Principal / Analyses

Comment reconnaître et distinguer les contractions d'entraînement des vraies, et quelles sont leurs principales différences: à quoi elles ressemblent, combien de temps elles durent si elles sont douloureuses

Toute femme enceinte, dont l'attente touche à sa fin, doit comprendre comment ne pas confondre les contractions d'entraînement avec les vraies, comment y réagir correctement et ce que l'on peut appeler un écart par rapport à la norme..

  1. Contractions d'entraînement: ce qu'elles sont et comment y réagir
  2. Que sont les contractions d'entraînement
  3. Sont toujours observés
  4. De quelle semaine pouvez-vous remarquer
  5. Sinon avant la livraison
  6. Comment distinguer les fausses contractions d'entraînement des vraies
  7. Comment commencent-ils
  8. Combien de temps cela dure-t-il
  9. À quelle fréquence
  10. Ça peut faire beaucoup de mal
  11. Serait-ce la nuit
  12. Peut-il y avoir décharge
  13. Combien ça fait mal
  14. Si des contractions d'entraînement sont souvent notées: que faire
  15. Détermination des caractéristiques par la méthode Braxton-Hicks: chronométrage du chronomètre
  16. Combien de temps avant la naissance les contractions d'entraînement cessent-elles d'être notées
  17. Vidéo utile

Contractions d'entraînement: ce qu'elles sont et comment y réagir

Le processus d'approche de l'accouchement est souvent effrayant et oblige presque toutes les femmes à écouter plus attentivement son corps. Mais il existe des conditions particulières auxquelles il est important de prêter attention et il vaut mieux savoir à l'avance comment y réagir correctement. Ces processus incluent des combats d'entraînement..

Que sont les contractions d'entraînement

Les contractions d'entraînement sont également appelées fausses, et dans la terminologie médicale, les contractions de Braxton-Hicks, d'après le nom du médecin anglais qui les a décrites le premier. Le but principal de ces contractions est de préparer l'utérus au processus même de l'accouchement. N'ayez pas peur, car l'utérus est un organe musculaire, et il est important que tout muscle se réchauffe avant même un peu de travail..

Sont toujours observés

En règle générale, toutes les femmes passent par le processus de travail préparatoire, mais tout le monde ne peut pas les remarquer. Il s'agit d'un processus très individuel, en fonction du seuil de douleur individuel et de la sensibilité de la femme. En règle générale, les femmes notent que plus la douleur est intense pendant les jours menstruels, plus de fausses contractions sont ressenties..

De quelle semaine pouvez-vous remarquer

Des contractions d'entraînement peuvent être remarquées à partir de la 20e semaine de grossesse.

Leur manifestation est possible plus tôt, cependant, avant ce moment, l'utérus est encore trop petit pour que les contractions se fassent sentir. Souvent, de fausses contractions sont ressenties si vous mettez votre main sur l'estomac.

Parfois, il est possible d'observer la pétrification de l'abdomen et des sensations de crampes.

Il y a certains facteurs qui catalysent le début des combats d'entraînement. Ceux-ci inclus:

  • l'excitation et le stress, y compris ceux ressentis par le corps féminin (par exemple, la déshydratation);
  • activité physique, soulever des poids;
  • vessie débordante;
  • rapports sexuels et orgasme éprouvé, en particulier dans les dernières semaines de grossesse.

Sinon avant la livraison

Même si l'échéance approche, et qu'il vous semble que la "répétition" n'a pas encore eu lieu, ne vous inquiétez pas. Peut-être que vous n'avez tout simplement pas remarqué les crampes et que votre corps est presque prêt pour l'événement le plus important. L'essentiel maintenant est de ne pas s'inquiéter des bagatelles, de se protéger de la surcharge, du stress et de l'anxiété, de marcher plus souvent à l'air frais et de surveiller l'équilibre eau-sel.

On pense que si vous n'avez pas remarqué de fausses contractions, le travail sera moins douloureux et plus rapide. Mais c'est loin d'être toujours le cas, et peut-être ne les avez-vous tout simplement pas remarqués en raison de circonstances heureuses..

Comment distinguer les fausses contractions d'entraînement des vraies

Il est important de ne pas confondre les contractions de Braxton Hicks avec le début du processus de naissance. La principale différence est que l'intensité et la force des contractions préparatoires diminuent progressivement et que la douleur ne doit pas être donnée au bas du dos. Souvent, les sensations désagréables, appelées fossiles, sont localisées dans une zone spécifique de l'abdomen et ne couvrent pas tout l'utérus. Vous pouvez souvent même discerner les contours d'un utérus tendu..

Les contractions musculaires sont irrégulières et irrégulières. Ils peuvent être complètement arrêtés en changeant la position du corps ou en prenant une douche chaude..

Dans les contractions réelles, il est possible de remarquer que:

  • les contractions deviennent plus intenses;
  • les mouvements du bébé diminuent ou s'arrêtent complètement;
  • il y a des saignements, écoulement de bouchon muqueux, eau;
  • la douleur va à la région lombaire.

En cas de doute sur la nature des contractions, il est préférable de consulter immédiatement un médecin. N'ayez pas honte du fait que vous semblez inexpérimenté et que vous confondez la nature des contractions. Un soutien obstétrical fourni à temps contribuera à rendre l'accouchement plus sûr. De plus, vous pouvez être laissé dans le service prénatal pour des tests supplémentaires et la gestion des risques..

Comment commencent-ils

Le premier signe du début des contractions d'entraînement sera une sensation de contraction ou de douleur. Les premiers symptômes sont similaires à des sensations similaires au début du cycle menstruel, lorsque le bas-ventre est tiré.

L'abdomen deviendra plus dur au toucher, comme s'il était pétrifié. Maintenant, il est important de ne pas paniquer et d'essayer de se détendre. Si vous étiez engagé dans un travail physique, vous devez immédiatement l'arrêter et vous asseoir ou vous allonger.

Combien de temps cela dure-t-il

Le processus d'entraînement des contractions ne dure généralement pas plus d'une heure, mais il peut s'étirer toute la journée, avec des interruptions. En moyenne, la durée des contractions atteint environ deux à trois heures, et un spasme individuel de 10 à 30 secondes.

À quelle fréquence

Les contractions de Braxton Hicks sont irrégulières, l'intervalle n'est pas clairement calculé, la fréquence est chaotique. En règle générale, les douleurs de travail commencent lentement, à partir de 4 par heure, et leur intensité augmente progressivement. La nature du faux est différente - ils peuvent surgir rapidement, puis simplement se terminer.

Ça peut faire beaucoup de mal

L'intensité de la douleur est individuelle pour chaque femme et dépend de l'intensité de la douleur avant les menstruations régulières. Pour soulager la douleur, il est recommandé de prendre une douche chaude, de s'allonger sur le côté gauche et de se détendre.

Il est conseillé d'écouter de la musique ou de lire votre livre préféré. Il sera utile de respirer profondément, de boire de l'eau et c'est aussi le moment idéal pour pratiquer les exercices de respiration recommandés pour le processus de travail. Comptez jusqu'à quatre lorsque vous inspirez et jusqu'à six lorsque vous expirez. Si la douleur est intense et ne disparaît pas, vous devez en informer le médecin. Cela peut indiquer le développement de complications négatives et une naissance prématurée..

Serait-ce la nuit

Habituellement, les contractions d'entraînement sont observées le matin ou le soir, ainsi qu'à la suite d'un surmenage. Si les contractions d'entraînement ont commencé le soir, elles devraient s'atténuer la nuit, car pour arrêter les contractions musculaires, il vous suffit de vous détendre et de changer la position du corps..

Peut-il y avoir décharge

La principale différence entre les combats d'entraînement et les combats réels est l'absence de décharge. Si vous avez un écoulement sanglant et brun, un écoulement de bouchon muqueux (ou un écoulement de mucus du vagin) ou un écoulement d'eau, vous devez immédiatement contacter l'hôpital..

Combien ça fait mal

Normalement, la douleur ne doit pas être sévère. Pour certaines femmes qui attendent un bébé, ces contractions sont totalement indolores..

De plus, la douleur ne doit être donnée nulle part, en particulier dans le bas du dos. Lorsque la nature des douleurs change et que leur intensité change, n'hésitez pas et tardez à contacter le personnel médical.

Si des contractions d'entraînement sont souvent notées: que faire

Des contractions trop fréquentes et, surtout, douloureuses, sont une raison de consulter immédiatement un médecin. Si vous avez moins de 38 semaines, ces symptômes peuvent indiquer le début d'un travail prématuré. Souvent, les contractions d'entraînement se transforment en contractions du travail, en particulier aux stades ultérieurs. Par conséquent, il est important d'être attentif à soi-même, d'éviter la surcharge et le stress, de ne pas s'inquiéter, de ne pas négliger les promenades légères au grand air..

Détermination des caractéristiques par la méthode Braxton-Hicks: chronométrage du chronomètre

Si, lors des contractions, il y a des doutes sur leur authenticité, prenez un minuteur.

Comme déjà noté, les contractions d'entraînement sont irrégulières, les intervalles entre les contractions ne diminuent pas. Les intervalles entre les contractions réelles sont progressivement réduits: des 20-30 minutes initiales à 3-5 minutes.

Durée de la douleur en moyenne 30-90 secondes.

Combien de temps avant la naissance les contractions d'entraînement cessent-elles d'être notées

Tout comme le début du processus des combats préparatoires, leur fin est un processus très individuel. Ils peuvent être observés à 40 semaines de gestation, ou ils peuvent disparaître pendant tout le mois dernier. Cela n'indique rien du tout et ne devrait pas inquiéter la future maman..

Les fausses contractions, bien que désagréables et effrayantes, sont tout à fait sans danger pour maman et bébé. Il est important d'en profiter, c'est une excellente occasion de pratiquer des exercices de respiration, de se mettre à l'écoute d'un processus important à deux et d'éliminer l'anxiété avant la naissance à venir.

10 faits sur les combats d'entraînement

Certains d'entre nous, avant la grossesse, n'avaient jamais entendu parler d'entraînements de combats, enfin, sauf que nos amis, déjà devenus mères, se sont éclairés. Mais même pour ceux qui connaissaient la «répétition générale» avant l'accouchement, l'apparition de contractions d'entraînement est souvent une surprise, fait peur et les oblige à quitter d'urgence toute activité et à se rendre à l'hôpital, même si la date préliminaire de naissance n'est que quelques semaines plus tard..

Qu'est-ce que c'est, les combats d'entraînement? Pourquoi apparaissent-ils, ont-ils tous et comment distinguer une fausse alarme d'une alarme de combat?

Théorie

La connaissance théorique est une chose bonne et nécessaire pour au moins en termes généraux imaginer ce qui se passe. Par conséquent, commençons par la théorie..

Tout d'abord, comprenons la terminologie. L'entraînement, les contractions fausses ou de Braxton-Hicks (du nom du gynécologue qui les a décrites pour la première fois dans le lointain 19e siècle) sont à propos d'eux, ces moments très «de répétition». Les contractions qui surviennent à la fin de la grossesse sont appelées précurseurs..

Tous ces noms différents signifient la même chose et ils représentent la préparation de l'utérus (qui, comme chacun sait, un organe musculaire) pour le travail difficile à venir. Les muscles peuvent et doivent être entraînés. L'utérus s'entraîne donc à faire tout ce qui lui est demandé au bon moment. Une telle «répétition» ne devrait pas effrayer la future maman. Par conséquent, voyons point par point comment et ce qui se passe pendant les combats d'entraînement, pour que plus tard, quand tout commence, ne paniquez pas..

Fait numéro 1

Les contractions d'entraînement sont ressenties comme une douleur périodique pendant vos règles. De plus, de nombreuses femmes enceintes (mais loin d'être toutes) trouvent que si leurs règles sont généralement douloureuses, les fausses contractions sont également fortes..

Quoi d'autre, en plus des sensations désagréables similaires aux douleurs menstruelles, une femme peut ressentir ou voir si elle a de fausses contractions:

  • tension abdominale, semblable à des crampes, dans différentes parties de l'abdomen (supérieure, inférieure ou même plus proche de l'aine), mais pas toutes à la fois
  • pendant eux, l'utérus est facile à sentir, elle, comme on dit souvent, "se transforme en pierre"
  • parfois, vous pouvez voir les contours clairs d'un utérus tendu
  • la "décoloration" des contractions se produit progressivement, leur intensité diminue (alors que la force des contractions prénatales ne fait normalement qu'augmenter)

Fait numéro 2

Le plus souvent, les contractions d'entraînement se produisent le matin et le soir, bien que, bien sûr, pas toujours et pas du tout. De plus, si les contractions ont commencé le soir, elles disparaissent généralement la nuit et peuvent reprendre le matin..

La durée de la période de fausses contractions ne dépasse généralement pas deux à trois heures, mais il existe également des exceptions à cette règle. Que faire - nous sommes tous différents, et le corps féminin, comme l'a noté l'un des prêtres orthodoxes, peut être comparé à l'ordinateur le plus complexe, tandis que l'homme, dans son expression amusante, n'est qu'une machine à écrire.

Fait numéro 3

Toutes les femmes ne sont pas confrontées à des contractions d'entraînement. Ou plutôt, tout le monde ne les ressent pas. Puisque la fréquence, l'intensité, la durée des contractions, ainsi que le seuil de douleur individuel, sont différents pour chacun. Par conséquent, certaines femmes enceintes peuvent les ressentir après 20 semaines, d'autres seulement vers la fin de l'attente de neuf mois, et d'autres encore ne savent même pas ce que c'est..

Alors ne vous inquiétez pas si les choses se dirigent régulièrement vers le "spectacle" et qu'il n'y a toujours pas eu de "répétition générale". Il y a de fortes chances que vous ne ressentiez pas de fausses contractions..

Fait numéro 4

Bien que dans la littérature spéciale, vous puissiez souvent lire que les contractions d'entraînement ne donnent pas beaucoup d'inconfort aux femmes enceintes, de nombreuses mères sont fortement en désaccord avec cette affirmation loin d'être incontestable..

Les fausses contractions sont souvent assez longues et fortes. Ils sont capables d'épuiser même les femmes enceintes très persistantes et positives. Et, si vous allez accoucher pour la première fois, vous pouvez bien les prendre pour de vraies contractions. Par conséquent, en cas de doute, rendez-vous chez le médecin ou appelez une ambulance. Il n'y a pas de quoi avoir honte. Si vous attendez le deuxième, le troisième et ainsi de suite - et sans médecin, vous comprendrez quoi. En attendant, vous n'avez aucune expérience en la matière et il vaut mieux ne pas le risquer. Laissez les experts vous calmer.

Fait numéro 5

Oui, les contractions d'entraînement sont tout à fait normales, mais si elles se prolongent (plus de 3 à 4 heures d'affilée) et vous épuisent, vous devez absolument en parler à votre médecin. C'est peut-être le symptôme d'un problème..

Fait numéro 6

Il est difficile de prédire l'apparition de contractions d'entraînement. Cependant, il a été remarqué qu'ils se produisent souvent:

  • avec une vessie pleine (essayez donc de ne pas la pousser trop loin)
  • après un orgasme expérimenté ou pendant la vie sexuelle active
  • si la femme enceinte est stressée
  • avec un effort physique intense qu'une femme enceinte éprouve
  • en cas de déshydratation maternelle

Bien que, bien sûr, tout soit individuel. Ce qui pousse vos copines ou même votre sœur à commencer des séances d'entraînement peut ne pas avoir d'effet sur vous. Essayez simplement d'observer vos sentiments et, peut-être, vous serez en mesure de saisir la relation entre certaines de vos actions et le début ultérieur de combats d'entraînement..

Fait numéro 7

Beaucoup craignent qu'en s'habituant aux combats d'entraînement, ils ne comprennent tout simplement pas quand il s'agit des affaires..

Ne t'en fais pas! Il est difficile de confondre les contractions précurseurs (même si elles sont assez fortes) avec les vraies. Mais vous ne devriez pas non plus vous détendre. Après tout, les contractions d'entraînement peuvent bien se transformer en contractions prénatales. Par conséquent, même si les contractions fausses ou précurseurs sont devenues courantes et habituelles pour vous, écoutez toujours votre corps, faites attention à la fréquence, à la durée et à la régularité des contractions..

Fait numéro 8

Vous pouvez distinguer les contractions d'entraînement du début du travail par les caractéristiques suivantes:

  • intervalles entre contractions de durée différente
  • les contractions sont irrégulières
  • souvent, les sensations de douleur diminuent, voire disparaissent complètement avec un changement de position du corps; essayez de vous allonger si vous étiez assis ou debout, ou de vous lever et de vous promener si, au contraire, vous allongez

Fait numéro 9

Les fausses contractions peuvent apporter beaucoup de minutes désagréables à la future mère, mais elles sont absolument sans danger et indolores pour l'enfant. Alors ne vous inquiétez pas non plus pour le bébé..

Fait numéro 10

Si la «répétition» se poursuit, quoique avec des interruptions, pendant plusieurs jours, alors même les femmes enceintes les plus persistantes et les plus calmes commencent à craindre qu'il ne s'agisse toujours pas d'une séance d'entraînement, mais du début du travail. Et ils ont peur de ne pas se rendre à l'hôpital.

Ne vous inquiétez pas, les médecins disent que l'entraînement ou les contractions précurseurs ne précèdent jamais un travail rapide (4-5 heures) ou précipité (3 heures). Vous aurez donc certainement le temps de vous rendre à l'hôpital. Et cela, vous voyez, inspire un certain optimisme..

Des combats d'entraînement. Soulager la condition

Si vous êtes malchanceux et que l'entraînement du corps avant l'accouchement, contrairement aux assurances des livres intelligents pour les femmes enceintes, procure des sensations désagréables et est épuisant, vous pouvez essayer de soulager votre état de la manière suivante:

  • allongez-vous sur le côté gauche ou essayez simplement de trouver une position confortable en utilisant un oreiller de maternité ou des oreillers ordinaires
  • prenez une position genou-coude ou agenouillez-vous près du lit et posez vos mains dessus
  • buvez de l'eau, parfois cela aide à soulager le stress
  • faire des exercices de respiration, essayez les méthodes de respiration qu'il est conseillé d'utiliser pendant l'accouchement (en même temps, pratiquez)
  • essayez de compter pendant les contractions: à l'inhalation - jusqu'à quatre, à l'expiration - jusqu'à six, le besoin de se concentrer sur le comptage distrait des pensées de douleur
  • Prends une douche
  • regarder un bon film drôle

Les mères expérimentées se souviennent que ces méthodes simples ont aidé beaucoup d'entre elles et, si elles n'ont pas complètement éliminé les sensations désagréables, elles les ont au moins distrayées et leur ont permis d'oublier l'inconfort pendant un moment..

Il est temps - ce n'est pas le temps?

Le premier signe que le moment est venu de passer de l'entraînement à la «performance» est la régularité et la régularité des combats. Pendant une à deux heures, enregistrez la fréquence des contractions, leur durée et le temps qui les sépare, ou utilisez les compteurs de contraction spéciaux disponibles sur de nombreux sites pour les femmes enceintes. Si vous comprenez que les contractions sont régulières, leur durée augmente et les intervalles de temps entre elles, au contraire, sont réduits - allez à l'hôpital.

De plus, vous devriez consulter un médecin, le plus tôt sera le mieux si, en plus des combats d'entraînement:

  • un écoulement sanglant est apparu (cela peut être un symptôme de décollement placentaire)
  • du liquide amniotique s'est déversé ou a commencé à fuir (les informations de l'article "Milieu aquatique" vous aideront à comprendre cela)
  • l'enfant s'est "calmé", ne bouge presque pas
  • il y avait une douleur de tiraillement, de la diarrhée ou des nausées

Alors, soyez attentif à vous-même, écoutez les moindres changements de votre corps, ne soyez pas trop frivole face aux signaux inhabituels, mais ne soyez pas inutilement nerveux. Et tout ira définitivement bien.

Quand commencent les contractions d'entraînement et combien de temps durent-elles??

  • Que ce passe-t-il?
  • Heure d'apparition
  • Raisons et but
  • Ressentir
  • Quelle est la différence du réel?
  • Que faire?
  • Lorsque vous avez besoin d'un médecin?
  • Conseils utiles

La grossesse apporte beaucoup de nouvelles sensations et émotions dans la vie d'une femme. Malheureusement, tous ne sont pas agréables, mais presque tous sont naturels et fournis par la nature. Si les vergetures sur l'abdomen ou les douleurs thoraciques ont une origine tout à fait compréhensible, alors avec une manifestation telle que de fausses contractions (d'entraînement), de nombreuses questions se posent. À partir de ce matériel, vous apprendrez quand ils commencent, pourquoi et combien de temps ils durent, et aussi comment ne pas les confondre avec de vrais génériques..

Que ce passe-t-il?

Pendant assez longtemps, le concept de «fausses contractions» était inconnu des médecins. Il n'y avait que des douleurs basiques à la naissance, dont le but réside dans le raccourcissement des fibres musculaires du col de l'utérus, conduisant à son ouverture. Des contractions rythmiques et régulières des muscles de l'utérus conduisent à une ouverture progressive du col de l'utérus à un état dans lequel il peut manquer la tête du fœtus.

Les contractions d'entraînement qui ne conduisent pas à l'accouchement, n'ouvrent pas le col de l'utérus, ne rapprochent pas le moment de la naissance du bébé, ont été décrites pour la première fois par le médecin anglais John Braxton-Hicks en 1972 dans une clinique de Londres. Il les a étudiés et est arrivé à la conclusion que les souches involontaires à court terme et irrégulières de l'organe reproducteur féminin pendant la grossesse sont un phénomène complètement physiologique, capable de nuire à la mère et au fœtus..

Les contractions utérines d'entraînement ont été nommées d'après les contractions Brexton-Hicks «découvreurs». Les femmes elles-mêmes les appellent souvent en abrégé «sweatshirts» ou «braxtons». Les fausses contractions sont des tensions des muscles utérins qui surviennent involontairement, passent rapidement et ne dérangent généralement pas beaucoup les femmes.

Heure d'apparition

Selon les sources médicales officielles, les fausses contractions commencent généralement après 20 semaines de grossesse. Mais la tension d'entraînement des parois musculaires de l'utérus peut bien se produire plus tôt, plus tard. La norme est également considérée comme une situation dans laquelle ils n'apparaissent pas du tout..

Au cours de la première grossesse, le tissu musculaire du principal organe reproducteur féminin n'est pas aussi élastique et, par conséquent, des contractions d'entraînement peuvent être observées plus tôt, à partir du milieu de la grossesse environ. Au cours de la deuxième grossesse et de chaque grossesse ultérieure, les parois musculaires sont déjà quelque peu étirées, elles sont plus élastiques, moins excitables et, par conséquent, les contractions d'entraînement de l'organe reproducteur peuvent ne pas être observées presque jusqu'à l'accouchement.

Pour les femmes multipares, l'entraînement des contractions, si elles apparaissent, soulève toujours beaucoup moins de questions, car elles ont l'expérience d'en vivre les vraies, et elles ne peuvent pas les confondre en principe..

2-3 semaines avant la naissance, les contractions d'entraînement sont généralement observées avec une intensité et une fréquence variables chez la plupart des femmes enceintes, quel que soit le nombre de naissances avant la grossesse en cours. Le renforcement de ces contractions de l'utérus est considéré comme un signe avant-coureur d'une naissance imminente. Mais il n'est pas possible de calculer la date de naissance à partir d'eux. Pour certains, les précurseurs ils "démarrent" quelques semaines avant la naissance de l'enfant, pour d'autres - plusieurs jours, et pour d'autres - littéralement dans les dernières heures.

C'est la compréhension que les contractions d'entraînement sont normales qui a conduit à l'idée fausse commune que leur absence est une anomalie. Souvent, une femme qui ne ressent aucune fausse contraction peut être confrontée à l'opinion que son activité de travail réelle ne sera pas complète, des complications lors de l'accouchement peuvent se développer, car l'utérus n'a pas été correctement préparé pour le processus responsable à venir..

Ces déclarations n'ont aucun fondement. Les médecins n'ont pas identifié de lien direct entre la présence de fausses contractions et le déroulement ultérieur du travail. Les femmes qui n'ont pas eu une seule fausse contraction accouchent de la même manière que les femmes qui ont souffert de crampes de formation utérine tout au long de la grossesse..

Raisons et but

Les vraies raisons du développement d'une fausse activité contractile de l'utérus restent inconnues. Le médecin anglais Braxton-Hicks n'a pas pu le savoir, ni ses disciples n'ont trouvé la vérité. Par conséquent, la médecine moderne accepte simplement l'existence de fausses contractions, mais ne leur donne pratiquement pas d'explication intelligible..

Il existe deux théories qui expliquent partiellement les contractions d'entraînement et répondent à la question, pourquoi sont-elles nécessaires. Selon le premier, le plus courant, il s'avère qu'avec l'aide de contractions à court terme de muscles lisses, l'utérus "répète", se prépare à un travail à part entière. La théorie résiste difficilement aux critiques, car elle ne peut expliquer comment, alors, sans préparation, des femmes accouchent sans avoir observé de fausses contractions pendant la grossesse..

Selon la deuxième théorie, les fausses contractions sont un "jeu de l'esprit". Au fur et à mesure que l'utérus se développe (et qu'il se développe pas moins de 500 fois pendant la grossesse!), L'intensité de l'apport sanguin à cet organe augmente. Tout cela ensemble conduit de temps en temps à la formation de commandes incorrectes et erronées du cerveau aux récepteurs nerveux responsables de la tension des muscles lisses de l'organe génital. L'utérus, obéissant aux commandes du cerveau, arrive à "se préparer", mais il n'y a pas de soutien hormonal inhérent à l'accouchement, par conséquent, une relaxation spontanée des muscles lisses se produit, le cerveau "annule" le mauvais ordre.

Un lien direct avec la préparation à l'accouchement n'a été trouvé que dans les contractions préliminaires, qui commencent généralement 8 à 10 heures avant l'accouchement, parfois plus tard. Pendant cette période, le col de l'utérus commence à se préparer activement à la divulgation, mais en même temps, les vraies contractions qui commencent à l'ouvrir n'ont pas encore commencé.

Ressentir

Les contractions d'entraînement ressemblent à une tension à court terme dans l'utérus. De tels épisodes ne durent pas longtemps - de quelques secondes à plusieurs minutes. Si à 28-30 semaines, ils peuvent généralement être célibataires, alors déjà à 36-37 semaines, ils peuvent être répétés plus souvent et à 39-40 semaines, ils se développent généralement au début de la période préliminaire.

Lors d'une fausse contraction, une femme ressent son propre utérus rigide. Pendant une longue période, par exemple, à 34-35 semaines de gestation, une femme enceinte peut généralement déjà sentir le bas de son propre utérus sur la ligne sous le sein au moment de la tension de l'organe reproducteur.

Simultanément à la tension, une légère douleur douloureuse et tiraillante apparaît dans le très bas de l'abdomen, rarement dans la région lombaire. Cela ressemble à la sensation de la menstruation. Une sensation de traction n'est rien de plus qu'une tension sur l'appareil ligamentaire qui maintient l'utérus dans une position stable..

La tension tombe spontanément, avec le temps la contraction n'est pas longue. Après un certain temps, le ton peut réapparaître ou ne pas se reproduire pendant plusieurs jours.

Le plus souvent, selon les observations des femmes et des médecins, l'entraînement de l'activité musculaire a lieu le matin ou le soir, lorsque la femme enceinte se détend après une journée active. De 31 à 32 semaines, selon les critiques, de fausses contractions peuvent survenir au cours de la journée. Cela est dû au fait qu'une femme part en congé de maternité, a plus de temps pour se reposer et le type de son activité physique change..

Les femmes notent que très souvent une tension dans l'utérus apparaît dans de telles situations:

  • après les rapports sexuels (l'excitation sexuelle et l'orgasme augmentent la sensibilité de l'utérus, entraînent de brèves contractions des muscles de l'organe reproducteur) - les contractions ne sont pas dangereuses si la femme n'a pas d'autres contre-indications à la vie intime pendant la grossesse;
  • avec une vessie pleine (une vessie pleine commence à appuyer sur l'utérus, ce qui augmente sa sensibilité) - aller aux toilettes et vider la vessie aide généralement à se débarrasser rapidement de la sensation de tension dans l'utérus;
  • avec une activité physique (surtout après avoir soulevé quelque chose, se pencher en avant, en bas, s'accroupir, marcher des escaliers);
  • sous stress (si la femme enceinte est inquiète, devient nerveuse, la libération d'hormones de stress est stimulée dans son corps, la sensibilité des muscles lisses augmente, le ton apparaît);
  • avec une relaxation complète (avant le coucher, tout en regardant tranquillement un film ou en lisant un livre);
  • mouvements fœtaux actifs (la stimulation mécanique des parois de l'utérus se produit pendant les mouvements du bébé).

En outre, chaque femme spécifique peut avoir ses propres situations individuelles. Dans certains, de fausses contractions commencent lors de l'excitation, dans d'autres - après s'être réveillé en se lavant le visage, dans d'autres - après avoir mangé.

Quelle est la différence du réel?

Il est assez facile de distinguer les épisodes d'entraînement des véritables douleurs de travail. Dans la plupart des cas, les femmes elles-mêmes comprennent la différence lorsque surviennent de véritables contractions. Cependant, la question des différences est l'une des plus urgentes, en particulier pour les femmes qui ne sont que quelques jours avant d'accoucher..

Les messagers sont toujours irréguliers. Ils apparaissent, disparaissent, puis réapparaissent. Ils ne grandissent pas, ne s'intensifient pas, il est impossible de retracer la cyclicité et le rythme de tels combats. La douleur est faible, et dans certains elle est généralement invisible, l'inconfort n'est causé que par la tension des parois de l'utérus. La localisation des sensations est le bas de l'abdomen, moins souvent le bas du dos. Avec de fausses contractions et des précurseurs, une femme peut très bien s'endormir. Elle est aidée par un changement de posture, une pilule No-shpy, une douche chaude, une respiration régulière et calme. Il n'y a pas de décharge inhabituelle lors d'une fausse contraction. L'état général de la femme reste normal..

Certes, les contractions réelles deviennent régulières dès le début. Au début, ils sont répétés une fois toutes les demi-heures ou moins, puis deviennent progressivement plus fréquents. La durée de chaque contraction depuis le tout début est uniforme, la même chose, à mesure que le travail se développe, les contractions deviennent douloureuses, peuvent durer assez longtemps et les intervalles de repos entre elles deviennent plus courts..

Si les contractions sont réelles, ni un changement de position du corps, ni une position genou-coude, tant appréciée des femmes enceintes pendant de longues périodes, ni une pilule antispasmodique, ni une douche, ne seront utiles. Les contractions s'intensifieront régulièrement. Localisation de la douleur - du dos au bas du dos, et de là dans une onde de ceinture - le bas de l'abdomen et le haut de l'abdomen.

Une femme avec de vraies contractions ne pourra pas s'endormir, être distraite, peu importe ses efforts. Vous devez vous rendre à l'hôpital lorsque les contractions deviennent évidentes et se répètent toutes les 10 à 15 minutes. Le travail peut commencer par la décharge de liquide amniotique. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire d'attendre les contractions, vous devez immédiatement appeler une ambulance et vous rendre à l'institution obstétricale.

Aujourd'hui, il existe des applications pour smartphone qui sont un compteur de contraction et aident une femme à ne pas manquer le moment même où les contractions d'entraînement se transforment en vraies contractions. Ces applications sont gratuites. Une femme peut les télécharger et les installer sur son téléphone à tout stade de la grossesse.

Que faire?

Vous n'avez rien à faire avec les contractions d'entraînement. S'ils apparaissent, il vous suffit de les supporter. Dans la plupart des cas, ils ne causent aucun inconvénient majeur à la future mère. Ils n'affectent pas la santé de l'enfant et n'interfèrent pas avec sa croissance et son développement. Ils ne rapprochent pas l'accouchement - tout se passera quand cela devrait arriver.

Si de fausses contractions provoquent encore une gêne, après une consultation préalable avec un médecin, une femme peut commencer à prendre du No-shpa ou à injecter des suppositoires rectaux avec de la papavérine. Marcher au grand air aide si vous marchez à un rythme tranquille et mesuré. Vous pouvez prendre une douche chaude ou vous inscrire à la piscine dans un groupe spécial pour les femmes «en position».

Une respiration mesurée et profonde aide, en caressant l'abdomen de votre propre main. En réponse au contact des mains de quelqu'un d'autre, la fausse contraction peut devenir plus longue. Il sera utile pour une femme d'abandonner un effort physique excessif, de se reposer davantage, de s'assurer que le stress passe.

Le meilleur «ami» des femmes enceintes, qui subissent souvent de fausses contractions palpables, est la «pose du chat», dans laquelle vous devez vous tenir à quatre pattes avec un appui sur les coudes et plier le dos dans la région lombaire avec des mouvements doux et légers autour du dos. En même temps, vous devez respirer correctement, car les femmes enceintes suivent des cours dans une clinique prénatale.

Lorsque vous avez besoin d'un médecin?

Il est nécessaire pour une femme de consulter un médecin si les contractions d'entraînement se poursuivent tout au long de la journée avec de courtes pauses ou toute la nuit, si elles provoquent généralement des sensations assez désagréables et se répètent souvent.

Appelez une ambulance et rendez-vous immédiatement à l'hôpital si de fausses contractions apparaissent sur fond d'écoulement transparent sanglant, brun, verdâtre ou abondant.

Conseils utiles

La période de fausses contractions peut être réalisée avec un bénéfice maximal. Tout d'abord, c'est un excellent moyen d'apprendre à respirer correctement. Cette compétence aidera à l'avenir lorsque de vraies contractions et l'accouchement commenceront. L'entraînement des tensions de l'utérus donne à une femme la possibilité de mieux connaître son propre corps, ainsi que de se préparer mentalement à de vraies contractions.

Par exemple, au Japon, les obstétriciens recommandent de prendre les contractions d'entraînement comme réelles, pour l'imaginer de cette façon. Ensuite, il n'y aura pas de peur des douleurs de travail. Il est prouvé depuis longtemps que plus une femme a peur de la douleur, après avoir écouté des histoires sur des contractions «atroces et terribles», plus elle éprouvera de douleur au moment de l'accouchement..

Afin de réduire la douleur pendant les douleurs naturelles du travail, une femme doit apprendre à l'avance à les traiter calmement, être capable de se détendre complètement et de «lâcher prise» de la douleur. Cela peut être appris dans des cours de yoga spéciaux pour les femmes enceintes, dans des cours avec une psychologue dans une clinique prénatale.

Pour savoir comment reconnaître les fausses contractions des vraies, regardez la vidéo suivante..

Comment la première naissance commence et se déroule

Signes de travail imminent

La première grossesse est toujours accompagnée d'excitation. Pour surveiller le développement du fœtus, il est important de s'inscrire en temps opportun, de consulter régulièrement un gynécologue et de subir des examens. Le processus d'accouchement dépend en grande partie du déroulement de la gestation..

Le premier travail commence à 38-42 semaines

Le fait qu'une femme devienne bientôt mère est indiqué par des signes caractéristiques:

  • Quelques semaines avant l'accouchement, le ventre tombe. Les femmes attentives remarquent des changements visuels. Presque toutes les femmes enceintes ressentent comment leur état évolue. Lorsque l'abdomen tombe, le fœtus est déplacé dans la cavité pelvienne. Dans le même temps, la pression sur le tube digestif et le diaphragme diminue. La femme enceinte note qu'il lui est devenu plus facile de respirer, elle a cessé de souffrir de brûlures d'estomac, la sensation d'inconfort en mangeant a disparu.
  • En moyenne, le bouchon disparaît en une semaine. Cette formation est située dans le col de l'utérus et tout au long de la grossesse protège le fœtus de l'infection. Visuellement, le bouchon ressemble à un morceau de mucus et son volume total peut atteindre 50 ml. La couleur de la masse peut aller du transparent au brun, et la décharge se produit par parties.
  • Le poids corporel diminue en 1 à 3 jours. Peu de temps avant l'accouchement, la femme enceinte peut remarquer une diminution de poids. Il est associé à un changement des niveaux hormonaux, en raison duquel l'excès de liquide quitte le corps. En plus des écailles, cela peut être indiqué par la disparition de l'œdème et une augmentation de l'envie d'uriner..

Le moment de l'apparition des précurseurs de l'accouchement peut différer d'un cas à l'autre. Certaines personnes peuvent ne pas remarquer que la prise se détache, car cela se produira pendant la première étape de la livraison. D'autres peuvent également remarquer une douleur dans les os pelviens causée par leur séparation. De nombreuses personnes ressentent une gêne dans le bas de l'abdomen, causée par une augmentation des mouvements fœtaux.

Comment reconnaître les contractions d'entraînement

Toutes les femmes enceintes ont entendu parler de fausses contractions. Lorsque vous portez un premier enfant, il peut être difficile de le reconnaître. De nombreuses femmes, ressentant des sensations douloureuses et un inconfort à 20-25 semaines, ont peur. Il faut être préparé pour que les soi-disant «pantalons de survêtement» ou contractions de Braxton-Hicks apparaissent à ce moment..

Un trait distinctif de cette condition de la période de travail actif est le manque de stabilité. Les contractions d'entraînement de la couche musculaire de l'utérus surviennent spontanément et disparaissent tout aussi rapidement. La femme enceinte sent son ventre se serrer. Beaucoup de gens comparent cela à la pétrification. Dans le même temps, il y a des sensations d'éclatement dans le petit bassin, mais elles ne doivent pas être accompagnées de douleur ou d'écoulement liquide.

La grossesse avec le premier enfant est moins susceptible de se terminer par une naissance prématurée..

Les contractions d'entraînement se produisent souvent en réponse à un stimulus - pendant l'activité physique, la conduite d'une voiture, tout en faisant le ménage. À l'approche du travail, la femme enceinte ressentira de plus en plus souvent de fausses contractions utérines..

Combien de temps et comment commence la première naissance

L'accouchement est considéré comme urgent - survenant à temps - s'il commence entre 37 et 42 semaines. La mère moyenne, dont la gestation s'est déroulée sans complications, accouche à 39-40 semaines. Vous pouvez déterminer la date d'un événement important approximativement par la date de la dernière menstruation..

Un travail urgent sans complications commence normalement par des contractions productives de l'utérus ou un écoulement de liquide amniotique. À ce stade, vous devez vous rendre immédiatement à l'hôpital ou appeler une ambulance.

Si une femme se rend dans une maternité avant 37 semaines avec des contractions productives, le personnel médical agit sur la situation. Lorsqu'elle vous permet d'arrêter le processus et de retarder la livraison, cette opportunité est utilisée. Le travail prématuré est défini comme un accouchement qui commence entre 22 et 37 semaines.

Il arrive que rien ne se passe même à 42 semaines. Dans ce cas, une stimulation est effectuée, dont la technique dépend de l'état du patient..

Combien de temps cela dure-t-il

Les femmes enceintes sont particulièrement préoccupées par le déroulement de l'accouchement. Aucun spécialiste ne pourra dire à l'avance combien de temps il faudra à un enfant pour apparaître. La durée normale moyenne d'une première naissance est de 9 à 12 heures.

Le travail rapide est caractérisé par une durée plus courte. Dans ce cas, la future mère accouchera dans 4-6 heures. Avec ce résultat, la femme reçoit une attention particulière lors de l'accouchement ultérieur, car ils peuvent être encore plus rapides..

Le processus de livraison peut être retardé. Lorsque le premier enfant apparaît, cela se produit assez souvent..

Dans cette situation, le travail dure plus de 12 heures et nécessite souvent l'utilisation de stimulants. Avec un processus prolongé, il est important de surveiller l'état du fœtus, car il peut se détériorer fortement.

La procédure de livraison comprend des délais dont chacun a une durée moyenne. Il faut comprendre que les heures standard sont approximatives et peuvent différer pour chaque femme en travail..

Comment comprendre que le travail a commencé

Le début du travail peut être mis en évidence par 2 événements: l'écoulement de liquide amniotique et le début de contractions régulières. Il n'y a généralement aucun problème avec l'effusion d'eau, car il est assez difficile de confondre cet événement avec quoi que ce soit. Une autre chose est quand il s'agit de la soi-disant fuite de liquide amniotique. Il s'agit d'une situation dans laquelle l'intégrité de la vessie fœtale est légèrement perturbée et le liquide amniotique est libéré par petites portions. C'est pourquoi une femme qui a attiré l'attention sur un écoulement aqueux abondant et constant devrait consulter d'urgence un gynécologue. Il existe un test amniotique qui permet de distinguer le liquide amniotique des autres sécrétions. Un tel test est également vendu dans la chaîne de pharmacies, mais il est préférable de contacter immédiatement un spécialiste.

La différence entre les contractions régulières et celles d'entraînement est que les vraies contractions se produisent après certains intervalles de temps égaux, augmentant progressivement en fréquence et en durée. Ils ne se fanent pas lorsqu'ils sont immergés dans un bain chaud ou lors de la prise d'analgésiques. Une femme dans une telle situation doit enregistrer l'heure du début de la contraction et sa durée. Si l'intervalle entre eux est de 5 minutes ou moins, il est temps d'aller à l'hôpital.

Il existe toujours un symptôme aussi redoutable que le saignement, qui est aussi une raison pour un appel immédiat à une ambulance et à une hospitalisation d'urgence, mais c'est déjà une variante de la pathologie, et nous ne nous attarderons pas dessus.

La première période est le processus de dilatation cervicale

L'ouverture du col de l'utérus est nécessaire pour assurer le bon passage du bébé dans le canal génital. Une contraction est une contraction croissante des fibres musculaires dans les couches de l'organe génital. Le ton apparaît dans l'un des segments de l'utérus et se propage progressivement sur toute la surface. A ce moment, le cou est comprimé, suivi d'une légère ouverture..

Le premier enfant prendra plus de temps que le suivant

Au début des contractions productives, l'ouverture du cou est ouverte de 1 à 2 cm.En quelques heures, la durée des épisodes d'hypertonicité augmente et l'intervalle entre eux diminue. La première étape du travail est divisée en deux étapes:

  • stade latent - divulgation jusqu'à 4 cm;
  • stade actif - ouverture à plein

La partie initiale du travail est la plus longue. Il se termine lorsque le col de l'utérus n'est plus palpable.

La deuxième période - pousser - la naissance du premier enfant

Les futures mères craignent surtout la deuxième étape du travail, mais elle ne dure généralement pas plus de 30 minutes. Lorsqu'elles portent le premier enfant, la plupart des femmes ne comprennent pas comment l'enfant peut traverser le canal génital. La structure physiologique, les changements hormonaux, les réflexes musculaires et le travail des obstétriciens y contribuent.

Dans la deuxième période, la femme en travail ressent des tentatives. Habituellement, à ce stade, le patient est transféré dans la salle d'accouchement. Certaines cliniques pratiquent la naissance d'eau ou verticale. Ce moment est négocié à l'avance.

L'expulsion du fœtus se produit lors de la tension et de la contraction de la couche musculaire de l'organe génital. Le premier-né naît généralement en 2 à 4 tentatives. En cas de complications, les obstétriciens ont recours à une intervention instrumentale selon les indications - épisiotomie ou aspiration.

La troisième période - la naissance de la place d'un enfant

Quelques minutes après avoir retiré le bébé, la femme en travail a à nouveau des contractions involontaires de l'utérus. Ils sont nécessaires pour expulser le placenta avec les membranes. Normalement, cela devrait se produire tout seul, mais certains cas nécessitent une séparation manuelle du siège enfant.

Il est important que les médecins s'assurent que tous les éléments sont sortis entiers. Si l'intégrité du placenta est violée, il y a un risque élevé qu'une partie de la place de l'enfant reste dans la cavité utérine. Cela menace de saignement, d'infection et nécessite une intervention chirurgicale ultérieure. L'accouchement se termine par le traitement des organes génitaux internes et externes.

Condition après l'accouchement: caractéristiques de la période post-partum

Dans les premières minutes après l'achèvement, la femme reçoit l'assistance nécessaire. Si la situation l'exige, des points de suture sont appliqués, des antibiotiques, des agents hormonaux pour contracter l'utérus, des médicaments pour prévenir l'hémorragie post-partum.

Le patient est sous la surveillance du personnel médical pendant 2-3 heures. Pendant cette période, du froid est appliqué sur l'abdomen pour arrêter le saignement. En l'absence de complications après 2-3 heures, le patient est transféré au service.

De plus, un séjour séparé du nouveau-né est organisé ou avec la mère, en fonction de l'état des deux.

Il est recommandé de mettre le bébé au sein plus souvent, car la stimulation des mamelons provoque une contraction utérine. Les statistiques montrent que les femmes qui allaitent récupèrent plus rapidement. Dans la semaine suivant la naissance du bébé, la nouvelle mère peut ressentir des mouvements dans l'abdomen, similaires aux mouvements du fœtus. Ils sont causés par les selles. Dans la période post-partum, il est nécessaire de surveiller la régularité des mictions, car le besoin exprimé est généralement absent.

Après la première naissance, qui n'était pas accompagnée de complications, ils sont libérés pendant 4 à 5 jours. Auparavant, le patient était examiné sur une chaise et une échographie pelvienne était réalisée. Individuellement, le médecin donne des recommandations pour la récupération et, si nécessaire, prescrit des médicaments.

La première naissance est une procédure passionnante. Il est important d'avoir une bonne attitude et d'obéir aux obstétriciens. Il est extrêmement important de sélectionner une maternité à l'avance. Après avoir obtenu son congé de l'établissement d'obstétrique, une femme doit consulter un gynécologue local au plus tard 2 mois plus tard.

Contractions d'entraînement: quand commencent-elles, combien de temps durent-elles

Les contractions d'entraînement sont des symptômes alarmants pour ceux qui attendent un bébé. Beaucoup craignent de ne pas pouvoir les distinguer des vrais. Cependant, les médecins disent: de fausses contractions de l'utérus sont nécessaires pour la future femme en travail et ne sont pas du tout dangereuses. De l'article, vous trouverez toutes les informations détaillées sur ce phénomène..

Attention! Le matériel est à titre informatif seulement. Vous ne devez pas recourir au traitement qui y est décrit sans consulter au préalable votre médecin.

Contractions d'entraînement: qu'est-ce que c'est, quand commencent-elles et combien de temps elles durent

Alors, qu'entend-on par entraînement des contractions? Le nom complet du symptôme est les contractions de Braxton-Hicks. De toute évidence, ils portent le nom du médecin qui a identifié et caractérisé ce phénomène. La découverte a été faite par un médecin anglais au 19ème siècle.

Les contractions de Braxton Hicks sont le processus au cours duquel les muscles de l'utérus se contractent. Dans le même temps, le travail des muscles ne conduit pas à l'ouverture du col de l'utérus et à l'accouchement. C'est ainsi que le corps se prépare pour une nouvelle livraison..

Quand commencent les entraînements? Les médecins disent qu'ils surviennent chez les femmes dès le début de la grossesse. Cependant, les contractions sont si faibles que la femme enceinte ne les ressent pas. Les contractions deviendront plus visibles vers la fin de la gestation..

La plupart des femmes éprouvent des contractions d'entraînement à partir du troisième trimestre. Cependant, certains peuvent noter des changements dès la 20e semaine..

Parfois, les femmes sont surprises de constater qu'elles n'ont subi aucune contraction. En fait, les muscles de l'utérus ont fonctionné de toute façon. La nature a ordonné de telle sorte que le seuil de douleur et la sensibilité soient différents pour toutes les femmes. Par conséquent, certaines femmes enceintes n'ont pas remarqué de contractions, car elles étaient presque indolores..

Il existe une théorie selon laquelle de fausses contractions peuvent survenir non seulement d'elles-mêmes. Parfois, les contractions utérines sont causées par de tels facteurs:

  • relation intime récente, orgasme vécu;
  • stress;
  • peur sévère;
  • grande activité physique;
  • vessie pleine;
  • déshydratation du corps;
  • manque de vitamines.

Bien que les contractions de Braxton Hicks ne soient pas dangereuses, il est préférable de ne pas provoquer leur apparition non naturelle. Par conséquent, surveillez votre santé et évitez les facteurs qui peuvent influencer la survenue de fausses contractions..

Contractions d'entraînement: symptômes et sensations, comment distinguer les vrais

La principale question qui intéresse les femmes enceintes est de savoir comment distinguer les combats d'entraînement des vrais. Les femmes enceintes ont peur de manquer le processus d'accouchement ou d'aller trop souvent chez le médecin. Afin de ne plus vous inquiéter, nous vous parlerons des symptômes des fausses contractions et de leurs différences par rapport au prénatal.

Avec de fausses contractions de l'utérus, une femme ressent que:

  • tout en bas de l'abdomen, une douleur se produit, semblable à une condition prémenstruelle;
  • l'abdomen semble devenir pierre;
  • l'utérus se serre beaucoup, puis se détend (pendant de longues périodes, cela peut être déterminé visuellement).

Les principales différences entre les combats sont:

  1. Les fausses contractions ne sont pas régulières. Ils peuvent survenir à certains moments, comme le matin et avant le coucher. Les vraies contractions sont régulières.
  2. Les contractions fictives durent d'environ 30 secondes à une minute. Dans ce cas, l'intervalle entre eux est un intervalle différent. Mais lorsque les contractions marquent le début du travail, la période de temps entre elles est systémique, puis elle raccourcit.
  3. Avec les contractions d'entraînement, la douleur diminue avec le temps et avec les contractions réelles, elle augmente.
  4. Dans les combats d'entraînement, la position du corps compte. Par conséquent, souvent lors d'un changement de posture, la douleur diminue ou s'arrête complètement. Et quand les contractions utérines sont causées par l'ouverture du col de l'utérus, ça fait toujours mal.
  5. La douleur pendant les contractions d'entraînement peut être soulagée par des médicaments, que le médecin vous prescrira si vous le consultez. Le médicament n'affecte pas les contractions réelles de l'utérus.

Comme vous pouvez le voir, vous pouvez confondre les contractions réelles et fausses, mais c'est difficile à faire. Si les contractions d'entraînement sont épuisantes, prévenez votre médecin.

N'oubliez pas que les fausses contractions ne sont jamais accompagnées de:

  • écoulement sanglant;
  • fuite de liquide amniotique;
  • rupture du liquide amniotique;
  • écoulement du bouchon muqueux;
  • tiraillement de la douleur dans la région lombaire;
  • une forte diminution des mouvements fœtaux intensifs.

Si des symptômes apparaissent, ne laissez pas la situation suivre son cours: ce sont les signes avant-coureurs de l'accouchement. Par conséquent, même si le terme n'est pas long, allez immédiatement à l'hôpital.

De toutes les observations, nous pouvons conclure que vous ne manquerez pas le début du travail..

Contractions d'entraînement: que faire

Si vous avez affronté des combats d'entraînement pour la première fois, vous vous êtes probablement inquiété. Cependant, il n'y a vraiment rien à faire. Les sentiments disparaissent généralement d'eux-mêmes et ne nécessitent aucune intervention.

Il y a un autre aspect du tableau: certaines femmes enceintes (surtout celles qui ont un seuil de douleur élevé) souffrent de douleurs. Que faire dans ce cas?

Tout d'abord, faites attention à votre style de vie. Limitez l'activité physique, minimisez le stress, marchez plus à l'extérieur et mangez bien. Avec un tel passe-temps, les fausses contractions n'apporteront pas de souffrance..

Comment réduire l'inconfort pendant le travail? Essayez de suivre ces conseils:

  • Changez de pose. Si vous mentiez, levez-vous, si vous étiez assis, essayez de vous promener. Habituellement, la douleur disparaît dans ce cas..
  • Prenez une douche chaude (pas un bain). L'eau aidera à soulager l'inconfort et à apaiser.
  • Se détendre. Jouez de la bonne musique et allongez-vous sur le côté gauche. Vous pouvez allumer un bâton d'encens ou une bougie.
  • Faites des exercices de respiration. Inspirez lentement l'air par le nez et expirez par la bouche. Parfois, une respiration superficielle aide (pensez à la façon dont les chiens respirent). Préparez-vous à l'accouchement en même temps.
  • Prenez une position genou-coude et restez-y pendant quelques minutes.
  • Boire un verre d'eau.
  • Être distrait. Par exemple, regardez un film ou faites ce que vous aimez..

Chacun de ces conseils peut vous aider à vous distraire et à soulager le stress. Après quelques minutes, vous serez surpris de constater que la douleur a disparu ou s'est atténuée.

Vous avez appris ce que sont les contractions d'entraînement, comment les distinguer des vraies et comment faire face aux sensations désagréables. Restez calme et recueilli. Nous vous souhaitons une livraison facile!

Auteur: Candidate en sciences médicales Anna Ivanovna Tikhomirova

Examinateur: Candidat en sciences médicales, professeur Ivan Georgievich Maksakov

Comment distinguer les contractions d'entraînement des vraies: sensations, durée, douleur, heure de leur début

Les contractions de l'exercice produisent des sensations légèrement similaires à celles d'avant la menstruation. En plus de la douleur, il y a une certaine raideur, souvent au moment de spasmes dans la colonne lombaire, une gêne est également ressentie. Que sont les fausses contractions, comment ne pas les confondre avec les vraies, comment comprendre qu'elles ont commencé, cet article le dira.

Que sont les contractions d'entraînement?

Une femme qui n'a jamais accouché peut ne pas savoir ce que sont les contractions d'entraînement. Ceux qui ont un autre accouchement savent que ce processus est normal, physiologique, permettant au corps de se préparer à l'événement important à venir.

Quelles sensations sont accompagnées de?

La symptomatologie est similaire à la sensation qui survient avant la menstruation. Perturbé par des symptômes désagréables, une tension sévère dans le bas de l'abdomen, mais il suffit de changer la posture du corps - et l'inconfort disparaît. La douleur peut vous déranger, mais elle n'est pas forte et n'affecte en aucune façon le bien-être général.

Combien de temps avant le début de l'accouchement?

Le nombre de contractions d'entraînement qui apparaissent avant l'accouchement dépend de:

  • propriétés individuelles de l'organisme;
  • quelle est la grossesse et l'accouchement lui-même.

Pendant la première grossesse

Il sera possible de déterminer exactement quand les contractions d'entraînement commencent lors de la première grossesse si vous écoutez les sensations. Certaines manifestations mineures sont inquiétantes depuis la 20e semaine. Mais plus de primipares ressentent des symptômes caractéristiques de 30 à 31 semaines.

Si les contractions vous dérangent suffisamment, vous devriez consulter votre médecin.

Dans la deuxième grossesse

La femme enceinte avec le deuxième enfant, malgré l'expérience, se demande également à partir de quelle semaine les faux spasmes commencent. Tout dépend de certaines propriétés du corps. Cependant, souvent chez ceux qui accouchent, les réductions de temps surviennent plus tard - entre 32 et 34 semaines.

Comment comprendre qu'ils ont commencé?

Lorsque les contractions d'entraînement commencent pendant la première ou la deuxième grossesse, il y a un léger inconfort, les muscles semblent être faits de pierre, à cause du spasme, une légère douleur peut déranger. Les contractions sont irrégulières, mais avec une augmentation des termes, la cyclicité peut augmenter, mais la durée reste la même qu'avant.

Comment distinguer du vrai générique?

Comment distinguer les contractions d'entraînement des vraies, explique le gynécologue qui dirige le rendez-vous prévu. Le médecin vous expliquera comment les spasmes commencent et se sentent, quelles mesures prendre pour soulager l'inconfort.

Des symptômes tels que les suivants aideront à distinguer les contractions d'entraînement des douleurs de travail:

  • absence de douleur intense;
  • la disparition de l'inconfort après un changement de position du corps ou une relaxation;
  • irrégularité, courte durée;
  • absence de décharge.

Un autre point important qui permet de découvrir en quoi les contractions d'entraînement diffèrent des contractions réelles est le bien-être général normal d'une femme. Pendant les douleurs du travail, la période entre les spasmes diminue rapidement, la gravité des sensations augmente, une douleur sévère perturbe, qui avec le temps devient insupportable, s'intensifiant à chaque spasme ultérieur.

Peuvent-ils être douloureux?

De nombreuses femmes en attente d'être réapprovisionnées se demandent si les crampes d'entraînement peuvent être douloureuses. Certaines femmes enceintes trouvent que lorsque, avant la menstruation, elles s'inquiétaient d'une douleur intense, accompagnée d'une violation du bien-être général, les contractions d'entraînement étaient douloureuses, intenses. Il est également important de faire attention - chaque personne a un seuil de douleur différent. Cela affecte également la façon dont les combats d'entraînement se déroulent, la force des symptômes..

À quoi ressemblent les contractions de Braxton Higgs?

Souvent, les spasmes commencent à apparaître à partir de la 20e semaine. Si nous parlons de ce à quoi ressemblent les contractions d'entraînement de Braxton Higgs en termes de sensations, il convient de noter qu'au début, il y a un léger inconfort associé à une surmenage des muscles utérins, une légère douleur, similaire aux symptômes qui apparaissent avant les règles. Peu à peu, la force des spasmes augmente. Par exemple, les sensations à 36 semaines de gestation sont moins prononcées, mais à l'approche de 38 semaines, lorsque le travail est sur le point de commencer, les sensations deviennent beaucoup plus nettes.

Comment vont les fausses contractions?

Chaque femme enceinte doit comprendre comment définir les combats d'entraînement. Signes typiques de crampes utérines:

  • commencer à déranger à tout moment;
  • sont irréguliers;
  • sont rares ou fréquents;
  • provoquer une surcharge des muscles utérins.

Le plus souvent, de faux spasmes se produisent le soir. Pendant le sommeil, les symptômes ne sont pas ressentis, mais après le réveil, ils peuvent réapparaître. En général, la santé de la femme est normale. Pendant cette période, il est important de rester calme, de moins s'inquiéter, afin qu'en cas de spasme, vous puissiez rapidement vous calmer, détendre votre corps.

Combien de temps cela prend-il?

La durée des combats d'entraînement dépend de l'état du corps de la femme enceinte. Pour certains, la durée est de 4 à 7 secondes, pour d'autres, d'environ 3 minutes. La grossesse n'affecte pas la durée des faux spasmes..

Peut apparaître tous les jours?

Les contractions d'entraînement peuvent être dérangeantes tous les jours à la fin de la période - 36 à 38 semaines. Cependant, si les spasmes quotidiens apparaissent plus tôt et qu'en plus de cela, une femme s'inquiète d'une douleur sévère, une violation du bien-être général, il est nécessaire de consulter un médecin pour exclure les pathologies, car ces symptômes ne sont pas considérés comme la norme.

Mécanisme des contractions

Le travail est un processus complexe qui est régulé par le système nerveux et les hormones d'une femme. La contraction de l'utérus est également influencée par les processus biochimiques se produisant chez le fœtus (complexe foetoplacentaire). Ensemble, ces trois interactions conduisent au début du travail sous forme de contractions..

Contractions chez les primipares

Les spasmes utérins de cette espèce apparaissent souvent plus tôt chez ceux qui mettent bas pour la première fois que chez les multipares. Il y a ceux qui ne ressentent aucun symptôme jusqu'au jour X. Tout est individuel.

Contractions chez les multipares

Chez celles qui accouchent à nouveau, ce type de contraction commence généralement à inquiéter beaucoup plus tard, alors que les symptômes sont les mêmes que lors du port du premier enfant. La durée et la cyclicité sont les mêmes que lors de la première grossesse, cependant, les vrais spasmes surviennent beaucoup plus rapidement et il est important de ne pas manquer ce moment. Est-il possible de calculer la date de naissance par la date de conception et par le dernier mois?

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Ensembles pour berceau de calico 7 articles

Infertilité

Catégorie 3 éléments 4 sujets 6 éléments 7 éléments Côtés en calicot grossier Linge de lit dans le lit "Lighthouse" 7 articles + cadeau Promotion: une poche pour un berceau de la collection Lighthouse en cadeau!

Caractéristiques du premier trimestre de la grossesse à ne pas manquer?

Nutrition

La santé de son enfant dépend à 50% du régime alimentaire, du mode de vie et des habitudes de la femme enceinte au premier trimestre.

Écoulement vaginal du médicament Utrozhestan pendant la grossesse

Accouchement

L'hormone progestérone est extrêmement nécessaire pour le corps féminin pendant la grossesse. Son absence peut provoquer une fausse couche ou un développement anormal du fœtus.

Monural pendant la grossesse

Accouchement

Articles d'experts médicauxL'antibiotique de nouvelle génération Monural peut-il être utilisé pendant la grossesse? Cet article tentera de répondre à cette question..L'infection des voies qui excrètent l'urine du corps pendant une période où une femme porte son bébé n'est pas un phénomène rare, pourrait-on même dire - tous les jours.