Principal / Nouveau née

Quand une grossesse est considérée comme post-terme et à quel point cette condition est dangereuse pour l'enfant et la mère?

L'accouchement est déjà proche, proche... Maman est toute en anticipation du moment et commence lentement à paniquer: et si j'accouche en avance? Et chaque sensation de picotement ou de douleur est prête à être perçue comme le début des contractions. Mais jour après jour passe, et les douleurs imaginaires n'acquièrent pas une régularité caractéristique.

Peut-être que ce n'est pas à propos de vous et que vous êtes aussi calme qu'un boa constrictor: alors quoi, quelle est la 42e semaine? Il naîtra de toute façon, mais comment faire autrement? Et cela «différemment» peut être différent. Par conséquent, nous vous exhortons à traiter la situation de manière adéquate: sérieusement et de manière responsable, mais sans panique..

Si les médecins vous assurent que vous retardez la grossesse et que vous devez provoquer ou provoquer un travail, ne le rejetez pas. Il est possible que le bébé dans votre ventre soit maintenant non seulement inconfortable, mais aussi en réel danger..

41 semaines, 42 semaines, 43 semaines... Quelle grossesse est considérée comme post-terme?

Comment savoir avec certitude si vous retardez ou non votre grossesse? Après tout, tout est individuel et on ne sait jamais - et si demain ne faisait que commencer? Mais en prévision de demain, vous pouvez manquer un moment important où les conditions de l'environnement intra-utérin du bébé deviennent inadaptées à son séjour ultérieur..

Ainsi, en général, une grossesse normale dure 40 semaines. Alors ils considèrent le terme obstétrical, je pars du premier jour de la dernière menstruation. Si vous connaissez exactement le jour de la conception, comptez 38 semaines. Mais dans les deux cas, un écart de deux semaines dans un sens ou dans l'autre est considéré comme la norme. Les gens disent que la grossesse dure 9 mois, en obstétrique, les mois sont calculés un peu différemment, donc il y en a 10.

En général, la période de gestation normale est un concept assez élastique. Cependant, il a un certain cadre. En général, une grossesse qui dure de 37 à 42 semaines est considérée comme normale (lorsqu'il ne s'agit ni de prolongation, ni de sous-cutané). Si vous portez un enfant 10 à 14 jours de plus que prévu, lisez «en retard».

Cet intervalle de cinq semaines tient compte de la présence de nombreux facteurs qui affectent la durée de la naissance d'un enfant dans chaque cas individuel. Ainsi, plus votre cycle menstruel est long (du dernier jour de la veille au premier jour de la prochaine période menstruelle), plus vous avez de chances d'avoir une grossesse normale qui dure plus de 40 semaines. Avec un cycle court, l'accouchement sera considéré comme normal à partir de la 36e semaine.

De plus, la présence de complications pendant la grossesse peut également affecter sa prolongation afin de «compenser» le temps manqué. Le facteur héréditaire compte également: si le biorythme du développement intra-utérin d'un enfant de votre famille est un peu plus long que d'habitude, il y a une forte probabilité que vous accouchiez plus tard..

La surcharge dite «psychologique» ne doit pas être négligée. Si vous décidez d'accoucher le soir du nouvel an ou pour l'anniversaire de votre mari, la nature peut bien vous aider à réaliser vos projets..

En plus de ce type de retard, il y en a d'autres - obstétrique. Les médecins font la distinction entre les éléments suivants:

Une grossesse prolongée prolongée est une grossesse normale, qui dure 10 à 14 jours de plus que celle acceptée. Dans ce cas, l'enfant naît fonctionnellement mature sans signes visibles de surmaturité. À propos, traduit du latin, cela ressemble à ceci - grossesse prolongée. Aucun problème avec ça.

Le véritable surpoids est ce qui constitue une menace pour le bébé. Dans ce cas, tous les signes de surmaturité et de «surmaturité» de l'enfant sont présents: «vieillissement» du placenta, quantité insuffisante de liquide amniotique, éventuellement avec un mélange de méconium, manque de lubrification primordiale lors de l'accouchement, sécheresse et rides de la peau de l'enfant, l'enfant est très gros, les os de la tête sont durs, les ongles sont assez longs.

Vous devez comprendre que le facteur déterminant dans la définition du retard est loin du terme - après tout, le terme peut être oublié. Avant qu'un diagnostic final ne puisse être posé, il est nécessaire de procéder à une série d'examens pour l'état du placenta, du cordon ombilical, du liquide amniotique, de la fréquence cardiaque et de l'activité de l'enfant, etc. Et uniquement sur la base de ces résultats, décidez si cette grossesse est post-terme et s'il est nécessaire de stimuler le travail.

Causes de grossesse prolongée

Il y a beaucoup à deviner ici. Il existe en fait de nombreuses raisons à une grossesse prolongée et des facteurs qui y prédisposent. Parmi les plus importants, on trouve:

  • troubles endocriniens: diabète sucré, dysfonctionnements thyroïdiens, etc.
  • troubles du fonctionnement du système nerveux central;
  • changements dans les niveaux hormonaux: déséquilibre du rapport œstrogène et progestérone;
  • stress et tension nerveuse;
  • activité physique limitée pendant la grossesse;
  • avortements et fausses couches avant la grossesse;
  • menaces d'interruption de grossesse;
  • traitement hormonal pendant cette grossesse;
  • inflammation des organes pelviens, dysfonctionnement des ovaires;
  • violation du cycle menstruel: apparition précoce ou tardive de la menstruation, cycle irrégulier;
  • maladies du foie, de l'estomac, des intestins;
  • gros fœtus, surtout si de gros bébés sont déjà nés avant;
  • présentation du siège;
  • gestose tardive;
  • obésité d'une femme enceinte;
  • l'âge de la femme en travail est de plus de 35 ans.

Pourquoi le terme du travail est croisé, ce qui est considéré comme une grossesse post-terme, ce qui est dangereux pour le fœtus

Cet article abordera les causes et les conséquences de la grossesse post-terme pour la mère et le bébé. La période à partir de laquelle la grossesse est considérée comme post-terme et les options d'accouchement possibles seront indiquées.

  1. Accouchement après la 42e semaine: bénéfice ou menace pour le bébé?
  2. Qu'est-ce que la grossesse post-terme: calendrier
  3. Pour les primipares
  4. Pour les multipares
  5. Grossesse multiple
  6. Les raisons
  7. Panneaux
  8. Que se passe-t-il si vous repassez la grossesse
  9. Qu'offriront les médecins de l'hôpital?
  10. Quand la césarienne est-elle pratiquée?
  11. Stimulation du travail
  12. Période d'attente
  13. Pourquoi la traversée est-elle dangereuse?
  14. Pour mere
  15. Pour le foetus
  16. Conséquences de la traversée
  17. Existe-t-il des méthodes de prévention
  18. Vidéo utile

Accouchement après la 42e semaine: bénéfice ou menace pour le bébé?

Une grossesse normale chez la femme dure 280 jours, soit 9 mois ou 40 semaines à compter du jour de la dernière menstruation. La période maximale autorisée est de 42 semaines, mais la plupart des médecins conviennent qu'une période de plus de 40 semaines est une menace pour la vie du bébé.

Cependant, parfois même après 41 semaines, la naissance tant attendue ne commence pas, auquel cas les gynécologues parlent d'une grossesse post-terme.

Qu'est-ce que la grossesse post-terme: calendrier

Une grossesse post-terme est considérée comme étant de 42 semaines ou plus, ce qui entraîne un retard de l'accouchement et la naissance d'un bébé présentant des signes de surmaturité. Habituellement, dans ce cas, une stimulation du travail ou une césarienne est nécessaire..

La détermination de la durée exacte de la grossesse et, par conséquent, de la date de l'accouchement est compliquée par le fait qu'il est extrêmement difficile d'établir le jour exact de l'ovulation et l'heure à laquelle la fécondation a eu lieu, car tout dépend de la vitesse d'avancement du sperme, du cycle de vie de l'ovule et d'autres caractéristiques du corps de la femme..

Après le début de la 40e semaine de grossesse, la probabilité de prolongation n'est pas jugée par les dates calendaires, mais par le degré de maturité du placenta, l'état du fœtus et le flux sanguin foetoplacentaire.

Par conséquent, en cas de prolongation de la grossesse de plus de 7 jours, les obstétriciens parlent de grossesse prolongée ou post-terme.

Une grossesse prolongée est considérée comme une période de gestation augmentée à 290-294 jours en l'absence de données sur le vieillissement du placenta et la surmaturité fœtale. Avec un accouchement prolongé, l'accouchement se termine par la naissance d'un fœtus présentant des signes de surmaturité et des modifications du placenta.

Pour les primipares

Chez les femmes primipares, la prolongation de la grossesse est assez rare, si l'âge de la femme est inférieur à 30 ans, plus la femme est âgée, plus le risque de prolongation est élevé, pour les femmes de 35 à 40 ans, tous les 8 enfants naissent après 42 semaines.

Pour les multipares

Les grossesses à long terme sont plus fréquentes chez les femmes qui accouchent à nouveau, 70% de ces grossesses sont liées aux femmes qui portent un deuxième enfant.

Mais pour les femmes qui ont donné naissance à 3 enfants ou plus, la surmaturité ne se produit pratiquement pas, pas plus de 1 cas pour 100 grossesses post-terme.

Grossesse multiple

Même au siècle dernier, on croyait qu'avec des grossesses multiples, l'accouchement devrait avoir lieu plus tôt qu'avec un singleton de 34 à 36 semaines. Cela était justifié par le fait qu'à partir de la 34e semaine, le taux de développement fœtal ralentit, la quantité de liquide amniotique diminue et la fréquence de mort fœtale intra-utérine à partir de 37 semaines augmente plusieurs fois. Cependant, des études récentes montrent qu'il n'y a aucune indication pour la livraison de grossesses multiples de 36 à 37 semaines, et il est considéré comme post-terme après 39 semaines de gestation..

Les raisons

La base d'une grossesse prolongée est le manque de préparation biologique du corps de la femme à l'accouchement. Les facteurs derrière cela sont:

  • retard de développement physique;
  • pathologies endocriniennes;
  • troubles hormonaux;
  • menstruations irrégulières;
  • la rougeole, la rubéole et les oreillons pendant l'enfance;
  • grippe et SRAS pendant la grossesse;
  • puberté tardive;
  • trouble métabolique;
  • pathologies inflammatoires du système reproducteur;
  • la gestose;
  • Diabète;
  • obésité 3 et 4 degrés;
  • pathologie de la glande thyroïde;
  • thérapie médicamenteuse avec menace d'interruption de grossesse;
  • malformations de l'utérus;
  • l'âge des primipares est de plus de 30 ans;
  • dysfonctionnement du placenta;
  • violation des glandes surrénales, de l'hypophyse et de l'hypothalamus du fœtus;
  • proposition pelvienne fœtale.

La surveillance peut également avoir un aspect psychologique, car la présence de la menace d'interruption de grossesse conduit au fait qu'une femme réduit son activité physique, ce qui a un effet extrêmement négatif sur l'accouchement..

De plus, une peur consciente et inconsciente de l'accouchement peut devenir un facteur de retardement du travail, donc si cela se produit, il est préférable de demander l'avis d'un psychologue..

Panneaux

Pour affirmer que la grossesse est post-terme, en plus de la collecte de l'anamnèse, une échographie supplémentaire, un examen cardiotocographique et une amnioscopie sont effectués. Parfois, chronologiquement, la grossesse n'est pas post-terme, mais selon les résultats des études, le placenta et le fœtus présentent des signes de post-maturité.

En règle générale, chez les femmes en âge de gestation de plus de 41 semaines + 3 jours, le volume de l'abdomen diminue de 4 à 9 cm et le poids de 1000 g ou plus, cela est dû à une diminution de la quantité de liquide amniotique. De plus, la femme a une élasticité cutanée réduite, la densité de l'utérus est augmentée et le col de l'utérus est immature, le lait est excrété par les mamelons, pas par le colostrum.

Que se passe-t-il si vous repassez la grossesse

Une grossesse prolongée a un effet extrêmement négatif sur la santé du bébé. Ces enfants se caractérisent par:

  • la macération de la peau se produit sur les mains et les pieds;
  • la quantité de graisse de type fromage est extrêmement faible;
  • la quantité de graisse sous-cutanée est réduite, la turgescence cutanée est réduite;
  • le fruit est gros;
  • ongles longs sur les mains;
  • il y a des coutures étroites et des fontanelles sur le crâne, les os du crâne sont étroits.

Les risques de surmaturité les plus dangereux sont: syndrome de trouble de la maturation, mort fœtale immédiatement après la naissance.

Qu'offriront les médecins de l'hôpital?

Les femmes après 41 semaines doivent être hospitalisées dans le service de pathologie pour des tests diagnostiques, après quoi le médecin choisira les tactiques de gestion du travail. Parfois, la grossesse se termine avec le début naturel du travail, en cas d'absence, le médecin peut décider d'un accouchement artificiel.

Quand la césarienne est-elle pratiquée?

Une intervention chirurgicale pour la grossesse post-terme est réalisée dans les cas suivants:

  1. Hypoxie fœtale intra-utérine.
  2. Absence de travail, bassin cliniquement étroit.
  3. Gros fœtus à l'âge de primipare de plus de 35 ans.
  4. Cicatrice sur l'utérus, présentation du siège du fœtus.

En outre, si indiqué, une extraction sous vide ou l'application de forceps obstétriques peuvent être effectuées.

Stimulation du travail

Si le travail ne commence pas à la fin de 41 - début de 42 semaines, le médecin décide de stimuler la grossesse. Il existe de nombreuses options:

  1. Détachement des membranes amniotiques - le gynécologue, lors d'un examen vaginal, exfolie soigneusement la membrane amniotique au niveau même du pharynx de l'utérus. En règle générale, plusieurs de ces procédures sont nécessaires. Cette méthode ne comporte pratiquement aucun risque..
  2. Prostaglandines. Ils sont administrés par voie vaginale sous forme de suppositoires ou de gel, en règle générale, les contractions commencent dans les 30 minutes - 5 heures après l'application. Si les contractions ne commencent toujours pas après 24 heures, le médecin peut réappliquer le médicament. Il n'y a pratiquement pas de contre-indications.
  3. Ponction du liquide amniotique. Cette méthode est rarement utilisée car il existe une possibilité d'infection et la probabilité de chute du cordon ombilical, ce qui entraînera une privation d'oxygène du fœtus..
  4. Oxytocine. C'est un analogue synthétisé d'une hormone naturelle libérée pendant le travail pour stimuler les contractions utérines. Il est utilisé s'il y a une diminution du travail et une diminution de l'intensité des contractions. En raison des possibles contractions douloureuses associées à l'utilisation de l'hormone artificielle, elle est souvent utilisée en tandem avec une anesthésie péridurale.
  5. Pilules de stimulation. Ils sont basés sur des antigestogènes synthétisés, dont la réception conduit au développement du travail. Les plus connus sont la méfipristone et la métropristone. Les médicaments ont un certain nombre de contre-indications..

Période d'attente

Très souvent, les gynécologues appliquent des tactiques attentistes jusqu'à la fin des 42 semaines, et si le travail ne commence pas, ils commencent l'accouchement. Si la mère ou le fœtus présente des pathologies, la période d'attente est exclue.

Pourquoi la traversée est-elle dangereuse?

Une grossesse post-terme peut avoir des conséquences désastreuses pour la mère et le bébé..

Parmi les grossesses post-terme, un grand pourcentage d'accouchements par césarienne et la chirurgie elle-même menace d'un grand nombre de complications.

Pour mere

Un fœtus post-terme est presque toujours de grande taille, ce qui peut entraîner des dommages au canal génital, une rupture du périnée, du col de l'utérus et des parois vaginales. Ces blessures peuvent par la suite entraîner de graves problèmes - incontinence urinaire ou rétention, prolapsus du vagin et de l'utérus, formation de fistules. Lors d'une césarienne, il existe une possibilité de saignement, d'infections post-partum, de thromboembolie.

Pour le foetus

La post-maturité augmente la probabilité d'une sensibilité accrue au manque d'oxygène, car le degré de maturité du cerveau est déjà élevé, si le placenta ne peut pas faire face à l'apport d'oxygène à l'enfant, il développe une hypoxie.

Chez les enfants en post-terme, les os du crâne deviennent denses, ce qui rend difficile le passage de la tête dans le canal génital, ce qui augmente considérablement le risque de blessures à la naissance.

Conséquences de la traversée

La conséquence la plus dangereuse de la marche est la mort intra-utérine d'un enfant par hypoxie, ou la mort pendant l'accouchement ou dans les trois premiers jours qui suivent. En outre, les bébés nés à 41 semaines ou plus présentent un risque élevé de paralysie cérébrale, de troubles neuro-endocriniens et, en grandissant, une hyperactivité et un déficit de l'attention se produisent souvent. De plus, lors de l'accouchement, ces bébés souffrent de lésions cérébrales et médullaires..

Les bébés nés après terme naissent avec une petite quantité de lubrifiant de type fromage, une réduction de la turgescence cutanée, parfois la peau est jaune, une déplétion des tissus adipeux et de longs ongles sur les mains.

Existe-t-il des méthodes de prévention

Pour exclure la probabilité de prolongation de la grossesse, le gynécologue, lors de l'inscription d'une femme, doit étudier attentivement les antécédents pour évaluer cette probabilité..

Vous pouvez minimiser les risques d'accouchement après 24 semaines si vous suivez les règles suivantes:

  1. Les femmes enceintes de tous les groupes à risque doivent calculer soigneusement la date d'accouchement.
  2. Au plus tard à la 39e semaine, le gynécologue doit évaluer l'état de préparation de la mère et du fœtus à l'accouchement.
  3. Si à 38-39 semaines le col de l'utérus reste immature, la femme doit être hospitalisée.
  4. Une surveillance constante (échographie et cardiotocographie) du fœtus est nécessaire après le début de la 40e semaine de grossesse.
  5. Au moindre soupçon de manque d'oxygène du fœtus, un accouchement chirurgical urgent est nécessaire.

Pour exclure le facteur psychologique de la grossesse prolongée, vous devez passer par «l'école des femmes enceintes», qui fonctionne dans les maternités, ou, si nécessaire, consulter un psychologue.

La naissance d'un enfant pendant une période de plus de 41 semaines n'indique pas toujours sa prolongation, car il est presque impossible d'établir un terme clair pour la conception. Cependant, dans tous les cas, les femmes enceintes après la 40e semaine doivent être sous stricte surveillance médicale, de sorte qu'à la moindre menace pour le fœtus, un accouchement d'urgence soit effectué..

Grossesse post-terme

Si votre grossesse a dépassé 41 semaines et que l'accouchement n'a pas lieu, les médecins commenceront à parler de leur éventuelle stimulation. Et de telles conversations rendent souvent une femme nerveuse... «Eh bien, pensez juste, grossesse post-terme. L'enfant sait mieux si le moment est venu de naître. Pourquoi précipiter les choses? »- vous pourriez penser. Et vous n'aurez pas tout à fait raison. Car avec une véritable prolongation de grossesse, les risques sont multiples pour la santé de la femme et du fœtus, et parfois pour sa vie..

  • Quelle grossesse est considérée comme post-terme
  • Est-il dangereux de porter un bébé pendant la grossesse
  • Grossesse post-terme: conséquences

Cependant, dépasser la période de gestation de 40 semaines ne signifie pas du tout qu'il y a une véritable post-grossesse. Et il arrive souvent que vous puissiez attendre un peu plus longtemps.

Parlons aujourd'hui de savoir si le surpoids est nocif pendant la grossesse et quand, en fait, nous parlons d'un véritable surpoids dangereux..

Quelle grossesse est considérée comme post-terme

Une grossesse humaine normale dure environ 40 semaines, mesurée à partir du premier jour de votre dernière période menstruelle. Mais cette période est quelque peu arbitraire, car de nombreux facteurs affectent la durée d'une grossesse qui se développe avec succès. Selon les statistiques, l'accouchement à une période de 40 semaines survient chez un très petit nombre de toutes les femmes enceintes - en moyenne 4-6%.

Les autres accouchent plus tôt ou plus tard, mais dans la très grande majorité des cas, c'est encore plus tôt. Seulement environ 10% des femmes reportent leur grossesse, selon les obstétriciens. Et dans la pratique, il y a beaucoup plus de femmes enceintes qui n'ont pas encore accouché à 40 et 41 semaines. Quel est le problème?

Et le fait est que toutes les grossesses de plus de 40 semaines ne sont pas considérées comme post-terme. Plus précisément, les obstétriciens font la distinction entre une grossesse prolongée vraie (ou biologique) et une grossesse prolongée..

Dans ce dernier cas, la grossesse dure simplement plus longtemps que la période acceptée, mais cela n'a pas de conséquences négatives. Souvent, dans une telle situation, l'âge gestationnel est mal établi. Mais il peut aussi y avoir d'autres raisons, en particulier, les particularités du développement de ce bébé en particulier - il a besoin de plus de temps pour «mûrir».

Quant au vrai prolongement, il est de nature pathologique. C'est pourquoi les médecins, si le diagnostic est confirmé, n'attendront pas longtemps..

Est-il dangereux de porter un enfant pendant la grossesse

Habituellement, les femmes enceintes ont peur de la naissance prématurée, ce qui est compréhensible: les organes et les systèmes du bébé doivent certainement atteindre un degré de développement tel que le bébé puisse exister en toute sécurité en dehors de l'utérus de la mère et vivre de manière autonome. Les bébés prématurés sont à risque de problèmes de santé multiples.

Mais tout le monde ne pense pas au fait que le bébé peut «trop mûrir». Et c'est effectivement possible. Et c'est non seulement possible, mais aussi extrêmement indésirable, car le vrai retard est un danger à la fois pour l'état du bébé et pour sa mère.

Le principal danger est le vieillissement du placenta. Plus son degré de maturité est élevé, moins il reste de ressources. Avec une grossesse post-terme, le placenta devient «vieux», comme l'appellent les médecins. Autrement dit, tous les processus qu'il contient sont interrompus et il n'est plus en mesure d'exécuter les fonctions qui lui sont assignées..

En raison de la détérioration du métabolisme utéro-placentaire, le fœtus non seulement ne reçoit pas de nutriments supplémentaires, mais souffre également d'une carence en oxygène (hypoxie). À ce stade, c'est particulièrement dangereux, car le cerveau de l'enfant atteint déjà un niveau de développement élevé et réagit plus brusquement à une carence en oxygène, ses conséquences peuvent être plus graves et graves, jusqu'à la mort.

Grossesse post-terme: conséquences

La mort fœtale intra-utérine à une date aussi tardive est la pire chose qui puisse arriver en raison d'une carence en oxygène causée par une véritable surmaturité. Heureusement, de telles tragédies sont rares. Cependant, il existe d'autres dangers qui sont également très graves..

Les os du crâne d'un bébé post-terme commencent à durcir, perdent leur mobilité et leur flexibilité, ce qui signifie que lors d'une naissance naturelle, la tête du bébé sera moins capable de changer de forme en passant par l'étroit canal de naissance. Ceci est lourd de divers traumatismes à la naissance du nouveau-né et de la femme en travail. Surtout en combinaison avec le fait qu'un bébé post-terme naît, en règle générale, grand, avec un poids important. Une activité de travail faible nécessitant une stimulation médicamenteuse est probable et les saignements de travail surviennent plus souvent. Souvent, les bébés nés après un accouchement avalent du liquide amniotique, qui contient généralement déjà les matières fécales d'origine du bébé (méconium), ce qui est un signe d'hypoxie fœtale..

La grossesse prolongée affectera également l'apparence générale et le bien-être du bébé. Les médecins qui accouchent reconnaissent immédiatement le bébé post-terme. Sa peau est sèche et ridée (surtout sur les pieds et les paumes), qui pèle, peut avoir une teinte verdâtre ou jaunâtre, elle n'a plus de lubrifiant primordial, les coutures et fontanelles sur la tête sont étroites, les soucis et les poils peuvent être plus longs que d'habitude chez les nouveau-nés.

De plus, la véritable prolongation élargit la liste des indications d'une césarienne. Ainsi, on aura recours à un accouchement chirurgical si la prolongation est associée à une présentation du siège, un gros fœtus, une mère d'âge moyen.

En général, les tactiques médicales diffèrent dans chaque cas individuel. Mais quelles que soient les autres circonstances, le gynécologue procédera dans un premier temps à un cycle d'études nécessaires sur la femme enceinte, ce qui permettra d'établir exactement s'il y a une post-grossesse vraie ou fausse. Pour ce faire, une femme se voit prescrire un examen vaginal, une échographie, une dopplerométrie, une cardiotocographie. Habituellement, si les signes d'accouchement sont absents pendant une période de 41 à 42 semaines, la femme est placée sous observation dans un hôpital et un examen commence..

Sur la base de ses résultats, une décision sera prise sur les actions futures. S'il y a des signes de souffrance intra-utérine de l'enfant en raison d'une grossesse prolongée, l'accouchement sera effectué en urgence: soit par césarienne, soit par stimulation du travail. Sinon, lorsque l'état du placenta et du fœtus est satisfaisant, les médecins adopteront une position attentive..

Vous devriez consulter un médecin si les symptômes suivants sont observés pendant une période de plus de 40 semaines:

  • la circonférence abdominale a diminué de 5 à 10 cm;
  • l'activité de l'enfant a sensiblement diminué, les mouvements ne sont pas ressentis ou sont extrêmement rares;
  • il y avait une sécheresse prononcée de la peau, qui n'existait pas auparavant;
  • Les eaux «sales» (vertes, brunes) se sont éloignées.

De toute façon, vous n'avez à vous soucier de rien. Les obstétriciens et gynécologues agissent dans de tels cas exclusivement dans l'intérêt de la mère et de l'enfant. Quelle que soit la décision prise, vous devez comprendre: cette décision est correcte dans votre situation!

Grossesse post-terme

Grossesse: 41 semaines, 42 semaines?

Grossesse post-terme

Neuf mois se sont écoulés. Et votre bébé n'est pas pressé de naître. Pourquoi? Et que devrait faire maman?

De nombreuses femmes qui ne commencent pas le travail après 40 à 41 semaines souffrent d'anxiété. Chaque nouveau jour semble s'éterniser. Ils se plaignent: "Un jour, c'est comme une semaine entière!"

Maman devrait se calmer, mais comment peux-tu te détendre? Les médecins ont peur des problèmes avec le bébé et de la stimulation du travail. La pensée tourmente, est-elle en retard?

Les proches sont inquiets et les amis et connaissances appellent avec une régularité enviable avec la question: "Eh bien, avec qui vous féliciter?"

Grossesse post-terme?

Tout d'abord, définissons le timing. Une grossesse moyenne normale s'inscrit dans des limites assez larges: 40 semaines à compter du premier jour de la dernière menstruation (ou 38 semaines à compter du jour de la conception), plus ou moins 2 semaines. Et comme la plupart des femmes ne se souviennent pas exactement du jour de la conception, il est habituel de se concentrer sur 40 semaines..

L'accouchement entre 37 et 42 semaines n'est pas considéré comme précoce ou tardif. Une grossesse qui dure 42 semaines ou plus et se termine par la naissance d'un bébé né à terme normal sans signes de surmaturité est appelée prolongée. Il se produit deux fois moins souvent que le surclassement. Ne paniquez pas de toute façon.

Chaque femme a sa propre limite supérieure pour la durée normale du travail. Ce qui le définit?

Si vos règles durent plus de 28 jours (du premier jour d'une période au premier jour de la suivante), alors la grossesse dure plus de 40 semaines - normal.

De plus, plus il y a de jours dans le cycle, plus vous pouvez marcher longtemps sans crainte. Chez les femmes ayant un cycle de moins de 28 jours, 36 à 40 semaines de grossesse sont normales.

Si le premier trimestre de la grossesse a eu lieu avec quelques complications, il existe une possibilité de son extension sans signes de post-maturité. Dans ce cas, l'enfant, pour ainsi dire, obtient ce qu'il n'a pas reçu au début..

Si, dans la famille de la femme enceinte, quelqu'un a porté l'enfant pendant plus de 40 semaines, alors avec un certain degré de probabilité, cela peut être attendu d'elle. Il existe un biorythme héréditaire déterminé du développement intra-utérin d'un enfant, et donc du début de l'accouchement.

Si une femme s'est donnée pour instruction d'accoucher, par exemple, lorsque son mari revient d'un voyage d'affaires ou qu'un médecin quitte les vacances, son corps peut s'adapter à cette condition.

Signes de retard

Mais encore, il existe des cas de grossesse vraiment post-terme. Cette situation nécessite généralement une livraison rapide et l'activité de travail n'est pas pressée de commencer..

Ce qui inhibe l'accouchement et indique clairement une prolongation?

  • Une forte diminution du volume de liquide amniotique est une condition préalable au développement d'un travail faible.
  • L'absence d'eaux avant (la soi-disant «vessie plate» qui s'adapte à la tête du bébé) inhibe le travail et ralentit la dilatation du col de l'utérus.
  • Un col de l'utérus immature à 40 semaines indique une forte probabilité de grossesse prolongée.
  • Les os denses du crâne de l'enfant, les coutures étroites et les fontanelles compliquent la période de tiraillement - cela demandera beaucoup plus d'efforts de la part de maman et de bébé.
  • L'absence de flocons de lubrifiant de type fromage dans le liquide amniotique (selon l'échographie) indique une peau sèche de l'enfant, ce qui indique une surmaturité.
  • Les signes de vieillissement du placenta, facilement déterminés par échographie, indiquent que le placenta ne peut plus faire face aux besoins de l'enfant en pleine croissance.
  • Le liquide amniotique trouble du méconium (la première décharge intestinale du bébé) (selon l'échographie) parle de la privation d'oxygène de l'enfant.

Raisons du retard

Quelles sont les raisons d'une grossesse post-terme??

L'aspect médical de la prolongation

Les médecins pensent que la base de la prolongation de la grossesse est le manque de «préparation biologique» du corps de la mère pour l'accouchement. Cela est dû à un dysfonctionnement du système nerveux central de la mère et de l'enfant et / ou à la fonction régulatrice du placenta.

L'immaturité du système immunitaire fœtal, la carence en vitamines C, P, E et le groupe B contribuent également à la surmaturité, ainsi qu'aux maladies endocriniennes, aux troubles du métabolisme des graisses, à l'avortement, à certaines maladies des organes génitaux, aux traumatismes mentaux.

L'hérédité joue également un rôle: si un membre de la famille a eu des grossesses croisées, il y a une possibilité de prolongation. Les tests cliniques du sang et du liquide amniotique peuvent confirmer les déséquilibres hormonaux et les perturbations des processus énergétiques intracellulaires.

Mais trop de surveillance médicale en soi peut également retarder l'accouchement. Le soi-disant «non-préparation biologique» à l'accouchement est dans la plupart des cas une conséquence de certains problèmes et craintes de la mère. Par conséquent, le travail peut être stimulé par des moyens à la fois médicaux et psychologiques..

L'accouchement peut ne pas commencer en raison de diverses craintes de la mère. Par exemple, la menace d'interruption de grossesse conduit souvent au fait qu'elle commence à se comporter de manière à minimiser tous les processus qui provoquent une fausse couche ou une naissance prématurée. C'est très bon pour porter une grossesse, mais cela interfère avec l'accouchement..

Les processus prénataux tels qu'une augmentation du tonus des muscles utérins, des contractions héraldiques, un ramollissement et un lissage du col de l'utérus sont associés dans l'esprit d'une femme à la peur de perdre un enfant.

Pour stimuler le travail, incluez dans votre vie toutes les activités qui ont été exclues pendant une période de danger: longues marches, monter les escaliers, gymnastique, natation. Ne négligez pas votre vie intime. Bref, détendez-vous et préparez-vous à l'accouchement.!

Les craintes inconscientes de l'accouchement ne sont pas rares. Ils travaillent de manière productive avec des peurs dans les cours de formation prénatale, et des consultations individuelles avec un psychologue seront également utiles. Si la femme enceinte a mené une vie très active tout au long de la grossesse, et peu de temps avant l'accouchement, s'est détendue et a commencé à profiter, la grossesse peut s'éterniser.

Tout va bien à l'heure et avant l'accouchement, il est normal de ne pas se sentir fatigué de la grossesse. Une surveillance constante des manifestations d'une naissance imminente peut être trop ennuyeuse. Il empêche l'accouchement de commencer à l'heure.

Distrayez-vous des attentes en planifiant et en faisant les choses. Par exemple, il est bon de commencer à préparer une dot pour un enfant, de polir le «nid familial», de faire une longue promenade tous les jours ou d'aller visiter.

Très souvent, les parents précipitent les choses et infectent les futurs parents de leur anxiété. Si l'anxiété s'intensifie, il serait utile de consulter un bon spécialiste ou de passer une échographie pour déterminer la présence ou l'absence de signes d'une grossesse réellement post-terme. S'ils ne sont pas trouvés (même à 41-42 semaines), il est encore temps.

Le facteur le plus clair nécessitant une intervention rapide est la présence de suspension de méconium dans le liquide amniotique (selon les données échographiques) et une détérioration de la fréquence cardiaque de l'enfant. Ensuite, il est utile que la mère ait même un peu peur pour le bébé afin que la naissance commence. Dans tous les cas, une surveillance médicale professionnelle est nécessaire et, éventuellement, une stimulation médicamenteuse du début du travail.

Discutez du problème du retard au conseil de famille avec votre conjoint et d'autres membres adultes de la famille. Vous pouvez exprimer dans une telle conversation vos sentiments et expériences accumulés, en apprendre davantage sur les sentiments des autres.

Il arrive que la peur d'un futur père à propos de l'accouchement et de l'apparition d'un enfant crée un sentiment d'insécurité chez une femme - surtout si elle a l'habitude d'être accusée de cette confiance de son mari. Ensuite, une conversation sincère et confidentielle, et parfois même une confrontation (avec réconciliation obligatoire, bien sûr) auront l'effet thérapeutique souhaité et attendu depuis longtemps..

Test mammaire

Asseyez-vous ou allongez-vous dans une position confortable, détendez-vous, placez une horloge à côté. Irritez les mamelons et les aréoles avec vos doigts 5 à 6 fois pendant 1 minute toutes les 3 minutes. Placez votre main sur votre ventre pour suivre les contractions..

Résultats:

  • Le test est considéré comme positif si une contraction utérine apparaît dans les 3 premières minutes après le début de l'irritation du mamelon et qu'il y a au moins 3 contractions dans les 10 minutes.
  • Si le test est négatif à 40 semaines, il y a une tendance à prolonger la grossesse.
  • Si le test mammaire est clairement positif (après une minute de stimulation, l'utérus réagit avec des contractions actives) et que le travail pour une raison quelconque ne commence pas, le bébé doit s'asseoir un peu plus dans le ventre de la mère. Le travail commencera dès que le bébé sera prêt à naître..

Pourquoi le retard est-il dangereux?

Les bébés post-nés sont plus sensibles au manque d'oxygène en raison du degré élevé de maturité cérébrale. Si le placenta ne fournit pas suffisamment d'oxygène au bébé, il peut développer une maladie grave..

Les os denses du crâne ne s'adaptent pas bien au canal génital de la mère, ce qui augmente le risque de blessure à la naissance. Chez les bébés nés à terme, une complication telle que l'aspiration de liquide amniotique (rétention de liquide amniotique dans les poumons) se produit souvent.

Quel est le danger d'une grossesse post-terme

La grossesse post-terme est souvent associée à des complications

Ce qui est considéré comme une grossesse post-terme

Si la grossesse dure plus de 42 semaines, elle est appelée post-terme et la naissance est considérée comme tardive. Les nouveau-nés dans ce cas apparaissent avec des signes de surmaturité. Cependant, il peut y avoir des situations où un enfant est né tard, mais ne présente aucun signe de surmaturité. Parfois, au contraire, un nouveau-né est né avant 40 semaines, mais en tant que condition, il appartient à trop mûr.

Le degré de prolongation n'est pas déterminé par l'âge gestationnel, mais dépend de l'état du fœtus, de la maturité du placenta et de la circulation foetoplacentaire.

Conséquences d'une grossesse prolongée

Une augmentation de la durée de la grossesse affecte négativement le processus d'accouchement et l'état du nouveau-né. Un fœtus trop mûr a beaucoup plus de poids corporel et de taille de tête. En raison du compactage des fontanelles, l'aggravation du crâne accepte la configuration du petit bassin, donc, chez les enfants en post-terme dans 30% des cas, des lésions du système nerveux central.

À ce stade, le placenta commence à vieillir, des calcifications y apparaissent, ce qui nuit à l'apport de nutriments et d'oxygène au fœtus. L'hypoxie fœtale chronique conduit à une vidange involontaire des intestins, du méconium apparaît dans le liquide amniotique - les matières fécales d'origine. L'enfant avale ce liquide, ce qui peut entraîner le développement d'un syndrome d'aspiration.

25% des bébés naissent pesant plus de 4 kg. Cette condition est appelée macrosomie. Il augmente l'incidence des traumatismes à la naissance chez les nouveau-nés.

Les femmes avec une grossesse post-terme sont plus susceptibles d'avoir une césarienne. Par conséquent, le nombre de conséquences associées à une intervention chirurgicale augmente:

  • saignement;
  • processus infectieux;
  • retard de la miction;
  • embolie pulmonaire.

Ceux à qui on propose d'accoucher seuls peuvent faire face aux complications suivantes:

  • ruptures du col de l'utérus et du vagin;
  • divergence de l'articulation pubienne;
  • violation de la miction;
  • ulcères post-partum;
  • saignement hypotonique;
  • des fistules;
  • infections génitales.

Lors de la poussée, il peut être nécessaire d'appliquer une pince obstétricale; les conséquences de la manipulation peuvent être des lésions du système nerveux. Avec une grossesse post-terme associée à une pathologie du placenta, le risque de mort fœtale intrapartum est augmenté.

Ce qui conduit à la pathologie

La raison de la prolongation de la grossesse est une combinaison de plusieurs facteurs, mais l'influence principale est exercée par le système neuro-endocrinien. Le contexte de la pathologie peut être:

  • la puberté de la femme enceinte est survenue plus tard que l'âge normal;
  • cycle menstruel irrégulier;
  • infantilisme des organes génitaux;
  • antécédents d'infections infantiles sévères;
  • maladies du système endocrinien;
  • Troubles métaboliques;
  • processus inflammatoires dans le petit bassin;
  • traumatisme mental;
  • la gestose;
  • pathologie des glandes surrénales du fœtus;
  • une histoire de retard de travail.

Une femme enceinte peut avoir diverses pathologies du système reproducteur, des fibromes utérins, mais leur effet sur le début tardif du travail n'a pas été prouvé.

Les raisons du début du processus de travail sont des changements hormonaux. Tout au long de la gestation, il y a une augmentation de la concentration d'œstrogène due à l'œstriol et à l'estrone. Le placenta est impliqué dans la synthèse de ces hormones, mais leur précurseur commence à être produit dans les glandes surrénales du fœtus. Avec des anomalies du développement, ainsi que la pathologie du placenta, la régulation hormonale normale est perturbée, la maturation cervicale ne se produit pas et les contractions n'apparaissent pas. Les modifications du placenta sont considérées comme secondaires, elles surviennent souvent sous l'influence de processus naturels. Mais une violation de la production d'hormones peut entraîner une détérioration du métabolisme fœtal. Le placenta praevia devient rarement un facteur causal de la prolongation de la grossesse. Plus souvent, cette condition provoque une fausse couche..

L'enfant est né plus tard que le terme avec des signes de surmaturité

Manifestations cliniques

L'augmentation des périodes de gestation ne plaide pas encore en faveur d'une prolongation. Cette condition peut être suspectée par des signes extérieurs:

  • diminue le volume de l'abdomen de 5 à 10 cm, ce qui est associé à la perte de liquide;
  • réduction de la turgescence cutanée;
  • la femme enceinte perd jusqu'à 1 kg de poids avec le même schéma nutritionnel;
  • l'utérus devient plus dense au toucher en raison d'une diminution de la quantité d'eau et du déplacement des muscles;
  • le lait mature est libéré des mamelons au lieu du colostrum.

À l'examen, le médecin peut remarquer la surdité des bruits cardiaques fœtaux, une modification du rythme des battements cardiaques. Cette condition survient en raison d'une hypoxie chronique et de modifications du placenta.

Examen d'une femme enceinte

En cas de suspicion d'augmentation de la durée de la grossesse, un diagnostic approfondi est effectué afin de clarifier la période de gestation et d'identifier des signes objectifs de pathologie. Le protocole d'examen comprend un examen obligatoire sur une chaise gynécologique, qui ne montre aucun signe de maturation cervicale. La palpation de la tête fœtale permet d'évaluer l'augmentation de sa densité, le rétrécissement des sutures et des fontanelles.

La prochaine étape de l'évaluation de la condition est la CTG (cardiotocographie), qui peut montrer un rythme cardiaque arythmique irrégulier, une détérioration de la réponse fœtale aux stimuli externes. Tous les indicateurs montrent une hypoxie.

Selon le protocole d'enquête, la date de naissance estimée du nourrisson est établie de la manière suivante:

  • le premier jour de la dernière menstruation - 280 jours y sont ajoutés;
  • à la date de conception - 266 jours y sont ajoutés en moyenne;
  • à la date exacte de l'ovulation - 266 jours en sont comptés;
  • selon les résultats de l'échographie au premier et au deuxième trimestre.

Vous pouvez définir le jour prévu de la naissance par la date du premier mouvement, qui lors de la première grossesse se fait généralement sentir à 18 semaines. Chez les multipares, ce temps passe à 12-15 semaines, il ne peut donc pas être utilisé pour le diagnostic.

La norme pour déterminer l'âge gestationnel est l'échographie. Lors de la première étude de dépistage à 10-11 semaines, la taille du coccyx-pariétal est mesurée. Cela correspond à l'âge de l'embryon avec une erreur de 3 à 5 jours. Après la 12e semaine, ce paramètre perd de sa précision..

Au deuxième trimestre, l'âge gestationnel à l'échographie est déterminé par plusieurs paramètres simultanément:

  • taille bipariétale;
  • taille fronto-occipitale;
  • diamètre interhémisphérique du cervelet;
  • longueur du fémur.

Certains experts prennent également en compte le sexe du fœtus..

Mesurer la taille du fœtus au troisième trimestre ne permet pas de définir la semaine de gestation, l'erreur peut aller jusqu'à 21 jours.

Une grossesse post-terme peut avoir des conséquences à la fois pour la mère et le fœtus.

Tactiques médicales

La grossesse post-terme n'est pas une indication pour une césarienne. L'opération est effectuée uniquement avec une combinaison de plusieurs indications relatives.

Les directives cliniques sont basées sur l'état du canal génital de la femme. En présence de signes de maturité cervicale, correspondant à 7 points sur l'échelle de Bishop et au-dessus, une induction du travail est réalisée. La femme enceinte est examinée et le jour fixé, tôt le matin, une amniotomie est pratiquée - ouverture de la vessie fœtale. Après quelques heures, les contractions commencent normalement. Si cela ne se produit pas, la stimulation est effectuée avec une solution d'ocytocine à une dose choisie individuellement.

Cette tactique est préférable à l'attente, car la prise de poids du fœtus se poursuit, augmentant le risque d'avoir un gros bébé. Dans 0,1% des cas, dans un contexte de bien-être complet, survient un décès intrapartum dont la cause ne peut être établie.

Avec l'immaturité du col de l'utérus, l'observation est effectuée pendant un certain temps en prévision de sa maturation spontanée. Mais de nombreuses lames préfèrent utiliser un gel avec des prostaglandines ou des bâtons d'algues de varech pour préparer le cou. Le début du travail se produit lorsque le réflexe de Fergusson est évoqué. Une femme est examinée sur une chaise au moins deux fois par semaine, tandis que le médecin épluche la partie inférieure de la membrane amniotique des parois de l'utérus avec ses doigts.

Le pronostic pour la mère et l'enfant est basé sur les complications qui surviennent pendant la grossesse. S'il n'y a qu'un prolongement, cela n'aura pas de conséquences à long terme pour le nouveau-né. Mais pour les femmes ayant une prédisposition à un accouchement retardé, le médecin suggérera de donner à l'accouchement un caractère programmé. La préparation commence à 39 semaines.

Quand une grossesse est considérée comme post-terme et à quel point cette condition est dangereuse pour l'enfant et la mère?

Le désir de toute femme enceinte est de porter et de donner naissance à un enfant à l'heure convenue. Les conséquences négatives d'une grossesse prématurée sont bien connues. L'accouchement retardé de plus de 40 à 42 semaines de gestation est moins courant, mais il est également dangereux pour le bébé.

Quelle grossesse est considérée comme post-terme?

Normalement, la période de gestation est de 40 semaines ou 280 jours. Cependant, ces indicateurs sont moyennés et la durée de la grossesse, même pour la même femme, peut être différente. Certaines femmes enceintes accouchent entre 36 et 38 semaines, mais le bébé naît à part entière et sans signes de prématurité. L'inverse est également possible: l'accouchement a lieu dans la période de 40 à 42 semaines sans signes de post-maturité.

Combien de temps une grossesse peut-elle être prolongée sans risque de développer des pathologies chez un enfant?

Si après 40 semaines l'accouchement ne se produit pas, l'état pathologique est diagnostiqué en tenant compte non pas des dates calendaires, mais de l'état du placenta et du fœtus.

La vraie post-maturité (biologique) est déterminée lorsque l'âge gestationnel dépasse 42 semaines. Dans la période allant de la 40e à la 42e semaine, nous parlons de la «tendance à être en retard». L'accouchement qui a eu lieu pendant cette période est considéré comme urgent, parfois le terme 40+ est utilisé. Dans ce cas, ce n'est pas le moment qui importe, mais l'état du placenta et du fœtus. Parfois, le «vieillissement» du placenta est noté à une date antérieure (27-32 semaines). Dans ces cas, nous parlons d'insuffisance placentaire..

La date d'échéance prévue est généralement calculée à partir du jour où la dernière période a commencé. Un point de référence supplémentaire est la date du premier mouvement fœtal. Il ne sera pas superflu de prendre en compte la durée du cycle menstruel. Si le cycle dure plus de 28 jours, la probabilité d'accouchement après la 40e semaine augmente.

Chez les femmes dont le cycle menstruel est inférieur à 28 jours, un travail urgent peut survenir entre 36 et 38 semaines. Vous devez également prendre en compte le fait qu'avec un cycle menstruel irrégulier, des erreurs de calcul peuvent survenir..

Causes de l'état pathologique

La fréquence d'accouchement après 40-42 semaines est d'environ 8% des cas, augmentant le taux de maladie néonatale à 29%. De nombreux facteurs mènent à une naissance tardive. La principale raison de ce phénomène est le déséquilibre hormonal, qui provoque une inhibition de l'activité des hormones responsables du travail..

Il existe un certain nombre d'autres facteurs qui affectent négativement le déroulement de la gestation:

  • troubles du fonctionnement des organes génitaux (ménarche tardive, cycle menstruel irrégulier, infantilisme sexuel);
  • maladies infectieuses transférées;
  • la présence de tumeurs dans l'utérus (myome, fibromes);
  • maladies du système endocrinien (pathologie thyroïdienne, diabète sucré, obésité);
  • processus inflammatoires dans les organes génitaux;
  • dysfonctionnement des ovaires;
  • toxicose tardive;
  • précédemment transféré de nombreux avortements;
  • première grossesse après 35 ans;
  • présentation du grand fœtus ou du siège;
  • facteur héréditaire.

La raison de la grossesse post-terme peut résider dans la pathologie du développement fœtal. Ainsi, après la 40e semaine, un nouveau-né est souvent diagnostiqué avec des maladies du système nerveux central (hydrocéphalie, microcéphalie), des maladies génétiques (syndrome de Down), des pathologies du travail des reins et des glandes surrénales.

Un des facteurs de provocation est une faible activité physique. Tout d'abord, cela s'applique aux femmes enceintes qui ont passé beaucoup de temps à observer le repos au lit en raison de la menace d'une fausse couche. Les raisons psychologiques ne sont pas exclues. Chez les femmes au système mental instable, sujettes aux attaques de panique et à la dépression, caractérisées par une méfiance et une anxiété accrues, l'activité de travail peut être inconsciemment bloquée en raison d'une peur accrue du processus de naissance..

Symptômes à long terme

Pour le fœtus dans l'utérus, la nature offre des conditions idéales de développement et de protection. Mais après l'expiration de la période prescrite, la quantité de liquide amniotique diminue, ce qui empêche son développement ultérieur.

La grossesse post-terme se manifeste par les symptômes suivants:

  • diminution du volume de l'abdomen de 5 à 10 cm;
  • diminution du poids corporel de 1 kg ou plus;
  • diminution de l'élasticité de la peau de l'abdomen;
  • hypertonicité de l'utérus, augmentation de sa densité, augmentation de la hauteur du plancher pelvien;
  • la présence d'un manque d'oxygène chez le fœtus - rythme cardiaque lent ou rapide, diminution du nombre de mouvements quotidiens, augmentation de la densité des os du crâne, fontanelles étroites;
  • immaturité du col de l'utérus;
  • amincissement (vieillissement) du placenta - modifications tissulaires, sclérose vasculaire, déformation des villosités choriales;
  • écoulement de lait des mamelons.

La présence des signes énumérés permet de diagnostiquer une grossesse post-terme et de considérer l'état de la femme enceinte comme pathologique et potentiellement dangereux. Habituellement, ces symptômes sont observés lorsque le travail est retardé de plus de 10 jours..

Pourquoi le retard est-il dangereux?

L'une des principales causes de complications est le manque d'eau. Cela provoque une faiblesse du travail. Pendant l'accouchement, un écoulement prématuré d'eau, un décollement placentaire, des saignements d'intensité variable peuvent survenir.

Conséquences pour l'enfant

Le vieillissement du placenta conduit au fait que le fœtus ne reçoit pas suffisamment de nutriments nécessaires à son développement. Cette situation entraînera inévitablement une hypoxie. Lors de l'accouchement, le risque d'asphyxie (suffocation) et de blessures diverses (épanchement intracrânien, fracture d'un membre) augmente. Un apport en oxygène insuffisant endommage le système bronchopulmonaire et provoque des troubles neurologiques.

Les enfants nés après une grossesse post-terme souffrent souvent d'une excitabilité accrue, dorment mal, pleurent continuellement, régurgitent abondamment et prennent du poids mal. À l'avenir, ils présentent souvent un retard du développement physique, de la parole et du mental, l'apparition de maladies telles que l'épilepsie, le trouble déficitaire de l'attention et l'hyperactivité.

  • Aspiration de méconium

Lésions pulmonaires graves dues à l'ingestion de masses de méconium. Un nouveau-né a des difficultés à respirer, une respiration sifflante, une déformation de la poitrine et un comportement agité. Un traitement urgent est nécessaire, qui consiste à aspirer le contenu de la bouche de l'enfant et du nasopharynx à l'aide d'un appareil spécial. Il existe un risque accru de développer de l'asthme à l'avenir..

  • Jaunisse sévère

Contenu excessif de bilirubine dans le sang, manifesté de manière externe par une coloration ictérique de la peau, de la sclérotique et des muqueuses. La jaunisse est typique pour la plupart des nouveau-nés, mais normalement, cette condition disparaît après 5-7 jours et ne nécessite pas de traitement. Chez les nourrissons en post-terme, la jaunisse physiologique peut se transformer en état pathologique. Ils ont besoin de la surveillance constante d'un pédiatre local et d'un neurologue pédiatrique.

  • Traumatisme à la naissance

Lors de l'accouchement après la 40e semaine, il existe une forte probabilité de lésions des tissus mous, des os et des articulations, des organes internes et du système nerveux central de l'enfant. Les blessures les plus graves sont les lésions cérébrales. En conséquence, les réflexes de déglutition et de succion sont supprimés, la thermorégulation du corps est perturbée, des vomissements fréquents, des convulsions, des tremblements des membres sont notés. Une excitation accrue, des pleurs constants sont caractéristiques. À l'avenir, le développement de conditions névrotiques, en retard dans le développement intellectuel, les convulsions, l'autisme sont possibles..

Un danger particulier pour la santé de la mère et du fœtus est une grossesse post-terme avec une cicatrice sur l'utérus (conséquence d'une césarienne ou d'une chirurgie antérieure). Dans ce cas, des conséquences dangereuses telles que: écoulement intempestif de liquide amniotique, faiblesse du travail, menace de rupture utérine, saignement post-partum, asphyxie fœtale.

Plus la grossesse post-terme est longue, plus le risque de décès du nouveau-né est élevé. En cas de prolongation sévère (accouchement après la 44e semaine), le taux de mortalité atteint 7%.

À quoi ressemble un bébé post-terme?

Pour les bébés nés à la suite d'une naissance tardive, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • peau ridée, couche de graisse sous-cutanée insuffisante;
  • la présence de cheveux longs et d'ongles dépassant du bord des phalanges;
  • augmentation de la densité osseuse, fontanelles fermées;
  • grande longueur (plus de 55-56 cm), grandes tailles de tête.

L'aspect peut varier en fonction du degré de maturité. Il existe trois degrés de surmaturité du nouveau-né:

  • 1 degré (naissance à 41 semaines), l'état du bébé est généralement satisfaisant, il y a une fréquence cardiaque rapide, une peau sèche, une activité accrue. La longueur dépasse la norme moyenne de 1-2 cm.
  • 2 degré (naissance à 42-43 semaines). Habituellement, il y a des perturbations dans l'activité des systèmes respiratoire et nerveux, qui se manifestent extérieurement par des mouvements respiratoires lourds, se transformant en convulsions. L'enfant a clairement exprimé tous les signes de surmaturité, la longueur dépasse les indicateurs normaux de 2-3 cm.
  • 3 degré de prolongation (diagnostiqué lors de l'accouchement dans la période suivant la 44e semaine). Le nouveau-né a tous les signes d'être trop mûr. Dans ce cas, la probabilité de sa mort est élevée..

Diagnostique

Dans de nombreux cas, une détermination précise de son terme est suffisante pour confirmer une grossesse post-terme. En plus des données sur la dernière menstruation, la durée du cycle menstruel, ils font attention à la taille de l'utérus, aux données de la recherche hormonale et à l'échographie.

Le diagnostic de la prolongation est important non pas tant pour vérifier le fait de sa présence, mais pour déterminer l'état du fœtus et du placenta. Pour cela, un examen obstétrical et intravaginal est effectué. Mesurer le volume de l'abdomen, suivre la dynamique de la prise de poids, analyser l'activité du fœtus. Ceci est important, car avec les oligohydramnios, la mobilité de l'enfant diminue. Lors de l'examen vaginal, le degré de maturité et de préparation à l'accouchement du col de l'utérus est déterminé, le degré de densité des os du crâne de l'enfant.

En médecine moderne, les méthodes suivantes de diagnostic instrumental sont utilisées:

  1. Étude Doppler du flux sanguin dans les vaisseaux de l'utérus et du placenta - fournit des données sur l'intensité de la circulation sanguine, sa diminution indique des violations du fonctionnement du placenta.
  2. La cardiotocographie est une méthode qui vous permet de suivre la dynamique des contractions utérines et de l'activité cardiaque fœtale.
  3. Amniocentèse - le liquide amniotique obtenu à l'aide de cette méthode permet de l'analyser pour la présence de substances nocives (méconium, protéines) qui nuisent au développement du fœtus. La couleur verdâtre des eaux indique un mélange de méconium et confirme la présence d'une hypoxie fœtale.

La gestion de la main-d'œuvre

Et si le bébé n'est pas pressé de naître? Une femme ayant déjà eu des grossesses post-terme est placée dans un groupe à risque et hospitalisée dans une maternité pour une période de 40 à 41 semaines.

Dans certains cas, une césarienne est indiquée:

  • Col de l'utérus «non préparé»;
  • présentation du siège du fœtus:
  • accouchement précédent, se terminant par la mort de l'enfant, la naissance d'un bébé mort;
  • bassin étroit d'une femme en travail;
  • grossesse après 30 ans, survenue après un traitement à long terme pour l'infertilité ou à la suite d'une FIV;
  • insuffisance placentaire;
  • la présence de cicatrices sur l'utérus;
  • enchevêtrement du cordon ombilical.

La césarienne est également indiquée pour un gros fœtus, ce qui est souvent le cas avec une grossesse post-terme. L'accouchement naturel est lourd de ruptures pour la mère et de traumatismes à la naissance pour le nouveau-né.

En l'absence d'indications pour une césarienne et en présence de signes de surmaturité fœtale, on a recours à un accouchement artificiel. Un certain nombre de mesures sont préalablement prescrites pour améliorer le flux sanguin utéro-placentaire, la préparation du col de l'utérus pour l'accouchement, la dilatation du canal cervical, la stimulation de l'activité contractile utérine.

Des médicaments sont prescrits pour améliorer la circulation sanguine dans l'utérus et le placenta, stimulant ainsi le début du travail. Cet effet est possédé par les médicaments Actovegin, Cavinton, Piracetam. Des procédures physiothérapeutiques sont présentées: massage de l'utérus, acupuncture.

Une condition préalable est la préparation à l'accouchement du col de l'utérus. Pour son adoucissement et sa révélation, des prostaglandines sont prescrites. Ils se présentent sous forme de gels ou de comprimés vaginaux. De plus, vous devez prendre des médicaments qui stimulent la production naturelle de prostaglandines (Retinol, Essentiale-Forte).

Utilisation de la mifépristone

Ce médicament est principalement utilisé pour la contraception d'urgence et l'avortement précoce (jusqu'à 6 semaines). Pénétrant dans le corps, il bloque l'action de la progestérone. La forme de libération du médicament est des comprimés. Ce remède est également utilisé pour stimuler le travail pendant la grossesse à terme, à partir de la 38e semaine.

En réduisant la concentration de progestérone et en déclenchant l'activité contractile de l'utérus, la mifépristone stimule le travail. La prise du médicament n'est autorisée que dans un établissement médical spécialisé. Tout d'abord, la femme enceinte prend la première dose (200 mg). Si le travail ne survient pas dans les 24 heures, le patient reçoit un autre comprimé (200 mg).

La mifépristone est applicable en cas de grossesse post-terme pour stimuler le travail uniquement en l'absence de contre-indications à l'accouchement naturel. La décision d'utiliser le médicament est prise par plusieurs spécialistes après un examen préalable approfondi de la femme enceinte.

Pendant l'accouchement, il est nécessaire de surveiller l'activité cardiaque du fœtus et de prendre des mesures préventives visant à supprimer le risque de développer une hypoxie fœtale intra-utérine.

La prévention

Il n'y a pas de mesures spécifiques pour la prévention de la grossesse post-terme, d'autant plus qu'une femme ne peut pas toujours prédire ce problème à l'avance. Mais si une situation similaire était observée chez les parents les plus proches (mères, tantes, grands-mères), ou la femme enceinte elle-même avait déjà eu des cas de naissance tardive, des mesures préventives doivent être suivies attentivement afin de prévenir les pathologies chez l'enfant..

Ceux-ci inclus:

  • détection et traitement en temps opportun des troubles endocriniens et des maladies inflammatoires des organes pelviens;
  • attitude responsable à l'égard de la planification de la grossesse, exclusion de l'avortement;
  • la naissance du premier enfant de moins de 35 ans;
  • inscription à la clinique prénatale aux premiers stades (au plus tard 12 semaines);
  • exclusion des mauvaises habitudes;
  • une alimentation équilibrée à part entière, riche en légumes, fruits, produits laitiers fermentés, à l'exclusion des aliments gras et épicés de la carte, ainsi que de la restauration rapide;
  • une surveillance attentive de l'évolution du cycle menstruel afin de déterminer avec précision la durée de la grossesse et la date prévue de l'accouchement;
  • visites régulières chez le médecin, mise en œuvre de toutes ses recommandations et rendez-vous.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Mieux vaut laver le bain avant de baigner le bébé, les remèdes populaires et les produits chimiques ménagers, qu'il est impossible de nettoyer

Accouchement

Jusqu'à ce que la plaie ombilicale guérisse, le nouveau-né est baigné dans un bain spécial, qui est maintenu presque stérile, mais avec le temps, le bébé devient à l'étroit.

Œufs de caille pendant la grossesse

Nouveau née


Les œufs de caille ne sont pas encore aussi courants que les œufs de poule, mais ils sont depuis longtemps populaires parmi les partisans d'une bonne nutrition..Ils peuvent être achetés dans les magasins réguliers et dans les fermes..

Antipyrétiques pendant l'allaitement: comment faire baisser la température sans nuire au bébé

Nouveau née

Qu'est-ce qui peut causer de la fièvre et de la fièvreUn état fébrile avec une augmentation de la température corporelle à des valeurs élevées est caractéristique d'un certain nombre de maladies, notamment:

Développement intra-utérin du bébé le jour de la conception

Infertilité

Les couples qui planifient une grossesse ont besoin de savoir comment le fœtus se forme dans les premiers jours de sa vie, afin, par exemple, de planifier le sexe de l'enfant ou de comprendre la nécessité de se préparer à la gestation.