Principal / Analyses

Quelle est la différence entre les premiers précurseurs chez les premiers-nés et les femmes multipares: quels symptômes indiquent un travail imminent et comment ressentir l'approche de l'accouchement

L'article abordera en détail le sujet de préoccupation des femmes enceintes - les signes d'une naissance imminente. Comment comprendre que le jour tant attendu viendra bientôt, et comment se comporter à la fin du trimestre, sera connu après avoir lu les informations fournies ci-dessous.

  1. Comment comprendre que la date d'échéance approche?
  2. Comment déterminer votre date d'échéance?
  3. Est-il possible de déterminer
  4. Combien de temps avant le travail pouvez-vous déterminer le travail précoce?
  5. Existe-t-il des analyses qui indiquent le début du travail?
  6. Les premiers signes avant-coureurs du début de l'accouchement chez les femmes primipares
  7. Comment comprendre que l'accouchement va bientôt commencer: signes d'un premier-né
  8. Symptômes et sensations prénatales directement pendant le travail
  9. Comment se déroule le travail pour la première fois??
  10. Signes de travail imminent chez les multipares
  11. Combien de temps avant l'accouchement vous pouvez savoir?
  12. Quelles sont les caractéristiques distinctives du premier-né?
  13. Comment se reproduit l'accouchement avec un petit intervalle entre les grossesses?
  14. Comment l'accouchement se produit avec une grande différence entre les enfants
  15. Quels sont les signes avant-coureurs de l'accouchement avec grossesses multiples
  16. Comment déterminer les signes avant-coureurs de l'accouchement plus tôt que prévu
  17. Quand aller à l'hôpital
  18. Vidéo utile

Comment comprendre que la date d'échéance approche?

Chaque femme enceinte a hâte de rencontrer un enfant.A la fin du trimestre, elle écoute les moindres changements dans le corps, à la recherche de sensations spéciales qu'elle n'a jamais ressenties auparavant. Il convient de noter que toute fille est individuelle, vous ne devez donc pas vous fier aux histoires d'amis et de cas d'Internet, en les comparant à vous-même..

Chaque fille en position veut connaître l'ensemble standard de précurseurs de l'accouchement, ce qui l'aidera à être à l'hôpital à l'heure. Il existe des indices connus de «sécurité» du corps, qui parlent du début imminent du travail. Ensuite, vous pouvez prendre votre temps pour récupérer un sac avec les choses nécessaires et vous rendre à l'hôpital. Mais il y a des signes qui nécessitent une attention médicale urgente, sans délai. L'article vous aidera à comprendre ce problème..

Comment déterminer votre date d'échéance?

Lorsqu'une femme découvre une grossesse, elle s'inscrit dans une clinique prénatale, où un examen supplémentaire est effectué et l'âge gestationnel est déterminé. La date d'échéance est fixée en comptant les semaines à partir de la dernière date à laquelle vos règles ont commencé. La date exacte est déterminée à l'aide d'ultrasons, où la taille de l'ovule est mesurée.

Lorsque l'âge gestationnel est connu, le médecin fixe le jour estimé de l'accouchement: la date du début de la dernière menstruation + 280 jours. Dans le cours normal de la grossesse, le travail aura lieu après environ 40 semaines. Lors de l'examen, le médecin ajuste la date en fonction des lectures échographiques.

Est-il possible de déterminer

Habituellement, les premiers signes apparaissent 2 semaines avant l'accouchement. Ils ne sont pas ressentis souvent, pas intenses. Cependant, une femme doit faire attention au comportement du corps, car le début d'un travail rapide n'est pas rare, en particulier chez les multipares.

Certaines filles ne veulent pas se rendre au service prénatal à l'avance, espérant l'apparition de signes avant-coureurs précis qui indiqueront la nécessité d'aller à l'hôpital. Mais toutes les femmes ne remarquent pas de nouveaux signes, en raison de leur faible manifestation. Il est sûr de répondre que la date exacte de naissance ne peut être déterminée à l'aide de précurseurs. Aux premières manifestations, cela vaut la peine d'être observé plus souvent par un médecin qui, à l'aide d'un examen, déterminera l'approximation exacte du processus de naissance.

Combien de temps avant le travail pouvez-vous déterminer le travail précoce?

Le travail rapide se distingue par la présence de signes vifs qui ne peuvent être négligés. Si une femme commence soudainement le travail, les symptômes seront intenses:

  • douleur abdominale sévère, contractions;
  • décharge du bouchon;
  • écoulement de liquide amniotique.

Ces symptômes indiquent la nécessité d'une hospitalisation d'urgence, car la naissance d'un enfant aura lieu dans les prochaines heures.

Existe-t-il des analyses qui indiquent le début du travail?

Il existe plusieurs analyses qui parlent de l'approche du processus générique:

  1. Un test sanguin pour la présence d'hormones. Pendant la grossesse, une grande quantité de progestérone est présente dans le corps de la femme, une hormone responsable du bon déroulement de la grossesse, une diminution du tonus de l'utérus. Quelques semaines avant l'accouchement, le niveau d'oestrogène augmente, ce qui est responsable de l'élasticité des parois du canal génital.
  2. Analyse des fuites d'eau. Pour le réaliser, un test spécial de fuite de liquide amniotique est acheté à la pharmacie. Si le résultat est positif, le travail commencera bientôt..

Les premiers signes avant-coureurs du début de l'accouchement chez les femmes primipares

Pour les filles qui sont enceintes pour la première fois, les symptômes apparaissent pendant une longue période avec une intensité variable. Il convient de prêter attention à un certain nombre de signes: la position de l'abdomen, la présence d'écoulement du tractus génital, l'inconfort dans l'abdomen. Cela aidera à identifier la livraison à venir..

Comment comprendre que l'accouchement va bientôt commencer: signes d'un premier-né

Les symptômes suivants nécessitent une attention particulière:

  1. Prolapsus abdominal - vous pouvez visuellement vous tordre et vous sentir. L'utérus descend, la tête du bébé est située plus bas, la pression sur les organes digestifs diminue, ce qui réduit l'essoufflement et les brûlures d'estomac.
  2. Retrait du bouchon. Avant l'accouchement, un écoulement muqueux avec des impuretés sanguines est observé sur les sous-vêtements - il s'agit d'un bouchon qui ferme le canal cervical. Elle peut sortir à la fois ou petit à petit sur plusieurs semaines..
  3. Perte de poids. Avant l'accouchement, le corps se débarrasse de l'excès d'eau, de sorte que les chiffres sur la balance diminuent.
  4. L'apaisement de l'enfant. Avec n'importe quelle activité à l'heure habituelle, avant l'accouchement, le fœtus se calme, les tremblements et les mouvements sont moins ressentis.
  5. Contractions d'entraînement - douleurs abdominales sans fréquence, passant d'elles-mêmes.
  6. Dessin de douleurs dans le bas du dos et l'abdomen. Le fœtus est situé plus bas vers la fin du trimestre, ce qui met du stress sur le dos. Cela se manifeste par une fatigue rapide et une douleur dans le sacrum..

Symptômes et sensations prénatales directement pendant le travail

Une douleur dans le bas-ventre avec une certaine fréquence signifie le début des contractions. Dans le même temps, il existe des signes supplémentaires qui indiquent la nécessité de se rendre d'urgence à l'hôpital:

  • la présence de contractions avec une fréquence de 10 minutes, des sensations douloureuses dans l'abdomen;
  • ventre pétrifié;
  • écoulement de liquide amniotique;
  • le désir d'aller aux toilettes en grand;
  • ramollissement du col de l'utérus et dilatation.

Comment se déroule le travail pour la première fois??

Chez les primipares, le processus de travail dure plus longtemps que chez les multipares. À partir du moment où les contractions commencent à pousser, cela prend de 8 à 15 heures. Une dilatation complète du col de l'utérus indique que le corps est prêt à faire passer l'enfant dans le canal génital. Idéalement, un enfant naît en quelques tentatives - cela prend environ 10 à 15 minutes..

Signes de travail imminent chez les multipares

Chez les femmes qui accouchent pour la deuxième fois, l'accouchement est plus rapide, car le canal génital est déjà prêt. Les médecins conseillent souvent de se rendre à l'hôpital à l'avance, car il y a de fréquents cas de travail rapide, qui ont lieu en quelques heures. Parfois, une femme n'a pas le temps de se rendre à l'hôpital pour recevoir une assistance qualifiée.

Une fille qui est à nouveau enceinte ressent clairement et clairement l'apparition de précurseurs:

  • divergence des os pelviens, douleur lors de la marche;
  • augmentation de la miction, incontinence urinaire;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • cardiopalmus;
  • augmentation de la décharge de liquide du vagin.

Combien de temps avant l'accouchement vous pouvez savoir?

Pendant 1 à 2 semaines, certains changements vous aideront à vous préparer mentalement au début du travail:

  1. Une semaine avant l'accouchement, l'humeur et l'activité de la femme s'améliorent en raison des changements hormonaux. La fatigue se fait moins sentir, je veux terminer les travaux inachevés, et aller accoucher l'esprit tranquille. La période s'appelle la nidification: une femme fait des réparations à la maison, des réarrangements, prépare une dot pour le bébé.
  2. L'appétit diminue, la légèreté de l'estomac se fait sentir, les brûlures d'estomac diminuent. Cela indique un affaissement du ventre..
  3. Entraînement, des contractions inconstantes sont remarquées. Ils préparent le corps à de véritables contractions utérines..

Quelles sont les caractéristiques distinctives du premier-né?

Le processus générique ne dépend pas du type d'enfant de la femme. La deuxième fois, tout se passe selon le scénario bien connu, cependant, le rejet d'eau et une diminution de l'intervalle entre les contractions se produisent plus rapidement. Une femme sait se comporter, respirer pendant les contractions, donc pour beaucoup, la deuxième fois est moins douloureuse et plus rapide. Le canal de naissance est déjà prêt pour le passage du fœtus à travers eux, surtout si peu de temps s'est écoulé depuis la première naissance.

Comment se reproduit l'accouchement avec un petit intervalle entre les grossesses?

Les médecins disent que l'intervalle entre les grossesses devrait être d'au moins 3 ans. Pendant ce temps, le corps de la mère a le temps de récupérer et de se renforcer, les muscles reviennent en tonus.

Un petit intervalle entre les grossesses provoque un travail faible, car tous les muscles ne peuvent pas récupérer. S'il y a eu des déchirures ou une épisiotomie lors de la première naissance, la cicatrice peut se séparer.

Le deuxième accouchement est souvent douloureux, mais rapide. Il est également important d'avoir des maladies chroniques qui apparaissent après la première naissance: elles doivent être traitées..

Comment l'accouchement se produit avec une grande différence entre les enfants

Avec une longue pause entre les grossesses, le canal de naissance est entièrement restauré, de sorte que l'accouchement d'une femme se produit comme un primipare. Le processus générique dure jusqu'à 15 heures et la douleur est suffisamment forte. Dans la période après 36 semaines, il vaut la peine d'écouter le corps pour remarquer l'apparition de précurseurs. Ils ne sont pas différents des signes qui étaient à la première naissance, mais ils peuvent apparaître plus tôt, par exemple, des contractions d'entraînement sont souvent observées chez les femmes après 33 semaines.

Quels sont les signes avant-coureurs de l'accouchement avec grossesses multiples

Les enfants ayant des grossesses multiples naissent généralement prématurément. À partir de 36 semaines, les bébés sont considérés comme à terme. Les médecins se concentrent également sur l'état général du fœtus et son poids. Il est difficile de porter deux bébés ou plus dans le ventre. Par conséquent, avant d'accoucher, il y a des signes brillants de l'approche finale de la grossesse:

  1. La démarche va changer, la femme devient lente, les jambes divergent dans des directions différentes.
  2. L'estomac tombe, la respiration devient légère, mais l'essoufflement est remplacé par des mictions fréquentes, lorsque l'utérus appuie sur la vessie.
  3. Douleur perceptible dans le pubis, le sacrum et le bas du dos - en raison d'une pression accrue sur le bas de l'abdomen.

Comment déterminer les signes avant-coureurs de l'accouchement plus tôt que prévu

Si le travail commence beaucoup plus tôt, la cause est généralement une pathologie, il est donc difficile de déterminer à l'avance quand cela se produira. Les symptômes dans de tels cas apparaissent soudainement et se développent rapidement, conduisant à un accouchement précoce. Si la pathologie a été remarquée à un stade précoce, la femme enceinte est sous la surveillance étroite de médecins, souvent à l'hôpital. Dans de tels cas, il n'y a rien à craindre, les médecins fourniront une assistance qualifiée à temps..

Si les règles sont encore petites et que la fille observe certains symptômes en elle-même, il est urgent de consulter un médecin:

  • Écoulement vaginal sanglant;
  • Des crampes dans le bas de l'abdomen;
  • Malaise général.

Quand aller à l'hôpital

Certaines femmes, en particulier les multipares, qui ont une expérience derrière elles, ne sont pas pressées de se rendre au service prénatal. S'appuyant sur le corps, la femme enceinte pense que l'enfant ne naîtra pas rapidement, par conséquent, les naissances se produisent souvent sur la route ou à la maison. Chaque fille doit connaître la liste des signes qui incitent à se rendre d'urgence à l'hôpital, sous la supervision d'obstétriciens-gynécologues:

  • hypertension artérielle;
  • Impulsion rapide;
  • vertiges;
  • diarrhée et vomissements;
  • des crampes dans l'abdomen, se manifestant après une période de temps égale;
  • écoulement de liquide amniotique;
  • l'apparition de sang du vagin.

Ces signes indiquent que l'enfant peut naître dans les prochaines heures, ne négligez pas l'examen des médecins.

Le début du travail est difficile à confondre avec une autre condition, les contractions et autres signes deviennent plus intenses avec le temps. Il est nécessaire d'être en contact avec le médecin traitant, de ne pas cacher une condition auparavant inconnue, de ne pas avoir peur de l'hôpital. Dans la plupart des cas, les femmes peuvent attendre à la maison des contractions, puis se rendre à l'hôpital. Il est important d'écouter le corps qui prépare chaque fille à l'événement important à venir.

Accouchement rapide et rapide: causes, conséquences pour l'enfant

Beaucoup de femmes enceintes rêvent d'une naissance rapide, surtout après avoir écouté les histoires de leurs copines, à quel point leur naissance s'est bien et rapidement passée, car j'ai moins souffert des contractions. Bon ou mauvais - la plupart des femmes enceintes ne pensent pas à une telle question. Mais les obstétriciens ont une attitude très, très négative à l'égard de l'accouchement «sur un programme accéléré», c'est-à-dire rapide et impétueux. De telles naissances comportent de nombreux dangers, et principalement pour le bébé, mais sont lourdes de conséquences pour la mère..

Durée du travail

Même dans les temps anciens, on disait que le soleil ne devrait pas se lever deux fois sur une femme en travail, c'est-à-dire que l'accouchement ne devrait pas durer 24 heures ou plus, mais aussi ne pas être trop court. Le processus générique est complexe et prend du temps, en particulier pour le fœtus. Pendant toute la période de naissance, le bébé doit non seulement naître, mais également passer par le canal génital et, tout d'abord, surmonter l'anneau osseux du petit bassin de la mère..

Le passage dans la filière génitale s'accompagne de certaines spires de la partie de présentation du fœtus dans l'un ou l'autre plan du bassin. Ceci est nécessaire pour une mise en place optimale de la tête fœtale à la sortie du petit bassin et la naissance la moins traumatique du bébé. De plus, le fœtus subit un stress lors de l'accouchement, ce qui est nécessaire à l'adaptation rapide de l'enfant à l'existence dans le monde extérieur. Et, par conséquent, avec une naissance rapide, ainsi qu'avec une césarienne, les mécanismes adaptatifs ne démarrent pas, ce qui peut nuire à la santé du bébé..

Durée totale du travail:

  • chez les primipares, il est de 8 à 12 heures;
  • chez les femmes qui n'accouchent pas pour la première fois - 7 à 10 heures.
  • La durée maximale du travail est de 18 heures.

Définissons les termes

Le nombre total de naissances représente 0,8% des naissances «accélérées».

  • Quel accouchement est appelé impétueux? Si l'accouchement est «raccourci» à 4 - 2 heures chez les premiers-nés et dure 2 heures ou moins chez les multipares.
  • Lesquels sont rapides? Si l'accouchement dure de 6 à 4 heures chez les «premiers-nés» et de 4 à 2 heures chez les multipares, ils sont appelés rapides.

Séparément, ils parlent d '«accouchement dans la rue», lorsque le processus de naissance et la naissance ultérieure d'un enfant surprennent une femme (dans la rue ou dans les transports). De plus, cela se produit en position verticale (une femme se tient debout / s'assoit ou bouge activement.

Une telle variante de l'accouchement, et en particulier leur achèvement rapide, est une surprise complète pour une femme en raison de l'absence de contractions et de tentatives et de toute sensation douloureuse. L'inexpérience de la femme (si la naissance est la première) et le manque de résistance cervicale ne sont pas exclus (lors d'un accouchement normal, il remplit la fonction de «constipation» et s'ouvre progressivement, empêchant le passage rapide du fœtus dans le canal génital). Le col de l'utérus n'offre pas de résistance en cas d'insuffisance cervicale ou chez les femmes ayant des antécédents de naissances multiples.

Les raisons

Les raisons d'un accouchement rapide et rapide sont les mêmes:

Pathologie myocytaire déterminée génétiquement (cellules musculaires)

Dans ce cas, l'excitabilité des myocytes est considérablement augmentée et pour provoquer des contractions du myomètre, une petite force d'impact suffit. Cette caractéristique peut être héréditaire, de sorte que le groupe à risque comprend les femmes dont la mère ou les parents proches ont subi une naissance rapide ou rapide..

Excitabilité excessive du système nerveux

La labilité émotionnelle, une tendance à la dépression, la névrose, l'anxiété, ainsi qu'un manque de préparation psychologique à l'accouchement peuvent provoquer une activité de travail trop forte. La grossesse chez les femmes souffrant d'hypertension, d'anémie, de maladies infectieuses et de pathologie du système cardiovasculaire est également menacée en termes de développement d'un travail éphémère..

Maladies des glandes endocrines et troubles métaboliques

Ce groupe comprend les maladies de la glande thyroïde (par exemple, avec la thyrotoxicose, le métabolisme est accéléré et, en conséquence, leur effet sur le système nerveux). En outre, les maladies surrénales (augmentation de la synthèse de noradrénaline et d'acétylcholine - médiateurs qui provoquent l'excitabilité du système nerveux autonome).

Anamnèse compliquée

Diverses pathologies du système reproducteur: troubles du cycle, maladies inflammatoires de l'utérus et des appendices, tumeurs et kystes, endométriose, malformations utérines. Le déroulement de l'accouchement précédent est important: rapide ou rapide, prolongé ou traumatisant pour la mère et le bébé.

Pathologie de la vraie grossesse

Toxicose et / ou gestose précoce sévère, eau haute ou basse, grande taille du fœtus, placenta praevia, pathologie rénale, grossesse post-terme ou conflit Rh.

Causes iatrogènes

Dosage mal calculé avec introduction d'agents rhodostimulants (ocytocine, prostaglandines). Aussi, rhodostimulation déraisonnable avec les mêmes médicaments.

Déferlement d'eaux

La vidange rapide de l'utérus en cas de polyhydramnios lorsque l'eau s'écoule peut également déclencher le travail selon le «programme accéléré». Une diminution brusque et rapide de la pression intra-utérine irrite le myomètre et provoque des contractions hypertensives de l'utérus. Par conséquent, dans le cas de polyhydramnios, une amniotomie précoce est réalisée avec une ouverture prudente de la vessie fœtale et un contrôle du taux d'épanchement d'eau.

Irritation prolongée et compression du col de l'utérus par la tête du fœtus.

Dans ce cas, la 1ère étape du travail est prolongée, les contractions durent de 10 à 12 heures et la partie qui présente reste longtemps dans le même plan, ce qui entraîne une compression et une irritation du cou. Après quoi la tête commence son avance rapide le long des plans restants du petit bassin, et le cou s'ouvre rapidement.

Facteurs de risque

Les facteurs suivants prédisposent au développement de la livraison «rapide»:

  • névroses;
  • parité (dans les 3 derniers genres ou plus);
  • bassin trop large et petite taille du fœtus;
  • naissance prématurée;
  • l'âge (les femmes de moins de 18 ans ont une immaturité et un manque de préparation du système nerveux central pour porter un fœtus et l'accouchement, et les femmes de plus de 30 ans ont des antécédents obstétrico-gynécologiques accablés et des maladies somatiques chroniques);
  • insuffisance isthmique-cervicale.

Le cours du travail

La connaissance du déroulement normal (travail physiologique) aidera à suspecter un travail rapide ou rapide. Les mères expérimentées qui ont eu un accouchement dans le passé savent que les deuxième (troisième, etc.) naissances sont plus susceptibles de passer plus rapidement, elles consultent donc un médecin lorsque les premières contractions apparaissent. L'accouchement rapide, en particulier chez les primipares, est un processus imprévisible non seulement pour la femme en travail, mais aussi pour le médecin. Ainsi, lors de la prise en charge d'une femme enceinte dans une clinique prénatale, une femme est affectée à l'un ou l'autre groupe à haut risque, y compris pour un accouchement «accéléré». L'acte générique comprend trois périodes:

Première période

Cette étape commence lorsque des contractions régulières se produisent (2 à 3 en 10 minutes) et est donc appelée période de contractions ou de dilatation cervicale. C'est à ce stade que l'intensité et la fréquence des contractions augmentent progressivement et que le col de l'utérus s'ouvre, ce qui est nécessaire au passage de la tête fœtale. À la fin de la première période, le col de l'utérus (pharynx utérin) s'ouvre complètement (10 à 12 cm). La durée de la première phase du travail correspond aux 2/3 du temps total du travail et prend environ 8 à 10 heures.

L'ouverture douce et progressive du pharynx utérin sous l'influence de contractions intensifiantes empêche diverses blessures du canal génital (col de l'utérus) et de l'utérus, et soulage également la tête du bébé d'une pression excessive. La fin de la première période est caractérisée par une légère diminution de la force des contractions.

Deuxième période

Dès que le pharynx utérin a atteint une dilatation complète, la deuxième période commence (également appelée «période d'expulsion»). À ce stade, chaque contraction utérine (contraction) favorise le mouvement du fœtus le long du canal génital jusqu'à l'anneau vulvaire - «sortie». En raison de l'étirement du vagin et du cou et de la pression de la tête sur le rectum, la femme en travail a le désir de pousser. Par conséquent, cette période est également appelée poussée..

Le cours de la deuxième période est plus court que la première et dure environ 1 à 2 heures. Le mouvement lent du bébé favorise un léger étirement des tissus de la filière génitale et prévient leurs dommages (rupture du vagin, vulve). De plus, le lent mouvement de la tête à travers le vagin permet à l'enfant de s'adapter à la pression prononcée de ses parois, ce qui empêche la survenue d'hémorragies intracrâniennes..

Troisième période

Cette période est appelée successive. Elle ne dure pas plus d'une demi-heure et se caractérise par la naissance du placenta (placenta, restes des membranes avec le cordon ombilical). C'est la période la plus rapide, généralement de plusieurs minutes et caractérisée par une contraction..

Le cours du travail «accéléré»

L'accouchement «accéléré» peut se dérouler selon plusieurs scénarios:

Option 1

Dans ce cas, le travail rapide est caractérisé par une accélération uniforme du processus générique dans son ensemble, c'est-à-dire qu'il y a une accélération à la fois des première et deuxième périodes. Le travail rapide commence à partir du moment où le pharynx utérin s'ouvre. L'évolution accélérée des deux premières périodes est due à une extensibilité accrue du cou, des parois vaginales et du périnée. En règle générale, la raison de l'accélération du travail est la faible résistance des tissus mous du canal génital dans le contexte d'une augmentation des contractions de force. Cette variante est souvent observée chez les femmes souffrant d'hyperestrogénie, d'insuffisance isthmique-cervicale ou chez les femmes qui ont donné naissance à de nombreuses naissances..

Manifestations cliniques: pendant la première heure du début du travail rapide, la force et la durée des contractions augmentent de manière inadéquate (2 à 3 contractions en 5 minutes), la durée totale est d'environ 4 à 5 heures, mais ne s'accompagne pas de lésions significatives du canal génital. Un tel scénario d'accouchement est plus dangereux pour un enfant, notamment en cas de prématurité ou, au contraire, d'un gros fœtus, ou avec une pathologie intra-utérine existante (hypoxie, retard ou malformations).

Option 2

Le déroulement du travail selon l'option 2 est caractérisé par des contractions convulsives spastiques. Manifestations cliniques:

  • apparition brusque et soudaine de contractions fréquentes, prolongées et très douloureuses;
  • il n'y a pratiquement aucun écart entre les contractions;
  • le nombre de contractions atteint 5 ou plus en 10 minutes;
  • état agité de la femme en travail;
  • nausée et vomissements;
  • augmentation de la transpiration;
  • tachycardie.

En raison de contractions très intenses, fréquentes et brusques, le col de l'utérus, le vagin et le périnée sont endommagés (déchirés) et peuvent endommager le corps de l'utérus. L'accouchement peut être compliqué par un décollement placentaire prématuré, une altération du flux sanguin placentaire et une hypoxie fœtale et des saignements utérins. Le risque de complications pour le fœtus est élevé..

La durée du travail ne dépasse pas 3 heures, la naissance d'un enfant se produit en 1 à 2 tentatives, qui apparaissent immédiatement après l'ouverture complète du pharynx utérin (le biomécanisme du travail est perturbé, ce qui entraîne de graves blessures pour le fœtus).

Option 3

Ce scénario du déroulement du travail est caractérisé par la naissance rapide du fœtus et est radicalement différent des deux premières options. La principale différence réside dans le rapport perturbé des première et deuxième périodes. Le plus souvent, l'accouchement se déroule normalement au cours de la première période ou peut être quelque peu accéléré, mais la deuxième période (expulsion du fœtus) ne prend que 3 à 5 minutes. Une variante similaire du travail rapide (premier ou deuxième / troisième) est typique de l'accouchement prématuré ou de la malnutrition fœtale, un bassin large d'une femme en travail. Une rhodostimulation médicamenteuse déraisonnable est capable de rendre l'accouchement rapide et même impétueux..

L'évolution rapide de la période de tentatives est lourde pour une femme présentant de graves lésions des tissus mous de la vulve et du vagin, et pour un enfant souffrant de lésions cranio-cérébrales et vertébrales.

La gestion de la main-d'œuvre

Comme déjà mentionné, même au stade de la prise en charge d'une femme enceinte à la clinique prénatale, des facteurs prédisposant au travail «accéléré» sont identifiés et, à un degré de risque élevé, la femme est hospitalisée à la maternité à l'avance, 1 à 2 semaines avant la date prévue de l'accouchement.

Si le déroulement rapide ou rapide de l'accouchement a commencé hors des murs d'un établissement médical, la femme en travail est hospitalisée d'urgence à la maternité (sur civière à partir du moment où la femme est découverte jusqu'à son transport au service) et toutes les mesures sont prises pour «ralentir» le travail:

Lavement nettoyant

Un lavement nettoyant est obligatoire pour toutes les femmes en travail pour stimuler les contractions, mais en cas de travail rapide, il est contre-indiqué.

Position horizontale

La femme en travail passe toute la première et la deuxième période couchée. Pendant les contractions, elle doit s'allonger du côté opposé à la position du fœtus (pas du côté du dos, mais vice versa) - réduit la fréquence et l'intensité des contractions.

Administration de tocolytiques

En l'absence de contre-indications, une perfusion intraveineuse de médicaments tocolytiques est effectuée (détendre l'utérus): partusisten, ginipral, bricanil). Sinon, les antagonistes du calcium «goutte à goutte» par voie intraveineuse: nifédipine, vérapamil. Également administré par voie intraveineuse sulfate de magnésium, antispasmodiques et analgésiques narcotiques (promedol, baralgin).

Anesthésie péridurale

Si nécessaire, une EDA est réalisée (injection d'anesthésique dans l'espace supraécoïde de la moelle épinière au niveau des vertèbres lombaires).

Maintenir 2 et 3 périodes

La deuxième période, la femme en travail passe également de son côté avec l'administration intraveineuse de médicaments qui améliorent la circulation utéro-placentaire. Immédiatement après la naissance du fœtus, l'ocytocine ou la méthylergométrine est connectée par voie intraveineuse et la cavité utérine est surveillée manuellement pour les lobules restants du placenta et des membranes.

Effets

Un accouchement rapide peut se passer de conséquences pour le bébé et la mère, mais le risque de les développer reste élevé.

Complications maternelles

  • Dommages aux tissus mous du canal génital a. Les ruptures du 3ème au 4ème degré du col de l'utérus, des parois vaginales et des voûtes, du périnée, du décollement du col de l'utérus, ainsi que la rupture de l'utérus s'accompagnent de saignements sévères et menacent la vie d'une femme.
  • Différence de l'articulation pubienne I. Elle se caractérise par un syndrome douloureux sévère et nécessite soit une intervention chirurgicale (ostéosynthèse), soit une position prolongée (jusqu'à un mois ou plus) en position fixe (couchée sur le dos avec les jambes écartées et pliées au niveau des genoux).
  • Décollement placentaire prématuré. Une complication extrêmement dangereuse pour la femme et le fœtus. L'accouchement se termine par une césarienne d'urgence.
  • Violation du flux sanguin utéro-placentaire. Entraîne le développement d'une hypoxie intra-utérine aiguë et nécessite également un accouchement immédiat (césarienne).
  • Violation de la séparation du placenta. Elle s'accompagne d'un retard des lobules et des membranes post-accouchement dans l'utérus, provoque des saignements et nécessite un contrôle manuel de l'utérus.
  • Saignement hypotonique. Il se développe au début de la période post-partum (les 2 premières heures après la fin du travail). Administration intraveineuse d'utérotoniques (ocytocine), en cas d'inefficacité, contrôle manuel de la cavité utérine et massage de l'utérus sur le poing.

Conséquences pour l'enfant

  • Blessures aux tissus mous de l'enfant. Hémorragies d'intensité variable dans la couche sous-cutanée.
  • Dommages à la clavicule et à l'humérus, etc. En raison d'une violation du biomécanisme de l'accouchement, le fœtus n'a pas le temps de terminer le tour après la naissance de la tête et la naissance des épaules se produit dans une taille oblique, qui s'accompagne de fractures de la clavicule et de l'humérus.
  • Céphalohématomes. L'avance rapide de la tête fœtale perturbe le biomécanisme du travail, la tête n'a pas le temps de se configurer, ce qui conduit à une hémorragie sous le périoste des os crâniens).
  • Hémorragies dans les organes internes. Hémorragies massives possibles dans les organes parenchymateux (foie, reins et glandes surrénales).
  • Trouble de la circulation cérébrale. En raison du spasme des vaisseaux cérébraux, la circulation sanguine dans le cerveau est perturbée, ce qui entraîne des accidents vasculaires cérébraux et la mort des cellules cérébrales. L'augmentation de la pression intracrânienne nuit également à la circulation sanguine dans le cerveau. Les facteurs énumérés peuvent entraîner le décès de l'enfant ou son handicap à l'avenir..
  • Blessure à la colonne vertébrale.
  • Hypoxie aiguë et naissance fœtale dans l'asphyxie. Nécessite une réanimation. Dans l'avenir lointain de l'enfant, il est possible qu'il soit en retard dans le développement neuropsychique et physique..

Question Réponse

Le risque de complications lors d'une deuxième naissance rapide est-il réduit??

Ne pas. Le développement de complications accompagne presque tous les accouchements rapides et le nombre de naissances précédentes n'a pas d'importance.

Mon accouchement a été facile et rapide. Elle a accouché en 4,5 heures (première naissance) et sans aucune complication, y compris pour le bébé. Cela signifie que les médecins font simplement peur aux mamans avec les conséquences d'un accouchement rapide (rapide).?

Non, les médecins ont tout à fait raison de mettre en garde contre le risque élevé de complications dans le cas d'un travail «accéléré». Et tu as juste de la chance qu'il n'y ait pas eu de complications.

La prochaine naissance sera-t-elle sûre d'être raccourcie après une naissance rapide??

Il n'y a pas de réponse définitive à cette question. Bien sûr, vous avez un risque élevé d'accouchement dit rapide, surtout s'il existe des facteurs prédisposants, mais il est également probable que le déroulement du travail soit normal..

J'ai accouché pour un total de 12 heures. L'enfant a été «expulsé» en une seule tentative. La sortie de l'hôpital dit que l'accouchement est rapide. Pourquoi?

Vous avez vous-même répondu à votre propre question. Il y a une naissance rapide d'un fœtus, et la période de contractions en durée est proche de la normale, et la deuxième période dure une ou deux tentatives. C'est précisément sur la base d'un raccourcissement significatif de la période pénible que les obstétriciens-gynécologues diagnostiqués avec un travail rapide.

Comment éviter un travail accéléré?

Premièrement, lors de la détermination d'un degré élevé de risque d'accouchement rapide ou rapide, vous devez respecter strictement les recommandations de l'obstétricien de la clinique prénatale. Éviter l'effort physique et soulever des objets lourds, si nécessaire, suivre un traitement préventif à l'hôpital (menace de naissance prématurée, ICI, retard de croissance fœtale), suivre des cours de préparation psychoprophylactique à l'accouchement et être prêt pour une hospitalisation prénatale.

"Qu'est-ce qu'une naissance" précoce "

On parle de travail rapide et rapide lorsqu'il y a une activité contractile excessivement forte de l'utérus. L'accouchement de ce type se caractérise par une excitabilité extrême du myomètre (la couche musculaire de l'utérus), une fréquence élevée de contractions (plus de 5 en 10 minutes).
Les concepts de travail rapide et rapide sont utilisés comme synonymes. Traditionnellement, l'accouchement rapide se réfère à leur durée jusqu'à 3 heures, à jeûne - 4-5 heures.
L'accouchement rapide est très dangereux pour la santé de la mère et du fœtus, non seulement avec des complications graves associées aux blessures obstétriques, mais aussi parce qu'elles sont très difficiles à corriger.
L'accouchement rapide (rapide) est pathologique, car il s'accompagne souvent de ruptures importantes du canal de naissance (col de l'utérus, vagin, périnée), de lésions hypoxiques-traumatiques du nouveau-né (traumatisme, hémorragie), ainsi que d'une importante perte de sang.

Facteurs de risque d'un travail rapide (rapide):

  • Un grand nombre de naissances dans l'histoire.
  • Insuffisance isthmico-cervicale.
  • Grand bassin, petit fœtus.
  • Végétonévroses.

Les raisons de l'accouchement rapide sont:

  • Effet excessif sur le myomètre de substances biologiquement actives, telles que la noradrénaline.
  • Effusion spontanée en une étape d'une grande quantité de liquide amniotique avec polyhydramnios.
  • Hyperstimulation médicale du travail. Traitement: une relaxation immédiate du myomètre est nécessaire, arrêt de la stimulation du travail en cours.

«S'il vous plaît, dites-nous comment le travail commence, ses précurseurs... J'ai peur de manquer ce moment précis et de ne pas arriver à l'hôpital à l'heure. "
Olga Prilepa, Perm

Il est rare que le travail commence soudainement. Généralement 2 à 4 semaines avant l'accouchement, sous l'influence de changements hormonaux dans le corps d'une femme, certains processus se produisent, appelés précurseurs de l'accouchement..
À savoir:
Abdominal «tombant»
La femme enceinte peut soudainement remarquer que sa respiration est devenue plus facile et que son estomac s'est abaissé. Le «tombant» abdominal se produit en raison de l'insertion de la partie de présentation du fœtus (tête) dans l'entrée du petit bassin et de la déviation du bas de l'utérus vers l'avant due à une légère diminution du tonus de la presse abdominale. S'asseoir et marcher devient un peu plus difficile. Chez les femmes primipares, l'abdomen tombe généralement 2 à 4 semaines avant l'accouchement. Pour redonner naissance - la veille.
Augmentation de la miction et des selles
L'envie d'uriner devient plus fréquente à mesure que la pression sur la vessie augmente. Les hormones peuvent également affecter les intestins d'une femme, provoquant des selles molles..
Lombalgie
Une fois l'enfant déplacé vers le bas, la femme peut ressentir des sensations inconfortables dans la région lombaire..
Modifications de l'activité motrice fœtale
L'enfant peut soit se calmer un peu, soit bouger très activement. Mais quand même, la plupart des femmes remarquent une légère diminution de l'activité motrice de l'enfant avant l'accouchement, en raison du fait qu'il est simplement à l'étroit dans la cavité utérine..
Instabilité émotionnelle
Le changement d'humeur est largement associé à des processus neuroendocriniens qui se produisent dans le corps d'une femme enceinte avant l'accouchement. L'état d'apathie peut soudainement être remplacé par une activité violente. L'instinct de "nidification" apparaît.
Changement d'appétit
Le plus souvent, l'appétit diminue. Même si toute la grossesse voulait manger «pour deux», alors quelques semaines avant l'accouchement, les femmes mangent peu.
Perte de poids
Avant d'accoucher, une femme peut perdre un peu de poids. Le poids corporel d'une femme enceinte peut diminuer d'environ 1 à 2 kg. C'est ainsi que le corps se prépare naturellement à l'accouchement..
Dans la plupart des cas, il ne faut pas si peu de temps pour qu'une femme entre dans la phase active du travail..
Mais si vous remarquez au moins l'un des symptômes suivants, gardez à l'esprit que le travail peut commencer dans les 24 heures:

  • écoulement du bouchon muqueux;
  • effusion de liquide amniotique;
  • début de contractions récurrentes.

7 raisons pour un travail rapide

Il semblerait, qu'est-ce qui ne va pas avec un accouchement trop rapide? Et la mère est plus susceptible de «souffrir» et le stress vécu par le bébé sera plus court? Néanmoins, tout obstétricien-gynécologue dira qu'un travail rapide et rapide est une pathologie grave. Et, malheureusement, ce n'est pas si rare..

Nina Shmeleva
Obstétricien-gynécologue, médecin de la plus haute catégorie, responsable du centre de conseil et de diagnostic de la maternité GKB # 7

Un travail rapide et rapide est associé à une fonction contractile altérée de l'utérus pendant le travail. Un tel accouchement peut initialement être prolongé: les processus de dilatation cervicale sont ralentis, la partie de présentation du fœtus (la tête dans la présentation céphalique et les fesses dans la présentation pelvienne) reste longtemps pressée contre l'entrée du petit bassin, puis elle se déplace rapidement dans le canal génital. La durée totale du travail peut correspondre à des indicateurs normaux (10 à 12 heures), mais la période d'expulsion (naissance immédiate de l'enfant) est fortement raccourcie. Une autre option est également possible: toutes les périodes d'accouchement sont fortement raccourcies. Dans ce cas, le travail rapide se produit chez les primipares moins de 6 heures, chez les multipares - moins de 4 heures; travail rapide - respectivement moins de 4 et moins de 2 heures.

LES RAISONS

1. Pathologie génétique (congénitale) des cellules musculaires (myocytes), dans laquelle leur excitabilité est fortement augmentée, c'est-à-dire pour exciter la contraction des muscles utérins, moins de potentiel est nécessaire que d'habitude. Puisque, comme déjà mentionné, cette raison est génétique, elle peut être héritée. Par conséquent, si la mère ou le plus proche parent du côté maternel (tantes, sœurs) a eu une naissance rapide ou rapide, nous pouvons supposer leur répétition.
2. Augmentation de l'excitabilité du système nerveux. Le manque de préparation psychologique à l'accouchement peut affecter la survenue d'un travail excessivement fort.
3. Troubles métaboliques, maladies des glandes endocrines dont souffrait une femme avant la grossesse, par exemple, augmentation de la production d'hormones thyroïdiennes, hormones surrénales.
4. Les antécédents obstétrico-gynécologiques accablés, c'est-à-dire la présence de maladies gynécologiques chez la femme, par exemple, un accouchement inflammatoire ou un accouchement pathologique antérieur, surtout si la première naissance a été rapide, traumatisante pour la mère et l'enfant.
5. L'un des facteurs prédisposant à un travail excessivement fort est l'âge de la primipare jusqu'à 18 ans ou plus de 30 ans. Cela est dû au fait que jusqu'à 18-20 ans, il y a immaturité, manque de préparation des structures du système nerveux pour la grossesse et l'accouchement. En règle générale, les femmes de plus de 30 ans souffrent à cet âge de maladies inflammatoires des organes pelviens, de maladies chroniques, de maladies des glandes endocrines..
6. Pathologies de la grossesse: gestose sévère (toxicose), maladie rénale, etc..
7. Situations créées par le personnel médical, en particulier usage déraisonnable ou excessif de médicaments rhodostimulants.

COMMENT CELA PEUT-IL ARRIVER

L'activité de travail pendant un travail rapide ou impétueux commence généralement soudainement et violemment - soit après la faiblesse des forces de naissance, soit initialement. Dans ce cas, de très fortes contractions s'enchaînent par de courtes pauses et conduisent rapidement à la révélation complète du col de l'utérus. Avec un début d'accouchement soudain et orageux, se déroulant avec des contractions intenses et presque continues, la femme en travail entre dans un état d'excitation, exprimé par une augmentation de l'activité motrice, une augmentation de la fréquence cardiaque et de la respiration, et une augmentation de la pression artérielle..
Les tentatives sont également violentes, impétueuses, en 1 à 2 tentatives, le fœtus est né et après la naissance..
Il convient de mentionner que de fortes contractions peuvent indiquer non seulement une activité de travail excessivement forte, mais également une activité de travail désordonnée, dans laquelle, malgré l'intensité des contractions, le col de l'utérus reste fermé dans une zone ou une autre.
Le travail rapide chez les femmes multipares peut se terminer même en quelques minutes. Ils trouvent souvent une femme dans un environnement inadapté, par exemple dans les transports ou dans un autre lieu public, d'où la forte probabilité d'infection et d'autres conséquences de ne pas être prodigués pendant les soins médicaux..

COMPLICATIONS POSSIBLES

Un travail rapide peut avoir lieu sans conséquences, mais les complications pour le fœtus et la mère ne sont pas exclues.
Une activité de travail excessive menace la mère du risque de décollement placentaire avant la naissance du bébé. Cela est dû au fait que les muscles de l'utérus sont presque constamment en état de contraction, les vaisseaux utéro-placentaires sont pincés, la circulation sanguine entre l'utérus et le placenta est altérée. Si vous ne fournissez pas d'assistance médicale à une femme à temps (et dans ce cas, le décompte passe en secondes), les saignements peuvent entraîner de graves conséquences. Si en même temps du sang s'accumule entre la partie exfoliée du placenta et l'utérus, l'utérus se remplit de sang provenant constamment de la zone du détachement, les muscles de l'utérus sont "imbibés" de ce sang et perdent leur capacité à se contracter, ce qui ne permet pas d'arrêter le saignement. De telles situations sont lourdes de l'ablation de l'utérus. Pour un bébé, un décollement placentaire prématuré peut menacer d'hypoxie aiguë (manque d'oxygène).
Avec une avance rapide dans le canal génital, la tête du fœtus n'a pas le temps de se configurer - elle rétrécit du fait que les os du crâne dans la zone des coutures et des fontanelles (articulations molles) se retrouvent, comme des bardeaux. Normalement, les sutures et fontanelles du bébé sont fermées avec du tissu conjonctif, ce qui permet à la tête du bébé de s'adapter pour passer à travers les os pelviens de la mère. Lors d'un travail rapide ou rapide, la tête du fœtus est soumise à une compression rapide et forte, ce qui peut entraîner sa blessure et une hémorragie intracrânienne, ce qui peut à son tour entraîner diverses conséquences négatives: de la parésie et de la paralysie réversibles à la mort du fœtus..
La progression rapide de l'enfant dans le canal génital provoque souvent des blessures assez graves du canal génital: ruptures profondes du col de l'utérus, du vagin, du périnée.
La vidange rapide de l'utérus peut entraîner une mauvaise contraction de ses muscles après l'accouchement, ce qui peut provoquer des saignements post-partum.

TACTIQUES DE NAISSANCE RAPIDE

Dans le cas où, lorsqu'une femme enceinte est entrée à la maternité, la dilatation cervicale était faible (2-3 cm), le travail se développait très rapidement et en 2-3 heures le col était complètement dilaté, l'accouchement était effectué en position couchée sur le côté. Dans ce cas, des médicaments et des agents sont utilisés pour détendre les muscles de l'utérus et ralentir le travail. Dans les cas où le travail rapide est causé par l'administration de médicaments qui stimulent le travail, l'administration de ces médicaments est immédiatement arrêtée..
Avec une activité de travail excessivement forte, une surveillance cardiosurveillance constante de l'état du bébé est effectuée (à l'aide d'un appareil spécial, le rythme cardiaque fœtal est enregistré). Pour ce faire, un capteur est fixé à l'abdomen de la femme en travail et le nombre de battements cardiaques fœtaux changeant chaque seconde est reflété sur l'écran de l'appareil. Certains de ces appareils vous permettent de contrôler non seulement l'activité cardiaque du fœtus, mais également la force des contractions utérines. La cardiotocographie est utilisée comme méthode de diagnostic supplémentaire avec l'échographie et l'examen Doppler au troisième trimestre de la grossesse. Après l'accouchement, un examen approfondi du canal génital est effectué pour diagnostiquer les lésions traumatiques et leur correction en temps opportun. En présence de ruptures profondes et étendues, l'opération d'examen et de restauration du canal de naissance est réalisée dans le contexte d'une anesthésie générale, une anesthésie intraveineuse est souvent utilisée.
Compte tenu de la possibilité de complications pour la mère et le fœtus, la question se pose de la rationalité de l'accouchement par voie naturelle. Mais même en présence de certains facteurs prédisposants énumérés ci-dessus, il est impossible de dire avec certitude si l'accouchement se déroulera avec un travail excessivement intense. Les indications absolues pour l'accouchement chirurgical sont le détachement prématuré du placenta normalement localisé et les saignements causés par cette affection, ainsi que l'hypoxie fœtale aiguë (la présence de cette complication est déterminée par une modification du nombre de battements cardiaques fœtaux).

LA PRÉVENTION

L'identification précoce des facteurs prédisposants joue un rôle important dans la prévention d'un travail rapide. Si la femme enceinte présente des facteurs de risque, surtout si la deuxième naissance arrive et que la première a été rapide, il est préférable de se rendre à l'hôpital avant la date prévue de l'accouchement. Les femmes à risque de développer des anomalies du travail, en particulier un travail excessivement fort, devraient effectuer une préparation psychoprophylactique à l'accouchement en utilisant des techniques d'auto-entraînement, en s'entraînant aux techniques de relaxation musculaire et en contrôlant le tonus des muscles utérins. Il est important pour une femme enceinte d'être dans un état de confort psycho-émotionnel, d'être convaincue du succès de l'accouchement. Un régime quotidien et un régime alimentaire rationnels jouent un rôle important. Pendant la grossesse, il est conseillé de fréquenter une école pour femmes enceintes, où la future mère sera familiarisée avec la physiologie de l'acte de travail, apprise à se comporter correctement pendant l'accouchement, afin d'utiliser rationnellement son potentiel physique pour un accouchement réussi. Si les futurs parents ont des inquiétudes quant à la naissance à venir (par exemple, en raison de l'expérience passée), ils peuvent consulter un psychologue à l'école pour femmes enceintes. Tout cela ensemble créera un arrière-plan psycho-émotionnel positif et la future mère se sentira plus confiante..
Des médicaments pour la prévention d'un travail excessivement fort pendant la grossesse, des médicaments antispasmodiques (relaxant les muscles de l'utérus) sont utilisés, tels que le no-shpa, ainsi que des médicaments qui améliorent la circulation sanguine utéro-placentaire (trental, curantil). La prophylaxie médicamenteuse est effectuée jusqu'à l'accouchement uniquement pour les femmes qui présentent un risque de développer une pathologie de l'activité contractile utérine.

Travail rapide

De nombreuses femmes enceintes, quelque part dans leur cœur, aimeraient voir l'accouchement le plus rapidement possible. La peur de la douleur prévaut sur la plupart des femmes enceintes, alors ce n'est pas grave. Ici, vous devez vous installer correctement et comprendre que toute douleur à l'accouchement est compatible avec la vie, de plus, elle est nécessaire à leur évolution physiologique. Tout dépend de votre compréhension et de votre volonté d'aider votre enfant à surmonter ce chemin le plus facilement possible..

Normalement, l'ensemble du processus de travail prend en moyenne 10 heures (généralement moins pour les multipares). D'accord, pas tellement, étant donné la récompense qui attend à la fin. Cependant, il arrive souvent que tout se passe beaucoup plus vite. Pour en être heureux ou avoir peur?

Pourquoi l'accouchement rapide est dangereux?

Les naissances qui durent 6 heures ou moins sont dites rapides et 4 heures ou moins sont appelées rapides. Dans les multipares, ces limites sont réduites de 2 heures supplémentaires: c'est-à-dire que le travail rapide prend moins de 4 heures et le travail rapide - moins de 2. Les médecins appellent cet accouchement pathologique et devraient essayer de ralentir le processus en cas d'évolution rapide, car il menace la mère et l'enfant un certain danger.

Ce n'est pas pour rien que la nature prévoit qu'un enfant ne naît pas en un instant. C'est beaucoup de stress pour le bébé et il doit se préparer à la première respiration. Le plus grand obstacle sur le chemin de ce monde est les os pelviens durs, à travers lesquels la petite tête, puis le corps, doivent se serrer sans dommage. Le bébé se déplace le long du canal génital avec des mouvements vers l'avant: deux devant - un derrière. Les os mous du crâne sont pliés, «essayant» de passer les obstacles sans se blesser. Dans le cas d'un flux rapide de main-d'œuvre, il n'y a pas de temps pour une telle prudence. Par conséquent, le plus grand danger probable est le traumatisme crânien possible du nouveau-né..

Ce n'est pas beaucoup plus facile pour une femme en travail: dans le travail normal, les os pelviens et les tissus musculaires se dilatent progressivement, en cas de travail rapide, il y a un risque élevé de déchirures et de fissures sévères.

De plus, l'enfant peut éprouver un manque d'oxygène, qui se termine parfois tragiquement. Cela se produit lorsqu'un placenta normalement situé part prématurément, à la suite de quoi l'apport de substances vitales au fœtus s'arrête prématurément. Des saignements intra-utérins se produisent (ce qui, en général, est assez dangereux pour une femme). Des saignements prolongés sont également possibles pendant la période post-partum.

Ce que les médecins devraient faire?

Il est très important d'arriver à l'hôpital à l'heure. Ici, le personnel médical formé doit agir rapidement et en douceur - plus calmement que seul. S'il est établi que l'accouchement se déroule en fait rapidement, le traitement est un peu interrompu, en essayant de s'assurer que le cours des événements est proche du cours naturel..

Dans ce cas, l'enfant est constamment surveillé (surveillance cardiaque). Le plus souvent, une femme se voit proposer de prendre une position allongée sur le côté. C'est juste idéal si la femme en travail est formée aux techniques de respiration appropriées pour aider à arrêter de pousser et aux techniques de relaxation psychologique et musculaire..

Mais parfois, il devient nécessaire de pratiquer une césarienne. Une indication absolue pour un accouchement chirurgical au cours du processus rapide est le détachement prématuré du placenta normalement situé, le saignement intra-utérin causé par cette affection, l'hypoxie fœtale.

Harbingers: Signes importants d'un travail imminent

Le corps de la femme est conçu de telle manière qu'il est en principe impossible de manquer le début du travail. Une surveillance étroite de votre propre état permettra à une femme de se préparer à l'avance. L'essentiel est d'écouter attentivement et d'entendre votre propre corps. Dans cet article, nous parlerons des signes de l’approche de l’accouchement, les soi-disant «précurseurs», qui suscitent très souvent de nombreuses interrogations tant pour les primipares que pour les femmes qui vont accoucher à nouveau..

Ce que c'est?

Bien avant le développement de la médecine, les femmes pouvaient distinguer entre autres des sensations particulières qui leur permettaient de comprendre que l'accouchement allait bientôt commencer. Pour les représentants de certains peuples, c'était un signe qui ordonnait de quitter le village, car les traditions ordonnaient d'accoucher loin de chez eux et de ne revenir que lorsque le bébé est né. D'autres femmes ont reçu pour instruction de chauffer les bains, de négocier avec la sage-femme, d'avertir leurs proches, de se rendre à l'église pour détecter les signes d'un accouchement imminent..

Les signes avant-coureurs sont une combinaison de symptômes qui indiquent directement ou indirectement que l'accouchement approche. Pour chaque femme, cet «ensemble» de sensations peut être différent, tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme de la femme enceinte.

Les messagers ne sont pas un terme médical, mais plutôt un terme populaire. Ils sont directs et objectifs, et ils sont subjectifs et indirects. Le premier groupe de symptômes comprend des signes qui ne peuvent être interprétés de deux manières, par exemple la préparation et la maturation du col de l'utérus. Le deuxième groupe de signes - symptômes remarqués par de nombreuses générations de femmes, qui n'ont pas toujours d'explication médicale et ne sont pas toujours directement liés à l'accouchement, mais nous permettent également de reconnaître le début de la préparation du corps féminin à la naissance d'un enfant.

Justification physiologique - Causes

Les "Harbingers" n'apparaissent pas comme ça, à partir de rien. Ils sont toujours dus à la restructuration globale qui a lieu dans le corps de la femme enceinte pendant la grossesse aux derniers stades. Le principe «externe reflète les œuvres internes». En d'autres termes, tous les changements internes qu'une femme ne réalise parfois même pas se manifestent d'une manière ou d'une autre à l'extérieur. Ce sont ces manifestations qui dictent la nature des «signes avant-coureurs» en tant que tels.

Les processus à l'intérieur du corps féminin se préparant à l'accouchement sont très complexes et à grande échelle. Tous, en tant que progrès et développement, mènent au début du travail - un acte de réflexe, non soumis aux efforts de la volonté. Pour que le travail commence, une préparation suffisante de l'utérus est nécessaire. L'organe reproducteur féminin, plus proche de l'accouchement, gagne en masse et en taille. L'appareil utérin nerveux-contractile commence à se préparer. À elles seules, les cellules du myomètre, dont se compose l'utérus, ne sont pas trop capables de se contracter. Mais avant d'accoucher, ils s'approvisionnent en une protéine spéciale, qu'ils produisent eux-mêmes: l'actomyosine. C'est lui qui va permettre aux cellules de se contracter, ce qui apparaîtra au niveau physique sous forme de contractions.

Le vieillissement du placenta, qui débute inévitablement après 34 à 35 semaines de gestation, atteint son apogée. Au cours des derniers jours de la grossesse, elle commence, avec la glande pituitaire, à produire l'hormone ocytocine, qui est nécessaire pour assurer la contractilité de l'utérus. L'équilibre des hormones dans le corps d'une femme change. La progestérone devient moins, les œstrogènes et l'ocytocine - plus, ce qui affectera certainement le fonctionnement du système nerveux.

Quelques semaines avant l'accouchement, l'organe reproducteur féminin se débarrasse de la partie excédentaire des fibres nerveuses. Ce mécanisme est fourni par la nature pour réduire la douleur. Le système nerveux central se prépare également - l'excitabilité du cerveau diminue et la colonne vertébrale - augmente. Les récepteurs myométriaux deviennent extrêmement sensibles à l'ocytocine.

Au niveau énergétique, il y a une accumulation de glycogène, de composés phosphorés, d'électrolytes. Certains produits métaboliques d'un bébé mûr déclenchent également les processus de préparation à la naissance dans son corps..

Les changements préparatoires couvrent tous les systèmes du corps féminin. C'est pourquoi l'apparition de certains marqueurs de symptômes est justifiée et a des explications physiologiques. Personne ne peut prédire comment le corps féminin devrait répondre aux processus cellulaires et humoraux internes. C'est pourquoi les signes chez deux femmes enceintes qui ont le même âge gestationnel peuvent différer..

Première et deuxième naissance - différences fondamentales

Plus que d'autres, les femmes sur le point de donner naissance à leur premier enfant s'inquiètent de la gravité des signes indiquant l'approche de l'accouchement. Cette préoccupation découle d'un manque d'expérience générique. Il est à noter que pour la première fois les femmes enceintes, des «signes avant-coureurs» peuvent apparaître plus tôt que celles qui accouchent à nouveau. Tous les processus de préparation à l'accouchement chez une femme primipare se déroulent plus lentement en raison du fait que les tissus de l'utérus sont plus serrés et moins élastiques;.

Lors de la deuxième grossesse, lors de la troisième ou quatrième naissance, la femme enceinte est toujours plus calme et plus équilibrée. Elle connaît déjà la procédure, elle connaît les caractéristiques de son corps et sait déjà l'écouter. La période précédant l'accouchement chez ces femmes enceintes dure plus uniformément, avec des marqueurs plus petits. Les personnes multipares savent distinguer les symptômes de l'approche du travail de la masse des autres sensations pour lesquelles le troisième trimestre est si riche..

Le tissu musculaire de l'utérus, le col de l'utérus est moins élastique, plus étiré, élastique, de sorte que la préparation physiologique se déroule moins sensiblement et plus rapidement. Par conséquent, les signes d'approche du travail doivent être attendus plus tard que lors de la première grossesse. Les sentiments ont une couleur émotionnelle moindre et sont donc parfois presque impossibles à distinguer. Cela peut expliquer les situations où les femmes affirment ne pas avoir ressenti de «présage».

Après l'apparition des symptômes de l'approche du travail au cours de la première grossesse, cela peut prendre jusqu'à un mois avant le début du travail. Avec une grossesse répétée, les signes peuvent apparaître juste une semaine ou quelques jours avant le développement du travail réflexe, et parfois des signes apparaissent en quelques heures seulement ou avec le début des contractions.

L'accouchement lui-même diffère également en fonction de l'expérience de la naissance. Chez les premiers-nés, toutes les étapes durent plus longtemps. Chez les mères expérimentées, le corps dans son ensemble, et le canal génital en particulier, sont mieux préparés pour la naissance d'un bébé et, par conséquent, les périodes d'accouchement sont considérablement réduites.

Quand commencer et quand s'attendre?

Cette question est l'une des plus importantes pour les femmes. Ils recherchent une réponse sur Internet et dans des conversations avec d'autres femmes enceintes et auprès du médecin traitant, mais ils ne la reçoivent pas. Il n'y a pas de norme unique pour commencer la préparation prénatale. Quand il se manifeste, cela dépend de nombreux facteurs, qui sont pour la plupart purement individuels.

En moyenne (à tel point que cela ne vaut pas la peine d'être essayé dans ces conditions), chez les femmes primipares, les premiers «signes avant-coureurs» peuvent apparaître à 35-36 ou 36-37 semaines de grossesse. En multipare - plus tard. Le plus tôt - à 38 semaines, mais le plus souvent à 39-40 semaines. Ces deux signes et d'autres peuvent ne pas apparaître du tout, et une femme doit également être prête à cela, car dans ce domaine, tout dépend de la sensibilité individuelle..

La deuxième question non moins importante est celle de savoir combien après les précurseurs l'activité de travail à part entière commencera. Les statistiques indiquent que pas plus de 5% des bébés naissent dans le PDD (jour de naissance estimé). Lors de la première naissance, une femme peut amener une grossesse et jusqu'à 42 semaines, elle ne sera pas considérée comme reportée. Le plus grand nombre de bébés préfèrent naître entre 39 et 40 semaines, c'est-à-dire quelques jours avant le TED. Ainsi, de l'apparition des symptômes - marqueurs de la préparation au début de l'accouchement lors de la première grossesse, cela peut prendre de 3-4 à 2 semaines (les données, encore une fois, sont assez moyennes).

Au cours de la deuxième grossesse ou des suivantes, de l'apparition de «précurseurs» au développement du travail peut prendre une semaine, voire plusieurs heures. Selon les statistiques, jusqu'à 70% des deuxième, troisième et suivants enfants de la famille sont nés entre 38 et 39 semaines. Jusqu'à 40 à 41 semaines, pas plus de 2% des bébés multipares portent leur bébé. Un bébé sur dix, qui doit devenir le deuxième ou le troisième d'une famille, apparaît avant 38 semaines. Le reste des bébés, comme les primipares, préfèrent 39 à 40 semaines.

L'absence de «précurseurs» évidents et discernables ne doit pas induire en erreur - le travail n'est pas retardé. L'apparition précoce de signes indiquant que l'accouchement approche devrait alerter une femme, surtout si elle fait partie des multipares - il est possible qu'il y ait des signes avant-coureurs d'une naissance prématurée. L'apparition précoce est considérée comme l'apparition des symptômes avant 36 semaines chez les multipares et jusqu'à 34 semaines lors du premier travail.

Dans tous les cas, l'apparition de deux ou plusieurs signes signifie que la naissance d'un bébé est proche. Il est temps d'avoir le temps de terminer tout ce qui a été reporté à plus tard, d'acheter tout ce dont vous avez besoin pour le bébé, de choisir une maternité et de signer une carte d'échange, si cela n'a pas été fait auparavant, de récupérer un sac avec des choses à la maternité et de vous connecter mentalement pour un accouchement facile et positif.

Symptômes courants

Les futures mères particulièrement impressionnables peuvent «inventer» des signes pour elles-mêmes. Par conséquent, vous devez savoir exactement quels symptômes peuvent indiquer à une future femme en travail qu'il est temps de se préparer et lesquels n'apparaissent que lorsque des problèmes de santé apparaissent. Dans les derniers stades, la grossesse peut également être compliquée, car le corps féminin est soumis à un stress important.

Prolapsus abdominal

Ce signe est considéré comme assez fiable, il est l'un des premiers à se manifester. À la fin de la grossesse, le gros utérus occupe presque tout l'espace de la cavité abdominale, violant les revendications territoriales d'autres organes internes, leur travail. Mais un jour, cela devient nettement plus facile - la femme peut à nouveau respirer profondément, les côtes cessent de faire mal et de faire mal. Cela signifie que le ventre est tombé.

Au niveau physiologique, ce qui suit se produit: sous l'influence de facteurs inconnus, l'enfant commence à prendre la position la plus appropriée pour le «départ» - il s'enfonce le plus bas possible dans la cavité utérine et appuie sa tête aussi fermement que possible sur le pharynx interne. Immédiatement, dès qu'après la période de contractions, le cou s'ouvre, le bébé pourra commencer son mouvement le long du canal génital vers une vie nouvelle et intéressante parmi nous.

En raison du changement de position du corps des miettes, l'utérus est quelque peu étiré, il devient plus ovale. Le ventre, et c'est dans la plupart des cas assez évident pour les autres, semble plus petit qu'il y a même une semaine.

Le diaphragme est libéré - la respiration de la femme est à nouveau rétablie et l'essoufflement diminue. Il n'y a plus de pression sur l'estomac, donc les brûlures d'estomac disparaissent pratiquement. Mais la pression sur les os pelviens, sur la vessie et les intestins augmente. À cet égard, chez une femme, après avoir abaissé l'abdomen, le périnée commence à faire très mal, l'articulation pubienne, s'il y avait une symphysite, ses manifestations s'intensifient. La démarche change - la pression sur les os du bassin rend une femme très maladroite et drôle, elle se dandine des pieds aux pieds, comme un canard. Il y a une douleur tiraillante et cassante dans le bas du dos.

La femme commence à se rendre aux toilettes plus souvent pour peu de besoins, car la tête du bébé appuie sur la vessie. Dans certains cas, l'incontinence urinaire physiologique commence - le contenu de la vessie fuit lors de la toux, du rire et des mouvements brusques. La constipation peut s'aggraver ou une autre «crise» peut apparaître - selles molles dues à une pression sur les intestins.

Chez les femmes primipares, le prolapsus abdominal survient le plus souvent 2 à 3 semaines avant l'accouchement, chez celles qui accouchent à nouveau - soit 1 à 3 jours, soit quelques heures avant l'accouchement, ou déjà au début de la première période latente de travail..

Il convient de noter que toutes les femmes qui se préparent à l'accouchement n'ont pas un ventre bas. Ainsi, pour les femmes enceintes qui portent deux ou trois enfants à la fois, le prolapsus est physiquement presque impossible, ou il est si indiscernable qu'une femme ne ressentira certainement pas la différence.

La position du fœtus dans l'utérus, si elle est différente de la tête (c'est-à-dire que le bébé est assis ou couché à travers la cavité de l'organe reproducteur), empêchera également le prolapsus abdominal. Une autre raison courante de l'absence totale d'un tel marqueur de l'approche du travail est le polyhydramnios..

Perte de poids

Peu de temps avant d'accoucher, une femme perd du poids. Cette fonctionnalité a été remarquée il y a longtemps. La perte moyenne est de 1 à 3 kilogrammes. Avec ce que cela est lié, il n'est pas difficile de le deviner. Premièrement, des changements hormonaux ont lieu. Il y a moins de progestérone, et c'est lui qui était responsable des réserves de nutriments et de liquides pour l'avenir pendant toute la durée de la grossesse, puisque son rôle est de préserver la grossesse et de nourrir le bébé. Avec une diminution des taux de progestérone, un excès de liquide commence à être excrété des tissus, ce qui contribue à la perte de poids.

Dans les derniers stades, il est physiologiquement nécessaire de réduire la quantité de liquide amniotique. L'enfant grandit, il prend activement du poids tous les jours en fin de grossesse, si le volume de liquide amniotique reste inchangé, l'utérus éclatera simplement. Réduire la quantité d'eau vous permet d'équilibrer la pression intra-utérine. Leur réduction affecte également le poids de la femme enceinte..

Presque toujours, avant l'accouchement, le corps d'une femme est nettoyé de tout ce qui est superflu et inutile pour entrer dans une période cruciale. Par conséquent, les femmes commencent souvent à se plaindre de selles molles. Quelques jours avant la naissance du bébé, le corps de la mère fait tout pour que rien n'interfère avec l'utérus, y compris les intestins débordant de matières fécales..

Une femme ressent très bien la perte de poids. Elle va un peu mieux. Mais le poids corporel peut ne pas changer ou augmenter. Il peut rester inchangé chez les femmes atteintes de prééclampsie sévère, pendant la grossesse avec des jumeaux ou des triplés, avec des pathologies des reins et du système urinaire.

Si la nausée commence, la diarrhée apparaît, une femme doit absolument en informer son médecin. Pas nécessairement, ce symptôme désagréable signifiera l'approche du travail..

Cela peut être à la fois une intoxication alimentaire et une infection intestinale, et donc seul un spécialiste peut reconnaître ce qui se passe réellement. Les vomissements et la diarrhée sont tous deux très dangereux, car ils entraînent une déshydratation..

Décharge et bouchon muqueux

À mesure que le corps de la femme s'approche de l'état de préparation avant l'accouchement, la nature de la décharge des organes génitaux change. Une diminution de la progestérone rend la décharge plus abondante et plus mince en consistance. Mais le principal signe fiable qui vous permet d'évaluer la préparation à l'accouchement et de déterminer leur approche précoce est la libération du soi-disant bouchon muqueux.

C'est un caillot de mucus épais et gélatineux. Immédiatement après la conception du bébé, le canal cervical à l'intérieur du col de l'utérus est étroitement fermé par une accumulation de ce mucus, d'où son nom - le liège. La tâche de ce bouchon est de protéger la nouvelle vie qui se développe dans la cavité utérine contre une éventuelle entrée non autorisée de bactéries, virus, organismes fongiques..

Lorsque le corps commence à se préparer à l'accouchement, le col de l'utérus devient plus court d'environ un centimètre et demi, le muscle rond se ramollit progressivement. En conséquence, les parois du canal cervical commencent à se dilater progressivement. Un jour, le liège perd sa capacité physique à rester à l'intérieur du canal et il sort par le tractus génital..

La décharge peut être complète, dans laquelle un gros caillot sort immédiatement, ou elle peut être lente, progressive, dans laquelle des fragments ressemblant à de la gelée seront trouvés dans la décharge. Le bouchon semble assez reconnaissable - c'est un caillot de teinte laiteuse, beige ou jaunâtre avec ou sans traces de sang.

Lors de la première grossesse, le bouchon se détache généralement 5 à 6 jours avant l'accouchement. Avant les accouchements répétés, ce symptôme se fait sentir le plus souvent en un ou deux jours. Il n'est pas considéré comme quelque chose d'extraordinaire si le bouchon laisse sa place légitime déjà en cours d'accouchement.

Ce "signe avant-coureur" est considéré comme assez informatif, mais l'autodiagnostic peut être difficile. Par exemple, une femme peut ne pas remarquer qu'un bouchon se détache pendant les rapports sexuels, en se baignant sous la douche ou en allant à la selle. Ces difficultés surviennent le plus souvent lors d'un travail répétitif, car leur canal cervical se dilate plus rapidement. Les primipares remarquent le plus souvent le passage du bouchon, car dans plus de 60% des cas il s'écarte progressivement.

Après la disparition du bouchon muqueux ou le début de sa libération progressive, vous devez non seulement vous préparer à l'accouchement et à l'hospitalisation, mais également vous rappeler que le bébé à l'intérieur de l'utérus est sans défense - il est possible que des virus et des bactéries, une flore opportuniste, puissent pénétrer dans la cavité utérine par un canal cervical vaguement fermé vit en grand nombre dans les intestins.

Vous ne pouvez pas laver de l'anus au pubis, les mouvements doivent être exclusivement inversés. Vous ne pouvez pas prendre de bain pour exclure la pénétration d'un agent infectieux dans l'utérus de l'eau du robinet, et il n'est pas non plus recommandé d'avoir des relations sexuelles.

Préparation des seins

De nombreuses femmes enceintes remarquent que leurs seins commencent à faire mal quelques semaines avant l'accouchement. Plus précisément, certaines sensations douloureuses chez une femme enceinte sont présentes tout au long de la période gestationnelle, juste avant l'accouchement elles s'intensifient.

Les glandes mammaires semblent enflées, grandes, gonflées, avec un maillage veineux bleu prononcé et une aréole élargie. Avant d'accoucher, les femmes primipares commencent souvent à excréter du colostrum - une substance épaisse spéciale qui n'est pas encore le signe de l'arrivée du lait. L'excrétion du colostrum indique que la préparation des glandes mammaires est également entrée dans sa phase finale..

Les femmes multipares ont généralement une relation particulière avec le colostrum. Après l'allaitement du premier enfant, les conduits des glandes sont plus larges que ceux des primipares, les lobules supplémentaires se développent plus rapidement, et par conséquent, la libération de liquide nutritif par les mamelons peut commencer presque au premier trimestre et se poursuivre pendant toute la période de gestation. Par conséquent, pour les multipares, ce "signe avant-coureur" n'est pas considéré comme trop informatif.

Après l'apparition du colostrum, une femme ne doit pas le presser. Une attention particulière doit être portée à l'hygiène des seins. Si vous ignorez ses exigences, il est possible que l'infection pénètre dans les canaux galactophores, car le colostrum est un environnement nutritif et favorable à la reproduction des bactéries. Vous devez laver votre poitrine au moins deux fois par jour avec de l'eau tiède. Si les mamelons font mal, il est préférable de garder l'eau fraîche - cela aidera à réduire l'inconfort. Il est recommandé de porter un soutien-gorge spécial qui soutiendra les seins lourds.

Si le colostrum s'écoule de manière intensive et en grande quantité, vous pouvez utiliser des sous-vêtements pour allaiter - dans les bonnets d'un tel soutien-gorge, il y a des «poches» spécialement prévues, dans lesquelles vous pouvez insérer des tampons absorbants jetables.

Cela n'a aucun sens de considérer ce «précurseur» séparément en raison de sa grande subjectivité. Mais en combinaison avec 2-3 autres symptômes, il pourrait bien suggérer que l'accouchement est imminent..

L'instinct de nidification

Un «signe avant-coureur» très douteux qui a été vu depuis des temps immémoriaux. Un syndrome ou instinct de nidification est un état psychologique particulier dans lequel la future mère devient littéralement obsédée par la propreté et l'ordre dans sa maison, elle est prête à pratiquer la beauté chez elle toute la journée, et pratiquement sans se sentir fatiguée et lourde..

Un instinct similaire, qui «s'allume» peu de temps avant la naissance de la progéniture, est caractéristique des femelles de nombreux mammifères. Et chez certains amphibiens et oiseaux, la responsabilité de créer des conditions confortables pour la femelle et la progéniture incombe au mâle..

Les hommes humains sont indifférents à la disposition des locaux avant la naissance d'un enfant, pour le moins dire. Mais chez les femmes, un ancien instinct se réveille assez souvent, dont la tâche est de créer les conditions les plus confortables pour la croissance et le développement des sans défense après la naissance de la progéniture..

On pense que la manifestation d'un tel instinct améliore sensiblement l'état psychologique et émotionnel de la future femme en travail - pour les tâches ménagères et l'aménagement de la crèche pour le bébé tant attendu, le temps passe vite et il ne reste plus de temps pour les inquiétudes, l'anxiété et les peurs..

Changements de comportement de l'enfant

L'activité motrice du bébé avant l'accouchement diminue. Habituellement, même les bébés très mobiles et actifs se calment et se calment environ 4 à 5 jours avant leur naissance. Les mouvements deviennent difficiles pour le petit homme, car il n'y a presque pas d'espace libre dans l'utérus.

De plus, les scientifiques suggèrent que l'enfant commence à gagner en force et à accumuler de l'énergie à l'avance, car pour lui, le passage par le canal génital est également un test important et sérieux qui nécessitera une force maximale..

Lors de l'évaluation du comportement d'un bébé, il est important pour une femme de ne pas manquer les moments qui indiquent une pathologie possible et ne sont pas le signe de l'approche du travail. Alors, tu devrais continuer à compter les mouvements.

Si dans 12 heures 10 épisodes d'activité ne sont pas typés, il est impératif de consulter un médecin, il est possible que l'état du bébé nécessite un accouchement ou un traitement précoce.

Changements d'humeur et d'état psychologique

Quelques jours avant l'accouchement, selon les critiques de femmes en travail, l'humeur change de manière presque incontrôlable. Une femme peut être drôle et positive, mais après une demi-heure, elle se sentira malheureuse et ressentira une anxiété sévère. Le sommeil nocturne est perturbé - la femme enceinte est tourmentée par l'insomnie. De tels changements dans le fond émotionnel sont dus à des changements hormonaux, qui ont été mentionnés ci-dessus..

Les problèmes de sommeil ont des conditions préalables supplémentaires - il est difficile de trouver une position dans laquelle il serait pratique de s'endormir et de ne pas se réveiller, car l'utérus est grand et appuie fortement sur les os pelviens.

Peu importe la difficulté, vous devez dormir suffisamment et mettre de l'ordre à tout prix. Pour l'accouchement, une femme a besoin de beaucoup de force et d'énergie, la pression artérielle doit être stable. Par conséquent, il est impératif de demander au médecin de vous prescrire des sédatifs légers à base de plantes, ainsi que de marcher dans les airs avant de vous coucher et de bien ventiler la chambre..

Maturation du col de l'utérus

C'est le signe le plus fiable du début du travail. C'est juste à la maison, il est impossible d'évaluer par vous-même comment le col de l'utérus s'est préparé au début du travail. Besoin d'un examen par un obstétricien-gynécologue.

Le cou mature est raccourci à 1-1,5 cm, il est assez doux et ses contours sont quelque peu «flous». Elle se prépare donc à la divulgation ultérieure, qui commence par la première contraction du travail..

Parfois, lorsque le col de l'utérus mûrit, les femmes ressentent des picotements à l'intérieur, les écoulements du tractus génital deviennent plus abondants. Si 39 à 40 semaines de grossesse conviennent et que le col de l'utérus est immature et qu'il n'y a aucun signe de début de maturation, il est recommandé à la femme d'être hospitalisée dans un hôpital où le col de l'utérus est préparé pour l'accouchement en utilisant divers médicaments et techniques médicales.

Changer la nature des fausses contractions

Toutes les femmes n'ont pas de fausses contractions pendant la grossesse. Mais ceux qui savent de première main ce que sont les contractions d'entraînement peuvent remarquer une semaine avant l'accouchement que les tensions à court terme des parois utérines ont augmenté. Si pendant toute la période une femme n'a rien vécu de tel, alors 7 à 10 jours avant l'accouchement, les contractions préparatoires peuvent commencer pour la première fois.

On ressent une sensation de lourdeur dans l'abdomen, l'utérus se serre, devient comme une pierre, puis la tension diminue. Surmonter les éventuelles sensations inconfortables est assez simple - vous pouvez prendre une douche, boire un médicament antispasmodique, marcher, changer de position, respirer profondément et de manière mesurée, comme enseigné dans les cours pour les femmes enceintes.

Lorsque les douleurs du travail commencent, tous ces conseils n'auront aucun effet, car ils seront répétés à intervalles réguliers et s'intensifieront avec le temps..

Autres symptômes

Les précurseurs prénataux peuvent être multiformes. Selon les critiques de femmes, certaines ont de la fièvre quelques jours avant l'accouchement, alors qu'aucun signe d'ARVI ou d'une autre maladie n'apparaîtra. Pour certains, l'appétit augmente, tandis que pour certains, au contraire, il disparaît. Selon les critiques, des démangeaisons peuvent même apparaître sur les nerfs..

Quoi qu'il en soit, deux événements peuvent être considérés comme des signes fiables de l'accouchement: l'écoulement d'eau et le début des douleurs du travail. Dans le premier cas, une femme doit se rendre immédiatement à l'hôpital. Dans la seconde, vous pouvez rester à la maison jusqu'à ce que l'intervalle entre les contractions soit réduit à 5-10 minutes pour les nullipares et 10-15 minutes pour les multipares. À ce stade, vous devez appeler une ambulance et vous rendre à l'institution obstétricale.

Pour savoir comment comprendre que le travail a commencé et déterminer les contractions, voir la vidéo suivante.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Quels sédatifs conviennent aux bébés?

Analyses


Les enfants agités prennent beaucoup d'énergie de la part des mamans, des papas et même des grands-mères qui sont impliquées dans l'éducation. Lorsqu'ils essaient de trouver un sédatif pour les bébés, les parents veulent non seulement obtenir un remède efficace, mais aussi sûr.

Le poisson séché est-il bon pour vous?

Analyses

Presque personne dans notre pays n'a besoin d'expliquer ce qu'est le poisson séché..Vobla et capelan, bélier et sabre, dorade et dorade sont depuis longtemps devenus un attribut indispensable des rassemblements sportifs devant l'écran de télévision et des fêtes conviviales avec la dégustation constante d'une boisson parfumée enivrante.

Massage pour l'hypertonicité

Conception

Le massage pour l'hypertonicité musculaire chez les nourrissons aide à détendre les tissus musculaires, à soulager les tensions et à améliorer les fonctions extenseurs. Il est recommandé pour les anomalies physiologiques et pathologiques.

Pourquoi le lait est comme l'eau: est-il nécessaire d'augmenter la teneur en matières grasses

Accouchement

De nombreuses mères qui allaitent pensent que le bébé souffre de malnutrition lorsqu'il reçoit du lait liquide.