Principal / Nutrition

L'uréeplasma est-elle dangereuse chez la femme pendant la grossesse - conséquences pour le fœtus, la norme dans les tests et le traitement

L'ureaplasma pendant la grossesse est une infection pathogène dans le corps de la femme, qui doit être traitée très soigneusement pendant la période de gestation. Il a été prouvé que cette bactérie fait partie de la microflore vaginale chez 70% des femmes sans causer de problèmes. Cependant, dès que le système immunitaire change, la croissance du nombre de bactéries se produit. Dans ce cas, ils disent qu'une femme porteuse d'une infection se transforme en malade..

Qu'est-ce que l'uréeplasma pendant la grossesse

L'ureaplasma (ureaplasma) chez la femme enceinte provoque souvent une maladie appelée ureaplasmose, qui peut affecter tous les organes du système génito-urinaire. Ils peuvent être infectés pendant la grossesse, avant et après. La première option est la plus indésirable. Par conséquent, si vous prévoyez de reconstituer la famille, vous devez subir un examen, en passant des tests pour la présence d'infections sexuellement transmissibles.

Symptômes

Les symptômes de l'uréeplasma pendant la grossesse ne sont pas différents des signes d'infection à l'état normal. Les femmes en position leur attachent rarement de l'importance, elles sont inexpressives et elles peuvent être attribuées aux changements qui se produisent pendant la période de procréation. Les premiers symptômes de l'uréeplasmose sont des pertes vaginales blanches plus abondantes, mais la grossesse au premier trimestre et le muguet se produisent également avec les mêmes changements. Après un certain temps, les symptômes disparaissent, mais après trois à cinq semaines, ils réapparaissent. Cela signifie que l'uréeplasmose est passée d'une forme aiguë à une forme chronique.

Si l'infection se propage à l'utérus, la femme, en plus de la décharge, commence à se plaindre de douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen. Lorsqu'une inflammation se produit dans la vessie, l'uréeplasma pendant la grossesse provoque une cystite, caractérisée par des mictions fréquentes et des brûlures. Chez les hommes, la maladie est plus vive. La première étape du développement de l'uréeplasmose chez les représentants de la moitié forte de l'humanité s'accompagne d'un inconfort dans le canal urogénital. Si une femme soupçonne que quelque chose ne va pas avec elle-même, elle devrait interroger son partenaire sur la présence de symptômes suspects..

Causes d'occurrence

L'uréeplasmose ne peut être infectée que par contact sexuel, et cela s'applique également au sexe oral. Si nous parlons d'autres MST (maladies sexuellement transmissibles), qui peuvent être prises dans un bain ou à travers une serviette humide, dans le cas des ureaplasmas, cela est exclu. Les hommes et les femmes porteurs de l'infection peuvent même ne pas soupçonner d'infection, mais seulement jusqu'au moment où des changements se produisent dans le corps, associés, par exemple, à une diminution de l'immunité, à la prise d'antibiotiques, etc. Dans ce cas, vous devez consulter d'urgence un médecin..

  • Comment tisser des bracelets à partir d'élastiques sur la machine étape par étape
  • Comment faire pousser des ongles à la maison en une semaine: que faire pour grandir
  • Lime au talon

Est-il possible de tomber enceinte avec l'uréeplasma

L'uréeplasmose peut tomber malade pendant la grossesse et avant. La maladie ne comporte aucun obstacle physique au processus de conception. De plus, dans la plupart des cas, l'infection se produit de manière imperceptible, c'est-à-dire asymptomatique. Une autre chose est que l'uréeplasma chez les femmes pendant la grossesse affecte négativement sa santé et le développement du fœtus. Pour cette raison, les gynécologues recommandent fortement de vérifier les MST et l'uréeplasma immédiatement avant de planifier une grossesse et chaque fois que vous changez de partenaire sexuel..

L'uréeplasma est-elle dangereuse pendant la grossesse

Toute maladie infectieuse, y compris l'uréeplasma, pendant la grossesse peut nuire au développement du fœtus dans l'utérus. L'infection est particulièrement dangereuse au cours du premier trimestre, lorsque les organes internes du bébé se forment rapidement. Cela peut entraîner une naissance prématurée, une menace de fausse couche et d'autres problèmes graves pendant la gestation..

Effets

Les conséquences de l'uréeplasmose affectent négativement la mère et l'enfant pendant la période post-partum et pendant la grossesse. Si vous soupçonnez une infection MST, vous devez immédiatement contacter un gynécologue pour des tests, des expériences sans fondement peuvent ne pas avoir le meilleur effet sur la croissance et le développement de l'enfant pendant la grossesse. Le calme doit être maintenu même avec un résultat de test positif.

Pour un enfant

Un enfant dans l'utérus peut être infecté par l'uréeplasmose de deux manières. En fonction de cela, les médecins divisent la maladie en congénitale, qui survient pendant la grossesse, et néonatale, lorsque les symptômes de l'enfant surviennent au cours des 28 premiers jours de la vie. Les deux options ne sont pas souhaitables. Si de l'uréeplasma est détectée chez un nouveau-né, le traitement doit être instauré immédiatement..

Pourquoi l'uréeplasma est-elle dangereuse pendant la grossesse pour un bébé encore dans l'utérus? Ceci est lourd d'hypoxie, de tonus, de descellement du col de l'utérus et d'autres pathologies, jusqu'à l'interruption de grossesse. Tout cela à la fin, sans contrôle, peut entraîner une fausse couche, un accouchement précoce et des troubles du développement fœtal. Le corps féminin protège l'enfant de diverses infections; le placenta est considéré comme une barrière fiable contre les infections. L'infection dans l'utérus se produit très rarement, ce qui ne peut pas être dit sur le processus même de l'accouchement, lorsque le bébé marche le long de chemins verticaux, s'infectant par la mère.

Pour femme

Quels dommages l'uréeplasmose peut-elle faire pendant la grossesse pour une femme? L'uréeplasma chez la femme enceinte est une bactérie qui provoque un processus inflammatoire sur le site de reproduction. L'infection peut à tout moment migrer du vagin vers le col de l'utérus et l'utérus lui-même. Si le fœtus est protégé de manière fiable par le placenta pendant la maladie, cela ne signifie pas que les organes féminins sont sûrs et que les complications sont exclues. Au contraire, tout le système génito-urinaire, y compris les reins, peut ressentir les effets de la maladie..

  • Comment faire un slime
  • Courgettes en conserve pour l'hiver
  • Augmenter l'immunité avec des remèdes populaires chez les enfants - recettes et conseils d'un immunologiste

Diagnostique

Le diagnostic de l'uréeplasma par la méthode de culture bactériologique conventionnelle ne donnera pas de réponse si une femme est malade ou non, car une certaine quantité de ces bactéries est un état tout à fait normal de la microflore vaginale. Néanmoins, un tel diagnostic indique déjà une possible ureaplasmose. Avec un résultat positif, le gynécologue référera le patient pour des tests supplémentaires, qui sont effectués à l'aide des méthodes suivantes:

  • Diagnostic ADN ou méthode PCR (réaction en chaîne par polymérase). Il s'agit d'une analyse hypersensible qui peut détecter un fragment du matériel génétique de l'agent pathogène, déterminer le nombre de bactéries dans une certaine zone..
  • Méthode d'immunofluorescence directe. Il est basé sur la détermination des anticorps présents dans le sang contre le plasma d'urée le plus simple.

Traitement

Pourquoi est-il si important de diagnostiquer les MST avant de planifier une grossesse? Pourquoi est-il impossible de guérir l'uréeplasmose pendant la grossesse et de prévenir ainsi une éventuelle infection de l'enfant lors de l'accouchement? C'est simple. L'ureaplasma ne peut être guéri qu'avec des antibiotiques qui, comme vous le savez, ne sont pas prescrits pendant la grossesse.

Si une femme atteinte d'uréeplasmose est tombée enceinte de manière imprévue ou si l'infection s'est produite alors qu'elle portait un enfant, les gynécologues conseillent de ne pas effectuer de traitement sévère, il vous suffit de maintenir le cours de l'infection dans un état stable avec des moyens plus doux. Ces méthodes comprennent la douche, le lavage, le bain en utilisant des moyens simples et sûrs qui n'interféreront pas avec la prise de médicaments, mais qui ne feront qu'améliorer l'effet:

  • Furacilin. C'est un médicament antimicrobien polyvalent qui est utilisé pour traiter de nombreuses infections et virus, y compris l'uréeplasmose, qui peuvent survenir pendant la grossesse. Pour préparer la solution, vous devez diluer deux comprimés jaunes de Furacilin dans de l'eau tiède et effectuer la procédure de lavage et de douche..
  • Herbes medicinales. Camomille, calendula, ficelle, thym - toutes ces plantes ont des effets anti-inflammatoires et antimicrobiens et sont actives contre l'uréeplasmose. Versez deux cuillères à soupe d'herbes sèches avec un demi-litre d'eau bouillante, laissez infuser pendant 30 minutes sous le couvercle, puis passez à travers une étamine, diluez avec cinq litres d'eau tiède, prenez un bain de siège. Il est recommandé de se laver ou de se doucher avec la même perfusion non diluée..

Drogues

Les femmes enceintes atteintes d'uréeplasmose doivent prendre des vitamines et des agents immunomodulateurs. Rien ne freine l'infection comme l'immunité humaine. Vous ne pouvez pas boire de médicaments par vous-même, seul le médecin traitant peut les prescrire, sinon, au lieu d'un résultat positif avec un tel traitement, vous pouvez avoir encore plus de problèmes. Il ne sera pas superflu d'étudier les instructions jointes aux médicaments. Voici quelques-uns des remèdes:

  • T-activine;
  • Timalin;
  • Bifidumbacterin;
  • Colibactérine;
  • Lactusan.

Si le risque pour le fœtus lié à l'uréeplasmose dépasse les conséquences négatives possibles de la prise de médicaments puissants, les médecins prescrivent des médicaments tels que la rovamycine, l'érythromycine, Wilprafen. Tous ces fonds appartiennent au groupe des macrolides et sont des antibiotiques. Examinons de plus près l'un d'entre eux..

Wilprafen

Wilprafen est un antibiotique dont le principe actif est la josamycine. Il est produit sous forme de comprimés enrobés blancs oblongs de 100 mg chacun. Objectif: traitement des micro-organismes des voies respiratoires supérieures et inférieures, maladies infectieuses cutanées, infections en dentisterie et ophtalmologie. Il est prescrit pour le traitement des maladies sexuellement transmissibles telles que la syphilis, la gonorrhée, la gardnerella, l'uréeplasmose. Contre-indiqué pour les personnes souffrant de problèmes hépatiques. Pendant la grossesse, il n'est prescrit que par un médecin à partir du deuxième trimestre.

Grossesse après un traitement par ureaplasma

Ureaplasma et future grossesse? Y a-t-il une possibilité après avoir souffert d'une maladie de devenir enceinte et d'avoir un enfant en bonne santé? Oui, si la maladie a été détectée et traitée à temps. Mais parfois, l'uréeplasma provoque le développement de l'endométriose, qui est lourde d'infertilité ou la formation d'adhérences qui empêchent la conception. Par conséquent, l'infection doit être traitée le plus tôt possible..

La prévention

Afin de ne pas être infecté par l'uréeplasmose, les experts conseillent de ne pas avoir une vie sexuelle promiscuité ou d'utiliser des préservatifs. Seule cette méthode de protection offre une protection à près de cent pour cent contre les MST, y compris l'uréeplasma et le sida, protège contre les grossesses non désirées. En ce qui concerne le sexe oral, après cela, vous devez vous rincer la bouche avec la solution de furaciline décrite ci-dessus..

L'uréeplasma est-elle dangereuse pendant la grossesse

L'uréeplasma est un parasite membranaire qui provoque une inflammation de la membrane muqueuse des organes génitaux et des voies urinaires. Dans le corps d'une personne en bonne santé, une bactérie peut rester longtemps et ne déclarer sa présence d'aucune façon. Le processus inflammatoire ne commence qu'en présence de conditions favorables à la reproduction du parasite. L'uréeplasma est particulièrement dangereuse pendant la grossesse. Un enfant naît avec divers types de pathologies et la grossesse elle-même peut être complètement interrompue.

  1. Les raisons
  2. Symptômes
  3. Diagnostique
  4. Est-il possible de tomber enceinte avec l'uréeplasma
  5. Ureaplasma et FIV
  6. Quel est le danger de l'uréeplasmose pendant la grossesse
  7. Est-il nécessaire de traiter l'uréeplasma pendant la grossesse
  8. Traitement
  9. Wilprafen
  10. Vidéo

Les raisons

L'uréeplasmose pendant la grossesse n'est pas considérée comme une maladie rare ou extrêmement dangereuse. Les experts voient les raisons de son apparition en présence d'un contact avec une personne infectée et d'un affaiblissement des fonctions protectrices du système immunitaire d'une femme enceinte. Une bactérie conditionnellement pathogène pénètre dans le corps par contact sexuel avec une bactérie infectée. Pour l'infection, il n'est pas nécessaire d'avoir des relations sexuelles traditionnelles, l'infection peut pénétrer dans le corps et par contact oral.

L'apparition de signes évidents d'uréeplasma peut être précédée d'une sensation de brûlure et d'une douleur lors de la miction, qui seront décrites plus en détail ci-dessous. Ne sachant pas ce qu'est l'uréeplasmose et à quel point son transport est dangereux, une femme peut nuire gravement à sa santé. L'uréeplasmose parvum pendant la grossesse peut provoquer une fausse couche ou un gel du développement de l'enfant, comme déjà mentionné ci-dessus.

Symptômes

Dans le contexte des changements survenant dans le corps d'une femme, les symptômes de l'uréeplasmose pendant la grossesse ne sont pas faciles à détecter. Comme toute infection urogénitale, ureaplasma parvum chez la femme se manifeste par de fortes pertes, des démangeaisons, des brûlures et parfois des douleurs. Si l'inflammation se présente sous une forme aiguë, les éléments suivants sont observés:

  • inconfort sévère dans la région génitale externe (des démangeaisons et des brûlures surviennent après avoir uriné, prendre un bain, avant d'aller au lit);
  • changements dans la couleur et la consistance de la décharge (normalement, la décharge est blanchâtre, lorsqu'elle est infectée, elle devient trouble et sent désagréable);
  • nature spasmodique de la douleur dans le bas-ventre;
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • fleur blanche sur les amygdales;
  • difficulté à avaler.
Dans le contexte des changements dans le corps de la femme, les symptômes de l'uréeplasmose pendant la grossesse ne sont pas faciles à détecter

Malheureusement, aucun des symptômes nommés de la maladie n'est spécifique. La plupart des femmes les perçoivent comme faisant partie du processus de portage d'un bébé et ne vont donc pas chez le médecin. En raison d'une telle attitude insouciante, l'uréeplasma chez une femme pendant la grossesse peut rester un secret à la fois pour la femme enceinte elle-même et pour le gynécologue, jusqu'à la naissance elle-même. Les symptômes de la maladie ont beaucoup en commun avec les symptômes de maux de gorge, de cystite ou de muguet (si l'infection s'est produite par voie orale, les amygdales s'enflamment). C'est de ces maladies qu'une femme essaie de se débarrasser, alors que leur source doit être recherchée dans un endroit complètement différent..

Diagnostique

Pour diagnostiquer l'uréeplasmose chez la femme enceinte, le médecin prélève un tampon sur les parois du vagin. Dans des conditions de laboratoire, le contenu du frottis est examiné pour la présence de l'ADN des bactéries pathogènes qu'il contient. Cette méthode de recherche est connue sous le nom de "PCR" (Polymer Chain Reaction). Il est efficace pour détecter l'uréeplasma parvum, mais est inutile si la présence de la bactérie dans le corps de la femme est déjà connue, car l'analyse ADN ne fournit aucune information sur le taux de reproduction de la bactérie et ne permet pas d'évaluer l'efficacité du traitement. Le taux d'uréeplasma dans un frottis de femmes est inférieur à 10 * 4 ml. Si l'urealiticum se trouve dans les analyses en grande quantité, la femme se voit proposer de suivre un traitement.

La PCR n'est pas la seule méthode de recherche. Pour éliminer la présence de bactéries dans l'organisme, elles produisent:

  1. Culture bactériologique. Le matériel de recherche provient du canal urogénital ou du col de l'utérus. Si la bactérie souhaitée est présente dans l'organisme, cela se reflétera immédiatement dans les analyses. Cette méthode de diagnostic vous permet non seulement d'identifier la présence d'une source d'inflammation, mais également de déterminer à quels antibiotiques les bactéries sont sensibles..
  2. Test d'immunosorbant lié. Au moyen d'une réaction sérologique, la présence d'anticorps anti-ureaplasma dans le corps est détectée. Le sang d'un patient potentiel est en cours d'examen. Cette méthode est moins efficace que les deux précédentes, il y a une forte probabilité d'obtenir un faux résultat..

Si l'uréeplasma ne se détecte en aucune façon, mais que des signes de la maladie sont présents, plusieurs études sont réalisées à la fois en utilisant différentes techniques de diagnostic.

Est-il possible de tomber enceinte avec l'uréeplasma

Malgré le risque existant d'avoir un enfant atteint de pathologies, la réponse à la question de savoir si une femme peut devenir enceinte avec de l'uréeplasma reste positive. Ureaplasma et conception sont pratiquement sans rapport. L'influence de l'uréeplasma sur le processus de conception est controversée.

Les experts modernes ne peuvent pas décider sans équivoque si la bactérie interfère avec la conception, si la conception peut être planifiée ou accouchée, comment l'uréeplasma affecte la conception et pourquoi il est impossible de tomber enceinte chez certaines femmes, alors que la présence de la bactérie n'est pas un obstacle pour d'autres. Naturellement, le micro-organisme a un effet négatif sur une femme, mais si elle pouvait devenir enceinte d'uréeplasma et survivre aux 2 premiers trimestres sans conséquences, il est alors possible que la nouvelle grossesse d'une femme se passe tout à fait normalement..

Il faudra un certain traitement, mais vous n'aurez pas besoin d'interrompre la grossesse. Il y a environ 15 ans, si une femme tombait enceinte avec un diagnostic d'uréeplasmose, le médecin insistait, maintenant ce n'est pas nécessaire. Sachant comment l'uréeplasma affecte la conception et le développement d'un enfant, un spécialiste peut corriger rapidement l'état du corps féminin, prescrire des vitamines et des suppléments qui soutiennent l'immunité. Et pourtant, si l'uréeplasma est détectée lors de la planification d'une grossesse, il sera beaucoup plus facile de s'en débarrasser, toute inflammation est mauvaise, mais il y a des chances de supporter le bébé..

Ureaplasma et FIV

Comme mentionné ci-dessus, l'influence de l'uréeplasma sur la conception et la grossesse est présente, mais la bactérie n'interfère pas avec la fécondation, donc l'uréeplasma et la FIV sont, en principe, compatibles. La fécondation in vitro est précédée de diagnostics à long terme. Le protocole oblige l'institution médicale à examiner complètement le corps de la femme et de son partenaire chez qui la graine est prélevée (l'uréeplasma est également trouvée chez l'homme), donc le risque de grossesse dans le contexte de la présence d'une infection est minime.

Quel est le danger de l'uréeplasmose pendant la grossesse

Toute femme préoccupée par sa propre santé reproductive doit savoir:

  • quel est exactement l'uréeplasmose dangereuse pendant la grossesse;
  • quel effet la bactérie a sur le fœtus;
  • si la naissance réussira;
  • comment l'uréeplasma affecte le bébé, quelles sont les chances de porter le bébé en bonne santé;
  • comment agir en cas de complication pendant la gestation;
  • comment être traité.

Des informations sur l'effet des bactéries sur le fœtus à chaque trimestre éviteront à la femme des soucis inutiles et la pousseront à réfléchir à la nécessité de planifier une grossesse sous la supervision d'un spécialiste. Tout gynécologue sait comment l'uréeplasmose se manifeste pendant la grossesse, s'il y aura des conséquences pour l'enfant, si une grossesse inattendue menace ou non la santé des femmes.

Si nous parlons de savoir si la bactérie est dangereuse pour le fœtus, si elle peut être la cause de la fausse couche ou de la congélation du fœtus aux premiers stades, alors il faut comprendre que la raison de l'avortement spontané ou de la fin du développement de l'enfant dans l'utérus n'est pas du tout dans la bactérie, mais dans l'inflammation provoquée par elle.... Si une femme est en parfaite santé et que son système immunitaire est prêt à lutter contre l'infection, en suivant toutes les recommandations du médecin, elle fait un bébé fort sans aucune pathologie. Une femme déjà souvent malade, la pénétration de l'uréeplasma dans le corps pendant la grossesse, menace de l'interrompre au début du trimestre, car plus l'infection a été détectée tôt, mieux c'est.

Sachant comment agit l'uréeplasma parvum, une femme infectée doit être constamment protégée. Une grossesse gelée au cours du premier trimestre en raison d'une inflammation n'est pas quelque chose que vous voulez gérer. En attendant, il y a un certain nombre d'aspects positifs:

  • comme personne ne sait exactement quelle maladie peut être dangereuse pour le fœtus, l'avortement spontané vaut mieux que la naissance d'un enfant atteint de pathologies sévères;
  • une analyse positive de l'uréeplasma amène une femme à réfléchir au choix judicieux d'un partenaire et à la nécessité de recherches supplémentaires qui peuvent aider à identifier en temps opportun d'autres problèmes existants qui affecteront le fœtus.

Il n'y a pas de garantie à 100% de porter un enfant par une femme infectée par l'uréeplasma, mais cette possibilité ne doit pas non plus être niée, car l'opinion des médecins concernant le degré de danger de la bactérie diffère..

Est-il nécessaire de traiter l'uréeplasma pendant la grossesse

L'uréeplasma, si elle n'est pas traitée en temps opportun, conduit à une cystite, et cela à d'autres complications. Une femme enceinte n'est pas menacée d'infertilité, mais les risques possibles pour l'enfant ne doivent pas être exclus. La question de savoir s'il est nécessaire de traiter l'uréeplasma avant ou pendant la grossesse inquiète toute femme enceinte. Si la bactérie est trouvée avant la conception prévue, il est alors nécessaire d'être traitée avec des antibiotiques et d'autres moyens que le médecin recommandera. Si la bactérie a été découverte après la conception, la femme décide elle-même s'il vaut la peine de la traiter, quels moyens utiliser et s'il sera sans danger de continuer à porter le fœtus. Pour la sécurité du fœtus, les méthodes de traitement cardinales devront être abandonnées, mais vous ne devez pas ignorer complètement le problème, qui sera discuté plus en détail ci-dessous..

Traitement

La microflore de l'organisme, soumise à l'attaque de l'uréeplasma, est perturbée, le nombre de bactéries pathogènes augmente fortement. Le traitement de la maladie repose sur la prise d'antibiotiques (ceux-ci peuvent être des pilules, des suppositoires ou des injections). Pour restaurer la microflore, ils utilisent des médicaments antimicrobiens et des agents immunostimulants. La liste des médicaments peut être impressionnante.

Malheureusement, les antibiotiques ne peuvent pas être utilisés pour traiter l'uréeplasmose pendant la grossesse. Tout antibiotique peut avoir un effet négatif sur l'état du fœtus, qu'il ait été utilisé tardivement ou tôt. Dans les cas extrêmes, les femmes enceintes sont traitées avec des antibiotiques à partir de 22 semaines de gestation. En cas de menace d'interruption, le traitement de l'uréeplasma pendant la grossesse est effectué dans un hôpital.

Ne sachant pas comment traiter l'uréeplasma, certaines femmes essaient de le faire elles-mêmes, sur la base de l'opinion d'amis proches et de parents qui ont déjà rencontré un problème similaire. Cela se fait malgré l'attitude négative des médecins.

«Si je suis traité avec une décoction d'herbes de camomille ou de mélisse, et que ça marche, alors ma sœur peut» - c'est l'avis de 8 femmes sur 10. Pendant ce temps, ils oublient les caractéristiques individuelles de chaque organisme; il n'est pas toujours possible de guérir la maladie en utilisant les mêmes moyens..

Wilprafen

Le traitement le plus sûr et le plus efficace est Wilprafen 500, dont vous pouvez lire les critiques ci-dessous. Wilprafen d'uréeplasma a aidé de nombreuses femmes confrontées à cette maladie inflammatoire. L'antibiotique a un effet bactéricide, peut être utilisé pour traiter une femme enceinte.

L'uréeplasma n'est pas une maladie sexuellement transmissible très agréable. La bactérie pénètre dans le corps et se concentre sur les muqueuses des organes génitaux, ce qui provoque une inflammation. Les symptômes de l'infection se manifestent sous la forme d'écoulement abondant, de démangeaisons, de brûlures et de douleurs pendant la miction et les rapports sexuels. Les femmes et les hommes sont malades, donc les deux partenaires doivent être traités. Un traitement efficace est impossible sans l'utilisation d'antibiotiques. La maladie est conditionnellement dangereuse, pendant la grossesse, elle peut provoquer une fausse couche ou une congélation fœtale.

Vidéo

Ureaplasma - son effet sur la grossesse et le fœtus.

Qu'est-ce que l'uréeplasma et en quoi est-il dangereux pour une femme pendant la grossesse?

Est-il possible de tomber enceinte avec l'uréeplasma?

L'uréeplasma endommage la structure tissulaire du col de l'utérus, ce qui affecte négativement la capacité d'avoir des enfants. En provoquant un processus inflammatoire, la bactérie est capable de se multiplier encore mieux, empêchant la fécondation de l'œuf. Avec l'uréeplasma, il est difficile de concevoir un enfant, mais même si une femme tombe enceinte, le mycoplasme provoque un certain nombre de maladies qui peuvent affecter négativement la femme et l'enfant à naître.

Beaucoup de femmes s'en soucient: une grossesse est-elle possible après l'uréeplasma? La réponse est oui. Après la thérapie, une femme est plus susceptible de porter et de donner naissance à un enfant en parfaite santé..

Quel est le danger de l'uréeplasma pour les femmes et les enfants

L'ureaplasma lui-même n'est pas dangereux. Presque tout le monde a cette bactérie. Il ne comporte de danger que lorsqu'il commence à se multiplier activement. Cela peut se produire en raison d'une immunité affaiblie, dans laquelle le corps est incapable de maintenir le rapport optimal de bactéries pathogènes et sans danger.

La grossesse est une période d'affaiblissement du système immunitaire, qui permet aux bactéries pathogènes de se multiplier plus activement que d'habitude. Leur activité excessive peut avoir des conséquences graves non seulement pour la mère, mais aussi pour son enfant à naître..

Une femme peut éprouver:

  • infertilité;
  • fausse couche précoce;
  • grossesse extra-utérine.

L'enfant à naître:

Faites attention

Selon les statistiques, plus d'un milliard de personnes sont infectées par des parasites. Vous ne soupçonnez même pas que vous êtes devenu victime de parasites.

Il est facile de déterminer la présence de parasites dans le corps par un seul symptôme - la mauvaise haleine. Demandez à vos proches si votre haleine sent le matin (avant de vous brosser les dents). Si tel est le cas, il y a 99% de chances que vous soyez infecté par des parasites..

L'infection par des parasites entraîne des névroses, une fatigabilité rapide, des sautes d'humeur soudaines, à l'avenir, des maladies plus graves commencent.

Chez l'homme, les parasites provoquent: prostatite, impuissance, adénome, cystite, calculs de sable, rénaux et vésicaux.

Chez la femme: douleur et inflammation des ovaires. Des fibromes, des fibromes, une mastopathie fibrokystique, une inflammation des glandes surrénales, de la vessie et des reins se développent. Ainsi que le cœur et le cancer.

Nous voulons vous avertir tout de suite que vous n'avez pas besoin de courir à la pharmacie et d'acheter des médicaments coûteux qui, selon les pharmaciens, extermineront tous les parasites. La plupart des médicaments sont extrêmement inefficaces et causent également d'énormes dommages à l'organisme..

Que faire? Tout d'abord, nous vous conseillons de lire un article du principal institut de parasitologie de la Fédération de Russie. Cet article révèle une méthode par laquelle vous pouvez nettoyer votre corps des parasites sans nuire au corps. Lire l'article >>>

  • développement défectueux des organes internes, en particulier des poumons et des reins;
  • violation de la formation du système nerveux;
  • infection intra-utérine du fœtus, ce qui entraîne des complications importantes, car le corps n'est pas capable de lutter seul contre l'infection.

Les symptômes de la maladie pendant la grossesse

Une femme pendant la grossesse note des changements importants dans son corps, ce qui ne lui permet pas de comprendre à temps que quelque chose ne va pas avec le corps. Mais en même temps, certains symptômes peuvent être distingués qui indiquent que la concentration d'uréeplasma dans le corps est dépassée:

  • brûlures, démangeaisons, inconfort dans la région génitale externe avec augmentation des sensations lors de la miction ou de la prise d'un bain chaud;
  • modifications des pertes vaginales (avec l'uréeplasmose, la décharge devient trouble);
  • crampes et douleurs abdominales;
  • douleur pendant les rapports sexuels.

Si la vessie est affectée, la femme peut présenter des symptômes de cystite, des mictions douloureuses et fréquentes.

Douleur et faiblesse abdominales

Souvent, les femmes enceintes, compte tenu de tous ces signes, pensent qu'il est trop tard pour aller chez le médecin et commencer à s'automédiquer, ce qui est encore pire. Les médecins avertissent qu'il s'agit de la cause la plus fréquente du développement de la maladie, ce qui entraîne des conséquences irréversibles pour l'enfant..

Quel est le danger de l'uréeplasmose pendant la grossesse?

Ureaplasma Parvum pendant la grossesse constitue une menace non seulement pour la mère, mais aussi pour l'enfant. Affectant le col de l'utérus, l'uréeplasmose entraîne une infertilité ou une naissance prématurée. Si un enfant est infecté par le liquide amniotique, une dysplasie bronchopulmonaire peut survenir. En outre, dans le contexte d'un manque de nutriments, pour le développement normal du fœtus, il existe un risque que l'enfant naisse avec un poids corporel insuffisant et un retard mental ultérieur..

Effets sur la grossesse

L'uréeplasma pendant la grossesse affecte le col de l'utérus, ce qui le rend moins élastique. En conséquence, une femme est incapable de porter un enfant. De plus, une infection qui affecte le fœtus à un stade précoce conduit au fait que l'enfant à naître s'arrête en développement ou en croissance, ce qui peut provoquer une grossesse gelée. Une infection remarquée et guérie en temps opportun devient la clé de la naissance d'un enfant en bonne santé.

Comment traiter l'uréeplasmose pendant la grossesse?

L'uréeplasmose chez la femme enceinte, si elle n'est pas traitée, entraîne de graves conséquences pour le fœtus. Pour éviter cela, il est nécessaire de mener une thérapie à temps. Le traitement de l'uréeplasmose pendant la grossesse repose sur la prise d'antibiotiques. Avec eux, d'autres médicaments sont souvent prescrits qui contribuent à la normalisation de la microflore, après une exposition aux antibiotiques, et qui stimulent le système immunitaire, renforçant le corps dans son ensemble. Par conséquent, n'ayez pas peur après avoir vu une liste assez longue de médicaments..

Il est important de se rappeler qu'il est inutile de ne traiter qu'un seul partenaire sexuel, car l'infection peut être rétablie après le premier rapport sexuel non protégé..

Le traitement antibiotique est effectué simultanément chez les deux partenaires, mais uniquement lorsque l'infection constitue une menace pour le fœtus. Le médecin prescrit un traitement, en fonction du cas spécifique, de sorte que ses recommandations doivent être suivies sans condition. Le plus souvent, le traitement est prescrit après 22 semaines de grossesse..

Ureaplasma pendant la grossesse: est-il nécessaire de traiter l'uréeplasmose et comment le faire pour les femmes enceintes?

De nombreuses femmes de notre temps reçoivent un diagnostic d'uréeplasmose. De plus, à la fois avant la grossesse et pendant celle-ci. Il y a des opinions très différentes sur cette maladie et, malheureusement, beaucoup de femmes, et d'hommes aussi, n'en savent rien et ne cherchent pas à le découvrir. Mais en vain. Vous devez en savoir le plus possible sur votre corps. Qu'est-ce que l'uréeplasma pendant la grossesse?

Qu'est-ce que l'uréeplasma?

L'uréeplasmose est une maladie infectieuse causée par la bactérie ureaplasma. Pendant longtemps, cette maladie a appartenu à la classe des maladies sexuellement transmissibles. Cependant, en 1998, la classification internationale des maladies a été introduite en Russie. Selon cette classification, l'uréeplasmose est considérée comme un processus inflammatoire du tractus génito-urinaire..

Sa raison est que l'uriplasma est présent dans la microflore vaginale de près de 70% des femmes, cependant, dans des conditions normales, il ne se transforme pas en maladie et ne provoque pas d'inconfort. Uriaplasma appartient à la catégorie des bactéries dites pathogènes conditionnelles.

Habituellement, jusqu'à 90 à 95% de la microflore vaginale sont des lactobacilles, les 5 à 10% restants ne sont que des bactéries pathogènes, qui empêchent l'immunité normale d'une femme de se multiplier. Dès qu'il diminue pour une raison quelconque, les organismes nuisibles commencent à se multiplier activement et une maladie survient.

Si des ureaplasmes se trouvent dans le corps d'une femme, mais que leur nombre est inférieur à un certain niveau et ne se transforme pas en maladie, ils disent que la femme est porteuse de l'infection. Dans un sens, c'est encore pire qu'une maladie en particulier. En effet, dans ce cas, la femme sera la propagation de l'infection..

Est-il possible de tomber enceinte avec l'uréeplasma?

Heureusement, aujourd'hui, de nombreuses femmes jugent déjà nécessaire de subir un examen complet avant la grossesse. Et il n'est pas rare dans ce cas qu'ils apprennent que dans leur corps se trouve un organisme le plus simple - l'uréeplasma. Et ici, la femme pose la question: est-il possible de tomber enceinte avec de l'uréeplasma?

Si nous parlons d'une possibilité fondamentale, alors, bien sûr, c'est possible. Il n'y a aucun obstacle physique à cela, l'uréeplasmose n'interfère en aucun cas avec la conception. Cependant, cette maladie est mieux traitée avant de tenter de concevoir..

Il est beaucoup plus facile de guérir l'uréeplasmose avant la grossesse, car les médecins auront à leur disposition une gamme beaucoup plus large de médicaments. La grossesse après un traitement par ureaplasma ne devrait entraîner aucune complication, même si vous devez tout de même reporter la conception..

Sources d'infection ureaplasma

Avant de parler des symptômes, des dangers et des caractéristiques du traitement, il convient de parler de la façon dont vous pouvez être infecté par l'urealazmose. Cette maladie se transmet de personne à personne uniquement lors des rapports sexuels. À propos, le sexe oral devient également une source d'infection. Dans ce cas, les muqueuses de la bouche et du larynx seront naturellement affectées. Les méthodes d'infection domestiques, telles que le bain, la piscine, les toilettes, sont absolument exclues.

En passant par le tractus génital de la mère, son enfant peut également être infecté par l'uréeplasma. En fait, c'est pourquoi les médecins recommandent fortement de traiter l'inflammation avant la grossesse. S'il n'est pas possible de guérir l'uréeplasmose avant l'accouchement, il est très important de procéder à un examen complet du bébé immédiatement après l'accouchement et, en cas d'infection, de commencer le traitement de toute urgence. Il existe plusieurs méthodes de traitement, en fonction de la localisation de l'infection..

Un microorganisme tel que l'uréeplasma dans le corps féminin est localisé principalement dans le vagin, bien que dans certains cas il puisse se propager davantage: l'urètre, la vessie, l'utérus, etc. À propos, une infection plus profonde du système reproducteur se produit souvent pendant l'accouchement, si la maladie n'a pas été traitée. La période d'incubation de la maladie est généralement de 1 mois.

Symptômes de l'uréeplasma pendant la grossesse

Étant donné que différentes parties du système génito-urinaire peuvent être infectées par l'uréeplasma pendant la grossesse, il est facile de comprendre que les symptômes peuvent être différents. Cependant, les symptômes de l'uréplasma pendant la grossesse au stade initial sont très similaires, mais, malheureusement, ne sont pas évidents.

À la fin de la période d'incubation, les premiers symptômes apparaissent: augmentation des écoulements muqueux et blanchâtres. C'est là que certaines difficultés surviennent, car pendant la grossesse, la décharge change à peu près de la même manière. Les femmes peuvent ne pas avoir d'autres symptômes au stade initial. Les hommes à cet égard sont un peu "plus faciles": il y a une sensation de brûlure dans l'urètre, ce qui permet de suspecter la présence d'une maladie.

Ces symptômes disparaissent assez rapidement. Malheureusement, la plupart des gens considèrent cela comme une raison de ne pas consulter un médecin. À l'avenir, la maladie gèle temporairement - jusqu'aux «pires» moments. Avec tout affaiblissement du système immunitaire, stress, maladie, etc., l'infection commencera à agir rapidement et de manière décisive. Les symptômes du deuxième stade de l'uréeplasmose dépendront complètement de l'endroit où l'infection se développera..

Ainsi, si l'uréeplasma pendant la grossesse est localisée dans le vagin, la femme sera confrontée à une colpite - inflammation du vagin. Et c'est à nouveau un écoulement muqueux blanchâtre, qui peut ne pas être remarqué dans le contexte de la grossesse. Même si une femme sent que quelque chose ne va pas, elle soupçonnera très probablement qu'elle a du muguet. Et avec cette maladie aussi, tout le monde ne va pas chez le médecin..

Si l'uréeplasma chez la femme pendant la grossesse se déplace plus loin et capture l'utérus et sa couche muqueuse, une endométrite peut se développer. Dans ce cas, une douleur dans le bas de l'abdomen s'ajoutera à la décharge blanchâtre..

L'infection de la vessie se transforme en cystite, qui se manifeste par une envie fréquente d'uriner et de la douleur pendant ce processus.

Si l'infection s'est produite lors de relations sexuelles orales, les symptômes correspondront au mal de gorge habituel..

La chose la plus dangereuse à propos de l'uréeplasma est que presque tous ses symptômes sont rarement préoccupants chez les femmes enceintes. Même si la présence de la maladie devient évidente, beaucoup préfèrent s'automédiquer et s'auto-diagnostiquer. En conséquence, les femmes sont traitées pour l'amygdalite, le muguet, etc., et pas du tout pour l'uréeplasma.

Quel est le danger de l'uréeplasmose pendant la grossesse?

Comme toute infection, l'uréeplasma pendant la grossesse n'a pas d'effet positif sur l'organisme. Les conséquences de l'uréeplasmose peuvent être les plus graves, jusqu'à l'infertilité complète, si l'infection se propage à l'utérus. La cause la plus fréquente d'infertilité est l'endométrite, qui s'est transformée en endométriose. La défaite de la couche muqueuse de l'utérus affecte négativement les fonctions reproductrices d'une femme. L'infection de la vessie ou des reins affecte également leur fonction directe..

De plus, même une petite quantité d'uréeplasma pendant la grossesse est dangereuse car elle crée un environnement favorable au développement d'autres maladies, y compris plus graves. Les maladies sexuellement transmissibles se développent particulièrement rapidement dans le contexte de l'uréeplasma. C'est pourquoi de nombreux médecins conseillent de suivre un traitement même si la quantité d'urealasme elle-même pendant la grossesse est normale. Ainsi, ureaplasma et gardnerella pendant la grossesse se développent très "bien" ensemble.

L'effet de l'uréeplasma sur la grossesse

Un autre sujet - comment l'uréeplasma affecte-t-elle la grossesse? Auparavant, la détection de l'uréeplasmose chez une femme enceinte était une indication d'avortement. On pensait que cette maladie avait un effet trop fort sur le fœtus, provoquant le développement de pathologies graves.

De plus, l'uréeplasma et une grossesse congelée, selon certains médecins, peuvent avoir un lien direct. En cas d'infection du fœtus, son développement peut s'arrêter..

En fait, l'uréeplasma pendant la grossesse n'est pas du tout si dangereuse: à la fois avoir un enfant à part entière et un accouchement naturel sont possibles. Cependant, l'effet de l'uréeplasma sur la grossesse n'est pas du tout exclu..

Ainsi, si une femme est infectée pour la première fois par cette maladie au cours du premier trimestre de la grossesse, avant la formation du placenta, une infection peut pénétrer dans le sang du fœtus. C'est ce qui devient la raison du développement des pathologies. Cependant, en règle générale, le corps de la mère protège le bébé de manière fiable. De plus, la mère elle-même n'est pas protégée de manière aussi fiable..

Malheureusement, l'uréeplasma pendant la grossesse favorise le relâchement du col de l'utérus, ce qui, à son tour, provoque une dilatation cervicale prématurée. Le rejet foetal commence ensuite.

Dans les premiers stades, la conséquence peut être une fausse couche, dans les derniers stades, une naissance prématurée. Le problème est résolu en suturant le col de l'utérus. Cependant, comme il est facile à comprendre, cette condition n'est pas naturelle et est associée à un certain risque. C'est beaucoup mieux si le col de l'utérus ne commence à s'ouvrir qu'à l'heure convenue.

Selon certains rapports, une conséquence de l'uréeplasma pendant la grossesse peut être la naissance d'un enfant atteint de pneumonie congénitale ou néonatale. La maladie congénitale est une maladie qui commence dans l'utérus, néonatale - si elle se développe au cours des 28 premiers jours de la vie d'un bébé. Cependant, un lien direct entre ces deux maladies n'a pas été prouvé, les relations de cause à effet n'ont pas été établies..

Diagnostic de la maladie

Il est préférable que l'examen de l'uréeplasma soit réalisé dans le cadre d'un examen général avant la grossesse. Dans ce cas, il sera beaucoup plus facile de détecter et de traiter la maladie. Pendant la grossesse, l'examen de l'uréeplasmose n'est effectué qu'en cas de suspicion de présence de la maladie.

Il est difficile de diagnostiquer l'uréeplasma chez une femme. Il est difficile d'établir de manière fiable la présence de microorganismes uraeplasma dans la microflore vaginale et leur nombre approximatif.

Il n'y a que 3 méthodes pour diagnostiquer l'uréeplasmose:

  • réaction en chaîne des polymères (PCR) - cette analyse révèle la présence d'ADN ureaplasma dans la microflore, et cela se fait assez rapidement, en seulement 5 heures. Cependant, il ne permet pas de déterminer le nombre exact de micro-organismes. Autrement dit, cette méthode ne convient pas pour suivre la progression du traitement et son efficacité. Il est utilisé uniquement pour la détection primaire de la maladie;
  • pour déterminer la cause de l'infertilité ou d'une fausse couche, une analyse peut être effectuée pour la présence d'anticorps dirigés contre l'antigène ureaplasma. Dans le cadre d'une grossesse particulière, cette méthode de diagnostic n'est pas efficace;
  • inoculation bactériologique. Dans ce cas, un frottis du vagin de la femme est placé dans un milieu nutritif et, en fonction du taux de développement de la flore pathogène, il est déterminé s'il existe un risque de développer la maladie. L'uréeplasmose pendant la grossesse de 10 à 5 degrés est considérée comme sûre et ne nécessite pas de traitement. Un autre avantage de cette méthode est qu'elle permet de déterminer à l'avance l'efficacité de certains antibiotiques, ce qui est particulièrement important pour les femmes enceintes. L'efficacité du traitement est également déterminée par la méthode bactériologique. Il faut 2 jours pour obtenir le résultat.

Traitement de l'uréeplasmose

Le tout premier commandement pour le traitement de l'uréeplasmose et de toutes les maladies sexuellement infectées: les deux partenaires devront traiter l'uréeplasmose pendant la grossesse. De plus, pendant la durée du traitement, il vaut la peine d'abandonner la vie sexuelle active ou d'avoir des relations sexuelles dans un préservatif. Sinon, les partenaires s'infecteront les uns les autres en alternance, et ce cycle sera sans fin.

Comme toute maladie infectieuse, l'uréeplasmose est traitée avec des antibiotiques. Et c'est là qu'un vieux problème familier se pose: la prise d'antibiotiques est totalement inutile pour la grossesse. C'est pour cette raison que le traitement est souvent reporté à 20-22 semaines, lorsque tous les organes internes du fœtus sont déjà posés, ce qui signifie que le risque de développer des pathologies est minime..

Très souvent, les femmes sont confrontées au fait qu'avec l'uréeplasmose, on leur prescrit une longue liste de médicaments. Et lors de la recherche sur Internet ou de la lecture des instructions, ils comprennent que certains médicaments n'ont aucun rapport direct avec le traitement de leur maladie. Bien sûr, une femme enceinte se demande pourquoi on lui a prescrit autant de médicaments..

Le fait est qu'en parallèle avec les antibiotiques, des médicaments concomitants tels que des immunomodulateurs et des médicaments pour la dysbiose sont souvent prescrits. Un tel cours est également prescrit dans le cas d'autres maladies. La raison en est que les antibiotiques «tuent» les micro-organismes de manière non sélective.

Presque toute la microflore du corps est détruite. Cela peut avoir pour conséquence un affaiblissement de l'immunité de la femme, le développement d'une dysbiose ou l'apparition d'autres maladies dont les agents responsables, comme l'uréeplasma, sont constamment présents dans le corps de la femme. Souvent, lors de la prise d'antibiotiques chez les femmes enceintes, le muguet commence. En savoir plus sur le muguet pendant la grossesse →

Malheureusement, l'uréeplasmose est une maladie mal comprise, et personne ne sait avec certitude son plein effet sur le corps de la mère et de l'enfant. À cet égard, les médecins ne se lassent pas de répéter à chaque fois qu'un examen complet du corps, ainsi que le traitement de toutes les maladies constatées, y compris l'uréeplasma, doivent être effectués au stade de la planification de la grossesse..

Malheureusement, il n'est pas toujours possible de détecter des agents pathogènes dangereux. Souvent, l'uréeplasmose ne se fait sentir que dans le contexte de la grossesse. De plus, une infection ureaplasma peut survenir pendant la grossesse..

Il est très important d'être attentif à son corps, et au moindre changement, consultez immédiatement un médecin. Et en aucun cas, vous ne devez vous diagnostiquer vous-même. Les chances de se tromper sont trop grandes. Les conséquences de l'automédication sont difficiles à imaginer. Il ne vaut pas la peine de supprimer indépendamment l'un des médicaments prescrits. Si vous avez un doute sur le rendez-vous, il est préférable de consulter d'autres spécialistes.

Ureaplasma pendant la grossesse

Même pendant la planification de la grossesse, il est recommandé aux femmes de passer tous les tests pour les infections des voies génitales. Cependant, il n'est pas toujours possible de le faire, de sorte que certaines maladies peuvent se manifester déjà directement pendant la grossesse..

La microflore du vagin contient plus de 30 types de micro-organismes. La grande majorité d'entre eux sont des lactobacilles. Les autres micro-organismes pathogènes ne représentent que 5 à 10%. Si le corps fonctionne normalement, même la microflore pathogène peut ne causer aucune maladie. Mais lorsque l'immunité est diminuée ou soumise à un stress, ces microbes opportunistes conduisent à la maladie.

Analyse de l'uréeplasma pendant la grossesse

Les ureaplasmas appartiennent également à des microorganismes pathogènes conditionnels. Cela signifie qu'une petite quantité d'uréeplasma peut être présente dans le corps sans causer de dommages.

Mais pendant la grossesse, l'uréeplasma peut s'aggraver. C'est une menace pour le fœtus et la grossesse. Ces dernières années, de plus en plus de femmes ont entendu un diagnostic décevant: l'uréeplasmose. Cependant, vous devez savoir à quel point cette maladie peut interférer avec la naissance d'un enfant en bonne santé..

Les symptômes de l'uréeplasmose apparaissent 4 semaines après l'ingestion. Cependant, si chez les hommes, cela ressemble à une urétrite: même douleur à la miction, apparition de sécrétions muqueuses, alors chez la femme, seules de petites sécrétions muqueuses peuvent être observées. Ces symptômes disparaissent très rapidement et, semble-t-il, il ne devrait y avoir aucun problème. Mais, vous devez vous rappeler: le virus s'installe dans le vagin et attend juste son heure lorsque le corps s'affaiblit un peu. Pendant la grossesse, l'immunité diminue et le virus progresse en conséquence..

Pour le diagnostic de l'uréeplasmose, la médecine moderne propose toute une combinaison de méthodes, dont le choix appartient au médecin. Ainsi, l'analyse de l'uréplasma pendant la grossesse peut être réalisée par la méthode bactériologique, ainsi que par la méthode de réaction en chaîne par polymérase (PCR).

La méthode bactériologique consiste à prélever un frottis d'une femme enceinte de la membrane muqueuse de l'urètre, des voûtes vaginales et du canal de l'église. Une étude de l'urine du matin est également fournie - tout cela en combinaison permettra de déterminer le nombre d'uréeplasmes, ainsi que la résistance et la sensibilité de l'agent pathogène à certains médicaments avant leur rendez-vous.

La PCR (réaction en chaîne par polymérase) est une confirmation fiable de la présence d'uréeplasmes, car elle détecte les particules d'ADN du pathogène. L'analyse de l'uréeplasma pendant la grossesse par la méthode PCR consiste également à prélever des échantillons du vagin, du col de l'utérus et de l'urètre. Et, bien qu'il soit possible d'établir la présence d'uréeplasma dans un frottis au moyen de la PCR dans les cinq heures, cependant, pour déterminer en quelles quantités ils sont présents, cette analyse n'est pas en mesure.

Comment l'uréeplasma affecte-t-elle la grossesse?

Il convient de rappeler que l'uréeplasmose peut entraîner une interruption de grossesse, en outre, à ses débuts. Surtout si la maladie est survenue pour la première fois pendant la grossesse: la formation de malformations fœtales entraîne une fausse couche au cours du premier trimestre de la grossesse.

Quels sont les dangers de l'uréeplasma pendant la grossesse et comment se débarrasser de l'infection

L'uréeplasma appartient à des microorganismes pathogènes conditionnels. Il parvient sexuellement à la muqueuse vaginale du porteur du partenaire et peut ne pas se faire sentir pendant longtemps, étant à l'état latent. Très souvent, c'est la grossesse qui devient le facteur influençant le développement de l'uréeplasmose. Dans quelle mesure la maladie est-elle dangereuse pour la future mère et le fœtus? Quels sont les symptômes? Et comment traiter une infection pendant la grossesse?

Qu'est-ce que l'uréeplasmose

Plus de trente types de micro-organismes sont présents sur la muqueuse vaginale. La plupart d'entre eux sont des lactobacilles bénéfiques, qui forment la base de la flore normale des organes génitaux féminins. Le développement actif de la microflore pathogène et conditionnellement pathogène est observé lorsque, pour une raison quelconque, les fonctions protectrices du système immunitaire s'affaiblissent.

L'uréeplasmose est une maladie infectieuse causée par la bactérie ureaplasma. Sa présence constante sur les muqueuses d'une femme en bonne santé n'est pas caractéristique - le bacille est appelé microflore à transistor du système génito-urinaire humain. L'infection pénètre dans le corps principalement par contact sexuel et se développe sur la membrane muqueuse des organes génitaux internes.

Environ la moitié des femmes et des hommes de la planète sont infectés par ce bacille. L'inflammation de la membrane muqueuse de l'uréeplasma se produit lorsque l'équilibre de la microflore vaginale est perturbé.

Et cela se produit:

  • avec une infection concomitante - l'infection de la membrane muqueuse par d'autres agents pathogènes (gardnerella, chlamydia, champignons du genre Candida) modifie le rapport entre les bactéries bénéfiques et pathogènes, ce qui entraîne le développement d'une inflammation;
  • avec affaiblissement de l'immunité, y compris pendant la grossesse;
  • avec rhumes fréquents et hypothermie;
  • avec une activité sexuelle active et des lavages fréquents (douches vaginales);
  • avec fatigue chronique, épuisement du corps, après stress.

Dans les cercles scientifiques, à ce jour, il y a un débat sur la classification et la pathogénicité de l'uréeplasma. La question de l'influence de ces micro-organismes sur la grossesse reste ouverte..

Caractéristiques des agents pathogènes

Ureaplasma parvum et Ureaplasma urealyticum sont les plus petites bactéries spécifiques, dans la classification des micro-organismes, elles occupent une position intermédiaire entre les microbes unicellulaires et les virus. Ils appartiennent à des mycoplasmes (Mycoplasmataceae), mais sont isolés dans un genre distinct en raison de leur capacité à décomposer l'urée en ammoniac.

Ces parasites membranaires (ils n'ont pas de paroi cellulaire) se développent sur les muqueuses des voies urinaires et des organes du système reproducteur humain, mais seulement dans certaines conditions, ils manifestent leur agression microbienne et provoquent une inflammation. Chez la femme, les bactéries sont localisées le plus souvent sur la muqueuse vaginale, mais se propagent parfois à l'urètre et à la vessie ou au canal cervical et à l'utérus.

L'uréeplasmose est diagnostiquée lorsque la concentration de bactéries dans un frottis sur la flore dépasse considérablement la norme admissible. La présence d'uréeplasma sur la muqueuse vaginale dans les limites normales n'est pas un indicateur d'une maladie, mais seulement une infection. Dans le même temps, une femme est porteuse d'une infection et peut infecter son partenaire sexuel.

Dans le contexte de la reproduction active de l'uréeplasma, une inflammation de la membrane muqueuse des organes génitaux internes se développe, ce qui se reflète dans les indicateurs du frottis urogénital: elle révélera une teneur accrue en leucocytes - cellules sanguines immunitaires, conçues pour lutter contre le processus inflammatoire.

Comment les bactéries pénètrent dans le corps

L'infection à l'uréeplasma dans la grande majorité des cas se produit par contact sexuel - avec des rapports sexuels non protégés. De plus, les relations sexuelles orales peuvent également provoquer une infection, mais dans ce cas, la membrane muqueuse de l'oropharynx deviendra le site de l'infection..

Les méthodes domestiques de transmission de l'agent pathogène, lorsque des agents pathogènes pénètrent sur les muqueuses lors de la visite d'un bain ou d'une piscine, des toilettes publiques, de la natation en eau libre, etc., sont peu probables. Il est extrêmement rare qu'il y ait des cas d'infection par le bacille par des objets personnels..

Pendant la grossesse, il peut y avoir plusieurs façons de transmettre l'infection ureaplasma de la mère à l'enfant.

  1. Ascendant ou vertical. Du vagin, l'uréeplasma se propage verticalement dans le canal cervical, l'utérus et les appendices. Ensuite, à travers le sac amniotique, les bactéries pénètrent dans le liquide amniotique et les poumons de l'embryon. L'infection de cette manière se produit plus souvent dans les premiers stades..
  2. Voie transplacentaire. Lorsque les bactéries pénètrent dans le placenta par la circulation systémique de la mère. En théorie, cela peut arriver à n'importe quel stade de la grossesse..
  3. Transmission intrapartum de l'infection au fœtus. En présence d'uréeplasma dans le vagin de la mère, il est mis en œuvre beaucoup plus souvent que les méthodes précédentes. Les muqueuses de l'enfant s'infectent pendant l'accouchement - lors du passage du canal génital.

La pénétration de l'uréeplasma au foetus par les voies ascendantes et transplacentaires est très rare. Après la naissance de l'enfant, un examen complet est effectué, y compris la présence d'une infection ureaplasma sur les muqueuses du nouveau-né (organes génitaux, nasopharynx, voies respiratoires), lors de la détection du traitement prescrit immédiatement.

L'infection intra-utérine du fœtus survient le plus souvent lorsqu'une femme est infectée par l'uréeplasma pendant la gestation.

Vidéo: quand traiter l'uréeplasmose - Dr Komarovsky et le gynécologue Sergey Baksheev

Infection et grossesse

Après de nombreuses études, les scientifiques sont arrivés à la conclusion que l'uréeplasma pouvait bien provoquer des fausses couches et des pathologies fœtales. Et l'impulsion pour la multiplication des bactéries sur les muqueuses est souvent précisément la conception et le développement de l'enfant dans l'utérus de la mère..

L'affaiblissement de l'immunité pendant la grossesse est un phénomène physiologique. Les fonctions protectrices du système immunitaire ne doivent pas interférer avec l'implantation de l'ovule dans la paroi utérine. Mais juste à ce moment, l'uréeplasma, qui était auparavant en rémission, peut commencer à se développer activement, provoquant une inflammation des muqueuses. Il est important de guérir l'uréeplasmose chez la femme enceinte au stade de la planification de la grossesse ou avant l'accouchement. Cela réduira considérablement le risque d'infection du bébé pendant l'accouchement et préviendra une infection plus profonde de la femme..

L'ureaplasma aux premiers stades devient la cause du développement de la chorioamnionite (inflammation des membranes du fœtus), de la dysplasie bronchopulmonaire chez le fœtus. Au cours du premier trimestre de la grossesse, avec une infection aiguë et le développement d'une inflammation, la formation de l'embryon peut s'arrêter et sa mort intra-utérine peut survenir. Puis ils diagnostiquent une grossesse gelée.

Au cours des deuxième et troisième trimestres, dans le contexte d'une inflammation causée par l'uréeplasma et d'une infection profonde du corps de la mère, le col de l'utérus se détend et le pharynx externe se ramollit et s'ouvre. Pourquoi l'expulsion du fœtus de l'utérus commence-t-elle prématurément - naissance prématurée.

Dans le contexte de l'uréeplasmose, une insuffisance fêtaplacentaire se développe - une carence en nutriments et en oxygène provenant du placenta jusqu'au fœtus. Pourquoi l'enfant a un retard de croissance intra-utérin, il est né prématurément - faible, "immature", avec un faible poids. Lors de l'accouchement, le bébé passe par le canal génital dont les muqueuses sont infectées par l'uréeplasma. Si l'enfant n'a pas été infecté in utero, le bacille lui pénètre lors de l'accouchement.

Lorsqu'un nouveau-né est infecté par voie intranatale, l'uréeplasma peut affecter non seulement les muqueuses, mais également pénétrer dans la circulation sanguine, provoquant le développement d'une infection généralisée chez un nourrisson - méningite, pyélonéphrite, pneumonie, septicémie. Dans la période post-partum, l'uréeplasmose provoque une endométriose chez la mère (inflammation de la muqueuse utérine), une salpingo-ovariite (inflammation chronique des appendices, avec infection ascendante), qui dans le futur conduit à l'infertilité ou au début d'une grossesse extra-utérine.

L'infection par l'uréeplasma pendant la gestation (ou la détection d'une infection après la conception) n'est pas une raison pour y mettre fin. Un diagnostic opportun et une stratégie de traitement bien développée aideront une femme à porter et à donner naissance à un bébé en parfaite santé..

Vidéo: ureaplasma, son effet sur la grossesse et le fœtus - l'avis d'un spécialiste

Types et symptômes de la maladie

En se référant à des micro-organismes pathogènes conditionnels, l'uréeplasma, après avoir pénétré les muqueuses, peut ne pas se manifester du tout pendant une longue période ou donner des symptômes très faibles. Souvent, il se trouve lors de l'accouchement prévu d'un frottis de microflore, et la femme elle-même ne soupçonne même pas qu'elle est porteuse de l'infection. La période d'incubation après l'infection par l'uréeplasma dure 4 semaines.

Ensuite, vous pouvez voir:

  • écoulement vaginal - muqueux, transparent ou blanchâtre, pas très abondant (et plus souvent le matin), et par conséquent, dans la plupart des cas, reste inaperçu;
  • démangeaisons et brûlures des organes génitaux externes - ces sensations sont le résultat de l'effet irritant sur la peau des pertes vaginales;
  • crampes pendant la miction - ce symptôme apparaît plus souvent chez les hommes, mais il survient également chez les femmes;
  • une sensation d'inconfort pendant les rapports sexuels - l'uréeplasma se développant sur la membrane muqueuse des organes génitaux provoque son inflammation, son gonflement et une sensibilité accrue aux stimuli mécaniques;
  • des douleurs mineures dans le bas de l'abdomen sont les précurseurs d'un processus inflammatoire naissant;
  • rarement, une augmentation de la température corporelle et des signes d'intoxication du corps avec des déchets de microflore pathogène.

Quelques jours plus tard, les manifestations de la maladie s'affaiblissent progressivement et l'infection s'installe sur la membrane muqueuse en prévision des conditions favorables à son développement - tout d'abord, un affaiblissement de l'immunité locale. La prochaine rechute peut prendre plusieurs années.

Les symptômes de l'uréeplasmose diffèrent en fonction des caractéristiques individuelles du corps de la femme, du stade de son développement (aigu, récurrent), de la localisation, des complications de l'évolution de la maladie et des infections concomitantes. Si les muqueuses de l'oropharynx sont affectées par l'uréeplasma, la bactérie provoque un mal de gorge, qui s'accompagne de tous ses signes caractéristiques - rougeur et gonflement, douleur à la déglutition, augmentation de la température corporelle et si une infection secondaire se joint, alors une plaque purulente.

En cas de lésions des muqueuses du système génito-urinaire, les symptômes différeront à mesure que l'infection se propage du vagin à l'utérus, à la vessie et aux reins.

  1. Les ureaplasmes peuvent provoquer une inflammation de la muqueuse vaginale - colpite (vaginite). Les symptômes de cette pathologie sont une rougeur et un gonflement de la muqueuse vaginale, des démangeaisons, une gêne, un écoulement muqueux ou sanglant, des douleurs pendant les rapports sexuels.
  2. En passant du vagin à l'utérus, l'infection provoque une inflammation de ses parois - l'endométrite (après l'accouchement). Ensuite, la femme a une douleur intense dans le bas de l'abdomen, une augmentation de la température corporelle, un écoulement nauséabond, des signes d'intoxication.
  3. Le processus inflammatoire causé par l'uréeplasma dans l'urètre et la vessie présente des signes caractéristiques d'urétrite et de cystite - envie fréquente d'uriner, démangeaisons et crampes lors de l'urine, écoulement de l'urètre, rougeur de l'urètre.
  4. De la vessie, les bacilles pénètrent dans les reins, provoquant une inflammation du parenchyme et du bassin - pyélonéphrite (rare). Ses manifestations sont des douleurs lombaires, une altération de l'écoulement de l'urine des reins, une augmentation de la pression artérielle, un œdème.

Plus l'infection est longue dans le corps et plus elle pénètre (plus profondément), plus elle répond au traitement et plus elle entraîne de complications. Même à l'état latent, sans exacerbation, l'uréeplasma crée un fond favorable au développement d'autres agents pathogènes.

Les symptômes faibles au stade initial ne forcent pas une femme infectée à consulter un médecin. En conséquence, la maladie est déjà diagnostiquée lorsque le processus inflammatoire causé par elle bat son plein.

Diagnostique

En Russie aujourd'hui, toutes les femmes enceintes, sans exception, ne sont pas examinées pour l'uréeplasmose. Des analyses sont prescrites aux femmes qui ont des antécédents (antécédents médicaux) de naissance prématurée ou de fausse couche, et également si le médecin traitant, lors de l'examen de la femme enceinte, soupçonne qu'elle est infectée par l'uréeplasma (en tenant compte des symptômes).

Au stade de la planification de la grossesse, il est recommandé que les deux conjoints soient testés pour l'uréeplasma. Des études en laboratoire de biomatériaux prélevés sur les muqueuses des organes génitaux internes - un frottis sur la flore, pour détecter l'ADN bactérien, une réaction en chaîne par polymérase est effectuée pour détecter l'ADN bactérien, du sang est donné à partir d'une veine pour identifier l'infection, déterminer le degré d'infection et la sensibilité des bacilles aux antibiotiques. Les plus fiables seront les résultats de différents types d'études, dont la combinaison est choisie par le médecin.

Méthode PCR

La réaction en chaîne par polymérase révèle la présence d'ADN ureaplasma sur les muqueuses des organes génitaux internes. Pour l'étude, des échantillons de mucus (frottis) sont prélevés dans le vagin, le col utérin et l'urètre. Après 5 heures, vous pouvez tirer des conclusions sur l'infection.

Cependant, le degré de développement de la microflore pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques ne peuvent être déterminés par cette méthode. L'efficacité du traitement de l'uréeplasmose ne peut pas non plus être évaluée à l'aide de la PCR, car pendant encore 2-3 semaines après le traitement, des traces de l'ADN de l'agent pathogène peuvent rester sur les muqueuses. La culture bactériologique vous permet de déterminer le degré d'activité de l'uréeplasma et de faire un antibiotique

Méthode de culture ou culture bactériologique

Pour la recherche en laboratoire, l'urine du matin est collectée et un frottis urogénital est également effectué - le biomatériau est prélevé de la membrane muqueuse des arcades vaginales, du canal cervical et de l'urètre. Les échantillons collectés sont placés dans un milieu nutritif artificiel (chacun séparément), où la microflore se développe en 48 heures.

10⁵ bactéries dans le champ de vision sous un microscope - la norme du contenu d'uréeplasma dans un frottis, si ce nombre est beaucoup plus élevé, l'uréeplasmose est diagnostiquée. La culture bactérienne vous permet de déterminer le degré d'activité de l'infection, l'emplacement du processus inflammatoire causé par l'uréeplasma et la sensibilité des agents pathogènes aux antibiotiques. Sur la base des résultats de l'analyse, le médecin sélectionne les médicaments les plus appropriés pour le traitement de la maladie. De plus, en utilisant l'analyse culturelle, il est possible de suivre l'efficacité de la thérapie au fil du temps..

Détection d'anticorps dans le sang ou méthode sérologique

Pour déterminer la présence dans le corps d'anticorps dirigés contre l'antigène ureaplasma, du sang est donné à partir d'une veine pour analyse. Les structures caractéristiques des bactéries dans le sang sont identifiées pour diagnostiquer les causes de la fausse couche, de l'infertilité chez une femme, ainsi que le développement de maladies inflammatoires des systèmes reproducteur et urinaire dans la période post-partum.

La méthode sérologique est utilisée pour diagnostiquer les rechutes de la maladie. Le contrôle de la guérison de l'uréeplasmose est effectué après la fin du traitement - 2-3 semaines plus tard - par la méthode de culture et en utilisant la PCR.

Comment traiter l'uréeplasmose chez une future mère

En l'absence de complications graves et de la menace d'interruption de grossesse aux premiers stades, l'uréeplasmose diagnostiquée chez la femme enceinte commence à être traitée après 20 semaines, lorsque les organes fœtaux sont déjà complètement formés. Étant donné que dans la plupart des cas, l'infection ureaplasma d'un enfant survient pendant l'accouchement, l'uréeplasma doit être traitée avant le début du travail..

De nombreux médecins considèrent qu'il est conseillé de commencer le traitement de l'uréeplasmose à 30 semaines (avec une grossesse réussie). Ensuite, les risques d'infection de l'enfant lors du passage par le canal génital seront minimes. En cas de risque de fausse couche ou de complications de l'évolution de la grossesse, le traitement de l'uréeplasmose commence immédiatement, quelle que soit la durée de la grossesse.

Le traitement de la maladie comprend nécessairement des agents antibactériens qui, au cours du premier trimestre, peuvent perturber le développement de l'embryon. Dans le même temps, un traitement est prescrit au conjoint de la femme (partenaire sexuel). Il est recommandé de s'abstenir de tout rapport sexuel au cours des mesures thérapeutiques. Avec la menace d'interruption de grossesse due à une infection progressive à l'uréeplasma dans les premiers stades, le traitement commence immédiatement.

Le traitement de l'uréeplasmose chez la femme enceinte est toujours complexe, peut être réalisé à l'hôpital ou en ambulatoire, avec un contrôle régulier obligatoire de l'efficacité. Le médecin sélectionne les médicaments individuellement, en fonction de l'anamnèse, de l'âge gestationnel, du stade et de l'emplacement de la maladie. Si le traitement de l'uréeplasmose pendant la grossesse est nécessaire, il est commencé au plus tôt 20 et au plus tard 30 semaines de la période

Le traitement implique l'utilisation de:

  • antibiotiques - fluoroquinolones, macrolides (érythromycine, Wilprafen) - pour lutter contre l'infection ureaplasma;
  • préparations pour restaurer la microflore de la muqueuse intestinale et du vagin - Linex, Lacidophil, Bifidumbacterin - les antibiotiques tuent non seulement les bactéries pathogènes, mais aussi les bactéries utiles, perturbant l'équilibre des micro-organismes, par conséquent, les muqueuses doivent être peuplées de lactobacilles utiles pour restaurer leur fonction protectrice;
  • suppositoires vaginaux - Geksikona, Terzhinana, Livarola - pour le traitement et la prévention du développement d'une infection secondaire;
  • immunomodulateurs - Viferon, Interféron - pour améliorer la réponse immunitaire au développement de la microflore pathogène dans le corps;
  • médicaments pour améliorer le flux sanguin placentaire - Magne B6 ou préparations de fer - afin d'augmenter l'apport de nutriments et d'oxygène au fœtus pour normaliser les processus de croissance et de développement;
  • complexes de vitamines - pour le renforcement général du corps de la femme enceinte et un rétablissement rapide - Elevit Pronatal, Vitrum Prenatal.

Il est important de suivre exactement le calendrier prescrit et de terminer le traitement. L'uréeplasmose transférée ne forme pas d'immunité stable et, par conséquent, une réinfection et un développement de la maladie sont possibles. Après une antibiothérapie, il est nécessaire de vérifier si le traitement a été efficace.

Tableau: médicaments à traiter

Nom du médicamentGroupe pharmacologiqueSubstance activeLes indicationsContre-indicationsCaractéristiques d'utilisation pendant la grossesse
ÉrythromycineAntibiotique macrolide à effet bactériostatique et bactéricideÉrythromycineInfections du système génito-urinaire, y compris l'uréeplasmoseHypersensibilité aux antibiotiques macrolides, dysfonctionnement hépatique sévèrePendant la grossesse, il n'est utilisé que selon les directives d'un médecin, après une analyse minutieuse de l'équilibre entre les avantages et les inconvénients. Mieux après 20 semaines, lorsque les organes du fœtus se forment. La durée du traitement est de 7 à 10 jours (selon les indications). Il est recommandé de prendre le médicament une heure avant les repas (ou 2 heures après un repas) et de l'arroser avec une quantité suffisante de liquide - 150-200 ml
WilprafenLe macrolide est un agent antibactérien à usage systémiqueJosamycineInfections du système génito-urinaire, y compris l'uréeplasmoseHypersensibilité aux macrolides ou à d'autres composants du médicament, dysfonctionnement du foie et des voies biliairesÀ ce jour, il n'y a pas de données sur l'effet embryotoxique du médicament, cependant, pendant la grossesse, il est recommandé de l'utiliser uniquement selon les instructions d'un médecin (après une analyse approfondie des risques) et de préférence dans la seconde moitié du trimestre. Les comprimés doivent être avalés sans être mâchés entre les repas et lavés à grande eau..
Le cours du traitement - jusqu'à 10 jours
LinexPréparation combinée contenant trois types de bactéries lactiques lyophilisées viables qui font partie de la flore intestinale normaleLactobacillus acidophilus, Bifidobacterium infantis, Enterococcus faeciumDysbactériose des intestins et des organes muqueux du système génito-urinaire, y compris causée par la prise d'antibiotiques - maintient et régule l'équilibre physiologique de la microfloreHypersensibilité aux composants du médicamentRecommandé pour être pris avec les repas, mais pas arrosé avec des boissons chaudes. Pour augmenter l'efficacité, le médicament est pris 3 heures après la prise d'antibiotiques.
BifidumbactérineMoyens pour restaurer la microflore des muqueuses, normaliser l'activité du tractus gastro-intestinal, qui a des propriétés immunomodulatricesMasse microbienne séchée de bifidobactéries vivantes, qui font partie de la microflore normale des intestins et des organes muqueux du système génito-urinaireDysbiose intestinale, y compris celles causées par la prise d'antibiotiques, l'assainissement (élimination et prévention des maladies) du tractus génital féminin, préparation prénatale des femmes enceintes avec violation de la pureté des sécrétions vaginalesIntolérance individuelle aux composantsPendant la grossesse, le médicament est utilisé par voie orale (à l'intérieur sous forme de solution), ainsi que par voie intravaginale (dans le vagin - sous la forme de tampons imbibés d'une solution)
Hexicon (bougies)Antiseptique et désinfectantChlorhexidinePrévention des infections sexuellement transmissibles, y compris l'uréeplasmoseHypersensibilité individuelle aux composants du médicamentPendant la grossesse, utiliser uniquement lorsque le bénéfice attendu pour la mère l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus
Livarol (bougies)Agent antimicrobien et antiseptique à utiliser en gynécologieKétoconazolePrévention des infections fongiques du vagin avec une résistance corporelle réduite et dans le contexte d'un traitement avec des médicaments qui perturbent la microflore normale du vaginAugmentation de la sensibilité individuelle aux composants. Si des réactions d'hypersensibilité se développent, le médicament doit être annulé et un médecin doit être consulté. Ne doit pas être utilisé au cours du premier trimestre de la grossesseAu cours du trimestre II-III de la grossesse, le médicament ne doit être utilisé que lorsque le bénéfice attendu pour la mère l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus
Viferon (bougies)Médicament immunostimulant complexeInterféron alpha-2b humain recombinant, acétate de tocophérolTraitement et prévention des infections intra-utérines et urogénitalesIntolérance individuelle aux composants du médicamentL'utilisation de suppositoires est autorisée à partir de la 14e semaine de grossesse
Magne B6Complexe de vitamines B avec minérauxLactate de magnésium dihydraté,
le chlorhydrate de pyridoxine
Hypertonicité de l'utérus pendant la grossesse, menace de fausse couche, retard du développement fœtalHypersensibilité aux composants du médicament, insuffisance rénale sévèreL'utilisation simultanée de Magne B6 pendant la grossesse et de préparations contenant du fer ou du calcium réduit l'absorption de chacun d'eux
Vitrum prénatalMultivitamines avec micronutriments pour les femmes enceintesUn complexe de vitamines et de minéraux nécessaires au déroulement normal de la grossessePrévention des carences en vitamines et minéraux chez la femme pendant la grossesseHypersensibilité aux composants du médicament, hypervitaminose, insuffisance rénale, ulcère de l'estomac (ulcère duodénal)Le médecin détermine individuellement la durée d'utilisation et la posologie. Ne pas dépasser la dose recommandée! Des doses de vitamine A supérieures à 10000 UI peuvent avoir des effets tératogènes sur le fœtus

Le suivi de la guérison de l'uréeplasmose chez la femme enceinte est effectué:

  • en utilisant la méthode de diagnostic culturel - le 7-8ème jour après la fin de la prise d'antibiotiques;
  • par réaction en chaîne par polymérase - 2-3 semaines après le traitement.

Afin d'empêcher la croissance de bactéries sur les muqueuses à partir de la 14e semaine de grossesse, le médecin peut prescrire des suppositoires Viferon à une femme enceinte. Possédant des propriétés immunostimulantes, ils préviennent l'infection intra-utérine du fœtus. Qu'est-ce qui crée les conditions préalables à la naissance d'un bébé sain et fort, même avec l'uréeplasma trouvée chez la mère?.

Galerie de photos: médicaments utilisés dans la thérapie complexe de l'uréeplasmose chez les femmes enceintes

Les médecins ne classent pas l'uréeplasma comme pathogène. Il s'agit d'une bactérie conditionnellement pathogène qui ne provoque une inflammation que lorsqu'elle est au stade de la reproduction active, avec un affaiblissement de l'influence des facteurs immunitaires. À ce jour, une base de preuves suffisante n'a pas encore été recueillie pour déterminer avec précision l'effet de l'uréeplasma sur la grossesse. L'infection intra-utérine du fœtus par le bacille se produit très, très rarement. En ce qui concerne la pathologie de la grossesse ou de la fausse couche, l'infection n'est que l'un des facteurs d'influence, mais le plus souvent pas le principal. Par conséquent, ne paniquez pas si des ureaplasmas ont été trouvés dans le frottis. Avec la bonne approche, le bacille se prête bien au contrôle (médicaments immunomodulateurs) et, si nécessaire, au traitement à une date ultérieure. Après le traitement, le pronostic pour la mère et le fœtus est généralement favorable. Le danger n'est pas identifié et n'est traité qu'au moment de l'accouchement de l'uréeplasmose.

Mesures de prévention

Les médecins ne se lassent jamais de répéter une simple vérité à leurs patients: la prévention est toujours meilleure, plus facile et plus sûre que le traitement. Prévenir l'infection ureaplasma n'est pas si difficile.

Il suffit de suivre les règles de base.

  1. Étant donné que le bacille est sexuellement transmis, l'infection peut être évitée grâce à des rapports sexuels protégés (lorsque les deux partenaires sont fidèles au mariage, il n'est pas nécessaire d'utiliser un équipement de protection barrière).
  2. Vous devez suivre les règles d'hygiène personnelle, désinfecter les organes génitaux après avoir fait l'amour.
  3. Les deux conjoints doivent subir des examens préventifs par un gynécologue / urologue tous les 6 mois, passer des tests pour surveiller l'état de la microflore du système génito-urinaire.
  4. Il est recommandé de mener une vie saine, de bien manger, de boire des vitamines (renforcer le système immunitaire), de consulter un médecin à temps et de traiter tout foyer d'inflammation dans le corps.
  5. La planification de la grossesse vous permettra d'identifier et de traiter l'uréeplasmose avant la conception.

Il est possible de concevoir un enfant, étant porteur d'une infection. Après le traitement, il vaut mieux qu'un certain temps se soit écoulé avant la conception - le corps doit être nettoyé et restauré. Une forte immunité chez la femme enceinte est la clé du déroulement normal de la grossesse après l'uréeplasmose.

L'uréeplasma est réalisée dans une maladie uniquement avec un affaiblissement de l'immunité et une violation de la microflore des muqueuses du système génito-urinaire. L'uréeplasmose non traitée peut entraîner une naissance prématurée et des anomalies fœtales. La détection rapide de l'infection et un traitement adéquat garantissent le déroulement normal de la grossesse, préviennent l'infection intra-utérine et intrapartum de l'enfant.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Quelle musique pour les femmes enceintes les médecins recommandent-ils d'écouter: des compositions classiques, une liste de pistes recommandées et l'effet sur le fœtus

Conception

Les partisans de la théorie du développement intra-utérin sont convaincus que la musique affecte le développement de l'enfant.

FENISTIL

Accouchement

Groupe clinique et pharmacologiqueSubstance activeForme de libération, composition et emballage◊ Gouttes pour administration orale sous forme de liquide clair, incolore, pratiquement inodore.

1 ml (20 gouttes)
maléate de diméthindène1 mg

Médicaments antiviraux pour les mères allaitantes: qui sont autorisés pendant l'allaitement

Analyses

Date de publication: 13.05.2018 | Vues: 17810 Le corps d'une mère qui allaite est exposé à un stress considérable et une diminution de l'immunité est loin d'être rare.

Comment calculer le poids fœtal attendu?

Conception

Quel devrait être le poids de l'enfant?

Cette question inquiète de nombreuses femmes enceintes. Certains uniquement par simple curiosité, d'autres dans le but de déterminer les tactiques de l'accouchement, etc.