Principal / Nutrition

Grossesse après 30, 40 ans: problèmes de grossesse tardive

Ces dernières années, il y a eu une tendance à la soi-disant maternité tardive en Russie. La mode de la grossesse après 30 ans nous est venue d'Occident et prend racine avec succès dans le pays. Mais la raison de devenir mère à l'âge adulte n'est pas seulement des projets ambitieux, mais aussi des problèmes médicaux associés aux difficultés de concevoir et de porter un enfant..

La décision d'accoucher, surtout pour la première fois, après 30 ou 40 ans, est toujours prise consciemment. Cependant, une femme doit être préparée aux difficultés causées par la grossesse, subir un examen prolongé pendant cette période et le développement possible de complications pendant et après l'accouchement..

Qui est le "vieux primipare"?

Lorsqu'on parle de grossesse tardive, il faut tenir compte de l'époque à laquelle la femme a décidé de devenir mère. Par exemple, au Moyen Âge, les femmes qui n’avaient pas le temps d’accoucher avant l’âge de 20 ans étaient considérées comme «tardives», ce qui n’est pas surprenant, car l’espérance de vie à cette époque ne dépassait pas 30 ans, maximum 40 ans..

Sous l'Union soviétique, les femmes qui décidaient d'avoir leur premier enfant à l'âge de 26 ans et plus tard étaient appelées la «société des personnes âgées». Peu à peu, la limite d'âge est passée à 28 ans, puis à 30 ans, et aujourd'hui elle a été établie à des valeurs «après 35 ans».

Compte tenu des critères de l'OMS, le terme «personnes âgées» est inapproprié, car les personnes de moins de 44 ans sont considérées comme jeunes. Cependant, certains médecins utilisent encore les termes «personnes âgées» ou «âgées» pour désigner les femmes qui ont osé endurer et accoucher à l'âge adulte. Ces définitions sont grossières et incorrectes, et afin de marquer l'âge d'une femme dans le diagnostic aux fins d'une surveillance plus approfondie de celle-ci, les termes «âge primipare» ou «âge adulte primipare» devraient être utilisés.

Les obstétriciens considèrent la période de 22 à 28 ans comme l'âge le plus favorable pour la naissance du premier enfant. Cette déclaration est basée sur la préparation physiologique et psychologique d'une femme à la maternité et à l'éducation de sa progéniture.

Causes de la maternité tardive

La décision de devenir mère à l'âge adulte est due à des raisons qui peuvent être divisées en 2 groupes:

Social:

  • à réaliser dans la profession;
  • réaliser une croissance de carrière;
  • résoudre les problèmes de logement;
  • fournir une base matérielle (financière);
  • manque de préparation psychologique à la maternité;
  • problèmes familiaux.

Médical:

  • infertilité;
  • maladies somatiques chroniques;
  • fausse couche habituelle;
  • pathologie gynécologique.

Planification tardive de la grossesse

Comme vous le savez, il vaut la peine de commencer à se préparer au début de la grossesse souhaitée à l'avance, 6 mois à l'avance. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui décident de devenir mères à l'âge adulte. La planification tardive de la grossesse comprend 3 sections: révision du mode de vie, examen médical et préparation psychologique.

Mode de vie

La grossesse après 40 ans nécessite de revoir et, si nécessaire, de changer le mode de vie habituel, ce qui augmente considérablement les chances d'avoir un enfant en bonne santé:

Mauvaises habitudes

Au moins 6 mois avant la conception prévue, vous devez arrêter de fumer et de boire de l'alcool (y compris de la bière). De plus, non seulement la future mère, mais aussi le futur père devraient abandonner de telles habitudes. On sait que les mauvaises habitudes réduisent la fertilité même chez les personnes assez jeunes et, à l'âge adulte, peuvent entraîner l'incapacité de devenir enceinte ou la conception ultérieure d'un embryon présentant des anomalies chromosomiques importantes, ce qui entraînera une fausse couche..

Prendre des médicaments

Si possible, les futurs parents devraient arrêter de prendre des médicaments au moins six mois avant la grossesse prévue, en particulier des médicaments puissants (hypnotiques, tranquillisants, psychotropes).

Régime équilibré

La nutrition de la femme enceinte doit être complète et contenir la quantité requise de protéines, de glucides, de graisses, de vitamines et de micro-éléments. La planification de la grossesse exclut l'adhésion à tout régime (perte de poids, correspondance du groupe sanguin, etc.). Les aliments doivent être préparés selon les principes d'une alimentation saine. Il est nécessaire d'abandonner les aliments frits, épicés et gras, les viandes fumées, les cornichons et les marinades, la restauration rapide. L'alimentation quotidienne d'une femme doit contenir des fruits et légumes frais, et il est conseillé de cuire à la vapeur, bouillir, ragoût ou cuire des plats (sans croûte).

Le stress de l'exercice

Si la future mère est une athlète professionnelle, elle devra alors abandonner le grand sport, car une activité physique intense réduit les chances de concevoir et de mener avec succès une grossesse. L'exercice avec modération est essentiel pour une femme qui envisage une grossesse tardive. L'exercice améliore le tonus de tout le corps, améliore la santé et l'humeur et prépare la femme à la naissance prochaine. Les longues marches, la natation et le fitness sans force sont idéaux à ces fins. Pendant la planification de la grossesse, il est déjà possible d'effectuer des exercices de Kegel, qui renforcent les muscles du périnée, améliorent la circulation sanguine dans le petit bassin, augmentant ainsi les chances de conception.

Un sommeil sain et complet est nécessaire pour chaque personne, en particulier une femme qui se prépare à devenir mère. La durée d'une nuit de sommeil doit être d'au moins 8 heures. Il est important d'observer l'horaire de sommeil, de se coucher au plus tard à 22h00 et de se lever à 6-7 heures du matin.

Bain et sauna

Les conjoints qui prévoient une grossesse tardive après 40 ans devraient refuser de visiter le bain / sauna. Les températures élevées affectent négativement à la fois la qualité du sperme et la santé des ovules, ce qui réduit considérablement les chances de conception.

Examen médical

Au stade de la planification de la grossesse, une femme doit subir un examen médical prolongé, après quoi le gynécologue recommandera soit de suivre un traitement, soit d'abandonner complètement le début de la grossesse..

Analyses et recherches nécessaires:

  • examen gynécologique standard;
  • frottis sur la flore (urètre, vagin, col de l'utérus);
  • frottis pour la cytologie (exclure l'atypie des cellules de la muqueuse cervicale);
  • examen échographique des organes pelviens (exclure / confirmer les fibromes utérins, les kystes ovariens, l'endométriose génitale, la maladie adhésive, les maladies inflammatoires chroniques des appendices et de l'utérus);
  • fluorographie (au moins 3 mois avant la conception prévue);
  • tests sanguins / urinaires généraux;
  • la coagulation du sang;
  • biochimie du sang;
  • examen des infections génitales latentes par PCR;
  • tests sanguins pour l'infection par le VIH, l'hépatite, la syphilis;
  • consultation du thérapeute.

Consulter un thérapeute est essentiel avant de planifier une grossesse. En présence de maladies somatiques chroniques, il peut prescrire un examen complémentaire, comprenant:

  • ECG;
  • EchoS;
  • examen de la colonne vertébrale et des os pelviens (antécédents de traumatisme ou suspicion de maladie osseuse et articulaire);
  • Échographie des organes abdominaux et des reins;
  • examen des vaisseaux des jambes (présence de varices des membres inférieurs, thrombophlébite et phlébothrombose dans le passé).

Selon les indications, une consultation de spécialistes étroits est nommée (cardiologue, hématologue, néphrologue et autres).

La planification tardive de la grossesse comprend d'autres mesures supplémentaires:

  • assainissement des foyers d'infection chronique (pour traiter les dents, l'amygdalite chronique, les annexites et d'autres maladies);
  • normalisation du poids (respect d'un régime pour corriger le poids en cas d'excès ou de carence);
  • refus de contraceptifs hormonaux, au moins six mois avant la grossesse prévue);
  • prendre de l'acide folique 3 mois avant la conception prévue (réduit le risque de développer des malformations du système nerveux chez le fœtus);
  • prendre des multivitamines 3 à 6 mois avant la conception;
  • prendre des préparations contenant de l'iode, particulièrement recommandées pour les femmes vivant dans des régions endémiques de goitre.

Préparation psychologique

La décision d'avoir un enfant à l'âge adulte, en particulier le premier, n'est pas facile pour beaucoup de femmes. Par conséquent, la planification de la grossesse chez les femmes de 30 ans et plus doit inclure une préparation psychologique. Il semblerait que chaque femme ait un instinct maternel, indépendamment de la présence / absence d'enfants. Ceci est une déclaration erronée.

De nombreuses femmes commencent à se sentir mères, étant déjà «profondément enceintes», et certaines en général seulement après la naissance d'un enfant. Si vous avez peur de telles perspectives, vous devez aborder la grossesse planifiée en toute responsabilité..

Aujourd'hui, il existe de nombreux livres en vente sur la préparation, la grossesse et l'accouchement, les soins aux nouveau-nés et la parentalité. Mais les connaissances acquises grâce à leurs éditions imprimées ne suffisent pas. Si vous avez des amis ou des connaissances qui sont récemment devenus mères, allez leur rendre visite, regardez comment la mère prend soin de l'enfant, nourrit, offrez votre aide et participez au processus.

Discuter avec le futur père de l'enfant de tous les problèmes possibles après la naissance du bébé, discuter des responsabilités, résoudre les problèmes financiers, préparer la chambre des enfants.

Après la grossesse, la plupart des femmes ont peur de prendre soin de leurs nouveau-nés. Participer à des cours spéciaux pour les jeunes parents, de préférence avec le futur père, aidera à faire face aux peurs et à acquérir des compétences pratiques. Dans ces cours, la mère apprendra non seulement à emmailloter correctement le bébé, mais aussi à lui apprendre le régime alimentaire du bébé, l'introduction d'aliments complémentaires et d'autres points nécessaires..

Grossesse tardive: dangers et avantages

Le problème de la grossesse tardive doit être examiné des deux côtés, car la grossesse et l'accouchement à l'âge adulte présentent également un certain nombre d'avantages importants et présentent un danger à la fois pour l'enfant et pour la mère..

D'un point de vue physiologique, l'âge favorable à la naissance des enfants se situe entre 19 et 28 ans. Le corps de la femme n'a pas encore eu le temps d'acquérir des maladies chroniques, est plein de force, les muscles sont en bonne forme, ce qui réduit considérablement le risque de complications pendant la gestation et l'accouchement. D'un autre côté (psychologique et émotionnel), une femme est prête à devenir mère dans la trentaine et plus.

Inconvénients et dangers d'une grossesse tardive

Épuisement de la réserve ovarienne

Chez l'homme, de nouveaux spermatozoïdes sont constamment formés et mûrs, dont le processus de développement complet dure 3 mois. Dans le sexe féminin, le nombre d'œufs, ou plutôt de follicules, à partir desquels des œufs matures émergeront à l'avenir, est pondu in utero. Au départ, une femme (au moment de la puberté) a environ 400 à 450 000 follicules, et chaque mois elle perd 1000 follicules. Il devient clair que plus une femme vieillit, moins elle a d'ovocytes, ce qui réduit considérablement les chances de conception. De plus, après l'âge de trente ans, le nombre de cycles menstruels, accompagnés d'ovulation, diminue, et les ovules eux-mêmes, subissant l'action de facteurs nocifs qui affectent l'organisme tout au long de la vie, se contentent de «vieillir». Par exemple, une femme âgée de 35 ans et plus a 2 fois moins de chances de tomber enceinte qu'une femme de 20 ans..

Fausse couche

Avec l'âge, la probabilité d'avortement spontané augmente. Selon les statistiques, chez les jeunes femmes (moins de 30 ans) le risque de fausse couche est de 10%, de 30 à 39 ans il atteint 17%, et à 40 ans, et encore plus après 45 ans, il est de 33%. Cet état de fait s'explique par un certain nombre de facteurs: un manque de progestérone (l'activité fonctionnelle des ovaires diminue), des lésions de la paroi utérine (chirurgie et avortement, endométrite, contraception intra-utérine), un risque élevé de mutations géniques. Les anomalies chromosomiques conduisent à la formation d'un embryon non viable, qui provoque un avortement spontané (soi-disant sélection naturelle).

Anomalies génétiques chez un enfant

Plus la future mère est âgée, plus la probabilité de concevoir et de porter un enfant atteint de problèmes génétiques est élevée. Bien que le risque d'avoir un bébé malade ne soit pas exclu chez une jeune mère. Cela est dû au fait qu'avec l'âge, il y a un dysfonctionnement du mécanisme qui suit les embryons malades, les empêchant de se développer et la grossesse se termine spontanément.

Troubles placentaires

Les perturbations du système mère-placenta-fœtus sont causées par des troubles circulatoires. Avec l'âge, les vaisseaux perdent leur capacité à se contracter et à s'adapter, et leurs parois deviennent rigides et transmettent mal l'oxygène et les nutriments. Un mauvais tonus vasculaire et une perméabilité réduite de la paroi vasculaire entraînent un vieillissement prématuré du placenta, le développement d'une insuffisance placentaire et entraînent la formation d'une hypoxie fœtale intra-utérine chronique et d'un décollement placentaire prématuré.

Diabète sucré gestationnel

Le risque de développer un diabète sucré pendant la gestation augmente 3 fois, en particulier chez les femmes qui sont sur le point d'accoucher pour la première fois. Cela est dû à des troubles du métabolisme des glucides.

Grossesse multiple

Les chances de grossesses multiples augmentent considérablement avec le nombre d'années de la future mère. Bien que ce fait puisse difficilement être attribué aux inconvénients de la grossesse chez les femmes mûres.

Grossesse extra-utérine

Maladies inflammatoires passées de l'utérus et des appendices, des interventions chirurgicales dans le petit bassin, la présence d'endométriose entraînent la formation d'adhérences dans le bassin, une altération du péristaltisme des trompes de Fallope, ce qui augmente la probabilité d'une grossesse extra-utérine.

Toxicose et gestose précoces

Chez les femmes d'âge mûr, la toxicose précoce survient beaucoup plus souvent et est beaucoup plus grave. Premièrement, cela est dû à des modifications des vaisseaux et, deuxièmement, à la faible résistance du corps (le corps tolère davantage l'intoxication et les troubles métaboliques). La fréquence de la gestose tardive est également plus élevée chez les femmes âgées que chez les jeunes femmes enceintes. Les maladies somatiques chroniques (hypertension artérielle, insuffisance veineuse, pathologie cardiaque et autres) se superposent à des modifications de la paroi vasculaire. Par conséquent, le risque de développer une prééclampsie et une éclampsie est beaucoup plus élevé chez les femmes enceintes «d'âge».

Exacerbation des maladies chroniques

La grossesse fait travailler le corps de manière améliorée, et à 35 ans ou plus, les femmes accumulent tout un tas de maux chroniques, qui se feront certainement sentir pendant la période de gestation et compliqueront à leur tour le déroulement d'une vraie grossesse..

Complications de l'accouchement

Des complications du travail surviennent souvent. Une diminution de l'élasticité de la peau et des tissus musculaires augmente le risque de lacérations du périnée, du vagin et du col de l'utérus. Beaucoup plus souvent, il y a des anomalies de la force de travail (faiblesse ou discoordination), un afflux prématuré ou précoce d'eau, une hémorragie post-partum, un bassin cliniquement étroit (en raison de la surmaturité, un gros fœtus dû au diabète gestationnel et une densité excessive des os pelviens). En raison des complications répertoriées, la fréquence des accouchements par césarienne augmente..

Maladies purulentes-septiques post-partum

Leur fréquence est significativement plus élevée chez les mères «matures» que chez les jeunes, ce qui est dû à une immunité affaiblie et à une accumulation de maladies chroniques.

Vergetures de grossesse

Ils apparaissent beaucoup plus souvent chez les femmes enceintes «âgées». Cela est dû au vieillissement cutané, à la perte d'élasticité et au ralentissement des processus métaboliques. De plus, les vergetures chez les femmes enceintes matures sont plus prononcées..

Une grossesse tardive comporte également des risques pour l'enfant:

  • naissance prématurée;
  • grossesse post-terme;
  • faible poids à la naissance (hypoxie chronique);
  • hypoxie aiguë pendant l'accouchement (période persistante prolongée);
  • la naissance d'un enfant trisomique.

Avantages de la grossesse tardive

Malgré toutes les complications possibles liées à la grossesse à l'âge adulte, la naissance d'un enfant est un grand bonheur, et la joie de la maternité dépasse tous les risques et inconvénients.

Rajeunissement du corps

Pendant la période de gestation, un changement hormonal grave se produit dans le corps de la femme, les œstrogènes commencent à être synthétisés en grande quantité, responsables de l'attractivité et de la féminité. Une augmentation de la production d'œstrogènes affecte l'amélioration de la peau (les rides sont lissées, l'élasticité augmente et la peau semble lisse), les cheveux (deviennent brillants et épais), les ongles (la fragilité et les irrégularités disparaissent). Compte tenu de cela, les femmes enceintes «d'âge» semblent beaucoup plus jeunes que leurs pairs. Mais n'oubliez pas que le rajeunissement du corps ne se produit que chez les femmes en bonne santé qui ne souffrent pas de maladies chroniques. En outre, il a été enregistré que chez les femmes qui ont accouché à l'âge adulte, la ménopause survient plus tard et les manifestations de la ménopause sont absentes ou légères..

Préparation psychologique à la maternité

La décision d'accoucher à l'âge adulte est toujours une étape planifiée et délibérée. Les femmes enceintes de plus de 30 ans prennent non seulement la grossesse au sérieux et suivent toutes les recommandations du médecin, mais adoptent également une approche responsable lors de la phase de planification. Ils essaient d'acquérir des connaissances non seulement d'un médecin et de la littérature, mais visitent des copines avec de jeunes enfants et des cours spéciaux pour les jeunes parents. Ces mères sont émotionnellement prêtes pour la maternité (elles ont une expérience de vie riche, sont émotionnellement stables, ont les compétences nécessaires, peuvent correctement allouer du temps et faire des choses).

Matériel, logement et stabilité sociale

La stabilité d'une femme n'est pas la dernière place parmi les avantages de la grossesse tardive. Après 30 ans, ils ont déjà atteint une certaine place dans l'échelle de carrière, ont un revenu stable et souvent assez élevé, se voient offrir leur propre logement. Les femmes dans la trentaine acceptent la naissance d'un enfant non pas comme une tragédie (quoi soutenir, où vivre), mais comme une étape tout à fait naturelle de leur vie.

Parenting

Les enfants plus tardifs sont élevés sans indulgences excessives, mais pas dans la permissivité. Les parents de ces enfants abordent l'éducation sérieusement et polyvalent, s'efforçant de développer une personnalité harmonieuse en termes physiques, intellectuels et spirituels..

Des relations familiales bien établies

Les femmes d'âge mûr ont un partenaire unique et constant, avec qui les relations sont depuis longtemps devenues stables, fiables et calmes. Réduit la probabilité de divorce et d'élever un enfant à l'avenir dans une famille incomplète. Le risque de contracter des infections sexuellement transmissibles est également considérablement réduit, car l'adultère à l'âge adulte n'est pas une priorité.

De la pratique

J'avais une femme de 45 ans. La grossesse et l'accouchement étaient les seconds. L'accouchement était difficile, avec un long intervalle sans eau et un cours prolongé de la période persistante. Dans la période post-partum, le patient a développé un saignement hypotonique, qui a été arrêté avec succès par des méthodes conservatrices. L'intervalle entre les accouchements était de 20 ans. Lorsqu'on lui a demandé pourquoi la naissance de son deuxième enfant avait été reportée si longtemps, elle a répondu: "Mon fils est mort dans l'armée, alors ils ont décidé d'avoir un deuxième enfant." Un enfant en retard est toujours une joie pour les parents, peu importe qu'il soit le premier ou le cinquième.

Une autre femme, âgée d'environ 35 à 37 ans, a décidé de devenir enceinte après une fausse couche tardive à 24 semaines. Elle a fait une fausse couche à l'âge de 30 ans, la grossesse était la première, souhaitée. Environ un an après l'interruption tardive de grossesse, la femme a subi un examen, a été traitée pour une chlamydia, a plus ou moins stabilisé sa tension artérielle (hypertension), mais pendant longtemps, elle n'a pas pu devenir enceinte. Lorsque la grossesse a commencé, la patiente a douté de sa conservation pendant longtemps. Bore et a donné naissance à une femme pratiquement sans aucune complication.

Gestion tardive de la grossesse

La gestion de la grossesse chez les femmes après 30 ans a ses propres caractéristiques. Toutes les femmes enceintes «d'âge» sont incluses dans le groupe à haut risque de grossesse (en tenant compte des maladies chroniques, des complications possibles de la période gestationnelle et de l'accouchement, du risque de fausse couche spontanée). Les femmes enceintes âgées de 30 ans et plus sont beaucoup plus souvent affectées à une clinique prénatale, et la liste des tests et des études supplémentaires est considérablement élargie.

Premier trimestre

Les 14 premières semaines de grossesse sont considérées comme les plus importantes, car à ce stade, tous les organes de l'enfant à naître sont pondus. À partir du moment où la grossesse est établie jusqu'aux 12 semaines complètes, des folates (acide folique, métafoline) sont prescrits. En cas d'infertilité antérieure, de difficultés de conception ou de menace d'interruption précoce, une aide à la grossesse avec progestérone est réalisée (matin, dyufaston).

Le dépistage du premier trimestre comprend:

  • Échographie - réalisée en 10 à 14 semaines (détermination de la largeur de l'espace du col cervical - un marqueur du syndrome de Down).
  • Criblage biochimique

Analyse du sang veineux pour les marqueurs d'anomalies chromosomiques (syndrome de Down, syndrome d'Edwards, syndrome de Patau). Réalisé en 12 semaines complètes. Si le résultat est défavorable, la grossesse est interrompue.

La vessie fœtale est perforée afin d'obtenir du liquide amniotique pour la recherche. Effectué à 8-14 semaines ou plus tard. À l'aide de l'amniocentèse, les anomalies chromosomiques du fœtus sont déterminées / réfutées.

  • Biopsie du chorion

Réalisées selon les indications, les villosités choriales sont examinées. La méthode a une valeur diagnostique élevée, vous permet d'identifier les malformations et de déterminer le caryotype du fœtus. Durée 9-12 semaines.

Deuxième trimestre

Le dépistage du deuxième trimestre est effectué à des heures normales. À 16-18 semaines, une prise de sang pour l'AFP, l'hCG et l'estriol libre (l'écart par rapport à la norme est un signe indirect de malformations intra-utérines), une échographie 2 est réalisée à 22-24 semaines dans des cliniques de classe expert (centre périnatal, consultation médicale génétique). Selon les indications (données de dépistage biochimique et échographie, présence dans la famille d'enfants présentant des anomalies chromosomiques, des défauts de développement), une amniocentèse est prescrite (après 15 semaines).

Au cours du deuxième trimestre, une femme se voit prescrire des multivitamines et des préparations à base d'iode (si cela n'a pas été précédemment prescrit).

Troisième trimestre

La troisième échographie est réalisée dans les 32 à 34 semaines sur le lieu de résidence. Une fois de plus, le degré de risque à l'accouchement est évalué et le miel est sélectionné. centre d'accouchement (centre périnatal, maternité régionale). À 37 - 38 semaines, hospitalisation prévue dans le service de pathologie de la femme enceinte.

Quand il n'est pas recommandé de transporter

La grossesse à un âge plus avancé est une menace pour la vie d'une femme, surtout après 40 ans, s'il y a:

  • diabète sucré sévère (états hypoglycémiques fréquents non compensés, glycémie élevée);
  • hypertension et malformations cardiaques avec troubles circulatoires, stade 3;
  • malformations cardiaques avec arythmies ou endocardite infectieuse;
  • maladies oncologiques;
  • maladies du sang (leucémie, anémie sévère, porphyrie et autres);
  • pathologie auto-immune (lupus, sclérodermie);
  • cirrhose du foie;
  • insuffisance rénale, hépatique et pulmonaire chronique.

Avec un traitement adéquat, en subissant l'examen le plus prolongé et en cas de compensation complète de la maladie, la grossesse sera autorisée.

Question Réponse

J'ai 37 ans, pas d'enfants, je veux vraiment accoucher. Mais je connais les problèmes possibles de grossesse tardive et d'accouchement. Peut-être renoncer à donner naissance à un enfant?

Dans aucun cas. Vous êtes encore assez jeune. Il suffit de planifier une grossesse à l'avance, de subir un examen et, si nécessaire, un traitement, de compenser l'état de santé en présence d'une pathologie chronique, de suivre toutes les recommandations du médecin et seulement après cela tomber enceinte.

J'ai 43 ans, la troisième naissance approche. Enfants de 15 et 8 ans. J'ai entendu dire que toutes les femmes de cet âge avaient une césarienne planifiée. C'est vrai que je ne peux pas accoucher tout seul?

Pas vrai. Vous avez des antécédents de deux naissances et l'écart entre la dernière naissance et la grossesse réelle n'est pas si long. Vous serez définitivement «autorisé» à accoucher de manière indépendante, et une césarienne, si nécessaire, ne sera pratiquée que pour des raisons urgentes (anomalies de la force de travail, hypoxie fœtale, etc.).

Un enfant peut-il être vacciné s'il est né d'une femme d'âge mûr (après 40 ans)?

Les vaccinations sont obligatoires pour tous les enfants conformément au calendrier de vaccination. L'âge de maman est une contre-indication aux vaccinations. Les vaccinations ne sont pas effectuées ou sont reportées uniquement pour des indications individuelles (maladie aiguë de l'enfant, allergies, etc.).

J'ai 35 ans, mon mari a 55 ans. Nous voulons un enfant (pas d'enfants). L'âge du père affecte-t-il la grossesse si je ne suis pas moi-même une fille??

Dans votre cas, votre âge et celui de votre mari affecteront très probablement la probabilité de conception. Plus une femme est nombreuse, moins elle ovule souvent et les ovules restants sont «vieillis». En ce qui concerne le mari, il devra passer l'éjaculat pour analyse afin de déterminer le pourcentage de spermatozoïdes viables et actifs. En dernier recours, vous devrez recourir à la FIV.

Grossesse tardive - pour et contre

Le sujet de l'article d'aujourd'hui est la grossesse tardive. Ce concept a beaucoup changé ces dernières années. La tendance persistante à avoir des enfants à un âge plus mûr oblige la médecine à changer les termes et la société à s'habituer aux changements.

  1. Grossesse tardive aujourd'hui
  2. L'avis des médecins
  3. Pourquoi accoucher à l'âge adulte
  4. Complications possibles
  5. Difficulté à concevoir
  6. Exacerbation des maladies chroniques
  7. Fausse couche
  8. Grossesse gelée
  9. Grossesse extra-utérine
  10. Maladies des femmes enceintes
  11. Grossesse multiple
  12. Pathologies placentaires
  13. Risque de maladie de l'enfant
  14. Complications pendant l'accouchement
  15. Complications post-partum
  16. Avantages de la maternité tardive
  17. Ce qu'il faut chercher
  18. Conclusion

Grossesse tardive aujourd'hui

Il n'y a pas si longtemps, dans les années 1980, les femmes en travail de 25 à 28 ans étaient dites âgées, l'âge moyen des mères était d'environ 20 ans. La naissance d'un enfant chez une mère de 30 ans, en particulier la première, était rare.

De nos jours, le premier enfant âgé de 25 à 30 ans ne surprendra personne. La médecine officielle a révisé les normes de temps. La grossesse est considérée comme tardive après 40 ans, et le terme «vieux-né» est devenu non seulement incorrect, mais aussi analphabète - selon les critères de temps de l'OMS, la jeunesse dure jusqu'à 44 ans.

L'avis des médecins

Lorsqu'on leur demande à quel âge il vaut mieux donner naissance au premier enfant, les obstétriciens-gynécologues appellent la période 23-25 ​​ans: le corps féminin est jeune, l'immunité est forte, les maladies chroniques ne se sont pas encore développées, les réserves hormonales sont optimales.

Du point de vue des psychologues, le terme devrait être légèrement décalé vers grandir, car la maternité requiert maturité et conscience.

Néanmoins, les médecins disent que la médecine moderne peut aider une femme à devenir mère à un âge beaucoup plus mûr - à condition que la femme enceinte ait une attitude responsable envers sa santé..

Pourquoi accoucher à l'âge adulte

De nombreuses femmes modernes s'intéressent à l'éducation, à la carrière, aux salaires élevés, au bien-être matériel, indépendamment de leur mari. Et ça prend du temps.

De plus, aujourd'hui, une grande importance est attachée à l'aspect matériel: les époux s'efforcent d'abord de «se relever» afin d'assurer à l'enfant un niveau de vie décent.

Un travail tardif peut également être causé par:

  • le désir des époux de «vivre pour eux-mêmes»;
  • problèmes familiaux à long terme;
  • nouveau mariage;
  • deuxième ou troisième enfant lorsque les aînés ont grandi.

Les problèmes de santé peuvent également en être la cause:

  • la nécessité d'un traitement de fertilité;
  • fausse couche habituelle;
  • maladies chroniques;
  • pathologies gynécologiques;
  • grossesse avec ménopause.

Complications possibles

Avant d'envisager d'éventuelles complications, je voudrais clarifier deux points:

  1. Des complications sont possibles, mais pas nécessaires.
  2. Des complications peuvent survenir chez les femmes en travail de tout âge.

Difficulté à concevoir

Le corps masculin renouvelle constamment son approvisionnement en spermatozoïdes, mais chez la femme, le nombre d'ovules est limité par la nature. Et cet approvisionnement s'épuise progressivement à chaque menstruation. Plus la femme est âgée, moins il y a d'ovules, ce qui réduit la probabilité de conception.

À 35 ans, la probabilité de concevoir une progéniture est la moitié de celle de 20. Compliquer la tâche et le changement des niveaux hormonaux à mesure que le corps vieillit.

Exacerbation des maladies chroniques

Les maladies s'accumulent avec l'âge. Asthme, diabète sucré, pathologie thyroïdienne, pyélonéphrite, hypertension artérielle - ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses maladies qui peuvent compliquer le déroulement de la grossesse.

La réalisation peut exacerber, révéler pour la première fois et même provoquer le développement de telles maladies.

Par conséquent, lorsque vous décidez comment vous préparer à une grossesse après 30 ans, vous devez subir un examen. Un autre problème est la pharmacothérapie pour les maladies chroniques. Certains médicaments peuvent devoir être arrêtés.

Fausse couche

Après 45 ans, un tiers des grossesses se terminent par une fausse couche.

Cela est dû à des changements liés à l'âge - une diminution de l'élasticité des tissus, le vieillissement des œufs, un manque de progestérone, des dommages aux parois de l'utérus en raison d'avortements et d'autres interventions antérieures.

Grossesse gelée

La probabilité de décoloration de la grossesse augmente à 40 ans.

Les raisons possibles sont multiples: maladies chroniques, stress accumulé, déséquilibre hormonal, anomalies chromosomiques.

Grossesse extra-utérine

Le risque de cette complication est d'autant plus élevé qu'une femme a subi des interventions chirurgicales, des avortements, des inflammations gynécologiques..

De telles interventions provoquent la formation d'adhérences et d'autres troubles, ce qui conduit à une pathologie ectopique.

Maladies des femmes enceintes

Après 35 à 40 ans, le risque de développer un diabète sucré gestationnel augmente environ 3 fois en raison de perturbations du métabolisme des glucides.

La toxicose est sévère. Cela est dû à des problèmes vasculaires liés à l'âge..

Grossesse multiple

La probabilité d'avoir deux ou trois bébés augmente avec l'âge, atteignant un maximum à 35-40 ans.

D'une part, c'est génial, mais du point de vue du roulement, cela signifie une augmentation importante de la charge et la nécessité d'un suivi particulièrement attentif de la portance des bébés.

Pathologies placentaires

Si une femme a eu des avortements, des fausses couches, des inflammations gynécologiques dans le passé, la surface de l'utérus peut être endommagée.

Cela conduit à des difficultés avec la fixation du placenta, le développement de la présentation et d'autres problèmes. Le développement de modifications vasculaires provoque une insuffisance placentaire, c'est-à-dire détérioration de l'apport de nutriments à l'embryon.

Risque de maladie de l'enfant

Le risque de mutations génétiques augmente avec l'âge, ce qui signifie que la probabilité d'avoir un bébé en mauvaise santé augmente - avec des troubles de la croissance intra-utérine, le syndrome de Down et d'autres problèmes.

La santé du père, qui, en règle générale, n'est pas plus jeune que la mère, affecte également l'état de l'embryon. Par conséquent, une surveillance attentive du développement fœtal est nécessaire..

Complications pendant l'accouchement

La diminution de l'élasticité tissulaire liée à l'âge augmente la probabilité de rupture pendant l'accouchement. Chez les femmes âgées en travail, un travail prématuré, un travail faible, un écoulement précoce de l'eau sont plus souvent observés.

Le plus souvent, une intervention chirurgicale est nécessaire. La césarienne est pratiquée chez 15% des femmes en travail de moins de 30 ans, chez 40% - de 30 à 40 ans, à l'avenir ce chiffre passe à 45%.

Complications post-partum

Les complications purulentes-septiques sont plus souvent observées en raison de l'affaiblissement de l'immunité lié à l'âge et des maladies accumulées. En ce qui concerne les défauts cosmétiques, les vergetures sur la peau vieillissante avec une production réduite de collagène sont plus faciles à former..

Les complications énumérées semblent désagréables, mais nous le répétons encore une fois: les jeunes femmes ne sont pas non plus à l'abri. En outre, faites attention - presque partout, nous parlons de la santé de la femme en travail..

Ceux. si une femme mûre surveille sa santé, alors ses chances de donner naissance à un enfant en bonne santé sont plus élevées que, par exemple, pour une jeune femme en travail après 2-3 avortements.

N'oubliez pas les possibilités de la médecine moderne, qui vous permettent de minimiser les risques de porter un bébé à l'âge adulte..

Avantages de la maternité tardive

Le principal avantage de la maternité tardive est sa prise de conscience. Les parents planifient un bébé, abandonnent les mauvaises habitudes, suivent toutes les recommandations du médecin.

Une femme est psychologiquement prête pour la maternité, pour les restrictions qu'elle imposera à sa vie. En règle générale, il existe déjà une base matérielle pour élever un bébé. Les parents matures prennent leurs responsabilités de manière responsable, l'enfant souhaité est garanti amour et soins.

Avoir des enfants en retard a des avantages et des inconvénients. Mais, en règle générale, leur éducation est abordée avec soin et raisonnablement. Ils sont aimés, mais pas trop choyés..

L'accouchement après 35 à 40 ans a un effet bénéfique sur le corps de la femme en le rajeunissant. Il a été prouvé que chez les femmes qui ont accouché après 40 ans, la ménopause est reportée, la ménopause passe plus facilement, la santé physique et mentale est maintenue plus longtemps.

Décider d'avoir un bébé après 40 ans n'est pas facile. Un changement radical de mode de vie, une période difficile pour porter un bébé, des problèmes de santé possibles, la responsabilité de l'enfant, une activité physique inhabituelle - il n'est pas si facile de décider de cela. Mais la récompense est incomparable - vous deviendrez mère!

L'aide d'un médecin vous aidera à surmonter les problèmes de portage d'un bébé - le cas échéant.

En passant, il a été prouvé que le déroulement de la grossesse est en grande partie déterminé par l'humeur de la femme enceinte. Quant aux problèmes de prise en charge d'un enfant, les appareils électroménagers modernes les simplifient grandement..

Ce qu'il faut chercher

Si vous décidez d'une naissance tardive, tout doit être fait pour minimiser les risques de complications. Les mesures nécessaires comprennent:

  1. Un mode de vie sain des parents comme garantie de la santé du bébé. Il est obligatoire de renoncer aux mauvaises habitudes au moins six mois avant la conception prévue.
  2. Les parents doivent subir un examen approfondi avant la conception, y compris des tests génétiques. Si nécessaire, traitez les maladies trouvées.
  3. Trouvez un gynécologue hautement qualifié. Utilisez des critiques sur Internet, des recommandations d'amis, des opinions d'amis médicaux. Vous devez faire confiance à votre médecin.
  4. Pendant la grossesse, suivez toutes les recommandations de votre gynécologue. Il est nécessaire de subir l'échographie prescrite, le dépistage, les tests sanguins, si nécessaire, le placenta, le liquide amniotique et autres. Cela vous permettra de remarquer les problèmes à temps et de trouver les meilleures méthodes pour les résoudre..
  5. Assistez à des cours de grossesse. Cela vous permettra de vous préparer à l'accouchement, de maîtriser les bases de la prise en charge d'un bébé, et c'est également très utile pour le confort psychologique de la future maman. Les cours sont également utiles pour le futur papa!
  6. Vous devez choisir une maternité à l'avance. Compte tenu des spécificités de l'accouchement tardif, vous devez sélectionner une maternité avec des soins intensifs modernes pour les enfants. Si la mère a des problèmes de santé, il est préférable de choisir un centre multidisciplinaire, où, si nécessaire, vous pouvez appeler le spécialiste nécessaire.

Conclusion

Jusqu'à quel âge une femme peut donner naissance - à notre époque, cette question n'a pas de réponse sans ambiguïté. Parfois, les couples mariés sont traités pour l'infertilité depuis des années, et la grossesse tant attendue survient après 40 ans..

Il existe d'autres circonstances obligeant une femme à reporter la joie de la maternité. Il est important que la gynécologie moderne puisse aider les femmes âgées en travail à porter en toute sécurité et à donner naissance à un bébé en bonne santé et tellement aimé.!

Que pensez-vous des enfants en retard? Peut-être connaissez-vous ces familles ou avez-vous vous-même accouché à l'âge adulte? Dans l'attente de vos histoires.

Pourquoi une grossesse tardive est dangereuse

Les femmes modernes reportent de plus en plus leur grossesse «à plus tard». Ils veulent, comme les hommes, se bâtir d'abord une carrière, atteindre la stabilité financière, se développer intellectuellement et socialement. Ce qui peut être une grossesse dangereuse à l'âge adulte?

Selon les statistiques, le nombre de femmes qui deviennent mères après 30 ans augmente chaque année rapidement. Du point de vue de la médecine moderne, l'âge optimal pour la naissance d'un enfant est toujours une période de 20 à 30 ans. Cette affirmation a une justification tout à fait logique: chez les jeunes, le corps féminin est plus fort, plus fort et plus résilient..

Après l'âge de 30 ans, la plupart des femmes ont plus de mal à tomber enceinte et, dans certains cas, doivent même recourir à l'insémination artificielle. Le fait est que le nombre d'œufs diminue avec les années: sur les 2 millions d'origine, il n'en reste que 35 000. Bien entendu, cela réduit considérablement les chances de devenir mère de manière naturelle. Sauver une grossesse tardive n'est pas non plus facile, car l'utérus d'une femme mature est déjà moins élastique, ce qui rend beaucoup plus difficile la fixation de l'œuf à sa membrane muqueuse. Cela crée un risque de fausse couche ou de développement d'anomalies chromosomiques chez l'enfant. Un autre danger de grossesse tardive est la forte probabilité d'une césarienne..

De nombreuses mauvaises habitudes et maladies deviennent chroniques à l'âge de 30 ans, ce qui n'aide pas non plus à tomber enceinte et à avoir un enfant normalement. Les femmes enceintes ont le plus souvent des problèmes avec les reins et les poumons, le système endocrinien, le cœur et les vaisseaux sanguins. Ces maladies sont exacerbées dans le contexte d'une poussée hormonale et d'une charge en forte augmentation sur tout le corps. Non seulement la santé de la femme et de son enfant à naître est menacée, mais aussi le processus même de la porter..

De plus, le syndrome de Down est diagnostiqué chez 1 bébé sur 700 à la naissance. Plus la mère est âgée, plus le risque est élevé..

Avec une grossesse tardive, une toxicose précoce apparaît au cours du premier trimestre. Bien qu'elle soit plus sévère, elle n'est pas critique. Mais à l'âge adulte, les femmes enceintes sont confrontées au diabète sucré (gestationnel), à la gestose, à des pathologies du placenta - de telles pathologies graves assombrissent grandement le moment heureux de la grossesse. Chacune de ces affections présente un risque de fausse couche en fin de grossesse. Le plus grand danger pour l'enfant à naître est représenté par des anomalies génétiques, un manque d'oxygène et la possibilité d'un retard de développement.

Risques en fin de grossesse

  • L'avortement spontané (fausse couche) est causé par des changements liés à l'âge dans le corps féminin. Les œufs vieillissent également, ce qui entraîne la conception d'un fœtus présentant des troubles génétiques incompatibles avec la vie. Si chez la femme à 30 ans, des avortements spontanés surviennent dans 10% des cas, alors pendant la grossesse à 39 ans, ce risque est déjà de 17% et après 45 ans - 33%;
  • Pathologie du placenta - son insuffisance chronique, son décollement, son vieillissement prématuré, sa présentation. De telles violations menacent l'accouchement prématuré, l'hypoxie (manque d'oxygène) lors de l'accouchement et l'insuffisance pondérale du bébé;
  • L'exacerbation des maladies chroniques pendant la grossesse à l'âge adulte nécessite un suivi plus attentif par des spécialistes étroits. Ainsi, si la femme enceinte souffre d'hypertension, cela peut entraîner une prééclampsie et une prééclampsie chez le fœtus, et parfois même de graves perturbations du travail du système nerveux central;
  • Les anomalies chromosomiques possibles chez le fœtus sont causées par le vieillissement des cellules germinales lié à l'âge, une exposition prolongée à des substances toxiques et des facteurs pathogènes, ainsi qu'un certain nombre de raisons inexplorées;
  • Une augmentation de la glycémie et l'apparition du diabète chez les femmes enceintes chez les femmes après 40 ans sont trois fois plus probables que chez les 30 ans;
  • Avec la FIV, des grossesses multiples se produisent souvent. De plus, l'âge de 35 à 39 ans est considéré comme le plus propice à la conception de jumeaux. Endurer des grossesses multiples est, en principe, plus difficile, et les maladies chroniques et le vieillissement général du corps augmentent le risque de naissance prématurée;
  • La césarienne pour les femmes en fin de grossesse est pratiquée plus souvent. Cela est dû à une diminution de l'élasticité des tissus et à certains autres facteurs d'âge. Selon les statistiques, 40% des femmes qui deviennent mères pour la première fois à 35-40 ans subissent une césarienne, et après 40 ans, la probabilité de cette procédure est déjà de 47%.

Pourquoi une grossesse tardive est dangereuse

Grossesse tardive - est-ce bon? Les médecins pensent que le meilleur moment pour la naissance des enfants est un jeune âge, lorsqu'une femme a une forte immunité et une bonne santé, elle a beaucoup de force. Les psychologues ajoutent que la maturité est également importante, un désir conscient d'être mère et de prendre soin d'une nouvelle vie. En règle générale, le premier enfant apparaît chez une femme âgée de 22-23 à 30 ans. Mais la vie n'est pas toujours parfaite. Oui, et la société moderne avec ses valeurs pousse les femmes à ne pas vouloir accoucher prématurément - elles ont tendance à avancer dans leur carrière et à vivre leurs propres passe-temps. Par conséquent, aujourd'hui, l'âge de la grossesse tardive est de 40 ans ou plus..

De plus, le désir de devenir mère ne coïncide pas toujours avec les capacités du corps - la planification d'un bébé peut prendre beaucoup de temps. Et dans ce cas, une première grossesse tardive devient une récompense pour des années de traitement..

Qu'est-ce qu'une grossesse tardive

Grossesse tardive après 40 ans

Dans les années 70-80 du XXe siècle, toutes les femmes de plus de 25 à 28 ans étaient dites âgées, et l'âge d'une vingtaine d'années était considéré comme optimal pour la première grossesse. Au cours des dernières décennies, beaucoup de choses ont changé dans la médecine, la vie sociale et la conscience des gens. Et aujourd'hui, la première grossesse, lorsqu'une femme a déjà plus de 30 ans, n'est pas un cas rare. Et l'âge de la fin de la grossesse est considéré comme étant de 40 ans et plus..

Est-ce bon ou mauvais? Il y a des avantages et des inconvénients. Le premier concerne principalement le côté social. Ces derniers prêtent attention aux risques de grossesse tardive associés aux changements liés à l'âge dans le corps féminin et aux maladies chroniques accumulées. Mais avec la bonne approche pour planifier une maternité tardive, ces risques peuvent être réduits à zéro, puis une grossesse tardive se terminera par la naissance d'un bébé en bonne santé..

Première grossesse tardive

Grossesse tardive de 40 ans pour la première fois - pourquoi cela se produit-il? Le désir de devenir mère est inhérent au beau sexe par nature. Mais l'instinct maternel ne se «réveille» pas toujours en même temps que la puberté et l'apparition de l'attraction sexuelle. Il arrive souvent que les femmes veuillent d'abord obtenir une éducation, un travail et ensuite seulement penser à la famille. Et si des problèmes de conception s'ajoutent à cela et qu'un traitement à long terme est nécessaire, la grossesse ira encore plus loin..

Les problèmes intra-familiaux deviennent parfois la raison d'une grossesse tardive, lorsque les époux ne parviennent pas à un consensus sur le moment où il vaut mieux devenir parents. Le conflit peut se terminer par un divorce et la femme aura besoin de temps pour se remarier - et l'âge, quant à lui, continue d'augmenter.

Si les conjoints décident de planifier un bébé après 35 ans, voire 40 ans, ils auront besoin d'un examen approfondi pour détecter la présence de maladies courantes et infectieuses, de problèmes dans la sphère reproductive et d'anomalies génétiques. Il vaut mieux le confier à un médecin expérimenté. Les diagnostics en fin de grossesse sont très importants pour un résultat favorable de la gestation, car les maladies accumulées et la fatigue peuvent affecter négativement la future mère et le bébé - il est donc préférable d'être traité et de récupérer avant la conception.

Deuxième grossesse tardive

Pourquoi les femmes décident-elles d'une deuxième grossesse tardive? Il y a plusieurs raisons:

  • Le désir d'attraper la jeunesse qui part et d'être à nouveau une jeune mère.
  • Deuxième mariage dans lequel les époux veulent avoir un enfant commun.
  • Le désir d'avoir un deuxième enfant du sexe opposé.
  • Gagner la stabilité financière, la stabilité, acheter sa propre maison vous pousse également à penser à la naissance d'un autre bébé.
  • La raison d'avoir un deuxième enfant peut être une crise familiale - les familles (principalement à la suggestion d'une femme) essaient de résoudre leurs problèmes, aplanir l'aliénation et forcer le conjoint à s'occuper d'eux. Malheureusement, ce n'est pas toujours possible - un homme peut considérer la paternité tardive comme inacceptable pour lui-même et refuse d'accepter une grossesse tardive. Au lieu de l'amélioration attendue des relations familiales, le couple risque finalement de perdre la confiance et les sentiments chaleureux l'un pour l'autre..
  • Le désir de donner naissance à un autre bébé est associé à des événements tristes lorsque le premier enfant est décédé tragiquement, et le couple peut difficilement faire face au chagrin. La deuxième grossesse tardive dans ce cas est une joie pour la famille: le nouveau-né devient une lumière dans la fenêtre et baigne littéralement amoureux.
  • L'un des rares cas est lorsqu'une grossesse tardive sauve le premier enfant: avec un cancer des systèmes circulatoire et lymphatique, une greffe de moelle osseuse d'un donneur apparenté est parfois nécessaire, mais selon des tests génétiques, les parents ou les proches ne sont pas adaptés à ce rôle. La famille décide de donner naissance à un autre bébé, non seulement pour vivre la joie de la maternité et de la paternité, mais aussi dans l'espoir qu'il puisse devenir donneur pour le fils ou la fille aînée..
  • Il arrive qu'une femme pense qu'à son âge (à partir de 45 ans) il n'est plus possible de tomber enceinte, puisque la ménopause est arrivée. Les symptômes de la fin de la grossesse (menstruation retardée, gonflement et sensibilité des seins, nausées, diminution de la libido) sont pris par eux pour la manifestation de la ménopause. Deux bandelettes sur le test deviennent un choc et les résultats de la première échographie sont perçus comme une mauvaise blague de médecin. Dans ce cas, il est assez difficile d'accepter une grossesse tardive, car un autre enfant n'était pas inclus dans les plans de vie.

Cas de grossesse tardive

Les cas de grossesse tardive sont si courants que les médecins ont depuis longtemps révisé la tranche d'âge et prolongé la période pendant laquelle la naissance d'un enfant est considérée comme tout à fait normale - elle est aujourd'hui de 35 à 40 ans. Le terme «personnes âgées» pour les femmes âgées de 25 à 30 ans seulement, largement utilisé jusqu'à récemment, est devenu une chose du passé..

Les cas de grossesse tardive chez les stars du show-business, du cinéma et du théâtre démontrent clairement qu'aujourd'hui la naissance d'un enfant à un âge assez tardif est la norme. Ainsi, Monica Bellucci a accouché à 39 et 45 ans, Holy Berry est également devenue mère deux fois - à 42 et 47 ans, Céline Dion - à 42 ans. Pour la star de la série télévisée "Desperate Housewives" Marcia Cross, le bonheur de la maternité est venu en moins de 45 ans, après un traitement contre l'infertilité à long terme. Les célébrités nationales ne sont pas à la traîne en fin de grossesse après 40 ans: Olga Kabo a accouché à 44 ans, Alena Sviridova - à 47 ans, Christina Orbakaite - à exactement 40 ans.

Dernière grossesse

Les derniers cas de grossesse dans le monde sont enregistrés dans le livre Guinness des records. La mère la plus âgée est une femme espagnole qui a donné naissance à des jumeaux à l'âge de près de 67 ans après une FIV avec un ovule de donneur. Avant cela, le record de la dernière grossesse appartenait au Roumain Adrian Eliescu, qui a accouché à 66 ans..

Certains faits concernant la naissance d'enfants par des mères âgées ne sont pas tombés dans le registre en raison du manque de pièces justificatives. Mais en fait, l'âge des femmes dans ces cas est supérieur à celui des détenteurs de records «livres». Ainsi, la dernière grossesse au monde a eu lieu chez la femme indienne Rajo Devi à l'âge de 70 ans après la conception par FIV, et la femme est devenue la mère de la fille. Un autre cas concerne également l'Inde: Omkari Panwar, 70 ans, a donné naissance à des jumeaux, conçus à l'aide d'un ovule de donneur et du sperme de son mari. L'heureux père de famille avait alors 78 ans.

Tous les cas décrits de la dernière grossesse sont survenus à l'aide de médicaments (FIV). En ce qui concerne la conception naturelle, le plus grand âge d'une femme ici est de 59 ans, et une mère qui est tombée enceinte, a porté et a donné naissance à un enfant sans médicaments hormonaux a 54 ans..

Avantages de la grossesse tardive à 40 ans

Aujourd'hui, l'âge de la fin de la grossesse est de 40 ans et plus. Le nouveau modèle, lorsqu'une femme organise d'abord sa vie et sa carrière, puis se consacre à la grossesse et à l'accouchement, est fermement ancré dans la société. Par conséquent, les raisons d'une grossesse tardive sont généralement sociales. De plus, il arrive que la planification d'un bébé soit retardée en raison d'un traitement à long terme contre l'infertilité..

Quels sont les bénéfices d'une femme en cas de grossesse tardive?

  • Attitude consciente envers la grossesse et l'accouchement, l'éducation et le soin de lui.

À l'âge de 35-40 ans, les femmes ont déjà une idée bien établie de leur besoin de maternité, comprennent à quel point elles veulent un bébé et sont prêtes à faire face aux restrictions imposées par la maternité..

  • Situation financière stable.

En règle générale, à l'âge de 40 ans, les femmes enceintes ont une carrière bien établie, une stabilité d'emploi et leur propre foyer. La confiance en votre propre bien-être financier vous permet de rendre le temps d'attente et les premières années de la vie d'un enfant confortables et calmes. Le congé de maternité d'un emploi stable et d'un poste prestigieux offre un bonus agréable sous la forme de solides paiements en espèces.

  • Prouvé au fil des ans, famille forte.

Ici, les rôles et les responsabilités sont déjà fixés, la période de "broyage" les uns aux autres est révolue depuis longtemps, la relation a passé l'épreuve du temps. Pendant la grossesse et les premières années de la vie d'un bébé, une femme aura le soutien de son conjoint et une ambiance calme à la maison.

Causes de grossesse tardive

Les cas de grossesse tardive aujourd'hui ne sont pas rares, mais la norme. Pourquoi est-ce si populaire d'être une mère plus âgée? Les causes de la grossesse tardive peuvent être divisées en deux groupes.

  • Le désir, tout d'abord, de recevoir une bonne éducation et de faire carrière, de se procurer un revenu décent.
  • Le désir de "vivre pour soi".
  • Priorité à l'achat de votre propre maison et à la rénovation de votre maison, et alors seulement - avoir des enfants.
  • Relations familiales complexes.
  • Le désir d'avoir un enfant commun en remariage.
  • Parfois, un couple marié mature ressent le besoin de donner naissance à un autre enfant et décide d'une deuxième grossesse tardive. La raison peut être le désir des parents d'enfants de même sexe d'avoir un enfant du sexe opposé..
  • Maladies courantes qui empêchent la grossesse.
  • L'infertilité est la principale cause médicale de grossesse tardive. Pendant des années, les femmes recherchent l'opportunité de concevoir et de porter, elles sont examinées, traitées et elles vont chez des guérisseurs. Les échecs à long terme mènent à des réflexions sur la fécondation in vitro, mais la FIV peut ne pas fonctionner la première fois et cela prendra plusieurs tentatives.
  • Souvent, les femmes après 45 ans pensent qu'elles ne peuvent plus tomber enceintes et arrêtent de prendre des contraceptifs oraux. Dans certains cas, les changements hormonaux au début de la ménopause peuvent provoquer une fécondation même lors de l'utilisation de contraceptifs, et les symptômes d'une grossesse tardive sont considérés par la femme enceinte comme des signes du début de la ménopause..

Symptômes de grossesse tardive

Le diagnostic de grossesse tardive n'est pratiquement pas différent de celui habituel, car les signes d'une position intéressante sont les mêmes pour tous les âges:

  • L'indicateur le plus notable et le plus familier pour une femme est l'absence de menstruation au bon moment. Mais pas toujours un retard peut être un symptôme de grossesse tardive: stress, maladie, changement de fuseau horaire
  • Un indicateur qui parle de manière fiable de l'apparition d'une nouvelle vie est le niveau d'hCG dans le sang. L'hormone commence à sécréter la membrane de l'ovule après l'implantation dans l'endomètre utérin, par conséquent, une augmentation de l'hCG avant même une échographie peut informer une femme de la grossesse. Vous pouvez également mesurer le niveau d'hCG dans l'urine - pour cela, les pharmaciens proposent des bandelettes de test spéciales..
  • Un autre signe de grossesse tardive est une augmentation de la température basale (température rectale), qui peut être remarquée dès le premier jour des règles manquées..
  • Gonflement et hypertrophie des glandes mammaires.
  • Nausées et vomissements - manifestations de toxicose.
  • Changements de goût et d'odeur.
  • Un symptôme de grossesse tardive peut être une sensation de malaise et un rhume. Cela est dû au fait que la femme enceinte a une immunité réduite.
  • Urination fréquente.
  • Tiraillements, sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen.
  • Léger gonflement du corps associé à l'action de la progestérone, une hormone de grossesse. Pour la même raison, le volume de glaire cervicale peut augmenter..
  • L'un des symptômes possibles de la fin de la grossesse est le saignement d'implantation, qui se manifeste par quelques gouttes de sang (ou un changement de couleur de l'écoulement en rose et crème) pendant la période de fixation de l'embryon dans la cavité utérine..
  • Se sentir fatigué et somnolent, sautes émotionnelles, larmoiement.

Si une femme veut passionnément un enfant, elle peut voir des signes d'une situation intéressante littéralement dans tout - dès que le premier jour de retard arrive, sa tête et sa poitrine commencent à lui faire mal, des nausées et une aversion pour la nourriture apparaissent, une somnolence et une psychose. Mais quand même, les principaux signes objectifs de la fin de la grossesse sont quelque peu différents - il s'agit d'un test positif et d'un test sanguin pour l'hCG, un œuf fœtal dans la cavité utérine selon les données échographiques, une augmentation de la taille de l'utérus lors d'un examen gynécologique.

Caractéristiques de l'évolution de la grossesse tardive

Premier trimestre

Le premier trimestre de la grossesse à l'âge adulte est marqué par le fait qu'une femme vient de découvrir sa position et s'habitue progressivement aux premiers signes visibles de fin de grossesse - nausées, gonflement des glandes mammaires, augmentation de la température basale, fatigue et sautes d'humeur. Le corps subit un puissant changement hormonal: il se prépare à travailler dans un nouveau régime pendant les 9 mois.

Malheureusement, la probabilité de fausse couche augmente avec les années. Cela est dû à des changements dans le corps de la femme et à d'éventuelles anomalies chromosomiques, dont la cause est le vieillissement des œufs. Par conséquent, la grossesse à l'âge de 30 à 39 ans se termine par un avortement spontané dans 17% des cas, et après 45 ans, le chiffre augmente à 33%.

Deuxième trimestre

La grossesse tardive au deuxième trimestre est pratiquement la même que d'habitude. Cette période est traditionnellement considérée comme calme - tous les organes et systèmes internes du bébé se sont formés, la naissance est encore loin et il ne reste plus qu'à profiter de la grossesse. Au deuxième trimestre, le placenta commence à fonctionner, la quantité de liquide amniotique augmente. Pour la première fois, la mère ressent les mouvements de l'enfant à naître - en règle générale, cela se produit entre 15 et 20 semaines. Le fœtus en croissance serre les organes internes, il devient difficile pour une femme de s'allonger sur le dos, car dans cette position, la veine cave inférieure est comprimée par l'utérus.

Troisième trimestre

Le troisième trimestre d'attente pour le bébé est marqué par des réflexions sur la naissance à venir. Pendant cette période, l'enfant grandit activement, c'est pourquoi la femme prend rapidement du poids et se fatigue, devient moins mobile.

Une grossesse tardive après 40 ans au troisième trimestre peut être compliquée par des problèmes liés au placenta: prævia et le risque de décollement, de vieillissement prématuré et d'insuffisance placentaire chronique entraînent une naissance prématurée. De plus, une femme court le risque de rupture des tissus mous et de saignement pendant l'accouchement..

La première grossesse tardive et la deuxième ou troisième grossesse avec une longue pause entre les enfants sont lourdes de faiblesse du travail, parce que le corps «ne sait pas» ou «ne se souvient pas» du processus de l'accouchement.

Planification et prise en charge de la fin de grossesse

Comment accepter une grossesse tardive

Il peut être difficile d'accepter une grossesse tardive, car à 35-40 ans, le style de vie et le style de vie d'une femme ont été établis et l'apparence d'un enfant va tout changer. Les premières années de la vie d'un bébé privent la maison du calme et du silence habituels, obligeant à concentrer toute l'attention sur le nouveau membre de la famille. Beaucoup de gens n'aiment pas les problèmes de la fin de la grossesse - excès de poids, difficile à perdre lorsque vous avez plus de 40 ans et ralentit le métabolisme, exacerbation des maladies chroniques, probabilité d'anomalies chromosomiques chez le fœtus.

L'aspect psychologique n'est pas moins important - les femmes ont peur d'accoucher plus tard à cause des stéréotypes imposés par la société et de la peur: «Que diront les autres». Si cela fait peur, il n'y a qu'un seul conseil: calmez-vous et essayez de comprendre si vous avez besoin d'un enfant en retard - après tout, la condamnation des autres est éphémère et vous ne devriez pas vous concentrer dessus. Un rôle important dans la maternité tardive positive est joué par l'attitude de la femme envers la portabilité, l'accouchement et l'éducation d'un bébé. Un psychologue vous aidera à vous comprendre dans ce cas - quelques leçons sur la façon d'accepter une grossesse tardive mettront vos pensées à leur place, apporteront calme et confiance. De nombreuses informations utiles sur le thème des attitudes envers les enfants en retard, la santé de la future maman, la disposition de la vie quotidienne avec le bébé peuvent être trouvées sur les sites «famille» et médicaux.

N'oubliez pas que la maternité d'aujourd'hui en termes de vie quotidienne et d'opportunités est fondamentalement différente de ce que nos parents avaient: aujourd'hui, nous gérons notre ménage en utilisant un lave-vaisselle et une machine à laver, un multicuiseur, un robot aspirateur et d'autres équipements utiles. Les enfants sont surveillés par des babyphones et les berceaux électriques sont secoués, et la purée de pommes de terre pour le premier aliment complémentaire peut être préparée en quelques secondes à l'aide d'un mélangeur. Les femmes modernes sont mobiles en raison de la diffusion active d'Internet et des communications cellulaires. Ils conduisent une voiture et savent travailler à distance, se présentant au bureau au besoin. Les capacités de la cosmétologie et de la chirurgie plastique sont telles que l'âge ne peut être déterminé que par un passeport. Par conséquent, il n'y a aucune raison de dire non à une grossesse tardive si vous voulez vous-même avoir un bébé après 40 ans..

Problèmes possibles avec une grossesse tardive

Les risques de grossesse tardive sont liés au fait que l'âge laisse une empreinte sur la santé des femmes. Par conséquent, la femme enceinte fait face à certaines difficultés..

Les anomalies chromosomiques peuvent être un problème grave en fin de grossesse. Les filles naissent avec une quantité limitée d'approvisionnement folliculaire qui est utilisée à chaque cycle menstruel. Le processus de vieillissement affecte les follicules - tout d'abord, leur jeu de chromosomes change. Par conséquent, les mères plus âgées ont un risque accru d'avoir un enfant avec une anomalie du développement - par exemple, le syndrome de Down pendant la grossesse après 40 ans survient presque 100 fois plus souvent que chez les enfants de mères âgées de 20 à 23 ans..

Un homme affecte également la santé génétique de la progéniture - si avec l'âge il a contracté des maladies chroniques, souffre d'alcoolisme, fume, l'embryon peut également avoir des anomalies chromosomiques.

En règle générale, entre 30 et 35 ans, il existe déjà des maladies chroniques qui affectent négativement la santé d'une femme. Par exemple, si avant la grossesse elle avait une pression artérielle élevée, alors pendant la gestation, le problème peut s'aggraver et conduire au développement d'une gestose, puis à ses complications mortelles (prééclampsie et éclampsie).

La présence de plusieurs partenaires sexuels dans le passé peut être à l'origine du développement d'infections (CMV, papillomavirus humain - HPV, herpès, chlamydia, etc.) Comme elles se déroulent généralement sans symptômes prononcés, les femmes peuvent ne pas être conscientes qu'elles sont malades. Néanmoins, les infections sont dangereuses pour l'enfant à naître et peuvent provoquer des malformations congénitales, la mort et provoquer des maladies intra-utérines. La présence de certains d'entre eux (herpès génital et VPH) détermine les tactiques de gestion du travail - si la maladie s'est aggravée en fin de grossesse, un accouchement par césarienne est nécessaire.

La grossesse peut être un catalyseur du développement de maladies thyroïdiennes - elles se manifestent souvent pour la première fois au cours de cette période. Les troubles hormonaux sont accompagnés de fausses couches ou de mort fœtale intra-utérine. Un autre risque potentiel de grossesse tardive est le diabète gestationnel, qui complique également la gestation..

Médecins pour la gestion des grossesses tardives

Le choix d'un médecin doit être abordé avec toute la responsabilité - il doit être un spécialiste qualifié et digne de confiance.

Lors de la planification d'une grossesse tardive, le médecin doit savoir:

  • Comment la femme a-t-elle été protégée (s'il s'agissait d'une bobine, il peut être nécessaire de traiter l'inflammation intra-utérine avec des antibiotiques, puis de restaurer le cycle à l'aide d'hormones).
  • Y a-t-il eu des avortements et comment ont-ils affecté la santé.
  • Y a-t-il des irrégularités menstruelles.
  • La femme est-elle immunisée contre la rubéole (sinon, vous devez vacciner et attendre 3 mois nécessaires à la formation de l'immunité).
  • Déterminer la présence d'infections TORCH: l'issue d'une future grossesse dépend du fait qu'elles sont présentes, ont été transférées plus tôt ou sont actuellement dans une période aiguë. La meilleure option est lorsque le corps a déjà rencontré une infection et développé des anticorps contre celle-ci. C'est pire si la femme n'est pas immunisée contre la maladie - dans ce cas, une infection pendant la grossesse peut avoir des conséquences désastreuses, allant d'une fausse couche à des anomalies congénitales du fœtus..
  • Découvrez les maladies courantes qui affectent l'évolution et l'issue de la gestation d'une femme.

Une grossesse tardive après 40 ans signifie que le corps a déjà un bagage de maladies et de fatigue. Par conséquent, vous devez vous préparer à la planification et à la prise en charge à l'avance, ainsi que suivre les prescriptions et les recommandations du gynécologue et des médecins qui vous observent pour les maladies somatiques existantes..

Diagnostic en fin de grossesse

La clé de la santé de la future mère et du bébé en fin de grossesse réside dans le diagnostic au stade de la planification de la progéniture et pendant la gestation. Vous ne devez pas négliger l'examen préliminaire et le traitement, car les conséquences d'une grossesse tardive pour un corps non préparé peuvent être graves - exacerbation de maladies chroniques, malformations fœtales, complications lors de l'accouchement et après celles-ci.

Quels examens et procédures doivent passer par les futurs parents avant la conception?

  • Tests d'infection TORCH.
  • Traitement des maladies des organes génitaux (pour les femmes et les hommes).
  • Traitement des maladies chroniques - ils ont besoin, s'ils ne sont pas guéris, du moins les mettent en rémission.
  • Visite chez le dentiste et débridement buccal.

Le diagnostic génétique en fin de grossesse, lorsque la conception a déjà eu lieu, est prescrit afin d'identifier les pathologies fœtales:

  • à 11-12 semaines - dépistage par ultrasons et sang pour hCG, protéine PAPP-A. L'examen vous permet d'identifier les défauts du tube neural du fœtus, de détecter les anomalies chromosomiques sévères.
  • Avec des résultats de dépistage douteux et ambigus, ainsi que des pathologies suspectées basées sur des résultats échographiques, une biopsie chorionique (tissu à partir duquel le placenta est ensuite formé) peut être réalisée au cours du premier trimestre. L'étude du matériel génétique obtenu permet de répondre à la question de savoir si le fœtus a des pathologies congénitales.
  • Le deuxième dépistage à 16-18 semaines est prescrit en cas de «mauvais» résultats du premier dépistage et selon les indications - lorsqu'un couple dans le passé a eu de nombreuses fausses couches ou une mort fœtale tardive, il y a des maladies génétiques dans la famille, la femme a subi une infection aiguë pendant la grossesse. L'étude comprend une échographie et un test sanguin pour 3-4 hormones. Il permet d'identifier la conformité avec l'âge gestationnel et les malformations fœtales, mais en raison de la précision relativement faible en cas de données douteuses, les médecins doivent recourir à la cordo-ou à l'amniocentèse (prélèvement et examen du sang du cordon ombilical du fœtus ou du liquide amniotique).

Si des anomalies dans le développement du bébé sont détectées lors du 1er et du 2ème dépistage, la femme enceinte doit consulter un généticien qui lui expliquera en détail les risques possibles et le pronostic.

Les conséquences d'une grossesse tardive peuvent se manifester par une exacerbation des maladies chroniques et l'apparition de nouvelles pathologies chez une femme. Pendant la gestation, les médecins doivent déterminer si la patiente peut accoucher seule ou s'il vaut la peine d'envisager une césarienne planifiée.Par conséquent, le diagnostic au cours de cette période comprend:

  • Examen par un gynécologue.
  • Consultation d'un ophtalmologiste, d'un urologue, d'un thérapeute, d'un spécialiste des maladies infectieuses et d'autres médecins à la discrétion du médecin qui surveille la grossesse.
  • Visite chez un endocrinologue avec don de sang pour un test de sucre et un test de tolérance au glucose.

Pourquoi une grossesse tardive est dangereuse?

Complications de la fin de la grossesse

Les problèmes de grossesse tardive sont associés au fait qu'au fil des ans, une femme accumule des maladies chroniques et que son état de santé se détériore progressivement. Et le processus de vieillissement qui a commencé dans le corps entraîne des changements dans le système reproducteur.

Quelles complications d'une grossesse tardive peuvent être?

Fausse couche spontanée - sa probabilité est directement proportionnelle à l'âge: de 30 à 39 ans, elle est d'environ 15%, après 40 ans elle double.

Problèmes placentaires - insuffisance placentaire (IPF) ou présentation.

Le développement du FPN est facilité par les infections génitales chroniques, les maladies somatiques, les troubles endocriniens et les anomalies génétiques. La présentation est due au fait que le placenta ne peut pas se fixer correctement à la surface interne enflammée ou endommagée de l'utérus en raison de maladies inflammatoires, d'avortements, de fausses couches. Placenta praevia est chargé de son détachement massif prématuré, de la mort de l'enfant et de saignements abondants qui menacent la vie de la mère.

Un autre problème possible de la grossesse tardive est l'exacerbation des maladies chroniques, qui s'accumulent beaucoup entre 35 et 40 ans. Et tous sont capables de gâcher à peu près l'humeur de la future mère, car la plupart des drogues pendant cette période sont interdites..

Chez les femmes enceintes plus âgées, le risque de développer une prééclampsie est plus élevé que chez les femmes âgées de 18 à 30 ans. De plus, ils sont plus susceptibles de souffrir de diabète gestationnel..

Au fil des ans, la probabilité de grossesses multiples augmente (le pic survient entre 35 et 39 ans), ce qui est difficile pour les femmes, car il s'agit en fait d'une double charge sur le corps.

Une des complications possibles de la fin de la grossesse est l'hypertension artérielle.

Chez les femmes enceintes âgées, les complications du travail sont plus souvent observées, c'est pourquoi elles doivent recourir à la césarienne (la fréquence des opérations chez les femmes de plus de 40 ans est supérieure à 45%).

Pourquoi une grossesse tardive est-elle dangereuse pour un bébé à naître? Il peut hériter d'une anomalie chromosomique, à la suite de laquelle l'enfant développera une maladie parfois incompatible avec la vie. Le manque d'oxygène et de nutriments dû à l'insuffisance fœto-placentaire nuit à la santé des enfants, même dans l'utérus. De plus, chez les femmes enceintes plus âgées, en raison de leur état de santé, l'accouchement peut commencer prématurément, ce qui signifie que le bébé sera de faible poids et souffrira d'hypoxie.

Grossesse congelée tardive

La grossesse gelée tardive, malheureusement, est une fin assez fréquente, lorsqu'une femme veut devenir mère plus près de 40 ans et plus. Pourquoi?

La structure des tissus corporels change - si dans la jeunesse, ils étaient élastiques, alors avec l'âge, la densité et la capacité à s'étirer diminuent. Pour cette raison, l'utérus et le col de l'utérus ne peuvent pas contenir l'embryon et la fréquence des fausses couches augmente..

Le corps peut être affecté par des facteurs défavorables - travail à long terme dans des conditions néfastes, stress et fatigue qui s'accumulent au fil des ans.

La raison d'une grossesse congelée tardive peut être des anomalies chromosomiques: le mécanisme de sélection naturelle est activé lorsque le corps ne permet pas à un embryon atteint de troubles génétiques de se développer - l'ovule n'est pas implanté du tout ou est rejeté à un stade précoce. Rarement, mais il arrive aussi que la grossesse continue de se développer, puis un enfant naît avec une maladie chromosomique congénitale.

Une grossesse congelée tardive peut survenir en raison de maladies courantes et infectieuses existantes (MST, diabète sucré, déséquilibre hormonal, troubles de la coagulation sanguine).

Dans le cas de plusieurs épisodes de grossesse congelée tardive et de fausse couche, il est nécessaire de subir un examen par un gynécologue pour identifier la cause, et de passer une analyse génétique pour identifier les anomalies chromosomiques.

Grossesse tardive et menstruations

Y a-t-il des périodes de fin de grossesse? Oui, mais très rarement - comme à tout autre âge. Du point de vue physiologique, il ne devrait y avoir aucune menstruation en attendant le bébé, car avec le début de la grossesse, le taux de progestérone augmente. Cette hormone empêche le détachement de l'endomètre, qui s'est développé sur les parois de l'utérus dans la première phase du cycle et est nécessaire à la bonne fixation de l'embryon. Par conséquent, il ne devrait y avoir aucune menstruation en fin de grossesse. Et si la femme enceinte s'inquiète des taches, vous devez vous en occuper. Le coupable de l'apparition de sang peut être une grossesse extra-utérine ou non en développement, la menace d'une fausse couche. Dans tous les cas, une femme a besoin de soins médicaux urgents pour préserver sa vie et sa santé, et en cas de menace de fausse couche, pour préserver le bébé..

Les menstruations en fin de grossesse peuvent être une variante du cours normal des événements, mais cela se produit extrêmement rarement:

  • Avec une ovulation tardive et une conception juste avant la menstruation, le fond hormonal "n'a pas le temps" suite aux changements dans le corps. Par conséquent, malgré l'implantation continue de l'embryon dans l'endomètre, la menstruation se produit..
  • Avec des troubles hormonaux - un manque de progestérone et un excès d'androgènes entraînent un écoulement brun. Le traitement avec des médicaments contenant des hormones aide à éliminer le déséquilibre.
  • De petites gouttes de sang, semblables à des saignements, se produisent lors de l'implantation de l'ovule.
  • Le saignement est également possible pendant la fécondation pendant l'ovulation double face - bien que rare, le corps est capable de tels miracles. La grossesse à partir d'un œuf est maintenue et le second sort avec le flux menstruel.

Malgré le fait que les causes de décharge décrites semblent assez logiques, les règles en fin de grossesse sont une raison pour contacter un médecin. Lui seul a le droit de décider si c'est la norme ou si une femme a besoin de soins médicaux..

Les menstruations pendant la gestation désorientent une femme, surtout lorsque la grossesse n'est pas planifiée. La future mère peut ne pas être consciente de sa situation et mener une vie pas très saine - fumer, boire de l'alcool, surmenage. Tout cela n'est pas utile pour le bébé et peut entraîner des complications de grossesse tardive (menace de fausse couche, altération du flux sanguin dans l'utérus, etc.).

Comment se préparer à l'accouchement en fin de grossesse?

Choisir une maternité en fin de grossesse

En cas de grossesse tardive, la maternité et le spécialiste participant à l'accouchement doivent être choisis avec une attention particulière. Pourquoi?

Premièrement, il y a un risque que le bébé naisse prématurément. Cela est particulièrement vrai dans le cas où une femme a un placenta praevia partiel ou complet, des anomalies dans le développement du fœtus, une maladie rénale chronique, un diabète, une hypertension artérielle..

Deuxièmement, la conséquence d'une grossesse tardive peut être des saignements abondants, une mauvaise contraction et une inflammation de la cavité utérine, une décharge incomplète du placenta, etc..

En un mot, tout peut arriver - il est donc préférable de confier une grossesse tardive après 40 ans et un accouchement à un bon hôpital. La maternité doit avoir:

  • Unité de soins intensifs pour enfants bien équipée.

Un enfant prématuré naît avec un poids corporel extrêmement faible et vous pouvez le sauver si vous commencez immédiatement la réanimation. Cependant, les 22 semaines de grossesse légalisées, 500 g de poids et 35 cm de hauteur du bébé, à partir desquels les médecins sont obligés de prendre soin du bébé, sont brisées contre la dure réalité de la médecine russe. De nombreuses cliniques ne disposent tout simplement pas de l'équipement nécessaire pour sauver la vie des enfants. Par conséquent, si vous êtes conscient du risque de naissance prématurée dans votre cas, essayez de saisir l'opportunité d'entrer dans une maternité bien équipée spécialisée dans l'allaitement des bébés prématurés..

  • Réanimation adulte.

Lors de l'accouchement, il y a des situations où «quelque chose s'est mal passé» et la femme en travail peut avoir besoin d'une assistance médicale sérieuse, y compris une ventilation mécanique et une transfusion sanguine. Et si une femme présente une pathologie grave (cardio-vasculaire, maladie rénale, traumatisme crânien, etc.), il vaut mieux la mettre au monde dans un centre médical multidisciplinaire, où des médecins de spécialités étroites seront à proximité immédiate.

Accouchement naturel

La naissance d'un enfant après 35 ou même 40 ans est devenue courante depuis longtemps. Néanmoins, les médecins se souviennent des conséquences d'une grossesse tardive pour le corps féminin et des complications possibles: exacerbation des maladies chroniques, faiblesse et travail non coordonné, non-élasticité des tissus, risque de rupture et de saignement. Tout cela peut affecter négativement le résultat de l'accouchement. Par conséquent, en fin de grossesse, les médecins préfèrent jouer la sécurité et envoyer la patiente pour une césarienne planifiée..

Mais si l'état de santé permet à une femme d'accoucher seule, l'âge ne peut pas être un frein à l'accouchement naturel. Ce mode d'accouchement est prévu par la nature, il est donc le plus préférable tant pour la mère que pour l'enfant: dans ce cas, les enfants et les femmes en travail récupèrent rapidement, la lactation de la femme est mieux établie.

Pour vous préparer à l'EP, vous devez suivre les recommandations du médecin pendant la grossesse, si possible, mener une vie active, aller à la piscine et suivre des cours pour femmes enceintes, où ils enseignent le bon comportement pendant l'accouchement. Il est important qu'une femme adhère au régime alimentaire approprié et ne prenne pas de poids excessif, car les femmes enceintes plus âgées ont un risque multiplié par trois de diabète gestationnel et cela peut entraîner des complications lors de l'accouchement.

Césarienne en fin de grossesse

Pour certains médecins des maternités, une grossesse tardive est souvent la raison de prescrire une césarienne. Dans certains cas, cela est justifié - lorsque la gestation est accompagnée de complications, la chirurgie élective devient le meilleur moyen d'accouchement sûr. Mais lorsque la grossesse se déroule sans complications, l'âge ne peut pas être un obstacle à l'accouchement naturel. Dans la liste des indications absolues et relatives de CS, il n'y a aucune référence au fait que l'opération est nécessaire pour toutes les femmes de plus de 35 à 40 ans. Par conséquent, la décision quant à sa nécessité est prise par les médecins sur la base d'une combinaison de contre-indications absolues et relatives à la fois avant l'accouchement et pendant celles-ci, si le processus d'accouchement se déroule avec des complications..

Que faire si une femme a déjà accouché par césarienne? À la maternité, une grossesse tardive, et même avec des antécédents de CS, est un signal aux médecins que l'accouchement naturel n'est pas souhaitable. Est ce que c'est vraiment? Si la prochaine grossesse se déroule sans complications ni indications pour une césarienne, l'échographie indique la cohérence de la suture sur l'utérus et l'examen - sur l'élasticité du col de l'utérus et sa disponibilité à s'ouvrir, il n'est pas interdit d'accoucher naturellement. Mais il faut se rappeler que toute stimulation médicamenteuse chez une femme avec une suture après le CS précédent est interdite, donc, en cas de prolongation de plus de 42 semaines, mauvais résultats de l'échographie et du CTG, travail faible, difficultés à l'accouchement, le médecin décidera immédiatement de l'opération.

Aujourd'hui, dans certaines maternités, il est possible de choisir un médecin à l'avance. Quelque part, cela se fait officiellement, quelque part sur la base d'un accord personnel avec le médecin. Mais les deux approches permettent à une femme de trouver à l'avance une grande quantité d'informations sur son médecin, de consulter des critiques et de consulter d'autres spécialistes. Cela n'a aucun sens de discuter avec le médecin ou de savoir pourquoi il a pris telle ou telle décision lors de l'accouchement. Par conséquent, si une femme est très inquiète ou s'il y a un risque de complications, il vaut la peine d'aborder ce problème à l'avance..

Risques possibles d'accouchement

Pourquoi une grossesse tardive est-elle dangereuse pour les femmes enceintes? L'accouchement avec lequel il se termine peut avoir de nombreuses complications:

  • Faiblesse du travail et, par conséquent, travail prolongé, épuisant la femme et l'enfant.
  • Déchirures des tissus mous dans le canal génital.
  • Décollement prématuré du placenta
  • Rupture précoce du liquide amniotique.
  • Si l'on parle d'une deuxième grossesse tardive, alors avec une longue pause entre deux enfants, le corps «ne se souvient pas» de la première naissance, et le processus se poursuit, comme pour la première fois, avec une longue période de préparation et une dilatation cervicale. Pour cette raison, une femme se retrouve sur la table de naissance, fatiguée et épuisée, et elle n'a pas la force pour les bonnes tentatives.

L'accouchement à un âge pas très jeune peut également endommager le bébé. Pourquoi une grossesse et un accouchement tardifs sont dangereux pour un enfant?

  • Blessures dues à la faiblesse du travail et au manque d'élasticité du canal génital.
  • Hypoxie due à une période anhydre ou persistante prolongée. En outre, il existe un risque qu'un bébé souffrant d'un manque d'oxygène, de pression et de douleur prenne la première inspiration avant la naissance, ce qui entraîne de graves lésions pulmonaires..

Cours pour futurs parents

Les raisons d'une grossesse tardive peuvent être différentes - de la réticence à être parents à un jeune âge à une infertilité prolongée, lorsque vous voulez vraiment un bébé, mais que votre santé échoue. Et quelqu'un croit qu'une deuxième grossesse tardive et un enfant est un moyen de prolonger la jeunesse, et décide d'accoucher.

D'une manière ou d'une autre, les femmes enceintes de tout âge veulent traverser cette période dans un état de paix, de joie et de paix. Malheureusement, ce n'est pas toujours possible - les médecins rencontrent une grossesse tardive avec appréhension et parlent des nombreux risques qui accompagnent le port d'un enfant. Tout cela rend la femme nerveuse et elle cherche un moyen de se calmer. La meilleure chose à laquelle vous pouvez penser dans ce cas, ce sont des cours pour femmes enceintes, qui sont dispensés par des psychologues spécialisés, des périnatologues et des pédiatres. Vous pouvez y obtenir de nombreuses informations utiles et une aide psychologique, vous décharger émotionnellement, communiquer avec les mêmes mères «de plus de 40 ans».

Cela est particulièrement vrai pour les femmes dont la première grossesse est tardive - elles n'ont jamais eu de gestation, n'ont pas d'expérience maternelle, ont peur de faire des erreurs et sont gênées de contacter leurs amis et connaissances. Et même ceux âgés de 35 à 40 ans peuvent avoir déjà élevé leurs enfants et oublié les problèmes des nourrissons. Par conséquent, la meilleure façon d'être en compagnie de personnes partageant les mêmes idées est des cours pour femmes enceintes. Ici, ils vous apprendront à bien manger et à faire de l'exercice, parler des changements dans votre corps, vous apprendre les bases des soins de votre bébé et de l'allaitement. Enfin, il parlera de l'un des problèmes les plus passionnants en fin de grossesse - la maternité, l'accouchement et tout ce qui y est lié..

L'accouchement à l'âge adulte - bonheur ou difficulté? Tout dépend de la situation: pour certaines femmes, c'est un cadeau du destin pour des années et des décennies de planification infructueuse, et quelqu'un ne veut pas briser le mode de vie établi, et il y a déjà des enfants. Cela vaut la peine de prendre une décision après avoir pesé le pour et le contre. Un enfant ne vient pas seulement. Il a choisi votre famille et pense qu'il sera le bienvenu ici..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

La crème glacée est-elle possible avec l'allaitement

Analyses

La crème glacée est-elle possible pendant l'allaitementAu cours du premier mois suivant l'accouchement, le corps du bébé est encore très faible, il peut donc réagir à tous les facteurs de provocation.

Mouvements fœtaux pendant la grossesse: la norme, pour combien de temps, fréquents, forts

Accouchement

Toutes les femmes enceintes attendent avec impatience les mouvements du fœtus pendant la grossesse, c'est le premier contact avec le bébé, ce qui active l'instinct maternel, si cela ne s'est pas produit auparavant.

Le cycle des menstruations peut-il changer?

Nutrition

Quels sont les changements liés à l'âge dans le cycle des menstruationsAvec le début de la puberté, les filles commencent des saignements mensuels du tractus génital.

Liste des préparations pour nourrissons sans huile de palme

Conception

Nous proposons la meilleure préparation pour nourrissons, dont la composition fournit à l'enfant une bonne nutrition.Pourquoi choisir l'huile de palme et les préparations pour nourrissons sans OGML'huile végétale est incluse dans la formule pour bébés afin d'obtenir une teneur en matières grasses aussi proche que possible de celle trouvée dans le lait maternel.