Principal / Infertilité

Quel est le danger de bronchite infectieuse chronique ou aiguë pendant la grossesse au 1er, 2ème et 3ème trimestre, comment la traiter et s'il y aura des complications plus tard

Toux, douleurs thoraciques et fièvre - tout cela peut être une manifestation symptomatique d'une maladie des voies respiratoires supérieures apparemment inoffensive - la bronchite. Cependant, pendant la grossesse, de telles manifestations comportent un danger et des risques de complications à l'avenir. Les raisons de cette condition, le traitement et les conséquences - plus loin dans l'article.

  1. Inflammation des bronches: risques, conséquences, causes
  2. Bronchite: variétés
  3. Infectieux ou viral
  4. Complications de la maladie
  5. Chronique
  6. Aigu
  7. Pourquoi la bronchite est dangereuse pendant la grossesse
  8. Symptômes
  9. Traitement
  10. Les antibiotiques
  11. Pilules
  12. Médicaments antiviraux
  13. Combien de temps la bronchite aiguë est-elle traitée pendant la grossesse
  14. Conséquences pour la grossesse
  15. Vidéo utile

Inflammation des bronches: risques, conséquences, causes

La maladie inflammatoire diffuse du système respiratoire dans la région bronchique affecte à la fois la membrane muqueuse et tout le plan de la paroi bronchique. Une inflammation de cette nature survient à la suite d'une infection (indépendante) ou porte un processus isolé (bronchite primaire), est une complication dans le contexte de maladies chroniques antérieures, ARVI, ARI.

L'inflammation s'accompagne de lésions de l'épithélium muqueux de l'arbre bronchique, perturbe la sécrétion et la fonction motrice des cils. De tels changements entraînent des épisodes de toux constante, au cours desquels les poumons essaient de se débarrasser du mucus accumulé, des bactéries.

Bronchite: variétés

La classification de la bronchite varie en gravité, en évolution clinique ou dans le domaine du processus inflammatoire. En particulier, il convient de rappeler que toute inflammation du nasopharynx, de l'oreille ou de la gorge provoque une complication, en particulier avec une immunité affaiblie. La bronchite n'est pas la conséquence la plus difficile, avec une assistance intempestive et l'élimination du foyer d'infection, la maladie évolue en bronchite obstructive puis en pneumonie.

Infectieux ou viral

Forme infectieuse de la maladie - les conséquences de la croissance des virus parainfluenza, des adénovirus. De tels facteurs provoquent également souvent des maladies des voies respiratoires:

  • virus de la grippe, rougeole, entérovirus;
  • la chlamydia;
  • infections virales et bactériennes mixtes;
  • Haemophilus influenzae;
  • streptocoques;
  • virus respiratoire syncytial.

La bronchite virale a rarement une cause bactérienne, seulement 3% des maladies sont diagnostiquées avec des causes principales telles que l'agent causal de la coqueluche, Haemophilus influenzae ou pneumocoques.

Complications de la maladie

Les complications sont une conséquence dangereuse de la bronchite de toute forme et étiologie. Lors de la défaite des couches supérieures des parois des bronches, une hyperémie, un œdème sévère, une infiltration prononcée de la couche sous-muqueuse, des changements dystrophiques et un rejet des cellules épithéliales se forment. De plus, la forme chronique de la maladie est également une source constante de risque, en particulier pour une femme dont l'immunité est affaiblie pendant la grossesse..

Chronique

En fonction de la nature de l'inflammation avec bronchite diagnostiquée d'une femme enceinte, les thérapeutes distinguent:

  1. Bronchite chronique catarrhale.
  2. Bronchite chronique purulente.

Par le type de changement de la fonction respiratoire, on note une bronchite obstructive et non obstructive. En présence de toute forme de maladie bronchique chronique, des rémissions et des exacerbations de l'évolution de la maladie sont notées tout au long de la vie.

Aigu

La forme aiguë est une maladie avec des symptômes aigus, une forte fièvre, une toux sèche et les raisons de ce processus peuvent ne pas être claires ou établies. Provoque souvent des maladies bronchiques aiguës:

  • origine virale, bactérienne, virale-bactérienne;
  • facteurs chimiques, physiques, allergènes;
  • formes mixtes de la maladie.

Pourquoi la bronchite est dangereuse pendant la grossesse

Le danger de la bronchite est qu'il est difficile de la traiter avec une étiologie inconnue, et les conséquences de l'automédication sont une exacerbation de la maladie, une dégénérescence en formes chroniques. De plus, les effets négatifs d'une température élevée sur le fœtus ne doivent pas être exclus. Les processus stagnants dans le petit cercle de la circulation sanguine provoquent des maladies du cœur, des vaisseaux sanguins, qui pendant la grossesse souffrent de manque d'oxygène et de retard de croissance du bébé.

Symptômes

Les manifestations symptomatiques varient en fonction de la forme de la maladie. Par exemple, la forme aiguë se produit avec une forte fièvre, une faible toux thoracique et des douleurs thoraciques. Les symptômes sous forme chronique chez la femme enceinte sont:

  • essoufflement au moindre mouvement;
  • bouche sèche, envie de boire de l'eau même la nuit;
  • toux sèche, laryngée, sans mucosités;
  • augmentation de la toux avec les changements de température (d'une rue à l'autre, ou vice versa);
  • maux de tête;
  • congestion nasale;
  • gonflement de la gorge, accumulation de mucus sur les surfaces;
  • mal de gorge qui disparaît et réapparaît.

Les principaux signes pour lesquels vous devriez consulter un médecin est une toux laryngée sèche qui ne disparaît pas la nuit, est notée plus d'une fois toutes les deux heures.

Traitement

La forme de traitement de la bronchite pendant la grossesse avec une forme non compliquée du cours est ambulatoire. Cependant, s'il y a une température, une faiblesse, une léthargie et une somnolence inhabituelle pendant la journée, c'est un motif d'hospitalisation. Déshydratation et pneumonie - la bronchopneumonie est une condition dangereuse pour une femme à tout moment de la gestation.

Les antibiotiques

L'antibiothérapie est perçue négativement par la plupart des femmes enceintes. Cela est compréhensible, car la dysbiose, les selles molles, les crampes abdominales et d'autres compagnons désagréables d'une telle thérapie sont des manifestations indésirables contre lesquelles vous souhaitez vous protéger. De plus, de nombreuses femmes enceintes pensent que les antibiotiques sont nocifs pour le fœtus..

Cela est en partie vrai, car les antibiotiques sont absorbés dans la circulation sanguine, atteignent leur concentration plasmatique après quelques heures et affectent le fœtus, le placenta, les reins et le foie de la mère. Cependant, ces risques sont rares. Alors que la pneumonie est une réelle menace pour la mère et un risque mortel pour le fœtus in utero. Par conséquent, si le médecin parle de la nécessité de prendre des pilules ou de percer des antibiotiques, ces conseils doivent être suivis..

Pendant la grossesse, les antibiotiques les plus sûrs sont utilisés qui n'affectent pas le bébé et le placenta, mais contribuent à la destruction du virus dans le sang, préviennent les complications à l'avenir.

Pilules

Les pilules antibiotiques ou analgésiques ne sont prescrites que par un médecin. En règle générale, lorsqu'une infection secondaire est attachée dans le contexte d'un organisme affaibli par des antibiotiques ou la grippe, des analgésiques sont utilisés - Ibuprofène, Nurofen, pour les maux de gorge - Faringosept, se gargariser avec la solution de Lugol, Heppilor. Mais tous les médicaments doivent être prescrits exclusivement par un thérapeute, car l'automédication entraîne des risques pour la vie du fœtus..

Médicaments antiviraux

Les médicaments antiviraux sont généralement prescrits aux premiers stades du développement de la maladie, lorsque la maladie ne fait que se développer. Ces médicaments comprennent Arbidol, Anaferon, Novirin. Cependant, à des moments différents, il existe des médicaments dont l'utilisation est autorisée et interdite..

Combien de temps la bronchite aiguë est-elle traitée pendant la grossesse

Traitement de la bronchite légère pendant la grossesse - 7 jours. Au moins 14 jours devraient s'écouler avant que les symptômes ne soient complètement éliminés. Pendant ce temps, le corps s'adapte, s'accorde pour la récupération, et la femme elle-même pourra choisir les meilleurs médicaments pour restaurer la microflore intestinale. Si nous parlons d'une forme chronique de la maladie, il n'est pas question de guérison complète pendant la grossesse. En règle générale, les poussées hormonales, l'affaiblissement, l'immunité et les particularités de la zone de résidence provoquent des exacerbations périodiques de la maladie.

Dans le contexte de la thérapie, il convient d'inclure des immunomodulateurs, qui renforceront et aideront à réduire le risque de pneumonie. Les remèdes les plus efficaces comprennent:

  • Ribomunil;
  • Bronchommunil;
  • Flavoside;
  • Interféron.

L'effet thérapeutique est visible au plus tôt 3 semaines après le début de l'admission.

Conséquences pour la grossesse

Si une femme enceinte a rapidement demandé de l'aide, a suivi le traitement nécessaire dans son intégralité, il n'y a aucune conséquence pour la grossesse. Le fœtus se développe selon le terme et le placenta active ses fonctions protectrices, protégeant le bébé des effets négatifs des virus.

Si les méthodes thérapeutiques n'étaient pas fournies dans leur intégralité, au cours du traitement, des violations de la prise d'antibiotiques ont été notées, la femme recevra en conséquence une rechute de la maladie avec des complications pour le cœur et les reins de l'enfant..

N'oubliez pas que le corps travaille également avec une charge accrue pendant la période de naissance d'un bébé, et donc des maladies virales inutiles, les températures sont un lourd fardeau.

La bronchite chez la femme enceinte est une maladie courante, mais non dangereuse, qui ne constitue pas une menace pour la vie de la mère et de l'enfant. Cependant, afin de minimiser le risque de dégénérescence de la bronchite en pneumonie, il convient d'utiliser toutes les méthodes d'influence thérapeutique nécessaires, sans les remplacer par des remèdes populaires..

Symptômes et traitement de la bronchite pendant la grossesse

Caractéristiques de la maladie

La bronchite est une inflammation de la membrane muqueuse recouvrant l'intérieur des voies respiratoires. Il gonfle, s'épaissit, ce qui provoque un rétrécissement des bronches, une altération de la perméabilité à l'air. Dans le contexte de l'inflammation, la production de mucus augmente, ce qui remplit les bronches. Cela rend la respiration encore plus difficile..

La bronchite pendant la grossesse est aiguë et chronique. La maladie aiguë est appelée une maladie qui est survenue pour la première fois. Sa durée ne dépasse pas un mois. La bronchite chronique peut survenir avant et pendant la grossesse. Le critère principal de la forme chronique de la maladie est une toux qui survient au moins 3 fois par an et dure 3 mois.

Raisons de développement

La bronchite nécessite une combinaison de plusieurs facteurs causaux. L'importance principale est l'infection - virale, bactérienne, fongique. Les micro-organismes attaquent la muqueuse des voies respiratoires si elle est endommagée. La violation de l'intégrité de la membrane muqueuse se produit lors du tabagisme, la présence de substances nocives dans l'air inhalé.

Le risque de développer une bronchite augmente avec une diminution de l'immunité. C'est un processus naturel pendant la grossesse. Le corps doit affaiblir ses défenses pour que le fœtus ne soit pas perçu comme un objet étranger. Les exacerbations de la forme chronique de la maladie sont causées par l'hypothermie, le stress, les infections respiratoires aiguës.

Moins fréquemment, la bronchite est d'origine allergique. Cette forme de maladie est toujours chronique. Tout facteur environnemental peut être un allergène - pollen, poils d'animaux, poussière domestique, médicaments.

Manifestations caractéristiques

Les signes de bronchite pendant la grossesse sont causés par une inflammation de la muqueuse des voies respiratoires, une augmentation de la production d'expectorations. La bronchite aiguë ou l'exacerbation de la bronchite chronique commence par un malaise, une fièvre modérée et une sensation de lourdeur dans la poitrine. La toux commence bientôt. C'est sec au début, ennuyeux, pas soulageant. Les quintes de toux peuvent se terminer par des vomissements.

Après 2-3 jours, la toux devient humide. Cela est dû à l'accumulation d'une grande quantité de mucosités dans les bronches. Dans les poumons, une respiration difficile, une respiration sifflante se fait entendre. Les expectorations sont muqueuses, transparentes ou purulentes avec une teinte verdâtre. Une femme crache la plupart du mucus le matin..

Au 3ème trimestre de la grossesse, la maladie s'accompagne de crises d'étouffement. L'utérus élargi comprime le diaphragme par le bas, les poumons ne se dilatent pas complètement. L'essoufflement survient lors de crises d'étouffement, surtout en position couchée. Des étourdissements associés à un manque d'oxygène apparaissent souvent.

Pendant la grossesse, le fond hormonal du corps change. La prédominance de la progestérone entraîne un gonflement des muqueuses. Cela augmente le risque de développer un œdème des voies respiratoires..

La bronchite obstructive est sévère. Il y a un fort spasme de la paroi musculaire des bronches. En combinaison avec un gonflement de la membrane muqueuse, cela conduit au développement d'un essoufflement sévère, d'une suffocation. Une toux avec cette forme de maladie est improductive. Les expectorations ne sortent pas, mais stagnent dans les bronches, aggravant encore la condition.

La bronchite allergique n'est exacerbée que lorsqu'une femme entre en contact avec un facteur provoquant. Elle se caractérise par des attaques de toux spasmodique sèche, des yeux larmoyants, un nez qui coule..

Méthodes de diagnostic

Le médecin détermine déjà les signes de bronchite lors de l'examen d'une femme. Les symptômes de confirmation sont une respiration difficile et une respiration sifflante mixte dans les poumons. Une radiographie pulmonaire ne doit pas être effectuée chez une femme enceinte. Cette méthode est utilisée en dernier recours, si vous devez exclure la pneumonie..

Tactiques de traitement

Une approche intégrée est utilisée dans le traitement de la bronchite aiguë et chronique. La difficulté réside dans la gamme limitée de médicaments disponibles pendant la grossesse. Au stade initial de la maladie, un traitement symptomatique peut être supprimé..

  1. Boire beaucoup de liquide aide à liquéfier les expectorations et à les éliminer rapidement des bronches. Il est recommandé de boire de l'eau acidifiée, des boissons aux fruits, de l'eau minérale alcaline. Le volume de liquide - jusqu'à 1,5 litre par jour, si cela ne conduit pas à l'apparition d'un œdème sur les jambes.
  2. Le régime doit être léger, mais varié. Il est recommandé d'utiliser de la viande bouillie, du poisson de mer, des fruits et légumes, des produits laitiers.
  3. Il est utile de faire des exercices de respiration. Vous pouvez gonfler un ballon, souffler dans un verre d'eau à travers un tube en plastique.

Si une bronchite est survenue dans le contexte d'infections respiratoires aiguës, il est permis d'utiliser des médicaments contenant de l'interféron humain sous forme de suppositoires rectaux ou de gouttes nasales.

Dans la pièce où se trouve le patient atteint de bronchite, il est nécessaire de maintenir une humidité d'au moins 80%.

Un traitement médicamenteux est prescrit si une femme a de la fièvre depuis plus de 3 jours, sa toux augmente. L'antibiotique approuvé pendant la grossesse est la josamycine. Il lui est prescrit 2 comprimés par jour pendant 5 à 7 jours. Dans le même temps, les probiotiques sont utilisés pour protéger la microflore intestinale.

Pour éliminer la toux, des agents expectorants et antitussifs sont utilisés. Parmi les expectorants, Ambroxol est le plus populaire. Il ne doit pas être prescrit au 1er trimestre de la grossesse. Après 12 semaines, l'utilisation d'ambroxol est autorisée - 1 comprimé 3 fois par jour. Les antitussifs sont également utilisés à partir du 2ème trimestre de grossesse. Le médicament le plus sûr est basé sur le butamirate. Il supprime le centre de la toux dans le cerveau, soulageant une femme des accès de toux obsessionnelle..

La physiothérapie est autorisée sous réserve d'une température corporelle normale. Avec la bronchite, l'inhalation est le meilleur de tous - à la vapeur ou à travers un nébuliseur. La procédure est effectuée avec de l'eau minérale alcaline, une solution d'ambroxol.

Le traitement avec des remèdes populaires est auxiliaire. En plus de la thérapie principale, vous pouvez appliquer:

  • des compresses d'huile sur la poitrine et le dos;
  • frotter avec du blaireau ou de la graisse d'ours;
  • ingestion d'une décoction de mère et de belle-mère;
  • lait chaud au miel.

Les remèdes populaires ne sont efficaces qu'avec une évolution bénigne de la maladie, non accompagnée d'une augmentation de la température, d'attaques d'étouffement.

Complications

Les femmes enceintes ont un risque plus élevé de bronchite compliquée. La forme aiguë de la maladie se déroule toujours plus sévèrement qu'une exacerbation chronique. Les effets indésirables de la bronchite affectent non seulement la femme, mais également le fœtus. Les femmes enceintes développent souvent une forme prolongée de la maladie avec une longue période de toux résiduelle. L'infection bronchique peut se propager aux tissus pulmonaires et provoquer une pneumonie.

La longue évolution de la maladie entraîne un manque d'oxygène dans le corps de la femme. Cela affecte négativement l'état du fœtus. Il souffre d'hypoxie intra-utérine. Par la suite, cela entraîne un ralentissement du développement mental et physique de l'enfant. L'hypoxie peut provoquer une naissance prématurée.

Le plus dangereux est l'infection intra-utérine du fœtus. Dans les premiers stades, cela contribue à une fausse couche, au développement de défauts et d'anomalies graves. L'infection à la fin de 2-3 trimestres provoque un travail prématuré.

La prévention

Des précautions doivent être prises pour éviter la bronchite même avant la grossesse. Il est nécessaire d'exclure tous les facteurs contribuant au développement de cette maladie:

  • refuser de mauvaises habitudes;
  • éliminer les foyers d'infection chroniques dans le corps;
  • réduire l'impact négatif de l'environnement.

Une bonne nutrition, une activité physique régulière, la marche au grand air peuvent prévenir les exacerbations pendant la grossesse.

La bronchite chez la femme enceinte est plus sévère, surtout au cours du dernier trimestre. Le plus souvent, des complications se développent qui peuvent nuire non seulement à la mère, mais également au fœtus. Il est important de suivre des mesures préventives avant et pendant la grossesse, ce qui aidera à prévenir la maladie.

Traitement de la bronchite pendant la grossesse

Février est la période "traditionnelle" pour toutes sortes de rhumes et d'exacerbation des maladies respiratoires chroniques. Parmi eux, la bronchite n'est pas la dernière. Pourquoi est-ce dangereux pour la femme enceinte et que faut-il garder à l'esprit si le médecin lui a donné ce diagnostic??

Olga Torozova
Médecin généraliste, City Hospital No.1, Lipetsk

Bronchite aiguë pendant la grossesse

L'une des maladies les plus courantes des voies respiratoires est la bronchite aiguë - inflammation de la muqueuse bronchique. C'est injuste, mais les femmes enceintes souffrent de cette maladie plus souvent que les autres. Quelle est la raison? Tout d'abord, la morbidité est facilitée par une diminution physiologique de l'immunité associée à la nécessité d'avoir un enfant. Un grand nombre de virus qui ne sont pas dangereux pour une femme non enceinte, pour la femme enceinte, provoquent des maux sans fin, des rhumes et, par conséquent, une bronchite.

Les symptômes de la bronchite pendant la grossesse

La bronchite commence de la même manière qu'un rhume. Il y a une légère augmentation de la température corporelle (généralement jusqu'à 38 ° C, mais dans certains cas, la température peut rester normale), faiblesse, malaise, fatigue, toux - d'abord sèche, puis avec une petite quantité d'expectorations muqueuses ou mucopurulentes. Le 2-3ème jour, une sensation douloureuse apparaît derrière le sternum. Si les symptômes ci-dessus apparaissent, la femme enceinte doit consulter un médecin pour un traitement. Ceci est très important, car les changements dans le corps naturels pour la grossesse, tels que le gonflement de la muqueuse bronchique (cela est dû au fond hormonal), la haute position et la faible mobilité du diaphragme (il est poussé par l'utérus enceinte), rendent difficile le passage des expectorations qui en résultent. Les expectorations stagnantes dans les bronches peuvent maintenir l'inflammation pendant un mois ou plus. Il est nocif pour la mère et le fœtus..

Si la maladie ne dure pas plus de 2 semaines, nous parlons alors de aiguë, et si jusqu'à 1 mois ou plus - d'une évolution prolongée de la bronchite. Habituellement, la bronchite aiguë n'affecte ni le fœtus ni le déroulement de la grossesse. Cependant, une bronchite prolongée dans de rares cas peut entraîner une infection intra-utérine de l'enfant. Par conséquent, le traitement de la bronchite doit être démarré dès les premiers jours..

Diagnostic et traitement de la bronchite pendant la grossesse

Le diagnostic de la bronchite est basé sur l'identification des plaintes caractéristiques des données d'examen et de l'examen de laboratoire. L'examen aux rayons X des femmes enceintes n'est prescrit que si le médecin a des doutes sur le diagnostic, la maladie a acquis une évolution prolongée ou des complications sont survenues. Les principaux médicaments utilisés dans le traitement de la bronchite aiguë sont les antibiotiques. Mais pour les femmes enceintes, ils sont toujours indésirables, surtout au premier trimestre de la grossesse. Habituellement, les médecins essaient de se passer de médicaments antibactériens et ne les utilisent que dans des cas extrêmes, en cas de risque de pneumonie - pneumonie, infection intra-utérine du fœtus ou en cas de bronchite sévère et prolongée. Dans le cas où il n'est pas possible d'éviter de prendre des antibiotiques, des préparations de pénicilline sont prescrites: AMPICILLINE ou AMOXICILLINE, FLEMOXINE SOLUTAB. Ces médicaments sont approuvés pour une utilisation pendant la grossesse et ne nuisent pas au fœtus. À partir du deuxième trimestre de la grossesse, il est possible d'utiliser des antibiotiques du groupe des céphalosporines. Pour le traitement des processus infectieux aigus dans les voies respiratoires, l'antibiotique inhalé BIOPAROX (fusafungine) est également destiné. BIOPAROX a un effet exclusivement local et n'a pas d'effet systémique, c'est-à-dire qu'il n'agit que dans les voies respiratoires, sans pénétrer dans le placenta, ce qui est important pour une femme enceinte. Une caractéristique de BIOPAROX est une combinaison d'activité antibactérienne et anti-inflammatoire. En raison de l'activité anti-inflammatoire de BIOPAROX, il réduit l'œdème de la membrane muqueuse, soulage la douleur, normalise la production de mucus, ce qui contribue à la restauration rapide de la perméabilité des voies respiratoires. BIOPAROX est pris toutes les 4 heures, 4 inhalations dans la bouche et / ou 4 inhalations dans chaque passage nasal. Sans médicaments antibactériens, le traitement de la bronchite aiguë consiste à éliminer l'intoxication et à restaurer une fonction bronchique altérée.

Comment éviter l'intoxication

L'intoxication (intoxication par les produits du travail et la décomposition des microbes) est la principale cause de mauvaise santé, de faiblesse, de malaise et de fatigue dans la bronchite aiguë. Pour soulager l'intoxication et prévenir le développement de complications, la première condition nécessaire est le repos au lit pendant toute la durée de la température. Ne négligez pas cette règle simple. Pour soulager l'intoxication et améliorer la toux, une boisson chaude abondante est importante: thé chaud au miel et au citron, lait avec soda, borjomi réchauffé ou autre eau minérale alcaline, thé de tilleul, tisanes (thym, thym).

Comment traiter une toux pendant la grossesse

La toux qui se forme lorsque le fonctionnement normal des bronches est perturbé peut être «mauvaise» et «bonne». Il s'agit d'une division conditionnelle qui aidera le médecin à choisir le traitement approprié pour chacun d'eux. Un médicament mal pris (avec une toux sèche - d'une toux humide et vice versa) non seulement n'aidera pas à récupérer, mais retardera également la récupération. Par conséquent, vous ne devez vous prescrire aucun médicament, y compris les médicaments antitussifs..

"Mauvaise" toux - sèche, sans mucosités, douloureuse, douloureuse, souvent accompagnée de bronchospasme. Dans une telle situation, il est nécessaire non seulement de prendre des médicaments qui soulagent les spasmes et l'irritation des bronches, mais également de supprimer la toux elle-même. Les médicaments qui favorisent l'expectoration des mucosités seront inutiles ici, car il n'y a pas de mucosités (au début de la maladie), ou plus. Avec une toux similaire, d'autres médicaments sont pris pour soulager le bronchospasme et supprimer la toux:

    Euphilline (le médecin fixe la dose individuellement).

Décoction visqueuse de racine de guimauve (prise chaude à 1 /2 verres 3 à 4 fois par jour), sirop de réglisse (pris par voie orale, en ajoutant 1-2 cuillères à café de sirop au thé), sirop de feuilles de néflier japonais (1 cuillère à café de sirop 3-4 fois par jour), décoction de réglisse ou thé à la réglisse (jusqu'à 3 tasses de thé par jour).

Inhalation avec des herbes, des antiseptiques - des teintures d'eucalyptus, de menthe, de calendula, de jus de plantain prêt à l'emploi ou de plantaglucide (vendu en pharmacie), diluées avec de l'eau dans un rapport de 1: 3, aident bien avec une toux obsessionnelle de piratage. Vous pouvez faire des inhalations avec de la momie, de la propolis, dissoute dans de l'eau minérale alcaline.

Une «bonne» toux est une toux humide et expectorante qui aide à éliminer le mucus des bronches et accélère ainsi la récupération. Cela ne vaut pas la peine de se battre avec - les médicaments qui suppriment la toux, dans ce cas, ne feront que nuire. Une telle toux doit être stimulée et induite en prenant les groupes de médicaments suivants:

    Expectorants qui stimulent la toux. Fondamentalement, ce sont des substances qui irritent la membrane muqueuse des bronches ou de l'estomac, ce qui provoque une augmentation de la toux: un mélange de racine d'ipecacuana (provoque des nausées sévères lors de la toxicose dans la première moitié de la grossesse), un mélange de thermopsis (peut être utilisé à tout stade de la grossesse), du sirop contre la toux BRONHIKUM ( il est pris toutes les 2-3 heures, 1 cuillère à café), SINUPRET (2 comprimés 3 fois par jour). L'inhalation avec une solution de soude, des décoctions d'herbes (thym, thym, encens, myrrhe), d'huiles essentielles (lavande, eucalyptus, thym ou huile de melaleuca) aident bien. Il est préférable d'acheter un inhalateur à ultrasons spécial équipé d'un générateur de vapeur d'eau; avec cet appareil, vous obtenez une solution médicamenteuse finement dispersée. L'inhalateur vous sera utile plus d'une fois dans le traitement des maladies des voies respiratoires supérieures..

    les inhalations peuvent être effectuées au plus tôt une heure et demie à deux heures après avoir mangé: pendant cette période, la circulation sanguine dans les voies respiratoires supérieures est optimale pour donner accès aux médicaments;

après avoir pris une profonde inspiration, vous devez retenir votre souffle pendant quelques secondes, puis expirez autant que possible;

le temps d'inhalation ne doit pas dépasser 10 à 15 minutes;

après l'inhalation, il est préférable de ne pas manger pendant environ une heure. Pendant la grossesse, les médicaments expectorants à base d'iode (iodure de sodium et iodure de potassium) ne doivent pas être utilisés, car les préparations à base d'iode ont un effet néfaste sur le fœtus.

    Expectorants qui fluidifient les mucosités. Ces médicaments fluidifient le mucus collant qui est souvent produit par la bronchite, ce qui facilite la toux. Ils sont beaucoup plus efficaces que les antitussifs. Dans le traitement de la bronchite aiguë chez la femme enceinte, AMBROXOL ou HALIXOL sont recommandés (1 comprimé 2-3 fois par jour, le médicament n'est pas recommandé au premier trimestre de la grossesse), BROMHEXIN (1 comprimé 3-4 fois par jour), MUCALTIN ​​(1-2 comprimés 3-4 fois par jour), frais de sein.

Après avoir pris des expectorants, pour une meilleure évacuation des expectorations, un drainage en position est parfois utilisé - une position spéciale dans laquelle les expectorations sont mieux séparées. Il est nécessaire, allongé sur le lit, de suspendre le torse et de tousser sans stress excessif. Cela n'est possible qu'en début de grossesse, lorsque le ventre est encore petit. La respiration est superficielle, peu fréquente. Vous pouvez combiner le drainage avec un massage léger et des tapotements du dos.

Si, pendant le traitement, la toux s'intensifie et la quantité de mucus sécrétant augmente, ne vous inquiétez pas. Si les expectorations deviennent plus légères, moins visqueuses et éclaircissent mieux votre gorge, le traitement est correct et vous récupérez déjà..

Ce qui ne peut pas être traité pendant la grossesse

Pendant la grossesse, il est interdit de prendre les antibiotiques suivants: LEVOMYCETIN (chloramphénicol), tétracycline, STREPTOMYCINE, BISEPTOL, sulfamides. Ces médicaments sont nocifs pour le fœtus. Les femmes enceintes ne doivent pas utiliser de médicaments antitussifs tels que CODEIN, le chlorhydrate d'éthylmorphine, car ces substances peuvent traverser le placenta et supprimer le centre respiratoire de l'enfant..

La prévention. Pour prévenir le développement d'une bronchite aiguë pendant les épidémies, essayez de limiter les visites dans les endroits bondés, et si vous devez encore le faire, utilisez OXOLIN OINTMENT, et en présence d'une personne malade, portez un bandage protecteur en gaze.

Bronchite chronique et grossesse

La bronchite aiguë est similaire à une exacerbation de la bronchite chronique, qui est une maladie actuelle à long terme des bronches avec toux et essoufflement, durant au moins 3 mois par an pendant 2 ans consécutifs, à l'exclusion des autres maladies des voies respiratoires supérieures, des bronches et des poumons qui pourraient provoquer ces symptômes... Le plus souvent, la bronchite chronique est causée par des maladies constamment récurrentes des voies respiratoires supérieures, une immunité diminuée, une inhalation de fumée de cigarette, des gaz d'échappement, des poussières industrielles, etc. Il est impossible de distinguer une seule raison du développement de cette maladie, c'est toujours un complexe de raisons. Avec tous ces facteurs, la femme enceinte se réunit constamment dans une grande ville, par conséquent, le problème de la bronchite chronique est récemment devenu pertinent, même pour les jeunes femmes actives..

La bronchite chronique est non obstructive et obstructive.

Avec une bronchite non obstructive, une femme s'inquiète d'une toux récurrente avec une petite quantité de crachats légers, plus souvent le matin, pendant la saison froide, après l'exercice ou en raison d'une respiration accrue. Il s'agit d'une «bonne» toux, les mucosités sont libérées librement et le bronchospasme ne se produit pas.

La bronchite non obstructive avec un long parcours se transforme en obstructive. Avec la bronchite obstructive, due à une inflammation prolongée autour des bronches, une fibrose se forme - la prolifération du tissu conjonctif, qui semble «presser» les bronches et interférer avec la respiration normale. Il s'agit d'une condition irréversible: le développement ultérieur de la fibrose ne peut être que ralenti, mais il ne sera pas possible de ramener les bronches à leur forme d'origine. La toux devient "mauvaise", improductive, dure, le mucus est produit avec difficulté. Souvent, une femme s'inquiète le plus de ne pas tousser, mais d'un essoufflement grave, d'une sensation d'essoufflement.

Les complications et les troubles associés à la bronchite chronique non obstructive sont les mêmes que dans la maladie aiguë. Les exacerbations de la bronchite chronique non obstructive sont traitées de la même manière qu'une maladie aiguë, ses principales étapes sont de réduire l'intoxication et de restaurer une fonction bronchique altérée. Les antibiotiques sont pris lorsqu'une infection est attachée, ce qui se manifeste par un changement de couleur des expectorations (au lieu de la lumière, elles deviennent verdâtres, jaunes), avec une détérioration significative du bien-être, la menace d'une infection intra-utérine du fœtus. Sans exacerbation, la bronchite chronique est dangereuse car avec une évolution lente et prolongée de cette maladie, des exacerbations fréquentes, une mauvaise santé prolongée, la naissance d'enfants de faible poids corporel est parfois notée, une infection intra-utérine et la naissance d'enfants atteints de maladies purulentes-inflammatoires se produisent parfois. Il est préférable pour une femme atteinte de bronchite chronique de se préparer à l'avance à la grossesse: subir un traitement adéquat, assainir les foyers d'infection chronique pouvant provoquer une exacerbation de la bronchite (maladies des dents et de la bouche, organes ORL, etc.), renforcer le système immunitaire. Mais même si vous n'avez pas eu le temps de bien vous préparer à la grossesse, ne vous inquiétez pas. Sous réserve des règles de prévention, de nutrition rationnelle, d'accès rapide à un médecin en cas d'exacerbation, la plupart des grossesses et des accouchements se déroulent bien et se terminent par la naissance d'enfants en bonne santé. Pour toute femme enceinte qui a souffert d'une exacerbation de bronchite chronique ou de bronchite aiguë, des procédures telles que «air de montagne», «grotte de sel» (halothérapie) sont utiles. De nombreuses polycliniques fournissent de tels services. L'effet thérapeutique est dû à l'air saturé de chlorure de sodium. La procédure améliore l'immunité des voies respiratoires supérieures, améliore la fonction de drainage des bronches et de la sécrétion des expectorations et soulage les allergies. Mais il existe des contre-indications: maladies aiguës (grippe, bronchite aiguë, pneumonie), hémoptysie, insuffisance pulmonaire et cardiaque - des méthodes plus rapides et plus fortes sont nécessaires ici. En dehors de l'exacerbation de la bronchite chronique, à titre préventif, il est également bon d'utiliser les soi-disant coussinets terpéniques. Ce sont des aiguilles de conifères ordinaires placées dans des sacs en coton spéciaux. Ils sont suspendus dans la chambre ou posés près du lit. Les aiguilles dégagent des substances aromatiques volatiles spécifiques - les terpènes, qui constituent un excellent agent thérapeutique et prophylactique contre la bronchite chronique et la trachéite..

La bronchite obstructive chronique est une maladie plus défavorable, en particulier pour une femme enceinte. Cependant, c'est relativement rare. Habituellement, ce type de bronchite s'accompagne d'une insuffisance respiratoire, ce qui conduit au fait que la grossesse est plus difficile à tolérer, le fœtus manque souvent d'oxygène, grandit et se développe mal. Habituellement, le traitement de la bronchite obstructive est plus complexe et plus long que le traitement de la bronchite non obstructive, dans la bronchite obstructive, des médicaments sont utilisés pour dilater la lumière des bronches, etc. traitement hospitalier.

Avec l'une de ces maladies, vous pouvez endurer et donner naissance à un enfant en bonne santé. Il est seulement important de consulter un médecin à temps, de remplir son rendez-vous et d'effectuer correctement la prévention.

Comment traiter la bronchite pendant la grossesse

La bronchite aiguë pendant la grossesse n'est pas aussi dangereuse que désagréable. L'essentiel est le bon traitement.

La situation est quelque peu différente dans le cas de la bronchite chronique, notamment obstructive.

Processus de développement de la maladie

Tout commence comme un rhume, mais le processus se propage à la muqueuse bronchique. Il gonfle, devient enflammé, la lumière se rétrécit, la séparation des expectorations commence.

L'inflammation des bronches peut être causée par:

  • microorganismes (virus, bactéries);
  • beaucoup moins souvent - une réaction allergique.

Avec la bronchite aiguë, qui est plus souvent diagnostiquée que d'autres types pendant la grossesse, une toux apparaît - le corps essaie de se débarrasser de l'infection. Au début, il est sec, après quelques jours, le mucus commence à cracher.

La température peut augmenter, c'est une réaction au processus inflammatoire. En règle générale, les lectures du thermomètre ne dépassent pas 38 à 38,5 degrés. Très souvent un nez bouché, il y a des signes d'une détérioration générale du bien-être - fatigue accrue, faiblesse, transpiration.

Signes spéciaux de bronchite, par lesquels vous pouvez le distinguer d'un rhume, y compris pendant la grossesse:

  • toux forte, «profonde» et obsessionnelle;
  • douleur douloureuse dans l'os thoracique;
  • sensation constante de fatigue;
  • la respiration peut être difficile, "siffler";
  • de grandes quantités de crachats.

Détérioration générale du bien-être

C'est pire lorsque la bronchite pendant la grossesse est compliquée par des processus purulents. Cela se produit si vous commencez une maladie. Un environnement favorable est créé pour la croissance des bactéries, qui provoquent la suppuration..

La toux est le principal symptôme de la maladie. C'est mauvais si le patient est tourmenté par une toux sèche et persistante, alors que les expectorations ne sont pas séparées. Il est bon que la toux soit «humide» avec un écoulement de mucus. Au début, c'est un peu, mais avec une évolution favorable, la quantité augmente, les expectorations s'éclaircissent, le processus de tousser est plus facile.

Le diagnostic de la bronchite pendant la grossesse et la détermination de la façon de la traiter sont effectués par un médecin en fonction des plaintes et de l'examen de la patiente. La respiration est entendue, la gorge est examinée. Cela suffit généralement pour un diagnostic..

Des examens supplémentaires pendant la grossesse seront nécessaires en cas de maladie prolongée, lorsque le traitement n'aide pas pendant plus d'un mois. Il peut être nécessaire de changer le cours des médicaments, d'exclure la présence d'autres maladies.

Le rétablissement des femmes enceintes peut être retardé en raison de la stagnation des expectorations associée à de tels changements dans le corps:

  • au 3ème trimestre de la grossesse, l'utérus hypertrophié pousse le diaphragme, réduisant sa mobilité, la bronchite est retardée en raison d'une toux inefficace;
  • sous l'influence des hormones, la membrane muqueuse tapissant les bronches gonfle.

La bronchite chronique, qui peut devenir dangereuse pendant la grossesse, est considérée séparément. Le diagnostic est posé si, pendant au moins deux ans consécutifs, au moins trois mois par an, il y a une toux récurrente. Cela se produit principalement le matin, lors d'une vague de froid, après un effort physique..

Les raisons du développement d'une maladie chronique:

  • rhumes fréquents;
  • faible immunité;
  • tendance congénitale;
  • tabagisme actif ou passif;
  • alcoolisme;
  • environnement pollué - gaz, poussière, travail dangereux.

La bronchite chronique pendant la grossesse peut s'aggraver. Une exacerbation se développe presque de la même manière qu'une forme aiguë. Il existe deux types de maladies chroniques. Non obstructif est caractérisé par l'expectoration des crachats légers en petites quantités.

Cela suggère que le mucus est excrété par le corps. Il n'y a pas de spasmes dans les bronches. Habituellement, pendant la grossesse, le traitement de ce type de bronchite n'est pas nécessaire, seule l'observation est effectuée aux 1er, 2ème et 3ème trimestres. Apprenez également tout sur la thrombophilie chez la femme enceinte et le traitement de la toxoplasmose pendant la grossesse.

Le deuxième type, obstructif, se développe à partir du premier. Le processus inflammatoire prolongé provoque la croissance du tissu conjonctif - la fibrose. Il rétrécit la lumière, rend la respiration difficile et la toux devient improductive..

Besoin d'une consultation avec un médecin

Malheureusement, le parcours obstructif est irréversible. Des mesures spéciales ne peuvent que suspendre ce processus.

Méthode de traitement des femmes enceintes

Il est nécessaire non seulement de savoir comment traiter la bronchite, mais de suivre les recommandations générales, en particulier pendant la grossesse. Le repos au lit est recommandé. Pour faciliter l'évacuation des expectorations, il est nécessaire de boire chaud en grande quantité. Il adoucit également la gorge et les bronches, réduisant l'inconfort..

La pièce ne doit pas être plus de 22 degrés Celsius et pas moins de 19. Il est nécessaire de l'aérer souvent, assurez-vous que l'air n'est pas sec. Le niveau normal est d'environ 70%, mais un peu plus élevé est meilleur que inférieur.

Les médicaments prescrits par les médecins pour la bronchite peuvent varier, en particulier, beaucoup d'entre eux sont interdits en début de grossesse.

Indication de rendez-vousMédicaments approuvésMédicaments interdits
"Toux sècheAmbroxol - uniquement à partir du 2ème trimestre; antitussifs antispasmodiques: Euphylline, décoction de guimauve, réglisseCodéine, chlorhydrate d'éthylmorphine, iode, aspirine; Ambroxol (interdit pour le traitement de la bronchite au 1er trimestre de la grossesse)
"Toux moiteExpectorants: Mukaltin, herbe de thermopsis, Sinupret; sirop d'ipéca - avec prudence, il peut provoquer des vomissements avec toxicose
Cours prolongé, pus dans les expectorationsAntibiotiques à base d'amoxicilline, céphalosporines, pénicillineLévomycétine, Biseptol, Streptomycine, tétracycline, sulfamides, fluoroquinolones

L'une des meilleures options pour traiter la bronchite pendant la grossesse est l'inhalation. Pour eux, des décoctions des mêmes herbes expectorantes sont utilisées, une solution de soude aide bien. Des substances antiseptiques sont ajoutées - eucalyptus, huiles de menthe.

Les aides accélèrent la récupération. Vous pouvez mettre des canettes, des pansements à la moutarde. Les compresses chauffantes fonctionnent également bien. Frotter aide.

Il ne sera pas superflu d'utiliser des recettes folkloriques convenues avec le médecin. Peut-être que ce sera la solution dans le traitement de la bronchite au début de la grossesse, lorsque les médicaments ne sont pas souhaitables et au 3ème trimestre, ils sont déjà pris sans crainte.

Un mélange expectorant est efficace. Obligatoire:

  • miel - une partie;
  • pomme râpée - une partie;
  • oignon moulu - deux parties.

Préparation et application.

  1. Mélanger les ingrédients.
  2. Mangez une cuillère à soupe six fois ou plus par jour.

La teinture expectorante aide. Ingrédients:

  • grand radis;
  • mon chéri.
  1. Grattez la "tasse" à l'intérieur du radis.
  2. Remplis-le de miel.
  3. Attendez quelques heures que le miel se dissolve.
  4. Prendre une cuillère à soupe trois fois par jour avant les repas.

Vous pouvez utiliser une compresse de farine de miel. Tu auras besoin de:

  • mon chéri;
  • farine - autant que le miel.
  1. Mélanger le miel avec la farine.
  2. A mettre sur le dos.
  3. Enveloppez avec une écharpe chaude, un châle.
  4. Gardez une heure trois fois par jour.

Actions préventives

Pendant la grossesse, la bronchite peut être dangereuse:

  • amener l'utérus à tonifier en raison d'une toux sévère (menace de fausse couche);
  • infection intra-utérine;
  • hypoxie fœtale (en particulier sous forme chronique obstructive);
  • anomalies du développement intra-utérin.

N'utilisez que des médicaments éprouvés et sans danger pour les enfants

L'évolution aiguë de la maladie entraîne très rarement de telles conséquences. Il est important de commencer le traitement à temps, en évitant le passage à un stade prolongé ou chronique. Ceci, ainsi que l'ajout d'un processus purulent, augmente le risque de complications..

Mais généralement après une bronchite pendant la grossesse, aucune conséquence ne subsiste. Des médicaments éprouvés et sans danger pour le bébé sont maintenant utilisés, y compris des antibiotiques. Même ils sont prescrits lorsque cela est absolument nécessaire..

Il est plus facile de prévenir la bronchite pendant la grossesse, en particulier au 1er trimestre. Les mesures de prévention sont simples et courantes pour toute maladie infectieuse.

  1. Endroits moins fréquentés.
  2. Avant de sortir, lubrifiez l'intérieur du nez avec une pommade oxolinique.
  3. En cas de risque de contact avec le patient, portez un bandage de gaze.

À propos de l'auteur: Borovikova Olga

Bronchite chez la femme enceinte - quel est son danger?

La bronchite est un processus inflammatoire diffus ou focal localisé dans l'arbre bronchique. Il se caractérise en n'affectant que la membrane muqueuse ou toutes les couches de la paroi bronchique.

Peut se développer en tant qu'unité nosologique distincte ou en tant que complication d'une maladie chronique existante ou d'une infection antérieure.

Le mécanisme de développement de la bronchite

La bronchite, comme tout autre processus inflammatoire, se caractérise par le développement de plusieurs étapes successives du cours.

Parmi eux, les principaux points doivent être soulignés:

  • Une fois dans le corps, un agent chimique ou bactérien s'installe à la surface de la bronche, ce qui commence à entraîner le développement d'une irritation de la membrane muqueuse. La bronchite entraîne un gonflement et une production accrue de mucus.
  • Les cils qui tapissent la surface de la paroi bronchique commencent à ne pas faire face à la tâche, ce qui entraîne une augmentation de la charge et une accumulation de mucus dans la cavité bronchique. Ce moment est prédisposant au fait que les agents bactériens conduisent à une reproduction accrue..
  • Pour éliminer le mucus, les parois bronchiques sont activement contractées, une personne a une toux douloureuse.
  • La stagnation du mucus provoque une violation des processus de ventilation dans l'arbre bronchique. Dans le tissu pulmonaire, des zones se forment qui sont laissées sans apport d'oxygène. Cela conduit à un essoufflement.
  • À la suite d'exacerbations fréquentes de la bronchite pendant la grossesse, une inflammation persistante se développe avec la formation de tissu fibreux et de zones avec des cicatrices..

Symptômes de bronchite

Les symptômes de la bronchite chez une femme enceinte sont de nature individuelle, car ils dépendent du type d'agent pathogène et du type de bronchite:

  • Le processus pathologique commence par une détérioration du bien-être général, le développement d'un malaise, une faiblesse dans tout le corps et des signes de malaise général se rejoignent progressivement.
  • La température corporelle augmente, cela peut passer d'un caractère subfébrile à la fièvre.
  • Il y a un développement progressif d'une toux sèche, qui peut être douloureuse et n'apportera aucun soulagement. La nature sèche de la toux passe progressivement à une toux humide, accompagnée de la libération de crachats, ce qui conduit à une amélioration du bien-être général.
  • Les expectorations peuvent être rares ou abondantes. Une attention particulière doit être portée à ses caractéristiques, car ces indicateurs indiqueront l'une ou l'autre cause de bronchite. Un mélange d'une teinte verte est un indicateur de la nature bactérienne de l'inflammation; la couleur jaune peut être chez les personnes qui fument un nombre suffisant de cigarettes ou celles qui ont un soupçon de pneumonie. Une teinte brune indique la décomposition du tissu pulmonaire.
  • Il y a une violation des caractéristiques de la voix, chez certains patients, elle peut complètement disparaître. Dans certains cas, il n'est limité que par l'apparition d'une respiration sifflante ou d'une lourdeur en parlant.
  • Le patient peut avoir des ronflements sévères la nuit.

Types de bronchite

Il existe plusieurs types de bronchite, qui diffèrent par leur évolution, ainsi que par le degré d'augmentation des manifestations cliniques..

Parmi eux se trouvent:

  • Bronchite aiguë. Ce type de bronchite est caractérisé par un épisode de manifestation aigu et principalement primaire. Sa manifestation peut survenir à la suite de complications d'autres processus inflammatoires dans les voies respiratoires..
  • Cours chronique. Cette condition est une variante de l'évolution prolongée du processus inflammatoire. Il se déroule sous forme d'exacerbations, dont les cas sont enregistrés plusieurs fois par an.
  • Bronchite récurrente. Bronchite qui se produit avec des exacerbations survenant plus de trois fois par an.
  • Une option prolongée. L'inflammation dans la paroi de la bronche dure jusqu'à un mois et se manifeste par des symptômes pathologiques.

En fonction de la présence ou de l'absence d'obstruction, il existe:

  • Parcours obstructif. Une variante de la bronchite, qui s'accompagne du développement d'un fort rétrécissement de la paroi bronchique. Il se caractérise non seulement par des difficultés respiratoires, un essoufflement sévère et des crises d'étouffement.
  • Parcours non obstructif. Il n'y a pas de rétrécissement significatif de la paroi bronchique.

Selon le niveau de localisation de l'inflammation, il existe:

  • Inflammation locale. Une lésion limitée à une petite zone.
  • Inflammation diffuse. Une maladie qui affecte diverses parties de l'arbre bronchique sur toute sa longueur.

Le type d'inflammation est distingué:

  • Catarrhe. La bronchite est localisée uniquement sur les couches supérieures de la membrane muqueuse.
  • Inflammation purulente. Caractérisé par l'apparition de masses purulentes.
  • Lésion fibreuse. Après l'œdème, des filaments de fibrine se forment sur la membrane inflammatoire.
  • Lésion hémorragique. Dans le contexte d'une membrane muqueuse enflammée, des zones d'éruptions hémorragiques apparaissent.
  • Processus atrophique. Dans le contexte d'un processus inflammatoire prolongé, un amincissement de la membrane muqueuse apparaît avec une production insuffisante de mucus et le travail de l'épithélium sécrétoire et cilié.

L'étiologie distingue:

  • Viral.
  • Bactérien.
  • Allergique.
  • Fongique.
  • Asthmatique.
  • Inflammation spécifique.

Diagnostique

Afin de diagnostiquer la bronchite chez une femme enceinte, des problèmes importants peuvent survenir en raison des méthodes de diagnostic limitées..

Le diagnostic de bronchite doit commencer par une conversation initiale avec le patient, la clarification de toutes les plaintes, les conditions d'apparition, la dynamique de la manifestation des symptômes, ainsi que l'efficacité de la prise de tous les moyens.

Le diagnostic est le suivant:

  • L'examen externe est effectué avec l'étude de la cavité buccale, des amygdales et du larynx. Il est possible d'identifier les zones d'hyperémie, d'élargissement des amygdales et de gonflement de la membrane muqueuse, qui peuvent indirectement indiquer une inflammation.
  • À la palpation, la douleur thoracique est déterminée, ainsi que la présence d'un gonflement dans les espaces intercostaux. Ces études excluent l'inflammation du parenchyme pulmonaire et la présence d'emphysème.
  • Palpation des ganglions lymphatiques caractéristiques des lieux typiques d'écoulement lymphatique de l'arbre bronchique. Leur palpation peut être douloureuse et élargie..
  • Auscultation. Cette méthode vous permet d'écouter le passage de l'air dans les voies respiratoires. Avec un processus obstructif, une respiration sifflante est détectée et des difficultés respiratoires. De plus, à l'aide de l'auscultation, la participation de toutes les parties des poumons au processus respiratoire est déterminée..
  • Pour confirmer le diagnostic, des méthodes de laboratoire sont nécessaires, qui aident non seulement à poser un diagnostic précis, mais également au traitement. Un test sanguin de laboratoire peut indiquer indirectement la présence d'une inflammation dans le corps, cela ne fournit pas de données sur la localisation. Il y a une augmentation de la liaison leucocytaire et une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes.
  • Examen des expectorations. Cette méthode de laboratoire vous permet d'identifier l'agent causal du processus et la nature possible de l'inflammation. Dans le cas où l'agent pathogène est identifié, il est recommandé de déterminer la sensibilité aux agents antibactériens. Cette étude augmente encore les chances de guérison rapide et de prescription d'antibiotiques inefficace pour les femmes enceintes. L'examen des expectorations n'est pas seulement nécessaire pour le traitement, mais est également effectué à des fins de diagnostic différentiel.
  • La méthode de diagnostic par rayons X n'est utilisée qu'après le premier trimestre de la grossesse et est réalisée de toute urgence. Ceci est particulièrement important lorsque la santé d'une femme se détériore fortement et qu'une menace pour sa vie est créée. Cette méthode a un effet négatif sur le développement du fœtus, en particulier au cours du premier trimestre, et peut entraîner la mort du fœtus ou des anomalies irréversibles. Une étude similaire devrait être menée pour le diagnostic différentiel des processus tumoraux, de la tuberculose ou des processus infectieux..

Le danger de bronchite pendant la grossesse pour l'enfant

Un enfant pas moins qu'une femme enceinte souffre elle-même d'une bronchite.

Même en dépit d'un bien-être général satisfaisant d'une femme, des changements initiaux peuvent apparaître, qui se reflètent chez le fœtus dans le.

En raison du processus inflammatoire chez une femme, l'acte de respiration peut être perturbé et un apport insuffisant en oxygène peut également être causé par un œdème et une toux persistante..

Le sang d'une femme n'est pas rempli d'oxygène dans la quantité appropriée, et si son corps peut compenser une telle condition, le corps de l'enfant commence à ressentir l'effet stressant associé à l'hypoxie.

Dans le contexte d'un long processus, de telles réactions peuvent entraîner un retard de développement, une malnutrition, un développement insuffisant du cerveau..

Pourquoi est-il dangereux pour la mère?

La bronchite pour une femme ne constituera pas moins de menace que pour un fœtus.

Cela est largement dû au fait que les femmes ne commencent pas immédiatement à suivre un traitement adéquat, ce qui entraîne le développement de complications graves..

En outre, de grandes difficultés surviennent avec la conduite en temps opportun des procédures de diagnostic..

Par exemple, l'utilisation d'études aux rayons X est une étape extrême en cas de suspicion d'un processus inflammatoire généralisé..

En raison des particularités du corps d'une femme enceinte, le processus inflammatoire dans un court laps de temps peut passer à d'autres services et, en peu de temps, commence à se propager dans tout le corps.

Par conséquent, la bronchite bactérienne et virale peut entraîner le développement de foyers d'inflammation dans d'autres organes. Une femme enceinte atteinte de bronchite a une incidence accrue de pneumonie ou d'inflammation chronique.

Traitement

Inhalation

Le traitement commence avec des méthodes non médicamenteuses. Une grande importance est attachée à l'utilisation de formes locales, notamment sous forme d'inhalation. De telles méthodes pendant la grossesse permettent, sans absorption dans l'environnement interne, d'influencer le foyer de l'inflammation.

Moyens d'inhalation:

  • Eau minérale. L'utilisation d'eau minérale contenant divers oligo-éléments dans sa composition contribue non seulement à soulager l'inflammation, mais également à l'effet sur les muqueuses et les mucosités, entraînant une modification de ses propriétés physiques et une meilleure décharge. L'eau minérale contribue aux effets antiviraux et antibactériens.
  • Un soda. Cette substance est largement utilisée comme inhalation pour la bronchite pendant la grossesse, car elle aide non seulement à soulager l'inflammation, mais également à réduire la gravité de l'œdème, à nettoyer les muqueuses des expectorations et à les éclaircir et à améliorer la décharge. L'effet est observé après une seule application.
  • Saline. Cet outil est largement utilisé pour traiter la bronchite pendant la grossesse en raison de l'absence de contre-indications à tout moment, ainsi que de l'action anti-inflammatoire. Pour améliorer l'effet, il est permis de dissoudre divers médicaments dans une solution saline..

Remèdes à base de plantes

L'utilisation de remèdes à base de plantes est plus efficace au cours du premier trimestre de la grossesse. Étant donné qu'un grand nombre de médicaments sont contre-indiqués. Pour obtenir cet effet, il est nécessaire de commencer le traitement de la bronchite le plus tôt possible..

Les remèdes à base de plantes suivants peuvent être utilisés:

  • Camomille. Cette préparation à base de plantes diffère en ce que lors de son utilisation, il y a un minimum d'effets secondaires de l'utilisation. En raison de la teneur en acide ascorbique, en acides organiques, en carotène et en huiles essentielles, le médicament aide à soulager la gravité de l'inflammation, présente une action antibactérienne, dilate les vaisseaux sanguins et soulage les spasmes des cellules musculaires. En conséquence, la bronchite a non seulement un effet anti-inflammatoire, mais élargit également la lumière de la paroi bronchique pour améliorer l'accès à l'air. La camomille peut être utilisée dans les décoctions ou le thé, dans certains cas, l'utilisation de l'inhalation est utilisée.
  • Calendula. Ce composant à base de plantes contient un grand nombre de substances utiles qui ont des effets anti-inflammatoires, cicatrisants et antibactériens, améliorent également l'expectoration et réduisent la gravité de l'essoufflement. Ceci est réalisé principalement par les caroténoïdes, les acides, les phytoncides et les alcaloïdes. Différentes formes de dosage peuvent être préparées à partir de cette plante, parmi lesquelles les thés et les décoctions sont les plus populaires, mais des infusions peuvent également être utilisées. Pour les femmes enceintes, le plus efficace est l'utilisation d'inhalations et de décoctions. Il ne doit pas être administré aux femmes en grande quantité, ainsi que pendant le premier trimestre de la grossesse. En cas de brûlures d'estomac pendant le traitement par bronchite au calendula, vous devez arrêter d'utiliser.

Boire beaucoup de liquides

Cette méthode est largement utilisée dans le cadre de la thérapie complexe pour le traitement de la bronchite. Boire du liquide est nécessaire pour éliminer l'intoxication causée non seulement par l'action de l'agent pathogène, mais également par la prise de médicaments.

En raison d'un apport hydrique suffisant, la gravité du malaise diminue, la faiblesse se manifeste dans une moindre mesure et le bien-être s'améliore. De plus, cette méthode vous permet d'adoucir les parois irritées des bronches et d'autres muqueuses, ce qui conduit à une meilleure décharge des expectorations..

Pour le traitement peut être utilisé:

  • Thé au citron ou au miel,
  • Un mélange de lait avec du soda ou du lait avec du miel,
  • Eaux minérales chauffées telles que Borjomi ou autres solutions alcalines.
  • Aide à soulager l'intoxication et la fièvre pendant la grossesse, une décoction de divers médicaments, tels que le thym ou le thym, ainsi que la décoction de tilleul.

Agents antibactériens

La plupart des antibiotiques sont interdits pendant la grossesse, en particulier au cours du premier trimestre. Par conséquent, il est nécessaire d'aborder la sélection de ce type de fonds avec une attention particulière..

Les médicaments suivants peuvent être utilisés:

  • Ampicilline. Cet agent antibactérien est largement utilisé pendant la grossesse, contrairement à de nombreux médicaments ayant un effet similaire. Son action couvre un large éventail d'agents pathogènes, ce qui offre une efficacité plus large. Une fois que l'ampicilline pénètre dans l'environnement interne du corps, elle est uniformément répartie sur divers organes, y compris l'arbre bronchique. Vous pouvez attendre le début de l'effet antimicrobien 20 minutes après l'application. L'ampicilline est approuvée pour une utilisation à tout âge gestationnel, en outre, elle doit être utilisée lorsqu'il existe un risque possible de propagation de l'infection au fœtus. L'utilisation doit être effectuée strictement sous la surveillance d'un médecin en raison du risque de développer une réaction allergique.
  • Cefodrx. Ce remède utilisé pour traiter la bronchite chez la femme enceinte est un antibiotique semi-synthétique. Il s'agit d'un groupe de médicaments à base de céphalosporines qui peuvent avoir un effet bactéricide en raison de l'acétylation de la transpeptidase dans la paroi du micro-organisme. Un grand nombre de bactéries, à la fois à Gram négatif et à Gram positif, sont sensibles au Cefodox. La flore anaérobie est moins sensible. Le médicament a un bon degré de distribution dans le corps, ce qui facilite son administration à tous les organes affectés. Le céfodox est largement utilisé pour diverses maladies du système bronchopulmonaire de nature inflammatoire, y compris la bronchite. Cefodox est approuvé pour une utilisation par les femmes enceintes à toutes les périodes de gestation, mais il ne doit être prescrit que dans les cas où il y a un besoin prononcé d'utiliser des antibiotiques..

Immunostimulants

Viferon est un médicament qui a un effet immunostimulant sur le corps, en raison de la présence d'interféron dans la composition.

Cette substance peut être produite indépendamment dans le corps pour combattre les virus ou les bactéries..

Viferon est très sûr, grâce à quoi il est largement utilisé pendant la grossesse.

Mais en plus de sa sécurité, le médicament ne doit être utilisé que lorsque cela est nécessaire. Pour cela, des indications strictes doivent être respectées..

Une mauvaise utilisation augmente le risque d'effets secondaires. Avec l'utilisation fréquente de l'interféron, une surcharge du corps peut survenir, ce qui augmente le risque de développer une maladie auto-immune en raison du travail accru du système immunitaire.

Viferon à une femme enceinte peut être prescrit non seulement aux stades initiaux de la maladie, mais également sous des formes chroniques, ainsi que pour la prévention de l'exacerbation de la bronchite chronique.

Agents antiviraux

Oscillococcinum - ce remède homéopathique est un extrait fabriqué à partir des cellules du foie et du cœur du canard de Barbarie.

Le médicament n'est pas capable d'exercer un effet médicinal prononcé, mais malgré le manque de recherche en cours, il convient de noter que de nombreux experts utilisent largement le médicament dans la pratique clinique..

En raison du fait que de nombreux médicaments sont contre-indiqués pendant les premier et deuxième trimestres, Oscillococcinum peut avoir un effet antiviral.

Dans la lutte contre la bronchite, il a moins d'effet, mais pour améliorer l'effet, il doit être pris dans les premières heures après l'apparition de ces symptômes..

Chez les femmes enceintes atteintes de bronchite chronique, Oscillococcinum peut également être utilisé à titre prophylactique.

Il est interdit d'utiliser le médicament seul, car la probabilité de développer des réactions indésirables sous forme d'allergies est possible. Dans les cas où la maladie s'accompagne d'une augmentation de la température, des signes de l'ajout d'une nature bactérienne ou virale d'inflammation, cela n'aura pas d'effet positif sur le corps.

Remèdes contre la toux

Les médicaments suivants sont distingués, en fonction du type de toux:

  • Avec toux sèche, l'euphylline est un médicament qui présente ses propriétés bronchodilatatrices, qui se développent à la suite de l'exposition au principal ingrédient actif aminophylline. Le mécanisme d'action est que l'activité contractile des fibres musculaires lisses diminue, conduisant à une amélioration de la fonction respiratoire et à une stimulation de la fonction de ventilation du tissu pulmonaire. Lors de la prise d'Euphyllin, l'apport d'oxygène aux tissus du corps augmente, le taux de formation des plaquettes diminue et l'excrétion du dioxyde de carbone augmente. Le médicament présente également des effets tocolytiques et diurétiques. En conséquence, l'activité contractile des muscles de l'utérus diminue et le flux sanguin rénal s'accélère. Malgré la limitation de l'utilisation d'Euphyllin selon les instructions, le médicament est largement utilisé dans la pratique médicale, en particulier pour le traitement des problèmes respiratoires. Pendant la bronchite, une femme enceinte ressent une amélioration de sa respiration pendant une courte période. Au cours du premier trimestre, le médicament n'est pas utilisé, dans les deux prochains, il est possible de l'utiliser, mais uniquement dans les situations où le bénéfice l'emportera sur le risque. En raison de la possibilité de passer par le flux sanguin placentaire, son utilisation est possible avec une extrême prudence et une surveillance régulière du fœtus.
  • Avec une toux humide.Sinupret - ce remède est une préparation à base de plantes qui a une composition combinée. Les composants inclus dans la composition aident à améliorer le processus d'expectoration, le mucus bronchique diminue sa viscosité, c'est pourquoi il est facilement éliminé de l'arbre bronchique. C'est pourquoi, dans le contexte de l'utilisation bien sûr, le développement d'effets anti-inflammatoires et immunomodulateurs sur le corps doit être observé. En raison du fait que la composition de Sinupret est à base de plantes, le médicament est donc officiellement approuvé pendant la grossesse. Mais, il existe une restriction sur la consommation d'une solution alcoolique en raison de la présence d'une base alcoolique dans la composition, ce qui n'est pas recommandé pour les personnes enceintes pendant le premier trimestre. Sinupret peut être utilisé non seulement pour la bronchite, mais également pour d'autres inflammations du système bronchopulmonaire. Pour prévenir le développement d'une bronchite, Sinupret peut être prescrit aux stades initiaux des processus inflammatoires, en particulier ceux associés à la congestion nasale, aux éternuements et au développement d'un œdème. Le médicament a un petit nombre de contre-indications, parmi lesquelles la principale est la manifestation d'une réaction allergique. Sinupret est bien toléré.

Médicaments bronchodilatateurs

Le salbutamol est un médicament qui a des effets bronchodilatateurs et mucolytiques. Il est classé comme agoniste adrénergique..

Le salbutamol pour la bronchite est principalement utilisé pour soulager une obstruction sévère, détendre les fibres musculaires dans les bronchioles et augmenter la lumière, assurant un flux d'air suffisant.

Avec un traitement précoce, il aide à prévenir l'apparition de complications causées par la bronchite..

En plus de l'effet sur le système bronchopulmonaire, le salbutamol agit également sur les fibres musculaires de l'utérus, les relaxant, empêchant ainsi le développement de la menace et l'apparition d'une naissance prématurée. Par conséquent, le salbutamol pour les femmes enceintes a plusieurs effets positifs à la fois..

Il est produit sous forme d'aérosol, ce qui contribue à assurer un flux de fonds plus profond avec une exposition locale. De plus, l'atomisation des particules conduit à leur dépôt uniforme sur la paroi de la membrane muqueuse..

Quels médicaments ne doivent pas être pris?

Pour le médecin et la femme enceinte, vous devez faire particulièrement attention au choix du médicament.

Il convient de garder à l'esprit que les antibiotiques du chloramphénicol ou du chloramphénicol, de la série des tétracyclines, de la streptomycine, du sulfanilamide et des dérivés du biseptol sont interdits pendant tous les trimestres. Ces substances médicinales ont un effet néfaste sur le fœtus.

Pour les femmes enceintes, les antitussifs tels que les dérivés de la codéine, le chlorhydrate d'éthylmorphine sont également interdits car ils peuvent pénétrer la barrière placentaire et entraîner la suppression du centre respiratoire chez le fœtus..

Caractéristiques du traitement par trimestre

Étant donné que pendant la grossesse, il y a une croissance et une pose actives de tous les systèmes vitaux, le traitement de la bronchite chronique est basé sur l'âge gestationnel de la femme, ou plutôt le trimestre..

Ainsi, parmi certaines des caractéristiques de la thérapie, il convient de souligner:

  • Au premier trimestre. Il est recommandé d'effectuer des mesures de traitement symptomatique et antibactérien. Dans le cas où le pansement se transforme en une version plus sévère du cours, le risque de développer une pathologie chez le fœtus augmente également. Dans ce cas, avec une perturbation prononcée du bien-être et la nécessité d'utiliser des agents antibactériens, il est recommandé à de nombreuses femmes enceintes d'interrompre leur grossesse.
  • Deuxième trimestre. Cette période prévoit une antibiothérapie, la liste des médicaments de ce groupe s'agrandit légèrement, car la formation finale de certains organes et systèmes est en cours. Pour améliorer l'effet, il est permis d'utiliser des immunoglobulines. De plus, les mesures devraient être renforcées pour maintenir la grossesse ou prévenir le développement de menaces.
  • Troisième trimestre. Dans ce cas, la gamme d'agents antibactériens est considérablement élargie, mais des précautions particulières doivent néanmoins être prises avec certains. En plus des moyens de thérapie immunostimulante, un traitement non médicamenteux peut également être utilisé. Vous devez faire attention à l'utilisation de l'eau, car pendant cette période, elle provoque le développement d'un œdème et une augmentation de la pression artérielle. Pendant le traitement, il est impératif de surveiller l'état du fœtus..

Bronchite chronique et grossesse

Ce processus inflammatoire peut être caractérisé par un développement assez fréquent d'exacerbations. Étant donné que dans le corps d'une femme enceinte, il y a une restructuration spéciale de tous les processus biologiquement importants, le risque d'exacerbation des pathologies chroniques est beaucoup plus élevé.

Dans les cas où une femme a un processus inflammatoire chronique dans l'arbre bronchique, elle doit être attentive à sa santé et se préparer à la grossesse à l'avance..

Pour cela, un traitement préventif et une réhabilitation des foyers d'infection chronique, qui pendant la grossesse peuvent exacerber le processus, sont effectués. Par conséquent, il est si important pour les femmes atteintes de bronchite chronique de désinfecter la cavité buccale avant la grossesse, de guérir les dents carieuses et de renforcer les forces immunitaires..

Dans les cas où la grossesse n'est pas planifiée, une femme atteinte de bronchite chronique doit être aussi prudente que possible quant à sa santé, suivre toutes les mesures préventives et en cas d'exacerbation de la bronchite, commencer le traitement immédiatement..

Prévention de la bronchite pendant la grossesse

Afin de prévenir le développement d'une bronchite, une femme prudente doit être aussi attentive que possible à sa propre santé. C'est la mise en place de mesures préventives qui aideront à prévenir le développement de cette maladie ou à réduire le risque de complications..

Parmi les principales mesures de prévention, il y a:

  • Une femme enceinte doit arrêter de fumer même au stade de la planification de la grossesse ou aux premiers stades d'une grossesse déjà en développement. La fumée pénétrant dans les parois bronchiques entraîne le développement d'une inflammation chronique, une diminution de l'immunité locale, ainsi qu'une violation de la libération d'agents bactériens par les cils.
  • Jusqu'au début de la grossesse, il vaut la peine d'effectuer des procédures qui aident à renforcer l'immunité générale. Ce groupe devrait inclure les méthodes de durcissement, d'exercice, ainsi que la consommation de médicaments qui ont un effet immunostimulant..
  • Pendant les périodes d'exacerbation des maladies virales ou bactériennes, vous devez limiter les visites dans les lieux publics et traiter les rhumes à temps pour qu'il n'y ait pas de conséquences.
  • Assurez-vous de porter un bandage en gaze de coton, ce qui en fait un changement régulier.
  • Lubrifiez la cavité nasale avec une pommade Oxolinic.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

9 règles pour une conception réussie

Analyses

Les filles, bonjour.
Lisez ces informations, mosh qui bénéficiera de:
9 règles pour une conception réussie
RÈGLE UN.
La chose la plus importante qui est exigée d'un homme est de garder son sperme mobile.

Les conséquences de l'infection par le cytomégalovirus pendant la grossesse

Infertilité

Quelle est cette infectionLe cytomégalovirus appartient au groupe des infections herpétiques. Il diffère par l'évolution latente de la pathologie causée, c'est-à-dire que dans la plupart des cas, il ne présente pas de manifestations cliniques.

Yaourt d'allaitement

Conception

Une jeune mère qui choisit d'allaiter son bébé est responsable du choix de la nourriture. Le bien-être de l'enfant dépendra directement des aliments qui seront inclus dans l'alimentation de la mère.

Exercices pour les femmes enceintes

Nutrition

L'accouchement n'est encore que dans sa perspective, mais tous les trimestres de la grossesse, chacun à sa manière, nécessitent un stress critique de la part du corps féminin.