Principal / Analyses

Dans quels cas et comment l'utérus est-il nettoyé après l'accouchement?

Après avoir lu les histoires de mères sur le nettoyage après l'accouchement dans les forums "Internet", je suis arrivé à la conclusion: vous en savez moins - vous dormez mieux. Mais ensuite, à la réflexion, je me suis rendu compte que les informations du forum n'étaient pas suffisantes pour un sommeil réparateur. Naturellement, le nettoyage après l'accouchement est une fin désagréable au moment le plus important de la vie d'une femme, et ceux qui ont vécu cette condition sont parfois incapables de retenir leurs émotions, de sorte que leurs histoires peuvent être répertoriées sous le titre «pas pour les âmes sensibles». Et nous ajoutons: pas pour les femmes enceintes.

Afin de ne pas avoir peur du nettoyage post-partum (cela ne signifie pas du tout que vous en aurez besoin), vous devez en obtenir le plus possible, mais des informations médicales, et non "par expérience personnelle".

Quand il est nécessaire de nettoyer après l'accouchement?

Chaque femme accouche deux fois (en une seule visite à l'hôpital): le bébé et le placenta (après l'accouchement), avec lequel il était tous les 9 mois. Beaucoup de femmes ne remarquent même pas la naissance du placenta, car à ce moment elles sont déjà occupées à examiner le bébé, qui a enfoui son petit nez dans le sein de sa mère. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas. Parfois, le placenta est trop étroitement «fusionné» avec l'utérus et naît «partiellement» ou ne sort pas du tout, alors une séparation manuelle du placenta doit être effectuée, qui est toujours effectuée après une césarienne.

Avant la sortie de l'hôpital (2-3 jours), une femme subit une échographie diagnostique afin d'évaluer l'état de la cavité utérine interne. Si le médecin découvre des traces de placenta ou de caillots sanguins dans l'utérus, la femme en travail se voit prescrire un nettoyage.

Comment nettoyer après l'accouchement?

«Nettoyage» en «langage médical» signifie curetage. Cette procédure peut être familière aux femmes qui ont subi un avortement. Le grattage de la muqueuse utérine est une opération dans laquelle la couche fonctionnelle de l'endomètre est retirée mécaniquement. Une nouvelle membrane muqueuse se développe à partir des couches de croissance de l'endomètre peu de temps après le grattage.

Habituellement, le nettoyage est effectué sous anesthésie générale dans un fauteuil gynécologique. Avant l'opération, les organes génitaux externes sont traités avec une solution alcoolique à 5% d'iode, et le vagin et le col de l'utérus - avec de l'alcool éthylique à 50%. En utilisant les dilatateurs insérés de différents diamètres, le canal cervical est élargi et les restes de tissu placentaire sont enlevés à l'aide d'une curette émoussée spéciale ou d'une curette obstétricale avec des dents. L'opération ne prend pas plus de 20 minutes.

Comment se comporter après le nettoyage?

Après le nettoyage, une femme doit être sous la surveillance de médecins qui surveillent la température corporelle, le pouls et les sécrétions des organes génitaux. 2 fois par jour, les organes génitaux externes doivent être traités avec des solutions antiseptiques.

Après l'opération, pendant 2 semaines, vous ne pouvez pas utiliser de tampons vaginaux, faire des douches vaginales, prendre un bain, visiter un bain public, soulever des poids ou faire du sport. Les relations sexuelles vaginales sont également contre-indiquées en raison du fait que le col de l'utérus reste ouvert et qu'il y a beaucoup d'érosion sur la muqueuse utérine, ce qui peut devenir des conditions favorables au développement d'une infection, qui peut être «apportée» par un partenaire sexuel.

Des antibiotiques sont prescrits pour prévenir l'inflammation et d'autres complications après le nettoyage. La procédure de grattage est douloureuse, par conséquent, des sensations douloureuses peuvent être observées en période postopératoire. Pendant cette période, on peut vous prescrire du no-shpa pour prévenir le développement d'hématomes (caillots sanguins dans la cavité utérine).

Quelles sont les complications après le nettoyage?

L'hématomètre n'est qu'une complication courante du curetage. Cela peut se produire en raison d'une forte compression (spasme) du col de l'utérus, ce qui entraînera la rétention du sang dans la cavité utérine. L'arrêt rapide des écoulements sanglants est le principal symptôme des hématomes. Pour maintenir le col de l'utérus dans une position détendue et prescrire No-shpa, comme mentionné ci-dessus.

Une autre complication du nettoyage est les saignements utérins, mais ils sont extrêmement rares (principalement uniquement chez les femmes atteintes de troubles de la coagulation). Mais en cas de pénétration dans la cavité utérine après le nettoyage des microbes, une endométrite peut survenir - infections et inflammation de la muqueuse utérine.

Toutes les complications nécessitent un traitement spécifique, qui ne peut être prescrit que par le gynécologue traitant. «Idéalement», un écoulement sanglant coagulé est observé pendant plusieurs heures après le brossage, mais il devient rapidement moins abondant. Après avoir gratté pendant au moins 10 jours, il devrait y avoir peu de taches sanglantes, brunes ou jaunâtres.

Comme vous pouvez le voir, le nettoyage après l'accouchement n'est pas si effrayant si vous suivez des règles simples d'hygiène personnelle et les instructions du médecin. Par conséquent, ne vous inquiétez pas! Tout va bien se passer!

Nettoyage de l'utérus après l'accouchement: les principales conséquences pour une femme

L'accouchement se déroule en trois périodes: les contractions, la naissance d'un fœtus et la naissance d'un post-accouchement. L'après-naissance est le placenta et les membranes dans lesquelles se trouve le fœtus. Après la naissance du placenta, il ne devrait plus y avoir de restes de celui-ci dans l'utérus, ainsi que des caillots sanguins attachés à ses parois ou bloquant la sortie des sécrétions; le nettoyage doit être complet. Tous ces tissus pourriront dans la cavité utérine après l'accouchement et créeront un terreau fertile pour de nombreuses microflores opportunistes et pathogènes qui vivent à la surface du corps..

Les caillots sanguins restant dans la cavité peuvent interférer avec son nettoyage après l'accouchement - élimination des lochies - écoulement post-partum de sa cavité. Un caillot sanguin peut également bloquer un vaisseau dans la paroi et ensuite se détacher après un certain temps, provoquant des saignements sévères. Ce saignement peut survenir soudainement même un mois après l'accouchement..

Afin d'éviter de telles conséquences, ils effectuent le nettoyage (grattage, curetage) de l'utérus après l'accouchement. Si des parties du placenta et des membranes fœtales restent dans sa cavité, un grattage est effectué immédiatement après l'accouchement ou dans les 24 heures qui suivent. S'il y a des caillots sanguins dans l'utérus qui interfèrent avec le nettoyage de sa cavité, un grattage est effectué selon les indications, en fonction de l'état de la femme, mais au plus tard la première semaine après la naissance. La présence d'indications de curetage dans les cliniques modernes est confirmée par des examens échographiques (échographie).

L'opération est simple, mais douloureuse, elle est donc réalisée sous anesthésie générale. Le médecin avec un instrument médical (curette) gratte la muqueuse utérine, enlevant sa couche fonctionnelle supérieure ainsi que les restes de tissus génériques. Parfois, le nettoyage par aspiration est effectué avec un contrôle par ultrasons ultérieur.

Important! si le médecin estime nécessaire de procéder au nettoyage, la femme ne doit pas le refuser!

Les principaux critères de réussite du nettoyage de l'utérus

Le succès de l'opération de grattage post-partum est prouvé (cela vaut la peine de s'en souvenir!):

  • l'absence d'augmentation significative de la température corporelle de la parturiente (la norme va jusqu'à 37,5 ° C);
  • aucun saignement, des taches modérées pendant plusieurs jours (parfois jusqu'à une semaine) sont considérées comme la norme, elles virent progressivement au brun puis s'éclaircissent; la décharge n'a pas d'odeur désagréable;
  • douleur dans le bas de l'abdomen - elle diminue progressivement, mais persiste jusqu'à ce que l'utérus soit complètement contracté;
  • l'état général de la femme est satisfaisant, mais de légers vertiges peuvent déranger; tous ces symptômes indiquent que le nettoyage va bien.

Il est important de prêter attention aux symptômes suivants et de les signaler à votre médecin:

  • augmentation des saignements;
  • absence complète de décharge dans les premiers jours après le nettoyage avec une augmentation simultanée de la douleur; cela indique une violation de la purification;
  • la décharge acquiert une odeur putride désagréable - un signe d'infection;
  • la température monte à 38 ° et plus.

Comment se déroulent la réadaptation et le rétablissement?

Pendant un certain temps (4-6 jours) après le nettoyage, la femme en post-partum est à l'hôpital sous la surveillance d'un médecin. Il procède à un examen quotidien pour identifier les complications possibles en temps opportun. Les médicaments sont prescrits:

  1. médicaments pour contracter l'utérus - il s'agit de la prévention des re-saignements;
  2. antibiotiques - pour prévenir le développement d'infections.

Si la période de rééducation se déroule bien, la femme est libérée 5 à 6 jours après le nettoyage et un suivi supplémentaire de son état est effectué par le médecin de la clinique prénatale. La décharge après curetage (ainsi qu'après l'accouchement) dure environ 6 semaines, s'éclaircissant progressivement et diminuant de volume. Deux mois après l'accouchement, il y a un nettoyage et une récupération complets..

Complications et conséquences après curetage de l'utérus

Comme pour toute chirurgie, des complications sont possibles. Les complications peuvent être précoces ou tardives. Les complications précoces comprennent:

  • saignement en cas de lésion d'un vaisseau situé dans la paroi de l'utérus; dans ce cas, des saignements abondants peuvent provenir du tractus génital ou se manifester sous la forme d'hémomètres - accumulation de sang dans la cavité utérine en raison de la fermeture de la sortie de la cavité; pour la prévention des hémomètres, des antispasmodiques sont prescrits - des médicaments qui soulagent les spasmes des muscles lisses;
  • perforation (violation de l'intégrité) de la paroi utérine avec un instrument pointu - une petite ponction peut proliférer d'elle-même et une grande est suturée; En règle générale, les conséquences désagréables ne se produisent pas.

Ces conséquences sont éliminées sur la table d'opération ou avec une seconde opération le premier jour. Les cliniques modernes ont toutes les chances de faire face à de telles conséquences..

Aux complications tardives, qui peuvent se développer après quelques jours d'opération et durer longtemps, incluent l'infection et les conséquences associées. En cas de violation du nettoyage de l'utérus, un processus infectieux et inflammatoire se développe - endométrite aiguë, qui se déroule avec une température élevée, des douleurs dans le bas de l'abdomen, un changement dans la nature des lochies (elles deviennent fétides, le nettoyage est perturbé). Une antibiothérapie prescrite en temps opportun vous permet d'arrêter rapidement ce processus et d'éviter des conséquences graves.

Important! Il est plus difficile de nettoyer et de traiter l'endométrite chez les femmes souffrant de certaines infections cachées - chlamydia, ureaplasmose, etc. Par conséquent, les obstétriciens-gynécologues insistent toujours sur un examen complet et un traitement de l'infection pendant la planification de la grossesse. Dans de tels cas, l'endométrite devient chronique et s'accompagne du développement d'adhérences. Le processus inflammatoire passe aux trompes de Fallope et aux organes pelviens, où les effets de l'inflammation - les adhérences - se développent également progressivement..

Les adhérences dans l'utérus et les trompes de Fallope sont la principale cause d'infertilité. Les adhérences dans les trompes de Fallope peuvent interférer avec la conception et dans la cavité utérine - porter un enfant et l'accouchement. Le traitement de ces processus est à long terme. Cela commence par l'identification et le traitement de l'infection, qui, en règle générale, avec une inflammation prolongée est mixte, causée par différents agents pathogènes.

Après élimination de l'infection, les adhérences sont disséquées, ce qui est le plus souvent réalisé par des méthodes endoscopiques (sans grandes incisions, à l'aide d'instruments endoscopiques spéciaux). Et ce n'est qu'après cela que les conséquences de l'infection sont éliminées et que la femme peut redevenir enceinte..

Les troubles hormonaux et une défaillance du cycle menstruel peuvent être la conséquence d'un curetage trop profond des parois, lorsque non seulement la couche fonctionnelle supérieure (de récupération) de l'endomètre est enlevée, mais également la couche basale inférieure, qui ne peut pas être restaurée. Cette complication est très difficile à traiter et le plus souvent elle devient la cause de l'infertilité..

Comment accélérer le processus de guérison après le brossage

Pour ce faire, vous devez suivre toutes les recommandations du médecin. Conseils:

  • gardez vos organes génitaux propres; prenez une douche chaude deux fois par jour; vous ne pouvez pas vous laver dans un bain, un bain, un sauna;
  • la douche vaginale ne peut pas être faite, toutes les procédures de nettoyage doivent être superficielles;
  • changer les joints au fur et à mesure qu'ils se remplissent, mais au moins 6 à 8 fois par jour; dans les premiers jours, il est préférable d'utiliser des couches (ainsi qu'après l'accouchement);
  • même avec une petite décharge, n'utilisez pas de tampons vaginaux - cela interfère avec le nettoyage;
  • toute activité physique et état de stress doivent être exclus dans les deux premières semaines suivant le nettoyage;
  • les rapports sexuels ne sont possibles qu'après l'arrêt complet des lochies.

Avec un nettoyage réussi après l'accouchement et le respect de toutes les exigences nécessaires pendant la période postopératoire, il n'y a généralement pas de conséquences négatives pour les femmes. Des conséquences beaucoup plus graves surviennent si le nettoyage n'a pas été effectué en temps opportun..

Nettoyage de l'utérus après l'accouchement

Nettoyage après l'accouchement: comment il est effectué, complications possibles

Quand est-il nécessaire de nettoyer l'utérus après l'accouchement, comment cela se passe-t-il et pourquoi est-il nécessaire? C'est une procédure médicale connue de nombreuses femmes. Absolument similaire est effectué pour enlever l'ovule pendant une grossesse gelée, un avortement, à des fins de diagnostic, si, par exemple, un cancer de l'endomètre est suspecté. Et le nettoyage de l'utérus après l'accouchement, le plus souvent, est une tentative d'éviter un processus inflammatoire grave, s'il y a des conditions préalables à cela..

Quels sont ces prérequis? Immédiatement après la naissance de l'enfant, un nettoyage manuel de l'utérus peut être effectué si, lors de l'examen du placenta (placenta), il y a des doutes sur son intégrité. Autrement dit, le médecin soupçonne qu'une partie de la post-naissance est restée dans la cavité utérine. Dans ce cas, la femme reçoit une anesthésie complète et le médecin, sans aucun problème, à travers le col de l'utérus complètement ouvert, le nettoie des restes du placenta. À propos, un tel nettoyage après l'accouchement est nécessaire même si l'après-naissance ne part pas du tout. Cela se produit lorsqu'il est fermement attaché. Encore une fois, le médecin aide la femme à terminer le travail. En outre, le placenta est retiré manuellement lors d'une césarienne.

Quelles sont les complications possibles après le nettoyage de l'utérus, car on sait qu'il s'agit d'une procédure plutôt traumatique? En fait, lorsqu'elle est effectuée dans une maternité, les problèmes surviennent extrêmement rarement. Habituellement, dans les maternités, une échographie est effectuée avant la sortie. Et parfois, si nécessaire, un nettoyage régulier ou sous vide de l'utérus est effectué. Ce n'est pas dangereux si toutes les conditions de stérilité sont remplies.

En passant, concernant l'utilisation de divers instruments gynécologiques dans cette procédure. Il y a des cas de pratique médicale où les conséquences du nettoyage de l'utérus ont été mortelles. Il est considéré comme beaucoup plus sûr, alors que le pharynx interne est ouvert, d'effectuer des procédures médicales pour nettoyer l'utérus manuellement. Cela s'avère beaucoup plus prudent. Et un saignement aussi grave, qui se produit lorsqu'un curetage instrumental de l'utérus est effectué après l'accouchement, n'est pas observé.

Mais toutes les femmes ont des caillots dans l'utérus après la naissance d'un enfant, mais tout le monde n'a pas de curetage utérin, manuel ou instrumental. Et c'est vrai. Dans la plupart des maternités, absolument toutes les femmes en travail reçoivent de l'ocytocine intramusculaire dans les trois jours suivant l'accouchement. C'est un médicament qui conduit à de fortes contractions de l'utérus, l'aide à se vider plus rapidement. Parfois, la thérapie avec ce médicament doit être prolongée. Mais juste une décharge abondante après l'accouchement n'est pas toujours une indication d'une procédure aussi traumatisante que le nettoyage de l'utérus, elle ne doit être effectuée qu'en dernier recours. Normalement, un écoulement abondant chez la femme est observé dans les 5 à 7 premiers jours après la naissance d'un enfant. Et puis ils déclinent. Mais ils peuvent persister pendant 6, et parfois même 8 semaines..

Nettoyer l'utérus avec un aspirateur après l'accouchement est moins dangereux, car pendant celui-ci, la cavité utérine elle-même n'est pas directement affectée. Le tube de l'appareil lui-même est facilement inséré dans l'utérus, en raison de son petit diamètre. De plus, pour cela, le médecin n'a même pas besoin d'utiliser les dilatateurs cervicaux, il est déjà entrouvert. Et le nettoyage de l'utérus après l'accouchement de cette manière est très rarement effectué sous anesthésie, car la douleur est minime. Une femme ressent à peu près la même chose que pendant la menstruation, lorsque le médecin utilise un aspirateur pour éliminer les caillots de la cavité utérine.

Les caillots sanguins dans l'utérus après l'accouchement ne «garantissent» pas toujours le nettoyage, en plus de l'ocytocine, il existe des remèdes populaires pour aider votre système reproducteur. Par exemple, vous pouvez boire une teinture de poivre d'eau. Dormir sur le ventre et porter un bandage post-partum ont également un bon effet..

Mais si la décharge après le nettoyage de l'utérus ne se termine en aucune façon en raison du polype placentaire qui s'y est formé, alors il n'y a nulle part où aller, vous devez faire un curetage et, mieux encore, une hystéroscopie, car de cette manière, le médecin peut retirer le polype sans blesser tout l'utérus. Est-il douloureux de nettoyer l'utérus quelques semaines après la naissance du bébé? Oui, cela ne peut se faire sans un bon soulagement de la douleur, car le col de l'utérus a le temps de se refermer. Mais c'est son expansion instrumentale qui est la plus douloureuse.

Comment l'utérus est-il nettoyé après l'accouchement, que doit faire une femme? Passez une échographie et obtenez une recommandation d'un médecin pour cette procédure. Faites des tests sanguins et des frottis. Et arriver à l'hôpital le jour fixé. La procédure elle-même ne dure pas plus de 20 à 30 minutes, une anesthésie générale ou locale est effectuée. Après avoir conseillé à la femme de s'allonger pendant environ 2 heures et de rentrer chez elle.

Nettoyage de l'utérus après l'accouchement

Le curetage de l'utérus (curetage) après l'accouchement est une procédure gynécologique dans laquelle les restes des membranes amniotiques et les gros caillots sanguins sont retirés mécaniquement de l'utérus.

Quand est-il nécessaire d'effectuer la procédure de nettoyage après l'accouchement?

Après la naissance du bébé, le placenta (après la naissance) doit découler du corps de la femme, à savoir de l'utérus..

Parfois, pour une raison quelconque, par exemple en raison d'une fixation serrée, le placenta ne s'éloigne pas et reste à l'intérieur de l'organe. De plus, lorsque le placenta part dans l'utérus, ses particules ou restes d'autres membranes et tissus amniotiques peuvent rester.

Normalement, tout cela, ainsi que les caillots sanguins formés pendant la guérison post-partum de l'utérus, devraient partir sous la forme de lochies - écoulement post-partum.

Mais si le placenta ne sort pas, des particules de tissu restent dans l'utérus ou de gros caillots sanguins se sont formés qui bloquent le passage des lochies, il y a un risque d'infection. Les restes du placenta et des membranes amniotiques commenceront à se décomposer, ce qui deviendra une zone favorable au développement de bactéries et entraînera une inflammation et des processus purulents.

Pour éviter cela, ils exécutent la procédure de grattage.

À propos, après une césarienne, le placenta doit toujours être retiré mécaniquement.

Comment se déroule la procédure de nettoyage de l'utérus?

Le curetage de l'utérus est réalisé sur une chaise gynécologique. Dans ce cas, la femme est sous anesthésie générale..

Si l'accouchement n'est pas parti immédiatement après l'accouchement, le médecin procède à un curetage manuel: alors que le col de l'utérus est encore suffisamment ouvert, il vous permet d'éliminer manuellement l'excès de tissu et les caillots sanguins.

Si le besoin de nettoyage a été découvert plus tard lors d'une échographie, des instruments spéciaux sont utilisés pour effectuer un curetage, qui «gratte» la muqueuse endométriale.

Avant la procédure, les organes génitaux sont traités avec une solution d'iode et une solution d'alcool. La stérilité joue un rôle important dans le nettoyage, car la surface interne de l'utérus à ce moment est une grande plaie, sujette aux infections.

Période postopératoire. Comment se comporter et quoi ne pas faire?

Après la procédure de grattage, la femme doit faire attention à l'hygiène, traiter les organes génitaux avec un antiseptique.

À ce moment, il est interdit d'utiliser des tampons et de faire des douches vaginales. Vous ne pouvez pas non plus prendre un bain chaud, visiter les bains - pendant la récupération, vous devrez vous limiter à une douche.

Les rapports sexuels sont également interdits jusqu'à la fin de la période de récupération..

Après le curetage, des antibiotiques, des antispasmodiques et des médicaments peuvent être prescrits pour aider l'utérus à se contracter. Pendant la prise de médicaments, l'allaitement est généralement interdit, le lait devra donc être exprimé afin de ne pas perturber le processus de lactation.

Pendant deux semaines après le nettoyage, vous ne pouvez pas soulever de poids, exposer le corps à un effort physique..

Complications après le nettoyage

Si une infection a été introduite pendant le curetage, cela peut entraîner une endométrite - un processus inflammatoire.

En cas de saignement, un hématome peut se développer - une accumulation de sang dans la cavité utérine, qui apparaît en raison de problèmes de sortie. Si une femme a des problèmes de coagulation sanguine, au contraire, des saignements sévères et une perte de grands volumes de sang sont possibles..

Normalement, il y a des saignements après la procédure, mais ils sont petits et diminuent progressivement. Si vous n'avez pas d'écoulement ou beaucoup de feuilles de sang rouge vif, consultez votre médecin.

Nettoyage de l'utérus après l'accouchement: conséquences et complications

Très souvent, le gynécologue prescrit le nettoyage de l'utérus après l'accouchement. Les patients ont peur et se demandent pourquoi cela est nécessaire. Cependant, tout n'est pas si simple ici. Cette procédure est effectuée si le placenta est séparé en morceaux ou ne sort pas du tout de la cavité utérine.

Pour certaines femmes, il suffit de stimuler les contractions musculaires avec de l'ocytocine ou d'autres hormones pour libérer l'après-naissance. Pour le reste, il n'y a rien de plus raisonnable que la façon de réaliser le vide ou le grattage manuel.

Quelles peuvent être les conséquences après le nettoyage de l'utérus?

Le processus de grattage de l'organe musculaire d'une femme est plutôt compliqué. Le médecin l'exécute presque à l'aveugle. Dans le même temps, il n'est pas possible d'utiliser des caméras qui afficheraient une image d'organes internes sur le moniteur..

C'est pourquoi des conséquences néfastes surviennent parfois, à savoir:

  • infection;
  • développement du processus inflammatoire;
  • l'endométrite;
  • hématomètre;
  • exacerbation des maladies génitales chroniques;
  • saignements abondants.

Normalement, après une telle opération, le repérage est noté dans les 5 à 7 jours. Cependant, si elles durent plus longtemps que la période désignée et en même temps deviennent de plus en plus abondantes, alors c'est un motif d'alarme..

De graves préoccupations sont également causées par une douleur vive qui peut accompagner le saignement. Ces symptômes indiquent souvent le développement rapide d'un processus inflammatoire aigu..

Si vous ignorez ces signes et n'allez pas chez le gynécologue, vous pouvez en conséquence perdre l'occasion d'avoir des enfants..

Une endométrite ou un hématomètre non guéris en temps opportun deviennent souvent la raison de l'ablation chirurgicale complète de l'utérus. Vous pouvez éviter les conséquences négatives.

Pour ce faire, lorsque les premiers symptômes apparaissent, indiquant un dysfonctionnement, contactez votre médecin.

Le nettoyage fait-il mal?

Il n'y a pas de procédures complètement indolores en médecine. C'est un fait incontestable. Cependant, ce n'est pas pour rien que l'anesthésie a été inventée. Le processus de grattage se déroule sous anesthésie locale ou générale. Sans cela, une femme n'est pas capable de supporter une telle manipulation avec ses organes internes..

Si le médecin voit à partir des résultats de l'échographie que le curetage peut être effectué sous anesthésie locale, il le fait. Cependant, dans le même temps, la femme ressent toujours un certain inconfort. En règle générale, tout dépend du seuil de sensibilité. S'il est grand, le patient sera légèrement blessé. Lorsque le seuil de douleur est bas, il n'y a pratiquement pas d'inconfort.

Si le gynécologue constate de graves dommages lorsqu'il est nécessaire d'effectuer un curetage instrumental sous vide, il prescrit une anesthésie générale.

Dans cet état, une femme est soulagée de la nécessité de supporter la douleur et l'inconfort. Il n'y aura pas de choc douloureux. Cependant, au réveil, le patient aura toujours le sentiment qu'une intervention a été faite. Le bas-ventre peut faire mal, tirer.

Une température corporelle subfébrile est maintenue pendant plusieurs jours après le nettoyage.

Lorsque la procédure est effectuée sans anesthésie?

Beaucoup de femmes pensent avec horreur au prochain nettoyage. Ils représentent de manière colorée et détaillée comment les médecins se moqueront d'eux. Cependant, il convient de rappeler que nous sommes au 21e siècle. Personne ne se moquera des gens. Il est extrêmement difficile mentalement et physiquement de subir un curetage de l'utérus sans anesthésie.

Si, pour une raison quelconque, il est impossible de faire une anesthésie générale, ils ont recours à des anesthésiques locaux. Ça peut être:

  • crème;
  • gels;
  • injections de lidocaïne;
  • Vaporisateurs.

En aucun cas, cette opération ne doit être réalisée sans anesthésie. Les médecins n'ont tout simplement pas le droit de faire cela. N'ayez pas peur si le médecin n'a pas prescrit d'anesthésie générale. Avant de nettoyer l'utérus, assurez-vous de l'anesthésier avec d'autres médicaments locaux. Dans ce cas, la douleur est ressentie, cependant, elle n'est pas assez forte pour trembler et se contracter.

Avec la bonne attitude mentale, une telle intervention peut être tolérée. Après tout, ce n'est pas une opération abdominale sans anesthésie, mais un simple curetage. Alors ne vous inquiétez pas en vain. Le gynécologue sait quoi et comment faire.

Comment se fait le grattage?

Le grattage est effectué à l'aide d'outils spéciaux: à la main ou à l'aspirateur.

Dans les deux cas, la couche interne supérieure de l'utérus est retirée avec des morceaux de placenta ou du placenta entier. Ceci est fait afin d'empêcher le développement du processus inflammatoire dans le canal génital..

Il n'y a pas lieu de s'inquiéter que l'endomètre récupérera davantage. Moins d'un mois après le grattage, une nouvelle couche protectrice se développe.

Le nettoyage de l'utérus est réalisé sous anesthésie générale ou locale. Une femme est assise dans une chaise gynécologique, une anesthésie lui est administrée, les organes génitaux sont traités avec de l'iode et une solution d'alcool à 50% pour désinfecter.

Lorsque l'anesthésie a fonctionné, le médecin procède au nettoyage. À l'aide d'outils spéciaux, il gratte tout ce qui est inutile de l'utérus.

À la fin de la procédure, la femme est transférée à l'hôpital, où elle subit une rééducation au cours des prochains jours..

Aspirateur: caractéristiques distinctives

Ce type de grattage est plus sûr, selon certains médecins. Cependant, cela apporte également plus de douleur au patient. C'est pourquoi l'aspirateur se fait sous anesthésie générale et rien d'autre..

Le placenta est aspiré hors de la cavité utérine à l'aide d'un dispositif spécial qui ressemble à un aspirateur dans son mécanisme d'action. Bien sûr, cette comparaison est un peu exagérée, cependant, le dispositif d'aspiration aspire le contenu de l'utérus en lui-même avec la couche supérieure de l'endomètre..

Après un tel grattage, le médecin doit traiter l'intérieur de l'utérus avec une solution antibactérienne pour éviter les infections et les infections. De plus, on prescrit à une femme un traitement antibiotique qui empêchera le développement d'une inflammation étendue de l'utérus et des appendices..

Nettoyage manuel après l'accouchement

Lorsque les morceaux de placenta qui restent dans l'utérus sont petits, le gynécologue prescrit le plus souvent un nettoyage manuel.

Un tel grattage ne diffère de la version avec un instrument à vide que par la forme et le mécanisme d'action du dispositif pour l'opération. Typiquement, ce type d'intervention est effectué à l'aide d'un instrument qui a une boucle arrondie à la fin..

Ainsi, tous les corps étrangers qui se trouvent dans l'utérus sont capturés et retirés. Après le nettoyage manuel, le médecin prescrit toujours des antibiotiques et, pendant un certain temps, la femme doit consulter régulièrement le gynécologue. Cela sauvera le patient des conséquences négatives et des complications..

Curetage après césarienne

Si la naissance n'était pas naturelle, le placenta est retiré lors d'une césarienne. Après cela, dans la plupart des cas, il n'y a pas de complications..

Cependant, il arrive parfois que le médecin ait oublié plusieurs morceaux de placenta. C'est une raison directe de la nomination du grattage. Quelle forme de procédure convient le mieux uniquement au médecin.

Cependant, selon les statistiques modernes, la méthode du vide est préférée. Le patient est placé sous anesthésie générale à court terme et un curetage est effectué, qui ne dure pas plus de 20 minutes.

La sensation d'une femme après une chirurgie dépend de nombreux facteurs, à savoir: le moral, les soins médicaux, la nutrition. Il est important de respecter toutes les recommandations du médecin, puis la récupération ne prendra pas longtemps..

Les statistiques montrent qu'il est extrêmement rare que les patients éprouvent des complications ou des conséquences négatives du nettoyage. Cependant, toutes les femmes sont individuelles..

Pour chaque femme en travail qui avait besoin de cette procédure, le processus se déroule complètement différemment. Certains se plaignent que la chirurgie a été extrêmement douloureuse.

Dans certains cas, les femmes disent que le nettoyage est plus douloureux que l'accouchement..

Il y a aussi ces patients pour qui le nettoyage n'a pas apporté beaucoup d'inconfort. Ils soutiennent que les actions prudentes du gynécologue et son expérience dans ce domaine sont la clé du confort et de l'indolence pour la femme en travail. De plus, selon les critiques, on peut conclure que le grattage ne dure pas longtemps (environ 20 minutes), donc la douleur passe rapidement.

Nettoyage après l'accouchement: comment cela se passe, quelles sont les raisons du curetage et ses conséquences?

Le contraceptif hormonal intra-utérin le plus populaire est la spirale Mirena (DIU). Les contraceptifs intra-utérins (DIU) sont utilisés depuis le milieu du siècle dernier. Ils sont rapidement tombés amoureux des femmes en raison de nombreuses qualités positives: l'absence d'effets systémiques sur le corps féminin, une grande efficacité, une facilité d'utilisation. La spirale n'affecte pas la qualité du contact sexuel, est établie pendant une longue période et ne nécessite pratiquement pas de contrôle. Mais le DIU présente un inconvénient très important: de nombreux patients développent une tendance à la métrorragie, ce qui les oblige à abandonner ce type de contraception.

Dans les années 1960, des systèmes intra-utérins contenant du cuivre ont été créés. Leur effet contraceptif était encore plus élevé, mais le problème des saignements de l'utérus n'était pas résolu. Et en conséquence, dans les années 70, la 3ème génération de DIU a été développée. Ces systèmes médicaux combinent les meilleures qualités des contraceptifs oraux et des DIU.

Les contraceptifs contenant des hormones sont très efficaces et en même temps ils ne provoquent pas le développement de métrorragies.

Grattage - aide au nettoyage du corps

Il faut dire que l'expression bien connue: "L'homme est un animal social" - trouve une confirmation dans toutes les manifestations de la vie humaine, à partir du moment de la conception et se terminant par la mort.

Le processus de l'accouchement ne fait pas exception: à l'état sauvage, la naissance de tout animal est régie par les principes de la sélection naturelle, et seuls les enfants humains naissent sous la surveillance de médecins spécialistes..

C'est grâce à l'institut d'obstétrique que de nombreuses femmes maintiennent leur santé, la possibilité d'une conception répétée, et parfois la vie (sans parler de la santé et de la vie de leur enfant) - et il faut donc faire confiance au professionnalisme des personnes appelées à protéger la vie et la santé de leurs patients. Croyez-moi: sans raison valable, le nettoyage de l'utérus après l'accouchement n'est pas effectué - d'autant plus, avec un tel niveau de diagnostic médical qu'aujourd'hui.

  • Le fait est que l'intégrité du placenta peut être violée pour une raison quelconque: l'exfoliation des membranes amniotiques et du placenta des tissus de l'utérus peut être incomplète - des particules du placenta de l'enfant peuvent rester sur les parois de l'utérus ou dans sa cavité, provoquant de nombreuses maladies.
  • À lire aussi: Où va le cordon ombilical de la mère, déjà inutile pour l'enfant, après l'accouchement
  • Tout d'abord, les morceaux de tissu (ou caillots sanguins) persistants dans l'utérus subissent la pourriture, devenant un terreau idéal pour les bactéries et les virus - et cela peut déjà conduire à la nécrose des tissus environnants et à un empoisonnement du sang, sans parler des processus inflammatoires de gravité variable..

De plus, même les particules microscopiques du placenta, se trouvant dans la cavité utérine, sont perçues par le corps comme étrangères - et donc le corps cherche à s'en débarrasser, dépensant ses ressources protectrices (déjà épuisées). En conséquence, la période de récupération post-partum est retardée, ce qui augmente la possibilité d'infection des organes reproducteurs, et le retour de la femme à un rythme de vie normal est reporté indéfiniment..

Pour éviter de telles complications post-partum, un aspirateur ou un nettoyage manuel (grattage) après l'accouchement est effectué.

Si vous vous permettez une comparaison figurative, le travail d'un gynécologue, dans ce cas, peut être comparé aux services d'une entreprise de nettoyage.

Toute hôtesse peut maintenir l'ordre dans la maison, mais il est parfois difficile de faire face seule à l'élimination des conséquences de fêtes particulièrement orageuses ou de visites d'invités trop «détendus».

Ensuite, des professionnels viennent à la rescousse pour le nettoyage, qui mettra rapidement et efficacement en parfait ordre et une propreté stérile: il n'y aura aucune trace de résidus alimentaires, de miettes bouchées dans les fissures, et d'empreintes de chaussures sales, ce qui signifie que la menace d'une "invasion" de cafards et de microorganismes nuisibles disparaîtra.

Le processus de nettoyage post-partum et ses conséquences

Il convient de noter que dans le cas d'une césarienne, le curetage est effectué beaucoup plus souvent, et dans certaines cliniques, il est considéré comme une procédure obligatoire.

Cet ordre est dû au fait que l'activité de travail pendant la césarienne est lissée (ou est totalement absente) - et donc la séparation naturelle du placenta ne se produit pas.

Bien sûr, dans la cavité utérine, après en avoir retiré l'enfant, il reste plusieurs restes de membranes - et ils constituent une menace pour la santé de la femme..

Lire aussi: Sous-involution de l'utérus survenant après l'accouchement

Quant à l'accouchement naturel, le dicton est populaire dans le milieu obstétrique: la femme moyenne accouche deux fois en une seule visite à l'hôpital (et il n'y a rien à voir avec les grossesses multiples). En effet, la libération du placenta est comparable à la naissance d'un autre enfant - le mécanisme du processus est le même.

Cependant, si l'accouchement a duré assez longtemps, la femme peut tout simplement ne pas avoir la force de faire les dernières tentatives, ce qui signifie que l'intensité des contractions utérines peut être insuffisante pour la séparation complète des membranes du placenta du tissu utérin..

Une fixation trop forte des tissus de l'ovule aux parois de l'utérus peut également compliquer la situation..

Dans les deux cas, le médecin traitant doit séparer manuellement la post-naissance: le résultat d'une telle intervention peut être des morceaux de tissu fœtal, ainsi que des caillots sanguins restant dans l'utérus..

Pour exclure la possibilité d'un nettoyage incomplet de l'utérus des résidus étrangers, une femme est examinée dans une chaise gynécologique à l'aide de miroirs, et une échographie de l'utérus est également effectuée - et en cas de pathologie, un curetage ou un aspirateur de sa couche interne est prescrit.

Une opération de nettoyage planifiée dure environ 20 minutes et est réalisée sous anesthésie locale ou générale, suivant toutes les normes chirurgicales, y compris les règles d'asepsie et les antiseptiques.

Les spécialistes, à l'aide de dispositifs obstétriques, dilatent le col de l'utérus, puis grattent la couche fonctionnelle de la surface utérine avec une curette spéciale. La particularité de ce tissu (endomètre) est sa capacité à se régénérer: une nouvelle membrane muqueuse de l'utérus est formée à partir des couches inférieures de l'endomètre, qui ne présente pas le moindre dommage - et la fonctionnalité de l'utérus est restaurée.

Garantie de réhabilitation rapide

En règle générale, le nettoyage après KS et un accouchement normal ne diffère pratiquement pas dans la méthode de mise en œuvre. La période de rééducation dans les deux cas est également pratiquement la même - elle dure environ 2 semaines (à moins, bien sûr, que le canal génital ait souffert dans le cas d'un accouchement orthodoxe).

Les premiers jours après le nettoyage, la femme doit être sous stricte surveillance médicale - le médecin observe les symptômes du processus de récupération: température corporelle, pouls, douleurs abdominales à la palpation - en fonction de ces paramètres, le spécialiste peut tirer la conclusion correcte sur l'état du patient et son état de préparation à la sortie.

Lire aussi: Quel est le meilleur cadeau pour une sortie de l'hôpital à un ami ou à un parent

Les médicaments prescrits pendant cette période contribuent à une guérison précoce et arrêtent le développement des processus inflammatoires: en règle générale, il s'agit de no-shpa et d'antibiotiques. Naturellement, pendant ce temps, vous devez vous abstenir d'allaiter - et pour cela, vous devrez exprimer le lait..

Le respect de certaines restrictions joue un rôle important pendant la période de rééducation après le nettoyage: à ce stade, il est recommandé de s'abstenir de relations sexuelles vaginales, de se baigner dans des plans d'eau (y compris de prendre des bains), de visiter un bain et un sauna - le risque que des agents pathogènes pénètrent dans l'utérus est trop élevé. De plus, pendant cette période, il convient d'éviter de soulever des poids de plus de 3 kg et de limiter l'intensité des activités sportives, car de telles actions peuvent provoquer des saignements..

Après avoir terminé une rééducation de 2 semaines sans violations, vous pouvez reprendre vos activités normales, sans aucune restriction, en profitant de toutes les joies de la maternité et d'une vie saine.

Un autre avis

Nettoyage de l'utérus après l'accouchement - Maman

L'accouchement se déroule en trois périodes: les contractions, la naissance d'un fœtus et la naissance d'un post-accouchement. L'après-naissance est le placenta et les membranes dans lesquelles se trouve le fœtus.

Après la naissance du placenta, il ne devrait plus y avoir de restes de celui-ci dans l'utérus, ainsi que des caillots sanguins attachés à ses parois ou bloquant la sortie des sécrétions, le nettoyage doit être complet.

Tous ces tissus pourriront dans la cavité utérine après l'accouchement et créeront un terreau fertile pour de nombreuses microflores opportunistes et pathogènes qui vivent à la surface du corps..

Les caillots sanguins restant dans la cavité peuvent interférer avec son nettoyage après l'accouchement - élimination des lochies - écoulement post-partum de sa cavité. Un caillot sanguin peut également bloquer un vaisseau dans la paroi et ensuite se détacher après un certain temps, provoquant des saignements sévères. Ce saignement peut survenir soudainement même un mois après l'accouchement..

Afin d'éviter de telles conséquences, ils effectuent le nettoyage (grattage, curetage) de l'utérus après l'accouchement. Si des parties du placenta et des membranes fœtales restent dans sa cavité, un grattage est effectué immédiatement après l'accouchement ou dans les 24 heures qui suivent..

S'il y a des caillots sanguins dans l'utérus qui interfèrent avec le nettoyage de sa cavité, le grattage est effectué selon les indications, en fonction de l'état de la femme, mais au plus tard la première semaine, le domaine de l'accouchement.

La présence d'indications de curetage dans les cliniques modernes est confirmée par des examens échographiques (échographie).

L'opération est simple, mais douloureuse, elle est donc réalisée sous anesthésie générale. Le médecin avec un instrument médical (curette) gratte la muqueuse utérine, enlevant sa couche fonctionnelle supérieure ainsi que les restes de tissus génériques. Parfois, le nettoyage par aspiration est effectué avec un contrôle par ultrasons ultérieur.

Important! si le médecin estime nécessaire de procéder au nettoyage, la femme ne doit pas le refuser!

Les principaux critères de réussite du nettoyage de l'utérus

Le succès de l'opération de grattage post-partum est prouvé (cela vaut la peine de s'en souvenir!):

  • l'absence d'augmentation significative de la température corporelle de la parturiente (la norme va jusqu'à 37,5 ° C);
  • aucun saignement, des taches modérées pendant plusieurs jours (parfois jusqu'à une semaine) sont considérées comme la norme, elles virent progressivement au brun puis s'éclaircissent; la décharge n'a pas d'odeur désagréable;
  • douleur dans le bas de l'abdomen - elle diminue progressivement, mais persiste jusqu'à ce que l'utérus soit complètement contracté;
  • l'état général de la femme est satisfaisant, mais de légers vertiges peuvent déranger; tous ces symptômes indiquent que le nettoyage va bien.

Il est important de prêter attention aux symptômes suivants et de les signaler à votre médecin:

  • augmentation des saignements;
  • absence complète de décharge dans les premiers jours après le nettoyage avec une augmentation simultanée de la douleur; cela indique une violation de la purification;
  • la décharge acquiert une odeur putride désagréable - un signe d'infection;
  • la température monte à 38 ° et plus.

Comment se déroulent la réadaptation et le rétablissement?

Pendant un certain temps (4-6 jours) après le nettoyage, la femme en post-partum est à l'hôpital sous la surveillance d'un médecin. Il procède à un examen quotidien pour identifier les complications possibles en temps opportun. Les médicaments sont prescrits:

  1. médicaments pour contracter l'utérus - il s'agit de la prévention des re-saignements;
  2. antibiotiques - pour prévenir le développement d'infections.

Si la période de rééducation se déroule bien, la femme est libérée 5 à 6 jours après le nettoyage et un suivi supplémentaire de son état est effectué par le médecin de la clinique prénatale. La décharge après curetage (ainsi qu'après l'accouchement) dure environ 6 semaines, s'éclaircissant progressivement et diminuant de volume. Deux mois après l'accouchement, il y a un nettoyage et une récupération complets..

Complications et conséquences après curetage de l'utérus

Comme pour toute chirurgie, des complications sont possibles. Les complications peuvent être précoces ou tardives. Les complications précoces comprennent:

  • saignement en cas de lésion d'un vaisseau situé dans la paroi de l'utérus; dans ce cas, des saignements abondants peuvent provenir du tractus génital ou se manifester sous la forme d'hémomètres - accumulation de sang dans la cavité utérine en raison de la fermeture de la sortie de la cavité; pour la prévention des hémomètres, des antispasmodiques sont prescrits - des médicaments qui soulagent les spasmes des muscles lisses;
  • perforation (violation de l'intégrité) de la paroi utérine avec un instrument pointu - une petite ponction peut proliférer d'elle-même et une grande est suturée; En règle générale, les conséquences désagréables ne se produisent pas.

Ces conséquences sont éliminées sur la table d'opération ou avec une seconde opération le premier jour. Les cliniques modernes ont toutes les chances de faire face à de telles conséquences..

  • Lisez aussi:
  • Nettoyage après l'accouchement
  • Les complications tardives qui peuvent se développer après quelques jours de l'opération et durer longtemps incluent l'infection et les conséquences associées.
  • En cas de violation du nettoyage de l'utérus, un processus infectieux et inflammatoire se développe - endométrite aiguë, qui se déroule avec une température élevée, des douleurs dans le bas de l'abdomen, un changement dans la nature des lochies (elles deviennent fétides, le nettoyage est perturbé).
  • Une antibiothérapie prescrite en temps opportun vous permet d'arrêter rapidement ce processus et d'éviter des conséquences graves.

Important! Il est plus difficile de nettoyer et de traiter l'endométrite chez les femmes souffrant de certaines infections cachées - chlamydia, ureaplasmose, etc..

Par conséquent, les obstétriciens-gynécologues insistent toujours sur un examen complet et un traitement de l'infection pendant la planification de la grossesse. Dans de tels cas, l'endométrite devient chronique et s'accompagne du développement d'adhérences..

Le processus inflammatoire passe aux trompes de Fallope et aux organes pelviens, où les effets de l'inflammation - les adhérences - se développent également progressivement..

Les adhérences dans l'utérus et les trompes de Fallope sont la principale cause d'infertilité. Les adhérences dans les trompes de Fallope peuvent interférer avec la conception et dans la cavité utérine - porter un enfant et l'accouchement. Le traitement de ces processus est à long terme. Cela commence par l'identification et le traitement de l'infection, qui, en règle générale, avec une inflammation prolongée est mixte, causée par différents agents pathogènes.

Après élimination de l'infection, les adhérences sont disséquées, ce qui est le plus souvent réalisé par des méthodes endoscopiques (sans grandes incisions, à l'aide d'instruments endoscopiques spéciaux). Et ce n'est qu'après cela que les conséquences de l'infection sont éliminées et que la femme peut redevenir enceinte..

Les troubles hormonaux et une défaillance du cycle menstruel peuvent être la conséquence d'un curetage trop profond des parois, lorsque non seulement la couche fonctionnelle supérieure (de récupération) de l'endomètre est enlevée, mais également la couche basale inférieure, qui ne peut pas être restaurée. Cette complication est très difficile à traiter et le plus souvent elle devient la cause de l'infertilité..

Où va le cordon ombilical de la mère, déjà inutile pour l'enfant, après l'accouchement?

Comment accélérer le processus de guérison après le brossage

Pour ce faire, vous devez suivre toutes les recommandations du médecin. Conseils:

  • gardez vos organes génitaux propres; prenez une douche chaude deux fois par jour; vous ne pouvez pas vous laver dans un bain, un bain, un sauna;
  • la douche vaginale ne peut pas être faite, toutes les procédures de nettoyage doivent être superficielles;
  • changer les joints au fur et à mesure qu'ils se remplissent, mais au moins 6 à 8 fois par jour; dans les premiers jours, il est préférable d'utiliser des couches (ainsi qu'après l'accouchement);
  • même avec une petite décharge, n'utilisez pas de tampons vaginaux - cela interfère avec le nettoyage;
  • toute activité physique et état de stress doivent être exclus dans les deux premières semaines suivant le nettoyage;
  • les rapports sexuels ne sont possibles qu'après l'arrêt complet des lochies.

Avec un nettoyage réussi après l'accouchement et le respect de toutes les exigences nécessaires pendant la période postopératoire, il n'y a généralement pas de conséquences négatives pour les femmes. Des conséquences beaucoup plus graves surviennent si le nettoyage n'a pas été effectué en temps opportun..

Dans quels cas et comment l'utérus est-il nettoyé après l'accouchement?

Après avoir lu les histoires de mères sur le nettoyage après l'accouchement dans les forums "Internet", je suis arrivé à la conclusion: vous en savez moins - vous dormez mieux. Mais ensuite, à la réflexion, je me suis rendu compte que les informations du forum n'étaient pas suffisantes pour un sommeil réparateur. Naturellement, le nettoyage après l'accouchement est une fin désagréable au moment le plus important de la vie d'une femme, et ceux qui ont vécu cette condition sont parfois incapables de retenir leurs émotions, de sorte que leurs histoires peuvent être répertoriées sous le titre «pas pour les âmes sensibles». Et nous ajoutons: pas pour les femmes enceintes.

Afin de ne pas avoir peur du nettoyage post-partum (cela ne signifie pas du tout que vous en aurez besoin), vous devez en obtenir le plus possible, mais des informations médicales, et non "par expérience personnelle".

Quand il est nécessaire de nettoyer après l'accouchement?

Chaque femme accouche deux fois (en une seule visite à l'hôpital): un bébé et un placenta (après l'accouchement), avec lequel il était tous les 9 mois.

Beaucoup de femmes ne remarquent même pas la naissance du placenta, car à ce moment elles sont déjà occupées à examiner le bébé, qui a enfoui son petit nez dans le sein de sa mère. Mais ce n'est pas toujours le cas, malheureusement.

Parfois, le placenta est trop étroitement «fusionné» avec l'utérus et naît «partiellement» ou ne sort pas du tout, alors une séparation manuelle du placenta doit être effectuée, qui est toujours effectuée après une césarienne.

Avant la sortie de l'hôpital (2-3 jours), une femme subit une échographie diagnostique afin d'évaluer l'état de la cavité utérine interne. Si le médecin découvre des traces de placenta ou de caillots sanguins dans l'utérus, la femme en travail se voit prescrire un nettoyage.

Comment nettoyer après l'accouchement?

«Nettoyage» en «langage médical» signifie curetage. Cette procédure peut être familière aux femmes qui ont subi un avortement. Le grattage de la muqueuse utérine est une opération dans laquelle la couche fonctionnelle de l'endomètre est retirée mécaniquement. Une nouvelle membrane muqueuse se développe à partir des couches de croissance de l'endomètre peu de temps après le grattage.

Habituellement, le nettoyage est effectué sous anesthésie générale dans un fauteuil gynécologique. Avant l'opération, les organes génitaux externes sont traités avec une solution alcoolique à 5% d'iode, et le vagin et le col de l'utérus - avec 50% d'alcool éthylique.

En utilisant les dilatateurs insérés de différents diamètres, le canal cervical est élargi et les restes de tissu placentaire sont enlevés à l'aide d'une curette émoussée spéciale ou d'une curette obstétricale avec des dents.

L'opération ne prend pas plus de 20 minutes.

Comment se comporter après le nettoyage?

Après le nettoyage, une femme doit être sous la surveillance de médecins qui surveillent la température corporelle, le pouls et les sécrétions des organes génitaux. 2 fois par jour, les organes génitaux externes doivent être traités avec des solutions antiseptiques.

Après l'opération, pendant 2 semaines, vous ne pouvez pas utiliser de tampons vaginaux, faire des douches vaginales, prendre un bain, aller aux bains, soulever des poids, faire du sport.

Les relations sexuelles vaginales sont également contre-indiquées en raison du fait que le col de l'utérus reste ouvert et qu'il y a beaucoup d'érosion sur la muqueuse utérine, ce qui peut devenir des conditions favorables au développement d'une infection, qui peut être «apportée» par un partenaire sexuel.

Des antibiotiques sont prescrits pour prévenir l'inflammation et d'autres complications après le nettoyage. La procédure de grattage est douloureuse, par conséquent, des sensations douloureuses peuvent être observées en période postopératoire. Pendant cette période, on peut vous prescrire du no-shpa pour prévenir le développement d'hématomes (caillots sanguins dans la cavité utérine).

Quelles sont les complications après le nettoyage?

L'hématomètre n'est qu'une complication courante du curetage. Cela peut se produire en raison d'une forte compression (spasme) du col de l'utérus, ce qui entraînera la rétention du sang dans la cavité utérine. L'arrêt rapide des écoulements sanglants est le principal symptôme des hématomes. Pour maintenir le col de l'utérus dans une position détendue et prescrire No-shpa, comme mentionné ci-dessus.

Une autre complication du nettoyage est les saignements utérins, mais ils sont extrêmement rares (principalement uniquement chez les femmes atteintes de troubles de la coagulation). Mais en cas de pénétration dans la cavité utérine après le nettoyage des microbes, une endométrite peut survenir - infections et inflammation de la muqueuse utérine.

Toutes les complications nécessitent un traitement spécifique, qui ne peut être prescrit que par le gynécologue traitant. «Idéalement», un écoulement sanglant coagulé est observé pendant plusieurs heures après le brossage, mais il devient rapidement moins abondant. Après avoir gratté pendant au moins 10 jours, il devrait y avoir peu de taches sanglantes, brunes ou jaunâtres.

Comme vous pouvez le voir, le nettoyage après l'accouchement n'est pas si effrayant si vous suivez des règles simples d'hygiène personnelle et les instructions du médecin. Par conséquent, ne vous inquiétez pas! Tout va bien se passer!

Surtout pour beremennost.net - Tanya Kivezhdiy

Pourquoi le nettoyage de l'utérus est-il nécessaire après l'accouchement, comment cela se passe-t-il, quelles en sont les conséquences? Nettoyage de l'utérus après l'accouchement: indications et complications possibles

Dans cet article:

Le nettoyage de l'utérus est une procédure gynécologique qui peut être à la fois thérapeutique et diagnostique. Il existe de nombreuses indications pour cette procédure. Nous examinerons les raisons pour lesquelles cette opération peut être nécessaire dans la période post-partum..

Les indications

Selon les règles, une femme est à la maternité sous la surveillance de médecins pendant cinq jours après la naissance du bébé. Pendant cette période, la gynécologue évalue son état général et détermine les éléments suivants:

  • température corporelle;
  • écoulement de l'utérus;
  • état des coutures;
  • état du canal de naissance;
  • bien-être général d'une femme.

Nécessairement le deuxième ou le troisième jour, une femme est envoyée pour un examen échographique des organes pelviens.

Et si l'examen montre la présence de particules de placenta, de membranes ou de caillots sanguins abondants dans l'utérus, ce sont des indications directes pour nettoyer l'utérus.

Plus précisément, ces complications sont associées à une forte fusion du placenta avec l'utérus, qui n'a pas permis aux tissus de sortir librement dans la deuxième phase du travail..

Certaines femmes résistent activement à cette procédure, oubliant que la présence de tissus étrangers dans l'utérus est un terreau fertile pour les micro-organismes.

Leur reproduction active peut provoquer des processus inflammatoires purulents qui ne peuvent pas être guéris alors qu'un corps étranger se trouve dans l'utérus.

De plus, la présence de résidus organiques réduit considérablement la contractilité de l'utérus, ce qui, à son tour, est un chemin direct vers l'infection et le développement de complications post-partum graves..

Étapes de fonctionnement

Le nettoyage de l'utérus a lieu sous anesthésie générale. Techniquement, cette procédure est similaire au grattage de l'utérus après une grossesse non désirée. Considérez les étapes de l'opération:

  1. Avant la procédure - examen des organes génitaux de la femme et traitement avec des antiseptiques - alcool éthylique et iode.
  2. Expansion mécanique lente du col de l'utérus avec des dilatateurs de différents diamètres.
  3. Grattage de la couche supérieure de l'utérus. À la suite de cette procédure, tous les résidus du placenta et des caillots sanguins sont éliminés..

En plus de la procédure de curetage habituelle, un aspirateur de l'utérus peut être utilisé. Contrairement à la méthode manuelle, cette méthode est moins traumatisante pour l'utérus et il est possible de la réaliser sous anesthésie locale..

Période postopératoire

Après le nettoyage, la femme reste à l'hôpital sous la surveillance de médecins pendant plusieurs jours. Dans la période postopératoire, le patient reçoit un traitement médicamenteux:

  • antibiothérapie sous forme d'injections;
  • prendre des médicaments qui stimulent l'activité contractile de l'utérus;
  • traitement des organes génitaux externes avec une solution antiseptique pendant au moins cinq jours.

Le traitement d'une femme est prescrit strictement sur une base individuelle en fonction des caractéristiques de son corps..

Après le nettoyage, l'utérus ressemble à une plaie ouverte qui saigne. Par conséquent, la décharge peut durer jusqu'à dix jours. La décharge la plus forte est observée quelques heures après l'opération. Puis ils deviennent modérés.

Après six jours, l'écoulement change et vire au brun. Ils ne passent complètement que le dixième jour..

Après avoir nettoyé l'utérus, une femme peut ressentir une douleur tiraillante dans le bas de l'abdomen, qui disparaîtra à mesure que la quantité de décharge diminue.

Lors de la sortie, une femme est strictement contre-indiquée
:

  • utilisez des tampons;
  • douche;
  • exercer une activité physique excessive, y compris tout sport interdit.

L'allaitement est également contre-indiqué chez les femmes après une chirurgie. Cela est dû à des médicaments qui pénètrent dans le lait maternel et peuvent nuire à la santé du bébé..

De plus, la procédure de nettoyage de l'utérus est très douloureuse et au début, la femme ne se sent pas bien, étant parfois incapable de prendre soin du bébé..

Après le traitement, la femme peut reprendre l'allaitement..

Complications après la chirurgie

Le nettoyage de l'utérus après l'accouchement est une procédure dangereuse, car elle peut entraîner des complications:

  • violation de l'intégrité des parois de l'utérus;
  • infection;
  • perte de sang sévère;
  • infertilité;
  • processus inflammatoire dans les organes pelviens;
  • formation d'adhérence;
  • formation d'adhérences dans la cavité utérine.

Un écoulement modéré après la chirurgie est normal. Cependant, dans les cas où, après le nettoyage, la décharge n'est pas observée ou si elle s'est arrêtée très rapidement, vous devez demander l'avis d'un spécialiste. Cela peut être dû à l'accumulation de gros caillots sanguins dans la cavité utérine..

Vous ne devriez pas avoir peur de cette opération. En effet, en présence d'indications et de mise en œuvre intempestive de cette manipulation, le risque de complications est beaucoup plus élevé, jusqu'à la perte de l'utérus. Le plus important est de choisir un spécialiste-praticien hautement qualifié, pour le compte duquel il y a plus d'une douzaine de telles opérations.

Nettoyage après l'accouchement: comment cela se passe, quelles sont les raisons du curetage et ses conséquences?

L'accouchement se déroule en deux étapes: la naissance de l'enfant et la libération du placenta. Si la place de l'enfant n'est pas sortie d'elle-même, on soupçonne que des parties du placenta, des membranes fœtales restent dans l'utérus, donc un grattage ou un nettoyage à l'aspirateur est indiqué.

Il s'agit d'une procédure simple, mais plutôt douloureuse, à la suite de laquelle elle est effectuée après une anesthésie préliminaire immédiatement après l'accouchement, le lendemain, le premier ou le deuxième mois post-partum.

Pourquoi ne pas se passer de nettoyage et quelles complications sont possibles après?

Quand le nettoyage est-il nécessaire après l'accouchement??

Il arrive que lors de l'accouchement, le placenta sort partiellement ou complètement reste dans l'utérus. Dans ce cas, l'obstétricien décide immédiatement d'un curetage manuel de la cavité utérine ou procède à une aspiration sous vide afin de nettoyer l'organe musculaire. Avant la sortie de la maternité (3-5 jours), les jeunes mères subissent une échographie de contrôle.

LIRE AUSSI: comment nettoyer l'utérus avec un aspirateur après l'accouchement?

L'absence de curetage en temps opportun entraînera tôt ou tard une hospitalisation. Cela a les conséquences suivantes:

  • saignements utérins avec baisse du taux d'hémoglobine, faiblesse, incapacité à prendre soin du bébé;
  • inflammation de l'endomètre;
  • septicémie - intoxication générale du sang, qui conduit à une infection de l'utérus.

Si des caillots sanguins et des parties du placenta restent dans la cavité d'un organe musculaire, leur décomposition se produit en raison de l'activité de la microflore opportuniste.

De plus, les restes du placenta peuvent interférer avec la sortie des lochies et le nettoyage final de l'utérus..

Les caillots sanguins peuvent obstruer les vaisseaux de l'utérus et se déchirer après quelques mois, ce qui provoquera des saignements (pour plus de détails, voir l'article: Pourquoi les caillots sanguins restent-ils dans l'utérus après l'accouchement?).

Le meilleur moment pour nettoyer est immédiatement après l'accouchement. Cependant, il arrive également qu'il soit prescrit 6 à 8 semaines après un accouchement naturel ou une césarienne en raison de l'apparition de taches ou de saignements..

Technique de nettoyage

Le nettoyage de l'utérus après l'accouchement, alors que son pharynx est ouvert, est la période optimale d'intervention. Dans ce cas, un nettoyage manuel est possible, ce qui implique un grattage instrumental sous anesthésie. Dans certains cas, une aspiration sous vide est effectuée. Après une telle procédure, la jeune mère reste à l'hôpital pendant 1-2 jours.

Si l'obstétricien est sûr qu'après l'accouchement, la place du bébé est complètement éteinte, un coussin chauffant avec de la glace est placé sur le ventre. Ensuite, chaque jour à la clinique, des injections intramusculaires d'ocytocine sont administrées..

La substance provoque des contractions actives de l'utérus, permet à l'organe de revenir rapidement à l'état prénatal. Dans ce cas, le médecin sent l'estomac tous les jours et s'intéresse au volume de l'écoulement post-partum..

L'échographie de contrôle avant la décharge montre s'il est nécessaire d'effectuer un curetage.

Si, selon les résultats de l'échographie de contrôle, un nettoyage après l'accouchement est nécessaire, la femme reste à l'hôpital pendant quelques jours. L'algorithme de la procédure ne diffère pas de l'avortement:

  • l'utilisation d'une anesthésie générale ou locale;
  • traitement des organes génitaux externes avec des antiseptiques;
  • expansion mécanique du canal cervical;
  • élimination précise des caillots et des parties du placenta de la cavité utérine à l'aide d'une curette stérile.

L'utérus est nettoyé pendant 15 à 30 minutes au maximum, la jeune mère s'écarte progressivement de l'anesthésie moderne, sans maux de tête et autres effets secondaires. Pour améliorer la contractilité de l'utérus, des injections d'ocytocine ou de médicaments similaires sont indiquées. Les saignements ne devraient pas être normaux, seulement les lochies. Le volume de décharge diminuera progressivement, avec le temps, ils s'estompent.

Le nettoyage de l'utérus peut être remplacé par un rinçage, qui commence un jour après l'accouchement. Le cours comprend 3 à 5 procédures. La tâche consiste à éliminer les caillots restants et à effectuer un traitement antiseptique de la cavité de l'organe musculaire. La manipulation est réalisée sous anesthésie locale après exposition du col de l'utérus à l'aide de miroirs. Le lavage s'effectue de deux manières:

  • Aspiration. Un tube en silicone est connecté au système de perfusion intraveineuse, à travers lequel une solution de rinçage (antiseptique, enzyme, antibiotique, anesthésique) est pompée dans la cavité. Le contenu est extrait à l'aide d'un aspirateur électrique à travers un canal élargi.
  • Par gravité. Au lieu d'un tube en silicone, un cathéter en caoutchouc est utilisé. Le contenu de la cavité utérine sort par gravité.

La période de rééducation et les moyens d'accélérer le rétablissement

La période de récupération après curetage est d'environ 2 semaines et coïncide avec la période de récupération après l'accouchement. L'état de la jeune mère est surveillé par le médecin, sa tâche est de ne pas manquer le début du processus inflammatoire.

Pendant la récupération, l'administration d'anti-inflammatoires, d'analgésiques, d'antispasmodiques et d'autres médicaments est indiquée. Le médecin sélectionne le type de médicaments, leur posologie et leur mode d'administration individuellement.

L'état affaibli du patient après l'accouchement, le taux d'hémoglobine dans le sang et le bien-être général sont pris en compte. Pendant la période de traitement, l'allaitement est temporairement arrêté. La lactation est stimulée par le massage et le pompage des seins.

Cela aidera à établir rapidement l'alimentation du bébé après sa sortie de l'hôpital..

Pour que le processus de récupération réussisse, la jeune mère doit prendre en compte les recommandations suivantes:

  • ne visitez pas le sauna, le bain, ne prenez pas de bain pendant 3 mois;
  • observer les règles d'hygiène intime;
  • exclure la baignade en eau libre;
  • n'utilisez pas de tampons, uniquement des tampons qui doivent être changés régulièrement;
  • exclure l'intimité et l'activité physique pendant 1,5 mois.

Si le nettoyage est effectué correctement et en temps opportun, vous ne pouvez pas avoir peur des complications. L'essentiel est de suivre les recommandations du médecin et de passer un examen de contrôle..

Complications possibles après curetage

Les principaux critères pour un curetage réussi:

  • absence de processus inflammatoire. ce qui est confirmé par les résultats de l'échographie;
  • température corporelle normale, qui ne dépasse pas les valeurs subfébriles (37,5);
  • état général satisfaisant de la jeune mère, de légers vertiges et une faiblesse sont possibles à la suite des interventions réalisées;
  • tirant une légère douleur dans le bas de l'abdomen, qui disparaît progressivement;
  • l'absence de taches écarlates, normalement il peut y avoir des lochies - écoulement mineur qui devient plus pâle avec le temps et disparaît complètement en 6 semaines.

Les complications et la nécessité d'une intervention médicale supplémentaire sont indiquées par:

  • saignements utérins sévères, dans lesquels il est parfois nécessaire de prendre une décision quant à l'extirpation de l'utérus;
  • hématomètre - l'absence de lochies après le nettoyage (indique une opération mal effectuée et l'accumulation de sécrétions dans la cavité de l'organe);
  • diminution de la contractilité de l'utérus;
  • une odeur désagréable de décharge est un signe d'infection tissulaire;
  • température corporelle élevée, fièvre.

Le médecin effectue le grattage après une césarienne avec une attention particulière, étant donné que l'intégrité de l'organe musculaire est compromise. Pour cette raison, l'utérus récupère plus lentement, il se contracte moins bien. Elle revient à son état antérieur 2 semaines après l'accouchement et les points guérissent un peu plus longtemps.

L'échographie le 3ème jour après l'opération permet d'évaluer l'état de l'organe musculaire. L'œdème de la cicatrice postopératoire peut indiquer une endométrite, qui est traitée avec des médicaments.

Malgré le fait que lors de la césarienne, les médecins nettoient soigneusement la cavité utérine, parfois une échographie montre la présence de caillots. Si des particules du placenta sont détectées ou la prolifération de l'endomètre, elles sont nettoyées sous anesthésie.

Il est recommandé de planifier la prochaine grossesse après 3 ans..

Un mauvais grattage peut entraîner de futurs problèmes de santé. Cela affecte négativement la fertilité supplémentaire, conduit à des adhérences dans la région pelvienne. Par la suite, il peut y avoir des difficultés à concevoir et à porter un bébé, des troubles hormonaux qui entraînent des fibromes, des kystes et d'autres pathologies gynécologiques.

Personne n'est à l'abri des complications lors des manipulations. Le risque de leur survenue peut être réduit en effectuant l'opération par un médecin expérimenté utilisant un équipement moderne. Dans ce cas, l'endomètre récupérera rapidement et une nouvelle grossesse est possible lors du prochain cycle ovulatoire. Pendant l'allaitement, il est difficile de le manquer, et si les époux ne prévoient pas d'enfant, il vaut mieux prendre soin des moyens de contraception.

Nettoyage de l'utérus après l'accouchement: types et leurs conséquences. Nettoyage après l'accouchement: qu'est-ce que c'est, causes et conséquences

La procédure de grattage de la cavité utérine après l'accouchement au début de la période post-partum est assez dangereuse. Mais généralement par ce nom, les femmes désignent le nettoyage manuel de l'utérus par un médecin ou l'aspiration sous vide - des manipulations moins dangereuses.

Le curetage instrumental de l'utérus est réalisé dans des cas exceptionnels et généralement plus tard, lorsque le col de l'utérus est fermé. Le curetage après l'accouchement est plus typique de la période post-partum tardive et est effectué afin d'éliminer le polype placentaire de l'utérus.

Mais tout d'abord.

L'accouchement se compose de trois périodes: lorsque le col de l'utérus s'ouvre pendant le travail, le bébé naît et la troisième est la naissance du placenta. Normalement, la troisième étape du travail est la plus rapide et la plus indolore. Le placenta, ainsi que les restes des membranes et du cordon ombilical, naissent le plus souvent 15 à 20 minutes après le bébé. Moins souvent après 30 à 40 minutes.

Si ce processus est inhibé, le grattage ou le nettoyage de l'utérus après l'accouchement n'est pas effectué immédiatement. Une femme peut recevoir de l'ocytocine pour provoquer la contraction utérine et la délivrance du placenta. Et encore plus facile - d'attacher le bébé au sein, ou si ce n'est pas possible - de stimuler les mamelons. Cela entraînera également une amélioration de la contractilité utérine..

Si tout le reste échoue, le médecin doit intervenir..

Comment se fait le curetage après l'accouchement - avec ou sans soulagement de la douleur? Comme nous l'avons écrit précédemment, nous parlons de nettoyage manuel de l'utérus, plus précisément de séparation manuelle du placenta étroitement attaché à la paroi de l'utérus. Dans ce cas, une anesthésie générale est généralement pratiquée - intraveineuse ou masque.

Rarement lorsque les manipulations sont effectuées sans anesthésie. Le médecin pénètre dans sa cavité par le col de l'utérus complètement ouvert et sépare doucement le placenta.

Si tout le reste échoue, des saignements sévères commencent - une urgence peut survenir dans laquelle il est nécessaire d'extirper l'utérus - c'est-à-dire d'enlever chirurgicalement l'organe.

Les conséquences du grattage de la cavité utérine après l'accouchement peuvent être tragiques si des saignements sévères surviennent et ne peuvent être arrêtés. Par conséquent, les médecins essaient de tout faire aussi soigneusement que possible et sans utiliser d'instruments médicaux..

Immédiatement après la naissance du placenta, le médecin et les sages-femmes examinent son intégrité. S'il y a un soupçon qu'il ne s'est pas complètement séparé, il n'y a pas assez de lobule, le médecin décide généralement d'examiner immédiatement manuellement la cavité utérine et de la nettoyer.

Après la naissance du placenta, soit naturellement, soit avec l'aide d'un médecin, un sac de glace est placé sur l'abdomen de la femme afin que l'utérus continue de bien se contracter et que le saignement diminue légèrement. Et puis, pendant 3 jours, des injections d'ocytocine sont administrées 2 fois par jour..

À la maternité, les médecins surveillent attentivement l'état du ventre des mères. Ils cherchent à savoir si l'utérus est douloureux, à quelle vitesse il se contracte (diminue de taille). Le 3-5ème jour après l'accouchement naturel, une échographie peut être effectuée.

Et si, selon ses résultats, il est clair que beaucoup de sécrétions se sont accumulées dans l'utérus, et qu'elles interfèrent très probablement avec la contraction de l'utérus et servent de terrain fertile pour les bactéries pathogènes, le raclage des caillots après l'accouchement de la cavité utérine est prescrit, mais plus souvent l'aspiration sous vide, qui peut être réalisée dans une petite salle d'opération, ne nécessite pas dans ce cas d'anesthésie et la présence d'un anesthésiste.

Il convient de noter que ce problème survient souvent après la naissance d'un grand enfant, après une grossesse multiple, si une femme a beaucoup accouché, car l'utérus est surchargé et incapable de récupérer assez rapidement, ce qui menace d'endométrite - un processus inflammatoire. S'il y a eu un grattage après l'accouchement, la durée de l'écoulement peut être réduite, ce qui aura un effet positif sur la santé de la femme..

Mais il y a des situations où une femme sort de l'hôpital en bonne santé, avec un bon résultat échographique, et après quelques semaines, sa température corporelle augmente, des saignements utérins commencent. Cela indique généralement qu'un polype placentaire s'est formé dans l'utérus..

Est-il douloureux de faire un curetage de l'utérus assez longtemps après l'accouchement? Oui, puisque le col de l'utérus est déjà fermé et qu'il est nécessaire de l'élargir instrumentalement. Généralement, une anesthésie intraveineuse générale est donnée dans ce cas..

Moins fréquemment, anesthésie locale, si l'anesthésie générale ne convient pas pour une raison quelconque.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Massage pour enfants avec toux, vibrations, miel, ventouses, drainage

Accouchement

L'une des méthodes pour améliorer le processus de décharge des expectorations des voies respiratoires est un massage de drainage lors de la toux.

Quelles peuvent être les raisons du retard de la menstruation si le test est négatif?

Accouchement

Les femmes commencent à s'inquiéter quand il n'y a pas de règles, le test est négatif. Les raisons sont parfois insignifiantes - une attitude insouciante et négligente envers votre santé.

Test de grossesse en ligne

Nouveau née

Avez-vous remarqué que votre corps a récemment commencé à donner des signaux étranges et soupçonnez-vous que cela peut indiquer une grossesse? Si la trousse de premiers soins n'a pas de test de grossesse ou de bandelette de test à jet, vous pouvez trouver le résultat ici et maintenant en répondant aux 15 questions ci-dessous.

Température après l'accouchement

Accouchement

L'accouchement est un processus imprévisible et difficile dont le cours et l'issue ne peuvent être prédits. Mais même après leur fin, on ne peut pas être calme, car le processus post-partum commence.