Principal / Nouveau née

Hypertonicité musculaire chez les enfants de moins d'un an: symptômes, conséquences et traitement, massage pour l'hypertonicité

L'hypertonicité est une violation du tonus musculaire du corps, qui se traduit par une surcharge musculaire. Presque tous les bébés naissent avec une hypertonicité musculaire sévère. En effet, pendant le temps passé à l'intérieur de l'utérus, le bébé est constamment dans la position de l'embryon. Les membres et le menton dans cette position sont étroitement pressés contre le corps et les muscles du fœtus sont constamment tendus.

  1. Les symptômes de l'hypertension
  2. Conséquences et danger
  3. Hypertonicité des jambes
  4. Hypertonicité des mains
  5. Traitement
  6. Massage
  7. Vidéo: comment masser avec l'hypertension
  8. Thermes

hypertonicité chez les enfants de moins d'un an

Jusqu'à environ six mois, le système nerveux du bébé «apprend» à travailler dans des conditions différentes des conditions intra-utérines. Le bébé se développe progressivement et commence lentement à contrôler les mouvements de ses muscles et de son squelette. Chez un enfant d'un mois, l'hypertonicité est très prononcée. Cela se reflète dans les cames serrées et les jambes pliées, en inclinant la tête en arrière. Le tonus des muscles extenseurs chez un bébé d'un mois est plus élevé que la flexion.

Avec l'hypertonicité physiologique, les jambes de l'enfant ne s'écartent que de 45 degrés chacune. Lors du déplacement des jambes, une résistance prononcée au mouvement se fait sentir. À trois mois, l'hypertonicité musculaire chez un enfant sans pathologies disparaît pratiquement. Si, après que l'enfant a atteint six mois, la tension musculaire persiste, un besoin urgent de consulter un médecin.

Les symptômes de l'hypertension

Vidéo:

Des complications pendant la grossesse, un traumatisme à la naissance, un conflit Rh, une incompatibilité du sang des parents, un lieu de résidence avec une mauvaise situation environnementale et de nombreux autres facteurs entraîneront une hypertension. Il convient de porter une attention particulière aux symptômes de l'hypertension, car cela peut être l'expression d'une maladie neurologique grave.

Signes d'hypertonicité sévère:

  1. Sommeil agité et court.
  2. En position couchée, la tête est rejetée en arrière et les bras et les jambes sont repliés..
  3. Lorsque vous essayez d'écarter les jambes ou les bras du bébé, une forte résistance se fait sentir. L'enfant pleure en même temps. La dilution secondaire augmente la résistance musculaire.
  4. Verticalement sur une surface dure, l'enfant essaie de se tenir à l'avant du pied, c'est-à-dire sur la pointe des pieds (Information: si l'enfant marche sur la pointe des pieds).
  5. En pleurant, l'enfant jette sa tête en arrière, se penche et en même temps ses muscles du menton tremblent (Voir article sur les tremblements du menton).
  6. Régurgitations fréquentes.
  7. Réaction douloureuse à divers stimuli: lumière, son.
  8. Dès la naissance, le bébé «tient» sa tête en raison de la tension constante des muscles du cou.

Il est important de déterminer le plus tôt possible que l'enfant souffre d'hypertonicité. Trouver au moins l'un des symptômes ci-dessus chez un bébé est une bonne raison de contacter un neurologue pédiatrique. Le diagnostic d'hypertonicité sera posé si le tonus de flexion est plus élevé qu'il ne devrait l'être à un âge donné.

L'hypertonicité musculaire est déterminée par plusieurs tests réflexes:

  • Assis sur les mains: il est impossible de retirer les mains du bébé de la poitrine.
  • Étape réflexe. En position verticale, l'enfant semble essayer de faire un pas. Persiste après deux mois.
  • Réflexe de soutien: en position debout, l'enfant s'appuie sur les orteils.
  • Conservation après trois mois de réflexes asymétriques et symétriques. Lorsque la tête est inclinée vers la poitrine en position couchée sur le dos, les bras et les jambes de l'enfant sont pliés. Lorsque vous tournez la tête vers la gauche dans la même position, le bras gauche est étendu vers l'avant, la jambe gauche est étendue et la droite est pliée. Lorsqu'il est incliné vers la droite, tout est répété dans une image miroir.
  • Conservation après trois mois du réflexe tonique: couché sur le dos, l'enfant redresse les membres, et les plie sur le ventre.

Si à un certain âge, ces réflexes ne s'affaiblissent pas et ne disparaissent pas à l'avenir, alors l'enfant présente une hypertonicité musculaire prononcée. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin.

Conséquences et danger

Pourquoi l'hypertonicité est-elle si dangereuse si son apparition est due à la position même du fœtus? L'hypertonie physiologique disparaît sans laisser de trace après trois mois. L'hypertonie pathologique est causée par des lésions des tissus cérébraux responsables de l'état des muscles. De telles violations se produisent avec une pression intracrânienne accrue, une encéphalopathie périnatale, une excitabilité accrue et d'autres pathologies.

Si, après trois mois, l'hypertonicité chez les enfants persiste, les conséquences, si elles ne sont pas traitées, sont déplorables. Le manque de régulation du tonus musculaire affectera le développement ultérieur de l'enfant:

  • Coordination altérée des mouvements;
  • Formation d'une démarche irrégulière;
  • Mauvaise formation de la posture;
  • Retard de développement, en particulier la motricité;
  • Troubles de la parole.

Hypertonicité des jambes

C'est particulièrement dangereux si l'enfant a une hypertonicité sévère des jambes. Il affecte la vitesse de développement de l'activité motrice. Les bébés avec ce diagnostic commencent plus tard à ramper et à marcher. Pour les bébés présentant une hypertonicité des jambes, l'utilisation de marcheurs et de sauteurs est particulièrement contre-indiquée. Ces dispositifs augmentent l'état de tension dans les muscles des jambes et de la colonne vertébrale en raison de la répartition inégale de la gravité. La charge augmente spécifiquement sur les muscles du bassin et de la colonne vertébrale.

Hypertonicité des mains

L'hypertonicité des mains se traduit par une résistance musculaire lorsque les bras sont retirés de la poitrine, les poings fortement serrés. Cette condition est le plus souvent observée avec une hypertonie physiologique. Cependant, le maintien prolongé de la tension musculaire devrait concerner les parents de l'enfant..

Voir la vidéo:

Traitement

Le traitement correct et opportun de l'hypertonicité est effectué exclusivement par un médecin spécialiste - un neurologue pédiatrique. Toutes les procédures sont prescrites uniquement par le médecin traitant. Plus le traitement est commencé tôt, meilleurs et plus rapidement les résultats positifs apparaîtront..

Il existe plusieurs techniques et directions en médecine qui permettent de soulager l'hypertonicité:

  1. Massage relaxant.
  2. Physiothérapie.
  3. Électrophorèse.
  4. Applications de paraffine (thermothérapie).
  5. Nager.
  6. Traitement médical.

Comme vous pouvez le voir dans la liste, pour éliminer l'hypertonicité, les médicaments sont utilisés en dernier. Ce sont des médicaments qui détendent les muscles, réduisent le tonus musculaire et des diurétiques pour réduire le niveau de liquide cérébral. En plus du massage, du dibazol et des vitamines B peuvent être prescrits.

Massage

Le massage pour l'hypertonicité peut être effectué indépendamment à la maison à partir de l'âge de deux semaines. Naturellement, vous devez d'abord consulter un spécialiste du massage pour bébé et obtenir de lui des instructions et des recommandations pour le massage. Au total, dix séances sont effectuées, qu'il est préférable de répéter six mois plus tard..

Le massage consiste en trois types de méthodes d'influence: caresser, frotter et balancer:

  1. Avec le dos de votre main, caressez la surface des bras, des jambes et du dos. Vous pouvez alterner des caresses superficielles avec vos doigts avec des caresses enveloppantes avec l'ensemble du pinceau.
  2. Frottement circulaire de la peau. Le bébé est placé sur le ventre et les doigts sont frottés en mouvements circulaires de bas en haut. Ensuite, la même chose est faite avec les membres, en retournant l'enfant sur le dos..
  3. Prenez le bébé par la main et secouez-le légèrement. Dans ce cas, vous devez absolument tenir votre main dans la zone de l'avant-bras. Effectuer la procédure avec les bras et les jambes.
  4. Prenez le bébé par les poignées au-dessus du poignet et secouez les bras en rythme dans différentes directions.
  5. Saisissez les jambes de l'enfant par les tibias et secouez.
  6. Terminez le massage en caressant doucement les bras et les jambes.

Avec l'hypertonicité, le pétrissage profond des muscles, les techniques de tapotement et de hachage ne peuvent pas être utilisés. Tous les mouvements doivent être fluides et relaxants, mais rythmés..

Vidéo: comment masser avec l'hypertension

Thermes

Un excellent remède pour soulager l'hypertonicité est les bains aux herbes. L'eau elle-même a une propriété relaxante et, en combinaison avec des herbes, elle devient un excellent remède contre l'hypertonicité. Des bains chauds à la racine de valériane, à la feuille d'airelle, à l'agripaume et à la sauge sont effectués à tour de rôle pendant quatre jours. Une pause est prise pendant un jour, les procédures sont répétées à nouveau et ainsi de suite pendant 10 jours. Les bains de conifères ont également un excellent effet relaxant..

Voulez-vous être le premier à lire nos documents? Abonnez-vous à notre chaîne de télégrammes, page Facebook ou groupe VKontakte.

Nous sommes chez Yandex.Zen - rejoignez-nous!

tout sur le ton du bébé

Souvent, lors du rendez-vous avec un pédiatre, les parents posent une question sur le tonus musculaire, de quel type d'affection il s'agit et s'il est dangereux. En fait, le tonus musculaire est toujours présent chez une personne, maintenant une position corporelle donnée et aidant à effectuer des mouvements. Cependant, le tonus musculaire du bébé et de l'adulte doit être physiologique, c'est-à-dire correct.

D'où vient le ton et pourquoi?

Les tout premiers mouvements de l'enfant, même dans l'utérus, se produisent en raison de la sensation musculo-articulaire et de la contraction musculaire, avec l'aide d'eux, l'enfant peut sentir sa position dans l'espace. Après la naissance, le tonus musculaire et les mouvements permettent au bébé de se développer à la fois physiquement et mentalement. Le bébé apprend à faire ses premiers mouvements - à tenir sa tête, à tirer ses mains vers les jouets, à se retourner d'un côté à l'autre et de l'estomac au dos, puis s'asseoir, ramper, se lever et marcher. Un tonus musculaire adéquat est nécessaire pour la mise en œuvre rapide de ces compétences. Ce concept est compris comme la tension minimale des muscles squelettiques, maintenue par le corps dans un état de repos complet. Le fait est que même si l'enfant est complètement détendu, ses muscles doivent toujours être dans un certain état de tension - en bonne forme, grâce à cela, la posture est obtenue, le maintien de la santé et l'exercice de mouvements. Tous les muscles ne sont pas également tendus, il y a des groupes détendus, il y en a des tendus, selon la tâche effectuée et la charge.

Pour les enfants, il existe une certaine dépendance du tonus musculaire à l'âge (plus le bébé est petit, plus le tonus est prononcé), qui détermine les traits caractéristiques des nouveau-nés et des bébés dans les premiers mois de la vie..

Les particularités du ton sont dues au fait que le bébé passe les 9 premiers mois de sa vie dans l'utérus à l'étroit, où ses membres et tout le corps sont situés de manière aussi compacte que possible, et le bébé n'a pratiquement aucune possibilité de bouger activement le corps au moment de la naissance. Tous ses muscles sont en état de tension. Par conséquent, la plupart des groupes musculaires du nouveau-né au moment de la naissance sont dans un état d'hypertonicité physiologique. De plus, il existe une particularité de la distribution du tonus par groupes musculaires - dans les fléchisseurs, elle est plus élevée que dans les extenseurs, donc les bras et les jambes de l'enfant sont ramenés au corps, mais la tête est généralement légèrement rejetée en arrière. De plus, le tonus des muscles adducteurs des cuisses prédomine. Par conséquent, lors de la reproduction des jambes du bébé, une résistance musculaire peut être ressentie et la reproduction des jambes est normalement possible à environ un angle de 45 degrés de chaque jambe, ce qui forme généralement un angle droit entre les cuisses..

L'hypertonicité musculaire persiste symétriquement jusqu'à environ 3-4 mois, puis elle diminue progressivement - d'abord, le tonus du groupe des muscles fléchisseurs diminue, jusqu'à environ 5-6 mois. Et puis le tonus de tous les groupes musculaires diminue uniformément. De un an et demi à deux ans, le tonus musculaire de l'enfant devrait être à peu près le même que celui d'un adulte.

Les premières caractéristiques du tonus musculaire peuvent être notées en évaluant visuellement la posture du bébé au repos, par exemple lorsqu'il dort) et le degré de travail des groupes musculaires individuels pendant le mouvement. Le médecin demandera certainement comment le bébé est né, car le mode d'accouchement (naturel ou KS) et la présentation du bébé (comment il était situé dans l'utérus) affectent grandement sa posture dans les premiers mois après la naissance. S'il est né lors d'une présentation faciale, sa tête peut être rejetée en arrière, en raison du tonus des muscles cervicaux. S'il est né dans une présentation par le siège, ses jambes seront pliées. Chez la plupart des bébés, en raison du tonus physiologique, il existe une posture caractéristique de l'embryon, qui est bien définie au repos ou pendant le sommeil. Les bras des miettes sont pliés au niveau de toutes les articulations et amenés à la poitrine, les paumes sont serrées en poings et le pouce est recouvert du reste, les jambes sont ramenées au ventre, pliées au niveau des articulations, les hanches sont légèrement écartées et les pieds sont relevés. En raison de l'hypertonicité, les volumes de mouvements produits par le bébé sont limités - il peut assez activement bouger ses jambes, plier ou se redresser, les pousser de la main d'un adulte ou les croiser. Mais l'amplitude de mouvement des poignées est moindre - elles se déplacent principalement au niveau de la poitrine, se pliant au niveau des coudes et des poignets, ouvrant rarement le poing. En raison de l'hypertonicité des muscles du cou, la tête est légèrement rejetée en arrière.

Le tonus musculaire dépend en grande partie de la condition physique de l'enfant, de sa constitution et des caractéristiques du système nerveux. Lorsque vous pleurez, vous inquiétez ou criez, le ton augmente naturellement. De plus, dans les miettes excitables, il différera également des pairs plus calmes en effectuant une plus grande gamme de mouvements..

Et sinon la norme?

Idéalement, un neurologue devrait examiner le bébé à la maternité afin d'identifier les premiers écarts dans le temps. Cependant, la présence d'une hypertonicité physiologique complique parfois le diagnostic précoce de nombreuses maladies nerveuses. L'hypertonicité physiologique doit être envisagée jusqu'à 4-6 mois, si le tonus persiste plus longtemps, c'est une raison pour contacter des spécialistes - un pédiatre ou un neurologue.

Mais comment déterminer le ton? Pour ce faire, le médecin examine l'enfant et vérifie ses réflexes, car le tonus musculaire caractérise non seulement le travail du système nerveux, mais également le développement général de l'enfant, à la fois physique et mental. Cependant, certaines violations graves, sans entrer dans les subtilités, peuvent être identifiées à temps par les parents..

Aujourd'hui, il n'y a pas autant de mères et de bébés en bonne santé. Les atteintes au tonus chez le bébé sont influencées par le déroulement de la grossesse, l'insuffisance placentaire, le stress et les médicaments, le déroulement de l'accouchement, les bénéfices et la stimulation du travail, la césarienne et la période post-partum. De plus, le système nerveux et ses différents services sont activement formés après la naissance, le bébé doit donc être attentivement observé, en notant le moment de la formation de ses compétences de base.

Si les violations du tonus musculaire ne sont pas reconnues à temps, l'enfant commencera à prendre du retard en termes de développement physique, et donc naturellement mental, car ses capacités motrices sont étroitement liées au développement du cortex..

Je propose un petit algorithme de diagnostic, sur la base duquel les parents peuvent constater des violations à temps et consulter un médecin. Classiquement, la première année, il y a cinq intervalles d'âge pendant lesquels le bébé doit maîtriser certaines compétences; en cas d'écart par rapport aux valeurs données, il ne sera pas superflu de consulter un neurologue.

Période 0-1, étudiée de la naissance à un mois, lorsque l'enfant est sur le dos, il doit avoir une «position fœtale» avec les bras pressés contre la poitrine, les mains pliées, les mains serrées en un poing et les pouces cachés à l'intérieur du poing. Les jambes sont écartées et pliées au niveau des genoux, les moitiés gauche et droite du corps sont symétriques, la tête est positionnée uniformément, sans dévier sur les côtés.

Si vous mettez le bébé sur le ventre, il tournera la tête sur le côté, plaçant les bras sous la poitrine et pliant les jambes en imitant les mouvements de ramper. À la fin du mois, le bébé essaie de soulever et de tenir la tête pendant quelques secondes, en la plaçant parallèlement à la colonne vertébrale.

Période 1-3, recherchée d'un mois à trois mois. En décubitus dorsal, la flexion des bras est moins prononcée que dans la première période, mais persiste toujours. L'enfant peut les pousser vers l'avant et les prendre sur les côtés, il peut porter les poignées à ses yeux ou à sa bouche. plus près de trois mois, il essaie d'attraper le jouet et, en le mettant dans sa main, il le tient fermement. L'enfant essaie de soulever et de tenir la tête. En le transformant en source sonore ou lumineuse. Lorsqu'il étire les bras, il essaie de se hisser jusqu'aux bras d'un adulte, tient sa tête, surtout avec confiance à la fin du troisième mois. La flexion des jambes est observée parallèlement à la traction.

Lorsque l'enfant est placé sur le ventre, le bébé lève la tête, la maintient longtemps dans cette position, tourne activement la tête dans différentes directions. Lors de la levée de la tête, un appui est effectué sur les avant-bras, les bras au niveau des coudes sont légèrement dépliés. Les jambes effectuent des mouvements de rampement, pliant les articulations de la hanche et du genou.

Période 3-6 mois. Couché sur le dos, le bébé ouvre ses paumes, les bras et les jambes sont pliés. L'enfant peut mettre ses mains ensemble, faire «bien», l'amener à sa bouche, sentir la couche, le jouet, les parents, les doigts, attraper délibérément le jouet et l'attraper. Si dans la période initiale, il peut attraper des objets devant la poitrine, alors à la fin de la période et sur le côté de lui-même ou devant le visage. L'enfant regroupe les membres, faisant les premières tentatives de s'asseoir. Lorsqu'il s'étire par les mains au cinquième mois, le bébé garde la tête et le corps dans un même plan, les jambes sont légèrement pliées. À six mois, le menton est ramené à la poitrine et les jambes sont pliées et pressées contre l'estomac.

Lorsqu'il est couché sur le ventre, l'enfant tient sa tête avec confiance, la plaçant exactement le long de la colonne vertébrale, un soutien confiant sur les avant-bras et les paumes sont ouvertes. À six mois, le bébé repose sur ses paumes, se levant sur les bras tendus, et ses jambes sont redressées, le dos est égal. Vers l'âge de quatre mois, l'enfant tente de se retourner de l'arrière sur les côtés et, à la fin de la scène, se retourne librement de l'abdomen au dos et au dos..

Période 6-9 mois. Sur le dos, l'enfant bouge activement, je me posture, me retournant sur le ventre ou le dos sur le dos, m'asseyant indépendamment, et en étant assis apprend à maintenir l'équilibre, en soutenant le corps avec ses bras. En tirant par les mains, le bébé regroupe les membres et, au bout de 8 à 9 mois, se tient debout sur ses jambes. Il rampe sur le ventre sur le ventre, se levant à quatre pattes ou sur le côté. Déplace le centre de gravité d'une main à l'autre, se soulevant pour un jouet, à la fin de la période se tient au support.

La période est de 9 à 12 mois. Au début de la période, il rampe bien à quatre pattes, se lève et marche sur le support, peut s'accroupir et se tenir au support derrière les jouets, puis apprend à se tenir debout sans appui. À la fin de la période, l'enfant marche de manière autonome, forme une pince à épiler avec 2 doigts. Montre des jouets, les prend.

Il existe plusieurs types de troubles - hypertonicité, tension musculaire excessive, hypotension, tension musculaire insuffisante et dystonie, tension dispersée de divers groupes musculaires.

L'hypertonie survient à la suite de diverses lésions du cerveau et du système nerveux - hémorragies, traumatisme à la naissance, hypoxie pendant l'accouchement, méningite. De plus, l'hypertonicité survient chez les enfants trop excitables..

Habituellement, il y a une raideur et une oppression du bébé, une tension corporelle excessive, dans un rêve, l'enfant ne se détend pas, les membres sont pliés, les bras sont pressés contre la poitrine, les jambes sont tirées vers le ventre, les poings sont bien serrés, formant parfois un «zéro». Dès la naissance, une rétention de la tête est notée en raison de l'hypertonicité des muscles du cou. Les parents notent l'anxiété accrue de l'enfant, un mauvais sommeil, des cris fréquents, des coliques. Chez ces bébés, sur tout stimulus insignifiant ou au repos, un tremblement (tremblement du menton) se produit, ils ont souvent des régurgitations abondantes. Dans l'étude des réflexes, une dilution répétée des jambes ou des bras augmente le tonus musculaire, ce qui permet immédiatement de distinguer la physiologie de l'hypertonie pathologique. Lorsque le réflexe d'appui est appelé, il est placé sur la pointe des pieds et les doigts sont serrés. En étirant les bras, l'enfant ne plie pas du tout les bras, se levant complètement avec tout le corps. L'hypertonicité peut également se manifester par la formation d'un torticolis, en particulier en réponse à une lésion à la naissance de la colonne cervicale - lorsqu'il y avait une allocation à l'accouchement ou KJ.

L'hypertonicité réduit le taux de développement de l'enfant, ces enfants acquièrent plus tard les compétences requises par l'âge - ramper, s'asseoir, marcher.

L'hypotension ou la diminution du tonus musculaire est le phénomène inverse, se produit moins souvent chez les bébés, plus souvent chez les bébés prématurés ou avec des pathologies cérébrales, avec des maladies endocriniennes, des infections. L'hypotension musculaire diffuse peut être le signe d'une infection intra-utérine, d'un traumatisme grave à la naissance, d'hématomes intracrâniens, etc. Dans les cas graves, en raison d'une faiblesse musculaire, la déglutition, la succion et même la respiration sont altérées. En cas d'hypotension dans des groupes musculaires ou des membres spécifiques, suspectez des lésions nerveuses.

Un bébé avec un hyponus est généralement calme et calme, ne cause pas de problèmes aux parents. Ternes ou endormis la plupart du temps. Il pleure peu, bouge un peu, suce mal et prend du poids. L'enfant ne tient pas sa tête pendant très longtemps, ses jambes et ses bras sont étirés le long du corps en position couchée, le ventre est étalé - «grenouille». L'angle de la hanche atteint 180 degrés. Lorsqu'il pose l'enfant sur le ventre, il ne plie pas les bras et enfonce son visage contre la surface, semble mou.

Tonus asymétrique - la dystonie est une condition lorsque certains groupes musculaires sont plus toniques et d'autres moins toniques. Dans cette condition, l'enfant se trouve dans des positions non naturelles, les plis cutanés sont inégalement exprimés. L'enfant peut tomber sur le côté, où le ton est plus prononcé, et la tête et le bassin seront déployés dans le sens de la tension musculaire, le corps est cambré.

Pourquoi la dystonie musculaire est-elle dangereuse??

Si les troubles du tonus sont détectés tôt et que le traitement est entièrement effectué, les troubles du ton disparaissent sans laisser de trace. En cas d'hypertonie non traitée, des troubles de la posture, en particulier une scoliose, des troubles de la marche, un torticolis ou un pied bot se forment. Des troubles du développement psychomoteur avec son retard peuvent se former. La conséquence la plus grave est la paralysie cérébrale, une maladie neurologique grave qui apparaît dans les premiers mois de la vie..

Le complexe de traitement est sélectionné par un neurologue. La régulation et la normalisation du tonus musculaire sont obtenues grâce à un traitement complet. Cela inclut la kinésithérapie, c'est-à-dire la thérapie par le mouvement. Cela comprend des massages et divers types de gymnastique, en tant que partie passive des effets, et une partie active, qui comprend la gymnastique médicale et la natation médicale..

En outre, de nombreux enfants sont également recommandés un traitement physiothérapeutique - thérapie thermique, thérapie à l'eau et à la boue, électrophorèse avec divers médicaments, magnétothérapie, ultrasons.

Dans les cas les plus difficiles, la correction médicamenteuse est également liée - médicaments pour corriger l'ICP, dibazol pour soulager les spasmes et la vasodilatation, vitamines B, midocalm. Des bains aux herbes sont recommandés, une visite chez un homéopathe et un ostéopathe peut être recommandée.

La base du traitement de l'hypertonicité est l'élimination de la tension musculaire excessive, dans ce cas, les bains relaxants avec un complexe de massage ont fait leurs preuves. Le massage peut être effectué à la fois à la clinique et à la maison, après avoir enseigné aux parents les techniques de base. Il s'agit généralement de mouvements de caresses sur les bras, les jambes et le dos. Vous pouvez alterner des caresses saisissantes des membres avec des caresses palmaires du dos et du ventre. Un léger frottement peut également être utilisé, se balancer sur les mains ou sur un ballon de gymnastique pour un bon effet relaxant.

Avec l'hypertonie, les mouvements de hachage et d'applaudissements sont inacceptables, ils augmenteront la tension. Les marcheurs, les sauteurs sont interdits, car ils ont une charge excessive sur la colonne vertébrale et la tension musculaire est mal répartie.

En cas d'hypotonie, un massage stimulant est effectué, ce qui active les muscles. C'est dans ce cas que les effets de hachage, de gifles, de roulis avec les jointures sont justifiés - ils tonifient les muscles.

Les exercices sur un ballon de gymnastique et la natation ont un bon effet de normalisation du tonus. Ils normalisent et uniformisent le tonus dans divers groupes musculaires.

En l'absence d'effet des méthodes de traitement de physiothérapie, le médecin peut ajouter des médicaments à la thérapie..

Dans la plupart des cas, les troubles du tonus musculaire peuvent être corrigés assez efficacement et disparaître rapidement et sans laisser de trace. Si vous constatez que votre bébé a des tensions inhabituelles dans certains groupes musculaires ou un retard de développement dans certaines positions, n'hésitez pas - consultez un médecin.

Tonus musculaire chez un enfant: pourquoi cela se produit et comment le traiter?

En entendant un pédiatre ou un neurologue pas très clair diagnostiquer «hypertonicité» ou «hypotension», les parents du bébé sont généralement alarmés. Cependant, vous pouvez aider le bébé: l'essentiel est de ne pas perdre de temps..

Elena Efremova
Pédiatre, Nizhny Novgorod

Toutes les personnes ont un tonus musculaire - c'est la tension musculaire, qui est nécessaire pour soutenir le corps et assurer son mouvement. Un tonus musculaire altéré est la preuve d'un problème dans le corps et le signe de nombreuses maladies, et pas seulement du système nerveux.

Comment savoir si un enfant a du tonus musculaire?

Le tonus musculaire d'un enfant est évalué par des spécialistes - un pédiatre, un neurologue, un orthopédiste. En examinant le bébé, le médecin fait attention au tonus musculaire actif et passif. Il juge le ton actif en observant comment et dans quelle position le bébé est allongé sur la table à langer ou le ventre dans la paume de sa main et quels mouvements il fait en même temps, quelles habiletés motrices il a acquises à son âge. Le médecin vérifie le tonus passif de l'enfant en pliant et dépliant séquentiellement les bras et les jambes du bébé, en les palpant, en évaluant et en comparant la résistance des muscles..

Au cours de la première année de la vie d'un bébé, le pédiatre évalue le ton de l'enfant tous les mois lors d'examens préventifs, le neurologue et l'orthopédiste le font à 1, 3, 6 et 12 mois et en présence de violations - plus souvent. Cependant, en observant les mouvements et le développement de son bébé, maman peut elle-même juger de l'état de son tonus musculaire.

Comment déterminer le tonus musculaire normal?

Avant la naissance, le bébé se trouve dans l'espace limité de l'utérus, ses bras et ses jambes sont pressés de manière compacte contre le corps, la tête est inclinée vers l'avant (c'est ce qu'on appelle la «posture de l'embryon») et le bébé n'a presque pas la capacité de bouger activement. Tous ses muscles sont en état de tension. Par conséquent, la plupart des muscles d'un nouveau-né sont dans un état d'hypertonicité physiologique à la naissance. C'est la norme.

La pose habituelle d'un nouveau-né en bonne santé est allongé sur le dos, les jambes sont pliées au niveau des genoux, légèrement écartées et pressées contre le ventre, les bras sont pliés au niveau des coudes, pressés contre la poitrine, les doigts sont serrés en poings, la tête est légèrement rejetée en arrière, la position des côtés droit et gauche est symétrique.

  • L'enfant peut activement bouger les jambes, les plier et les déplier, les repousser de la main d'un adulte ou les croiser. L'amplitude de mouvement des poignées est moindre: il les déplace essentiellement au niveau de la poitrine, pliant les coudes et les poignets, ouvre rarement les poings du bébé.
  • Si vous prenez le bébé par les poignets et tirez doucement vers vous, en essayant de planter, ses bras se plieront légèrement au niveau des articulations du coude, puis il étirera tout son corps pour eux..
  • En essayant d'écarter les jambes d'un nouveau-né, pliées au niveau des articulations du genou et de la hanche, sur les côtés, l'angle de dilatation ne dépasse pas 90 ° (45 ° de chaque côté), et une résistance à ce mouvement est ressentie en raison de l'augmentation physiologique du tonus de ces muscles. Lorsque vous essayez de les diluer à nouveau, la résistance diminue. Les poings serrés du nouveau-né peuvent également être ouverts.
  • En position sur le ventre, le bébé tournera la tête sur le côté, plaçant les bras sous la poitrine et pliant les jambes, comme s'il faisait des mouvements de ramper. À la fin du mois, le bébé essaie de lever et de tenir sa tête pendant quelques secondes.
  • Si vous tenez le bébé avec votre paume dans l'abdomen, face vers le bas, alors sa tête pend, parfois le nouveau-né essaie de le soulever; les bras et les jambes sont pliés. Si vous prenez le bébé sous les bras verticalement, ses jambes effectuent des mouvements alternés de flexion et d'extension, mais le plus souvent, elles sont pliées. Mettre sur un support, le bébé se redresse et se tient sur les jambes pliées à toutes les articulations, appuyé sur un pied plein. Au bout d'un mois et demi, ce réflexe de soutien disparaît normalement..

Le bébé grandit - le tonus musculaire change également: ce qui était considéré comme la norme pour un nouveau-né à un âge plus avancé peut être un signe de troubles. Idéalement, le tonus musculaire d'un enfant âgé de 1,5 à 2 ans devrait être approximativement le même que celui d'un adulte. Mais le déroulement inégal de la grossesse et de l'accouchement, le stress, une mauvaise écologie peuvent souvent provoquer une violation du ton chez un enfant.

Il existe plusieurs troubles courants: une diminution du tonus musculaire chez un enfant est appelée hypotension musculaire ou hypotension; augmentation - hypertension musculaire ou hypertonicité; mauvaise répartition de la tension et relaxation des groupes musculaires - dystonie musculaire. Parlons-en plus en détail..

Hypertonicité musculaire chez un enfant

Un bébé qui a un tonus accru dès la naissance est excessivement tendu et pincé. Souvent, les parents notent que le bébé a une anxiété et des pleurs sans cause, un mauvais sommeil, un menton tremblant. Un tel enfant ne se détend pas même pendant le sommeil, ses bras sont pliés et fermement pressés contre la poitrine, les jambes sont tirées vers le ventre, les poings sont bien serrés, vous devez faire un effort pour les desserrer. Il existe une résistance marquée lors de la flexion-extension des bras et des jambes. Lors de l'étude du réflexe de soutien, le bébé ne se tient pas debout sur son pied complet, mais sur la pointe des pieds, serre les doigts, le réflexe dure plus de 1,5 mois. Lorsqu'il étire les bras, il ne plie pas du tout ses bras, soulevant complètement tout son corps derrière eux. Dans la position du ventre sur la paume, face contre terre, l'enfant tient sa tête dans le sens du corps. Ces enfants peuvent tenir leur tête droite dès la naissance..

L'augmentation du tonus peut être symétrique (dans tous les groupes musculaires, uniquement dans les bras ou les jambes) ou asymétriquement d'un côté du corps. Avec une augmentation prolongée du tonus des muscles fléchisseurs, le bébé maintient la «position embryonnaire» en flexion. Une expression extrême de l'augmentation du tonus des muscles extenseurs est la posture pathologique de l'opisthotonus dans certaines maladies, lorsque la tête est rejetée en arrière, le dos est cambré, les jambes et les bras sont redressés et tendus, les doigts sont serrés dans les poings, les jambes sont croisées dans le tiers inférieur des jambes, la flexion et l'extension de toutes les articulations sont difficiles.

Pourquoi l'hypertonicité chez les enfants est-elle dangereuse??

Le danger d'hypertonicité chez un enfant réside dans une diminution du rythme du développement moteur du bébé. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, un tel enfant s'assiéra plus tard, rampera, marchera, se fatiguera rapidement en bougeant et redistribuera difficilement le centre de gravité en marchant. L'état général est également violé: en raison d'une tension musculaire excessive, ces enfants sont trop excités, dorment mal et crachent souvent. À un âge plus avancé, la motricité fine des mains est altérée.

Hypotension musculaire chez un enfant

La situation inverse, lorsque le tonus est inférieur à la normale, est appelée hypotonie musculaire. Dans le même temps, les bras et les jambes du bébé sont non pliés, les bras reposent le long du corps. C'est un phénomène courant chez un bébé prématuré, il est associé à l'immaturité du système nerveux. Une manifestation prononcée de l'hypotension musculaire est la soi-disant «posture de la grenouille», lorsque les bras du bébé sont allongés en position couchée le long du corps, les doigts ne sont pas serrés en un poing, les jambes sont largement divorcées dans la hanche et légèrement pliées au niveau des articulations du genou, le ventre est écarté. Ces enfants ont souvent des réflexes réduits. Lors de la flexion des articulations, aucune résistance n'est ressentie, leur amplitude de mouvement est augmentée, les articulations semblent «pendre», la poignée relevée et relâchée tombe. Les jambes du bébé peuvent être écartées à presque 180 ° au niveau des hanches sans aucun effort.

En cas d'hypotonie, l'enfant ne se penche pas bien ou pas du tout sur les pieds lorsqu'il est soutenu sous les aisselles. En tirant les poignées vers elles, elles se redressent complètement, la tête se penche en arrière. Lorsqu'un nouveau-né est couché le ventre dans la paume d'un adulte, la tête et les membres du bébé pendent. Lorsqu'il est allongé sur le ventre, il ne plie pas les bras et enfonce son visage contre la surface, semble mou.

Habituellement, ces bébés sont trop calmes, pleurent rarement, tètent mal, prennent moins de poids, bougent un peu.

Pourquoi l'hypotension chez un enfant est-elle dangereuse??

L'hypotonicité chez un enfant est dangereuse en ce que ces enfants commencent plus tard à tenir la tête, à prendre des objets dans leurs mains, à s'asseoir, à marcher, mais déjà en raison d'une force musculaire insuffisante. En position verticale, ils ne maintiennent pas la pose, à cause de cela, le travail des organes internes est tendu. Le manque de mouvement ralentit la croissance des os et des muscles de l'enfant, physiquement le bébé a l'air plus jeune que son âge, à l'avenir, la formation de scoliose, de cyphose et d'autres déformations squelettiques, des troubles de la marche sont possibles.

Dystonie musculaire chez un enfant

Le plus souvent, il y a une violation mixte du tonus, lorsque dans certains groupes musculaires, il est augmenté et dans d'autres, il est réduit, ou lors du contrôle d'un état d'hypotension, il entre dans l'hypertonicité. C'est ce qu'on appelle la dystonie musculaire. Les signes de dystonie musculaire peuvent être, par exemple, des positions incorrectes des mains - doigts redressés et largement espacés, parfois la main est tournée vers l'intérieur. Un autre type de dystonie musculaire est l'asymétrie du tonus musculaire. De plus, d'un côté du corps, il peut être plus haut que de l'autre. Parfois, le corps peut être plié en arc et la tête est souvent tournée d'un côté. Dans ce cas, le bébé commence à se retourner uniquement dans un sens, le préférant clairement à l'autre, ramper, tirer une jambe, etc..

Pourquoi la dystonie musculaire est-elle dangereuse??

Le danger de la dystonie musculaire réside dans le fait que dans le processus de développement de ces enfants, il peut y avoir un retard dans la formation de la motricité: ils ne commencent à se retourner du dos à l'estomac qu'après 5 à 6 mois, s'assoient après 7 mois et commencent à marcher après 12 mois. Une dystonie sévère peut entraîner une asymétrie corporelle et des troubles de la marche.

Méthodes d'enquête

Les violations identifiées du ton sont observées dans la dynamique et comparées à d'autres signes de développement altéré de l'enfant. Sur cette base, le spécialiste peut déterminer s'il s'agit d'une pathologie ou d'une caractéristique individuelle du bébé. Si la mère a des doutes sur le ton de l'enfant, vous devriez absolument consulter un pédiatre et un neurologue.

Pour un diagnostic plus précis de la cause des troubles, des méthodes de recherche supplémentaires peuvent être nécessaires, par exemple, la neurosonographie, l'électroencéphalographie, l'électroneurographie, etc..

L'étude de l'ensemble chromosomique et d'une protéine sanguine spéciale de l'alpha-foetoprotéine permet d'exclure les maladies chromosomiques et l'étude du sang pour les infections intra-utérines (herpès, cytomégalovirus, etc.) - maladies infectieuses du cerveau.

Nous commençons à traiter le tonus musculaire

Plus tôt les troubles du tonus de l'enfant sont détectés et le traitement commencé, mieux c'est, car la capacité de régénération des cellules du système nerveux à un âge précoce est très élevée.

Vous n'avez pas besoin de vous soigner ou de vous traiter sur les conseils des parents d'autres enfants, car le degré de troubles chez chaque bébé est différent et le traitement prescrit en dépend. Le complexe de traitement ne doit être prescrit que par un spécialiste. En cas de violation du ton, un traitement par le mouvement est utilisé - massage, gymnastique, natation; physiothérapie - ultrasons, électrophorèse, magnétothérapie, chaleur et hydrothérapie, etc. Si nécessaire, utilisez des médicaments.

Le massage avec tonicité en agissant sur les terminaisons nerveuses de la peau modifie l'excitabilité nerveuse - l'augmente ou la diminue en fonction de l'effet, et revitalise également les réflexes, améliore la conduction de l'influx nerveux le long des nerfs.

Le massage tonique peut se faire en clinique ou à domicile, après avoir enseigné aux parents ses techniques de base. La procédure ne doit apporter que des émotions positives à l'enfant. Après tout, s'il pleure ou s'il a mal, cela peut encore augmenter le tonus..

Au cours du premier mois de vie, le massage thérapeutique n'est pas prescrit - le bébé aura suffisamment de mouvements légers de caresse des mains de sa mère. Pour prévenir les troubles du tonus musculaire, il faut plus souvent changer la position du corps de l'enfant, faire des mouvements multidirectionnels avec lui, le prendre plus souvent dans vos bras: cela stimule le développement de la motricité.

Le massage avec tonus doit être effectué dans un environnement confortable pour le bébé, en lui parlant affectueusement. Avec l'hypertonie, un massage relaxant est effectué, qui comprend des caresses de la périphérie vers le centre, des caresses serrées des membres et des frottements légers. Les mouvements de hachage et d'applaudissements sont inacceptables: ils augmenteront la tension musculaire.

Après le massage, des exercices spéciaux sont effectués avec soin et douceur pour étirer les muscles tendus. L'effet sera meilleur si vous effectuez un tel massage avant une baignade en soirée: l'eau chaude détendra en outre les muscles tendus, améliorant l'effet du massage.

Les bébés hypotoniques reçoivent un massage stimulant pour activer leurs muscles. Dans ce cas, les mouvements de hachage, d'applaudissements, de roulement avec les jointures sont justifiés - ils tonifient les muscles.

Avec la dystonie, un massothérapeute expérimenté sait quels groupes musculaires doivent être détendus et lesquels, au contraire, doivent être stimulés, par conséquent, il n'est pas recommandé aux parents de faire ce massage par eux-mêmes: des actions inappropriées peuvent nuire au bébé..

La gymnastique et la natation renforcent les réflexes qui maintiennent la bonne posture, égalisent le tonus musculaire (augmentent la diminution et vice versa), développent les muscles et ont un puissant effet de renforcement général. Les cours sur un ballon de gymnastique (fitball) ont un bon effet et vous pouvez nager soit dans une grande baignoire à la maison (après un entraînement avec un instructeur), soit dans une piscine pour bébés, souvent dans des cliniques pour enfants.

La physiothérapie utilisant des facteurs physiques améliore la conduction neuromusculaire, selon le type d'exposition, tonifie ou calme le système nerveux, respectivement en augmentant ou en diminuant le tonus musculaire.

Raisons des violations

La violation du tonus musculaire n'est pas une maladie indépendante, mais seulement un signe distinct, un symptôme de trouble. Le plus souvent, la cause des violations est l'hypoxie - un manque d'oxygène et une violation de l'apport sanguin au cerveau de l'enfant avant ou après la naissance. L'hypoxie survient souvent avec la pré-éclampsie, les troubles circulatoires dans le placenta, le tabagisme, la consommation d'alcool, ainsi qu'avec le stress, une longue période anhydre, etc. L'hypoxie cérébrale est une cause courante, mais pas la seule, des troubles de la tonicité. Il augmente également avec les infections, les blessures, les maladies cérébrovasculaires, la paralysie cérébrale et certains autres problèmes..

Hypertonicité musculaire chez les enfants de moins d'un an: symptômes, conséquences et traitement, massage pour l'hypertonicité

Une surtension presque constante des muscles de tout le corps - l'hypertonie - est un phénomène assez courant chez les enfants au cours de la première année de vie. Presque tous les bébés naissent avec ce diagnostic, car au cours du développement intra-utérin, ils étaient en position fœtale. Cette posture maintient tous les muscles en tension..

Au cours des six premiers mois, le système nerveux de l'enfant s'adapte et s'adapte progressivement aux nouvelles conditions de vie. Au cours du premier mois, les nouveau-nés serrent souvent les poings et plient les jambes. Cela indique une hypertonicité prononcée. Avec chaque semaine, le bébé commence à contrôler le travail de ses muscles et au troisième mois, l'hypertonie de la plupart des enfants passe. L'augmentation de la tension musculaire chez un enfant de plus de six mois est une raison de s'inquiéter et de contacter un spécialiste en pédiatrie - un neurologue.

Les principaux symptômes de l'hypertension

Il peut y avoir plusieurs raisons à l'apparition d'une hypertonie - il s'agit de diverses complications pendant l'accouchement, d'un accouchement difficile, de facteurs environnementaux et sociaux, et bien plus encore. L'hypertonicité pourrait se former in utero avec un état émotionnel négatif de la femme enceinte, avec un stress nerveux et une anxiété. Parfois, derrière ces symptômes, il peut y avoir une maladie grave du système nerveux. Ne négligez aucun signe d'hypertension.

Signes d'hypertonie sévère

  • Le bébé dort peu de temps et se réveille très souvent.
  • Couché sur le dos, l'enfant serre les bras et les jambes et jette sa tête en arrière.
  • L'enfant résiste et pleure en essayant d'élever ses jambes ou ses bras.
  • Tout en tenant l'enfant en position verticale sur la table ou le sol, faites attention à la façon dont il se tient sur ses jambes - avec tout le pied ou seulement avec sa partie avant. C'est normal quand tout le pied.
  • Pendant les pleurs, les lèvres et le menton de l'enfant tremblent, la tête est rejetée en arrière et le corps se penche.
  • Le bébé crache souvent après avoir été nourri.
  • Avec des sons durs ou une apparition soudaine de lumière, le bébé frémit et pleure.
  • L'enfant ne tient la tête qu'avec des muscles cervicaux tendus.

Tests réflexes pour déterminer l'hypertonicité

  • Lors des tentatives de s'asseoir sur les mains, l'enfant résiste et ne permet pas que ses mains soient retirées de la poitrine.
  • Réflexe de marche observé après 2 mois d'âge. Essayant de mettre le bébé sur ses pieds, il essaie de faire un pas.
  • Le réflexe de soutien est lorsque l'enfant se tient sur ses orteils et non sur tout le pied.
  • Réflexes de symétrie et d'asymétrie à l'âge de trois mois. En décubitus dorsal, une tentative d'inclinaison de la tête vers la poitrine s'accompagne d'une flexion des bras et d'une extension des jambes. Les mêmes réflexes apparaissent lorsque la tête est tournée vers la gauche ou la droite..
  • Réflexe de tonus musculaire à l'âge de trois mois. L'enfant sollicite les muscles des bras et des jambes, étant sur le ventre et sur le dos, il les détend.

Il est nécessaire de consulter un médecin pour des médicaments uniquement si ces réflexes persistent à l'âge de trois à six mois. Le spécialiste prendra en compte toutes les caractéristiques individuelles de votre enfant, l'hérédité, l'état de la mère pendant la grossesse, l'état du bébé à la naissance, et ce n'est qu'après cela qu'il décidera de la méthode de traitement..

Pourquoi l'hypertonicité est dangereuse

L'hypertonicité, qui persiste chez un enfant plus longtemps qu'un certain temps, peut indiquer la présence d'une pathologie associée au système nerveux ou cardiovasculaire. Si un traitement rapide n'est pas effectué, cela peut affecter le développement du bébé:

  • Une posture et une démarche incorrectes se formeront.
  • Il y aura un retard dans le développement général (émotions, habiletés motrices, mémoire et réflexion, parole).

Avec l'augmentation du tonus musculaire des jambes, les enfants commencent à ramper, à s'asseoir et à marcher beaucoup plus tard que les autres bébés. L'activité motrice de ces bébés est très faible. Les appareils tels que les marcheurs et les sauteurs ne feront que leur nuire, car la charge sur les muscles ne fait qu'augmenter.

Avec l'hypertonicité des mains, les bébés serrent leurs poings jusqu'à ce que leurs doigts deviennent bleus et ne permettent pas de retirer les bras de la poitrine. Dans la plupart des cas, ce sont des signes d'hypertonie physiologique..

Méthodes de traitement de l'hypertonicité

Une visite opportune chez un neurologue pédiatrique et un traitement commencé à temps donneront de bons résultats très bientôt. La médecine offre de telles façons de traiter l'hypertension:

  • Massage général relaxant.
  • Gymnastique thérapeutique avec un ensemble spécial d'exercices.
  • Séances d'électrophorèse.
  • Leçons de natation.
  • Traitement thermique (utilisant de la cire de paraffine).
  • Traitement médical.

Ce n'est pas en vain que le traitement médicamenteux est en dernier lieu, car il n'est utilisé que dans les cas difficiles. Le plus souvent, vous pouvez vous en passer. Très souvent, l'hypertonicité disparaît après un cours de massage et de procédures d'eau.

Massage à domicile

Les parents d'un bébé peuvent masser leur bébé dès la troisième semaine de sa naissance, après avoir consulté en détail un pédiatre ou un masseur pour enfants. Le cours de massage optimal est de 10 séances. Tous les mouvements des mains du masseur doivent être légers, lisses et consistent uniquement en des caresses, des frottements et des balancements.

  1. Caresser le dos, les jambes et les bras avec toute la paume et uniquement avec les doigts (en alternance), point léger tapant avec les doigts.
  2. Frottement léger du dos, puis alternativement des membres supérieurs et inférieurs avec des mouvements circulaires prudents, puis caressés (de bas en haut).
  3. À leur tour, chaque bras et chaque jambe de l'enfant doivent être légèrement secoués, en tenant l'avant-bras ou le haut de la jambe de l'autre main. Favorise la relaxation des mains, des avant-bras. Vous pouvez également secouer légèrement chaque doigt de votre enfant..
  4. Avec des mouvements rythmiques, en tenant vos mains légèrement au-dessus du poignet, effectuez de légers balancements avec tout le corps, puis séparément avec les bras et les jambes.
  5. «Pliez» le bébé en position embryonnaire, en tirant alternativement les jambes, les bras et la tête vers la poitrine vers l'abdomen et balançant sur les côtés.
  6. Chaque séance de massage doit se terminer par des caresses agréables de tout le corps du bébé et de ses membres..

Il n'est pas recommandé aux enfants ayant un diagnostic d'hypertonicité d'utiliser des mouvements de tapotement et de pétrissage pendant le massage. Mais en tant que mouvements relaxants supplémentaires (en dehors du massage), vous pouvez montrer au bébé comment vous pouvez tirer votre pied vers votre visage (nez et bouche) et jouer avec vos doigts.

Vous pouvez utiliser les exercices «ressort», lorsque le bébé en position verticale (vous pouvez le tenir par les aisselles) est repoussé par ses jambes à partir d'une surface dure et uniforme. Dans ce cas, assurez-vous de faire attention à ce que le pied de l'enfant repose complètement sur la surface, et pas seulement sur les orteils.

Les exercices de bascule sur un gros ballon gonflable donnent un bon effet relaxant..

Utiliser des bains aux herbes

Les bains aux herbes sont considérés comme un excellent remède relaxant pour les muscles tendus. Même l'eau chaude ordinaire apaise et aide à se détendre, et avec des infusions d'herbes, cet effet est renforcé. Un seul type d'herbe est utilisé pour chaque bain; vous ne devez pas utiliser de mélanges d'herbes pour ne pas provoquer d'allergie à l'un des composants. Le programme des bains aux herbes peut être le suivant: quatre jours - procédures à l'eau avec infusion aux herbes et le cinquième jour - eau ordinaire. Les enfants de la première année de vie peuvent être utilisés pour les aiguilles de bain, les feuilles d'airelles, la sauge, l'agripaume, la ficelle et la valériane. Toutes ces plantes ont un excellent effet relaxant sur le système musculaire de l'enfant..

Les experts des enfants recommandent aux parents de bébés souffrant d'hypertonicité de consacrer le plus de temps possible aux procédures à l'eau. En effet, pour un nouveau-né, l'eau est son milieu naturel, comme dans l'utérus. Et dans cet état, il se sent calme et détendu..

Hypertonicité chez les nourrissons

Cet article abordera une condition telle que l'hypertonie musculaire chez les nourrissons. Souvent, lorsque les parents entendent parler d'hypertonie musculaire lors d'un rendez-vous chez un pédiatre, ils paniquent, car ils considèrent ce diagnostic comme terrible. Quel est le danger de cette condition et quand elle doit être corrigée par la nomination de procédures thérapeutiques?

Contenu

  • informations générales
  • L'hypertonicité est-elle toujours pathologique chez les bébés??
  • À quel âge l'hypertonicité peut-elle être détectée chez les bébés?
  • Comment l'hypertonie se manifeste chez les nourrissons?
  • Qu'est-ce qui provoque l'hypertonie musculaire chez les nourrissons?
  • Quel est le danger d'hypertonicité chez les nourrissons au cours de la première année de vie?
  • Examen diagnostique
  • Techniques thérapeutiques utilisées pour l'hypertension
  • Recommandations importantes
  • Conclusion

informations générales

Ce terme, incompréhensible pour une personne sans formation médicale, provoque une anxiété subconsciente par sa sonorité même. Cependant, il ne faut pas toujours paniquer, car l'hypertonicité après la naissance chez un nourrisson est tout à fait normale jusqu'à ce qu'elle atteigne quatre mois, mais si elle reste avec le bébé après l'âge spécifié, vous devez sonner l'alarme et résoudre le problème..

Qu'est-ce que le tonus musculaire d'un point de vue physiologique? Il doit être compris comme une tension musculaire involontaire, à l'aide de laquelle une personne bouge et change sa position spatiale. Même si les fibres musculaires sont détendues, une tension résiduelle demeure.

Le système nerveux central, c'est-à-dire le cerveau et la moelle épinière, est responsable du tonus musculaire. De cela, nous pouvons conclure que le tonus est un phénomène tout à fait normal de la physiologie humaine. Et pour que le bébé puisse bouger normalement et acquérir des capacités motrices, il en a juste besoin.

L'hypertonicité est-elle toujours pathologique chez les bébés??

Il est courant de comprendre l'hypertonicité comme une augmentation du tonus musculaire, qui se manifeste sous la forme de raideur et de raideur du système musculaire. À cause de lui, le tout-petit ne peut pas maîtriser la motricité en temps opportun. De plus, cela provoque une gêne et de l'anxiété chez l'enfant. En pédiatrie, il existe un terme comme l'hypertonicité physiologique des nouveau-nés..

Pendant les neuf mois, le bébé est dans l'utérus en position embryonnaire. Ses membres supérieurs et inférieurs ont une position pliée et sont fermement pressés contre le corps, ses jambes sont légèrement écartées, les pieds sont croisés et son menton est pressé contre la poitrine. Après la naissance, le tout-petit essaie de maintenir la même posture, c'est cette condition qui s'appelle l'hypertonicité physiologique du nouveau-né.

Les structures musculaires de flexion ont un ton beaucoup plus élevé que les extenseurs. Lorsque le petit essaie de diluer ou de redresser le membre, une résistance musculaire se fait sentir. Par exemple, si vous essayez d'ouvrir le poing fermé d'un bébé, celui-ci ne restera pas ouvert longtemps..

Il est à noter que les nouveau-nés sont considérés le premier mois après la naissance. Une hypertonicité physiologique est observée chez un enfant non seulement au cours du premier mois, mais également au cours des plusieurs mois suivants. En moyenne, cela dure trois mois, mais jusqu'à quatre mois ne seront pas considérés comme une pathologie. Chez les nouveau-nés, cette condition est la plus prononcée, mais chaque mois, elle s'affaiblit, puis disparaît complètement..

À quel âge l'hypertonicité peut-elle être détectée chez les bébés?

L'hypertension peut être diagnostiquée non seulement dans le premier mois après la naissance. Il est extrêmement difficile de l'identifier chez un nouveau-né avant qu'il n'atteigne trois mois. Cela ne peut être fait que par un pédiatre..

Si le tonus musculaire du bébé est vraiment élevé et ne correspond pas à sa norme d'âge, il commence à avoir des problèmes avec le réflexe de succion et la saisie du sein de la mère. En effet, les muscles tendus sont très difficiles à contrôler, en particulier pour un petit enfant. De plus, l'hypertonicité affecte également la couche musculaire des organes internes, pour cette raison, les enfants présentant une telle déviation régurgitent le lait qu'ils ont bu. Pour cette raison, la rigidité des mouvements de l'enfant et l'adduction des membres ne peuvent pas être considérées comme la seule symptomatologie de l'hypertonicité chez un bébé..

Comment l'hypertonie se manifeste chez les nourrissons?

Avec l'hypertonicité, les miettes présentent les symptômes suivants, qui devraient provoquer de l'anxiété chez les parents:

  • L'enfant ne dort pas bien, pleure souvent, donne une réaction aiguë à la lumière tamisée et aux sons calmes dans la pièce;
  • Le bébé est constamment méchant, crache souvent beaucoup. Son menton tremble, il frémit et pleure lorsqu'il est exposé à des stimuli;
  • La pose peut également confirmer la présence de symptômes d'hypertension. Un enfant au tonus musculaire asymétrique se trouve inégalement dans le berceau, prenant une position légèrement incurvée. La miette se plie et jette sa tête en arrière;
  • La tête du bébé est inclinée sur le côté vers l'articulation de l'épaule. Ainsi, le torticolis commence à se former en lui, car les muscles sont tendus de manière inégale. Même si à l'âge d'un mois le bébé tient déjà bien la tête, ce n'est pas encore une raison de se réjouir. Cette condition est peut-être une conséquence de l'augmentation du tonus du système musculaire de l'occiput et du cou;
  • Le tout-petit se retourne et ne tourne que dans un seul sens. Il prend les objets d'intérêt d'une seule main. C'est un signe de pathologie, car tous les nouveau-nés n'ont pas de concept de droite ou de gauche et sont à deux mains jusqu'à un certain âge;
  • L'hypertonie peut être ressentie en essayant d'étendre les membres de l'enfant sur les côtés. Les bras du bébé sont constamment pliés au niveau des coudes, les poings sont serrés et ne se redressent pas;
  • Les pouces sont pressés contre les paumes. Les enfants de plus de quatre mois ne devraient pas en souffrir. En soulevant les membres, l'enfant commence à résister fortement et à pleurer;
  • Avec l'hypertonicité des membres inférieurs, le tout-petit a une violation de la mobilité des articulations articulaires, en particulier de la hanche. La reproduction des jambes dans ces endroits est extrêmement difficile pour un enfant..
  • En plaçant l'enfant sur la table, il ne s'appuiera pas sur tout son pied, mais sur ses orteils, tout en pliant les orteils;
  • En essayant de déplacer les membres inférieurs, l'enfant les croise involontairement. De plus, le tout-petit a une démarche sur la pointe des pieds..

Si les parents remarquent les symptômes ci-dessus chez l'enfant, ils doivent être signalés au pédiatre qui observe le bébé..

Types d'hypertonie chez les nourrissons

Une liste aussi longue de signes de tonus musculaire est due au fait que chaque enfant présente une déviation qui se manifeste de différentes manières. Il convient également de noter que l'hypertonicité est de trois types:

  • Symétrique - dans cet état, tout le système musculaire de l'enfant est uniformément tendu. La pose est naturelle pour les bébés et la symétrie est observée dans la position des membres supérieurs et inférieurs.
  • Dystonic est un trouble complexe du tonus musculaire. Elle se caractérise par une forte tension de certains groupes musculaires et un état de relaxation complète des autres. Avec de tels changements pathologiques chez l'enfant, le fonctionnement des membres est perturbé, ce qui entraîne de graves déviations et une rééducation complexe à long terme;
  • Asymétrique - cette condition pathologique est caractérisée par une tension musculaire inégale sur les côtés droit et gauche du corps de l'enfant. L'enfant ne peut pas s'allonger à plat, il plie le corps, tombe sur le côté et incline la tête vers l'épaule où la tension musculaire est plus grande.

Si vous trouvez des symptômes suspects chez un enfant, vous ne devez pas reporter la visite chez un spécialiste à plus tard, dans l’espoir qu’elle disparaîtra d’elle-même. Plus tôt le pédiatre examine le bébé, plus la rééducation commence tôt, ce qui sauvera le bébé de graves conséquences pour la santé à l'avenir.

Qu'est-ce qui provoque l'hypertonie musculaire chez les nourrissons?

Diverses raisons qui affectent le système nerveux central d'un enfant dans l'utérus et en cours de naissance peuvent provoquer le développement d'une hypertonie. Les problèmes de développement intra-utérin entraînant des troubles du système nerveux du fœtus sont associés au mode de vie de la femme enceinte et à son état de santé.

Le tabagisme et la consommation de boissons alcoolisées affectent négativement le système nerveux central du bébé. Aussi, une déviation peut être provoquée par une grossesse se déroulant avec des pathologies ou un traumatisme à la naissance.

Une hypoxie fœtale ou un manque prolongé d'oxygène pendant la naissance peuvent entraîner des troubles du système nerveux du bébé. En raison d'un manque d'oxygène, les structures cellulaires cérébrales sont gravement affectées et les blessures à la naissance résultant d'un travail rapide ou prolongé provoquent des hémorragies microscopiques dans le cerveau, ce qui conduit au développement d'une hypertonicité musculaire chez le bébé après la naissance..

Quel est le danger d'hypertonicité chez les nourrissons au cours de la première année de vie?

Vous devez toujours faire attention aux signes d'augmentation du tonus musculaire, malgré le fait qu'il soit le plus souvent physiologique. Il est très important de consulter un pédiatre le plus tôt possible, qui peut déterminer si c'est la norme, ou peut-être que la condition est congénitale et pathologique.

Si le diagnostic d'hypertonicité est effectué tardivement, cela peut entraîner un retard du développement physique et la formation de la motricité chez l'enfant avec un retard important. De plus, le bébé aura des problèmes de motricité fine et globale et de développement de la parole, car il a une relation.

L'hypertonicité du corset musculaire du cou entraîne des restrictions sur la rotation de la tête de l'enfant. Le tout-petit peut ressentir une asymétrie osseuse du crâne s'il se trouve tout le temps d'un côté sans possibilité de se retourner de l'autre en raison de la tension musculaire.

Un danger particulier réside dans l'hypertonicité accrue des muscles des membres inférieurs. Cette déviation entraîne des crises fréquentes, une activité motrice altérée et une malformation de la voûte plantaire. Avec l'hypertonie, il peut y avoir une différence dans la longueur des membres du bébé, à la suite de quoi il développera des problèmes de marche et de posture à l'avenir.

Examen diagnostique

Pour comprendre ce qui a causé l'hypertonicité et s'il s'agit d'une caractéristique liée à l'âge ou d'une pathologie neurologique, le médecin procède à un examen complet de l'enfant, y compris un examen initial. Les techniques de diagnostic les plus importantes dans ce cas sont:

  • Neuronographie - cette technique est un examen échographique du cerveau chez les bébés jusqu'à un an. L'étude peut être menée jusqu'à ce que la fontanelle de l'enfant soit envahie, car c'est à travers les tissus mous de sa région que l'on peut évaluer l'état général des structures cérébrales et la qualité de leur apport sanguin. La technique est très informative, sûre, accessible et ne nécessite pas d'immobiliser l'enfant. Il est réalisé sur une base planifiée pour les enfants de moins d'un mois et demi.
  • Électromyographie - elle est également utilisée pour diagnostiquer l'hypertonicité, mais beaucoup moins souvent. La technique vous permet d'évaluer les caractéristiques de vitesse de l'influx nerveux, la force musculaire et ses indicateurs symétriques. De plus, il permet d'évaluer le fonctionnement de différents groupes musculaires et leur travail dans un état calme..

À tout ce qui précède, un examen par un généticien peut être ajouté pour vérifier la présence d'anomalies génétiques ayant conduit au tonus musculaire.

Techniques thérapeutiques utilisées pour l'hypertension

Habituellement, plus le tonus musculaire est détecté tôt, plus il sera facile de le corriger. Les enfants ayant un écart similaire se voient prescrire des procédures de massage relaxant, des exercices thérapeutiques, de la natation et de la physiothérapie.

Les médicaments ne sont utilisés qu'en cas d'évolution sévère de la maladie ou si des méthodes non médicamenteuses n'ont pas donné les résultats escomptés.

Toutes les procédures ci-dessus ne doivent pas faire pleurer et gêner l'enfant. Si le bébé montre de l'anxiété et pleure, la tension du système musculaire augmente encore plus, ce qui signifie qu'il n'apportera aucun effet positif et que vous devez choisir d'autres méthodes pour faire face aux écarts pathologiques.

Hypertonicité infantile: procédures de massage

Le massage, qui est effectué avec une hypertonie musculaire, vise à détendre le système musculaire et à éliminer les spasmes. La procédure doit être effectuée par un massothérapeute pour enfants expérimenté. Le massage se fait en plusieurs cours de quinze séances chacun.

Les parents peuvent également effectuer un massage général pour un nouveau-né. Mais vous devez d'abord prendre quelques leçons auprès d'un spécialiste. Lors de la réalisation de la procédure, il est nécessaire de prendre en compte la situation, les indicateurs de température dans la pièce, le lieu d'exécution et la technique de massage, l'humeur des miettes.

La pièce où le massage sera effectué doit être chaude, car l'air froid sollicite les tissus musculaires. Avant la procédure, le bébé doit se déshabiller complètement et lubrifier la peau avec de l'huile de massage. La pièce ne doit pas être trop chaude. Le massage de l'enfant ne doit pas être fait après avoir mangé, ainsi que lorsque le petit veut manger ou dormir.

L'enfant doit être parfaitement à l'écoute de la procédure et être de bonne humeur. Il doit également se sentir confiant, protégé et détendu, pour cette raison, les parents essaient d'appeler un masseur à la maison, afin de ne pas effrayer le bébé et de rendre la procédure confortable pour lui..

Les procédures de massage doivent être effectuées sur une table recouverte d'un chiffon doux et dense et d'une couche absorbante. La surface ne doit pas glisser. Les mains du masseur doivent être chaudes, propres, sans ongles longs ni bijoux, ce qui peut endommager la peau du bébé.

Le massage peut être commencé lorsque l'enfant a deux semaines à compter de la naissance. Jusqu'à un mois et demi, il ne devrait s'agir que d'accidents vasculaires cérébraux. À partir de trois mois, des frottements, des vibrations et des balancements peuvent s'y ajouter. Le pétrissage musculaire, les mouvements brusques, les applaudissements et la pression ne sont pas autorisés.

Comme l'hypertonicité peut être différente, les procédures de massage auront également leurs propres nuances. Par conséquent, avant de commencer à masser votre enfant vous-même, vous devez suivre des cours auprès d'un massothérapeute et il est préférable de confier complètement la procédure à un spécialiste..

Exercices de gymnastique pour l'hypertonicité musculaire

Effectuer des exercices de gymnastique thérapeutique vous permet de normaliser le travail du système musculaire et de stimuler l'activité motrice du petit.

Seul un spécialiste devrait effectuer des exercices avec un bébé, après avoir développé un complexe individuel pour un bébé, en tenant compte de sa catégorie d'âge, de son stade d'hypertonicité et des caractéristiques corporelles.

Avec une hypertonicité accrue, il est impossible de faire de la gymnastique dynamique avec un enfant.

Hypertonicité chez les nourrissons: procédures de physiothérapie

En cas d'hypertonie, les bébés se voient prescrire des procédures thermiques sous forme d'applications de paraffine. Avec leur aide, les spasmes musculaires sont soulagés et l'enfant se détend complètement sous l'effet de la chaleur..

Les applications sont appliquées comme des bottes sur le bas de la jambe et le pied de l'enfant. La procédure prend de dix à vingt minutes. Le cours complet comprend dix procédures. La thermothérapie peut être remplacée par l'électrophorèse sur la magnésie.

Hypertonicité infantile: exercices dans l'eau

L'exercice d'un enfant dans un environnement aquatique permet de normaliser le tonus musculaire, de réduire les spasmes et d'améliorer la coordination des mouvements. De plus, les procédures à l'eau vous permettent de travailler uniformément tous les muscles, formant progressivement un corset musculaire sain..

Pour soulager l'hypertonicité, l'eau de la salle de bain doit être chaude. De plus, vous pouvez y ajouter une décoction de pin, de sauge ou d'agripaume. Il vaut mieux prendre des bains avant de se coucher. La procédure doit plaire au petit et ne pas causer d'inconfort, afin que les parents puissent utiliser divers jouets et un anneau gonflable pour le cou du bébé.

La seule chose qui ne peut pas être faite en prenant des procédures d'eau est de plonger.

Ostéopathie pour l'hypertonicité des muscles chez un enfant

Cette technique est très populaire à notre époque. Un ostéopathe pédiatrique expérimenté doit effectuer les procédures.

Les séances sont prescrites aux bébés qui ont des troubles neurologiques causés par un traumatisme à la naissance ou des pathologies squelettiques congénitales.

Traitement médicamenteux de l'hypertonicité musculaire chez les nourrissons

La pharmacothérapie n'est prescrite que dans des cas exceptionnels en l'absence d'effets visibles d'un traitement non médicamenteux.

Souvent, avec un tonus musculaire accru, un neurologue prescrit des médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans le cerveau et stimulent le travail des cellules neuronales. Et aussi des lekforms qui éliminent la stagnation, en termes simples - diurétiques.

Le traitement médicamenteux est effectué sous la stricte surveillance d'un spécialiste.

Recommandations importantes

Les enfants qui ont reçu un diagnostic d'augmentation du tonus musculaire ne sont pas autorisés à utiliser des sauteurs et des marcheurs, car ils exercent un stress supplémentaire sur la colonne vertébrale et le système musculaire.

De plus, lorsque vous apprenez à marcher à un tout-petit souffrant d'hypertonicité, il est nécessaire de ne pas utiliser de chaussons ou de pantoufles, mais des chaussures orthopédiques avec un support fixant la zone du talon et des semelles orthopédiques. Ainsi, il est possible de contribuer à la formation correcte de la voûte plantaire et à une répartition uniforme de la charge sur le système musculaire..

Conclusion

L'hypertonicité musculaire chez les nourrissons n'est pas un problème grave si vous y prêtez attention à temps et suivez une thérapie conseillée, ce qui évitera de graves conséquences sur la santé en grandissant.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Comment perdre du poids après l'accouchement

Conception

Presque toutes les jeunes mères, même pendant la grossesse, s'intéressent à la façon de perdre du poids après l'accouchement. Pendant l'allaitement, c'est un processus relativement difficile, car le fond hormonal est fortement altéré, les tâches ménagères interfèrent et il y a un fort manque de temps.

Tonus utérin pendant la grossesse

Infertilité

Presque toutes les femmes enceintes entendent le diagnostic de «tonus utérin», et il peut être entendu pendant toute la durée de la grossesse. Le tonus de l'utérus est-il dangereux pendant la grossesse et que faire dans ce cas?

Les meilleures lingettes humides pour les nouveau-nés

Nutrition

Mis à jour en 2020Les mères doivent choisir des lingettes humides pendant leur grossesse. Après tout, c'est l'une des choses les plus nécessaires à l'hôpital.