Principal / Conception

Que signifie un col court pendant la grossesse?

Le col de l'utérus est la partie la plus importante du système reproducteur féminin. Cela est dû au fait qu'il remplit de nombreuses fonctions. Le principal est protecteur. Le col de l'utérus peut être évalué comme un élément constitutif de la barrière entre les organes génitaux internes et externes..

Dans le même temps, le mucus dans le canal cervical joue un rôle important dans ce cas. Puisque le vagin est cette partie du système reproducteur de la femme qui communique facilement avec le monde extérieur et est capable de transmettre des bactéries, des champignons et des virus au cours de la vie normale.

Normalement, la cavité utérine doit maintenir des conditions aseptiques, si elles sont violées, des processus caractéristiques de l'inflammation se produiront.

Lorsque la grossesse survient, la glaire cervicale change normalement de consistance en épaississant légèrement. Cela crée un obstacle à la pénétration de facteurs environnementaux défavorables, ainsi que d'agents pathogènes pour le fœtus..

  1. Col court pendant la grossesse
  2. Causes d'un col court
  3. Diagnostique
  4. Symptômes
  5. Conséquences d'un col court pendant la grossesse
  6. Que faire avec un col court?
  7. Augmentation du ton
  8. Traitement
  9. Traitement médical
  10. Traitement opératoire
  11. Prévision de l'accouchement
  12. Mesures de prévention
  13. Commentaires

Col court pendant la grossesse

C'est une condition plutôt dangereuse qui causera de nombreux problèmes avec le cours ultérieur de la grossesse, voyez pourquoi:

  1. Cela est dû au fait que le raccourcissement du col de l'utérus entraîne le développement d'une insuffisance isthmique-cervicale.
  2. Dans ce cas, la pathologie conduit à l'incapacité de résister à la charge constamment croissante sur cette partie en raison de la pression constamment croissante du fœtus en croissance ou d'une grande quantité de liquide amniotique.
  3. En conséquence, une telle image pathologique conduit à la formation d'un travail accéléré. Si cette condition est détectée, vous devez immédiatement contacter un spécialiste pour la sélection ultérieure de la méthode de traitement optimale, ainsi que pour surveiller l'état et maintenir la grossesse..

Causes d'un col court

De nombreuses femmes, en particulier pendant la grossesse, sont intimidées par le diagnostic d'un col court, afin de découvrir la cause des symptômes apparus, elles sont obligées de consulter un spécialiste.

Les raisons du développement d'un col court sont nombreuses, parmi lesquelles les plus courantes et les plus étudiées:

  • Défauts de l'appareil héréditaire, troubles qui surviennent pendant la période de développement intra-utérin et la période de croissance et de puberté. Cela se manifeste généralement par des anomalies structurelles, ainsi que par une insuffisance congénitale d'hormones sexuelles féminines, impliquées dans la formation finale de l'organe. Ce sont des pathologies telles que diverses formes d'infantilisme et le sous-développement du canal cervical..
  • Déséquilibre hormonal. Habituellement, cela se produit déjà pendant la période de grossesse apparue, il peut se manifester par la menace d'une fausse couche spontanée. Dans la plupart des cas, il sera asymptomatique et le diagnostic n'est posé à une femme qu'après une échographie. Une surabondance d'hormones sexuelles mâles - androgènes - peut également être référée à ce groupe. De nombreux facteurs provoquent une augmentation de leur production.
  • Effets traumatiques sur le col de l'utérus, le plus souvent mécaniques. Il s'agit notamment de la chirurgie cervicale étendue, du curetage diagnostique et de l'avortement.
  • Dysplasie des tissus conjonctifs. Dans ce cas, il y aura une augmentation du niveau de relaxine.

Diagnostique

Actuellement, le diagnostic d'un col court peut être facilement posé après des méthodes de diagnostic courantes. Ces études peuvent être menées dans de nombreux hôpitaux.

Étapes de diagnostic:

  • La détection d'une telle pathologie intervient généralement après le premier dépistage..
    Le diagnostic commence à partir du moment où une femme arrive pour la première fois dans les établissements médicaux pour le diagnostic de grossesse et l'enregistrement ultérieur. Dans ce cas, le médecin procède sans faute à un examen vaginal numérique. Dans ce cas, la domina du col de l'utérus, sa consistance, ainsi que la perméabilité et l'état du canal cervical sont évalués.
  • Inspection du cou dans les miroirs. C'est également l'une des méthodes d'examen obligatoire d'une femme lors de toute visite chez un gynécologue, tandis que le grenier est un diagnostic plus précis. Dans ce cas, l'état du pharynx externe est évalué.
  • Procédure d'échographie. C'est l'une des méthodes de diagnostic principales et les plus fiables. Il permet de mesurer avec précision la longueur du cou, le degré d'ouverture du canal cervical dans ses différentes parties. En outre, cette méthode est très populaire en raison de sa sécurité et de sa capacité à contrôler l'état et l'efficacité de la thérapie..

Symptômes

L'ouverture du canal cervical, ainsi que le raccourcissement du col de l'utérus, se manifestent par les symptômes suivants:

  • L'émergence de sensations désagréables dans le bas-ventre, la colonne lombaire. Leur nature est surtout douloureuse, mais ils peuvent devenir des crampes.
  • Une sensation de lourdeur dans la zone vaginale, semblable à un objet étranger.
  • L'apparition aux stades initiaux des sécrétions de couleur transparente et de consistance épaisse, elles ne seront pas abondantes. En cas de fuite de liquide amniotique, ils augmentent et acquièrent une consistance plus liquide. En outre, dans certains cas, des traînées de sang peuvent apparaître, ce qui est un signe défavorable..
  • Le symptôme le plus dangereux est l'apparition de sécrétions utérines et des voies génitales rouges ou brunes..

Conséquences d'un col court pendant la grossesse

Conséquences possibles:

  • Un col court et, par conséquent, une insuffisance isthmique-cervicale, ce sont des conditions qui provoquent le développement d'une naissance prématurée, ainsi que la menace d'une fausse couche spontanée et d'une fausse couche.
  • En présence de fuite de liquide amniotique, il existe un risque d'infection à la fois du liquide amniotique et du fœtus. De plus, une placentite peut survenir. Au début de la grossesse, un cou court non diagnostiqué et incontrôlé entraîne généralement une infection du fœtus, le développement d'une fausse couche habituelle ou une infertilité en conséquence.
  • À une date ultérieure, c'est le développement de la naissance prématurée. Un résultat favorable dépend du moment de la livraison. À court terme, il s'agit d'un risque élevé de donner naissance à un fœtus non viable..

Que faire avec un col court?

Actions pour un col court:

  • À 20 semaines. Pendant cette période, le risque de développer un fœtus non viable est très élevé. Avant 21 semaines, la perte d'un enfant est considérée comme une fausse couche. Mais déjà pendant cette période, la croissance active et la prise de poids commencent, de sorte qu'un cou court constitue une grande menace. Pour l'éliminer, la question de l'intervention chirurgicale associée à une hormonothérapie est en cours de résolution..
  • À 30 semaines. À ce moment, une femme part généralement en congé de maternité et il y a une diminution de son activité physique et de sa capacité à contrôler son état. Le fœtus acquiert la viabilité, mais néanmoins, si une menace se développe, une thérapie de conservation est effectuée pour prolonger la grossesse.
  • À 32 semaines. C'est la période du dernier dépistage lorsque la mesure finale du col de l'utérus est effectuée. Le régime et le traitement resteront les mêmes qu'auparavant. Après une préparation préliminaire, l'enfant naît à part entière et tous ses systèmes se forment. De plus, le problème du retrait des sutures est en cours de résolution et, selon la situation clinique, l'accouchement est possible..

Augmentation du ton

Il s'agit d'un état pathologique caractérisé par une excitation excessive des fibres musculaires en réponse à l'action de facteurs provoquants. De plus, le risque de développer une maladie potentiellement mortelle augmente..

Par conséquent, lorsqu'une femme reçoit un diagnostic de tonus accru et d'un col court pendant la grossesse, un traitement et une éventuelle hospitalisation sont nécessaires.

Traitement

Le traitement d'un col court avec des médicaments est actuellement assez courant. Dans certains cas, il s'avère assez efficace et permet d'éviter les interventions chirurgicales. Le traitement de cette pathologie est à long terme et nécessite une utilisation régulière..

Traitement médical

Les préparatifs:

  • Utrozhestan. Il est principalement utilisé pour le raccourcissement du col de l'utérus causé par des déséquilibres hormonaux, ainsi que leur insuffisance. Il en résulte une diminution des éléments contractiles dans le col. Il s'agit principalement d'une carence en progestérone. Il existe plusieurs formes posologiques d'Utrozhestan, ce sont des capsules et des suppositoires vaginaux. La posologie et le choix de la voie d'administration dépendront des symptômes présents, ainsi que du degré de leur manifestation. La posologie moyenne sera de 200 à 400 mg, à condition qu'elle soit administrée deux fois par jour. Lors de la détection de varices, ainsi que de maladies du foie, il n'est pas recommandé d'utiliser le médicament. L'ingrédient actif est complètement identique à l'hormone naturelle progestérone. Par conséquent, avec le bon rendez-vous et une utilisation régulière, il n'y a pas de contre-indications. L'avantage de l'administration intravaginale est un effet plus rapide et plus local. Il peut être prescrit dès le début du diagnostic et l'administration se poursuit jusqu'à 34 semaines de grossesse. Ceux. Il est capable de protéger la grossesse d'une femme jusqu'à tard.
  • Duphaston. Ceci est un autre analogue de la progestérone naturelle. Il est produit sous forme de comprimés à usage systémique. Le médicament est maintenant largement utilisé dans la pratique gynécologique et obstétricale. Il y a un faible risque d'effets secondaires en le prenant. L'efficacité dépend en grande partie de l'heure de début de l'admission.Par conséquent, lorsqu'il est utilisé dans les premiers stades du développement du raccourcissement, ainsi que dans les cas de grossesse faible, la probabilité d'un effet positif est élevée. Le cours du traitement sera sélectionné en fonction de l'état pathologique.
    Il peut être prescrit dans le mode de thérapie par impulsions avec le développement d'une menace aiguë, ainsi qu'avec un complexe de soutien. La dose moyenne sera de 10 mg lorsqu'elle est prise deux fois. Le traitement par Duphaston se poursuit tout au long de la grossesse jusqu'à 22 semaines.
  • Le sulfate de magnésium est un médicament courant et peu coûteux pour le traitement du col court. L'objectif principal de son élimination par le traitement à la magnésie est de réduire le tonus de l'utérus, ce qui entraîne une diminution du tonus musculaire, ainsi qu'une diminution de la pression dans les parois des vaisseaux sanguins. Il y a une diminution de la pression artérielle et une excrétion de la quantité de liquide formée pathologiquement. L'efficacité ne viendra qu'après la voie d'administration intraveineuse ou intramusculaire. Les restrictions d'admission sont le premier trimestre et immédiatement avant le travail. Nécessite une double injection d'une solution à 25%.
  • Ginipral est un médicament appartenant à la classe des tocolytiques sélectifs. Efficace dans le développement de la menace de naissance prématurée, aide à éliminer l'augmentation du tonus de la paroi utérine, sans interférer avec le passage de l'oxygène à travers le placenta vers le fœtus.
    Il ne peut être prescrit qu'après le début de la 16e semaine de grossesse, en fonction de la gravité des symptômes, le cours le plus optimal est sélectionné. Ginipral ne peut pas être annulé immédiatement.

Autres traitements:

  • Bandage. Il s'agit d'un moyen physique et non médicamenteux de maintenir la grossesse, ce qui est nécessaire pour réduire le tonus musculaire, ainsi que pour réduire la pression sur les personnes pathologiquement altérées ou sujettes au développement d'un raccourcissement du col de l'utérus. Il est fait de matériaux textiles élastiquement, qui assurent une rétention fiable de l'organe avec le fœtus. Une grande importance est attachée à son utilisation correcte, car dans certains cas, une compression de l'organe et de parties du fœtus peut se produire. Il assure une conservation à long terme en dehors de la cavité pelvienne, empêchant l'abaissement, ainsi que la formation correcte de la position. De plus, l'intensité de l'apparition des vergetures est réduite et la tolérance à l'exercice est augmentée. Vous devez commencer à utiliser le bandage dès 18 semaines de grossesse, lorsque le poids du fœtus augmentera. Il doit être porté exclusivement en position couchée avant de sortir du lit..
  • Pessaire obstétrical. C'est un anneau vaginal qui empêche le col de l'utérus de s'ouvrir prématurément. Il peut être administré à partir de la période obstétricale de 25 semaines, en particulier dans les cas où la suture est inefficace ou contre-indiquée. Surtout dans les cas où il existe un risque de blessure aux membranes. Le pessaire est régulièrement traité et retiré dans les 37 à 38 semaines.

Traitement opératoire

Le traitement chirurgical est l'une des méthodes nécessaires pour traiter un col court, ainsi que d'autres facteurs dans le développement de la menace de naissance prématurée. L'un des objectifs est la progression prononcée de cette pathologie..

Les effets suivants sont obtenus avec un traitement chirurgical:

  • L'apparition d'un rétrécissement mécanique dans la zone de l'os interne.
  • Élimination complète de sa lumière.
  • Renforcer les muscles du plancher pelvien et des parois latérales en rétrécissant le col de l'utérus.

De plus, les cas de fausses couches récurrentes ou de défauts anatomiques de l'organe sont des indications pour la suture. Ainsi qu'un changement progressif de sa structure.

L'intervention chirurgicale est effectuée dans la période de 13 à 27 semaines. À une date ultérieure, cela peut être dangereux en raison de la fréquence élevée des complications. S'il existe un risque d'infection du fœtus, la suture est effectuée à partir de 7 semaines.

Prévision de l'accouchement

Dans la plupart des cas, ce sera ambigu, cela est dû à de nombreux facteurs. Tout d'abord, sur le type de pathologie, le degré de sa gravité, ainsi que le taux de progression.

De plus, le pronostic dépendra de l'effet du traitement choisi et de l'approche thérapeutique et de la qualité de vie de la femme..

Dans le cas d'un effet positif de la thérapie et d'un diagnostic rapide de la maladie, il est possible d'amener une femme au moment où l'accouchement devient opportun. Mais néanmoins, il existe un risque élevé d'accouchement précoce. Dans ce cas, une grande importance est attachée à la prévention préalable du syndrome de détresse respiratoire chez le fœtus..

Mesures de prévention

La prévention du raccourcissement cervical est une question particulièrement pertinente, car dans la plupart des cas, en éliminant ces erreurs, vous pouvez obtenir une réduction significative du nombre de femmes confrontées à une image similaire..

Mesures préventives:

  • Les femmes qui envisagent de devenir enceintes devraient limiter le nombre de rapports sexuels sans utiliser d'équipement de protection; en cas de rapports sexuels non protégés, il est nécessaire de procéder régulièrement à des examens pour les infections sexuellement transmissibles. Si une telle maladie est détectée, un traitement rapide et complet est nécessaire, suivi d'une surveillance de la maladie.
  • De plus, avec des processus inflammatoires constants ou souvent récurrents dans le vagin, qui peuvent être associés à des agents pathogènes non spécifiques, il est nécessaire de procéder à un diagnostic et à un traitement plus approfondis, réalisés en totalité avec des mesures anti-rechute régulières..
  • Évitez les interventions intra-utérines prolongées. Celles-ci comprennent, tout d'abord, l'interruption de grossesse avec pénétration dans la cavité utérine, ainsi que le curetage à des fins de diagnostic, y compris le canal cervical. Pour ce faire, vous devez utiliser des méthodes de contraception fiables, évitant les avortements ultérieurs et leurs complications..
  • Évitez les maladies cervicales telles que l'érosion et la dysplasie, ainsi que la cervicite. Si de telles pathologies sont détectées, un traitement conservateur rapide est utilisé..
  • Un processus non traité ou une intervention chirurgicale antérieure peuvent endommager les cellules et perturber leur architecture et leur fonctionnalité..
  • Surveillez la régularité du cycle menstruel, ainsi que l'état du complexe hormonal. Si un déséquilibre est détecté, un traitement immédiat est nécessaire.
  • Visitez constamment un obstétricien-gynécologue pour un diagnostic et un traitement rapides des maladies identifiées.

Pourquoi le col de l'utérus devient-il court pendant la grossesse et pourquoi est-il dangereux?

Le plus grand danger qui guette une femme pendant la grossesse est probablement la menace d'une fausse couche ou d'une naissance prématurée. Parce que si cela se produit, alors ni la maladie, ni le traitement, ni d'autres facteurs n'auront une signification particulière - il n'y a pas de grossesse.

La menace peut peser sur chacune des femmes enceintes à n'importe quelle période de gestation et pour l'une des très nombreuses raisons possibles à cela. L'un d'eux est un col court pendant la grossesse..

Ce qui menace un col court pendant la grossesse?

Normalement, la taille du col de l'utérus d'une femme est en moyenne de 4 cm, mais dans certains cas, il est raccourci ou complètement court. Ce diagnostic est posé si la longueur du col de l'utérus est de 2 centimètres ou moins..

Un col court peut être l'un des signes d'une soi-disant insuffisance cervico-cervicale (ICI). Il s'agit d'une condition dans laquelle la grossesse est à risque en raison de l'incapacité physiologique du col de l'utérus et de l'isthme de l'utérus à maintenir le fœtus dans la cavité. Autrement dit, sous la pression d'un bébé en croissance constante, le col de l'utérus s'ouvre et une fausse couche ou une naissance prématurée se produit. De plus, le col de l'utérus déformé est incapable de protéger le fœtus des infections. Et pendant l'accouchement, une telle condition est également dangereuse par l'évolution rapide des événements et, par conséquent, par des ruptures du col de l'utérus et du vagin..

Le gynécologue peut soupçonner que le col de l'utérus est raccourci lors de l'examen, mais la pathologie est généralement détectée lors de l'échographie transvaginale.

Pourquoi le col de l'utérus est-il court?

Le col de l'utérus est congénitalement court (lorsque les caractéristiques structurelles anatomiques sont disponibles), mais il s'agit le plus souvent d'un signe acquis. Dans quels cas le col de l'utérus est-il raccourci??

Col court pendant la grossesse

Un col court est une pathologie typique détectée principalement chez les femmes enceintes, généralement retrouvée entre 11 et 18 semaines de gestation. Ce problème constitue-t-il une menace pour la future mère et l'enfant? Comment l'identifier à temps? La pathologie peut-elle être guérie? Vous lirez à ce sujet et bien plus encore dans notre article..

Les raisons

Il existe de nombreuses raisons à la formation d'un col court. Certains d'entre eux sont congénitaux, tandis que d'autres sont acquis. Le plus courant:

  • Prédisposition génétique. Un facteur avéré de la forme congénitale de la pathologie est l'hérédité, qui provoque une structure particulière des organes génitaux et de leurs éléments;
  • Anomalies congénitales. En plus de l'hérédité, dans le processus de développement intra-utérin de la femme enceinte, ainsi qu'au stade de la maturation du corps (jusqu'à la puberté), il existe un risque de formation d'une anomalie - divers défauts et sous-développement de l'utérus en général et du canal cervical en particulier, infantilisme génital;
  • Troubles hormonaux. En raison de l'influence de divers facteurs négatifs qui provoquent des troubles hormonaux (par exemple, avec l'hyperandrogénie), il existe une forte probabilité de changements secondaires dans les tissus mous des organes génitaux;
  • Blessure mécanique. Un accouchement antérieur sévère, un avortement, diverses interventions chirurgicales contribuent à la formation d'un col court;
  • Dysplasie des tissus conjonctifs. Le problème se forme le plus souvent dans le contexte d'une augmentation du niveau de relaxine;
  • Formations internes volumétriques. Les formations malignes et bénignes à l'intérieur de l'organe créent des conditions préalables au développement de diverses pathologies, y compris des changements structurels dans le col de l'utérus..

Signes et symptômes

Comme le montre la pratique gynécologique moderne, dans la très grande majorité des cas, un col court est déjà diagnostiqué pendant la grossesse d'une femme - auparavant, cette pathologie est asymptomatique et ne se manifeste d'aucune façon..

Les symptômes externes potentiels pouvant indiquer un problème ne sont pas non plus spécifiques. Cela peut être attribué à un certain nombre d'autres circonstances négatives. De plus, le problème ne se manifeste pas depuis le début de la grossesse, mais à mesure que le fœtus grandit, à partir de 15 à 20 semaines et plus tard. Les signes primaires les plus significatifs:

  • Écoulement vaginal inhabituel. Ils peuvent être à la fois aqueux et impuretés de caillots sanguins;
  • Légère douleur dans le bas de l'abdomen, généralement formée lors d'une activité physique. Parfois, la douleur irradie vers le bas du dos.

Le principal danger d'un état négatif réside dans la formation de l'échec isthmique de l'église (ICI), qui conduit finalement à l'incapacité de l'utérus à garder le fœtus en lui-même. Le col de l'utérus se rompt progressivement, ce qui provoque une fausse couche (dans les premiers stades), une grossesse prématurée (dans les stades intermédiaires) ou le déroulement rapide de l'accouchement avec prolongation physique du fœtus.

Outre les dangers décrits ci-dessus, un col de l'utérus partiellement ouvert provoque la pénétration de diverses infections sous forme d'agents bactériens et viraux, car la barrière physique entre le placenta et l'environnement externe est de facto violée. Le problème peut être aggravé par le polyhydramnios (une grande quantité de liquide amniotique), la grande taille de l'enfant à naître, sa présentation basse ou incorrecte.

Les paramètres suivants sont considérés comme une pathologie:

  • La longueur de l'élément utérin est de 2 à 3 centimètres, le diamètre du pharynx interne est de 0,9 à 1,2 centimètres - un cou raccourci ou court;
  • La longueur de l'élément utérin est inférieure à 2 centimètres, le diamètre de l'os interne de 1,2 centimètres - un cou très court.

En règle générale, il est possible de diagnostiquer la pathologie visuellement et instrumentalement de la 11e à la 12e semaine de grossesse, naturellement, avec les hautes qualifications d'un spécialiste spécialisé et un équipement moderne. En cas de plaintes subjectives du patient ou dans le cadre d'un examen gynécologique régulier, le médecin utilise les procédures de diagnostic suivantes:

  • Examen des doigts de l'organe avec une évaluation qualitative de la longueur du cou, de l'état du canal et de sa perméabilité;
  • Examen avec un miroir gynécologique, qui permet de surveiller le pharynx externe;
  • Procédure d'échographie.

Sur la base des procédures ci-dessus, le gynécologue établit un diagnostic préliminaire approprié et prescrit les tests nécessaires pour clarifier le degré de menace de fausse couche dans le cadre du développement de l'insuffisance isthmique-église.

Méthodes de laboratoire typiques utilisées dans cette situation:

  • Coagulogramme;
  • Détermination des niveaux d'hormones individuelles (progestérone, testostérone et œstrogène);
  • Prenant un frottis pour les infections bactériennes;
  • Analyse de la présence d'infections intra-utérines et d'anticorps dans l'hCG (gonadotrophine chorionique humaine);
  • Test sanguin biochimique détaillé;
  • Test de cétostéroïde urinaire;
  • Autres techniques si nécessaire.

Ce n'est qu'après les procédures de diagnostic complexes décrites ci-dessus que le spécialiste spécialisé prescrit un traitement approprié, en tenant compte des caractéristiques individuelles du corps de la femme, de la présence de maladies chroniques concomitantes, de l'état actuel de la pathologie et d'autres facteurs.

Traitement

Il est impossible de se débarrasser complètement de la pathologie du col court pendant la grossesse - la seule méthode disponible pour cela (chirurgie plastique assez complexe) ne peut être réalisée que si le beau sexe n'est pas dans une position intéressante et la conception n'est prévue que dans le futur.

Tous les principaux efforts de la thérapie complexe, y compris le traitement conservateur, les techniques physiothérapeutiques et l'intervention chirurgicale, visent à prévenir l'ouverture prématurée complète du col de l'utérus et le début du travail, conduisant à une fausse couche précoce et / ou à la naissance d'un bébé profondément prématuré à un stade ultérieur. Si la femme enceinte a pu porter le fœtus avant la date prévue de la naissance physiologique, dans la plupart des cas, ils se déroulent normalement, mais sous la surveillance supplémentaire d'un médecin spécialiste qui complète la sage-femme en raison de la rapidité du processus lui-même. La césarienne ne peut être prescrite que dans des cas exceptionnels s'il existe des indications appropriées.

  • Médicaments de la série des glucocorticostéroïdes. Conçu pour normaliser les niveaux hormonaux dans les cas où le principal facteur pathologique qui augmente le risque de ramollissement prématuré du col de l'utérus et sa divulgation est le déséquilibre correspondant des substances biologiquement actives qui régulent les fonctions métaboliques et physiologiques du beau sexe. Les médicaments typiques de ce groupe sont la dexaméthasone, la prednisolone, le turinal, la gonadotrophine chorionique;
  • Inhibiteurs du tonus utérin. Les tocolytiques sont utilisés en complément de l'hormonothérapie pour éliminer le tonus de l'organe, ce qui a un effet inducteur sur le début du travail, la formation de contractions utérines et l'ouverture de son col de l'utérus. Les représentants typiques sont Ginipral (par voie intraveineuse ou orale sous forme de comprimés), d'autres bêta-adrénomimétiques et la magnésie (sulfate de magnésium par voie intramusculaire);
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Pour réduire le niveau de processus inflammatoires potentiels et comme anesthésique, l'indométacine, l'ibuprofène, le diclofénac sont utilisés sous forme de comprimés;
  • Médicaments préventifs. Ils sont utilisés pour prévenir l'insuffisance placentaire. Les groupes typiques sont les médicaments vasoactifs et vasodilatateurs, les dextranes de bas poids moléculaire;
  • Antispasmodiques. Conçu pour soulager les spasmes et le tonus des muscles lisses. Les représentants typiques sont Drotaverin et Spazmalgon;
  • Sédatifs et vitamines. En complément du traitement principal, l'utilisation de la valériane avec l'agripaume, ainsi que des complexes de vitamines et de minéraux spécialisés pour les femmes enceintes peuvent être prescrites..
  • Acupuncture;
  • Electroanalgésie;
  • Galvanisation endonasale;
  • Electro-relaxation.

En l'absence de l'effet nécessaire d'un traitement conservateur et de procédures instrumentales supplémentaires, un spécialiste spécialisé peut décider de suturer le col de l'utérus. Une technique radicale est prescrite de 13 à 27 semaines de grossesse réelle en l'absence de contre-indications directes sous la forme de la présence de maladies chroniques systémiques des reins, du foie, du système cardiovasculaire, des lésions infectieuses, ainsi que des syndromes mentaux et génétiques.

La procédure elle-même (appelée cerclage cervical) est réalisée à l'aide d'une aiguille et de sutures chirurgicales directement à travers le vagin ou par laparoscopie. Approches de base de la suture:

  • Coudre le pharynx externe avec des fils de kangut pour créer un espace complètement fermé dans l'utérus. Non efficace en présence d'érosion sur le col de l'utérus;
  • Rétrécissement de l'orifice interne avec formation d'un trou pour le drainage.

Après l'opération, la femme doit observer un régime particulier (traitement antiseptique du vagin, repos maximal sans activité physique, limitation de l'utilisation de liquides, prévention des infections virales et bactériennes, etc.), et les sutures sont retirées à 37 semaines, après quoi la femme enceinte peut accoucher physiologiquement ou par césarienne section.

La prévention

Les mesures préventives pour un col vaginal court ne sont pertinentes que dans les cas où la pathologie a été identifiée à l'avance et n'a pas eu le temps de se manifester. Si l'organe est régulièrement en bon état, des pertes vaginales caractéristiques sont observées, d'autres symptômes précédant une défaillance isthmique-église apparaissent, alors les mesures préventives classiques ne fonctionneront pas pour protéger le fœtus d'une sortie prématurée - une thérapie complexe est nécessaire.

Les principes de base de la prévention comprennent:

  • Un ensemble spécial d'exercices;
  • Mode spécial;
  • Installation d'un pessaire obstétrical.

Régime spécial

Il est prescrit lorsqu'il y a une forte probabilité de développer une insuffisance isthmique-église, lorsqu'il n'y a pas encore de symptômes visibles de pathologie, cependant, les données des tests de laboratoire, des ultrasons et d'autres méthodes de diagnostic indiquent clairement la présence et le développement potentiel du problème décrit ci-dessus.

Tout d'abord, l'activité physique est limitée - il s'agit de porter des poids, de courir, d'épuiser et de travailler longtemps. Au début et au milieu de la grossesse avec un col court, le gynécologue recommande de s'abstenir de tout rapport sexuel. Dans les cas particulièrement graves, le repos au lit est prescrit.

Exercices pour un col court pendant la grossesse

En l'absence de tonus utérin en phase active, de varices, d'une pression basse et d'une menace directe de fausse couche, un spécialiste spécialisé peut prescrire une série d'exercices de Kegel. Il est assez simple de l'exécuter même à la maison. Cependant, il vaut la peine de considérer le danger potentiel de l'activité physique et de ne pas la prescrire vous-même - c'est la prérogative du gynécologue seul, qui sera en mesure d'évaluer professionnellement les avantages et les risques potentiels, si nécessaire, en remplaçant les exercices de Kegel par des exercices de respiration classiques ou des éléments de yoga léger.

Avant d'effectuer le complexe de base, il est nécessaire de vider autant que possible la vessie et les intestins. Dans le processus d'actions de gymnastique, il n'est pas souhaitable de solliciter d'autres groupes musculaires, à l'exception de ceux indiqués, et les procédures elles-mêmes sont effectuées en position assise, couchée ou debout - dans une position confortable pour une femme enceinte de 2 à 4 fois par jour pendant 3-4 semaines ou plus (sous la recommandation spéciale d'un médecin).

  • Tension. Tendez doucement les muscles du plancher pelvien (VTT) et maintenez-les dans cet état pendant environ 10 secondes, puis détendez-vous doucement et après 2-3 secondes, répétez l'action à nouveau - seulement 2-4 séries de 10 cycles;
  • Relaxation. Réduisez lentement le MTD pendant 3 à 5 secondes, puis détendez-vous rapidement et répétez la procédure après 5 secondes. Seulement 3-4 approches 10-12 fois;
  • En mouvement. Imaginez que votre corps se trouve dans un ascenseur qui monte et descend rapidement dans la cage d'un immeuble à plusieurs étages. Commencez par un soulèvement potentiel, en sollicitant le MTJ en conséquence et en augmentant progressivement la force de maintien pendant 10 à 12 secondes. Après la fin de la première étape du voyage (l'ascenseur est arrivé au dernier étage), commencez à vous détendre lentement, à nouveau pendant environ 10-13 secondes (l'ascenseur descend au sous-sol), atteignant un pic de détente sur les derniers «étages» inférieurs. Répétez l'activité 5 à 10 fois;
  • Ondulation. Contractez d'abord les muscles du vagin en forme de vague, puis la zone du passage anal, puis détendez-vous dans l'ordre inverse. 1 cycle d'une telle «vague» est de 10 secondes. Le nombre total de répétitions par leçon est de 5 à 20;
  • Fixation. À partir d'un état de relaxation complète, imitez la poussée de la même manière que vous vous fatiguez lors d'une selle. Maintenez la contraction à son maximum pendant environ 3 à 5 secondes, puis détendez-vous en respirant profondément. Seulement 10-15 répétitions pour 1 leçon.

Pessaire pour col court

Un pessaire obstétrical est un produit mécanique spécial composé de plusieurs anneaux et conçu pour soutenir en permanence l'utérus pendant la grossesse. Il est également fabriqué à partir d'un matériau élastique hypoallergénique et constitue une alternative moderne à la suture chirurgicale du col de l'utérus..

La tâche fonctionnelle principale du pessaire est de redistribuer la charge sur l'utérus pour réduire la pression du fœtus en croissance. Habituellement, l'installation de l'appareil est prescrite en cas d'ICI, de grossesse multiple, ainsi que des mesures préventives préventives pour réduire le risque de fausse couche et de naissance prématurée..

La procédure d'introduction de la structure elle-même n'est pas douloureuse, bien que quelque peu désagréable, est effectuée par un gynécologue et prend environ 5 minutes. Facteurs importants:

  • Choisir un produit de qualité. Les produits achetés doivent être certifiés et fabriqués à partir de matériaux de la plus haute qualité sans angles vifs, bavures, etc.
  • Bonne taille. Un spécialiste qualifié vous aidera à choisir la taille la plus appropriée du pessaire, de sorte que l'anneau «se trouve» à l'endroit physiologique exact qui lui est assigné. Ce paramètre est en corrélation avec des indicateurs linéaires du diamètre du col de l'utérus, du volume du tiers supérieur du vagin et du nombre de naissances avant;
  • Absence d'infections locales. Le produit ne peut être installé que si la femme enceinte ne présente pas d'infections génitales locales ou systémiques, par exemple une candidose.

Avant d'installer le pessaire, le patient est déplacé vers le fauteuil gynécologique. La structure est lubrifiée avec de la glycérine et insérée dans le vagin, après quoi elle est correctement positionnée par un gynécologue expérimenté. L'appareil est retiré à partir de la 36e semaine de grossesse, lorsque le terme du travail physiologique approche. Pendant le port, il n'y a pas d'inconfort ni d'inconfort, un entretien spécifique de la structure n'est pas nécessaire - il vous suffit d'abandonner les relations sexuelles vaginales, de procéder régulièrement à une hygiène générale des zones intimes et de subir un examen de routine par un gynécologue tous les mois avec un frottis pour infections bactériennes.

Trucs et astuces d'un gynécologue

Un col court pendant la grossesse ne doit pas être considéré comme une peine pour un enfant à naître. Dans un certain ensemble de circonstances avec une combinaison de divers facteurs négatifs, il existe un risque de fausse couche ou de naissance prématurée, cependant, la médecine moderne, avec une référence rapide à des spécialistes spécialisés, les réduira au minimum..

  • Assurez-vous de visiter votre gynécologue. Tout représentant du beau sexe dans une position intéressante est obligé de prendre soin de la santé et de la vie du futur bébé, surtout si elle a une pathologie du col court. Une visite régulière chez un spécialiste spécialisé avec la livraison des tests nécessaires et une échographie vous permettra de suivre le plus rapidement possible les situations potentiellement dangereuses et d'y répondre à temps;
  • Ne vous soignez pas. Tous les médicaments, techniques instrumentales, gymnastique et autres mesures doivent être prescrits ou, dans les cas extrêmes, convenus avec le médecin traitant, qui prend en compte les caractéristiques individuelles du corps de la future femme en travail, la présence de facteurs négatifs, l'état de santé actuel de la femme et d'autres nuances;
  • Observez le régime. En présence d'un col court pendant la grossesse, il devient obligatoire pour chaque femme de limiter l'activité physique.

Sexe avec un col court pendant la grossesse

Comme le montre la pratique gynécologique moderne, dans la très grande majorité des cas, la grossesse provoque une augmentation du désir sexuel - cela est dû à des processus biochimiques complexes de restructuration radicale de tout l'organisme et à des changements des niveaux hormonaux. C'est pourquoi, en présence d'une pathologie du col court, une attention particulière doit être portée au sexe.

Médecins-gynécologues dans cette recommandation de limiter ou d'arrêter complètement tout contact au cours du premier trimestre de la grossesse, lorsque le risque potentiel de fausse couche est élevé. À partir du deuxième trimestre et en l'absence de signes évidents d'échec isthmique de l'église, ainsi que d'autres complications, les relations sexuelles sont possibles avec des restrictions sur l'intensité des rapports sexuels. À partir du troisième trimestre, les restrictions sur les rapports sexuels sont supprimées.

Il faut comprendre que chaque cas est individuel et que les recommandations présentées ci-dessus doivent obligatoirement être coordonnées avec un gynécologue spécialisé menant la grossesse d'une femme.

Question Réponse

Que signifie un col court et tonifier pendant la grossesse?

La présence d'un col court et la constatation régulière de l'organe en bon état indiquent un risque assez élevé de développer un travail prématuré. Dans ce cas, il est possible de recommander un appel immédiat à un gynécologue menant la grossesse d'une femme - avec un degré élevé de probabilité, la future femme en travail sera envoyée à l'hôpital "pour être préservée", où elle recevra les médicaments nécessaires, une thérapie instrumentale et autre..

J'ai un col court pendant la grossesse. Maintenant âgé de 20 semaines. Que faire?

Tout d'abord, allez chez un gynécologue, passez par un diagnostic complet du problème. Une fois le diagnostic posé, des mesures préventives seront prescrites (limitation de l'activité physique, installation d'un pessaire obstétrical, gymnastique, etc.), et en présence de symptômes évidents d'échec isthmique de l'église, la thérapie nécessaire, du conservateur au chirurgical.

Ce qui menace un col court pendant la grossesse?

Dans les premiers stades de la grossesse, un col court, associé à d'autres facteurs de provocation (non-respect des recommandations du médecin, infections sévères, activité physique de choc, etc.), peut entraîner une fausse couche. L'ouverture du col de l'utérus à une date ultérieure entraîne un accouchement prématuré d'un bébé profondément prématuré. Si la femme enceinte a réussi à surmonter 36 à 38 semaines, l'accouchement a généralement lieu normalement, mais elle a tendance à suivre un cours ultra-rapide..

J'ai 32 semaines. Le médecin a dit que j'avais un col court. Que faire? Est-ce dangereux?

Avec une surveillance médicale constante, la mise en œuvre de mesures préventives prescrites par le gynécologue et la disponibilité d'un traitement complet en temps opportun, les risques de complications potentielles sont relativement faibles. Le scénario le plus négatif dans votre cas est la dilatation complète du col de l'utérus, la libération de liquide amniotique et la naissance d'un bébé prématuré. La médecine moderne dans la plupart des cas prend soin de ces enfants.

Anneau de pessaire pour col court pendant la grossesse. Pourquoi le porter?

L'anneau de pessaire est un dispositif pratique et fonctionnel qui empêche le col de s'ouvrir. Il peut être posé par un gynécologue à titre préventif, à partir de la 13e semaine de grossesse et jusqu'à 27. L'appareil redistribue la charge à la localisation indiquée, tout en soutenant simultanément la partie inférieure de l'utérus.

Le pessaire est mis en place par un spécialiste expérimenté en 3-5 minutes, la taille requise est sélectionnée à l'avance. L'anneau est retiré plus près de l'accouchement, à partir de 36 semaines. L'appareil ne nécessite pas d'entretien spécial (il est seulement nécessaire de procéder à une hygiène générale des organes génitaux), cependant, vous devez toujours consulter régulièrement le gynécologue - il s'assurera que l'inflammation ou l'infection bactérienne ne se développe pas au niveau local. Autre point important: après l'installation de l'anneau, il est totalement interdit de se livrer à des relations sexuelles vaginales.

Col court pendant la grossesse à 30 semaines. Que faire?

S'il n'y a aucun signe d'échec de l'église isthmique et que la future femme en travail est sous surveillance médicale constante, il est alors nécessaire de suivre les mesures préventives prescrites (restriction de l'activité physique, thérapie conservatrice, etc.) et de subir des examens médicaux réguliers. En cas de complications (écoulement sanglant du vagin, utérus au ton actif, tiraillements dans le bas de l'abdomen et le bas du dos), vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital et vous allonger "pour sauver".

Qu'est-ce qui menace un col court pendant la grossesse et que faire?

L'état des organes génitaux féminins lors du portage d'un bébé change. Si chez la femme enceinte le médecin a révélé un raccourcissement du col de l'utérus, le déroulement de la grossesse peut être compliqué. Cet article expliquera plus en détail aux femmes enceintes une telle pathologie courante..

Ce que c'est?

Le principal organe reproducteur dans lequel le bébé se développe est l'utérus. Il est situé dans le bas de l'abdomen. Pendant la grossesse, la taille de l'utérus change considérablement. Cela est nécessaire pour que le bébé puisse passer librement dans le canal génital pendant l'accouchement..

Une sorte d'entrée de la cavité utérine est son col de l'utérus. Différentes femmes ont des tailles différentes. La longueur moyenne de cet organe est, en règle générale, de 3,5 cm, pour la plupart des femmes, cette taille est de 3 à 5 cm.

Le changement de la longueur du col de l'utérus est un indicateur clinique très important. Les médecins notent que cet organe peut être raccourci à 2 cm ou moins. C'est cette pathologie qui s'appelle le raccourcissement.

Le col de l'utérus change considérablement pendant la gestation. Pendant cette période, le flux sanguin utérin augmente considérablement dans le corps féminin, puis le flux sanguin placentaire. Ce processus contribue à la forte prolifération de l'épithélium cervical. Cette situation, au cours de son développement, conduit au fait que la longueur du col de l'utérus est considérablement réduite.

La prolifération des cellules épithéliales se produit pendant la grossesse sous l'influence de diverses hormones spécifiques. Les œstrogènes contribuent à une hypertrophie trop forte de la couche musculaire de l'utérus, ce qui entraîne une modification du tonus et de l'état du col de l'utérus et du canal cervical.

Cette situation chez de nombreuses femmes peut même conduire au développement de nombreuses pathologies pouvant conduire à la nécessité d'un traitement chirurgical gynécologique..

Raisons du raccourcissement

Un col étroit et court est souvent une pathologie congénitale. En outre, cette condition pathologique chez la femme enceinte peut apparaître à la suite des effets de diverses actions traumatiques. Le col de l'utérus est raccourci après des avortements et d'autres interventions chirurgicales.

L'hérédité est un symptôme important qui peut contribuer au développement d'un tel trouble. Dans ce cas, des changements similaires se retrouvent chez la mère, la grand-mère ou la sœur d'une femme enceinte..

Dans une telle situation, ils présentent même assez souvent des pathologies similaires qui se sont manifestées lors de la mise au monde. Assez souvent, des symptômes indésirables se développent à 25-30 semaines de grossesse.

Un effort physique important peut également entraîner un raccourcissement du col de l'utérus. C'est pour cette raison que les médecins interdisent à la femme enceinte de pratiquer des sports actifs ou de charger lourdement son corps. Pour une activité physique optimale, des promenades régulières au grand air conviennent.

Une autre raison possible du développement de cette maladie est les conséquences de diverses maladies infectieuses. La grossesse est une période de la vie d'une femme, accompagnée d'une diminution de l'immunité. Cette condition contribue au fait que tout microbe pathogène peut facilement pénétrer dans le col de l'utérus et y provoquer une inflammation..

Afin de réduire le risque de développer cette maladie même avant la grossesse, une femme doit être sûre de consulter régulièrement son médecin..

L'apparition de diverses cicatrices sur le col de l'utérus peut également contribuer au raccourcissement de cet organe. Ces formations apparaissent après toute intervention chirurgicale sur le col de l'utérus, réalisée par des obstétriciens-gynécologues.

Les pathologies ayant conduit au traitement de cet organe avec un laser ou des techniques alternatives peuvent également contribuer à la formation de diverses cicatrices sur cet organe..

Si la femme enceinte porte un gros bébé ou des jumeaux, le risque de développer un raccourcissement augmente également considérablement. Dans ce cas, les symptômes indésirables évoluent au cours de la grossesse..

Cette situation est due au fait que le bébé, se développant dans l'utérus de la mère, exerce une forte pression sur le col de l'utérus. La compression de cet organe conduit au fait qu'il est considérablement raccourci et devient plus étroit.

Les conditions pathologiques du placenta peuvent également conduire au développement de cette pathologie. Une de ces conditions pathologiques est sa présentation. La grande taille du placenta, qui exerce une pression sur le col de l'utérus, provoque sa compression, ce qui contribue au développement d'un raccourcissement de cet organe.

Les experts identifient plusieurs des périodes les plus dangereuses pendant la grossesse. Cela comprend le temps de 20 à 30 semaines de grossesse. La période la plus dangereuse pour le développement de cette condition est de 16 semaines.

Symptômes

Pendant toute la durée de la grossesse, une femme doit surveiller attentivement son bien-être. Elle peut avoir des signes indésirables à tout moment..

Si la femme enceinte a un sentiment de détérioration de sa santé, il est préférable pour elle de contacter son obstétricien-gynécologue à l'improviste.

Assez souvent, des symptômes indésirables apparaissent chez une femme à 21 semaines de gestation. Cette période de gestation est très importante. À ce moment, une femme commence généralement à ressentir les mouvements actifs de son bébé.

Les critiques de nombreuses mères indiquent qu'elles ressentent des «secousses» ou des «coups de pied» dans le ventre. Cet état leur cause beaucoup d'émotions positives et les inspire fortement..

Si, dans le contexte de tels symptômes, une femme enceinte commence à remarquer qu'elle a une sorte de douleur dans le bas de l'abdomen ou un écoulement sanglant du vagin, elle doit absolument et rapidement contacter son médecin..

31 à 32 semaines de grossesse est une autre période de grossesse dangereuse, lorsqu'une femme peut avoir une aggravation de son état. À ce stade, les femmes enceintes qui portent des jumeaux ou des triplés devraient être plus attentives à elles-mêmes..

Les femmes souffrant de polyhydramnios courent également un risque accru de développer cette pathologie. Afin d'éviter que des symptômes défavorables ne progressent pendant cette période, les médecins recommandent à la femme enceinte de se reposer davantage et de limiter l'activité physique..

Tout stress psycho-émotionnel est également exclu. Une routine quotidienne correcte et rationnelle est une tâche très importante..

Danger pour la future mère et le fœtus

Le raccourcissement du col de l'utérus peut entraîner une menace importante pour le déroulement du travail. Cette condition menace le développement d'une insuffisance isthmique-cervicale. Cette pathologie peut conduire à une naissance prématurée..

Une forte activité physique dans ce cas peut aggraver l'état général de la mère et de son bébé. Une intervention médicale dans une telle situation n'est plus nécessaire..

Si les muqueuses de cet organe commencent à se ramollir fortement dans le contexte d'un raccourcissement, la lumière du cou se dilate. Cela contribue au fait que le risque d'infection du bébé augmente plusieurs fois. En outre, cette situation contribue à la pénétration de microbes pathogènes dans la cavité utérine et dans le canal cervical..

Un utérus trop court, selon les statistiques, entraîne une augmentation des naissances prématurées. Les médecins notent que les femmes souffrant de cette pathologie peuvent avoir besoin de faire de l'obstétrique d'urgence entre 34 et 37 semaines de grossesse..

Un utérus étroit et court, en particulier chez les femmes miniatures, contribue au fait que pendant l'accouchement, elles peuvent avoir diverses blessures et ruptures. Dans ce cas, une suture peut être nécessaire. Cette condition nécessite une rééducation plus longue et peut aggraver considérablement les premières semaines de vie après une naissance tant attendue..

Le risque de développer une telle pathologie augmente considérablement chez les femmes portant un bébé trop gros ou plusieurs enfants en même temps.

Assez souvent, un col court conduit au développement de son hypertension. Cette pathologie augmente également le risque de naissance prématurée. Cette condition se manifeste par l'apparition de douleurs dans l'abdomen, un écoulement sanglant du vagin, des étourdissements et une fatigue intense. Seul un obstétricien-gynécologue peut identifier cette pathologie lors d'un examen gynécologique prolongé.

Si une hypertonicité dans le contexte d'un col court est détectée déjà en fin de grossesse, dans une situation dangereuse, même une hospitalisation peut être nécessaire. Dans ce cas, la femme enceinte recevra un traitement intensif en milieu hospitalier. Dans cette situation, les femmes ayant des grossesses multiples se verront également proposer de «s'allonger».

Que faire?

Il est important de noter que si les médecins ont établi un col court chez une femme avant la grossesse, elle doit consulter régulièrement son gynécologue. Ceci est nécessaire pour contrôler l'état de cet organe. Assez souvent, le raccourcissement de l'utérus conduit au développement de nombreuses pathologies dangereuses..

Cependant, dans la plupart des cas, cette condition pathologique n'est déterminée que pendant la grossesse. Le gynécologue l'identifie lors de l'examen de la femme enceinte sur la chaise. Si des violations sont détectées, le médecin doit référer la femme pour un examen échographique transvaginal supplémentaire.

Respect de la routine quotidienne

Les médecins recommandent aux femmes enceintes de surveiller strictement ce qu'elles font pendant la journée. La routine quotidienne est très importante. Afin de normaliser le tonus de l'utérus, vous devez absolument dormir suffisamment. Dans le même temps, le sommeil devrait être d'au moins 8 à 9 heures par jour..

Pour que le col de l'utérus ne diminue pas davantage, la femme enceinte doit surveiller ses émotions excessives. Une anxiété sévère ou une excitation liée à des bagatelles entraîne une perturbation du travail de l'activité nerveuse et une contraction spastique des muscles lisses. Cette condition ne peut qu'intensifier le raccourcissement du col de l'utérus..

Une activité physique optimale aide la future mère à maintenir le tonus des muscles génitaux féminins. Pour le normaliser, des cours de yoga pour femme enceinte ou des promenades régulières au grand air conviennent. Aussi, pour éviter la détérioration de cette pathologie, les médecins interdisent à la femme enceinte de soulever des poids.

La normalisation de l'excès de poids est une condition très importante pour le maintien de la santé des organes génitaux féminins. Pendant la grossesse, la femme enceinte prend déjà du poids. Cela est dû au fait que le bébé grandit dans son ventre, ainsi qu'à la masse entière de toutes les membranes placentaires. Trop de poids peut entraîner une compression des organes reproducteurs, ce qui provoque également un raccourcissement du col de l'utérus.

Dans certains cas, les médecins peuvent recommander aux femmes atteintes de cette pathologie de porter un bandage spécial. Il aide à réparer certaines parties de la colonne vertébrale et réduit également quelque peu le risque de naissance prématurée..

Il est recommandé de porter de tels bandages, en règle générale, 4,5 à 5 mois avant l'accouchement. L'obstétricien-gynécologue écrit le port de ces aides orthopédiques après un examen clinique.

Le raccourcissement du col de l'utérus n'est pas une contre-indication aux rapports sexuels. Uniquement dans certaines pathologies aiguës, les médecins peuvent recommander aux femmes de limiter leur activité sexuelle. En règle générale, ces recommandations sont données aux femmes enceintes dans les derniers stades de leur grossesse..

Traitement gynécologique

Si, dans le contexte d'un col court, une femme a développé une insuffisance isthmique-cervicale, elle aura besoin de méthodes de traitement spéciales. Dans ce cas, les médecins mettent généralement des points de suture qui fixent le pharynx utérin. Ils seront retirés juste avant l'accouchement..

Certaines des méthodes sont chirurgicales et exécutées dans une salle d'opération. En règle générale, dans ce cas, l'intervention obligatoire d'un anesthésiste est nécessaire..

Une autre méthode de traitement de l'insuffisance ischémique-cervicale causée par un col trop court est l'imposition d'un pessaire obstétrical. Cet appareil spécial est inséré dans le canal cervical et fixe le pharynx de l'intérieur. Installe un pessaire obstétricien obstétricien-gynécologue.

Cette procédure est invasive et nécessite donc une formation obligatoire. Il est préférable de n'être effectué que par un médecin expérimenté et qualifié. Après avoir installé un pessaire obstétrical, les médecins limitent l'activité physique et recommandent aux femmes enceintes de se reposer davantage..

Thérapie médicamenteuse

Dans certaines situations, les médecins peuvent recommander un traitement hormonal à la femme enceinte. Cela est possible dans les cas où des changements pathologiques chez une femme sont apparus dans le contexte de troubles dyshormonaux existants. Dans une telle situation, les médecins prescrivent des remèdes pour compenser le manque d'hormones féminines spécifiques..

"Utrozhestan" est l'un des médicaments prescrits pour corriger les violations qui se sont produites. Les gynécologues peuvent prescrire ce médicament à différents stades de la grossesse. Pendant une période allant jusqu'à 12 semaines, la prise d ’« Utrozhestan »favorise l’attachement du fœtus à la paroi utérine, ainsi que le début de son développement intra-utérin..

La prise de ce médicament réduit également considérablement le risque de fausse couche. Vers la fin de la grossesse, l'augmentation de la progestérone dans le sang diminue légèrement. Cette réponse physiologique est nécessaire pour l'expulsion du fœtus de l'utérus de la mère. Dans ce cas, la prise d ’« Utrozhestan »peut entraîner une détérioration au cours de la phase finale de la grossesse.

Ce médicament peut être administré sous forme de capsules ou de divers suppositoires. Dans la plupart des cas, il est pris trois fois par jour. Les dosages sont sélectionnés individuellement, en tenant compte du poids du patient, de la présence de maladies concomitantes, ainsi que de la nature de l'évolution de la grossesse.

Les femmes enceintes doivent se rappeler que toute préparation hormonale doit être prescrite par un médecin. L'auto-utilisation de ces fonds peut conduire au développement de conditions plutôt dangereuses pour le fœtus et sa propre santé..

Un col court n'est pas du tout une contre-indication à la planification d'une grossesse. Avec une telle caractéristique physiologique, une femme peut devenir mère plus d'une fois. Pour le déroulement normal de la grossesse, seule une surveillance rapide de l'état du bébé est nécessaire pendant qu'il se trouve dans le ventre de la mère.

Il est préférable de déterminer le raccourcissement du col de l'utérus avant la conception du bébé. La seule exception est si cette pathologie est survenue chez une femme enceinte directement pendant la grossesse. Un diagnostic opportun de cette maladie peut réduire le risque important de développer diverses maladies chez une femme enceinte et son bébé.

La gynécologue Lyudmila Shupenyuk vous dira combien de temps le col de l'utérus devrait durer pendant la grossesse dans la prochaine vidéo.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Filles enceintes aidées par elecampane?

Conception

Commentaires des utilisateursYanochka, dites-moi, s'il vous plaît, combien de temps avez-vous conservé le bouillon fini au réfrigérateur? Après tout, si vous buvez 4 cuillères à soupe. 2 jours, et 2 jours de repos, comme indiqué dans la recette, puis un verre de bouillon suffira longtemps.

Magnésium B6 - à quoi sert-il et comment le prendre

Infertilité

Le manque de magnésium dans le corps humain entraîne un certain nombre de conditions pathologiques. Même les problèmes de santé graves sont parfois résolus en reconstituant cette substance..

Nimesil pendant la grossesse

Nouveau née

Pendant la grossesse, une femme doit aborder le choix des médicaments avec un soin et une responsabilité particuliers. Il existe des médicaments qui sont strictement contre-indiqués pendant la gestation.

Crème glacée pendant la grossesse: règles pour choisir et manger un dessert

Accouchement

Pendant la grossesse, les besoins des femmes sont très différents. La crème glacée ne fait pas exception. Ce produit contient non seulement des propriétés utiles, mais également des substances nocives pour la femme enceinte.