Principal / Infertilité

Maladies dangereuses pour l'enfant à naître

Avec la rougeole et la rubéole, ils représentent un énorme danger, car nous ne parlons pas seulement de la santé de la mère, mais aussi de la vie du futur bébé...

Les maladies virales «infantiles» ont beaucoup en commun. Ils sont tous aéroportés et très contagieux. Pour attraper l'une de ces affections, il suffit d'inhaler les plus petites gouttelettes de salive que le patient sécrète en respirant, en parlant, en toussant et en éternuant. Le danger réside dans le fait qu'il n'est pas du tout facile d'identifier une personne infectée à l'œil nu. Il devient contagieux plusieurs jours avant l'apparition des symptômes caractéristiques. Par conséquent, purement théoriquement, toute personne apparemment en bonne santé peut constituer une menace pour une future mère. Surtout si c'est un enfant. Mais cela ne signifie pas du tout qu'une femme enceinte doit paniquer et ne pas sortir pendant les 9 mois. Ce n'est pas si effrayant. L'essentiel est de se rappeler si elle a eu la rougeole, la varicelle, les oreillons et la rubéole dans son enfance. Si la réponse est oui, la demoiselle peut être calme: elle n'est pas menacée d'une miette. Après avoir souffert de maladies, le corps a développé une immunité stable contre elles, il ne sera donc pas possible d'être à nouveau infecté avec tout le désir. Vous ne devez vous inquiéter que si les plaies des «enfants» ont contourné la femme et qu'elle n'a pas été vaccinée contre eux.

Cependant, même s'il y a eu une vaccination, il vaut la peine de jouer la prudence et, au cas où, de se faire tester pour des anticorps dirigés contre des agents pathogènes. En effet, 25 ans après la vaccination, l'immunité qui leur est formée est considérablement affaiblie, voire disparaît complètement. Cela signifie que maman a toutes les chances d'attraper une infection dangereuse..

Rougeole: bat à distance

La rougeole est l'une des maladies virales les plus contagieuses. L'enfant peut le récupérer en visitant la chambre où se trouvait le patient 2 heures avant. Et il suffit qu'une femme enceinte, par exemple, soit dans le même moyen de transport qu'une personne malade, alors qu'elle peut même s'asseoir à des extrémités différentes du bus. Le virus de la rougeole franchit facilement une distance de plusieurs dizaines de mètres, et s'il a déjà atteint une personne, il prendra sûrement le relais. Si ce problème est arrivé à la femme enceinte, il est très important d'établir l'âge gestationnel auquel elle est tombée malade. Plus il est petit, plus les conséquences sont graves. L'infection par la rougeole au premier trimestre dans 20% des cas entraîne une fausse couche ou diverses pathologies fœtales. Le bébé peut naître avec un faible niveau de développement intellectuel (oligophrénie) ou de graves lésions du système nerveux. De plus, ce sont ces défauts qui sont les plus diagnostiqués au début de la grossesse. Malheureusement, ni un gynécologue expérimenté ni un spécialiste en échographie qualifié ne pourront dire avec certitude si la jeune femme dans une position intéressante contournera les ennuis ou si elle tombera dans ces malheureux 20%. Par conséquent, il est souvent proposé aux femmes qui ont eu la rougeole en début de grossesse de l'interrompre artificiellement. Mais, bien sûr, il s'agit d'une mesure extrême, et avant de décider de cette étape, ils procèdent à un examen approfondi.

Le pronostic de la maladie subie après la 16e semaine de grossesse est plus encourageant. À ce stade, la rougeole, en règle générale, est plus facile et n'a pas d'effet négatif sur le fœtus. La maladie ne permet pas au placenta de se déplacer, qui à ce moment-là s'est finalement formé et protège de manière fiable le futur bébé des effets négatifs des facteurs nocifs. Cependant, dans les dernières semaines de grossesse, le danger réapparaît. Si la mère tombe malade à l'approche de la finale, elle peut infecter son petit lorsqu'il passe par le canal génital. Au milieu du siècle dernier, un tel «cadeau» aurait pu entraîner la mort d'un enfant, mais maintenant, lorsque les médecins disposent d'antibiotiques puissants et de méthodes de réanimation modernes dans leur arsenal, la mortalité des nourrissons due à l'infection congénitale par la rougeole a considérablement diminué. La chance que l'irréparable arrive au bébé est négligeable.

Varicelle: rare mais juste

Les médecins disent que la plupart des personnes qui croient n'avoir jamais eu la varicelle dans leur enfance en ont en fait souffert sous une forme si légère qu'elles ne l'ont même pas remarquée. Seuls 4% des adultes ne sont pas immunisés contre la maladie. C'est probablement pourquoi on le trouve rarement chez les femmes enceintes. Selon les statistiques, sur 2000 femmes enceintes, une seule attrape le virus varicelle-zona. Si une femme tombe malade jusqu'à 20 semaines, une fausse couche et une mort fœtale intra-utérine sont possibles. Si la grossesse se poursuit, le danger demeure. Le bébé peut développer le soi-disant syndrome de varicelle congénitale. Les défauts qu'il provoque comprennent des cicatrices sur la peau, un sous-développement des muscles et des os des membres, des cataractes, divers troubles neurologiques (atrophie du cortex cérébral, retard mental, incontinence urinaire et fécale, etc.). Heureusement, ce syndrome ne survient pas plus souvent que la maladie elle-même. La probabilité qu'il se forme en miette ne dépasse pas 2%. Mais il est toujours préférable de jouer la sécurité et de subir une échographie non programmée, qui vous permettra d'établir si le virus de la varicelle a atteint le fœtus, et si oui, quel est son degré de défaite..

Une maladie non moins dangereuse est transmise en fin de grossesse, en particulier 4 à 5 jours avant l'accouchement. Lorsqu'un bébé naît, un bébé peut être infecté par une mère. La tragédie réside dans le fait que la varicelle chez les nourrissons est très difficile et souvent accompagnée de complications: bronchopneumonie et lésions des organes internes. Malheureusement, tous les bébés ne supportent pas ce test. Un tiers d'entre eux meurent. Par conséquent, si la femme enceinte tombe malade de la varicelle quelques jours avant l'accouchement prévu, les médecins essaient souvent de le retarder artificiellement. Et si cela n'est pas possible, immédiatement après la naissance, une immunoglobuline est administrée au bébé et un traitement antiviral est effectué. De telles mesures ne protègent pas le nouveau-né contre l'infection, mais peuvent réduire considérablement le risque de décès..

Oreillons: effrayants seulement au début

Les oreillons, ou, comme les médecins l'appellent, les oreillons, sont moins contagieux que la varicelle ou la rougeole. Même un contact étroit avec le porteur ne conduit pas toujours au développement de la maladie. Néanmoins, cette maladie est courante chez les femmes enceintes. Les oreillons sont les plus dangereux au cours du premier trimestre, lorsque le virus peut facilement se frayer un chemin vers l'embryon. Dans ce cas, la grossesse se fige souvent ou un avortement spontané se produit. En règle générale, cela se produit 2 semaines après que la femme est malade. Il y a aussi des spéculations que le virus des oreillons infecte les ovaires et que c'est pour cette raison qu'une fausse couche se produit. Si la grossesse persiste et que le futur bébé continue de se développer, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. La femme enceinte peut en toute sécurité chasser les pensées d'anomalies possibles. Les oreillons ne provoquent pas de malformations, donc le petit naîtra en bonne santé.

Si une femme enceinte a contracté l'infection peu de temps avant l'accouchement, elle peut infecter son bébé, comme dans le cas de la varicelle et de la rougeole, à sa naissance. Ou un peu plus tard, en mettant le bébé au sein, puisque le virus des oreillons se transmet facilement par le lait maternel. Mais dans ce cas, le pronostic est favorable. Habituellement, les oreillons, même chez les jeunes enfants, sont relativement faciles et ne causent pas de complications..

Rubéole: code de danger - rouge!

La rubéole est l'infection «infantile» la plus dangereuse pour les femmes enceintes, car la maladie à ses débuts conduit toujours (!) À la perte de l'enfant. Si l'infection s'est produite au cours du premier trimestre, l'infection atteindra certainement le fœtus. En conséquence, une fausse couche peut survenir. Dans le cas où, après une maladie, la grossesse persiste, des changements irréversibles se produisent dans le développement de l'enfant. Très probablement, le bébé naîtra avec le syndrome de rubéole congénitale, la triade dite pathologique: cataracte, maladie cardiaque et surdité. En plus de cela, une microcéphalie (diminution de la taille du cerveau), une microphtalmie (une diminution de la taille des globes oculaires), une expansion des fontanelles, des maladies inflammatoires du cerveau, des lésions de l'appareil vestibulaire, des malformations du squelette et des organes génito-urinaires peuvent être ajoutées. Et ce n'est pas une liste complète de la «dot» d'un bébé qui a été infecté in utero. C'est pourquoi il est recommandé aux femmes enceintes qui ont eu une maladie au cours du premier trimestre de se faire avorter pour des raisons médicales. Sinon, le bébé naîtra défectueux..

Si l'infection par le virus de la rubéole est survenue après 16 semaines, le risque de naissance d'un enfant en bas âge souffrant de malformations demeure, mais devient minime. On pense qu'au 4ème mois de grossesse, le risque d'infection du fœtus est de 5-6%, au 5ème et plus tard - environ 1-1,7%. Par conséquent, il n'est pas nécessaire d'interrompre la grossesse. Mais il convient de se préparer au fait que le bébé peut naître avec une petite taille et un faible poids corporel. À l'avenir, ces enfants accusent un retard de développement physique par rapport à leurs pairs. Si la mère est infectée à la veille de l'accouchement, le bébé développera des éruptions cutanées typiques, qui disparaîtront bientôt. Et le bébé lui-même restera contagieux pendant plusieurs mois après la naissance..

Opinion d'expert

Anna Mtskhvetaridze, obstétricienne-gynécologue, American Medical Center:

- Il y a plusieurs années en Russie, la plupart des gens souffraient d'infections «infantiles» à un âge précoce, donc ces maladies chez les femmes enceintes n'étaient pas un problème aussi urgent. Actuellement, de nombreux bébés ne vont pas à la maternelle, ce qui leur fait courir un risque accru de maladie à l'avenir. Si vous n'avez pas contracté la rubéole, la rougeole, la varicelle et les oreillons lorsque vous étiez enfant, assurez-vous de vous faire vacciner plusieurs mois avant la conception. Pendant la grossesse, la vaccination ne peut pas être effectuée, car le virus vivant, sur la base duquel les vaccins sont créés, peut affecter négativement le fœtus. Dans le cas où la grossesse a déjà commencé et que les analyses montrent que vous n'êtes pas immunisé contre les agents pathogènes des maladies "infantiles", traitez votre santé aussi soigneusement que possible et essayez d'éviter tout contact avec les enfants.

Connaître l'ennemi de vue

Rougeole - fièvre et toux. Les premiers symptômes de la rougeole peuvent facilement être confondus avec le rhume. Vous vous sentez léthargique et brisé, votre température augmente, vos yeux sont larmoyants, votre gorge vous fait mal, un nez qui coule et une toux sèche "aboyante" apparaissent. Après 2-3 jours, de petites taches blanchâtres apparaissent à l'intérieur des joues, semblables à la semoule. Et après quelques jours, les oreilles, le visage, le corps et les membres sont recouverts de petites taches rouges, qui s'assombrissent progressivement et se fondent en de grandes figures, entre lesquelles une peau saine est visible.

Varicelle - bulles sur les lèvres. La varicelle commence également par une forte fièvre et un malaise général. Après quelques jours, une éruption boursouflante apparaît sur les lèvres et le cuir chevelu, qui se propage progressivement au tronc. Ce sont des pustules gonflées remplies de liquide qui se dessèchent plus tard et se transforment en croûtes. Ne peignez jamais les ampoules, sinon des cicatrices pourraient rester sur la peau..

Oreillons - douleur derrière les oreilles. Le premier signe d'oreillons est une hypertrophie des glandes salivaires. Habituellement, ils deviennent enflammés à gauche et à droite, mais un seul d'entre eux peut être affecté. Si vous appuyez avec votre doigt derrière votre oreille, vous ressentirez une douleur intense. Il devient difficile pour vous de parler, de mâcher et d'avaler de la nourriture. La température peut rester normale..

Rubéole - peau mouchetée. Avec la rubéole, les ganglions lymphatiques à l'arrière de la tête gonflent. Ensuite, une éruption cutanée apparaît derrière les oreilles et sur le visage, qui se propage rapidement dans tout le corps. Les lésions sont petites, ne se connectent pas et disparaissent dans les 2-3 jours.

7 infections dangereuses pendant la grossesse: comment les éviter

Une personne est entourée de voisins invisibles toute sa vie: micro-organismes, virus, animaux unicellulaires. Beaucoup d'entre eux ne sont pas capables de nuire à une personne dont l'immunité fonctionne normalement, mais sont dangereux pendant la grossesse..

Toxoplasmose

La toxoplasmose est la seule maladie de notre liste qui n'appartient pas aux infections. C'est une maladie parasitaire. Elle est causée par un animal unicellulaire appelé Toxoplasma. Chez la plupart des gens, la toxoplasmose est asymptomatique et ne présente pas de danger particulier, mais pas pendant la grossesse. Le parasite pénètre dans le corps humain à partir de la nourriture contaminée, de l'eau et des excréments de chat.

Selon certaines études, la toxoplasmose infecte une femme enceinte sur 200 et une maladie congénitale survient chez un nouveau-né sur 10 000 à 30 000. Si une femme est infectée peu de temps avant la grossesse, les risques pour l'enfant à naître sont minimes..

Lorsqu'il est infecté au premier trimestre, la probabilité de transmettre le parasite à l'enfant est de 15%, au deuxième trimestre - 30%, au troisième trimestre - 60%, et plus la période de gestation est courte, plus les conséquences sont graves. La toxoplasmose entraîne des fausses couches, des mortinaissances, la mort de nouveau-nés peu après la naissance, un retard du développement psychomoteur, une diminution de la vision et la cécité, une paralysie cérébrale, une épilepsie.

Si vous avez un chat dans la maison, vous pouvez en être infecté. Pour éviter cela, la future maman ne doit pas nettoyer le bac à litière. En dernier recours - faites-le avec des gants et un masque, puis lavez-vous soigneusement les mains.

Les cinq principes pour l'amélioration de la sécurité sanitaire des aliments, conseillés par des experts de l'Organisation mondiale de la santé, aideront à prévenir la contamination par les aliments et l'eau

  1. Gardez votre cuisine propre.
  2. Les aliments crus ne doivent pas être presque transformés thermiquement et encore plus en contact avec eux.
  3. Faites bien cuire les aliments.
  4. Conservez les aliments à la bonne température.
  5. Utilisez de l'eau salubre et des aliments crus et lavez soigneusement les légumes et les fruits.

L'herpès génital

L'herpès génital est une maladie qui appartient au groupe des infections sexuellement transmissibles. Elle est causée par les virus de l'herpès simplex des premier et deuxième types, vous pouvez être infecté pendant les rapports sexuels (y compris oraux et anaux), les baisers. La maladie se manifeste sous la forme de rougeurs, d'enflures et de cloques sur la peau, de nombreuses personnes sont asymptomatiques. Après cela, l'agent pathogène reste dans le corps et la personne devient un porteur.

Si une femme enceinte est atteinte d'herpès génital, elle peut transmettre l'agent pathogène au bébé par le placenta ou pendant l'accouchement. Cela n'arrive pas toujours: selon les statistiques américaines, 25 à 30% des femmes enceintes souffrent d'herpès génital et seulement 0,1% des nouveau-nés..

Si une femme tombe malade pour la première fois pendant la grossesse, le risque de contracter le fœtus ou de transmission pendant l'accouchement est de 50 à 75%. Si l'herpès chronique se reproduit, la mère a déjà des anticorps dans son corps, et ils peuvent protéger le bébé: le risque de transmission lors de l'accouchement sera de 5%. Le virus de l'herpès peut entraîner une fausse couche, des lésions cérébrales, hépatiques de l'enfant, des malformations congénitales, la mort.

Si une exacerbation de l'herpès est détectée après 32 semaines de grossesse, le médecin recommandera probablement une césarienne.

Dans les derniers stades, un médicament antiviral est utilisé, mais il ne protégera pas l'enfant à 100%, en outre, sa sécurité pendant la grossesse n'a pas été entièrement étudiée.

Si une femme n'est pas infectée et que son partenaire a l'herpès génital (des tests aideront à mettre en évidence le i), les relations sexuelles pendant les exacerbations sont contre-indiquées et lorsque les symptômes disparaissent - strictement avec un préservatif. Si un partenaire a l'herpès oral, les baisers et le sexe oral sont interdits.

Infection à cytomégalovirus

Le cytomégalovirus appartient au groupe des virus de l'herpès: ses proches cousins ​​provoquent l'herpès et la varicelle. De nombreuses personnes sont porteuses du pathogène: une fois qu'elles ont eu une infection, et depuis lors, le virus «dort» dans leur corps. La transmission du cytomégalovirus se fait par des fluides biologiques: urine, salive, sperme, lait maternel.

Pour une personne en bonne santé avec un système immunitaire fonctionnant normalement, les cytomégalovirus ne sont pas dangereux. L'infection est le plus souvent asymptomatique ou accompagnée de fièvre et de ganglions lymphatiques enflés temporairement.

Infection dangereuse ou réactivation de l'infection pendant la grossesse. Pour un enfant, cela se traduit par une perte auditive, une vision, des crises d'épilepsie, une intelligence et une capacité d'apprentissage réduites, une faiblesse musculaire et des troubles de la coordination des mouvements, une microcéphalie (diminution de la taille du crâne).

Si vous vous occupez d'enfants et que vous n'êtes pas en même temps porteur du virus (selon les résultats des tests), voici ce qui vous aidera à vous protéger contre l'infection:

  • Lavez-vous souvent les mains. Changer les couches avec des gants.
  • N'embrassez pas les enfants sur le visage.
  • Ne partagez pas les ustensiles, les articles d'hygiène avec les enfants.

Listériose

Listeria - les bactéries présentes dans le sol, dans l'eau, peuvent pénétrer à la surface des légumes et des fruits. Certains animaux sont leurs porteurs. Ces micro-organismes se trouvent dans la viande crue, le lait non pasteurisé et les produits laitiers. La listériose est une infection relativement rare mais dangereuse; le risque d'infection pendant la grossesse, selon certains rapports, est 20 fois plus élevé.

Les premières manifestations surviennent 2 à 30 jours après l'infection. Perturbé par des symptômes pseudo-grippaux, des maux de tête et des douleurs musculaires, des nausées, des vomissements, de la fièvre, de la diarrhée.

Pendant la grossesse, le risque d'une forme invasive dangereuse de listériose est augmenté, lorsque la septicémie, la méningite se développe. Le taux de mortalité est de 20 à 30%. Listeria entraîne des fausses couches, des naissances prématurées, des mortinaissances (chez environ une femme sur cinq qui tombe malade). Une infection du nouveau-né peut survenir.

Pour prévenir la listériose et d'autres infections d'origine alimentaire, adhérez aux cinq principes de l'OMS pour l'amélioration de la sécurité alimentaire, dont nous avons discuté ci-dessus..

Varicelle

Le virus de la varicelle est un parent du virus de l'herpès et du cytomégalovirus. La plupart des adultes sont immunisés contre la varicelle parce qu'ils sont tombés malades dans l'enfance. Mais dans de rares cas, si l'immunité est considérablement réduite, vous pouvez être infecté une deuxième fois..

Dans l'environnement extérieur, le virus meurt rapidement, mais une fois qu'il pénètre dans le corps humain, il ne manquera pas le sien: la susceptibilité à l'infection chez ceux qui n'ont pas été malades est de 100%.

Selon les statistiques britanniques, 3 femmes sur 1000 contractent la varicelle pendant la grossesse. Ceci est lourd de complications graves pour la mère elle-même et le fœtus..

Les risques pour un enfant dépendent du stade de grossesse auquel l'infection est survenue: si jusqu'à 28 semaines, le syndrome de la varicelle fœtale peut se développer, il se manifeste par un sous-développement des bras et des jambes, des cicatrices cutanées, une microcéphalie, des lésions cérébrales, de la vessie, des intestins, et lorsqu'il est infecté pendant une période de 28 à 36 semaines, le virus pénètre dans le corps de l'enfant et, dans certains cas, est activé dans les premières années de la vie.

Si une femme enceinte est infectée après 36 semaines, le bébé peut contracter l'infection et il naîtra avec la varicelle, qui est parfois très grave et peut entraîner la mort..

Il existe un vaccin pour la prévention de la varicelle, mais il ne doit pas être administré trois mois avant et pendant la grossesse, pendant l'allaitement. Si vous n'avez pas été malade et n'avez pas été vacciné, vous ne devez pas contacter des personnes malades. Risque d'infection particulièrement élevé chez les enfants qui fréquentent la maternelle, l'école.

Rubéole

Grâce à la vaccination, la rubéole est devenue une maladie rare, cependant, toute femme enceinte non vaccinée risque de tomber malade, ce qui a de graves conséquences pour le fœtus. Le virus de la rubéole se propage par des gouttelettes en suspension dans l'air, la source de l'infection est une personne malade.

Une femme qui contracte la rubéole pendant la grossesse a un risque accru de mortinaissance et de naissance prématurée. L'infection est particulièrement dangereuse au cours du premier trimestre - jusqu'à 12 semaines. L'enfant développe un syndrome de rubéole congénitale, qui peut se manifester par une surdité, des cataractes, des malformations cardiaques, une intelligence réduite, des lésions de la rate et du foie, un poids insuffisant et une éruption cutanée après la naissance, un glaucome, une pneumonie, des problèmes de thyroïde.

Un moyen sûr de se protéger de la rubéole pendant la grossesse est de se faire vacciner au préalable. Vous pouvez tomber enceinte au plus tôt 4 semaines après l'administration du vaccin. Vous ne pouvez pas être vacciné pendant la grossesse.

Virus Zika

Le virus Zika est devenu une histoire d'horreur populaire après avoir été déclaré menace mondiale par les experts de l'OMS. Cette infection ne peut être contractée dans tous les pays. Une liste complète peut être trouvée, par exemple, sur gov.uk. Transporteurs - moustiques.

Le virus Zika est considéré comme dangereux pour les femmes enceintes. Il est prouvé qu'il provoque une microcéphalie chez un enfant, un retard de développement, un nanisme ou une petite taille, un retard mental, une hyperactivité. Il n'y a pas de preuves sans équivoque, le degré de risque est inconnu, et pourtant cela ne vaut pas le risque.

Pendant la grossesse, il vaut mieux ne pas visiter les pays où vous pouvez être infecté. Et si, néanmoins, une femme décide d'un tel voyage, vous devez prendre des mesures pour vous protéger contre les moustiques: portez des vêtements qui couvrent tout le corps, utilisez des répulsifs, des moustiquaires sur les fenêtres et les portes.

Infections courantes pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les gens s'inquiètent davantage de contracter l'infection et de la façon dont la maladie pourrait affecter le bébé en développement. Cet article examine les infections courantes pendant la grossesse. Il fournit également des informations sur la façon dont ils peuvent affecter le fœtus et comment empêcher leur développement..

Toutes les infections génitales sont-elles également dangereuses pour les femmes enceintes??

On pense que les infections vaginales, y compris les infections à levures, sont courantes pendant la grossesse. Cela est dû à un système immunitaire affaibli et à des changements hormonaux. Par conséquent, en règle générale, ces problèmes ne sont souvent pas préoccupants..

Les infections utérines proviennent de l'extérieur et entraînent de graves complications.

Infections vaginales pendant la grossesse

Les femmes enceintes sont plus vulnérables à certaines infections et si la maladie n'est pas traitée, des complications plus graves peuvent se développer. Toute personne qui a même une infection mineure pendant la grossesse devrait consulter un gynécologue.

Infections vaginales à levures

Il s'agit d'un muguet causé par des champignons microscopiques ressemblant à des levures du genre Candida. Le problème survient généralement pendant la grossesse en raison de modifications du système immunitaire, d'une augmentation de la production de glycogène et d'une augmentation des taux d'œstrogènes. Environ 20% de toutes les femmes ont initialement une candidose. Ce chiffre monte à 30 pour cent pendant la grossesse. La candidose est plus évidente au cours des deuxième et troisième trimestres.

Les symptômes les plus courants comprennent:

  • écoulement vaginal blanc;
  • démangeaisons et brûlures dans la région génitale;
  • douleur et brûlure pendant les rapports sexuels;
  • douleur en urinant.

Les femmes peuvent utiliser des médicaments sur ordonnance ou en vente libre pour traiter les mycoses vaginales, mais seulement après avoir d'abord consulté votre médecin ou votre sage-femme. Avant de commencer le traitement, il est très important de poser un diagnostic précis, car d'autres infections, telles que la vaginose bactérienne et la chlamydia, peuvent être confondues avec le muguet..

Vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne (BV) est une infection bactérienne facilement traitable dans le vagin. Avec cette maladie, la microflore de l'organe change. Les symptômes comprennent:

  • des démangeaisons, des brûlures ou des douleurs dans le vagin;
  • une odeur désagréable qui s'intensifie après les rapports sexuels;
  • une grande quantité de décharge.

Si elle n'est pas traitée pendant la grossesse, la vaginose bactérienne peut entraîner une naissance prématurée et une perte de poids à la naissance..

Streptocoque du groupe B

Le streptocoque du groupe B est un groupe de bactéries que l'on trouve couramment dans le vagin et le rectum. Ils ne provoquent généralement pas de symptômes. Cependant, les femmes qui ont le streptocoque dans leur corps peuvent le transmettre à leur bébé à la naissance..

Avoir un streptocoque chez un nouveau-né peut être mortel. En fin de grossesse, le streptocoque peut être détecté en passant des tests inclus dans l'ensemble standard d'examens prénatals. Traiter une femme enceinte avec des antibiotiques par voie intraveineuse réduit considérablement le risque de transmission du streptocoque à son bébé.

Infections utérines pendant la grossesse

Une infection de l'utérus peut être dangereuse pour un certain nombre de raisons et peut affecter le placenta, nuire au développement du fœtus, provoquer un travail prématuré ou provoquer des anomalies congénitales.

Les infections utérines se développent souvent lorsque des bactéries du vagin pénètrent dans l'utérus, de sorte qu'une infection vaginale non traitée est un facteur de risque d'infection de passer dans l'utérus. Une femme est plus sensible aux infections utérines si les membranes se rompent pendant un travail prolongé.

Le traitement comprend des antibiotiques et peut nécessiter une hospitalisation. Si une fièvre se développe pendant le travail, un médecin ou une sage-femme surveillera le fœtus. Si les symptômes sont sévères, votre médecin vous fera une césarienne.

Autres infections pendant la grossesse

La grossesse entraîne de nombreux changements dans le corps, ce qui rend la femme plus vulnérable aux complications. Par exemple, les changements cutanés liés aux hormones pendant la grossesse peuvent provoquer des conditions telles que l'eczéma ou une peau sèche sévère..

Certaines autres infections qui peuvent être plus graves pendant la grossesse comprennent:

  • grippe;
  • L'hépatite E, qui est généralement une forme bénigne d'hépatite virale;
  • la listériose, qui peut provoquer une intoxication alimentaire;
  • rougeole;
  • VIH.

Le risque accru pendant la grossesse n'est pas entièrement compris par les scientifiques, mais on sait déjà que certaines des pathologies sont associées à des hormones et à d'autres changements qui modifient le nombre de cellules sanguines dans le corps..

Par exemple, à la fin de la grossesse, le nombre de cellules T qui aident à combattre l'infection diminue. La grossesse augmente également la circulation sanguine et les sollicitations du cœur. Ces exigences peuvent également exacerber les complications..

Par exemple, si une femme enceinte développe une pneumonie due à la grippe, elle peut avoir des difficultés à respirer en raison des exigences accrues imposées au cœur et aux poumons par le fœtus..

Certains médicaments qui peuvent traiter efficacement les infections courantes sont dangereux pendant la grossesse. Par conséquent, il est très important que les femmes enceintes qui ont des infections parlent à leur médecin afin de peser les avantages et les risques des différentes options de traitement..

Comment les infections maternelles affectent le bébé?

Des infections multiples peuvent affecter un enfant en développement. Cependant, les médecins ont initialement du mal à dire si le fœtus sera affecté et dans quelle mesure..

Les infections peuvent affecter votre bébé de trois manières:

  • Ils peuvent nuire à la mère en rendant son corps moins capable de porter un bébé ou en exigeant l'utilisation de médicaments qui peuvent nuire au fœtus..
  • Ils peuvent nuire directement au bébé en provoquant des changements qui entraînent des anomalies à la naissance.
  • Ils peuvent provoquer une naissance prématurée ou une fausse couche.

Selon les médecins, les infections connues pour nuire au fœtus en développement comprennent:

  • vaginose bactérienne, qui peut provoquer un travail prématuré;
  • les maladies infectieuses telles que l'hépatite, la syphilis, l'herpès et le VIH qui peuvent infecter le fœtus;
  • la chlamydia, qui peut provoquer des infections oculaires et une pneumonie;
  • la gonorrhée, qui pollue le liquide amniotique, provoque un accouchement prématuré et entraîne des infections oculaires et une possible cécité;
  • streptocoque du groupe B, qui entraîne de graves complications chez les nouveau-nés et même la mort;
  • la toxoplasmose, qui provoque des anomalies congénitales et des déficiences intellectuelles;
  • le cytomégalovirus, qui peut également provoquer des anomalies congénitales et des déficiences intellectuelles;
  • listeria, qui peut provoquer une fausse couche, une mortinaissance et des anomalies congénitales.

D'autres infections peuvent également nuire au bébé en développement, selon l'état de santé général de la femme enceinte, le développement de l'infection et si elle a reçu un traitement..

La prévention

Les Centers for Disease Control and Prevention fournissent des méthodes pour réduire le risque d'infection pendant la grossesse, notamment.

  • utilisez un préservatif et demandez à votre partenaire des tests sexuellement transmissibles (IST);
  • lavez-vous soigneusement les mains;
  • éviter les personnes qui ont des infections contagieuses;
  • éviter les aliments non pasteurisés;
  • se faire vacciner contre la grippe
  • se faire tester pour les maladies sexuellement transmissibles et le streptocoque du groupe B.

De nombreuses femmes enceintes ne présentent pas de complications. Un traitement opportun augmente la probabilité d'avoir un bébé en bonne santé de 70 à 80%. Par conséquent, si des symptômes inhabituels surviennent pendant la gestation, vous devez prendre rendez-vous avec un obstétricien-gynécologue.

Le diagnostic prénatal est également essentiel car il détecte certaines infections avant même qu'elles ne provoquent des symptômes et des complications.

18 maladies les plus dangereuses pour une femme enceinte

Ces 18 maladies peuvent nuire à la santé et au développement de l'enfant à naître

Par Vladlena Egorova 03/02/2017, 19:04 15.3k vues

Les maladies de la femme enceinte peuvent avoir un impact direct sur la santé et le développement du fœtus. Par conséquent, les femmes enceintes accordent une attention accrue à l'état de leur corps..

La période la plus dangereuse est le premier trimestre. Pendant ce temps, le fœtus est le plus à risque. Par conséquent, de nombreux parents préfèrent garder la grossesse secrète au cours des 3 premiers mois. Après le premier trimestre, l'enfant n'est plus aussi vulnérable, mais certaines maladies menacent encore son développement et même sa vie..

Prévention et vaccination

Le plus souvent, les femmes enceintes s'inquiètent des infections qu'elles n'ont jamais rencontrées auparavant. La vaccination est un moyen de prévenir diverses maladies et peut aider à prévenir l'apparition de certaines maladies..

Une surveillance régulière par un médecin, des tests en temps opportun et le respect de ses recommandations sont une garantie de réduction du risque d'avortement spontané et d'infection fœtale pendant la grossesse..

18 maladies les plus dangereuses pour une femme enceinte

1. Infections des voies urinaires

Les infections des voies urinaires les plus courantes pendant la grossesse sont la cystite et le muguet. Ils représentent le plus grand danger au cours du premier et du dernier trimestre de la grossesse. Au cours des dernières semaines, ces maladies peuvent entraîner une naissance prématurée..

2. Diabète gestationnel

C'est le nom d'une augmentation de la glycémie chez une femme enceinte. Elle est causée par une production insuffisante d'insuline par le pancréas. Le diabète gestationnel n'est pas une menace pour le bébé. Cependant, cela peut conduire au développement d'autres types de diabète chez la femme enceinte si des mesures appropriées ne sont pas prises..

3. Syphilis

L'une des maladies les plus facilement transmissibles au fœtus. Cela peut entraîner une fausse couche et une mortinaissance. Le traitement le plus courant est la pénicilline.

4. Anémie

Un problème courant chez les femmes enceintes. Heureusement, il peut être facilement éliminé avec une alimentation riche en fer. Il est également possible de prescrire des vitamines.

5. Rougeole

La rougeole enceinte peut entraîner une naissance prématurée, un avortement spontané ou le développement d'une maladie pulmonaire chronique. Pour éviter cela, vous devez vous faire vacciner contre la rougeole..

6. Herpès génital et varicelle

Ces maladies sont dangereuses à la fois pour l'enfant et pour le nouveau-né. L'apparition de cataractes, un développement insuffisant des tissus et des organes, une microcéphalie et des défauts osseux sont possibles. Ces conséquences sont plus probables si une femme tombe malade au cours des 20 premières semaines de grossesse..

Si l'infection survient un mois avant l'accouchement, une césarienne est prescrite pour minimiser le risque d'infection du bébé.

7. Rubéole

Malheureusement, il n'y a pas de traitement pour cette condition. Une surveillance régulière par un médecin est nécessaire afin de déterminer à temps les malformations possibles, y compris la cécité, la microcéphalie, les maladies cardiovasculaires et la surdité.

8. Inflammation des gencives

Même les maladies des gencives courantes peuvent nuire au fœtus ou entraîner une naissance prématurée..

9. Vaginite

Les symptômes de cette maladie sont des écoulements et une forte odeur, mais elle n'est pas transmise sexuellement. Nous parlons d'une violation de la flore du vagin, qui peut être déclenchée par un stress ordinaire ou par un autre facteur affaiblissant les fonctions de protection du corps.

10. Cytomégalovirus

Cette infection infecte le sang, il y a donc de fortes chances de transmettre le virus à l'enfant. Il existe un traitement antiviral, mais il vaut mieux prévenir l'infection de la femme enceinte en évitant de manger de la viande mal frite et des fruits et légumes non lavés.

11. Toxoplasmose

Pour éviter cette maladie, vous devez chauffer la viande, bien laver les légumes et les fruits. De plus, s'il y a des animaux, en particulier des chats, dans la maison, le contact avec leurs matières fécales doit être minimisé. Demandez aux autres membres du ménage de changer le bac à sable de votre animal.

12. VIH

Dans certains cas, la mère peut choisir un accouchement traditionnel sans crainte d'infection du bébé. Après l'accouchement, le bébé est baigné pour réduire le risque d'infection par le sang et des médicaments sont administrés pour empêcher la transmission du virus. L'allaitement est exclu car le virus peut être transmis par le lait maternel.

13. Hépatite B

Environ la moitié des mères infectées transmettent le virus de l'hépatite B à leur bébé. Mais une observation régulière par un médecin et le respect de toutes ses recommandations aideront à éviter cela. Même avant la naissance, un traitement par immunoglobulines est effectué et, après la naissance de l'enfant, il est vacciné dès que possible pour réduire le risque de transmission du virus.

14. Hépatite C

Le principal problème est que ce virus entraîne en peu de temps une cirrhose du foie et une hépatite chronique. L'allaitement n'est pas non plus recommandé pour l'hépatite C.

15. Maladies sexuellement transmissibles

Les maladies les plus courantes chez les femmes enceintes sont les maladies sexuellement transmissibles. Il existe des antibiotiques et des agents antiviraux qui sont prescrits dans ce cas..

16. Pneumonie

L'une des maladies les plus dangereuses pour la mère et l'enfant. La condition elle-même est difficile à traiter et la grossesse aggrave la maladie. Une femme enceinte, en raison de l'affaiblissement général du corps, est plus encline à développer cette complication en cas de rhume ou de grippe.

17. Chikungunya

Sous nos latitudes, cette maladie n'a jamais été répandue, contrairement aux pays plus chauds. Cependant, ne l'oubliez pas si vous prévoyez de voyager. Le chikungunya est transporté par les moustiques, dont une piqûre peut infecter une femme enceinte. Bien que les fausses couches spontanées soient assez rares chez les femmes enceintes atteintes de chikungunya, la femme enceinte et l'enfant doivent consulter régulièrement le médecin après la naissance pour minimiser le risque d'infection..

Jusque-là, on ne sait pas comment le virus fonctionne, mais le risque de développer une microcéphalie est très élevé. Il se transmet de la même manière que le chikungunya par les piqûres de moustiques et a atteint des proportions épidémiques dans certains pays du sud ces dernières années. Donc, si vous prévoyez une visite dans des terres exotiques, il vaut mieux clarifier la situation épidémiologique dans ce pays..

Regardez la vidéo et apprenez-en plus sur les infections pendant la grossesse.

Avez-vous aimé l'article? Partage-le avec tes amis!

Maladies pouvant menacer la grossesse

La grossesse est un processus complexe et étonnant planifié par la nature. Cependant, la grossesse ne se déroule pas toujours aussi bien qu'elle le devrait. Dans cet article, nous examinerons certaines des maladies qui peuvent menacer le cours de la grossesse. En connaissant et en tenant compte de ces facteurs, vous pouvez réduire considérablement le risque d'interruption de grossesse..

Actuellement, de plus en plus de maladies «rajeunissent», affectant ainsi les jeunes femmes et les filles en âge de procréer. Souvent, la maladie ne se fait pas sentir et seule la grossesse peut "indiquer" la présence de maladies cachées. Par conséquent, lors de la planification d'une grossesse, les médecins recommandent de subir un examen pouvant révéler la maladie. Après avoir traité la maladie, vous pouvez commencer à planifier votre grossesse en toute sécurité. Si la maladie ne peut pas être guérie, il est important d'être observé pendant la grossesse non seulement par un gynécologue, mais également par des spécialistes restreints..

Maladies du système cardiovasculaire:

Ischémie cardiaque

Une attention particulière des cardiologues est aujourd'hui accordée à la maladie cardiaque ischémique (IHD), qui peut accompagner la grossesse. Cette condition peut avoir un impact significatif sur le déroulement de la grossesse et sur l'état général d'une femme qui peut en souffrir pendant l'accouchement et la période post-partum. Il est très important que la présence d'une maladie coronarienne augmente plusieurs fois le risque d'infarctus du myocarde..

Les causes de la maladie ischémique. Ainsi, la contraction accélérée du cœur, une augmentation du volume de sang circulant dans les vaisseaux et une modification des paramètres du cœur entraînent une demande accrue d'oxygène dans les tissus cardiaques (myocarde). En outre, les femmes enceintes développent un état d'hypercoagulabilité, cela est dû à l'influence des hormones de grossesse. Dans le même temps, un niveau accru de facteurs spéciaux qui coagulent le sang se forme dans le plasma sanguin, et le niveau de plaquettes et de fibrinogène augmente également dans le contexte du fait qu'il n'y a pas assez de protéines spéciales et qu'il y a une carence dans le système de fibrinolyse. De telles circonstances peuvent affecter négativement l'évolution de la maladie coronarienne de la femme enceinte..

Caractéristiques de l'ischémie pendant la grossesse. Le DHI peut souvent être observé chez les femmes enceintes de certains groupes. Il s'agit notamment des femmes de plus de 40 ans, des fumeurs à long terme, du diabète sucré, d'un état d'augmentation des taux de lipides et d'un état d'hypertension artérielle. En outre, les femmes qui ont déjà pris des contraceptifs oraux pendant une longue période et qui ont une prédisposition héréditaire à une maladie coronarienne peuvent également en souffrir. Un risque accru de maladie coronarienne pendant la grossesse peut être observé chez les femmes enceintes présentant des grossesses multiples, avec un état de prééclampsie, avec une hémorragie post-partum ou une infection antérieure, ainsi que chez celles qui avaient des antécédents de transfusion sanguine..

Les symptômes de la cardiopathie ischémique pendant la grossesse.
Les principaux symptômes de la cardiopathie ischémique chez la femme enceinte comprennent des symptômes tels que: douleur dans l'espace rétrosternal de nature pressante ou compressive. En même temps, les douleurs rayonnent (irradient) vers la droite ou la gauche, vers le haut, vers le bas ou la projection du dos; émotion et anxiété; peur de la mort et sensation de manque d'air; transpiration abondante; dyspnée; arythmie; augmente la pression artérielle; la nausée. Si un syndrome douloureux apparaît, cela ne doit pas être ignoré par une femme enceinte, car de telles manifestations peuvent indiquer des complications potentiellement mortelles - infarctus du myocarde, développement d'un choc cardiogénique, crises hypertensives, dissection aortique, péricardite, myocardite.

Insuffisance mitrale et aortique

Sténose mitrale

Syndrome d'Eisenmenger

Les femmes enceintes avec ce diagnostic courent un risque d'effondrement soudain et de mort pendant l'accouchement ou pendant la période post-partum. Le risque est si grand qu'une grossesse n'est pas recommandée. Si cela se produit, le travail doit avoir lieu dans les conditions les plus favorables: un soulagement approprié de la douleur et une préparation à la RCR sont nécessaires, il est également important de prévenir le shunt de droite à gauche en maintenant la résistance vasculaire périphérique et en minimisant la résistance vasculaire pulmonaire; de plus, il est nécessaire de contrôler le retour veineux.

Le syndrome de Marfan

La grossesse avec le syndrome de Marfan est dangereuse pour au moins deux raisons. Premièrement, il y a un risque d'héritage, qui est de 50% selon la loi de Mendel. Deuxièmement, au cours du troisième trimestre de la grossesse et au début de la période post-partum, le risque de formation d'un anévrisme aortique, de rupture, de dissection d'un anévrisme aortique existant et de survenue d'une endocardite septique augmente fortement.

La stratification de l'anévrisme aortique pendant la grossesse est associée à une augmentation du volume sanguin circulant, à une compression aorto-cave et à des changements hormonaux. Le risque de développer cette complication augmente proportionnellement à l'augmentation de la grossesse..

Pour diagnostiquer un anévrisme de l'aorte pendant la grossesse, l'utilisation la plus informative de l'échocardiographie (EchoCG), qui vous permet de déterminer la taille de l'aorte plusieurs fois pendant la grossesse, avant l'accouchement et pendant la période post-partum. Toutes les femmes enceintes atteintes du syndrome de Marfan se voient prescrire à titre prophylactique des bloqueurs adrénergiques, qui réduisent le débit cardiaque et la progression de la dilatation aortique avec un risque de dissection. L'accouchement naturel est possible chez les femmes sans pathologie prononcée du système cardiovasculaire et avec un diamètre aortique ne dépassant pas 4 cm. La grossesse et l'accouchement chez ces femmes se déroulent généralement sans complications graves pour la mère et le fœtus.

Prolapsus de la valve mitrale

Plus fréquent chez les jeunes femmes. Il s'agit généralement d'un trouble isolé, mais parfois associé au syndrome de Marfan ou à une communication interauriculaire. Avec le prolapsus mitral, la grossesse est généralement bien tolérée. L'augmentation relative de la taille du ventricule neutralise l'écart entre son volume et la trop grande valve mitrale. Les patients asymptomatiques ne nécessitent aucun autre traitement, à l'exception de l'administration prophylactique d'antibiotiques pendant l'accouchement, lorsqu'une complication sous forme d'endocardite bactérienne est possible. En cas d'arythmies récurrentes, les bêtabloquants sont indiqués et, dans les rares cas où des embolies systémiques ou pulmonaires se développent, des anticoagulants sont prescrits aux femmes enceintes. Le prolapsus de la valve mitrale pendant la grossesse ne s'aggrave généralement pas.

Tension artérielle élevée ou basse

La grossesse modifie considérablement le volume sanguin, ce qui entraîne souvent une augmentation de la pression artérielle. Cela est en partie dû au fait que le muscle cardiaque se contracte plus rapidement et plus souvent, et en partie à des changements hormonaux dans les vaisseaux sanguins..

L'hypertension artérielle (hypertension) serait de 140/90 mm Hg. Art. et plus haut. Le traitement de l'hypertension artérielle à un stade précoce consiste à suivre les recommandations standard: une alimentation équilibrée avec une faible teneur en sel de table, une bonne nuit de sommeil, un minimum d'activité physique et un travail intense à l'extérieur de la maison. Pendant cette période, la pression artérielle doit être vérifiée souvent et des médicaments pour l'hypertension artérielle sont prescrits par un médecin. Si une hypertension artérielle est détectée pour la première fois aux premiers stades de la grossesse, la femme est référée pour examen à un hôpital pour savoir s'il y a d'autres raisons à cela, par exemple, une maladie rénale ou un diabète..

Une légère augmentation de la pression artérielle en début de grossesse affecte rarement l'enfant à naître. Après l'accouchement, la tension artérielle revient généralement à la normale en quelques jours..

Une pression artérielle inférieure à 100/60 est considérée comme une pression artérielle basse, les experts l'appellent hypotension. Une pression artérielle basse est le plus souvent observée en début de grossesse, au premier trimestre. Mais même à une date ultérieure au 2ème et au 3ème trimestre, les femmes enceintes rencontrent également ce phénomène, parfois pour la première fois. Si avant la grossesse, vous souffriez de migraines et d'une tension artérielle instable, la situation s'aggravera presque à coup sûr. Et, très probablement, déjà au tout début.

Symptômes d'hypotension. Malgré le fait que l'hypotension est caractéristique des femmes enceintes, elles ne ressentent pas toujours d'inconfort à cause de cela. Une légère diminution de la pression artérielle peut ne pas être ressentie par la femme enceinte de quelque manière que ce soit et peut ne pas nécessiter la prise de mesures spéciales. Dans de tels cas, les médecins parlent d'hypotension physiologique chez la femme enceinte. Mais beaucoup d'entre eux doivent éprouver un malaise très réel et s'adresser aux médecins pour se plaindre de santé:

  • vertiges;
  • maux de tête;
  • palpitations dans les tempes ou à l'arrière de la tête;
  • la nausée;
  • évanouissement;
  • assombrissement et ondulations dans les yeux;
  • bruit ou bourdonnement dans vos oreilles;
  • faiblesse, fatigue sévère;
  • diminution des performances, fatigue rapide;
  • changements soudains d'humeur et d'état émotionnel;
  • tremblements dans les membres (les bras et les jambes «ne servent pas» comme des étrangers);
  • somnolence (ou insomnie);
  • déficience de mémoire;
  • inconfort dans la région du cœur;
  • jeter dans la sueur;
  • dépendance climatique.

Que la basse pression est dangereuse. L'hypotension, comme l'hypertension, comporte certains risques. Ses manifestations inexprimées sont généralement totalement sûres, et parfois même peuvent être utiles si elles obligent la future mère à modérer son ardeur de travail et à consacrer plus de temps au repos..

Cependant, une baisse brusque, fréquente et significative de la pression artérielle chez la femme enceinte ne peut être ignorée. En raison d'une hypotension sévère, la circulation sanguine dans le cercle utéro-placentaire ralentit, ce qui peut provoquer une hypoxie fœtale intra-utérine et un retard de croissance intra-utérin. Une pression réduite interfère parfois avec le déroulement normal du travail, car la femme n'est pas capable de pousser et l'utérus se contracte mal, ce qui retarde le processus de travail (un travail faible est noté) et augmente la probabilité de saignement du travail. Une pression artérielle très basse peut même être une indication d'une césarienne.

Diabète sucré pendant la grossesse

Depuis l'utilisation de l'insuline, les femmes atteintes de diabète sont devenues capables de porter des grossesses. Grâce à une surveillance médicale attentive, la grossesse ne menace plus la santé et la vie de la mère. Néanmoins, le diabète, même correctement traité, reste une source de préoccupation pour l'enfant..

  • Type I (insulino-dépendant);
retour au contenu ↑

Diabète sucré de type I

Il s'agit d'une pathologie grave dans laquelle il existe un dysfonctionnement partiel ou complet du pancréas, à la suite de quoi le corps commence à souffrir d'une carence en insuline et perd la capacité de traiter le sucre qui y pénètre avec la nourriture. Il existe certaines conditions dans le diabète où la grossesse n'est pas recommandée. Et ceux-ci incluent:

  • santé instable;
  • exacerbations fréquentes du diabète sucré, qui peuvent nuire au développement et à la formation du fœtus;
  • risques élevés d'avoir un enfant handicapé;
  • une forte probabilité de fausse couche spontanée en début de grossesse et le début d'une naissance prématurée.

Avec le développement du diabète de type I, le processus de dégradation du glucose est perturbé. La conséquence en est l'accumulation d'une grande quantité de substances toxiques dans le sang, qui sont également transmises par la circulation sanguine au fœtus, provoquant le développement de diverses pathologies, y compris le diabète sucré..
Afin de porter un bébé sain et fort, les médecins ne conseillent pas aux femmes de prendre des médicaments pendant la grossesse. Mais comme avec le diabète de type I dans le corps, il y a une grave pénurie d'insuline, vous ne pouvez pas vous passer de médicaments.

Très souvent, le diabète sucré constitue une menace sérieuse pour la santé d'une femme enceinte et de son enfant à naître. Et pour éviter le développement de complications, les médecins hospitalisent souvent ces femmes pour s'assurer qu'il n'y a pas de menace..

En règle générale, la première hospitalisation survient au moment où une femme diabétique reçoit un diagnostic de grossesse. Dans ce cas, ils lui prennent tous les tests nécessaires, vérifient son état de santé général et examinent s'il est nécessaire d'interrompre la grossesse ou non..

  • Type II (non insulino-dépendant);
retour au contenu ↑

Diabète sucré de type II

caractérisé par une violation de la réponse métabolique à l'insuline endogène ou exogène. Cela conduit à une augmentation de la glycémie. La grossesse avec un diabète de type II comporte ses propres risques. Et tout d'abord, cela est dû au surpoids et à l'utilisation de médicaments pharmacologiques. Selon la forme de la maladie, les femmes atteintes de diabète de type II peuvent se voir prescrire un régime alimentaire ou des médicaments hypoglycémiants. Mais pendant la grossesse, le médecin peut recommander l'insuline, car les agents hypoglycémiants peuvent réduire la concentration de glucose dans la lymphe fœtale et affecter le développement et la formation de ses tissus et organes. Bien que la tératogénicité des médicaments hypoglycémiants ne soit pas entièrement comprise, les médecins jugent plus approprié de prescrire de l'insuline.
Avec le diabète sucré, la progression des maladies vasculaires est possible (le plus souvent rénopathie diabétique, lésions rénales). Dans le cas de l'ajout de gestose chez une femme enceinte, il y a:

  • augmentation de la pression artérielle;
  • gonflement;
  • protéines dans l'urine.

De plus, un avortement spontané au deuxième trimestre est souvent possible avec le diabète sucré. Les femmes atteintes de la maladie de type II ont tendance à accoucher à temps.

La grossesse avec un diabète de type II doit être étroitement surveillée par un médecin. Avec compensation de la pathologie et diagnostic rapide des complications, la grossesse se passera bien, un bébé en bonne santé et fort verra le jour.

Diabète gestationnel

Une augmentation de la glycémie, qui n'est caractéristique que de la grossesse, est reconnue comme un type de diabète et est appelée gestationnelle.

Signes de la maladie: augmentation de la glycémie, augmentation du poids corporel. La raison principale est l'hérédité. Le diabète dans la famille immédiate augmente considérablement le risque de le développer. Les infections virales qui affectent le pancréas et les maladies auto-immunes qui détruisent les cellules du pancréas provoquent également le diabète. Le diabète peut être causé par une mauvaise alimentation et un mauvais mode de vie.

Symptômes de la maladie: troubles du sommeil; soif constante; augmentation de la miction; changement d'appétit; la faiblesse; la peau qui gratte; maladies cutanées purulentes; sensation de sécheresse dans la bouche; Vision floue.

Comme le risque pour la vie de la mère augmente vers la fin de la grossesse, de nombreuses femmes accouchent avant 40 semaines et le choix de la date dépend d'un certain nombre de raisons, y compris la gravité de la maladie, des complications supplémentaires et la maturité du fœtus. La césarienne est pratiquée pour les catégories de femmes qui:

  • les niveaux de sucre contrôlés restent très élevés;
  • il y a des complications supplémentaires;
  • le fruit est trop gros.

Les enfants de mères diabétiques ont besoin de soins et d'une surveillance attentifs. Ils naissent souvent gros en raison d'un excès de graisse sous-cutanée. Tout comme les bébés prématurés, les bébés ont besoin d'une alimentation spéciale, d'une température optimale et d'une surveillance attentive de l'apport en sucre..

Une surveillance étroite des taux de sucre chez une femme enceinte diabétique est essentielle pour prévenir les complications chez la mère et le bébé..

Fonction rénale et vésicale altérée

Pendant la grossesse, la charge sur les reins augmente en raison d'une augmentation du volume de sang circulant dans le corps, d'une modification de l'anatomie de l'utérus en croissance et du tonus des voies urinaires. Ce stress supplémentaire rend le système urinaire plus sujet aux infections. Les maladies inflammatoires les plus courantes du système urinaire comprennent la cystite, la bactériurie asymptomatique et la pyélonéphrite..

Cystite

L'infection de la vessie - la cystite, est assez courante et s'accompagne d'une sensation de brûlure lors de la miction, des envies fréquentes qui n'apportent pas de satisfaction. Avec la cystite aiguë, une faiblesse se produit et la capacité de travailler diminue. Cela peut être la première manifestation de pilo-néphrite ou d'autres maladies urologiques. La cystite aiguë dure 7 à 10 jours. Si la maladie dure plus longtemps, le médecin prescrit un examen pour exclure le processus inflammatoire des reins. Les possibilités modernes de la médecine permettent de prescrire un traitement économe pendant la grossesse, sans danger pour l'enfant à naître.

Les signes alarmants, en présence desquels une femme enceinte devrait consulter d'urgence un médecin, comprennent les suivants:

  • sensation de ne pas vider complètement la vessie;
  • envie fréquente d'aller aux toilettes, alors que certaines peuvent être fausses;
  • tiraillements dans le bas de l'abdomen;
  • brûlure, douleur vive en urinant;
  • assombrissement de l'urine;
  • l'apparition de sang et d'écoulement purulent dans l'urine;
  • augmentation de la température.

Tout cela peut également indiquer d'autres maladies du système génito-urinaire, par conséquent, des diagnostics cliniques et de laboratoire sont nécessaires. Un traitement intempestif de la cystite peut entraîner des conséquences désagréables, par exemple, une pyélonéphrite (un processus inflammatoire dans les reins), et les femmes qui l'ont subi pendant la grossesse risquent d'avoir des enfants avec un poids corporel insuffisant.

Pyélonéphrite

La pyélonéphrite, si elle survient pour la première fois pendant la grossesse, est appelée «pyélonéphrite gestationnelle» ou «pyélonéphrite de grossesse». En particulier, chez les femmes enceintes, des modifications spécifiques de la fonction rénale se produisent, qui, en combinaison avec d'autres facteurs pathologiques, peuvent conduire au développement de l'une ou l'autre maladie rénale..

La maladie survient chez 6 à 12% des femmes enceintes. Si une femme souffrait de pyélonéphrite avant même sa grossesse, cela peut maintenant s'aggraver. Bien que cela ne se produise pas toujours, la maladie peut se développer sous une forme latente. Avec la pyélonéphrite gestationnelle, une femme peut prendre jusqu'à 19 kg de poids ou plus d'ici la fin de la grossesse.

La complication la plus redoutable de cette maladie est l'insuffisance rénale aiguë, dans laquelle les reins arrêtent complètement ou partiellement leur travail. Dans la période aiguë, il y a une détérioration soudaine de la santé, des frissons, entre les attaques de frissons, une faiblesse sévère, des maux de tête, une augmentation de la température corporelle à 38-40 degrés, une douleur sévère dans la région lombaire, des mictions fréquentes et douloureuses.

Il faut se rappeler qu'un processus infectieux aigu peut provoquer une fausse couche ou l'apparition d'une naissance prématurée. Par conséquent, aux premiers symptômes alarmants, vous devez consulter un médecin afin d'éviter le développement ultérieur de la maladie. Le plus souvent, une femme est hospitalisée et surveillée en milieu hospitalier. Souvent, la douleur s'aggrave en fin d'après-midi, surtout la nuit, ainsi qu'en décubitus dorsal, lors de la toux et des éternuements.

Si des symptômes douloureux de maladies du système urinaire apparaissent pendant la grossesse, vous ne devez pas vous soigner vous-même, par exemple, prendre des tisanes, mais consulter immédiatement un médecin.

Quelles sont les mesures pour prévenir la pyélonéphrite?

  • Adoptez un régime qui allège la fonction intestinale (betteraves, pruneaux).
  • Évitez les aliments épicés, épicés et salés, les aliments en conserve riches en sel et en acide. Un régime à base de plantes laitières est recommandé en cas de maladie.
  • Buvez suffisamment de liquide: décoctions d'orge et d'avoine, décoctions d'églantier, boissons aux fruits de canneberge, d'airelle et de cassis. La restriction hydrique n'est montrée qu'avec un processus bilatéral dans les reins ou l'ajout d'une gestose et l'apparition d'un œdème.
  • Pour éviter toute irritation cutanée, portez des sous-vêtements en coton et prenez une douche régulièrement. Après l'intimité physique, après avoir vidé la vessie, vous devez vous laver avec du savon et de l'eau. Cela réduira le risque de contracter une infection..
  • Après avoir utilisé les toilettes, essuyez du vagin à l'anus et lavez.
  • Afin de ne pas refroidir la vessie, par temps froid ou venteux, portez toujours des sous-vêtements chauds en tissus naturels.

Pendant la grossesse, la maladie peut s'aggraver plusieurs fois et dans chaque cas, la femme peut être hospitalisée. Avec la pyélonéphrite gestationnelle, l'accouchement est le plus souvent effectué de manière naturelle, car une césarienne dans des conditions d'infection du corps n'est pas souhaitable. L'état de «pyélonéphrite gestationnelle» est temporaire. Après l'accouchement, la fonction rénale est rétablie et la plupart des femmes se sentent normales à l'avenir..

Maladie d'urolithiase

Il s'agit d'une maladie dans laquelle des calculs se forment dans les organes du système urinaire, plus souvent dans les reins et la vessie. La principale cause de la maladie est considérée comme un trouble métabolique, qui conduit à la formation de sels insolubles qui forment des calculs. Le nombre de pierres et leur emplacement peuvent varier..

Les principales raisons du développement de la maladie comprennent:

  • Caractéristiques de l'eau et de la nourriture. Par exemple, l'utilisation constante d'eau dure à haute teneur en sels de calcium, les aliments épicés et acides qui augmentent l'acidité de l'urine sont un sol fertile pour la formation de calculs;
  • maladies chroniques de l'estomac et des intestins - gastrite, colite, ulcère gastro-duodénal;
  • déshydratation sévère du corps, y compris avec une maladie infectieuse ou un empoisonnement;
  • maladies des reins et des organes du système génito-urinaire - pyélonéphrite, cystite et autres.

Tous ces facteurs conduisant au développement de la maladie doivent être pris en compte pendant la grossesse et toutes les circonstances provoquantes doivent être minimisées autant que possible. L'urrolithiase n'est pas une contre-indication à l'accouchement naturel. Mais si en fin de grossesse il y a des crises fréquentes qui ne répondent pas bien au traitement, la question de l'accouchement précoce est souvent posée. Après l'accouchement, l'état de la femme s'améliore généralement de manière significative..

Les changements qui se produisent dans les voies urinaires pendant la grossesse facilitent le passage des calculs. Au premier signe de colique rénale, vous devez consulter un médecin.

Urétrite

L'urétrite fait référence au développement d'une inflammation de l'urètre, qui accompagne les brûlures, les douleurs ou les picotements pendant la miction. Cette maladie délivre beaucoup de sensations désagréables qui interfèrent avec une existence confortable. L'urétrite pendant la grossesse peut survenir assez soudainement et se manifester par des symptômes caractéristiques, sur la base desquels le médecin peut prescrire un traitement pour la maladie. Il existe 2 types d'urétrite: infectieuse et non infectieuse.

Infectieux. L'urétrite infectieuse est un processus inflammatoire qui a été causé par une infection. Le développement de l'urétrite peut être déclenché par la chlamydia, l'uréeplasma, le gonocoque, etc.

Non infectieux. L'émergence d'une urétrite non infectieuse est possible à la suite du transfert de traumatisme, du développement d'allergies. Son apparition pendant la grossesse est associée à la présence d'un fœtus en croissance, qui exerce une pression sur le canal urinaire. En règle générale, les symptômes de l'urétrite pendant la grossesse sont:

  • l'apparition de douleurs, de démangeaisons, de brûlures en urinant;
  • l'apparition d'un écoulement purulent de l'urètre externe;
  • l'apparition de rougeurs;
  • manifestation de douleur au repos en présence d'urétrite chronique.

Le danger de la maladie se manifeste dans le fait que l'urétrite non infectieuse se développera en d'autres maladies du système génito-urinaire, qui sont plus graves. La plus dangereuse est l'urétrite, qui survient avec la chlamydia ou l'uréeplasmose, car ces infections ont la capacité de pénétrer le liquide amniotique à travers lequel le fœtus peut être infecté. En conséquence, des pathologies développementales peuvent apparaître. Il y a une forte probabilité que le bébé soit infecté pendant l'accouchement alors qu'il se déplace dans le canal génital. Dans le cas d'une telle infection, le nouveau-né peut développer une conjonctivite, une pneumonie, une infection gonococcique.

Maladies du système reproducteur féminin

Myome

C'est une tumeur bénigne qui se développe dans le tissu musculaire de la paroi utérine. Les raisons de son apparition sont encore inconnues. En règle générale, l'apparition de fibromes est associée à un déséquilibre des hormones sexuelles et des processus inflammatoires des organes du système reproducteur de la femme, ainsi qu'à l'avortement.

Si des fibromes sont détectés avant la grossesse, parlez à votre médecin d'un plan d'action. En soi, sa présence ne signifie pas que la grossesse et l'accouchement se dérouleront nécessairement avec des complications. De plus, si la tumeur ne se développe pas et ne dérange pas, les médecins ne voient souvent pas la nécessité d'une intervention chirurgicale. Néanmoins, en présence de fibromes, il est important de suivre toutes les précautions et de surveiller étroitement votre état tout au long de la période de grossesse..

L'examen d'une femme enceinte présentant des fibromes utérins doit être complet. En plus des examens généralement acceptés, pendant la grossesse, le médecin accorde une attention particulière à l'échographie, en évaluant l'état, la taille et l'emplacement des ganglions myomateux, parfois le rapport de l'emplacement des ganglions par rapport au placenta peut provoquer un avortement, aggraver le développement du fœtus en raison d'un apport insuffisant d'oxygène et de nutriments au fœtus. Parfois, ils ont recours à un traitement chirurgical des fibromes pendant la grossesse, mais cela se fait dans les cas les plus extrêmes. Il est préférable de résoudre ce problème avant la conception..

Si le fibrome est détecté pendant la grossesse, un examen supplémentaire est nécessaire pour clarifier sa taille et sa localisation par rapport au placenta.

Le plus souvent, les petits fibromes n'interfèrent pas avec la grossesse et le bon développement du fœtus. Le plus souvent, il est fortement conseillé à une femme de suivre un style de vie calme, de se reposer en temps opportun et de contrôler soigneusement son poids. La supervision d'un spécialiste réduira considérablement la menace de fausse couche. Si toutes les recommandations sont suivies, la grossesse se déroule en toute sécurité.

Il faut se rappeler qu'une femme sur cinq au début de la grossesse développe des fibromes. Mais cela ne devrait pas être une raison pour un avortement, car déjà à 16-17 semaines de grossesse, la croissance du nœud s'arrête. En présence de fibromes, la question de savoir comment une femme va accoucher est toujours résolue: naturellement ou à l'aide d'une césarienne. Ce dernier est utilisé lorsque la taille et l'emplacement des fibromes interfèrent avec le déroulement naturel du travail..

Courbure de l'utérus

Lors de la planification d'une grossesse lorsque l'utérus est plié, sa cause doit être établie. Pour ce faire, il vaut la peine de consulter un médecin, traitant tout le processus inflammatoire dans le petit bassin. S'il y a des adhérences, il est nécessaire de suivre des cours de physiothérapie, de thérapie par la boue, ainsi que de thérapie enzymatique. Le massage gynécologique est activement utilisé dans le traitement de cette pathologie. Si vous avez quand même réussi à tomber enceinte, vous devez surveiller attentivement votre propre santé, car la courbure de l'utérus est remplie de fausses couches.

Vous devez essayer de ne pas soulever d'objets lourds, de prendre des vitamines, de ne pas passer beaucoup de temps sur vos pieds et de vous assurer de rechercher d'autres maladies associées à la sphère féminine, car en conjonction avec la courbure de l'utérus, ils peuvent améliorer un arrière-plan défavorable pour porter un bébé.

Les jeunes mères atteintes de ce problème en début de grossesse risquent de faire une fausse couche. Si l'utérus est mobile, non fixe, c'est-à-dire n'est pas sous la pression des adhérences, alors il prendra lui-même la position correcte souhaitée. Il suffit de stimuler légèrement l'utérus. Pour ce faire, de temps en temps, prenez une position genou-coude et maintenez cette position pendant un moment, jusqu'à 5 minutes. Sinon, vous pouvez et devez faire tout ce qui est indiqué pour le bon déroulement de la grossesse.

Utérus double ou bicorne

Certaines femmes ont deux utérus, deux à la fois. Cependant, le plus souvent, nous parlons d'une violation similaire: les deux moitiés de l'utérus se touchent étroitement, c'est pourquoi l'une d'elles est moins développée que l'autre. Une autre option: le vagin et le col de l'utérus ne font qu'un et le corps de l'utérus est divisé en deux parties - les médecins appellent cette déviation un utérus à deux cornes.

Utérus bicorne pendant la grossesse

Puisqu'un utérus double ou bicorne n'interfère pas avec une vie sexuelle complète, une femme peut tout simplement ne pas être consciente de l'existence d'un tel problème. Assez souvent, l'une des cornes utérines s'avère peu développée (rudimentaire). Si l'œuf fécondé se trouve dans cette partie rudimentaire, la probabilité d'interruption de grossesse est élevée. Après tout, un enfant ne pourra pas se développer dans des conditions qui ne lui conviennent pas. Et si l'ovule est attaché à la corne principale, la grossesse se développera probablement très bien. Cependant, l'une des conditions d'un bon développement des événements est considérée comme une observation attentive de l'état de la femme enceinte. En raison du fait que l'utérus inférieur est crampé, l'enfant à naître au moment de la naissance est souvent insuffisant ou souffre d'hypoxie, de manque d'oxygène.

Pour faire face à cela, le médecin vous prescrira une échographie de l'utérus. En ce qui concerne le traitement, si la grossesse a déjà été interrompue, il est proposé à la patiente de subir une opération pour relier deux cavités utérines en une seule. Parfois, un septum est diagnostiqué à l'intérieur de l'utérus, ce qui le divise partiellement. Si l'œuf fécondé se fixe au septum, après un certain temps, le fœtus ne recevra plus la quantité requise de nourriture et d'oxygène, et la grossesse est susceptible de se terminer. Pour éviter que la situation ne se répète, les médecins peuvent suggérer au patient de retirer le septum par voie endoscopique.

Souvent, les causes des pathologies dans la structure des organes génitaux d'une femme résident dans la grossesse de sa mère. Le développement normal des organes peut être entravé par des maladies en début de grossesse (infectieuses ou endocriniennes), ainsi que par l'alcool, le tabagisme, l'exposition à des produits chimiques nocifs ou aux radiations.

L'utérus, les trompes de Fallope et le vagin commencent à se développer après 4 semaines de grossesse à partir d'une couche germinale: deux canaux spéciaux se confondent - en conséquence, la future fille a un utérus et un vagin, et les parties libres et non fusionnées forment les trompes de Fallope. Si la connexion appropriée ne se produit pas dans une zone, une défaillance se produit dans le système et les organes génitaux se développent alors avec des déviations.

Il est important de le savoir non seulement afin de déterminer les causes de vos éventuelles complications pendant la grossesse. Ces informations sont nécessaires pour comprendre quel rôle important pour la formation normale du corps de l'enfant est joué par le mode de vie que mène la future mère.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Pouvez-vous voler pendant la grossesse??

Nutrition

Puis-je voler en avion pendant la grossesse? Réponse des médecins et des représentants des compagnies aériennesLa saison des fêtes approche. Et la question de savoir s'il est possible de voyager pendant la grossesse, en particulier de voler en avion, devient pertinente.

Raisons de la divergence des sutures après l'accouchement et méthodes de soins

Nouveau née

Parfois, lors de l'accouchement, les médecins doivent suturer le périnée après une épisiotomie ou des déchirures. Leur présence apporte beaucoup d'inconfort, d'inconfort et de douleur.

Alimentation complémentaire de l'enfant par mois

Accouchement

À 3-4 mois, le nouveau-né a déjà grandi, il a commencé à sourire, à marcher, de plus en plus activement intéressé par le monde qui l'entoure. Ici, les parents sont visités par l'idée, il est temps d'introduire le bébé à de nouveaux goûts.