Principal / Nutrition

Traitement de la cystite pendant la grossesse

La grossesse est associée à de nombreuses femmes non seulement de bons souvenirs, mais aussi des problèmes. Fondamentalement, cela concerne toutes sortes de plaies différentes, qui s'accrochent de temps en temps au moment le plus inopportun. Prenez la cystite. Les statistiques indiquent qu'une femme sur dix apprend la cystite «sur elle-même» pendant la grossesse. C'est une chose si la femme enceinte souffrait de cette maladie bien avant la grossesse, car, très probablement, elle avait déjà appris à la traiter, et avant de tomber enceinte, elle a subi un autre traitement (pour la cystite chronique), et si la maladie est apparue pendant la période d '« dispositions ", la mère" endurcie "ne panique pas, mais se tourne immédiatement vers un spécialiste expérimenté et prend avec lui les mesures appropriées.

Mais qu'en est-il d'une femme qui seulement maintenant, quand une nouvelle vie est en train de naître dans son estomac, a soudainement appris quelles douleurs lors de la miction, envie fréquente d'aller «à petits pas», crampes et douleurs dans le bas-ventre? Naturellement, la première chose est la panique: qu'arrivera-t-il à l'enfant? Pourquoi tout cela est-il arrivé? Est-ce vraiment la même terrible cystite? Et comment le guérir pour ne pas nuire à l'enfant?

La dernière question est peut-être la plus sérieuse, car tout traitement pendant la grossesse comporte des dangers considérables. Cela s'applique également à la cystite, car cette maladie est traitée avec des antibiotiques et chaque femme connaît leur utilisation pendant la grossesse. La cystite est une inflammation des parois de la vessie causée soit par des microorganismes pathogènes (E. coli, streptocoques, staphylocoques, chlamydia, ureaplasma, Trichomonas, mycoplasmes), soit provoquée par d'autres conditions (affaiblissement du système immunitaire, surmenage et hypothermie, et dysbiose de la vaginose). drogues). C'est pourquoi le traitement de la cystite vise à éliminer la cause qui l'a provoquée et, naturellement, à éliminer les symptômes désagréables de cette maladie..

Le plus souvent, les femmes attrapent une cystite au début de la grossesse. En effet, pendant cette période, l'immunité est supprimée de sorte qu'un corps étranger, c'est-à-dire un embryon, n'est pas rejeté. Par conséquent, même la moindre hypothermie, le non-respect des règles d'hygiène, une rare vidange de la vessie et même un changement des conditions climatériques peuvent provoquer une cystite pendant la grossesse. Dès que vous avez les premiers symptômes, vous ne devez pas demander conseil aux «expérimentés», ainsi qu'aux grands-mères, voisins et autres «experts», quel type d'herbe à boire pour que tout s'arrête, car vous avez besoin de l'aide d'un professionnel, et même de quelques-uns avec un gynécologue et un urologue à la tête.

Immédiatement, nous notons: il peut y avoir trop de remèdes populaires pour la cystite dans l'arsenal de votre grand-mère. Ne prenez pas de risques, car vous êtes responsable non seulement de vous-même, mais surtout du petit trésor qui commence sa vie en vous. Après tout, personne ne sait comment votre «cerveau enceinte» réagira à l'amant de l'hiver, à la potentille, au sarrasin ou à la potentille. Si vous voulez toujours essayer (après tout, cela a aidé tout le monde!), Alors consultez d'abord votre médecin.

Quant au traitement «traditionnel» de la cystite pendant la grossesse, de graves problèmes peuvent survenir ici. Les antibiotiques qui traitent la cystite peuvent paralyser votre enfant. Et ceci, hélas, est vrai. Les effets nocifs de nombreux antibiotiques sur le fœtus en développement ont été prouvés par de nombreuses études. Mais il est également impossible de ne pas traiter la cystite afin d'éviter des complications graves qui nuiront également à l'enfant à naître. (Par exemple, la pyélonéphrite, qui peut se développer dans le contexte d'une cystite non traitée, est beaucoup plus dangereuse pour une femme enceinte et encore plus difficile à traiter).

La médecine moderne prend soin de la santé d'une femme enceinte et «améliore» constamment les médicaments antibactériens, les rendant plus inoffensifs pour l'enfant à naître, mais en même temps non moins efficaces pour traiter une plaie particulière. Pendant la grossesse, il est important de prendre un médicament qui agira exactement dans la vessie - le foyer de l'infection par la cystite. Parmi tous les antibiotiques possibles pour la cystite, les femmes enceintes sont autorisées à prendre Monural et, dans certains cas, les médecins prescrivent toujours Amoxiclav et Kanefron. Pour le traitement de la cystite, une seule dose de Monural est suffisante, et c'est un gros plus, surtout si une femme est dans une «position intéressante». Monural a peu d'effets secondaires et n'affecte pas le fœtus. Cependant, ne vous soignez pas et ne prenez aucun médicament strictement selon les directives de votre médecin. Quant à Amoxiclav, son utilisation pour le traitement de la cystite pendant la grossesse n'est pas toujours justifiée et pas toujours sûre. Canephron est prescrit pour la cystite pour soulager les spasmes. En outre, cette préparation à base de plantes a des effets antimicrobiens et diurétiques..

Assez souvent, des installations sont prescrites pour le traitement de la cystite chez une femme enceinte. La procédure est effectuée dans un hôpital et consiste en le fait que des composés antibactériens (rivanol, acide borique, nitrate d'argent, huiles médicinales) sont injectés directement dans le foyer de l'infection - la vessie - à travers un cathéter. Cependant, cette procédure est dangereuse dans les premiers stades de la grossesse et vous ne devez y recourir que selon les instructions d'un médecin et sous sa stricte surveillance..

Le fait que nous ayons nommé ces médicaments et procédures ne signifie pas du tout que nous les recommandons pour traiter la cystite. De plus, nous vous recommandons fortement de ne pas traiter vous-même la cystite! Ce qui est écrit dans la recette de votre petite amie enceinte ne devrait pas non plus être votre rendez-vous, car la cystite cystite est différente, comme la grossesse grossesse.

Si une cystite est suspectée à un stade précoce, il est tout à fait possible de s'en débarrasser en observant le repos au lit, un régime alimentaire (non épicé, frit, mariné et épicé) et un régime de boissons abondant. Et surtout: protégez-vous de l'hypothermie et des surtensions! Santé et grossesse facile!

Diagnostic de "cystite" chez une femme enceinte: quelle pilule prendre?

La grossesse est une condition particulière du corps féminin. Le système immunitaire de la femme s'affaiblit dans les premiers stades, ce qui permet d'activer les représentants de la flore pathogène. Pendant cette période, l'infection pénètre facilement dans la vessie, provoquant une cystite. Comment diagnostiquer et vous aider?

Pourquoi les femmes enceintes ont-elles une cystite?

Le petit bassin chez la femme contient la vessie, l'utérus et le rectum, qui ont une structure fixe et une certaine rigidité. La pression de l'utérus sur celui-ci n'entraîne pas de conséquences importantes. La vessie est plus douce, sa fonction est conçue pour modifier son volume, qui peut atteindre 500 ml. Lorsqu'il est rempli, les parois s'étirent, les récepteurs sont excités et il y a une envie d'uriner.

Avec l'élargissement de l'utérus dû à la grossesse, il y a peu de place pour la vessie. Le remplissage n'a pas lieu à plein volume, mais autant que possible. Par conséquent, la femme enceinte devrait aller aux toilettes plus souvent..

La cystite est une inflammation de la muqueuse de la vessie. Dans ce cas, tout le mur est irrité. Les récepteurs situés dans la couche musculaire sont excités au moindre remplissage, de faux désirs apparaissent. La vidange complète avec la cystite est difficile en raison d'une impulsion de douleur. L'urine résiduelle s'accumule. Il commence à collecter du pus et du mucus, le sable se dépose.

La cystite chez la femme survient lorsque plusieurs raisons sont combinées:

  • caractéristiques anatomiques du corps féminin;
  • infection;
  • stagnation de l'urine;
  • diminution de l'immunité.

L'anatomie du système urinaire féminin est caractérisée par le fait que l'urètre est large et court. Le diamètre est d'environ 4 mm, la longueur est de 3-4 cm.Cette caractéristique contribue à la pénétration active de l'infection ascendante. De plus, la proximité anatomique de l'anus et du vagin, là où se trouve sa propre microflore, compte. Souvent, avec la cystite, il y a un ensemencement avec E. coli ou une dysbiose avec le développement de micro-organismes pathogènes, de champignons.

Pendant la grossesse, on observe une légère diminution de l'immunité afin d'assurer la portance du fœtus en réduisant le risque de rejet. Un utérus hypertrophié comprime l'urètre et la vessie, ce qui provoque une stagnation de l'urine. Tous ces facteurs contribuent à la survenue fréquente de cystite chez les femmes enceintes..

Signes de la maladie. La pathologie est-elle dangereuse pour un enfant

Avec une gestation normale, une femme ne présente aucun symptôme pathologique. Les signes de grossesse (abdomen hypertrophié, seins gonflés, pigmentation) sont bien connus. Tout écart doit alerter la future mère..

Lorsque la cystite apparaît chez une femme enceinte, les plaintes suivantes se produisent:

  • urination fréquente;
  • crampes lors de la vidange;
  • douleurs tiraillantes dans la région sus-pubienne;
  • l'apparition de mucus et de sédiments dans l'urine, une diminution de sa transparence.

Si des symptômes d'inflammation de la vessie apparaissent, vous devriez consulter un médecin. Toute maladie qui survient pendant la grossesse peut avoir des effets négatifs sur le bébé.

Les conséquences de la cystite pour le fœtus peuvent être exprimées par l'effet toxique des produits de la réaction inflammatoire sur l'enfant. L'inflammation peut provoquer une hypertonicité de l'utérus, une fausse couche, une infection intra-utérine du fœtus.

Quelle est la difficulté de traiter les femmes enceintes

Le traitement des femmes enceintes doit toujours être effectué par un spécialiste, également en cas de cystite. Le problème est que l'enfant et la mère ont le même système circulatoire, se nourrissant par le cordon ombilical. Toutes les substances présentes dans le corps de la mère parviennent au fœtus. Pendant l'allaitement, les médicaments passent également dans le lait maternel et, afin de ne pas nourrir le bébé, les femmes refusent temporairement d'allaiter..


En pharmacologie, il existe une barrière placentaire. Il s'agit d'une fonction spéciale du siège pour enfant, qui consiste en l'admission sélective de diverses substances au fœtus. La plupart se présentent sous leur forme originale et seuls quelques-uns sont capables de se transformer et de devenir inoffensifs.

Pour un enfant, divers produits chimiques pénétrant dans le sang de la mère sont très dangereux, car pendant la période prénatale, la ponte d'organes et de tissus se produit. Il s'agit d'une division et d'une différenciation cellulaires constantes. Le moindre impact négatif pendant la grossesse peut provoquer un effet terratogène, entraînant la mort ou des déformations.

Le processus de bookmarking a lieu tôt. Par conséquent, les maladies de la mère ou la prise de médicaments au début des trimestres peuvent affecter le fœtus et entraîner de graves violations de la pose d'organes. Dans les derniers stades - peut entraîner une infection de l'enfant ou un retard de développement.

Cela ne se produit pas pour tout le monde, mais il existe un tel risque. Par conséquent, une femme enceinte ne peut être traitée qu'avec des médicaments sans danger pour un petit organisme en croissance..

La maladie de la mère affecte également négativement le fœtus. Il existe un besoin de traitement de la maladie. Par conséquent, dans les instructions spéciales des instructions, il y a une note que l'utilisation pendant la grossesse est possible dans le cas où l'absence de traitement aura un effet encore pire sur l'enfant que le médicament lui-même.

Les gynécologues connaissent l'éventail des médicaments qui peuvent être prescrits aux femmes enceintes sans craindre un effet terratogène sur l'enfant, même à un stade précoce. Ces médicaments ne traversent pas le placenta ou ne sont pas dangereux et n'affectent pas la ponte des organes. Le fait qu'un médicament soit toxique est toujours une indication directe dans les instructions. Mais il y a des fonds dans la description desquels il n'y a pas d'interdiction d'admission pendant la gestation. Il est indiqué qu'il n'y a eu aucune étude sur les femmes enceintes, le fabricant ne peut rien dire sur l'effet sur le corps de l'enfant. Si, en même temps, il existe des informations selon lesquelles le médicament lui-même n'est pas toxique et ne pénètre pas dans la barrière placentaire, les gynécologues l'utilisent pour traiter les femmes enceintes..

Groupes de comprimés recommandés

Le traitement de la cystite est basé sur la pathogenèse de la maladie. L'inflammation de la vessie est causée par un agent infectieux et les bactéries doivent être détruites. L'approche suivante consiste à rincer la membrane muqueuse des organes urinaires pour nettoyer les produits toxiques de l'inflammation. Ils complètent le traitement en supprimant les symptômes de la maladie, qui compliquent la vie et contribuent à la neurotisation: douleur, spasme, irritation de la muqueuse. Différents domaines de traitement de la cystite comprennent la prise de médicaments représentés par les groupes suivants:

  1. Les antibiotiques.
  2. Diurétique.
  3. Anti-inflammatoire.

Le but de l'utilisation d'antibiotiques est de détruire l'agent pathogène qui a provoqué la réaction inflammatoire. Les bactéries doivent être complètement éliminées, sinon une transition vers une forme chronique est possible. Les agents infectieux peuvent passer dans la sous-muqueuse et devenir une source d'inflammation constante. Par conséquent, le traitement avec des agents antibactériens permet une élimination complète en temps opportun de la maladie et la prévention de la chronicité..

La thérapie diurétique vise à augmenter la production d'urine afin d'éliminer les déchets des parois des voies urinaires. Une augmentation de la quantité d'urine entraîne une diminution de la concentration de métabolites protéiques et d'autres substances qui irritent la muqueuse enflammée. La thérapie symptomatique améliore l'effet des antibiotiques et soulage l'état du patient. Dans le même temps, la fréquence des pulsions diminue. Un spasme constant de la couche musculaire entraîne un désir continu de se vider, complique la pénétration des préparations médicinales au foyer de l'infection et provoque la stagnation de l'urine. Par conséquent, le schéma thérapeutique de la cystite prévoit la nomination d'antispasmodiques et d'anti-inflammatoires..

Représentants individuels: description, instructions, risque pour le fœtus

Il convient de mentionner plusieurs médicaments produits sous forme d'administration orale qui sont approuvés pour le traitement des femmes enceintes. Mais le médecin devrait les prescrire. Toutes les femmes sont différentes, il y a une pathologie concomitante, une intolérance à certaines substances. Par conséquent, seul le médecin prend une décision sur l'utilisation d'un médicament approuvé pour les femmes enceintes, après un interrogatoire approfondi, dans chaque cas individuellement..

Parmi les antibiotiques, l'utilisation de l'amoxicilline est approuvée. Il est produit sous les noms commerciaux: Flemoxin, Ecobol, Ospamox. Dosages pour le traitement de la cystite - 250-500 mg deux fois par jour. La durée de la prise du médicament est de 7 jours. Il est impératif de découvrir l'absence de réactions allergiques aux pénicillines. Les instructions ont l'autorisation de le boire avec la cystite pour les femmes enceintes pour des raisons de santé.

Pour normaliser l'activité des voies urinaires, perturbées par l'inflammation, la préparation à base de plantes "Kanefron" est utilisée. Il contient des extraits de centaurée, de livèche, de romarin et de substances de formation de forme. Le médicament a un effet antibactérien supplémentaire. Il est utilisé en comprimés, 2 morceaux trois fois par jour, sans mâcher. Ce médicament n'a pas eu d'effet négatif sur le fœtus, cependant, il n'y a pas non plus d'indications directes d'utilisation chez la femme enceinte. Le médicament est peu coûteux, a un effet rapide.

Quand vous pouvez sauter des pilules

Pendant la grossesse, des méthodes d'exposition supplémentaires sont contre-indiquées, ce qui est possible dans le traitement de la cystite. Vous ne pouvez pas utiliser de physiothérapie, assis sur du sable chauffé, des bains avec des antiseptiques. Tout cela peut nuire à l'enfant..

Les comprimés de cystite pour les femmes enceintes peuvent être remplacés par d'autres méthodes. Des instillations existent pour une aide alternative. Ce sont des procédures pour administrer un médicament directement dans la vessie par cathétérisme. Ils sont produits exclusivement par un médecin.


Au cours de cette méthode de traitement, des solutions de furacilline, de manganèse, d'autres antiseptiques ou antibiotiques sont utilisées. Le médecin effectue un cathétérisme, commence à rincer les voies urinaires avec ce médicament. Le médicament n'est pas absorbé et n'atteint pas le fœtus. Mais le foyer de l'inflammation est abondamment lavé avec un antiseptique. Plusieurs procédures suffisent pour le cours.

Les comprimés pour la cystite aiguë pendant la grossesse peuvent également être remplacés par d'autres formes posologiques. Il convient de noter les bougies "Viburkol", qui sont utilisées pour soulager l'inflammation, les coupures et les spasmes. Les gouttes "Urolesan" peuvent être utilisées dans de telles conditions, il n'y a pas d'interdiction directe dans les instructions pour les femmes enceintes.

Les mêmes instructions sont présentes dans les instructions pour la pâte Fitolysin. Ce produit contient des extraits de plantes et des excipients. Non interdit d'admission, mais pas directement recommandé. Il aide à attaquer les bactéries et à éliminer le sable.

Vous pouvez prendre des pilules pour la cystite chez la femme enceinte après accord avec votre médecin.

Selon les critiques, la cystite est mieux traitée au début de la maladie. Par conséquent, vous ne pouvez pas retarder le diagnostic et la référence au médecin.

Prévention pendant la grossesse

Les médecins pensent que le meilleur traitement est de prévenir la maladie. Ceci est particulièrement important pendant la grossesse, lorsque les options thérapeutiques sont limitées. Par conséquent, pour la prévention de la cystite, il convient de suivre des instructions simples:

  • surveiller l'hygiène des organes génito-urinaires;
  • garder la région pelvienne au chaud;
  • vider souvent la vessie, ne tolère pas;
  • avec des antécédents de pathologie, buvez périodiquement des préparations à base de plantes.

Les tisanes doivent contenir de la camomille et du calendula. Il est conseillé de boire beaucoup de liquides s'il n'y a pas de gonflement pendant la grossesse. Maintenez une bonne circulation sanguine dans les organes pelviens en faisant des exercices conçus pour les femmes enceintes ou en faisant du yoga. En préparation à la maternité, il vaut la peine de subir un examen et le traitement nécessaire avant de tomber enceinte. Si des signes de cystite apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Cystite pendant la grossesse

La cystite est une inflammation qui affecte la muqueuse de la vessie. Comment traiter la cystite pendant la grossesse et ce qui peut être pris par les femmes enceintes atteintes de cystite, le médecin vous le dira, en fonction des caractéristiques du développement de la pathologie.

Cystite pendant la grossesse chez la femme

Les experts divisent les sources de pathologie en infectieuses et non infectieuses. Les premiers sont associés à l'effet sur l'organisme de bactéries pathogènes présentes dans la vessie de façon permanente ou introduites de l'extérieur (staphylocoques, mycoplasmes, chlamydia, etc.).

Les causes non infectieuses du développement sont des pathologies concomitantes, par exemple la dysbiose, la vaginose, l'hypovitaminose. La cystite pendant la grossesse survient en raison d'une hypothermie générale, d'un mode de vie sédentaire, d'une exposition à des irritants chimiques. Les premiers symptômes de la cystite pendant la grossesse sont prononcés.

Dans la plupart des cas, le diagnostic est posé sur la base des manifestations cliniques de la maladie, sans attendre les résultats des mesures diagnostiques. La cystite survient chez les femmes enceintes aux premiers stades et au cours du dernier trimestre:

  • avec douleur dans le bas-ventre;
  • avec une sensation de brûlure et un syndrome de démangeaisons au moment de la vidange de la vessie;
  • avec le muguet;
  • avec une envie constante de se vider, même avec une vessie vide;
  • avec une augmentation de la température basale;
  • avec des sensations douloureuses au moment des rapports sexuels.

La cystite hémorragique pendant la grossesse est caractérisée par la présence d'impuretés sanguines dans l'urine excrétée. Si l'infection se propage aux reins, la température générale augmente, il y a douleur dans le dos, malaise général, nausées, vomissements, diarrhée, augmentation de la transpiration froide et chaude alternativement.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse

Il est assez difficile de choisir un traitement pour la cystite pendant la grossesse, étant donné l'effet des médicaments traditionnels sur le fœtus. De nombreux médicaments sont interdits, et ceux qui sont considérés comme épargnants pour le corps d'une femme enceinte ne sont pas toujours efficaces. Il est recommandé de commencer les mesures de traitement le plus tôt possible.

La maladie est dangereuse car l'infection peut se propager à d'autres organes, en particulier aux reins. Ceci est lourd avec le développement de la pyélonéphrite, une maladie qui affecte négativement le cours de la grossesse. Par conséquent, la cystite en tant que signe de grossesse devrait alerter une femme. Un tel symptôme est une raison pour contacter un médecin qui effectuera les mesures de diagnostic nécessaires et prescrira un traitement efficace..

Traiter la cystite pendant la grossesse est principalement nécessaire avec des médicaments antibactériens. Le type de médicament peut être déterminé par les résultats d'un test de sensibilité aux bactéries. Il est interdit d'interrompre le traitement, même si l'état général s'est amélioré. Sinon, la pathologie devient chronique et des exacerbations se produiront à l'avenir..

Les phytopréparations sont prescrites aux femmes enceintes atteintes de cystite, qui comprennent des ingrédients naturels sans danger pour la santé de la mère et du fœtus. En règle générale, ce sont des herbes, des extraits de plantes médicinales. Certains d'entre eux ont des contre-indications, il n'est donc pas recommandé de les prendre vous-même. Dans des conditions stationnaires, des instillations (perfusions) dans la vessie de médicaments, par exemple des antibiotiques, sont effectuées. La procédure consiste en l'introduction de fonds dans la vessie par un cathéter.

Que peuvent les femmes enceintes atteintes de cystite

Ce qui peut être pris par les femmes enceintes atteintes de cystite ne sera déterminé que par un médecin. De nombreux médicaments sont contre-indiqués pendant cette période et peuvent perturber le développement du fœtus dans l'utérus..

Parmi les antibiotiques, les médicaments sont plus souvent prescrits:

  1. Monural. Vous pouvez boire pour les femmes enceintes atteintes de cystite et d'autres maladies des voies urinaires. Si vous choisissez le bon dosage, le médicament est absolument sans danger pour la santé de la femme et du fœtus..
  2. Amoxiclav. Fait référence aux antibiotiques combinés. Prescrit pour le traitement des maladies non seulement des voies urinaires, mais également des infections d'autres localisations.

Les femmes enceintes atteintes de cystite peuvent réaliser des installations avec des huiles thérapeutiques, du Rivanol, de l'acide borique. Cette méthode de traitement est plus efficace par rapport aux médicaments oraux. Les fonds introduits par l'installation contournent le tractus gastro-intestinal et le fœtus, entrant directement dans le foyer avec l'inflammation.

Les phytopréparations permettent de traiter la cystite avec hépatite B et pendant la grossesse, sans provoquer d'effets secondaires chez le fœtus et le nouveau-né. Il peut s'agir de l'urolésane, qui contient des huiles de sapin et de ricin, de la menthe poivrée et d'autres composants utiles. Un autre remède naturel - le canephron, qui comprend un extrait de centaurée, de la livèche, du romarin.

Vous pouvez boire de la cystite pendant la grossesse, des infusions et des décoctions à partir d'ingrédients naturels. Ceux-ci comprennent la prêle, les feuilles de bouleau, les asperges (racines), l'avoine, l'aneth, le pissenlit (fleurs), le sorbier, l'airelle rouge, la myrtille, la rose musquée, le radis (jus). Ces ingrédients aident à supprimer la croissance des bactéries, ont un effet analgésique, anti-inflammatoire et diurétique.

Beaucoup de femmes se demandent s'il est possible de tomber enceinte pendant une cystite et de porter un bébé normalement? En soi, le processus inflammatoire n'affecte pas la fonction de reproduction. Cela ne concerne que la pathologie sous forme aiguë et sans complications. Si les changements affectent les appendices ou les ovaires, il sera plus difficile de tomber enceinte..

La physiothérapie est rarement prescrite. Beaucoup d'entre eux sont contre-indiqués pendant la grossesse. Seules l'électrophorèse et les procédures thermiques sur la zone présentant un processus inflammatoire sont autorisées. Presque tous les forums sur Internet parlent d'un pronostic favorable pour la cystite pendant la grossesse. Mais cela n'est possible qu'avec le début du traitement en temps opportun et en suivant les recommandations du médecin traitant.

Playlist vidéo sur la cystite (sélection vidéo dans le coin supérieur droit)

Symptômes et traitement de la cystite pendant la grossesse

La cystite, en règle générale, est d'origine infectieuse, mais on distingue également des types de pathologie médicinale, toxique et allergique. Le plus grand danger est posé par la cystite infectieuse pendant la grossesse, car de nombreux médicaments et méthodes de traitement sont contre-indiqués pendant cette période..

Causes de la cystite pendant la grossesse

La cystite peut dépasser une femme enceinte à la fois dans les premiers stades et au cours du dernier trimestre. Pendant la période de gestation, la survenue d'une pathologie est influencée par les mêmes facteurs que les autres femmes. La situation est aggravée par le fait que pendant la grossesse, le corps est affaibli et plus sensible à l'influence de micro-organismes pathogènes.

Causes courantes de cystite:

  • Infection à E. coli;
  • la présence de candidose, d'uréeplasma, de chlamydia;
  • hypothermie du corps;
  • changements hormonaux;
  • diminution des défenses immunitaires.

Il existe également des facteurs spécifiques de la maladie qui affectent directement les femmes enceintes:

  • l'immunité se détériore, les forces du corps sont dirigées vers la formation du fœtus, la protection contre les organismes pathologiques diminue;
  • un utérus hypertrophié appuie sur la vessie, ce qui altère la circulation sanguine;
  • un déséquilibre hormonal se produit, les niveaux de progestérone augmentent, ce qui abaisse le tonus de la vessie.

Ces facteurs contribuent à des processus stagnants dans l'organe, ce qui crée des conditions favorables à la reproduction de micro-organismes pathogènes. Le plus souvent, la cystite chez la femme pendant la gestation est provoquée par des staphylocoques, des streptocoques et Escherichia coli.

Dans les premiers stades

Au cours des premières semaines de grossesse, une restructuration active du corps commence, l'immunité diminue, les niveaux hormonaux sont perturbés. C'est pendant cette période que les femmes peuvent faire face à une exacerbation des pathologies existantes et à l'apparition de nouvelles.

À une date ultérieure

Lorsque l'utérus grossit, la pression sur la vessie et les voies urinaires augmente. Il y a une violation de l'écoulement de l'urine et sa stagnation. Cela devient un facteur d'irritation de la vessie, ce qui augmente considérablement la probabilité d'une maladie infectieuse..

Les symptômes de la cystite chez les femmes enceintes

Pendant la grossesse, les signes de cystite ne diffèrent pratiquement pas de la manifestation de la pathologie chez d'autres femmes, mais il existe encore des symptômes spécifiques. La clinique dépendra de l'évolution de la pathologie. La cystite peut être aiguë ou chronique.

Comment se manifeste l'inflammation aiguë de la vessie chez la femme enceinte:

  • envie fréquente d'uriner;
  • douleur abdominale basse;
  • l'apparition de sang dans l'urine;
  • douleur en urinant;
  • fièvre et malaise général.

Une envie fréquente d'uriner et des douleurs dans le bas de l'abdomen sont les premiers signes de cystite

Lors d'une exacerbation, les symptômes peuvent être moins prononcés, selon la cause. La cystite dans certaines de ses manifestations est similaire à d'autres pathologies du système génito-urinaire, par conséquent, un diagnostic différentiel de haute qualité est nécessaire.

Méthodes de diagnostic

L'examen de la cystite suspectée comprend un test d'urine général et selon Necheporenko. Un semis bactérien est également effectué pour déterminer l'agent causal de la maladie. De plus, la PCR peut être prescrite pour déterminer l'infection sous-jacente.

Après avoir détecté des organismes pathogènes dans l'urine d'une femme enceinte, un spécialiste peut envoyer une échographie des organes du système génito-urinaire. Pour déterminer le degré du processus pathologique, une cystoscopie et une cystographie sont effectuées.

Principes de traitement

Le traitement principal de la cystite pendant la grossesse est la prise de médicaments dont l'action vise à détruire la microflore pathogène. Il convient de garder à l'esprit que seuls certains fonds sont autorisés pour porter un fœtus..

Le traitement d'une femme enceinte comprend également des installations, c'est-à-dire l'introduction de médicaments directement dans la vessie. Pour plusieurs de ces procédures, la pathologie peut être guérie sans nuire à l'enfant à naître..

Une femme doit suivre un régime spécial, suivre toutes les recommandations du médecin et en aucun cas se soigner soi-même. L'utilisation de remèdes populaires n'est autorisée qu'avec l'autorisation du médecin et avec la thérapie principale.

Médicament

Avec la cystite, les médicaments antibactériens sont indispensables. Pendant la grossesse, le médecin peut prescrire Amoxiclav et Monural. L'action de ces médicaments vise à détruire les agents pathogènes infectieux. Dans ce cas, la préférence est donnée aux médicaments injectés dans la vessie plutôt que pris par voie orale..

Préparation à base de plantes Urolesan approuvée pendant la grossesse

Certains remèdes à base de plantes peuvent être prescrits à une femme enceinte:

  • L'urolesan est une préparation à base d'huile de ricin et de sapin, de menthe poivrée, d'origan, de fruits de carotte et d'extraits de cône;
  • les frais de pharmacie, comprenant le bœuf, la potentille, l'airelle rouge, l'amant de l'hiver, la menthe de sanglier, la potentille;
  • Canephron est une préparation à base de racine de livèche, de romarin et de centaurée.

La douleur de la cystite ressentie par une femme enceinte est éliminée par des médicaments antispasmodiques et anti-inflammatoires. Le soulagement de la douleur sera une étape importante de la thérapie, car l'inconfort est mauvais pour le déroulement de la grossesse..

Parmi les médicaments analgésiques, le médecin peut prescrire de l'ibuprofène, du paracétamol, du No-Shpu. Chaque médicament a ses propres contre-indications, y compris des périodes de gestation distinctes, qui doivent être prises en compte avant de prendre.

Uro-Vaxom est un immunostimulant qui augmente l'immunité cellulaire et humorale. Il est utilisé avec des agents antibactériens dès le premier jour du traitement. Le cours de thérapie peut durer jusqu'à 3 mois.

Kanephron N appartient à des préparations à base de plantes ayant un effet diurétique, anti-inflammatoire et antispasmodique. Il augmente l'efficacité du traitement antibactérien et prévient la récidive de la cystite.

Instillations

L'introduction du médicament directement dans la vessie lui permet d'être administré au foyer de la pathologie, en contournant le tractus gastro-intestinal. Cela améliore l'efficacité du produit, tout en éliminant le risque pour le fœtus..

Pour la procédure, des médicaments antiseptiques et antibactériens sont utilisés, qui pénètrent bien dans les parois de l'organe. Les contre-indications à un tel traitement ne seront que des processus inflammatoires aigus dans la région vaginale..

Les moyens suivants sont utilisés pour les instillations:

  • acide borique;
  • Rivanol;
  • huiles médicinales;
  • nitrate d'argent.

L'inconvénient d'une telle procédure sera qu'une préparation est nécessaire, qui consiste à effectuer une thérapie anti-inflammatoire et antibactérienne. Sans traitement préalable, il existe un risque d'exacerbation de la cystite chronique. La décision de nomination de médicaments individuels est prise par le médecin traitant, qui vous dira immédiatement comment la cystite peut être traitée sans conséquences pour l'enfant à naître.

Remèdes populaires

L'utilisation de la médecine traditionnelle pendant la grossesse est autorisée, mais cela doit être fait avec une extrême prudence. Il est préférable d'utiliser des techniques qui impliquent des procédures locales sous forme de bains et de compresses. En outre, avec la cystite, vous pouvez boire des infusions d'eau et de lait. La prise de médicaments sera particulièrement efficace dans l'évolution chronique de la pathologie afin de prévenir l'exacerbation.

Remèdes populaires connus pour la cystite:

  • décoctions d'aneth, d'avoine, de racines d'asperges, de prêle;
  • jus de radis noir au miel;
  • infusion de baies de busserole;
  • pignons de pin au miel;
  • extrait de pissenlit;
  • graines de chanvre avec du lait ou de l'eau propre;
  • pourpier frais;
  • thé de cassis, myrtille et airelle.

Le thé de cassis, de myrtille et d'airelle est un remède sûr contre la cystite chez la femme enceinte

L'action de ces fonds vise à inhiber la croissance des bactéries et à soulager l'inflammation. Certaines combinaisons d'herbes ont des effets analgésiques.

Bains de lait

Pour préparer un bain de lait, faites bouillir 3 litres de lait. Ensuite, il se déverse dans le bassin, où les jambes descendent pour se refroidir. Pendant la procédure, vous devez vous envelopper dans une couverture chaude. Après cela, ils essuient leurs pieds, mettent des chaussettes et des pantoufles.

Les bains de lait peuvent être utilisés à la fois pendant le traitement de la cystite et pour sa prévention. Une femme enceinte peut faire cette procédure plusieurs fois par mois pendant la saison froide pour prévenir les maladies saisonnières..

Teintures pour administration orale

Vous pouvez utiliser des cynorrhodons pour préparer la teinture. Quelques cuillères à soupe de racines broyées sont versées avec un litre d'eau, le produit est bouilli pendant 15 minutes, puis filtré. Réfrigéré 4 fois par jour avant les repas.

Une grande cuillerée de bourgeons de peuplier est versée dans 400 ml d'eau bouillante. L'outil est infusé pendant 3 heures, puis pris une demi-heure avant les repas 3 fois par jour.

Conséquences possibles

Le danger de cystite pour une femme enceinte est le risque de complications. L'inflammation de la vessie peut entraîner une infection rénale. Il existe également une possibilité de naissance prématurée et de bébé en insuffisance pondérale.

Le risque réside dans le fait que la forme aiguë de la maladie sans traitement se transforme en une forme chronique, caractérisée par des rechutes fréquentes. Dans ce cas, une exacerbation de la cystite se produira chaque fois que des facteurs indésirables influencent. Plus vous retardez le traitement, plus la probabilité de commencer une maladie est élevée alors qu'il ne sera plus possible de s'en débarrasser complètement..

Régime alimentaire et régime de boisson

Pour les femmes atteintes de cystite, un régime à base de plantes laitières est recommandé. Pendant la période de traitement et pour la prévention de l'exacerbation, il convient de respecter certaines règles de nutrition et de régime de boisson. Afin de ne pas irriter les parois enflammées de la vessie, vous devez abandonner les épices, les épices, les sodas, le café.

Pour un rétablissement rapide, vous devez boire beaucoup d'eau. Les boissons aux fruits aux airelles et aux canneberges seront utiles. Les préparations à base de plantes accélèrent également la récupération. Pour leur préparation, vous pouvez utiliser de la camomille, de la sauge, du calendula. Vous ne pouvez les prendre qu'avec l'autorisation d'un médecin, car certaines herbes médicinales ne peuvent pas être bues pendant la grossesse.

Les aliments et boissons suivants seront dangereux pour la cystite:

  • Café et thé;
  • aigre, salé, fumé, frit;
  • bouillons riches;
  • aliments avec des colorants artificiels;
  • chou-fleur, oignon, oseille, fruits aigres.

Les aliments et les boissons les plus utiles pour une femme enceinte atteinte de cystite peuvent être distingués:

  • tisanes et eau de chlorure de calcium;
  • son et céréales;
  • huile d'olive;
  • Pignons de pin;
  • fruits sucrés frais;
  • compotes, boissons aux fruits, jus de fruits;
  • mon chéri;
  • produits laitiers, fromages non salés;
  • viande maigre et poisson.

Avec la cystite, il est important d'observer le régime de consommation d'alcool, en buvant au moins 2 litres d'eau par jour. La majeure partie du liquide devrait pénétrer dans le corps le matin..

Mesures de prévention

Que faut-il faire pendant la grossesse pour prévenir la cystite:

  • sélectionner des produits de haute qualité pour l'hygiène intime, en privilégiant les produits naturels ou pour bébés;
  • éviter l'hypothermie du corps, porter des vêtements pour la météo, ne pas être sous les courants d'air;
  • buvez beaucoup d'eau propre, limitez les boissons gazeuses;
  • traiter en temps opportun les maladies inflammatoires du système génito-urinaire;
  • pendant la période de planification de la grossesse, subir un examen médical complet et, si une pathologie est détectée, effectuer son traitement avant la conception;
  • prenez des complexes de vitamines et obtenez suffisamment de nutriments dans les aliments, en éliminant le régime trop épicé, salé et poivré;
  • visitez immédiatement les toilettes avec l'apparition de l'envie d'uriner, car l'urine stagnante sera un facteur de développement d'une pathologie infectieuse.

Référence! Afin de prévenir la cystite, des complexes immuns spéciaux peuvent être utilisés pour augmenter la protection locale dans la vessie. Le médecin peut prescrire de tels médicaments au stade de la planification de la grossesse..

Si des symptômes de cystite apparaissent, une femme enceinte devrait consulter un urologue. Vous pouvez également consulter un gynécologue, qui sera ensuite référé à un médecin spécialisé. Le spécialiste prescrira un examen et sélectionnera le traitement le plus efficace.

Cystite pendant la grossesse

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

La cystite pendant la grossesse est très courante. En fait, il s'agit d'un processus inflammatoire qui recouvre la membrane muqueuse de la vessie, entraînant une violation de ses fonctions..

Les statistiques indiquent que 10% du nombre total de femmes enceintes sont confrontées à ce problème à différents stades du port d'un enfant. Le plus souvent, un tel groupe «à risque» comprend les femmes qui ont déjà eu cette maladie ou qui en sont atteintes. une forme chronique de cystite, qui contribue à une exacerbation de la maladie dans le contexte d'une diminution de l'immunité, d'une violation de la microflore du vagin (vaginose bactérienne), ainsi que de modifications du fond hormonal du corps féminin lors du port d'un enfant. La cystite infectieuse se développe à la suite de la reproduction active de la flore opportuniste et de divers agents pathogènes (Escherichia coli, mycoplasmes, staphylocoques, trichomonas vaginaux, chlamydia, streptocoques, etc.). La cystite pendant la grossesse survient en raison des caractéristiques structurelles du système urinaire du corps féminin, en particulier de la proximité des voies urinaires par rapport à l'utérus. Naturellement, les symptômes de la cystite (crampes dans le bas-ventre, fortes douleurs lors de la miction, envie fréquente d'aller aux toilettes, etc.) provoquent de l'anxiété, de la panique et des craintes sur la santé du bébé chez la femme enceinte. Dans ce cas, seul un médecin spécialiste aidera, qui diagnostiquera et prescrira un traitement efficace..

Code CIM-10

La cystite comme premier signe de grossesse

La cystite pendant la grossesse ne doit pas être confondue avec une miction accrue, ce qui indique souvent une grossesse. La cystite est une affection inflammatoire de la vessie, pas un signe qu'une femme est tombée enceinte. Cependant, beaucoup considèrent le besoin accru d'utiliser les toilettes au cours des premières semaines de grossesse (de 7 à 8 semaines) comme une cystite. Le fait est qu'après la conception, le flux sanguin augmente dans les organes génitaux de la femme et l'utérus devient plus excitable en réponse à l'implantation d'embryons. Puisqu'il est lié à la vessie par son innervation, même une petite quantité d'urine en elle fait uriner une femme. Ainsi, une compression mécanique de la vessie par l'utérus qui grossit se produit. Dans le même temps, une femme enceinte ne ressent pas d'inconfort ni de douleurs atroces qui accompagnent une véritable cystite. À la fin du premier trimestre, le fond hormonal de la femme revient à la normale et l'utérus occupe une position au-dessus de l'utérus, cessant d'appuyer sur la vessie. En conséquence, l'envie fréquente d'aller aux toilettes s'arrête..

La cystite en tant que premier signe de grossesse ne doit pas être prise au sérieux, cependant, des mictions fréquentes associées à d'autres signes doivent alerter une femme. Par exemple, si l'envie d'aller aux toilettes s'accompagne de douleur, de fièvre et de détérioration de l'état général, il y a des raisons de supposer qu'une femme enceinte a une cystite dans le contexte d'un système immunitaire affaibli et d'une infection. Dans tous les cas, une visite chez le médecin dissipera tous les doutes et aidera à établir un vrai diagnostic..

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse

La cystite pendant la grossesse s'accompagne de symptômes de base tels que:

  • envie fréquente d'uriner (y compris les fausses), accompagnée de la libération d'une petite quantité d'urine et d'une sensation de vidange insuffisante de la vessie;
  • une forte sensation de brûlure en urinant;
  • écoulement d'urine trouble avec une odeur piquante;
  • la présence d'impuretés de sang et de pus dans l'urine;
  • une sensation d'oppression dans le bas-ventre, des douleurs et une gêne dans la région pelvienne;
  • augmentation de la température corporelle.

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse sont provoqués par un certain nombre de facteurs qui provoquent le développement de la maladie: une diminution de l'immunité dans le contexte du début de la grossesse, une «restructuration» hormonale dans le corps de la femme, une hypothermie, une infection dans le corps d'une femme enceinte. Il est nécessaire de prendre en compte le fait que la grossesse provoque souvent la croissance de champignons de levure dans le vagin et que la dysbiose vaginale est l'un des facteurs contribuant au développement de la cystite. L'évolution de cette maladie pendant la grossesse peut être cachée, sans manifestation de symptômes prononcés. Dans les cas graves, en plus des principaux symptômes de la cystite, une femme enceinte peut être gênée par des nausées et même des vomissements. C'est pourquoi, si le moindre soupçon de développement d'une cystite apparaît, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin pour un examen approfondi et un diagnostic précis. Une analyse générale de l'urine et du sang aidera à identifier la maladie dans les premiers stades et à faire face à ce problème le plus rapidement possible afin d'éviter le développement d'une complication dangereuse sous forme de pyélonéphrite (inflammation des reins). Un spécialiste expérimenté vous prescrira le traitement optimal en tenant compte de tous les risques liés à la santé de la mère et de l'enfant à naître.

Cystite au début de la grossesse

La cystite pendant la grossesse est considérée comme l'une des maladies les plus courantes, qui peut entraîner des complications très dangereuses si elle n'est pas traitée à temps ou n'est pas commencée. À la suite de cette maladie, la membrane muqueuse de la vessie devient enflammée. Le plus souvent, la survenue d'une cystite est associée au début de la grossesse, lorsque divers agents pathogènes et infections attaquent les organes du système génito-urinaire féminin. Selon les médecins, cela est dû aux caractéristiques structurelles du corps de la femme, ainsi qu'à des changements prononcés aux niveaux physiologique et hormonal, qui sont observés chez chaque femme dans le contexte de la grossesse..

La cystite au début de la grossesse, de par son origine, peut se manifester sous une forme infectieuse ou non infectieuse. Parmi les principales raisons du développement d'une cystite non infectieuse, on peut appeler un affaiblissement de l'immunité d'une femme enceinte, un surmenage sévère, une hypothermie, une dysbiose intestinale, une colpite (dysbiose vaginale), ainsi qu'une irritation ou une lésion de la muqueuse de la vessie due à des manipulations médicales. Il convient de garder à l'esprit que si la future mère a déjà une forme chronique de cystite dans l'anamnèse, cela garantit des manifestations récurrentes de la maladie. Les modifications du système hormonal dans le contexte d'une grossesse en cours, ainsi que la suppression de l'immunité, deviennent des conditions préalables à la multiplication intensive de la microflore pathogène et de diverses infections pouvant provoquer une inflammation d'un organe tel que la vessie. La forme infectieuse de la cystite est généralement causée par ce qu'on appelle. "Microflore conditionnellement pathogène" et agents pathogènes nocifs (E. coli, Trichomonas vaginaux, staphylocoques ou streptocoques, chlamydia, ureaplasma, mycoplasmes, etc.).

La cystite au début de la grossesse peut se manifester sous des formes aiguës et chroniques. Dans la cystite chronique, les symptômes de la maladie sont généralement bénins, tandis que la forme aiguë de la maladie est accompagnée d'un certain nombre de symptômes, dont le principal est une forte douleur de traction de nature débilitante pendant la miction. Dans ce cas, l'urine peut acquérir une teinte trouble et contenir des impuretés sanguines, ce qui indique un processus inflammatoire. Pour un diagnostic précis de la cystite, une femme enceinte doit immédiatement contacter un établissement médical afin de subir un examen médical: faire un test d'urine (général, analyse Nechiporenko, bactériologique); subir un diagnostic ADN des infections et un examen échographique des organes du système génito-urinaire; être examiné pour une éventuelle dysbiose de la microflore vaginale. Si le diagnostic de cystite est confirmé, le médecin doit prescrire un traitement efficace à la femme enceinte, en tenant compte de son état et des risques éventuels pour le fœtus. Malgré le fait que de nombreux médicaments sont strictement interdits pendant la grossesse, les progrès de la médecine moderne permettent de faire face rapidement à la maladie sans risque pour le bébé. A cet effet, des préparations spéciales sont utilisées, ainsi que des antibiotiques d'origine «à base de plantes», qui ont un effet épargnant sur la santé de la future maman et de son bébé. L'une des méthodes les plus efficaces de traitement de la cystite au stade initial de la grossesse est la soi-disant. "Instillation de la vessie" - l'introduction de médicaments directement dans l'organe malade. Une femme enceinte peut avoir besoin de plusieurs de ces manipulations pour éliminer complètement les symptômes douloureux de la cystite, soulager l'inflammation et prévenir une éventuelle rechute..

Pour un rétablissement réussi, une femme enceinte doit consulter un médecin spécialiste en temps opportun afin d'éviter le développement de complications graves, en particulier, telles que la pyélonéphrite (inflammation des reins), la naissance d'un faible poids à la naissance et une naissance prématurée. L'automédication et la prise de la médecine traditionnelle sans consulter d'abord un médecin peuvent avoir de tristes conséquences, il vaut donc mieux ignorer les conseils «intelligents» des copines, grands-mères et mères «intelligentes» et ne faire confiance qu'à un médecin spécialiste.

Cystite en début de grossesse

La cystite pendant la grossesse peut être causée par un certain nombre de raisons, parmi lesquelles l'immunosuppression (suppression de l'immunité) et les modifications du fond hormonal du corps d'une femme enceinte. Il existe souvent une forme infectieuse de cystite chez la femme enceinte, associée à un processus inflammatoire, généralement causé par la reproduction active de divers micro-organismes, une infection bactérienne ou Escherichia coli (Escherichia coli). Cela est dû à la structure particulière du système urogénital des femmes (leur urètre est beaucoup plus court que celui des hommes et il est situé près de l'anus).

La cystite en début de grossesse peut être d'origine non infectieuse et peut être causée, par exemple, par des allergènes sous forme de sprays hygiéniques, de mousse de bain, de crèmes spermicides, ainsi que d'aliments (noix, légumineuses, chou, etc.). La maladie (en particulier sa forme chronique) provoque une hypothermie du corps, ainsi qu'une fatigue fréquente dans le contexte d'un système immunitaire affaibli d'une femme enceinte. C'est la cystite chronique qui manifeste sa rechute en début de grossesse, lorsque le corps de la femme enceinte devient sans défense contre de nombreuses infections en raison d'une immunité affaiblie. Quelle que soit la période pendant laquelle un bébé est né, il est strictement interdit à une femme de s'automédiquer en raison de complications dangereuses de la maladie. Il est particulièrement important de prendre en compte le fait que de nombreux médicaments (par exemple, les antibiotiques d'un certain nombre de tétracyclines et de sulfamides) sont catégoriquement contre-indiqués pour les femmes enceintes. Par conséquent, le traitement de la cystite ne doit être prescrit que par un médecin, en tenant compte de l'état de la femme enceinte et du développement du fœtus. Avec une visite opportune chez un médecin spécialiste, une femme enceinte pourra éviter de nombreux problèmes dangereux, en particulier une infection rénale.

Au début de la grossesse, les médecins sont particulièrement prudents lorsqu'ils prennent des décisions concernant le traitement du patient, car l'effet de certains médicaments peut devenir une menace sérieuse pour le fœtus. Cela vaut également pour la cystite, qui nécessite une approche particulière du traitement, en tenant compte de tous les risques possibles, tant pour la femme enceinte que pour son bébé. Le danger de cette maladie réside dans son impact négatif sur le fœtus: l'enfant peut naître prématurément, ou avec un manque de poids corporel.

Cystite en fin de grossesse

La cystite pendant la grossesse peut se manifester à la fois au début de la période de gestation et à la fin. Indépendamment de cela, un médecin expérimenté devrait être engagé dans le traitement de cette maladie, qui prescrira les médicaments les plus doux au patient..

La cystite en fin de grossesse peut être causée par une infection ou des changements physiologiques dans le corps d'une femme. Le fait est qu'à la fin de la grossesse, l'utérus de taille considérablement agrandie comprime les organes pelviens, y compris la vessie. Ainsi, l'écoulement de l'urine est entravé, ce qui, à son tour, conduit à sa stagnation dans la vessie. Cela entraîne une multiplication accrue de diverses flores pathogènes..

L'examen d'une femme enceinte, ainsi que la réussite des tests et tests médicaux nécessaires, aideront le médecin à établir un diagnostic définitif afin de prescrire le traitement optimal de la cystite. Il convient de noter que dans la seconde moitié de la grossesse, l'utilisation de nombreux médicaments (y compris les antibiotiques d'un certain nombre de pénicillines et de céphalosporines) est moins susceptible de mettre en danger le fœtus, car il est protégé de manière fiable par le placenta. De plus, la médecine moderne vous permet de faire face à la maladie par d'autres moyens. Par exemple, l'instillation est un traitement alternatif de la cystite. Cette méthode consiste à injecter des médicaments par l'urètre directement dans la vessie.

Il n'est pas recommandé de prescrire des antibiotiques d'un certain nombre de tétracyclines, aminosides, sulfamides ou sulfamides aux femmes enceintes. Si le médecin attribue de tels médicaments antibactériens à la femme enceinte, il est nécessaire de refuser le traitement et de se tourner vers un autre spécialiste, car ces médicaments sont strictement interdits pendant la grossesse. Ils peuvent entraîner une jaunisse fœtale ainsi que des lésions irréversibles des nerfs crâniens..

En tenant compte des symptômes de la maladie, l'urologue doit diagnostiquer la femme enceinte afin d'identifier les voies d'infection, l'agent pathogène, le stade de la cystite (chronique ou aiguë). Ainsi, la thérapie doit être choisie avec un soin extrême, en utilisant des médicaments absolument sans danger pour la femme enceinte et le fœtus en développement. La cystite en fin de grossesse, qui s'accompagne d'une douleur intense, d'une sensation de brûlure lors de la miction et de la présence de sang dans les urines, est généralement traitée avec un agent antibactérien qui est excrété dans une plus grande mesure dans l'urine et a un minimum d'effets secondaires pour une femme enceinte et son bébé.

Cystite aiguë pendant la grossesse

La cystite pendant la grossesse peut se manifester sous des formes chroniques et aiguës. La forme aiguë de cystite a un caractère soudain et survient le plus souvent après une hypothermie ou à la suite d'une exposition à un autre facteur, en particulier une infection de la vessie.

La cystite aiguë pendant la grossesse s'accompagne toujours d'un processus inflammatoire aigu et se manifeste sous la forme des symptômes suivants:

  • envie accrue d'uriner suivie de la libération d'une petite portion d'urine;
  • sensations douloureuses sévères et sensation de brûlure en urinant, parfois de nature permanente;
  • fausse envie de vider la vessie;
  • douleur dans le bas de l'abdomen;
  • intoxication sévère;
  • turbidité de l'urine, dans laquelle des impuretés de sang et de pus peuvent être observées;
  • une forte augmentation de la température.

Il est à noter que les deux derniers symptômes signalent un stade sévère de la cystite. L'évolution aiguë de la maladie est caractérisée par une intensité progressivement croissante de la douleur ressentie lors de la miction. Dans ce cas, les sensations douloureuses peuvent prendre un caractère permanent, mais dans la plupart des cas, elles sont directement liées à l'acte de miction. Une forte envie d'aller aux toilettes entraîne parfois une incontinence urinaire.

La cystite aiguë pendant la grossesse est dangereuse pour la santé de la femme enceinte et constitue une menace pour le fœtus, car le processus inflammatoire peut couvrir non seulement la vessie d'une femme enceinte, mais également les reins, provoquant le développement d'une complication dangereuse - la pyélonéphrite. Avec une évolution plus douce de la maladie, une femme enceinte peut ne ressentir que des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen et une pollakiurie modérément prononcée (mictions fréquentes). Dans ce cas, des brûlures et des douleurs surviennent généralement à la toute fin du processus de miction. Il arrive que ces symptômes disparaissent d'eux-mêmes après quelques jours, sans traitement spécial. Mais le plus souvent, la cystite aiguë dure 6 à 8 et parfois 10 à 15 jours, selon la gravité, ainsi que la présence d'une maladie concomitante dans le corps de la femme, en raison de laquelle le processus inflammatoire s'intensifie. Dans ce cas, un examen médical supplémentaire est requis..

Quant au traitement de la cystite aiguë, il s'accompagne presque toujours de la nomination de médicaments aux femmes enceintes qui ont des effets antispasmodiques, anti-inflammatoires et antibactériens, en tenant compte de tous les risques pour le fœtus. Le traitement peut durer environ 3 à 5 jours, généralement pas plus d'une semaine. Des méthodes de traitement efficaces peuvent réduire considérablement les symptômes des manifestations aiguës de la maladie. Si une rechute est observée après les mesures de traitement, la femme enceinte doit à nouveau consulter un spécialiste et subir un deuxième examen..

Cystite chronique et grossesse

La cystite pendant la grossesse se manifeste généralement sous une forme aiguë, mais il y a souvent des cas où les symptômes de la maladie sont bénins et il y a une image «floue» du développement de la maladie. Dans ce cas, nous pouvons parler de la manifestation de la cystite sous une forme chronique..

Cystite chronique et grossesse: comment ces deux concepts s'articulent-ils? Il convient de noter que la forme chronique de cystite survient dans le contexte d'un traitement inapproprié ou d'une cystite aiguë non traitée, qui est observée dans l'histoire d'une femme enceinte. En fait, la cystite chronique a une évolution récurrente ou se déroule comme un processus continu avec des signes bénins de la maladie. Si nous parlons de la saison au cours de laquelle la cystite chronique se reproduit généralement, l'exacerbation de cette maladie se produit le plus souvent à l'automne-printemps, lorsqu'il existe un risque d'hypothermie en raison de conditions météorologiques instables. Cependant, pendant la grossesse, la saison ne joue pas un grand rôle. Habituellement, la forme chronique de cystite chez les femmes enceintes se manifeste lorsque des changements physiologiques se produisent dans le corps de la femme, en particulier un élargissement de l'utérus, qui exerce une pression sur d'autres organes du petit bassin, y compris la vessie.

La cystite chronique peut être considérée comme une décompensation des défenses du système urinaire. Ses principaux symptômes sont la douleur, la pollakiurie (augmentation de la miction) et la pyurie (écoulement de pus dans les urines). L'intensité de la douleur dépend de la fréquence de l'envie d'uriner. Les douleurs de traction sont généralement situées dans le périnée le long du trajet de l'urètre. Aux premiers symptômes indiquant la manifestation d'une cystite chronique, une femme enceinte doit consulter un médecin. Après un diagnostic précis de la maladie sur la base des résultats d'analyses et d'études médicales, le médecin prescrira le traitement le plus économe à la femme enceinte en utilisant des procédures de physiothérapie et des médicaments qui ne constituent pas une menace pour la santé de la femme enceinte et de son bébé..

Exacerbation de la cystite pendant la grossesse

La cystite pendant la grossesse se produit dans le contexte de l'affaiblissement de l'immunité de la femme enceinte et des changements hormonaux dans son corps, en raison desquels la microflore vaginale naturelle est perturbée. En conséquence, le risque de développer diverses infections augmente. De nombreuses femmes qui se trouvent dans une «position intéressante» souffrent de cette maladie tout au long de leur grossesse. Les raisons de l'exacerbation de la cystite dépendent en grande partie des changements physiologiques dans le corps d'une femme enceinte: lors du port d'un enfant, le tonus du système génito-urinaire est très réduit. Ce facteur, à son tour, conduit à une stagnation urinaire, à une vidange partielle de la vessie et, par conséquent, au développement d'une infection..

L'exacerbation de la cystite pendant la grossesse est le plus souvent associée à une rechute de la forme chronique de cystite, qui se manifeste après une hypothermie ou avec une diminution du système immunitaire. Si une femme a déjà rencontré le problème de la cystite avant la grossesse, alors, très probablement, elle sera sensible à la probabilité d'une exacerbation de cette maladie pendant la période de naissance d'un enfant beaucoup plus fort que les autres femmes. Si nous parlons du moment choisi, la cystite se rappelle le plus souvent au début de la grossesse. Naturellement, des mesures préventives rapides réduisent les risques de développer la maladie.

Les symptômes d'une exacerbation de la cystite sont les mêmes que ceux qui sont des symptômes concomitants de cette maladie: mictions fréquentes avec peu de débit urinaire, coupure de la douleur dans le bas de l'abdomen et sensation de brûlure pendant la miction, sang et pus dans les urines. Si l'exacerbation de la maladie a une forme aiguë, tous les symptômes énumérés sont accompagnés d'une augmentation de la température.

Le diagnostic de la cystite chez la femme enceinte prévoit tout d'abord un examen gynécologique, ainsi qu'un examen du corps pour la présence d'infections génitales et de troubles de la microflore vaginale. Avec une exacerbation de la cystite, il est nécessaire d'exclure la possibilité de l'existence d'autres sources d'infection qui pourraient provoquer une rechute de la maladie. Parmi ces sources, on peut distinguer diverses maladies des dents et du tractus gastro-intestinal, la dysbiose, les maladies ORL, l'amygdalite chronique. Avec une immunité réduite dans le contexte de la grossesse, même les caries banales peuvent entraîner une exacerbation de la cystite.

La cystite pendant la grossesse crée de nombreux problèmes pour les femmes enceintes, en particulier en ce qui concerne le traitement. Seule une thérapie complexe aidera à faire face rapidement à la maladie, y compris l'utilisation de médicaments immunitaires, d'agents antibactériens efficaces, ainsi que de médicaments qui restaurent la microflore naturelle du corps féminin, mais en ne tenant compte que des risques possibles pour la santé de la femme enceinte et de son bébé.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Lait pour bébé Nestlé NAN 1 Premium dès la naissance - Avis

Conception

La préparation pour nourrissons Nan 1 optipro n'est pas parfaite, ni parfaite du tout. Tant de danses avec des tambourins et même heureux qu'on lui ait dit au revoir Bonjour!

Est-ce possible pour Suprastin pour les mères allaitantes

Analyses

La grossesse et l'allaitement prennent beaucoup de temps. Naturellement, pendant cette période, une femme peut développer diverses maladies qui nécessitent la prise de médicaments.

Fromage cottage pendant la grossesse - ami ou ennemi?

Infertilité

De nombreuses femmes, en apprenant qu'elles attendent un bébé, adaptent immédiatement leur routine quotidienne et passent à une alimentation saine et équilibrée riche en nutriments..

Le taux de prise de poids pendant la grossesse

Nouveau née

Le poids corporel pendant la grossesse augmente chaque semainePourquoi le poids augmente-t-ilSouvent, les amis et les parents, ayant appris la grossesse, commencent à offrir de manière compulsive à la femme plus de nourriture que d'habitude.