Principal / Nutrition

Cystite chez la femme enceinte

La cystite chez la femme enceinte est le leader constant des problèmes urologiques chez les femmes enceintes. Dans cette maladie, les parois de la vessie deviennent enflammées, ce qui entraîne une violation de ses fonctions. Les symptômes de la cystite sont assez spécifiques - ils sont difficiles à confondre avec d'autres pathologies. Une femme peut éprouver:

  • mictions fréquentes et douloureuses;
  • impuretés de sang dans l'urine;
  • fièvre.

La présence de tous les symptômes est caractéristique de la cystite primaire ou aiguë. Les manifestations de la forme chronique peuvent ne pas être si évidentes. En règle générale, seuls quelques-uns des signes caractéristiques apparaissent, tels que la douleur lors de la miction. En soi, une fréquence accrue des mictions n'indique pas une cystite, car cette situation est considérée comme normale pendant la grossesse..

Formes cliniques de cystite

Il existe plusieurs options pour l'évolution de la maladie:

1. Aiguë - inflammation de nature infectieuse avec des symptômes graves, qui persiste pendant 5 à 7 jours.

2. Latent peut se dérouler sans symptômes caractéristiques. Dans ce cas, les foyers d'inflammation ne sont détectés que par cystoscopie.

3. Persistant, dans lequel l'infection persiste dans le foyer inflammatoire pendant plus de deux mois.

4. Interstitiel - inflammation de nature non infectieuse. Les résultats de la culture bactérienne de l'urine et de l'examen cytologique sont négatifs, toutes les autres pathologies urologiques, en règle générale, sont absentes.

Causes de la cystite chez la femme enceinte

Selon diverses estimations, cette maladie est diagnostiquée chez 40 à 50% des femmes enceintes. Le développement de la cystite est facilité par les caractéristiques de la physiologie féminine. La forme plus courte et plus large de l'urètre et sa proximité avec le vagin et les intestins facilitent la transmission rapide des infections des organes voisins. En plus des caractéristiques anatomiques, la maladie a d'autres causes..

Pendant la grossesse, il existe un risque supplémentaire de développer une cystite, à laquelle le corps féminin est plus sujet aux hommes. Chez les femmes enceintes, porter un enfant s'accompagne d'une immunosuppression - une diminution naturelle de l'immunité. Cette condition est nécessaire pour éliminer le risque de rejet immunitaire de l'embryon..

Dans le même temps, les affections chroniques, y compris l'inflammation de la vessie, sont exacerbées. Les défenses immunitaires instables ne peuvent pas faire face aux microbes pathogènes, ce qui provoque leur multiplication rapide. Dans 70 à 80%, la source du processus inflammatoire est E. coli, dans 10% - les staphylocoques, ainsi que les infections de la région génitale. Ce sont les microbes pathogènes qui, en règle générale, conduisent à l'apparition d'une cystite aux premiers stades..

Plus tard, de nouvelles raisons du dysfonctionnement du système urinaire apparaissent. L'utérus en croissance comprime la vessie, ce qui perturbe sa vidange naturelle. Cela irrite à son tour la membrane muqueuse. Un autre inconvénient est le ralentissement du flux sanguin dans la région pelvienne en raison de la pression sur les vaisseaux sanguins..

Comme vous l'avez déjà compris, les chances de contracter une cystite en attendant le bébé sont assez élevées. Mais ne pensez pas que ce problème désagréable se posera certainement pour vous. Comment faire face aux facteurs négatifs, vous pouvez apprendre de la section «Prévention». Mais que faire si la maladie s'est déjà fait sentir?

Quel médecin contacter avec la cystite?

Tout d'abord, une femme devrait consulter un urologue. Il vous prescrira les tests et examens nécessaires et vous conseillera de subir une consultation complémentaire avec un gynécologue. Ceci est fait afin d'exclure la présence d'infections des voies génitales, qui peuvent entraîner une vaginose bactérienne, une colpite, un muguet. Si elles ne sont pas traitées, ces conditions peuvent provoquer une récidive d'épisodes de cystite..

Ainsi, en cas de cystite, une femme doit se présenter à la fois à deux médecins: un urologue et un gynécologue. L'option idéale est de trouver un médecin qui combine les deux spécialités - un urogénologue. Ces médecins à profil étroit sont pertinents pour une femme enceinte, car ils la soulagent de la nécessité de se rendre inutiles dans des établissements médicaux..

Diagnostique

Pour déterminer le diagnostic correct et le schéma thérapeutique correct, le médecin interroge le patient et lui prescrit un certain nombre d'études:

  • analyse générale et culture d'urine pour les bactéries;
  • Échographie du système génito-urinaire;
  • Diagnostic ADN des infections;
  • cystoscopie.

Le dernier type d'examen ne doit pas être négligé, car il est considéré comme la source la plus informative de l'urologie moderne..

Comment traiter la cystite chez la femme enceinte

Les schémas thérapeutiques de la cystite visent à une solution globale de plusieurs problèmes:

  • neutralisation des facteurs provocateurs: correction de l'immunité et du statut hormonal, pathologies anatomiques, amélioration de la circulation sanguine, recommandations sur l'alimentation, etc.
  • lutter contre les agents pathogènes (E. coli, champignons Candida, IST, virus);
  • restauration de la structure endommagée de la vessie;
  • prévention des exacerbations.

Pouvez-vous boire des antibiotiques?

L'antibiothérapie de la cystite chez la femme enceinte n'est effectuée qu'après la découverte d'indications spécifiques. Les agents antimicrobiens sont sélectionnés en tenant compte de la sensibilité du pathogène selon les données de l'antibiogramme.

Lors de la prescription d'un médicament, le médecin doit prendre en compte le danger potentiel pour le fœtus en développement. Il est bien connu que la prise d'antibiotiques, en particulier aux premiers stades, affecte négativement la santé de l'enfant, et la liste des médicaments antimicrobiens recommandés pour les femmes enceintes est petite, de sorte que seul un médecin peut prendre une décision sur le traitement médicamenteux..

Vous ne devez boire aucun médicament par vous-même, car les antibiotiques n'aident pas dans tous les cas de cystite. Par exemple, dans un processus chronique, ils peuvent être complètement inefficaces. La difficulté de guérir complètement cette forme de maladie est due au fait qu'elle présente souvent une résistance à l'antibiothérapie..

Des études cliniques montrent qu'un tiers des patients atteints de cystite chronique présentent des anomalies de l'immunogramme. Pour corriger ces troubles, des médicaments immunomodulateurs appropriés sont sélectionnés..

Instillation de la vessie

La meilleure façon de se débarrasser de la cystite pendant la grossesse est d'injecter une solution antimicrobienne directement dans la vessie. La procédure est réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale. Lors de l'instillation, différents médicaments sont utilisés pour détruire les bactéries et restaurer la structure de la membrane muqueuse: nitrate d'argent, solution d'acide borique, héparine, etc. Le nombre de procédures varie individuellement. Pour guérir complètement la cystite, vous devez faire 3 à 7 instillations.

Il y a une idée fausse que l'insertion d'un cathéter est une procédure très inconfortable. Des spécialistes expérimentés le réalisent presque sans douleur.

Phytothérapie

Le choix des herbes doit être abordé avec prudence: toutes ne sont pas inoffensives pour les femmes enceintes. De plus, vous ne devez pas traiter la phytothérapie comme une panacée. Les infusions et décoctions à base de plantes ne sont recommandées que comme thérapie supplémentaire. Ils aideront à accélérer la récupération et serviront de bonne prévention..

La canneberge est un remède populaire reconnu qui soulage les manifestations désagréables de la cystite. Ses baies contiennent des phytoncides et des acides qui suppriment E. coli et d'autres bactéries nocives. Le jus de canneberge favorise l'acidification de l'urine, ce qui inhibe la flore pathogène. Les boissons aux fruits doivent être consommées chaudes, en plus elles peuvent inclure des groseilles rouges et des airelles rouges.

La cystite chez la femme enceinte est traitée avec les plantes suivantes:

  • queue de cheval,
  • avoine de brassage,
  • racines d'asperges,
  • fruit de rowan,
  • menthe.

Il existe également des phyto-médicaments pharmacologiques, par exemple le kanefron. La sécurité de ce produit a été confirmée par des essais cliniques. Il contient du romarin, de la livèche et de la centaurée avec un bon effet uroseptique..

Quel que soit le cours prescrit, en cas d'exacerbation de l'inflammation, vous devez vous conformer au repos au lit et boire beaucoup de liquide, ce qui élimine les substances irritantes du corps..

La prévention

Pour que les attentes d'un enfant ne soient pas éclipsées par une complication aussi ennuyeuse que la cystite, vous devez faire attention lors de la planification d'une grossesse. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui ont eu des antécédents de la maladie..

Dans une telle situation, vous devez en informer votre obstétricien-gynécologue: il référera à un urologue qui procédera à un examen préliminaire et vous prescrira un traitement préventif..

Vous devez également respecter les conseils suivants:

  • éviter l'hypothermie;
  • ne supportez pas longtemps si vous voulez uriner;
  • éviter la constipation;
  • de préférence des sous-vêtements en tissus de coton respirants;
  • ne portez pas de collants serrés, de leggings;
  • utiliser des formulations au PH neutre en hygiène intime;
  • renforcer le système immunitaire: être régulièrement à l'air frais, bien manger et dormir suffisamment, garder une attitude positive.

À titre préventif, les femmes ne doivent pas négliger la thérapie physique. Son effet cicatrisant est associé au renforcement général du corps et à la stimulation de l'apport sanguin au petit bassin. Des exercices de yoga spéciaux pour les femmes enceintes peuvent aider à soulager la tension qui se produit lors de la compression de la vessie.

Thérapie diététique

Une bonne nutrition est d'une grande importance dans la prévention de la cystite. Certains aliments et boissons peuvent irriter la vessie et doivent être évités si vous êtes sujet à la maladie..

Ce qui ne peut pas être mangé avec la cystite?

  • Légumes, herbes et épices avec un excès de substances essentielles: ail cru, oignon, radis, radis, roquette, ail sauvage.
  • Aliments très salés, épicés et épicés.
  • Sauces piquantes et aigres (ketchup, adjika, moutarde, etc.)
  • Bière, café, jus d'agrumes.
  • Ne vous laissez pas emporter par les aliments gras, la restauration rapide, les plats exotiques.

Il n'existe pas de schéma universel de traitement de la cystite chez la femme enceinte en médecine. En urologie moderne, une approche différenciée est utilisée, en tenant compte des caractéristiques de chaque patient. Sur la base de l'expérience accumulée, les experts affirment qu'en utilisant des diagnostics hautement informatifs et une thérapie systémique, il est possible de se débarrasser complètement de cette maladie..

Cystite pendant la grossesse: symptômes, traitement et prévention

La cystite est un processus inflammatoire de la vessie et l'une des maladies les plus graves du système génito-urinaire. La maladie est principalement caractéristique de la moitié féminine de la population en raison des caractéristiques anatomiques de la structure de l'urètre, le canal féminin est large et court, ce qui permet à l'infection de pénétrer facilement à l'intérieur. Environ 50% des femmes souffrent de cystite pendant la grossesse, la maladie est dangereuse avec des complications non seulement pour la mère, mais aussi pour l'enfant, elle nécessite donc un traitement immédiat. Cystite chez les hommes: causes, symptômes et traitement.

  1. Les raisons
  2. Symptômes
  3. Signes de cystite aiguë
  4. Symptômes de cystite chronique
  5. Les conséquences de la pathologie
  6. Diagnostique
  7. Traitement
  8. Thérapie antibactérienne
  9. Kanephron
  10. Remèdes populaires
  11. La prévention
  12. Nutrition

Les raisons

La principale raison pour laquelle la cystite se développe pendant la grossesse est l'activité active de la bactérie pathogène Escherichia coli - Escherichia coli. Les autres agents responsables du processus pathologique sont la chlamydia, le staphylocoque, le Pseudomonas aeruginosa, ainsi que divers champignons. Les conditions créées pendant la période de gestation sont les plus tentantes pour ces «invités», car pendant la grossesse, le fond hormonal change de manière significative et la microflore bactérienne des muqueuses change, y compris dans les zones intimes. Les microbes pénètrent dans l'urètre après un rapport sexuel avec un partenaire ou à la suite du non-respect des règles d'hygiène après avoir vidé les intestins, dont l'habitant est E. coli.

Facteurs contribuant à la maladie:

  • affaiblissement de l'immunité - la suppression des défenses du corps entraîne une baisse des barrières et la pénétration, la multiplication des bactéries qui existent déjà sur les muqueuses des organes génitaux dans un état sain;
  • hypothermie - assez souvent, la cystite chez la femme enceinte se développe après une hypothermie ou un rhume, il est très important que les jambes de la femme soient toujours chaudes, il est nécessaire de protéger le bas du dos, le bas de l'abdomen et la région génitale externe du froid et du vent;
  • utilisation à long terme de médicaments - l'utilisation à long terme de médicaments dont les métabolites sont excrétés dans l'urine et provoquent une irritation de la vessie, peuvent également provoquer une cystite.De plus, ces médicaments réduisent le système immunitaire du corps et modifient le fond hormonal;
  • allergies - les réactions allergiques à divers facteurs environnementaux deviennent la base de la multiplication des bactéries pathogènes dans les voies urinaires et la vessie, il peut s'agir d'allergies aux produits cosmétiques et d'hygiène, aux produits alimentaires, ainsi qu'aux articles d'hygiène intime;
  • surchauffe - lorsque la vessie surchauffe (prendre des bains chauds, visiter des bains et des saunas), la composition de la microflore des muqueuses peut changer, cela peut provoquer le développement d'une cystite chez la femme enceinte;
  • exacerbation des maladies chroniques de la vessie - avec une exacerbation d'autres maladies, le risque d'infection secondaire augmente.

Les facteurs de risque de développement de la cystite sont complétés par des conditions stressantes, le port de sous-vêtements synthétiques serrés, le surmenage, des processus infectieux dans d'autres organes, en particulier les organes du système génito-urinaire. Une cystite en fin de grossesse peut se développer à la suite d'un relâchement physiologique de la vessie, d'une stagnation urinaire, de la pression d'un utérus hypertrophié.

Symptômes

La cystite pendant la grossesse se manifeste sous une forme aiguë ou chronique. La cystite aiguë a un caractère soudain et des symptômes prononcés, le plus souvent elle se développe après une hypothermie. La maladie se transforme en forme chronique en l'absence de traitement adéquat, dans ce cas, ses signes sont lents, à certaines périodes, elle peut ne pas apparaître du tout, cependant, pendant les périodes d'exacerbation, elles se font sentir, en plus, il est beaucoup plus difficile de se débarrasser du type chronique.

Signes de cystite aiguë

Les signes de cystite aiguë sont causés par un processus inflammatoire aigu se produisant dans la vessie et les voies urinaires.

  • envie accrue d'uriner avec la libération d'un petit volume d'urine;
  • sensation de brûlure et de douleur vive en urinant;
  • fausse envie d'utiliser les toilettes, sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • urine trouble, des impuretés de sang et de pus peuvent être trouvées dans l'urine;
  • augmentation de la température corporelle;
  • intoxication.

Remarque! L'intoxication grave du corps et la fièvre sont des preuves directes que la maladie est entrée dans un stade sévère, elle nécessite une intervention médicale et l'utilisation d'un traitement adéquat.

Pourquoi la cystite aiguë est-elle dangereuse? La forme aiguë de la maladie constitue une menace non seulement pour la santé de la mère, mais également pour la sécurité du fœtus - le processus inflammatoire peut se propager aux reins et provoquer le développement d'une pyélonéphrite.

Symptômes de cystite chronique

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse sous forme chronique sont moins prononcés. Les principales manifestations de la maladie sont des douleurs lors de la miction, des mictions fréquentes, ainsi que l'excrétion d'urine accompagnée d'impuretés purulentes.

L'intensité des sensations douloureuses dépend de la fréquence des mictions. Une femme enceinte ressent des douleurs tiraillantes dans le périnée le long du trajet de l'urètre. De plus, elle peut ressentir un malaise général et un stress associés à une telle condition..

Le traitement de la cystite chronique, contrairement à la cystite aiguë, ne consiste pas à utiliser des médicaments antibactériens, la thérapie a une nature plus longue et plus complexe, elle vise non seulement à détruire les bactéries nocives, mais aussi à normaliser la microflore et à renforcer l'immunité générale.

Les conséquences de la pathologie

La cystite en début de grossesse n'est pas aussi dangereuse que lors d'une grossesse ultérieure. De plus, assez souvent, une femme découvre qu'elle est en mesure, au moment du diagnostic, de déterminer la présence d'une maladie inflammatoire de la vessie. Mais même la cystite au début de la grossesse devient souvent un facteur en raison duquel des processus pathologiques plus graves apparaîtront, si vous ne consultez pas immédiatement un médecin et ne subissez pas le traitement nécessaire.

La conséquence la plus dangereuse de la cystite pendant la grossesse est la pyélonéphrite (un processus inflammatoire qui se produit dans les reins). Les bactéries pathogènes pénètrent dans les reins par les uretères. Chez la femme enceinte, le rein droit est principalement affecté. Avec une pyélonéphrite aiguë, une femme enceinte doit être hospitalisée, sinon cette condition menace la santé de la mère et de l'enfant. Les conséquences peuvent être une fausse couche, une naissance prématurée, une insuffisance pondérale fœtale.

Diagnostique

Avec le développement des premiers symptômes de la cystite, une femme doit absolument consulter un médecin, puis subir un diagnostic. Seulement après avoir reçu les résultats, le médecin établira un diagnostic précis et prescrira un traitement pour le patient.

Les principales mesures diagnostiques pour identifier le processus inflammatoire de la vessie:

  • analyse générale de l'urine - en présence d'une inflammation dans le corps, le contenu en leucocytes augmente et des protéines sont également détectées;
  • test sanguin général - avec la cystite chez la femme enceinte, la VS augmente;
  • Échographie des reins et de la vessie - une méthode nécessaire pour déterminer l'état du système urinaire;
  • analyse bactériologique de l'urine - vous permet d'identifier et de déterminer l'agent causal du processus infectieux.

Remarque! Il est nécessaire de sélectionner correctement l'urine pour la recherche générale et bactériologique afin que le résultat soit fiable. Pour les analyses le matin, la partie médiane de l'urine est collectée dans un bocal stérile, il est nécessaire de la donner au laboratoire en une heure et demie à deux heures.

Traitement

La cystite au cours du premier trimestre de la grossesse et aux stades ultérieurs ne peut être traitée qu'avec des médicaments qui ne sont absolument pas nocifs pour la vie et la santé de la femme enceinte et du fœtus. Il est nécessaire d'être particulièrement prudent en ce qui concerne les médicaments antibactériens, mais non seulement les antibiotiques, mais également les médicaments à d'autres fins ne peuvent être prescrits que par un médecin; en aucun cas, vous ne pouvez effectuer un traitement indépendant. Les tétracyclines et les sulfamides sont extrêmement contre-indiqués pour les femmes enceintes, les antibiotiques de ces groupes peuvent nuire au développement du fœtus.

Thérapie antibactérienne

Les principaux médicaments antibactériens pour le traitement de la cystite sont Monural et Amoxiclav, ces comprimés et poudre sont approuvés pour le port d'un enfant et n'affectent ni la mère ni le fœtus en développement. Monural et Amoxiclav - médicaments pour la cystite pendant la grossesse d'une nouvelle génération, ils soulagent rapidement les symptômes et soulagent la douleur.

Le plus efficace est Monural - 1 sachet de poudre suffit pour éliminer la douleur. Le traitement par Amoxiclav dure de 5 à 14 jours. Tout médicament peut être choisi comme médicament de premier choix, après l'antibiotique, le médecin doit prescrire à la femme enceinte des médicaments qui élimineront tout le volume d'urine de la vessie, normaliseront la microflore des muqueuses et augmenteront également l'immunité générale..

Kanephron

Le canephron est un remède naturel à base de plantes très efficace, il est souvent prescrit aux femmes enceintes pour le traitement de la cystite, les substances actives du médicament non seulement soulagent les symptômes, mais éliminent également la cause de la maladie. Le médicament n'a pratiquement pas de contre-indications, est facilement toléré par les patients en position et ne nuit pas au fœtus.

L'action du médicament Kanefron:

  • normalise le fonctionnement de la vessie et des reins;
  • améliore l'effet des médicaments antibactériens et empêche le développement d'infections;
  • aide à détendre les vaisseaux des voies urinaires, ce qui assure l'élimination sans entrave de l'excès de liquide du corps d'une femme enceinte et soulage le gonflement;
  • améliore le flux sanguin vers les reins;
  • a un effet antispasmodique.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse avec Canephron en peu de temps aide à soulager l'état général et à réduire les symptômes de la cystite et d'autres maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire. Le médicament a également un effet préventif et empêche le développement de la lithiase urinaire..

Remèdes populaires

Que devrait faire une femme enceinte pour se débarrasser de la cystite? La réponse à la question réside dans les recettes de la médecine traditionnelle, mais il faut comprendre que les remèdes populaires contre la cystite pendant la grossesse doivent être autorisés par le médecin traitant..

Le principal remède populaire qui aide à éliminer le processus inflammatoire dans la vessie est la canneberge. Les canneberges contiennent des nutriments et des acides qui tuent E. coli et d'autres bactéries pathogènes. La consommation fréquente de boissons aux fruits à la canneberge contribue à l'oxydation de l'environnement dans l'estomac, les bactéries deviennent incapables de s'accrocher à la membrane muqueuse et sont excrétées du corps. Remarque! Il est conseillé d'utiliser des boissons aux fruits tièdes, les groseilles rouges ont également des propriétés similaires, les airelles peuvent être ajoutées à la boisson.

Que peuvent les femmes enceintes atteintes de cystite pour s'en débarrasser:

  • Racine de rose musquée (2 cuillères à soupe), sous forme hachée, versez un verre d'eau bouillie, faites bouillir au bain-marie et laissez reposer 15-25 minutes. Filtrer avant de boire, utiliser ½ tasse 3 fois par jour, après trente minutes, vous pouvez manger.
  • Les baies de sorbier rouges et les feuilles d'airelles sont prises dans un rapport de 3: 1, versez 1 verre d'eau bouillante, insistez et filtrez pendant deux à trois heures. Prenez une telle perfusion 30 minutes avant les repas, la dose est de 3 fois par jour, 100 millilitres. Vous pouvez ajouter une cuillerée de miel au verre.
  • Le cassis a des propriétés anti-inflammatoires. Pour préparer le médicament, vous devez prendre 6 cuillères à soupe. l. feuilles de plantes écrasées et versez 1 litre d'eau bouillante, vous devez insister pendant au moins une heure. Il est permis d'ajouter du miel ou du sucre au bouillon fini. Prenez le bouillon cinq à six fois par jour, la dose est de 1 cuillère à soupe.
  • Pour préparer le prochain médicament, vous devez verser une cuillère à soupe d'herbe d'aneth avec 1,5 tasse d'eau bouillante, laisser reposer 30 minutes. Boire avant les repas 30 minutes, dosage - un tiers de verre.
  • Il est utile pour les femmes enceintes de prendre du bouillon d'avoine, il est très simple de le préparer - vous devez prendre un verre d'avoine et verser 2 verres d'eau fraîchement bouillie, puis le faire bouillir à nouveau dans un bain-marie, faire bouillir jusqu'à ce que le volume soit réduit de moitié. Vous pouvez ajouter du miel au bouillon préparé, prendre le médicament ½ tasse, le schéma posologique est de trois fois par jour.

Les remèdes populaires sont utilisés depuis l'Antiquité, c'est un moyen efficace et sûr, même reconnu par la médecine officielle. Notez que la plupart des médicaments utilisés pour traiter la cystite, à l'exception des antibiotiques, sont d'origine végétale. Mais, malgré cela, vous ne pouvez même pas utiliser de décoctions à base de plantes sans en informer votre médecin. Le médecin doit être au courant de tous les médicaments et médicaments qu'une femme enceinte prend. De plus, avant de prendre tout médicament, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas d'allergie..

La prévention

Vous savez maintenant comment traiter la cystite pendant la grossesse, mais comment prévenir le développement du processus inflammatoire de la vessie? Pour une femme qui attend un enfant, la maladie est plus facile et mieux à prévenir que d'éliminer.

La prévention de la cystite pendant la grossesse doit être commencée avant même le moment de la conception de l'enfant. Lors de la planification d'un enfant, la future mère doit absolument subir un examen médical complet et éliminer tous les problèmes médicaux, le cas échéant. Les infections chroniques doivent être traitées avant la grossesse. Même les caries ou l'amygdalite négligées peuvent plus tard devenir les principales raisons du développement d'une cystite chez une femme enceinte, ainsi que provoquer des infections d'autres organes internes.

Vous ne pouvez pas contourner le côté des mesures préventives qui concerne l'hygiène personnelle de la femme enceinte. Une femme doit se laver tous les jours avec de l'eau tiède avec des détergents au pH neutre, il est encore préférable d'effectuer une procédure similaire matin et soir. Mais il est interdit aux femmes enceintes de prendre des bains chauds, cela évitera la surchauffe et la pénétration de détergents et de bactéries dans les organes génitaux.

Les femmes enceintes doivent faire attention à leur santé et à leur immunité, il est nécessaire de manger plus de vitamines, de renforcer les fonctions de protection du corps, et également d'éviter l'hypothermie et le rhume.

Nutrition

La prévention des maladies infectieuses et inflammatoires comprend également le choix et le respect du régime alimentaire. La nutrition doit être rationnelle et inclure des aliments sains. Variétés utiles de poisson et de viande faibles en gras, produits laitiers et laitiers, légumes et fruits frais, cuits et cuits au four. Mais les plats frits, salés, fumés et épicés devront être exclus du menu.

Le régime de boisson doit être observé, il doit être abondant. Vous pouvez boire de l'eau, des décoctions et des thés, des boissons aux fruits. Il est interdit de consommer de l'alcool, des boissons gazeuses, des jus d'agrumes, du café et des boissons contenant de la caféine.

En raison de boire beaucoup d'eau, les femmes enceintes se rendront aux toilettes plus souvent, et c'est correct - même s'il n'y a pas envie d'aller aux toilettes toutes les 2-3 heures, cela garantira l'élimination sans entrave de l'excès de liquide et de bactéries du corps..

Méthodes de traitement de la cystite chez la femme enceinte

Attendre la naissance d'un bébé est un moment idéal pour une femme. Mais c'est cette période qui nécessite une attention particulière à votre santé, une observation attentive par un médecin. La possibilité de «contracter» des maladies du système génito-urinaire, par exemple une inflammation de la paroi interne de la vessie, augmente de nombreuses fois. Comment traiter la cystite pendant la grossesse, chaque femme doit savoir.

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse

La grossesse change complètement une femme: psychologie, réactions neurologiques, équilibre hormonal et processus physiologiques. Une augmentation de la masse de l'utérus, un changement d'appétit, la quantité de nourriture et de liquide consommés entraînent une augmentation de la miction. Une femme enceinte a soif, ce qui l'oblige à boire plus souvent, surtout si la température de l'air est élevée.

La cystite se caractérise non seulement par des mictions fréquentes, mais par les symptômes suivants:

  • la libération d'urine s'accompagne de sensations douloureuses et de sensation de brûlure le long de l'urètre;
  • après l'avoir vidé, il y a une sensation de nettoyage incomplet;
  • sensation de vessie pleine;
  • fausse envie;
  • douleur dans le tiers inférieur de l'abdomen;
  • un changement dans la nature de l'urine excrétée;
  • détérioration de l'état général.

La douleur pendant la miction est causée par une irritation de la membrane muqueuse avec l'urine. La composition chimique du liquide a été modifiée, les surfaces internes sont trop sensibles à ces produits - c'est pourquoi la douleur, la sensation de brûlure apparaissent. Ce sont les premiers signes d'inflammation de la vessie ou de l'urètre..

La sensation de sortie incomplète de toute l'urine indique également un processus pathologique causé par des micro-organismes. Les femmes sont plus susceptibles d'être confrontées à ce problème, car l'urètre est suffisamment large et relativement court, il est donc plus facile pour les bactéries pathogènes de pénétrer plus haut, jusqu'à la vessie. Pendant la grossesse, des conditions supplémentaires sont créées pour la colonisation, la reproduction des microbes:

  • diminution de l'immunité locale;
  • changements des niveaux hormonaux.

De fausses pulsions, des douleurs dans le bas de l'abdomen, une sensation de surpeuplement en l'absence de débit urinaire sont également associées au processus inflammatoire, à la reproduction active des bactéries.

La nature de l'urine elle-même change sous l'influence de tous les facteurs ci-dessus, des impuretés pathologiques y apparaissent: sang, mucus, pus. L'examen microscopique peut détecter des micro-organismes. Chez une personne en bonne santé, l'urine est stérile. Les impuretés sanguines indiquent une forte intensité d'inflammation, sa propagation aux couches plus profondes de la membrane muqueuse.

Une diminution de l'acidité contribue au fait que l'urine devient un milieu nutritif supplémentaire pour les micro-organismes, dont la propagation aux reins conduit à des maladies telles que la pyélonéphrite, la glomérulonéphrite.

Un changement de l'état général avec une élévation de la température corporelle, des frissons, une diminution du statut immunitaire au cours de l'évolution chronique de la cystite peuvent être trouvés rarement. De telles manifestations sont caractéristiques de l'inflammation aiguë primaire..

Caractéristiques du cours à différents moments

L'incidence des maladies inflammatoires du système génito-urinaire chez les femmes est très élevée. Par conséquent, pendant la grossesse, il est important de différencier un processus aigu, c'est-à-dire une pathologie apparue pour la première fois, d'une exacerbation de l'inflammation chronique. Cela aidera le médecin traitant à une anamnèse approfondie..

La cystite en début de grossesse est caractérisée par une évolution légère à modérée. À ce moment, des symptômes de toxicose peuvent prévaloir. Les modifications du statut immunitaire causées par des changements hormonaux dans le corps entraînent souvent une sensibilité accrue au rhume au début de la période.

À court terme, au premier trimestre, il existe un risque élevé de manquer une cystite aiguë, cela peut rapidement se transformer en chronique.

Le deuxième trimestre est l'adaptation de tous les organes et systèmes à la grossesse, l'établissement de processus immunitaires et l'amélioration de l'état général de la femme. Pendant cette période, des exacerbations de maladies inflammatoires chroniques sont possibles en raison de la compression physique de la vessie, de la stagnation de l'urine dans sa cavité, en raison de la croissance de l'utérus. La charge sur les reins est augmentée, ce qui réduit encore l'activité de filtration des glomérules.

Quant au troisième, dernier trimestre de la naissance d'un fœtus, c'est la période la plus responsable et la plus difficile. Le corps commence à se préparer à l'accouchement, les maladies infectieuses du système génito-urinaire peuvent avoir des conséquences négatives pour l'enfant à naître, car il passera par le canal génital. La femme post-partum peut également souffrir: la multiplication des bactéries pathogènes complique le déroulement de la période post-partum.

Quelle est la menace de la maladie

La maladie est plus facile à prévenir qu'à traiter plus tard - cette affirmation est tout à fait vraie pour la cystite, en particulier lorsqu'il s'agit d'une femme enceinte ou d'une conception planifiée. Il a déjà été mentionné ci-dessus que la cystite chronique ou aiguë peut entraîner une maladie rénale. Il s'agit d'une complication grave pouvant entraîner une insuffisance rénale, une glomérulonéphrite, une pyélonéphrite. La cystite chronique survient souvent dans le contexte d'une dysbiose intestinale et génitale.

Cela donne lieu au développement de maladies gynécologiques, à la formation d'adhérences, à une tendance aux saignements, à une fausse couche. Dans ce cas, il faut se rappeler que la barre fertile diminue, c'est-à-dire la possibilité de tomber enceinte.

Diagnostique

C'est généralement simple. La cystite pendant la grossesse présente les symptômes caractéristiques décrits ci-dessus. Dans ce cas, une femme inscrite auprès d'un gynécologue passe régulièrement des tests d'urine pour des recherches en laboratoire. Des anomalies pathologiques y sont immédiatement détectées et le médecin peut prescrire rapidement un traitement. C'est pourquoi une fille doit être observée dans les cliniques prénatales..

Pour obtenir une image holistique, clarifier la localisation du processus, différencier la cystite cervicale de la cystite de la cavité, les données des tests suivants sont suffisantes:

  • antécédents médicaux;
  • examen du patient;
  • les résultats d'une étude clinique de l'urine;
  • culture bactériologique de l'urine;
  • échantillon microscopique.

La détection des cellules de micro-organismes dans un frottis, des cultures, la présence d'impuretés pathologiques et des signes d'inflammation dans l'urine, indiquant au patient les signes subjectifs correspondants, les symptômes objectifs de la cystite aident le médecin à poser le bon diagnostic, à prendre une décision sur le traitement avec certains médicaments.

Caractéristiques du traitement des formes aiguës et chroniques

En ce qui concerne le traitement de la maladie, l'utilisation du principal arsenal de médicaments antibactériens pour le traitement de la cystite commune est presque impossible chez la femme enceinte. Cette limitation existe parce que les fonds ont un effet négatif sur le fœtus..

Antibiotiques pendant la grossesse

La liste des antibiotiques est limitée à ceux qui présentent un risque minimal de conséquences négatives pour l'enfant: il s'agit du «Monurel» et de «l'Amoxiclav». Le premier est un moyen synthétique efficace et moderne. Il est sans danger pour le fœtus en développement, une dose unique donne un bon effet clinique, presque 100% excrété dans l'urine. L'efficacité du médicament, l'efficacité du traitement est confirmée par de nombreuses critiques positives. La forme de libération de "Monurel" - poudres, ils se dissolvent mieux que les comprimés.

«Amoxiclav» fait référence aux antibiotiques bétalactame, dont la formule est en outre enrichie en acide clavulonique. Possède un large éventail d'actions, des risques minimes pour le développement intra-utérin du fœtus. Mais son utilisation est justifiée en fin de grossesse dans le respect de toutes les exigences du mode d'emploi, de la posologie. Il n'est pas souhaitable d'utiliser ce médicament pendant les premières semaines ou même les premiers mois.

Physiothérapie

La nomination de l'électrothérapie et d'autres physiothérapies pendant la grossesse est très limitée. Les impulsions électromagnétiques ont un effet excitant sur le fœtus, en particulier à court terme, peuvent conduire à une augmentation du tonus de l'utérus. Par conséquent, des précautions particulières doivent être prises lors de la recommandation de physiothérapie à une femme enceinte..

Qu'est-ce que l'instillation

La procédure implique l'introduction de médicaments à travers un cathéter directement dans la cavité de la vessie. Ceci est très important pour les femmes enceintes:

  • le médicament agit au centre de l'infection;
  • son action se limite à la cavité de l'inflammation;
  • il n'y a pas d'effets négatifs généraux sur le corps et le fœtus.

L'instillation de solutions antiseptiques est réalisée dans un hôpital gynécologique ou urologique. Souvent, deux à trois procédures suffisent pour obtenir le plein effet..

Il y a une limitation à sa nomination: dans les premiers stades, elle peut provoquer une fausse couche. Pour éviter de telles conséquences, il est préférable de ne pas instiller la vessie avec une cystite au cours du premier trimestre de la grossesse.

Remèdes populaires

La cystite peut être traitée à domicile pendant la grossesse, le traitement principal étant effectué sous la supervision d'un spécialiste. En complément, des remèdes populaires et des recettes servent. Par exemple, la collection combinée d'herbes sauge, camomille, prêle des champs, «oreilles d'ours». La recette est assez simple: verser deux cuillères à soupe d'herbes avec un verre d'eau bouillante, insister dans un bain-marie pendant environ une heure, filtrer et prendre un demi-verre trois fois par jour, 30 minutes avant les repas.

Les décoctions de canneberges faites maison, l'infusion d'églantier ont un effet diurétique, désinfectant, anti-inflammatoire. La proportion est la suivante: insister une partie de baies pour trois parties d'eau bouillante dans un thermos pendant pas plus d'une heure et prendre 100 ml entre les repas.

Une décoction de mil commun aide à réduire l'effet irritant de l'urine sur la muqueuse de la vessie enflammée, comble la carence en sel, normalise l'équilibre acido-basique de l'environnement interne.

Autres thérapies

Le traitement combiné et moderne de la cystite ne peut être imaginé aujourd'hui sans l'introduction de médicaments tels que Canephron, Fitolysin dans la liste des médicaments nécessaires. Ils sont fabriqués à base de plantes médicinales, créent un effet anti-inflammatoire, désinfectent les voies urinaires, soulagent les spasmes douloureux et présentent un effet diurétique modéré. Les contre-indications sont limitées à la sensibilité individuelle aux composants du médicament ou à une réaction allergique à ceux-ci.

Les indications pour la prévention des complications gynécologiques sont des suppositoires médicinaux à usage local lors du traitement de la cystite. Cela vous permet de soulager les crampes douloureuses, les brûlures, les douleurs pendant la miction.

Recommandations de traitement supplémentaires

Pendant le traitement de la cystite, il est nécessaire de s'habiller chaudement et confortablement. Les sous-vêtements doivent être choisis uniquement à partir de matériaux naturels pour le transfert de chaleur et la respirabilité.

Assurez-vous de suivre un régime riche en protéines, tout en étant doux. Cela signifie la présence de produits à base de viande dans l'alimentation, mais ils doivent être cuits sans friture. Privilégiez les plats cuits au four, bouillis et cuits à la vapeur.

Exclure les menus gras, aigres, frits et marinés des aliments. Cela réduira l'effet irritant de l'urine, soulagera l'inconfort urinaire..

Il est nécessaire de boire suffisamment de liquide: eau, jus non acides, décoctions à base de plantes et tisanes. Élimine la consommation de thé, café, alcool et boissons gazeuses forts.

Il est important pour une femme enceinte de vider complètement la vessie à temps, en évitant la congestion. Foyers d'infection chronique: les dents carieuses, les amygdales, les maladies de la peau doivent être traitées immédiatement, car elles peuvent devenir une source de réinfection.

Comment prévenir le développement de la cystite chez la femme enceinte

La prévention des maladies consiste à traiter en temps opportun les maladies infectieuses, y compris les maladies chroniques, et à planifier les futures grossesses. Afin d'éviter le développement et la chronicité de la cystite chez une femme enceinte, il est important de s'inscrire en obstétrique au tout début de l'attente du bébé..

Cystite pendant la grossesse

La cystite est une inflammation qui affecte la muqueuse de la vessie. Comment traiter la cystite pendant la grossesse et ce qui peut être pris par les femmes enceintes atteintes de cystite, le médecin vous le dira, en fonction des caractéristiques du développement de la pathologie.

Cystite pendant la grossesse chez la femme

Les experts divisent les sources de pathologie en infectieuses et non infectieuses. Les premiers sont associés à l'effet sur l'organisme de bactéries pathogènes présentes dans la vessie de façon permanente ou introduites de l'extérieur (staphylocoques, mycoplasmes, chlamydia, etc.).

Les causes non infectieuses du développement sont des pathologies concomitantes, par exemple la dysbiose, la vaginose, l'hypovitaminose. La cystite pendant la grossesse survient en raison d'une hypothermie générale, d'un mode de vie sédentaire, d'une exposition à des irritants chimiques. Les premiers symptômes de la cystite pendant la grossesse sont prononcés.

Dans la plupart des cas, le diagnostic est posé sur la base des manifestations cliniques de la maladie, sans attendre les résultats des mesures diagnostiques. La cystite survient chez les femmes enceintes aux premiers stades et au cours du dernier trimestre:

  • avec douleur dans le bas-ventre;
  • avec une sensation de brûlure et un syndrome de démangeaisons au moment de la vidange de la vessie;
  • avec le muguet;
  • avec une envie constante de se vider, même avec une vessie vide;
  • avec une augmentation de la température basale;
  • avec des sensations douloureuses au moment des rapports sexuels.

La cystite hémorragique pendant la grossesse est caractérisée par la présence d'impuretés sanguines dans l'urine excrétée. Si l'infection se propage aux reins, la température générale augmente, il y a douleur dans le dos, malaise général, nausées, vomissements, diarrhée, augmentation de la transpiration froide et chaude alternativement.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse

Il est assez difficile de choisir un traitement pour la cystite pendant la grossesse, étant donné l'effet des médicaments traditionnels sur le fœtus. De nombreux médicaments sont interdits, et ceux qui sont considérés comme épargnants pour le corps d'une femme enceinte ne sont pas toujours efficaces. Il est recommandé de commencer les mesures de traitement le plus tôt possible.

La maladie est dangereuse car l'infection peut se propager à d'autres organes, en particulier aux reins. Ceci est lourd avec le développement de la pyélonéphrite, une maladie qui affecte négativement le cours de la grossesse. Par conséquent, la cystite en tant que signe de grossesse devrait alerter une femme. Un tel symptôme est une raison pour contacter un médecin qui effectuera les mesures de diagnostic nécessaires et prescrira un traitement efficace..

Traiter la cystite pendant la grossesse est principalement nécessaire avec des médicaments antibactériens. Le type de médicament peut être déterminé par les résultats d'un test de sensibilité aux bactéries. Il est interdit d'interrompre le traitement, même si l'état général s'est amélioré. Sinon, la pathologie devient chronique et des exacerbations se produiront à l'avenir..

Les phytopréparations sont prescrites aux femmes enceintes atteintes de cystite, qui comprennent des ingrédients naturels sans danger pour la santé de la mère et du fœtus. En règle générale, ce sont des herbes, des extraits de plantes médicinales. Certains d'entre eux ont des contre-indications, il n'est donc pas recommandé de les prendre vous-même. Dans des conditions stationnaires, des instillations (perfusions) dans la vessie de médicaments, par exemple des antibiotiques, sont effectuées. La procédure consiste en l'introduction de fonds dans la vessie par un cathéter.

Que peuvent les femmes enceintes atteintes de cystite

Ce qui peut être pris par les femmes enceintes atteintes de cystite ne sera déterminé que par un médecin. De nombreux médicaments sont contre-indiqués pendant cette période et peuvent perturber le développement du fœtus dans l'utérus..

Parmi les antibiotiques, les médicaments sont plus souvent prescrits:

  1. Monural. Vous pouvez boire pour les femmes enceintes atteintes de cystite et d'autres maladies des voies urinaires. Si vous choisissez le bon dosage, le médicament est absolument sans danger pour la santé de la femme et du fœtus..
  2. Amoxiclav. Fait référence aux antibiotiques combinés. Prescrit pour le traitement des maladies non seulement des voies urinaires, mais également des infections d'autres localisations.

Les femmes enceintes atteintes de cystite peuvent réaliser des installations avec des huiles thérapeutiques, du Rivanol, de l'acide borique. Cette méthode de traitement est plus efficace par rapport aux médicaments oraux. Les fonds introduits par l'installation contournent le tractus gastro-intestinal et le fœtus, entrant directement dans le foyer avec l'inflammation.

Les phytopréparations permettent de traiter la cystite avec hépatite B et pendant la grossesse, sans provoquer d'effets secondaires chez le fœtus et le nouveau-né. Il peut s'agir de l'urolésane, qui contient des huiles de sapin et de ricin, de la menthe poivrée et d'autres composants utiles. Un autre remède naturel - le canephron, qui comprend un extrait de centaurée, de la livèche, du romarin.

Vous pouvez boire de la cystite pendant la grossesse, des infusions et des décoctions à partir d'ingrédients naturels. Ceux-ci comprennent la prêle, les feuilles de bouleau, les asperges (racines), l'avoine, l'aneth, le pissenlit (fleurs), le sorbier, l'airelle rouge, la myrtille, la rose musquée, le radis (jus). Ces ingrédients aident à supprimer la croissance des bactéries, ont un effet analgésique, anti-inflammatoire et diurétique.

Beaucoup de femmes se demandent s'il est possible de tomber enceinte pendant une cystite et de porter un bébé normalement? En soi, le processus inflammatoire n'affecte pas la fonction de reproduction. Cela ne concerne que la pathologie sous forme aiguë et sans complications. Si les changements affectent les appendices ou les ovaires, il sera plus difficile de tomber enceinte..

La physiothérapie est rarement prescrite. Beaucoup d'entre eux sont contre-indiqués pendant la grossesse. Seules l'électrophorèse et les procédures thermiques sur la zone présentant un processus inflammatoire sont autorisées. Presque tous les forums sur Internet parlent d'un pronostic favorable pour la cystite pendant la grossesse. Mais cela n'est possible qu'avec le début du traitement en temps opportun et en suivant les recommandations du médecin traitant.

Playlist vidéo sur la cystite (sélection vidéo dans le coin supérieur droit)

Cystite pendant la grossesse: symptômes et traitement

La cystite est caractérisée par un processus inflammatoire dans la vessie causé par des micro-organismes. Selon les statistiques, une femme sur trois a au moins 1 épisode d'infections des voies urinaires pendant la grossesse - la cystite représente environ 2%. Chez la femme enceinte, elle peut se dérouler sous une forme aiguë ou récurrente.

Que faire si une cystite survient pendant la grossesse?

Diagnostic de cystite pendant la grossesse - que faire? La chose la plus importante qu'une femme doit savoir est que cette maladie se développe à la suite de l'acquisition de propriétés pathogènes par des bactéries normales qui vivent dans la région périurétrale..

Par conséquent, en plus du traitement avec un spécialiste, il est très important d'observer des mesures d'hygiène dans la zone intime. Dans ce cas, évitez les produits (savon, gel) contenant un composant antibactérien..

Ils peuvent devenir un facteur supplémentaire perturbant la relation normale entre les micro-organismes. Et cela devient la raison de «l'acquisition» de propriétés pathogènes par les bactéries.

La cystite est-elle dangereuse pendant la grossesse?

La cystite peut prédisposer au développement de complications à la fois de la mère et du système fœto-placentaire (mère-enfant-placenta). Le risque maternel de cystite augmente si:

  • L'excrétion urinaire est altérée en raison du gonflement des parois de la vessie et de l'urètre;
  • Il y a une lithiase urinaire;
  • Insuffisance rénale;
  • Insuffisance hépatique;
  • Anémie (en particulier drépanocytose);
  • Diabète;
  • Infection virale.

Les risques de cystite pour le fœtus incluent une probabilité accrue de certaines complications obstétricales:

  • Naissance prématurée;
  • Infection in utero;
  • Retard de croissance et gain de poids;
  • Décès (in utero ou après la naissance).

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse sont assez prononcés:

  1. Augmentation de la miction et de la douleur, atteignant un maximum à la fin de la miction;
  2. Douleur au niveau de la partie pubienne;
  3. Désirs d'uriner qui ne réussissent pas.

Le médecin pose le diagnostic de la cystite sur la base d'une étude approfondie des résultats de l'examen d'une patiente enceinte:

  • Symptômes cliniques;
  • Détection d'un nombre accru de leucocytes dans l'urine - plus de 10 dans 1 domaine d'étude (leucocyturie);
  • Détermination des bactéries dans l'urine;
  • Identification d'une hématurie terminale, qui peut être observée dans de rares cas (présence de globules rouges inchangés dans l'urine de la partie médiane).

Dans certains cas, le diagnostic est posé de manière erronée - uniquement en identifiant la leucocyturie en l'absence de symptômes cliniques. Ce n'est pas vrai.

Une combinaison de signes cliniques et de laboratoire de lésions inflammatoires est nécessaire. De plus, une augmentation de la quantité de leucocytes dans l'urine peut être le résultat de leur arrivée à partir du tractus génital. Par conséquent, lors de la collecte d'urine pour analyse, il est recommandé de bien laver et de fermer le vagin avec un coton.

La recherche bactériologique est également d'une grande valeur diagnostique, à l'aide de laquelle il est possible d'évaluer le nombre de bactéries dans l'urine. Il est extrêmement nécessaire si une analyse d'urine de routine ne détecte que les leucocytes et qu'aucun micro-organisme n'est détecté. Cela se produit généralement si:

  1. La femme enceinte a commencé à prendre des antibiotiques toute seule;
  2. L'infection est causée par des micro-organismes rares - candida, mycobactéries tuberculeuses, chlamydia, virus de l'herpès, ureaplasma;
  3. Il existe une maladie rénale non infectieuse (néphrite interstitielle, anomalies congénitales);
  4. Helminthiase.

Le titre diagnostique de bactériurie dans la cystite est de 100 UFC / ml pour E. coli et 100 000 pour tous les autres micro-organismes. Ces valeurs aident à distinguer la cystite de l'urétrite, dont les symptômes sont similaires. Cependant, avec l'urétrite, les bactéries présentes dans l'urine à des titres diagnostiquement significatifs ne sont pas déterminées.

Cystite en début de grossesse

Une femme enceinte a tendance à développer un processus infectieux dans la vessie. Cela est dû à plusieurs mécanismes causaux:

  • La petite longueur de l'urètre et son grand diamètre;
  • La proximité de l'urètre par rapport au rectum, qui est un réservoir naturel d'agents infectieux;
  • Diminution du tonus de la vessie et du sphincter en raison de l'augmentation des taux d'œstrogène et de progestérone associée à la gestation;
  • Stagnation de l'urine, observée dans la seconde moitié de la grossesse et associée à une augmentation de la taille de l'utérus;
  • Diminution du tonus du sphincter de l'urètre, qui se développe plus près de la date d'accouchement;
  • Alcalinisation de l'urine associée à une excrétion accrue de bicarbonates à travers les glomérules rénaux;
  • Modifications du fonctionnement du système immunitaire (pendant la grossesse, il y a un déplacement de son travail vers l'immunosuppression, à la suite de quoi Escherichia coli est activée).

Comment traiter la cystite pendant la grossesse?

Le traitement de la cystite en début de grossesse est cependant effectué avec des médicaments antibactériens, ainsi qu'à des stades ultérieurs. Le choix des fonds dépend du pathogène spécifique, mais il n'est pas toujours possible de réaliser une étude bactériologique dans chaque cas. De plus, c'est une perte de temps supplémentaire..

Par conséquent, dans le choix d'un antibiotique, le médecin est guidé par les données épidémiologiques existantes sur la prévalence de certains micro-organismes qui sont les agents responsables de la cystite (cela s'appelle un traitement empirique). Cette liste, par ordre décroissant, ressemble à ceci:

  • Escherichia coli (détectée dans 80% des cas);
  • klebsiella (10%);
  • proteus (5%);
  • staphylococcus aureus (4%);
  • entérocoque (4%);
  • entérobactéries (2%);
  • morganella (0,8%);
  • candida (0,8%) et autres.

Une étude récente a révélé que les antibiotiques précédemment utilisés pour traiter la cystite étaient inefficaces contre E. coli en tant que pathogène le plus courant - il s'est avéré y être résistant. Par conséquent, dans les conditions modernes, ils essaient de ne pas prescrire aux femmes enceintes: ampicilline et amoxicilline avec acide clavulanique, certaines céphalosporines.

L'antibiotique idéal pour le traitement de la cystite doit s'accumuler autant que possible non dans les parois de la vessie, mais dans l'urine. Ainsi, il pourra exercer son effet sur les tissus pendant longtemps. En même temps, cela ne devrait pas être dangereux pour le fœtus..

Ces deux exigences sont mieux satisfaites par les antibiotiques suivants, qui devraient être utilisés pour traiter la cystite en pratique obstétricale:

  1. Fosfomycine (son avantage est la suffisance d'une dose unique, cependant, son utilisation est autorisée à partir de 13 semaines).
  2. Aztréonam (cours de traitement - une semaine).
  3. Certaines céphalosporines de 2e à 4e génération (céfixime et céfuroxime).

S'ils sont inefficaces au cours du deuxième trimestre, le médicament alternatif Nitrofurantoïne (Furadonin) peut être utilisé. La durée de son admission doit être de 7 jours.

Le médicament ne doit pas être utilisé entre 34 et 35 semaines et plus tard, car cela peut conduire au développement d'une maladie hémolytique chez le fœtus.

Un traitement antibactérien est effectué en moyenne 1 semaine. Ensuite, 7 à 14 jours plus tard, l'urine est examinée. Avec de bons résultats, des cours répétés ne sont pas nécessaires.

Tests insatisfaisants (l'agent pathogène est détecté) - un traitement antibiotique répété, après quoi une étude bactériologique est réalisée, qui est répétée tous les mois jusqu'à la date prévue.

Si, après de telles mesures, l'agent pathogène est détecté, un traitement selon un schéma spécial est effectué avant l'accouchement et dans les 2 semaines qui suivent, craignant un risque élevé de maladie septique.

Plantes médicinales dans le traitement de la cystite

Il est rationnel de compléter le traitement médicamenteux de la cystite chez la femme enceinte par la prise de plantes médicinales. Leur avantage important est la sécurité. Le plus raisonnable est l'utilisation de:

  • busserole;
  • églantier;
  • sauge;
  • ortie;
  • Millepertuis;
  • queue de cheval;
  • camomille, etc..

Vous pouvez également utiliser la préparation à base de plantes officielle - Kanefron. Il a un effet complexe sur le système urinaire chez la femme enceinte:

  • augmente la diurèse;
  • soulage les spasmes;
  • a un effet antibactérien;
  • dilate les vaisseaux sanguins;
  • supprime la réponse inflammatoire;
  • combat les radicaux libres;
  • protège les reins;
  • inhibe l'attachement d'E. coli aux cellules du système urinaire.

Prévention de la cystite pendant la grossesse

Chez les femmes des groupes à risque, une prévention efficace de la cystite pendant la grossesse est effectuée avec le médicament Canephron. Cependant, pour atteindre cet objectif, il est recommandé de l'utiliser pendant au moins quatre mois. Il peut être effectué en mode continu immédiatement avant l'accouchement ou en cours pendant un mois avec des intervalles de 2 semaines.

Une étude opportune des sédiments urinaires pendant la grossesse aide également à prévenir les complications graves. Cette analyse est attribuée aux femmes avant chaque visite chez le gynécologue..

Si des écarts même minimes sont détectés, un examen supplémentaire est recommandé et, si nécessaire, la nomination d'un traitement.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Comment utiliser mieux et plus efficacement Utrozhestan lors du transport

Infertilité

L'utilisation de médicaments hormonaux pendant la grossesse est limitée par des indications strictes. Le médecin désignera Utrozhestan au stade de la préparation à la conception et pour préserver le début de la grossesse.

Comment déterminer la grossesse sans test

Analyses

Chaque femme intéressée par ce problème souhaite trouver une réponse dans les plus brefs délais. Et chacun a ses propres raisons: quelqu'un avec inquiétude et espoir attend au moins le moindre soupçon de grossesse, et quelqu'un est choqué par la pensée de cela ou le soupçon.

Est-il possible de donner de la grammidine aux enfants

Conception

Vous utilisez un navigateur obsolète. Veuillez mettre à jour votre navigateur pour un meilleur affichage et une meilleure sécurité.INSTRUCTIONS à usage médical