Principal / Conception

Cystite pendant la grossesse

La cystite est une maladie qui assombrit souvent l'une des périodes les plus agréables de la vie d'une femme: la grossesse. Selon les statistiques, une femme enceinte sur dix a rencontré cette maladie. La médecine explique une telle prévalence de cette pathologie chez les femmes enceintes par les caractéristiques structurelles du corps féminin et les changements hormonaux et physiologiques qui se produisent pendant la grossesse. Alors, qu'est-ce que la cystite et comment une femme enceinte peut faire face à cette maladie sans nuire à elle-même et à l'enfant?

Qu'est-ce que la cystite pendant la grossesse?

La cystite est une inflammation de la paroi de la vessie. Il s'agit de la maladie urologique la plus courante d'origine infectieuse et non infectieuse..

La cystite infectieuse peut provoquer une microflore opportuniste: staphylocoques, streptocoques, E. coli, etc., ainsi que des agents pathogènes tels que la chlamydia, le mycoplasme, l'uréeplasma, les trichomonas vaginaux, etc..

La cystite non infectieuse est causée par: l'hypothermie, le surmenage, l'affaiblissement de l'immunité, la dysbiose intestinale et la dysbiose vaginale, l'irritation de la membrane muqueuse de la vessie par des produits chimiques libérés à travers sa paroi (par exemple, avec une prise incontrôlée de médicaments), des lésions de la membrane muqueuse lors de manipulations médicales, etc..

Cystite en début de grossesse

La cystite en début de grossesse peut même être appelée un certain schéma. Il n'est pas rare qu'une femme découvre une grossesse par accident, après avoir consulté un médecin en raison d'une cystite exacerbée. Par conséquent, les experts attribuent cette maladie à des signes conditionnels de grossesse précoce. Pourquoi cela arrive-t-il?

Chez la femme enceinte, la cystite survient souvent en raison de modifications des taux hormonaux et d'une immunosuppression (suppression naturelle de l'immunité de la femme enceinte, nécessaire pour éviter le rejet immunologique de l'embryon). La défense affaiblie du système immunitaire permet aux infections de se multiplier activement, ce qui à son tour, pénétrant dans la vessie, provoque une inflammation.

De plus, dès les premiers jours de la grossesse, les anciennes plaies et maux commencent à s'intensifier. Par conséquent, si vous avez des antécédents de cystite chronique, il existe une probabilité assez élevée de récidive dès les premiers stades de la grossesse..

Signes de cystite pendant la grossesse

Il existe deux formes de cystite: aiguë et chronique. Les symptômes de la cystite aiguë comprennent:

  • mictions douloureuses fréquentes;
  • douleur dans le bas de l'abdomen (des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen et une légère douleur à la fin de l'acte de miction à des douleurs débilitantes aiguës et l'incapacité de retenir l'urine);
  • écoulement de sang dans l'urine;
  • augmentation de la température corporelle.

Avec une exacerbation de la cystite chronique, les symptômes peuvent être moins prononcés et dépendent des causes de la maladie.

Pourquoi la cystite est dangereuse lors du port d'un enfant

La cystite (code CIM 10 –N 30) est une maladie caractérisée par l'apparition et le développement ultérieur d'un processus inflammatoire dans la vessie. Selon la classification, la cystite est infectieuse et non infectieuse (interstitielle), aiguë ou chronique. Les femmes y sont plus sensibles que les hommes. La maladie peut survenir avec la même fréquence à la fois en âge de procréer et chez les personnes âgées (pendant la ménopause).

informations générales

L'inflammation de la vessie devient souvent un compagnon pour les femmes enceintes. La maladie fait ses débuts au premier, au deuxième et même au troisième trimestre de la grossesse. Cela est dû aux particularités de la structure anatomique de l'urètre féminin. Les agents infectieux peuvent facilement pénétrer dans la vessie à partir du vagin en raison du fait que l'urètre est court et de grand diamètre. Là, ils commencent à se multiplier activement, devenant la cause du développement du processus inflammatoire..

Si elle est détectée et traitée tardivement, la maladie a des conséquences négatives pour la mère et son enfant à naître. Pour éviter cela, vous devez demander rapidement l'aide d'un urologue..

Pourquoi la cystite survient-elle chez la femme enceinte?

Le plus souvent, la cause étiologique du développement de la cystite chez les femmes enceintes est la microflore bactérienne qui peuplent le vagin. Normalement, il a des propriétés opportunistes qui sont supprimées par le système immunitaire. Aux premiers stades de la grossesse, un puissant changement hormonal se produit dans le corps de la femme, entraînant une diminution de sa réactivité.

Le processus d'adaptation du système immunitaire aux nouvelles conditions est lancé. En raison de ces circonstances, il ne peut pas remplir pleinement ses fonctions. Diminue non seulement l'immunité générale, mais aussi locale. La microflore vaginale conditionnellement pathogène est transformée en pathogène. Lorsqu'il pénètre dans la vessie, il y provoque une inflammation.

Une autre raison du développement de la cystite est une infection externe (manque d'hygiène personnelle, infections post-coïtales). Pour se protéger, il est conseillé à la femme enceinte de planifier sa grossesse. Avant la conception, toutes les maladies chroniques doivent être guéries..

Si une femme a des infections à un stade aigu ou chronique de son corps, la maternité doit être reportée. Une contraception doit être utilisée pendant le traitement pour supprimer l'ovulation et éviter une grossesse.

Il existe des facteurs supplémentaires qui provoquent le développement de la cystite chez la femme enceinte:

  1. Phénomènes de stagnation dans le petit bassin. L'utérus en croissance appuie sur les organes voisins, en particulier la vessie.
  2. Blessures traumatiques de la vessie ou chirurgie.
  3. Sous-vêtements serrés en matières synthétiques. Les femmes enceintes sont fortement déconseillées de porter des tongs. Les gynécologues pensent que le port de tels sous-vêtements entraînera inévitablement le développement d'une cystite..
  4. Hygiène personnelle excessive. Chez les femmes enceintes, plus de sécrétions sont produites dans les organes génitaux que chez les femmes non enceintes. Cela devient la raison de lavages fréquents, ce qui conduit à un déséquilibre de la microflore dans le vagin et à l'ajout de bactéries pathogènes. Il n'est pas recommandé de prendre un bain pour effectuer les procédures d'hygiène tout en portant un enfant. Mieux vaut se limiter à une douche.
  5. Vidage intempestif.
  6. Anomalies congénitales de la vessie.
  7. Impact thermique. Un long séjour dans un bain avec de l'eau chaude peut servir d'élan au développement de la cystite. La surchauffe n'est pas utile de la même manière que l'hypothermie.

Cystite en début de grossesse

Certains gynécologues considèrent la cystite comme un signe de grossesse. Environ 50% des femmes en début de grossesse connaissent ce problème. Le rôle principal dans le développement de la maladie est joué par une diminution de l'activité du système immunitaire. Le système immunitaire du corps féminin reconnaît la vie qui en est issue comme quelque chose d'étranger et essaie de se débarrasser de ce problème le plus rapidement possible.

Mais la nature a tout prévu. Pour éviter le rejet de l'ovule, une «tempête hormonale» commence dans le corps de la femme.

Les ovaires produisent activement des hormones de grossesse, qui ont un effet déprimant sur le système immunitaire. Dans un état affaibli, elle ne peut pas protéger complètement le corps de la femme enceinte des infections.

Une cystite non infectieuse peut également être attendue en cas d'ingestion d'aliments contenant des allergènes alimentaires. Par conséquent, il est conseillé aux femmes enceintes de s'abstenir de manger du chou, des noix, des légumineuses, du chocolat.

Si une femme a des antécédents de cystite chronique, alors au début de la grossesse, vous pouvez naturellement vous attendre à son exacerbation.

Les gynécologues sont très prudents lorsqu'ils traitent une maladie qui survient au cours du premier trimestre de la grossesse. Cela est dû au fait que la plupart des médicaments ont un effet tératogène et sont dangereux pour le fœtus. Si vous ne traitez pas la maladie à ce stade, elle entre dans une phase chronique, compliquant la grossesse avec des exacerbations constantes.

Un traitement inadéquat ou son absence peut provoquer une infection intra-utérine, la naissance d'un bébé prématuré et d'autres conséquences négatives..

Cystite en fin de grossesse

Au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse, le corps de la femme s'adapte pleinement à son état temporaire. L'activité du système immunitaire revient à la normale. Dans les derniers stades, le bébé commence à grandir activement, l'utérus s'étire et augmente en taille.

L'utérus en croissance exerce une pression sur les organes abdominaux et pelviens, et en particulier sur la vessie. Cette circonstance entraîne une violation de sa fonction d'évacuation, une stagnation de l'urine, la reproduction et le développement de bactéries pathogènes..

Dans la seconde moitié de la grossesse, le traitement de la maladie doit bénéficier d'une attention égale..

Dans les derniers stades, le fœtus bénéficie d'une protection fiable - le placenta formé. Cela permet de prendre certains médicaments antibactériens qui ne peuvent être prescrits que par un médecin..

Cystite aiguë et grossesse

La cystite aiguë peut compliquer la grossesse précoce et tardive. Les femmes peuvent contracter une cystite infectieuse et non infectieuse. Dans le premier cas, l'impulsion de son développement est une hypothermie prolongée du corps de la femme enceinte. Les bactéries pathogènes pénètrent dans la vessie, s'y multiplient et provoquent un processus inflammatoire.

La cystite non infectieuse se développe pour un certain nombre de raisons étiologiques. Pour le corps de la femme enceinte, ce n'est pas moins dangereux que contagieux. Pour éviter le développement de la maladie, vous devez exclure:

  • Manger des aliments contenant des allergènes alimentaires
  • un mode de vie sédentaire (conduit à une congestion dans la région pelvienne ou à leur aggravation);
  • la présence d'une pathologie chronique concomitante;
  • la présence de calculs dans les reins et la vessie;
  • prendre des médicaments.

Au cours des deuxième et troisième trimestres, la détérioration de l'apport sanguin aux organes pelviens et la compression de la vessie par l'utérus en croissance sont au premier plan.


La maladie n'a le plus souvent aucun précurseur et survient soudainement. Lorsque les premiers signes apparaissent, une femme doit immédiatement contacter un gynécologue. Une crise de cystite aiguë pendant la grossesse se manifeste par le complexe de symptômes suivant:

  1. Syndrome de douleur sévère. Le patient éprouve des douleurs de traction sur le pubis, aggravées par le remplissage de la vessie.
  2. Douleur brûlante et brûlante dans l'urètre, en particulier pendant la miction.
  3. Envie fréquente de vider.
  4. L'apparition d'un désir trompeur d'uriner.
  5. Décharge d'urine trouble avec une odeur désagréable. On y trouve souvent du sang.
  6. Syndrome d'intoxication (fièvre, faiblesse générale, somnolence).

La présence d'une intoxication indique une évolution sévère de la maladie et nécessite un traitement hospitalier pour minimiser la menace pour le fœtus. Dans les cas avancés, la cystite au cours du développement chez la femme enceinte provoque souvent une pyélonéphrite purulente. Cette pathologie est caractérisée par une inflammation du bassin rénal qui, si elle n'est pas traitée, peut provoquer une septicémie et même la mort de la future mère et du bébé à naître..

Cystite chronique et grossesse

Le plus souvent, pendant la grossesse, la maladie fait ses débuts de manière aiguë, mais il existe des cas où ses symptômes sont faibles ou complètement absents. Cette évolution de la maladie caractérise sa forme chronique..

La cystite chronique pendant la grossesse est une conséquence d'une cystite aiguë non traitée, qui a été précédemment observée chez une femme. Cela peut également être dû à un traitement incorrect ou incomplet. La maladie sous forme chronique se manifeste souvent par une alternance d'étapes d'exacerbation et d'atténuation du processus ou présente une inflammation constante et lente..

En l'absence de grossesse, la maladie est le plus souvent exacerbée pendant la saison froide, lorsque l'hypothermie est le facteur déclenchant. Chez les femmes «dans une position intéressante», l'aggravation n'a pas de saisonnalité claire. La cystite chronique est caractérisée par les manifestations suivantes:

  • envie fréquente d'uriner;
  • écoulement d'urine mélangé avec du pus;
  • douleur constante et douloureuse dans la vessie, qui devient plus prononcée lorsqu'elle est vide.

Avec un processus inflammatoire lent, il n'y aura aucune manifestation du syndrome d'intoxication.

Pourquoi la cystite est-elle dangereuse pendant la grossesse

Comme toute maladie, l'inflammation de la vessie d'étiologie infectieuse et non infectieuse constitue une menace pour la future mère et l'enfant à naître. En l'absence de traitement pour la cystite de nature infectieuse, les agents pathogènes le long du chemin ascendant peuvent pénétrer dans les reins. Cela entraîne le développement d'une maladie aussi dangereuse que la pyélonéphrite ou une inflammation des reins..

Une menace particulière pour la vie et la santé d'une femme enceinte, ainsi que d'un fœtus, est une inflammation bilatérale des structures rénales.

La prolifération de bactéries peut entraîner la formation de anthrax (abcès) dans les reins, ce qui peut entraîner une septicémie (empoisonnement du sang) très difficile à traiter. Avec cette évolution des événements, il y a une réelle menace pour la vie de la mère et de l'enfant. Le risque de cette complication est élevé chez les femmes qui ont des antécédents d'infections urinaires chroniques.

Non diagnostiqué chez une femme enceinte et cystite non traitée, lourde de menaces d'infection du fœtus dans l'utérus. Ces enfants sont nés beaucoup plus tôt, ils ont un retard de développement physique et parfois mental. Avec une forme sévère d'infection intra-utérine, qui peut survenir sous forme de septicémie, les bébés meurent dans le premier mois de leur vie. La cause du décès dans ce cas est le développement progressif d'une défaillance d'organes multiples..

Avec des complications de la cystite au deuxième et au troisième trimestre de la grossesse, le fœtus peut mourir - geler. Ceci est une indication pour un avortement tardif ou une chirurgie foetale.

En cas de lésions rénales, la femme enceinte peut développer une hypertension artérielle secondaire (une augmentation constante de la pression artérielle). Cela augmente le risque de complications dans la seconde moitié de la grossesse - prééclampsie, éclampsie, syndrome HEELP. Si les soins d'urgence ne sont pas fournis à temps, ces conditions peuvent entraîner la mort d'une femme ou d'un fœtus..

Mesures diagnostiques

Le secret d'un traitement réussi de la cystite réside dans sa détection rapide et précise. Pour poser un diagnostic correct, le médecin doit recourir à diverses méthodes de recherche. Vous pouvez déterminer la cystite chez une femme enceinte en utilisant:

  1. Collecte soigneuse de données anamnestiques. Le médecin doit recueillir auprès du patient toutes les informations concernant l'apparition et le développement de la maladie..
  2. Test sanguin général. La méthode révèle la présence d'un processus inflammatoire dans le corps (une augmentation du nombre de leucocytes, un déplacement de la formule leucocytaire vers la gauche, une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes).
  3. Analyse d'urine générale. En présence de cystite, l'urine d'une femme enceinte contient de nombreux leucocytes, des érythrocytes frais et modifiés, des sédiments salins.
  4. Culture bactérienne d'urine sur des milieux de culture. En présence de microflore pathogène, sa croissance sera notée dans quelques jours.
  5. Examen échographique du système génito-urinaire.

Comment traiter la cystite chez la femme enceinte

Le traitement de la cystite pendant la grossesse doit être effectué sous la stricte surveillance d'un médecin! Il n'est pas recommandé de s'automédiquer à la maison - cela peut causer des dommages irréparables à la santé de la mère et de l'enfant à naître.

Lors de la prescription d'un traitement, le médecin rencontre certaines difficultés - pour les femmes qui portent un bébé et se préparent à l'allaitement, certains médicaments sont catégoriquement contre-indiqués. La tâche principale dans le traitement de la cystite infectieuse est la destruction de l'agent pathogène. À cette fin, des antibiotiques sont utilisés. La gamme d'agents antibactériens adaptés au traitement des femmes enceintes est beaucoup plus restreinte que celle des femmes ordinaires.

Dans la lutte contre la cystite des femmes enceintes, «Monural», «Amoxicilline», «Amoxiclav» sont utilisés avec succès. Pour la destruction la plus rapide des bactéries pathogènes dans la vessie, ainsi que des antibiotiques, des préparations à base de plantes sont prescrites - "Kanefron", "Urolesan". Aux stades initiaux de la maladie, le traitement ne peut être limité qu'aux phytopréparations.

Le syndrome douloureux peut être arrêté avec des comprimés antispasmodiques (No-shpa, Spazmalgon) ou des analgésiques anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, dépiofène). Les AINS réduisent également l'intensité et la durée du processus inflammatoire. Vous ne pouvez prendre ces médicaments que selon les directives d'un médecin, après avoir soigneusement étudié les instructions. En plus du traitement médicamenteux, les femmes enceintes doivent adhérer aux recommandations du médecin, à savoir:

  • observer le repos au lit;
  • adhérer à un régime laitier, éviter de manger des aliments épicés et épicés;
  • observez le régime de boisson - par jour, vous devez boire au moins deux litres de liquide (eau purifiée, gelée de canneberge);
  • au moindre besoin de vider la vessie;
  • garder vos pieds au chaud, prévenir l'hypothermie générale du corps.

L'instillation de la vessie est très efficace du point de vue du traitement et sans danger pour le fœtus. L'essence de cette procédure est l'introduction de médicaments antibactériens dans la vessie à l'aide d'un cathéter spécial. Cette méthode n'est utilisée qu'en milieu hospitalier. Les médicaments agissent «localement» et ne sont pratiquement pas absorbés dans la circulation sanguine. Plusieurs procédures suffisent pour se débarrasser de la cystite..

Traitement avec des remèdes populaires

Une alternative à la médecine traditionnelle est le traitement avec des remèdes populaires. Il est possible de guérir la cystite pendant la grossesse à l'aide de décoctions et d'infusions d'herbes médicinales, qui ont un effet anti-inflammatoire et analgésique. Ils sont également utiles pour stimuler la lactation. Mais même ces fonds doivent être prescrits par un médecin après avoir évalué la gravité de la maladie..

Efficace pour le traitement de l'inflammation de la vessie - une infusion de feuilles d'aneth et de bouleau, une décoction de fleurs de camomille avec du miel, une infusion de feuilles d'airelles et de baies de sorbier. Il existe une opinion selon laquelle l'homéopathie aide à lutter contre la cystite, mais il n'y a pas de preuves solides pour cela.

Les remèdes populaires sont efficaces et peu coûteux, mais s'il n'y a pas d'effet pendant plusieurs jours, il est nécessaire de recourir à un traitement médicamenteux.

Mesures préventives

Pour éviter que la grossesse ne soit éclipsée par la cystite, vous devez respecter les recommandations préventives. Avant de planifier une grossesse, une femme doit être pleinement examinée et guérie de toutes les maladies chroniques existantes..

Devenue enceinte, la future maman est obligée d'être attentive à sa santé: ne pas trop se refroidir, faire des exercices physiques pour les femmes enceintes plusieurs fois par semaine, adhérer à une alimentation équilibrée et au régime de consommation recommandé, vider la vessie au moindre besoin. Pour éviter les mauvaises surprises, vous devez vous inscrire le plus tôt possible à la clinique prénatale et consulter un gynécologue tous les mois.

La prévention de la cystite pendant la grossesse est très importante, car dans une position aussi délicate, la maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir!

Cystite pendant la grossesse

Il existe de nombreuses causes de cystite. Voici les causes principales et les plus courantes d'inflammation de la membrane muqueuse de la vessie.

Les principales causes de la cystite pendant la grossesse:

  • Hypothermie;
  • Maladies infectieuses et inflammatoires des organes génitaux, y compris les MST (maladies sexuellement transmissibles);
  • Urétrite non guérie (inflammation de l'urètre);
  • Vidange incomplète de la vessie, urine stagnante;
  • Cystoscopie (examen instrumental de la vessie);
  • Anomalies congénitales de la vessie;
  • Blessure à la vessie;
  • Porter des sous-vêtements serrés en matériaux artificiels;
  • Violation des règles d'hygiène intime.

Les principaux symptômes de la cystite pendant la grossesse
Très souvent, les femmes n'attachent pas suffisamment d'importance aux symptômes de la cystite, surtout s'ils sont de courte durée. En conséquence, un processus inflammatoire lent se transforme en cystite chronique, qui, à son tour, peut provoquer une maladie rénale grave. Vous devez consulter un médecin, faire des analyses de sang et d'urine générales si vous observez les symptômes suivants:

  • Difficulté à uriner (occasionnellement ou constamment);
  • Coupures, démangeaisons, brûlures pendant la miction;
  • Frissons, augmentation de la température corporelle;
  • Douleurs dessinantes dans le bas-ventre et la région lombaire;
  • L'envie d'uriner avec une vessie vide.

Vous devez savoir que les symptômes ci-dessus peuvent indiquer à la fois une cystite et une maladie rénale inflammatoire, une pathologie de la vessie, des MST.

Traitement de la cystite pendant la grossesse

Par l'automédication, nous pourrons peut-être (pendant un certain temps) soulager les symptômes douloureux, mais nous n'éliminerons pas la cause de la maladie et la maladie réapparaîtra. Ne risquons pas notre santé, car seule l'analyse de l'urine et du sang (éventuellement répétée) permettra d'établir le bon diagnostic. Cela est particulièrement vrai pour les femmes enceintes, car pour elles, une surveillance régulière des analyses d'urine et de sang tout au long de la grossesse est obligatoire..

Les femmes enceintes reçoivent souvent un diagnostic de cystite. Cela peut être une conséquence d'une cystite chronique, acquise même avant la grossesse, et due à des changements spécifiques dans le corps de la femme enceinte. Modifications des taux hormonaux, augmentation quotidienne de l'utérus enceinte, exacerbation hormonale des infections bactériennes des voies urinaires - tout cela peut provoquer une exacerbation aiguë ou chronique de la cystite pendant la grossesse.

Comment éviter la cystite pendant la grossesse? Voici quelques trucs et astuces sûrs:

  • Une visite disciplinée chez un obstétricien-gynécologue et d'autres spécialistes étroits (sur recommandation), une échographie planifiée, en passant tous les tests nécessaires.
  • Vidange régulière et rapide de la vessie. Même si l'envie se produit toutes les 15 minutes, vous ne devez en aucun cas l'endurer - l'utérus enceinte appuie sur la vessie, les uretères pressent également, d'où l'envie fréquente. Avec la stagnation, l'urine s'infecte et le processus inflammatoire ne vous fera pas attendre.
  • Suivez strictement les règles d'hygiène intime. N'abusez pas des protège-slips, ce qui est courant chez les femmes. Utilisez-les uniquement lorsque cela est absolument nécessaire, en les changeant au moins toutes les demi-heures..
  • Éliminez les aliments frits, fumés et épicés de votre alimentation. Étonnamment, mais une telle nourriture peut provoquer une cystite!
  • Visitez votre dentiste pour l'hygiène bucco-dentaire. Il est impossible de mettre des plombages, des couronnes, de retirer un nerf pendant la grossesse (cela doit être pris en charge avant la grossesse). Le dentiste traitera les dents avec du fluorure, de l'argent, ce qui retardera le développement des caries.
  • Abandonnez les collants en nylon et les sous-vêtements synthétiques serrés pendant la grossesse. Oubliez les strings pendant 9 mois! C'est cette bande étroite qui transfère les germes, bactéries, E. coli (!) Vers la vessie et le canal génital, à travers lesquels votre bébé va bientôt naître!
  • Ne négligez pas les recommandations de votre médecin concernant l'exercice pour les femmes enceintes. Un spécialiste élaborera un programme individuel tenant compte de la durée de la grossesse, de votre forme physique et des maladies existantes. Mais même si vous êtes fortement contre l'éducation physique des femmes enceintes, faites un exercice simple et sûr recommandé par les obstétriciens-gynécologues et urologues. Tout est très simple: appuyez-vous sur les coudes et les genoux (position genou-coude ou, comme l'appellent les urologues, «pose du bouleau cassé») et restez dans cette position pendant 5 à 15 minutes 2 à 3 fois par jour. Après la première tentative, vous ressentirez un soulagement significatif dans la colonne vertébrale, le bas du dos et l'abdomen. Tout le secret est que l'utérus enceinte, qui serre la vessie, les uretères, les reins, la colonne vertébrale et les intestins à mesure qu'il grandit, se détend dans cette position. Tous les organes d'une femme enceinte dans cette position fonctionnent normalement: les reins éjectent l'urine par portions dans les uretères, le foyer passe librement dans la vessie, il n'y a pas de stagnation d'urine, les reins respirent et la colonne vertébrale se repose. Quant à l'utérus lui-même, cette position est également utile et confortable pour elle - votre bébé est comme dans un berceau.
  • Évitez l'hypothermie. Prenez des vitamines prénatales comme recommandé par votre médecin.
  • Évitez les grands rassemblements de personnes pendant la période de la grippe et du SRAS (et à tout autre moment), car la future mère n'a pas besoin de quelque chose de trop bruyant et nombreux.
  • Lors des rapports sexuels pendant la grossesse, il est conseillé de se protéger avec un préservatif. N'oubliez pas qu'un préservatif protège non seulement de la grossesse, ce qui dans ce cas ne vous fait pas peur, bien sûr, mais aussi des MST, des bactéries, des champignons qui peuvent nuire à la fois à la femme enceinte et à l'enfant (jusqu'à l'interruption de grossesse). Il est à noter que la microflore étrangère (même saine) peut provoquer une irritation et une inflammation chez une femme enceinte.

Que faire si vous avez reçu un diagnostic de cystite pendant la grossesse?
Actuellement, il existe une sélection assez large de médicaments pour le traitement de la cystite chez la femme enceinte. Ce sont principalement des préparations à base de plantes médicinales. Et pourtant, le plus important ici est de ne pas rater le stade très initial de la maladie, de commencer le traitement à temps, de prévenir les complications et le développement d'une forme chronique. Par conséquent, si une femme ressent des crampes, des douleurs, une sensation de brûlure pendant la miction et, de plus, une augmentation de la température corporelle, il est nécessaire de consulter un médecin, sans retarder cela..

Les principes de base du traitement de la cystite détectée à temps sont l'élimination de l'inflammation, le nettoyage des voies urinaires et, si nécessaire, le renforcement du système immunitaire. Les préparations phytothérapeutiques, les préparations anti-inflammatoires, antiseptiques à base d'herbes médicinales, ainsi que les complexes vitaminiques, font parfaitement face à tout cela..

Voici une liste de certaines herbes qui peuvent être utilisées sans danger pendant la grossesse:

  • La busserole (oreilles d'ours) a des effets anti-inflammatoires et diurétiques.
  • La feuille d'airelle, ainsi que les feuilles et les bourgeons de bouleau, ont des effets anti-inflammatoires, diurétiques et antimicrobiens faibles. Contient des vitamines et minéraux essentiels.
  • La prêle, a le même effet que la feuille d'airelle.
  • Sous forme de comprimés, le médicament «Kanefron» est prescrit aux femmes enceintes, il comprend: racine de livèche, feuilles de romarin et herbe de centaurée. Le canephron a non seulement un effet anti-inflammatoire, mais a également un effet antispasmodique et antimicrobien..
  • Avec des douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen, ainsi que les remèdes énumérés, vous pouvez utiliser la papavérine dans des suppositoires (par voie rectale) jusqu'à 5 suppositoires par jour. La papavérine a un effet antispasmodique, détend les muscles lisses des organes internes, aide à la constipation légère.

Vous devez savoir que certaines herbes sont strictement interdites pendant la grossesse - la racine de persil entraîne une hypertonicité de l'utérus, ce qui peut provoquer une fausse couche, une naissance prématurée. Les fraises et les fruits de genièvre provoquent des contractions utérines, ce qui peut également entraîner une fausse couche.

Le médicament "Fitolizan" est également à base d'herbes médicinales, mais il contient de la racine de persil. Comme indiqué par le médecin, il peut être utilisé, mais il est nécessaire de s'assurer qu'il n'y a pas d'inflammation aiguë des reins et d'hypertonicité de l'utérus. Les boissons aux fruits aux airelles et aux canneberges sont très utiles et savoureuses, elles ont également des effets anti-inflammatoires, antimicrobiens et diurétiques..

Le régime alimentaire pour les maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire (cystite) chez la femme enceinte limite l'utilisation de: sel, épices, gras et fumés. Parfois, les produits laitiers sont limités (si des protéines se trouvent dans l'urine). Si vous n'avez pas ignoré les symptômes alarmants et consulté un médecin à temps, en commençant le traitement, vous vaincrez la cystite assez facilement. Oui, il est possible qu'après un certain temps, vous deviez répéter le cours de phytothérapie, mais cela consolidera déjà le résultat et préviendra l'inflammation.

Mais même si la grossesse est survenue de manière inattendue et que vous n'avez pas eu le temps de préparer le corps aux maladies chroniques, pas un seul médecin compétent ne vous recommandera d'interrompre votre grossesse simplement parce que vous avez une cystite chronique. Il existe un certain nombre de médicaments disponibles pendant la grossesse. La tâche du médecin est de choisir le médicament qui vous convient (en tenant compte de l'âge gestationnel, de la tolérance et de l'état général du corps) pour soulager les processus inflammatoires et consolider le résultat (prévention des exacerbations) tout au long de la grossesse.

Cystite pendant la grossesse: pour guérir et prévenir le re-développement

L'une des maladies urologiques les plus courantes est la cystite. Les enfants et les adultes y font face. Les femmes enceintes sont plus susceptibles de souffrir de cette maladie. La cystite assombrit la «situation intéressante», qui est la période la plus agréable de la vie d'une femme, est un danger pour la femme enceinte et son enfant à naître..

Au premier soupçon de présence de cette maladie, il vaut la peine de contacter un établissement médical. Des experts vous diront comment traiter la cystite pendant la grossesse et comment ne plus y faire face à l'avenir.

Qu'est-ce que la cystite et est-il possible de tomber enceinte avec?

Cette maladie est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie, une violation de ses fonctions. Il peut être causé à la fois par des micro-organismes et d'autres facteurs.

De nombreuses femmes souffrant d'inflammation de la vessie sont tourmentées par la question de savoir s'il est possible de devenir enceinte avec une cystite. Il est à noter qu'il ne crée pas d'obstacles à la conception. Cependant, si une femme sait qu'elle a une cystite, vous ne devriez pas penser à l'enfant dans un avenir proche. Tout d'abord, vous devez vous débarrasser de la maladie, car vous ne voulez pas faire face à des problèmes supplémentaires pendant la grossesse et prendre des médicaments. Une femme qui rêve d'un bébé en bonne santé doit subir un examen complet avant la conception.

Signes de cystite pendant la grossesse

La maladie s'accompagne de symptômes très désagréables.

Ainsi, nous pouvons distinguer les caractéristiques suivantes:

  • envie forte et fréquente d'aller aux toilettes, suivie de la libération d'une petite quantité d'urine;
  • l'apparition d'une sensation de brûlure pendant la miction;
  • la présence de sang dans l'urine;
  • écoulement d'urine odorante et trouble;
  • inconfort dans la région pelvienne;
  • sensation de pression dans le bas de l'abdomen;
  • augmentation de la température corporelle.

Si vous trouvez des symptômes de cystite pendant la grossesse dans cette liste, vous devez contacter un établissement médical pour obtenir de l'aide dès que possible..

Causes de la cystite pendant la grossesse

La vessie peut devenir enflammée pour diverses raisons. La cystite infectieuse la plus courante est causée par diverses bactéries. Le principal agent pathogène est Escherichia coli. Les femmes sont le plus souvent confrontées à un type de maladie infectieuse, car leur urètre est court et situé près de l'anus. Les germes peuvent provoquer une inflammation si l'hygiène est mauvaise. En outre, des infections bactériennes peuvent résulter de rapports sexuels..

Chez les femmes en début de grossesse, la cystite survient souvent en raison d'une immunosuppression (suppression de l'immunité de la femme enceinte) et de modifications du fond hormonal. Une immunité affaiblie permet à divers micro-organismes de se multiplier et de provoquer une inflammation de la vessie.

Les formes non infectieuses de cystite (médicinale, allergique, thermique, etc.) sont moins courantes dans la pratique médicale..

La cause de la forme posologique de la maladie peut être certains médicaments, dont les substances modifiées sont excrétées dans l'urine, tout en irritant la membrane muqueuse de la vessie.

Un type allergique de cystite au début de la grossesse peut survenir chez les personnes hypersensibles à l'un des composants de produits tels que la mousse de bain, les crèmes spermicides, les sprays hygiéniques. De plus, la nourriture (noix, légumineuses, chou), les médicaments, les préservatifs, les tampons vaginaux peuvent agir comme des allergènes..

La cystite thermique peut être causée par une exposition à des fluides chauds sur la muqueuse de la vessie. Vous ne pouvez pas trop refroidir votre corps (porter des jupes courtes par temps froid, vous asseoir sur du béton ou de la pierre, nager dans l'eau froide).

En portant un enfant, des maux de longue date sont activés. Pendant la grossesse et la cystite chronique, il existe une forte probabilité qu'une forte exacerbation de la maladie se produise aux premiers stades..

Pourquoi la cystite est-elle dangereuse pendant la grossesse?

La question de savoir comment la cystite affecte la grossesse intéresse de nombreux membres du beau sexe. Chez les personnes en bonne santé, l'inflammation de la vessie est plutôt désagréable. Pour une femme dans une position dont l'immunité est affaiblie, cette maladie est un test sérieux, car elle va s'inquiéter et s'inquiéter, et comment elle veut profiter des plus beaux jours, ne pas penser pendant 9 mois à divers problèmes et maladies. Malheureusement, dans la vie, tout ne se passe pas comme nous le souhaitons..

Les femmes enceintes confrontées à une inflammation auront beaucoup de problèmes. La cystite est-elle dangereuse pendant la grossesse? Bien sûr, il est dangereux, mais avec un accès rapide à un médecin, les conséquences négatives peuvent être évitées. L'automédication, ignorer la maladie peut entraîner des complications très graves, à savoir une infection rénale. Les bactéries peuvent les endommager gravement..

L'inflammation de la membrane muqueuse de la vessie peut nuire au fœtus. Un bébé peut naître prématurément et souffrir d'insuffisance pondérale.

Diagnostic de la cystite pendant la grossesse

Le médecin, en présence de symptômes de cystite et de plaintes correspondantes de la patiente, recommandera de subir des examens diagnostiques, puis, après avoir étudié les résultats du test, prescrira un traitement spécifique pour la cystite pendant la grossesse.

Si une infection de la vessie est suspectée, une analyse d'urine peut être effectuée. Grâce à cela, vous pouvez déterminer s'il y a des micro-organismes, du pus ou du sang dans le liquide.

Votre médecin peut ordonner une cystoscopie pour diagnostiquer une inflammation de la vessie. Cette procédure est effectuée à l'aide d'un cystoscope. Cet appareil est un tube mince connecté à une source lumineuse et à une caméra et inséré dans la vessie à travers l'urètre..

Les tests d'imagerie pour les signes d'infection peuvent être très utiles. Avec leur aide, vous pouvez rapidement décider comment traiter la cystite pendant la grossesse, car les examens échographiques et radiographiques aideront à exclure d'autres causes possibles d'inflammation (par exemple, troubles structurels, gonflement).

Traitement de la cystite pendant la grossesse

Le traitement de l'inflammation de la vessie dépend des causes sous-jacentes. Si la cystite est causée par une infection, des antibiotiques sont prescrits. Certains d'entre eux affectent négativement le fœtus. Ces médicaments sont interdits aux femmes enceintes. Cependant, il existe également des médicaments sûrs pour la cystite pendant la grossesse. Ce sont les moyens que les médecins prescrivent à leurs patients..

Le traitement de la cystite non infectieuse dépend de sa forme. Peut être appliqué:

  • anti-douleurs;
  • médicaments anticholinergiques;
  • médicaments pour la cystite pendant la grossesse, relaxant les muscles de la vessie, réduisant la forte envie d'uriner.

Quel que soit le type d'inflammation, il est recommandé de rester au lit et de boire suffisamment d'eau.

Prévention de la cystite pendant la grossesse

Il est plus facile de prévenir l'inflammation de la vessie que de traiter la cystite pendant la grossesse, tourmenter votre corps avec des pilules et des procédures désagréables.

Pour vous protéger de cette maladie, vous devez suivre les règles de base de l'hygiène génitale. Les femmes doivent se laver tous les jours à l'eau tiède (avec le jet dirigé de l'avant vers l'arrière). Il est préférable d'utiliser des produits au pH neutre pour les toilettes génitales. Au lieu d'un bain, il est recommandé de prendre une douche pour éviter la pénétration de détergents dans les organes génitaux.

Une attention particulière doit être portée aux sous-vêtements. On pense que le port d'un string peut entraîner une cystite en début de grossesse. Le beau sexe en position devrait temporairement abandonner les sous-vêtements en matières synthétiques.

Les femmes doivent être plus attentives à elles-mêmes et exclure l'hypothermie. Bien sûr, pendant la saison fraîche, vous voulez vous vanter d'un beau corps, de jambes minces, mais n'oubliez pas les conséquences possibles de l'hypothermie. C'est ce qui peut provoquer l'apparition d'une inflammation de la vessie..

L'apparition de cette maladie peut être associée à une diminution de l'immunité. La prévention de la cystite pendant la grossesse devrait inclure des mesures visant à maintenir et à augmenter l'immunité du corps. Cela vaut la peine de marcher plus souvent au grand air, en effectuant des exercices physiques spéciaux recommandés pour le beau sexe en position. En savoir plus sur la recharge pour les femmes enceintes →

Avec l'envie d'uriner, vous n'avez pas besoin d'endurer longtemps. Pour cette raison, une cystite peut survenir. Il est recommandé de visiter les toilettes toutes les 2-3 heures, même si vous ne le souhaitez pas vraiment. Les bactéries qui pénètrent dans la vessie en sont rapidement excrétées avec des mictions fréquentes. Si vous endurez longtemps, ils commenceront à se multiplier activement. Vous devez également vider votre vessie avant et après les rapports sexuels..

Une bonne nutrition joue un rôle très important dans la prévention de la cystite. Le régime doit contenir des produits naturels. Le menu doit exclure les aliments salés, épicés, marinés, frits, les viandes fumées, les épices. Les boissons interdites incluent le café, l'alcool, les boissons non alcoolisées avec caféine, jus d'agrumes.

Il est recommandé de boire autant d'eau pure que possible (si la femme enceinte n'a aucune contre-indication à cela). Les boissons aux fruits d'airelles et de canneberges seront très utiles. Avec leur aide, vous pouvez à la fois guérir la cystite pendant la grossesse et prévenir son apparition.

L'apparition d'une inflammation de la vessie peut être déclenchée par un travail sédentaire. Afin de ne pas faire face à cette maladie, il est recommandé d'effectuer des exercices d'échauffement spéciaux toutes les 20 minutes..

En respectant les recommandations ci-dessus, vous pouvez maintenir votre santé et protéger le bébé, porté sous le cœur, de divers dangers.

Ainsi, l'inflammation de la vessie est une maladie qui peut être facilement éliminée si, dès l'apparition de ses premiers symptômes, consulter immédiatement un médecin et suivre ses recommandations complémentaires. En aucun cas, vous ne devez vous soigner vous-même. Un médecin peut vous dire comment traiter la cystite pendant la grossesse. Lui seul peut conseiller un médicament qui sera sans danger pour la mère et son bébé et ne provoquera pas de réactions allergiques. Il n'y a aucun médicament qui puisse aider avec n'importe quel type de maladie. Chaque formulaire a son propre traitement.

Pas besoin d'écouter les conseils d'amis, de mères, de grands-mères et d'autres personnes qui proposent un traitement de la cystite pendant la grossesse avec des remèdes populaires. Certaines herbes ne doivent pas être prises par les femmes en position, car elles peuvent nuire au bébé, provoquer une fausse couche.

Cystite pendant la grossesse: symptômes, traitement et prévention

La cystite est un processus inflammatoire de la vessie et l'une des maladies les plus graves du système génito-urinaire. La maladie est principalement caractéristique de la moitié féminine de la population en raison des caractéristiques anatomiques de la structure de l'urètre, le canal féminin est large et court, ce qui permet à l'infection de pénétrer facilement à l'intérieur. Environ 50% des femmes souffrent de cystite pendant la grossesse, la maladie est dangereuse avec des complications non seulement pour la mère, mais aussi pour l'enfant, elle nécessite donc un traitement immédiat. Cystite chez les hommes: causes, symptômes et traitement.

  1. Les raisons
  2. Symptômes
  3. Signes de cystite aiguë
  4. Symptômes de cystite chronique
  5. Les conséquences de la pathologie
  6. Diagnostique
  7. Traitement
  8. Thérapie antibactérienne
  9. Kanephron
  10. Remèdes populaires
  11. La prévention
  12. Nutrition

Les raisons

La principale raison pour laquelle la cystite se développe pendant la grossesse est l'activité active de la bactérie pathogène Escherichia coli - Escherichia coli. Les autres agents responsables du processus pathologique sont la chlamydia, le staphylocoque, le Pseudomonas aeruginosa, ainsi que divers champignons. Les conditions créées pendant la période de gestation sont les plus tentantes pour ces «invités», car pendant la grossesse, le fond hormonal change de manière significative et la microflore bactérienne des muqueuses change, y compris dans les zones intimes. Les microbes pénètrent dans l'urètre après un rapport sexuel avec un partenaire ou à la suite du non-respect des règles d'hygiène après avoir vidé les intestins, dont l'habitant est E. coli.

Facteurs contribuant à la maladie:

  • affaiblissement de l'immunité - la suppression des défenses du corps entraîne une baisse des barrières et la pénétration, la multiplication des bactéries qui existent déjà sur les muqueuses des organes génitaux dans un état sain;
  • hypothermie - assez souvent, la cystite chez la femme enceinte se développe après une hypothermie ou un rhume, il est très important que les jambes de la femme soient toujours chaudes, il est nécessaire de protéger le bas du dos, le bas de l'abdomen et la région génitale externe du froid et du vent;
  • utilisation à long terme de médicaments - l'utilisation à long terme de médicaments dont les métabolites sont excrétés dans l'urine et provoquent une irritation de la vessie, peuvent également provoquer une cystite.De plus, ces médicaments réduisent le système immunitaire du corps et modifient le fond hormonal;
  • allergies - les réactions allergiques à divers facteurs environnementaux deviennent la base de la multiplication des bactéries pathogènes dans les voies urinaires et la vessie, il peut s'agir d'allergies aux produits cosmétiques et d'hygiène, aux produits alimentaires, ainsi qu'aux articles d'hygiène intime;
  • surchauffe - lorsque la vessie surchauffe (prendre des bains chauds, visiter des bains et des saunas), la composition de la microflore des muqueuses peut changer, cela peut provoquer le développement d'une cystite chez la femme enceinte;
  • exacerbation des maladies chroniques de la vessie - avec une exacerbation d'autres maladies, le risque d'infection secondaire augmente.

Les facteurs de risque de développement de la cystite sont complétés par des conditions stressantes, le port de sous-vêtements synthétiques serrés, le surmenage, des processus infectieux dans d'autres organes, en particulier les organes du système génito-urinaire. Une cystite en fin de grossesse peut se développer à la suite d'un relâchement physiologique de la vessie, d'une stagnation urinaire, de la pression d'un utérus hypertrophié.

Symptômes

La cystite pendant la grossesse se manifeste sous une forme aiguë ou chronique. La cystite aiguë a un caractère soudain et des symptômes prononcés, le plus souvent elle se développe après une hypothermie. La maladie se transforme en forme chronique en l'absence de traitement adéquat, dans ce cas, ses signes sont lents, à certaines périodes, elle peut ne pas apparaître du tout, cependant, pendant les périodes d'exacerbation, elles se font sentir, en plus, il est beaucoup plus difficile de se débarrasser du type chronique.

Signes de cystite aiguë

Les signes de cystite aiguë sont causés par un processus inflammatoire aigu se produisant dans la vessie et les voies urinaires.

  • envie accrue d'uriner avec la libération d'un petit volume d'urine;
  • sensation de brûlure et de douleur vive en urinant;
  • fausse envie d'utiliser les toilettes, sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • urine trouble, des impuretés de sang et de pus peuvent être trouvées dans l'urine;
  • augmentation de la température corporelle;
  • intoxication.

Remarque! L'intoxication grave du corps et la fièvre sont des preuves directes que la maladie est entrée dans un stade sévère, elle nécessite une intervention médicale et l'utilisation d'un traitement adéquat.

Pourquoi la cystite aiguë est-elle dangereuse? La forme aiguë de la maladie constitue une menace non seulement pour la santé de la mère, mais également pour la sécurité du fœtus - le processus inflammatoire peut se propager aux reins et provoquer le développement d'une pyélonéphrite.

Symptômes de cystite chronique

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse sous forme chronique sont moins prononcés. Les principales manifestations de la maladie sont des douleurs lors de la miction, des mictions fréquentes, ainsi que l'excrétion d'urine accompagnée d'impuretés purulentes.

L'intensité des sensations douloureuses dépend de la fréquence des mictions. Une femme enceinte ressent des douleurs tiraillantes dans le périnée le long du trajet de l'urètre. De plus, elle peut ressentir un malaise général et un stress associés à une telle condition..

Le traitement de la cystite chronique, contrairement à la cystite aiguë, ne consiste pas à utiliser des médicaments antibactériens, la thérapie a une nature plus longue et plus complexe, elle vise non seulement à détruire les bactéries nocives, mais aussi à normaliser la microflore et à renforcer l'immunité générale.

Les conséquences de la pathologie

La cystite en début de grossesse n'est pas aussi dangereuse que lors d'une grossesse ultérieure. De plus, assez souvent, une femme découvre qu'elle est en mesure, au moment du diagnostic, de déterminer la présence d'une maladie inflammatoire de la vessie. Mais même la cystite au début de la grossesse devient souvent un facteur en raison duquel des processus pathologiques plus graves apparaîtront, si vous ne consultez pas immédiatement un médecin et ne subissez pas le traitement nécessaire.

La conséquence la plus dangereuse de la cystite pendant la grossesse est la pyélonéphrite (un processus inflammatoire qui se produit dans les reins). Les bactéries pathogènes pénètrent dans les reins par les uretères. Chez la femme enceinte, le rein droit est principalement affecté. Avec une pyélonéphrite aiguë, une femme enceinte doit être hospitalisée, sinon cette condition menace la santé de la mère et de l'enfant. Les conséquences peuvent être une fausse couche, une naissance prématurée, une insuffisance pondérale fœtale.

Diagnostique

Avec le développement des premiers symptômes de la cystite, une femme doit absolument consulter un médecin, puis subir un diagnostic. Seulement après avoir reçu les résultats, le médecin établira un diagnostic précis et prescrira un traitement pour le patient.

Les principales mesures diagnostiques pour identifier le processus inflammatoire de la vessie:

  • analyse générale de l'urine - en présence d'une inflammation dans le corps, le contenu en leucocytes augmente et des protéines sont également détectées;
  • test sanguin général - avec la cystite chez la femme enceinte, la VS augmente;
  • Échographie des reins et de la vessie - une méthode nécessaire pour déterminer l'état du système urinaire;
  • analyse bactériologique de l'urine - vous permet d'identifier et de déterminer l'agent causal du processus infectieux.

Remarque! Il est nécessaire de sélectionner correctement l'urine pour la recherche générale et bactériologique afin que le résultat soit fiable. Pour les analyses le matin, la partie médiane de l'urine est collectée dans un bocal stérile, il est nécessaire de la donner au laboratoire en une heure et demie à deux heures.

Traitement

La cystite au cours du premier trimestre de la grossesse et aux stades ultérieurs ne peut être traitée qu'avec des médicaments qui ne sont absolument pas nocifs pour la vie et la santé de la femme enceinte et du fœtus. Il est nécessaire d'être particulièrement prudent en ce qui concerne les médicaments antibactériens, mais non seulement les antibiotiques, mais également les médicaments à d'autres fins ne peuvent être prescrits que par un médecin; en aucun cas, vous ne pouvez effectuer un traitement indépendant. Les tétracyclines et les sulfamides sont extrêmement contre-indiqués pour les femmes enceintes, les antibiotiques de ces groupes peuvent nuire au développement du fœtus.

Thérapie antibactérienne

Les principaux médicaments antibactériens pour le traitement de la cystite sont Monural et Amoxiclav, ces comprimés et poudre sont approuvés pour le port d'un enfant et n'affectent ni la mère ni le fœtus en développement. Monural et Amoxiclav - médicaments pour la cystite pendant la grossesse d'une nouvelle génération, ils soulagent rapidement les symptômes et soulagent la douleur.

Le plus efficace est Monural - 1 sachet de poudre suffit pour éliminer la douleur. Le traitement par Amoxiclav dure de 5 à 14 jours. Tout médicament peut être choisi comme médicament de premier choix, après l'antibiotique, le médecin doit prescrire à la femme enceinte des médicaments qui élimineront tout le volume d'urine de la vessie, normaliseront la microflore des muqueuses et augmenteront également l'immunité générale..

Kanephron

Le canephron est un remède naturel à base de plantes très efficace, il est souvent prescrit aux femmes enceintes pour le traitement de la cystite, les substances actives du médicament non seulement soulagent les symptômes, mais éliminent également la cause de la maladie. Le médicament n'a pratiquement pas de contre-indications, est facilement toléré par les patients en position et ne nuit pas au fœtus.

L'action du médicament Kanefron:

  • normalise le fonctionnement de la vessie et des reins;
  • améliore l'effet des médicaments antibactériens et empêche le développement d'infections;
  • aide à détendre les vaisseaux des voies urinaires, ce qui assure l'élimination sans entrave de l'excès de liquide du corps d'une femme enceinte et soulage le gonflement;
  • améliore le flux sanguin vers les reins;
  • a un effet antispasmodique.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse avec Canephron en peu de temps aide à soulager l'état général et à réduire les symptômes de la cystite et d'autres maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire. Le médicament a également un effet préventif et empêche le développement de la lithiase urinaire..

Remèdes populaires

Que devrait faire une femme enceinte pour se débarrasser de la cystite? La réponse à la question réside dans les recettes de la médecine traditionnelle, mais il faut comprendre que les remèdes populaires contre la cystite pendant la grossesse doivent être autorisés par le médecin traitant..

Le principal remède populaire qui aide à éliminer le processus inflammatoire dans la vessie est la canneberge. Les canneberges contiennent des nutriments et des acides qui tuent E. coli et d'autres bactéries pathogènes. La consommation fréquente de boissons aux fruits à la canneberge contribue à l'oxydation de l'environnement dans l'estomac, les bactéries deviennent incapables de s'accrocher à la membrane muqueuse et sont excrétées du corps. Remarque! Il est conseillé d'utiliser des boissons aux fruits tièdes, les groseilles rouges ont également des propriétés similaires, les airelles peuvent être ajoutées à la boisson.

Que peuvent les femmes enceintes atteintes de cystite pour s'en débarrasser:

  • Racine de rose musquée (2 cuillères à soupe), sous forme hachée, versez un verre d'eau bouillie, faites bouillir au bain-marie et laissez reposer 15-25 minutes. Filtrer avant de boire, utiliser ½ tasse 3 fois par jour, après trente minutes, vous pouvez manger.
  • Les baies de sorbier rouges et les feuilles d'airelles sont prises dans un rapport de 3: 1, versez 1 verre d'eau bouillante, insistez et filtrez pendant deux à trois heures. Prenez une telle perfusion 30 minutes avant les repas, la dose est de 3 fois par jour, 100 millilitres. Vous pouvez ajouter une cuillerée de miel au verre.
  • Le cassis a des propriétés anti-inflammatoires. Pour préparer le médicament, vous devez prendre 6 cuillères à soupe. l. feuilles de plantes écrasées et versez 1 litre d'eau bouillante, vous devez insister pendant au moins une heure. Il est permis d'ajouter du miel ou du sucre au bouillon fini. Prenez le bouillon cinq à six fois par jour, la dose est de 1 cuillère à soupe.
  • Pour préparer le prochain médicament, vous devez verser une cuillère à soupe d'herbe d'aneth avec 1,5 tasse d'eau bouillante, laisser reposer 30 minutes. Boire avant les repas 30 minutes, dosage - un tiers de verre.
  • Il est utile pour les femmes enceintes de prendre du bouillon d'avoine, il est très simple de le préparer - vous devez prendre un verre d'avoine et verser 2 verres d'eau fraîchement bouillie, puis le faire bouillir à nouveau dans un bain-marie, faire bouillir jusqu'à ce que le volume soit réduit de moitié. Vous pouvez ajouter du miel au bouillon préparé, prendre le médicament ½ tasse, le schéma posologique est de trois fois par jour.

Les remèdes populaires sont utilisés depuis l'Antiquité, c'est un moyen efficace et sûr, même reconnu par la médecine officielle. Notez que la plupart des médicaments utilisés pour traiter la cystite, à l'exception des antibiotiques, sont d'origine végétale. Mais, malgré cela, vous ne pouvez même pas utiliser de décoctions à base de plantes sans en informer votre médecin. Le médecin doit être au courant de tous les médicaments et médicaments qu'une femme enceinte prend. De plus, avant de prendre tout médicament, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas d'allergie..

La prévention

Vous savez maintenant comment traiter la cystite pendant la grossesse, mais comment prévenir le développement du processus inflammatoire de la vessie? Pour une femme qui attend un enfant, la maladie est plus facile et mieux à prévenir que d'éliminer.

La prévention de la cystite pendant la grossesse doit être commencée avant même le moment de la conception de l'enfant. Lors de la planification d'un enfant, la future mère doit absolument subir un examen médical complet et éliminer tous les problèmes médicaux, le cas échéant. Les infections chroniques doivent être traitées avant la grossesse. Même les caries ou l'amygdalite négligées peuvent plus tard devenir les principales raisons du développement d'une cystite chez une femme enceinte, ainsi que provoquer des infections d'autres organes internes.

Vous ne pouvez pas contourner le côté des mesures préventives qui concerne l'hygiène personnelle de la femme enceinte. Une femme doit se laver tous les jours avec de l'eau tiède avec des détergents au pH neutre, il est encore préférable d'effectuer une procédure similaire matin et soir. Mais il est interdit aux femmes enceintes de prendre des bains chauds, cela évitera la surchauffe et la pénétration de détergents et de bactéries dans les organes génitaux.

Les femmes enceintes doivent faire attention à leur santé et à leur immunité, il est nécessaire de manger plus de vitamines, de renforcer les fonctions de protection du corps, et également d'éviter l'hypothermie et le rhume.

Nutrition

La prévention des maladies infectieuses et inflammatoires comprend également le choix et le respect du régime alimentaire. La nutrition doit être rationnelle et inclure des aliments sains. Variétés utiles de poisson et de viande faibles en gras, produits laitiers et laitiers, légumes et fruits frais, cuits et cuits au four. Mais les plats frits, salés, fumés et épicés devront être exclus du menu.

Le régime de boisson doit être observé, il doit être abondant. Vous pouvez boire de l'eau, des décoctions et des thés, des boissons aux fruits. Il est interdit de consommer de l'alcool, des boissons gazeuses, des jus d'agrumes, du café et des boissons contenant de la caféine.

En raison de boire beaucoup d'eau, les femmes enceintes se rendront aux toilettes plus souvent, et c'est correct - même s'il n'y a pas envie d'aller aux toilettes toutes les 2-3 heures, cela garantira l'élimination sans entrave de l'excès de liquide et de bactéries du corps..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Tout ce que vous devez savoir sur vos règles pendant l'allaitement

Analyses

Pendant la période de gestation et après l'accouchement, le corps de la femme subit des changements radicaux. Maman a besoin de temps pour récupérer.

No-shpa pour les enfants: posologie, action et indications d'utilisation

Nutrition

No-shpa est un médicament bien connu et éprouvé. Ce médicament est présent dans presque toutes les trousses de premiers soins à domicile.

Puis-je prendre du paracétamol pendant la grossesse?

Accouchement

Le paracétamol est très populaire, en particulier chez les femmes. Il est efficace, à action rapide, peu coûteux et on pourrait même dire multifonctionnel: il aide bien à soulager diverses douleurs (maux de dents, maux de tête, douleurs menstruelles), y compris le soulagement de la douleur lors de blessures et de brûlures, et abaisse également la température, ce qui est particulièrement important pour les personnes contre-indiquées à l'aspirine.

Avis sur l'article
Amniotomie - ponction de la vessie fœtale.
Page 5

Accouchement

Retour à l'articlePremière naissance: offert de percer, à 41 semaines. J'ai écrit un refus, et la nuit, le bouchon s'est détaché, j'ai décidé sans le savoir que c'était de l'eau et le médecin a triché, comme si la bulle de derrière se cassait, je dois la finir.