Principal / Nutrition

Hypertension artérielle avant l'accouchement

Dans les derniers mois de la grossesse, le corps féminin se prépare activement au travail et à la naissance d'un bébé tant attendu. Pendant cette période, une femme doit surveiller plus attentivement sa santé et réagir en temps opportun à divers symptômes. En effet, souvent au cours des dernières semaines, les femmes enceintes sont confrontées à des surprises désagréables qui peuvent nuire au processus d'accouchement..

Varices, pression sur les organes internes, brûlures d'estomac, nausées, gonflement, hypertension artérielle, autant de difficultés auxquelles doivent faire face les femmes en position. L'hypertension est particulièrement dangereuse pendant la période de portage d'un bébé, de sorte que chaque femme enceinte doit savoir quels facteurs provoquent son apparition, ainsi que la dangerosité de cette condition au cours des dernières semaines de grossesse..

Pression pendant la grossesse: norme et pathologie

Dans un état normal, la pression artérielle d'une personne doit être comprise entre 120/80. Pendant la grossesse, le concept de norme a une plage de valeurs plus étendue - de 90/60 à 140/90.

Presque une femme sur dix en poste fait face à l'hypertension, cette catégorie de patients doit donc être constamment sous stricte surveillance médicale. Lors de la fréquentation des cliniques prénatales, la femme enceinte est sûre de mesurer la tension artérielle. Si les indicateurs sont en dehors de la norme, les médecins prennent de toute urgence des mesures pour les normaliser afin d'exclure toutes sortes de complications.

Quels facteurs provoquent une augmentation de la pression artérielle

L'hypertension peut avoir de nombreuses raisons pendant la période de gestation:

  • stress sur le corps féminin, qui n'a pas le temps de s'adapter aux nouvelles conditions et réagit aux changements avec une pression élevée;
  • les situations stressantes sont une cause fréquente d'augmentation de la pression artérielle;
  • prédisposition génétique, lorsqu'il y a des patients hypertendus dans la famille;
  • forces compensatoires insuffisantes du corps féminin pendant la grossesse, lorsque le cœur doit être responsable d'une augmentation de la circulation sanguine, mais qu'il ne peut pas faire face pleinement à la tâche;
  • diabète sucré - la maladie elle-même n'augmente pas la tension artérielle pendant la grossesse, mais elle peut devenir un facteur provoquant;
  • abus de produits du tabac (tabagisme). Tout le monde sait qu'il y a peu de bienfaits pour la santé d'une mauvaise habitude, et de plus, la nicotine a un effet négatif sur le système cardiovasculaire;
  • une mauvaise activité physique, à la suite de laquelle le cœur ne résiste pas complètement au stress;
  • problèmes de surpoids. Pendant neuf mois de grossesse, chaque femme est obligée de contrôler ses indicateurs de poids, car le surpoids ou une tendance à l'obésité affecteront certainement la pression artérielle;
  • des perturbations de l'activité des reins peuvent également provoquer des pics de pression;
  • déséquilibre hormonal causé par un dysfonctionnement de la thyroïde, de l'hypophyse ou des glandes surrénales.

Qui est à risque

Bien entendu, toutes les femmes occupant ce poste n'ont pas de problèmes de tension artérielle. Cependant, certains patients sont particulièrement sensibles à cette condition. Ceux-ci inclus:

  • les femmes qui ont fait des fausses couches;
  • les femmes enceintes de plus de 35 ans;

Dernières semaines de grossesse

Caractéristiques du déroulement des dernières semaines de grossesse

Quelles sont les dernières semaines de grossesse - que disent les médecins à ce sujet? Comment sont ces jours pour les femmes enceintes, ce qui les inquiète?

Cette définition comprend l'ensemble du dernier mois obstétrical de grossesse, c'est-à-dire de 36 à 40 semaines. C'est pendant ces semaines que la plupart des femmes commencent le travail..

Les dernières semaines de grossesse sont plutôt difficiles. Affecté par le poids pris en 9 mois, un gros bébé, qui bouge aussi assez douloureusement, et l'utérus debout trop haut, appuyant sur les poumons et le ventre. Et ce ne sont pas tous les problèmes. Heureusement, ils disparaîtront très bientôt et maman n'a donc pas besoin de se concentrer sur eux..

Vous devez penser à quel bonheur l'attend dans un proche avenir et comment vous préparer à la naissance d'un nouveau membre de la famille afin que les premières semaines après l'accouchement soient aussi confortables que possible pour tout le monde..

Sentiments dans les dernières semaines avant l'accouchement

Cela vaut la peine de les examiner plus en détail afin de savoir quelle est la norme et quand est-il préférable de consulter un médecin..

1. Brûlures d'estomac. En dehors de la grossesse, c'est un signe de maladie de l'estomac, le plus souvent une gastrite. Et les femmes enceintes ont une variante de la norme. Bien que certaines femmes parviennent à l'éviter. Comment font-ils? Et tout est question d'une bonne nutrition et de certaines restrictions sur vous-même dans la nourriture.

Premièrement, il existe un certain nombre d'aliments qui causent des brûlures d'estomac chez presque tout le monde. Vous avez sûrement cela à l'esprit. Par exemple, les plats qui contiennent de la pâte de tomate ou du ketchup (à cause du vinaigre qu'ils contiennent), en général, tous les plats qui contiennent du vinaigre. Les pois provoquent également souvent une sensation de brûlure dans l'estomac, surtout s'ils sont mal cuits. Faites vous-même une liste des aliments et des plats indésirables et excluez-les de votre menu.

La deuxième étape consiste à arrêter de manger avant de se coucher. Assurez-vous de ne pas manger de nourriture plus de 2-3 heures avant le coucher. Pendant ce temps, elle aura le temps de digérer et d'aller plus loin dans les intestins.

La troisième étape pour se débarrasser des brûlures d'estomac est de dormir avec le haut du corps surélevé. Pour empêcher le suc gastrique d'être jeté dans l'œsophage.

Enfin, ayez toujours des comprimés de Rennie ou de Gaviscon sous la main. En cas d'inconfort au niveau de l'œsophage ou de l'estomac, prenez-les immédiatement. Agissez presque instantanément.

Quant à Rennie, il contient du calcium, pour cette raison, au cours du dernier mois de grossesse, de nombreuses mères ont peur de le prendre. Après tout, on sait qu'une trop grande quantité de calcium peut entraîner la fermeture des fontanelles chez le fœtus, ce qui menace un accouchement difficile et une pression intracrânienne chez l'enfant né. Mais ces craintes ne sont pas fondées. La composition de "Rennie" comprend une forme spéciale de calcium, qui n'est tout simplement pas absorbée par le corps de la mère, elle est immédiatement excrétée inchangée.

Il existe également de nombreux remèdes populaires pour les brûlures d'estomac. Par exemple, l'eau minérale alcaline. Aussi une bonne option. Mais l'effet des remèdes populaires est généralement de courte durée. Les pilules sont de toute façon plus efficaces.

2. Gravité due à une prise de poids importante. Normalement, les femmes enceintes devraient ajouter 10 à 12 kilogrammes pour toute la grossesse. Mais en fait, il s'avère souvent que le nombre de kilogrammes est 2 fois plus élevé. Et donc c'est difficile pour les futures mamans. Pouvez-vous imaginer ajouter 20 kg en moins d'un an? Ce sera dur pour n'importe qui. Et le corps de la mère doit également fournir pleinement au bébé la nutrition et l'oxygène. Ce sera plus facile si le poids s'arrête dans les dernières semaines, et s'il est en surpoids, il diminue même légèrement. Essayez de manger moins si vous avez déjà pris 12 kg ou plus. Vous n'avez pas besoin de mourir de faim. Mais la boulangerie et les sucreries doivent être limitées.

3. Dropsie des femmes enceintes - œdème. Les poches sont un problème courant. Habituellement dans la région de la cheville l'après-midi si maman marche, se tient debout ou s'assoit beaucoup. Vous devez essayer de garder vos jambes plus hautes lorsque vous vous détendez sur une chaise ou sur un lit..

Dois-je réduire la quantité de liquide que je bois? Ne pas. Vous ne devriez pas faire cela, et exclure complètement le sel de table. Essayez simplement de ne pas manger trop salé, comme les chips, les croûtons, les concombres en conserve et les tomates. Et vous devez boire quand il y a soif. C'est-à-dire pas beaucoup, mais pas peu.

Cependant, les poches deviennent parfois une raison pour l'hospitalisation d'une femme dans un hôpital. Le fait est qu'il accompagne souvent une complication grave de la grossesse - la gestose. Dans ce cas, en plus de l'œdème, la femme enceinte souffre d'hypertension artérielle et de protéines dans les urines..

Si vous remarquez des mouches devant vos yeux, des nausées, des étourdissements, des poches ont commencé à se développer fortement et à se manifester sur votre visage - vous devez appeler d'urgence une ambulance.

4. Augmentation de la pression artérielle. La pression normale maximale pour les femmes enceintes, et en fait toutes les personnes sans exception, est de 130 à 90. Si elle est plus élevée, c'est une pathologie. Cependant, il y a des situations qui devraient être considérées comme une variante de la norme - c'est si la pression d'une femme augmente avec une forte excitation. Cela se produit généralement dans le cabinet du médecin. Dans ce cas, l'infirmière mesure à nouveau la pression de la mère en 5 minutes et, en règle générale, elle s'avère normale ou légèrement différente de celle-ci. C'est ce qu'on appelle le syndrome de la blouse blanche..

Si la pression artérielle de maman augmente à la maison et au repos, c'est un signe d'hypertension ou de gestose. Il est nécessaire de prendre un médicament abaissant la pression artérielle et, éventuellement, un traitement dans le service de pathologie de la grossesse.

5. Pourquoi au cours des dernières semaines de grossesse, vous voulez dormir ou souffrir d'insomnie. La somnolence peut être comparée au premier trimestre de la grossesse. En raison de difficultés physiques, le corps a souvent besoin de repos. Dormez pendant que vous le pouvez. Vous n'aurez pas à dormir beaucoup avec votre bébé pendant les premiers mois.

L'insomnie est le résultat de l'anxiété et de l'inconfort. Maman ne peut tout simplement pas s'allonger confortablement ou doit très souvent aller aux toilettes. Si souvent qu'il n'a pas le temps de s'endormir après le prochain voyage.

6. Augmentation des pertes vaginales. S'il y a juste un écoulement transparent sans odeur et des démangeaisons, ou du mucus, c'est la norme absolue. Lorsque la décharge ressemble plus à de l'eau, vous soupçonnez qu'elle fuit, vous devez vous rendre à l'hôpital et faire un test spécial. Les médecins vous diront avec certitude si vous avez des fuites d'eau ou simplement des décharges abondantes.

7. Diverses douleurs au cours des dernières semaines - dans le bas du dos, le coccyx, le pubis, entre les omoplates. Pendant la grossesse, toutes les «plaies» existantes s'aggravent. C'est pourquoi les médecins conseillent d'accoucher à un plus jeune âge (jusqu'à ce qu'ils aient le temps de se développer avec des maladies chroniques). Ainsi, la douleur entre les omoplates et dans la colonne cervicale est souvent causée par l'ostéochondrose. Douleur dans le pubis et le bas du dos - symphysite, anomalie des os pelviens. Mais si ces douleurs ne sont pas atroces et ne vous dérangent pas toute la journée et la nuit, il vous suffit d'être patient et de porter votre attention sur quelque chose d'agréable. Après l'accouchement, tout se rétablira progressivement.

Que se passe-t-il ces dernières semaines

L'enfant est déjà pleinement développé. Tous les organes et systèmes fonctionnent en lui. Il ne reste plus qu'à gagner un peu de taille et de poids. Le corps de maman change. Il se prépare à l'accouchement avec force et force. Le cou commence à se raccourcir et à se ramollir progressivement. Et plus près de la 40e semaine de grossesse, le niveau de progestérone, l'hormone de grossesse diminue, ce qui déclenche le travail.

Les signes annonciateurs d'une naissance précoce sont une diminution du niveau de l'utérus (visuellement l'abdomen tombe), la décharge du bouchon muqueux du canal cervical, le soi-disant nettoyage du corps - lorsque la diarrhée commence chez une femme sans aucun signe d'empoisonnement ou d'infection intestinale.

Mais il se trouve que la 40e semaine commence, c'est-à-dire la dernière, et il n'y a aucun signe d'une naissance imminente. Ensuite, les médecins peuvent donner des conseils sur les méthodes d'induction naturelle du travail. Cela peut être nettoyer la maison, marcher, monter des escaliers. Le sexe aide également bien dans les dernières semaines de grossesse. Parfois, les femmes, après un acte d'amour, se rendent immédiatement à l'hôpital. Vous pouvez essayer le sexe actif à partir de 38 semaines, lorsque le fœtus est à terme et viable.

Si vous ne présentez aucun signe de naissance imminente pendant une grossesse à terme, ne vous inquiétez pas. Certaines femmes portent normalement jusqu'à 42 semaines de grossesse. Et essayez de calculer la semaine de grossesse à la dernière menstruation, car les médecins font parfois des erreurs de timing. Votre délai est peut-être plus court que vous ne le pensiez? Ou l'ovulation était tardive, et donc le corps n'est pas pressé de se préparer à l'accouchement.

Au cours des dernières semaines de grossesse, vous devez faire très attention aux mouvements du fœtus. Bien qu'ils disent qu'à l'approche de l'accouchement, les bébés se font moins connaître d'eux-mêmes, il ne devrait pas y avoir de changements cardinaux. Et si vous n'avez jamais ressenti le mouvement de votre enfant pendant la journée, c'est une raison pour une visite urgente chez le médecin ou même un voyage à l'hôpital.

Augmentation de la pression artérielle en fin de grossesse

L'hypertension artérielle en fin de grossesse n'est pas rare. De nombreuses femmes enceintes perçoivent un gonflement des jambes, une sensation de malaise et des pics dans les lectures du tonomètre comme des attributs indispensables pour porter un enfant et ne vont pas chez le médecin..

Cette tactique est initialement erronée, car sans traitement, l'hypertension artérielle entraînera une formation anormale du fœtus, des convulsions et des complications potentiellement mortelles. Par conséquent, vous devez comprendre pourquoi la pression augmente, est-ce dangereux, comment reconnaître la pathologie à temps et prendre des mesures de traitement.

Quelle tension artérielle est considérée comme normale pendant la grossesse

La tension artérielle, si elle se situe dans la plage normale pour une femme enceinte, est le principal indicateur de santé et du bon déroulement de la période de gestation. Chaque femme enceinte doit surveiller ces indicateurs quotidiennement à l'aide d'un tonomètre, et les mesures doivent être effectuées correctement afin que le résultat ne soit pas déformé.

Les médecins ont établi certaines limites de tension artérielle pour les femmes enceintes - les indicateurs ne doivent pas diminuer au-delà de 90/60 et dépasser 140/90 mm Hg. Pendant la grossesse, le fonctionnement de tous les organes internes change et avec une augmentation du terme et du poids corporel du fœtus, la charge augmente de plus en plus. Le fond hormonal change, le corps se prépare à l'accouchement, pompe le double du volume de sang, à la suite de quoi la pression peut légèrement augmenter.

Si, en même temps, une femme se sent bien et ne se plaint pas au médecin qui est enceinte et que la pression systolique (supérieure) ne dépasse pas 130-140 mm Hg, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Le déroulement normal de la gestation et le développement harmonieux du fœtus doivent être mis en évidence par des tests de laboratoire et des données échographiques.

Dans les premiers mois de la grossesse, lorsque le corps s'adapte simplement à la gestation, l'hormone progestérone est libérée, ce qui supprime les contractions utérines et régule le tonus musculaire. En conséquence, la pression chute à 100/70 et les médecins ne considèrent pas ces indicateurs comme pathologiques. Au cours du développement fœtal, la charge sur le corps augmente et le tonomètre peut donner des chiffres surestimés. Mais encore une fois, s'ils se situent dans la fourchette normale et ne causent pas d'inconvénients à la femme, cela signifie qu'il s'agit de caractéristiques individuelles du corps..

Les raisons du développement d'une affection douloureuse

Pourquoi au cours des derniers mois de la grossesse, les indicateurs de pression artérielle d'une femme peuvent augmenter considérablement? Il y a plusieurs raisons à cela:

  • stress fréquents (inquiétudes concernant la naissance à venir, changements dans la vie habituelle, situations de conflit, problèmes familiaux);
  • facteur héréditaire - si l'un des parents souffrait d'hypertension et que la femme enceinte ne s'était pas plainte auparavant d'hypertension artérielle, c'est pendant la grossesse que la maladie peut se manifester sous une forme aiguë;
  • fumer et boire de l'alcool;
  • trop de poids fœtal;
  • polyhydramnios;
  • maladies des reins et de la glande thyroïde, déséquilibre hormonal dans le corps;
  • surpoids.

Le stress n'est pas seulement psychologique, lorsqu'une femme est bouleversée et déprimée, mais aussi physique. Qu'est-ce que ça veut dire? Le corps pendant la période de gestation, en particulier dans les derniers stades, subit un stress énorme sur le cœur, les vaisseaux sanguins, les reins et tous les organes internes. Le muscle cardiaque doit travailler pendant deux, car il existe un cercle supplémentaire de circulation sanguine à travers le cordon ombilical.

En raison du manque de capacités compensatoires du corps, le cœur ne peut pas faire face à l'augmentation du volume de sang circulant dans les artères. Pour prévenir l'hypoxie tissulaire, l'organe est obligé d'augmenter la pression artérielle. En conséquence, l'état d'une femme enceinte s'aggrave. De mauvaises habitudes et un mode de vie sédentaire aggravent la situation.

Si une femme enceinte fume ou boit de l'alcool, les vaisseaux déjà rétrécis sont exposés à un stress excessif. La famine en oxygène commence non seulement dans les tissus du muscle cardiaque, mais affecte également l'état de l'enfant, ce qui est lourd de conséquences dangereuses.

La même chose s'applique à l'excès de poids et à un mode de vie sédentaire. Si une femme marche et bouge un peu, alors qu'elle ne suit pas de régime et qu'elle est en surpoids, la charge sur le cœur augmente considérablement. Le développement de l'hypertension dans une telle situation est considéré comme un résultat prédéterminé d'événements..

Symptômes

La femme se sent bien, mène une vie normale et ne soupçonne même pas qu'il y a un problème. Si vous ne détectez pas l'hypertension artérielle à temps et ne prenez pas de mesures thérapeutiques, les conséquences peuvent être tristes - cela nuit à la santé de la femme elle-même et du fœtus en développement.

L'apparition de l'hypertension peut être reconnue par les signes suivants:

  • douleur de compression dans la tête;
  • sensation comme si les globes oculaires étaient pressés, inconfort et douleur lors du déplacement des yeux dans n'importe quelle direction;
  • image floue dans les yeux, "mouches" clignotantes ou points noirs;
  • étourdissements, bourdonnements d'oreilles;
  • envie de nausées et de vomissements;
  • rougeur de la peau au niveau du cou et du décolleté, qui peut être renversée ou apparaître sous forme de taches rouges.

L'état de santé de la femme se détériore fortement et les maux de tête apportent un inconfort maximal, car il est interdit de boire des médicaments pendant la période de gestation et il est difficile de les arrêter par d'autres moyens. De plus, de nombreuses femmes enceintes se plaignent de douleurs à la poitrine à droite et à l'abdomen..

Des ecchymoses peuvent apparaître sur le corps, un gonflement des membres est exprimé, qui disparaît pendant la nuit, mais augmente à nouveau pendant la journée. Si vous trouvez de tels symptômes, vous ne pouvez pas laisser le problème sans solution. Si la pression monte à 140 et plus, cette condition est dangereuse non seulement pour la femme, mais aussi pour l'enfant. Un besoin urgent de contacter un spécialiste pour prendre des mesures antihypertensives d'urgence.

Spécificité des coups de bélier pendant la grossesse

Souvent, une augmentation de la pression artérielle dans les derniers stades est détectée par hasard, car une femme est en bonne santé, ne se plaint pas et ne note pas de symptômes alarmants. Mais la première augmentation des indicateurs du tonomètre peut être enregistrée à 20 semaines de grossesse. Si une femme n'a jamais connu de tels problèmes auparavant et que des pics de pression surviennent régulièrement, elle parle d'hypertension chez les femmes enceintes.

Classification de l'hypertension chez la femme enceinte:

  • Hypertension artérielle chronique - diagnostiquée lorsqu'une femme souffrait d'hypertension artérielle avant même la conception et que les symptômes de la pathologie apparaissaient immédiatement dans la première moitié de la période de gestation.
  • L'hypertension gestationnelle est un indicateur enregistré d'hypertension artérielle pendant une période de 20 semaines, alors qu'il n'y a pas de changement dans les tests d'urine de laboratoire et que l'indicateur protéique n'augmente pas (la protéinurie n'est pas diagnostiquée).
  • La prééclampsie et l'éclampsie sont des conditions dangereuses pour une femme enceinte, qui apparaissent également dans la seconde moitié du trimestre, mais s'accompagnent de symptômes cliniques supplémentaires.

La gestose des femmes enceintes est un diagnostic assez courant, qui est exposé aux femmes enceintes à une date ultérieure, communément appelée toxicose tardive. Il s'agit d'une complication, avec le développement de laquelle une femme enceinte doit être sous la surveillance d'un médecin et de préférence dans un hôpital. La gestose est une défaillance métabolique dans le corps, à la suite de laquelle les propriétés du sang changent, les parois des vaisseaux sanguins sont affectées et des signes de dystrophie des tissus des organes internes sont notés.

En conséquence, les processus métaboliques dans les tissus et les vaisseaux sanguins du placenta, qui sont très importants pour le bon développement du fœtus et de la gestation, ne se produisent pas. Il s'avère que la gestose est initialement déclenchée en début de grossesse et que la définition de «toxicose tardive» ne lui convient pas.

  • augmentation de la pression artérielle - les médecins conseillent aux femmes enceintes de calculer les lectures admissibles du tonomètre selon une formule spéciale. Pour ce faire, l'indicateur supérieur est ajouté à l'indicateur inférieur, multiplié par deux, puis le nombre résultant est divisé par trois. Si le chiffre est à moins de 100 mm Hg, vous n'avez pas à vous inquiéter, le chiffre ci-dessus indique une gestose;
  • gonflement intense - de nombreuses femmes pensent que le gonflement est l'un des signes naturels de la grossesse et ne vont pas chez le médecin. Bien que le gonflement des membres indique une pression artérielle élevée et un écoulement de mauvaise qualité du liquide retenu dans le corps. La consultation d'un spécialiste en développement de la gestose est simplement nécessaire;
  • une quantité accrue de protéines dans l'urine, enregistrée par des tests de laboratoire - si les deux premiers symptômes (coups de bélier et œdème) sont absents, il est possible de déterminer la gestose uniquement par ce facteur.

La forme la plus légère de gestose est l'hydropisie, elle se traduit par un gonflement accru. Mais, si vous ne prenez pas de mesures de traitement, le taux quotidien d'urine excrétée diminue, la pression augmente et le risque de développer une prééclampsie et une éclampsie augmente. Et ces conditions sont considérées comme dangereuses pour la femme enceinte et le fœtus..

Prééclampsie

Cette condition est une conséquence de la gestose, négligée par les médecins. La néphropathie, une condition dans laquelle une augmentation des protéines dans l'urine s'accompagne d'un œdème, est une étape avant le développement de la prééclampsie. En plus des caractéristiques énumérées, la prééclampsie se manifeste par des troubles circulatoires dans les capillaires situés dans les tissus du cerveau..

À la suite d'un œdème des méninges, la faiblesse augmente chez une femme enceinte, elle se sent épuisée, somnolente et fatiguée. La nausée constante se termine par des vomissements, puis la condition peut se transformer en euphorie inattendue. La réponse aux stimuli externes (lumière vive, sons forts) augmente ou, au contraire, diminue. Les violations de la fonction visuelle sont notées - elle peut doubler devant les yeux, les points noirs, les taches scintillent, l'image se confond.

Éclampsie

L'étape la plus grave qui suit la prééclampsie se produit dans le contexte d'une violation de la plupart des systèmes du corps. À la suite d'une défaillance d'organes multiples, la vue de la femme enceinte est gravement altérée, des contractions des paupières et des muscles faciaux sont notées et des convulsions apparaissent. Le corps peut également répondre à cet état par le développement de troubles mentaux..

Les convulsions peuvent commencer après une exposition à un fort stimulus externe - allumer une lumière dans l'obscurité, un son fort et même une légère sensation de douleur. Les convulsions peuvent être isolées ou se présenter sous forme de convulsions, au cours desquelles la femme perd connaissance. Après une attaque, de nombreuses femmes enceintes ne se souviennent de rien et ne reprennent pas conscience immédiatement..

Les conséquences de l'éclampsie sont graves - insuffisance rénale et hépatique, troubles circulatoires pathologiques dans le cerveau, arrêt cardiaque et fonction respiratoire. Par conséquent, une femme présentant des symptômes d'éclampsie est hospitalisée d'urgence pour un traitement d'urgence..

Comment réduire les tarifs

Tout le monde sait que pendant la grossesse, il n'est pas souhaitable de prendre des médicaments en raison de l'effet négatif des substances actives sur le fœtus. Cependant, l'hypertension artérielle, surtout si elle se situe dans la plage critique, oblige les médecins à prescrire des antihypertenseurs afin de ramener les valeurs à la normale..

Les cas graves d'hypertension, qui peuvent être compliqués par une pré-éclampsie, une pré-éclampsie et une éclampsie, doivent être traités en milieu hospitalier, où le personnel médical surveillera l'état de la femme enceinte 24 heures sur 24. Dans le même temps, le spécialiste doit être convaincu que les bénéfices attendus pour le corps de la femme enceinte seront supérieurs au risque d'effets secondaires pour le fœtus..

Traitements disponibles

Si les lectures du tonomètre n'atteignent pas des niveaux critiques, une femme enceinte peut utiliser des moyens populaires et efficaces pour éliminer l'hypertension à la maison:

  • Jus de cranberry. La boisson a des propriétés diurétiques, élimine l'œdème, renforce les parois capillaires et soulage le stress sur le cœur, à la suite de quoi la pression se stabilise. Pour la cuisson, lavez 1/3 tasse de baies, pressez-en le jus, utilisez uniquement du gâteau. Il est versé avec de l'eau bouillante dans un volume de 250 ml et bouilli pendant quelques minutes. Après refroidissement, vous devez filtrer la composition et y verser le jus restant de l'extraction, vous pouvez ajouter un peu de miel, mais pas de sucre.
  • Jus hypotensifs de légumes. De bonnes propriétés médicinales contre l'hypertension sont notées dans les carottes et les betteraves, les jus de ces légumes nettoient les vaisseaux sanguins, augmentent leur élasticité, augmentent la lumière des artères et normalisent le bien-être d'une femme enceinte. Les jus de carottes et de betteraves sont mélangés, puis un peu d'eau est ajouté pour que la composition ne soit pas lourde pour l'estomac. Boire sous une forme fraîchement préparée, un demi-verre deux fois par jour.
  • Infusion de baies de viorne. Deux cuillères à soupe du fruit sont insérées dans un verre d'eau bouillante pendant 20 minutes, puis après refroidissement, ils boivent un verre de cette composition quotidiennement.
  • Bouillon de potiron frais. 200 gr. les légumes sont coupés en cubes et bouillis dans de l'eau jusqu'à ce que la citrouille soit tendre et bouillie. Après cela, ils sont jetés sur un tamis, refroidis et un peu de miel est ajouté. Le bouillon est utilisé matin et soir pour normaliser la pression artérielle..
  • Une décoction de gruau de maïs. La céréale est versée avec un verre d'eau tiède, après l'avoir broyée dans un moulin à café, puis laissée infuser pendant 24 heures en secouant périodiquement la composition. Prendre une décoction de 2 cuillères à soupe avant les repas.

Ces recettes sont sans danger pour la mère et l'enfant, mais elles aident à stabiliser les indicateurs d'hypertension artérielle. Si le médecin traitant estime que l'état de la femme enceinte est généralement normal et lui permet d'être traitée à la maison avec des remèdes populaires, vous ne pouvez pas avoir peur et utiliser quotidiennement les décoctions énumérées..

Pression de grossesse tardive

Le secret de la longévité dans les vaisseaux sanguins

S'ils sont propres et sains, vous pouvez facilement vivre 120 ans ou plus.

La période de grossesse est un moment formidable dans la vie des femmes, car un bébé va bientôt naître, mais cette fois apporte également un certain inconfort. Les femmes doivent être plus vigilantes quant à leur santé, car le développement et la formation du fœtus en dépendent. Dès les premières semaines de grossesse, il est nécessaire de surveiller les indicateurs de pression, car ils changent à différentes périodes, diminuent dans les premiers stades et augmentent dans les derniers. Quel est le danger de l'hypertension artérielle en fin de grossesse et comment y faire face, est présenté ci-dessous.

Normes et écarts

Plus la pression pendant la grossesse est élevée, plus elle est dangereuse pour le système vasculaire. Lors des mesures, 2 indicateurs sont utilisés:

  1. Pression systolique (supérieure), indique une contraction cardiaque.
  2. Pression diastolique (inférieure), montrant une relaxation des muscles cardiaques.

Les données obtenues sont mesurées en mm Hg. Art., Puisque les premiers appareils de mesure étaient du mercure. Aujourd'hui, des tensiomètres modernes sont utilisés, qui peuvent être:

  1. Mécanique, où vous devez pomper vous-même l'air et écouter le pouls à travers le phonendoscope, affichant les données nécessaires.
  2. Semi-automatique, à travers lequel vous devez pomper de l'air indépendamment, mais le résultat est calculé par lui-même et affiché à l'écran.
  3. Automatique, tout est réalisé par l'appareil du pompage de l'air à la valeur de pression finale.

Les mesures doivent être prises sur le bras gauche, en plaçant le brassard sur le pli du bras. Avant de prendre des mesures, vous devez être calme, ne pas boire de café avant de commencer et ne pas faire d'exercice. Pour les femmes enceintes, le taux de pression est de 120 à 80 mm Hg. Art., Mais à des moments différents, il y a des écarts allant jusqu'à 100 par 60 mm Hg. Art. ou 130 à 90 mm Hg. Art. De telles données font référence à la norme, il n'y a pas de raison de paniquer, bien sûr, si la femme se sent normale.

Si les indicateurs dans les étapes ultérieures sont de 140 / 90-100 mm Hg. Art. ou plus, cela est alors considéré comme une hypertension et il est nécessaire de prendre des mesures pour réduire les indicateurs et soulager l'état général.

L'hypertension pendant la grossesse, en fonction du moment et de la nature de la manifestation, est divisée en 3 types:

  1. Chronique - lorsque la pression augmente régulièrement au tout début de la grossesse. Dans ce cas, les femmes avaient des problèmes de tension artérielle avant la grossesse et pendant le port d'un enfant, le problème s'est aggravé.
  2. Hypertension gestationnelle - la pression artérielle commence à augmenter régulièrement après 20 semaines. Dans ce cas, lors de l'analyse de l'urine, les médecins trouvent des protéines.
  3. La prééclampsie - apparaît souvent à une date ultérieure, est marquée par une hypertension artérielle, il y a beaucoup de protéines dans l'urine et le sang change également sa composition chimique. Dans cet état, il existe de nombreux troubles différents dans le corps, une femme a besoin d'une aide rapide.

En plus des types décrits, pendant la grossesse, l'hypertension peut être de gravité variable, de ce fait, les indicateurs de pression diffèrent:

  1. Lumière ou étape 1. Dans cet état, la pression sera dans la plage de 140-160 / 90-100 mm Hg. Art. Une femme enceinte ne ressent rien et les organes internes ne sont pas affectés.
  2. Milieu ou stade 2. La pression fluctue de manière stable dans la plage de 160-180 / 100-110 mm Hg. Art. Une augmentation du ventricule gauche commence, la composition de l'urine change, les vaisseaux commencent à changer, la lumière dans les vaisseaux oculaires diminue, en raison de laquelle la vision se détériore.
  3. Sévère ou stade 3. L'augmentation est critique pour un enfant et une femme, elle est maintenue entre 180-200 / 110 mm Hg. Art. et plus. Dans cet état, les organes internes sont touchés, ils ne peuvent pas fonctionner normalement et sont souvent exposés à des maladies rénales et cardiaques, une angine de poitrine se développe. Avec une telle hypertension, les hémorragies, les crises cardiaques et d'autres conséquences graves ne sont pas exclues..

Une légère augmentation de la pression est un processus physiologique normal lors du port d'un enfant, si les indicateurs sont dans les limites normales. Cela est dû à la production accrue de certaines hormones. Ainsi, le corps de la femme est préparé pour l'accouchement. Si les changements d'indicateurs sont graves, il y a des pics de pression, puis la circulation sanguine commence à être perturbée. Pour cette raison, l'enfant et l'enfant ne reçoivent pas une quantité suffisante de nutriments, la privation d'oxygène commence.

Symptômes

Lorsque la pression augmente et augmente, vous devez connaître les principaux signes de manifestation, ce qui vous permettra de prendre des mesures en temps opportun. Le développement de l'hypertension à des stades ultérieurs est caractérisé par les symptômes suivants:

  1. Douleur dans la tête, souvent dans le dos ou dans les tempes.
  2. Étourdissements, évanouissement possible.
  3. Nausées, parfois vomissements.
  4. Faiblesse dans le corps.
  5. Assombrissement des yeux, perte de netteté.
  6. Bruit d'oreille.
  7. Douleur et autres types d'inconfort dans la poitrine, du cœur.
  8. Rougeur de la peau sur le visage.

Dans certains cas, les femmes enceintes ne ressentent même rien, il n'est donc pas toujours possible de déterminer l'augmentation de la pression par les symptômes. Mais une lecture haute pression est dangereuse, c'est pourquoi vous devez constamment mesurer. Souvent, les femmes enceintes découvrent l'hypertension lors d'un examen de routine par un médecin..

Les raisons

En plus des symptômes, vous devez comprendre les causes qui peuvent provoquer une augmentation de la pression au cours du dernier trimestre. Les principaux facteurs de provocation sont les suivants:

  1. Plus de 30 ans lorsque le corps n'est plus aussi fort.
  2. Première grossesse.
  3. Toxicose tardive, dans ce cas, le travail des organes et systèmes importants échoue. Une femme enceinte peut non seulement augmenter la pression, mais également développer un gonflement, une insuffisance rénale.
  4. Facteur héréditaire.
  5. Grossesse multiple.
  6. Maladie rénale chronique.
  7. Insuffisance cardiaque.
  8. Troubles endocriniens.
  9. Troubles hormonaux non associés à des processus physiologiques.
  10. Blessures à la tête avant la grossesse.
  11. Mauvaises habitudes, mauvaise nourriture.
  12. Stress fréquent.
  13. Manque d'exercice, ou vice versa, activité excessive.

Sachant quelle cause peut provoquer une augmentation de la pression, vous devez essayer de l'éliminer, de la guérir et de vous en débarrasser complètement. Dans ce cas, une forte normalisation de la pression peut commencer..

Dangers possibles

Avec une augmentation de la pression pendant la grossesse, une menace pour la vie du fœtus et l'état général de la mère se produit. La circulation du sang dans le placenta devient confuse, ce qui fait que le fœtus ne reçoit pas suffisamment de nutriments et d'oxygène.

En raison d'un manque de certaines substances, l'enfant ne peut pas se développer normalement. Si une augmentation de la pression supérieure à la normale apparaît aux premiers stades, une fausse couche est possible pendant la grossesse. De plus, une femme peut développer une grave maladie rénale et cardiaque..

Dans certains cas, une pression constamment élevée entraîne un détachement du placenta, à la suite duquel des saignements abondants commencent, le bébé meurt et, dans de rares cas, la mort de la mère est possible. C'est pourquoi il est nécessaire de surveiller les indicateurs pendant la grossesse dès les premières dates possibles..

L'hypertension pendant la grossesse peut être de deux types:

  1. Avant la conception. Nous parlons d'hypertension artérielle même avant la grossesse et la cause est le plus souvent des maladies survenant sous une forme chronique, ainsi que de l'hypertension en tant que pathologie indépendante. Dans ce cas, après la conception, les symptômes et les indicateurs de pression augmentent dès les premières semaines..
  2. Au cours du développement fœtal. Dans ce cas, l'hypertension se développe à une date ultérieure, en raison de la gestose et d'autres facteurs..

En soi, la gestose est une condition très dangereuse et la pathologie se développe à partir de la seconde moitié de la gestation. Dans ce cas, la pression augmente à des niveaux critiques, un gonflement des membres apparaît et il y a des protéines dans l'urine.

Si un traitement approprié n'est pas effectué, la condition se transforme en éclampsie ou en prééclampsie. Dans ce cas, le risque de décès fœtal et maternel augmente. Le développement de la gestose se produit très rapidement et au tout début ses signes sont presque invisibles. Dans les derniers stades, la pression doit être mesurée 2 à 3 fois par jour et le plus souvent, l'urine doit être prise pour analyse.

La probabilité de développer une gestose augmente en raison de plusieurs facteurs:

  1. Grossesse multiple.
  2. L'hypertension pendant la grossesse, qui était auparavant.
  3. Hypertension, diabète chez les parents.
  4. Maladie rénale chronique.
  5. Grossesse de moins de 18 ans et de plus de 30 ans.

Il est important de comprendre que la pression artérielle peut sauter à différents stades de la grossesse, mais il est souvent impossible d'utiliser des médicaments conventionnels pour l'hypertension. Pour les femmes qui portent un enfant, le traitement est différent des patients hypertendus ordinaires.

Thérapies

Si une augmentation de la pression est remarquée chez la femme enceinte, vous devez absolument contacter un gynécologue et un cardiologue, vous devrez peut-être être examiné par d'autres médecins. Le plus souvent, une femme devra être hospitalisée, surtout s'il existe des pathologies rénales chroniques.

L'hospitalisation est effectuée dans les premiers stades, ce qui permet de déterminer la poursuite de la grossesse et la nécessité d'utiliser les médicaments nécessaires au déroulement normal de la grossesse.

Il est recommandé de rester à l'hôpital pendant environ 30 semaines. Étant donné que pendant une telle période, la quantité de sang chez les femmes augmente, l'état général commence à se détériorer. Au 3ème trimestre, vers 38 semaines, une hospitalisation est également nécessaire, ce qui permet de déterminer l'état du fœtus et de résoudre le problème de l'accouchement. Le reste du temps, la femme enceinte doit prendre des mesures tous les jours et les enregistrer dans un cahier, ainsi que se conformer aux recommandations du médecin. Dans les derniers stades, une hospitalisation rapide peut être nécessaire si la pression augmente régulièrement.

Médicament

Avec une augmentation constante de la pression, les médecins recommandent l'utilisation de médicaments, qui sont sélectionnés spécifiquement pour le patient. Pendant la grossesse, les médicaments doivent être tels qu'ils ne nuisent ni au bébé ni à la mère. Parmi les médicaments antihypertenseurs populaires figurent:

  1. Methyldopa ou Dopegit. Ces comprimés peuvent être utilisés pendant la grossesse, mais ils seront plus efficaces en début de grossesse. Au cours du dernier trimestre, il y aura peu de résultats..
  2. Bêta-bloquants. Les médicaments de ce groupe vous permettent de bloquer les effets négatifs de l'adrénaline sur les vaisseaux sanguins et le cœur, ce qui provoque souvent une augmentation de la pression. De plus, les médicaments peuvent normaliser la fréquence cardiaque, mais cela peut affecter le fonctionnement du cœur chez le fœtus. Il est nécessaire d'utiliser des médicaments strictement selon la prescription du médecin dans la posologie indiquée par lui. Dans les premiers stades, les bêtabloquants peuvent provoquer une fausse couche et il est recommandé de les utiliser à partir de la seconde moitié de la grossesse.
  3. Bloqueurs de canaux calciques. Un groupe de médicaments qui vous permet de réduire rapidement la pression artérielle, mais les comprimés peuvent être pris pendant une longue période, 1 pc. en un jour.

Le choix du médicament dépend de la valeur de la pression. Dans des situations particulièrement difficiles, les médecins peuvent recourir à une césarienne, ce qui permet à l'accouchement de se dérouler normalement, car à la naissance d'un enfant, la mère a une forte augmentation des indicateurs. En cas de naissance naturelle, vous pouvez avoir besoin d'un traitement antihypertenseur en milieu hospitalier, ainsi que de médicaments contre la douleur spéciaux, plus souvent une anesthésie épiduelle.

Thérapie non médicamenteuse

En plus de prendre des médicaments, vous devez utiliser des règles simples qui peuvent normaliser la pression artérielle. Si les écarts par rapport à la norme sont insignifiants, une telle thérapie réduira la pression et améliorera l'état général:

  1. Observez le régime de la journée, reposez-vous davantage dans les étapes ultérieures.
  2. Normaliser le sommeil, qui devrait être à partir de 9 heures du soir. En fin de grossesse, il est utile de dormir 1 à 2 heures par jour..
  3. Réduisez la consommation de sel à 5 ​​grammes, étant donné qu'il se trouve dans presque tous les aliments.
  4. Soyez plus à l'extérieur et faites du yoga ou d'autres exercices recommandés par votre médecin.
  5. Essayez d'éviter un stress physique et émotionnel intense.

Il est recommandé d'aller nager pendant la grossesse et de marcher 30 minutes à l'extérieur avant de se coucher. Vous devez ajouter plus d'aliments contenant du potassium à votre alimentation.

Remèdes populaires

Les traitements alternatifs sont également efficaces pour la grossesse et la tension artérielle. Pour cela, il est recommandé d'utiliser les recettes suivantes si l'indicateur de pression est élevé:

  1. Ajoutez des betteraves à l'alimentation, le jus d'un légume est particulièrement utile, qui doit être bu 150 ml 2 fois par jour avant les repas pendant une demi-heure.
  2. Utilisez l'agripaume, qui peut calmer le système nerveux et réduire la tension artérielle en 1 à 2 heures. Pour le traitement, vous avez besoin de 1 c. herbes ajoutez 200 ml d'eau bouillante, après 15 minutes filtrer le médicament et buvez 100 ml 2 fois par jour, toujours avant d'aller au lit.
  3. La racine de valériane contribue également à l'hypertension. Pour les femmes enceintes, il est nécessaire de 1 cuillère à soupe. la valériane hachée ajoutez 300 ml d'eau bouillante et mettez au bain-marie pendant 10 minutes. Filtrer et boire 1 cuillère à café chacun. 3 fois par jour.
  4. Faire une purée de citrouille avec du miel.
  5. Il est utile de masser le cou et la tête pour réduire de légères anomalies.
  6. Jus de cranberry. La boisson contient beaucoup de vitamine C et d'autres nutriments qui abaissent la tension artérielle. Il est nécessaire de rincer 1/3 tasse des fruits et d'en extraire le jus, d'ajouter 200 ml d'eau au gruau et de faire cuire pendant 10 à 15 minutes. Après refroidissement, ajoutez du jus et vous pouvez ajouter du miel pour la douceur..
  7. Boire du bouleau, de la betterave, du jus de citrouille.
  8. Infusion de viorne. Il faut pétrir 2 poignées de viorne et ajouter 250 ml d'eau bouillante. Laisser infuser 30 minutes et prendre un verre par jour pour une normalisation stable de la pression artérielle.

Avec des pics de pression fréquents, il est nécessaire d'essayer de se détendre le plus possible, cela vous permet de normaliser la pression sans utiliser aucun moyen.

Il n'est pas recommandé de réduire indépendamment les indicateurs à l'aide de médicaments et même de remèdes populaires. Tout cela peut affecter négativement le futur enfant, son développement. Au départ, vous devez contacter un médecin et discuter des méthodes de traitement avec lui.

Pression de grossesse tardive

Les débits sanguins sont très importants lors du portage d'un bébé. Par le sang, l'enfant dans le ventre de sa mère reçoit tous les composants dont il a besoin pour grandir. Les changements de tension artérielle en fin de grossesse peuvent être très dangereux.

Caractéristiques de cette période

Les indicateurs de tension artérielle (TA) doivent être surveillés tout au long de la grossesse. On ne saurait trop insister sur l’importance de mesurer cet indicateur du débit sanguin aux derniers stades de la naissance d’un bébé. Un changement de tension artérielle peut indiquer diverses pathologies à la fois chez la femme enceinte et son bébé..

Les lectures de tension artérielle changent assez souvent pendant la grossesse. Ce changement est largement facilité par l'évolution du fond hormonal..

Les hormones de grossesse spécifiques ont un effet prononcé sur la circulation systémique. Les modifications de la lumière des vaisseaux sanguins sous l'influence de diverses hormones entraînent une augmentation ou une diminution de la pression artérielle.

Normes

En fin de grossesse, il est très important de surveiller les indicateurs de pression artérielle chez la femme enceinte. Elle peut le faire seule ou lors d'une visite chez le médecin.

Il est préférable que de telles mesures soient effectuées régulièrement. Il est particulièrement important de suivre cette recommandation pour les femmes enceintes qui ont des problèmes de tension artérielle. Les femmes à haut risque ne doivent pas non plus éviter cette procédure simple et routinière..

Les spécialistes identifient plusieurs types de tension artérielle:

  • Ils appellent le premier "supérieur" ou systolique. Il est déterminé lorsque le premier battement cardiaque apparaît lors de la mesure de la pression artérielle avec un tonomètre. Chez la femme enceinte, la pression systolique ne doit pas dépasser 140 mm. rt. Art. Sa chute est inférieure à 100 mm. rt. Art. est également un signe défavorable nécessitant des soins médicaux.
  • Le deuxième type de pression artérielle est appelé pression artérielle diastolique ou «basse». Sa valeur correspond au dernier battement cardiaque audible lors de la mesure de la pression artérielle avec un tonomètre. L'augmentation de cet indicateur est supérieure à 100 mm. rt. Art. - un signe défavorable nécessitant une consultation obligatoire avec un médecin. Il est également nécessaire de consulter un médecin si la pression diastolique descend en dessous de 60 mm. rt. st.

La pression la plus optimale que la plupart des femmes subissent en fin de grossesse est de 130 à 80 mm. rt. Art. De tels chiffres ne sont pas une manifestation de pathologie et indiquent un niveau normal de flux sanguin..

Les raisons du changement

Plus la santé de la femme enceinte est bonne avant la grossesse, plus le risque de développer diverses pathologies en elle est faible. De nombreuses maladies chroniques des organes internes contribuent à un changement de la pression artérielle.

Dans les derniers stades de la grossesse, les sauts de tension artérielle peuvent entraîner des pathologies qui surviennent à la fois dans le corps maternel et chez le fœtus. La gravité des troubles fonctionnels dépend en grande partie de la gravité de telle ou telle maladie.

Selon les statistiques, une augmentation de la pression artérielle est le plus souvent constatée chez les femmes de plus de 40 ans. Ceci est causé par des changements liés à l'âge dans le ton et le diamètre des vaisseaux sanguins..

Si une femme enceinte de la famille a un parent proche qui souffre d'hypertension ou d'infarctus du myocarde, le risque de développer une augmentation persistante de la pression artérielle augmente plusieurs fois.

Les maladies du système cardiovasculaire peuvent également entraîner des pics de tension artérielle fréquents en fin de grossesse. Les femmes enceintes souffrant d'arythmies ou d'autres troubles du rythme cardiaque doivent également consulter un cardiologue lorsqu'elles portent un bébé.

Si avant la grossesse, ils ont utilisé des médicaments du spectre cardiaque, puis après la conception, il est impératif de discuter avec le médecin de la possibilité de leur prise supplémentaire. Dans une telle situation, il peut être nécessaire d'abolir certains médicaments et de sélectionner de nouveaux médicaments qui n'ont pas d'effet indésirable sur le fœtus en développement..

Les femmes enceintes qui sont obèses ou qui ont un excès de poids prononcé risquent également de développer une augmentation persistante de la pression artérielle. Il faut se rappeler que pendant la grossesse, la charge sur le corps féminin augmente plusieurs fois..

Une augmentation du poids corporel du bébé entraîne déjà des modifications du flux sanguin périphérique. Si le poids corporel d'une femme dépasse considérablement les valeurs normales en raison de l'obésité, cela conduira inévitablement au fait que lors de la mesure de sa tension artérielle, elle recevra des taux élevés..

Les maladies des reins et des voies urinaires sont des causes fréquentes d'hypertension. Il est important de noter que certaines de ces pathologies s'accompagnent non pas d'une augmentation, mais d'une diminution de la pression artérielle..

La violation de l'écoulement de l'urine entraîne une modification du volume de sang circulant dans le corps. En fin de compte, les troubles fonctionnels qui en résultent se manifestent par une modification des nombres de pression artérielle. Assez souvent, les pathologies apparaissent à 35-38 semaines de grossesse.

Les maladies neurologiques survenues avant même la conception d'un bébé peuvent également avoir un effet indésirable sur les lectures de la tension artérielle. Diverses lésions cérébrales traumatiques, une méningite antérieure ou une méningo-encéphalite entraînent une modification persistante de cet indicateur du flux sanguin. Dans une telle situation, la femme enceinte devrait absolument consulter un neurologue. Ce spécialiste sélectionnera la thérapie nécessaire et lui proposera un certain nombre de recommandations nécessaires..

Il existe également un certain nombre de certaines pathologies qui ne surviennent que chez les femmes enceintes. L'un d'eux est la gestose.

Cette pathologie peut être très dangereuse pour la mère et son bébé. Elle s'accompagne du développement de modifications persistantes de la pression artérielle, ainsi que de l'apparition de protéines dans les sédiments urinaires. L'état général de la femme enceinte avec cette pathologie est considérablement perturbé.

Comment est-il déterminé?

Les écarts persistants par rapport à la norme s'accompagnent de l'apparition de symptômes indésirables. Ainsi, avec une augmentation de la pression artérielle, une femme a mal à la tête. La nature du syndrome douloureux peut croître et éclater.

La douleur se propage sur toute la tête. En règle générale, l'épicentre du syndrome douloureux se trouve à l'arrière de la tête. De nombreuses femmes éprouvent de fortes pulsations dans leurs tempes..

Les étourdissements sont un autre symptôme courant qui survient avec les troubles de la pression artérielle. Ce signe clinique se manifeste principalement par un changement de position corporelle. Pour de nombreuses femmes, le vertige devient très sévère. La gravité de la maladie peut être aggravée par l'apparition de «mouches» devant les yeux.

Les femmes enceintes ayant des problèmes de tension artérielle commencent à ressentir une fatigue rapide. Même après avoir terminé les routines quotidiennes habituelles, ils se fatiguent très rapidement. Pour améliorer leur bien-être général, dans ce cas, ils doivent se reposer plus souvent. Très souvent, ce symptôme apparaît déjà dans les dernières semaines de la grossesse..

Une plainte commune que les thérapeutes entendent de la part des femmes enceintes lors d'un rendez-vous chez le médecin est une faiblesse générale. C'est un symptôme tout à fait normal qui survient entre 37 et 39 semaines de grossesse. Dans certains cas, cela apparaît beaucoup plus tôt - de 30 à 32 semaines..

Les femmes enceintes qui portent des jumeaux ou des triplés peuvent devenir plus fatiguées. Cependant, chez les femmes enceintes ayant des problèmes de tension artérielle, une faiblesse générale peut être très prononcée..

Ce symptôme défavorable conduit au fait que la femme enceinte est souvent obligée de se reposer. Certaines femmes éprouvent une somnolence diurne accrue. Au contraire, le sommeil nocturne est perturbé. Souvent, les femmes enceintes souffrant de chutes de tension artérielle se plaignent d'insomnie persistante et de l'apparition de rêves effrayants agités chez elles.

Comment se déroule le traitement?

Le choix du traitement dépendra de nombreuses variables de base. Pour normaliser le niveau de pression artérielle, les médecins recommanderont certainement à la femme enceinte de surveiller attentivement le régime quotidien. Un sommeil adéquat, une bonne nutrition et la limitation du stress psycho-émotionnel sont des facteurs importants dans le traitement de tout trouble vasculaire..

Pour les femmes souffrant d'augmentation persistante et prononcée de la pression artérielle, les médecins recommanderont certainement de limiter l'activité physique essentielle. Haltérophilie particulièrement interdite.

En fin de grossesse, la femme enceinte doit soigneusement planifier et suivre sa routine quotidienne. Marcher en plein air aura un effet positif non seulement sur le corps de la mère, mais sera également très bénéfique pour son bébé..

Si une femme est diagnostiquée avec une pathologie dangereuse qui peut devenir une menace pour sa vie ou son bébé, elle sera hospitalisée dans un hôpital. Dans un établissement médical, elle recevra tous les soins nécessaires.

Dans certaines situations, la femme enceinte est à l'hôpital jusqu'à la naissance même. Cependant, cette option est possible avec une pathologie vraiment sévère qui nécessite une surveillance médicale quotidienne..

Il est très important de surveiller les indicateurs de tension artérielle de 36 semaines de gestation jusqu'à la naissance même. En ce moment, le corps féminin se prépare à la naissance prochaine d'un bébé. Tout écart par rapport à la norme de pression artérielle nécessite une visite obligatoire chez un médecin pour consultation.

De plus, nous vous recommandons d'écouter un obstétricien-gynécologue qui vous dira tout sur l'hypertension artérielle pendant la grossesse..

Comment abaisser la tension artérielle pendant la grossesse

Dans la clinique prénatale, la pression artérielle d'une femme enceinte est mesurée à chaque fois. Pourquoi l'hypertension artérielle est dangereuse et comment réduire la tension artérielle pendant la grossesse?

Nina Abzalova
Obstétricien-gynécologue, Ph.D. mon chéri. Sci., Université médicale d'État de l'Altaï, Barnaul

La pression artérielle (TA) est la pression exercée par le sang sur les parois des artères. Sa valeur est indiquée sous forme de fraction, dans laquelle le premier chiffre caractérise la pression artérielle au moment de la contraction cardiaque (systole) - systolique, et le second indique la valeur de la pression au moment de la relaxation cardiaque (diastole) - pression artérielle diastolique. Les indicateurs de pression artérielle sont mesurés en millimètres de mercure, car initialement la pression était mesurée à l'aide de tonomètres à mercure.

Ce paramètre est l'un des plus importants car il caractérise la qualité du fonctionnement du corps. Souvent, pendant la grossesse, les femmes rencontrent d'abord le problème de l'hypertension artérielle, qui peut être dangereuse pour la femme enceinte et le fœtus..

Symptômes d'hypertension artérielle

Avec une augmentation de la pression artérielle, les éléments suivants peuvent apparaître:

  • mal de tête (sa force sera directement proportionnelle au niveau de pression artérielle);
  • vertiges;
  • bruit dans les oreilles;
  • sensation de pression sur les yeux;
  • faiblesse générale;
  • nausée et vomissements;
  • rougeur du visage et de la poitrine ou apparition de taches rouges sur le visage;
  • "vole" clignotant devant les yeux.

Le caractère «insidieux» de l'hypertension artérielle pendant la grossesse réside dans le fait que dans certains cas, même avec des valeurs d'hypertension artérielle, la patiente ne ressent aucun symptôme pathologique, se sent normale et poursuit ses activités quotidiennes habituelles. L'hypertension artérielle est détectée par hasard, lors de la prochaine visite à la clinique prénatale. L'absence de manifestations cliniques d'hypertension artérielle n'exclut pas le développement de complications graves pouvant menacer la vie de la mère et de l'enfant à naître, il est donc très important de surveiller régulièrement la pression artérielle pendant la grossesse.

Comment mesurer la pression?

Actuellement, il existe des tensiomètres électroniques automatiques en vente qui permettent de mesurer facilement la pression en appuyant sur un bouton. Leur utilisation ne nécessite pas de compétences particulières. Dès le moment de la grossesse, il est conseillé d'acheter un tonomètre et de mesurer la pression au moins 2 fois par jour. Mais il est nécessaire de prendre en compte le fait que les tensiomètres électroniques peuvent ne pas être assez précis, et afin de savoir quelle pression vous avez actuellement, il est recommandé de prendre une mesure trois fois et de calculer la valeur moyenne entre les indicateurs obtenus..

Les indicateurs de tension artérielle pendant la grossesse dépendent de nombreux facteurs: le volume sanguin circulant total, le tonus vasculaire, la fonction cardiaque (par exemple, la fréquence cardiaque), les caractéristiques de la qualité du sang (viscosité, etc.), ainsi que le niveau et l'activité d'un certain nombre d'hormones et biologiquement. substances actives produites par les reins et les glandes surrénales, la glande thyroïde, etc. De plus, un certain nombre de conditions externes ont une grande influence sur la pression artérielle: le niveau d'activité physique, le stress psycho-émotionnel, la valeur de la pression atmosphérique.

Considérant que des changements se produisent dans le corps de la femme enceinte en ce qui concerne la quantité de sang circulant, le travail du cœur, les changements du fond hormonal, même avec une grossesse physiologiquement en cours, la pression artérielle change en fonction de sa durée.

Au cours des premier et deuxième trimestres, la pression artérielle diminue généralement (systolique - de 10 à 15 mm Hg, diastolique - de 5 à 15 mm Hg), ce qui est dû à l'action de la principale hormone de la grossesse - la progestérone. Il a un effet relaxant sur les vaisseaux sanguins, ce qui est une condition préalable à la croissance et au développement favorables du fœtus. À mesure que la période de gestation augmente, la charge sur le système cardiovasculaire augmente, car le volume de sang en circulation augmente (d'environ 40% du volume initial: dans le corps de la femme enceinte circule 2 à 2,5% de sang de plus qu'avant la grossesse), la fréquence cardiaque augmente (en moyenne de 15 à 20 battements par minute), la production d'hormones placentaires augmente, le poids corporel augmente considérablement (à la fin de la grossesse - normalement de 10 à 12 kg). Cela conduit à une légère augmentation du niveau de pression artérielle pendant la grossesse, et il devient le même qu'avant la grossesse..

Avec le développement de complications de la grossesse, le niveau de pression artérielle peut augmenter considérablement, ce qui constitue une menace potentielle pour la femme et l'enfant à naître. Par conséquent, à partir du moment de l'enregistrement à la clinique prénatale, une surveillance attentive de la valeur et de la dynamique (changement) de la pression artérielle est effectuée.

La pression est normale?

On pense que la pression artérielle moyenne, qui peut être considérée comme optimale (c'est-à-dire nécessaire au maintien de la vie du corps avec un risque minimal de développer des complications cardiovasculaires), est le niveau de tension artérielle systolique de 110 à 120 µm Hg. Art., Et diastolique - 70-80? Mm Hg. Art. Les valeurs limites sont de 130? /? 85 –139? /? 89? Mm Hg. Art. Si la valeur de la pression artérielle est de 140? /? 90 et plus, cette condition est considérée comme une hypertension artérielle (pression artérielle pathologiquement élevée).

Il est à noter que parmi les jeunes femmes, il y a souvent celles dont la tension artérielle habituelle avant la grossesse est de 90? /? 60-100? /? 70 mm Hg. Art. Dans ces cas, il est plus correct de se concentrer non pas sur les valeurs absolues de la pression artérielle, mais sur l'augmentation des indicateurs: si les valeurs de la pression systolique pendant la grossesse ont augmenté de 30 mm Hg. Art., Et diastolique - par 15? Mm Hg. Art., Alors la femme enceinte a une pression artérielle élevée.

Pour déterminer un niveau de tension artérielle fiable, le médecin observe un certain nombre de conditions assez simples mais importantes, car les femmes enceintes souffrent assez souvent du syndrome de la «blouse blanche»: si une femme faisait la queue pour un rendez-vous chez le médecin pendant une longue période, stressée par un environnement inconnu, en tension en attendant le résultat du test, il est possible d'obtenir des valeurs augmentées de la pression mesurée. La TA est mesurée pour toutes les femmes enceintes à chaque visite chez le médecin. Le médecin mesure la pression exercée sur les deux bras pendant que la femme est assise, le brassard du tonomètre (appareil de mesure de la pression) au même niveau que le cœur du patient. La mesure de la pression artérielle est effectuée à l'aide d'un tonomètre, qui peut être manuel (lorsque le médecin écoute les bruits cardiaques dans la zone de l'artère brachiale dans la courbure du coude) et automatique, lorsque l'appareil enregistre indépendamment le niveau de pression artérielle à l'aide de l'électronique. Les tensiomètres portables vous permettent de mesurer plus précisément le niveau de pression, mais nécessitent des compétences particulières. Le point positif des tensiomètres électroniques est la facilité d'utilisation, mais ils peuvent donner une erreur de mesure.

Le patient doit exclure l'activité physique une heure avant de consulter le médecin, avant d'enregistrer la pression artérielle, s'asseoir dans une atmosphère calme pendant 5 à 10 minutes. Pendant la mesure, vous devez vous détendre, vous pencher en arrière sur une chaise ou une chaise, vous n'avez pas besoin de croiser les jambes (cela gêne la sortie veineuse et les valeurs de pression artérielle peuvent être surestimées). Pour obtenir un résultat fiable, le médecin prend des mesures plusieurs fois, car la première mesure, en règle générale, est surestimée.

Comme le syndrome de la «blouse blanche» ne peut être exclu, le médecin reprend la mesure de la pression 10 à 15 minutes après la rencontre avec le patient, car l'anxiété de la femme enceinte est considérablement réduite après une conversation calme avec le médecin.

Pour établir un diagnostic précis, il est souhaitable que chaque femme connaisse son niveau de tension artérielle habituel (comme le disent les médecins, au travail), qui a eu lieu avant la grossesse..

Comme déjà mentionné, il est impossible d'établir un diagnostic d'hypertension artérielle (augmentation pathologique de la pression) sur la base d'une seule mesure de la pression artérielle. Pour ce faire, le médecin prend une deuxième mesure, le diagnostic est posé lors de l'enregistrement d'un niveau de pression artérielle constamment élevé au moins 2 fois de suite. Pour un diagnostic précis, le médecin peut prescrire une surveillance quotidienne du niveau de pression artérielle. Elle est réalisée à l'aide d'un appareil fixé au corps du patient. Dans cette étude, la pression est automatiquement enregistrée pendant 24 heures au rythme de vie normal du patient. Pendant la mesure, une femme tient un journal dans lequel, à l'horloge, note le type d'activité, la durée du sommeil, l'heure des repas, etc. Avec la surveillance quotidienne de la pression artérielle, les effets secondaires de facteurs externes (syndrome de la blouse blanche, stress, etc.) sont exclus, par conséquent, avec un degré élevé de fiabilité, la présence d'une hypertension artérielle est diagnostiquée ou exclue.

Hypertension artérielle chez la femme enceinte

L'hypertension artérielle chez une femme enceinte est un symptôme alarmant, car elle peut entraîner de graves complications:

Si la pression dans les vaisseaux du corps de la femme enceinte augmente, cela conduit à des changements similaires dans le système circulatoire mère-placenta-fœtus. En conséquence, les vaisseaux de l'utérus et du placenta sont rétrécis et, par conséquent, l'intensité du flux sanguin diminue et moins d'oxygène et de nutriments sont fournis au fœtus. Ces troubles provoquent une insuffisance fœto-placentaire (complications lorsque le fonctionnement normal du placenta est perturbé et que l'apport d'oxygène et de nutriments au fœtus est réduit) et un retard de croissance intra-utérin (lors d'une grossesse à terme, un enfant de faible poids corporel est né). En outre, une conséquence de l'insuffisance placentaire est la menace d'interruption de grossesse..

Une augmentation persistante à long terme de la pression artérielle pendant la grossesse peut provoquer de graves perturbations du fonctionnement des organes vitaux d'une femme enceinte, entraînant une insuffisance rénale ou cardiaque aiguë, dangereuse pour la vie de la mère et du fœtus.

L'hypertension artérielle chez une femme enceinte peut entraîner un décollement placentaire prématuré en raison d'une augmentation de la pression dans l'espace entre la paroi utérine et le placenta (normalement, la séparation du placenta se produit après la naissance du fœtus). Un décollement placentaire prématuré entraîne des saignements (dans les cas graves, avec une perte de sang assez importante). Étant donné que le placenta partiellement séparé ne peut pas remplir sa fonction d'assurer la vie du fœtus, une hypoxie aiguë (manque d'oxygène) se développe, ce qui constitue une menace réelle pour la santé et la vie de l'enfant à naître..

Une augmentation significative de la pression artérielle peut entraîner le développement de maladies graves - prééclampsie et éclampsie. Ces conditions sont les conséquences de la gestose - complications de la grossesse, se manifestant par une augmentation de la pression artérielle, la présence de protéines dans l'urine et un œdème. La prééclampsie est une affection accompagnée d'une pression artérielle élevée (200? /? 120 mm Hg et plus), des maux de tête, des «mouches» clignotantes devant les yeux, des nausées et des vomissements, des douleurs dans la région épigastrique située au-dessus du nombril. L'éclampsie est une attaque de crampes musculaires dans tout le corps, accompagnée d'une perte de conscience, d'un arrêt de la respiration.

Une des terribles complications de l'hypertension artérielle est l'hémorragie cérébrale. Le risque de cette complication augmente considérablement pendant la période de travail du travail, par conséquent, afin d'éviter des conséquences aussi graves, avec une pression artérielle élevée, l'accouchement est effectué par césarienne.

L'hypertension artérielle peut entraîner des complications telles qu'un décollement de la rétine ou une hémorragie rétinienne, pouvant entraîner une perte partielle ou totale de la vision.

Qu'est-ce que l'hypertension pendant la grossesse

Les raisons conduisant à une augmentation de la pression artérielle chez la femme enceinte sont multiples. Les maladies accompagnées d'une augmentation de la pression artérielle peuvent être grossièrement divisées en deux groupes.

Groupe 1 - hypertension artérielle qui existait avant la grossesse. Cela peut être causé par:

  • hypertension - la soi-disant hypertension artérielle, dont les causes exactes restent inconnues à ce jour; dans le même temps, la femme n'a pas de maladies pouvant entraîner une augmentation de la pression artérielle (pathologie endocrinienne, maladies à long terme des organes internes);
  • maladies chroniques des organes internes, accompagnées d'hypertension artérielle, telles que les maladies rénales (pyélonéphrite chronique, glomérulonéphrite, polykystose rénale, malformations congénitales des reins), maladies des glandes surrénales, thyroïde, diabète sucré, pathologie du système nerveux central.

En règle générale, en présence d'hypertension artérielle chronique, une augmentation du niveau de pression est notée dès les premiers stades de la grossesse..

Groupe 2 - hypertension qui s'est développée pendant cette grossesse. Ce groupe comprend la prééclampsie et l'hypertension artérielle gestationnelle (une condition où une pression artérielle constamment élevée est enregistrée pendant la grossesse, non accompagnée de signes cliniques de prééclampsie et passant indépendamment après l'accouchement).

La gestose est une complication grave qui se développe dans la seconde moitié de la grossesse (après 20 semaines), caractérisée par des lésions des organes vitaux. En cas d'évolution sévère ou d'absence de traitement adéquat, cela représente un danger pour la vie de la femme enceinte et du fœtus. Comme indiqué ci-dessus, la gestose se manifeste par une triade de symptômes: œdème, apparition de protéines dans les urines et augmentation de la pression artérielle. Il est à noter que la présence de deux des signes listés est suffisante pour établir le diagnostic de gestose..

Dans de rares cas (en règle générale, en l'absence d'observation et de traitement de la gestose), des complications dangereuses telles que la prééclampsie et l'éclampsie peuvent se développer..

Le danger de la gestose est qu'elle peut commencer avec des manifestations cliniques minimales et se développer rapidement, ce qui dicte la nécessité d'une surveillance attentive des femmes enceintes souffrant d'hypertension..

Les facteurs de risque d'augmentation de la pression artérielle pendant la grossesse sont:

  • en surpoids;
  • grossesse multiple;
  • la présence d'hypertension artérielle chez des parents proches;
  • maladies actuelles à long terme des organes internes (par exemple, les reins);
  • Diabète;
  • augmentation de la pression artérielle lors de grossesses précédentes;
  • première grossesse, ainsi que l'âge des primipares de moins de 18 ans ou de plus de 30 ans.

Comment abaisser la tension artérielle pendant la grossesse

Si la femme enceinte souffre d'hypertension ou de maladies chroniques accompagnées d'une augmentation de la pression artérielle, la prise en charge de cette grossesse est réalisée conjointement par un obstétricien-gynécologue et un thérapeute ou cardiologue.

Les méthodes de traitement qui aident à abaisser la tension artérielle peuvent être divisées en médicaments non pharmacologiques..

Les méthodes non médicamenteuses comprennent la normalisation du sommeil (la durée du sommeil nocturne est d'au moins 9 à 10 heures, la journée - 1 à 2 heures), l'élimination des situations stressantes et des efforts physiques intenses. Marcher au grand air à un rythme calme, abandonner les mauvaises habitudes (de préférence au stade de la planification de la grossesse), ainsi qu'un régime avec un apport en sel raisonnable (pas plus de 5 g par jour, ce qui correspond à 1 cuillère à café), riche en potassium (il est contenu dans bananes, abricots secs, raisins secs, algues, pommes de terre au four).

Lors du choix de médicaments pour normaliser la pression artérielle, deux conditions doivent être remplies: une surveillance constante de la pression artérielle deux fois par jour et l'absence d'effet indésirable du médicament sur le fœtus, même en cas d'utilisation prolongée.

Avec une augmentation périodique insignifiante de la pression, le traitement commence par la nomination de sédatifs à base de plantes médicinales - VALERIANA, DESERT, NOVOPASSIT, PERSEN, PION'S BOTTLE, etc. Dans la plupart des cas, ces médicaments sont efficaces en association avec un traitement non médicamenteux.

En cas d'hypertension artérielle persistante, les groupes de médicaments suivants sont généralement prescrits:

  • DOPEGIT (METHYLDOPA) est reconnu comme le «médicament de choix» (c'est-à-dire le plus abordable, le plus efficace et le plus sûr), qui peut être utilisé dès le début de la grossesse, mais l'effet de l'abaissement de la tension artérielle est plus prononcé à des périodes allant jusqu'à 28 semaines.
  • Les inhibiteurs calciques (NIFEDIPINE, VERAPAMIL, NORMODIPINE) peuvent être utilisés à partir du deuxième trimestre de la grossesse. Ils sont également efficaces pour les soins d'urgence lorsque la pression artérielle atteint un nombre élevé. Des formes à libération lente du médicament sont disponibles, ce qui vous permet de réduire la fréquence d'administration à 1 fois par jour.
  • Les β-bloquants (ATENOLOL, LABETALOL, NEBIVOLOL) n'ont pas d'effet tératogène (provoquant des malformations fœtales). Ils sont prescrits à partir du deuxième trimestre de la grossesse. Lors de la prise de ces médicaments, la fréquence cardiaque fœtale peut diminuer, leur rendez-vous est donc effectué selon des indications strictes. Pendant la prise du médicament, il est nécessaire de contrôler l'état intra-utérin du fœtus.

Le choix des tactiques de gestion du travail dépend de la gravité de l'hypertension, de la gestose et de l'état intra-utérin du fœtus. Dans les cas graves, avec une augmentation régulière de la pression artérielle dans le contexte du traitement en cours, une césarienne est pratiquée, car le risque d'augmentation de la pression artérielle pendant l'accouchement augmente.

Lors de l'accouchement par le canal vaginal, un traitement antihypertenseur planifié (avec l'utilisation de médicaments de divers mécanismes d'action) est prescrit à l'avance pour un bon contrôle de la pression artérielle, ainsi qu'un soulagement adéquat de la douleur pendant le travail. La méthode optimale de soulagement de la douleur pendant le travail avec une pression artérielle élevée est l'anesthésie péridurale (un médicament anesthésique est injecté dans l'espace péridural situé entre la dure-mère et les vertèbres après l'insertion d'un cathéter dans la région lombaire), car il a non seulement un fort effet anesthésique, mais contribue également à réduire la pression.

Prévention de l'augmentation de la pression

Pour éviter une augmentation de la pression artérielle pendant la grossesse, vous devez suivre quelques règles simples:

  • Vous devez vous assurer de la durée normale de sommeil - au moins 8 à 9 heures la nuit. Un après-midi de repos de 1 à 2 heures est souhaitable.
  • La surcharge émotionnelle et physique doit être évitée; s'ils sont possibles au travail, il est nécessaire de réduire temporairement la charge (passer à des travaux plus légers).
  • Une activité physique modérée (marcher au grand air, visiter la piscine, gymnastique pour les femmes enceintes, etc.) améliore l'apport sanguin au cerveau et aux organes internes, a un effet bénéfique sur l'état émotionnel et physique de la femme enceinte.
  • Une approche raisonnable de l'organisation de la nutrition pendant la grossesse est nécessaire: afin d'éviter une augmentation de la pression artérielle, il est nécessaire d'exclure le thé fort, le café, l'alcool en toute quantité. Il est nécessaire d'abandonner les aliments épicés, épicés, frits, les conserves et les viandes fumées. La consommation de pas plus de 1,5 l de liquide par jour et pas plus de 5 g (1 cuillère à café) de sel de table est un point important pour aider à maintenir le niveau de pression optimal.
  • Il est nécessaire de contrôler la prise de poids (pour toute la grossesse, elle ne doit pas dépasser 10–12? Kg, et avec un déficit pondéral initial - plus de 15? Kg).
  • Un point important est de contrôler la tension artérielle des deux mains au moins 2 fois par jour (matin et soir). Sur les deux mains, la pression doit être mesurée car l'enregistrement de différentes valeurs de pression artérielle (différant de 5-10? Mm Hg. Art.) Indique une violation de la régulation du tonus vasculaire et est l'un des premiers signes du développement de la gestose.

Quand aller à l'hôpital

Si une hypertension est diagnostiquée avant la grossesse, au premier trimestre (jusqu'à 12 semaines), une hospitalisation dans le service de cardiologie est nécessaire. À l'hôpital, la gravité de la maladie sera clarifiée, la question de la possibilité de porter une grossesse sera résolue et les médicaments autorisés à être utilisés à long terme pendant la grossesse seront sélectionnés. En cas d'hypertension, une hospitalisation planifiée est effectuée, en plus du premier trimestre, à 28-32 semaines (période de la plus forte augmentation du volume sanguin circulant) et 1-2 semaines avant l'accouchement. Une hospitalisation non programmée est indiquée lorsque des complications de la grossesse se développent ou lorsque l'évolution de l'hypertension s'aggrave.

Avec une augmentation de la pression artérielle, notée pour la première fois dans la seconde moitié de la grossesse, un séjour à l'hôpital est nécessaire pour un examen plus approfondi, une clarification du diagnostic et une détection rapide de la gestose.

Les femmes enceintes atteintes de maladies cardiovasculaires sont envoyées au service de pathologie à 28 à 32 semaines de grossesse. Cette période est considérée comme critique, car à ce moment la plus forte augmentation du volume de sang circulant se produit et le plus souvent, il y a une détérioration de l'état de la femme enceinte. L'hospitalisation permet d'éviter les complications.

Avant l'accouchement (entre 38 et 39 semaines), une hospitalisation prénatale est indiquée pour sélectionner la méthode optimale d'accouchement et de préparation à l'accouchement.

En cas de détérioration de l'état de la femme enceinte (augmentation de la tension artérielle pendant le traitement, maux de tête, signes d'insuffisance circulatoire, etc.), une hospitalisation urgente est réalisée quel que soit l'âge gestationnel.

Les valeurs d'hypertension artérielle enregistrées à n'importe quel stade de la grossesse (même avec une bonne condition de femme et l'absence de symptômes cliniques) nécessitent une hospitalisation pour examen, l'identification des causes de l'hypertension artérielle et la sélection d'un traitement adéquat.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Mon bébé dort dans un berceau suspendu, que j'ai tissé moi-même. Je serais heureux de toutes vos évaluations...

Nouveau née

Récemment, une de mes amies proches est devenue mère, et après 2 mois, j'ai baptisé son magnifique bébé.

Est-il possible d'ingalipt au 1er, 2ème, 3ème trimestre de la grossesse?

Nutrition

Peu importe comment les femmes enceintes essaient de se protéger des virus, mais peu d'entre elles parviennent à passer toute la période en bonne santé.

Pourquoi une bande apparaît-elle sur le ventre pendant la grossesse?

Nutrition

La plupart des femmes se posent la question - pourquoi une ligne sombre apparaît-elle sur l'abdomen pendant la grossesse? Qu'est-ce que cela signifie et peut-il être évité?