. Consultez votre médecin et faites des analyses d'urine et de sang. Si vous vous sentez très étourdi et faible, quel que soit le liquide que vous buvez, appelez une ambulance.

L'urine sort goutte à goutte, même si vous poussez aussi fort que vous le pouvez. Hommes: vous vous souvenez comment vous avez imprimé votre nom dans la neige? Avec une telle précision qu'ils pourraient même parsemer le «e»? Êtes-vous passé au code Morse? La prostate est à blâmer. Cet organe est situé autour de l'urètre (le tube qui vide la vessie) à l'entrée du pénis.

En vieillissant, votre prostate grossit et commence à bloquer l'écoulement de l'urine. Il devient plus difficile de pousser l'urine au-delà de la prostate, de sorte que la vessie déborde constamment. Un tas de médicaments et de procédures peuvent réduire la prostate et ajuster le jet.

Brûlure ou douleur en urinant. Vous avez très probablement une infection des voies urinaires (IVU). La plupart des femmes souffrent de cette infection au moins une fois dans leur vie. Les infections urinaires ne sont pas si courantes chez les hommes, mais avec l'âge, elles commencent à prévaloir dans le sexe fort.

Il est également possible que vous ayez une maladie sexuellement transmissible (MST). Les tests d'urine les plus simples aident généralement à établir le diagnostic. Le traitement consiste généralement en des antibiotiques. Si les symptômes surviennent fréquemment et que les antibiotiques ne sont pas utiles, vous pouvez avoir une maladie rare appelée cystite interstitielle (ou syndrome de la vessie irritable).

Des fuites d'urine se produisent, en particulier en toussant ou en riant. Malheureusement, ce n'est pas seulement la peau qui s'affaisse avec l'âge. Les muscles pelviens se relâchent également un peu et, par conséquent, la vessie commence à mieux retenir son contenu. Une pression soudaine sur l'abdomen - en soulevant des objets lourds ou en riant de manière hystérique - resserre la vessie et fait sortir un peu d'urine.

Cette condition, connue sous le nom d'incontinence urinaire d'effort (due à une pression physique sur la vessie), est généralement traitée avec des médicaments et des exercices de Kegel. Pour ceux qui ne connaissent pas les exercices de Kegel, il s'agit de la tension systématique des muscles que vous utilisez normalement pour arrêter la miction. Essayez un peu de pratique pendant les réunions.

Il y a une envie soudaine et violente d'uriner, mais sinon ça va. Asseyez-vous à votre bureau, en pensant au vôtre, quand soudainement la vessie commence à appeler activement l'attention. Vous allez aux toilettes, mais dès que vous entrez dans la position de départ, votre vessie se calme. Vous pouvez avoir une vessie hyperactive qui essaie souvent et soudainement de se vider sans avertissement.

Les muscles le long de la paroi de la vessie se contractent brusquement même lorsqu'elle n'est pas pleine, et ils ne se soucient pas du tout que vous soyez loin des toilettes. Imaginez être attaché à une bombe avec seulement cinq secondes à cocher.

Les médicaments aident généralement à calmer les muscles de votre vessie. N'hésitez pas, consultez un médecin.

Quand appeler une ambulance

Douleur dans le petit bassin avec fièvre, frissons et / ou vertiges. Une infection grave de la vessie peut se propager aux reins et pénétrer dans la circulation sanguine, mettant ainsi votre vie en danger. Parce que les reins sont proches de la colonne vertébrale, l'infection provoque souvent des douleurs d'un ou des deux côtés du bas du dos. Appelez immédiatement une ambulance, vous avez besoin de liquides IV et d'antibiotiques.

Vous n'avez absolument aucun contrôle sur votre miction et / ou vos selles. Un accident vasculaire cérébral ou des problèmes de moelle épinière tels que des saignements, un gonflement ou un traumatisme peuvent endommager les nerfs menant à la vessie et aux intestins. C'est une urgence. Allongez-vous et appelez une ambulance.

Disons que vous êtes un fan d'urine fréquent pour l'une des raisons ci-dessus. Vous regardez le nouveau film de James Bond dans une salle de cinéma bondée et votre siège est au centre de la rangée. Vous avez envie d'aller aux toilettes, mais Daniel Craig est sur le point d'enlever sa chemise, et vous n'avez pas du tout envie de demander à tous les voisins de la rangée de détourner le regard de l'écran. Vous décidez d'être patient et essayez de vous distraire avec du pop-corn. Mais attendez, votre mère ne vous a-t-elle pas prévenu dans votre enfance que vous ne pouvez pas vous garder à l'intérieur, sinon votre vessie va éclater?

Une vessie adulte saine peut contenir un demi-litre d'urine. En règle générale, la vessie commence à se rappeler lorsqu'elle est à moitié pleine (à ce stade, il est clair que dans un proche avenir, il y aura un voyage aux toilettes). Si vous commencez à endurer le remplissage maximal de la vessie, alors cet organe. n'éclatera pas. Il ignorera simplement vos protestations et se videra dans votre pantalon. Préparez des excuses convaincantes pour vos voisins au cas où.

Pour des questions médicales, assurez-vous de consulter un médecin à l'avance

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Régime alimentaire pour un bébé de 10 mois allaité

Analyses

L'élaboration d'un menu pour enfants est un processus qui requiert l'attention des parents. Si jusqu'à dix mois, le bébé ne mange que du lait maternel, il vaut la peine d'introduire des produits alimentaires «adultes» dans son alimentation.

Cholécystite et pancréatite chez la femme enceinte

Conception

La cholécystite aiguë est l'une des affections chirurgicales les plus courantes pendant la grossesse. Parmi les indications non obstétricales d'intervention chirurgicale pendant la grossesse, la cholécystite aiguë occupe la deuxième place après l'appendicite aiguë.

9 faits importants sur les mouvements du fœtus: comment savoir si votre bébé va bien

Nutrition

Bien sûr, toutes les femmes enceintes attendent avec impatience les premiers mouvements fœtaux. Beaucoup de femmes à partir de ce moment sont vraiment conscientes du fait de leur grossesse.

Combien de temps l'enfant commence-t-il à bouger

Nutrition

La durée pendant laquelle le bébé commence à bouger dépend des caractéristiques de la grossesseLe moment de l'apparition de la première agitationLe premier mouvement de l'embryon se produit à 8-9 semaines, mais la femme ne ressent pas encore cette activité, car c'est insignifiant.