Principal / Nutrition

Lyamusik

Blog sur la grossesse et la parentalité

  • Planification de la grossesse
  • Grossesse
  • Nutrition
  • Santé de l'enfant
  • Repos et développement de l'enfant
  • Avantages

Quelles pathologies peut montrer 1 dépistage??

Le dépistage est un concept large. Il est prescrit non seulement aux femmes enceintes, mais également à d'autres groupes de population afin d'identifier des pathologies cachées ou d'éventuelles maladies. Le dépistage prénatal est effectué aux mêmes fins. Seule toute l'attention est dirigée vers le bébé à naître. Examinons de plus près pourquoi 1 dépistage chez les femmes enceintes est nécessaire.

Quand et comment 1 dépistage est-il effectué

Vers l'âge de 12 semaines, le bébé passe de l'embryon au fœtus. Par conséquent, le dépistage du 1er trimestre est recommandé entre 11 et 13 semaines. À une date antérieure, de nombreux indicateurs sont encore impossibles à déterminer.

L'étude comprend une échographie et un test sanguin biochimique. Le sang est prélevé dans une veine, environ 10 ml

L'échographie peut être réalisée de deux manières:

  • Transabdominal (extérieurement, à travers la paroi abdominale);
  • Transvaginal (le capteur est inséré dans le vagin).

La deuxième méthode est plus informative, mais n'est acceptable que lors du premier dépistage.

Est-il obligatoire de faire le premier dépistage

Le premier dépistage n'est pas obligatoire, mais il est généralement prescrit à toutes les femmes enceintes. Car un diagnostic précoce des anomalies génétiques vous permet de corriger au maximum les conséquences. En outre, l'examen peut donner lieu à un suivi attentif de la grossesse, empêchant le développement de complications ou une éventuelle fausse couche. Si les pathologies sont graves et incompatibles avec la vie, le médecin ordonne à la femme d'interrompre la grossesse. La femme enceinte a le droit de refuser le dépistage en soumettant une demande appropriée. Mais il ne faut pas oublier qu'il existe un groupe à risque qui a intérêt à subir un examen complet. Ceux-ci inclus:

  • Femmes enceintes de moins de 18 ans ou de plus de 35 ans;
  • Les femmes qui ont eu des maladies virales ou infectieuses pendant la grossesse;
  • Les parents ayant des déviations génétiques ou les enfants plus âgés avec des pathologies du développement;
  • Femmes avec de mauvaises habitudes;
  • Les femmes enceintes qui sont obligées de prendre des médicaments puissants pendant la grossesse ou juste avant son apparition;
  • Grossesse résultant d'une relation étroite;
  • Femmes avec des grossesses déjà gelées, des fausses couches.

L'examen lui-même ne présente aucune menace pour la santé de la future mère et de l'embryon.

Comment se préparer à l'examen

Pour l'échographie transvaginale, la vessie doit être vidée juste avant l'examen..

Lors d'un examen transabdominal, la vessie doit être pleine. Il est recommandé de boire environ un litre d'eau plate et de ne pas aller aux toilettes quelques heures avant l'échographie.

La formation de gaz dans le tractus gastro-intestinal peut fausser les résultats de l'étude, il est donc préférable de ne pas manger d'aliments gazeux un jour avant le dépistage.

  • 2 projection
  • 3 projection

Un test sanguin biochimique est effectué après un examen échographique. Cela vaut également la peine de s'y préparer. La veille du prélèvement sanguin, excluez les aliments qui peuvent provoquer des allergies et des aliments malsains (restauration rapide, aliments trop gras, épicés, frits). Il est nécessaire de donner du sang à jeun; vous ne devez pas boire le matin. Pour le résultat le plus précis, essayez d'éviter les situations stressantes, l'effort physique à la veille de l'analyse

Ce qu'ils regardent à 1 dépistage et test sanguin biochimique

Le dépistage du premier trimestre permet de déterminer un âge gestationnel plus précis, le lieu d'attachement à l'utérus de l'ovule, l'état du placenta, de l'utérus, le volume de liquide amniotique, le nombre d'embryons et leurs paramètres.

Quant à l'enfant directement, l'attention est attirée sur:

  • Taille coccyx-pariétale;
  • L'état des organes internes (y compris la symétrie du développement des hémisphères cérébraux, la taille du cœur);
  • Rythme cardiaque;
  • Épaisseur du collier;
  • La taille de l'os nasal;
  • Longueur de l'os foetal;
  • État et nombre de vaisseaux dans le cordon ombilical.

Toutes les données obtenues sont comparées aux normes de développement existantes et des conclusions appropriées sont tirées sur le déroulement de la grossesse et l'état du fœtus..

Les principaux indicateurs auxquels une prise de sang fait attention sont la concentration sanguine d'hCG (gonadotrophine chorionique humaine) et de PAPP-A - protéine-A.

Il est extrêmement important de collecter du sang après l'échographie, car la composition sanguine d'une femme enceinte change quotidiennement. Et pour comprendre si les tests correspondent aux normes, vous ne pouvez connaître exactement que la durée de la grossesse.

Quels problèmes peuvent être détectés au cours de l'étude à 1 dépistage?

Sur la base du niveau de certaines substances dans le sang, les médecins peuvent émettre des hypothèses sur les problèmes qui accompagnent la grossesse. Par exemple, un niveau accru d'hCG peut indiquer un diabète sucré maternel, une toxicose grave ou une grossesse multiple. Chez le fœtus, cela peut indiquer le syndrome de Down. Avec un taux réduit, une grossesse extra-utérine, une insuffisance placentaire, le risque de fausse couche peut être suspecté, chez le fœtus - syndrome d'Edwards.

Lors de l'évaluation des niveaux de protéine A, seuls les niveaux inférieurs sont importants. Ils peuvent indiquer un mauvais fonctionnement du placenta, certaines anomalies génétiques chez le fœtus ou la menace d'interruption de grossesse.

Lors de l'exécution d'un examen échographique, les problèmes suivants peuvent être détectés:

  • Un écart par rapport à la taille normale de la tête bipariétale aide à identifier le développement cérébral retardé ou l'hydrocéphalie;
  • Une incohérence avec le temps de la taille coccygienne-pariétale indique des pathologies génétiques, un développement fœtal retardé;
  • Une épaisseur trop importante de l'espace de la collerette est considérée comme un signe d'anomalies génétiques sévères (syndrome de Down ou syndrome d'Edwards);
  • L'emplacement du chorion (enveloppe externe du fœtus) sur la paroi inférieure de l'utérus indique le risque de fausse couche;
  • Malformations cardiaques.

Les faux résultats sont-ils possibles et pourquoi

Cette enquête n'est pas tout à fait exacte. De nombreux facteurs influencent son résultat. Parmi eux, le facteur humain (erreur du médecin) et une mauvaise préparation élémentaire au dépistage, qui peuvent fausser considérablement les données. Aussi, les résultats obtenus sont influencés par l'état de santé de la femme enceinte (par exemple, diabète sucré, surpoids), la méthode de fécondation (FIV), la grossesse multiple.

Si, à la suite du premier dépistage, il y a des soupçons d'écarts, des examens complémentaires et des consultations de spécialistes (génétique, cardiologue, etc.)

Quand et que montre le premier dépistage pendant la grossesse?

Le premier dépistage est un examen important que toutes les femmes doivent subir au cours de la 10 à 14 semaine de grossesse. Grâce à un ensemble de procédures, il est possible de déterminer les futures mères qui sont à risque de développement éventuel d'anomalies génétiques et de pathologies chez un enfant.

Quel est le premier dépistage, quand est-il effectué, quels sont les résultats normaux - décrits dans cet article.

Qu'est-ce qu'un test de dépistage et que comprend-il??

Le dépistage est un ensemble de procédures médicales visant à détecter et à prévenir le développement de diverses maladies. Une telle enquête est menée non seulement pour les femmes enceintes, mais aussi pour d’autres segments de la population..

Le dépistage périnatal est effectué trois fois pendant toute la grossesse et comprend:

  • L'échographie, qui permet de voir comment le bébé se développe dans l'utérus.
  • Prélèvement de sang veineux pour déterminer le niveau de l'hormone hCG et de la protéine PAPP-A.

Dois-je faire?

Le premier dépistage prénatal est recommandé par le ministère de la Santé pour toutes les femmes enceintes, mais ce n'est pas obligatoire. Autrement dit, si la femme enceinte refuse les tests, les médecins ne la forceront pas à donner du sang et à faire une échographie.

Mais vaut-il la peine d'abandonner? En aucun cas, car un tel examen permettra d'avertir les futurs parents d'éventuels problèmes dans le développement de leur bébé, comme la maladie de Down ou d'Edwards, divers défauts de la structure du système nerveux et d'autres pathologies pouvant par la suite entraîner la mort d'un enfant ou sa naissance avec un handicap.

Si, selon les résultats de l'examen, des pathologies fœtales ne sont pas compatibles avec la vie normale, les médecins enverront la femme pour mettre fin à la grossesse pour des raisons médicales. Mieux vaut donner naissance à un bébé en bonne santé, mais plus tard que maintenant, un bébé qui n'est pas capable d'une existence normale.

Il est particulièrement recommandé de subir le premier dépistage périnatal pour les catégories de femmes enceintes suivantes:

  1. moins de 18 ans et plus de 35 ans - c'est à cet âge que la probabilité de fausse couche ou de développement de malformations congénitales chez lui est élevée;
  2. a déjà eu une grossesse gelée, un avortement spontané (fausse couche) ou une mortinaissance;
  3. avoir déjà des enfants avec des handicaps génétiques;
  4. ayant des maladies héréditaires ou des pathologies dans leur pedigree;
  5. travaillant dans des industries dangereuses;
  6. prendre des médicaments dangereux pour le fœtus (médicaments fœtotoxiques);
  7. au début de la grossesse qui ont eu des maladies infectieuses (y compris la grippe, les ARVI);
  8. avoir des dépendances (alcool, tabac, drogues);
  9. devenir enceinte à la suite d'une relation étroite.

Pour les catégories de femmes énumérées ci-dessus, le premier dépistage périnatal est obligatoire, car tous ces facteurs, avec une forte probabilité, peuvent entraîner des écarts dans le bon développement de l'enfant..

Quand ils le font - timing

Le premier dépistage périnatal est effectué entre la 10e et la 14e semaine de grossesse, mais la période la plus favorable pour la procédure est de la 11e à la 13e semaine. À ce moment - à la fin du premier trimestre de la grossesse - la période embryonnaire du développement du bébé se termine.

C'est pendant cette période que vous pouvez obtenir les informations les plus fiables sur le développement de l'enfant à l'aide de l'échographie et déterminer des paramètres importants, tels que la taille de la zone du col du fœtus et la taille coccygienne-pariétale (CTE).

Pendant cette période également, vous pouvez suivre très clairement le niveau d'hormones dans le sérum sanguin..

Vous trouverez peut-être utile de lire sur le deuxième et le troisième dépistage périnatal.

Normes et indicateurs

Comme mentionné ci-dessus, lors du premier dépistage, deux examens principaux sont effectués: l'échographie et le don de sang à partir d'une veine.

Qu'est-ce qui est déterminé à l'aide de ces études et quels sont les indicateurs normaux? Pensez plus loin.

Que montre l'échographie?

L'examen échographique lors du premier dépistage vise à déterminer les indicateurs suivants:

  • L'emplacement de l'embryon dans l'utérus - pour exclure une grossesse extra-utérine.
  • Le nombre de fœtus - un ou plusieurs enfants, ainsi que la grossesse mono-ovarienne ou ovarienne différente.
  • Viabilité fœtale - à 10-14 semaines, le rythme cardiaque du bébé et ses mouvements avec les bras et les jambes sont déjà clairement visibles.
  • Taille coccygienne-pariétale - cet indicateur est comparé aux données sur la dernière menstruation de la femme enceinte, après quoi un âge gestationnel plus précis est déterminé.
  • Anatomie fœtale - à la fin du premier trimestre, l'échographie montre clairement les os du crâne et du visage, ainsi que les rudiments des organes internes, en particulier le cerveau.
  • L'épaisseur du collier (CTP) est la mesure la plus importante mesurée lors du premier dépistage. Le dépassement peut indiquer la présence de défauts génétiques..
  • La taille de l'os nasal - ce paramètre aide également à déterminer la présence de maladies génétiques.
  • État du placenta - sa maturité, sa méthode d'attachement et d'autres indicateurs pouvant provoquer un avortement spontané sont déterminés.

Niveaux hormonaux

Sur la base des résultats de l'échographie, un test sanguin biochimique est effectué pour déterminer le niveau des hormones hCG et PAPP-A.

Des taux élevés de gonadotrophine chorionique humaine (hCG) peuvent indiquer:

  • grossesse avec des jumeaux ou des jumeaux;
  • diabète sucré chez la femme enceinte;
  • la présence de pathologies chez le fœtus;
  • âge gestationnel mal défini.

Une autre hormone, dont le niveau est déterminé lors du premier criblage, est la protéine PAPP-A. Il est responsable du bon fonctionnement du placenta et son faible niveau peut indiquer:

  • si le fœtus est atteint du syndrome de Down ou d'Edwards;
  • développement de pathologies génétiques;
  • grossesse gelée.

Si les résultats sont mauvais

Si les résultats du premier dépistage ne sont pas entièrement favorables, vous ne devez pas immédiatement paniquer et être contrarié..

En plus d'un examen de dépistage, il existe plusieurs autres façons de déterminer les pathologies fœtales. Après examen des résultats du dépistage, si nécessaire, ils sont prescrits par un généticien. Et ce n'est qu'après des recherches supplémentaires que nous pouvons parler de la formulation de tout diagnostic.

De plus, pour confirmer ou infirmer les résultats du premier examen de dépistage, un deuxième est effectué, entre la 16e et la 20e semaine de grossesse. Après sa tenue, la situation deviendra plus claire.

En outre, il est toujours possible d'obtenir des résultats de recherche erronés, car chaque femme enceinte a ses propres caractéristiques individuelles, dans lesquelles les résultats des tests et des échographies peuvent différer de la normale, mais le bébé naîtra en parfaite santé..

Vidéo utile

Plus d'informations sur le premier dépistage périnatal peuvent être trouvées dans la vidéo:

Qu'est-ce que le dépistage biochimique pour le 1er trimestre: transcription et normes

Le dépistage en anglais signifie «triage» - en fait, cet examen joue le rôle de «triage», divisant les femmes enceintes entre celles dont les indicateurs s'inscrivent dans la fourchette normale et celles qui devraient être engagées dans des diagnostics supplémentaires. De quel genre d'analyse s'agit-il, et que font-ils des dons-prélèvements de sang? Le dépistage biochimique du 1er trimestre (en particulier 11-13 semaines) est un complexe de mesures diagnostiques, consistant en une échographie et un test sanguin biochimique.

Il est utilisé pour identifier le risque de développer des anomalies fœtales macroscopiques, ainsi que des anomalies génétiques et des maladies congénitales graves..

L'incertitude fait peur, alors essayons de comprendre les concepts pour qu'au seuil de la partie biochimique du dépistage du premier tiers de la gestation nous nous sentions confiants et compétents.

Ce qui est déterminé?

Une femme remet la biochimie du sang deux fois pendant toute la période de naissance d'un bébé - pour des périodes de 11 à 13 semaines et de 16 à 20 semaines. Pour cela, le sang veineux est prélevé sur le patient à jeun..

Que montre-t-il?

Le premier dépistage est également appelé "double test", car lors de l'analyse, deux indicateurs principaux sont déterminés dans le sang: l'hCG et le PAPP-A. Essayons de découvrir ce que chacun d'eux est..

Il est déterminé presque immédiatement après la conception. Cet indicateur est en croissance, atteignant les valeurs les plus élevées à la fin des trois premiers mois de grossesse. Ensuite, le nombre qui détermine l'hCG diminue, s'arrêtant à une valeur après une certaine période de gestation.

Pendant les neuf mois, son nombre devrait augmenter proportionnellement à la période. Fonctionnellement, le PAPP-A est responsable des réponses immunitaires de la femme enceinte pendant la grossesse et détermine également le développement du placenta et son fonctionnement normal..

Vidéo

La vidéo ci-dessous vous aidera à vous faire une idée de ce qu'est le dépistage biochimique et pourquoi il est effectué..

Comment faire?

La préparation du premier dépistage biochimique pendant la gestation comprend plusieurs étapes:

  1. Le premier à subir une échographie est une condition préalable au dépistage, car certains indicateurs d'analyse dépendront de la période de gestation exacte, que l'échographie montrera.
  2. Le sang d'une veine est pris strictement à jeun, il vaut mieux même ne pas boire. Si vous avez une longue attente, prenez une petite collation avec vous, mais vous ne pourrez manger qu'après avoir pris du sang.
  3. À la veille de l'étude (ou mieux quelques jours avant), il vaut la peine de limiter son alimentation, en excluant certains aliments.

Régime

Pour que le résultat de la partie biochimique du dépistage soit fiable, les médecins recommandent aux patients de suivre un régime alimentaire à court terme la veille du don de sang..

Il est préférable de respecter les restrictions alimentaires 3 à 5 jours avant la procédure.

Pendant le régime, excluez du régime:

  • bonbons industriels, en particulier chocolat, bonbons gélifiés et dragées colorées;
  • thé, café, cacao;
  • poisson, en particulier les variétés rouges;
  • Fruit de mer;
  • cornichons, aliments en conserve et fumés;
  • déchets;
  • Viande.

Si une femme prend des médicaments qui ne jouent pas un rôle vital, elle doit les abandonner quelques jours avant de donner du sang..

Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin..

Les vitamines et certains autres produits pharmaceutiques peuvent interférer avec les résultats des tests.

Cela peut causer beaucoup d'anxiété, inutile pour la future mère.

Décoder les résultats

Une caractéristique d'un indicateur tel que l'hCG est sa dépendance à l'âge gestationnel.

Tableau 1. Normes de hCG.

Durée en semainesValeurs de hCG autorisées, ng / ml
Dix25,8 à 181,6
Onze17,4 à 130,3
1213,4 à 128,5
1314,2 à 114,8

Une augmentation et une diminution de l'hCG indiquent un problème dans le développement de l'enfant ou certaines conditions de la mère. Par exemple, pendant la grossesse avec des jumeaux (triplés) ou une toxicose sévère, les indicateurs peuvent ne pas correspondre à la norme. Une augmentation de l'hCG peut être enregistrée avec:

  • grossesse multiple;
  • Syndrome de Down - la forme la plus célèbre de pathologie génomique;
  • évolution sévère de la toxicose;
  • si le patient est diabétique.

Une diminution de l'hCG peut indiquer la présence de conditions telles que:

  • grossesse extra-utérine;
  • insuffisance placentaire;
  • risque élevé de grossesse interrompue;
  • Syndrome d'Edwards, caractérisé par de multiples malformations.

Nous continuons à déchiffrer: les normes PAPP-A et leurs écarts

Transcrit littéralement de l'anglais, le terme «PAPP-A» est traduit par «protéine plasmatique A associée au processus de gestation». Ses valeurs normales dépendent du terme.

Tableau 2. Normes de RAPP-A.

Durée en semainesIndicateurs acceptables PAPP-A, U / ml
8-9

12-13

0,17 à 1,54

1,03 - 6,01

Les écarts dans l'indice PAPP-A ont leur propre valeur diagnostique. Une augmentation de l'indicateur indique la portée de plusieurs enfants, mais une diminution peut être le résultat d'un certain nombre de facteurs:

  • décoloration de la grossesse;
  • risque élevé de fausse couche;
  • anomalie du tube neural;
  • certains types de trisomie, dont le plus connu est le syndrome de Down.

Malgré l'importance de l'étude, un diagnostic ne peut être posé sur la base des résultats du dépistage biochimique. Les écarts dans les données hCG et PAPP-A deviennent la raison d'un examen supplémentaire de la femme enceinte. La biochimie du sang au cours du premier trimestre est présentée à toutes les femmes qui se préparent à la maternité. Les procédures sont effectuées à la demande de la femme et les médecins ne recommandent pas d'ignorer les examens prescrits.

Groupe de risque

Il existe des patients pour lesquels il est particulièrement important d'effectuer un dépistage biochimique, car ils sont inclus dans un groupe à risque potentiel:

  • risque lié à l'âge - femmes enceintes de plus de 30 ans (lorsqu'elles portent le premier enfant) et de plus de 35 ans (lorsqu'elles portent un deuxième bébé et les suivants);
  • les femmes qui ont déjà connu plusieurs grossesses manquées ou des fausses couches;
  • les patients qui, à un stade précoce de la grossesse, ont utilisé indépendamment des médicaments qui présentent un danger pour la formation normale de l'enfant;
  • les femmes qui se sont rétablies de maladies infectieuses aux premiers stades de la gestation;
  • les patients dont la famille présente des anomalies génétiques ou des maladies du développement
  • les femmes qui ont déjà donné naissance à des enfants présentant des anomalies génétiques;
  • les femmes enceintes mariées à un parent proche;
  • les patients qui ont été exposés aux rayonnements avant la conception ou au début de la gestation (ou le conjoint a été exposé à une telle exposition);
  • un rapport d'échographie indiquant des anomalies génétiques.

Norme MoM

Malgré le fait que le premier dépistage biochimique est appelé double, le médecin traitant détermine trois indicateurs. Le résultat de l'enquête est largement évalué précisément par le MoM - le coefficient responsable du degré de déviation des données d'analyse d'une femme particulière par rapport aux indicateurs statistiques moyens.

Où le faire et combien ça coûte?

Une femme enceinte est référée pour une analyse biochimique par un médecin, et cette procédure est gratuite. Mais si elle veut subir un tel examen de sa propre décision, le dépistage dans une clinique privée coûtera 5 à 9 mille roubles.

Le prélèvement sanguin a lieu dans le laboratoire du centre polyclinique, périnatal ou de diagnostic.

Conclusion

Le dépistage biochimique est une procédure facultative, mais fortement recommandée pour toute femme enceinte. C'est cette analyse qui permet de détecter des écarts, certes rares, mais potentiellement possibles afin de prendre une décision difficile ou de démarrer des procédures de traitement à temps..

Dépistage du premier trimestre. Décodage

L'article est tiré du site http://mygynecologist.ru/content/skrining-pervogo-trimestra-beremennosti

Les tests de dépistage aident à identifier le risque de maladies chromosomiques chez un bébé avant même sa naissance. Au cours du premier trimestre de la grossesse, une échographie et un test sanguin biochimique pour hCG et PAPP-A sont effectués. Des modifications de ces indicateurs peuvent indiquer un risque accru de syndrome de Down chez l'enfant à naître. Voyons ce que signifient les résultats de ces analyses..

Combien de temps?

Le dépistage du 1er trimestre se fait sur une durée de 11 semaines à 13 semaines et 6 jours (la période est calculée à partir du premier jour de la dernière menstruation).

Signes du syndrome de Down à l'échographie

Si un enfant a http://mygynecologist.ru/content/chto-takoe-sindrom-dauna, alors déjà à 11-13 semaines, le spécialiste en échographie peut détecter les signes de cette maladie. Il existe plusieurs signes indiquant un risque accru de syndrome de Down chez un enfant, mais le plus important est une mesure appelée Epaisseur de l'espace du collier (PT)..

L'épaisseur de l'espace du collet (TVP) a des synonymes: l'épaisseur du pli cervical, le pli cervical, l'espace du collet, la transparence cervicale, etc. Mais tous ces termes signifient la même chose.

Essayons de comprendre ce que cela signifie. Dans l'image ci-dessous, vous pouvez voir l'image prise pendant la mesure du TVP. Les flèches sur l'image montrent le pli cervical lui-même, qui doit être mesuré. On remarque que si le pli cervical d'un enfant est plus épais que 3 mm, le risque de syndrome de Down chez l'enfant est augmenté.

Pour que les données échographiques soient vraiment correctes, plusieurs conditions doivent être respectées:

  • L'échographie du premier trimestre est réalisée au plus tôt 11 semaines de grossesse (à partir du premier jour de la dernière menstruation) et au plus tard 13 semaines et 6 jours.
  • La taille du coccyx-pariétal (CTE) doit être d'au moins 45 mm.
  • Si la position de l'enfant dans l'utérus ne permet pas une évaluation adéquate du TBI, le médecin vous demandera de bouger, de tousser ou de tapoter légèrement sur l'abdomen pour que l'enfant change de position. Ou le médecin peut vous conseiller de venir pour une échographie un peu plus tard..
  • La mesure de la TVP peut être réalisée à l'aide d'ultrasons à travers la peau de l'abdomen ou à travers le vagin (selon la position de l'enfant).

Bien que l'épaisseur de l'espace cervical soit le paramètre le plus important pour évaluer le risque de syndrome de Down, le médecin considère également d'autres signes possibles d'anomalies fœtales:

  • L'os nasal est normalement détecté chez un fœtus sain après 11 semaines, mais il est absent dans environ 60 à 70% des cas si l'enfant est atteint du syndrome de Down. Cependant, chez 2% des enfants en bonne santé, l'os nasal peut ne pas être détecté à l'échographie.
  • Le flux sanguin dans le canal veineux (Arantia) doit avoir une certaine forme, qui est considérée comme normale. 80% des enfants atteints du syndrome de Down ont une circulation sanguine altérée dans le canal d'Arantia. Cependant, 5% des enfants en bonne santé peuvent également présenter de telles anomalies..
  • Une diminution de la taille de l'os maxillaire peut indiquer un risque accru de syndrome de Down.
  • Une vessie hypertrophiée survient chez les enfants atteints du syndrome de Down. Si la vessie n'est pas visible à l'échographie à 11 semaines, cela ne fait pas peur (cela se produit chez 20% des femmes enceintes à ce moment). Mais si la vessie n'est pas visible, le médecin peut vous conseiller de venir pour une deuxième échographie dans une semaine. À 12 semaines chez tous les fœtus sains, la vessie devient visible.
  • Un rythme cardiaque rapide (tachycardie) chez le fœtus peut également indiquer un risque accru de syndrome de Down.
  • La présence d'une seule artère ombilicale (au lieu de deux est normal) augmente le risque non seulement de syndrome de Down, mais également d'autres maladies chromosomiques (http://mygynecologist.ru/content/sindrom-edwardsa, etc.)

La norme de l'hCG et la sous-unité β libre de la hCG (β-hCG)

La HCG et la sous-unité β (bêta) libre de l'hCG sont deux indicateurs différents, chacun pouvant être utilisé pour le dépistage du syndrome de Down et d'autres maladies. La mesure du niveau de sous-unité β libre de l'hCG permet une détermination plus précise du risque de syndrome de Down chez un enfant à naître que la mesure de l'hCG totale.

Les normes pour l'hCG, en fonction de la durée de la grossesse en semaines, peuvent être trouvées à http://mygynecologist.ru/content/analiz-krovi-na-HGC.

Normes pour la sous-unité β libre de l'hCG au premier trimestre:

  • 9 semaines: 23,6 - 193,1 ng / ml, ou 0,5 - 2 MoM
  • 10 semaines: 25,8 - 181,6 ng / ml, ou 0,5 - 2 MoM
  • 11 semaines: 17,4 - 130,4 ng / ml, ou 0,5 - 2 MoM
  • 12 semaines: 13,4 - 128,5 ng / ml, ou 0,5 - 2 MoM
  • 13 semaines: 14,2 - 114,7 ng / ml ou 0,5 - 2 MoM

Attention! Les normes en ng / ml peuvent différer d'un laboratoire à l'autre, par conséquent, ces chiffres ne sont pas définitifs et vous devez de toute façon consulter votre médecin. Si le résultat est indiqué en MoM, alors les normes sont les mêmes pour tous les laboratoires et pour toutes les analyses: de 0,5 à 2 MoM.

Et si l'hCG n'est pas normal?

Si la sous-unité β libre de l'hCG est supérieure à la normale pour votre âge gestationnel, ou dépasse 2 MoM, alors l'enfant a un risque accru http://mygynecologist.ru/content/chto-takoe-sindrom-dauna.

Si la sous-unité β libre de l'hCG est inférieure à la normale pour votre âge gestationnel, ou est inférieure à 0,5 MoM, alors l'enfant a un risque accru http://mygynecologist.ru/content/sindrom-edwardsa.

Norme RAPP-A

PAPP-A, ou comme on l'appelle, "Protein A Plasma Associated Pregnancy Associated", est le deuxième indicateur utilisé dans le dépistage biochimique du premier trimestre. Le niveau de cette protéine augmente constamment pendant la grossesse et des écarts dans l'indicateur peuvent indiquer diverses maladies chez l'enfant à naître..

La norme pour PAPP-A, en fonction de la durée de la grossesse:

  • 8-9 semaines: 0,17 - 1,54 mU / ml, ou de 0,5 à 2 MoM
  • 9-10 semaines: 0,32 - 2,42 UI / ml, ou de 0,5 à 2 MoM
  • 10-11 semaines: 0,46 - 3,73 UI / ml, ou de 0,5 à 2 MoM
  • 11-12 semaines: 0,79 - 4,76 UI / ml, ou de 0,5 à 2 MoM
  • 12-13 semaines: 1,03 - 6,01 UI / ml, ou de 0,5 à 2 MoM
  • 13-14 semaines: 1,47 - 8,54 UI / ml, ou de 0,5 à 2 MoM

Attention! Les normes en UI / ml peuvent différer selon les laboratoires, par conséquent, les données indiquées ne sont pas définitives et, dans tous les cas, vous devez consulter un médecin. Si le résultat est indiqué en MoM, alors les normes sont les mêmes pour tous les laboratoires et pour toutes les analyses: de 0,5 à 2 MoM.

Et si le PAPP-A n'est pas normal?

Si PAPP-A est inférieur à la normale pour votre âge gestationnel ou est inférieur à 0,5 MoM, alors l'enfant a un risque accru http://mygynecologist.ru/content/chto-takoe-sindrom-dauna et http://mygynecologist.ru/ contenu / sindrom-edwardsa.

Si PAPP-A est supérieur à la normale pour votre âge gestationnel, ou dépasse 2 MoM, mais que le reste des paramètres de dépistage est normal, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Des études ont montré que dans le groupe de femmes présentant un taux accru de PAPP-A pendant la grossesse, le risque de maladies fœtales ou de complications de la grossesse n'est pas plus élevé que chez les autres femmes avec PAPP-A normal.

Qu'est-ce que le risque et comment est-il calculé?

Comme vous l'avez peut-être déjà remarqué, chacun des indicateurs du dépistage biochimique (hCG et PAPP-A) peut être mesuré en MoM. MoM est une valeur spéciale qui montre à quel point le résultat d'analyse obtenu diffère du résultat moyen pour un âge gestationnel donné..

Cependant, l'hCG et le PAPP-A sont influencés non seulement par l'âge gestationnel, mais aussi par votre âge, votre poids, le fait que vous fumiez, les maladies que vous avez et certains autres facteurs. C'est pourquoi, afin d'obtenir des résultats de dépistage plus précis, toutes ses données sont saisies dans un programme informatique qui calcule le risque de maladies chez un enfant individuellement pour vous, en tenant compte de toutes vos caractéristiques..

Important: pour le calcul correct du risque, il est nécessaire que toutes les analyses soient effectuées dans le même laboratoire dans lequel le risque est calculé. Le programme de calcul du risque est configuré pour des paramètres spécifiques, individuels pour chaque laboratoire. Par conséquent, si vous souhaitez revérifier les résultats du dépistage dans un autre laboratoire, vous devrez à nouveau passer tous les tests..

Le programme donne le résultat sous forme de fraction, par exemple: 1:10, 1: 250, 1: 1000 et autres. La fraction doit être comprise comme ceci:

Par exemple, le risque est de 1: 300. Cela signifie que sur 300 grossesses avec des taux comme le vôtre, un enfant atteint du syndrome de Down et 299 enfants en bonne santé sont nés..

En fonction de la fraction reçue, le laboratoire émet l'une des conclusions:

  • Le test est positif - un risque élevé de syndrome de Down chez un enfant. Cela signifie que vous avez besoin d'un examen plus approfondi pour clarifier le diagnostic. Vous pouvez être recommandé http://mygynecologist.ru/content/biopsia-vorsin-horiona ou http://mygynecologist.ru/content/amniocentez-zachem-on-nuzhen-i-naskolko-opasen.
  • Test négatif - faible risque de trisomie 21 chez l'enfant. Vous devrez passer par http://mygynecologist.ru/content/skrining-vtorogo-trimestra-beremennosti, mais des examens supplémentaires ne sont pas nécessaires.

Et si je suis à haut risque?

Si, à la suite du dépistage, vous aviez un risque élevé d'avoir un bébé trisomique, ce n'est pas une raison de paniquer, et plus encore, d'interrompre une grossesse. Vous serez référé à un généticien pour une consultation, qui examinera à nouveau les résultats de tous les examens et, si nécessaire, recommandera de subir des examens: prélèvement de villosités choriales ou amniocentèse.

Comment confirmer ou refuser les résultats du dépistage?

Si vous pensez que le dépistage n'a pas été effectué correctement pour vous, vous pouvez répéter l'examen dans une autre clinique, mais pour cela, vous devrez repasser tous les tests et subir une échographie. Cela ne sera possible que si l'âge gestationnel à ce moment-là ne dépasse pas 13 semaines et 6 jours..

Le médecin dit que je dois avorter. Que faire?

Malheureusement, il existe des situations où le médecin recommande fortement ou même force un avortement en fonction des résultats du dépistage. N'oubliez pas: aucun médecin n'a le droit de faire cela. Le dépistage n'est pas une méthode définitive pour diagnostiquer le syndrome de Down et, sur la seule base de mauvais résultats, il n'est pas nécessaire d'interrompre la grossesse.

Dites-moi que vous souhaitez consulter un généticien et subir des procédures de diagnostic pour détecter le syndrome de Down (ou une autre maladie): prélèvement de villosités choriales (si vous êtes enceinte de 10 à 13 semaines) ou amniocentèse (si vous êtes enceinte de 16 à 17 semaines).

Dépistage de l'échographie 1: ce qu'il montre et comment il est déchiffré

Une femme enceinte à 11-14 semaines subit une échographie à 1 dépistage. L'étude vous permet de détecter en temps opportun les pathologies congénitales ou les écarts par rapport à la norme.

Indications et contre-indications pour le diagnostic

L'échographie au 1er trimestre se fait sur une base volontaire. Une femme a le droit de refuser la recherche, elle est elle-même responsable du développement intra-utérin de l'enfant. Les femmes enceintes qui doivent subir une échographie sont à risque:

  1. Femme de plus de 35 ans.
  2. Du 1er au 3ème mois de grossesse, la femme enceinte a souffert d'une maladie infectieuse.
  3. L'état de santé d'une femme enceinte nécessite la prise de médicaments interdits à un stade précoce..
  4. En cas de suspicion de gel ou de régression du développement fœtal. La femme saigne généralement.

Il y a des parents proches atteints de troubles génétiques héréditaires.

  • La femme avait des antécédents de fausses couches, de grossesse gelée, d'infertilité.
  • La femme enceinte a déjà donné naissance à un enfant ayant un handicap de développement physique ou mental.
  • Une femme enceinte souffre de toxicomanie, d'alcoolisme ou fume beaucoup.
  • L'échographie n'est pas nocive et peut être effectuée à tout moment. Dans le même temps, aucun impact négatif sur le fœtus n'a été observé pendant toute la durée.

    Combien de temps font-ils

    Les gynécologues des cliniques prénatales prescrivent une échographie du premier dépistage au 1er trimestre, à partir de 11 semaines à 14. Il est préférable de subir l'étude au milieu des limites indiquées. La présence d'erreurs est minimisée.

    La tâche du gynécologue est de calculer avec précision l'âge gestationnel. Il est calculé à partir de la date de la dernière période.

    Comment se préparer à l'étude

    La préparation au dépistage échographique du premier trimestre est la suivante:

    1. Vous ne pouvez pas manger de nourriture un jour avant l'étude, ce qui provoque une forte formation de gaz dans les intestins. En raison des gaz, le résultat des ultrasons est déformé.
    2. Si une échographie du fœtus est réalisée par voie transabdominale à travers la paroi abdominale, la vessie doit être remplie. Sinon, lorsque l'échographie est réalisée avec un capteur transvaginal, cet organe est vidé.
    3. Vous devez acheter une couche jetable pour la placer sur le canapé. En option, achetez des lingettes, si vous devez essuyer le gel de l'abdomen.

    Comment est

    Avec un dépistage par ultrasons au 1er trimestre, la femme enceinte est placée sur un canapé. Une couche absorbante est placée avant cela. Le médecin applique un gel à ultrasons spécial sur l'abdomen de la femme. Ensuite, le capteur passe sur l'estomac. Les ondes ultrasonores sont réfléchies par les tissus internes de l'organe de la femme enceinte et du fœtus.

    C'est ainsi que les informations sur l'état et le développement intra-utérin de l'enfant sont transmises. Le médecin mesure le corps et les organes internes du fœtus, puis les compare aux normes de synchronisation. L'échographie Doppler, une évaluation de l'état du flux sanguin dans le placenta pendant la grossesse, est réalisée selon les indications. À la fin de l'étude, la femme essuie le gel de son ventre..

    Regardez une vidéo détaillée sur 1 dépistage échographique:

    Interprétation des résultats et des normes

    Si l'un des indicateurs établis de la femme enceinte ne répond pas aux normes, un balayage supplémentaire et une échographie Doppler sont prescrits. Selon les résultats du dépistage échographique du 1er trimestre, un seul non-respect des normes est possible.

    Dans les cas extrêmes, une amniocentèse est prescrite, une procédure dans laquelle la vessie est percée et le liquide amniotique est prélevé pour analyse. La femme décide elle-même de faire ou non cette recherche invasive..

    Le sexe de l'enfant à 11-14 semaines n'est pas déterminé avec précision. Les médecins recommandent de vérifier cela lors du deuxième dépistage programmé.

    CTE - taille coccygienne-pariétale

    La taille du coccyx-pariétal à 1 dépistage selon les normes échographiques est légèrement inférieure ou supérieure. Ceci est considéré comme la norme: chaque enfant se développe individuellement. Si l'indicateur dévie à la hausse, la femme enceinte reçoit un diagnostic de gros fœtus, qui dépasse 3,5 kilogrammes en poids.

    Lorsque le dépistage CTE à 1 dans le protocole est significativement inférieur à la norme, c'est un signe:

    1. Le fœtus ne se développe pas. Le gynécologue vérifie un rythme cardiaque. Si l'enfant meurt, la femme se voit prescrire un curetage de l'utérus pour prévenir d'éventuelles maladies infectieuses et des saignements.
    2. La femme enceinte développe une infection, y compris un vénérien.
    3. Dans le corps d'une femme enceinte, peu d'hormones sont produites. Cela est particulièrement vrai pour la progestérone. Avec sa pénurie critique, la grossesse peut se terminer à tout moment par une fausse couche spontanée. Le gynécologue prescrit un traitement hormonal à une femme utilisant des médicaments "Utrozhestan" et "Duphaston".
    4. L'enfant a des anomalies génétiques. Mais l'échographie à 1 dépistage est analysée avec un test sanguin biochimique.

    Parfois, un faible niveau de la taille coccygienne-pariétale est comparé à un réglage erroné du terme. Dans ce cas, vous devrez subir des diagnostics échographiques répétés dans une semaine..

    FC - fréquence cardiaque

    La fréquence cardiaque à la première échographie planifiée est normalement d'environ 175 battements par minute. Au tout début de la naissance d'une nouvelle vie, l'indicateur est égal au pouls de la femme enceinte - 83 battements par minute ou moins. Avec une augmentation de la durée de la fréquence cardiaque augmente.

    TVP - l'épaisseur de l'espace du col

    L'épaisseur de l'espace du collier à l'échographie au 1er trimestre selon les normes est déterminée comme suit:

    • à 11 semaines, la norme est de 1,6 à 2,4 millimètres;
    • Semaine 12 - d'un point minimum à 2,5 millimètres;
    • 13 semaines - entre 1,7 et 2,7 millimètres.

    La structure du sac vitellin

    Lors de l'examen du sac vitellin lors du premier dépistage échographique, une attention particulière est portée à l'augmentation de la densité, à la duplication ou au changement de forme. Pour évaluer l'état pathologique, augmenter ou diminuer le sac vitellin, l'analyse d'un médecin hautement qualifié est nécessaire.

    Par conséquent, une deuxième étude est effectuée dans des cliniques rémunérées, où les médecins et les équipements sont plus élevés que les appareils et les spécialistes des hôpitaux municipaux..

    Si lors du diagnostic lors de la première échographie avant le premier dépistage, un dysfonctionnement du sac vitellin est révélé, il est fort probable qu'une fausse couche se produira bientôt. Sinon, le fœtus se développera de manière incorrecte avec des pathologies.

    Longueur de l'os du nez

    Dans l'interprétation de l'échographie à 1 dépistage, l'indicateur de la longueur de l'os nasal joue le rôle principal. Si le fœtus a une maladie génétique, l'os s'ossifie plus tard qu'il ne devrait l'être. Le syndrome de Down se caractérise par une petite taille osseuse ou son absence totale à 1 dépistage.

    Normes de l'os nasal à 1 dépistage:

    BPR - taille de tête bipariétale

    Lors du premier examen de dépistage, la taille de la tête bipariétale selon les normes est calculée en termes de:

    • à 11 semaines est de 17 millimètres;
    • à la semaine 12, l'indicateur passe à 2 centimètres;
    • à 13 semaines, la valeur moyenne de la DBP est de 26 millimètres.

    Emplacement et épaisseur du placenta

    L'emplacement du placenta à l'échographie lors du dépistage 1 affecte la posture du fœtus dans l'utérus, ce qui est à son tour important pour l'accouchement. L'épaisseur du placenta est également importante. Son rôle est de produire des hormones, de protéger le bébé et de lui fournir des nutriments. Par l'épaisseur du placenta sur 1 échographie de dépistage, la durée exacte de la grossesse est déterminée.

    Placement normal du placenta

    Quelles pathologies sont diagnostiquées

    De mauvais résultats des tests biochimiques indiquent la présence de maladies chromosomiques. Mais, par exemple, le syndrome de Down à l'échographie donne l'impression que le fœtus n'a pas d'os nasal ou qu'il est considérablement raccourci.

    Avec l'anencéphalie, le fœtus manque en partie ou complètement de lobes cérébraux. Dans ce cas, la femme enceinte est référée pour un avortement. Pour les autres trisomies, une femme se voit prescrire une consultation avec un généticien. Le diagnostic final par échographie du premier dépistage se fait après des examens:

    1. Biopsie chorionique. Le tissu chorionique, futur placenta, est utilisé pour diagnostiquer les anomalies congénitales.
    2. Amniocentèse. La bulle est percée et le liquide amniotique est prélevé pour analyse.
    3. Cordocente. Des anomalies génétiques sont détectées lors de l'analyse du sang du cordon ombilical chez le fœtus.
    4. Biopsie placentaire ou placentocentèse. Dans cette procédure invasive, un morceau microscopique de tissu placentaire est retiré avec une aiguille de ponction..

    Lors de la confirmation des terribles diagnostics du premier dépistage, le gynécologue recommandera à la femme enceinte d'interrompre la grossesse. Une femme a le droit de décider par elle-même. Parfois, les méthodes invasives entraînent des complications, y compris une fausse couche spontanée.

    Les résultats échographiques reçus lors du premier dépistage contiennent des informations sur d'éventuels marqueurs d'anomalies et le développement intra-utérin de l'enfant. Il est recommandé de subir cet examen pour chaque femme enceinte afin d'exclure les pathologies, malformations et autres anomalies aux premiers stades..

    Avez-vous eu une échographie à 1 dépistage? Dites-nous comment s'est déroulé l'examen. Partagez l'article avec vos amis sur les réseaux sociaux.

    Ce qui est inclus dans le premier dépistage pendant la grossesse: normes échographiques, test sanguin biochimique, recherche génétique

    Le premier dépistage pendant la grossesse est l'une des premières étapes de l'examen d'une femme qui attend un bébé. Une fois la patiente inscrite, ils lui expliquent la semaine du premier dépistage. Cela est dû au fait que cette étude est réalisée dans des délais strictement définis et comporte un niveau élevé d'informations pour la préservation de la grossesse..

    Rendez-vous

    1 dépistage pendant la grossesse est effectué de 11 à 13 semaines incluses. Afin de comprendre quand mener l'étude, la patiente doit fournir des informations au médecin sur le jour du début des dernières règles. Sur la base des informations reçues, le médecin détermine l'âge gestationnel estimé. En cas de menstruations irrégulières, une femme est envoyée pour une échographie, au cours de laquelle le temps estimé est déterminé en fonction de la taille de l'ovule et de l'embryon.

    Ce qui est inclus dans l'examen prénatal?

    Lorsqu'on lui demande ce qui est inclus dans le premier dépistage, il est nécessaire de répondre que l'étude comprend une échographie et une prise de sang veineux dans le but d'effectuer une analyse biochimique. Le médecin traitant explique en détail, avant de référer une femme à 1 dépistage, comment la recherche est menée et comment obtenir son consentement à sa mise en œuvre.

    Dépistage du premier trimestre

    Comment faire?

    Il est nécessaire d'expliquer à l'avance la séquence et le but de ces manipulations si la patiente se voit attribuer le premier dépistage pendant la grossesse, ce que montrent exactement le test sanguin et l'échographie. Cela réduira la peur et l'anxiété de la femme..

    De plus, avant de programmer le premier dépistage, il est expliqué en détail comment se préparer à la procédure afin d'exclure les faux résultats..

    La première projection comprend:

    1. Effectuer une échographie. Lorsque le premier dépistage est effectué, la sonde peut être positionnée au sein de la paroi abdominale antérieure ou dans le vagin. Lors du dépistage prénatal du 1er trimestre, une femme ne ressent ni douleur ni inconfort. La méthode ne nuit pas au fœtus.
    2. Prenant 10 ml de sang veineux pour l'analyse biochimique pour PAPP-A (une protéine associée à la grossesse) et B-hCG (une des sous-unités de la gonadotrophine chorionique humaine). Après la prise de sang, le patient est pesé, l'âge et la période de gestation indiqués après l'échographie sont précisés.

    Une fois le premier dépistage effectué, le patient reçoit un résultat de l'échographie. L'analyse biochimique prend plus de temps. Il est réalisé sur la base d'institutions médicales, dont les spécialistes ont suivi une formation spéciale dans ce domaine et possèdent les certificats appropriés. De plus, l'équipement doit être conforme aux normes déclarées, permettant d'identifier clairement les écarts éventuels..

    Ce qui montre?

    Le premier dépistage permet d'identifier des pathologies telles que:

    • violation de la formation du tube neural, qui est une partie importante du système nerveux central;
    • trisomie sur le chromosome 13, accompagnée du développement de divers défauts;
    • trisomies sur les chromosomes 21 et 18;
    • hernie ombilicale, avec la présence d'organes internes;
    • Syndromes de Smith-Opitz, de Lange.

    L'échographie à la semaine 12 n'est pas toujours suffisante pour obtenir un résultat précis: le dépistage échographique est comparé à l'analyse biochimique.

    Normes d'échographie

    Lors du dépistage du 1er trimestre de grossesse, le médecin mesure plusieurs indicateurs pour confirmer l'âge gestationnel et exclure les malformations. Le premier dépistage échographique comprend les indicateurs discutés ci-dessous.

    Mesure de la taille du fœtus ou de la taille coccygienne-pariétale

    L'indicateur est égal à la longueur du coccyx à la couronne. Après l'avoir mesuré, l'âge gestationnel est calculé.

    Période de gestationNorme (mm)
    11 semaines34-50
    12 semaines42-59
    13 semaines51-75

    Épaisseur du col ou longueur du pli du cou.

    La taille varie de 0,8 à 2,7 mm, selon le terme. Si le TBP est plus épais que 3 mm, le risque de trisomie 21 augmente. L'indicateur, après le premier dépistage, est fondamental pour la prolongation de la grossesse.

    Longueur de l'os nasal

    Les maladies génétiques s'accompagnent du sous-développement de cette structure. La visualisation la plus claire est observée à 12-13 semaines. La taille de l'os nasal en fonction de l'âge gestationnel est:

    Période de gestationTaille (mm)
    11 semaines1,4
    12 semaines1,8
    13 semaines2,3

    Sac vitellin

    Le sac vitellin est un organe temporaire situé sur la paroi abdominale antérieure. L'apport de nutriments qu'il contient assure le développement de l'enfant. Il remplit la fonction de la rate et du foie. Ses dimensions doivent être de 4 à 6 mm. En cas d'écart par rapport à la norme, il faut exclure les malformations ou la menace d'interruption.

    Détermination de la fréquence cardiaque

    L'indicateur reflète la viabilité de l'embryon. Lors du dépistage à 12 semaines de gestation, la fréquence cardiaque est mesurée pendant une minute.

    Localisation du placenta

    L'emplacement du placenta peut affecter le déroulement de la grossesse. La hauteur de son emplacement est mesurée à partir du pharynx interne. La présentation indique un chevauchement du pharynx interne. Il est particulièrement important pour le médecin de connaître la localisation du placenta si la patiente a déjà subi une césarienne ou si elle a des ganglions myomateux. Ces facteurs peuvent perturber la circulation sanguine entre la mère et l'enfant, ce qui nécessitera des mesures préventives et une thérapie de conservation..

    Longueur du canal cervical

    Au premier trimestre, la longueur est de 34 à 36 mm. Son raccourcissement peut être la cause d'une fausse couche spontanée. Le raccourcissement de la longueur nécessite une thérapie de conservation urgente et une surveillance médicale régulière.

    Analyses de décodage

    Après 1 dépistage pendant la grossesse, la transcription du test sanguin prend plusieurs jours. Dans le sang de la patiente, le contenu de l'hormone, la sous-unité bêta de la gonadotrophine chorionique humaine, est mesuré, ainsi que la protéine associée à la grossesse (PAPP-A). L'analyse vise à déterminer le degré de risque de développer une pathologie génétique chez le fœtus.

    Pour calculer la menace le plus précisément possible, prenez en compte l'âge de la femme, ainsi que son anamnèse.

    La bêta-hCG est un marqueur qui reflète le risque d'anomalies génétiques chez le fœtus. Les valeurs guides dépendent de l'heure à laquelle le premier dépistage est effectué. Il est le plus instructif pour identifier les pathologies génétiques et évaluer la gestation.

    Période de gestationLe taux de B-hCG (UI / l)
    11-12 semaines27832 - 210612
    13-14 semaines13950 - 62530

    PAPP-A est une protéine spécifique produite dans le placenta tout au long de la grossesse. Avec une diminution de cet indicateur, il est nécessaire d'exclure la pathologie chromosomique du fœtus. Il est important pour le médecin de déterminer exactement combien de semaines 1 le dépistage est optimal, car le contenu informatif d'un tel indicateur est perdu à partir de 14 semaines et 1 jour de gestation..

    Période de gestationPAPP-A (MME / ml)
    11 semaines0,79-4,76
    12 semaines1.03-6.01
    13 semaines1,47-8,54

    Les raisons possibles pour lesquelles le PAPP-A diminue comprennent:

    • Syndromes de Down, Patau, Edwards et Cornelia de Lange;
    • insuffisance foetoplacentaire;
    • la menace d'une fausse couche spontanée;
    • malnutrition fœtale causée par un manque d'apport nutritif.

    Une augmentation de PAPP-A peut être observée avec:

    • faible placentation;
    • augmentation du poids fœtal ou augmentation du poids du placenta;
    • plusieurs.

    Recherche génétique

    L'objectif principal de la recherche génétique est d'identifier d'éventuelles anomalies dans le développement du fœtus et des signes permettant de juger indirectement des anomalies génétiques. Il est important que les patientes ayant des antécédents chargés de savoir ce que le dépistage montre à 12 semaines de gestation, car la possibilité de sa conservation ultérieure dépendra des résultats obtenus..

    Les anomalies possibles qui peuvent être identifiées à la suite de la recherche génétique comprennent:

    • la présence d'anomalies chromosomiques chez le fœtus (le syndrome de Down et Edwards est le plus fréquent);
    • ralentir la croissance du tissu osseux;
    • hernie ombilicale;
    • troubles du rythme cardiaque avec une possible diminution ou augmentation de la fréquence;
    • troubles de la structure du cerveau;
    • sous-développement de l'une des artères ombilicales;
    • troubles du développement du système nerveux central.

    Dois-je suivre un régime?

    La préparation du premier dépistage, qui comprend une prise de sang, implique le respect des recommandations diététiques. Le régime avant le premier dépistage est nécessaire pour écarter les faux résultats du test sanguin obtenu..

    Chaque patient doit complètement arrêter d'utiliser:

    • viandes grasses;
    • produits semi-finis;
    • desserts à base de margarine;
    • plats à haute teneur en matières grasses;
    • Chocolat;
    • Fruit de mer;
    • oeufs de poule.

    Afin d'obtenir les résultats d'analyse les plus précis, le régime alimentaire d'une femme doit contenir de la viande maigre bouillie, de l'huile végétale, des céréales, des légumes bouillis et crus..

    Il est conseillé aux femmes ayant tendance aux réactions allergiques de limiter les aliments qui peuvent provoquer une exacerbation du processus. Ceux-ci inclus:

    • agrumes;
    • légumes et fruits rouges et jaunes;
    • protéine d'oeuf de poule;
    • des noisettes.

    Le non-respect de ces recommandations peut conduire à la nécessité d'effectuer des types de recherche supplémentaires coûteux et moins accessibles. Par conséquent, la préparation du premier dépistage doit être effectuée à l'avance, par le médecin de la clinique prénatale chez qui le patient est observé..

    Autres dépistages prénataux

    Après le premier dépistage, la femme devra subir deux autres examens, chacun ayant des tâches spécifiques..

    Seconde

    Le deuxième dépistage comprend un examen biochimique et une échographie. Il se compose de deux étapes. Au début, dans la période de 16 à 18 semaines, la patiente fait un don de sang pour la sous-unité bêta de la gonadotrophine chorionique humaine et de l'alpha-foetoprotéine, et de 19 à 21 semaines, elle subit une échographie. Le dépistage vise:

    • exclusion des défauts de développement;
    • évaluation des paramètres de croissance du placenta;
    • mesurer la longueur du canal cervical;
    • calcul du volume moyen de liquide amniotique.

    Troisième

    Le moment du troisième dépistage peut varier de 32 à 36 semaines de gestation. Son objectif est:

    • détermination de l'activité de l'enfant;
    • identification de la partie de présentation;
    • identification de la maturité du placenta;
    • calcul du liquide amniotique avec calcul du volume;
    • comparaison des paramètres du fœtus avec la date prévue.

    Ce dépistage comprend une échographie.

    Il Est Important De Savoir Sur La Planification

    Symptômes d'une grossesse gelée

    Analyses

    La grossesse gelée est une pathologie dont les causes ne sont pas encore entièrement comprises. Une grossesse gelée en médecine s'appelle un avortement raté. La probabilité de développer le problème ne dépend pas de l'âge de la femme, de son statut social et du nombre de grossesses précédentes.

    Comment récupérer rapidement après une césarienne? 14 moyens efficaces

    Conception

    Selon les statistiques, aujourd'hui toutes les 3-4 grossesses se terminent par une opération. La maman nouvellement créée devra faire face non seulement à la période post-partum, mais aussi à la condition après l'opération.

    Est-il possible pour une femme de faire une IRM de la tête, de la colonne vertébrale, du bassin et des articulations des jambes et des bras aux stades précoces ou tardifs: indications, contre-indications, conséquences

    Conception

    Grâce au développement de la médecine en tant que science et à son équipement technologique correspondant, il existe diverses méthodes extrêmement efficaces pour diagnostiquer la santé d'une femme enceinte.

    Exercices pour femmes enceintes: règles et entraînements pour chaque trimestre

    Accouchement

    Pendant la merveilleuse période d'attente pour le bébé, n'oubliez pas un point aussi important que l'activité physique et le sport.