Principal / Nutrition

Symptômes et traitement des polyhydramnios pendant la grossesse

La grossesse chez la femme ne se déroule pas toujours sans heurts, sans complications ni pathologies. L'une des conditions pathologiques est le polyhydramnios. Ainsi, les experts appellent l'excès des normes admissibles de liquide amniotique. Que doit savoir une femme enceinte sur de telles normes? Comment le polyhydramnios est-il déterminé? Quelle est la menace d'une telle pathologie?

Sur le rôle du liquide amniotique

Sans ce précieux liquide, le développement correct du bébé dans l'utérus est impossible. C'est le liquide amniotique qui le protège de toutes influences mécaniques, assure une totale liberté de mouvement et participe au métabolisme. Ils protègent également le cordon ombilical du moindre écrasement.

Il est à noter que le liquide amniotique est toujours en mouvement, systématiquement mis à jour.

Quant aux normes de ce fluide, elles dépendent de la durée de la grossesse. Naturellement, plus il est grand, plus l'indicateur de la quantité de liquide amniotique est élevé. Par exemple, à 10 semaines, leur volume n'est que de 30 ml, à 14 semaines - 100 ml, à 37-38 semaines - jusqu'à un litre et demi. Si cet indicateur est dépassé à la fin de la naissance du bébé, les experts affirment que la femme souffre de polyhydramnios.

À propos des signes de pathologie

Comment découvrent-ils que la quantité de liquide amniotique dépasse la norme? Vous pouvez soupçonner des problèmes par un certain nombre de symptômes. Les voici:

  1. Une sensation de lourdeur dans l'abdomen qui ne disparaît pas.
  2. Malaise prolongé, faiblesse constante du corps.
  3. Essoufflement résultant de la haute position du diaphragme.
  4. Augmentation soudaine de la fréquence cardiaque.
  5. Gonflement régulier et étendu des membres inférieurs.
  6. Le volume de l'abdomen au niveau du nombril atteint 100 ou 120 centimètres.
  7. Couvrir la peau de l'abdomen des vergetures les plus rugueuses.
  8. Gargouillis régulier et distinct à l'intérieur de l'abdomen, que les médecins appellent fluctuation.

À propos du danger des polyhydramnios

Il existe deux formes de cette pathologie. Plus dangereux est tranchant. Elle se caractérise par le fait que la quantité de liquide amniotique augmente fortement et rapidement. Le processus peut avoir lieu littéralement en quelques jours voire quelques heures. Chez la femme enceinte, la taille de l'abdomen augmente considérablement. Dans le même temps, un inconfort et une légère douleur dans le bas du dos, la région de l'aine et le bas de l'abdomen sont ressentis tout le temps. La femme enceinte avec polyhydramnios aigu ressent la tension des parois de l'utérus, un gonflement de la paroi abdominale antérieure est également possible, ce qui est visible visuellement.

La deuxième forme de polyhydramnios est chronique. Il diffère du précédent par une augmentation progressive de la quantité d'eau. Mais la pathologie chronique peut entraîner de nombreuses complications réelles pour le développement du bébé. Les voici:

  1. Interruption spontanée prématurée de la grossesse. Selon les statistiques, cela se produit chez 28% de toutes les femmes enceintes atteintes de cette pathologie..
  2. Vomissements incontrôlables abondants - menace la déshydratation et l'hypoxie fœtale. Ce phénomène est observé chez un tiers de toutes les femmes atteintes de polyhydramnios..
  3. La présentation fœtale est diagnostiquée chez 6% de toutes les femmes enceintes avec ce diagnostic..
  4. Insuffisance fœtoplacentaire avec l'apparition d'une hypoxie fœtale chronique (parfois elle meurt).

Polyhydramnios est une véritable indication pour une césarienne, car à la suite de cette pathologie, l'enfant prend la mauvaise position - cela peut être pelvien, transversal, oblique.

En raison de l'étirement excessif et brutal des parois de l'utérus, une femme peut affaiblir le travail, un vieillissement prématuré et parfois un décollement placentaire. Des saignements et d'autres complications peuvent survenir après l'accouchement.

Causes de polyhydramnios pendant la grossesse

Le diabète sucré, les maladies rénales, certaines maladies infectieuses et cardiovasculaires peuvent contribuer à l'apparition d'une pathologie chez une femme enceinte. Le conflit rhésus chez la mère et l'enfant à naître est une autre raison de polyhydramnios.

La pathologie se développe à la suite d'un fœtus trop gros et avec des défauts dans son développement.

Qu'est-ce que le polyhydramnios chez la femme enceinte et en quoi il est dangereux pour le fœtus

Dans l'article, nous discutons des polyhydramnios pendant la grossesse, considérons ses causes et ses conséquences pour un enfant et une femme, les principaux signes et méthodes de traitement. Vous apprendrez à quel point le polyhydramnios est dangereux aux derniers stades, comment déterminer la pathologie, quelle prévention aidera à éviter une telle condition.

Que signifie polyhydramnios pendant la grossesse

Le manque d'eau et les polyhydramnios pendant la grossesse sont deux conditions qui suscitent de nombreuses questions et préoccupations chez les femmes enceintes. Polyhydramnios est une pathologie du liquide amniotique (liquide amniotique), dans lequel il y a un excès ou un excès de celui-ci.

Femme enceinte, tenue, elle, ventre

À la fin de la grossesse, soit 37 à 38 semaines, le niveau d'eau ne doit pas dépasser 1,5 litre. La fréquence de cette pathologie parmi toutes les naissances est de 0,3 à 1,2%. En règle générale, les symptômes cliniques surviennent lorsque le volume de liquide dépasse 3 litres..

Les raisons

Les facteurs suivants influencent le développement des polyhydramnios pendant la grossesse:

  • Diabète sucré (survient dans 12% des cas).
  • Conflit rhésus entre le fœtus et la femme enceinte et formation d'une maladie hémolytique.
  • L'infection intra-utérine et le développement du syndrome d'infection du liquide amniotique sont la cause la plus fréquente. Le pourcentage principal tombe sur les infections sexuellement transmissibles (cytomégalovirus, chlamydia, syphilis, virus de l'herpès simplex, ureaplasma, etc.). Aussi, mycoplasmes, infections virales respiratoires, infection dans les maladies inflammatoires du système génito-urinaire (cystite, pyélonéphrite, annexite, etc.).
  • Moins souvent, le polyhydramnios survient en cas de grossesse avec des jumeaux, lorsqu'il existe un risque de développer un syndrome de transfusion sanguine fœtale, avec des anomalies fœtales, y compris des anomalies du développement du système nerveux ou de la digestion, des maladies génétiques, des pathologies du placenta, des maladies du sang.

Dans 60% des cas, il est impossible de connaître la cause exacte de la pathologie. Par conséquent, si vous soupçonnez la présence d'un excès de liquide amniotique, vous devez immédiatement consulter un médecin..

Symptômes

Les spécialistes identifient 3 formes de pathologie:

  • Polyhydramnios modéré - nécessite une surveillance médicale, en règle générale, le traitement se déroule sous la forme du respect d'un régime alimentaire spécial et de certaines mesures préventives.
  • Polyhydramnios aigus - le plus souvent observé chez les femmes en début de grossesse et au 2ème trimestre (16-20 semaines).
  • Polyhydramnios chronique - survient généralement au troisième trimestre.

Examinons de plus près la forme aiguë et chronique..

Polyhydramnios aigus

La symptomatologie de ce type de pathologie se développe rapidement - sur 2-3 jours ou même plusieurs heures. Contrairement à la forme chronique, les polyhydramnios aigus ont une évolution défavorable.

La femme enceinte se plaint d'une augmentation rapide du volume de l'abdomen, d'une lourdeur prononcée dans le bas de l'abdomen et dans la région du périnée. Moins souvent, il y a des sensations douloureuses prononcées dans le bas du dos, une augmentation de la pression artérielle. À l'examen général, on observe une paroi abdominale antérieure œdémateuse et lisse avec des vergetures, un utérus tendu. Lorsque vous écoutez le fœtus - les bruits cardiaques sont sourds et difficiles à entendre.

Quelle est la menace de polyhydramnios aigus pendant la grossesse? Il existe une forte probabilité de mort fœtale ou de naissance avec des anomalies du développement. Une insuffisance placentaire aiguë et un décollement placentaire prématuré peuvent conduire à un avortement spontané. Pour une femme, cette condition est dangereuse par l'apparition de saignements intra-utérins, de rupture ou de menace de rupture de l'utérus.

Polyhydramnios chroniques

Au 3ème trimestre de la grossesse, les polyhydramnios chroniques se caractérisent par une augmentation progressive du volume de l'abdomen du liquide amniotique et un développement lent. Dans une plus grande mesure, le pronostic dépend de la gravité de la pathologie, du taux d'augmentation du volume de liquide. Dans certains cas, avec une augmentation très lente de sa quantité, il est assez difficile de déterminer les polyhydramnios sans examen instrumental..

Dans la forme chronique, les signes de pathologie chez la femme enceinte sont moins brillants que dans la forme aiguë. Les sensations douloureuses sont absentes ou leur degré est insignifiant. Le diagnostic est posé sur la base de plaintes subjectives, de recherches instrumentales et d'un examen général.

Signes de polyhydramnios chroniques:

  • activité fœtale accrue;
  • l'apparition d'essoufflement même en cas d'effort physique minimal;
  • douleur et lourdeur modérée dans l'abdomen;
  • l'apparition de brûlures d'estomac et d'éructations, y compris après avoir mangé une petite quantité de nourriture;
  • constance du gonflement des jambes;
  • la formation de vergetures sur l'abdomen;
  • faiblesse générale;
  • palpitations.

Lors d'un examen général, ils révèlent:

  • fluctuations de fluide dans l'abdomen;
  • augmentation de la densité et de l'hypertonicité de l'utérus lors de sa palpation;
  • activité fœtale accrue, sa mobilité excessive et une position instable lors de la palpation;
  • rythme cardiaque fœtal sourd ou étouffé;
  • l'apparition de difficultés à identifier de petites parties du fœtus;
  • dépassement des résultats des mesures de la circonférence abdominale et de la hauteur du fond utérin à un stade donné de la grossesse;
  • gonflement des jambes, varices;
  • la présence d'une vessie fœtale tendue, indépendamment de la présence ou de l'absence de contractions (avec examen vaginal).

Diagnostique

Le diagnostic de polyhydramnios chez la femme enceinte consiste en un examen physique et des méthodes de recherche supplémentaires.

L'examen physique consiste à mesurer la circonférence de l'abdomen et la position du fond d'œil. Si leur taille dépasse considérablement les indicateurs typiques d'un âge gestationnel donné, on peut parler de polyhydramnios. Cela devient particulièrement visible avec l'observation systématique de la future mère. À l'aide de la palpation de l'utérus, vous pouvez déterminer sa tension et sa mobilité fœtale excessive.

Le tableau ci-dessous montre la hauteur de la position du fond de l'utérus et la circonférence de l'abdomen, en fonction de la durée de la grossesse.

Lors de l'écoute du rythme cardiaque fœtal, des bruits cardiaques étouffés ou étouffés sont détectés.

Lors d'un examen vaginal d'une femme en couches, une vessie fœtale tendue peut être détectée même en dehors de la contraction..

Pour déterminer la quantité de liquide amniotique, l'indice de liquide amniotique (AFI) est utilisé lors d'une échographie.

Polyhydramnios est diagnostiqué avec une augmentation de l'AFI et la taille de la plus grande poche de liquide amniotique de 8 cm ou plus. Dans ce cas, l'échographie doit être effectuée en dynamique, c'est-à-dire à plusieurs reprises.

Les taux d'indice du liquide amniotique sont indiqués dans le tableau ci-dessous.

Une semaineTaux IAZH général, mmIndicateurs moyens, mm
16 semaines73-201 millimètre121 millimètre
17 semaine77 à 211 mm127 millimètre
18 semaines80 à 220 mm133 millimètre
19 semaine83 à 230 mm137 millimètre
20 semaines86 à 230 mm141 millimètre
21 semaine88 à 233 mm143 millimètre
22 semaine89 à 235 mm145 millimètre
23 semaine90 à 237 mm146 millimètre
24 semaines90 à 238 mm147 millimètre
25 semaine89 à 240 mm147 millimètre
26 semaine89 à 242 mm147 millimètre
27 semaine85 à 245 mm156 millimètre
28 semaine86 à 249 mm146 millimètre
Semaine 2984 à 254 mm145 millimètre
30 semaines82 à 258 mm145 millimètre
31 semaines79 à 263 mm144 millimètre
32 semaines77 à 269 mm144 millimètre
33 semaine74 à 274 mm143 millimètre
34 semaine72 à 278 mm142 millimètre
35 semaine70 à 279 mm140 millimètre
Semaine 3668 à 279 mm138 millimètre
37 semaine66 à 275 mm135 millimètres
38 semaine65 à 269 mm132 millimètre
39 semaine64 à 255 mm127 millimètre
40 semaines63 à 240 mm123 millimètre
41 semaines63 à 216 mm116 millimètre
42 semaine63 à 192 mm110 millimètres

Ils effectuent également des tests de laboratoire tels que:

  • sang pour le facteur Rh et les anticorps;
  • PCR pour la détection des agents pathogènes des infections TORCH.
  • glycémie (pour exclure le diabète sucré gestationnel).

De plus, une cardiotocographie (CTG) et une dopplerométrie sont effectuées pour évaluer l'état du fœtus.

Traitement

Le traitement des polyhydramnios pendant la grossesse ne doit avoir lieu qu'après confirmation du diagnostic, tandis que le traitement ne doit être prescrit que par le médecin traitant, l'automédication est strictement interdite.

Le traitement de l'excès de liquide amniotique vise à éliminer la cause de cette affection. Lorsqu'une hyperglycémie est détectée, le traitement vise à normaliser la glycémie. Avec la sensibilisation Rh d'une femme enceinte, un traitement approprié est effectué (prévention ou traitement de la maladie hémolytique d'un enfant dans l'utérus).

Si l'enfant présente des malformations intra-utérines qui ont conduit au développement de polyhydramnios et sont incompatibles avec la vie du bébé, la grossesse est interrompue pour des raisons médicales..

Un polyhydramnios modéré, qui a été détecté au 3ème trimestre, est une indication de sa prolongation supplémentaire dans le contexte du traitement de l'insuffisance placentaire. Un polyhydramnios modéré est traité avec les groupes de médicaments suivants:

  • Vitamines (groupes A, B et E comme antioxydant);
  • Antispasmodiques (No-Shpa, Papavérine, Magnésie);
  • Tocolytiques (dilater les vaisseaux de l'utérus et éliminer l'hypertonicité) - Ginipral, Partusisten;
  • Agents antiplaquettaires (utilisés pour empêcher l'agglutination des cellules sanguines formées, des plaquettes) - Curantil, Trental.

Si une infection intra-utérine a été identifiée, un traitement étiotropique est prescrit (médicaments neutralisant les agents infectieux): antibiotiques du groupe des macrolides (érythromycine, azithromycine, Josamycine), antiviraux et anti-candidose (pimafucine, clotrimazole, terzhinan, livarol) signifie.

Lors du diagnostic de polyhydramnios aigus ou de polyhydramnios chroniques sévères après 28 semaines de grossesse, le traitement est effectué jusqu'à ce que des signes de maturation pulmonaire fœtale apparaissent avec des surfactants et des glucocorticoïdes, suivis d'un accouchement précoce.

L'indication de l'interruption de grossesse est jusqu'à 28 semaines et les polyhydramnios aigus.

Lors de l'accouchement, une ouverture précoce de la vessie fœtale est montrée et leur attention (sous le contrôle de la main) ralentit leur écoulement pour empêcher les boucles du cordon ombilical de tomber. La fin des deuxième et troisième étapes du travail est réalisée sous administration intraveineuse d'ocytocine.

Comment le polyhydramnios affecte la grossesse

Polyhydramnios a un effet négatif sur le déroulement de la grossesse. Parmi les principales complications figurent:

  • Éjection d'eau prématurée - cela peut entraîner une naissance prématurée ou une interruption de grossesse tardive.
  • Aggravation de l'évolution de la gestose ou est la raison de son développement.
  • Développement d'une faiblesse de la force de travail pendant le travail en raison d'un étirement excessif de l'utérus, d'un épanchement précoce ou prénatal.
  • Saignement hypotonique dans le post-partum et au début du post-partum.
  • Décollement placentaire prématuré pendant la grossesse ou l'accouchement.
  • Présentation et position incorrectes du fœtus en raison de son activité motrice accrue.
  • Extension de la tête fœtale pendant le travail.
  • Contraction lente de l'utérus pendant la période post-partum.
  • Prolapsus du cordon ombilical et de petites parties du bébé pendant l'accouchement.
  • Enchevêtrement avec le cordon ombilical de l'enfant en raison de son activité accrue, ce qui peut provoquer une violation du courant placentaire, une hypoxie intra-utérine du fœtus ou sa mort lors de l'accouchement.

Effets

De nombreuses femmes enceintes se demandent comment le polyhydramnios affecte un enfant. Il convient de noter que la pathologie ne peut être ignorée, car elle est assez dangereuse..

Les conséquences de cette condition comprennent:

  • mort fœtale pendant la grossesse ou lors de l'accouchement - interruption de grossesse, étranglement par le cordon ombilical ou hypoxie intra-utérine;
  • insuffisance pondérale d'un nouveau-né (malnutrition) due à un retard de croissance intra-utérin;
  • poids important de l'enfant (à partir de 4 kg) en raison d'une hyperglycémie révélée;
  • l'apparition d'une pneumopathie (maladie pulmonaire non transmissible) à la suite d'un syndrome d'aspiration ou d'une infection intra-utérine.

La prévention

Comment prévenir l'apparition de polyhydramnios pendant la grossesse? Il suffit de suivre ces règles:

  1. Au stade de la planification de la grossesse, passez par tous les médecins pour identifier les maladies cachées et les guérir.
  2. Consultez régulièrement un médecin, passez tous les tests nécessaires et recevez un traitement rapide.
  3. Menez un mode de vie correct et sain.
  4. Ne pas trop refroidir.
  5. Essayez de rester moins en public pendant la saison froide.
  6. Évitez le stress et le surmenage.
  7. Mangez bien et buvez suffisamment d'eau propre.

Les femmes atteintes de diabète sucré, de maladies inflammatoires chroniques des organes génitaux, de grossesses multiples, d'antécédents d'anomalies fœtales ou de sang négatif RH sont à risque.

Commentaires

Au troisième trimestre de la grossesse, j'ai reçu un diagnostic de polyhydramnios. Pendant un certain temps, j'étais à l'hôpital, car en plus de l'excès de liquide amniotique, il y avait une légère fuite. L'enfant est né à 37 semaines, il n'y a pas eu d'enchevêtrement du cordon ombilical.

Au 1er trimestre, j'ai développé des polyhydramnios. Après de longs examens et analyses, en plus des polyhydramnios, des problèmes de développement du fœtus ont été diagnostiqués. La grossesse a dû être interrompue puis traitée pendant une longue période.

Au 2ème trimestre, ou plutôt à 20 semaines, j'ai ressenti des douleurs abdominales désagréables et une activité accrue du bébé. Malgré le fait que l'enfant lui-même était petit à cette époque, ses mouvements dans le ventre m'ont causé une gêne. Je me suis tourné vers un gynécologue, j'ai été envoyé pour une échographie, où le polyhydramnios a été révélé. J'avais très peur de devoir interrompre la grossesse, mais grâce à un traitement compétent, j'ai réussi à la sauver. La naissance elle-même a eu lieu à 36 semaines. Nous avons dû rester un peu plus longtemps à l'hôpital, car le poids du bébé était petit.

Le polyhydramnios pendant la grossesse est une condition pathologique qui nécessite un traitement obligatoire. En même temps, il est important de comprendre que plus tôt vous commencez le traitement, plus grandes sont les chances d'avoir un bébé en bonne santé. Prenez soin de vous et de votre livraison facile!

Que faire des polyhydramnios en fin de grossesse? Avis des gynécologues et des femmes en travail

Heureux de vous accueillir à nouveau les filles!

L'un de vous a-t-il rencontré un problème tel qu'une grande quantité de liquide amniotique lors du portage d'un bébé? Sinon, alors je suis content pour vous, mais tout le monde a probablement entendu dire que la question est assez difficile.

Et les polyhydramnios en fin de grossesse sont particulièrement dangereux, car ils peuvent entraîner les conséquences les plus tragiques. Est-il possible de prévenir la pathologie? Nous sommes avec vous aujourd'hui et nous chercherons des réponses à cette question et à d'autres..

Ce que c'est?

Tout d'abord, voyons ce qu'est le liquide amniotique et pourquoi sa quantité est si importante pour le développement sain du bébé et le travail. L'amniotique, comme les médecins appellent le liquide, remplit l'utérus dans lequel le fœtus grandit.


Elle a plusieurs tâches à la fois:

  • assure la protection et la liberté de mouvement du bébé;
  • aide dans les processus métaboliques;
  • favorise le développement des compétences de base chez l'enfant - déglutition, mouvement.

Comme vous pouvez le voir, pour un enfant, c'est une composante importante de son développement harmonieux. Il est clair qu'avec la croissance du fœtus, la quantité d'eau augmente également. Le tableau montre les données indiquées comme la norme - il s'agit de l'indice de liquide amniotique, sur lequel les médecins sont guidés, et maintenant vous pouvez le faire aussi.

L'âge gestationnel,
semaines
Scores AFI normaux,
cm
AFI moyen,
cm
347,2-27,814.2
357,0-27,914,0
366,8-27,913,8
376,6-27,513,5
386,5-26,913.2
396,4-25,512,7
406,3-24,012,3
416,3-21,611,6
426.3-19.211,0

En fait, pour un enfant, c'est de l'eau vive, grâce à laquelle la température idéale est maintenue - 37 degrés, les sons forts du monde environnant ne sont pas entendus, toutes les actions d'impact ne sont pas perçues comme menaçantes. Il semble que pourrait-il y avoir un problème avec la composition dépassant la norme? En fait, les polyhydramnios, dont le taux est toujours fixe, entraînent de graves conséquences..

Et vous devez sonner l'alarme même s'il y a plus d'un litre et demi de liquide au 3ème trimestre. Lorsque ce paramètre atteint trois litres, ils parlent de l'état clinique du bébé et de la mère. Un polyhydramnios modéré n'est pas non plus très bon, il nécessite une surveillance sérieuse par un médecin. Surtout si le problème s'est manifesté au 2ème trimestre.

Comme le dit le gynécologue Armen Poghosyan:

«Ce diagnostic précède généralement le polyhydramnios et devrait alerter maman. Elle doit suivre les conseils de son médecin pour éviter des conséquences graves. ".

Pourquoi la pathologie se produit

Pour éviter le développement d'une violation, vous devez comprendre quelles raisons ont contribué à sa formation. Et encore une fois, vous devez vous plonger dans l'anatomie. Vous souvenez-vous que le liquide amniotique fait partie d'un système vaste et assez complexe «maman - placenta - fœtus».

C'est d'eux que le bébé reçoit les nutriments dont il a besoin, et grâce à eux, les produits de carie sont excrétés. L'eau vive est renouvelée toutes les trois heures. Imaginez maintenant que quelque chose s'est mal passé dans le corps d'une femme et que la quantité d'eau entrante est supérieure à celle qui est éliminée.

L'équilibre est perturbé et beaucoup de liquide est généré. La pathologie est déterminée par échographie, le polyhydramnios est enregistré exactement dans l'index que vous avez déjà vu dans le tableau. Sur les forums, les femmes partagent leurs histoires sur les polyhydramnios, y compris les raisons.

Voici ce que dit Marina Ivanchenko:

«J'ai trouvé une grande quantité de liquide amniotique à 38 semaines. Le médecin a dit que mon problème était la petite taille et le poids élevé du bébé. Ils n'ont rien fait de spécial, mais ont prescrit une césarienne. La sage-femme a déclaré qu'il était juste d'empêcher le bébé d'avaler du liquide amniotique. En conséquence, un bébé en bonne santé est né, grâce aux médecins ".

À propos, parmi toutes les raisons, la petite taille de maman est l'option la plus populaire. Mais dans 30% des cas, les médecins ne peuvent pas dire avec certitude pourquoi une femme a commis une violation..

Au contraire, il y en a trop pour déterminer exactement lequel des facteurs a contribué à la pathologie:

  • conflit rhésus;
  • Diabète;
  • infection intra-utérine.

Ces trois sont les plus évidents, les autres sont conditionnels.

Qu'attendre?

La première question qu'une femme se pose après l'annonce du diagnostic par le médecin est la suivante: qu'est-ce qui est dangereux? Tout d'abord, en enroulant le cordon ombilical du bébé. Le fait est que les bébés actifs avec une grande quantité d'eau ont plus de possibilités de mouvement, ce qui entraîne de graves conséquences. Mais cette conséquence, bien que dangereuse, est loin d'être la seule.

D'autres incluent:

  • la gestose, qui peut apparaître dans les dernières semaines, est provoquée par des polyhydramnios, ce qui est particulièrement caractéristique à 32 semaines;
  • la pathologie conduit à une effusion précoce de liquide, ce qui signifie une naissance prématurée;
  • insuffisance placentaire, c'est une cause directe de l'hypoxie du bébé, c'est-à-dire qu'elle peut affecter son développement.

Une autre conséquence est la complication de l'accouchement. C'est exactement le cas dont parlait maman: une césarienne est prescrite. Mais parfois, le bébé se retourne juste avant l'accouchement. Ici, vous avez besoin de la supervision d'un médecin, donc une femme est le plus souvent référée à l'hôpital.

Dans toutes les situations, une femme doit rester belle. À la veille de l'été, l'épilateur laser AimanFun l'aidera. Une excellente aide dans la lutte contre la végétation indésirable. Désormais, vous n'avez plus besoin de visiter des artisans coûteux, tous les événements peuvent être organisés à la maison. C'est efficace, sûr et pratique. L'effet dure jusqu'à 15 mois.

Comment la pathologie se manifeste

Une autre question qui inquiète les femmes est de savoir s'il est possible de découvrir indépendamment que vous avez des polyhydramnios?

Ici, vous devez comprendre qu'il y a deux étapes:

  1. tranchant;
  2. chronique.

Leurs symptômes sont identiques, mais le cours du temps est différent. Le premier implique une augmentation de la quantité d'eau plusieurs fois à la fois dans la journée. Vous pouvez vous lever le matin et remarquer que votre ventre est plus gros. Et en plus, trouvez des douleurs dans le périnée ou le bas du dos, la pression peut augmenter.

Je m'empresse de vous rassurer que les polyhydramnios rapides sont caractéristiques du premier trimestre et qu'au cours des dernières semaines, ils parlent de plus en plus d'une manifestation chronique de la maladie. Que faire si vous constatez un essoufflement, une lourdeur dans le corps et êtes sûr que votre estomac grossit de jour en jour? Dépêchez-vous chez le médecin.

Voici ce que conseille le médecin obstétricien-gynécologue de la catégorie la plus élevée Svetlana Mayatskaya:

«Si un médecin a des soupçons sur les polyhydramnios, puis qu'ils sont confirmés par échographie, ce n'est que le début. En outre, des mesures diagnostiques sont nécessaires pour exclure les causes de la pathologie. Par exemple, un test de dépistage permet de savoir avec quelle efficacité le glucose est absorbé..

Un test sanguin biochimique vous indiquera s'il existe des infections dans le corps qui provoquent également une grande quantité de liquide amniotique. Il existe également d'autres méthodes. La tâche principale est d'identifier la cause et de l'éliminer, puis nous pouvons parler d'une solution possible au problème ".

Ce que le médecin vous prescrira

Existe-t-il un traitement pour les polyhydramnios?

Une fois le diagnostic effectué, la cause est déterminée, puis le médecin prescrit un traitement:

  • les immunoglobulines, en ce qui concerne le conflit Rh;
  • antibiotiques si la femme a une infection;
  • régime et médicaments en cas de diabète.

Je prévois la question, les antibiotiques sont-ils autorisés pour les polyhydramnios? Ici, le médecin décide de tout. S'il est sûr que le problème doit être résolu exclusivement avec des médicaments, qu'il est utile à la fois à la mère et à l'enfant, vous devrez prendre des antibiotiques..

Les examens des femmes en travail suggèrent que dans cette situation, vous devez suivre les conseils d'un médecin. Si vous devez vous rendre à l'hôpital, ne refusez pas. Ici, un traitement vous sera prescrit et vous serez probablement renvoyé chez vous avant l'accouchement. Ceux qui ont eu des polyhydramnios remercient souvent les médecins pour les mesures prises en temps opportun pour donner naissance à un bébé en bonne santé..

Étant donné que la pathologie se manifeste au troisième trimestre, au cours des dernières semaines, il est presque toujours que la mère est déterminée à l'avance à l'hôpital et qu'une césarienne planifiée est effectuée. On sait qu'une grande quantité de liquide amniotique cause souvent des blessures au bébé pendant l'accouchement..

Qu'est-ce que maman ne peut pas manger avec des polyhydramnios puissants? Tout ce qui vous donne soif. Le régime est obligatoire et se compose d'aliments sains - légumes, fruits. Pas d'aliments gras, fumés ou salés. Les avis des gynécologues sur la pathologie sont unanimes pour dire que l'issue dépend de la femme elle-même, de sa prudence et du respect des recommandations du médecin.

Aujourd'hui, nous avons découvert ce qu'est le polyhydramnios, s'il est possible de déterminer la cause et comment traiter cette maladie. L'article sera utile à vos amis sur les réseaux sociaux, parlez-nous-en. Et si vous vous abonnez au blog, vous recevrez des notifications sur les nouveaux sujets dès leur apparition. Au revoir!

Respectueusement vôtre, Tatyana Chudutova, mère de trois merveilleux enfants!

Le polyhydramnios est-il dangereux pendant la grossesse?

Le liquide amniotique est le premier milieu de vie de chaque personne. Le bien-être de la femme et le développement du fœtus, en particulier l'activité de travail, dépendent de leur nombre et de leur composition..

Le volume de liquide amniotique augmente chaque semaine à mesure que le bébé grandit. Chez certaines femmes, la quantité d'eau ne correspond pas à la norme.

Les polyhydramnios et les oligohydramnios pendant la grossesse peuvent apporter diverses surprises désagréables à la future mère, par conséquent, de telles déviations ne peuvent être ignorées..

Polyhydramnios pendant la grossesse: qu'est-ce que cela signifie

Le polyhydramnios pendant la grossesse est l'excès de volume de liquide amniotique dans le liquide amniotique. Le rôle du liquide amniotique dans le développement d'un enfant est énorme: maintenir le corps dans l'espace, assurer la liberté de mouvement, source de nutriments, protection contre les dommages et les infections. Mais leur nombre doit toujours correspondre à la norme..

Lors de l'examen par échographie, le médecin détermine l'indice de liquide amniotique (AFI) - un indicateur de la quantité de liquide amniotique, et le compare avec le tableau.

Lors de la détermination de l'AFI, l'échologiste divise visuellement la cavité du liquide amniotique en 4 parties égales et dans chacune détermine l'espace qui est rempli d'eau et ne contient pas de parties du corps du bébé (poche verticale). Si la plus grande poche a une profondeur de 2 cm ou moins, un diagnostic d'oligohydramnios est posé, avec une profondeur de plus de 8 cm - polyhydramnios.

Les gynécologues distinguent différentes formes de polyhydramnios:

1 Le polyhydramnios relatif est un petit écart par rapport à la norme à un moment donné, généralement associé au fait de porter un gros fœtus, et en l'absence d'autres pathologies, il peut être sans danger pour la femme et le fœtus.

2 Un état limite, ou une tendance à polyhydramnios pendant la grossesse est un cas où la quantité d'eau atteint la limite supérieure de la norme, et il est possible qu'à l'avenir il y ait un excès d'eau.

3 Avec des polyhydramnios modérés pendant la grossesse, la taille de la poche verticale est de 8 à 18 cm, et avec des polyhydramnios prononcés, plus de 18 cm (avec un AFI de plus de 24 cm).

4 Les polyhydramnios chroniques pendant la grossesse se développent progressivement, sont enregistrés à chaque examen, mais le degré d'excès de la norme reste stable.

5 Les polyhydramnios aigus pendant la grossesse sont une affection pathologique dans laquelle un excès de liquide amniotique s'accumule brusquement, en peu de temps, ce qui est très dangereux pour la femme et le fœtus.

Symptômes de polyhydramnios pendant la grossesse

Avec les polyhydramnios, l'utérus augmente excessivement par rapport aux normes pour une période donnée: l'indicateur de circonférence abdominale, la hauteur du bas de l'utérus augmentent. Une tonicité accrue peut être observée, le médecin détermine la consistance de l'utérus en tant qu'élastique serré. Dans ce cas, le fœtus peut se comporter trop activement et des fluctuations (gargouillis) se font sentir dans l'abdomen.

Polyhydramnios peut provoquer chez la femme une lourdeur et une gêne dans l'abdomen, une faiblesse, un essoufflement et un gonflement des jambes. À partir de ces symptômes, on peut deviner la présence d'une telle violation..

Mais le diagnostic final est établi sur la base d'un examen gynécologue et des résultats d'une échographie avec un calcul AFI. Après avoir déterminé la présence de polyhydramnios et son type, le médecin peut identifier les causes possibles et prescrire un traitement.

Polyhydramnios pendant la grossesse: causes

Dans de nombreux cas, il n'est pas possible de déterminer le facteur décisif qui a provoqué l'accumulation excessive de liquide dans le liquide amniotique. Mais il existe un groupe de violations qui sont souvent accompagnées de polyhydramnios:

1 Présence de plusieurs fruits. Il y a des cas où une quantité d'eau différente est observée dans la vessie amniotique des jumeaux fraternels: dans l'un, le polyhydramnios se développe, dans l'autre, le manque d'eau.

2 Maladies infectieuses et chroniques d'une femme (diabète sucré, problèmes avec les organes des systèmes cardiovasculaire et urinaire), ainsi que la gestose (lire à ce sujet sur notre site Web moe1.ru).

3 Chorioangiome (néoplasme bénin dans les tissus des membranes amniotiques) ou autres troubles de la structure et de la fonction des membranes de la vessie et du placenta.

4 Anomalies congénitales du fœtus, maladies héréditaires, génétiques, anomalies du développement du système digestif, cardiovasculaire, nerveux et de la partie faciale du crâne.

Polyhydramnios chez une femme peut se développer avec un conflit Rh, dans le cas de porter un gros fœtus.

Polyhydramnios pendant la grossesse: conséquences pour l'enfant et la mère

En raison de l'augmentation de l'espace libre, le bébé se sent plus libre dans l'estomac, même au cours des dernières semaines. Une présentation anormale du fœtus ou son enchevêtrement avec le cordon ombilical peut survenir, ce qui est dangereux pour l'enfant, en particulier au moment de la naissance. Pendant l'accouchement, les membres du bébé peuvent tomber dans le canal génital (avant l'apparition de la tête).

Une femme due à un polyhydramnios peut éprouver beaucoup de sensations désagréables: la toxicose se développe avec des vomissements fréquents, le métabolisme est perturbé.

Chez certaines femmes enceintes, une augmentation de la quantité de liquide amniotique s'accompagne du développement d'une gestose. Les déviations dans le corps d'une femme provoquent des perturbations dans le travail du placenta, c'est pourquoi le fœtus souffre également d'un manque de nutriments et d'oxygène.

Dans certains cas, les polyhydramnios peuvent provoquer une fausse couche..

En raison du polyhydramnios, une femme peut ne pas développer de travail, par conséquent, au cours des dernières semaines, elle doit être sous la surveillance d'un médecin et, si nécessaire, elle subit une césarienne.

Polyhydramnios pendant la grossesse: traitement

La façon de traiter les polyhydramnios pendant la grossesse dépend de la cause du trouble. Si le liquide amniotique s'accumule en raison de la maladie d'une femme, un traitement approprié est nécessaire.

Dans les cas graves, avec une forte détérioration de l'état de la mère, il est nécessaire d'interrompre la grossesse afin de sauver la vie de la femme. Si la situation n'est pas si critique, la femme enceinte devra simplement passer du temps à l'hôpital et suivre un traitement pour sauver le bébé..

Les diurétiques sont prescrits pour contrôler la teneur en eau dans le corps. Pour améliorer l'état d'une femme et d'un fœtus, des multivitamines sont utilisées.

Polyhydramnios est une condition plutôt dangereuse. Parfois, une femme elle-même peut empêcher son développement en observant un mode de vie sain. Certaines raisons ne peuvent être exclues, et alors vous devez être extrêmement attentif à votre santé et vous fier aux prescriptions des médecins.

Polyhydramnios chez la femme enceinte: pourquoi il est dangereux, causes et conséquences. Polyhydramnios chez la femme enceinte

Il s'avère qu'à ce moment, la pathologie est capable de provoquer, au mieux, une naissance prématurée et, au pire, des saignements pendant le travail, voire de mettre en danger la santé et la vie du bébé. Et après tout, il peut être évité et identifié indépendamment, l'essentiel est de savoir comment.

Ce que c'est

Le liquide amniotique entoure le bébé dans l'utérus. Il remplit plusieurs fonctions à la fois: protège, assure la liberté de mouvement, participe aux processus métaboliques, et est également responsable du développement des compétences de base chez le fœtus (déglutition, motricité). On dit qu'elle sent le lait, ce qui explique comment un nouveau-né trouve les seins si rapidement..

La nature a voulu que ce liquide soit régulièrement renouvelé. C'est pourquoi son volume est différent selon les périodes:

  • à 10 semaines - c'est environ 10 ml;
  • à 14 - 100 ml;
  • à 21 - 22 - 400 ml;
  • à 30 - 32 - 700 ml;
  • à 37 - 38 - jusqu'à 1500 ml (c'est l'indicateur maximum);
  • à 39-40 - environ 800 ml.

Ceci est idéal. Et si le volume dépasse considérablement la norme, ils mettent des polyhydramnios. En règle générale, les médecins sont alarmés par l'excès significatif - 1,5 à 2 fois. La chose la plus intéressante est que la médecine moderne fait la distinction entre plusieurs types de polyhydramnios, faisant parfois un diagnostic limite, ce qui ressemble à une «tendance aux polyhydramnios». En d'autres termes, il n'y a pas encore de pathologie, mais le risque de son développement a été identifié..

Comment déterminer vous-même les polyhydramnios pendant la grossesse?

Bonjour, mes chers lecteurs! Je pense que beaucoup de femmes, ayant appris leur situation intéressante, commencent à lire la littérature sur la grossesse. Tout l'effondrement réside dans le fait que les femmes enceintes sont très impressionnables et recherchent divers symptômes d'une pathologie ou d'une autre. Ainsi, par exemple, de nombreuses femmes enceintes parviennent à se diagnostiquer: polyhydramnios pendant la grossesse.

Hypertonie - contractions utérines qui surviennent avant la date de naissance estimée.

Comment suspecter et identifier

Pour répondre à cette question, il faut rappeler qu'il existe deux stades de polyhydramnios: aigu et chronique. De plus, les signes dans les deux cas sont les mêmes, la différence ne réside que dans la vitesse de leur manifestation..

Dans le premier cas, la quantité de liquide amniotique augmente brusquement et rapidement, littéralement en une journée, voire en quelques heures. Les changements sont visibles à l'œil nu, car le ventre de la femme grandit également. La situation est aggravée par l'apparition de sensations douloureuses dans le périnée, le bas du dos, un œdème de la paroi abdominale, enfin, une forte augmentation de la pression, en raison de laquelle le rythme cardiaque fœtal est mal entendu.


Mais dans les derniers stades, ne vous inquiétez pas à ce sujet: les polyhydramnios aigus sont le plus souvent diagnostiqués au cours du premier trimestre, ce qui ne peut pas être dit de chronique. C'est de lui que souffrent les futures mères lors des démolitions. Qu'est-ce qui se caractérise par?

  • Augmentation lente et progressive du volume d'eau.
  • En conséquence, une augmentation progressive de la taille de l'abdomen, à laquelle une femme peut même ne pas faire attention.
  • Moins fréquemment - gonflement des membres inférieurs, nausées, douleurs abdominales.

Vous pouvez également rencontrer:

  • la faiblesse;
  • aggravation de la condition;
  • sensation de lourdeur dans l'estomac;
  • essoufflement.

À ce moment, vous pouvez souvent entendre des gargouillis dans l'estomac. Lui-même, avec polyhydramnios, atteint un volume de 100 à 120 cm et de nombreuses vergetures apparaissent sur lui.

Ayant suspecté ces symptômes en vous-même, vous ne devez pas reporter la visite chez le médecin. Tout simplement parce que la condition est dangereuse non seulement pour la mère, mais aussi pour l'enfant. Mais tout d'abord.

Régime alimentaire comment perdre du poids en 30 jours. Diète boire des légumes fruits. Prières pour la perte de poids pour la diminution

Sur toute la grossesse, la prise de poids est en moyenne d'un kilogramme. Dans le même temps, les asthéniques sont minces, les grands peuvent normalement gagner environ 14 kilogrammes, et pour les hypersthéniques, ils sont en surpoids ou en surpoids, le gain de poids optimal est d'environ 7 kg. En règle générale, une perte de poids est observée au début de la grossesse en raison de maux fréquents, d'un manque d'appétit, de nausées et de vomissements.

Ce n'est généralement pas une pathologie et est reconstruit avec une nutrition appropriée, la nourriture doit être fréquente, fractionnée une fois par jour en petites portions. En règle générale, une prise de poids excessive indique l'accumulation d'un excès de liquide dans les tissus. En l'absence d'attention due à ce problème, au stade suivant, un œdème visible est ajouté, en commençant par les membres, une augmentation de la pression artérielle et des complications ultérieures de la femme enceinte et du fœtus, jusqu'à la mort, sont ajoutées.

La tactique de gestion des femmes enceintes présentant une prise de poids pathologique vise à corriger le poids gagné, à réduire l'accumulation de liquide dans les tissus, et également le premier et principal lien est d'améliorer la circulation sanguine dans les capillaires du système mère-placenta-fœtus, car c'est là que le processus pathologique commence par la gestose.

L'examen de la PPV est fondamentalement le même que pour le cours normal de la grossesse. Des examens plus fréquents sont ajoutés pour contrôler le poids une fois par jour, un test sanguin biochimique avec des électrolytes est nécessaire, ainsi qu'un volume quotidien d'urine généré sur une certaine période de temps, dans ce cas, par jour.

Il est nécessaire de déterminer la rétention d'eau dans le corps. Une variante approximative du calcul du débit urinaire quotidien est présentée dans le tableau. La plupart des femmes enceintes attendent impatiemment le moment où leur ventre commence à apparaître..

Mais avec cela, les femmes enceintes sont quelque peu alarmées par le changement de leurs propres dimensions, car d'autres parties du corps sont arrondies avec l'estomac. Et cela ne plaît pas à toutes les femmes. La prise de poids pendant la grossesse est inévitable. Toute grossesse normale doit être accompagnée d'une augmentation.

Donc, si la grossesse se déroule bien, alors au fur et à mesure qu'elle se développe, le poids de la femme augmentera inévitablement. La quantité de liquide dans le corps augmente, l'utérus, le fœtus et le placenta se développent, le sein se prépare à se nourrir et de petites réserves de graisse sont également déposées pour fournir au bébé tout le nécessaire.

Naturellement, tous ces gains deviennent perceptibles même sans poids. Cependant, les femmes enceintes ne vont pas toutes mieux. Le nombre de kilogrammes gagnés pendant la grossesse dépend de nombreux facteurs. Tout d'abord, à partir du poids d'origine. Plus il était en deçà de la norme, plus vite il augmenterait.

Le processus ira plus vite si vous avez tendance à être en surpoids, mais que vous avez précédemment retenu le poids avec une alimentation et une activité physique modérées. Les femmes de grande taille marqueront également plus que les femmes de petite taille. Si un gros bébé est attendu, il est évident que le placenta sera plus gros et plus lourd, et avec cela le poids total.

La tendance aux poches affecte également cet indicateur: plus le liquide est retenu dans le corps, plus la flèche de l'échelle dévie. Il est à noter que la perte de poids dans les premiers stades en raison d'une toxicose sévère, peut plus tard provoquer son augmentation rapide: le corps semble rattraper le temps perdu, en essayant de récupérer.

De plus, presque toutes les femmes enceintes ont une augmentation de l'appétit à certains moments, ce qui est associé à une augmentation des niveaux d'œstrogènes..

Et si une femme est incapable de le contrôler, la suralimentation entraîne également une série de kilos en trop, et dans ce cas, des kilos en trop. La rétention de liquide dans les tissus en raison de laquelle un œdème se produit est également indiquée par des chiffres supplémentaires sur la balance. Plus de kilogrammes illégaux sont formés avec les polyhydramnios. Naturellement, avec une grossesse multiple, la femme enceinte pèsera plus que si elle était enceinte d'un enfant. N'oubliez pas l'âge: au fil des années, la tendance à être en surpoids et à prendre des kilos en trop augmente..

L'insuffisance pondérale ou le surpoids pendant la grossesse menacent de diverses complications. Ainsi, des augmentations trop importantes peuvent être accompagnées d'un œdème, qui est considéré comme une violation. Le surpoids devient un obstacle lors de l'accouchement, ce qui rend difficile la naissance d'un bébé.

C'est également un lourd fardeau pour le cœur et le système musculo-squelettique de la femme, le risque de thrombophlébite et l'apparition de douleurs diverses. Et des augmentations trop faibles peuvent être le signe de troubles du développement fœtal. Les médecins surveillent pour une raison le poids de la femme enceinte tout au long de la période et en particulier dans la seconde moitié de la grossesse.

Bien entendu, ces normes sont moyennées et peuvent être ajustées en fonction des caractéristiques individuelles. Mais en général, ils peuvent être exprimés dans le tableau suivant: Le taux de prise de poids est purement individuel. Dans quelques mois, vous pouvez gagner plus, dans certains moins. Certaines femmes commencent à prendre du poids dès les premiers jours de grossesse, puis ralentissent, tandis que d'autres, au contraire, peuvent commencer à prendre du poids rapidement après 20 semaines..

L'une des options est parfaitement normale si elle ne va pas au-delà de l'ensemble optimal. Avec un poids normal au cours du premier trimestre, vous devriez gagner environ 1. Pendant les deuxième et troisième trimestres, la prise de poids s'accélère. Entre 14 et 28 semaines de gestation, les femmes de poids normal peuvent gagner environ g par semaine. Au neuvième mois, le poids peut être légèrement réduit - de 0. Bien que les femmes aient besoin de prendre suffisamment de poids pendant la grossesse pour produire un bébé de taille normale, des chercheurs américains ont constaté que seule une augmentation de la masse maigre, et non une augmentation de la masse grasse, affecte la taille du bébé..

Et plus les femmes prennent de masse grasse pendant la grossesse, plus elles ont d'excès de graisse après l'accouchement. À l'inverse, une augmentation de la masse maigre n'affecte pas le poids post-partum d'une femme. Pendant le premier trimestre, vous n'avez besoin que de calories supplémentaires par jour, pendant les deuxième et troisième calories. Vous pourriez avoir faim à partir de la 5e semaine de grossesse, lorsque le taux d'œstrogène, un stimulant de l'appétit, augmente dans votre sang..

Si l'augmentation de l'appétit ne conduit pas à une prise de poids excessive, cela est normal. Si le taux de gain de poids est trop élevé, limitez tout d'abord l'utilisation de graisses animales et de sucreries. Ne vous limitez pas aux glucides complexes, en particulier les céréales, le pain noir, ainsi que les fruits et légumes.

Des sauts soudains de poids dans les deux sens entraînent une forte augmentation de la pression, ce qui en soi est dangereux pendant la grossesse. Donc si vous décidez que vous prenez trop de poids, ne réduisez pas brusquement la quantité de nourriture que vous mangez, faites-le progressivement. Essayez de ne pas manger beaucoup de chocolat, en plus d'une grande quantité de calories et de graisses, il contient également beaucoup de caféine, ce qui empêche le corps d'absorber le fer et l'acide folique, qui sont à leur tour responsables de l'apport d'oxygène au bébé..

De plus, la caféine nuit à l'absorption du calcium. Pour la même raison, limitez votre consommation de café et de thé noir fort. Avec la toxicose, vous devez tout de même manger. Mangez en plus petites portions et souvent, à jeun, plus d'acide est libéré, ce qui, faute de mieux, ronge les parois de l'estomac, ce qui entraîne également des nausées. Un léger gonflement est normal pendant la grossesse..

Si les reins fonctionnent correctement, vous ne devez pas vous limiter aux liquides. Vous devez boire au moins 6 verres d'eau standard par jour et assurez-vous de boire si vous avez soif.

Après tout, le liquide amniotique est complètement renouvelé toutes les 3 heures, ce qui nécessite de l'eau. Bien sûr, certains dépôts de graisse pendant la grossesse sont inévitables, c'est tout à fait normal et doivent être acceptés. Après l'accouchement, vous pouvez retrouver rapidement votre poids précédent, si vous le souhaitez. Si vous allaitez, cela peut tout simplement vous étonner de voir à quel point votre appétit a augmenté. C'est l'une des façons dont la nature est intelligente: il est important que votre enfant reçoive tous les nutriments dont il a besoin, et la sensation de faim sauvage aide à faire en sorte qu'avec beaucoup de nourriture, l'enfant reçoive tout ce dont il a besoin..

En fait, vous n'avez pas à manger beaucoup, l'essentiel est de manger des aliments sains de qualité. Étant donné que l'allaitement nécessite même plus d'énergie que la grossesse, votre corps aura besoin de plus de calories par jour que d'habitude. Mais peu importe ce que vous faites, en aucun cas ne faites un régime ou ne vous affamez. Vous pouvez boire un verre de liquide avant chaque repas, cela atténuera la sensation de faim.

Essayez de manger de manière fractionnée: plusieurs fois par jour en petites portions. Afin de ne pas ressentir la faim la nuit, vous devez boire un verre de lait ou de kéfir la nuit. Soyez également prudent avec votre exercice. Vous ne pouvez pas trop travailler et certains exercices peuvent être tout simplement dangereux pendant cette période. Après une césarienne, vous devez faire particulièrement attention à l'exercice..

Ne soulevez pas et ne transportez pas d'objets lourds. Évitez également les activités qui fatiguent votre abdomen. Si la naissance a eu lieu naturellement et sans complications, vous pouvez, après seulement une semaine après la naissance, commencer à effectuer les exercices les plus légers - exercices d'étirement et d'étirement, marche, flexions lentes.

Vous pouvez également commencer à faire des exercices de Kegel: serrer et détendre alternativement les muscles du vagin. Votre bébé peut vous aider à perdre du poids après la grossesse. Prends-le dans tes bras plus souvent et marche avec lui.

C'est un excellent entraînement pour les muscles de vos bras. À mesure que l'enfant prend du poids d'environ 2,5 à 9 kilogrammes en un an, votre charge augmentera progressivement..

Marcher avec une poussette est également une excellente activité physique. Commencez dès le matin, en marchant, maintenez un bon rythme et vous ne remarquerez pas comment les kilos gagnés fondent d'eux-mêmes. L'essentiel est d'être patient, de prendre son temps - ce qui a été accumulé en 9 mois ne peut pas être réinitialisé en 3 jours.

Maintenant, cela semble naïf et drôle, mais ce qui m'a le plus effrayé au monde, ce ne sont pas les difficultés objectives et la naissance à venir, mais les changements de silhouette et la prise de poids pendant la grossesse. Je suis moi-même une fille mince, mais dans ma famille, toutes les femmes étaient enclines à faire de l'embonpoint. Mais la prise de poids pendant la grossesse ne faisait pas partie de mes projets de vie. Sentant que dans les premiers mois, je faisais rapidement des rafles, je devais prendre cette question au sérieux..

Que faire pour ne pas perdre de forme pendant la grossesse, comment manger et s'il est possible d'éviter les problèmes de kilos en trop. Il s'avère que le diable n'est pas si terrible qu'il est peint!

Pourquoi surgit

La médecine moderne peut citer les principales raisons du développement des polyhydramnios, mais pas toutes. Dans environ 30% des cas, il n'est pas possible de comprendre pourquoi cela s'est produit. Le plus souvent, la situation survient lorsque la femme elle-même n'est pas de grande taille (elle est petite et fragile) et que l'enfant qu'elle porte est un héros.

Mais il existe d'autres facteurs, notamment:

  • Conflit Rh (conduit au développement d'une pathologie dans 95% des cas);
  • diabète sucré (c'est la cause dans un cas sur trois);
  • infection intra-utérine;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • troubles placentaires;
  • maladie du rein;
  • gestose et même nausée aux stades ultérieurs;
  • grossesse multiple;
  • maladies infectieuses transférées dans une position intéressante;
  • malformations fœtales (problèmes du système nerveux central, diminution de la fonction excrétrice, problèmes de déglutition).

Peu de gens savent que pratiquement avant l'accouchement, un enfant absorbe jusqu'à 4 litres de liquide par jour, et ainsi de suite. Mais ne vous inquiétez pas à ce sujet, car il est mis à jour toutes les trois heures..

Les raisons du développement des polyhydramnios

On ne peut pas dire que la médecine moderne ait étudié en profondeur les causes des polyhydramnios. Cependant, les médecins peuvent identifier certaines raisons, dont la présence provoque souvent le développement de complications:

  • Maladies infectieuses portées par une femme pendant la grossesse ou avant la conception.
  • La présence de maladies chroniques - diabète sucré, pathologies cardiovasculaires, pyélonéphrite.
  • Conflit Rh, qui survient avec un facteur Rh négatif chez la femme enceinte et positif - chez le père et, par conséquent, l'enfant à naître.
  • Grossesse multiple.

Ce qui est dangereux

Les conséquences du développement de polyhydramnios peuvent être désastreuses si vous n'agissez pas. Tout d'abord, la condition est dangereuse pour le bébé lui-même, qui devient maintenant plus actif et court le risque de "gagner" un enchevêtrement du cordon ombilical..

Quelle autre condition dangereuse?

  • Le développement d'une gestose tardive, si ce n'était pas le cas. Cela se produit, par exemple, si la quantité de liquide amniotique augmente entre 32 et 33 semaines.
  • Naissance prématurée due à un épanchement précoce.
  • Insuffisance placentaire, qui peut provoquer une hypoxie fœtale chronique et, par conséquent, une menace pour son développement normal.
  • Complications à l'accouchement.

Il a été prouvé que le polyhydramnios empêche l'enfant de prendre la bonne position juste avant l'accouchement. En conséquence, ils diagnostiquent une «présentation», avec laquelle ils envoient une césarienne, bien sûr, si la situation ne change pas.

Autres conséquences possibles:

  • Faiblesse du travail, due à un étirement excessif de l'utérus. Dans de telles conditions, le placenta peut exfolier même à l'avance, ce qui entraînera le développement de saignements..
  • Le prolapsus du cordon ombilical au moment de l'accouchement ou de la main, des jambes du bébé, qui, d'une part, augmentera le risque de développer des blessures chez lui, et d'autre part, compliquera le travail des médecins et prolongera le processus. Dans le même temps, une asphyxie se produit parfois, ce qui à l'avenir peut affecter le développement mental. À risque - femmes ayant reçu un diagnostic de polyhydramnios entre 36 et 37 semaines.

Mais le pire, c'est que les polyhydramnios à tout moment, y compris entre 38 et 39 semaines, peuvent provoquer l'apparition de pathologies intra-utérines, qui au moins menacent la santé de l'enfant et, au maximum, sa vie..

Conséquences possibles

Polyhydramnios peut entraîner un certain nombre de conséquences, à savoir:

  1. Anomalies du développement fœtal.
  2. Infection foetale.
  3. Fuite de liquide amniotique.
  4. Anomalies placentaires.
  5. Travail faible.
  6. Mauvaise contraction des muscles utérins après l'accouchement.

Une augmentation du liquide amniotique peut nuire à la grossesse et entraîner la mort du fœtus ou du nouveau-né. Cependant, un traitement efficace avec des polyhydramnios modérés contribue à une issue favorable dans la plupart des cas..

Diagnostique

Polyhydramnios est détecté lors d'une échographie supplémentaire, où le médecin définit l'indice amniotique, c'est-à-dire le volume de liquide.

Il existe des normes pour différentes dates. Alors:

  • entre 16 et 18 semaines, l'indicateur doit être compris entre 73 et 220 ml;
  • à 22-26 semaines - 89-238 ml;
  • à 32-34 semaines - 77-278 ml.

Polyhydramnios est une pathologie insidieuse, donc si à 34 - 35 semaines, lorsque la mère se sent bien, elle reçoit la limite supérieure de la norme et une hospitalisation est recommandée, vous devez être d'accord. Cette pathologie doit être surveillée en permanence afin d'éviter le terrible! Souviens-toi de ça!

Parfois, le diagnostic «Polyhydramnios» est précédé du diagnostic «Polyhydramnios modérés». Qu'est-ce que ça veut dire? La présence d'un problème et son développement lent plutôt que brusque. Autrement dit, la quantité d'eau augmente, mais pas aussi rapidement qu'elle le pourrait, mais il est temps de corriger l'état.

Lorsque la pathologie est identifiée, il est temps de trouver ses causes, car le traitement en dépend. Par conséquent, maman est prescrite:

  • Test de dépistage du diabète gestationnel. Pourquoi? Pour savoir si son glucose absorbe bien.
  • Chimie sanguine. Juste pour éliminer la présence de problèmes dans le corps maternel (infections, virus).

  • Amniocentose. La procédure de prélèvement de liquide amniotique pour analyse. Ses résultats sont assez précieux, car il contient également les déchets du fœtus, dont l'étude permettra de tirer des conclusions sur son état..
  • Caryotypage. Parfois, il est effectué pendant le précédent et vous permet d'établir le nombre et la qualité des chromosomes dans les cellules du fœtus.
  • Pour confirmer le diagnostic, une cardiotocographie peut être prescrite..

    Symptômes de polyhydramnios

    Si un polyhydramnios aigu se développe, une femme peut remarquer les symptômes suivants:

    • Sensation de lourdeur dans l'abdomen, douleur irradiant vers l'aine.
    • Une forte augmentation du volume de l'abdomen, qui s'accompagne d'une formation accrue de vergetures.
    • Essoufflement dû à l'augmentation du niveau du diaphragme.
    • Gonflement des jambes.
    • Rythme cardiaque augmenté.
    • Les symptômes typiques sont l'apparition de fluctuations, c'est-à-dire que les femmes enceintes commencent souvent à entendre un son distinct de «gargouillis» dans l'abdomen.

    Dans une évolution chronique, qui est plus souvent observée à une période de 30, 32, 33, 34 ou 35 semaines, les signes de polyhydramnios augmentent progressivement, de sorte que les femmes ne font pas toujours attention à la détérioration de la maladie et ont entre-temps besoin d'un traitement..

    Prévention et traitement

    Idéalement, un traitement est prescrit, en fonction de la cause identifiée de la pathologie. Alors:

    • avec le conflit Rh, des immunoglobulines sont administrées;
    • infection intra-utérine - des antibiotiques sont prescrits pour les femmes occupant une position intéressante;
    • diabète sucré - régime et thérapie supplémentaire pour corriger la glycémie.

    Certes, en raison d'un tiers des causes non identifiées de pathologies, la question de savoir comment traiter les polyhydramnios dans chaque cas spécifique ne se pose parfois même pas, car il existe un «schéma universel» pour se débarrasser du problème à coup sûr.

    Qu'est-ce que ça veut dire? Que la femme enceinte se voit tout prescrire à la fois:

    • antibiothérapie avec des médicaments à large spectre;
    • régime;
    • les diurétiques;
    • préparations contenant du magnésium.

    Pour maintenir l'immunité, améliorer l'état général de la mère et du fœtus, des complexes vitaminiques sont également prescrits avec la teneur en vitamines B, C, E.

    Dans les cas extrêmes, entre 33 et 34 semaines, une amniotomie peut être pratiquée au cours de l'évolution chronique de la pathologie. Il s'agit d'une procédure dans laquelle une bulle est ouverte pour drainer une partie de l'eau. Ainsi, les médecins peuvent se protéger et protéger la femme enceinte d'une rupture, dans laquelle l'eau part rapidement, emportant avec eux le cordon ombilical ou les membres du bébé et mettant sa vie et sa santé en danger..

    À une date ultérieure, entre 36 et 41 semaines, ils peuvent décider de stimuler le travail.

    Vous pouvez prévenir tous ces problèmes en planifiant une grossesse (il s'agit d'un examen avant la conception), en passant régulièrement des examens, en écoutant les recommandations du médecin.

    Régime alimentaire et perte de poids au 2ème trimestre de la grossesse

    Le tonus utérin qui dure longtemps est lourd de conséquences graves. Aux premiers stades de la grossesse, cela peut entraîner une fausse couche, en fin de grossesse, une naissance prématurée. Comme le montrent les statistiques, le myomètre est plus souvent surchargé dans les premières semaines après la conception. Pour cette raison, des problèmes peuvent survenir lors de l'implantation de l'ovule. Par conséquent, il peut être rejeté et périr.

    En ce moment, la peau, les ligaments et les muscles travaillent à la limite pour garder le lourd kakbik.info dans le nombril accompagne presque au troisième trimestre.

    Polyhydramnios - informations sur la pathologie

    Comme déjà mentionné, le polyhydramnios est caractérisé par une accumulation excessive de liquide amniotique dans l'utérus. Il protège l'embryon des dommages externes, des maladies infectieuses et lui fournit une alimentation. Le fœtus avale systématiquement une petite partie du liquide, puis il est excrété avec l'urine du corps. C'est ainsi que le volume de liquide amniotique est régulé. Mais parfois, cet équilibre est perturbé et la quantité de liquide fœtal dépasse la norme..

    Pour calculer le volume, les médecins utilisent l'indice de liquide amniotique, qui est déterminé lors d'un examen échographique. Au cours de l'étude, l'utérus est classiquement divisé en 4 carrés, le plus grand espace de chacun est mesuré et les résultats obtenus sont résumés. Ainsi, l'indice de liquide amniotique est égal à la somme de quatre valeurs.

    Le taux de volume de liquide amniotique change à différents stades de la grossesse. Si les valeurs dépassent la norme, alors nous parlons de hautes eaux.

    Les taux d'indice du liquide amniotique sont présentés dans le tableau:

    Sur la base de l'indice de liquide amniotique, les types suivants de polyhydramnios sont divisés:

    1. Aiguë est une condition dans laquelle le volume de liquide amniotique augmente fortement, ce qui est très dangereux. La pathologie se développe en quelques heures, tandis que le bien-être de la femme enceinte se détériore fortement. Ce type de polyhydramnios est diagnostiqué tôt et il existe un risque de rupture utérine.

    2. Les polyhydramnios chroniques ont une évolution modérée, ne présentent pas de symptômes prononcés et sont détectés au 3ème trimestre. Pour cette raison, il est difficile de diagnostiquer la maladie. Les conséquences des polyhydramnios chroniques peuvent également être négatives..

    3. Un polyhydramnios modéré chez la femme enceinte est déterminé en l'absence de signes externes. Dans cette condition, l'écart par rapport à la norme est minime, le volume de liquide amniotique augmente progressivement. Dans ce cas, une femme peut accoucher naturellement, bien qu'il existe encore un certain risque..

    Pour prévenir la pathologie, il est important de comprendre pourquoi le polyhydramnios se développe.

    Il Est Important De Savoir Sur La Planification

    Le taux de progestérone pendant la grossesse

    Analyses

    La progestérone est considérée comme une hormone féminine qui favorise la grossesse et la réussite de la grossesse. Mais dans une petite mesure, il est également présent dans le corps d'un homme, car une partie est produite par les glandes surrénales.

    Quelle est la différence entre les couches et les couches

    Infertilité

    "Pampers" ou couches? Beaucoup d'entre nous confondent ces noms. Quelles sont les similitudes et les différences? Quels types existe-t-il et quels sont les plus pratiques et de haute qualité?

    Œdème pendant la grossesse: causes, traitement et prévention

    Conception

    Le contenu de l'article Œdème pendant la grossesse: causes et symptômes Traitement de l'œdème pendant la grossesse Prévention de l'œdème pendant la grossessePendant la grossesse, de nombreuses femmes connaissent de première main les poches et se demandent pourquoi un œdème évident ou latent se produit, comment comprendre et comment éviter leur apparition.

    16 premiers signes de grossesse

    Conception

    Quelques jours après l'ovulation (de 5 à 10 jours), sous réserve d'un contact avec le partenaire d'une femme pendant cette période, des signes précoces de grossesse sont déjà possibles..