Principal / Accouchement

Traitement de la cystite pendant l'allaitement avec des médicaments et des remèdes populaires

Cette maladie se développe dans la plupart des cas chez la gent féminine. Ils ont une cystite 5 fois plus souvent que les hommes. Ceci est facilité par la structure anatomique: un urètre court et la proximité de l'urètre par rapport à l'anus. Et c'est la principale cause de la cystite féminine. L'accouchement augmente très souvent le risque de pathologie. De nombreuses jeunes mères sont confrontées à une inflammation de la vessie immédiatement après la naissance du bébé, car l'immunité diminue fortement pendant cette période. Le tableau clinique de cette maladie est pratiquement le même que celui des femmes ordinaires. Seulement ici, le traitement de la maladie a ses propres caractéristiques. Alors, découvrons-le en détail.

Le tableau clinique de la cystite

Les principaux symptômes de la maladie sont une envie fréquente d'uriner, y compris la nuit. Une femme ressent une sensation de brûlure et de picotement pendant tout le processus de vidange de la vessie, ou seulement à la fin. La miction elle-même s'accompagne de la libération d'une petite quantité d'urine. Ses caractéristiques changent également: l'urine devient trouble, des impuretés sanguines y apparaissent, une odeur putride désagréable.

C'est très difficile à supporter lorsqu'une femme veut utiliser les toilettes, car le sphincter de l'urètre s'affaiblit. Une douleur suprapubienne peut être ressentie. Il augmente avec le remplissage de la vessie. Un symptôme de la cystite peut être une faiblesse et de la fièvre..

La gravité des signes de la maladie chez différentes femmes peut différer. Mais quelles que soient les manifestations de cette maladie urologique chez la femme après l'accouchement, il est impératif de consulter un médecin. Après tout, la cystite avancée peut se transformer en inflammation des reins (pyélonéphrite). Et ses principales manifestations sont une température élevée (38-39 ° C), des maux de dos, des frissons. Après avoir trouvé ces symptômes de pyélonéphrite dans le contexte de la cystite, vous devez consulter un médecin dès que possible..

Traitement de la cystite après l'accouchement avec allaitement

En règle générale, pour une détermination précise, un test sanguin clinique, une analyse générale de l'urine et son étude par la méthode Nechiporenko sont utilisés. En outre, les femmes subissent un examen échographique, qui montrera un épaississement des parois de la vessie et la structure hétérogène de son contenu avec une cystite. Parfois, la cystoscopie est utilisée pour le diagnostiquer..

Le régime alimentaire pour cette maladie urologique vise à réduire l'irritation des parois de la vessie. En principe, ses fondations correspondent aux règles de nutrition pendant la lactation. Les aliments salés et épicés, les aliments marinés et fumés, les aliments frits et gras devraient être exclus de l'alimentation d'une femme. Il est nécessaire d'oublier temporairement les bouillons riches, les sauces prêtes à l'emploi, les produits semi-finis et l'alcool. La cystite nécessite le respect du régime de consommation d'alcool et même son renforcement. En «lavant» le corps, une femme aide à en éliminer les bactéries pathogènes, agents responsables de la cystite. Il est préférable de boire de l'eau ordinaire, car, par exemple, le jus de canneberge, utile pour les femmes non allaitantes, peut provoquer des allergies chez le bébé..

Lors du choix des médicaments pour le traitement de la cystite chez les femmes qui allaitent, il est nécessaire de choisir ceux qui ne nécessitent pas d'interruption de l'allaitement. Ainsi, par exemple, dans cette situation, les céphalosporines et les pénicillines, les nitrofuranes et les macrolides ne conviennent pas. Habituellement, les plantes médicinales sont recommandées aux mères qui allaitent pour le traitement de la cystite. Les médicaments de cette catégorie - Kanefron et Fitolysin - ont fait leurs preuves. Ils contiennent des extraits de plantes médicinales, qui ont un effet bénéfique sur le travail des voies urinaires, soulagent l'inflammation et atténuent les signes de cystite. En moyenne, la cystite après l'accouchement est traitée avec de tels médicaments pendant 2-3 semaines. Il est très important de ne pas arrêter le traitement si vous ressentez un soulagement après quelques jours. Il est nécessaire de terminer tout le traitement jusqu'au bout afin d'éviter la transition d'une forme aiguë de maladie urologique en une maladie chronique..

Après l'accouchement, les procédures thermiques locales sont contre-indiquées, c'est-à-dire des coussins chauffants sur le ventre ou des bains assis. De telles manipulations peuvent conduire à la découverte de saignements. Le meilleur traitement, et plus encore pour les femmes qui allaitent, est la prévention. Par conséquent, afin de prévenir le développement de la cystite, il est nécessaire de vider la vessie en temps opportun, d'observer attentivement l'hygiène intime, de traiter les maladies chroniques à l'avance et de changer plus souvent les serviettes hygiéniques..

Comment traiter la cystite après l'accouchement?

L'apparition d'une cystite après l'accouchement chez une femme est considérée comme un problème assez courant. Cela est dû à une surcharge pendant l'accouchement, à un traumatisme du canal génital et à une diminution de l'immunité pendant la période post-partum. Et les bactéries pendant cette période ne dorment pas et commencent à «peupler» activement la vessie. Aujourd'hui, nous parlerons de la cystite après l'accouchement et de la façon de la traiter.

Causes de l'inflammation après l'accouchement

L'inflammation de la vessie après l'accouchement se produit à la suite de bactéries et de virus. Cela est dû au fait que pendant la grossesse et l'accouchement, l'état hormonal d'une femme change et son immunité diminue, ce qui est un excellent terrain fertile pour les micro-organismes. Les «habitants» les plus courants de la vessie sont le streptocoque, E. coli et le staphylocoque. En outre, il existe des micro-organismes tels que: ureplasma, chlamydia, mycoplasma et Trichomonas.

Facteurs qui affectent l'apparition de la cystite après la naissance d'un enfant chez une femme:

  1. Lorsqu'un enfant «marche» le long du canal génital, il y a une violation de la circulation sanguine dans la vessie et le petit bassin.
  2. Introduction d'un cathéter dans la vessie immédiatement après l'accouchement. Les germes peuvent facilement pénétrer dans la vessie avec.
  3. Une rare visite aux toilettes par une jeune maman dans les premiers jours après la naissance de l'enfant. Les médecins recommandent fortement de marcher «petit» toutes les deux heures, mais si une femme oublie cette recommandation, la cystite ne prendra pas longtemps..
  4. Hypothermie. Pour une femme en travail, lorsque le bébé vient de naître, elle met un sac de glace sur le ventre, ce qui peut provoquer une inflammation. Mais cette procédure est considérée comme obligatoire afin qu'aucun saignement ne se produise..

Important! Lors de l'application de glace, une stagnation de l'urine se produit, ce qui entraîne l'apparition d'une cystite. Par conséquent, il est si important de faire des pauses entre l'application de froid sur l'utérus..

  1. Perte de sang pendant l'accouchement. En conséquence, les fonctions de protection du corps de la femme diminuent..
  2. Violation des règles d'hygiène lors de l'accouchement.
  3. L'apparition d'une infection des organes génitaux lors du port d'un enfant.

Les symptômes de l'inflammation

Tout d'abord, ce que les femmes remarquent lorsque la cystite apparaît après l'accouchement, c'est le besoin fréquent d'uriner et le sentiment que la vessie est pleine. Mais après être allés aux toilettes, ils notent que la quantité d'urine excrétée n'est pas similaire à la sensation précédente. Immédiatement après avoir vidé la vessie, une femme a une douleur vive et une sensation de brûlure dans l'urètre. Avec la maladie, l'urine devient trouble et parfois, l'apparition de sang dans l'urine est remarquée. Cela est dû à une inflammation des voies urinaires. En cas de complications, lombalgies, douleurs articulaires et élévation de la température corporelle.

Quelle inflammation peut entraîner après l'accouchement si elle n'est pas traitée

Si une femme, pour une raison quelconque, ne peut pas consulter un médecin ou ne prête pas une attention particulière aux symptômes de la cystite, elle peut facilement se transformer en pyélonéphrite et en urétrite. Ces maladies surviennent lorsque des micro-organismes nuisibles pénètrent.

Important! La pyélonéphrite fait référence à une inflammation des reins..

Les bactéries et les virus pénètrent dans les reins comme suit:

  1. À travers les vaisseaux sanguins.
  2. Lorsque l'urine, au lieu d'être excrétée du corps, passe de la vessie à l'uretère et aux reins. Cela est dû à l'apparition d'un reflux vésico-urétéral.

La pyélonéphrite s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle jusqu'à 39 degrés et d'un état fébrile. De plus, à la suite d'une intoxication du corps, des nausées, des vertiges, des vomissements et des douleurs articulaires apparaissent..

Dès que le patient remarque tous ces symptômes, il doit être immédiatement admis à l'hôpital. Même si la fièvre et les frissons étaient les seuls moments, une femme qui a récemment donné naissance à un enfant est hospitalisée d'urgence. La pyélonéphrite doit être prise au sérieux - en cas de survenue fréquente, une insuffisance rénale peut dépasser, ce qui entraîne inévitablement la mort d'une personne.

Diagnostiquer la maladie

Que devrait faire une femme après l'accouchement si elle a un soupçon de cystite? Tout d'abord, vous devez vous rendre au rendez-vous chez le médecin. Il n'est pas difficile d'identifier la cystite chez une femme après l'accouchement, car les symptômes sont les mêmes pour tout le monde. Néanmoins, le médecin donne sans faute une référence pour une analyse d'urine afin de connaître l'image des érythrocytes et des leucocytes. En outre, pour déterminer l'agent causal de la maladie, une analyse microbiologique de l'urine est effectuée. Cela est nécessaire pour élaborer un traitement compétent et efficace pour une femme.

Important! L'analyse microbiologique de l'urine signifie une étude dans laquelle l'urine est placée dans un environnement où les bactéries se multiplient, puis la sensibilité des micro-organismes aux médicaments antibactériens est vérifiée.

En plus des tests standard, le médecin donne une référence pour un examen échographique des reins et de la vessie. Si le cas est complètement négligé, un examen de la vessie avec un cystoscope est utilisé. Avec l'aide de celui-ci, le médecin examine l'état de la vessie et de l'urètre avec un œil..

Mais, généralement, pour confirmer le diagnostic, il suffit de passer des tests.

Traitement de la cystite post-partum

Après avoir effectué tous les tests, le médecin prescrit des agents antibactériens et des uroseptiques pour un traitement de qualité. Les antibiotiques les plus couramment prescrits à une femme après la naissance d'un enfant sont:

  1. Céphalosporines. Ceux-ci comprennent: Cefotaxime, Cefuroxime et Ceftriaxone. Considérés comme des médicaments relativement sûrs. Pénètre dans le lait maternel, mais en petites quantités. Pour cette raison, certains bébés peuvent avoir des réactions négatives au médicament sous forme d'allergies. En conséquence, lors de la prise du médicament, il vaut la peine d'examiner l'état de la peau du bébé et le travail de ses intestins. En cas d'éruptions cutanées et de dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal, il convient de commencer à nourrir l'enfant avec un mélange. Soit annuler le médicament et choisir le plus adapté.
  2. Monural. Combat parfaitement la maladie. Cependant, lors de sa prise, il est impératif d'arrêter de nourrir le nouveau-né avec du lait maternel. Ce n'est pas pour longtemps - seulement pour une journée, car Monural doit être pris une fois.
  3. Pénicillines. L'amoxiclav et l'amoxicilline sont souvent prescrits. Ils sont utilisés si l'agent causal de la maladie est inconnu ou s'il s'agit d'E. Coli. Lors du traitement avec des médicaments de ce groupe, il n'est pas nécessaire d'annuler l'allaitement - ils pénètrent dans le lait maternel en petites quantités. Dans de rares cas, un enfant peut développer des allergies..
  4. Macrolides. Ceux-ci incluent Wilprafen et Erythromycin. Les médicaments de ce groupe sont prescrits si des processus inflammatoires dans la vessie apparaissent en raison d'une chlamydia ou d'un mycoplasme. Il est impossible de nourrir un enfant avec du lait maternel en prenant des fonds de ce groupe. Pour que le bébé reçoive du lait après le rétablissement de la mère, la femme doit l'exprimer pendant le traitement.

Pour que le traitement soit de haute qualité, il vaut la peine de boire un traitement antibiotique jusqu'au dernier jour, et pas avant que les symptômes disparaissent. Sinon, la cystite ne se laissera plus attendre longtemps et les micro-organismes nocifs deviendront résistants au médicament antibactérien.

Important! La posologie de chaque antibiotique ne doit être prescrite que par un médecin. Vous ne devez en aucun cas vous soigner vous-même, sinon la cystite restera un «invité» à vie.

En plus des médicaments oraux, les médicaments sont injectés directement dans la vessie elle-même. Cette méthode ne nuit pas à l'enfant et vise également spécifiquement le foyer de l'inflammation..

Uroseptiques contre la cystite

Si une femme allaite un nouveau-né, le médecin doit sélectionner des médicaments qui peuvent être utilisés sans nuire au bébé pendant la période en cours. Le plus souvent, dans ce cas, le médecin prescrit des uroseptiques, car leur composition est la plus sûre. Le médicament le plus courant est le canephron, qui se compose de plusieurs herbes. Il combat bien l'inflammation et possède des propriétés antibactériennes. Canephron est prescrit sous forme de comprimés, car les gouttes sont contre-indiquées pour l'allaitement - elles contiennent de l'alcool. L'utilisation de Kanephron pour la prévention de la cystite est également répandue..

En plus de Canephron, le médicament Fitolysin est prescrit aux mères qui allaitent. Il est généralement utilisé en association avec d'autres médicaments..

Il soulage parfaitement la douleur, élimine l'inflammation et normalise la fonction rénale. Il ne contient que des ingrédients naturels, il n'est donc pas nécessaire d'arrêter l'allaitement lors de la prise.

Remèdes populaires pour la cystite post-partum

De nombreuses femmes après l'accouchement qui viennent de rencontrer une cystite ont recours à un traitement avec des remèdes populaires. Ils sont disponibles dans tous les foyers, vous n'avez pas besoin d'arrêter l'allaitement lorsque le traitement est en cours et vous n'avez pas besoin d'aller n'importe où pour eux. Que devrait faire une jeune mère aux premiers signes de cystite si personne ne l'aidera? Cependant, les remèdes populaires ne peuvent être utilisés qu'au tout début de la maladie. Les boissons aux fruits aux canneberges et aux myrtilles sont très répandues. Mais vous devez être prudent avec eux - ils peuvent facilement provoquer une réaction allergique dans les miettes.

Recette de jus de canneberge

Pour préparer une boisson aux fruits, nous devons rincer 150 grammes de canneberges, puis les broyer. À l'aide d'une étamine, pressez le jus du gruau obtenu. La partie qui reste dans la gaze doit être envoyée dans une casserole avec 0,6 litre d'eau et bouillie pendant quinze minutes. Retirer du feu en ajoutant le sucre et le jus obtenu. Faites bouillir le mélange sur un feu pendant cinq minutes. Dès que la boisson aux fruits refroidit - envoyez-la au réfrigérateur.

Le traitement avec du jus de canneberge dure plusieurs mois pour obtenir un effet thérapeutique maximal. Avec une utilisation prolongée, la boisson aux fruits élimine l'inflammation et combat parfaitement les microbes.

Les guérisseurs traditionnels recommandent de boire dès les premiers signes d'inflammation des décoctions de rose sauvage, de feuilles d'airelles et de busserole. Et pour une bonne raison. Ils stimulent le système immunitaire et combattent l'inflammation.

Et n'oubliez pas le régime alimentaire - vous devez exclure le sel de votre alimentation pendant le traitement et boire une quantité modérée d'eau minérale sans gaz.

Mesures de prévention

Pour éviter que la cystite ne réapparaisse, il convient d'observer des mesures préventives. Ceux-ci inclus:

  1. Habillez-vous pour la météo. Pour prévenir l'hypothermie du corps, que les bactéries et les virus "aiment" tant.
  2. Lavage après chaque voyage aux toilettes. S'il n'y a pas d'opportunité, il vaut la peine d'essuyer avec du papier toilette de l'avant vers l'arrière et rien d'autre.
  3. Changez fréquemment les joints. Il est recommandé d'en utiliser un nouveau toutes les deux heures.
  4. Allez régulièrement aux toilettes. La constipation interfère avec la circulation, ce qui peut facilement conduire à une cystite.
  5. Tenez-vous en à un régime. Les aliments épicés, salés, fumés, sucrés, acides et frits doivent être évités, ainsi que, bien sûr, les boissons alcoolisées..

Conclusion

Pourtant, il est important, dès qu'une jeune mère constate des changements dans le corps, de se rendre sans faute chez le médecin. Il prescrira un traitement de qualité basé sur toutes les analyses et donnera les bonnes recommandations sur la façon de prévenir à nouveau l'apparition de la cystite. L'automédication ici n'aide pas seulement, mais peut également aggraver la situation au point que la cystite sera un «invité» constant.

Le point principal. La cystite après l'accouchement apparaît en raison de blessures lors de l'accouchement, avec une rare visite aux toilettes par une jeune mère, une hypothermie et une infection par cathéter. Un signe caractéristique d'inflammation de la vessie chez une femme qui a récemment accouché est une douleur aiguë lors de la miction et des déplacements fréquents aux toilettes «à petite échelle». Pour guérir la cystite, vous devez contacter votre médecin, qui vous prescrira les tests appropriés. Pour le traitement de la cystite chez une femme après l'accouchement, le médecin prescrit des antibiotiques et des uroseptiques. En tant que remèdes populaires, le jus de canneberge et les décoctions à base de plantes ont un effet positif sur le traitement de la maladie.

Cystite après l'accouchement

Inflammation de la vessie chez la femme

La cystite est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. Cette maladie est familière à la grande majorité des femmes, en particulier à celles qui ont accouché. Le fait est que le corps féminin, en raison de certaines de ses caractéristiques, est plus sensible à la cystite que le mâle. Par conséquent, il est bon que chaque femme connaisse cet «ennemi» insidieux.

La plupart des femmes au moins une fois dans leur vie ont éprouvé des sensations telles que des mictions douloureuses et soudaines et fréquentes et des douleurs dans la vessie. Ce sont les symptômes les plus caractéristiques de la cystite aiguë - un processus infectieux et inflammatoire dans la paroi de la vessie (principalement dans la membrane muqueuse) - l'une des maladies urologiques les plus courantes.

Les agents responsables de la maladie sont le plus souvent Escherichia coli, Staphylococcus aureus, Streptococcus et d'autres représentants de la flore conditionnellement pathogène (bactéries qui ne manifestent leurs propriétés pathogènes que lorsqu'elles sont exposées à des facteurs de provocation). Il existe souvent des cystites associées à l'uréeplasma, au mycoplasme, à la chlamydia, aux trichomonas et aux champignons du genre Candida.

La cystite est beaucoup plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. La raison principale réside dans les particularités de l'appareil génito-urinaire féminin: un urètre court (environ 5 cm), une localisation anatomique proche du vagin et de l'anus par rapport à l'ouverture externe de l'urètre (urètre) créent des conditions favorables à la propagation de la microflore opportuniste dans la lumière de l'urètre et de la vessie. Dans la période post-partum, la probabilité de cystite augmente. Cela est dû aux circonstances suivantes:

  • Pendant l'accouchement, le mouvement du fœtus à travers le canal génital entraîne une altération de la circulation dans la vessie et le petit bassin, ce qui est un facteur prédisposant supplémentaire à la survenue d'une cystite aiguë.
  • Selon les règles de l'accouchement, immédiatement après la naissance d'un enfant, un cathéter est inséré dans la vessie de toutes les femmes, car une vessie remplie interfère avec la contraction utérine, le cathétérisme peut faciliter la pénétration de l'agent pathogène dans la vessie.
  • Dans les premiers jours suivant l'accouchement, il se peut qu'il n'y ait aucune envie d'uriner en raison de la compression des terminaisons nerveuses qui innervent la vessie pendant l'accouchement. Compte tenu de cela, il est recommandé à une femme en travail de vider sa vessie toutes les 2 heures. Si une jeune mère oublie cela, une grande quantité d'urine s'accumule, ce qui est également un facteur prédisposant à l'inflammation de la vessie..
  • Traditionnellement, l'apparition et l'exacerbation de la cystite sont associées à l'hypothermie. En effet, l'hypothermie entraîne une diminution de la résistance du corps aux maladies, en particulier la réponse immunitaire locale, à la suite de laquelle l'infection se multiplie activement et pénètre dans la vessie, provoquant une réaction inflammatoire. L'hypothermie peut être facilitée par l'utilisation d'un sac de glace pendant la période post-partum. Cependant, je voudrais noter que l'utilisation d'une vessie glacée, qui stimule la contraction de l'utérus après l'accouchement, ainsi que le cathétérisme de la vessie, sont des mesures nécessaires pour prévenir une complication aussi redoutable que l'hémorragie post-partum due à une contraction insuffisante de l'utérus. Sous réserve de toutes les mesures préventives, qui seront discutées ci-dessous, ces mesures médicales nécessaires ne conduiront pas à la survenue d'une cystite..
  • Immédiatement après l'accouchement, des changements importants des niveaux hormonaux se produisent dans le corps d'une jeune mère (les hormones qui favorisent la grossesse disparaissent), ce qui affecte l'état du système immunitaire, les mécanismes de défense locaux et est un facteur prédisposant au développement de la cystite.
  • Lors de l'accouchement, il y a plus ou moins de pertes de sang, ce qui réduit également les défenses de l'organisme.
  • Un autre des principaux facteurs prédisposant à la survenue d'une cystite après l'accouchement est la présence d'une infection dans le vagin pendant la grossesse, ignorant les recommandations pour le traitement des infections. Normalement, une microflore vit dans le vagin d'une femme. Il est basé sur les soi-disant lactobacilles, ou bâtonnets de Dederlein, il y a aussi une petite quantité de bifidobactéries et d'autres micro-organismes. Tous ces microorganismes sont en équilibre écologique, leur nombre est strictement contrôlé les uns par les autres et ils ne permettent à aucun autre microorganisme d'apparaître dans le vagin. Sous l'influence de divers facteurs, cet équilibre peut être perturbé. Même une grossesse sans risque peut être considérée comme un facteur conduisant à des changements dans cet équilibre - dysbiose vaginale (vaginose bactérienne).

Comment se manifeste la cystite

L'inflammation de la vessie se manifeste principalement par une augmentation de la miction. Dans le même temps, une femme a constamment de fortes envies de se rendre aux toilettes, ce qui ne correspond pas à la quantité d'urine libérée pendant cela. Souvent, une femme note une douleur à la fin de la miction, parfois du sang apparaît dans l'urine. Assez souvent, des douleurs (sensation de brûlure, crampes) peuvent accompagner tout l'acte de miction. Dans ce cas, ils parlent de la survenue d'une urétrite - inflammation de l'urètre. Avec la cystite aiguë, une douleur dans le bas de l'abdomen apparaît. En relation avec l'apparition d'une envie intolérable d'uriner, une fausse incontinence urinaire peut survenir - une condition dans laquelle une femme ressent une envie, mais n'a pas le temps d'aller aux toilettes. Cette condition est réversible, elle disparaît après la guérison de la maladie..

Complications de la cystite

Dans des conditions défavorables, l'évolution de la cystite peut être compliquée. Dans ce cas, les agents pathogènes pénètrent dans les reins, ce qui conduit au développement d'une pyélonéphrite aiguë - une inflammation infectieuse non spécifique du système pyélocalicique et du parenchyme rénal. Les micro-organismes peuvent pénétrer dans le rein de deux manières:

  1. à travers les vaisseaux sanguins (voie hématogène);
  2. avec le développement / la présence de reflux vésico-urétéral - le flux inverse de l'urine de la vessie dans l'uretère, le rein - la voie ascendante de l'infection (le soi-disant reflux - pyélonéphrite).

Les manifestations caractéristiques de la pyélonéphrite aiguë sont une augmentation soudaine de la température corporelle à 38-39 degrés et plus, accompagnée de frissons «énormes». Souvent, les patients se plaignent de douleurs dans la région lombaire, de nausées, de vomissements. Il est important de rappeler que la pyélonéphrite aiguë est une pathologie d'urgence et une indication directe d'hospitalisation. Par conséquent, même avec un seul épisode d'augmentation de la température corporelle aux nombres spécifiés avec des frissons survenant dans le contexte des symptômes de la cystite aiguë, en particulier dans la période post-partum, il est nécessaire d'être hospitalisé dans un hôpital pour des indications d'urgence..

Diagnostic de la cystite

Dans la grande majorité des cas, le diagnostic de la cystite aiguë ne pose pas de difficultés, car les symptômes de la maladie sont très spécifiques. Cependant, pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire de passer une analyse d'urine, dans laquelle un nombre accru de leucocytes sera détecté et des globules rouges peuvent être détectés. Pour prescrire l'antibiothérapie correcte, il est nécessaire de faire une analyse microbiologique de l'urine, qui vous permet d'identifier la sensibilité de l'agent pathogène à un antibiotique particulier (l'urine est placée sur un milieu nutritif spécial où les micro-organismes responsables de la cystite se développent, après quoi la sensibilité des microbes aux antibiotiques est examinée). En tant que méthodes instrumentales d'examen dans la cystite aiguë, un examen échographique et une cystoscopie peuvent être utilisés (une étude au cours de laquelle, à l'aide d'un appareil spécial - un cystoscope, la vessie et l'urètre sont examinés avec l'œil). Cependant, le plus souvent, l'examen se limite à l'étude des données des tests de laboratoire..

Il est très important que lors de l'examen, une femme souffrant de cystite subisse des tests pour juger de l'état de la microflore vaginale et de la présence d'infections sexuellement transmissibles.

Traitement de la cystite

Les médicaments antibactériens et les uroseptiques sont traditionnellement utilisés pour traiter la cystite. Le médecin sélectionnera un tel médicament, dont l'utilisation n'exclut pas l'allaitement.

Une thérapie locale est également utilisée, consistant en des instillations, c.-à-d. lors de l'introduction dans la vessie de solutions spéciales contenant diverses substances médicinales ayant un effet antimicrobien.

En parallèle, un traitement de la vaginose bactérienne et des infections sexuellement transmissibles est effectué.

Pour éviter les épisodes répétés de cystite aiguë, lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, il est nécessaire de consulter un urologue et un gynécologue et d'effectuer le traitement prescrit dans son intégralité.

Prévention de la cystite

  • L'hypothermie doit être exclue, pour cela, lorsque vous marchez avec votre bébé, habillez-vous en fonction de la météo.
  • Même pendant la grossesse, ou mieux avant, vous devez vous occuper du traitement des maladies inflammatoires chroniques: amygdalite chronique, dents carieuses, etc., car les sources d'infection chronique provoquent l'apparition de foyers d'inflammation dans d'autres organes, y compris la vessie.
  • Pendant et mieux - avant la grossesse, il est nécessaire de guérir la vaginose bactérienne et les infections sexuellement transmissibles.
  • Lavez-vous après chaque miction et selle. Si cela n'est pas possible, lors de la visite aux toilettes, essuyez uniquement avec des mouvements d'avant en arrière et en aucun cas l'inverse.
  • Il est nécessaire de s'assurer que les selles sont régulières, il n'y a pas de constipation, car la constipation prédispose également à la cystite due à des troubles circulatoires dans les organes pelviens.
  • Changer les serviettes hygiéniques toutes les 2 heures.
  • Surveillez votre alimentation: après l'accouchement, vous ne devez rien manger d'épicé, d'aigre, de frit, d'épicé, de salé, de mariné, sans parler d'alcool. Cette condition n'est pas seulement la prévention de la cystite, mais également une composante essentielle d'un allaitement réussi..

Pour des questions médicales, assurez-vous de consulter un médecin à l'avance

Cystite après l'accouchement

La cystite post-partum est assez courante et se développe pour de nombreuses raisons. Le traitement de la cystite après l'accouchement est effectué uniquement selon les prescriptions d'un médecin, afin de ne pas nuire à l'enfant, car toutes les substances pénètrent dans son corps avec le lait maternel.

Cystite post-partum chez la femme

Chez la femme, la cystite apparaît beaucoup plus souvent que chez l'homme. C'est parce que l'urètre féminin est beaucoup plus court. La cystite après l'accouchement se développe assez souvent. Cela est dû aux raisons suivantes:

  • l'avancement du fœtus le long du canal génital entraîne une violation du flux sanguin dans le petit bassin, ce qui est un facteur de risque de développement de la cystite;
  • toutes les femmes subissent un cathétérisme vésical immédiatement après l'accouchement. Le cathéter peut transporter l'agent pathogène;
  • dans les premiers jours, l'innervation des terminaisons nerveuses est perturbée, ce qui peut conduire à un manque d'envie d'aller aux toilettes. Les femmes doivent vider leur vessie toutes les 2 heures. L'accumulation d'urine dans la vessie est un environnement favorable à la reproduction de microorganismes pathogènes;
  • l'hypothermie est la principale cause de la cystite. Dans la période post-partum, cela peut être dû à un pack de glace. Cependant, il s'agit d'une mesure obligatoire pour éviter les saignements, qui peuvent se développer en raison d'une contraction insuffisante de l'utérus;
  • après l'accouchement, des changements hormonaux se produisent dans le corps de la femme, ce qui peut affaiblir la défense immunitaire;
  • la perte de sang se produit pendant l'accouchement;
  • un facteur prédisposant est la présence d'une infection dans le vagin. Normalement, il a une microflore, mais lorsqu'il est exposé à certains facteurs, la cystite se développe.

Une forme stérile de cystite peut également se développer. Cela est dû à la compression de la vessie par la tête du fœtus. Apparaît dans les cas où l'enfant est grand, mais une césarienne n'a pas été prescrite. Les symptômes de la cystite post-partum sont les mêmes que chez les femmes non enceintes. Dans le processus d'accouchement, toutes les réserves du corps féminin sont incluses, ce qui conduit à son épuisement. Cela fournit un habitat favorable à la microflore pathogène..

Traitement de la cystite après l'accouchement avec allaitement

Les diagnostics vous permettront de déterminer quel type de bactérie a causé la maladie et de sélectionner les antibiotiques qui les affectent. Le traitement de la cystite après l'accouchement avec allaitement ne doit être effectué qu'avec des médicaments approuvés. Il est presque impossible de traiter la cystite après l'accouchement sans l'utilisation d'agents antibactériens. Le reste des médicaments n'apportent qu'un soulagement temporaire, qui sera bientôt remplacé par une nouvelle exacerbation des symptômes.

Sans antibiotique, la cystite chez une mère qui allaite peut devenir chronique et s'aggraver périodiquement. Dans le pire des cas, le processus inflammatoire peut se propager aux reins. Certains groupes d'antibiotiques peuvent être utilisés pour traiter la cystite à HV, ils pénètrent dans le lait en petites quantités ou n'y pénètrent pas du tout.

Le traitement après l'accouchement avec l'allaitement peut être effectué avec des antibiotiques appartenant au groupe des pénicillines, des macrolides et des céphalosporines. L'érythromycine appartient au groupe des macrolides. Il est modérément sans danger pour l'allaitement, car il pénètre dans le corps du bébé à petites doses. Ils peuvent également traiter la cystite pendant la grossesse et les infections chez les nourrissons..

Le groupe des pénicillines comprend Amoxiclav et Augmentin. Ces médicaments peuvent être utilisés pour traiter la cystite pendant l'allaitement, car ils ne provoquent pas d'effets secondaires chez le bébé. Il est également autorisé à être utilisé pour traiter les infections chez les nouveau-nés et les nourrissons. Zinnat appartient au groupe des céphalosporines. Il est également approuvé pour les femmes qui allaitent et les nouveau-nés..

Le traitement de la cystite après l'accouchement doit être effectué avec des médicaments prescrits par le médecin. Ils sont sélectionnés individuellement pour chaque patient. Ces antibiotiques peuvent être bu par les femmes enceintes atteintes de cystite, ainsi que par les nouveau-nés si indiqué..

Cystite après césarienne

Une césarienne est pratiquée aujourd'hui par une femme sur cinq en travail. Le respect des antiseptiques et l'asepsie vous permet de réduire le risque d'infection bactérienne à presque zéro. Les antiseptiques modernes détruisent toute la microflore pathogène. Cependant, la cystite après une césarienne peut encore se développer et elle est causée par les raisons suivantes:

  1. Intensification des maladies chroniques. Toute opération entraîne la suppression de la défense immunitaire. Les foyers d'infection se réveillent, y compris la cystite après une césarienne.
  2. Cathétérisme vésical.
  3. Blessures accidentelles de la vessie pendant la chirurgie, qui peuvent provoquer une inflammation et une cystite après une césarienne.
  4. Épuisement du corps dû à la toxicose. Dans les derniers stades, la toxicose est dangereuse et entraîne une perturbation des reins. L'urine stagne dans la vessie, des bactéries s'accumulent et une cystite apparaît après une césarienne.
  5. Diminution des défenses immunitaires.
  6. Grossesse sévère.
  7. Violation de la prise de médicaments après la chirurgie.

Cystite après un avortement

L'avortement est une procédure invasive au cours de laquelle une grossesse est interrompue. Cela peut être fait jusqu'à 12 semaines à la demande du patient. À une date ultérieure - uniquement selon le témoignage d'un médecin. La cystite après un avortement se développe également souvent, en raison de l'activation de foyers d'infection chroniques, de caractéristiques anatomiques ou d'une réaction à l'opération elle-même.

Il y a les raisons suivantes pour lesquelles la cystite se développe après un avortement:

  1. Introduction de l'infection lors de la manipulation.
  2. Inflammation de l'utérus.
  3. Contraction des vaisseaux sanguins.
  4. Exacerbation des maladies chroniques.

Le risque de développer la maladie augmente si l'urètre est situé près du vagin. Dans de tels cas, le risque de développer une cystite augmente non seulement après toute manipulation, mais également dans la vie quotidienne..

Playlist vidéo sur la cystite (sélection vidéo dans le coin supérieur droit)

Traitement de la cystite pendant l'allaitement

Classification

Selon le protocole clinique, les médecins distinguent les cystites aiguës et chroniques. [2] La première variante de la pathologie est caractérisée par un développement soudain et des symptômes cliniques vifs. La maladie n'a pas d'évolution récurrente.

En l'absence de traitement efficace, l'inflammation aiguë devient chronique. Cette variante de la cystite dure plus de trois mois consécutifs. Les symptômes de la maladie deviennent moins prononcés, mais suivent une évolution constante ou récurrente.

Les urologues classent également la maladie en deux groupes:

    Cystite primaire qui survient seule sans source d'infection dans le corps humain.

  • Avec la cystite secondaire, les micro-organismes pénètrent dans la vessie à partir d'un autre organe - reins, dents carieuses, amygdales, rectum.
  • Les raisons

    La cystite bactérienne est une conséquence de la multiplication des micro-organismes sur la paroi interne de la vessie. Selon une étude clinique menée par des spécialistes du Centre scientifique d'obstétrique, de gynécologie et de périnatalogie de l'Académie russe des sciences médicales, 7 facteurs affectent le développement des pathologies dans la période post-partum: [3]

      Blessure traumatique à la vessie. Lors du passage de l'enfant dans le canal génital, l'apport sanguin à l'organe du système excréteur est perturbé. Avec une privation prolongée d'oxygène, les cellules épithéliales meurent. Les tissus morts sont un bon terreau pour les bactéries.

    Immunosuppression. L'accouchement vaginal, la césarienne et l'allaitement sont stressants pour le corps de la femme. Lorsque les défenses tombent, le risque de développer une infection de la vessie augmente.

    Écoulement rare d'urine. Dans les premiers jours après la naissance d'un enfant, une restructuration du système nerveux de la mère est observée. Certaines femmes ne ressentent pas le besoin d'uriner et vont aux toilettes moins de 4 fois par jour. L'urine stagnante est un facteur de risque de croissance bactérienne.

    La présence d'un cathéter. 80% des infections urinaires nosocomiales sont associées à un cathétérisme urétral. Pendant l'accouchement, certaines femmes voient la procédure décrite..

    Processus infectieux dans le vagin. Lorsque le bébé passe dans le canal génital, la flore microbienne est transférée aux structures anatomiques voisines. L'urètre est situé à proximité immédiate des organes génitaux, ce qui augmente le risque de migration des bactéries dans la vessie.

    Changements dans le système endocrinien. Après l'accouchement, il y a une diminution de la quantité de progestérone. La réorganisation du fond hormonal provoque un affaiblissement des défenses du corps maternel.

  • La formation des calculs. Pendant la grossesse et la période post-partum, la probabilité de calculs dans le système urinaire augmente. L'obstruction crée les conditions de la stagnation de l'urine et de la reproduction de la flore pathogène.
  • Parfois, la cystite se développe pour des raisons autres que la naissance d'un enfant. Le non-respect des bonnes pratiques d'hygiène augmente le risque d'infection. Les femmes ne doivent pas se laver de l'anus aux lèvres. La méthode décrite provoque le transfert de bactéries du rectum vers l'urètre.

    L'hypothermie est un facteur étiologique du processus inflammatoire. Une diminution de la température dans les organes pelviens viole l'immunité locale. La maladie peut survenir en raison de la migration de bactéries à partir d'autres organes. Les microbes se déplacent dans le système sanguin et lymphatique.

    La cystite post-coïtale est une inflammation de la vessie qui se développe après un rapport sexuel. La pathologie est associée au transfert de l'agent pathogène du vagin à l'urètre. La condition préalable au développement de la maladie est les caractéristiques anatomiques individuelles des organes génitaux féminins..

    Symptômes

    La cystite aiguë commence soudainement et présente des symptômes vifs. Les premiers symptômes du processus inflammatoire sont des troubles dysuriques. La femme ressent de l'inconfort, des brûlures, des crampes ou des douleurs pendant la miction. Ce dernier n'apporte pas une sensation de vidange complète. L'urine est sécrétée par petites portions, une jeune mère est obligée d'aller aux toilettes jusqu'à 20 fois par jour. Certaines femmes qui accouchent éprouvent de fausses pulsions..

    Chez certaines femmes, la cystite aiguë après l'accouchement commence par des symptômes de malaise général. Les mères qui allaitent se plaignent de faiblesse, de maux de tête, de fièvre et de nausées. Quelques heures plus tard, les troubles dysuriques rejoignent les premiers symptômes. L'inflammation de la vessie peut se manifester par une douleur au-dessus du sein, aggravée par la palpation.

    En l'absence d'assistance médicale, le processus infectieux se déplace vers les reins de manière ascendante - une pyélonéphrite se développe. La maladie est caractérisée par une fièvre allant jusqu'à 39-40 degrés, un malaise grave. Dans le contexte de l'inflammation, la douleur se développe dans la région lombaire, d'un ou des deux côtés.

    La cystite chronique présente des symptômes similaires à une inflammation aiguë, mais dans une moindre mesure. La pathologie s'accompagne d'un inconfort constant lors du passage aux toilettes, de la libération d'urine trouble.

    Diagnostique

    Les thérapeutes sont impliqués dans le traitement de la cystite non compliquée. Selon les indications, le médecin prescrit une consultation avec un urologue ou un néphrologue. Lors de la visite initiale, le spécialiste reconnaît les plaintes du patient, effectue un examen visuel et une palpation de l'abdomen. Puis il rédige des instructions pour la livraison des tests.

    Le minimum requis pour le diagnostic comprend 4 méthodes de recherche en laboratoire:

      test sanguin général - montre la présence d'une inflammation dans le corps;

    test sanguin biochimique - reflète la fonction des reins et d'autres organes;

    analyse d'urine générale - identifie les cellules inflammatoires, les impuretés pathologiques;

  • culture d'urine pour la microflore - pour détecter les bactéries responsables de la cystite, ainsi que pour sélectionner un antibiotique.
  • Si nécessaire, les médecins prescrivent des tests supplémentaires et des méthodes instrumentales. À l'aide de l'échographie des organes pelviens et de l'espace rétropéritonéal, les experts évaluent l'état des reins et la présence de calculs.

    Traitement

    Les agents antibactériens sont le principal traitement de la cystite. Une caractéristique du traitement de la maladie dans la période post-partum est la préservation de la possibilité d'allaiter. De nombreux groupes de médicaments sont interdits pendant la lactation..

    Médicaments approuvés

    L'amoxiclav est un antibiotique à large spectre, sans danger pour la période d'allaitement. Les substances constitutives n'ont pas de réactions négatives sur le corps du bébé. [4] Le médicament est disponible sous forme de comprimés et de poudre pour suspension. La réception est de 5 à 7 jours. Le médicament provoque souvent des réactions allergiques, une femme doit donc surveiller attentivement sa santé..

    Augmentin est un médicament antibactérien avec une composition similaire à Amoxiclav. Le médicament est sans danger pour le corps du bébé et est approuvé pour une utilisation pendant l'allaitement.

    Monural est un antibiotique qui s'accumule dans l'urine et est utilisé pour traiter les infections urinaires. Avec une évolution sans complication de la maladie, une seule utilisation du médicament est indiquée. Le médicament est disponible sous forme de poudre pour préparer une suspension. Après avoir pris Monural, les mères doivent suspendre l'allaitement pendant deux jours.

    Kanefron est une préparation à base de plantes, qui contient des extraits de trois herbes et des excipients. Le médicament a un effet diurétique et antiseptique. Il est prescrit en complément d'une antibiothérapie. Le médicament est sans danger pour le corps d'un nouveau-né.

    La phytolysine est un remède naturel pour le traitement des infections des voies urinaires. Le médicament se compose d'huiles de plantes médicinales, produites sous la forme d'une pâte pour préparer une suspension. Le médicament soulage les symptômes de la cystite en raison de l'action diurétique.

    Avec une augmentation de la température, des maux de tête, une femme peut utiliser du paracétamol. Le médicament est disponible sous forme de comprimés et de suppositoires. Après son application, il est recommandé à la mère de transférer l'enfant à l'alimentation artificielle pendant 2 jours.

    Régime

    Pendant le traitement de la cystite, il est recommandé à une femme de boire 2 à 3 litres d'eau propre par jour. Le liquide aide à éliminer les bactéries de la paroi de la vessie.

    Les aliments épicés, frits, salés, fumés, ainsi que les épices et les assaisonnements doivent être exclus de l'alimentation. L'aliment répertorié irrite la membrane muqueuse des organes urinaires et ralentit la récupération. Il est recommandé d'inclure de la viande et du poisson maigres, des légumes et des fruits frais, des céréales, du lait, du kéfir dans l'alimentation.

    Thérapie traditionnelle

    Avant d'utiliser des remèdes populaires, une jeune mère devrait consulter son médecin. Les herbes et les boissons peuvent avoir un effet négatif sur l'allaitement. En outre, une femme doit se rappeler que les méthodes décrites ne sont pas capables d'éliminer complètement le processus inflammatoire et ne constituent pas une alternative aux antibiotiques..

    Le jus de canneberge est un moyen bien connu de lutter contre la cystite. La baie a des propriétés antiseptiques, réduit le nombre de bactéries. En outre, la plante a un effet diurétique, accélérant l'excrétion des micro-organismes avec l'urine..

    Une décoction d'herbes médicinales est une méthode traditionnelle de thérapie utilisée à la maison. Les plantes médicinales comprennent la camomille, l'airelle, la busserole et le genévrier. Les pharmacies vendent des préparations prêtes à l'emploi avec une variété de compositions.

    La prévention

    Pour prévenir la cystite, une femme doit vider sa vessie toutes les 2-3 heures. La stagnation du liquide dans l'organe provoque la reproduction de microbes. Il est également recommandé à une mère qui allaite de suivre les règles d'hygiène personnelle, de se laver uniquement dans le sens des lèvres vers l'anus.

    Les médecins conseillent d'éviter l'hypothermie, ne vous asseyez pas sur des surfaces froides. Le vagin et la région périnéale sont une source de bactéries dans la cystite. Une jeune mère devrait guérir les maladies inflammatoires existantes du système reproducteur féminin.

    Comment la cystite est-elle traitée avec l'allaitement?

    La cystite n'est pas une maladie rare. Chez les femmes, enceintes et allaitantes, il est le plus souvent diagnostiqué. La raison est cachée dans les caractéristiques structurelles du système génito-urinaire, où l'urètre est beaucoup plus court et plus large que chez les hommes.

    Le traitement de la cystite pendant l'allaitement est un processus important, cette période est considérée comme fondamentale pour le développement normal du bébé.

    1. Causes d'apparition et types de pathologie
    2. Symptômes de la pathologie
    3. Caractéristiques du diagnostic de la maladie
    4. Traitement médicamenteux de la maladie
    5. Utilisation de plantes médicinales
    6. L'utilisation de remèdes populaires
    7. Mesures préventives
    8. Vidéo

    Causes d'apparition et types de pathologie

    L'inflammation de la paroi de la vessie pendant l'allaitement peut être aiguë ou chronique. Le premier cas est caractérisé par la luminosité des symptômes et leur intensité. La forme chronique s'aggrave plusieurs fois par an, donnant au patient beaucoup d'inconfort.

    Il existe ces types de cystite chez les femmes qui allaitent:

    1. Compliqué. Dans ce cas, l'infection se propage aux reins. Un seul organe ou les deux peuvent être affectés. Le développement d'événements provoque l'émergence d'une nouvelle pathologie dangereuse pour une femme qui allaite - la pyélonéphrite, qui provoque une insuffisance rénale aiguë. Il y a une menace pour la vie.
    2. Sans complication. Il se caractérise par la présence d'une infection uniquement dans la vessie. Parfois, l'urétrite devient une maladie concomitante de la cystite. Le type de maladie chez les femmes qui allaitent s'accompagne rarement d'une augmentation de la température.

    Les raisons du développement de la cystite chez une mère qui allaite sont provoquées par les facteurs suivants:

    • Mictions peu fréquentes. Une condition dangereuse qui survient immédiatement après la naissance d'un bébé. Provoque une violation de l'innervation de la vessie, qui est temporaire. La vessie se remplit et la cystite se développe.
    • Violation de la circulation sanguine dans la région pelvienne. Cette raison apparaît lorsque le bébé passe par le canal génital..
    • Modifications du système endocrinien dues à la grossesse, à l'accouchement et à l'allaitement.
    • Perte de grandes quantités de sang. Ceci est possible avec un accouchement pathologique.
    • Diminution de l'immunité avec l'hépatite B, qui contribue au développement de pathologies infectieuses.
    • Prévention des saignements de l'utérus après l'accouchement. Les médecins utilisent un cathéter pour drainer l'urine de la vessie. Cette procédure est effectuée, cependant, elle peut provoquer une cystite après l'accouchement..
    • Traumatisme à la naissance des tissus mous du vagin.
    • Maladies infectieuses des organes génitaux.

    Parfois, une cystite chez une mère qui allaite se développe si les règles de propreté ne sont pas suivies.

    Symptômes de la pathologie

    La cystite chronique chez une mère qui allaite est asymptomatique ou les symptômes ne sont pas fortement exprimés. Cependant, une exacerbation est caractérisée par les symptômes suivants:

    1. Envie trop fréquente d'aller aux toilettes. Cela produit une petite quantité d'urine..
    2. Incontinence. Processus inflammatoire avec cystite, réduit la sensibilité des terminaisons nerveuses situées dans les parois de la vessie.
    3. Sensations douloureuses. Si les muqueuses des parois sont affectées dans l'organe, la femme qui allaite ne ressentira un inconfort qu'au tout début de la miction. Si le processus pathologique a également affecté l'urètre, des sensations douloureuses accompagneront le processus de miction.
    4. Lourdeur sur le pubis.
    5. Des traînées de sang dans l'urine.

    La cystite est causée par la lactation avec Escherichia coli, le staphylocoque, ainsi que par des pathologies vénériennes: mycoplasmose, chlamydia. Le muguet est capable de provoquer l'apparition. Ces maladies nuisent à maman et bébé.

    Caractéristiques du diagnostic de la maladie

    Le traitement de la cystite pendant l'allaitement est un processus précédé d'un examen approfondi de la femme. Doit être effectué par le gynécologue et l'urologue traitant. Même si le diagnostic est confirmé, cette pathologie ne nécessite pas de traitement hospitalier..

    Si une jeune maman, qui continue d'allaiter, se tournait vers le médecin, alors ils éliminent le processus inflammatoire en 3 jours, ne lui permettant pas de se propager davantage.

    Après l'élimination des symptômes aigus, le traitement se poursuit pendant au moins 3 semaines.

    Il n'y a aucune difficulté à diagnostiquer la cystite pendant l'allaitement. L'enquête comprend:

    • Analyses de laboratoire d'urine et de sang. Nécessaire pour identifier l'agent pathogène, ainsi que pour confirmer la présence d'un processus inflammatoire à l'intérieur de la vessie.
    • Ultrason. Le médecin voit un épaississement des parois de l'organe, des caractéristiques structurelles.
    • Cystoscopie - examen de la vessie et de l'urètre à l'aide d'un équipement spécial.

    Ces études suffisent à poser un diagnostic précis et à commencer à traiter la cystite..

    Traitement médicamenteux de la maladie

    La cystite est causée par des agents pathogènes et est traitée par une cystite nourrie aux antibiotiques. Il n'est pas nécessaire d'arrêter l'allaitement.
    Dans les pharmacies, il existe des médicaments approuvés pour une utilisation par les femmes enceintes, les mères allaitantes pour le traitement de la cystite.

    Il est strictement interdit de l'utiliser vous-même! Seul un médecin devrait prescrire un médicament à une femme qui allaite.

    Les médicaments présentés ne pénètrent pas dans le lait maternel ou y sont si peu concentrés qu'ils ne nuiront pas au bébé. Le médecin prescrit les médicaments suivants à une mère qui allaite:

    1. Érythromycine. L'antibiotique appartient à la première génération, mais il est toujours utilisé avec succès. Considéré sans danger pour la cystite pendant l'allaitement. Le produit est mélangé avec du lait maternel, la concentration y est trop faible. Le médicament peut perturber les intestins du bébé. Ensuite, le traitement de la cystite est produit par un autre moyen - "Azithromycine".
    2. "Monural". Un médicament moderne qui contient de la fosfomycine. Le médicament est utilisé dans la pratique du traitement de la cystite chez les mères qui allaitent, a une compatibilité totale avec le lait maternel. La quantité de médicament n'est pas importante. Si "Monural" pénètre dans les intestins d'un enfant pendant l'allaitement, il n'est pas absorbé. Le calcium du lait maternel bloque l'ingrédient actif. Ce médicament, approuvé dans la plupart des pays du monde, est utilisé pour traiter la cystite..
    3. Augmentin. Un antibiotique est utilisé pour traiter la cystite. Capable de guérir rapidement la pathologie. L'agent pénètre dans le lait, mais la concentration est extrêmement faible. Dans ce cas, l'enfant n'a aucune réaction négative au médicament. Ce type de médicament est souvent utilisé en pédiatrie, et immédiatement après la naissance du bébé..
    4. "Zinnat". Peut être utilisé sans crainte lors de l'allaitement, car il ne présente aucun risque pour le bébé.
      Malgré le fait que la liste des médicaments utilisés pour nourrir un bébé avec du lait maternel est longue, seul un médecin prescrit un médicament spécifique. Tenir compte de la gravité du développement de la maladie et des caractéristiques individuelles d'un petit organisme.

    Utilisation de plantes médicinales

    Les plantes médicinales peuvent-elles être utilisées pour combattre la cystite? Il est cependant possible qu'une consultation médicale avant utilisation soit requise.

    Lors du traitement de la cystite avec de tels moyens, ils obtiennent un effet anti-inflammatoire et antiseptique..

    Les phytopréparations ont un faible effet diurétique. Au lieu d'antibiotiques pour le traitement de la cystite, vous ne pouvez pas utiliser.

    Les médicaments à base de plantes ne sont utilisés qu'en association, ce qui soulage les symptômes et les causes du développement de la maladie.

    La cystite est traitée en utilisant de tels moyens:

    1. "Kanefron". Vous pouvez acheter le produit sous forme de teinture ou de dragée. La préparation contient des ingrédients naturels: livèche, centaurée, romarin. «Kanefron» a un effet antimicrobien, diurétique et antispasmodique. Il est préférable de prendre un remède avec des antibiotiques, car cela augmente l'efficacité. Le médicament est pris deux fois par jour pendant un mois. Vous pouvez utiliser le médicament pour combattre la cystite même pendant l'allaitement.
    2. Phytolysine. Une pâte à partir de laquelle une solution aqueuse est ensuite préparée. La composition contient les composants suivants: renouée, racines de persil, verge d'or, prêle, livèche, herbe de blé, cosses d'oignon, feuilles de bouleau, huile d'orange, graines de fenugrec, sauge et menthe. Un médicament est utilisé pour éliminer les spasmes musculaires et l'inflammation. La cystite devra être traitée pendant au moins 1,5 mois. Le dosage du médicament est prescrit par le médecin, essentiellement ils boivent une cuillère à café trois fois par jour. Dans ce cas, la pâte est préalablement dissoute dans 0,5 tasse d'eau.

    Les installations permettent la perfusion directe de médicaments dans la vessie via un cathéter.

    L'avantage de la méthode: le médicament agit directement à l'intérieur de l'organe. Avec la circulation sanguine, le médicament ne se propage pas dans tout le corps, vous ne devez donc pas arrêter la lactation.

    Il est faux de traiter la cystite avec des remèdes à base de plantes médicinales, en passant quelques jours.

    Ces médicaments ne sont efficaces que s'ils sont traités pendant au moins 3 semaines. Parfois, le cours du traitement est prolongé sur recommandation d'un médecin.

    L'utilisation de remèdes populaires

    Les bébés qui allaitent hésitent à utiliser des médicaments pour continuer à allaiter..

    Dans ce cas, des remèdes populaires sont utilisés. Les décoctions ne remplacent pas une thérapie complexe. Si le médecin le permet, la mère qui allaite utilise les recettes ci-dessous en combinaison avec des antibiotiques.

    De tels moyens fonctionnent efficacement:

    1. Décoction d'herbes médicinales. Les feuilles d'airelles et les cynorrhodons sont inclus. Le bouillon détruit les organismes pathogènes et a un effet diurétique.
    2. Eau minérale. L'eau alcaline, qui contient du magnésium, du fer et du potassium, est bénéfique. Les éléments éliminent l'urine et réduisent l'acidité. Vous devez consommer 1,5 litre par jour. Le café, le thé et les boissons sucrées sont exclus.
    3. Régime pauvre en sel.
    4. Jus de cranberry. Pour la cuisson, prenez 150 g de matières premières, mélangez avec 125 g de sucre et 600 ml d'eau. Auparavant, les canneberges étaient nettoyées des débris et lavées. Pendant que l'eau s'écoule, mettez-la dans un récipient et pétrissez les baies avec un écrasement en bois. Les matières premières sont disposées sur une étamine et le jus est pressé. Maintenant, les canneberges sont versées avec de l'eau et mises à feu doux. Vous n'avez pas besoin de cuire le mélange pendant une longue période, portez-le seulement à ébullition, laissez-le refroidir et filtrez. Du sucre est ajouté au bouillon chaud. Ensuite, le mélange est mélangé avec le jus préalablement pressé. Conservez ce médicament au réfrigérateur. Réchauffez le mélange avant utilisation..
    5. Une recette sera utile: la brique rouge doit être mise au feu et chauffée. Quelques gouttes de goudron de bouleau coulent dessus. Ils mettent les briques dans un seau, s'enroulent et s'assoient dessus. Ils s'assoient jusqu'à ce que la personne se sente au chaud. Après cette procédure, allez au lit et mettez-vous à couvert. Répétez 2-3 fois.
    6. Bouillon de millet. Lavez un demi-verre de céréales, versez la quantité de céréales avec 3 verres d'eau. Il faut insister - la nuit. Le matin, filtrez le mélange et buvez 0,5 tasse trois fois par jour..
      Les remèdes populaires ne sont pas une panacée. Si l'intensité des symptômes ne diminue pas quelques jours après le début du traitement, ils consultent à nouveau un médecin.

    Mesures préventives

    Le développement de la maladie ou l'apparition de rechutes peuvent être évités. Pour cela, les règles de prévention suivantes sont respectées:

    • Vous ne pouvez pas trop refroidir. Le bas de l'abdomen et les jambes sont maintenus au chaud. S'il ne fait pas froid dehors, ne vous enveloppez pas trop. Habillez-vous en fonction de la météo à l'extérieur de la fenêtre.
    • Il est souhaitable de guérir les pathologies vénériennes, ainsi que les foyers infectieux.
    • Établissez un régime pour qu'une femme ne souffre pas de constipation.
    • Effectuer quotidiennement le complexe nécessaire de procédures d'hygiène. Après avoir utilisé les toilettes, ils se lavent.
    • Portez des sous-vêtements en matières naturelles. Il doit absorber les sécrétions de sueur afin que l'érythème fessier et l'irritation n'apparaissent pas dans les endroits intimes. La lingerie ne doit pas être serrée.

    Si vous suivez les mesures préventives nécessaires, l'exacerbation de la cystite est évitée, ce qui est important pour les femmes qui allaitent. Si la pathologie s'est fait sentir, la visite chez le médecin ne peut être retardée. être en bonne santé!

    Il Est Important De Savoir Sur La Planification

    18 idées d'organisateur de berceau bricolage

    Accouchement

    Un organisateur fonctionnel pour un berceau peut être fabriqué par vous-même, décoré à votre manière. Seules des compétences de base en couture ou en tricot sont requises.

    Est-il possible pour une mère qui allaite de sécher des biscuits (Maria, biscuit, persistant, bébé)

    Nouveau née

    Les biscuits secs sont l'un des rares aliments sucrés que les mamans sont autorisés pendant la lactation.

    Taille fœtale par semaine de grossesse

    Infertilité

    En neuf mois de grossesse, votre bébé traverse un voyage qui a pris des millions d'années à l'humanité. Sa croissance dans le ventre de sa mère est une version accélérée de l'évolution humaine, et il est très intéressant d'observer comment le bébé grandit.

    Symptômes précoces de la grossesse

    Nutrition

    Dans la plupart des cas, les femmes ne commencent à soupçonner une grossesse qu’avec l’apparition d’un retard de la menstruation. Il arrive même que la future mère apprenne de bonnes nouvelles dès le deuxième ou le troisième mois.